Cardiologie. Rabat octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cardiologie. Rabat 11-13 octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels"

Transcription

1 Nomenclature de Cardiologie Rabat octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels 1

2 Cardiologie Types de prestations Prestataires Lieu de prestation Différents financements Spécificités Nouveautés 2

3 Cardiologie types de prestations Cardiologie : consultations, actes diagnostiques, actes techniques Cardiochirurgie Anesthésie Cardiologie interventionnelle Imagerie cardiaque Revalidation cardiaque 3

4 Cardiologie - prestataires Cardiologues : spécialistes en médecine interne (-580), spécialistes en médecine interne et cardiologie (-591), spécialistes en cardiologie (-730) (électrophysiologues, cardiologues interventionnels,..), spécialistes en cardiologie et révalidation (-734). Cardiochirurgiens : spécialistes en chirurgie du thorax 4

5 Cardiologie Lieu de prestation Hôpital, hôpital de jour, cath-lab, salle d opération Programmes de soins cardiaques 5

6 Cardiologie différents articles de la nomenclature Art 2 : consultations Art 13 : réanimation soins intensifs Art 14 e) : chirurgie du thorax Art 17 ter/quater : imagerie cardiaque Art 20 e) : cardiologie Art 25 : honoraires de surveillance Art 26 : suppléments d urgence At34 Art : interventions ti percutanées sous imageriei Art 35 : implants Art 35bis : matériel médical (biologie clinique, physiothérapie, kinésithérapie, anesthésie,..) 6

7 Cardiologie spécificités (général) Règles d application : indications, plateau technique, ressources humaines, programme de soins cardiaques, guidelines Possibilité de prester imagerie Différents organes interviennent dans les discussions difficultés à coordonner une nouvelle initiativeiti Groupe professionnel fort : Belgian Society of Cardiology (10 sous-groupes) Groupes de patients : Ligue Belge 7

8 Cardiologie autres formes de financement Nomenclature de revalidation pour la revalidation cardiaque Conventions entre centres et Comité de l Assurance pour matériel innovant / nouvelle indication nécessitant t évaluation et monitoring. i Ex ICD (implantable cardiac defibrillator), monitor implantable, Convention sous article 56 de la loi pour technique ou nouveau modèle d organisation de soins. (Ex: telemonitoring) 8

9 Cardiologie spécificités (partenaires) Working Groups Belgian Society of Cardiology Belgian Working Group on Interventional Cardiology Belgian Heart Rhythm Association Belgian Working Group on Non-invasive Cardiac Imaging Belgian Working Group on Heart Failure and Cardiac Function Belgian Working Group on Cardiovascular Prevention & Rehabilitation Belgian Interdisciplinary Working Group on Acute Cardiology Belgian Working Group on Adult Congenital Heart Disease Young Cardiologists' Club Belgian Working Group on Hypertension and Vascular Biology Belgian Working Group on Cardiovascular Nursing 9

10 Cardiologie spécificités - chirurgie Evolution chirurgie cardiologie interventionnelle Lien acte chirurgical matériel (évolution vers cardiologie interventionnelle) Lien convention avec les hôpitaux (prestations en hopital de jour) Lien avec anesthésie : hypothermie, circulation extra-corporelle Notion de champ opératoire règle des champs Honoraires de surveillance Suppléments de nuit, d urgence 10

11 Cardiologie spécificités chirurgie (2) Définition d un acte chirurgical =? Phénomène du staging en cas d interdiction de cumul Multidisciplinarité Transplantation cardiaque (Eurotransplant) 11

12 Cardiologie spécificités matériel Enorme évolution du matériel avec problèmes budgétaires à la clé : ICD, pacemakers, matériel d ablation, valves percutanées, matériel de monitoring, assist devices Autres partenaires dans les discussions i : les firmes (Medtronic, St Jude, Guidant Boston Scientific,.) Différents types de remboursement : par pièce (Fraction Flow Reserve catheter, pacemaker,..), par forfait, en convention,.. 12

13 ICD convention Indications Description du Centre - Plateau technique Ressources humaines (listes) Description et prix du matériel (listes) Quota de dépenses mesures en cas de dépassement de quota Procédure de demande de remboursement SUIVI RIGOUREUX rapport annuel Conseil d Accord 13

14 ICD convention (2) Pourcentage par indication : chaque mois suivi de bloquage si nécessaire Total et répartition : chaque année Indications total par centre Types d appareils : évolution Age médian et moyen des patients,.. 14

15 Nouveautés Electrophysiologie : diagnostic (mapping) et curatif (ablation). Nomenclature avec dépassement budgétaire Télémonitoring : des signes cliniques ou d un device. Convention sous art 56 Loi Assurance Maladie Invalidité Valve percutanée de l aorte. Etude KCE (Centre d expertise) versus pression firmes 15

Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables.

Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables. Directive 2005 pour le contrôle de patients porteurs de défibrillateurs automatiques implantables. Dans ces directives, les abréviations suivantes sont utilisées : DAI : défibrillateur automatique implantable.

Plus en détail

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée DÉFINITION : La pratique infirmière en réanimation avancée va au-delà de l application du massage cardiaque et de la ventilation. Elle comprend la lecture de bandes de rythme et l application d ordonnances

Plus en détail

La biologie clinique : un cas particulier de la nomenclature. Dr J. Legrand INAMI Service des soins de santé 14 octobre 2015

La biologie clinique : un cas particulier de la nomenclature. Dr J. Legrand INAMI Service des soins de santé 14 octobre 2015 La biologie clinique : un cas particulier de la nomenclature. Dr J. Legrand INAMI Service des soins de santé 14 octobre 2015 1 Résumé Remboursement des prestations de biologie clinique : 25 % «à l acte»

Plus en détail

UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2013

UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2013 2013 Regime des cotisations UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2013 1. COTISATION SUR BASE DU CHIFFRE D AFFAIRES Pour 2013, la cotisation sur base du chiffre d affaires (exercice 2011) réalisé sur le marché

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche»

Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche» Titre : Projet «Formulaire Recensement Projets de Recherche» Tuteur / PI / Contact Titre de l étude Financement Type d étude Interdisciplinarité Durée approximative Bref descriptif de l étude Bref descriptif

Plus en détail

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Assistance Publique Hôpitaux de Marseille L excellence pour tous, chaque jour L AP-HM RÉPOND À 3 GRANDES MISSIONS Les soins et la prévention L enseignement La recherche Avec 3 400 lits et places, l AP-HM

Plus en détail

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8).

En outre, les forfaits de douleur chronique doivent être enregistrés comme hospitalisation de jour à partir du 1 er juillet 2007 (article 4, 8). .DG1 Organisation des Etablissements de Soins Service Datamanagement VOTRE LETTRE DU VOS RÉF. NOS RÉF. DM/RCM-MKG/n.48_07 DATE 09/11/2007 A l'attention du Directeur général, du Directeur Médical ANNEXE(S)

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT

LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE. Prof. G. DURANT LE FINANCEMENT DES HOPITAUX EN BELGIQUE Prof. G. DURANT La Belgique (11 millions d habitants) est un pays fédéral. Le financement est organisé au niveau national sauf le financement des infrastructures

Plus en détail

Coût d une hospitalisation. Conférence de presse

Coût d une hospitalisation. Conférence de presse Coût d une hospitalisation en région liégeoisei Conférence de presse MC Liège 22 février 2013 INTRODUCTION Introduction En 2012 : gain en sécurité tarifaire par interdiction des suppléments d honoraires

Plus en détail

Jürg Schläpfer, Istvan Babotai, Urs Bauersfeld, Haran Burri, Jürg Fuhrer, Hans Gloor, Christian Sticherling, Peter Zwicky

Jürg Schläpfer, Istvan Babotai, Urs Bauersfeld, Haran Burri, Jürg Fuhrer, Hans Gloor, Christian Sticherling, Peter Zwicky Recommandations 2011 sur les bonnes pratiques dans le diagnostic et le traitement des arythmies par stimulation cardiaque et ablation percutanée par cathéter Jürg Schläpfer, Istvan Babotai, Urs Bauersfeld,

Plus en détail

Titre : Attestation des interventions Hospitalisation. Tournus à l étage. Tournus à l étage. Nom :... Prénom :...

Titre : Attestation des interventions Hospitalisation. Tournus à l étage. Tournus à l étage. Nom :... Prénom :... Titre : Attestation des interventions Hospitalisation Tournus à l étage Validation par le superviseur Tournus à l étage Validation par le superviseur Validation : PV Page 1 sur 1 4_1_attestations-interventions-hospit_v2010-03-24.docx

Plus en détail

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC)

La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) La Transition de l hôpital à la maison Prise en charge à Montréal (Le Rôle des Programmes Ambulatoires d IC) Anique Ducharme MD, MSc, Directrice de la Clinique d Insuffisance Cardiaque Institute de Cardiologie

Plus en détail

Section 4. - Réanimation.

Section 4. - Réanimation. Section 4. - Réanimation. "A.R. 17.7.1992" + "A.R. 12.8.1994" + A.R. 07.10.2011 + A.R.18.10.2012 E.V. 01.12.2012» "Art. 13. 1 er. A. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de

Plus en détail

Dix-septième avenant à la convention entre les pharmaciens et les organismes assureurs

Dix-septième avenant à la convention entre les pharmaciens et les organismes assureurs INSTITUT NATIONAL D ASSURANCE MALADIE-INVALIDITE Etablissement public instituté par la loi du 9 août 1963 AVENUE DE TERVUREN 211 1150 BRUXELLES SERVICE DES SOINS DE SANTE Circulaire OA n 2009/003 Bruxelles,

Plus en détail

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie

Département de médecine Service de cardiologie. Consultations générales - Cardiologie Consultations générales - Cardiologie Toutes les demandes de consultation autres que celles pour les cliniques surspécialisées. Responsable médical Dr Michel Nguyen Pour renseignement Agente administrative

Plus en détail

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) :

1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : 1 Définition des activités interventionnelles sous imagerie médicale (R.6123-128 du code de la santé publique) : Ces activités comprennent : 1 les actes électrophysiologiques : - de rythmologie interventionnelle

Plus en détail

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 Wijzigen Invoegen Verwijderen Article 5 SOINS DENTAIRES En vigueur 1.10.2015 1 er. PRESTATIONS JUSQU'AU 18 e ANNIVERSAIRE : SOINS

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE EN MATIERE DE DEFIBRILLATEURS IMPLANTABLES Le Belgian Working Group on Cardiac Pacing and Electrophysiology (BWGCPE) a publié récemment des recommandations de bonne pratique

Plus en détail

RGD du 06 avril 2009 (Mém. n 74 du 14 avril 2009, p.898)

RGD du 06 avril 2009 (Mém. n 74 du 14 avril 2009, p.898) Règlement grand-ducal du 6 avril 2009 modifiant le règlement grand-ducal modifié du 21 décembre 1998 arrêtant la nomenclature des actes et services des médecins pris en charge par l'assurance maladie.

Plus en détail

«TRAITEMENTS PREVENTIFS

«TRAITEMENTS PREVENTIFS Art. 5 Art. 5. Sont considérés comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien de l'art dentaire (DR, TM, TL, TA, TB) : A.R. 06.12.2005 + A.R. 26.05.2008 + A.R. 20.03.2009 E.V. 01.05.2009

Plus en détail

Infections endovasculaires

Infections endovasculaires Infections endovasculaires O. Leroy Service de Réanimation et Maladies Infectieuses CH Tourcoing 59 Conflits d intérêt Laboratoires Novartis: Orateur Laboratoires Sanofi-Aventis: Orateur, investigateur

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Dr Y Neuder Pôle cardiovasculaire et thoracique CHU de Grenoble 1 Définition de l insuffisance cardiaque syndrome clinique symptômes signes secondaires à des modifications circulatoires

Plus en détail

Convention. Régime frais de santé. collective nationale des Régies de quartier et de territoire

Convention. Régime frais de santé. collective nationale des Régies de quartier et de territoire Convention Régime frais de santé collective nationale des Régies de quartier et de territoire La CCN des Régies de quartier et de territoire instaure un régime frais de santé obligatoire pour l ensemble

Plus en détail

UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2015

UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2015 2015 Régime des cotisations UNAMEC REGIME DES COTISATIONS POUR 2015 1. COTISATION SUR BASE DU CHIFFRE D AFFAIRES Pour 2015, la cotisation sur base du chiffre d affaires (exercice 2013) réalisé sur le marché

Plus en détail

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3.

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3. SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 "A.R. 6.12.2005" (en vigueur 1.9.2005) + "A.R. 31.8.2007" (en vigueur 1.9.2007) "Art. 5. Sont considérées comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien

Plus en détail

Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque

Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque Perspectives thérapeutiques dans l insuffisance cardiaque 2 e Journée genevoise sur l insuffisance cardiaque Mercredi 18 juin 2014 9h-16h30 Message L objectif de cette journée genevoise est d offrir une

Plus en détail

Djibouti. Système d Assurance Maladie Universelle

Djibouti. Système d Assurance Maladie Universelle Système d Assurance Maladie Universelle Loi n 24/AN/14/7ème du 5 février 2014 [NB - Loi n 24/AN/14/7ème du 5 février 2014 portant mise en place d un système d Assurance Maladie Universelle] Titre 1 - Principes

Plus en détail

ATELIER - TARIFICATION

ATELIER - TARIFICATION ATELIER - TARIFICATION ALGER 23 et 24 septembre 2006 MICHEL VIGNEUL Actuariat INAMI - BELGIQUE MODULE 3 REVISION DES TARIFS HYPOTHESES & SOLUTIONS STRUCTURE des prix/honoraires FOCUS sur -Implants -Médicaments

Plus en détail

UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE

UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE nos services FR UNE COUVERTURE POUR TOUTE LA FAMILLE Solidaire et à but non lucratif, la «Caisse Médico- Complémentaire Mutualiste» protège aujourd hui quelque 135.000 familles membres et 270.000 affiliés.

Plus en détail

A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013

A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013 A.R. 13.11.2012 M.B. 30.11.2012 En vigueur 1.1.2013 Article 11 PRESTATIONS SPECIALES GENERALES 2. Suppléments pour la méthode au laser : Modifier Insérer Enlever 355036 355040 Supplément attestable par

Plus en détail

La nomenclature des prestations de santé et les négociations avec les prestataires de soins en Belgique. Dr Antonine Wyffels Bruxelles

La nomenclature des prestations de santé et les négociations avec les prestataires de soins en Belgique. Dr Antonine Wyffels Bruxelles La nomenclature des prestations de santé et les négociations avec les prestataires de soins en Belgique Dr Antonine Wyffels Bruxelles 26.11.2014 1 Financement des soins de santé : où se situe la nomenclature?

Plus en détail

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies.

Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Cardiologie : le CHU de Liège ouvre une clinique des valvulopathies. Le Pr. Luc Piérard, chef du service de cardiologie du CHU de Liège, et son confrère, le Pr. Patrizio Lancellotti se tiendront à votre

Plus en détail

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires»

Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» Bienvenue à l atelier «Cas délicats dans le TARMED possibilités d action pour les délégués tarifaires» 1 1 FMH Journée des délégués tarifaires du 20 mars 2013 Médecine étatique versus autonomie tarifaire

Plus en détail

Nouvelle législation implants et D.M. Conséquences pour le patient et l hôpital. Dominique Wouters AFISO 23.04.2010

Nouvelle législation implants et D.M. Conséquences pour le patient et l hôpital. Dominique Wouters AFISO 23.04.2010 Nouvelle législation implants et D.M. Conséquences pour le patient et l hôpital Dominique Wouters AFISO 23.04.2010 1 Législation pharmaceutique Définition du Médicament à l hôpital AR du 4 mars 1991 fixant

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

Qualification pour les examens radiologiques à fortes doses en cardiologie (SSC)

Qualification pour les examens radiologiques à fortes doses en cardiologie (SSC) SIWF ISFM Qualification pour les examens radiologiques à fortes doses en cardiologie (SSC) Programme de formation complémentaire du 1 er janvier 2001 (dernière révision : 13 janvier 2004) SIWF Schweizerisches

Plus en détail

Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où?

Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où? Délégation des tâches paramédicales Lesquelles et jusqu où? Dr Marjaneh FATEMI Département de Cardiologie CHU de Brest Introduction Augmentation de l âge moyen de la population Augmentation de la prévalence

Plus en détail

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée

Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Arrête royal du 27 avril 1998 fixant les normes auxquelles une fonction «soins urgents spécialisés» doit répondre pour être agréée Publié : M.B. 19.06.1998 Modifié : A.R. 26.03.1999 M.B. 06.07.1999 Annulé

Plus en détail

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés

Santé Offre collective. Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés Santé Offre collective Une couverture santé adaptée aux besoins de votre entreprise et de vos salariés La Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Née de la fusion de la MNPLC,

Plus en détail

Référentiel de compétences du perfusionniste. Document de travail

Référentiel de compétences du perfusionniste. Document de travail Référentiel de compétences du perfusionniste 1 Document de travail Élaboré par : La Société Française de Perfusion La Société Française de Chirurgie Thoracique et Cardiovasculaire La Société Française

Plus en détail

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE

PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE PARCOURS DE SOINS EN CANCEROLOGIE Congrès de la FHF Picardie 06.06.2014 Dr Sarah MONTEMBAULT- Centre Hospitalier de Soissons ETABLISSEMENTS FHF AU CŒUR DES PARCOURS DE SOINS Les données épidémiologiques

Plus en détail

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires

Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Expertise de la chirurgie viscérale hautement spécialisée Résultats intermédiaires Esther Waeber-Kalbermatten Cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Mandat d expertise

Plus en détail

Quebec 2012 - Programme PROGRAMME SCIENTIFIQUE ANTECHO-QUEBEC

Quebec 2012 - Programme PROGRAMME SCIENTIFIQUE ANTECHO-QUEBEC Quebec 2012 - Programme PROGRAMME SCIENTIFIQUE ANTECHO-QUEBEC Du Lundi 7 Mai au Vendredi 11 Mai 2012 à Montréal Première rencontres Franco-Québécoises en imagerie de la Femme et du Fœtus Cette formation

Plus en détail

Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire

Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire Enseignement de la cardiologie DCEM 2 Lyon-Est Année universitaire 2011-2012 Enseignants de la pathologie cardio-vasculaire à Lyon-Est Pr André-Fouët Pr Bozio Pr Chevalier Pr Delahaye (coordonateur) Pr

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle

News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle News BOSTON SCIENTIFIC Patrick BILLON Directeur Division Cardiologie Interventionnelle This material is not intended for use in the United States Une Plateforme unique et innovante 7 années de recherche

Plus en détail

Le Médecin Spécialiste

Le Médecin Spécialiste Le Médecin Spécialiste Organe du Groupement des Unions Professionnelles Belges de Médecins Spécialistes Editeur responsable : Dr M. MOENS Secrétaire de rédaction : J. Van den Nieuwenhof Avenue de la Couronne

Plus en détail

J'ai un rétrécissement aortique : que dois je savoir?

J'ai un rétrécissement aortique : que dois je savoir? J'ai un rétrécissement aortique : que dois je savoir? Le rétrécissement aortique, encore appelé sténose aortique, est une affection cardiaque fréquente. Il désigne, en fait, un rétrécissement de la valve

Plus en détail

Ententes interprovinciales en assurance santé

Ententes interprovinciales en assurance santé 003 À l intention des directeurs généraux et des directeurs des finances des établissements hospitaliers autorisés à facturer des services hospitaliers rendus à des résidents des autres provinces et des

Plus en détail

Formation. Un Partenariat par la. Programme de Cours

Formation. Un Partenariat par la. Programme de Cours Programme de Cours Un Partenariat par la Formation Déclaration d activité enregistrée sous le numéro 93 06099 93 auprès du préfet de région d Ile de France Partenariat Nous avons pour objectif l amélioration

Plus en détail

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR KARDIOLOGIE SOCIETE SUISSE DE CARDIOLOGIE SOCIETA SVIZZERA DI CARDIOLOGIA

SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR KARDIOLOGIE SOCIETE SUISSE DE CARDIOLOGIE SOCIETA SVIZZERA DI CARDIOLOGIA SCHWEIZERISCHE GESELLSCHAFT FÜR KARDIOLOGIE SOCIETE SUISSE DE CARDIOLOGIE SOCIETA SVIZZERA DI CARDIOLOGIA Arbeitsgruppe Herzschrittmacher und Elektrophysiologie Groupe de travail de stimulation cardiaque

Plus en détail

TARMED forces et faiblesses

TARMED forces et faiblesses TARMED forces et faiblesses SEMINAIRE MAS 2010 «Financement de la santé, médicoéconomie et flux du médicament» 27 septembre 2010. Charles A. Vogel, PhD Chef de projet d introduction du TARMED au CHUV 2

Plus en détail

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Prof. Michel Burnier, chef de service 1. Missions d enseignement du Service : Les missions d enseignement

Plus en détail

La nomenclature : généralités. Rabat octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels + Michel Vigneul

La nomenclature : généralités. Rabat octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels + Michel Vigneul La nomenclature : généralités Rabat 11-13 octobre 2010 Drs Geneviève Haucotte, Antonine Wyffels + Michel Vigneul 1 Financement des soins de santé : où se situe la nomenclature? Budget des Moyens Financiers

Plus en détail

Si mon cœur a moins de 70 ans

Si mon cœur a moins de 70 ans Si mon cœur a moins de 70 ans Deux infirmiers témoignent Sébastien Bodson IGSIU Jean-Noël Koch IGSIU, ECCP CHU de Liège 1 2 Organisation Ressources humaines Equipement Plateaux techniques Chirurgie cardio-vasculaire

Plus en détail

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Contrat Responsable NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Contrat Responsable + 5 raisons de choisir la Mutuelle

Plus en détail

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri

LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC. 11/10/2010 Dr Ennaciri LES NOMENCLATURES DES ACTES MEDICAUX AU MAROC Introduction Cadre juridique NGAP Plan Architecture Comparaison NGAP 1977 / 2006 Quelques difficultés de la NGAP (cardiologie) NABM Architecture Quelques difficultés

Plus en détail

«Sous-section 1 : Dispositions générales

«Sous-section 1 : Dispositions générales Version octobre 2008 DHOS/O1/DOCUMENT DE TRAVAIL MINISTERE DE LA SANTE, DE la JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE REPUBLIQUE FRANÇAISE PROJET DE DECRET relatif aux conditions d implantation applicables

Plus en détail

Actiléa. La complémentaire santé qui vous ressemble GARANTIES CONFORMES AU NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE > GARANTIES 2016

Actiléa. La complémentaire santé qui vous ressemble GARANTIES CONFORMES AU NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE > GARANTIES 2016 Actiléa > GARANTIES 2016 La complémentaire santé qui vous ressemble GARANTIES CONFORMES AU NOUVEAU CONTRAT RESPONSABLE Garanties 2016 Gamme Actiléa : vos frais de santé enfin maîtrisés Une gamme de 6 garanties

Plus en détail

Présentation de la nomenclature des prestations de santé. Présenté par Dirk Van Damme Élaboré par le Dr Antonine Wyffels Bruxelles

Présentation de la nomenclature des prestations de santé. Présenté par Dirk Van Damme Élaboré par le Dr Antonine Wyffels Bruxelles Présentation de la nomenclature des prestations de santé Présenté par Dirk Van Damme Élaboré par le Dr Antonine Wyffels Bruxelles 18.09.2012 1 Financement des soins de santé : où se situe la nomenclature?

Plus en détail

Avis de la HAS du 26 octobre 2011

Avis de la HAS du 26 octobre 2011 Avis de la HAS du 26 octobre 2011 Avis suite à l évaluation de la mise en place des valves aortiques posées par voie transcutanée à l issue de la période d encadrement spécifique prévue à l article L.

Plus en détail

II. Description du service d orthopédie, ehnv Site d Yverdon

II. Description du service d orthopédie, ehnv Site d Yverdon SERVICE D'ORTHOPEDIE ET DE TRAUMATOLOGIE DE L'APPAREIL MOTEUR Dr B. Vuilleumier, médecin-chef CH-1400 Yverdon-les-Bains Dr O. Husmann, médecin-chef 024/424 40 50 et 424 44 44 Dr J.-F. Fischer, médecin-chef

Plus en détail

Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO. Livret d accueil et d information

Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO. Livret d accueil et d information Atrésie pulmonaire avec communication interventriculaire APSO Livret d accueil et d information Unité Médicochirurgicale de Cardiologie Pédiatrique et Congénitale Centre de Référence des Malformations

Plus en détail

À propos d un cas. Bernard Thibault Congrès de Médecine Interne 29 Mai 2010

À propos d un cas. Bernard Thibault Congrès de Médecine Interne 29 Mai 2010 À propos d un cas. Bernard Thibault Congrès de Médecine Interne 29 Mai 2010 Conflits d intérêts Consultant présentateur: Boston, Medtronic, Sorin, St- Jude Support financier pour des projets de recherche:

Plus en détail

Prestations dentaires

Prestations dentaires I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2011/524 du 23 décembre 2011 3910/1058 En vigueur à partir du 1 janvier 2012 Abroge circulaire n 2011/517 du 20

Plus en détail

VOTRE HOSPITALISATION COMBIEN ÇA COÛTE?

VOTRE HOSPITALISATION COMBIEN ÇA COÛTE? ? VOTRE HOSPITALISATION COMBIEN ÇA COÛTE? Clinique Saint-Joseph - Liège Clinique de l Espérance - Montegnée Clinique Saint-Vincent - Rocourt Clinique Notre-Dame - Waremme Clinique Notre-Dame - Hermalle-/s-Argenteau

Plus en détail

Présentation des filières de la 5 ème année d approfondissement

Présentation des filières de la 5 ème année d approfondissement Présentation des filières de la 5 ème année d approfondissement Filières de 5 ème année ONIRIS Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes-Atlantique Nantes-Atlantic National

Plus en détail

Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses

Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses Votre santé en toute sérénité! Swiss santé Frontaliers Suisses Swiss santé Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes Les dépenses de santé

Plus en détail

Tableau des Garanties

Tableau des Garanties Votre Santé Avant Tout Plans Sud-Est Asie Exclusivement pour expatriés résidents au Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines, Thaïlande, Vietnam Tableau des Garanties En vigueur à compter

Plus en détail

Santé - Cohésion sociale

Santé - Cohésion sociale Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 79 ASSISTANT SOCIAL Code : SCS05 Intitulé RIME : Assistant socio-éducatif FPESCS05 Il est chargé du suivi individualisé des agents. Il participe

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget...

CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE. Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... Budget... CHIFFRES CLÉS 2009 CHU de Nancy SOMMAIRE Capacités d accueil... Attractivité... Hospitalisations... Consultations... Personnel... 4 4 5 6 7 Budget... Plateaux techniques... 8/9 10/11 Logistique... 11 Autres

Plus en détail

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2)

MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE. Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) MODULE D EXERCICE PROFESSIONNEL NOTION MÉDICO-ÉCONOMIQUE DES DE RADIOLOGIE ET IMAGERIE MÉDICALE Dr F Lefèvre (1-2), Pr M Claudon (2) 1 - SCP Radiolor 2 - CHU de Nancy MODE D EXERCICE DU PRATICIEN Choix

Plus en détail

JMPG 26 Mars 2008. Forces et faiblesses de la T2A appliquée au prélèvement et à la greffe

JMPG 26 Mars 2008. Forces et faiblesses de la T2A appliquée au prélèvement et à la greffe JMPG 26 Mars 2008 Forces et faiblesses de la T2A appliquée au prélèvement et à la greffe Dr Nadine RIBET-REINHART DMS Pôle évaluation Dr Christian LAMOTTE SRA Grand Ouest Les sources du financement: Supplément

Plus en détail

IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de pouce 2012

IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de pouce 2012 DEFI DES MALADIES CHRONIQUES : UN APPEL A L EXPERTISE INFIRMIERE IMPLICATION DU TRAVAILLEUR DANS LA PRISE EN CHARGE DU DIABETE et L HTA EN MILIEU DU TRAVAIL prix care challenge dans la catégorie coup de

Plus en détail

PROJET DE TÉLÉMEDECINE

PROJET DE TÉLÉMEDECINE PROJET DE TÉLÉMEDECINE ISIFC 2 ème année Année universitaire 2011-2012 LA TÉLÉSURVEILLANCE Louis ACHA Rafaël MINACORI ISIFC Génie biomédical 23,rue Alain SAVARY 25000 Besançon Cedex Tél : 03 81 66 66 90

Plus en détail

RECOMMANDATIONS CONCERNANT L IMPLANTATION ET LA SURVEILLANCE DES DEFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES.

RECOMMANDATIONS CONCERNANT L IMPLANTATION ET LA SURVEILLANCE DES DEFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES. RECOMMANDATIONS CONCERNANT L IMPLANTATION ET LA SURVEILLANCE DES DEFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES. Groupes de Stimulation Cardiaque et de Rythmologie de la Société Française de Cardiologie. Michel

Plus en détail

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs

Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs Suivi par télécardiologie d une série monocentrique de 670 patients consécutifs porteurs de pacemakers et défibrillateurs X. Harlé Bayonne Dr X.Harlé; Ile de la Réunion; Oct 2014 Télécardiologie Déjà une

Plus en détail

Affichage de poste. 951 FIQ Catégorie 1. Classe Sal. min. Sal. max. Nb. éch. 01 20,48 $ 26,90 $ 10. Infirmier(ère) auxiliaire

Affichage de poste. 951 FIQ Catégorie 1. Classe Sal. min. Sal. max. Nb. éch. 01 20,48 $ 26,90 $ 10. Infirmier(ère) auxiliaire 100194 9421 S.I. et d'assistance CHSLD et soins palliatifs Piedmont Centre d'hébergement du Piedmont Jour Temps partiel régulier 4 jours / 2 semaines 100692 9093 Inhalothérapie - SAD Centre hospitalier

Plus en détail

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012

par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI Bruxelles 27 novembre 2012 www.inami.be www.coopami.org Financement et maîtrise des dépenses de remboursement des soins de santé par l assurance maladie obligatoire par Michel VIGNEUL Conseiller actuaire Manager de projets COOPAMI

Plus en détail

Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions

Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions Contenu et Exercice du Métier de Cardiologue Perspectives-Propositions JC Daubert, G Derumeaux, JJ Dujardin, R Isnard, C Ziccarelli Avec la participation de: JY Artigou, C Champion, F Fellinger, F Fossatti,

Plus en détail

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie La couverture indispensable de toutes vos dépenses hospitalières Swiss santé Hospitalisation et chirurgie L hospitalisation, tout le monde y pense un jour ou l autre, surtout lorsqu un proche, suite à

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle

LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle LA REVALIDATION CARDIAQUE DU PATIENT SOUFFRANT D INSUFFISANCE CARDIAQUE Dr Pierre Troisfontaines C.H.R. de la Citadelle Dr Pierre Troisfontaines Cardiologue au C.H.R. de la Citadelle (Liège) Responsable

Plus en détail

Que payez-vous pour une hospitalisation à l az groeninge?

Que payez-vous pour une hospitalisation à l az groeninge? Que payez-vous pour une hospitalisation à l az groeninge? Explications quant à la facture adressée au patient 15 octobre 2012 Pour chaque patient, l hospitalisation représente un évènement bouleversant.

Plus en détail

Gouvernance financière et gestion des risques en assurance maladie

Gouvernance financière et gestion des risques en assurance maladie Gouvernance financière et gestion des risques en assurance maladie ALGER 3 et 4 juillet 2007 MICHEL VIGNEUL Actuariat INAMI - BELGIQUE ATELIER d EXPERTISE dans le domaine de l ACTUARIAT L originalité du

Plus en détail

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire...

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Session Alain Eric Dubart Béthune Diapositive 1 Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Dr Dubart, Diapositive 2 INTRODUCTION Tachycardie & -

Plus en détail

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER GARANTIES SANTÉ SOINS DE VILLE DENTAIRE OPTIQUE HOSPITALISATION PRÉVENTION 4 FORMULES PACKAGÉES ADAPTÉES À VOTRE SECTEUR Nos remboursements sont en complément de la Sécurité sociale et dans la limite des

Plus en détail

cardiologie: nombreuses

cardiologie: nombreuses Un de Techniques percutannées en cardiologie; quels dispositifs, quels patients, quels résultats? Patrick Ohlmann Cardiologie Interventionnelle Pole d Activité Cardio-Vasculaire Médico-chirurgicalchirurgical

Plus en détail

Tarification des prestations médicales. Processus de calcul du coût des prestations médicales forfaitisables

Tarification des prestations médicales. Processus de calcul du coût des prestations médicales forfaitisables ROYAUME DU MAROC Agence Nationale de l Assurance Maladie اململكة املغربية الواكةل الوطنية للتأمني الصحي Tarification des prestations médicales Processus de calcul du coût des prestations médicales forfaitisables

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Prestations de service en Physique Médicale Version 3 du 20/01/2013 Centre Hospitalier de MEAUX 6-8 rue Saint Fiacre BP 218 77104 MEAUX Cedex Le document

Plus en détail

LA QUALITÉ DES SERVICES HOSPITALIERS AU LUXEMBOURG

LA QUALITÉ DES SERVICES HOSPITALIERS AU LUXEMBOURG LA QUALITÉ DES SERVICES HOSPITALIERS AU LUXEMBOURG Les Directeurs d'hôpitaux parties prenantes dans la définition des objectifs nationaux et acteurs pour le déploiement local Sylvain VITALI Fédération

Plus en détail

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA Dr Alexandre Köstli Médecin chef de service Dr Stephan Styger Médecin chef Dr Luc Baillod Médecin chef Concept de formation post graduée pour les médecins assistants

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL AUTO/MED/SCAN DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation prévues par l article R.1333-23 du code

Plus en détail

Régime Elite. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations

Régime Elite. Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Régime Elite Adhérents CFE - États-Unis Tableau des prestations Détails du régime Réseau Conventionné Réseau non-conventionné Barème CFE aux États-Unis Zone de couverture États-Unis États-Unis Monde Montant

Plus en détail

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC

NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC NOMENCLATURE DES TITRES D EMPLOI, DES LIBELLÉS, DES TAUX ET DES ÉCHELLES DE SALAIRE DE L INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC À PARTIR DU 1 ER AVRIL 2010 DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente nomenclature

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Remarque: La mise à jour de ce document se fera tous les 3 mois

Remarque: La mise à jour de ce document se fera tous les 3 mois Janvier (2012) Remarque: La mise à jour de ce document se fera tous les 3 mois 1 Les Statistiques de la CNAM Les Indicateurs Globaux 2 Indicateurs Globaux Evolution du Volume des Prestations: 2008-2011

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail