La dépendance de nos parents âgés, quel accompagnement? Ressources

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La dépendance de nos parents âgés, quel accompagnement? Ressources"

Transcription

1 La dépendance de nos parents âgés, quel accompagnement? Ressources Sommaire Associations : pages 2 et 3 Structures : pages 4 et 5 Du temps pour nos proches : page 6 Revue de presse : pages 7 à 9 Bibliographie-Filmographie-Lexique : page 10 UDAF du Val-de-Marne - 3, avenue Charles de Gaulle Boissy-Saint-Léger cdx Tél :

2 Actions de prévention : la cohabitation des générations Ensemble2générations En s'occupant de rapprocher seniors et étudiants, la structure souhaite : - Participer au développement de relations enrichissantes entre deux générations d'âge. - Augmenter la sécurité des personnes âgées. - Contribuer à leur maintien à domicile le plus longtemps possible, leur évitant une trop grande solitude. - Faciliter l'accès à un logement pour les étudiants dans de bonnes conditions financières, en offrant une alternative nouvelle et solidaire à la pénurie de logements estudiantins. - Rassurer les familles des jeunes étudiants de les savoir également entourés et en sécurité. Discrétion, respect, convivialité, attention mutuelle, savoir-vivre, civisme, solidarité seront les rapports clés d'une relation harmonieuse entre l'étudiant et le senior. Contact : / / / 16 rue Raymond Poincaré, Viroflay Le PariSolidaire Une idée simple: - Mettre en relation des jeunes à la recherche d'un logement et des seniors désireux, de compagnie, de partage des tâches de la vie quotidienne ou d'un complément de revenus Le PariSolidaire s engage dans une démarche individualisée. Pour les seniors, l'association : - Définit leurs attentes (présence conviviale, veille passive, partage des tâches ou complément de revenus). - Vérifie les conditions d'hébergement : aménagement, confort, surface - Identifie au mieux la personnalité du jeune "idéal" pour le senior. - Fournit les documents permettant d'établir le dossier : charte, convention Pour les jeunes, l'association : - Prend connaissance de la personnalité de chacun, de ses attentes et ses impératifs. - Enregistre leur demande : chambre contre présence, compagnie, partage des tâches quotidiennes avec ou sans participation financière. - Vérifie leur condition : étudiant, jeune travailleur ou en recherche d'emploi. - Enregistre précisément l'aide que chaque jeune est prêt à offrir. Contact : / / / 15, rue de Senlis Paris 2

3 Des associations pour le soutien à domicile ADMR : L association du service à domicile Fédération Val-de-Marne 17 bis, rue du 14 juillet - BP Alfortville Cedex Tél : / Fax : Jamais seul! FILIEN téléassistance : Filien est un système de téléassistance proposé par l ADMR qui permet, grâce à un simple médaillon ou bracelet montre, d être relié 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Pas besoin de décrocher le téléphone, une pression sur le médaillon et un professionnel est à votre écoute, prêt à réagir. Il décide avec vous s il faut appeler le médecin, un membre de votre famille, un voisin, ou un service d urgence. Vous vous abonnez pour le temps que vous souhaitez : pour une durée indéterminée, ou juste pour les vacances de vos proches, le temps d une convalescence Dans certains cas, le service peut être pris en charge dans le cadre de l APA (Allocation Personnalisée Autonomie). Des subventions locales, une aide de votre mutuelle ou de votre caisse de retraite sont également possible. Maintien à domicile des personnes âgées : Les actes essentiels de la vie : ménage, entretien du linge, préparation des repas, courses, aide à la toilette sont assurés par des professionnels qualifiés. L ADMR est une association agréée. Sa démarche qualité vous garantit le meilleur des services. Nos auxiliaires de vie ont aussi pour mission de préserver l autonomie de la personne le plus longtemps possible et donc de ne pas se substituer à elle pour les tâches qu elle peut effecteur elle-même. Ces tâches sont toujours accomplies dans le respect de la personne avec laquelle nos professionnels développent une relation sociale forte. Ils la soutiennent psychologiquement et favorisent ses liens avec son entourage afin qu'elle ne soit pas isolée. Ces prestations peuvent être financées par l'apa dans le cadre d un «plan d aide». Si l'apa ne peut être obtenue, d'autres financements sont possibles par les caisses de retraite. Quoi qu'il en soit, 50% des sommes payées par les personnes sont directement déductibles des impôts. Le GIN, la garde itinérante de nuit : L ADMR propose un service de garde de nuit, 7 nuits sur 7 entre 19h et 8h du matin. Nos professionnels interviennent de manière occasionnelle ou régulière en fonction des besoins de chaque personne. Ce service peut être sollicité après une hospitalisation, pour accompagner votre retour à domicile en toute sécurité, ou par exemple, en complémentarité d une aide de jour. Nos prestations sont d une durée d 1/2 heure pour une aide au coucher/ au lever, une aide à la toilette, et pour donner le repas du soir ou le petit-déjeuner. Ce service peut être préconisé et pris en charge dans le cadre d un plan d aide en faveur d une personne bénéficiaire de l APA. Aide aux personnes handicapées : L ADMR propose l intervention à domicile de professionnels - des auxiliaires de vie sociale dont le métier est à la fois d aider les personnes à retrouver une plus grande autonomie tout en leur assurant de bonnes conditions de vie et de sécurité en fonction de leur handicap. L intervention est centrée en priorité sur la personne elle-même qu ils aident pour le lever, le coucher, la toilette, pour s habiller, installer un appareillage. Ils interviennent pour la préparation et la prise des repas. Enfin, ils apportent une aide pour toutes les tâches ménagères : courses, entretien du linge et parfois donnent même un petit coup de pouce pour la décoration intérieure! Différentes allocations peuvent être versées aux personnes handicapées : l Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) ou la prestation de compensation, la Majoration pour tierce personne (MTP). Elles peuvent par ailleurs faire appel à des services d auxiliaires de vie subventionnés par l Etat. Dans de nombreux cas, la personne handicapée peut également être exonérée des charges patronales et bénéficier de réductions d impôts 3

4 Les Centres Locaux d Information et de Coordination Qu est-ce qu un CLIC? Un guichet d accueil, d information et de coordination structure de proximité, pour les retraités, les personnes âgées et leur entourage, pour les professionnels de la gérontologie et du maintien à domicile. Des professionnels à votre écoute un chargé d'accueil, un coordonnateur, des professionnels sociaux, médico-sociaux ou de santé en lien avec les acteurs de la gérontologie. Très souvent, c est aussi : Un observatoire de la vieillesse et des problématiques liées à la dépendance, Un animateur du territoire (actions de prévention, conférences, groupes de parole, forums ). Lieu d'information et d'échange, le CLIC travaille à la coordination des actions médicosociales en direction des personnes âgées pour : - faciliter l'accès aux droits et aux services appropriés - accompagner les projets de vie des personnes - promouvoir des actions de prévention et de soutien destinées aux familles et aux proches (groupes d'échange, ateliers-débats, ) - favoriser l'articulation des interventions sanitaires, sociales et médico-sociales - créer et animer un réseau local de professionnels intervenant dans le champ gérontologique, afin de favoriser le partage d informations et un travail en partenariat. Les Centres locaux d'information et de coordination du Val-de-Marne (CLIC) ont pour mission de mettre en relation les partenaires et acteurs de terrain (professionnels, institutions, collectivités locales, associations, bénévoles et représentants des usagers) chargés de l action sociale et médico-sociale en faveur des personnes âgées sur un territoire donné. L animation et le développement de ce réseau contribuent à apporter une réponse de proximité coordonnée visant au mieux vivre des personnes concernées dans leur environnement. Le public concerné : Les personnes âgées de 60 ans et plus, leurs familles et entourages qui habitent sur les communes désignées, Les professionnels de l'action gérontologique du secteur géographique. Les actions en direction des personnes : Informer la population, Accueillir les personnes concernées et leurs familles, Faciliter l accès aux services appropriés, Synthétiser les avis et coordonner les interventions, Accompagner les situations complexes, Proposer une aide aux aidants. 4

5 Les CLIC dans le Val-de-Marne CLIC 1 : Villes : Fontenay, Saint-Mandé, Vincennes CLIC 2 : 2, rue du 2 décembre 1870 à Bry-sur-Marne / / / Villes : Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Nogent-sur-Marne, Le Perreux-sur-Marne CLIC 3 : 48, rue Henri Barbusse à Limeil-Brévannes / / Villes : Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Périgny, Santeny, Valenton, Villecresnes, Villeneuve-Saint-Georges CLIC 4 : 28 avenue de Verdun à CRETEIL / / / Villes : Alfortville, Bonneuil-sur-Marne, Créteil, Joinville-le-Pont, Saint-Maur-des-Fossés CLIC 5 : inactif Villes : Charenton, Maisons-Alfort, Saint-Maurice CLIC 6 : Chevilly-Larue / Plateforme des services / Villes : Ablon, Chevilly-Larue, Choisy, Orly, Rungis, Thiais, Villeneuve-le-Roi CLIC 7 : , rue Julian Grimaud à Vitry-sur-Seine / / / Villes : Arcueil, Cachan, Gentilly, Ivry-sur-Seine, Kremlin-Bicêtre, Villejuif, Vitry-sur-Seine CLIC 8 : inactif Villes : Boissy-Saint-Léger, Chennevières, La Queue 5 en Brie, Le Plessis-Trévise, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Sucy-en-Brie, Villiers-sur-Marne

6 Du temps pour s occuper de nos proches Le congé d accompagnement d une personne en fin de vie Lorsqu un ascendant ou un descendant ou une personne partageant son domicile fait l objet de soins palliatifs, un fonctionnaire en activité, titulaire ou non titulaire, peut demander à bénéficier d un congé d accompagnement d une personne en fin de vie. Modalités Le congé, non rémunéré, est accordé pour une durée maximale de trois mois, sur demande écrite du fonctionnaire. La demande doit être adressée à l administration au moins 15 jours avant le début du congé. Elle doit être accompagnée d un certificat médical attestant que la personne accompagnée fait l objet de soins palliatifs. En cas d urgence absolue constatée par écrit par le médecin qui établit le certificat médical, le congé débute sans délai, à la date de réception par l administration de la demande de l agent. Le congé d accompagnement d une personne en fin de vie prend fin soit à l expiration de la période de trois mois, soit dans les trois jours qui suivent le décès de la personne accompagnée, soit à une date antérieure. Situation administrative La durée de ce congé est assimilée à une période de service effectif et ne peut être imputée sur la durée du congé annuel. La période de congé est aussi prise en compte dans la constitution du droit à pension et dans la liquidation de celle-ci sous réserve que le fonctionnaire s acquitte de ses cotisations pour pension à l issue de son congé. Le congé de solidarité familiale (à ne pas confondre avec le congé de soutien familial) reprend des dispositions semblables en direction des salariés du secteur privé. Source : Le courrier du retraité, avril-mai 2008, n 144 Le congé de soutien familial Les modalités pour prendre un congé de soutien familial destiné à s occuper d un parent dépendant, âgé ou handicapé, sont fixées dans un décret publié au Journal officiel du vendredi 20 avril Non rémunéré, ce congé est d une durée de 3 mois, renouvelable dans la limite d un an sur l ensemble de la carrière. Le congé ne peut pas être refusé par l employeur si les salariés justifient de deux ans d ancienneté dans l entreprise. Les salariés doivent adresser à leur employeur une lettre recommandée avec accusé de réception au moins deux mois avant le début du congé, ou lui remettre en main propre une lettre contre décharge, l informant de leur volonté de suspendre leur contrat de travail et de la date de leur départ en congé. Les demandeurs doivent prouver leur lien de parenté avec la personne aidée et apporter la preuve de sa dépendance (décision d attribution de l allocation personnalisée d autonomie ou justification d un taux d incapacité permanente au moins égal à 80%). Les bénéficiaires de ce congé continuent à acquérir des droits à la retraite via l assurance vieillesse du parent au foyer (AVPF). En complément, le ministère de la santé et des solidarités a mis en ligne un guide de l aidant familial où sont regroupées des informations pratiques et des conseils sur les droits de l aidant et de son proche dépendant. Source : Congé de soutien familial : comment en bénéficier? 6

7 Volet solidarité du plan de relance 2009 «Trois maisons de retraite supplémentaires par région U ne soixantaine de maisons de retraite nouvelles ouvriront d ici à 2011 grâce à 50 millions d euros extraits du volet solidarité du plan de relance de 26 milliards d euros, présenté par le Président de la République le 4 décembre. C est la mesure qu annoncera cet après-midi Valérie Létard, secrétaire d Etat à la solidarité, au cours d un déplacement dans une maison de retraite à Droué (Loir-et-Cher). En exclusivité dans nos colonnes, la ministre explique pourquoi cette mesure s impose. Comment les personnes âgées vont-elles bénéficier du plan de relance? Le volet solidarité du plan de relance, ce sont 200 millions d euros débloqués dès 2009 pour financer rapidement la construction d établissements spécialisés. Concrètement, 130 millions d euros permettront de financer la création de places en crèches et en unités de soins psychiatriques. Quant aux 70 millions restants, ils seront affectés à hauteur de 50 millions à la construction de maisons de retraite et, pour 20 millions, à la construction de structures accueillant les personnes handicapées. Comment ce coup de pouce envers nos aînés va-t-il se traduire sur le terrain? Financés par ces 50 millions d euros, mais aussi par le recours à l emprunt et les subventions des mairies et des départements, les projets de construction, qu ils émanent de groupes privés ou de structures publiques ou associatives, vont être recensées par les Ddass (Directions départementales de l action sanitaire et sociale) dès le premier trimestre Concrètement, les chantiers de trois maisons de retraite supplémentaires vont démarrer dès 2009 dans chacune des 22 régions de France, ce qui fait donc une soixantaine d établissements nouveaux qui ouvriront à l horizon A la clé, ce sont aussi emplois créés, qu il s agisse d aides-soignants, d auxiliaires de vie, d assistants médico-sociaux, d infirmières Pourquoi un tel effort pour les maisons de retraite? Parce que c est indispensable. Savez-vous qu entre 2005 et 2015, nous allons passer d un million de personnes de plus de 85 ans, à deux millions? Comme de plus en plus souvent les personnes âgées entrent en établissement au-delà de 80 ans, généralement au moment où survient la dépendance, c est vous dire l ampleur des besoins. Ce défi que nous avons à relever est très positif : au-delà de la solidarité dont nous devons faire preuve envers les personnes âgées, c est une véritable économie de la solidarité, avec quantité d emplois non délocalisables, qui va se mettre en place». Source : Le Parisien, 15/01/2009 7

8 La dépendance la nuit Des gardes itinérantes de nuit dans le département T esté dans huit communes, un dispositif unique de prise en charge nocturne des personnes âgées s étend désormais à tout le département. RICHE de son expérience depuis 2003 dans huit villes du département, l association ADMR 94 (service à la personne), vient de généraliser à tout le Val-de-Marne son service de gardes itinérantes de nuit pour les personnes dépendantes. Un service payant dont le coût peut varier en fonction de l aide sociale. «En ce moment, cinquante-cinq personnes bénéficient de ce service assuré par huit auxiliaires de vie sociale, tous diplômé(e)s ou en passe de l être, formés à l intervention de nuit», explique Michel Ropiteau, président de l ADMR 94. En 2007, ces «aides à domicile» ont effectué heures d activités, de 19 heures à 8 heures du matin, en relais, dans les villes de Créteil, Boissy, Saint-Maur, Alfortville, Maisons-Alfort, Saint-Maurice, Charenton et Joinville-le-Pont. Aide à la toilette, au change, au coucher, au lever ou au petit déjeuner, ce nouveau service de l ADMR (qui assure déjà des visites de jour) a un coût variable. Au départ, un passage (d environ une demi-heure) coûte 13, deux reviennent à 17 et trois sont comptabilisés 30. «C est aussi une présence rassurante» Ces sommes peuvent être réduites ou modulées si le bénéficiaire perçoit des aides sociales «Mais c est aussi une présence rassurante», affirme Lucien Olivo, coordinateur des quatre antennes du Val-de-Marne situées à Alfortville, Maison-Alfort, Le Kremlin- Bicêtre et Créteil. «C est le nouveau maintien à domicile, ajoute Michel Ropiteau. Nous intervenons soit pour des retours à domicile après hospitalisation et notre rôle est de soutenir la famille, soit pour des personnes lourdement dépendantes à qui on évite une hospitalisation de longue durée ou le placement en maison de retraite.» Dans le Val-de-Marne, l ADMR 94 intervient pour deux tiers auprès de personnes âgées dépendantes et pour un tiers auprès de jeunes handicapés moteurs. En grande majorité, l ADMR est directement choisie par les bénéficiaires, leur conjoint ou la famille, mais aussi par le conseil général ou les caisses de retraite. L ADMR recrute de nouveaux auxiliaires de vie sociale. Contacter le Source : Le Parisien,16/09/08 8

9 D autres dépendances : la maladie d Alzheimer Un nouvel accueil pour les malades et leurs familles à Créteil M ieux dépister la maladie d Alzheimer, mieux répondre aux besoins des patients et de leur famille. Voilà l ambition des maisons pour l autonomie et l intégration des malades d Alzheimer (Maia). Huit projets viennent d être sélectionnés par la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie (CNSA) pour se lancer dans l expérimentation de ces structures, qui constituent l une des mesures phares du gouvernement dans le plan Alzheimer Fort d une expérience de cinq ans, le réseau gérontologique du secteur 4 du Val-de- Marne, porté par l hôpital intercommunal de Créteil (CHIC), fait partie des sélectionnés. Vingt-quatre communes* du département, soit personnes âgées de 75 ans et plus, dont atteintes de pathologies démentielles, sont ainsi concernées par l expérience qui débutera d ici à quelques mois. «C est une révolution!» «Un professionnel examinera la personne et son évaluation sera acceptée par ses pairs, y compris par l organisme payeur qui délivre l allocation personnalisée pour l autonomie (APA) aux personnes âgées de 60 ans et plus. Les renseignements seront partagés, c est une révolution! Ça nous permettra de voir plus de malades», explique Dominique Cottin, coresponsable du réseau gérontologique du secteur 4 et médecin-chef du service de soins de suite et de réadaptation gériatrique au CHIC. A terme, un numéro de téléphone national permettra d être orienté vers des professionnels pour un dépistage ou une prise en charge adaptée. Autre nouveauté : des gestionnaires de cas vont traiter les dossiers les plus difficiles. «Ils seront les référents uniques pour tous les professionnels, y compris le médecin traitant, pour le malade lui-même et sa famille», précise Dominique Sgambato, coordinatrice du centre local d information et de coordination (Clic) du secteur 4, qui travaille avec le réseau gérontologique et dont l objectif est de favoriser l information du public. Seule limite : le financement. L expérience va recevoir une enveloppe pour deux ans, mais le vrai débat, selon les professionnels, c est la prise en charge à domicile : «L A- PA ne permet pas toujours de couvrir tous les besoins.» Voici la liste des 24 communes : Alfortville, Arcueil, Boissy, Bonneuil, Cachan, Créteil, Fresnes, Gentilly, Ivry, Joinville, Le Kremlin-Bicêtre, L Haÿ-les-Roses, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Périgny-sur-Yerres, Saint-Maur, Santeny, Sucyen-Brie, Valenton, Villecresnes, Villejuif, Villeneuve-Saint-Georges, Vitry. Source : Le Parisien, 29/11/08 9

10 Bibliographie Essais Réalités Familiales n «Vivre avec la Maladie d Alzheimer : un défi pour le XXIème siècle»; commande à l UNAF au ou par à Le projet de vie personnalisé des personnes âgées, R. Vercanteren, B. Hervy, JL Schaft, Erès, Août 2008 Comprendre les personnes âgées, C. Ménin, Bayard, janvier 2001 Témoignage On achève bien nos vieux, Témoignage d un infirmier, JC Escribano, MT Cuny, Oh! Éditions, novembre 2006 Etude L image des personnes âgées à travers l histoire, P. Albou, Septembre 2002 Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman (Amnésie et maladie d Alzheimer) N oublie jamais de Nick Cassavetes (Maladie d Alzheimer) Filmographie Une grande bouffée d amour! De Catherine Harnois et Jacques Meaudre (Relation soigants-malades) Lexique AAH : Allocation Adulte Handicapé APA : Allocation Perte d Autonomie CLIC : Centre Local d information et de Coordination Gérontologique DDASS : Direction Départementale de l Action Sanitaire et Sociale EHPAD : Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées 10

OBJET : Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) dans le Val de Marne

OBJET : Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) dans le Val de Marne Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) dans le Val de Marne Texte de

Plus en détail

Allocation Personnalisée

Allocation Personnalisée Plus de renseignements Par téléphone : 01 43 99 83 83 de 9 h 30 à 12 h 30 Par courrier électronique : pour l APA à domicile : dspaph-apa@valdemarne.fr pour l APA en établissement : dspaph-apae-hpa@valdemarne.fr

Plus en détail

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15

Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Maison du développement Kérantour 22 740 Pleudaniel 02 96 55 50 15 Le Comité d entraide de la Presqu île est une association créée en 1977 qui permet aux personnes âgées, handicapées ou malades de continuer

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

L'ACCUEIL DE JOUR dans le Val-de-Marne

L'ACCUEIL DE JOUR dans le Val-de-Marne L'ACCUEIL DE JOUR dans le Val-de-Marne L Accueil de Jour permet de recevoir dans un environnement médico-social adapté, une personne pendant la journée ou la demi-journée et de lui faire bénéficier de

Plus en détail

ALFORTVILLE / MAISONS-ALFORT CACHAN CHAMPIGNY-SUR MARNE / CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE

ALFORTVILLE / MAISONS-ALFORT CACHAN CHAMPIGNY-SUR MARNE / CHENNEVIÈRES-SUR-MARNE ÉQUIPES ACTIVITÉS 3 rue Jules Cuillerier 94410 Alfortville Mob. 07 86 35 22 05 alfortvillemaisonsalfort@secours-catholique.org ALFORTVILLE / MAISONS-ALFORT Mercredi, Samedi de 9h30 à 11h30 Jeudi de 14h30

Plus en détail

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations LES DOCUMENTS de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Fiche > 2 Pouvoir bénéficier de différents droits et prestations Sommaire A L Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH)

Plus en détail

Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées 01.43.99.75.75. OBJET : Portage de repas à domicile dans le Val de Marne

Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées 01.43.99.75.75. OBJET : Portage de repas à domicile dans le Val de Marne Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées 01.43.99.75.75 OBJET : Définition : Le portage de repas est un service mis en place par les mairies, les associations ou les entreprises

Plus en détail

Val-de-Marne ACCUEIL de JOUR ACCUEIL de NUIT

Val-de-Marne ACCUEIL de JOUR ACCUEIL de NUIT L Accueil de Jour permet de recevoir dans un environnement médico-social adapté, une personne pendant la journée ou la demi-journée et de lui faire bénéficier de l intervention de professionnels qualifiés,

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

OBJET : Téléassistance pour les personnes âgées et handicapées Val Ecoute. Règlement départemental d aide sociale du Val de Marne (RDAS) art.

OBJET : Téléassistance pour les personnes âgées et handicapées Val Ecoute. Règlement départemental d aide sociale du Val de Marne (RDAS) art. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : Téléassistance pour les personnes âgées et handicapées Val Ecoute Textes de

Plus en détail

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite COMPRENDRE LES AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES service gratuit

Plus en détail

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON 2012 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES EN VUE D UNE ADMISSION 6,rue du Pont de Gué 56430 MAURON administration-ehpadmauron@orange-business.fr Tel : 02 97 22 63 86 Fax :02 30 19 00 98

Plus en détail

La prise en charge des personnes âgées

La prise en charge des personnes âgées La prise en charge des personnes âgées Le projet ADMR L ADMR met en place et gère des services de maintien à domicile afin de répondre aux besoins de la population locale : personnes seules, familles,

Plus en détail

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... L assurance n est plus ce qu elle était. [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

Plus en détail

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES LE DOSSIER EST A RETOURNER A LA MSA AIN RHONE SERVICE D ACTION SANITAIRE ET SOCIALE 35-37

Plus en détail

"alimentaire" des. Saisons. Les marchés du Val-de-Marne

alimentaire des. Saisons. Les marchés du Val-de-Marne "alimentaire" LeTemps des Saisons Les marchés du Val-de-Marne Alfortville Marché de Rome Rue de Rome Marché Central Rue Vaillant Couturier Marché Place Carnot Place Carnot Arcueil Marché de l Hôtel de

Plus en détail

Premiers Pas. en Val-de-marne. Confier votre enfant à une assistante maternelle agréée. Pour PréParer l arrivée de bébé en toute sérénité :

Premiers Pas. en Val-de-marne. Confier votre enfant à une assistante maternelle agréée. Pour PréParer l arrivée de bébé en toute sérénité : Pour PréParer l arrivée de bébé en toute sérénité : Premiers Pas en Val-de-marne Guide pratique Ce guide pratique est envoyé à toutes les femmes enceintes. Il répond au besoin d information des futurs

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er janvier 2016 Arrondissements - cantons - communes 94 VAL-DE-MARNE Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

Votre protection sociale Votre MSA

Votre protection sociale Votre MSA Votre protection sociale Votre MSA Nouveau salarié du régime agricole www.msa-armorique.fr La MSA d Armorique attentive à chacun, essentielle pour tous LA MSA, VOTRE NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

Salon des seniors. 10-12 OCTOBRE à PAU. Le Conseil général vous conseille et vous aide

Salon des seniors. 10-12 OCTOBRE à PAU. Le Conseil général vous conseille et vous aide Salon des seniors 10-12 OCTOBRE à PAU Le Conseil général vous conseille et vous aide Edito Actifs et solidaires Le Conseil général, fort de ses multiples actions au service des seniors, trouve naturellement

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

OBJET : liste des services mandataires d aide à domicile intervenant dans le Val de Marne

OBJET : liste des services mandataires d aide à domicile intervenant dans le Val de Marne Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : liste des services mandataires d aide à domicile intervenant dans le Val de

Plus en détail

Livret d accueil. livret d accueil 1

Livret d accueil. livret d accueil 1 Livret d accueil livret d accueil 1 2 livret d accueil Somma ire Les prestations proposées Deux agréments Loi informatique et libertés L organisation de la prestation Des prestations assurées 7j/7 et 24h/24

Plus en détail

QUI AIDE LES PERSONNES ÂGÉES À LEUR DOMICILE?

QUI AIDE LES PERSONNES ÂGÉES À LEUR DOMICILE? QUI AIDE LES PERSONNES ÂGÉES À LEUR DOMICILE? Le maintien à domicile Pourquoi? Le maintien à domicile des personnes âgées a été mis en place, pour laisser le choix aux personnes en perte d'autonomie de

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2014 N oubliez pas L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre caisse d Allocations

Plus en détail

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre selon différents critères tels que l âge, le degré d autonomie ou encore les ressources. Il est important de savoir quelles sont ces aides et auprès de qui il est possible d en faire la demande. Que l

Plus en détail

débattre, comprendre, agir

débattre, comprendre, agir la dépendance : débattre, comprendre, agir Février 2011 MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE débat national sur la dépendance Pourquoi un débat sur la dépendance? Vivre plus longtemps :

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN

AIDES SOCIALES 2015 NOTICE D INFORMATION. Service Action Sanitaire et Sociale VOUS SOUHAITEZ BÉNÉFICIER D UNE AIDE DE LA CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

La situation financière de la Ville de Saint-Maur-des-Fossés en 2012. Réunion publique du 25 octobre 2012

La situation financière de la Ville de Saint-Maur-des-Fossés en 2012. Réunion publique du 25 octobre 2012 La situation financière de la Ville de Saint-Maur-des-Fossés en 2012 Réunion publique du 25 octobre 2012 Introduction 2 Cette réunion annuelle s inscrit dans le prolongement de l action municipale entreprise

Plus en détail

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Le Gouvernement a fait le choix d une loi d orientation et de programmation, inscrivant la totalité

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I février 2015 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

Livret D accueil. 1 er janvier

Livret D accueil. 1 er janvier Ce document a été rédigé afin de vous informer sur notre mode de fonctionnement, nos horaires d ouverture, des aides auxquelles vous pourriez prétendre et vous informe sur les mesures fiscales. Livret

Plus en détail

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD I - RAPPELS HISTORIQUES Didier JOLIVET. Diplôme Universitaire Médecin Coordonnateur Année 2008-2009 La dénomination «État» regroupe le ministère

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45 REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE -------- Service Logement CONSEIL GENERAL -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007

Plus en détail

La maison des personnes handicapées

La maison des personnes handicapées La maison des personnes handicapées de l Hérault - la MPHH La maison des personnes handicapées Un nouveau de l Hérault lieu pour vous informer, la évaluer MPHH vos besoins, faire reconnaître vos droits

Plus en détail

La semaine des métiers du Grand Paris Express en Val-de-Marne, du 25 au 30 janvier 2016

La semaine des métiers du Grand Paris Express en Val-de-Marne, du 25 au 30 janvier 2016 Choisy-le-Roi, le 13 janvier 2016 Dossier de presse La semaine des métiers du Grand Paris Express en Val-de-Marne, du 25 au 30 janvier 2016 Près de 15 000 visiteurs ont utilisé les services de la Cité

Plus en détail

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9)

III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES (Fiche 9) III.6 - ALLOCATION AUX ADULTES HANDICAPES () L allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est un revenu d existence. C est une prestation familiale, versée par la Caisse d Allocations Familiales (CAF) ou

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD)

CONTRAT DE SEJOUR. Centre Hospitalier St-Jacques. de Saint-Céré. Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Centre Hospitalier St-Jacques de Saint-Céré «Prendre soin en Haut-Quercy» CONTRAT DE SEJOUR Unité de Soins de Longue Durée (USLD) Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) du

Plus en détail

Rapport d activités 2013. Alma Paris

Rapport d activités 2013. Alma Paris Rapport d activités 2013 Sommaire Sommaire... 1 Préambule... 3 I- Contexte de l activité 2013... 7 A- Les ressources humaines d... 7 1- Composition de l équipe d... 7 2- Stagiaires... 7 B- Les axes de

Plus en détail

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS

RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS RESEAU pour PERSONNES AGEES du PAYS LUNEVILLOIS Réseau pour Personnes Agées du Pays Lunévillois Statuts Page 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du

Plus en détail

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE

L accueil D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE L accueil familial D UNE PERSONNE ÂGÉE OU HANDICAPÉE SOMMAIRE > Qu est-ce que l accueil familial?... 3 > Qui peut être accueilli?... 3 > Qui peut devenir accueillant familial?... 5 > Comment devenir accueillant

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture : 2 mars 2015 Capacité : 82 lits Equipe : 50 collaborateurs

DOSSIER DE PRESSE. Ouverture : 2 mars 2015 Capacité : 82 lits Equipe : 50 collaborateurs INAUGURATION EHPAD RESIDENCE MUTUALISTE SAINT JEAN - MAUREILLAS 5 route de la Forêt SAINT JEAN PLA DE CORTS Lundi 6 juillet 2015 à 17 heures Contact presse : Stéphanie CARRASCO Tél : 04 68 51 91 19 / 06

Plus en détail

Le projet de loi article par article

Le projet de loi article par article Le projet de loi article par article L article 1er prévoit la mise en place d un Comité de pilotage des organismes de retraite. Sa mission est de s assurer de la pérennité financière des régimes, de l

Plus en détail

Le SESVAD 69, géré par l APF (Association des Paralysés de France), réalise une étude de besoins sur le handicap étudiant, à Lyon.

Le SESVAD 69, géré par l APF (Association des Paralysés de France), réalise une étude de besoins sur le handicap étudiant, à Lyon. SESVAD 69 SAMSAH - SAVS 73 bis rue Francis de Pressensé 69100 VILLEURBANNE 04 72 43 04 77 Lyon, Le 2 Juillet 2008 Objet : Questionnaire pour la réalisation d une étude de besoins Madame, Monsieur, Le SESVAD

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat

APYDOM. Service d aide à domicile. 7jours/7. aux personnes âgées ou handicapées. Rester chez soi, c est possible. Directrice : Nadine Tourlourat APYDOM Service d aide à domicile aux personnes âgées ou handicapées 7jours/7 Agence : 4, rue de cerçay 94440 Villecresnes Directrice : Nadine Tourlourat La société Créée en septembre 2007, APYDOM est une

Plus en détail

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Qu est-ce que l APA? L APA est une aide personnalisée gérée par le Conseil général. C est une prestation en nature et non un complément

Plus en détail

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4

SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2. 1.1 Organisme Gestionnaire 2. 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3. 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 SOMMAIRE 1. CONTEXTE 2 1.1 Organisme Gestionnaire 2 1.2 Présentation de l établissement ou du service 3 1.3 Eléments de Projet du GEM 4 1.4 Population(s) et activités 4 1.4.1 Le public accueilli 4 1.4.2

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5. www.jecollectelesbouchons.com

LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5. www.jecollectelesbouchons.com LE DOSSIER DE FINANCEMENT LES BOUCHONS D'AMOUR REGION 5 www.jecollectelesbouchons.com Vous avez choisi de faire une demande auprès de l'association LES BOUCHONS D AMOUR. Vous devez remplir de manière précise

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE

NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE janvier 2014 Décembre 2015 NOTE DE CONTEXTE SECTORIELLE En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé propose aux acteurs de l acccompagnement des structures une série

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ dépendance ] PARTICULIERS erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ serenassur rente ] Pourquoi souscrire un contrat de

Plus en détail

Vos droits. > Les aides et la solidarité

Vos droits. > Les aides et la solidarité > Les aides et la solidarité................. 12 > Les aides facultatives..................... 14 > Informations fiscales et juridiques........ 16 > L action sociale à Pontarlier............. 18 12 > Les

Plus en détail

Votre maison de retraite à Niort. Le Doyenné de la Venise Verte. Lits en chambres individuelles, doubles ou jumelées Séjour permanent ou temporaire

Votre maison de retraite à Niort. Le Doyenné de la Venise Verte. Lits en chambres individuelles, doubles ou jumelées Séjour permanent ou temporaire Votre maison de retraite à Niort Le Doyenné de la Venise Verte Lits en chambres individuelles, doubles ou jumelées Séjour permanent ou temporaire A proximité du centre ville et des commerces de Niort,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

CARTE DU BRUIT FERROVIAIRE. - Réseau RFF - Trafic supérieur à 60 000 passages de trains/an ANNEXE 1-2. Tableaux des données

CARTE DU BRUIT FERROVIAIRE. - Réseau RFF - Trafic supérieur à 60 000 passages de trains/an ANNEXE 1-2. Tableaux des données DONNÉES Service Environnement et Réglementation de CARTE DU BRUIT FERROVIAIRE l'urbanisme - Réseau RFF - Pôle Risques et Bruit Août 2010 Trafic supérieur à 60 000 passages de trains/an ANNEXE 1-2 Tableaux

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 Sommaire Généralités Objectifs et moyens, Approche intégrative, Destinataires, Renseignements

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS-CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 3 INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A l IME ECUREUILS LES ETABLISSEMENTS DE SERVICE D AIDE PAR LE TRAVAIL (ESAT) CE QU IL FAUT SAVOIR : POUR QUI? Les établissements accueillent

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA Vendredi 28 novembre 2014 2 DOSSIER DE PRESSE DOMOLIM SOMMAIRE Packs domotiques - Le service Domo Creuse Assistance - Mesurer

Plus en détail

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées AllocAtion personnalisée d Autonomie (ApA) Dossier De DemanDe aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées nom : prénom(s) : commune de résidence : canton (*) : * (rempli

Plus en détail

SErvices Spécialisés pour une Vie Autonome à Domicile

SErvices Spécialisés pour une Vie Autonome à Domicile L équipe du SESVAD à votre disposition : Une directrice Un adjoint de direction Une assistante de direction Une secrétaire Un ouvrier des services logistiques Une chef de service Un médecin Deux infirmières

Plus en détail

CCN MÉDICO-TECHNIQUE. L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT Édition 2015

CCN MÉDICO-TECHNIQUE. L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT Édition 2015 CCN MÉDICO-TECHNIQUE L action sociale AU SERVICE DES SALARIÉS ET DE LEURS AYANTS DROIT Édition 2015 Les partenaires sociaux de votre branche ont créé un fonds d action sociale en juillet 2014. Ce fonds

Plus en détail

Action sanitaire et sociale

Action sanitaire et sociale Nous sommes là pour vous aider Action sanitaire et sociale Demande d accompagnement à la sortie d hospitalisation Action sociale... soutien à domicile... Pouvoir vivre chez soi Cette notice a été réalisée

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

THOUARCE. E.H.P.A.D Intercommunal Thouarcé / Faye d Anjou

THOUARCE. E.H.P.A.D Intercommunal Thouarcé / Faye d Anjou Résidence «H. Raimbault» THOUARCE E.H.P.A.D Intercommunal Thouarcé / Faye d Anjou 2 Place Moulin du Pont 49380 THOUARCE N Tél : 02.41.54.14.30 N Fax : 02.41.54.02.18 Email : maison.retraite.thouarce@wanadoo.fr

Plus en détail

DĖCÈS - VEUVAGE Démarches à accomplir

DĖCÈS - VEUVAGE Démarches à accomplir DĖCÈS - VEUVAGE Démarches à accomplir Joindre un acte de décès Conserver une copie des correspondances DANS LES 24 HEURES La airie : Bureau d état civil Déclarer le décès auprès de la mairie du lieu du

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE?

SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? SAVEZ-VOUS QUE VOUS POUVEZ ÊTRE ÉPAULÉ POUR GÉRER LES CHANGEMENTS QUI SURVIENNENT AU SEIN DE VOTRE FAMILLE? JANVIER 2011 QU SOMMES NOUS? Au plus près des familles Depuis plus de 60 ans, les Allocations

Plus en détail

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015

NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Association des Paralysés de France Délégation Départementale du Loiret NATIONALE 20 SOLIDAIRE Du 1 er au 31 Mars 2015 Un mois d engagement pour les professionnels de la N20. Avec le Parrainage de 1 Sommaire

Plus en détail

Contrat de retour à l équilibre financier 2009-2010-2011

Contrat de retour à l équilibre financier 2009-2010-2011 Contrat de retour à l équilibre financier 2009-2010-2011 PROXIM SERVICES ACPADI 79 NIORT 65, avenue de Limoges 79000 NIORT Tel : 05.49.77.53.49 Fax : 05.49.28.38.65 niort@proximservices-acpadi79.org BRESSUIRE

Plus en détail

Livret d accueil. Autorisations et agréments :

Livret d accueil. Autorisations et agréments : Livret d accueil Service d Aide et d Accompagnement Service de Soins Infirmiers Equipe Spécialisée Alzheimer Services aux familles Portage des repas Garde d enfants Jardinage Bricolage Télé-assistance

Plus en détail

L adhésion de GARDE au réseau ADMR

L adhésion de GARDE au réseau ADMR L adhésion de GARDE au réseau ADMR Le monde bouge, l ADMR évolue... dossier de presse 2 octobre 2012 Sommaire 3 Communiqué de presse 4 Garde, plus de 25 ans d histoire 5 Le réseau ADMR, plus de 60 ans

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

Rester chez soi pour moins d 1 EUR / jour *, c est possible! Fonctionnement du service. 1. Un problème? Besoin de parler?

Rester chez soi pour moins d 1 EUR / jour *, c est possible! Fonctionnement du service. 1. Un problème? Besoin de parler? Fonctionnement du service 1. Un problème? Besoin de parler? Où que vous soyez dans la maison, dans le jardin, le jour, la nuit, un week-end, un jour férié... Il vous suffit juste de déclencher un appel

Plus en détail

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I Groupe de travail CNIS Le 14 mai 2009 Philippe GAUTHIER, DGA Vie Sociale Gaëlle BRET, Chargée d études Observatoire d action sociale I La démarche

Plus en détail