Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chantal Zanga Martial JAYTENER. Allianz FinanceConseil Gestion Privée"

Transcription

1 Chantal Zanga Martial JAYTENER Allianz FinanceConseil Gestion Privée

2 La défiscalisation Comment ne pas subir sa fiscalité? Comment choisir parmi toutes les offres de défiscalisation?

3 Sommaire : les différentes possibilités pour diminuer l impôt Livret Privilégier A et LDD les placements qui Epargne génèrent logement peu ou (PEL pas d assiette & CEL) PEA Assurance-vie et contrat de capitalisation Location Meublée Non Professionnelle Achat en nue-propriété Privilégier les placements à faible taux de fiscalité ASSIETTE x TAUX = IMPOT Achat en nue-propriété Plan Epargne Retraite Populaire Loi Retrancher Madelin les sommes du revenu imposable Monuments Historiques Déficit foncier Déduction du revenu Loi Duflot / Loi Pinel? Dispositif Censi-Bouvard Loi Malraux Diminuer l impôt FCPI SOFICA Réduction d impôt

4 Quelques rappels TRANCHES D IMPOSITION 0% - 5,5% - 14% - 30% - 41% - 45% Deux «contributions exceptionnelles» : revenus excédant 250 K (3%) et 500 K (4%) par part (lissage possible) REVENUS FONCIERS Déficit foncier déductible du revenu global à hauteur de ou (si Périssol) s il résulte de dépenses autres que les intérêts d emprunt. La fraction des déficits non imputés sur le revenu global sont reportables sur les revenus fonciers des 10 années suivantes. Micro-foncier (30%) si recettes brutes < 15 K Taxation aux prélèvements sociaux : 15,5% PLAFONNEMENT DES NICHES FISCALES pour Dom-Tom et SOFICA Pas de plafonnement pour Malraux et Monuments Historiques

5 Livret A & LDD Faibles plafonds : (Livret A) et (LDD) Faible rentabilité : 1% Entre dans la succession Cela doit rester un placement de trésorerie court terme Epargne Logement (PEL & CEL) Plafonds de versements plus importants : (PEL) et (CEL) Faible rentabilité : 2,5% (PEL hors prime d état) et 0,75 % (CEL) Fiscalité : 15,5% de PS et impôt sur le revenu pour PEL > 12 ans Entre dans la succession Cela doit rester un placement en vue d emprunter pour un achat immobilier : si le taux est attractif sur le CEL (2,25%) attention au taux du PEL (4,31%)! Plan d Epargne en Actions Uniquement soumis aux 15,5% de PS (après 5 ans) C est un bon outil de gestion «boursière» Mais trop concentré sur les ACTIONS EUROPEENNES Entre dans la succession

6 Assurance Vie & Contrat de capitalisation Rentabilité plutôt correcte du fonds (2,80% en 2014) Mais aussi très vaste choix d investissements Calcul très favorable de l assiette taxable (investi proportionnel) Exemple : investis valent après 3 ans En cas de rachat de ces la base taxable sera de 1 495! Prélèvements forfaitaires libératoires non modifiés (7,5 % après 8 ans, déduction faite d un abattement de ou ) Permet d échapper aux droits de succession dans des limites importantes Ce placement reste un outil MAJEUR de gestion de patrimoine

7 L.M.N.P /L.M.P. BIENS IMPACT FISCAL Location meublée - Résidence pour étudiants - Résidence services - Résidence pour séniors - Résidence médicalisée - Résidence de tourisme Néant Amortissement sur 100% du bien HT REVENUS FONCIERS Régime des BIC (au réel simplifié) Micro BIC (50%) possible jusqu à HT 71% si meublé de tourisme jusqu à HT Déficits imputables sur les bénéfices de même nature pendant 10 ans Intérêts d emprunt déductibles des revenus BIC de même nature PARTICULARITES Récupération de la TVA (20%) si VEFA Pas de soucis de gestion : bail commercial Devient LMP si : - Inscription au R.C.S. - Recettes annuelles supérieures à Et supérieures à 50% des revenus globaux Soumis à Contribution Foncière des Entreprises

8 L achat en nue-propriété Pleine propriété Nue-propriété Investisseur privé Démembrement temporaire : 15 à 20 ans Usufruit Bailleur institutionnel 56% à 60% du prix 40% à 44% du prix Pleine propriété Reconstitution de la pleine propriété sans frais ni formalité

9 L achat en nue-propriété BIENS Nue-propriété d un appartement, très souvent neuf, parfois réhabilité. L usufruit est acquis par un bailleur institutionnel qui l exploite 15 à 20 ans, La pleine propriété étant automatiquement reconstituée au terme. IMPACT FISCAL Déduction des intérêts d emprunt sur les autres revenus fonciers existants Minoration de l ISF si achat en cash (car le bien échappe totalement à celui-ci pendant 15 à 20 ans) REVENUS FONCIERS Absence de revenus fonciers pendant la période de démembrement. Perception de l équivalent de 100% des loyers défiscalisés sous forme de réduction du prix d acquisition. Pas de loyers = pas d impôt!!! PARTICULARITES Permet de mobiliser moins de fonds (entre 56 et 60% de la valeur du bien) Certitude d acheter un bien à fort pouvoir locatif et à son juste prix : qui paierait 40% d un bien, a fortiori sur-évalué, qui serait difficile à louer?

10 3. Agir sur sa fiscalité existante et ne pas générer de nouvelle fiscalité Agir sur la fiscalité existante et ne pas générer de nouvelle fiscalité Ne générer aucune nouvelle fiscalité Agir sur une fiscalité existante Pas d impôt sur le revenu Pas de prélèvements sociaux Art 1384 A al 1 CGI / Art 104 LDF 2004 Ne rentre pas dans la base taxable ISF Art 885 CGI La taxe foncière est à la charge de l usufruitier Art 1384 A al 1 CGI / Art 104 LDF 2004 Une imposition sur la plus-value allégée en cas de revente Bulletin officiel des finances publiques du 12/09/2012 Défiscalisation des revenus fonciers existants pour un investissement réalisé à crédit Art. 31,I,1,d CGI (depuis décembre 2008 / LDFR 2008) Réduction de l ISF du montant de la nue-propriété si l achat est réalisé en fonds propres Art 885 G quater du CGI modifié par l art 13 de la LF 2013* Hors plafonnement global des niches fiscales LF 2013 : de réduction d impôt

11 Des exemples d achat en nue-propriété NANCY SAINT-GERMAIN-EN-LAYE ROUEN STRASBOURG DEAUVILLE

12 Des exemples d achat en nue-propriété DINARD ARCACHON MANDELIEU DEAUVILLE

13 Les déductions du revenu Nue-propriété (si financement à crédit et en présence de revenus fonciers) PERP Loi Madelin Monuments Historiques Déficit Foncier

14 Plan Epargne Retraite Populaire BIENS Plan d Epargne Retraite Populaire En vue de se constituer une rente viagère Fiscalisée Disponible à compter de la liquidation de la retraite de base (cas de déblocages anticipés sous forme de capital net d impôt : invalidité, décès du conjoint, expiration des droits aux allocations chômage) CALCUL Salaire net imposable : % = x 10% = Abondement PERCO de votre entreprise Investissement maximum déductible : IMPACT FISCAL Déduction fiscale de l investissement 1- plafonné à 10% des revenus de l année précédente nets de frais professionnels, 2- avec un minimum toujours possible de 10% du PASS* 3- déduction faite des cotisations à une retraite collective d entreprise article 83 (part employeur et salarié), des abondements de l employeur au PERCO et des versements «Madelin». *PASS 2014 : PARTICULARITES Echappe au plafonnement des niches fiscales Non déclarable à l ISF en période d épargne et pendant la retraite si durée d épargne > 15 ans Report des plafonds non utilisés : 3 ans Plafonds mutualisables entre conjoints Possibilité de sortie en capital à hauteur de 20% lors du départ en retraite (avec fiscalité sur option à 7,5%)

15 Loi Madelin BIENS Plan d Epargne Retraite Réservé aux TNS En vue de se constituer une rente viagère Fiscalisée Disponible à compter de la liquidation de la retraite de base IMPACT FISCAL Déduction fiscale de l investissement 1- plafonné à 10% du bénéfice imposable (dans la limite de 8 PASS) + 15% du bénéfice imposable supérieur au PASS (dans la limite de 8 PASS) 2- avec un minimum toujours possible de 10% du PASS* *PASS 2014 : CALCUL BNC : x 10% = ( PASS) x 15% = Investissement maximum déductible : PARTICULARITES Non déclarable à l ISF en période d épargne et pendant la retraite si durée d épargne > 15 ans Echappe au plafonnement des niches fiscales

16 Monuments Historiques BIENS Conservation du bien pendant 15 ans IMPACT FISCAL Si le bien est loué : la totalité des charges foncières afférentes à l'immeuble peut être déduite des revenus fonciers et le déficit éventuel est imputable SANS LIMITE sur le revenu global Sinon : idem mais pour 50% des dépenses engagées PARTICULARITES N est pas concerné par le plafonnement des avantages fiscaux Devant le renforcement des contraintes sur les Monuments Historiques (interdiction des copropriétés sauf accord préalable du ministre du budget), les programmes sont rares!

17 Un exemple : Arras

18 Déficit foncier BIENS Location nue Avec travaux à réaliser IMPACT FISCAL Déficit foncier déductible du revenu global à hauteur de ou (si Périssol) s il résulte de dépenses autres que les intérêts d emprunt. La fraction des déficits non imputés sur le revenu global sont reportables sur les revenus fonciers des 10 années suivantes. REVENUS FONCIERS Régime du réel obligatoire Il devra être conservé au moins 3 ans PARTICULARITES Si revente du bien dans les 3 années qui suivent la dernière année où le déficit foncier a été imputé sur le revenu global : reprise de l avantage fiscal octroyé pendant ces 3 ans. Règle identique lors de revente de bien immobilier ayant bénéficié d une déduction (ex : Robien)

19 Les réductions d impôt Loi Duflot Loi Pinel Dispositif Censi-Bouvard Loi Malraux FCPI SOFICA

20 Loi Duflot / Loi Pinel? BIENS Location nue avec loyers plafonnés Neuf Résidence principale du locataire Sous conditions de ressources 9 ans minimum IMPACT FISCAL Réduction d impôt : 18% De l investissement (max 300K ) Répartie sur 9 ans Si la réduction est supérieure à l impôt, l excédent de réduction non utilisé est définitivement perdu. REVENUS FONCIERS Micro foncier possible Intérêts d emprunt déductibles des revenus fonciers (hors micro foncier) PARTICULARITES Accessible aux SCI à l IR Concerné par le plafonnement des avantages fiscaux Défiscalisation «Pinel» envisagée : De 6 à 12 ans (réduction d impôt de 2% les 9 premières années puis 1% pendant 3 ans) Révision du zonage Possibilité de louer aux ascendants ou descendants

21 Dispositif «Censi Bouvard» BIENS Location meublée - Résidence pour étudiants - Résidence services - Résidence pour séniors (labellisée) - Résidence médicalisée - Résidence de tourisme (classée) IMPACT FISCAL Réduction d impôt : 11% De l investissement (max 300K ) Répartie sur 9 ans REVENUS FONCIERS Régime des BIC Micro BIC (50%) possible Intérêts d emprunt déductibles des revenus BIC de même nature pendant 10 ans PARTICULARITES Récupération de la TVA (20%) Amortissement LMNP au delà de 300 K HT Pas de soucis de gestion : bail commercial Possibilité d utilisation «plaisir» si résidence de tourisme Concerné par le plafonnement des avantages fiscaux

22 Loi Malraux BIENS IMPACT FISCAL Location nue Pendant 9 ans En résidence principale ou dans le cadre d un bail commercial ou professionnel Réduction d impôt de 30% du montant des travaux (si situé en zone sauvegardé) 22% du montant des travaux (si situé en Zone de Protection du Patrimoine Architectural et Urbain Paysagé) Etalée sur 4 ans maxi Plafonnée à de travaux par an REVENUS FONCIERS Micro foncier (30%) possible Intérêts d emprunt déductibles des revenus fonciers (hors micro foncier) PARTICULARITES Non concerné par le plafonnement des avantages fiscaux Malraux reste une des rares solutions «patrimoniales»

23 F.C.P.I. BIENS Fond Commun de Placement dans l Innovation - Technologies de l information (logiciels, Internet, télécommunications, réseaux, matériaux, composants ) - Santé (bien-être de la personne, biopharmacie, diagnostic, instrumentation médicale ) - Technologies environnementales (recyclage, énergie renouvelables, ) PROCESS Investissements Audit comptable, fiscal et juridique Évaluation comité d investissement Rencontre dirigeants & visite Sté Dossiers reçus et traités par an IMPACT FISCAL Réduction d impôt de 18% De l investissement (plafonné à pour un célibataire, pour un couple) Conservation obligatoire : 5 ans PARTICULARITES Durée : 7 ans (prorogeable 2 ans) 90% d investissements directs dans des PME innovantes mais aussi 10% d investissements diversifiés : actions, obligations, fonds monétaires et alternatifs

24 Des exemples d investissement Technologies de Recyclage Site de poker en ligne Reciblage publicitaire Musique à la demande sur internet Réseau social professionnel Site de rencontre sur internet Traitements contre la myopathie de Duchenne Portail de partage de vidéo Plateforme de commerce de chaussures en ligne Mémoires magnétiques

25 F.C.P.I. vs Eurostoxx 50

26 Une offre immobilière haut de gamme - Loi DUFLOT - LMNP et Censi-Bouvard - Nue-propriété - Loi MALRAUX - Monuments Historiques - LMNP et Censi-Bouvard Gestion Privée - LMNP et Censi-Bouvard - Nue-Propriété

27 Une offre financière haut de gamme - SOFICA Gestion Privée - FCPI - Un des leaders du capital investissement en Europe -4 milliards d Euros sous gestion -¼ de son activité consacré au capital risque - PERP - Loi Madelin

28 Quel avenir en matière de fiscalité?

29 En 2014, Profitez Une fiscalement, seule en avant chose que il fait est ça encore certaine change plutôt beau!

30 Avant toute décision, de nombreuses questions se posent Quel est l objectif de mon investissement? Combien puis-je investir? Quelle économie d impôt vais-je réaliser? Suis-je concerné par le plafonnement des niches fiscales? Dois-je financer cash ou à crédit? Si je n emprunte pas, j augmente mes revenus fonciers fiscalisés : est ce le but recherché? De plus, je diminue mes réserves financières : est ce prudent? Si j emprunte, dois-je opter pour un prêt «in fine» ou «amortissable»? Je renforce la part d immobilier dans mon patrimoine : est ce raisonnable par rapport aux droits de succession? Combien vais-je récupérer au final? Dans tous les cas, les questions à se poser sont : «Ma fiscalité est elle optimisée? Comment celle-ci va t-elle évoluer?»

31 Nous Pour Et vous prendre aider offrons ainsi à répondre votre les Bilan bonnes à toutes Fiscal décisions Personnalisé ces questions

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014

Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 L actualité du Loueur Meublé Non Professionnel Réunion CEGECOBA ASSAPROL du 20 novembre 2014 1 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER Objectif de cette présentation Découvrir

Plus en détail

Les Patrimoniales 2013

Les Patrimoniales 2013 Les Patrimoniales 2013 La nouvelle fiscalité dans votre stratégie patrimoniale Nathalie ROUVIERE Crédit Agricole Banque Privée Bruno DUCASTEL Amundi Gestions Spécialisées page 1 La gestion de patrimoine

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE

LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE ESSEC Business School Mastère Techniques Financières - 2011 COURS : GESTION DE PATRIMOINE LA DEFISCALISATION IMMOBILIERE Samuel DRUGEON Charles MOATI Karim SOYAH Introduction La crise a incité la plupart

Plus en détail

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine

Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE. Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Votre Conseiller Privé CONTACT - FINANCE Cabinet de Conseil en Gestion de patrimoine Crée en 1990 Votre déclaration d impôt! Dates Limites : Déclaration Papier 27 Mai Déclaration Internet 7 Juin Barême

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2012 2015 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard I Sommaire Introduction

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier

Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Assurer un complément de revenu dans un environnement fiscal hostile à l aide de l immobilier Animé par : Franck JOSELIN, rédacteur en chef adjoint - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Jean-Louis LE BOULC H

Plus en détail

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale

L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015. Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale Claire Valérie L IMPOT SUR LE REVENU ET L ISF EN 2015 Avoir les bons réflexes pour améliorer sa situation patrimoniale LE SOMMAIRE 1. Que faire pour diminuer son IR 2. Maîtriser son ISF L IMPOT SUR LE

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2011 2014 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard Sommaire I Sommaire

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé professionnel (LMP) François Longin 1 www.longin.fr Plan (1) Le statut LMP Juridique (location meublée)

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction... 11

Chapitre 1 Introduction... 11 Sommaire Chapitre 1 Introduction................. 11 Préambule....................................... 11 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir....... 12 2. Se constituer des revenus avec

Plus en détail

POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96

POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96 POLE EPARGNE RETRAITE PREVOYANCE 05.34.31.71.96 Loi Duflot La loi Duflot est le nouveau dispositif gouvernemental en faveur de l immobilier locatif applicable dans le cadre de la loi de finances 2013.

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Les dispositifs fiscaux François Longin 1 www.longin.fr Les mesures de défiscalisation Raisons économiques sous jacentes aux

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS

LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS Les Niches Fiscales Sommaire INTRODUCTION LES LOIS DE DEFISCALISATIONS DONNANT DROIT À DES RÉDUCTIONS D IMPOTS 1. La Loi Scellier 2. La Loi Girardin 3. La Location Meublée Professionnelle (LMP) 4. Le Loueur

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement!

Le vieillissement de la population: une évolution génératrice d opportunités d investissement! LA SILVER ECONOMY UNE OPPORTUNITE DE MARCHE Les retraités de demain seront de plus en plus nombreux à rechercher des logements adaptés au vieillissement: des résidences services séniors Le vieillissement

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales Mot d accueil SOMMAIRE Introduction : le contexte Le système de retraite Les produits financiers La gestion du patrimoine SAS, SCI les nouveautés fiscales Questions Réponses LA RETRAITE EN 2011 : QUELQUES

Plus en détail

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Valérie Pruvost est issue de la Banque Privée, elle était gérant privé chez Financière

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Le loueur en meublé non professionnel (LMNP) François Longin 1 www.longin.fr Plan Le statut LMNP Juridique (location meublée)

Plus en détail

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU?

COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? COMMENT REDUIRE SON IMPOT SUR LE REVENU? 24 novembre 2009 1 PLAN DE L INTERVENTION Introduction 1 ère partie : La Loi Scellier 2 ème partie : La Loi Girardin Industriel 3 ème partie : La souscription au

Plus en détail

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014

FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 1 FISCALITÉ 2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2013 LOI DE FINANCES 2014 2 Fiscalité 2014 SOMMAIRE I. Imposition des revenus II. Optimisation de l impôt sur le revenu III. Imposition des plus-values IV.

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

Réduire ses impôts en 2014. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre»

Réduire ses impôts en 2014. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Réduire ses impôts en 2014 «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Nos modalités d intervention 1 er rendez-vous Présentation du cabinet Découverte de votre patrimoine Détermination

Plus en détail

Conférence Association des savoirs à Dunkerque

Conférence Association des savoirs à Dunkerque Conférence Association des savoirs à Dunkerque 1 Allianz parmi les leaders mondiaux Chiffres clés 2012 Allianz 1er assureur européen par sa capitalisation boursière Allianz SE : 58,6 M. AXA : 44,3 M Zürich

Plus en détail

Les jeudis du patrimoine

Les jeudis du patrimoine Les jeudis du patrimoine Quelles solutions pouvez-vous envisager pour réduire votre impôt sur le revenu? Le 29 novembre 2012 19h30 07/12/2012 1 Présentation des héros du jour Couple : Sophie et Marc, 2

Plus en détail

L investissement en EHPAD

L investissement en EHPAD Guide Habiteo.com Mai 2015 L investissement en EHPAD Questions/Réponses SOMMAIRE I- Qu est-ce qu un EHPAD? p. 2 Encadré : Réglementation de l EHPAD p. 2 II- Pourquoi investir en EHPAD? p. 3 A- Pour répondre

Plus en détail

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération

DE ROBIEN RECENTRE. Loyers. Solde = EPARGNE nécessaire à l opération DE ROBIEN RECENTRE Frais de gestion, charges de copropriété, assurance loyers impayés, taxe foncière Intérêts d emprunt Amortissement de Rob sur prix de vente actes en mains (6% x 7 ans 4% x 2 ans) Frais

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER

COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER COUP DE PROJECTEUR SUR LES REFORMES RECENTES DANS L IMMOBILIER PREAMBULE INFLATION DES REFORMES CES DERNIERES ANNEES et INSTABILITE DES STRATEGIES D INVESTISSEMENT - Loi du 9 mars 2010 portant réforme

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative Sommaire

Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative Sommaire Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative Mardi 15 juin 2010 Support de présentation Sommaire Introduction Différentes formes de la fiscalité incitative Principes régissant l imposition

Plus en détail

Analyse comparative de la. Belgique et la France

Analyse comparative de la. Belgique et la France Analyse comparative de la fiscalité immobilière entre la Belgique et la France Alain Lacourt Consultant en ingénierie patrimoniale L agent immobilier face au défi européen Congrès 2008 organisé par CIBru

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30

Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30 Sommaire Une liste des fiches stratégiques figure pages 25 et 26 Une liste des fiches pratiques, illustrations et exemples figure pages 27 à 30 INTRODUCTION PARTIE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L IMPÔT ET GESTION

Plus en détail

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012

Que faire? Conseils et Précautions. Optimisations patrimoniales et fiscales. Jeudi 1 er Novembre 2012 Que faire? Conseils et Précautions Optimisations patrimoniales et fiscales Jeudi 1 er Novembre 2012 Plan I. Réduire la base imposable II. Réduire l impôt III. Conclusion : Conseils et précautions L épargne

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7

Avant-propos... 1. Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière. 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Avant-propos... 1 Partie 1 L état du marché et la défiscalisation immobilière 1 L immobilier en 2008/2009... 7 Connaître les cycles... 7 Un marché sous influence... 9 Évolution des prix sur 2008/2009...

Plus en détail

18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010. Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée

18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010. Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée 18, Quai de la Rapée 29 novembre 2010 Par Philippe Baillot Directeur de BRED Banque Privée A. La logique de la fiscalité immobilière B. Les évolutions fiscales en cours C. L anticipation de nouvelles «pulsions»

Plus en détail

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP)

Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Les statuts de loueur en meublé (LMP et LMNP) Je vous propose un feuilleton 2007 sur les thèmes relatifs à l investissement immobilier ; pour ce premier volet, je vous emmène ce trimestre, à la découverte

Plus en détail

défi sca tion réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

défi sca tion réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. défi sca tion li 20 09 sa Guide 009 pratique n 2 réduisez vos impôts 50 Conseils indispensables UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édito Avant-Propos Déductions, abattements, exonérations Vous

Plus en détail

La fiscalité des particuliers 2014-2015 SOMMAIRE GÉNÉRAL

La fiscalité des particuliers 2014-2015 SOMMAIRE GÉNÉRAL La fiscalité des particuliers 2014-2015 La fiscalité des particuliers 2014-2015 Sommaire 1. Les nouveautés 2015 2. Principes d'imposition et généralités 3. Définir le périmètre du foyer fiscal 4. Déterminer

Plus en détail

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal?

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Joëlle DALBERA & Samuel ELIMBI Département Retraite Patrimoniale Direction du Développement Sommaire 01//LE MARCHE DU PERP 02// LES PRINCIPES

Plus en détail

Comprendre les mécanismes

Comprendre les mécanismes Mécénat Comprendre les mécanismes de la fiscalité incitative it ti Mardi 15 juin 2010 Support de présentation Sommaire Introduction Différentes formes de la fiscalité incitative Principes régissant l imposition

Plus en détail

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie)

dossier Les changements Loi de finances pour 2009 Loi de finances rectificative pour 2008 (2 e partie) dossier Publiées dans les derniers jours de décembre 2008, la loi de finances et la loi de finances rectificative comportent, de nombreuses mesures qui modifient la fiscalité du particulier et des entreprises.

Plus en détail

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine?

Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Comment intégrer les nouveautés fiscales dans la gestion de votre patrimoine? Il peut paraître difficile de répondre à cette question. En effet, le titre de ces nouveautés est : «le Plafonnement des niches

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER

CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1 CONSTITUER UNE SCI POUR MIEUX GÉRER SON PATRIMOINE IMMOBILIER 1. La SCI en bref L essentiel sur la société civile immobilière (SCI) Une SCI est une société civile qui gère un patrimoine Immobilier. La

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009

CGAHDF PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2009 CGAHDF PRESENTATION DE - LA LOI DE FINANCES 2009 16 Février 2009 Yves Granier - Martine Villers 1 IMPOT SUR LE REVENU Limites et seuils : Modifications Relèvement de 2,9 % des tranches Limite d exonération

Plus en détail

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013

GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIÈRE 2013 GUIDE DÉFISCALISATION IMMOBILIERE 2013 La loi Duflot La LOI DUFLOT est accessible aux investisseurs depuis le 1er janvier 2013. Ce dispositif de défiscalisation consiste

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007

Estimation de votre impôt sur les revenus 2007 Estimation de votre impôt sur les revenus 27 21/12/27 Synthèse des données et résultats Données de votre simulation Nombre de parts 1 Revenus net catégoriels Traitements et salaires, pensions et rentes

Plus en détail

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER Date de l entretien.... DOSSIER Vous Votre conjoint Prénom.... Prénom.... Nom.... Nom.... Date de naissance... Date de naissance.... Situation familiale marié(e) célibataire divorcé(e) veuf(ve) union libre

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

www.bredbanqueprivee.com

www.bredbanqueprivee.com www.bredbanqueprivee.com BRED Banque Populaire - Société anonyme coopérative de banque populaire régie par les articles L 512-2 et suivants du code monétaire et financier et l ensemble des textes relatifs

Plus en détail

LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 18 février 2013 CGPME AIN

LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES. 18 février 2013 CGPME AIN LA REFORME FISCALE 2013 APPLICATION PRATIQUE AUX CHEFS D ENTREPRISES 18 février 2013 CGPME AIN 1 La réforme fiscale 2013 Application pratique 8 aux chefs d entreprises Jacques - Vincent PIROUX Expert -

Plus en détail

Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils

Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils Investissement locatif : niches fiscales et bons conseils Que vous souhaitiez compléter vos ressources grâce à des revenus, préparer votre retraite ou vous constituer un patrimoine, l'investissement locatif

Plus en détail

CMC Conseils. Conseils en investissement expatries. Offres et Services. Le Cabinet CMC. Fiche Découverte

CMC Conseils. Conseils en investissement expatries. Offres et Services. Le Cabinet CMC. Fiche Découverte CMC Conseils Conseils en investissement expatries Bureau : +33 (0)4 78 28 69 88 Portable : +33 (0)6 09 75 45 58 Mail : contact@cmc-conseils.fr Site Internet : www.cmc-expatries.fr Le Cabinet CMC Offres

Plus en détail

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

SARL JB PATRIMOINE FICHE D INFORMATION CLIENT PERSONNE PHYSIQUE 1 sur 7 Vous avez émis le souhait d obtenir une réponse d un professionnel contrôlé exerçant une activité réglementée. De la véracité et de l exactitude de vos réponses à ce questionnaire dépendra de la

Plus en détail

Présentation du Statut LMP :

Présentation du Statut LMP : Présentation du Statut LMP : Pour tout investisseur, même non-imposable, le statut du Loueur Meublé Professionnel (LMP) est le dispositif qui encadre la location de logements meublés. Un investissement

Plus en détail

Le LMNP un dispositif en progression

Le LMNP un dispositif en progression Le LMNP un dispositif en progression Exercice 2009-2010 (15 mois) Le LMNP représentait 18 % des ventes 272 conseillers avaient acté au moins un lot en LMNP Exercice 2011(12 mois) Le LMNP représente désormais

Plus en détail

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012

FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 FISCALITE ET PATRIMOINE Que faire en 2012-2013? Le 24 octobre 2012 Vos experts Valérie Pruvost vient de la Banque Privée, elle était gérant privé chez Financière de l Echiquier et Carmignac Gestion. En

Plus en détail

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE

La fiscalité des meublés de tourisme. Serge THOMAS - CERFRANCE 1 La fiscalité des meublés de tourisme Serge THOMAS - CERFRANCE 2 Définition fiscale du Loueur de Meublés TRAITEMENT FISCAL Non professionnelle Location meublée Professionnelle 3 Définition fiscale du

Plus en détail

La lettre d ACORA Patrimoine

La lettre d ACORA Patrimoine La lettre d ACORA Patrimoine Dans ce numéro : Mot d introduction Quelle défiscalisation pour votre impôt? 1 1 Les niches fiscales 2 Le plafonnement 3 Les investissements dans les Dom-Tom La loi Scellier:

Plus en détail

Monsieur et Madame ARNAUD

Monsieur et Madame ARNAUD DOSSIER PATRIMONIAL Monsieur et Madame ARNAUD Etude réalisée le 02/01/2015 Situation arrêté au 02/01/2015 Par votre Consultant Patrimonial : Marc DURAND DOSSIER PATRIMONIAL INFORMATIONS GÉNÉRALES La famille

Plus en détail

MEDEF Loi de finances pour 2013

MEDEF Loi de finances pour 2013 MEDEF Loi de finances pour 2013 Commission fiscalité 1 octobre 2012 Loi de finances pour 2013 Fiscalité des personnes physiques Commission fiscalité 1 octobre 2012 Fiscalité du Patrimoine : ISF (1) Aujourd

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2015 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2015 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.8 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.9 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre»

Réduire ses impôts en 2013. «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Réduire ses impôts en 2013 «De nombreuses stratégies possibles, quelques précautions à prendre» Nos Modalités d Intervention 1 er rendez-vous Présentation du cabinet Découverte de votre patrimoine Détermination

Plus en détail

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP

PARA HÔTELLERIE & LMP/LMNP BIENVENUE AU DOMAINE DU GRAND TOURTRE UN SÉJOUR DE VACANCES INOUBLIABLE 18 place de l Hôtel de Ville 16 210 CHALAIS Tel: +33(0)5 45 98 31 56 Fax: +33(0)5 45 98 31 55 Email: france@shelbournedevelopment.com

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 63 Nov 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

NEWSLETTER Juin 2012. Optimiser sa retraite à l aide du LMNP. Toulon, le 19 juin

NEWSLETTER Juin 2012. Optimiser sa retraite à l aide du LMNP. Toulon, le 19 juin Toulon, le 19 juin NEWSLETTER Juin 2012 Optimiser sa retraite à l aide du LMNP Le Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est un outil patrimonial très en vogue car particulièrement intéressant pour

Plus en détail

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2

Les SCPI Fiscales URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 ( Les SCPI Fiscales ) URBAN PREMIUM DEFICIT FONCIER: URBAN PIERRE MALRAUX: URBAN VALEUR SCELLIER RENOVE INTERMEDIAIRE: URBAN PATRIMOINE 2 INTRODUCTION Par leurs multiples avantages, les SCPI, tant fiscales

Plus en détail

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial?

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Invité expert : Alexis de Rozières, co-fondateur de 163x, plateforme dédiée au Perp pour les CGPI filiale de Debory Eres ASSURANCE RETRAITE A

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu Contenu 1. Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale........................................ 1 1.1.1. Le nouveau barème.................................... 1 1.1.2. Quelques remarques....................................

Plus en détail

Guide 2013. de la nue-propriété

Guide 2013. de la nue-propriété Guide 2013 de la nue-propriété 2 Sommaire Le principe - La notion de nue-propriété - Le nu-propriétaire / L usufruitier Les bénéfices - Une acquisition à moindre coût - Exonération des charges - Zéro impôt

Plus en détail

Programme de la certification «Conseil en Investissement Immobilier Certifié CGPC»

Programme de la certification «Conseil en Investissement Immobilier Certifié CGPC» Programme de la certification «Conseil en Investissement Immobilier Certifié CGPC» Le programme de cette épreuve est un sous-ensemble de l examen de certification CGPC/CFP. 1 / 6 BLOC 1 A-ENVIRONNEMENT

Plus en détail

LA FISCALITÉ DES REVENUS ET DU PATRIMOINE

LA FISCALITÉ DES REVENUS ET DU PATRIMOINE LA FISCALITÉ DES REVENUS ET DU PATRIMOINE FIDROIT 1 RÉDACTION DE LA DÉCLARATION D ISF Le patrimoine net taxable étant supérieur à 2 570 000, c est la déclaration n 2725 et ses annexes qui doivent être

Plus en détail

LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009

LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009 LES LOIS DE FINANCES (rectificative 2008 2009) 29 janvier 2009 Alain SEID Président CCI90 Maître Thierry HOULMANN Maître Danièle ALBRECHT Cabinet FIDAL Loi de Finances pour 2009 Loi de Finances rectificative

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie

DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE. Paramètres de l étude. Evolution des flux fiscaux. Evolution de la fiscalité. Evolution de la trésorerie DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION IMMOBILIERE Paramètres de l étude Evolution des flux fiscaux Evolution de la fiscalité Evolution de la trésorerie Bilan de l étude Effort d épargne Paramètres de l étude

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif... SOMMAIRE Chapitre 1 Introduction... 13 Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...16 Chapitre 2 La location en meublé...

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

Une renaissance de la loi Girardin

Une renaissance de la loi Girardin AVOCATS RECHTSANWÄLTE LAWYERS 29, RUE DU FAUBOURG SAINT-HONORÉ, 75008 PARIS EMAIL bmh@ bm ha voca ts. com TÉLÉPHONE (33)(0)1 42 66 63 19 FAX (33)(0)1 42 66 64 81 Olivier Hoebanx Associé Une renaissance

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail