DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE"

Transcription

1 DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE 1

2 attestation de remise des documents Je soussigné, Mr de la société.. atteste avoir reçu ce jour de la société ADS FRANCE, les documents ci-dessous ainsi que toutes les informations y afférents. CERFA 13806*03 - DEMANDE D'AUTORISATION D'UN SYSTEME DE VIDEO-PROTECTION Que les caméras visionnent un lieu public ou privé, vous devez remplir et remettre ce formulaire à la Préfecture de votre département pour déclarer vos caméras et leurs emplacements. ANNEXE 1 - CERFA 51336*02 Questionnaire conformité vidéo à l'arrêté du 03/08/2007. ANNEXE 2 SIGNALETIQUE OBLIGATOIRE destiné à prévenir les usagers et a coller sur le site surveillé. ANNEXE 3 ATTESTATION DE CONFORMITÉ ANNEXE 4 ATTESTATION DE MAINTENANCE DU SYSTÈME Date : / / Mr :.. SIGNATURE ET CACHET COMMERCIAL Fonction :.... 2

3 Sommaire Document à remplir et à joindre au dossier vous remettrez à la Préfecture de votre département. ATTENTION, vous devez fournir DEUX enveloppes timbrées libellées à l adresse du demandeur pour le retour. 1. NOTE D'INFORMATIONS & TABLEAU «A QUI DEVEZ-VOUS DÉCLARER?» 2. PRÉSENTATION DES DOCUMENTS DU DOSSIER PREFECTURE o CERFA 13806*03 - Demande autorisation d'un système de vidéo-protection o Notice d'informations simplifiée relative au remplissage du CERFA o ANNEXE 1: CERFA 51336*02 Questionnaire conformité vidéo à l'arrêté du 03/08/2007 o ANNEXE 2: Signalétique obligatoire o ANNEXE 3: Attestation de conformité d un système de vidéo-protection o Fiche d information relative aux normes techniques des systèmes de vidéoprotection o ANNEXE 4: Attestation de maintenance du système 3. GUIDE POUR LA DÉCLARATION CNIL PAR INTERNET 4. CONSEILS PRATIQUES: LA VIDÉOPROTECTION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL 3

4 NOTE d information Madame, Monsieur, L'implantation d'un système de Vidéo Protection est soumise à des règles précises pour assurer le respect des libertés individuelles et limiter les abus. Ces règles sont dictées à la fois par l'etat, par le biais de lois, dont l'application est contrôlée par les Services du Ministère de l'intérieur représentés par votre Préfecture, et par la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL). Pour mettre votre installation en conformité avec ces règles, nous avons le plaisir de vous remettre le dossier joint. Nous sommes à votre disposition pour tous renseignements complémentaires et vous rappelons nos différentes coordonnées : SERVICE CLIENT: Souhaitant vous apporter une totale satisfaction dans le service que vous avez souscrit, nous vous remercions pour votre confiance et vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l'expression de nos sentiments les meilleurs. Le Service Client A QUI DEVEZ VOUS DECLAREZ? Le tableau ci-dessous vous permet de déterminer les cas où il est obligatoire de déclarer votre système de Vidéo Protection ADS France à votre PREFECTURE et/ou à la CNIL. Si au moins une de vos caméras de votre établissement se trouve dans un lieu où circule du public, il faut alors déclarer l'ensemble de vos caméras même si elles ne se trouvent pas dans une zone où n'est pas censé circuler du public. Les documents à joindre au dossier préfecture sont différents en fonction du nombre de vos caméras de votre établissement. Si votre établissement contient au maximum 7 caméras, la déclaration est simplifiée. Le détail des documents à joindre est précisé en page 3. 4

5 présentation des documents du dossier préfecture o CERFA 13806*03 = DEMANDE AUTORISATION D'UN SYSTEME DE VIDEOSURVEILLANCE * Si au moins une de vos caméras visionnent un lieu où circule le public, vous devez remplir et envoyer ce formulaire à la Préfecture de votre département pour déclarer vos caméras. Notice d'information relative au remplissage du CERFA 13806*03: Ce guide à pour objectif de vous aider au remplissage de la DEMANDE D'AUTORISATION PREFECTURE Cerfa 13806*03, en détaillant point par point le document (section B du document nommé «Comment remplir le formulaire de demande d'autorisation») o CERFA ANNEXE 1 = QUESTIONNAIRE DE CONFORMITE D'UN SYSTEME DE VIDEOSURVEILLANCE À L'ARRETE DU 3 AOUT 2007 * Document portant définition des normes techniques des systèmes de vidéosurveillance. Ce document permet d'assurer à la préfecture la mise aux normes définies par l'arrêté du 3 août Afin de faciliter le remplissage, ce document est pré rempli. Il vous suffit de remplir la déclaration au début de ce document ainsi que la question 1a. NOUS RAPPELONS QUE LES SOLUTIONS ADS FRANCE SONT CONFORMES À CES EXIGENCES. o ANNEXE 2 = SIGNALÉTIQUE OBLIGATOIRE * Cet autocollant doit apparaître sur votre devanture afin d'informer le public qu'il se trouve dans un espace surveillé. o ANNEXE 3 ATTESTATION DE CONFORMITÉ o ANNEXE 4 ATTESTATION DE MAINTENANCE DU SYSTÈME *Documents à joindre dans tous les cas ** Documents à joindre en plus à partir de 8 caméras par site. ***Document à joindre si la sentinelle permet de voir le domaine 5

6 DUPONT ANTOINE STOCKAGE / ENTREPOT ENTREPRISE DUPONT 30 RUE DE COURCY VAULX MILIEU DUPONT ANTOINE RUE DE COURCY VAULX MILIEU

7 3 0 ADS FRANCE Á Compléter Á Compléter Á Compléter Á Compléter NE PAS COMPLETER Bureau fermé à clés Code Méthode FIFO (FIRST IN / FIRST OUT) Á Compléter Á Compléter Gérant(e) Á Compléter Á Compléter SIGNATURE ET CACHET CLIENT

8

9

10

11 11

12

13

14

15

16 Entreprise DUPONT Á Compléter Vaulx milieu SIGNATURE CLIENT XX/XX/XXXX

17 17

18 signalétique obligatoire annexe 2 18

19 annexe 3

20 FICHE d information FICHE D'INFORMATION RELATIVE AUX NORMES TECHNIQUES DES SYSTÈMES DE VIDÉOSURVEILLANCE (ARRÊTÉ DU 3 AOÛT 2007, J.O. N 192 DU 21 AOÛT 2007) Cette fiche est un document d'information qui reprend les principales normes techniques imposées. Nous vous engageons dans tous les cas à prendre connaissance de l'arrêté. L'arrêté du 3 août 2007 impose des normes techniques auxquels doivent répondre les système de vidéosurveillance pour lesquelles une autorisation préfectorale est requise en application de la loi du 21 janvier 1995 et du décret du 17 octobre 1996 modifiés. Pour être conforme à la réglementation, votre système de vidéosurveillance doit principalement répondre aux critères suivants : DANS TOUS LES CAS : Les images doivent être de qualité suffisante pour permettre leur exploitation (luminosité, qualité de bande passante, etc...) - Si votre système comporte 8 caméras ou plus, l'enregistrement des images doit être réalisé sur support numérique. Pour les systèmes de moins de 8 caméras le stockage des images peut être effectué sur support numérique ou analogique. - Les systèmes doivent pouvoir permettre la détermination, à tout moment, de la date, de l'heure et de la caméra correspondant aux images enregistrées (prévoir notamment la création d'un journal conservant la trace de l'ensemble des actions effectuées sur le flux vidéo). - Les images issues des caméras fonctionnant principalement en plan étroit doivent avoir un format d'image au moins égal à 704 X 576 pixels. - Les autres images issues des caméras fonctionnant en plan normal doivent garantir un format d'image au moins égal à 352 X 288 pixels. SI VOUS ÊTES UN PARTICULIER : - L'enregistrement des images requiert une fréquence minimale de 6 images par seconde. SI VOUS ÊTES UNE AUTORITE PUBLIQUE : - L'enregistrement des images requiert une fréquence minimale de 12 images par seconde dans le cas où les systèmes sont mis en œuvre par des autorités publiques aux fins d'assurer la protection des bâtiments et installations publics et leurs abords, la sauvegarde des installations utiles à la défense nationale, la constatation des infractions aux règles de la circulation ou la prévention des atteintes à la sécurité des personnes et des biens dans des lieux particulièrement exposés à des risques d'agression ou de vol. 20

21 Annexe 4 attestation de Maintenance du système NOM & ADRESSE DE LA SOCIETE DE MAINTENANCE ADS France Parc Technologique NORD 101 Condorcet VAULX MILIEU Siret APE 8010Z Autorisation CNAPS n 85 délivré par la préfecture de l Isère Service Client:

22 Guide de la déclaration cnil par internet DÉCLARER UN DISPOSITIF DE VIDÉOSURVEILLANCE QUAND ET COMMENT DÉCLARER? o Une déclaration auprès de la CNIL doit être effectuée si les caméras filment un lieu non ouvert au public (par exemple la réserve d un magasin) ET o si elles permettent l enregistrement et la conservation des images sur support numérique. QUELLES FORMALITÉS ACCOMPLIR? Quel formulaire de déclaration choisir? La plupart des dispositifs de vidéosurveillance relèvent de la DÉCLARATION NORMALE sauf cas exceptionnels : o Si vous constituez ou alimentez d'un fichier d'infractions o Si vous mettez en œuvre ce dispositif pour le compte de l'etat (Article 26 de la loi informatique et libertés modifiée) o Si le dispositif est couplé à de la BIOMÉTRIE (reconnaissance faciale, analyse comportementale) Si vous pensez relever d'un de ces cas, contactez la CNIL au Vidéosurveillance dans une copropriété: Si les caméras filment des lieux non ouverts au public (par exemple, hall d entrée accessible à l aide d une clé détenue uniquement par les occupants de l immeuble) et enregistrent les images, le dispositif doit être déclaré. La déclaration doit être faite au nom du syndicat des copropriétaires et non au nom du syndic de copropriété. 22

23 Guide de la déclaration cnil par internet COMMENT REMPLIR MA DÉCLARATION CNIL? Complétez l'intégralité du formulaire de déclaration complète Dans l'onglet Finalité du formulaire: o Précisez l'objectif poursuivi par l'installation du système de vidéosurveillance (par exemple : "dispositif de vidéosurveillance ayant pour objet d'assurer la sécurité des biens et des personnes") o Cochez " vidéosurveillance " dans " technologie particulière utilisée". Dans l'onglet "données traitées" du formulaire: o Ne sélectionnez que la 1ère catégorie de données "Etat civil, identité, données d identification" ; o Indiquez que la collecte des données s effectue indirectement en cochant la case "de manière indirecte", et en précisant dans le champ texte "par caméra" ; o Indiquez la durée de conservation des images enregistrées en cochant la case "1 mois" (la durée de conservation des images de vidéosurveillance est d'1 mois maximum), ainsi que les éventuels destinataires des images (s il n y en a pas, inscrivez "aucun" ou "interne" dans la case prévue à cet effet). o N'inscrivez rien dans la rubrique "données sensibles". 23

24 Guide de la déclaration cnil par internet FORMULAIRE DE DÉCLARATION NORMALE Terminez votre déclaration: Après avoir envoyé votre formulaire à la CNIL, vous recevrez un accusé de réception par courrier électronique. Le message vous indique le numéro CNIL attribué à votre dossier. Après vérification de votre déclaration, un récépissé vous sera adressé par voie électronique dans un délai maximum de 4 jours. Vous pourrez alors mettre en œuvre le dispositif de vidéosurveillance. 24

25 BESOIN DE CONSEILS? ADS France est à votre disposition au La VIDEOPROTECTION sur les lieux de travail QUELLES PRÉCAUTIONS PRENDRE LORS DE L INSTALLATION D UN DISPOSITIF DE VIDÉOSURVEILLANCE SUR UN LIEU DE TRAVAIL? Les caméras peuvent être installées au niveau des entrées et sorties des bâtiments, des issues de secours et des voies de circulation. Elles peuvent aussi filmer les zones où des marchandises sont entreposées. Par contre, les caméras ne doivent pas être installées pour filmer exclusivement les employés sur leur poste de travail. L installation de caméras sur les lieux de travail pour surveiller les salariés n est légale que si elle est justifiée par des préoccupations de sécurité et non pour surveiller l activité des salariés. En effet, sur le lieu de travail, les employés ont droit au respect de leur vie privée. Ainsi, la Cour de Cassation a indiqué dans un dernier arrêt (Cass.soc. du 10 janvier 2012 n ) que tout employeur a le droit de filmer ses salariés par vidéosurveillance pendant leur temps de travail, mais à la condition de les avoir informés préalablement de l existence d un tel système soit dans leur entreprise soit sur le site d une société cliente où ils exécutent leur travail. La mise en œuvre d un système de vidéosurveillance des employés doit nécessairement respecter un principe de proportionnalité. Elle doit donc s effectuer de façon adéquate, pertinente, et non excessive. Le nombre, l emplacement, l orientation, les fonctionnalités et les périodes de fonctionnement des caméras, ou la nature des tâches accomplies soumises à la vidéosurveillance sont autant d éléments à prendre en compte lors de l installation du système. Les caméras ne doivent pas, par exemple, filmer les zones de pause ou de repos des employés, ni les toilettes. 25

26 Conseils Pratiques: La VIDEOPROTECTION sur les lieux de travail QUELLES FORMALITÉS? Les formalités à accomplir varient en fonction des lieux qui sont filmés, car deux régimes juridiques concurrents existent : celui de la loi «informatique et libertés» (C.N.I.L.) et celui de l article 10 de la loi du 21 janvier 1995 (modifiée depuis) imposant une autorisation préfectorale préalable. Pour savoir quelle formalité préalable est nécessaire, il convient de déterminer si le dispositif de vidéosurveillance concerne un lieu public (ouvert ou accessible au public : commerces, ) ou un lieu privé (non ouvert et non accessible au public). Cela pose problème lorsque le système de vidéosurveillance est installé dans un lieu mixte (lieu ouvert au public qui comporte également des zones privées). A) AUPRÈS DE LA C.N.I.L. Si les caméras filment seulement un lieu non ouvert au public (tel que les lieux de stockage, réserves, ), le dispositif de vidéosurveillance doit être déclaré uniquement à la C.N.I.L. lorsque les images sont enregistrées ou conservées au moyen de traitements informatisés ou dans des fichiers permettant d identifier des personnes. Cette déclaration d ordre technique est à remplir par l employeur directement à partir du site Internet de cet organisme, mais il a tout intérêt de négocier avec l installateur du système de vidéosurveillance lors de son achat. Ce prestataire réalisera alors cette formalité administrative, pour le compte de l employeur, évitant à ce dernier des déboires liés aux descriptions techniques à préciser. Un système qui n aurait pas fait l objet d une déclaration à la C.N.I.L. ne peut être opposé aux employés. B) AUPRÈS DE LA PRÉFECTURE Si les caméras filment un lieu ouvert au public, le dispositif doit être autorisé par le Préfet du département (le Préfet de police à Paris), mais à la condition qu aucune image ne soit enregistrée, ni conservée au moyen de traitements informatisés ou dans des fichiers permettant d identifier des personnes. Le formulaire peut être retiré auprès des services de la Préfecture du département ou téléchargé sur le site du Ministère de l Intérieur. Là encore, l employeur a tout intérêt à se faire accompagner du prestataire installateur du système de vidéosurveillance pour effectuer cette formalité. C) EN CAS DE LIEUX À CARACTÈRE MIXTE (LIEU OUVERT AU PUBLIC COMPORTANT DES ZONES PRIVÉES) Une évidence en premier lieu, si les images sont enregistrées dans un fichier ou traitées informatiquement, une déclaration auprès de la C.N.I.L. est nécessaire. En second lieu, tant un tel cas de lieux à caractère mixte, se pose la question du cumul avec la loi du 21 janvier 1995 (modifiée depuis) imposant une autorisation préfectorale préalable. La question n est pas encore tranchée mais la prudence voudrait que l employeur établisse également une déclaration auprès de la Préfecture, sauf avis contraire expresse du prestataire installateur, engageant ainsi sa responsabilité personnelle. 26

27 Conseils Pratiques: La VIDEOPROTECTION sur les lieux de travail QUELLES SONT LES OBLIGATIONS D INFORMATION? Il est interdit d effectuer une vidéosurveillance à l insu des personnes. Il faut alors respecter les trois obligations d information suivantes : A) UNE CONSULTATION DES REPRÉSENTANTS DU PERSONNEL (SI L ENTREPRISE EN POSSÈDE) Les instances représentatives du personnel, lorsqu elles existent, doivent être consultées avant toute mise en œuvre de vidéosurveillance et précisément informées des fonctionnalités envisagées, c est-à-dire l objectif recherché. De plus, l affichage de façon visible de panneaux, dans les locaux sous vidéosurveillance, est obligatoire. Ils serviront à informer : o que l'entreprise est sous vidéosurveillance ; o des raisons pour lesquelles elle l'est ; o des coordonnées de l'autorité ou de la personne chargée de l'exploitation du système ; o des modalités d'exercice du droit d'accès des personnes filmées aux enregistrements qui les concernent (loi du 6 août 2004). B) UNE INFORMATION À DESTINATION DES EMPLOYÉS Les employés doivent tout d abord être informés individuellement et préalablement de l installation du système au moyen d un avenant au contrat de travail ou d une note de service, par exemple, dans la mesure ou le système vidéo permet un contrôle de l activité des salariés. C) UNE INFORMATION À DESTINATION DES CLIENTS (OU VISITEURS) Les panneaux d affichage présentés précédemment sont la seule signalisation à mettre en place à destination des clients ou visiteurs. Qui peut consulter les images? Seules les personnes habilitées et dans le cadre de leurs fonctions peuvent visionner les images enregistrées. Ces personnes (employeur, responsable de la sécurité, ) doivent être particulièrement formées et sensibilisées aux règles de mise en œuvre d un système de vidéosurveillance. Pendant combien de temps conserver les images? La conservation des images ne doit pas excéder 30 jours. Mais, le plus souvent, une conservation de quelques jours est suffisante pour effectuer les vérifications nécessaires en cas d incident et permet d enclencher d éventuelles procédures disciplinaires ou pénales. Lorsque c est techniquement possible, une durée maximale de conservation des images doit être paramétrée dans le système. Il effacera ainsi automatiquement les enregistrements après écoulement du délai choisi. 27

28 Conseils Pratiques: La VIDEOPROTECTION sur les lieux de travail EXEMPLE DE COURRIER : Identité de l entreprise employeur Adresse Code postal / ville Nom Prénom destinataire Adresse destinataire Code postal / ville Date LETTRE RECOMMANDÉE AVEC AVIS DE RÉCEPTION Objet : Information des salariés de la présence de caméras au sein de l'entreprise. Madame, Monsieur, Par la présente, je vous informe de ma volonté de mettre en place au sein de l'entreprise un système de vidéosurveillance pour des raisons de sécurité des biens et des personnes, qui sera aussi signalé par la mise en place de panneaux d'information situés dans l'établissement. Cette démarche est réalisée au titre des articles L et L du Code du travail qui nécessite une information individuelle des salariés sur l'existence d'un traitement contenant des données personnelles les concernant. Je vous prie d agréer, Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses. L employeur. 28

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE www.krystal-security.com ATTESTATION DE REMISE DES DOCUMENTS Je soussigné, Mr de la société.. atteste avoir reçu ce jour

Plus en détail

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL 8 CAMERAS OU PLUS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL 8 CAMERAS OU PLUS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE DOSSIER PREFECTURE ET CNIL 8 CAMERAS OU PLUS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE 1 attestation de remise des documents Je soussigné, Mr de la société.. atteste avoir reçu ce jour de la société ADS FRANCE,

Plus en détail

NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2. I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14

NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2. I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14 Dossier de préfecture & CNIL Solution VisioMobile SOMMAIRE NOTE D INFORMATIONS & tableau «A qui devez-vous déclarer?» Page 2 I - PRESENTATION des documents du dossier PREFECTURE Page 3 à 14 CERFA 13806

Plus en détail

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La sécurité des personnes et des biens et la liberté individuelle La mise en place de la vidéosurveillance est guidée

Plus en détail

INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT

INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT INFORMATIONS PREALABLES A L EQUIPEMENT 1 SOMMAIRE LA LEGISLATION :...3 Professionnel ou entreprise...3 Lieu privé...3 INDICE DE PROTECTION DES EQUIPEMENTS :...4 CONFORMITE...5 DECLARATION :...6 Entreprise

Plus en détail

Veillez sur votre activité professionnelle à distance, où que vous soyez.

Veillez sur votre activité professionnelle à distance, où que vous soyez. Veillez sur votre activité professionnelle à distance, où que vous soyez. Bienvenue sommaire Home by SFR pour les Pros est un système d alarme connecté, pilotable à distance adapté aux usages des professionnels.

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION Les principes La vidéo-protection va de plus en plus souvent participer à la détection anti-intrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance. Elle consiste en

Plus en détail

INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION

INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION INSTALLATION D'UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION 28/02/2012 Afin de lutter contre toute forme de violence ou de vol, un chef d'entreprise peut être tenté d'installer un système de vidéoprotection. En ce qui

Plus en détail

Le recrutement et la gestion du personnel

Le recrutement et la gestion du personnel Travail & données personnelles Le recrutement et la gestion du personnel Dans le cadre de la gestion du recrutement, de la paie ou des carrières, employeurs et recruteurs ont fréquemment recours aux moyens

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION 1 Préambule La ville de Saint Jean de la Ruelle a décidé de procéder à la mise en place d un système de vidéo protection dans un cadre partenarial avec un bailleur.

Plus en détail

Guide pratique «Comment déclarer»

Guide pratique «Comment déclarer» Guide pratique «Comment déclarer» Édition avril 2005 Pages n MODE D EMPLOI...2 DÉCLARATION SIMPLIFIÉE...3 DÉCLARATION NORMALE...4 ANNEXES...6 www.cnil.fr rubrique Déclarer MODE D EMPLOI C est le responsable

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN NOUVELLE-CALEDONIE DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION Loi du 21 janvier 1995 modifiée, article 10 Décret du 17 octobre 1996 modifié ATTENTION :

Plus en détail

la convention qu'elle passe avec un opérateur public ou privé

la convention qu'elle passe avec un opérateur public ou privé I. - Les enregistrements visuels de vidéosurveillance répondant aux conditions fixées au II sont soumis aux dispositions ci-après, à l'exclusion de ceux qui sont utilisés dans des traitements automatisés

Plus en détail

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Vidéosurveillance Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Les principes La vidéosurveillance va de plus en plus souvent participer à la détection antiintrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance.

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2016 Votre salarié a l obligation de

Plus en détail

Charte d éthique pour la vidéo protection

Charte d éthique pour la vidéo protection Charte d éthique pour la vidéo protection La vidéo protection est un dispositif mis au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville du Perreux-sur-Marne. Ses objectifs sont de prévenir

Plus en détail

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION Préambule : CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION La vidéo protection est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de THIERS. Ses objectifs sont de prévenir l'atteinte aux

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès 111 GUIDE PRATIQUE Droit d accès QU EST-CE QUE LE DROIT D ACCÈS? page 2 COMMENT EXERCER SON DROIT D ACCÈS? page 3 POUR ACCÉDER A QUOI? page 5 QUELLE RÉPONSE ATTENDRE? page 6 QUAND ET COMMENT SAISIR LA

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

Décrets relatifs à la vidéosurveillance

Décrets relatifs à la vidéosurveillance Décrets relatifs à la vidéosurveillance Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 Relatif à la vidéosurveillance pris pour l'application de l'article 10 de la loi n 95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation et de

Plus en détail

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE I - OBJET La vidéosurveillance est un outil au service de la sécurité et de la prévention du Centre hospitalier du Mans. Ses objectifs sont de prévenir l atteinte aux personnes et aux biens et d augmenter

Plus en détail

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013

Les Réunions Info Tonic. Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Les Réunions Info Tonic Etre en règle avec la CNIL Mardi 8 octobre 2013 Etre en règle avec la CNIL : La loi CCI de Touraine 8 octobre 2013 Valérie BEL Consultante Valérie BEL Consultante Juriste à la CNIL

Plus en détail

Modèle pour aider les entreprises. Demande de résiliation d un contrat de couverture santé d entreprise

Modèle pour aider les entreprises. Demande de résiliation d un contrat de couverture santé d entreprise Demande de résiliation d un contrat de couverture santé d entreprise Identification de l'entreprise Raison sociale (ou cachet) Adresse : N SIRET : Destinataire (inscrivez ici les coordonnées de votre compagnie

Plus en détail

Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir

Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir Récépissé de depôt d une demande de permis de démolir Madame, Monsieur, Vous avez déposé une demande de permis de démolir. Le délai d instruction de votre dossier est de DEUX MOIS et, si vous ne recevez

Plus en détail

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS

CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS CRISTALLIN KIT D INFORMATION INFORMATIQUE ET LIBERTES A DESTINATION DES OPTICIENS 19 06 2012 SOMMAIRE 1. Préambule 3 2. Réaliser les formalités préalables adéquates 3 3. Informer vos clients 3 4. Obtenir

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à BLOTZHEIM Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de BLOTZHEIM a décidé

Plus en détail

Formalités administratives

Formalités administratives Formalités administratives Pour toute information contactez la Hotline Videoconsult au 0820 821 802 Mode d emploi Si vous désirez que la société Videoconsult se charge de la demande d autorisation préfectorale

Plus en détail

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance INTRO : Réglementation La Vidéo surveillance 1 Anecdote Le clip du groupe The Get Out Close auraient été tourné à partir de caméras de surveillance de Manchester. Mais la vérité différerait légèrement

Plus en détail

Les régimes juridiques de la vidéosurveillance

Les régimes juridiques de la vidéosurveillance Les régimes juridiques de la vidéosurveillance Article juridique publié le 21/09/2015, vu 595 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code de la sécurité intérieure Code de la construction et de l'habitation

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Décret n 96-926 du 17 octobre 1996

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 Décret ne 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéo-surveillance pris pour l'application de l'article 10 de la loi ne 95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation et de programmation relative à la sécurité

Plus en détail

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS

GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS. Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS GUIDE DE LA GÉOLOCALISATION DES SALARIÉS Droits et obligations en matière de géolocalisation des employés par un dispositif de suivi GSM/GPS De plus en plus d entreprises, par exemple les sociétés de dépannage

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE Hôtel de Ville 10 place Victor Hassebroucq BP 80479 59208 Tourcoing Cedex Tél. : 03 20 23 37 00 Fax : 03 20 23 37 99 Direction de la Concertation, Tranquillité Habitants et Prévention 16 rue Paul Doumer

Plus en détail

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Cadre réservé à la CNIL N d'enregistrement : 1813515 DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL (Articles 26 et 27 de la Loi n 78-17 du 6 janvier

Plus en détail

1 sur 7 17/05/2010 22:00

1 sur 7 17/05/2010 22:00 1 sur 7 17/05/2010 22:00 2 sur 7 17/05/2010 22:00 Accueil > En savoir plus > Délibérations > Délibération Délibération Délibération n 2009-201 du 16 avril 2009 de la formation restreinte prononçant une

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

Modifié par Décret n 2006-929 du 28 juillet 2006 art. 1 (JORF 29 juillet 2006).

Modifié par Décret n 2006-929 du 28 juillet 2006 art. 1 (JORF 29 juillet 2006). Publication au JORF du 20 octobre 1996 Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 Décret relatif à la vidéosurveillance pris pour l'application des articles 10 et 10-1 de la loi n 95-73 du 21 janvier 1995 d'orientation

Plus en détail

Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien

Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien Recrutement par concours d'un adjoint technique de 1 ère classe du Ministère de l'intérieur : Electricien Le SGAP de Lille organise le recrutement d'un électricien pour le service des affaires immobilières

Plus en détail

LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT :

LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT : LES LIMITES DE L UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DANS L ENTREPRISE AVERTISSEMENT : La réglementation sur les nouvelles technologies est dispersée, dans le code du travail, dans les lois, dans les

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-33 DU 25 MARS 2015 PORTANT RECOMMANDATION SUR LES

DELIBERATION N 2015-33 DU 25 MARS 2015 PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DELIBERATION N 2015-33 DU 25 MARS 2015 PORTANT RECOMMANDATION SUR LES TRAITEMENTS AUTOMATISES D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE «VIDEO-PROTECTION DU DOMICILE» EXCLUSIVEMENT MIS EN ŒUVRE PAR

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-144 DU 8 OCTOBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-38 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-38 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-38 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2010-13 DU 3 MAI 2010 PORTANT RECOMMANDATION SUR LES DISPOSITIFS DE VIDEOSURVEILLANCE MIS EN ŒUVRE PAR LES PERSONNES PHYSIQUES OU MORALES DE DROIT PRIVE Vu la Constitution du 17 décembre

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection

NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection NOTICE D INFORMATION relative au formulaire CERFA n 13806*03 et 14095*02 Demande d autorisation d un système de vidéoprotection Ministère de l intérieur A) Informations générales cerfa N 51336#02 A-1)

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE Consulter le site : www.interieur.gouv.fr QUOI? La loi n 2011-267 du 14 mars 2011 d orientation

Plus en détail

La surveillance du salarié : les régimes applicables

La surveillance du salarié : les régimes applicables La surveillance du salarié : les régimes applicables Actualité juridique publié le 06/12/2014, vu 779 fois, Auteur : Xavier Berjot OCEAN Avocats 1. La surveillance interne Dans l arrêt du 5 novembre 2014,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés

FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés FICHE PRATIQUE Surveillance et libertés individuelles des salariés Internet, badges, téléphone, caméras... les moyens permettant à une entreprise de surveiller ses salariés sont nombreux mais peuvent donner

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

FORMALITES ADMINISTRATIVES DE CREATION DE SITE

FORMALITES ADMINISTRATIVES DE CREATION DE SITE Version n 1 Février 2006 Créez votre site Internet, autrement et facilement FORMALITES ADMINISTRATIVES DE CREATION DE SITE CABAX 1 rue de la Suzeraine 44310 St Philbert de Grand Lieu RCS Nantes n 481 778

Plus en détail

DÉCLARATION DE LA LISTE DES ASSOCIATIONS MEMBRES

DÉCLARATION DE LA LISTE DES ASSOCIATIONS MEMBRES cerfa N DÉCLARATION DE LA LISTE DES ASSOCIATIONS MEMBRES D une union ou d une fédération d associations Décret du 16 août 1901, article 7 Ce formulaire vous permet de déclarer l état initial ainsi que

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ;

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ; Avertissement L acte que vous allez consulter a été retranscrit, éventuellement coordonné, et mis en ligne par une entité privée. Il ne s agit pas d un document officiel ; seul un document officiel fait

Plus en détail

Décorateur Titre de niveau III certifié par la CNCP et enregistré au RNCP Arrêté du 11 Janvier 2012 (publié au JO du 19 Janvier 2012)

Décorateur Titre de niveau III certifié par la CNCP et enregistré au RNCP Arrêté du 11 Janvier 2012 (publié au JO du 19 Janvier 2012) DOSSIER de DEMANDE de Validation des Acquis de l Expérience En vue d accéder au titre de Décorateur Titre de niveau III certifié par la CNCP et enregistré au RNCP Arrêté du 11 Janvier 2012 (publié au JO

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement de données personnelles

Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement de données personnelles Commission Nationale de l Informatique et des Libertés 8, rue Vivienne 75083 PARIS cedex 02 Tél : 01 53 73 22 22 Fax : 01 53 73 22 00 www.cnil.fr Guide pratique Déclarer à la CNIL Un fichier ou un traitement

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION

DEMANDE DE SUBVENTION N 12156*3 ASSOCIATIONS DEMANDE DE SUBVENTION Imprimer Réinitialiser Le formulaire unique de demande de subvention(s) peut être utilisé pour plusieurs actions concernant la même demande de subventions adressée

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION PREAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la Communauté d agglomération Val-et-Forêt a décidé

Plus en détail

DÉCLARATION NORMALE (Article 23 de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004)

DÉCLARATION NORMALE (Article 23 de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004) Cadre réservé à la CNIL N d'enregistrement : 1685509 DÉCLARATION NORMALE (Article 23 de la loi n 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée en 2004) 1 Déclarant Nom et prénom ou raison sociale : ASSUR GOOD DEAL

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés

LES OUTILS. Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés LES OUTILS Connaître et appliquer la loi Informatique et Libertés SEPTEMBRE 2011 QUE FAUT-IL DÉCLARER? Tous les fichiers informatiques contenant des données à caractère personnel sont soumis à la Loi Informatique

Plus en détail

Délibération n 2008-187 du 3 juillet 2008

Délibération n 2008-187 du 3 juillet 2008 Accueil > Approfondir > Décisions de la CNIL > Délibération n 2008-187 du 3 juillet 2008 Délibération n 2008-187 du 3 juillet 2008 03 Juillet 2008 - Thème(s) : Commerce DÉLIBÉRATION N 2008-187 DU 3 JUILLET

Plus en détail

comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance

comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance www.storvision.com comprendre le périmètre légal entourant la vidéosurveillance 1. Définition de la vidéosurveillance 2. Historique des lois et décrets 3. Lieux surveillés: comprendre leurs différences

Plus en détail

Traitements de données à caractère personnel

Traitements de données à caractère personnel I G 518 Avril 2008 I N S T R U C T I ON G E N E R A L E Traitements de données à caractère personnel Procédures préalables à la mise en service et droits d accès A D M I N I S T R AT I O N G É N É R A

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 14 février 2013 relative à l'accès des personnes détenues aux données contenues dans le traitement GIDE NOR : JUSK1340010C La garde des sceaux, ministre de la justice, Pour attribution à

Plus en détail

BTS SIO - PPE 1-3 PARTIE JURIDIQUE KOS INF

BTS SIO - PPE 1-3 PARTIE JURIDIQUE KOS INF BTS SIO - PPE 1-3 PARTIE JURIDIQUE KOS INF 1 SOMMAIRE 1- Définir la notion de données personnelles... 3 Cadre juridique applicable à la protection des données personnelles (lois et directives)... 4 La

Plus en détail

Poste(s) offert(s) dans le département de la COTE-D OR : 1 poste

Poste(s) offert(s) dans le département de la COTE-D OR : 1 poste 08/2003 DOSSIER D'INSCRIPTION AU CONCOURS INTERNE D'ADJOINT ADMINISTRATIF DE 1ere CLASSE du Ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire(services Déconcentrés) LES INFORMATIONS CONTENUES

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Nous sommes là pour vous aider ASSOCIATIONS Imprimer Réinitialiser N 12156*3 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande

Plus en détail

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement)

Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Demande de carte professionnelle (Demande de première carte ou de renouvellement) Livre VI du code de la sécurité intérieure Décret n 2009-137 du 9 février 2009 modifié Ce formulaire vous permet d obtenir

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-39 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL

DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Cadre réservé à la CNIL N d'enregistrement : 1784035 DEMANDE D'AVIS PRÉALABLE À LA MISE EN ŒUVRE DE TRAITEMENTS AUTOMATISÉS DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL (Articles 26 et 27 de la Loi n 78-17 du 6 janvier

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-96 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Demande de subvention pour l année 2013

Demande de subvention pour l année 2013 Demande de subvention pour l année 2013 Date limite de dépôt des dossiers : 14 décembre 2012 Association : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour déposer votre demande de subvention

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE Loi n 95-73 du 21 janvier 1995 - Article 10 - Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 cerfa N 13806*02 Veuillez indiquer dans la case ci-après le numéro

Plus en détail

pratiques Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e?

pratiques Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e? pratiques [pouvoir disciplinaire de l employeur] Quelles sont les limites de la vidéosurv e i l l a n c e? La mise en place d un système de vidéosurveillance, qui permet d enregistrer les faits et gestes

Plus en détail

Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Veiller à la protection de la vie privée et des données à caractère personnel Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Les données personnelles (ou nominatives) sont les informations

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F21. MA SÉCURITÉ AU SEIN DU CABINET MÉDICAL. Les suites d une plainte pour agression Les suites d une plainte pour agression Etape 1. L avis à victime Suite à la plainte que vous avez déposée, le Procureur de la République vous transmet un «avis à victime» à votre domicile. Il vous informe

Plus en détail

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE E T D E S L I B E R T É S Sommaire L INFORMATION DES PERSONNES FICHÉES page 2 LES INFORMATIONS QUI PEUVENT

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Contact : Nicole LABARRERE Adjointe au Maire déléguée aux associations nlabarrere@mairie-eauze.fr INFORMATIONS PRATIQUES Qu'est-ce que le dossier de demande

Plus en détail

CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI

CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI PREFET DE LA HAUTE-CORSE Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Appui aux Politiques Publiques CERTIFICAT DE CAPACITE PROFESSIONNELLE DE CONDUCTEUR DE TAXI La session 2015 de l examen

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. et, si vous ne recevez pas de courrier de

Plus en détail

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif LA VIDEOSURVEILLANCE Environnement législatif 1 LA VIDEOSURVEILLANCE L environnement législatif 1. Le cadre législatif 2. Les «lois Pasqua» 3. Les «lois Sarkozy III» 2 Abréviations CNIL: Commission Nationale

Plus en détail

Fiche préalable de Traitement* annotée

Fiche préalable de Traitement* annotée Fiche préalable de Traitement* annotée Correspondant informatique et libertés mutualisé des établissements universitaires du PRES Université de Grenoble v2.10-1 Utilisez cette fiche annotée pour renseigner

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-117 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-117 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-117 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Nous sommes là pour vous aider ASSOCIATIONS Imprimer Réinitialiser N 12156*3 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d'une demande

Plus en détail

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier

Demande de. Permis de démolir. Dpt Commune Année N o de dossier Demande de Permis de démolir N 13405*01 1/2 * Informations nécessaires à l instruction du permis Informations nécessaires en application de l article R. 431-34 du code de l urbanisme Vous pouvez utiliser

Plus en détail

LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX

LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX LES ENTREPRISES DE TRANSPORT DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR LES CHAUFFEURS DE VTC POINTS PRINCIPAUX DEFINITION Les entreprises de transport de tourisme avec chauffeur mettent à la disposition des personnes,

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-85 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-85 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-85 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Dossier de demande de subvention Année 2016

Dossier de demande de subvention Année 2016 Cadre réservé à l administration N du dossier : Date d arrivée : Service instructeur : Dossier à retourner : avant le 3 novembre 2015 Au service Financier Nom de l association : -----------------------------------------------

Plus en détail

ORGANISME RELAIS INSTRUCTEUR : Réception par le relais Réception Agence de l Eau Visite préalable (pré diagnostic) Date : / / Date : / / Date : / /

ORGANISME RELAIS INSTRUCTEUR : Réception par le relais Réception Agence de l Eau Visite préalable (pré diagnostic) Date : / / Date : / / Date : / / Logo instructeur DEMANDE DE PARTICIPATION FINANCIERE Opération collective IMPRIMERIE ORGANISME RELAIS INSTRUCTEUR : Réception par le relais Réception Agence de l Eau Visite préalable (pré diagnostic) Date

Plus en détail

LEGISLATION FRANçAISE

LEGISLATION FRANçAISE V 1.1 - Juin 2009 LEGISLATION FRANçAISE en matière de vidéosurveillance Explications et recommandations Législation française sur la vidéosurveillance : pourquoi un guide? Tout d abord parce qu il en

Plus en détail