PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE"

Transcription

1 PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE OFFERT PAR UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE (CANADA) ÉDUCADROITS INTERNATIONAL INSTITUT DE MÉDIATION ET D ARBITRAGE DU QUÉBEC (IMAQ) EN PARTENARIAT AVEC CENTRE DE FORMATION JUDICIAIRE, CENTRE D ARBITRAGE DE MÉDIATION ET DE CONCILIATION DE DAKAR (CAMC) ET LA CEDAF AVEC L APPUI FINANCIER DE LA BANQUE MONDIALE (PROJET GOUVERNANCE ÉCONOMIQUE) DU 29 AU 31 MAI 2012 DAKAR, SÉNÉGAL

2 OBJECTIFS ET APPROCHE : Ce programme de formation à la médiation civile et commerciale vise à sensibiliser les participants aux mécanismes de la médiation du début à la fin du processus et à ses interactions avec le système judiciaire. Pour y parvenir, le programme de formation est interactif et propose une alternance de principes théoriques, d exercices pratiques, de jeux de rôles et d échanges. THÈMES DE LA FORMATION: Thème 1. Perspective comparée de la médiation à l international Thème 2. La pratique du processus de médiation. Étape 1: Introduction de la médiation et récit ; Étape 2: Exploration des intérêts et des besoins; Étape 3: Création des options de solution et négociation; Étape 4 : Conclusion de la médiation. Thème 3. Facteurs de développement d une pratique de médiation et son implantation dans le secteur économique et les institutions (publiques, privées, professionnelles, universitaires) Thème 4. Aspects juridiques et éthiques de la médiation. NOTE BIOGRAPHIQUE DES FORMATEURS ET EXPERTS-CONSEILS: LL.B., LL.M. Ph.D. Au cours de sa carrière, il a occupé les fonctions de vice-recteur à la Laurentian University (Ontario), de vice-recteur et de secrétaire général à l Université de Sherbrooke et de doyen de la Faculté de droit de l Université de Sherbrooke (Québec). Membre du Barreau du Québec depuis 1988, son expertise en matière d'élaboration de politiques de développement et de réformes juridiques a été sollicitée par de nombreux États étrangers, tels Madagascar, le Maroc, le Bénin et la Belgique. En 2007, il a reçu le titre d officier de l Ordre national de Madagascar. Courriel : LL.B., LL.M. Président de la société «Professionnels en règlement des différends S.A.», membre du Barreau du Québec depuis 1987, médiateur et arbitre accrédité, il fut également président de l Institut de médiation et d arbitrage du Québec (IMAQ) (Canada). exerce principalement dans le domaine municipal, des affaires et du travail. Il enseigne la médiation dans le programme de master en prévention et règlement des différends à l Université de Sherbrooke. Il est médiateur accrédité de l International Mediation Institute et de ADR Canada. Courriel : Professeur Jean-François Roberge, LL.B., LL.M., M.Sc., LL.D. Directeur du programme d études supérieures en prévention et règlement des différends de la Faculté de droit de l Université de Sherbrooke (Québec, Canada) et membre du Barreau du Québec. Le professeur Roberge possède une double formation aux cycles supérieurs en droit et en psychologie. Il est un spécialiste mondialement reconnu de la médiation judiciaire qu il enseigne aux juges francophones et anglophones du Canada. Il collabore également avec l École nationale de la magistrature de France..Courriel : PARTENAIRES ASSURANT LA FORMATION L Université de Sherbrooke est le leader dans le monde francophone en médiation par son programme d études supérieures de maîtrise en prévention et règlement des différends (PRD) spécialisé en négociation, médiation et arbitrage qui est offert à la Faculté de droit. Ses enseignants spécialistes sont impliqués dans plusieurs projets d amélioration des systèmes de justice étatique et dans le développement de la justice participative sur plusieurs continents. 1

3 Éducadroits International a pour mission d accroître la capacité des pays en développement à assurer l accessibilité de leurs citoyens à la justice, en formant des médiateurs et des arbitres locaux compétents répondant aux plus hauts standards internationaux et en favorisant la mise en place de centres d arbitrage et de médiation dotés d une administration efficace et autonome, se situant dans un continuum de services avec le droit étatique. L Institut de médiation et d arbitrage du Québec, fondé en 1977, est le principal organisme privé sans but lucratif au Québec à regrouper des tiers impartiaux qualifiés qui agissent comme facilitateurs, médiateurs ou arbitres, en provenance d horizons professionnels multiples et de domaines d expériences diversifiés. Sa mission en est une de services et d éducation, notamment en favorisant le développement et l utilisation étendue de méthodes de prévention et de règlement des différends (PRD). Ses membres partagent des valeurs communes d intégrité et de compétence, attestées par ses règles d accréditation, d éthique et de procédure, lesquelles visent en définitive à établir un ensemble de normes généralement reconnues dans la pratique des modes de PRD au Québec. PROGRAMME DÉTAILLÉ : JOUR 1 29 MAI 9h00 10h00 Mot de bienvenue et accueil THÈME 1. PERSPECTIVE COMPARÉE DE LA MÉDIATION À L INTERNATIONAL 10h00 11h00 Perspective comparée de la médiation à l international Professeur Jean-François Roberge 11h00-11h30 Période de questions 11h30-11h45 11h45-13h00 Table ronde d échanges sur la médiation au Sénégal 13h00-14h15 Déjeuner THÈME 2. LA PRATIQUE DU PROCESSUS DE MÉDIATION. 14h15-14h30 Survol du processus de médiation Professeur Jean-François Roberge 14h30-15h00 Illustration vidéo du processus de médiation. 15h00 15h30 Étape 1 : Introduction de la médiation et récit 2

4 15h30-15h45 15h45 16h45 Étape 2 : Exploration des intérêts et besoins 16h45-17h15 Période de questions 17h15-17h30 Remise du jeu de rôle #1 Sénégal Construction JOUR 2 30 MAI 9h00 9h05 Accueil THÈME 2. LA PRATIQUE DU PROCESSUS DE MÉDIATION (SUITE) 9h05 10h00 Étape 3. Création des options de solution et négociation Professeur Jean-François Roberge Cas pratique : STAC c. Microsoft 10h00-10h45 Étape 4. Conclusion de la médiation et accord. 10h45-11h15 11h15-11h30 11h30-13h00 13h00-14h15 Période de questions. Jeu de rôles. Sénégal Construction. Déjeuner THÈME 3. FACTEURS DE DÉVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE MÉDIATION ET SON IMPLANTATION DANS LE SECTEUR ÉCONOMIQUE ET LES INSTITUTIONS (PUBLIQUES, PRIVÉES, PROFESSIONNELLES, UNIVERSITAIRES) 14h15-15h00 15h00-16h00 Retour sur le jeu de rôle et discussion sur les défis du médiateur Défis pour le développement de la médiation et facteurs facilitant son implantation dans le secteur économique et les institutions. 3

5 Professeur Jean-François Roberge 16h00-17h00 Période de questions 17h00-17h15 Remise du jeu de rôle #2 Les affaires JOUR 3 31 MAI 9h00 9h05 Accueil THÈME 4. ASPECTS JURIDIQUES ET ÉTHIQUES DE LA MÉDIATION 9h05 11h00 Cadre juridique de la médiation. 11h00-11h15 11h15 12h00 Période de questions. 12h00 13h00 Éthique et déontologie de la médiation 13h00-14h15 14h15-14h45 14h45-16h00 16h00-16h30 16h30-17h00 17h00-17h15 Déjeuner Période de questions. Jeu de rôles : Gotti c. Citron Période de questions finales. Remise des certificats Remerciements et clôture du programme 4

6

PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE FINANCE PAR LA BANQUE MONDIALE AU PROFIT DES MEDIATEURS DU CAMC-O

PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE FINANCE PAR LA BANQUE MONDIALE AU PROFIT DES MEDIATEURS DU CAMC-O PROGRAMME DE FORMATION EN MÉDIATION CIVILE ET COMMERCIALE FINANCE PAR LA BANQUE MONDIALE AU PROFIT DES MEDIATEURS DU CAMC-O DU 20 JUIN AU 24 SEPTEMBRE 2010 OUAGADOUGOU, BURKINA FASO 1. Objectifs du programme

Plus en détail

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION?

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? Professeur Jean-François Roberge Ph.D. Directeur des programmes de PRD Faculté de droit Université de Sherbrooke (Québec, Canada) Tous droits

Plus en détail

Le 30 septembre 2015 PAR COURRIEL ET PAR LA POSTE

Le 30 septembre 2015 PAR COURRIEL ET PAR LA POSTE Le 30 septembre 2015 PAR COURRIEL ET PAR LA POSTE Monsieur Richard Boivin Sous-ministre adjoint aux politiques relatives aux institutions financières et au droit corporatif Ministère des Finances 8, rue

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION

GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION GESTION AXÉE SUR LES RÉSULTATS : LOGIQUE ET INSTRUMENTATION 1 Présentation de l École nationale d administration publique Fondée en 1969, l ENAP est une école universitaire et professionnelle qui regroupe

Plus en détail

THEME A. ATELIER 11 Les stages à l'étranger (Pierre LAPART)

THEME A. ATELIER 11 Les stages à l'étranger (Pierre LAPART) THEME A ATELIER 11 Les stages à l'étranger (Pierre LAPART) Communication 11.2 «La mobilité des étudiants comme facteur d'émergence et de développement d'un partenariat Nord-Sud : l'exemple de la coopération

Plus en détail

Le mercredi 10 fe vrier 2016, a Bordeaux au po le juridique et judiciaire de la Faculte de Droit Amphithe a tre Jacques Ellul

Le mercredi 10 fe vrier 2016, a Bordeaux au po le juridique et judiciaire de la Faculte de Droit Amphithe a tre Jacques Ellul L expertise technique internationale : comment valoriser l excellence française dans les domaines du droit, de la coopération universitaire et de la formation? Le mercredi 10 fe vrier 2016, a Bordeaux

Plus en détail

MINISTRE DE LA JUSTICE

MINISTRE DE LA JUSTICE MINISTRE DE LA JUSTICE PROGRAMME DE PRÉVENTION ET DE RÉSOLUTION DES CONFLITS DE L IMAQ AUPRÈS DES SYNDICATS DE COPROPRIÉTÉS INSTITUT DE MÉDIATION ET D ARBITRAGE DU QUÉBEC (IMAQ) Organisme sans but lucratif,

Plus en détail

Programme du 1 er semestre 2013 de formations aux Contrats FIDIC

Programme du 1 er semestre 2013 de formations aux Contrats FIDIC Programme du 1 er semestre 2013 de formations aux Contrats FIDIC P A R I S 25 et 26 Mars (module 1) - 3 et 4 juin (module 1A) Les Maîtres d Ouvrages publics ou privés adoptent très souvent les conditions

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Honorable Paule Gauthier, c.p., oc., o.q., c.r. F.C.I. arb.

Honorable Paule Gauthier, c.p., oc., o.q., c.r. F.C.I. arb. Honorable Paule Gauthier, c.p., oc., o.q., c.r. F.C.I. arb. STEIN MONAST S.E.N.C.R.L. Avocats Téléphone : (418) 529-6531 70, rue Dalhousie, bureau 300 Fax : (418) 523-5391 Québec (Québec) G1K 4B2 Adresse

Plus en détail

Judicial Excellence Trough Education November 3 7, 2013

Judicial Excellence Trough Education November 3 7, 2013 The 6 th International Conference on the Training i of the Judiciary i Judicial Excellence Trough Education November 3 7, 2013 Session Introductive: Le Leadership dans la formation judiciaire Amady Ba

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

JOURNÉE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION NANOTECHNOLOGIE

JOURNÉE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION NANOTECHNOLOGIE JOURNÉE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION NANOTECHNOLOGIE Voir grand avec l infiniment petit! École Polytechnique de Montréal ONFÉRENCES ET ATELIERS de 8 h 30 à 16 h 30 À l'intention de toutes les personnes

Plus en détail

Qualité. Francophonie. Campus numériques. Universités RECHERCHE. Coopération scientifique ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Instituts. Gouvernance.

Qualité. Francophonie. Campus numériques. Universités RECHERCHE. Coopération scientifique ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Instituts. Gouvernance. Francophonie Instituts Développement Universités Agence universitaire de la Francophonie Nouvelles technologies RECHERCHE Campus numériques Qualité Gouvernance Solidarité Coopération scientifique ENSEIGNEMENT

Plus en détail

SÉMINAIRES INTERNATIONAUX RISK MANAGEMENT

SÉMINAIRES INTERNATIONAUX RISK MANAGEMENT SÉMINAIRES INTERNATIONAUX RISK MANAGEMENT PROGRAMME 2013-2014 DAKAR, SÉNÉGAL Risk Management Certification INTRODUCTION Risk Management Certification Risk Management Certification (RMC) est une firme canadienne

Plus en détail

Plan de formation proposé

Plan de formation proposé Plan de formation proposé Objectifs de l intervention : Développer certaines compétences ciblées pour les participants afin de leur permettre d être mieux outillés dans leur gestion quotidienne. Contribuer

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015

Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 Syllabus - Activité de perfectionnement des concepteurs et diffuseurs de formation 2015 «Formations performantes» Informations générales Date : Québec : 8 octobre 2015 Montréal : 20 octobre 2015 Heure

Plus en détail

Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale?

Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale? Règlement des différends en Afrique: Comment améliorer l organisation et le fonctionnement de la justice commerciale? INTERVENANT Bâtonnier Joachim BILE-AKA Avocat Associé BILE-AKA, BRIZOUA-BI & Associés

Plus en détail

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015

Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Programme Cours Avancé sur la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) Ecole de maintien de la paix (EMP) de Bamako 1-5 juin 2015 Description: La communauté internationale a progressivement mis l'accent

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION

ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION 22 OCTOBRE 2013 RENDEZ-VOUS DE LA RÉADAPTATION ÉVOLUER ENSEMBLE POUR ALLER PLUS LOIN Vincent Dumez Directeur du Bureau facultaire de l expertise patient partenaire de l Université de Montréal Michel Themens,

Plus en détail

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC

TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC 1 TIRER PARTI DES AVANTAGES DES SOINS DE SANTÉ PERSONNALISÉS : UNE STRATÉGIE POUR LE QUÉBEC Juin 2014 Le RSSPQ en quelques mots Un OBNL créé en 2011 Consultation de plus de 140 intervenants Québécois Proposition

Plus en détail

Colloque 2013. Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013. www.cti-commission.fr

Colloque 2013. Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013. www.cti-commission.fr Colloque 2013 Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013 www.cti-commission.fr Participants Invités : - Brigitte BOUQUET, Rapporteure Générale CNCP - Jean-Louis ALLARD,

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE

CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE SYMPOSIUM «Enjeux de la formation infirmière à l université» 25 mai 2011, Bruxelles (Belgique) CARTOGRAPHIE DE LA FORMATION INFIRMIÈRE DANS LA FRANCOPHONIE par Suzanne Kerouac, M. N. M. Sc. Professeure

Plus en détail

DEVENEZ EXPERT EN SANTÉ ORGANISATIONNELLE CYCLE EXPERT UNIVERSITÉ LAVAL

DEVENEZ EXPERT EN SANTÉ ORGANISATIONNELLE CYCLE EXPERT UNIVERSITÉ LAVAL DEVENEZ EXPERT EN SANTÉ ORGANISATIONNELLE CYCLE EXPERT UNIVERSITÉ LAVAL! www.fsa.ulaval.ca/santeorganisationnelle DEVENEZ EXPERT EN SANTÉ ORGANISATIONNELLE La santé organisationnelle est un domaine de

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

Gestion des intérêts en commun

Gestion des intérêts en commun GINCO Gestion des intérêts en commun Jarmila LOOKS Médiation négociation coaching professionnel Qu est-ce que la médiation commerciale? = Résolution des conflits à l amiable Une recherche de compromis

Plus en détail

1 Université d été à l Institut d études politiques de Bordeaux : La diplomatie québécoise en

1 Université d été à l Institut d études politiques de Bordeaux : La diplomatie québécoise en Rapport du CRECQSS - IEP de Bordeaux 2009-2010 1 Université d été à l Institut d études politiques de Bordeaux : La diplomatie québécoise en perspective comparée : France, Europe Présentation du projet

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE

COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPERTISE FORMATION AU SERVICE DE L ÉDUCATION ET DU FRANÇAIS DANS LE MONDE RESSOURCES COOPÉRATION EN ÉDUCATION ET FORMATION EXPER EXPERTISE TISE EXPERTISE EXPERTISE

Plus en détail

Conseiller, Ressources humaines

Conseiller, Ressources humaines Conseiller, Ressources humaines Supérieur hiérarchique : Directeur, Ressources humaines Type d emploi : Permanent, temps plein Lieu de travail : Ottawa, Ontario Nombre heures par semaine : 37.5 Clôture

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Table des matières LISTE DES TABLEAUX... XVII LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIX INTRODUCTION... 1 FINANCIER AU QUÉBEC... 13

Table des matières LISTE DES TABLEAUX... XVII LISTE DES ABRÉVIATIONS... XIX INTRODUCTION... 1 FINANCIER AU QUÉBEC... 13 Table des matières LISTE DES TABLEAUX............................... XVII LISTE DES ABRÉVIATIONS............................ XIX INTRODUCTION....................................... 1 CHAPITRE I LE PORTRAIT

Plus en détail

Colloque 25 PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : LES CONDITIONS POUR DÉPLOYER LES MEILLEURES PRATIQUES

Colloque 25 PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : LES CONDITIONS POUR DÉPLOYER LES MEILLEURES PRATIQUES Colloque 25 PERSÉVÉRANCE SCOLAIRE : LES CONDITIONS POUR DÉPLOYER LES MEILLEURES PRATIQUES Note : En raison de la nature du colloque, l inscription se fait sur invitation seulement. Responsables scientifiques

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

organisation d une formation spécialisée en management juridique des affaires Mini MBA Juridique

organisation d une formation spécialisée en management juridique des affaires Mini MBA Juridique organisation d une formation spécialisée en management juridique des affaires Mini MBA Juridique 11 au 30 Avril 2016 1. Contexte Dans un contexte où : l expertise juridique est indissociable de la prise

Plus en détail

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche

Article. «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Article «La formation en promotion de la santé en Ontario français» Francine Deroche Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 1, n 1, 1995, p. 238-244. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

Caroline Asfar-Cazenave Université de La Rochelle (m) : +33 06 12 82 68 43 caroline.asfar@univ-lr.fr

Caroline Asfar-Cazenave Université de La Rochelle (m) : +33 06 12 82 68 43 caroline.asfar@univ-lr.fr Caroline Asfar-Cazenave Université de La Rochelle (m) : +33 06 12 82 68 43 caroline.asfar@univ-lr.fr Situation actuelle : - Maître de conférences en Droit Privé - Codirectrice de l Institut d Etudes Judiciaires

Plus en détail

Énoncé de position commune sur l offre active des services de santé en français en Ontario

Énoncé de position commune sur l offre active des services de santé en français en Ontario Énoncé de position commune sur l offre active des services de santé en français en Ontario Le Regroupement des Entités de planification des services de santé en français de l Ontario et L Alliance des

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique.

La formation initiale des assistants de justice : des fondamentaux pour l esthétique d une intervention sociale dans un système démocratique. Henri WATERVAL Responsable formation supervision Conseiller Service Expertise Direction Générale des Maisons de Justice Service Public Fédéral Justice Belgique La formation initiale des assistants de justice

Plus en détail

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4

Table des matières. 5.1.1 Mobilisation des gestionnaires...3 5.1.2 Sensibilisation des pairs...3 5.1.3 L information...4 Politique institutionnelle Conciliation emploi-famille Adoptée par le Conseil d administration le 25 juin 2008 Table des matières Origine de la politique...1 1. Finalités...1 2. Objectifs de la présente

Plus en détail

AIFI ASRIF COLLOQUE AIFI 2011 GENEVE

AIFI ASRIF COLLOQUE AIFI 2011 GENEVE AIFI ASRIF Association Internationale Francophone des Intervenants auprès des familles séparées Association suisse romande des intervenants auprès des familles séparées COLLOQUE AIFI 2011 GENEVE Familles

Plus en détail

2 e Conférence AAQ-ARMA. La numérisation. Mardi 25 mars 2014. Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester

2 e Conférence AAQ-ARMA. La numérisation. Mardi 25 mars 2014. Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester 2 e Conférence AAQ-ARMA La numérisation Mardi 25 mars 2014 Nouvel Hôtel et Spa Salle Dorchester Ordre du jour 8h15 8h50 9h00 Accueil et Inscription Mot de bienvenue par les deux associations Vanie Prud

Plus en détail

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL»

«LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» 1 ER FORUM DE MEDIATION BEYROUTH 26, 27 ET 28 JUIN 2008 «LA MEDIATION AU SERVICE DES BANQUES, DES ASSURANCES ET DES ENTREPREPRISES : INTERETS AU NIVEAU ECONOMIQUE INTERNE ET INTERNATIONAL» Silvestre TANDEAU

Plus en détail

Les 15 prochaines minutes

Les 15 prochaines minutes Renforcer les compétences par la formation à distance À l'université Laval Québec, Canada Annick Jaton et Stéphane Roche 13 avril 2010 Les 15 prochaines minutes L Université Laval en quelques mots Les

Plus en détail

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles

La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles La formation continue et et l évaluation des pratiques professionnelles «Les hommes sont importants par ce qu ils font et non par ce qu ils disent» Albert Camus 1. Formation continue : Le développement

Plus en détail

Le savoir-faire québécois en éducation : un gage d excellence

Le savoir-faire québécois en éducation : un gage d excellence Le savoir-faire québécois en éducation : un gage d excellence Profil organisationnel de la coopérative Fondée en avril 2001, Éducation internationale est une coopérative de services de développement et

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

CIEA 2004. Buts et contenus de l offre éducative, ainsi que réflexions sur leur identification, leur formulation et leur réalisation

CIEA 2004. Buts et contenus de l offre éducative, ainsi que réflexions sur leur identification, leur formulation et leur réalisation CIEA 2004 Buts et contenus de l offre éducative, ainsi que réflexions sur leur identification, leur formulation et leur réalisation Dr. Ignaz Rieser, Swisscontact, GPO Box 15150, Kathmandu, Népal Jeudi,

Plus en détail

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique»

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique» Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Tunis 15-17 Mai 2014 Sous le thème Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Présentation Le Forum mondial des femmes d affaires francophones a pour

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

CONSEIL. Trente et unième session ordinaire Genève, 29 octobre 1997

CONSEIL. Trente et unième session ordinaire Genève, 29 octobre 1997 ORIGINAL : anglais DATE : 5 août 1997 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE CONSEIL Trente et unième session ordinaire Genève, 29 octobre 1997 NOMINATION DU NOUVEAU SECRÉTAIRE

Plus en détail

Master Ingénierie et Management

Master Ingénierie et Management Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée établissement public Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée Université de technologie de Troyes Ingénierie et Management en

Plus en détail

40 ème Colloque. Manifeste pour un droit économique ouvert et réaliste

40 ème Colloque. Manifeste pour un droit économique ouvert et réaliste 40 ème Colloque Deauville Vendredi 10 avril après-midi et samedi 11 avril 2015 Manifeste pour un droit économique ouvert et réaliste Directeur scientifique : Madame Sylvaine Poillot-Peruzzetto, Agrégé

Plus en détail

la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9

la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9 CommeNt DÉMOntReR la rentabilité de VOS projets hr? La Méthodologie ROI : une approche simple et éprouvée pour y parvenir TA L E N T U U M I N C F É V R I E R 2 0 0 9 Avant-propos Chers collègues des ressources

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

La régionalisation en Ontario

La régionalisation en Ontario La régionalisation en Ontario Un programme de la Présentée par Brigitte Chatué, gestionnaire de projets SOMMAIRE Profil du promoteur Définition Historique du programme à COCDEL Contact avec l expérience

Plus en détail

2010-2011 PLAN DE FORMATION

2010-2011 PLAN DE FORMATION 2010-2011 PLAN DE FORMATION Contexte La région maskoutaine, avec la mise en place de Forum-2020, est plus que jamais consciente de l'importance de retenir sa population, de mobiliser d'autres groupes à

Plus en détail

Master 2. Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires. Formation initiale. droit.upmf-grenoble.fr

Master 2. Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires. Formation initiale. droit.upmf-grenoble.fr Master 2 Droit de l entreprise juristes-conseils d affaires Formation initiale ormation Objectifs pédagogiques Le master 2 droit de l entreprise juristes-conseils d affaires (DEJCA) propose une formation

Plus en détail

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1

VISION TRIENNALE. Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 VISION TRIENNALE 2015 2016 2017 Cour du Québec Vision triennale 2015 2016 2017 1 MESSAGE DE LA JUGE EN CHEF La Cour du Québec prend régulièrement un temps d arrêt pour réfléchir aux actions à poursuivre

Plus en détail

Cours de formation sur les normes internationales du travail pour juges, juristes et professeurs de droit. www.itcilo.org

Cours de formation sur les normes internationales du travail pour juges, juristes et professeurs de droit. www.itcilo.org Cours de formation sur les normes internationales du travail pour juges, juristes et professeurs de droit www.itcilo.org Pourquoi suivre ces cours? Les normes internationales du travail (NIT) adoptées

Plus en détail

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION

TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION TABLE RONDE DE MONTRÉAL FAITS SAILLANTS DE LA DISCUSSION : PRINCIPAUX DÉFIS ET POSSIBILITÉS D ACTION Du 11 février 2014 Principaux défis en matière d état d esprit et possibilités d'action Peur de l échec

Plus en détail

La réussite à l'université du Québec à Chicoutimi passe par l'implication de tous et le respect des différences

La réussite à l'université du Québec à Chicoutimi passe par l'implication de tous et le respect des différences La réussite à l'université du Québec à Chicoutimi passe par l'implication de tous et le respect des différences Carole Dion, professeure Université du Québec à Chicoutimi 31/12/2014 1 Le comité «Opération

Plus en détail

Enjeux contemporains des migrations multiples et du bilinguisme dans la formation infirmière

Enjeux contemporains des migrations multiples et du bilinguisme dans la formation infirmière Enjeux contemporains des migrations multiples et du bilinguisme dans la formation infirmière Hélène Laperrière École des sciences infirmières Université d Ottawa 1. Introduction. Partant du cas du programme

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Le réseau des Alliances françaises à Madagascar

Le réseau des Alliances françaises à Madagascar AllianceFrançaise Le réseau des Alliances françaises à Madagascar La référence pour les formations en français professionnel La force d une implantation nationale : - Un réseau unique de 29 Alliances réparties

Plus en détail

Rapport synthèse de la rencontre des intervenants-clés du projet de l AFISS

Rapport synthèse de la rencontre des intervenants-clés du projet de l AFISS Rapport synthèse de la rencontre des intervenants-clés du projet de l AFISS L initiative portant sur l agrément de la formation interprofessionnelle en sciences de la santé (AFISS) est un partenariat national

Plus en détail

CERTIFICAT DE BANQUIER ISLAMIQUE Certified Islamic Banker (C.I.B) AVEC LE C.I.B, DEVENEZ EXPERT FINANCIER ISLAMIQUE AGRÉÉ

CERTIFICAT DE BANQUIER ISLAMIQUE Certified Islamic Banker (C.I.B) AVEC LE C.I.B, DEVENEZ EXPERT FINANCIER ISLAMIQUE AGRÉÉ CERTIFICAT DE BANQUIER ISLAMIQUE Certified Islamic Banker (C.I.B) AVEC LE C.I.B, DEVENEZ EXPERT FINANCIER ISLAMIQUE AGRÉÉ Édito: L essor de la finance islamique est confirmé! Avec près de 1000 milliards

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Séminaire Inter-Entreprise «Introduction au Management de l Innovation»

Séminaire Inter-Entreprise «Introduction au Management de l Innovation» FORMULAIRE D INSCRIPTION Séminaire Inter-Entreprise «Introduction au Management de l Innovation» Jeudi 23 et Vendredi 24 Avril 2015 Premier institut dédié au développement de l innovation en Afrique du

Plus en détail

OHADA RDC Commission Nationale OHADA

OHADA RDC Commission Nationale OHADA RAPPORT TRIMESTRIEL D ACTIVITÉ AVRIL - JUIN 2014 Le présent rapport retrace les activités entreprises par la Commission Nationale OHADA au courant du deuxième trimestre 2014. 1. Activités en rapport avec

Plus en détail

NDIORO NDIAYE DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE L ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES MIGRATIONS (OIM)

NDIORO NDIAYE DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE L ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES MIGRATIONS (OIM) NDIORO NDIAYE DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE L ORGANISATION INTERNATIONALE POUR LES MIGRATIONS (OIM) Siège: 17 route des Morillons C.P. 71 CH-1211 Genève 19 Suisse Téléphone: +41.22.717 91 11 Télécopie:

Plus en détail

Reims juin 2012 FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL DANS LES HAUTES ECOLES SPECIALISEES SUISSES : OPPORTUNITES ET CONTRAINTES

Reims juin 2012 FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL DANS LES HAUTES ECOLES SPECIALISEES SUISSES : OPPORTUNITES ET CONTRAINTES Reims juin 2012 FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL DANS LES HAUTES ECOLES SPECIALISEES SUISSES : OPPORTUNITES ET CONTRAINTES Françoise Tschopp, Professeure HES Joëlle Libois, directrice HETS Des repères Nous

Plus en détail

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Recrutement Professionnels Solutions RH Services en entreprise Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux L époque du travail individuel

Plus en détail

Get Inspired. ITQ Program Islamic Takaful Qualification Program

Get Inspired. ITQ Program Islamic Takaful Qualification Program Get Inspired ITQ Program Islamic Takaful Qualification Program Get Inspired I nstitution dont l objectif est de promouvoir la Finance et l Economie Islamique, Al Maali Global Institute est l initiative

Plus en détail

Le visage des Forces canadiennes face au défi de l approche orientante

Le visage des Forces canadiennes face au défi de l approche orientante Le visage des Forces canadiennes face au défi de l approche orientante Séquence de l atelier Introduction 10 min 5 profils 45 min Forum de discussion 25 min Conclusion 10 min Objectif Démontrer la multitude

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/06/2015 11:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence STS Mention Sciences Sanitaires et Sociales AUTORITÉ

Plus en détail

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier

Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier Prévention du tabagisme à l école, projet transfrontalier L. Galanti, MD, PhD CHU Mont-Godinne, Yvoir, Belgique laurence.galanti@uclouvain.be Programme transfrontalier INTERREG IV «Coopération territoriale

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION 2015

PROGRAMME DE FORMATION 2015 PROGRAMME DE FORMATION 2015 Résidence Cardinal-Vachon LE RÉFLEXE AÎNÉ : COMPRENDRE POUR MIEUX SERVIR En collaboration avec Fédération québécoise du loisir en institution À QUI S ADRESSE CETTE FORMATION

Plus en détail

Universitarisation des formations infirmières en France: bilan d étape

Universitarisation des formations infirmières en France: bilan d étape Séminaire européen du SIDIIEF Lausanne, 2 septembre 2013 Universitarisation des formations infirmières en France: bilan d étape. Christophe Debout, Inf, PhD Département des Sciences Infirmières et Paramédicales

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

/ L ETUDE / EXPERTISE EN MATIERE INTERNATIONALE

/ L ETUDE / EXPERTISE EN MATIERE INTERNATIONALE / L ETUDE L Etude ZABALDANO est un cabinet d avocats établi en Principauté de Monaco, qui intervient dans les affaires les plus complexes, présentant fréquemment une dimension internationale. Elle représente

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

Que savons-nous sur le partage des connaissances?

Que savons-nous sur le partage des connaissances? Programme in Policy en élaboration Decision-Making des décisions McMaster Université University McMaster 9 juillet 2013 Que savons-nous sur le partage des connaissances? Atelier SPARK Création de liens

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

FORMATION JUDICIAIRE, RÉFORME DES SEPTEMBRE 2009 PROCÉDURES DE TRAITEMENT DES DIFFICULTÉS DE L ENTREPRISE ET MODERNISATION DU REGISTRE DE COMMERCE

FORMATION JUDICIAIRE, RÉFORME DES SEPTEMBRE 2009 PROCÉDURES DE TRAITEMENT DES DIFFICULTÉS DE L ENTREPRISE ET MODERNISATION DU REGISTRE DE COMMERCE FORMATION JUDICIAIRE, RÉFORME DES PROCÉDURES DE TRAITEMENT DES DIFFICULTÉS DE L ENTREPRISE ET MODERNISATION DU REGISTRE DE COMMERCE SEPTEMBRE 2009 Cette publication a été élaborée pour l USAID (United

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT RELARIVE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA STRATEGIE NATIONALE DU SPORT ET DE LA JEUNESSE 1 CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail