Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT"

Transcription

1 Compte-rendu de stage FPC : Développer les apprentissages des élèves en ACROSPORT Construire, mettre en œuvre et évaluer des cycles d enseignement d acrosport au regard des nouveaux programmes. Définir des contenus d enseignement à travers les compétences attendues en collège, lycée et lycée professionnel et y repérer la réussite des élèves. Durée 2 jours Nom des formateurs : DELAIE Emilie JACQUES Fabrice KONIECZNI Géraldine LANCEREAU Laure SPAY Nelly

2 Une constante Composer, réaliser un enchainement collectif et juger Complexi difficultés exigences exécution rôles formes critères fication Niveau 1 code commun au - 4 figures acrobatiques reliées par des éléments gymniques ou chorégraphiques. montées et démontées de façon sécurisée 2/3 rôles : voltigeur, porteur, aide Niveau 2 code construit en commun au - 5 figures acrobatiques statiques et dynamiques, voltigeur au 1 X à la verticale renversée. montées et démontées de façon active et sécurisée Simples (- équilibre 3 - Posture alignée) à partir du code (reconnaître les figures) Niveau 3 (Référence au code scolaire d'acrosport pour CAP BEP) Niveau 4 (code UNSS en vigueur pour BAC) au - 4 figures différentes et éléments de liaison au - 4 figures différentes et éléments de liaison. support sonore espace orienté - stabilité des figures - sécurité lors des phases de montage démontage. - fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison - Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Chaque élève est porteur et voltigeur. Chacun est porteur et voltigeur (BAC 2X chaque rôle) duo, trio... duo, trio... (& quatuor au BAC) - identifier les différents types de figures - valider les critères de stabilité et de sécurité. - orientation et l occupation de l espace - prise en compte du support sonore - fluidité de la réalisation

3 APSA : ACROSPORT NIVEAU 1 Compétence attendue N 1 : Concevoir et présenter un enchainement maitrisé d au moins 4 figures acrobatiques, montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par des éléments gymniques ou chorégraphiques. Assumer au moins deux des trois rôles : voltigeur, porteur, aide. Observer et apprécier les prestations à partir de critères simples. Temps minimum nécessaire pour atteindre le niveau 1 : 14h de pratique effective Définitions des mots clés : Définitions des mots clés : - Acrosport : Acrosport, acro-gym, gym-acro, gymnastique acrobatique : beaucoup d expressions décrivant la même activité, l EPS a choisi «acrosport», le monde fédéral FFG «gymnastique acrobatique» depuis Elle appartient à la famille des activités gymniques. Pas de confusion possible avec les activités artistiques : même si elle est chorégraphiée, spectaculaire, pratiquée collectivement, et bien que techniquement proche du «mains à mains» de l acrobatie circassienne, elle dispose d un code de pointage avec des figures hiérarchisées et est jugée lors de compétitions officielles. Elle appartient à la même famille que l aérobic, la Gymnastique rythmique et la gymnastique sportive. Commentaire : nous conseillons d aborder l acrosport avec des élèves ayant bénéficié d une pratique gymnique antérieure. Compétence attendue Niveau 1 : Commentaires : Concevoir et présenter un enchainement maitrisé, d au moins 4 figures acrobatiques, Création, production par un groupe d élèves d une prestation collective composée de plusieurs éléments liés entre eux (figures reproduites ou inventées), réalisés en toute sécurité. Production de formes corporelles collectives, à 2 minimum, dans laquelle chacun des partenaires a un rôle bien défini (Porteur ou Voltigeur). Elle peut être STATIQUE («arrêt sur image» de 3 secondes) ou DYNAMIQUE (réalisée en mouvement). Le terme «figure» ou «figure acrobatique» est parfois remplacé par le mot «pyramide», «porté», «figure collective» montées et démontées de façon sécurisée, choisies en référence à un code commun, reliées par des éléments gymniques ou Monter avec précaution sur les surfaces autorisées (lombaires et cervicales interdites). Démonter en douceur et vite. Notion de choix (pas d imposé mais attention à la sécurité, le choix doit être cadré, guidé) Code à construire ensemble, en s inspirant de la logique des codes existants (par l équipe pédagogique) Eléments issus de l agrès gymnastique au sol et de la danse : roulades, renversements, sauts, maintiens, pivots, déplacements variés et dansés.

4 chorégraphiques. Assumer au moins deux des trois rôles : voltigeur, porteur, aide. Observer et apprécier les prestations à partir de critères simples. Les 3 rôles ont la même importance et doivent être valorisés aux yeux des élèves. Approche progressive du jugement : Passer d une appréciation binaire (ex : tenue 3 secondes ou non, gainé ou non) à une appréciation ternaire (ex : figure tenue 3secondes, 2 secondes ou 1 seconde, gainé légèrement relâché ou cambré) sur des principes d équilibre et de qualité de posture alignée (gainage). Commentaires : au niveau 1, on commence avec des figures acrobatiques statiques en contre poids puis empilement : les voltigeurs sont en appui au sol ou en deuxième hauteur (pas d élèves en troisième hauteur). Nous préconisons plutôt des petits groupes de 3 à 4 personnes et lors de l enchainement, un fond musical accompagne la prestation. Problème caractéristique sous jacent à la compétence attendue: - Au niveau affectif : difficultés à accepter le contact avec les partenaires (gêne, ricanements) et le regard d'autrui. - Au niveau cognitif : méconnaissance totale de l'activité: entrée enthousiaste et désordonnée ou élève en retrait (refus). difficulté à se représenter précisément les figures sur fiches. - Au niveau moteur : difficulté à produire des placements simples : dos plat, alignement tronc-jambes. insuffisances musculaires : gainage, force, souplesse Pistes sur les étapes d apprentissage à viser : Reproduire des figures en respectant les consignes de sécurité et mettre en place la parade. Maîtriser des figures statiques équilibrées avec des montages et démontages simples. Maîtriser les alignements segmentaires: gainage à l'horizontale et l'oblique, maintien équilibré sur les autres postures. Réaliser un enchaînement de figures et présenter son travail devant des juges. Prendre confiance et choisir le meilleur rôle en fonction de ses possibilités.

5 Connaissances Capacités Attitudes Par 3 -Différencier le porteur, le voltigeur et l aide. -Se répartir les rôles de porteur, voltigeur et aide. -Connaître les règles de sécurité, les zones d appui sécuritaires et les zones interdites (lombaires et cervicales). -connaître et comprendre la notion de gainage. Aide -Savoir où se placer et comment agir en sécurité. Chorégraphe -Connaître son niveau et celui de ses partenaires. -Connaître les exigences de composition de l enchaînement Juge -Connaître les critères de réussite d une figure. -Réaliser et maintenir 3 des figures acrobatiques statiques simples d empilement et de contrepoids, en position sécurisée. - Lier les figures par des déplacements synchronisés -Mémoriser son enchaînement. -Prendre des informations sur la position de ses partenaires. Porteur -Positionner correctement ses segments pour rester stable. -Rester immobile en étant gainé (verrouillage des articulations). Voltigeur -Monter rapidement mais en douceur en prenant appui sur les parties solides du porteur. Tester la solidité du porteur avant de monter. -Respecter les consignes de sécurité -Faire confiance à ses partenaires. -Rester concentré pendant toute la durée de la prestation. -Accepter de présenter son enchaînement devant un petit groupe puis un plus grand. Chorégraphe -Accepter le niveau de chacun et accepter de faire des choix communs. Juge -Etre attentif et rigoureux. Aide -Etre concentré et attentif.

6 -Descendre délicatement en ayant prévu son espace de réception. Chorégraphe Critères de validation du niveau de compétences attendues : Difficulté : Collective : -Choisir des figures adaptées au niveau de chacun. -Anticiper la figure suivante pour trouver la liaison la plus adaptée. -Toutes les personnes doivent être actives. Juge -Savoir valider une figure (tenue de la figure). Aide -Intervenir dans le montage et le démontage des figures au niveau du centre de gravité du voltigeur. -Se placer à l endroit le plus risqué. Critères d évaluation Critères d observation et de validation du niveau 1. Un élève a validé la compétence de niveau 1 si Somme des difficultés = 2, 4 pts (soit 4 B ou autres...). 2. liaison gymnique ou chorégraphique entre les figures. Réalisation : 1. Présentation de 1'10 à 1'30 max 2. Tenue de 1 à 3 secondes des figures (Pénalité par Il participe à au moins 2 des 3 rôles parmi Pareur/Voltigeur/Aide. Le groupe présente une trace schématique ou numérique (photo...) de 4 figures avec leur chronologie et la difficulté de ces dernières et réalise son enchaînement devant des juges. En tant que Voltigeur : 1. Pose le 1 er appui sur le ou les parties les plus solides (Ex : bassin puis ceinture scapulaire : évite les zones dangereuses. 2. Alignement Tête/Colonne Vertébrale : le dos est plat. 3. Regard horizontal fixe lors de la phase de stabilisation. 4. Prise manuel d acrosport conforme. 5. Pas de bijou au poignet, ni au cou.

7 seconde non tenue) 3. Possibilité de recommencer une figure non tenue mais pénalisée 4. Équilibre temporelle des phases (Montage=Maintien=Démontage) Composition : En tant que Porteur : 1. Appuis écartés. 2. Alignement Tête/Colonne Vertébrale: le dos est plat. Pas de tremblement 1. Les figures sont présentées face au juge. 2. Présence d'un élément gymnique ou chorégraphique entre chaque figure pour chaque membre du groupe 3. Pas de communication entre les membres du groupe pendant la présentation. 4. Jouer 2 des 3 rôles plus celui de juge. En tant qu Aide : 1. L'aide est proche du voltigeur. 2. Les mains suivent le bassin en permanence. En tant que Juge : Feuille Juge à titre d'exemple Nom du juge : Groupe observé : 1. Remplit la feuille en entourant le nombre de seconde tenue (1, 2 ou 3) pour chaque figure. La feuille est rendue propre. 2. Regarde, sans parler, immobile et assis face à l enchaînement, la totalité de la présentation.. 3. Regarde plus souvent l enchaînement que sa feuille. Figure 1 diff. A/B/C Figure 2 diff. A/B/C Figure 3 diff. A/B/C Figure 4 diff. A/B/C Entourer le nombre de secondes tenues! Une figure a-t-elle été recommencée?si oui laquelle?

8 Situation «diagnostique» (qui peut être complexe et inédite) pour évaluer ou valider ces critères : But de la situation : présenter un enchaînement à 3 de 3 duos imposés et simples montés et démontés en toute sécurité devant un public restreint Organisation : (Schémas, déroulement, organisation, simple mais suffisamment explicite) Afin de répondre à la compétence attendue «composer, réaliser un enchaînement collectif et juger», les élèves doivent réaliser un enchaînement collectif et le présenter devant des juges (observateurs). Première partie de la séance : après un échauffement mettant l accent sur les liaisons basiques et le gainage, les élèves doivent reproduire 5 figures (contre poids et empilement simples) en respectant les consignes de sécurité et en mettant en place une parade. Deuxième partie : composition de l enchaînement Exigences : -enchaînement de 2 figures choisies parmi celles abordées dans la première partie de la séance. -chaque élève doit passer dans 2 rôles différents (porteur, voltigeur et aide) sur position de départ et une position de fin libre. -1 liaison entre les 2 figures. Troisième partie : présenter son enchaînement devant 1 ou 2 autres groupes qui observent si les figures sont maintenues pendant 3 secondes. Les enchaînements sont filmés puis comparés à un enchaînement d acrosport finalisé (fédéral ou scolaire) pour faire émerger des pistes de travail pour les séances suivantes. Consignes : (Rôle de l enseignant, les informations données aux élèves, le cheminement entre les situations, les critères de validation, les questions posées aux élèves, les consignes supplémentaires à donner aux élèves en difficulté, les modifications à apporter à la situation pour les élèves en réussite etc.) 1 ère partie de la séance -Donner les étapes sécuritaires du montage et du démontage des figures. -Donner les actions des parades pour chaque figure. -Demander aux élèves si les figures sont maintenues 3 secondes -les élèves doivent passer aux 3 rôles sur chaque figure. 2 ème partie Donner les exigences de l enchaînement. Les questionner sur la définition du mot enchaînement (aucun déplacement marché bras ballants, pas d arrêt et pas de gestes parasites). 3 ème partie -Donner et expliquer les feuilles d observation relatives à la validation des figures aux groupes qui observent. -Filmer les enchaînements. -Questionner les élèves sur les éléments à améliorer. -Présentation des pistes de travail pour les séances suivantes Simplification : proposer un enchaînement guidé et semi imposé. Les élèves ont le choix entre 2 figures à chaque fois et la liaison est imposée (pas chassés). Complexification : demander une figure et une liaison supplémentaire.

9 APSA NIVEAU SITUATION D EVALUATION DIAGNOSTIQUE Dispositif Schéma Critères d évaluation / observation. Construction à 3 d un enchaînement de 2 duos devant des juges. Juges Juges Ces critères sont classés par ordre de priorité. - Le corps est gainé. - Les figures sont montées et démontées en toute sécurité et maintenues 3 secondes. - Il existe des éléments de liaison entre les pyramides. Quelle est la nature des liaisons (gymniques, acrobatiques ou chorégraphiques). - L enchaînement est mémorisé. - Les élèves sont concentrés. - Toutes les personnes sont actives. Juge -est capable de valider une figure (tenue de la figure pendant 3 secondes). Juges Juges Aide -Intervient dans le montage et le démontage des figures. -Est proche du centre de gravité du voltigeur.

10 PRESTATION DUO EN CASCADE Départ Liaison chorégraphique : 8 temps pour descendre au sol Liaison gymnique Voltigeur libre Pyramide avec contact par les pieds uniquement La cascade : c est une réalisation les uns après les autres. Liaison chorégraphique : 8 temps pour se déplacer Fin

11 SITUATION D APPRENTISSAGE / PROBLEME Acrosport NIVEAU 1 Connaissances : - connaître les différentes positions possibles du voltigeur (sécurisées et tenues sans aide). - connaître les différents espaces (devant, derrière, à côté) permettant d enrichir le duo. Thème d étude Créer des trios à partir d un duo libre. But de la situation Capacités : - choisir un duo maitrisé qui peut se transformer facilement en trio. - créer des trios adaptés aux ressources des élèves. - agir en sécurité pour soi et pour les autres. Attitudes : - formuler des propositions et être à l écoute de ses camarades. - respecter l intégrité physique de chacun. Le porteur doit prévenir avant de lâcher. Le voltigeur doit monter et démonter vite mais en douceur - rester concentré jusqu à la fin du démontage. JAMAIS 2 SANS 3 (possible aussi en jamais 3 sans 4) A partir d une figure statique en duo, créer le plus grand nombre possible de trios en rajoutant un partenaire en position de voltigeur. Consignes Schéma Indications de l enseignant -Construire des groupes de 4 : trio + une aide. -Trouver au moins 3 trios différents en assumant les 3 rôles. -Présenter un enchaînement composé de 2 trios choisis parmi ceux qui ont été crées devant un groupe de juges. Duo choisi duo choisi Exemples de trios possibles Avec aide au montage et/ou démontage, si besoin. Le duo de départ a-t-il été respecté? Comment a-t-il été enrichi et est-il adapté aux possibilités de chacun. Complexification : le démontage doit être différent du montage Simplification : -modifier le duo de départ. -Les guider dans les positions possibles et faciles du voltigeur (cf doc «progressivité de difficulté porteurvoltigeur»)

12 APSA : ACROSPORT NIVEAU 2 Compétence attendue N 2 : Concevoir et présenter un enchainement maitrisé d au moins 5 figures acrobatiques statiques et dynamiques, montées et démontées de façon active et sécurisée, où le voltigeur sera au moins une fois en situation de verticale renversée. Juger les prestations à partir d un code construit en commun. Temps minimum nécessaire pour atteindre le niveau 2 : 18h de pratique effective Concevoir....Présenter un enchainement maitrisé...d au moins 5 figures acrobatiques statiques et dynamiques. montées et démontées de façon active et sécurisée, DEFINITIONS DES MOTS CLES Création, par un groupe d élèves d une prestation collective composée de plusieurs éléments liés entre eux (figures reproduites ou inventées), réalisés en toute sécurité. Production collective devant un groupe d élèves Obligation de présence des deux familles de figures (statiques et dynamiques) et une cinquième figure est ajoutée, l enchainement sera plus long : début, 5 figures acrobatiques, 4 liaisons gymniques ou chorégraphiques et une fin. Dynamisme dans les montages, démontages (orchestration, timing) et SECURITE permanente. PROBLEMES CARACTERISTIQUES -Choisir des figures adaptées au niveau de l ensemble des élèves -Réaliser des figures acrobatiques plus complexes -Choisir des éléments de liaison adaptés a tous -Se mettre d accord dans le groupe -Etre à l écoute de tout le monde -S organiser dans l espace -Réaliser sa prestation devant les autres -Accepter de travailler en groupe -S orienter face au public -Se placer au bon endroit au bon moment -Accepter de passer devant les autres -Rester concentrer -Mémoriser l enchaînement -Réaliser des éléments gymniques et chorégraphique plus complexes -Réduire le nombre d appuis au sol -Réduire la surface de ses appuis au sol -Se positionner sur des surfaces d appuis plus petites -Augmenter la hauteur de la figure -Connaître les principes de montage et démontage d une figure. -Connaître parfaitement les risques et les enjeux des

13 où le voltigeur sera au moins une fois en situation de verticale renversée. Juger les prestations à partir d un code construit en commun. Verticalité inversée du tronc. Jugement critérié et justifié sur le pôle difficulté ou exécution, qui, par addition ou soustraction, amène à une note. Code à concevoir ensemble, en s inspirant de la logique des codes existants (par l équipe pédagogique en y associant la réflexion des élèves) figures dynamiques présentées -Réaliser une figure en position verticale renversée Commentaires : au niveau 2, le groupe peut être composé de 4 à 5 personnes. Introduction de figures dynamiques et de figures statiques plus difficiles avec voltigeur renversé. Les enchainements se font en musique.. Problème caractéristique sous jacent : - Au niveau affectif et relationnel : Engagement spontané dans des figures spectaculaires et parfois dangereuses. Lenteur à faire des choix, difficulté à décider ensemble. - Au niveau cognitif : difficulté pour créer : manque d idées ou d originalité dans les liaisons. - Au niveau moteur : Placements parfois incorrects et manque de maintien. Montages peu structurés dans le timing et descentes non contrôlées. Pistes sur les étapes d apprentissage à viser : * Maîtriser plus efficacement et maintenir plus longtemps les gainages et équilibres. * Réduire le nombre d appuis au sol et leur surface et se positionner sur des surfaces d appuis plus petites. * Organiser les montées et être vigilant dans les descentes.

14 * Prendre confiance et choisir le meilleur rôle en fonction de ses possibilités. * S'engager dans la création d'un enchaînement en musique avec une recherche plus acrobatique et esthétique des figures, en toute sécurité. * Rechercher la continuité des actions et l'agencement optimal dans l'espace. * Utiliser des critères d évaluation pour juger la partie chorégraphique ou acrobatique. Connaissances Capacités Attitudes - structurer l'organisation dans l'espace et le temps et le transcrire sur la fiche collective. - reconnaître le rythme et les phrases musicales (8 temps, 16 temps), associer les actions avec la musique et varier l'énergie. - connaître le code sur les 3 pôles : difficulté, composition et exigence pour optimiser l enchainement collectif et pour juger. + connaissances plus transversales sur l échauffement. * Porteur : offre des surfaces d'appuis orientées et la plus large possible. Aide à la montée et à la descente du voltigeur par accompagnement. Ajuste, rétablit les déséquilibres et assure la stabilité du couple. * Voltigeur : s'établit rapidement et toniquement en alignant les segments. * Aide : agit sur le voltigeur et vient en dernier compléter la figure collective. Attitude sécuritaire : avoir le souci de prédominance de la conservation de l intégrité physique sur l envie d essayer des figures périlleuses : mise en place de tapis de réception, aide, Analyser ensemble la figure avant de s'engager et se répartir les rôles (importance du rôle de l aide). Prévoir un plan d'action : entrée, montée en plusieurs temps, descente en plusieurs temps, sortie de figure. Faire des propositions et accepter l avis des autres pour choisir la musique et composer les liaisons entre les figures. Juge la difficulté à partir du code puis l'exécution en référence aux critères de posture, équilibre et continuité des actions (amplitude et synchronisations). A l intérieur de son groupe, prendre en charge une partie de l échauffement.

15 Problèmes caractéristiques situations Variables - = simplification et + = complexification 1. hypotonicité entrainant relâchement du dos et manque d alignement. Gainage seul bras tendus + les appuis pédestres montent vers la verticale inversée et à deux 2. manque de prise de conscience du danger lors des figures 3. peu ou pas de liaisons entre les figures Entrée par les figures en duos en contrepoids où les voltigeurs sont au sol, Puis sur les premières figures très simples d empilement : - Test de solidité du porteur avant de monter en le secouant légèrement - Consignes strictes de zones autorisées de poses d appuis, de prises de mains efficaces, de montage et démontage à l identique, en opérant «comme sur des œufs» pour le voltigeur, avec signal d alerte avant déséquilibre ou effondrement pour le porteur, aide proche du bassin du voltigeur. A deux, construire et réaliser ensemble un déplacement simple sur 8 temps pour aller d un point défini à un autre en utilisant 3 des 5 verbes suivants : marcher en coordonnant des bras, sautiller, sauter, pivoter, danser. Puis se montrer mutuellement les réponses trouvées pour s enrichir des réponses des autres et améliorer son passage. - Par deux + figures simples en trio et quatuor - Avec matériel pour remplacer le voltigeur (bloc de mousse) ou le porteur (barres parallèles) + idem en passant de la position debout à une position au sol. - marcher de manière synchronisée en rythmant chaque pas avec un mouvement simple de bras (bras tendus horizontaux devant, sur le côté, verticaux, pliés, etc...)

16 D Porteurs et voltigeurs, de plus en plus... Renversé gainé haut physiquement intense A simple B moyen C Assez difficile D difficile D autres critères aussi : nombre d appuis et de contacts, rapport nombre porteurs/nombre voltigeurs,...

17 ACRO RAMASSAGE Réaliser un enchaînement de 3 figures, dont un duo, un trio et une chaîne, selon un itinéraire imposé, mais sur des figures libres et liaisons imposées. Créer des liaisons obligatoirement différentes sur les quatre déplacements, mais toujours réalisées à l unisson. Exigences de composition: - Trio Quatuor Chaîne -Figure dynamique - 2 éléments acrobatiques - 1 synchronisation chorégraphique et - 1 Liaison gymnique 2 synchros acrobatiques Quatuor Trio Figure dynamique Liaison gymnique Synchro chorégraphique Départ Chaîne

18 APSA : ACROSPORT NIVEAU 3 Compétence attendue N 3 : Composer et présenter une chorégraphie gymnique constituée au minimum de 4 figures différentes et d éléments de liaison pour la réaliser collectivement en assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et de sécurité. Temps minimum nécessaire pour atteindre le niveau 3 : 12h de pratique effective Compétence attendue Niveau 3 : Commentaires : Composer et présenter une chorégraphie gymnique, constituée au minimum de 4 figures différentes, et d éléments de liaison, assurant la stabilité des figures et la sécurité lors des phases de montage démontage, Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur. Les formations sollicitent des effectifs différents d élèves (duo, trio...). Juger consiste à identifier les différents types de figures et valider les critères de stabilité et Création, production par un groupe d élèves d une prestation collective Production de formes corporelles collectives, à 2 minimum, dans laquelle chacun des partenaires a un rôle bien défini : Porteur ou Voltigeur. Elle peut être STATIQUE («arrêt sur image» de 3 secondes, compensations de masse ou empilements) ou DYNAMIQUE (réalisée en mouvement par franchissements, lancers et/ou rattrapers). Le terme «figure» ou «figure acrobatique» est parfois remplacé par le mot «pyramide», «porté», «figure collective» Les figures sont reproduites ou inventées. Liens chorégraphiques entre les figures, ils peuvent intégrer des éléments gymniques (sauts, tours, etc..) ou acrobatiques (roulades, roues, etc...) Les figures sont solides grâce à la tonicité et au gainage, elles sont adaptées au niveau des élèves. Mieux vaut simple, correct et sécurisé que difficile, instable et dangereux. La sécurité est abordée avec des consignes strictes : - progressivité des figures - zones autorisées à l aplomb des appuis du porteur prises de mains efficaces - test de solidité du porteur par le voltigeur avant de monter signal d alerte du porteur avant de s effondrer Montage et démontage à l identique et comme sur des œufs, en douceur et rapidement rapprochement des verticales des CDG des porteurs et voltigeurs avant empilement - pareur proche du CDG du voltigeur. Les élèves doivent assumer au moins une fois chaque rôle, une spécialisation peut s envisager néanmoins. Est recherché une variété de formation pour enrichir l enchainement. Concernant la difficulté, les figures peuvent être reconnues en fonction de différents critères : - nombre de gymnastes (duo, trio, quatuor,...), statique ou dynamique - familles dans chacune d entre elles ( statique : compensations de masse ou empilements

19 de sécurité. dynamique : franchissements, lancers et/ou rattrapers) - position du voltigeur : à l oblique, l horizontale, l oblique inversée, la verticale renversée, en équerre, etc... - et position du porteur : en quadrupédie, allongé à genoux, debout,... Concernant la qualité d exécution, on vise une approche progressive du jugement : Passer d une appréciation binaire (ex : tenue 3 secondes ou non, gainé ou non) à une appréciation ternaire (ex : figure tenue 3secondes, 2 secondes ou 1 seconde, gainé légèrement relâché ou cambré) sur des principes d équilibre, de qualité de posture alignée (gainage) et de respect strict des consignes de sécurité. Commentaires : certains élèves n ont aucun vécu en acrosport, en classe de seconde et même parfois en classe de première. Il est impératif de prendre en compte cette donnée pour démarrer l activité car nous sommes face à des grands débutants aux réactions diverses : les craintifs, les casse-cou, les pudiques, les timides, les blasés. En ce sens, nous retrouvons parfois des attitudes de niveau 1. Problème caractéristique sous jacent à la compétence attendue: - Au niveau affectif et relationnel difficultés à accepter le contact avec les partenaires, notamment ceux de sexe opposé (gêne, ricanements) et le regard d'autrui. Difficultés pour créer, oser proposer des idées et accepter celles d autrui. - Au niveau cognitif : méconnaissance totale de l'activité: entrée enthousiaste et désordonnée ou en retrait (refus). difficulté à se représenter précisément les figures sur fiches. - Au niveau moteur : difficulté à produire des placements simples : dos plat, alignement tronc-jambes. insuffisances musculaires : gainage, force, souplesse Pistes sur les étapes d apprentissage à viser : Reproduire des figures simples en respectant les consignes STRICTES de sécurité et mettre en place la parade. Maîtriser des figures statiques équilibrées avec des montages et démontages identiques. Maîtriser les alignements segmentaires: gainage à l'horizontale et l'oblique, Réaliser un enchaînement de figures et présenter son travail devant des juges. Prendre confiance et choisir le meilleur rôle en fonction de ses possibilités.

20 Connaissances Capacités Attitudes - les différents rôles : porteur, voltigeur, aide, chorégraphe et juge. - la terminologie des figures (décrit cidessus) Porteur et voltigeur : - Connaître les règles de sécurité, les placements, verrouillage des prises, zones d appui sécuritaires et les zones interdites (lombaires et cervicales) pour la stabilité, le montage et le démontage. -connaître et comprendre la notion de gainage. Aide -Savoir où se placer et comment agir en sécurité. Chorégraphe - identifier ses ressources et celles de ses partenaires pour le choix des figures et la répartition des rôles. -Connaître les exigences de composition de l enchaînement : position de début et de fin sur le praticable, nombre de figures, liaisons chorégraphiques, gymniques et acrobatiques (mouvement sans arrêt et sans mouvements parasites) et orientation des figures par rapport aux juges. Juge - les principes de validation des figures statiques : maintien 3, stabilité, correction (figure prise en compte dans la difficulté à partir de 1 mais pénalité pour faute de temps si moins de 3 ) Par 3 puis 4 : - créer et réaliser des duos, trios, quatuors en tant que porteur et voltigeur. - Construire l équilibre et le maintien d une posture solide et tonique : gainage, bras et jambes tendus, alignement segmentaire, appuis sur épaules, bassin..., augmenter les surfaces d appui, efficacité des prises, charges soulevées avec les cuisses, dos plat, compensation des masses... - Planifier et assurer des montages et démontages sécurisés et contrôlés (monter et démonter dans l axe). - Se repérer par rapport à l espace d évolution et ses partenaires et lier les figures par des déplacements synchronisés. - Se préparer à l activité par des routines construites (s échauffer de façon générale et spécifique). - Mémoriser son enchaînement. - Se concentrer avant et pendant le passage. Porteur - Positionner correctement ses segments pour rester stable. - Rester immobile en étant gainé (verrouillage des articulations). - si le porteur est en difficulté, il doit prévenir avant de lâcher. Voltigeur - tester la solidité du porteur avant de monter - Monter rapidement mais en douceur en prenant appui sur les parties solides du porteur. -Descendre délicatement en ayant prévu son espace de réception. Chorégraphe - Faire des choix en fonction des ressources du groupe et des exigences de la composition pour permettre une réalisation sans rupture. - Créer, varier, diversifier et maîtriser des modes de liaison différents entre les figures (statiques et dynamiques) et les éléments (gymniques ou chorégraphiques), en les synchronisant à deux au minimum. - Juge Repérer et identifier des figures issues du code et la conformité des exigences. Observer et juger la stabilité et la sécurité des figures d un autre groupe à partir d indicateurs simples Aide Se placer à proximité du voltigeur (proche de son CDG) et le saisir précisément pour intervenir efficacement et rapidement. -Respecter les consignes de sécurité, prendre conscience du danger (hauteur, contact) et redoubler de vigilance (aide). - Respecter et entretenir une confiance mutuelle -Rester concentré pendant toute la durée de la prestation. - Accepter la répétition pour stabiliser la prestation. - Accepter d être vu et jugé. Chorégraphe Communiquer et coopérer pour construire (planification). - Écouter et prendre en compte l avis de ses partenaires et des observateurs. Juge -Etre attentif et rigoureux, se responsabiliser pour proposer un jugement. Aide -Etre concentré et attentif.

21 APSA : ACROSPORT NIVEAU 4 Compétence attendue N 4 : Composer et présenter une chorégraphie gymnique, structurée à l aide d un support sonore, constituée au minimum de quatre figures différentes et d éléments de liaison Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté («devant un groupe d élèves» voie pro) en s attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur, dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l orientation et l occupation de l espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Temps minimum nécessaire pour atteindre le niveau 4 : 16h de pratique effective Composer et présenter une chorégraphie gymnique structurée à l aide d un support sonore, Commentaires Création, par un groupe d élèves de 4 à 6 personnes, d une prestation collective en musique. Celle-ci est choisie par les élèves eux-mêmes et reflète la tonalité souhaitée., constituée au minimum de quatre figures différentes et d éléments de liaison Elle est réalisée collectivement dans un espace orienté en s attachant à favoriser la fluidité lors des phases de montage démontage et des éléments de liaison. Chaque élève est confronté aux rôles de porteur et voltigeur, dans des formations différentes (duo, trio...). Les éléments de liaison permettent de positionner les figures dans des espaces différents. Juger consiste à apprécier l orientation et l occupation de l espace et la prise en compte du support sonore, ainsi que la fluidité de la réalisation. Les figures sont issues de familles différentes (statiques, dynamiques, avec des positions de porteur et voltigeur variées), Les éléments de liaison sont chorégraphiques, gymniques et/ou acrobatiques. A ce stade, l accent se porte sur l esthétique de la prestation collective, l enchainement s enrichit de mouvements harmonieux et continus, chacun est toujours en mouvement, avec des passages synchronisés ou décalés. Les deux rôles sont obligatoires. Comme dans toute activité gymnique, l occupation de l espace est un des principes, les figures doivent être positionnées dans des espaces variés, et non pas toujours au centre. Le jugement porte aussi sur les critères d espace et de rythme (en plus de ceux d équilibre et de posture)

22 Problème caractéristique sous jacent : - Au niveau affectif et relationnel : Engagement dans des figures rapidement trop complexes, en voulant augmenter la note de difficulté des figures (C et D). ils sont trop confiants et souvent très inventifs dans la complexification des figures. La communication dans le groupe est parfois houleuse, les avis peuvent diverger et arriver à un compromis prend du temps. - Au niveau cognitif : difficulté à créer : manque d idées ou d originalité dans les liaisons. - Au niveau moteur : Placements parfois incorrects, manque de maintien souvent lors du montage ou en fin de figure, quand la fatigue se fait sentir. Le timing du montage n est pas encore suffisamment structuré et le démontage moins sécurisé que le montage. Pistes sur les étapes d apprentissage à viser : * Apporter de nombreuses idées de variété de déplacements à plusieurs en jouant sur les notions de mouvements dans l espace dans les 3 dimensions et dans le temps (unisson, cascade, canon, etc...), de contacts et positions équilibrées. * renforcer le gainage pour aider les élèves à maintenir les figures. * Augmenter simplement la difficulté des figures en réduisant progressivement le nombre d appuis, leur surface et apporter plus de correction et d esthétique dan le placement des bras, des mains des jambes et pointes de pieds. * Organiser les montées (timing) et être plus vigilant dans les descentes. * Augmenter l estime de soi en regardant photos et vidéos des prestations du groupe au fil des séances et choisir le meilleur rôle en fonction de ses possibilités. * S'engager dans la création d'un enchaînement avec sa propre musique en recherchant des figures plus originales, en toute sécurité. * Viser la fluidité, la continuité des actions et l'agencement optimal dans l'espace. * Apprendre à argumenter son jugement.

23 Connaissances Capacités Attitudes - La terminologie descriptive de nouvelles figures - La logique de construction des niveaux de difficulté des figures et éléments gymniques dans le code de référence utilisé. - Les principes de sécurité active : équilibre et stabilité des appuis, contrôle visuel. Les règles techniques de la composition chorégraphique (fluidité des enchaînements) : - structurer l'organisation dans l'espace et le temps - reconnaître le rythme et les phrases musicales (8 temps, 16 temps) et établir un code de communication visuel et physique. - variété des rythmes et précision des formes du corps, début et fin définis - connaître les 3 pôles du jugement : difficulté, composition et exigence pour optimiser l enchainement collectif. Réalisation : - Maîtriser l équilibre dans des postures variées et dynamiques : consolider les bases de la verticale renversée (bassin au dessus des épaules...), augmenter le volume et la hauteur de la figure (monter à la verticale des appuis du porteur...), réduire le nombre et la surface d appui - Assurer la continuité de l enchaînement de figures, liaisons et déplacements plus complexes. - S échauffer de façon générale et spécifique en autonomie. Composition : - Exploiter le code de difficulté pour créer des figures plus virtuoses et plus esthétiques et choisir les éléments en fonction des ressources du groupe. - Utiliser les variables de temps, d espace et de formation pour varier les propositions et être original (synchronisé/décalé) ; (directions, étages, symétrie / dissymétrie), (ligne, séparé, groupe). - Identifier le tempo du support sonore pour adapter la vitesse de réalisation et d enchaînement des figures. Jugement : - Identifier les fautes techniques et d exécution dans la fluidité de la réalisation. Repérer dans sa prestation et celle des autres, les fautes liées aux critères de réussite et de réalisation pour effectuer des corrections. - Juger de la pertinence de la composition choisie (espace orientation et occupation). - Maîtriser la prise de risque (vigilance constante et choix des figures). - Se responsabiliser dans tous les rôles et être concerné à chaque instant dans son activité et celle de ses partenaires : prévenir, automatiser, observer, organiser. - Rester concentré du début à la fin de la présentation, en supprimant les gestes parasites et en maintenant un regard haut. - gagner en aisance et assurance à chaque passage. - Coopérer pour produire et accepter favorablement les remarques de ses partenaires pour faire éventuellement évoluer la chorégraphie gymnique. - jugement : Se construire un regard critique constructif et proposer un jugement impartial.

24 Jugement ACROSPORT BAC Justifications, argumentations : Critères Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Exécution Equilibre Figures tenues 1 et/ou Figures tenues 2 ou 3 et/ou Toutes les figures tenues 3 et Posture Montages et démontages Composition Espace et Qualité des liaisons manque de gainage. Hésitants, réceptions lourdes Espace exploité aux 2/3. peu variées (temps morts, des élèves inactifs ou mouvements parasites : cheveux, tee-shirts, etc...) manque de correction (jambes un peu fléchies ou écartées.) Fluides, réceptions légères. Espace exploité dans son ensemble. variées et rythmés Gainage et bonne tenue du corps. Contrôlés et rythmés. Espace exploité de façon originale. originales Rythme Relation à la musique Peu exploité synchronisé Univers musical

25 Composition d une séance d acrosport en EPS Echauffement chorégraphique en musique à base de déplacements rythmés seul puis rapidement à 2 synchronisés, puis à plus. Echauffement gymnique à base de : gainage, dos plat et abdominaux. Culbutos, placements dos et ATR. Éléments gymniques : sauts, pirouettes (pivots),... Éléments acrobatiques : roulades, roues,... Figures statiques par compensation de masses. Figures statiques par empilement avec réversibilité des rôles porteur et voltigeur, si possible. Figures dynamiques. Travail autonome sur fiches : reconnaître des figures, lire et respecter les consignes de sécurité, dessiner les figures avec la place de chacun (aide à la mémorisation). Apprentissage des parades et planification des montages et démontages sécurisées : placement, ordre. Travail de composition, de création pour apprendre à faire des choix ensemble : création de figures, formations, orientation, occupation de l espace, fluidité, relation à la musique. Présentation devant autrui. Observation/Jugement.

26 Cycle d acrosport : progressivité dans tous les rôles Rôles Séance 1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 S9 porteur voltigeur pareur chorégraphe apprentissage des figures et éléments élaboration de l'enchainement gymnaste dans son groupe 1 position de début, 2 figures avec une liaison entre, et une fin présenté en cascade (les uns après les autres sans arrêt) 1 position de début, 1 liaison, 2 figures avec une liaison entre, 1 liaison et une fin un groupe observé par un autre (ou devant APN) passage de 2 groupes en même temps idem avec 3 figures présentation de la première partie présentation de la deuxième partie passage du groupe devant la classe enchainement quasi complet enchainement complet repère et reconnaît les figures et éléments repère difficultés et exigences de composition observateur/ juge équilibre équilibre et posture équilibre, posture et espace équilibre, posture, espace et rythme 3'' ou non 3'' ou non et aligné ou non (gainage) 1, 2 ou 3'', posture pas, peu ou bien alignée, orientation et occupation de l'espace..., plus synchronisation des gymnastes, fluidité et relation à la musique

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française

analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent Exemple en acrosport & boxe française analyse comparative de 3 fiches ressources de niveau différent 1 Exemple en acrosport & boxe française 1 Acrosport Fiche originales fiche ressources acro N3.doc fiche ressources acro N4.doc fiche ressources

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

Les activités de cirque à l école primaire

Les activités de cirque à l école primaire Les activités de cirque à l école primaire Équipe EPS de la Charente Maritime Le Bihan Serge PIUMF à La Rochelle Proust François CPD-EPS 17 1 1. Définition...2 2. Les enjeux...3 3. Problèmes fondamentaux...3

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

Action ou Réalisation Investissement et Pensée

Action ou Réalisation Investissement et Pensée Déployer une activité dense et précise d aide aux apprentissages Eps Action ou Réalisation Investissement et Pensée Contexte d enseignement : du N1 au N4 tout public Rappels théoriques Selon Claude Volant,

Plus en détail

Gymnastique Rythmique HELP DESK

Gymnastique Rythmique HELP DESK Gymnastique Rythmique HELP DESK Ce «Help Desk» de Gymnastique Rythmique est conçu pour éclaircir et illustrer à l aide d exemples, les diverses normes du Code de Pointage de Gymnastique Rythmique. Le propos

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

Les Arts du cirque à l Ecole primaire

Les Arts du cirque à l Ecole primaire Les Arts du cirque à l Ecole primaire Des numéros au cirque contemporain Carole CARLUX, CPD EPS Carole CARLUX, CPD EPS 2 Pourquoi «faire le cirque» à l école? Les arts du cirque à l école ouvrent les élèves

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

AVANT/APRES L ECOLE. Flamant rose. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement. Minimum 3 min. Organisation. Objectif. Matériel.

AVANT/APRES L ECOLE. Flamant rose. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement. Minimum 3 min. Organisation. Objectif. Matériel. Conseil de la semaine 10/2008 Devoirs en mouvement Flamant rose Devoir Une semaine durant, les élèves doivent se laver les dents en se tenant sur une seule jambe. Au début, ils peuvent poser la jambe de

Plus en détail

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012 Dreisprung / triple saut Beat Bollinger 9.8.2012 v2012 Philosophie de l entraînement Triple saut créer des bases de saut variées! tenir compte des principaux éléments biomécaniques! tenir compte des éléments

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

Document réalisé par :

Document réalisé par : Ce document permet de situer le niveau des élèves en fin de module d apprentissage. Il peut être aussi utilisé pendant les séances d apprentissage pour aider à mesurer les acquisitions. Il donne des indications

Plus en détail

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape PRESSE Inspirée de la danse classique, du Pilates et du cardio training, BarreShape est la nouvelle tendance fitness à Paris, qui sculpte, tonifie et affine le corps en beauté. Géraldine Werner, danseuse

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Objectifs et logique du Page 3

Objectifs et logique du Page 3 Document conçu par l équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin avec l aide précieuse de Thierry Lichtlé CTS Athlétisme et Isabelle Logeart professeur à l UFRSTAPS de Strasbourg Année scolaire

Plus en détail

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11

Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne. Renseignements Tél. 041 419 51 11 «Top 10» de l hiver Suva Sécurité durant les loisirs Case postale, 6002 Lucerne Renseignements Tél. 041 419 51 11 Commandes www.suva.ch/waswo-f Fax 041 419 59 17 Tél. 041 419 58 51 Auteurs Dr Hans Spring,

Plus en détail

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT

ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT ROULER EN AVANT Placer une gommette sous un banc. Départ allongé sur le ventre. But : Regarder la gommette en roulant. Lâcher un ballon sur le plan incliné. Glisser et rouler. But : Pour tourner en avant et rouler comme

Plus en détail

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D)

Programmation des séances (Trêve de Noël 2013) Détail des séances. * gainage abdo-lombaire (voir planches D) * gainage abdo-lombaire (voir planches D) Détail des séances Séance numéro 1: 1- Course PMA 1 : I- 10 minutes de jogging facile + stretching des jambes II- 3 blocs de 6 minutes en 30 course/30 repos sur 154m Prendre 1 30 de récupération entre

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002)

La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002) La préparation physique en basket- ball Gilles COMETTI (2002) 1 Les conditions : 1) Respecter la santé de l athlète. 2) Mettre la condition physique à sa place. 1) LES PRINCIPES DE LA PREPARATION PHYSIQUE

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Assister un proche dans ses déplacements

Assister un proche dans ses déplacements 2012 Assister un proche dans ses déplacements Remerciements : Merci au Ministère de la famille et des aînés du Québec pour le soutien financier ayant permis la réalisation de ce document. Merci à Josée

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1

FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 FICHE ACTIVITÉ: DANSE Programme EPS collège NIVEAU : 1 Compétence attendue : Composer et présenter une chorégraphie collective structurée en jouant sur les composantes du mouvement, l espace, le temps

Plus en détail

«CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle

«CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle «CIRQUE A L ECOLE» une approche corporelle EQUIPE CPD CPCEPS ACADEMIE DE PARIS ANNEE 2010 2011 EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Compétence 4 : «Réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive»

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape

A propos de Géraldine Werner, fondatrice de BarreShape PRESSE Inspirée de la danse classique, du Pilates et du cardio training, BarreShape est la nouvelle tendance fitness à Paris, qui sculpte, tonifie et affine le corps en beauté. Géraldine Werner, danseuse

Plus en détail

PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS. OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre 2014

PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS. OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre 2014 PROGRAMME DÉFI STR PRÉSENTATION DES CHANGEMENTS DESTINATAIRES : EXPÉDITEUR : CLUBS STR Christine Paquin, Antoine Vallières DATE : Septembre 2014 OBJET : Programme DEFI STR Modifications au programme, septembre

Plus en détail

Définition de la dyspraxie

Définition de la dyspraxie E.BINTZ Définition de la dyspraxie Dys : manque en grec Praxie : action, mouvement, adaptation du mouvement au but recherché C est un trouble de la planification et de la coordination des mouvements qui

Plus en détail

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau TACHES N 1 Descendre les marches Marcher le long de la ligne S appuyer sur les deux

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

PIROUETT! THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 2013

PIROUETT! THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 2013 THE RHYTHMIC GYMNASTICS HELP DESK November 01 Les fiches de la difficulté pour les compétitions officielles FIG doivent être remplies par ordinateur. Les fiches écrites à la main ne seront plus acceptées.

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau 1 PREAMBULE Après la validation du Sauv Nage, le Pass Sports de l Eau de l Ecole de Natation Française (ENF) mis en place par le Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) permet de découvrir

Plus en détail

Fiches accompagnement

Fiches accompagnement Éducation physique et sportive École maternelle Cycle des apprentissages fondamentaux Cycle des approfondissements Projet proposé par le groupe d experts Fiches accompagnement Athlétisme - École maternelle,

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles GL5 GLS5 Lève-personnes mobiles Lève-personnes mobile GL5 Les lève-personnes mobiles GL5 sont les alternatives au sol des appareils de levage fixés au plafond de la gamme de produits Guldmann. Depuis plus

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION SIEGE COQUILLE INNOV SA NOTICE D UTILISATION SIEGE NOTICE COQUILLE D UTILISATION INNOV SA SIEGE COQUILLE INNOV SA INNOV SA NOTICE D UTILISATION SIEGE Fauteuils

Plus en détail

2 ème Edition Mai 2010

2 ème Edition Mai 2010 2 ème Edition Mai 2010 Contenu: Ce document appelé Help Desk GAF a pour objectif de donner des précisions et des exemples concernant les différentes règles du code de pointage GAF. Le but du CTF est de

Plus en détail

Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE

Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE Mémento REFERENTIEL POUR LES JUGES D EXPRESSION TECHNIQUE Examen du 1er au 4e dan par Unités de Valeurs Capitalisables Examen du 5e et du 6e dan Prestation Technique Document de travail évolutif pour les

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros

BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros BÊME Sébastien L entraînement débutant dont vous êtes le héros Copyright 2012 Sébastien Bême - Lulu ISBN : 978-2-36414-036-3 Le code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article

Plus en détail

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion Formateur FPC EPS, acrérunion COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES et Acquisition de COMPETENCES MOTRICES en Education Physique et Sportive (SUPPORT DE LA FPC EPS /CP3DANSE 20132014) 1 GerardSamuel.Braon@acreunion.fr

Plus en détail

AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE

AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE FICHE TECHNIQUE #54 AMÉNAGER UN COMPTOIR DE SERVICE POUR PERMETTRE LA POSITION ASSISE Entre le bureau et le comptoir conventionnels, il est possible d aménager un comptoir de service permettant d alterner

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de

C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de C est quoi un centre d apprentissage Les centres d apprentissage sont des lieux d exploration et de manipulation qui visent l acquisition de connaissances, la pratique d habilités ou le développement d

Plus en détail

PROGRAMMATION DES ACTIVITÉS D ATHLETISME DU CYCLE 1 AU CYCLE 3

PROGRAMMATION DES ACTIVITÉS D ATHLETISME DU CYCLE 1 AU CYCLE 3 HAUTE SAVOIE PROGRAMMATION DES ACTIVITÉS D ATHLETISME DU CYCLE 1 AU CYCLE 3 Production du stage de mars 2004. ont participé en particulier à son élaboration : Françoise Déage, Caroline Fontana, Magali

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS

EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS EPF / L3 / S2 G5, 6, 8 et 12 LES FORMES DE TRAVAIL ET D ORGANISATION EN EPS BEN JOMAA Hejer M-A ISSEP K-S LES FORMES D ORGANISATION EN EPS Plan: 1. Pourquoi utiliser les formes d organisation en EPS? 2.

Plus en détail

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test

TAP-PAR. Test d aptitudes physiques pour paramédics. Description du test TAP-PAR Test d aptitudes physiques pour paramédics Description du test INTRODUCTION Le travail de paramédic nécessite une capacité physique supérieure à celle de la population moyenne. En effet, ceux-ci

Plus en détail

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes?

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L enseignement de l Education Physique et Sportive (EPS) vise le développement des capacités

Plus en détail

L athlétisme à l école primaire

L athlétisme à l école primaire L athlétisme à l école primaire Guillaume Catois, conseiller pédagogique EPS de la circonscription d Argentan Sommaire 1. Références institutionnelles. 2. Définition de l APS athlétisme. 3. Objectifs de

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

-Détails du programme- 5 ème DAN

-Détails du programme- 5 ème DAN -Détails du programme- 5 ème DAN (Utilisation obligatoire d arme en bois, en caoutchouc ou en mousse) * Les armes et protections seront fournies par le candidat Tronc commun 5 ème DAN 1. UV1 Kihon, techniques

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE www.ugsel.org RÔLE DU LIVRET DE FORMATION MISSIONS DU JEUNE ARBITRE I JEUNE JUGE Ce livret guidera l élève engagé dans la formation. Aussi il témoigne de l

Plus en détail

-Détails du programme- 3 ème DAN

-Détails du programme- 3 ème DAN -Détails du programme- 3 ème DAN (Utilisation obligatoire d arme en bois, en caoutchouc ou en mousse) * Le candidat devra apporter ses armes et protections Tronc commun 3 ème DAN 1. UV1 Kihon, techniques

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS

Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Des compétences méthodologiques et sociales aux contenus d enseignement en EPS Groupe ressources 2009-2010 Sommaire 1. Texte introductif 2. Démarche d enseignement 3. Articulation CMS1-CP et illustrations

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois SOMMAIRE 3 4 5 6 7 8 9 10 votre rôle dès la naissance vers 2-3 mois vers 3-4 mois vers 5-6 mois vers 6-9 mois vers 9-12 mois recommandations 2 Dès la naissance,

Plus en détail

Badminton Niveau 3. Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année

Badminton Niveau 3. Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année Badminton Niveau 3 Public concerné : CAP 1 ère année et terminale Bac pro 3 ans 1 ère année Groupement : 8, «activité d opposition duelle : sport de raquette» CP : 4, «Conduire et maîtriser un affrontement

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU PIANO

PLAN D ÉTUDES DU PIANO PLAN D ÉTUDES DU PIANO INTRODUCTION La formation permet aux élèves d acquérir progressivement une autonomie musicale et instrumentale liée au développement artistique de leur personnalité à travers la

Plus en détail

Apprendre et réussir

Apprendre et réussir Tome 1 : LA GYMNASTIQUE Comme moyen pour Apprendre et réussir Inspection Académique de l Essonne Document élaboré par l équipe CPC / CPD - EPS de l Essonne Edition 2002 SOMMAIRE Sommaire + Avant propos

Plus en détail

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale. 4 - La motricité et les déplacements. livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 4 - La motricité et les déplacements livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 En général Les enfants bougent

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

Manutention et postures de travail

Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Manutention et postures de travail Page 1 sur 7 Dangers principaux Généralités Les facteurs techniques, économiques, organisationnels et humains influencent le comportement

Plus en détail

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS

LES CONTENUS ET LES OPTIONS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS LES CONTENUS ET LES OPTIONS DU JOUEUR DE HANDBALL MOINS DE 12 ANS MOINS DE 14 ANS MOINS DE 16 ANS Les contenus Quels sont les contenus dans le cadre la formation du joueur? o EN ATTAQUE Mo oins de 12 a

Plus en détail

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA OBJECTIF : Cette formation a pour objectif de favoriser la capacité de l étudiant à maitriser les fondamentaux du renforcement

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

Bien utiliser son échelle : généralités

Bien utiliser son échelle : généralités Bien utiliser son échelle : généralités Les échelles et escabeaux sont des moyens d'accès en hauteur. Les échafaudages sont des moyens de travailler en hauteur. La norme EN 131 n'étant pas doublée d'une

Plus en détail

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Temps forts départementaux Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Calcul au cycle 2 La soustraction fait partie du champ opératoire additif D un point de vue strictement mathématique,

Plus en détail