Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas"

Transcription

1 Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles, 8, 9 et 10 novembre 1999 Centre de Travail et de Formation Flevoland Pays-Bas 1. IDENTIFICATION / PROMOTEUR DE L OUTIL Type d outil (conformément à la proposition de liste des thèmes d actions de la conférence: Démarche individuelle de formation Territoire d implantation de l outil : Flevoland Date de mise en service de l outil (veuillez indiquer la date) : 1996 Organisation responsable (statut juridique) : Centres de travail et de formation Adresse : Postbus 135, 8200 AC LELYSTAD Pays-Bas Promoteur (personne susceptible de gérer le suivi des entretiens, - fonction, téléphone, fax et ) : - Nom et fonction : J. Fackeldey (coordinateur) - Téléphone : et fax: Direction Générale Politique Régionale Pour toute information: Bureau d Assistance Technique: Europe Innovation /11 Rue des Ménapiens 1040 Bruxelles Tél : Fax :

2 2. CONTEXTE TERRITORIAL DE L OUTIL Caractéristiques démographiques, sociales, économiques, culturelles et politiques du territoire - Taille du territoire : 1426 km 2 de terre - Type d objectifs du Fonds structurel : 1 - Population : Population active : Taux de chômage : 12% (1998) - Secteurs d activités traditionnels du territoire : services, commerce et agriculture Eléments déterminants dans la décision de lancer l outil (bref historique) Dans le Flevoland, le taux de chômage de longue durée est important. La situation s est améliorée ces quelques dernières années mais il reste un noyau dur de chômage de longue durée à cause du développement unidirectionnel de l économie. Le problème réside dans le fait que la plupart des postes de travail créés dans la région nécessitent de hautes compétences tandis que les chômeurs sont en général peu formés. Il existe toujours un groupe nombreux de chômeurs de longue durée que les programmes de formation ne peuvent atteindre. Une grande partie de ces chômeurs de longue durée souffrent de plusieurs problèmes. Les municipalités ont trouvé qu il était nécessaire de mettre au point une méthodologie appropriée de manière à pouvoir s adresser aux chômeurs de longue durée et à les motiver à se préparer à participer à des programmes de formation et/ou à trouver un emploi. Ce que l on appelle les «centres de formation et de travail» ont été établis afin de répondre à cette situation. Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

3 3. L OUTIL (description, partenariat, mise en oeuvre et premiers résultats) Description de l outil : A l heure actuelle, il existe trois centres de formation et de travail subsidiés par la Commission européenne : De Kemphaan à Almere, De Loods à Lelystad et un centre de formation et de travail à Dronten. Ces centres de formation et de travail ont chacun mis au point leur propre programme et leur propre méthodologie afin de s adresser aux chômeurs de longue durée et de répondre à leurs besoins. De Kemphaan par exemple s intéresse au développement personnel et tente d aider les chômeurs à devenir plus autonomes. De Loods cible davantage le développement d une meilleure image et d une meilleure confiance en soi, ainsi que l acquisition de compétences de travail en particulier pour les jeunes (en dessous de 25 ans). A Dronten, le centre de formation et de travail s adresse essentiellement aux immigrants et aux réfugiés. Les centres de formation et de travail ont créé des lieux de travail protégés où l on peut travailler sur ses problèmes personnels et où on se voit offrir de nouvelles perspectives. Le premier objectif consiste à aider le chômeur à travailler son comportement et à développer son «employabilité». Les cours de la formation professionnelle sont secondaires. Les centres de formation et de travail peuvent être considérés comme de véritables sociétés fonctionnant dans divers secteurs. Par exemple, De Loods s occupe de recyclage de déchets, d électricité, de menuiserie et de charpenterie et de métallurgie. De Kemphaan est une société commerciale de jardinage. En fait, le type d activité en tant que telle n est pas très importante parce que l objectif ne consiste pas à former le chômeur pour un travail spécifique dans le secteur en question (jardinage ou recyclage), mais à améliorer sa capacité d emploi en général et à lui apprendre comment se comporter dans un véritable environnement commercial. Les municipalités et l Agence pour l emploi peuvent envoyer des chômeurs aux centres de formation et de travail. Aux Pays-Bas, les services d aide sociale des municipalités sont responsables des chômeurs de longue durée qui n ont guère de perspective ou qui sont trop loin du marché du travail. Les municipalités sont par conséquent les principaux fournisseurs de participants. L Agence pour l emploi s occupe des chômeurs de longue durée qui ont plus de chances de s intégrer dans le marché du travail. Ainsi, l Agence pour l emploi est également un important fournisseur de participants pour les centres de formation et de travail. Les mentors et les cadres des centres de formation et de travail sélectionnent les participants. Le chômeur est plus ou moins obligé de participer aux sessions de formation. Le refus peut entraîner une réduction de ses indemnités de chômage. Néanmoins, les mentors tentent d attirer les personnes avec d autres arguments que cet argument financier et généralement y arrivent. Objectifs L objectif des centres de formation et de travail consiste à préparer et motiver les chômeurs afin qu ils prennent part à des programmes de formation réguliers et/ou entrent sur le marché du travail. Ces programmes consistent en mesures d orientation, de motivation, ainsi que de formation et d apprentissage de compétences comme la planification dans le temps et le comportement social. Les centres de formation et de travail travaillent en étroite collaboration avec les instituts de formation et les organisations du marché du travail. Après avoir pris part au programme de développement personnel dans un centre de formation et de travail, les chômeurs peuvent passer à des programmes de formation ou d éducation dans ces institutions. Ils peuvent également directement trouver un emploi. Les centres de formation et de travail participent aux réseaux locaux de sociétés et d institutions susceptibles d offrir des emplois correspondant au profil des chômeurs [ces emplois sont réguliers ou subsidiés]. Sur la base de leur expérience et de leur bonne pratique, les centres de formation et de travail ont mis au point une approche commune pour assurer la transférabilité du concept vers des nouvelles organisations ou des organisations existantes. Tous les projets de formation et de travail ont signé un pacte de coopération se basant sur trois fondements : - Le développement d une méthodologie basée sur la guidance personnelle afin de motiver le chômeur de longue durée souffrant de multiples autres problèmes. - Le développement d un programme de formation systématique pour les mentors de manière à distribuer une méthodologie commune à tous les centres de formation et de travail. - Le développement d activités de dépassement. - Le développement d un plan commercial pour tous les centres de formation et de travail. 1 1 ndt : le texte précise trois fondements et en énumère quatre. Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

4 Les mentors sont des personnes possédant le savoir-faire nécessaire pour les activités du centre de formation et de travail, combiné avec des compétences en matière d éducation et de pédagogie. Ils offrent un support individuel aux chômeurs qui visitent le centre de formation et de travail. Ce support couvre une large gamme de sujets. Par exemple, le mentor aide à trouver une formation de suivi adaptée mais peut également aider à trouver une garde d enfant. Le travail dans les centres de formation et de travail est un travail à temps plein pour la plupart des mentors. Groupes cibles : Les groupes cibles sont les chômeurs de longue durée (minimum trois ans) souffrant de multiples autres problèmes comme les minorités ethniques et les personnes âgées. Ils doivent combler d importantes lacunes pour s adapter au marché du travail et démarrer parfois à un niveau d éducation réduit. Les partenaires de l outil : noms, type (public, privé, social, etc.), rôles et apports Concepteur : les municipalités d Almere, Lelystad, Noord-oostpolder, Dronten et Urk dans le Flevoland qui ont simultanément mis au point des outils pour aider les chômeurs de longue durée. Ces idées ont été rassemblées dans une «action pour l emploi» (le Pacte Territorial pour l Emploi du Flevoland) qui offre également des possibilités de coopération et d échange d expériences. Le ESF (European Social Fund Fonds social européen) supporte la mise en oeuvre des centres de formation et de travail. Leader (s il n est pas le concepteur) : Les centres possèdent chacun leur propre leader. Dans la plupart des cas, la municipalité est responsable mais demande à des organisations externes de gérer les centres. Le centre de formation et de travail de Kemphaan est dirigé par Nieuwland Opleidingen (un institut de formation) ; le centre de formation et de travail de Dronten et de Loods sont dirigés par IMPULZ (une organisation du marché du travail). Autres partenaires : Municipalités, organisations WIW (organisations agissant dans le cadre de la recherche d emploi), l Agence pour l emploi, différents instituts et centres de formation et également la plupart des organisations sociales du Flevoland (soins de santé, assistance sociale). Le rôle de ces institutions consiste à offrir une formation et/ou des emplois dès que le chômeur quitte les centres de formation et de travail. Partenaires et rôles: Inscription des participants Formation / support des participants Municipalités Agences pour l emploi Centres de formation/trav ail!!! Instituts de formation autres Cours de suivi et emploi!!! Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

5 Mise en oeuvre (étapes importantes et temps nécessaire à la maturation du projet : conception de l outil, élaboration du partenariat, montage du plan d action, recrutement, formation, promotion, évaluation, etc.) A l heure actuelle, trois centres de formation/travail subsidiés par la Commission européenne fonctionnent. Trois autres sont en cours d établissement ; le studio de TV d Almere, Anger à Lelystad et LWC à Emmeloord. Démarches importantes pour implanter le projet : - définir et analyser les caractéristiques des groupes cibles possibles ; - analyser la manière d atteindre les groupes cibles ; - analyser quelles sont les institutions nécessaires pour réaliser, financer et mettre en oeuvre le projet ; - construire des réseaux locaux et des partenariats. La mise en chantier et la mise en oeuvre de la méthodologie ou du concept, ainsi que l analyse du groupe cible prennent environ trois mois. Du temps est également nécessaire pour la recherche de partenaires, le financement du projet et la découverte des bonnes institutions pour la coopération. Ceci prendra également environ six mois. Pilotage de l outil (structure(s), taille, composition et qualifications, organigramme) L autorité locale (municipalité) sous-traite le développement du centre de formation et de travail. La municipalité charge un certain organe, comme une organisation pour l emploi ou un institut de formation, de ce travail. L organisation désignée choisit un chef de projet responsable de la mise en oeuvre (développement et création d un centre de formation et travail). L organisation qui accepte la tâche est responsable de l organisation interne et du recrutement des employés. Un programme a été créé pour servir de comité de pilotage informel pour les centres de formation et de travail représentant des organisations qui sous-traitent la mise en oeuvre, l organisation des commissions, les centres de formation et les agences pour l emploi. Le «Pacte Territorial pour l Emploi (PTE) Flevoland» préside ce programme. Le programme accepte les engagements et crée des normes mais ne peut prendre aucune décision pour les centres de formation et de travail. Impacts qualitatifs et quantitatifs réalisés et attendus (activités et emplois) Le but de l outil est de former les chômeurs de longue durée. Actuellement, environ 75 chômeurs de longue durée ont pris part au programme de formation. La plupart d entre eux ont trouvé un travail régulier ou suivent un programme de formation professionnelle. Eléments d innovation (pour le territoire et par rapport à d autres dispositifs existants) La méthodologie mise au point par les centres et la guidance individualisée des personnes sont des caractéristiques innovatrices : - La méthodologie permet aux personnes de résoudre leurs problèmes de manière autonome. Elle repose sur la capacité et la volonté du chômeur et non pas sur ses faiblesses. - L approche est taillée sur mesure afin de répondre aux besoins des chômeurs ; - Des partenariats solides entre toutes les organisations directement impliquées dans la formation et le travail mais également entre les différentes organisations qui remplissent les conditions préalables qui permettent aux chômeurs d entrer dans le marché du travail comme la garde des enfants et la structuration de l endettement. Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

6 4. COUTS DE L OUTIL (EN EUROS) Cette partie décrit les coûts de l outil spécifiques du centre de formation et de travail de Kemphaan. Cette synthèse est donnée à titre d exemple pour expliquer les coûts spécifiques de l outil d un seul centre de formation et de travail. Les dépenses totales de l outil sont globalement plus élevées. Investissement initial - en euros (coûts et origines du financement) - Immobilisations (équipement permanent) : Serre euros Bâtiment principal euros Magasin euros Autre euros Montant total : euros Financé par : Nieuwland Opleidingen (institut de formation) Frais de fonctionnement moyens par an en euros (coûts et sources du financement) Coûts du centre de formation et de travail de Kemphaan - Projet de compétences de travail de Kemphaan : euros (financé à 35% par la municipalité d Almere*; 65% par ESF-Integra). - Projet de formation préprofessionnelle pour le secteur de l environnement : euros (financé à 100% par l Agence pour l emploi) - Formation professionnelle pour les ouvriers de la serre : euros (financé à 100% par les organisations d employeurs) * Les participants des centres de formation et de travail conservent leurs avantages de sécurité sociale. Les indemnités sociales sont utilisées comme instrument de cofinancement pour les centres de formation et de travail par les municipalités. Les centres de formation et de travail paient les indemnités de sécurité sociale aux participants et les intègrent dans leurs coûts. Coûts totaux : euros. Frais de fonctionnement annuels moyens en euros (coûts et origines du financement) montant attribué par activité et par action Coûts du centre de formation et de travail de Kemphaan - Projet de compétences de travail de Kemphaan : euros (financé à 35% par la municipalité d Almere*; 65% par ESF-Integra). - Projet de formation préprofessionnelle pour le secteur de l environnement : euros (financé à 100% par l Agence pour l emploi) - Formation professionnelle pour les ouvriers de la serre : euros (financé à 100% par les organisations d employeurs) Coûts totaux : euros. Aucun revenu des activités. Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

7 5. TRANSFERABILITE DE L OUTIL VERS UN AUTRE TERRITOIRE DE L UE Conditions relatives au territoire d accueil Conditions d ordres social, économique, démographique, culturel, politique et législatif que le territoire candidat doit réunir pour maximiser les chances de succès de l outil à transférer Il est important de se rendre compte que chaque région et que chaque pays possèdent leur propre structure sociale, législative et économique et que le concept de centre de formation et de travail doit pouvoir s y adapter. Le projet de formation et de travail peut être créé dans chaque contexte parce qu il se base essentiellement sur une méthodologie qui peut s adapter à différents contextes. Conditions techniques (capacité structurelle du partenariat et du comité de pilotage à mettre en place afin de maximiser les chances de succès de l outil à transférer) Il est important : - que le chômeur conserve ses indemnités sociales tout en prenant part au programme de formation ; - qu il existe une bonne coopération entre le système éducatif normal et les organisations locales d aide sociale ; - que le partenariat local possède un large fondement et qu il s oriente vers un objectif commun. Des partenaires sont nécessaires du côté de la demande sur le marché du travail (entreprises, instituts de formation), ainsi que du côté de l offre du marché du travail (services d assistance sociale, municipalités, agences pour l emploi). La mise au point et la coopération entre ces différents partenaires est une condition indispensable pour que s établissent un partenariat local solide, ainsi que des centres de formation et de travail efficaces. Modalités de transfert : Une conférence internationale sur le concept des centres de formation et de travail a été organisée dans le Flevoland l été dernier afin d informer les autres régions sur le concept et la méthodologie de la formation au travail. Des arrangements sur mesure peuvent être faits avec les régions qui envisagent de mettre en oeuvre cet outil. Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles 8, 9 et 10 novembre

PROJET "ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A. Belgique. PTE: Bruxelles Capitale TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS.

PROJET ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A. Belgique. PTE: Bruxelles Capitale TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS. PROJET "ACTION DE LUTTE CONTRE LA DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE" PTE: Bruxelles Capitale Belgique TYPOLOGIE THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS TERRITOIRE CONCERNE Formation Insertion Région Bruxelles Capitale

Plus en détail

MECANISME FINANCIER ELENA BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT (BEI)

MECANISME FINANCIER ELENA BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT (BEI) MECANISME FINANCIER ELENA BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT (BEI) 1 Contents Introduction Critères d admissibilité et de sélection Comment solliciter une aide au titre d ELENA 2 INTRODUCTION 3 1.1 Energie

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Le PEICA au Canada Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Par Patrick Bussière Division de la recherche sur le développement des compétences Direction de la recherche

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

PROJET "FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE" TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE. Ville autonome de Ceuta

PROJET FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE TYPOLOGIE. Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE. Ville autonome de Ceuta PROJET "FORMATION DES JEUNES EN ECHEC SCOLAIRE" PTE: Ceuta Espagne TYPOLOGIE Formation THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS - TERRITOIRE CONCERNE Ville autonome de Ceuta Facteurs clés ayant contribué au lancement

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.288/PFA/6 288 e session Conseil d administration Genève, novembre 2003 Commission du programme, du budget et de l administration PFA SIXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

Cité de l Initiative Roubaix - France"

Cité de l Initiative Roubaix - France Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l'emploi Bruxelles, 8, 9 et 10 novembre 1999 Cité de l Initiative Roubaix - France" 1. IDENTIFICATION / PROMOTEUR DE L'OUTIL Type d'outil : Association

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

BTS management de l unité commerciale.

BTS management de l unité commerciale. BTS management de l unité commerciale. Objectif : Le ou la titulaire du BTS peut prendre la responsabilité de tout ou partie d'une unité commerciale: Magasin, supermarché, agence commerciale, entreprise

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions AGEFOS PME REUNION Appel à propositions SELECTION DE PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE Date: 07 FEVRIER 2012 Rédacteur: BRICE VIRGINIUS SOLENE BOISSEL Cet appel à propositions

Plus en détail

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020

Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 Stratégie en faveur de l éducation et de la formation tout au long de la vie en Autriche LLL : 2020 LLL : 2020 Objectifs et indices de référence stratégiques Les objectifs et indices de référence stratégiques

Plus en détail

Rédaction du plan d affaires Projet commercial

Rédaction du plan d affaires Projet commercial Rédaction du plan d affaires Projet commercial Nom de l entreprise ou du projet Avis aux lecteurs Les informations continues dans ce document demeurent l entière responsabilité du promoteur du projet d

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 30 janvier 2012 APPEL INTERNE et ETERNE AU CANDIDATURES

Plus en détail

Présentation àla Matinale des Réseaux

Présentation àla Matinale des Réseaux Présentation àla Matinale des Réseaux Mars 2011 www.asterop.com Sommaire Rapide Présentation du Géomarketing Les solutions de développement de réseau Les études d implantation : DIP, potentiel théorique

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION DES LEADERS DES COMMUNAUTES ET ACTEURS ASSOCIATIFS

CYCLE DE FORMATION DES LEADERS DES COMMUNAUTES ET ACTEURS ASSOCIATIFS CYCLE DE FORMATION DES LEADERS DES COMMUNAUTES ET ACTEURS ASSOCIATIFS Termes de références pour le recrutement des consultants formateurs Ce cycle de formation s inscrit dans le cadre du développement

Plus en détail

Haute Ecole de la Province de Namur Catégorie économique: Bachelier Assistant de direction Calendrier et plan de suivi (AA 2015-2016)

Haute Ecole de la Province de Namur Catégorie économique: Bachelier Assistant de direction Calendrier et plan de suivi (AA 2015-2016) Haute Ecole de la Province de Namur Catégorie économique: Bachelier Assistant de direction Calendrier et plan de suivi (AA 2015-2016) Introduction Comme le révèle l analyse transversale du programme de

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Dossier de presse, le 14 Avril 2014 On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Locatme.fr, désigné comme le Meetic de l immobilier, est un concept de service en ligne qui facilite et optimise

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/ENERGY/GE.7/2015/3 Conseil économique et social Distr. générale 28 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Groupe d experts

Plus en détail

en Nord-Pas de Calais

en Nord-Pas de Calais en Nord-Pas de Calais Document confidentiel Les dossiers doivent être expédiés par courrier recommandé avec accusé de réception, avant le 30 octobre 2012, minuit, le cachet de la Poste faisait foi, à l

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12 CONFIDENTIEL 1/12 SOMMAIRE COMMENT REMPLIR CE DOSSIER DE CANDIDATURE?...3 LES INFORMATIONS RELATIVES A VOTRE SOCIETE...3 Identification de votre projet (une page maximum) :... 3 Identité des créateurs

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Formulaire d Inscription pour ELENA

Formulaire d Inscription pour ELENA Formulaire d Inscription pour ELENA La BEI accepte les propositions soumises en français ou en anglais. Afin de soumettre une proposition dans le cadre de la facilité ELENA, veuillez utiliser les formulaires

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire

LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire LA GRILLE D ÉVALUATION DANS ERASMUS + Action Clé 1 : Projet de mobilité pour l enseignement scolaire Vous trouverez ci-dessous la grille d évaluation sur la base de laquelle votre sera évalué (modèle commenté

Plus en détail

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE DOSSIER DE PRESSE ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE Vendredi 14 février 2014 NEVERS Aline DEVILLERS 03 86 60 58 50 - aline.devillers@cg58.fr Damien TRESCARTES 03 86 60 68 16 damien.trescartes@cg58.fr

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Institut d Enseignement de Promotion Sociale

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine

APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine ENVELOPPE NON PRE-AFFECTEE 2014 Le comité de pilotage du PLIE Melun Val de Seine, réuni le 27 janvier 2014, a validé les orientations de la programmation

Plus en détail

Digital Arts and Business Support Tottenham-Haringey TEP- ROYAUME-UNI

Digital Arts and Business Support Tottenham-Haringey TEP- ROYAUME-UNI Conférence de Diffusion des Pactes Territoriaux pour l Emploi Bruxelles, 8, 9 et 10 novembre 1999 Digital Arts and Business Support Tottenham-Haringey TEP- ROYAUME-UNI 1 SYNTHESE DU PROJET Type d outil

Plus en détail

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP Montréal Une initiative de la ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP MONTRÉAL L INITIATIVE LEADERSHIP MONTRÉAL, INITIÉE PAR LA CRÉ EN 2009, EST UN CARREFOUR INCLUSIF QUI VISE À ENRICHIR LES

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE [BÉNÉFICIAIRE UNIQUE] III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

Les avis de la Chambre des Métiers. Code du travail formation continue

Les avis de la Chambre des Métiers. Code du travail formation continue Les avis de la Chambre des Métiers Code du travail formation continue Projet de loi portant modification des articles L. 542-7. à L. 542-14., ainsi que des articles L. 542-17. et L. 542-19. du Livre

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite.

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite. CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Moniteur Educateur Le Métier de Moniteur Educateur Le moniteur-éducateur exerce ses fonctions auprès d enfants ou d adolescents

Plus en détail

E2C-Europe est un organisme international actif dans le domaine de l éducation et de la formation

E2C-Europe est un organisme international actif dans le domaine de l éducation et de la formation L Association L Association Européenne des Villes, Européenne des Institutions et des Écoles Villes, de la Deuxième Chance (E2C-Europe) des Institutions et des EÉcoles de la Deuxième Chance (E2C-Europe)

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet

Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet Le travail par mission, une solution vers l autonomie professionnelle La dynamique de groupe, levier de développement pour les porteurs de projet Le travail par missions? Travailler par mission c est accepter

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES 1 2 Erasmus + un atout pour l employabilité, une force pour les entreprises L Union Européenne investit 16,4 milliards d euros dans

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

CECCA «IDZALEDU» Politique de crédits. Caisse d Epargne et de Crédits Commercial et Agricole des Mutuelles de Solidarités

CECCA «IDZALEDU» Politique de crédits. Caisse d Epargne et de Crédits Commercial et Agricole des Mutuelles de Solidarités Association Maison Rurale d Education et d Action de DEveloppement BP : 10 Badou Wawa Tél : (+228) 832 10 78 Siège social Tomégbé E-mail : info@asmeradetogo.org Site web : www.asmeradetogo.org Caisse d

Plus en détail

DIRECTIVES. concernant le Règlement de l examen d admission MarKom

DIRECTIVES. concernant le Règlement de l examen d admission MarKom DIRECTIVES concernant le Règlement de l examen d admission MarKom Examen d admission MarKom page 2 1 Dispositions générales Les directives précisent le Règlement d examen en ce qui concerne des aspects

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Fiche de poste - Chargé(e) de mission «Transport, Energie, Environnement, Agriculture» Février 2016

Fiche de poste - Chargé(e) de mission «Transport, Energie, Environnement, Agriculture» Février 2016 Fiche de poste rédigée le 16 février 2016 Par Emmeline ALLIOUX, directrice du bureau de représentation de la région à Bruxelles N du poste ASTRE.. Intitulé Cadre statutaire Direction Service IDENTIFICATION

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable point de vente de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes

GARANTIE JEUNES. AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes GARANTIE JEUNES Luxembourg le 21 mars 2014 AVIS des travailleurs de jeunesse et des gestionnaires des maisons de jeunes INTRODUCTION Les membres de l EGMJ approuvent fortement la conception d une garantie

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Partenariats stratégiques

Partenariats stratégiques FICHE D AIDE A LA LECTURE DU GUIDE DU PROGRAMME ERASMUS+ 2015 Partenariats stratégiques #ERASMUSPLUS #PARTENARIATSSTRATÉGIQUES Action clé 2 : Coopération pour l innovation et l échange de bonnes pratiques

Plus en détail

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX)

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) LETTRE DE MISSION ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) 1. DESCRIPTION DE FONCTION ET PROFIL DE COMPETENCES A. DESCRIPTION DE FONCTION A.1. Missions

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD

FORMATION CONTINUE. des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO. Année 2011 Région VAUD FORMATION CONTINUE des Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2011 Région VAUD OFFRE DE FORMATION Cette offre de formation s adresse aux praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO en exercice, au bénéfice

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne

DU TRAVAIL REGIONAL PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne PROJET "INTEGRATION DES PERSONNES HANDICAPEES SUR LE MARCHE DU TRAVAIL REGIONAL" PTE: Bremen-Bremerhaven Allemagne TYPOLOGIE THEMES TRANSVERSAUX COUVERTS TERRITOIRE CONCERNE Insertion Société de l'information

Plus en détail

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie -

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - - La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - Etude de cas : la direction de l action sociale (D.A.S) de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès. (1)

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail