Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises. M. Rossi, D. Gasquet

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises. M. Rossi, D. Gasquet"

Transcription

1 Conséquences environnementales et gestion des mines abandonnées et dispersées dans les Alpes françaises M. Rossi, D. Gasquet Entretiens Jacques Cartier QuébecMines Novembre

2 1. Panorama des mines dans les Alpes françaises 2

3 1. Panorama des mines dans les Alpes françaises Tout Fer Cu Pb Au Haute-Savoie Savoie Isère Hautes-Alpes Alpes de Haute Provence Alpes-Maritimes Var Très nombreux petits gisements métallifères dans les Alpes Nice Essentiellement des gisements de Fer + métaux de base (Cu, Pb-Zn-Ag ) Marseille Source : (modifié) 3

4 1. Panorama des mines dans les Alpes françaises Nice Marseille 4

5 1. Panorama des mines dans les Alpes françaises Très nombreux gisements métallifères dans les Alpes externes associés aux Massifs Cristallins externes ou aux sédiments permo-triasiques. Dans les Alpes internes, gisements principalement présents dans la zone briançonnaise (zone houillère) Nice Marseille Source : (modifié) 5

6 1. Panorama des mines dans les Alpes françaises Le Lac Noir des Aiguilles Rouges Mont Blanc (carotte NOR12P5 signal du Pb) Carotte et données XRF d EDYTEM Époque industrielle Époque romaine Époque médiévale Profondeur (cm) Premières exploitations dès l Antiquité (Romains) Développement au Moyen-Âge Exploitations industrielles du début du 18 e siècle aux années Production de métal (Meloux, 1975) - quelques millions tonnes Fe t Pb t Zn t Ag - U, Ni, Co, Mn, Mo, Hg 6

7 2. Les acteurs de la gestion de l après-mine en France : Dommages dans le Bassin de Lorraine -> initiation de l organisation institutionnelle de la gestion de l après-mine Auboué (Moselle) Photos GEODERIS => Loi n du 30 mars Réforme du code minier L état devient responsable du suivi des exploitations minières en cas de renonciation du titre minier, de défaillance ou de disparition de l exploitant (i) prévention (Plan de Prévention des Risques Miniers PPRM) (ii) intervention (diagnostic de surveillance, expropriation) (iii) information (comité interdépartemental de suivi) => Pilotage des questions relatives à l après-mine par le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie (Bureau du Sol et du Sous-sol de la Direction Générale de la Prévention des Risques) 7

8 2. Les acteurs de la gestion de l après-mine en France Pilotage et suivi DREAL Ministère GISOS BRGM + INERIS + Univ. Lorraine + Mines ParisTech GEODERIS BRGM + INERIS PPRM Plan de Prévention des Risques Miniers DPSM BRGM Expertise et analyse des aléas et des risques du recueil de données aux conseils Gestion opérationnelle et technique surveillance et travaux de mise en sécurité, interventions sur sinistre, gestion des archives 8

9 2. Les acteurs de la gestion de l après-mine en France Responsable : DREAL pour l Etat français GEODERIS DREAL DPSM 9

10 3. Mise en sécurité et prévention Les Aléas miniers - Mouvements de terrain : effondrements localisés, effondrements généralisés, affaissements, tassements - Inondations - Emanations de gaz dangereux - Pollution des eaux - Pollution des sols - Émission de rayonnements ionisants - Mouvements de pente et/ou échauffement de terrils 10

11 3. Mise en sécurité et prévention Obstruction des entrées de galeries Entrée mine de La Plagne Photos R. Durand Entrée de Ste-Barbe à St-Georges d Hurtières 11

12 3. Mise en sécurité et prévention Obstruction des entrées de galeries Arèches De nombreuses mines abandonnées encore accessibles aujourd hui Réel danger pour le public non averti Photos R. Durand 12

13 3. Mise en sécurité et prévention Comblement de galeries Mine de charbon de La Motte d Aveillans (Isère) Comblement de galeries situées à 25 m sous une école (600 m 3 de coulis via des forages, stoppés par 5 murs) 13

14 3. Mise en sécurité et prévention Les Plans de Prévention des Risques Miniers Le cas de Macôt-La Plagne (Savoie) Exploitation entre 1810 et 1973 ( t Pb t Ag ) Exploitation du Pb-Zn par chambre et piliers (100x50 m) et par tranches montantes remblayées sur 600x300 m. Profondeur < 50 m (jaune) Travaux miniers ennoyés, régime hydrogéologique stable. La Plagne 1800 La Plagne Soleil La Plagne

15 3. Mise en sécurité et prévention Les Plans de Prévention des Risques Miniers Le cas de Macôt-La Plagne (Savoie) Exploitation entre 1810 et 1973 ( t Pb t Ag ) Exploitation du Pb-Zn par chambre et piliers (100x50 m) et par tranches montantes remblayées sur 600x300 m. Profondeur < 50 m (jaune) Travaux miniers ennoyés, régime hydrogéologique stable. => risque de fontis en zone urbanisée touristique (station de ski) => risque moyen car pas de cas avéré depuis la fin de l exploitation La Plagne 1800 La Plagne Soleil + risque de soutirage dû à la dissolution de gypse et de cargneule La Plagne

16 3. Mise en sécurité et prévention Les Plans de Prévention des Risques Miniers Le cas de Macôt-La Plagne (Savoie) La Plagne 1800 La Plagne Soleil La Plagne

17 3. Mise en sécurité et prévention Les surveillances du DPSM Sites surveillés en 2013 dans les Alpes du Nord Travaux réalisés par le DPSM depuis 2007 dans les Alpes du Nord 2012 : - Comblement de galeries à la Motte d Aveillans (Isère) 2011 : - Réhabilitation de l étang des Moutières à Susville (Isère) 2008 : - Aménagement de la sortie d eaux de 2 galeries à Fourneaux (Savoie) 2007 : - Remise en état d un talus à la Côte en Velin (Savoie) - Remise en état des ancrages d un filet ASM à l entrée d une galerie à Villard- Notre-Dame (Isère) 17

18 4. Pollution des eaux et des sols Pollution par les produits d altération solubles : haldes + infiltration dans les galeries Arsenic Cuivre Fer associé au charbon Linarite PbCuSO 4 (OH) 2 -> Soluble 18

19 4. Pollution des eaux et des sols St-Georges d Hurtières (Fe-Cu) Depuis au moins le 14 ème siècle (1344), Cu/Ag, puis Fe du 15 ème siècle jusqu'à 1886, puis Cu jusqu'à 1930 Galeries de reconnaissance dans les années 1960 Nice Marseille 19

20 4. Pollution des eaux et des sols St-Georges d Hurtières (Fe-Cu) Depuis au moins le 14 ème siècle (1344), Cu/Ag, puis Fe du 15 ème siècle jusqu'à 1886, puis Cu jusqu'à 1930 Galeries de reconnaissance dans les années 1960 Au total : plus de 22 km de galeries souterraines ; 522m de dénivellation 1,5 million de tonnes de sidérite extraits en 700 ans + chalcopyrite Plans R. Durand 20

21 4. Pollution des eaux et des sols St-Georges d Hurtières (Fe-Cu) Galerie St-Jacques : limonite + linarite + greisenite Galerie St-Laurent : gypse + calcite Photos R. Durand 21

22 4. Pollution des eaux et des sols Arsenic (potabilité < 10 µg/l) Nb sources As = ppb As = ppb As > 100 ppb As max (ppb) Haute- Savoie % - 0% - 0% 25.8 (S) Savoie % 9 4% 5 2% 187 (G) Isère % 1 <1% 2 1% 370 (T) Hautes- Alpes Alpes- Maritimes % 1 33% - 0% 76 (G) % 1 2% - 0% 62 (G) Tisserand et al., 2014 Entre 1998 et 2008, 197 captages d eau ont été arrêtés en Savoie, dont ~40 % à cause de l arsenic. 22

23 4. Pollution des eaux et des sols Arsenic (potabilité < 10 µg/l) Pb Pb Pb Pb Pb Entre 1998 et 2008, 197 captages d eau ont été abandonnés en Savoie, dont ~40 % à cause de l arsenic. L arsenic des eaux alpines est associé aux minéralisations et/ou eaux thermales Tisserand et al.,

24 4. Pollution des eaux et des sols Peu / pas d études ni de suivi de la pollution des eaux et des sols sur les anciens sites miniers. 1 seul site est surveillé et en partie traité : Susville (Isère - charbon) Étang des Moutières (bassin de décantation) Site des anciennes centrales thermiques Pollution? Pas de pollution? Nice Marseille 24

25 4. Valorisation du patrimoine minier Musées et visites de galeries 54 musées et mines-musées en France métropolitaine, dont 3 dans les Alpes. Le Grand Filon (site minier des Hurtières) Mine de Fer Photos Le Musée souterrain de la Mine-image (La Motte d Aveillans) Mine de Charbon Photos Les mines d Argent du Fournel et le musée des mines (L Argentière la Bessée) Mines de Pb-Ag 25 Photos

26 4. Valorisation du patrimoine minier Panneaux et sentiers thématiques Le Palais de la Mine de Peisey-Nancroix Ancien siège de l Ecole des Mines de Paris ( ) Mines de Pb-Ag de Macôt-La Plagne Sentier de la mine de cuivre à Saint-Véran Photos 26

27 Conclusion L état, via les DREAL, est responsable de la gestion de l après-mine : - GEODERIS : expertise et conseil -> cartes aléas, PPRM - DPSM : opérationnel -> surveillance, traitement Les Alpes sont un cas particulier : très nombreuses mines, gisements et indices disséminés, abandonnés voire oubliés Difficulté du suivi de l après-mine : - fermeture des entrées connues et surveillance de quelques sites (2!) - Seulement 2 PPRM dans les Alpes du Nord (Macôt-La Plagne et Susville en cours), aucun dans les Alpes du Sud - Principal risque = risque d effondrement localisé - Quid de la pollution éventuelle? pas de suivi - Pas vraiment de prévention, gestion au cas pas cas Valorisation des sites miniers les plus importants via une mise en tourisme : visites souterraines, musées, sentiers thématiques et panneaux. 27

28 Perspectives des études en cours de développement Recensement sur SIG de l ensemble des données à disposition Impacts des gisements et des activités minières dans les Alpes du Nord - inventaire et cartographie des pollutions en Pb dans les sédiments lacustres depuis l Antiquité - choix de quelques mines cibles (2-3) pour observatoire environnemental - suivi de la qualité chimique des eaux et des sols sur les cibles choisies Comparaison avec des mines d importance similaire, en climat semi-désertique (Maroc) Dans un contexte de relance de l exploration en France, - quid du potentiel alpin pour une contribution à l approvisionnement national? - ne pas renouveler la gestion environnementale «calamiteuse» des mines orphelines 28

29 Merci de votre attention 29

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines

Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines CFMR Séance du 8 décembre 2011 Maîtrise de Risques liés aux cavités souterraines Mehdi GHOREYCHI Ancien président du CFMR, INERIS Les principaux gisements miniers souterrains français Charbon Sel Fer Aluminium

Plus en détail

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires

GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires GEOTHERMIE DE MINIME IMPORTANCE : cartographies des zonages réglementaires Margaret Herbaux responsable thématique «Risques mouvement de terrain» Session 21 mai 2015 1/28 Plan 1) Rappel du contexte réglementaire

Plus en détail

Workshop «La Mine durable» Rôle de la modélisation comme outil d aide à la décision

Workshop «La Mine durable» Rôle de la modélisation comme outil d aide à la décision Workshop «La Mine durable» Rôle de la modélisation comme outil d aide à la décision SYMPHOS 2013, Agadir Maroc le 09 mai 2013 Ahmed HOSNI, BRGM Direction Risques et Prévention > Plan de l Exposé 1. Qu

Plus en détail

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France

La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France La gestion du risque de mouvements de terrain liés s aux cavités s souterraines en France Québec, 8 mai 2013 Marie DEGAS Jean-Marc WATELET Direction des Risques du Sol et du sous-sol sol Plan de l exposl

Plus en détail

La géothermie profonde de nouvelle génération en France : recherches et développements

La géothermie profonde de nouvelle génération en France : recherches et développements La géothermie profonde de nouvelle génération en France : recherches et développements C. Dezayes en collaboration avec R. Vernier, S. Gentier, B. Sanjuan Géoressources / Division Géothermie FRQNT - Québec

Plus en détail

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin

8 eme rencontre des gestionnaires AEP. 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin 8 eme rencontre des gestionnaires AEP 21 novembre 2013 - Conseil Général du Bas-Rhin Les enjeux liés aux activités industrielles et artisanales sur le périmètre du SAGE INR 21 novembre 2013 - Conseil Général

Plus en détail

Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA)

Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA) Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA) Rapport final BRGM/RP-59264-FR Décembre 2010 G. GONZALEZ Étude réalisée dans le cadre des opérations de Service public (ou projets

Plus en détail

stockage souterrain de gaz naturel

stockage souterrain de gaz naturel Projet de stockage souterrain de gaz naturel Salins des Landes Synthèse du dossier du maître d ouvrage pour le débat public Octobre 2011 Le projet Salins des Landes Le projet Salins des Landes porte sur

Plus en détail

Auscultation par caméra de vides souterrains inaccessibles Un vide éclairé...

Auscultation par caméra de vides souterrains inaccessibles Un vide éclairé... Auscultation par caméra de vides souterrains inaccessibles Un vide éclairé... Galerie de marnière - prise de vue caméra Application au chantier de Boëcé (Orne, 61) - RN12 Charline TISSIER Cerema Dter NC/LRR/GST/ERNPage

Plus en détail

1 Missions du service

1 Missions du service DREAL ACAL ETAT D AVANCEMENT PROJET D ORGANISATION Version : 6 Rédacteur : Anne-Florie Le Clézio-Coron Date : 12/10/2015 SERVICE : Prévention des Risques Anthropiques 1 Missions du service Le service prévention

Plus en détail

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain»

Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» Bassin minier de Soumont Aléas et Risques «mouvement de terrain» 1. Déroulement de l étude 2. Rappel des aléas retenus 3. Enjeux et Risques 4. Reconnaissances complémentaires 5. Résultats et recommandations

Plus en détail

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l

Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l Mise en sécurité d effondrement de cavités souterraines situé en domaine privé Application au département du Nord (59) Guide technique local à l usage des particuliers De nombreuses communes sont situées

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL. Vallée de Chamonix Mont Blanc

SYNDICAT INTERCOMMUNAL. Vallée de Chamonix Mont Blanc SYNDICAT INTERCOMMUNAL de la Haute Vallée de l Arve Vallée de Chamonix Mont Blanc Le territoire Frontalier avec la Suisse et l Italie 4 communes 217 km² 13 980 résidents + de 80.000 lits touristiques +

Plus en détail

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET

DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET - 1/9 - PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE DIRECTION DE LA SÉCURITÉ ET DU CABINET ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL-13060-03 modifiant l arrêté n IAL-13060-02 du 4 mars 2009 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

des Chartes Forestières de Territoire

des Chartes Forestières de Territoire Un Réseau R des Chartes Forestières de Territoire Quel fonctionnement à l échelle des Alpes françaises? aises? Rendre lisible la forêt et la filière bois dans l aml aménagement du territoire Un dispositif

Plus en détail

Géothermie de minime importance Eléments de présentation de la nouvelle réglementation (11/06/2015)

Géothermie de minime importance Eléments de présentation de la nouvelle réglementation (11/06/2015) Géothermie de minime importance Eléments de présentation de la nouvelle réglementation (11/06/2015) J.-C. MARTIN, P. DURST, F. JAUDIN avec la collaboration du Ministère de l Ecologie, du Développement

Plus en détail

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité 12 octobre 2012 Centre de stockage de déchets d ultimes non dangereux ou dangereux Les obligations réglementairesr en matière de conception et de traçabilit abilité Présentation de l inspection des installations

Plus en détail

Des outils innovants au service du

Des outils innovants au service du Des outils innovants au service du développement économique des territoires L Ecologie Industrielle et Territoriale et son application dans le cadre d une démarche innovante de développement économique

Plus en détail

Matières premières, terres excavées et matériaux du BTP. Matinée d échanges Besançon, 18 février 2014

Matières premières, terres excavées et matériaux du BTP. Matinée d échanges Besançon, 18 février 2014 Matières premières, terres excavées et matériaux du BTP Matinée d échanges Besançon, 18 février 2014 Programme de la matinée > L approvisionnement en matériaux naturels > L exemple de la valorisation des

Plus en détail

Eléments de présentation de la nouvelle réglementation française pour la géothermie de minime importance

Eléments de présentation de la nouvelle réglementation française pour la géothermie de minime importance 30 juin 2015 Auteurs : J. C. MARTIN, P. DURST, F. JAUDIN avec la collaboration du Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Eléments de présentation de la nouvelle réglementation

Plus en détail

Problématiques des fondations d ouvrages sur permafrost dans les stations de sport d hiver

Problématiques des fondations d ouvrages sur permafrost dans les stations de sport d hiver 1 Problématiques des fondations d ouvrages sur permafrost dans les stations de sport d hiver SEANCE TECHNIQUE DU COMITE FRANÇAIS DE GEOLOGIE DE L INGENIEUR CNAM 31/01/2013 Héloïse Cadet et Lionel Lorier

Plus en détail

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

exploitations minières dans les Alpes du Nord

exploitations minières dans les Alpes du Nord Panorama géologique g des exploitations minières dans les Alpes du Nord Dominique Gasquet & Magali Rossi Laboratoire EDYTEM UMR 5204 Colloque «Exploitations minières passées et présentes : Impacts environnementaux

Plus en détail

Situation des différentes filières de la géothermie en Ile de France

Situation des différentes filières de la géothermie en Ile de France Situation des différentes filières de la géothermie en Ile de France Romain Vernier Directeur du département Géothermie BRGM Données issues de l étude préalable à l élaboration du schéma de développement

Plus en détail

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1 Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi - La méthode "rapide" d évaluation de l aléa chutes de blocs ou éboulements

Plus en détail

Observatoire de la Côte Aquitaine

Observatoire de la Côte Aquitaine Observatoire de la Côte Aquitaine Conférence Stratégie d'adaptation aux changements climatiques des estuaires et du domaine côtier en Aquitaine 18 mai 2015, Conseil Régional Observatoire de la Côte Aquitaine

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES SESSION 2009 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE CRETEIL, LILLE, ORLEANS-TOURS, PARIS & VERSAILLES Proposition de corrigé et barème. Exercice : Hydrates de méthane Saisie d informations Interprétations

Plus en détail

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS

DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS DOCTRINE INTERDEPARTEMENTALE DE PRECONISATIONS EN MATIERE D'URBANISME DANS LES ZONES D'ALEAS MINIERS Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Nord Juin 2012 Sommaire 1.Traitement des constructions

Plus en détail

L'Argent Sainte-Marie-aux-Mines Largentière La Plagne , Salsigne ), Saint-Salvy , Les Malines , Pontpéan , La Baume , Peyrebrune Pierrefitte

L'Argent Sainte-Marie-aux-Mines Largentière La Plagne , Salsigne ), Saint-Salvy , Les Malines , Pontpéan , La Baume , Peyrebrune Pierrefitte L'Argent L argent a perdu presque totalement son rôle monétaire et une part de son usage en joaillerie. Ses utilisations actuelles concernent essentiellement l'industrie : photographie, industries électronique

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

l ECONOMIE CIRCULAIRE

l ECONOMIE CIRCULAIRE En route vers l l ECONOMIE CIRCULAIRE Par Benoît de Guillebon, 1 Un constat : Nous vivons dans un monde fini Le changement climatique La fin de l économie pétrole La raréfaction des ressources naturelles

Plus en détail

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain

Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain CoTITA Méditerranée Journée du 17 novembre 2011 Conférences sur les risques Plan de Prévention des Risques Méthode d élaboration de la carte de qualification de l aléa mouvement de terrain Laboratoire

Plus en détail

REGION NORD-PAS-DE-CALAIS Synthèse de l activité 2012

REGION NORD-PAS-DE-CALAIS Synthèse de l activité 2012 REGION NORD-PAS-DE-CALAIS Synthèse de l activité 2012 1 BILAN GLOBAL DE L ANNEE 2012 La Région Nord Pas-de-Calais est une région particulièrement urbanisée, avec une population de près de 4 millions d

Plus en détail

Quelques commentaires concernant l émission France 3 «Cévennes : Révélations sur une pollution cachée»

Quelques commentaires concernant l émission France 3 «Cévennes : Révélations sur une pollution cachée» Bonifacio Iglesias Maire Prof. i. R. Dr. Peter Krauss Chimie bio-inorganique Université de Tuebingen 1 er adjoint au Maire d Anduze Mairie, Plan de Brie 30140 Anduze accueil : 04 66 61 80 08 mobile : 06

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Conférence de la SGF. Ressources renouvelables du sous-sol Zoom sur la géothermie, une énergie renouvelable méconnue

Conférence de la SGF. Ressources renouvelables du sous-sol Zoom sur la géothermie, une énergie renouvelable méconnue Conférence de la SGF Ressources renouvelables du sous-sol Zoom sur la géothermie, une énergie renouvelable méconnue 9 octobre 2012 Romain Vernier Directeur adjoint des Géoressources et responsable de la

Plus en détail

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA

ETUDE DE L ALEA D AFFAISSEMENT ET D EFFONDREMENT DU VIEUX VILLAGE DE BREIL SUR ROYA SOMMAIRE 1 Origine et définition de l étude 2 - Phénomènes naturels étudiés - Phénomène d affaissement - Phénomène d effondrement 3 Contexte géologique du village - Alluvions -Gypse 4 Eléments étudiés

Plus en détail

PRESENTATION. site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr

PRESENTATION. site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr PRESENTATION site web : http : // www. omrg.mr Email : omrg@omrg.mr CADRE JURIDIQUE MISSION SITUATION ACTUELLE PERSPECTIVES D AVENIR L OMRG est un établissement public à caractère administratif, placé

Plus en détail

La protection des nappes d eau souterraine

La protection des nappes d eau souterraine La protection des nappes d eau souterraine Eric GARROUSTET SOLSCOPE BEAUNE, le 28 mars 2013 Le S.F.E.G. Le SFEG représente les entreprises de forage spécialistes de la ressource en eau souterraine et de

Plus en détail

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM

Commune de Rosbruck. Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM Commune de Rosbruck Document d Information Communal sur les Risques Majeurs DICRIM 1) Editorial «Informer et sensibiliser nos administrés» La sécurité des habitants de Rosbruck est l une des préoccupations

Plus en détail

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES

MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES ACTIONS EN MILIEU DE TRAVAIL DES STRUCUTURES DE CONTROLES I- INTRODUCTION I-1 CADRE JURIDIQUE, RATTACHEMENT HIERARCHIQUE ET ORGANISATION I-2 ATTRIBUTIONS I-3 MISSIONS

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Livre Blanc du Tourisme et des Loisirs en Rhône Alpes diagnostic, prospective, enjeux 10-15 ans Stratégie opérationnelle régionale

Plus en détail

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON sommaire 1. Contexte Le stockage géologique et le cycle du CO 2 CO 2 et démographie : l impact anthropique 2. Le stockage géologique du CO 2

Plus en détail

SULFURES A HAUTE TENEUR INTERSECTES A NOUVEAU PAR FORAGE SUR BRACEMAC ET MCLEOD.

SULFURES A HAUTE TENEUR INTERSECTES A NOUVEAU PAR FORAGE SUR BRACEMAC ET MCLEOD. 26 novembre 2007 SULFURES A HAUTE TENEUR INTERSECTES A NOUVEAU PAR FORAGE SUR BRACEMAC ET MCLEOD. UNE NOUVELLE ZONE DE SULFURES A HAUTE TENEUR INTERSECTEE A L OUEST DE MCLEOD. Vancouver (Colombie-Britannique),

Plus en détail

Les enjeux du 10 e programme

Les enjeux du 10 e programme Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages. Répondre à de nouveaux défis comme la pollution par les pesticides,

Plus en détail

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction

Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction Bilan réglementaire des émissions de gaz à effet de serre (GES) et synthèse des actions de réduction BRGM 2012-330- DAF/EDD Novembre 2012 Bilan réalisé selon le format de l annexe 3 de la Méthode pour

Plus en détail

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet

Organisation des travaux. LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Organisation des travaux 4 170 LE DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE /// Enjeux et objectifs du projet Quelles seront les différentes étapes du chantier du réseau du Grand Paris? Plusieurs méthodes pourront être

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées

Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Guide de réalisation de relevé sanitaire des dispositifs d évacuation et de traitement des eaux usées Michel Morissette, ingénieur Ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Avril

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments

La qualité de l air intérieur dans les bâtiments La qualité de l air intérieur dans les bâtiments Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement Limousin Limousin.developpement-durable.gouv.fr Plan d intervention 1 ère partie

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

L eau et la santé : enjeu de préservation Préservation de l alimentation en eau potable : normes et DUP. 2 avril 2012

L eau et la santé : enjeu de préservation Préservation de l alimentation en eau potable : normes et DUP. 2 avril 2012 L eau et la santé : enjeu de préservation Préservation de l alimentation en eau potable : normes et DUP 2 avril 2012 Les outils du Code de la Santé Publique Le CSP prévoit que le producteur d eau doit

Plus en détail

Présentation synthétique de la BDEA

Présentation synthétique de la BDEA Présentation synthétique de la BDEA Rakotondrainibe Herivelo-Avril 2011 1. Présentation générale La Bdea est un outil informatique pour le stockage puis le partage avec tous les acteurs du secteur Eau,

Plus en détail

Orientations stratégiques en matière de développement minier

Orientations stratégiques en matière de développement minier Ministère de l Energie et des Mines Orientations stratégiques en matière de développement minier Journées Nationales de l Industrie Minérale Marrakech, 23-25 novembre 2005 1 Plan de l exposé Place de l

Plus en détail

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013

RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 RIVIÈRE CHAUDIÈRE RÉSULTATS D ANALYSE DES POISSONS CAPTURÉS EN 2013 ÉCHANTILLONNAGE À la suite de l accident ferroviaire de Lac-Mégantic, quatre campagnes d échantillonnage ont été effectuées en 2013 afin

Plus en détail

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011

Restauration des sites miniers. Le 22 septembre 2011 Restauration des sites miniers Le 22 septembre 2011 Direction de la restauration des sites miniers La Loi sur les mines (modifications 1995) Sites miniers actifs Sites miniers inactifs en 1995 Projet de

Plus en détail

A Valréas. Pression... Les causes d un mouvement de terrain

A Valréas. Pression... Les causes d un mouvement de terrain Mouvement de terrain (Source :IRMA) (Source :IRMA) Définition Les mouvements de terrain concernent l ensemble des déplacements du sol ou du soussol, qu ils soient d origines naturelles ou anthropiques.

Plus en détail

Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT

Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT Agenda 21 du Saint-Gaudinois Projet Berges de Garonne COMITE DE PILOTAGE DYNAMIQUE GARONNE AMONT Présentation du territoire 21 Communes dont 8 riveraines du fleuve 2 ème Sous-préfecture de la Haute-Garonne

Plus en détail

Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance

Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance Risques liés à des ouvrages souterrains non soumis à déclaration Apport d expérience de la géothermie de minime importance Pierre Durst Division géothermie Cadre règlementaire: régime légal des mines décret

Plus en détail

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013

Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 La géothermie, une énergie adaptée aux besoins des bâtiments Point sur les travaux en cours en France en matière de structuration de la filière BRGM Orléans, 21 mai 2013 Des approches interdépendantes

Plus en détail

Créer l harmonie dans votre ville

Créer l harmonie dans votre ville Stationnement & Recharge des Véhicules Electriques Créer l harmonie dans votre ville Domaines du Stationnement Evolution des besoins avec l arrivée des véhicules électriques Stationnement payant Villes,

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Buse du ruisseau du Marais RN70 RCEA Gestion d'une situation d'urgence 5 juin 2013 Sommaire Déclenchement de l affaire Le constat

Plus en détail

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski autour des accès de Stations de ski 2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Juillet 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax : 09 72 15 65 64 contact@air-rhonealpes.fr

Plus en détail

DYNACOR REÇOIT UN RAPPORT INDÉPENDENT SUR TUMIPAMPA - LES PLUS HAUTES TENEURS DÉCOUVERTES À CE JOUR JUSQU À

DYNACOR REÇOIT UN RAPPORT INDÉPENDENT SUR TUMIPAMPA - LES PLUS HAUTES TENEURS DÉCOUVERTES À CE JOUR JUSQU À 2015 Mines d or Dynacor inc. (dynacor) Symbole : DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation: 36 245 111 DYNACOR REÇOIT UN RAPPORT INDÉPENDENT SUR TUMIPAMPA - LES PLUS HAUTES TENEURS

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Laurent Albert (1), Laurent Cadilhac (2), Romain Chartier, Violaine

Plus en détail

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois

Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Retour d'expérience sur le Plan de Prévention des Risques (PPR) mouvements de terrain du Valenciennois Mise en place d opérations de réduction du risque Partie 1 : Elaboration du PPRN Mouvement de Terrain

Plus en détail

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future :

Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : Journée 11 Décembre 2015 Onéma Vincennes Des ressources potentielles pour l alimentation en eau potable future : le Crétacé captif du département de la Charente Maritime LE SYNDICAT DES EAUX (SDE) DE LA

Plus en détail

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10 Arrêté du 11 septembre 2003 portant application du décret n 96-102 du 2 février 1996 et fixant les prescriptions générales applicables aux sondage, forage, création de puits ou d'ouvrage souterrain soumis

Plus en détail

Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques

Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques Panorama des sites d information sur les risques hydrauliques INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT CONFRONTÉES AU RISQUE HYDRAULIQUE Jeudi Journée technique sous l égide de la CoTITA Premiers réflexes Consulter

Plus en détail

Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013

Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013 Congrès Québec Mines le 14 novembre 2013 Techniques géoscientifiques dans la résolution des défis de l'évaluation des risques environnementaux en aval des mines métalliques : un exemple des milieux récepteurs

Plus en détail

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg R.Colbach Service géologique du Luxembourg Introduction Documents / données cartographiques disponibles Banques de données /SIG

Plus en détail

POTENTIEL MINERAL DE L ALGERIE. DIRECTION GENERALE DES MINES / MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES (Année 2015)

POTENTIEL MINERAL DE L ALGERIE. DIRECTION GENERALE DES MINES / MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DES MINES (Année 2015) POTENTIEL MINERAL DE L ALGERIE I - INTRODUCTION Parmi les nombreux avantages de l Algérie : Potentiel géologique et minéral : riche et varié, Pays : vaste et sous exploré, Une loi minière : compétitive

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE)

Dossier de validation de l analyse multiélémentaire dans les liquides de migration suite au contact avec des ustensiles métalliques (CoE) P. : 1/11 Table des matières 1 Processus de validation...1 2 Validation...2 2.1 Exactitude...2 2.1.1 Critère d acceptation :...2 2.1.2 Résultats :...2 2.1.3 Conclusion :...5 2.2 Fidélité...5 2.2.1 Critère

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous

Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous Dispositif «Eté propre 2006» La propreté, c est l affaire de tous 1 Sommaire Etat des lieux..page 3 Historique Objectifs de l équipe municipale Dispositif «Eté propre 2006»..page 4 Les moyens mis en place

Plus en détail

des exploitations minières passées et présentes impacts environnementaux et sociétaux

des exploitations minières passées et présentes impacts environnementaux et sociétaux 9h30 J.C. Cleyet-marel (INRA Montpellier) : Le phytomanagement au service l après-mine ntaire s 10h00 PAUSE 10h30 J. relvas (Université Lisbonne) : Environmental, social and economic rehabilitation of

Plus en détail

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne

Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Effondrements et affaissements du sol, la Wallonie vous accompagne Un colloque inédit sur les techniques de prévention et la gestion de crise le 3 avril 2014 au centre culturel «La Marlagne» à Wépion ASPECTS

Plus en détail

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Elisabeth Macé (1) (1) Vendée Eau elisabeth.mace@vendee-eau.fr En 2000, Vendée Eau a réalisé

Plus en détail

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DU PARC DES INDUSTRIES ARTOIS-FLANDRES FEVRIER 2007 Elaboré par le SIZIAF SOMMAIRE INTRODUCTION...4 1. TOPOGRAPHIE ET CLIMATOLOGIE...5 1.1. Topographie...5 1.2. Climatologie...5

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 2015-03-2870 Date de réalisation : (Valable 6 mois) Réalisé par

Plus en détail

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais francoise.thais@cea.fr 1 Un prix du carbone à sa juste mesure Fournir un signal-prix

Plus en détail

BUREAU D ETUDES C.I.L.E.

BUREAU D ETUDES C.I.L.E. BUREAU D ETUDES C.I.L.E. Réponses aux demandes de plans (internes & externes) Sous-traitance: - BE externes - Géomètres externes - Partenariats - GIE - Coord. Sécu - Santé CLIENTS INTERNES: -Distribution

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

Comparatif de la Loi sur les mines de 1889 avec l adoption du PL70 en décembre 2013

Comparatif de la Loi sur les mines de 1889 avec l adoption du PL70 en décembre 2013 Comparatif de la Loi sur les mines de 1889 avec l adoption du PL70 en décembre 2013 Loi sur les Préambule de la loi Ajouts Perspectives de développement durable et les ressources sont un «un bien collectif»

Plus en détail

Juin 2007 Les Guides de la CAB. Guide du. Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC)

Juin 2007 Les Guides de la CAB. Guide du. Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Juin 2007 Les Guides de la CAB 2 Guide du Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Sommaire : P2 P3...... SOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT P4-8... 1. QU EST-CE QUE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

Plus en détail

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013

Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs de la Moselle 13 novembre 2013 Sommaire > Appuis aux administrations > Cartographie des risques liés à la géothermie de minime importance Appuis aux

Plus en détail

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse

Projet LIGNOGUIDE lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse lauréat AAP Innovation 2009 une aide aux choix des cultures biomasse Elodie Nguyen, Chambre d agriculture de Picardie Contexte et objectifs Place des cultures biomasse dans la croissance de la production

Plus en détail

Logiciels de Géotechnique utilisés au Cerema État des lieux

Logiciels de Géotechnique utilisés au Cerema État des lieux Logiciels de Géotechnique utilisés au Cerema Logiciels de Géotechnique utilisés au Cerema État des lieux Sabrina PERLO DTecITM/CTOA/DGP Page 1/13 Logiciels de Géotechnique utilisés au Cerema Intérêts /

Plus en détail

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE

Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Groupe Régional Auvergne sur les Plantes Exotiques Envahissantes L APPROCHE REGIONALE DE LA GESTION DES PLANTES EXOTIQUES ENVAHISSANTES EN AUVERGNE Journées d échanges sur les espèces exotiques envahissantes

Plus en détail

SITES URBAINS POLLUES

SITES URBAINS POLLUES SITES URBAINS POLLUES Retour d expérience : Comment Concilier projet urbain et dépollution des sites? Réaliser un Inventaire Historique Urbain (IHU) 1er décembre 2011 Ronan MARJOLET Chargé de mission Action

Plus en détail

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels!

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels! Les milieux humides des terres naturels et essentiels! Plan de la présentation Répartition des milieux humides Introduction aux milieux humides Coûts des milieux humides Conserver ou limiter? Répartition

Plus en détail

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO. Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016

NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO. Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016 NOUS PRÉPARONS LE CHANTIER DU MÉTRO Réunion Publique - Châtillon 18 janvier 2016 Sommaire 1.! Le projet du Grand Paris Express et l avancement de la ligne 15 sud 2.! L insertion de la gare Châtillon-Montrouge

Plus en détail

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG comme outils d aide à la décision Présentation succincte du bassin versant Historique de la mise en place de l observatoire Cas

Plus en détail

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne Le Plan climat à Lyon et l identification du potentiel d énergies renouvelables dans l agglomération du Grand Lyon Les engagements du Grand Lyon Le Grand Lyon, entité géographique et politique de 2,6 M

Plus en détail

PÔLE D EXCELLENCE RURALE

PÔLE D EXCELLENCE RURALE CANDIDATURE POUR UN PAYS DU LIVRE ET DE L ÉCRITURE SYNTHÈSE février 2006 Communauté de communes du Pays de Forcalquier et de la montagne de Lure Le Grand Carré 13 Bd des Martyrs BP 41 04 301 FORCALQUIER

Plus en détail