4. Un regard différent sur les circonstances Ph

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "4. Un regard différent sur les circonstances Ph 1.12-14"

Transcription

1 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Un egad difféent su les ciconstances Ph Intoduction N 1 Il y a quelques semaines, j ai eçu ce couie dans ma boîte aux lettes électonique. Une lette qu un étudiant adesse à ses paents : Che papa, chèe maman, Cela fait bientôt tois mois que je suis pati pou l'univesité. J'ai pis beaucoup de etad pou vous écie et j en suis désolé. Avant de lie la suite de cette lette, je vous pieai de vous asseoi. Ne continuez pas tant que vous n'êtes pas assis, OK? Actuellement, je vais plutôt bien. La factue et le taumatisme cânien que j'ai eus en sautant pa la fenête de ma chambe en feu, peu apès mon aivée, sont maintenant pesque guéis. Je n'ai passé que deux semaines à l'hôpital et ma vue est edevenue pesque nomale. En plus, ces affeuses migaines ne m'aivent plus qu'une fois pa semaine. Heueusement, la caissièe du dépanneu d'en face avait tout vu. C'est elle qui a pévenu les pompies et appelé l'ambulance. Elle est aussi venue me voi à l'hôpital et comme je ne savais pas où alle avec l'appatement éduit en cende, elle a eu la gentillesse de me popose d'habite chez elle. En fait, c'est juste une chambe au sous- sol, mais c'est plutôt mignon. Deux fois mon âge, c'est une femme adoable et nous sommes tombés follement amoueux. On veut se maie. On n'a pas encoe choisi la date, mais ce sea avant que sa gossesse ne commence à se voi. Eh oui, ches paents, je seai bientôt papa! Je sais à quel point vous avez hâte de deveni gands- paents. Je suis cetain que vous accueilleez note bébé avec joie. La seule chose qui etade note union, c'est la petite infection qu'a contactée ma fiancée. Ce vius nous empêche de passe les analyses pénuptiales. Bêtement, je l'ai aussi attapé. Mais assuezvous, tout ça va tès vite dispaaîte avec les injections de pénicilline que je me fais chaque jou. Je sais aussi que vous accueilleez ma futue femme à bas ouvets dans note famille. Elle est tès gentille et, même si elle n'a pas fait beaucoup d'études, elle a beaucoup d'ambition. Bien qu'elle ne soit pas de la même ace ni de la même eligion que nous, je connais vote toléance toujous éaffimée et je suis 29

2 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens cetain que vous n'attacheez aucune impotance au fait que sa peau soit un peu plus foncée que la nôte. Je suis sû que vous l'aimeez autant que moi. Vu qu'elle a à peu pès vote âge, je suis cetain que vous vous entendez bien et que vous vous amuseez beaucoup ensemble. Ses paents sont eux aussi des gens tès bien. Il paaît que son pèe est un célèbe mecenaie dans le village aficain dont elle est oiginaie Maintenant que je vous ai mis au couant, il faut que vous sachiez qu'il n'y a pas eu d'incendie dans mon appatement, que je n'ai ni taumatisme ni factue du câne, que je ne suis pas allé à l'hôpital, que je ne suis pas fiancé, que je n'ai pas la syphilis et qu il n'y a pas de femme bonzée dans ma vie! C'est juste que j'ai eu un 5 en physique, 8 en math et 7 en bio et que j'ai voulu vous aide à elativise les choses. J Je vous embasse bien fot. Il existe de véitables expets en elativisation. Des individus qui maîtisent «l at» de elativise chaque situation : 1. Cetains utilisent le mensonge, technique tès pisée pa le monde, qui consiste à exagée des faits pou que la éalité paaisse moins gave. Le ésultat est efficace mais douloueux quand on evient à la tiste éalité. 2. D autes choisissent de se pojete dans un monde vituel, un monde iéel donc plus agéable. C est ce que font la plupat des gens qui se doguent ou boivent de l alcool. Ils pennent une substance qui les end plus léges, moins conscients de la éalité. Ceci est encoe une fuite. La éalité est- elle si pénible à suppote? 3. D autes encoe choisissent de vese dans les excès de plaisis les ogies pou oublie les «galèes» du quotidien. C est encoe une fois un efus de voi la éalité en face. Il y a pobablement d autes façons de elativise les ciconstances pénibles de la vie, mais ce sont celles qui me viennent à l espit. Un at que je connais bien pou l avoi patiqué pendant pès de 22 ans. Heueusement, aujoud hui je peux affonte la vie avec un tout aute egad. Je n ai plus besoin d atifices pou affonte les situations difficiles. Tout simplement pace que Dieu m a pemis d avoi un egad nouveau su la vie. La Bible, en elatant la vie et l expéience des hommes de Dieu, nous pemet d avoi un egad difféent su les ciconstances. C est le thème que nous allons abode pendant les 3 pochains dimanches : «un egad difféent su les ciconstances». Lectue de Philippiens «12 Je veux que vous le sachiez, fèes : ce qui m est aivé a plutôt contibué aux pogès de l Évangile. 13 En effet, dans tout le pétoie et patout ailleus, il est devenu manifeste que c est pou Chist que je suis dans les chaînes : 14 la plupat des fèes, confiants dans le Seigneu en aison de mes chaînes ont beaucoup plus de hadiesse pou annonce sans cainte la paole de Dieu.» 30

3 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Nous pouvons ête confiants dans la pesécution pace que Dieu l utilise pou gloifie Son nom et épande l Évangile. 1. Nos pesécutions contibuent aux pogès de l Évangile (v. 12) 12 Je veux que vous le sachiez, fèes : ce qui m est aivé a plutôt contibué aux pogès de l Évangile. L apôte Paul ne veut pas laisse sous silence ce qu il est en tain de vive. Rappelons qu il est en pison quand il écit cette lette. Empisonné pou avoi témoigné de sa foi devant des Juifs. Paul était donc innocent. Il n avait commis aucun cime. Je veux que vous le sachiez, fèes Il désie vaiment faie connaîte les conséquences de son empisonnement à tous les chétiens, ses fèes en Chist. Il veut que les Philippiens pennent connaissance de sa situation afin de les encouage dans la leu. ce qui m est aivé a plutôt contibué aux pogès de l Évangile. L apôte Paul subissait la situation. Il n avait ien fait de malhonnête pou ête empisonné. Il n avait pas cheché à povoque les autoités. Pa conte, il savait que ien n échappait au contôle de Dieu. Que si Dieu pemettait cette situation, non seulement il lui donneait les moyens de la suppote, mais qu en plus il l utiliseait pou sa gloie. Paul ne egadait pas les ciconstances avec ses yeux humains mais avec les yeux de la foi. C est pouquoi, malgé la souffance et l injustice qu il subissait, il pouvait die : ce qui m est aivé a sutout contibué à l œuve de Dieu. Ceci doit ête un appel encouageant pou chacun d ente nous. Quelle que soit la situation que nous vivons. Si nous chechons le bien et à témoigne de ce que Chist fait dans nos vies, alos nous pouvons ête cetains que Dieu va l utilise pou Sa gloie et pou épande l Évangile autou de nous. Je ne suis pas en tain de pale de la maladie ou des accidents, qui ont aussi leu place dans la souveaineté de Dieu, mais des situations de pesécution que nous subissons. Il suffit de pacoui l histoie de l humanité pou voi que Dieu utilise la pesécution pou épande Sa paole. 31

4 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens L évangile pogesse malgé les pesécutions des 1 es siècles Dans le N.T., la plus gande pesécution a été vécue pa Jésus. Sa condamnation est cetainement la plus gande eeu judiciaie de tous les temps. Cet homme innocent a été taité comme un malfaiteu, un ciminel. Ecoutez ce que dit Piee : 1 Piee «20 Quelle gloie, en effet, y a- t- il à suppote de mauvais taitements pou avoi péché? Mais si, tout en faisant le bien, vous suppotez la souffance, c est une gâce devant Dieu. 21 C est à cela, en effet, que vous avez été appelés, pace que Chist lui aussi a souffet pou vous et vous a laissé un exemple, afin que vous suiviez ses taces ; 22 lui qui n a pas commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s est pas touvé de faude ; 23 lui qui, insulté, ne endait pas l insulte ; souffant, ne faisait pas de menaces, MAIS S EN REMETTAIT A CELUI QUI JUGE JUSTEMENT ; 24 lui qui a poté nos péchés en son cops su le bois, afin que, mots à nos péchés, nous vivions pou la justice ; lui dont la meutissue vous a guéis.» Jésus nous a laissé un modèle, un exemple pou vive la pesécution. Il s en emettait à celui qui juge justement. Il ne disait ien de mauvais, il ne endait pas l insulte, il ne faisait pas de menaces, mais Il s en emettait à celui qui juge justement. Voilà l exemple que nous devons suive dans la pesécution. Remette note sot à Dieu, lui abandonne note situation, sachant qu un jou c est lui qui étibuea. La pesécution n est pas une fatalité. Jésus avait avetit ses disciples : Jean «s ils m ont pesécuté, ils vous pesécuteont aussi, s ils ont gadé ma paole, ils gadeont aussi la vôte.» Cette paole pophétique de Jésus, s est bel et bien accomplie quelques temps plus tad. Peu apès sa mot, les apôtes euent, à leu tou, à subi la pesécution. (Ac ; ). La plupat des apôtes sont mot matys. Etienne fut le pemie maty chétien de la pesécution juive (Act ). Son meute donna le signe d une pesécution généale conte tous les chétiens de Jéusalem (Act 8.1-4). Actes «1 Il y eut, ce jou- là, une gande pesécution conte l Église qui était à Jéusalem ; (et) tous, excepté les apôtes, se dispesèent dans les contées de la Judée et de la Samaie. 2 Des hommes pieux ensevelient Étienne et fient su lui de gandes lamentations. 3 O Saul avageait l Église ; il pénétait dans les maisons, en aachait hommes et femmes et les faisait jete en pison. [CONSEQUENCE] 4 Ceux donc qui avaient été dispesés allaient de lieu en lieu, en annonçant la bonne nouvelle de la paole.» Quelques mois plus tad nous etouvons une situation analogue dans le live des Actes : Actes «19 Ceux qui avaient été dispesés à cause de la pesécution suvenue apès (la mot d ) Étienne allèent jusqu en Phénicie, à Chype et à Antioche ; ils n annonçaient la paole à pesonne d aute qu aux Juifs. 20 Il y eut cependant pami eux quelques hommes de Chype et de Cyène, qui, venus à Antioche, palèent aussi aux Gecs et leu 32

5 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens annoncèent la bonne nouvelle du Seigneu Jésus. CONSEQUENCE : 21 La main du Seigneu était avec eux, et gand fut le nombe de ceux qui cuent et se convetient au Seigneu.» Incoyable, n est- ce pas? La main du Seigneu était avec eux pendant ce temps difficile. Rassuez- vous, Dieu utilise aussi la paix pou épande Sa Paole et affemi les chétiens : Actes 9.31 «L Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samaie ; elle s édifiait, machait dans la cainte du Seigneu et pogessait pa l assistance du Saint- Espit.» Ici, ce n est pas la pesécution qui fait pogesse l Eglise, mais : 1. la mache dans la cainte de Dieu (pueté, sainteté, intégité), 2. l assistance active du Saint- Espit. Si l Eglise gandit davantage pendant les moments de touble, c est cetainement pace que l homme est moins centé su lui, et pa conséquent, plus touné ves les autes et sa mission. Paallèlement, les gens qui obsevent les chétiens pendant ces temps difficiles sont touchés pa leu attitude (foi, couage, pesévéance). Michael W. Smith, dans son ouvage, «L heue de l audace» (p. 141), aconte l histoie suivante : «Un sénateu omain se endit au Coliseum pou assiste au spectacle donné pa Néon en pleine péiode de pesécution des chétiens. Ce n était pas la pemièe fois qu il paticipait à ces jeux sinistes, mais c était son pemie contact avec la nouvelle secte eligieuse. Il était cuieux de voi comment ces gens éagiaient face à la mot. Non loin de lui, dans l aène, se tenait une jeune chétienne et, devant elle, un lion (affamé) pêt à bondi. Le iche Romain était captivé pa le spectacle et se pépaait à egade le canage. A quelques mètes à peine, la jeune fille couageuse obsevait silencieusement le félin. Plus tad, le sénateu écivit dans son jounal qu au moment où la jeune fille allait ête dévoée, elle fit quelque chose qui boulevesa sa vie à jamais. Elle se touna ves lui et lui souit. Le sénateu omain fut hanté pa ce souie pendant des jous, jusqu au moment où il décida enfin de ne plus fui «ce Dieu qui append aux hommes à moui». On dit qu il se etouva lui aussi dans l aène peu de temps apès avoi ouvetement déclaé sa foi en Jésus.» Il n y a pas de meilleu témoignage pou le monde qui nous egade que de voi : 1. des coyants moui en souiant, 2. des coyants este femes dans la souffance, 3. des coyants aime jusqu au bout, 4. des coyants fidèles jusqu à la mot, 5. des coyants seeins devant la mot. Bien aimés, note attitude devant l advesité évèlea qui nous sommes. Elle palea plus qu une longue pédication. 33

6 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Ceci dit, nous ne sommes pas appelés à echeche la pesécution. La paole de Dieu nous invite même à pie pou les autoités afin que nous vivions dans la paix. La paix est une gâce que nous devons appécie. 1 Timothée «1 J exhote donc, en tout pemie lieu, à faie des equêtes, pièes, intecessions, actions de gâces, pou tous les hommes, 2 pou les ois et pou tous ceux qui occupent une position supéieue, afin que nous menions une vie paisible et tanquille, en toute piété et dignité. 3 Cela est bon et agéable devant Dieu, note Sauveu, 4 qui veut que tous les hommes soient sauvés et paviennent à la connaissance de la véité.» Dieu aime tous les hommes de cette planète. Il désie que tous soient sauvés et paviennent à la epentance, à econnaîte leu besoin d un sauveu. Sans cette econnaissance, il ne peut ien faie. Pace que dans sa souveaineté, Dieu nous laisse libes. Il veut établi une elation ente lui et nous. Une elation d amou. O l amou ne se vit que dans la libeté. Aussi, il ne containda jamais un homme à l aime où à econnaîte qu il est Dieu. Tout simplement pace qu il a déjà pouvé son amou. Su une coix. Lieu nomalement ésevé à des assassins, à des voleus, à des violeus, à des teoistes Lieu où son innocence a éclaté aux yeux du monde. Un des bigands qui était cloué à ses côtés a su econnaîte son innocence et sa pope culpabilité devant Lui. Jésus lui épondit : «Aujoud hui même, tu seas avec moi dans le paadis.» (Lc 23.43) Dieu utilise toutes les ciconstances de la vie pou pale au cœu de l homme. Une coix. Un souie. Une aène. Il n est pas limité pa une méthode. Il existe de nombeux écits histoiques qui nous elatent la pogession de l Evangile au taves des pesécutions. Tetullien, un apologiste du 2 ème siècle, appote les faits suivants dans son apologie : «Pou vous, dignes magistats, assués comme vous l'êtes des applaudissements du peuple, tant que vous lui immoleez des chétiens, condamnez- nous, toumentez- nous, écasez- nous : vote injustice est la peuve de note innocence ; c'est pouquoi Dieu pemet que nous soyons pesécutés. Denièement, condamnant une chétienne à ête exposée dans un lieu infâme plutôt qu'au lion, vous avez econnu que la pete de la chasteté est pou nous le plus gand des supplices, plus teible que la mot même. Mais vos cuautés les plus affinées ne sevent de ien : c'est un attait de plus pou note eligion. Nous multiplions à mesue que vous nous moissonnez : note sang est une semence de chétiens.» 2 Impessionnant n est- ce pas! La coissance du chistianisme n a jamais été aussi gande que dans les péiodes de pesécution. Il en est de même aujoud hui. 2. L évangile pogesse malgé les pesécutions actuelles Jay Bell, conféencie chétien et spécialisé dans l histoie de l Eglise, appote : 2 Extait du «Pécis d histoie de l Eglise», de J.- M. Nicole, EBN, 6 ème édition 1996, page 26 34

7 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens «Il n y a jamais eu autant de chétiens pesécutés dans le monde, qu à l heue actuelle.» Apès de tels popos, n appéciez- vous pas mieux le pivilège que nous avons de vive dans un pays où ègne la paix? La possibilité de nous etouve libement? Le magazine chétien «Potes Ouvetes» de Janvie 2001, a fait un Bilan de 10 ans de pièe pou l Eglise dans le monde musulman. En voici un cout extait : En Algéie En Algéie, le teoisme islamiste a céé un climat tel que beaucoup deviennent citiques à l égad de l Islam. Des communautés chétiennes se céent à plusieus endoits. La plupat se éunissent clandestinement. Au Soudan Au Soudan, il est clai que la décennie écoulée n a ien appoté su le plan de la libeté. Mais l Eglise a énomément gandi. De 2,5 millions en 1990, elle est passée à 5 millions! Au Soudan, cetains disent que «la pesécution est aussi une bénédiction». En Afghanistan En Afghanistan, les Talibans ont pis le pouvoi. Ce sont des islamistes si extémistes que mêmes les diigeants ianiens cient au scandale. La plupat des chétiens afghans ont fui leu pays. L aute face de la médaille, c est que ce égime fait à l Islam une si mauvaise publicité que cela ouve les yeux à beaucoup de musulmans. Ils sont tès ouvets à l Evangile ; seule la peu des pesécutions les empêche de deveni chétiens. En Indonésie L Indonésie est le pays du monde qui compte le plus de musulmans. Envion 180 millions. Mais on y touve également 20 millions de chétiens. En 1990, losque nous avons commencé note campagne de pièe, ce pays était un modèle de toléance eligieuse. Depuis los, des centaines d églises (locaux) ont été incendiées, de nombeux chétiens ont été molestés et une guee de eligion sanglante fait age en plusieus endoits. L aute aspect, c est qu en même temps, beaucoup de musulmans deviennent chétiens. Cela paaît incoyable. Mais des exemples nous en sont appotés de toutes les paties du pays. Les musulmans ont été impessionnés pa des signes et des miacles, ainsi que pa la foi de chétiens qui péfèent péi sous les balles ou les machettes plutôt que de enie le nom de Jésus. Les pesécutions ont également amené un appofondissement de la foi et esseé les angs d une Eglise désespéément divisée. En Fance En Fance, la pesécution s expime de manièe difféente. Elle n est pas encoe physique, mais pouait apidement le deveni. 35

8 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens En moins de 10 ans, l Indonésie - qui était «un modèle de toléance eligieuse» - est devenue un lieu de supplice pou de nombeux fèes! Paadoxalement, c est aussi devenu un lieu popice à la popagation de l Evangile. N est- ce pas le ésultat de la pièe? Le ésultat d un appofondissement de la foi? La compéhension enouvelée de note mission teeste? Le fuit du témoignage couageux des chétiens et l assistance du Saint- Espit? A Villeubanne La semaine denièe à Villeubanne, les étudiants de Campus Pou Chist ainsi que l église des fèes de Villeubanne, oganisaient deux conféences su le thème «Les Oigines de la vie» avec la venue de deux scientifiques econnus (P Chales Eggen, généticien - chagé de echeche à l INRA - et le P Donald DeYoung, astonome - titulaie d une chaie d astonomie). Apès la pemièe enconte, le diecteu de l univesité est venu touve le esponsable de CPC et lui a dit qu «il était impossible de mentionne l existence d un céateu los de la conféence». La enconte a donc été annulée malgé la pésence de 150 pesonnes ayant épondu aux invitations! N est- ce pas un type de pesécution? Vous pouvez oganise toutes les encontes que vous souhaitez : su le bouddhisme, le Zen, le New age, la philosophie. Mais pas su Dieu! Si ce n est pas de la pesécution, en tout cas, cela y essemble fotement! A Dijon A l univesité de Dijon, il est intedit de faie de l affichage et toute sote de popagande à connotation dite «eligieuse». C est pouquoi le petit ichthus nous est encoe bien utile si nous faisons ce type d affiche! Mais peut- on encoe pale de «toléance» quand on emaque que su la tête de liste des associations univesitaies de Bougogne nous touvons : q q q q AECR Association des Etudiants Communistes Révolutionnaies AEV Association des étudiants vets GES Goupe des étudiants socialistes AEG- LYS Association des Etudiants Gays et Lesbiens de l'univesité de Dijon L Evangile seait- il plus dangeeux que le communisme évolutionnaie? L Evangile seait- il moins moal que ce qu enseigne l association homosexuelle? La pesécution est bien pésente ici aussi, mais elle n est tout simplement pas encoe déclaée officiellement. Conclusion N 1 Mes amis, nous ne savons pas ce que nous éseve l aveni. Pa conte, nous pouvons ête confiants devant l advesité pace que : 1. malgé la pesécution Dieu este souveain 2. malgé la pesécution Dieu est pésent 36

9 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens malgé la pesécution Dieu fait pogesse l Evangile Nous savons aussi que nous ne sommes pas totalement impuissants devant la pesécution. Nous avons une ame : la pièe. Et nous n allons pas nous en pive! 1. Pions que Dieu donne la foce à nos fèes et sœus ne pas enie son nom. 2. Pions que Dieu maintienne la libeté de culte dans note pays. 3. Pions pou les autoités du pays, pou leu salut et de la sagesse / gestion du pays 4. Pions que Dieu utilise ce temps de «pesécution» pou faie gandi son Eglise. 5. Pions pou que nous ayons une attitude exemplaie devant l advesité. 37

10 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Intoduction N 2 Dans cette liste de noms, pouvez- vous me die ce qui a fait leu célébité? Si je vous dis : Ë Vous épondez : Nelson Mandela Augusto Pinochet Alfed Deyfus Klaus Babie Maie Duand Ë pesécuté Ë pesécuteu Ë pesécuté Ë pesécuteu Ë pesécutée Pisonnie innocent de Dictateu chilien de ? Pisonnie innocent de Dictateu allemand de Pisonnièe innocente Maintenant, si je vous dis Saul de Tase. Que épondez vous? Pesécuteu ou pesécuté? Avant de evêti le tite «d apôte», Saul de Tase avait acquis une cetaine enommée. De son époque, Saul fut cetainement un des plus gands pesécuteus de chétiens. Apès une convesion adicale, il fea patie des plus gands pesécutés du N.T. Il est passé d un camp à l aute. Sa nouvelle appatenance s est évélée au taves de ses pesécutions. Lectue de Philippiens «12 Je veux que vous le sachiez, fèes : ce qui m est aivé a plutôt contibué aux pogès de l Évangile. 13 En effet, dans tout le pétoie et patout ailleus, il est devenu manifeste que c est pou Chist que je suis dans les chaînes : 14 la plupat des fèes, confiants dans le Seigneu en aison de mes chaînes ont beaucoup plus de hadiesse pou annonce sans cainte la paole de Dieu.» Les pesécutions évèlent note appatenance à Chist. La semaine denièe nous avons vu que nous pouvions ête confiants pace que : 1. Dieu estait souveain malgé la pesécution 2. Dieu était pésent malgé la pesécution 3. Dieu faisait pogesse l Evangile malgé la pesécution 38

11 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Nos pesécutions évèlent note appatenance à Chist (v. 13) 13 En effet, dans tout le pétoie et patout ailleus, il est devenu manifeste que c est pou Chist que je suis dans les chaînes 1. Note appatenance à Chist se voit de pès En effet, dans tout le pétoie Paul était manifestement econnu comme pisonnie à cause du Chist dans tout le pétoie. Un mot qui ne fait pas vaiment écho dans note vocabulaie du 21 ème siècle. Pou cause, le teme pétoie «paetoion» en gec, ou paetoium en latin, pouvait désigne plusieus endoits difféents selon le contexte. Dans le N.T. le pétoie définissait tantôt : 1. Le palais qu occupa Ponce Pilate à Jéusalem, et devant lequel il dessa son tibunal (Mc ; Mt ; Jn 18.28, 33 ; 19.9). Cetains achéologues le situent à la foteesse Antonia, mais les pocuateus de Judée, quand ils étaient à Jéusalem, ésidaient d habitude dans l ancien palais d Héode le Gand. 2. Le Palais d Héode à Césaée : Paul y fut empisonné (Ac 23.35) 3. La Gade pétoienne de Rome, chagée de veille su le palais impéial (Ph 1.13) Comme nous l avons dit dans note 1 e message, Paul est à Rome quand il écit cette lette. Il est donc dans le palais impéial. Le palais de Césa. Ce qui nous pemet de enfoce cet agument est la mention de «la maison de Césa» en Ph Paul était donc entoué pa la gade pétoienne. Des soldats de haut ang. Ils avaient un égime paticulie et étaient taités difféemment des autes soldats. Ils étaient généeusement payés, ecevaient des gatifications et se voyaient emette un diplôme quand ils quittaient leu fonction. (cf. Dictionnaie de l antiquité, Univesité d Oxfod, p. 816, Robet Laffont, 1993) Paul côtoyait ces gens 24h/ 24. En pemanence, il avait un gade à ses côtés. Ils se elayaient nomalement toutes les 4 heues. Imaginez- vous enchaînés à un soldat 24h/ 24! Qui souhaiteait ête enchaîné nuit et jou avec quelqu un? Qui souhaiteait vive avec quelqu un qui suveille vos faits et gestes? Vos convesations? Qui épie chaque mouvement? Qui aimeait avoi le sentiment de ne jamais pouvoi ête seul? De dépende de quelqu un pou s étie, pou se gatte, etc.? Malgé ces conditions de détention, l apôte Paul avait pu tie son épingle du jeu. Il avait pu démonte pa sa vie, son attitude et ses paoles, que ce n était pas à cause d un cime qu il était là, mais à cause de Chist. A cause de sa foi et de son zèle pou son maîte. 39

12 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Dans tout le pétoie, on savait pouquoi l apôte Paul était là. C était devenu manifeste, évident, limpide. Son compotement en pison eflétait l attitude de Chist. Il était possible de tompe un soldat, mais pas tous les soldats. En se elayant toutes les 4 heues, ils ont dû ête nombeux à voi la vie de Paul. A voi son compotement, son caactèe, ses pioités, sa façon d appéhende une jounée, sa façon de s adesse à son Dieu, sa façon d encouage ses fèes en écivant des lettes Bien aimés, quelle leçon pou nous! Nous ne sommes pas encoe enchaînés à quelqu un 24h/ 24, mais nous côtoyons tous des gens autou de nous. Au tavail, à l univesité, dans note immeuble Peuvent- il econnaîte en nous des témoins de Chist? Paaît- il évident à leus yeux que nous sommes difféents des autes? Dans note pésence, peuvent- il senti l odeu du pafum de Chist? J ai bien conscience que c est un véitable défi pou nous d ête à la fois DANS ce monde mais pas DE ce monde. Mais voilà. Dieu nous y a placés dans un but. C est un peu compaable à senti un pafum de luxe au milieu des égouts! J Nous n avons pas besoin de dégage une odeu plus fote, mais difféente. Une odeu de gâce, un pafum d amou qui sea econnaissable au milieu des autes odeus. 2 Cointhiens 2.15 dit que «Pou Dieu, nous sommes le pafum de Chist». Et en tant que pafum de Chist, note odeu va attie cetains et en epousse d autes. C est l idée du pafum qui était épandu dans le cotège tiomphal. C était une odeu de vie pou les vainqueus et une odeu de mot pou les pisonnies. Note appatenance sea une bonne odeu à celui qui vienda à Chist mais elle sea une mauvaise odeu à celui qui le eniea. Nous n y sommes pou ien. Ce n est pas de note faute. C est le fait d appateni à Chist qui fait que nous dégageons une odeu agéable ou désagéable. Pa conséquent, nous voyons que note mission n est pas facile. Mais elle n est pas impossible. Le Saint- Espit nous devance. Il est là pou convaince les cœus, pou ouvi l intelligence. Pou donne la conviction de péché, de justice et de jugement. Note mission est de faie connaîte une pesonne, pas une eligion, même potestante évangélique. L Nous devons faie connaîte la pesonne de Chist. Dans 2 Cointhiens nous voyons que Dieu a fait de nous ses ambassadeus, ses epésentants, pou le faie connaîte : 2 Cointhiens «18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a éconciliés avec lui pa Chist, et qui nous a donné le sevice de la éconciliation. 19 Ca Dieu était en Chist, éconciliant le monde avec luimême, sans teni compte aux hommes de leus fautes, et il a mis en nous la paole de la éconciliation. 20 Nous sommes donc ambassadeus pou Chist, comme si Dieu exhotait pa nous; nous vous en supplions au nom de Chist : Soyez éconciliés avec Dieu!» Dans ce passage nous voyons que pou faie connaîte Chist, Dieu a mis à note disposition deux éléments essentiels : le sevice et la paole de la éconciliation. 40

13 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Nos paoles et nos actes jouent donc un ôle capital dans la connaissance de Dieu. Les deux sont indissociables. On ne peut les détache l une de l aute. 1. La paole de la éconciliation. Une paole vaie, juste, doite, la véité. Une paole éconciliatice ente Dieu et les hommes. Une paole qui fait office de pont ente un Dieu pafait et des hommes pécheus, incapables de se sauve tout seul. 2. Le sevice de la éconciliation. Des actes vais, justes, qui authentifient les paoles que nous pononçons. Des actes qui manifestent l amou, la bonté et la miséicode de Dieu. Aujoud hui, les sociologues nous disent que les gens echechent de l authenticité dans les elations. Ils veulent voi des gens vais, des gens qui vivent leus convictions. Des gens qui ne tompent pas leu électoat. Des gens su qui l on peut compte. Je touve que c est une oppotunité fomidable qui s offe à nous! Ca ce sont des valeus que nous incanons. Note pont avec le monde est donc tout touvé. Il suffit de vive note foi d une manièe authentique, d en pale natuellement autou de nous. Si nous appatenons à Chist, et si donc nous l aimons cela devait se emaque. Avez- vous emaqué que j aimais Sandine? Comment? Pace que je pale natuellement d elle autou de moi (pêche). Pace je dis du bien d elle (béni). Pace qu elle fait patie de ma vie, et pend une pat impotante los de mes choix et décisions (pioité). Pace que je passe du temps avec elle et pas avec une aute (engagement & fidélité). Aujoud hui, les gens adhèent à ce qu ils voient, à ce qu ils essentent, à ce qu ils touchent. Ils ne se laissent plus impessionne pa les gands discous. Contaiement au N.T., les gens péfèent les petits comités et non les gands assemblements. Dans son ouvage «Une église pou aujoud hui», David Bown elève une statistique intéessante au sujet de la convesion. Il dit : «Il faut explique l Evangile à quelqu un en moyenne 5,9 fois avant la convesion» (Page 89) Le chiffe est amusant. Mais s il faut en moyenne 6 fois avant qu une pesonne se toune ves Dieu, cela signifie qu il faut : 1. Chemine avec les pesonnes et non se contente d annonce ponctuellement l Evangile, même si nous ne sommes qu un maillon de la chaîne. Dans Ph 1.13 Paul dit «qu il est devenu manifeste». Il y a donc une notion de temps. 2. Passe du temps avec nos amis afin qu ils aient l oppotunité de voi, d entende et de compende le message de la coix (patience et pesévéance). 3. Savoi éponde à leus questions à cause de l ignoance de l Evangile, et leu éponde de manièe appopiée (Col ; 1 Pi ). 4. Soigne la manièe dont nous palons (douceu et saveu, sel). 5. Avoi une vie qui coesponde à ce que nous sommes (identité en Chist), à ce que nous disons, pofessons, poclamons (authenticité, coélation ente paoles et actes). 41

14 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Note appatenance à Chist se voit de loin et patout ailleus En tant que pisonnie, Paul était limité dans son témoignage. Il ne pouvait plus visite les fèes et sœus. Il ne pouvait plus pêche dans les synagogues. Il ne pouvait plus voyage et s aête dans les villages pou annonce l Evangile. Mais Dieu le savait. Il ne lui demandait pas de poduie et d implante des églises à ce moment- là. Mais simplement d ête un témoin là où il se touvait. Là où Dieu pemettait qu il soit. Quand Paul était en pison, il témoignait en pison. Quand Paul était en voyage, il témoignait en voyage. Quand Paul était devant le gouveneu, il témoignait au gouveneu. Il saisissait les oppotunités qui se pésentaient à lui. C est ça ête dans la volonté de Dieu. Ce n est pas se pose des milliads de questions pou savoi si on est à sa place ou non. Ete dans la volonté de Dieu, c est mette sa Paole en patique. Ete témoin de Chist. Peu impotent le lieu ou les ciconstances. Note texte nous monte que même si son champ d action était limité, l impact de son témoignage était gand. Patout ailleus, il était devenu clai, limpide, manifeste que c était pou Chist qu il était dans les chaînes. Le ayonnement de sa foi avait fanchi les mus de la pison. La éputation de Paul était faite pa sa vie et ayonnait au delà du lieu où il se touvait. Ce sont pobablement les soldats qui ont fait le este du tavail. Je les imagine bien en tain de discute ente eux, patageant la vie de leu pisonnie exceptionnel. Ils n en avaient pobablement jamais enconté de semblable à Paul. Ils avaient sûement du mal à compende pouquoi cet homme était sous haute suveillance. Son innocence éclatait à leus yeux. Comment un homme si gentil, si doit, si doux, si pieux pouvait- il ête coupable devant la loi omaine? Des questions qui devaient alimente les convesations dans le pétoie et dépasse le cade cacéal, en atteignant les magistats, les gouveneus, les familles L apôte Paul avait fait pale autou de lui. Les gens qui l ont côtoyé ne sont pas estés indifféents. Vous seiez pobablement supis d entende ce que les gens disent autou de vous. Même si note appatenance à Chist se évèle pa les pesécutions que nous subissons, elle se taduit aussi pa note éputation. Les gens que nous côtoyons ne sont pas stupides. Ils nous obsevent et voient tès bien les incohéences de nos actes. D ailleus, ils ne tadent jamais à nous les faie emaque. Invesement, ils voient aussi les cohéences et cela les touche. Losque je tavaillais à Maseille, j avais un collègue qui piatait tous les logiciels qu il touvait. Un jou, j ai été obligé de faie appel à ses sevices pou dépanne mon odinateu pesonnel. Il est donc venu à la maison, et m a éinstallé le logiciel qui ne fonctionnait plus. Voyant que je n avais pas les CD d installation, il m a fait emaque que c était illégal de posséde ses logiciels. 42

15 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Les gens du monde ne nous atent pas quand nous ne sommes pas cohéents avec ce que nous disons. D ailleus ils sont en doit de le faie. Si nous confessons appateni à Chist, alos il faut que nos paoles et nos actes suivent. Les ciconstances que nous encontons ne font finalement que évéle ce que nous sommes et à qui nous appatenons. Ce sont des tests qui nous pemettent de nous évalue et de voi où nous en sommes vis- à- vis de Dieu et de note foi. Conclusion n 2 Je ne sais pas qu elle est vote éputation à vote tavail, dans vote voisinage, à l univesité, à vote club de spot ni quelles sont les souffances ou les situations que vous subissez à cause de Chist. Mais voilà, si Dieu pemet que nous les vivions, c est qu il souhaite les utilise pou Sa gloie. Nous pouvons donc ête confiants dans les pesécutions que nous subissons pace que : 1. Dieu est souveain su les ciconstances, 2. Dieu nous donnea la foce de nous en soti, 3. Dieu utilisea cette situation pou épande l Evangile, 4. Note témoignage n est pas vain 5. Note innocence va éclate aux yeux de ceux qui nous entouent 6. Note éputation dépassea le cade dans lequel nous sommes. Pou conclue, j aimeais juste elate les faits que Heiko Buklin (pasteu de Belin) nous a appotés los des conféences «Love You Wold» de Belin «Le gand- pèe de Heiko a passé plus de 20 ans en Asie. Il était missionnaie. Pendant ce séjou, il n a pas vu une seule convesion. Poutant, il était impliqué dans le village où il habitait, il témoignait de sa foi. Mais aucun ésultat! Quelques années apès le décès de son gand- pèe, Heiko est etouné dans ce village. A sa gande supise il a touvé une église de plus de 2000 membes. En discutant avec les esponsables, il s est apeçu que le témoignage de son gand- pèe avait été capital. Tous endaient un témoignage chaleueux de son gand- pèe losqu ils évoquaient le passé. Cet homme avait maqué les consciences pa son témoignage, pa sa vie et pa son amou du peuple. Le fuit de son tavail n était pas visible immédiatement, mais il a pesévéé. Le fuit est aivé apès sa mot. Il demeue dans le temps (Jn 15.16)» Bien aimés, les ésultats ne nous appatiennent pas. En evanche, ce que nous disons et faisons n est pas neute. Note appatenance à Chist doit ête claiement définie. Est- ce le cas ce matin? Avez- vous besoin de ecade cetains aspects de vote vie? De econsidée vote foi et vote témoignage? De confesse quelque chose? 43

16 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Intoduction N 3 Le édacteu de l aticle «10 ans de pièe pou le monde musulman», tié du magasine «Potes ouvetes», donne une conclusion tès intéessante. Pou le plaisi, je vais juste elie l aticle qui pécède la conclusion concenant l Indonésie. L Indonésie est le pays du monde qui compte le plus de musulmans, quelques 180 millions, mais on y touve également 20 millions de chétiens. En 1990, losque nous avons commencé note campagne de pièe, ce pays était un modèle de toléance eligieuse. Depuis los, des centaines d églises (locaux) ont été incendiées, de nombeux chétiens ont été molestés et une guee de eligion sanglante fait age en plusieus endoits. L aute aspect, c est qu en même temps beaucoup de musulmans deviennent chétiens. Cela paaît incoyable, mais des exemples nous en sont appotés de toutes les paties du pays. Ces musulmans ont été impessionnés pa des signes et des miacles, ainsi que pa la foi de chétiens qui péfèent péi sous les balles ou les machettes plutôt que de enie le nom de Jésus. Les pesécutions ont également amené un appofondissement de la foi et esseé les angs d une Eglise désespéément divisée. CONCLUSION : Nous avons beaucoup de aisons de emecie Dieu. Mais nous ne pouvons pas die pou autant que la bataille soit gagnée. Si une chose est CLAIRE, c est que la supeficialité a diminué. Les chétiens ont acquis beaucoup plus de couage et de foce pou live cette bataille. La tempête à l extéieu, la joie et le couage enouvelés à l intéieu. Un paadoxe que nous avons du mal à explique, mais qui est bien éel. C est un constat univesel, qui se véifie à chaque pesécution. C est aussi le constat de l apôte Paul dans l épîte aux Philippiens : Lectue de Philippiens «12 Je veux que vous le sachiez, fèes : ce qui m est aivé a plutôt contibué aux pogès de l Évangile. 13 En effet, dans tout le pétoie et patout ailleus, il est devenu manifeste que c est pou Chist que je suis dans les chaînes : 14 la plupat des fèes, confiants dans le Seigneu en aison de mes chaînes ont beaucoup plus de hadiesse pou annonce sans cainte la «paole de Dieu.» Plus les chétiens sont pesécutés, plus ils témoignent et sont fotifiés dans leu foi. Dans les messages pécédents, nous avons vu qu il était possible d avoi un egad difféent su les ciconstances. Que : 1. Nos pesécutions contibuaient aux pogès de l Evangile 44

17 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Nos pesécutions évélaient note appatenance à Chist 3. Nos pesécutions stimulent les autes à pale de Chist (v. 14) 14 la plupat des fèes, confiants dans le Seigneu en aison de mes chaînes ont beaucoup plus de hadiesse pou annonce sans cainte la paole de Dieu. Quels sont les facteus qui stimulent les chétiens à témoigne de leu foi? Qui poussent les chétiens à annonce sans cainte la Paole de Dieu? 1. Des aisons pou se taie la plupat des fèes Tout d abod, note texte ne dit pas qu il s agit de tous les fèes, mais de la plupat des fèes, la majoité, le plus gand nombe de fèes annonçait En effet, cetains devaient avoi peu et se taie en songeant aux epésailles que cela pouait leu coûte de pale de Jésus. En me pojetant dans une situation hypothétique, j ai touvé deux aisons humaines pou se taie : a) Il ne faut pas tente Dieu La pemièe aison seait de ne pas tente Dieu. Je calque cet agument su la éaction de Jésus losqu il fut tenté de se jete du haut du temple pou pouve qu il était Dieu. Matthieu «5 Le diable le tanspota dans la ville sainte, le plaça su le haut du temple 6 et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette- toi en bas, ca il est écit : Il donnea des odes à ses anges à ton sujet ; Et ils te poteont su les mains, de peu que ton pied ne heute conte une piee. 7 Jésus lui dit : D aute pat il est écit : Tu ne tenteas pas le Seigneu, ton Dieu» Jésus avait une mission pécise en venant su la tee. Ce n était pas de faie des exploits pou monte au diable qu il était plus fot que lui. Il n était pas descendu du ciel pou faie une démonstation de puissance. Mais pou monte aux hommes qu il était le fils de Dieu, le Messie de l A.T., pou monte l exemple, pou ête seviteu et souffi pou nous, pou accompli ce qui était écit de lui. Dans ce cas, la éaction de Jésus était justifiée. Mais je ne pense pas que l on puisse l utilise pou note situation. Ce n est pas «tente Dieu» que de lui faie confiance pou annonce sa paole. Autement dit, je ne peux pas invoque cet agument pou me soustaie à l annonce de l Evangile. b) Les actes suffisent La deuxième aison seait de me cache deièe mes œuves et actes. Me contente de faie le bien autou de moi, mais sutout de ne ien die à pesonne, de peu d ête pis à patie et de devoi subi les conséquences de ma foi. Cela me semble assez éaliste. 45

18 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Mais est- ce une bonne excuse? Est- ce suffisant pou justifie le mutisme? Je cains que non. La semaine denièe nous avons vu que Dieu nous avait donné deux éléments pou ête ses ambassadeus. 1. Le SERVICE de la éconciliation, qui se taduit concètement pa nos œuves de justice, nos actes de bienfaisance, note hospitalité, note libéalité, note compassion pou les gens qui ne connaissent pas Dieu 2. La PAROLE de la éconciliation, qui se taduit pa des mots, des explications claies de ce que nous sommes, de ce que nous coyons, de ce que nous vivons. Ce sont nos mots qui amènent les gens à la compéhension de l Evangile et le Saint- Espit qui convainc les cœus. Le ôle de la paole est donc capital. Lisons ensemble 1 Cointhiens 1.18 : 1 Cointhiens 1.18 «Ca la paole de la coix est folie pou ceux qui péissent ; mais pou nous qui sommes sauvés, elle est puissance de Dieu.» QUESTION : Pensez- vous que ce veset est toujous valable aujoud hui? Bien sû. La paole de la coix est donc toujous une folie pou les hommes. Les 20 siècles qui nous sépaent de ce texte n ont ien changé à cette caactéistique. Alos inutile d en pale. Si elle n est valable que pou nous, et déange autant les autes, alos palons- en seulement le dimanche matin ou dans les cellules de vie! Cetains sont convaincus de cette méthode. Ils ne palent pas, ils agissent et les gens obsevent. Nous avons vu qu il était impotant que paoles et actes soient en phase pou ête cédibles dans note témoignage. Mais les actes seuls ne suffisent pas! 1 Cointhiens 1.21 «Ca puisque le monde, avec sa sagesse, n a pas connu Dieu dans la sagesse de Dieu, il a plu à Dieu de sauve les coyants pa la folie de la pédication.» QUESTIONS : Pa quel moyen Dieu a- t- il choisi de sauve les coyants? Pa la pédication. Pensez- vous que la pédication (le fait de pale) soit essentielle pou amene quelqu un à la connaissance de Chist? Je n ai pas besoin de faie un sondage pou pouve que tous ceux qui confessent Chist ont déjà entendu pale de lui? Cela signifie donc qu une pesonne vous a palé de Jésus. Avez- vous fait confiance à Dieu immédiatement? Je ne pense pas. Il a fallu un cetain temps avant que vous puissiez le faie. Nomal. On ne peut pas choisi de faie confiance et d aime une pesonne sans la connaîte! C est impossible ou bien cela este supeficiel. O la elation que Chist veut établi avec nous est une elation pofonde, une elation d amou basée su la confiance. Une elation qui due dans le temps, jusque dans l étenité. Avant d aime et de faie confiance à ma futue femme, il a fallu que je passe du temps avec elle. Que j appenne à la connaîte, que je puisse voi la cohéence ente ses paoles et ses actes. Le fait de la voi était une pemièe attiance, mais elle était insuffisante pou que je puisse lui faie confiance et sutout que je désie m engage pou la vie avec elle. C est la même chose pou nos amis incoyants. Le fait de nous voi vive dans la joie, la paix et l amou est une pemièe attiance, mais elle est insuffisante pou qu ils aiment et fassent confiance à Jésus. 46

19 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens Ils ont besoin de temps pou appende à le connaîte. Un des moyens est de les mette en contact avec la paole de Dieu. C est ce que nous faisons actuellement au FEU ou dans les tinômes. Nous lisons l Evangile de Jean pou découvi qui est Jésus, et nous essayons de savoi ce qu Il attend de nous. C est simple et, il me semble, à la potée de tous. Pou aime quelqu un, il faut le connaîte. La paole, les mots sont donc nécessaies. Ceci monte que les deux aisons avancées pou se taie (le fait de tente Dieu et le mutisme) ne sont pas suffisantes pou nous soustaie à l annonce de l Evangile. Alos quels sont les facteus qui ont poussé les autes fèes à annonce la paole de Dieu avec hadiesse? Repenons note texte et tions- en la substance. 2. Des aisons pou pale La plupat des fèes confiants dans le Seigneu en aison de mes chaînes Littéalement il est dit : «et la plupat des fèes dans le Seigneu, encouagés pa mes liens, ont plus d assuance pou annonce sans cainte la paole.» Nous etouvons l expession «fèes dans le Seigneu» qui signifie fèes en la foi, fèes en Chist, et non des compatiotes Juifs ou Romains, selon la cate que l apôte Paul voulait tende. encouagés pa mes liens Les fèes chétiens étaient encouagés, stimulés à cause des liens de l apôte Paul. Un véitable paadoxe étant donné les ciconstances. Comment peut- on ête encouagé et stimulé pou témoigne de note foi pa un fèe qui est enfemé ente quate mus et enchaîné à un soldat 24h/ 24? a) L empisonnement de Paul évélait leu libeté La pemièe aison qui semble découle du texte, c est que l empisonnement de Paul évélait la libeté des fèes qui avaient connaissance de sa situation. S il était devenu manifeste pou les autoités (pétoie et patout ailleus) que Paul était empisonné pou Chist, inutile de die que les chétiens le savaient aussi. Les nouvelles vont souvent plus vite qu on ne l imagine dans l église. J ai annoncé mon maiage à tois pesonnes dans mon entouage. Quelques jous plus tad je ecevais un e- mail d une amie en vacances aux Etats- Unis me demandant si l infomation était exacte! J ai été supis de voi comment la nouvelle avait fanchi si apidement l océan. Cetes, à l époque de Paul il n y avait pas encoe Intenet, mais il y avait le bouche à oeille. Une technique tès efficace quand il s agit de tansmette un message. Les fèes étaient donc cetainement au couant de ce qui se passait dans la pison et aux alentous. Voyant le ayonnement de l apôte et les ésultats de son incacéation, pa les dies des autoités, les fèes ont éalisé le 47

20 Un egad difféent su les ciconstances Philippiens pivilège de leu libeté. Le pivilège de pouvoi témoigne en toute libeté. Il me semble que la meilleue façon d appécie quelque chose est d en pede le bénéfice pou un temps. Je ne éalise jamais autant le pivilège d avoi des jambes que losque je passe du temps avec un ami qui est su un fauteuil oulant, et qui, lui, est heueux de sa condition! La plupat des fèes ont été encouagés pace qu ils éalisaient le pivilège de leu libeté. Chose qui leu était difficile de éalise avant, pace qu ils baignaient dans une atmosphèe paisible. La paix était une bénédiction pou eux. Elle leu pemettait de se éuni libement, d avoi un culte collectif sans se cache, de vive leu foi sans top de containtes Le eves de la médaille est que tès souvent la paix et le confot «légitime» entaînent un endomissement de la foi. On n a plus besoin de pie quand on a tout ce qu il faut (matéiellement). On n a plus besoin de lutte quand on est accepté La paix joue le ôle d un anesthésiant pogessif. Quand on l injecte dans le sang on se sent bien, de mieux en mieux, de plus en plus libe et on finit pa s endomi sans s en apecevoi. Mes amis, j espèe que vous ne vous êtes pas laissé anesthésie pa le climat de paix elative qui ègne en Fance. Pa la facilité d acquéi des biens matéiels. Si l empisonnement des autes ne nous fait ien, ne nous touche pas, ne nous fait plus éagi, c est que nous avons contacté le vius. C est que nous sommes atteints de la «léthagiose spiituelle». Si c est le cas, je vous encouage à faie une cue de éveil au cente de «bibliothéapie»! Ou encoe de voyage et d alle dans un pays où ègne la pesécution pou éalise le pivilège de note libeté. b) Le zèle de Paul en pison les encouageait La deuxième aison qui a encouagé et donné confiance aux fèes était pobablement due au zèle de l apôte. Appende pa la bouche d étanges qu un pisonnie lié 24h/ 24 à un gade aive à popage l Evangile avec un zèle extaodinaie est une véitable souce de motivation. Pesonnellement, quand je vois le zèle d un fèe ou d une sœu pou Dieu, cela m encouage pofondément. Cela me motive à faie la même chose. Pace que je vois la joie que pocuent le témoignage et le ésultat d une vie centée su Chist. Ce n est pas pou nous que nous témoignons. C est pou Chist. C est pace que nous voulons que les gens connaissent la même joie que nous. Si nous sommes tistes à l idée d appateni à Chist, il est évident que nous témoigneons pa devoi et non plus pa amou. O, l amou du Chist doit nous pousse, nous motive à alle ves les autes, à patage la joie de lui appateni, la joie de passe l étenité dans sa pésence. 2 Cointhiens «14 Ca l amou du Chist nous éteint (pousse), nous qui avons discené ceci : un seul est mot pou tous, donc tous sont 48

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7

2. De la Grâce à l action de Grâces Ph 1.3-7 De la Gâce à l action de Gâces Philippiens 1.3-7 2. De la Gâce à l action de Gâces Ph 1.3-7 Intoduction Cette semaine, j ai eu l occasion de emecie Dieu pou avoi pu appécie sa gâce en action. En fait,

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite

Po ur d o nne r un é lan à vo tre re traite Po u d o nne un é lan à vo te e taite ez a p é P aite t e e vot joud'hui dès au E N EN T TR RE E N NOOUUSS,, CC EESSTT FFAA CC I I LL EE DD EE SS EE O M M PP RR EE NN DDRRE E CC O Toutes les gaanties de

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM.

CIRCULAIRE N 02/04. Elle précise les méthodes de valorisation des titres de capital et des titres de créances contenus dans les actifs de l OPCVM. Rabat, le 02 juillet 2004 CIRCULIRE N 02/04 RELTIVE UX CONDITIONS D ÉVLUTION DES VLEURS PPORTÉES À UN ORGNISME DE PLCEMENT COLLECTIF EN VLEURS MOBILIÈRES OU DÉTENUES PR LUI La pésente ciculaie vient en

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Guide de l acheteur de logiciel de Paie

Guide de l acheteur de logiciel de Paie Note pespicacité Pivilégie les essouces humaines Guide de l acheteu de logiciel de Paie Table des matièes Intoduction Tendances écentes de Paie L automation de Paie avec libe-sevice pou employés Analyse

Plus en détail

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse

Permis de feu. Travail par point chaud. r Soudage r Brasage. r Découpage r Tronçonnage. r Meulage r Autres. r Poste à souder r Tronçonneuse Pemis de feu Tavail pa point chaud Patage vote engagement Ce document doit ête établi avant tout tavail pa point chaud (soudage, découpage, meulage, ) afin de péveni les isques d incendie et d explosion

Plus en détail

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet

E G A E E M. e v i t e. i t. Guide méthodologique à destination des chefs cuisiniers, des intendants, des acheteurs, de toute personne ayant un projet E G A L L I P S A E G R I e l A e T i N u E M Red I e v i t AL collec e n e n o i t a stau Guide méthodologique à destination des chefs cuisinies des intendants des acheteus de toute pesonne ayant un pojet

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

BoxInternet :choisir le bon forfait

BoxInternet :choisir le bon forfait Au-delà En Tout Chez En D Aute Ce BoxIntenet :choisi le bon fofait Lesoffes «tiple play se» démocatisent gâce aux boîties d opéateus délivant l accès à Intenet dans tout le foye avec des communications

Plus en détail

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN

( Codes : voir verso du feuillet 3 ) SPECIMEN Aide demandeu d emploi Pojet pesonnalisé d accès à l emploi Pesciption de Pô emploi RFPE AREF CRP - CTP ou d un patenaie de Pô emploi Pécisez : N d AIS Concene de naissance Pénom Né(e) Inscit(e) depuis

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS

SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS SYSTÈME D ALARME ET PRODUITS TRANSMETTEURS NOTICE D UTILISATION Vous venez d acquéi un système de sécuité DAITEM adapté à vos besoins de potection et nous vous en emecions. Quelques pécautions L'installation

Plus en détail

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209

Principes du traitement pharmacologique Dix-sept considérations dans le choix du traitement pharmacologique du TDAH 209 Chapite 7: TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DU TDAH Pincipes du taitement phamacologique Dix-sept considéations dans le choix du taitement phamacologique du TDAH 209 1. Âge et vaiations individuelles 2. Duée

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2

SOMMAIRE B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B MODULE B GESTION DU PERSONNEL SOMMAIRE B MODULE B GESTION DU PERSONNEL... 1 B.1 CADRE REGLEMENTAIRE... 2 B.1.1 RAPPEL DES TEXTES DE REFERENCE... 2 B.1.2 ORGANISMES SOCIAUX... 2 B.1.3 ORGANISMES DE CONTROLE...

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006

Pour obtenir le grade de. Arrêté ministériel : 7 août 2006 THÈSE Pou obteni le gade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE GRENOBLE Spécialité : Infomatique Aêté ministéiel : 7 août 2006 Pésentée pa Luc Michel Thèse diigée pa Fédéic Pétot et encadée pa Nicolas Founel pépaée

Plus en détail

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES

VALORISATION D INVESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES CLUB FINANCE ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE 03 ALORISATION D INESTISSEMENTS ET D ACTIONS PAR OPTIONS REELLES LES ETUDES DU CLUB N 98 DECEMBRE

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2004-2005 Devoi n 6 CONVERSION DE PUISSANCE Une alimentation de d odinateu de bueau est assez paticulièe, elle doit founi des tensions de +5, +12, 5 et 12 volts avec une puissance moyenne de quelques

Plus en détail

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010

tudes & documents ÉCONOMIE ET ÉVALUATION L assurance habitation dans les départements d Outre Mer n 24 Juin 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 24 Juin 2010 É tudes & documents L assuance habitation dans les dépatements d Oute Me RISQUES ÉCONOMIE ET ÉVALUATION Sevice de l économie, de l évaluation

Plus en détail

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh

Rencontrez votre filleul... au Bangladesh Rencontez vote filleul... au Bangladesh Vote guide de visite Afin d oganise au mieux vote visite et de péveni l équipe locale ainsi que vote filleul de vote aivée, Contactez-nous 2 mois avant il est impotant

Plus en détail

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org.

D'CLICS CONSO. ayez les bons réflexes! Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteur de votre consommation! www.crij.org. n 26 2013/2014 Jounal du Cente Régional d Infomation Jeunesse Midi-Pyénées D'CLICS CONSO ayez les bons éflexes! d o s s i e Logement, téléphonie, mobilité, budget : soyez acteu de vote consommation! www.cij.og

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.retronaut.com/2013/01/rotor-rides/ Dans un manège tel que celui monté su la figue, quelle est la péiode de otation maximale que doit aoi le manège pou que les pesonnes ne glissent pas es le bas de la paoi si le coefficient de fiction ente

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables ATRACOM-Centafique Manuel de Pocédues Administatives Financies et Comptables G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE SOMMAIRE G MODULE G GESTION DE LA TRESORERIE... 1 G.1 COMPOSANTES DE LA TRESORERIE... 2

Plus en détail

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES

GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES GESTION DES RELATIONS HUMAINES ET COMPÉTENCES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion des elations humaines et des compétences? Photocopiez

Plus en détail

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables

SOMMAIRE. ATRACOM-Centrafrique Manuel de Procédures Administratives Financiers et Comptables E MODULE E GESTION DES BIENS SOMMAIRE E MODULE E GESTION DES BIENS... 1 E.1 DEFINITIONS... 2 E.2 PRINCIPES DE GESTION... 3 E.2.1 OBJECTIFS POURSUIVIS... 3 E.2.2 DESTINATION FINALE DES BIENS MIS A DISPOSITION...

Plus en détail

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL

LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE DE GROS ET DE DÉTAIL Assemblée annuelle de la SSC, juin 2003 Recueil de la Section des méthodes d enquête LA CONVERSION DE DONNÉES HISTORIQUES SELON UN NOUVEAU SYSTÈME DE CLASSIFICATION POUR L ENQUÊTE MENSUELLE SUR LE COMMERCE

Plus en détail

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012

Gérard Debionne dimanche 20 mai 2012. Quasar 95. La Mesure de G. Présentation : 18 mai 2012 Géad Debionne dimanche 0 mai 01 Quasa 95 La Mesue de G Pésentation : 18 mai 01 La mécanique céleste pemet de calcule les mouvements des planètes autou d une étoile en unités elatives. Pou avoi des valeus

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

DiaDent Group International

DiaDent Group International www.diagun.co.k DiaDent Goup Intenational Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée Copyight 2010 DiaDent Goup Intenational www.diadent.com Dispositif de compactage sans fil à chaleu intégée w

Plus en détail

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing

Gestion dynamique de contexte pour l informatique diffuse * Dynamic context management for pervasive computing Gestion dynamique de pou l infomatique diffuse * Dynamic context management fo pevasive computing Jéôme Euzenat 1 Jéôme Pieson 2 Fano Rampaany 2 1 INRIA Rhône-Alpes 2 Fance Telecom R&D Jeome.Euzenat@inialpes.f,

Plus en détail

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs

Informations Techniques A7 A141. Roulements à Billes à Gorge Profonde. Roulements à Billes à Contact Oblique. Roulements à Billes Auto-Aligneurs ROULEMENTS Pages Infomations Techniques A7 A141 Infos Tech. Roulements à Billes à Goge Pofonde B4 B45 Roulements à Billes à Contact Oblique Roulements à Billes Auto-Aligneus Roulements à Rouleaux Cylindiques

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement

Modélisation des actions mécaniques Statique des solides indéformables Puissance et rendement Modélisation des actions mécaniques, statique des solides indéfomables, puissance et endement Les actions mécaniques. Définition On appelle action mécanique toute cause susceptible de : 4modifie le mouvement

Plus en détail

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique

Les déterminants de la diffusion d Internet en Afrique Les déteminants de la diffusion d Intenet en Afique pa Benad Conte Maîte de Conféences, Cente d économie du développement Univesité Montesquieu-Bodeaux IV - Fance 6µWYQµ Les pogès apides des technologies

Plus en détail

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties

Roulements à rotule sur deux rangées de rouleaux en deux parties Roulements à otule su deux angées de ouleaux en deux paties Réduction des coûts gâce au changement apide du oulement difficilement accessible Contenu Changement apide du oulement 2 Réduction des coûts

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution

Microfondements du canal étroit du crédit bancaire : le motif de précaution Micofondements du canal étoit du cédit bancaie : le motif de pécaution Modèle de compotement d une banque confontée à un isque de liquidité et à une offe de financement extene impafaitement élastique Julio

Plus en détail

CONSTANTES DIELECTRIQUES

CONSTANTES DIELECTRIQUES 9 E7 CONTANTE DIELECTRIQUE I. INTRODUCTION Dans cette expéience, nous étuieons es conensateus et nous éiveons les popiétés e iélectiques tels que l'ai et le plexiglas. II. THEORIE A) Conensateus et iélectiques

Plus en détail

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver)

DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Réservé aux particuliers) Exemplaire Client (à conserver) GE Money Bank DEMANDE D OUVERTURE D UN COMPTE EPARGNE REMUNERE (Résevé aux paticulies) Exemplaie Client (à conseve) Vote Conseille Cachet du Conseille Le (date de l offe) O l'offe. N de poposition : N

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fuit d un long tavail appouvé pa le juy de soutenance et mis à disposition de l ensemble de la communauté univesitaie élagie. Il est soumis à la popiété intellectuelle

Plus en détail

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014

MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 75011 PARIS 28/03/2014 MAISON DE L ARSLA 75 AVENUE DE LA REPUBLIQUE 7511 PARIS 28/3/214 D BUDGET PREVISIONNEL 214 Le budget pévisionnel 214, d un ontant de 1 8 en dépenses et en ecettes, epend, hos éléents exceptionnels, les

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010

www.tapisdumonde.ca Cahier spécial 2866 ch. Saint-Louis 418 650-6996 (angle route de l Église) vitroplus.com www.weblocal.ca/vitroplus 21 janvier 2010 3230575 Aveni chagé d espoi Épagnée pa la cise qui a ébanlé l économie mondiale en 2009, la égion de Québec/Chaudièe-Appalaches peut entevoi avec optimisme l année 2010 qui s annonce pometteuse à plus

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite

MISSION INSTRUCTIONS : LIVRAISON DEMANDÉE LE A H SPECIMEN. Reproduction Interdite Valide en cochant la case intéessée A défaut de convention écite ente les paties au contat de tanspot ou de déclaation de valeu spécifiée pa le donneu d ode, la esponsabilité du tanspoteu, en cas de pete

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE

MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE MODE D EMPLOI ENFANT MINEUR MONFINANCIER LIBERTE VIE Pou établi vote contat MonFinancie Libeté Vie pou un enfant mineu, nous vous emecions de bien vouloi éuni les éléments suivants : Le bulletin de sousciption

Plus en détail

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence

Mémoire de DEA. Modélisation opérationnelle des domaines de référence Mémoie e DEA Ecole octoale IAEM Loaine / DEA Infomatique e Loaine Univesité Heni Poincaé, Nancy 1 LORIA Moélisation opéationnelle es omaines e éféence soutenu le Mai 22 juin 2004 pa Alexane Denis membes

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs

Moments partiels crédibilistes et application à l évaluation de la performance de fonds spéculatifs Moments patiels cédibilistes et application à l évaluation de la pefomance de fonds spéculatifs Alfed MBAIRADJIM M. 1 & Jules SADEFO K. 2 & Michel TERRAZA 3 1 LAMETA- Univesité Montpellie 1 et moussa alf@yahoo.f

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94)

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. côté château SUCY-EN-BRIE (94) Epagne immobilièe Nue-popiété immobilie neuf côté château SUCY-EN-BRIE (94) : Rue du Moutie, cente-ville piétonnie À l'entée du château de Sucy Façade du château Un cente-ville pésevé à 17 km de Pais Sucy-en-Bieaffimesonauthenticitépaunpatimoine

Plus en détail

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité

Guide 2005 GESTION. des solutions partenaires logiciels. IBM Software. commerciale (CRM) comptable et financière logistique marketing de la qualité IBM Softwae Guide 2005 des solutions patenaies logiciels GESTION commeciale (CRM) comptable et financièe logistique maketing de la qualité des elations humaines et compétences documentaie (GED) des appels,

Plus en détail

Roulements à billes et à rouleaux

Roulements à billes et à rouleaux Fo New Technology Netwok R copoation Roulements à billes et à ouleaux CAT. NO. 222-VIII/F Manuel technique A- Roulements à billes à goges pofondes B- Roulements miniatues B- 1 Roulements à billes à contact

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac

Dossier Partenaires. Contact : Anne-Laurence Loubigniac www.voyagesimaginaies.f Dossie Patenaies Contact : Anne-Lauence Loubigniac AGENCE DE VOYAGES IMAGINAIRES/ Cie Philippe Ca 2 oute du Beau Soleil, l Estaque // 13016 Maseille Tél : + 33 (0) 4 91 51 23 37

Plus en détail

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications

Analyse et Conception d une Nouvelle Structure de Coupleur Squared-Coax-to-Microstrip pour des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Communication Science & technologie N 9. Janvie 2011 COST Analyse et Conception d une Nouvelle Stuctue de Coupleu Squaed-Coax-to-Micostip pou des Applications Hautes Puissances en Télécommunications Naseddine

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Quelques éléments d écologie utiles au forestier

Quelques éléments d écologie utiles au forestier BTSA Gestion Foestièe Module D41 V.1.1. Avil 1997 Quelques éléments d écologie utiles au foestie Paysage vosgien : un exemple d écocomplexe divesifié. Sylvain Gaudin CFPPA/CFAA de Châteaufaine E 10 ue

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

LE LOGEMENT AU NUNAVIK

LE LOGEMENT AU NUNAVIK SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC LE LOGEMENT AU NUNAVIK DOCUMENT D INFORMATION WWW.HABITATION.GOUV.QC.CA Coodination du contenu et édaction Diection des affaies integouvenementales et autochtones Coodination

Plus en détail

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique

Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Département d électronique Univ. Béjaia, Faculté de la Technologie, Dépatement d électonique L INTELLIGENCE ARTIFICIELLE APPLIQUEE AUX TELECOMMUNICATIONS Thème : Intelligence économique et télécommunication Poposé pa : D A/. KHIREDDINE

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique.

I. Présentation de l'atelier. Lecture de l'engagement pédagogique. IMEP. Cous : Méthodologie spécialisée pou l enseignement de la fomation musicale (MD1& MD2 FM, AESI 1&2 option FM, AESI3, AESS FM). ATELIER CHANSON Année 2011-2012. Michel Jaspa. Séance 1 (4/10/11) I.

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE)

GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) GESTION DE LA SAUVEGARDE DES DONNÉES (SÉCURITÉ ET STOCKAGE) SAUVEGARDE DES DONNÉES DEMANDE D INFORMATION Vous souhaitez ecevoi de l infomation elative aux solutions de la thématique Gestion de la sauvegade

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Dépatement Mico-électonique et télécommunications Pemièe année 004/005 PHYSIQUE DES SEMI-CONDUCTEURS Rouge Violet Infa-Rouge Visible Ulta-Violet Cd x Hg 1-x Te InSb Ge Si GaAs CdSe AlAs CdS GaP SiC GaN

Plus en détail