Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin :11

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11"

Transcription

1 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé plus tard Médipole de Sya avec une vocation sous régionale.en 2007, la concrétisation de la Médipole de Sya se fait toujours attendre alors qu il devait être un pôle sanitaire de haut niveau et de premier ordre dans la sous-région Ouest africaine. Sidwaya a rencontré le Pr Ouezzin le 6 juin au Centre médical Macoucou-Traoré (CEMMATRA) sur l avenue Guimbi-Ouattara au secteur n 4 (Koko) de Bobo-Dioulasso où il se trouve confiné pour le moment. Entretien. Sidwaya (S.) : Professeur, qu est-ce que la Médipole de Sya? André Ouezzin Coulibaly (A.O.C.) : La Médipole de Sya, c est une idée qui est née il y a déjà bien longtemps. Elle est née en 1993 de la volonté d avoir une structure médicale de haut niveau, avec un équipement tout à fait moderne et un personnel techniquement au point. Sous-tendant cette idée, nous pensions que la Médipole de Sya, compte tenu de la position de Bobo-Dioulasso que nous avons choisie pour le site, était idéal. En effet, nous voulions en faire une structure privée sous régionale. S. : Que devient ce projet? A.O.C. : Ce projet a connu pas mal de problèmes qui ne sont pas de ma faute. J ai dû refaire le dossier à plusieurs reprises. Figurez-vous que la demande d ouverture de la Médipole de Sya a été déposée en 1993 et ce 1 / 7

2 n est qu en 2004 que l autorisation m a été accordée alors que le dossier était complet. Figurez-vous également que pendant toute cette période, j ai eu même à faire déplacer des financiers canadiens qui sont venus sur le terrain, mais qui ont fini par être découragés parce que nous n avions pas obtenu l autorisation. S. : A l heure actuelle, où en êtes-vous? C est le point mort ou quoi? A.O.C. : Vous savez, un projet est vivant lorsqu il prend forme. Or ce projet qui a été imaginé depuis 1993, s il n est pas encore réalisé en 2007, comprenez que les gens se sont découragés Tout simplement parce que la technologie, les techniques ont avancé, les coûts ont été multipliés. Actuellement, je n ai plus les financiers qui étaient favorables au projet dans les années S. : Quelles sont les principales difficultés auxquelles vous êtes confronté dans la mise en œuvre de ce projet? A.O.C. : La première difficulté, c est que lorsqu on dépose un dossier, il faut attendre une autorisation. Si le projet est intéressant, les autorités en tiennent compte en vous accordant l autorisation. Dans ce cas, vous recherchez les financiers. Si elles (les autorités) trouvent que le dossier n est pas intéressant, on le supprime. Or croyez-moi, j ai reçu beaucoup de lettres d encouragement à tous les niveaux qui me disaient que le dossier était intéressant et que c était une très bonne idée, mais l autorisation ne m a pas été accordée à cette époque. S. : Est-ce que vous croyez que la Médipole de Sya intéresse réellement les autorités sanitaires du Burkina? A.O.C. : La question est à poser au ministre de la Santé en lui demandant s il y a une place pour la médecine privée. Le projet de la Médipole de Sya, c est un projet de médecine de haute qualité et privée. La question est de savoir si un tel projet intéresse les autorités ministérielles ou locales parce qu à mon avis tout le monde est concerné. S. : A ce que l on dit, le projet aurait été égaré à maintes reprises au ministère de la Santé. 2 / 7

3 Vous avez dû le reprendre chaque fois pour le remettre en route. Est-ce par négligence ou par volonté délibérée de le maintenir au stade de projet? A.O.C. : Mon dossier est un dossier parmi tant d autres. Il n est pas le seul à s égarer dans les dédales de l administration. Nous avons dû reprendre des dossiers pour plusieurs raisons. Est-ce que cela a été fait volontairement ou bien c est le fait de l administration telle qu on la connaît? Je ne saurais vous répondre. Mais toujours est-il que j ai rempli les charges qu on m avait fixées. On m a donné une liste de documents à fournir et je les ai tous fournis. S. : Combien de fois avez-vous dû reprendre le dossier? A.O.C. : Au moins une dizaine de fois. J ai eu affaire à quatre ministres de la Santé. S. : Est-ce vrai qu on conditionne le financement de la Médipole de Sya à son implantation à Ouagadougou? A.O.C. : Moi, je suis un Burkinabè. Je choisis de venir travailler à Bobo-Dioulasso parce que je pense que c est une bonne idée. Et Bobo-Dioulasso est un carrefour. Maintenant, que l on veuille faire une médipole à Ouagadougou, c est faisable. Il y a des médecins qui sont tout à fait capables de faire la même chose. L administration peut faire la même chose. Dans certains milieux, j ai pu entendre des propos du genre : Si tu avais fait ça à Ouaga, ce serait bien et puis c est tout. Mais je ne peux pas dire qu une personnalité est venue me dire : Fais ça à Ouaga sinon ça ne marche pas, basta! S. : Pourquoi tenez-vous tant à ce que cette médipole soit à Bobo-Dioulasso? A.O.C. : Le projet est avant tout sous régional, ce qui signifie qu il doit intéresser un certain nombre de pays. Si vous regardez la carte de l Afrique de l Ouest, Bobo-Dioulasso est quand même au centre de la sous-région. Dans le préambule, dans les exposés des motifs, j ai bien spécifié que j ai implanté le projet à Bobo-Dioulasso parce que c est un carrefour. Et là, personne ne peut dire le contraire. Ma conviction est claire et définitivement posée. C est à Bobo-Dioulasso que je veux le faire. 3 / 7

4 S. : Aujourd hui, qui s intéresse réellement à l aboutissement de votre projet? A.O.C. : Moi seul! (silence et soupir). J ai été tout seul du début jusqu à maintenant parce que si j étais soutenu par les autorités, qu elles soient municipales, politiques, administratives, le projet aurait pris forme. Je vous conseille d aller visiter l hôpital de Bobo-Dioulasso pour voir si c est propre, si les gens sont bien reçus, s il y a du matériel adéquat. L ambition de la Médipole, c est d accompagner la médecine publique en sachant que cette médecine publique marque le pas, pour des raisons diverses (économiques, politiques, sociales, ). L hôpital de Bobo-Dioulasso n a pas changé depuis longtemps. Comme il n a pas changé, qu est-ce qu on peut faire? Je suis un enfant du pays. Que ma clinique soit installée à Bobo-Dioulasso, à Ouagadougou ou ailleurs, cela n a pas d importance! Je suis Burkinabè! Si je viens pour aider quelque chose à avancer, où est le problème? S. : Que peut apporter un tel projet à la ville de Sya s il voyait le jour? A.O.C. : Je crois qu on n a pas bien saisi l importance de la Médipole de Sya. L idée de départ, c est que c est un projet sous régional, ce qui implique une certaine qualité. Je veux un personnel qualifié pour y travailler. La Médipole implique beaucoup de personnel et vous savez que ceux qui vont y travailler ont derrière eux des familles entières. Quand on crée une structure pareille, il y a ce qu on appelle les effets directs, c est-à-dire le personnel de haute qualité qui va être employé. Ce seront des professeurs, des médecins, des sages-femmes Il y a ensuite les effets indirects notamment l entretien des locaux (gardiens, chauffeurs, techniciens, électriciens ). La clinique n est pas située en plein centre de Bobo-Dioulasso, mais hors de la ville, ce qui signifie que le transport va y gagner. Et comme les gens viendront de toute la sous-région, les hôtels auront leur part du gâteau. Le tourisme, l artisanat de la ville vont également y gagner de même que les banques, les assurances et autres. C est tout cela que la Medipole de Sya va apporter à Bobo-Dioulasso, à travers des effets directs, indirects et induits. Au-delà d une structure de santé, la Médipole de Sya est une structure socio-économique. S. : Croyez-vous que ce projet pourrait voir le jour d ici là. 4 / 7

5 A.O.C. : Cela ne dépend pas de moi. Mon projet est là. Il date de 1993, ce qui veut dire qu il doit être remanié parce que la technologie a évolué. Au moment où j imaginais ce projet, l informatique n était pas encore opérationnelle. Moi, j avais prévu à cette époque de faire de la télémédecine. C était donc un projet bien élaboré, dans le futur même si maintenant cette télémédecine fait partie du présent. S. : A votre âge (ndlr : 70 ans depuis mars 2007), le combat pour l aboutissement de ce projet vaut-il toujours la chandelle? A.O.C. : Ma conviction est que les bonnes idées ne meurent jamais. J ai été content l autre jour lorsque j ai entendu dire que le nouveau centre hospitalier universitaire prévu à Ouagadougou a une vocation sous régionale. Qu est-ce que j avais dit en 1993? Exactement la même chose. J ai voulu, sur la base de mon expérience, créer ce projet. S il est repris par d autres qui ont plus de moyens que moi, où est le problème? S. : Vous n avez donc pas peur qu on récupère vos idées? A.O.C. : Vous savez, dès que vous avez une idée, elle est récupérée immédiatement. Certains refusent de donner leur dossier à des banques, des institutions parce qu on le refile au cousin, à l oncle, au beau-frère. Pendant ce temps, on met le coude sur votre dossier. C est donc dire que depuis 1993, mon dossier a été recopié, 1000 fois! Seulement, l exécution du dossier c est autre chose. Je suis content d avoir eu cette idée même si elle est reprise par d autres, des Africains, des Européens. S. : Qu espérez-vous? A.O.C. : Je sais que si on veut, on peut parce que je suis convaincu qu il y a même des Burkinabè qui peuvent financer ce projet, quitte à ce qu il y ait un appoint de l extérieur. S. : Etes-vous personnellement prêt à mettre de l argent dans ce projet, si vous en avez? 5 / 7

6 A.O.C. : La Médipole de Sya est une structure qui va s étendre sur 10 hectares, comprendre de multiples services avec du matériel moderne et du personnel qualifié. Tout cela va revenir cher alors que je ne suis pas milliardaire. Si j avais l argent pour réaliser tout seul ce projet, il serait en route depuis bien longtemps. Je me serais passé de tout le monde. Du reste, j ai beaucoup investi en frais de dossier, de voyages, d hôtels S. : Estimez-vous que quelqu un a eu intérêt à bloquer volontairement votre projet? A.O.C. : Voilà un projet qui se tient, que j ai déposé depuis 14 ans. Voilà un projet pour lequel on a mis 11 ans à me donner l autorisation. Quand on réfléchit bien, on peut se dire qu il y avait quelqu un qui avait intérêt à bloquer ce projet parce qu on a voulu le récupérer. Pourquoi avoir attendu 11 ans pour délivrer l autorisation? Le temps pour que tous les partenaires intéressés par ce projet s en aillent, las d attendre parce que, quoi qu on dise, ce ne sont pas des philanthropes. Ce sont des hommes d affaires et quand on met en place une affaire, ou ça marche ou ça ne marche pas! Si ça marche, tout le monde en tire un bénéfice. Si c est une affaire qui s enlise comme c est mon cas, les éventuels partenaires s en vont parce qu ils ont d autres chats à fouetter. Ce qui m est arrivé est donc normal et je n en suis pas étonné. En 11 ans, beaucoup de choses ont changé, il y a eu une inflation. Tous ces partenaires en ont eu marre d attendre le bon vouloir d une signature qui tardait alors que ces gens ne s engagent que lorsqu il y a un document dûment signé. J ai eu le document en 2004 mais pour ces partenaires, il n est pas évident que ce soit toujours intéressant pour eux, surtout qu il y a des cliniques un peu partout dans la sous-région. Si je dis reprendre le projet, je dois le réévaluer dans ce contexte local et sous régional. Je reste tout de même convaincu que la Médipole de Sya reste un projet valable. Malheureusement, je suis seul! S. : Quelque chose de particulier à ajouter? A.O.C. : C est dommage que ce projet ne prenne pas corps dans l esprit de ceux qui devraient être les premiers intéressés, c est-à-dire les Bobolais. Je ne serai pas le seul à travailler et à tirer profit de la Médipole de Sya. Quand on se dira que ça peut être intéressant pour la ville de Bobo-Dioulasso, on aura fait un pas en avant. Il peut arranger beaucoup de choses. Il faut une volonté locale, administrative, politique, de santé. Moi, j en ai, mais en face, il n y a pas jusqu à présent de répondant. 6 / 7

7 Interview réalisée par Urbain KABORE Copyright Sidwaya 7 / 7

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite NOM: PRÉNOM: FACULTÉ: D.N.I: PROBA/MODELO DE FRANCÉS PARA CANDIDATOS ÁS BOLSAS SÓCRATES-ERASMUS PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite COCHEZ LA RÉPONSE

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Omar veut décider comment utiliser l octroi de 5000 $ qu il vient de recevoir. But ultime

Omar veut décider comment utiliser l octroi de 5000 $ qu il vient de recevoir. But ultime La prise de décision Il existe de nombreuses techniques efficaces de prise de décision. Sans le savoir, vous utilisez ces techniques tous les jours. La technique que vous utilisez dépendra probablement

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Coups d news de Pascal Sugg

Coups d news de Pascal Sugg Good News Matière à Répliques du 8/0/5 Coups d news de Pascal Sugg Texte écrit dans le cadre de la soirée «Matière à Répliques» du samedi 8 février 05 à la Galerie Le Palladion à Toulouse autour du tableau

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo

Est. 1978. un Entrepreneur. Rencontre avec. Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Est. 1978 Rencontre avec un Entrepreneur Numéro 1 : De l utile à l indispensable, découverte de Souscritoo Rencontre avec P. De La Chevasnerie, fondateur de Souscritoo Philippe De La Chevasnerie, 25ans,

Plus en détail

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2012 2013

Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2012 2013 Q U E S T I O N N A I R E destiné aux étudiants d échanges 2012 2013 à retourner complété au Département Mobilité Internationale Courriel : jacqueline.verdier@unicaen.fr avant le 30 janvier 2013 UNIVERSITE

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI

ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Organisation Internationale pour les Migrations ENQUÊTE SUR LES INTENTION DE RETOUR DES DÉPLACÉS INTERNES A BANGUI Janvier 2014 Copyright : IOM - GC RESUME L analyse présentée dans ce rapport est tirée

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE

DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE DES CONSEILS POUR L ACHAT D UN TÉLÉPHONE Objectifs : Acheter un téléphone / un forfait de téléphone ; Remplir un formulaire. Compétences : Compréhensions orale et écrite. Production écrite. Durée : 60

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

La section internationale à Mignet

La section internationale à Mignet La section internationale à Mignet Vous avez tous sûrement entendu parler de la section internationale mais savez-vous vraiment ce que c'est? La section internationale est collège. le Lycée Georges Duby

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès.

Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Recherche d emploi et gestion de carrière : Les clés du succès. Qu il s agisse de trouver ou de garder un emploi ou encore d optimiser votre évolution professionnelle, il apparaît que le succès est lié

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures?

Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Comment se casser avec peu d argent / beaucoup de factures? Webinaire 13 août 2015 JEMECASSE.FR En 2013, je me suis cassée Ressources au compteur : Un mois d économies Un mini contrat en freelance Un chéri

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Comment savoir que c est le moment de me casser?

Comment savoir que c est le moment de me casser? Comment savoir que c est le moment de me casser? Webinaire 11 août 2015 JEMECASSE.FR Je me suis cassée deux fois La première Cause de départ : RAS LE BOL PHÉNOMÉNAL La seconde Cause de départ : JE VEUX

Plus en détail

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool.

Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Lettre narrative: un exemple une bataille avec l'alcool. Chère Denine, L'idée de chercher à définir votre propre programme contre l'influence de l'alcool dans votre vie est extraordinaire. Comme vous l'aviez

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

Bienvenue sur la page Partenariat du portail général Gameasy.

Bienvenue sur la page Partenariat du portail général Gameasy. Bienvenue sur la page Partenariat du portail général Gameasy. Gameasy C est quoi? Plan du fichier : 1/Avant-goût 1.1 Introduction et présentation 1.2 Pourquoi partenaires? 2/ Passons aux choses sérieuses

Plus en détail

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique

Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique Cour des petites créances Que faire si on vous poursuit en justice? Guide pratique 3 Justice Services judiciaires Sources d information Whitehorse (Yukon) Gouvernement du Yukon Services aux consommateurs

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida

Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Les femmes africaines se mobilisent contre le Sida Projet existant depuis 2005 et soutenu par l INPES et l ARS IledeFrance 1 Vision d ensemble sur le projet Origine du projet : Les communautés africaines

Plus en détail

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION

TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION TWITTER IS THE BUZZ BUILDER FRENCH TRANSLATION Annemarie Cross: Et maintenant ce signal très spécial et ce pour 10 épisodes. Une série très spéciale pour vous, coachs et consultants qui nous écoutez durant

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Analyses et témoignages issus de nos rassemblements

Analyses et témoignages issus de nos rassemblements Journée mondiale du refus de la misère 14 octobre 2015 Analyses et témoignages issus de nos rassemblements Les exclusions du chômage 2015, c est l année de l exclusion du bénéfice de l allocation dite

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE SUR LES SERVICES FINANCIERS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

ETUDE DE MARCHE SUR LES SERVICES FINANCIERS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ETUDE DE MARCHE SUR LES SERVICES FINANCIERS EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO GUIDE DU FOCUS GROUP AVEC LES DECIDEURS DE MENAGE UTILISATEURS POTENTIELS DE MOBILE MONEY SECTION A: Accueil et présentation

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture

Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Combien vaut VRAIMENT votre vieille voiture Ou Comment j ai appris par hasard que ma voiture avait été revendue 32 FOIS PLUS CHER que le montant de ma reprise! AVERTISSEMENT Cette fiche pratique n a qu

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

scaricato da www.risorsedidattiche.net

scaricato da www.risorsedidattiche.net Le Français en ligne Verbes je-tu-il/elle-ils-elles Ecrivez les verbes au présent du. Je ne crois pas qu'il... possible de tout faire en même temps. (être) Je doute que tu... la capacité de comprendre

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Portage en écharpe. Quelques sites internet de référence sur le sujet :

Portage en écharpe. Quelques sites internet de référence sur le sujet : Portage en écharpe Voici en quelques mots et images mes impressions concernant le portage en écharpe que j ai commencé avec Enzo quand il avait 13 mois (et si j avais su, je m y serais mise avant!!). J

Plus en détail

ANNEXE A. Décision du CCNR 13/14-1121 et -1575 V concernant L instant gagnant

ANNEXE A. Décision du CCNR 13/14-1121 et -1575 V concernant L instant gagnant ANNEXE A Décision du CCNR 13/14-1121 et -1575 V concernant L instant gagnant L instant gagnant est une émission du genre télé-tirelire diffusée à l antenne de V. V diffuse l émission de 23 h 30 à 6 h 00.

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1»

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Persepolis Le Film et La Bande dessinée «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Dossier pédagogique pour les préparatoires du lycée Saint-Joseph d Istanbul Première partie : Devinons par l image Analyse

Plus en détail

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION

Passages de Paris 8 (2013) 13-19 UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Passages de Paris 8 (2013) 13-19 www.apebfr.org/passagesdeparis UN ARTISTE AU PAYS DE L INTERCOMPRÉHENSION Entretien avec Nino MONTALTO Nino Montalto est né en Sicile. Très jeune, il travaille dans un

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

SI LE VOYAGE AÉRIEN FONCTIONNAIT COMME LE SYSTÈME DE SANTÉ

SI LE VOYAGE AÉRIEN FONCTIONNAIT COMME LE SYSTÈME DE SANTÉ SI LE VOYAGE AÉRIEN FONCTIONNAIT COMME LE SYSTÈME DE SANTÉ Traduction du contenu de la vidéo «If Air Travel Worked Like Healthcare» présentée lors du Forum du DG pour le personnel du 5 décembre 2013. La

Plus en détail

L action, 3. Philosophie des SCHS séance 7

L action, 3. Philosophie des SCHS séance 7 L action, 3 Philosophie des SCHS séance 7 M. Cozic 3. le causalisme et ses difficultés analyse causaliste de l action intentionnelle un événement E est une action s il existe une description de E sous

Plus en détail

Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015

Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015 Organisation des Suisses de l étranger Résultat du sondage en ligne Mars 2015 1 Résultat du questionnaire Un questinnaire en ligne a été réalisé par l Organiation des Suisses de l étranger (OSE) du 5 au

Plus en détail

AVENTURES D UN TOURITE EN NAMIBIE EN DEMANDE DE VISA POUR (En Anglais / Traduit mot à mot

AVENTURES D UN TOURITE EN NAMIBIE EN DEMANDE DE VISA POUR (En Anglais / Traduit mot à mot AVENTURES D UN TOURITE EN NAMIBIE EN DEMANDE DE VISA POUR L ANGOLA (En Anglais / Traduit mot à mot Dilemme Visa Angola - Aidez-moi! Bonjour, J'ai essayé d'obtenir un visa angolais pour environ un mois

Plus en détail

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Ces emails ont été rédigé par mes soins, et sont utilisés depuis plus de 2 ans. Bien entendu, vous devez les adapter à votre cas personnels, notamment

Plus en détail

Formation continue des chauffeurs professionnels

Formation continue des chauffeurs professionnels Formation continue des chauffeurs professionnels K. Willems/ G. RAES 02/2011 Réponses aux questions fréquemment posées. 1. Dois-je faire inscrire le code «95» dans mon permis de conduire dès maintenant?

Plus en détail

L histoire du changement

L histoire du changement Infirmiers de Rue Fellow Ashoka Belgique Ashoka: Et si vous commenciez par me parler un peu de votre famille et de l endroit où vous avez grandi!? Émilie: J ai grandi à Namur, au sein d une famille nombreuse!:

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là?

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là? Dans le cadre de notre projet professionnel personnalisé, nous avons interviewer ce mercredi 17 novembre pendant 45 minutes, Médéric Michaud, 24 ans, co-dirigeant de l agence événementielle SEVENT basée

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce?

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce? Pour les enfants dès 9 ans Tes parents divorcent. Quelques informations pour t aider. Impressum Edition Résultat du projet «Enfants et divorce» réalisé dans le cadre du PNR 52 sous la direction de Andrea

Plus en détail

ANNEXE A. Décision du CCNR 07/08-0553 CHMP-FM concernant une séquence dans le cadre de Le Journal du midi

ANNEXE A. Décision du CCNR 07/08-0553 CHMP-FM concernant une séquence dans le cadre de Le Journal du midi ANNEXE A Décision du CCNR 07/08-0553 CHMP-FM concernant une séquence dans le cadre de Le Journal du midi Le journal du midi avec Gilles Proulx était diffusé les jours de la semaine à l antenne de CHMP-FM

Plus en détail

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours

Rapport de stage au Sénégal. Par. Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à. Réjean Tessier. Dans le cadre du cours Rapport de stage au Sénégal Par Mélissande DEMERS-TREMBLAY [610] Travail présenté à Réjean Tessier Dans le cadre du cours GPL-3153 : Stage de sensibilisation interculturelle en psychologie I École de Psychologie

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Je travaille à la Télé-université ou la TÉLUQ. Je crois que c est bien là toujours son nom officiel.

Je travaille à la Télé-université ou la TÉLUQ. Je crois que c est bien là toujours son nom officiel. Permettez-moi de me présenter brièvement. Je travaille à la Télé-université ou la TÉLUQ. Je crois que c est bien là toujours son nom officiel. J appartiens à la direction des Services d édition. J y ai

Plus en détail

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Mylène : Bonjour, j ai 24 ans. Je suis Asperger. Je l ai découvert il y a deux ans ; le cours «acquisition et dysfonctionnement» m a aidée à en savoir plus. J ai rencontré

Plus en détail

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre

D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre Gérer son temps D accord ou pas d accord? 1. Je fais un planning même si je ne parviens pas toujours à le suivre 2. Je me force à modifier mon rythme de travail 3. Je modifie mon planning en fonction des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Université à l étranger: University of Malta Semestre/Année de séjour : 6eme semestre Domaine d études : Lettres Modernes QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT L accueil : Quelle impression avez-vous eu à votre

Plus en détail

- 1 - Si vous avez des questions : Email : internet.assistantdebutant@gmail.com

- 1 - Si vous avez des questions : Email : internet.assistantdebutant@gmail.com - 1 - S ENTRAIDER POUR GAGNER DE L ARGENT GRACE A L INTERNET - 2 - SOMMAIRE Introduction 4 ETAPE1..6 ETAPE2...7 Paypal.7 Payza..11 ETAPE3..12 Buxto...12 Neobux 18 Clixsence 23 Goldenclix..26 Silverclix.28

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail