Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte

2 Objectifs de la présentation Initier à une gestion alternative des eaux pluviales. Passer en revue les solutions envisageables dans le cadre d une gestion durable des eaux pluviales à l échelle du bâtiment et de la parcelle. Présenter des dispositifs mettant en valeur le cycle de l eau. Aborder les avantages et inconvénients de divers dispositifs. 2

3 Plan de l exposé Introduction Démarche durable d une gestion de l eau Aperçu des différents dispositifs Pour aller plus loin Outils et Références Ce qu il faut retenir de l exposé 3

4 Introduction Vers une gestion durable de l eau L imperméabilisation des sols et le ruissellement urbain Gérer les eaux sur la parcelle La nécessaire maîtrise des consommations Faire une utilisation rationnelle de l eau L usage indifférencié de l eau potable Récupérer l eau de pluie La pollution de l eau Épurer les eaux usées in situ 4

5 Introduction Intégrer la gestion de l eau pluviale tout au long de son cheminement sur la parcelle Source: Revue A+241 p 34. Eau et ville diffuse. Illustration Christian Nolf et Urban Design Workshop Stiemerbeek

6 Introduction Principes Décentralisation Séparation Enchaînement de dispositifs Composition architecturale Simplicité Priorités Les principales fonctions de la gestion de l eau sur la parcelle - Source : B. Thielemans - ceraa 6

7 Introduction Objectifs Gérer l eau de pluie au plus près de son point de chute Lutter contre les inondations et les sécheresses Recharger les nappes phréatiques Eviter la pollution des eaux de pluie Intégrer le cycle de l eau dans le paysage Redonner de la valeur à l eau Aménagement de bassins de rétention d eau, Hanovre Bassin sec, Kupperbusch 7

8 Démarche durable d une gestion de l eau Méthodologie : Identifier les contraintes liées à la parcelle La présence d'une zone inondable La distance par rapport à une zone de captage d'eau La présence d'une zone de protection de type Natura 2000 La densité d'occupation du projet L'encombrement du sous-sol La présence de sols pollués La perméabilité du sol La profondeur de la nappe phréatique La topographie du site Les possibilités d'exutoire 8

9 Démarche durable d une gestion de l eau Méthodologie : Choisir des dispositifs de gestion des eaux de pluies permettant de Minimiser le ruissellement sur la parcelle Retenir les eaux pluviales et les évacuer lentement Limiter le risque de pollution de l environnement en tenant compte des éléments du choix durable. 9

10 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Espaces verts de pleine terre 2. Complexes de rétention sous des voiries 3. Caniveaux et canaux à ciel ouvert 4. Noues 5. Fossés 6. Bassins secs ou en eau 7. Tranchées ou massifs enterrés 8. Puits d infiltration 10

11 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les complexes de rétention sous des voiries : Un parking poreux ou une chaussée drainante : surface perméable (asphalte ou pavés) à structure ouverte. Une structure réservoir sous un parking poreux ou sous une voirie drainante permet d offrir un volume de rétention complémentaire et/ou une zone d infiltration. Parking poreux et chaussée réservoir Pavés drainants : infiltration directe Pavés drainants : infiltration des surfaces adjacentes Source: Architecture & Climat Structure réservoir : infiltration de surfaces imperméables 11

12 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Caniveaux et canaux à ciel ouvert Eléments de composition mettant en valeur le cycle de l eau en prolongeant son ruissellement sur la parcelle. Devient des éléments ludiques qui participent à la cohésion sociale. Photos: New waterscapes et Valérie Mahaut 12

13 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les noues : Une noue : dépression du sol, faible profondeur, peut remplacer un réseau d évacuation enterré, conception simple à coût peu élevé en comparaison d un réseau d assainissement classique. Sol perméable : Noue infiltrante (+cunette de drainage) Sol imperméable : Noue à évacuation superficielle Sol peu perméable : Noue mixte (+tranchée de drainage) Source : Architecture & Climat Noue de rétention et de dépollution Noue à stockages successifs (fonction de l intensité des orages) 13

14 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les noues : Kronsberg Hanovre Scharnhauser Park Stuttgart Douai Quartier du Kronsberg Hanovre Photos : Valérie MAHAUT Douai 14

15 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les fossés : Un fossé : assez profond, avec des rives abruptes (souvent de pente de 45 ou plus). Ce qui distingue le fossé de la noue est principalement son profil : pente, largeur, profondeur, Fossés d infiltration Plus étroits qu une noue Intégration paysagère des fossés difficile en zone urbaine Rôle de délimitation, barrière naturelle Accès et entretien moins faciles Risques de chutes depuis le domaine public Source: Architecture & Climat 15

16 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les fossés : Parc Mozaïc Lille Quartier Vauban Fribourg-en-Brisgau Quartier Vauban Fribourg-en-Brisgau Photos : Valérie MAHAUT 16

17 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les bassins secs ou les bassins «en eau» : Un bassin sec : noue «élargie», sert moins à l écoulement qu au stockage de l eau pour l infiltrer dans le sol ou la restituer à l exutoire à débit régulé. Bassin infiltrant Bassin à évacuation superficielle (avec cunette ou enrochement) Bassin à stockages successifs (fonction de l intensité des orages) Source : Architecture & Climat 17

18 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les bassins secs ou les bassins «en eau» : Un bassin «en eau» conserve une lame d eau en permanence. Son niveau est donc variable en fonction des orages et cette variabilité est souvent propice à la biodiversité. Bassin en eau avec rétention et évacuation superficielle à débit régulé Bassin en eau avec fondations bétonnées Source : Architecture & Climat 18

19 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les bassins secs ou les bassins «en eau» : Quartier du Kronsberg Hanovre Gelsenkirchen Scharnhauser Park Stuttgart Quartier du Kronsberg Hanovre Photos : Valérie MAHAUT Berlin Hannoversch Munden Photos: New waterscapes 19

20 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les tranchées ou massifs enterrés : Une tranchée : massif linéaire rempli de graviers, de galets et/ou de roches concassées etc., recouvert ou non d un revêtement. Tranchée infiltrante Tranchée de rétention Tranchée mixte (+drainage) Massif infiltrant (+ drains dispersant) Source : Architecture & Climat 20

21 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les tranchées ou massifs enterrés : Attention aux risques de colmatage si eaux chargées en matières organiques prévoir une décantation + filtration Néanmoins cette technique est intéressante pour son rôle de filtration et de dépollution (si plantées). Quartier du Kronsberg Hanovre Photos : Valérie MAHAUT Business park - Krems Photo : New waterscapes 21

22 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux aménagements des abords Les puits d infiltration : Un puits est un dispositif suffisamment profond pour permettre le transit du ruissellement vers un sous-sol perméable. Si aucun autre mode d évacuation n est possible et si on ne se trouve pas à proximité d une zone de captage. Intéressante pour l infiltration du trop-plein ou du débit de fuite Puits d infiltration (schéma de principe et détail technique) Source : Architecture & Climat et MATRIciel 22

23 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux bâtiments 1. a. 1. b Toiture stockante a. Non-végétalisée b. Végétalisée 2. Citernes d eau de pluie 23

24 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux bâtiments Les toitures stockantes : Une toiture stockante : rétention d une lame d eau directement sur la toiture. Toitures en eau Toitures en gravier Toitures vertes Source: Architecture & Climat Toitures en eau Photo : Valérie MAHAUT Système IBIC : rétention d eau sous un complexe de toiture verte Toiture verte 24

25 Aperçu des différents dispositifs Dispositifs intégrés aux bâtiments Les citernes ou bassin de rétention : La citerne d orage (ou bassin de rétention) : récolte temporaire des eaux de très fortes pluies évacuées vers l exutoire à débit régulé de manière à ne pas surcharger le réseau aval au moment où la crue est la plus forte. Différencier citernes de récupération >< citernes de rétention : Fonction de bassin d orage La citerne d orage peut constituer le trop-plein d une citerne de récupération. Volume 1 = récupération / Volume 2 = rétention Source : Architecture & Climat et MATRIciel 25

26 Pour aller plus loin Une gestion durable de l eau sur la parcelle s accompagne d une série d actions : L imperméabilisation des sols et le ruissellement urbain Gérer les eaux sur la parcelle La nécessaire maîtrise des consommations Faire une utilisation rationnelle de l eau L usage indifférencié de l eau potable Récupérer l eau de pluie La pollution de l eau Épurer les eaux usées in situ 26

27 Pour aller plus loin Faire une utilisation rationnelle de l eau Changer nos habitudes afin de réduire à la source nos consommations d eau potable (10% à 20% d économie possible) Mise en place de dispositifs de contrôle de la quantité d eau consommée Mise en place de dispositifs réducteurs de consommation d eau (30% à 65% d économie possible) Maintient de la qualité de l eau jusqu à sa consommation Privilégier un choix de la qualité appropriée aux usages 27

28 Pour aller plus loin Récupérer l eau de pluie Participe à la démarche liée à l utilisation rationnelle de l eau Contribue à la démarche liée à la gestion des eaux de pluies sur la parcelle Incidence de l architecture sur la qualité de l eau de pluie et sur ses utilisations possibles L eau de pluie récupérée ne sert pas qu au rinçage des toilettes Source : MATRIciel Source : C. Rener 28

29 Pour aller plus loin Épurer les eaux usées in situ Choisir la qualité de l eau appropriée aux usages : Economiser l eau potable et l eau de qualité, avoir recours à des eaux alternatives à l eau potable Rejeter des eaux qui respectent le milieu récepteur : Eviter de polluer des eaux claires, séparer les polluants le plus en amont possible, garantir la qualité de l eau rejetée après épuration, éviter le rejet d eaux diluées vers le réseau d assainissement collectif, etc. Favoriser les techniques paysagères (extensives ou mixtes). Les techniques intensives sont à utiliser en dernier recours. Source : C. Heyden 29

30 Outils, sites internet, etc intéressants : Outil de Gestion de l Eau (OGE) de Bruxelles Environnement : Règlement Régional d Urbanisme (RRU) et autre : Outil de Gestion de l Eau (OGE) de Bruxelles Environnement : BREEAM wat_1_calculator 30

31 Références Guide Bâtiment Durable : Fiche G_WAT00 Fiche G_WAT01 Améliorer la gestion de l eau dans les bâtiments durables et sur la parcelle Gérer les eaux pluviales sur la parcelle Fiche G_WAT02 Fiche G_WAT03 Faire un usage rationnel de l eau Récupérer les eaux de pluie Fiche G_WAT04 Améliorer la gestion des eaux usées sur la parcelle ou : Accueil > Professionnels > Votre secteur d'activité > Bâtiment (constr., rénovation, gestion) > Guide pratique 31

32 Ce qu il faut retenir de l exposé Connaissance préalable de la qualité du sol et de sa potentialité d infiltration et de rétention Assurer la gestion de l eau de pluie dans les limites de la parcelle Soustraire au maximum l eau de pluie des réseaux de récolte des eaux usées Favorise le développement de la biodiversité maillages vert et bleu Invite aux échanges sociaux induits par des espaces aménagés et ludiques 32

33 Contact Frederic LUYCKX architecte chercheur Coordonnées : +32(0)

Formation Bâtiment Durable: Bâtiment Durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable: Bâtiment Durable de A à Z Formation Bâtiment Durable: Bâtiment Durable de A à Z Bruxelles Environnement GESTION DU RUISSELLEMENT SUR LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Initier une réflexion sur la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES MOYENS MIS À DISPOSITION DU CONCEPTEUR Laurent DINAER CERAA Objectifs de la présentation Initier à une

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Introduction à la thématique de la gestion de l eau Frederic LUYCKX, architecte Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Plan de l exposé Introduction: L urbanisation et ses impacts négatifs Gérer autrement les eaux de

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC)

Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Contexte de la Région de Bruxelles- Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Les grandes lignes de la présenta/on - Par/cularités de la RBC face au cycle naturel de l eau et conséquences sur les

Plus en détail

OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent

OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent OSONS DÉSIMPERMÉABILISER LES SOLS! Des collectivités s engagent Les villes s intéressent de plus en plus aux techniques pour infiltrer l eau là où elle tombe : jardins de pluie, noues et ainsi redonner

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Bienvenue INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Objectifs Exutoire Aucun rejet au réseau = infiltration des eaux à la parcelle Sinon dérogation = ouvrages de stockage-restitution avant

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets de développement urbain en Wallonie

L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets de développement urbain en Wallonie Journée d information et d échange sur la gestion des eaux pluviales en agglomération 9 décembre 2014 à Waterloo L intégration des techniques alternatives de gestion des eaux pluviales dans les projets

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Comment gérer les eaux de pluie dans un contexte spécifique? Maggy HOVERTIN MATRIciel S.A Objectifs de la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : EAU

Formation Bâtiment Durable : EAU Formation Bâtiment Durable : EAU Bruxelles Environnement GESTION DES EAUX PLUVIALES SUR LA PARCELLE Laurent DINAER MATRIciel Objectif(s) de la présentation Initier une réflexion sur la gestion alternative

Plus en détail

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA Animatrice territoriale du bassin Artois-Picardie Journée d échanges

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/9 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/9 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB GESTION DE L EAU CST - janvier 2005 1/9 INTRODUCTION Véritable enjeu environnemental de société, la gestion de l eau vise à limiter l épuisement de la ressource naturelle, les pollutions potentielles et

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Introduction à la thématique Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectif(s) de la présentation Elargir

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D INSTALLATION IMPORTANT!: Les renseignements demandés dans ce document permettront au Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de donner un avis technique

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH Il s agit d une zone de protection correspondant au centre historique de Beauvais (cathédrale, ancien palais épiscopal,

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse

Quels outils techniques et financiers. Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Quels outils techniques et financiers Katy Pojer Agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Mardi 13 mai 2014 Quelle technique mettre en œuvre? Des documents existent http://www.graie.org/graie/graiedoc/doc_telech/plaqta.pdf

Plus en détail

Eau, gestion et valorisation

Eau, gestion et valorisation Eau, gestion et valorisation plantasion Vision d une ville verte par une école du paysage Florian BURKHARD Johanna VOIBLET Année académique 2015-2016 Organisé par Eric Amos, Christian Betti & Sonia Rosello

Plus en détail

- Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux -

- Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux - - Centre Technique Municipal Louis CATANZANO - Pôle VRD - Division Plans & Réseaux - Commune de Sète TABLE DES MATIERES 1. CADRE ET OBJET DE L ETUDE 1 2. LES PRINCIPES RETENUS 2 2.1. La limitation des

Plus en détail

Cette demande doit être complétée par le propriétaire, puis déposée obligatoirement au Service Urbanisme de votre mairie en 2 exemplaires.

Cette demande doit être complétée par le propriétaire, puis déposée obligatoirement au Service Urbanisme de votre mairie en 2 exemplaires. Service Public d Assainissement Non Collectif (S.P.A.N.C.) DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNE de : N de PC/BT/BW : Nom du Demandeur : Construction neuve Cachet

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME

ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME ASSAINISSEMENT PLAN LOCAL D URBANISME I SITUATION ADMINISTRATIVE La station d épuration et les réseaux d assainissement de la Ville de MEAUX appartiennent à la ville et sont exploités en régie communale

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif. Document à retourner au

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp TECFLOR / ECOFLOR Tecflor / Ecoflor Procédés de végétalisation pour toiture terrasses Le procédé TECFLOR est un procédé complèt de végétalisation extensive destiné aux toitures et terrasses inaccessibles

Plus en détail

Plan local d'urbanisme

Plan local d'urbanisme Direction générale des services techniques Service Études Urbaines Dompierre-sur-mer Plan local d'urbanisme Pièce N 5.2.6 Note explicative concernant la gestion des eaux pluviales Modification N 1 Approuvée

Plus en détail

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES

AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES AMENAGEMENT ET GESTION DES EAUX PLUVIALES Le 16 avril 2013 Présentation de l Atelier LD Urbanisme, Paysage, Ingénierie et Techniques Environnementales L atelier LD est reconnu pour son approche qui place

Plus en détail

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales

Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales Contexte et enjeux de la gestion des eaux pluviales SOMMAIRE Évolution des interventions de l'homme sur le cycle de l'eau et leur impact Les enjeux et

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

Les noues et fossés. 1 - Les principes de fonctionnement 3. 2 - La conception 6. 3 - La réalisation 9. 4 - L'entretien 9

Les noues et fossés. 1 - Les principes de fonctionnement 3. 2 - La conception 6. 3 - La réalisation 9. 4 - L'entretien 9 Les noues et fossés Fiche 3 SOMMAIRE : 1 - Les principes de fonctionnement 3 2 - La conception 6 3 - La réalisation 9 4 - L'entretien 9 5 - Annexe 1 : exemple de calcul hydraulique d'une noue 10 6 - Annexe

Plus en détail

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La boite à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES AGGLOMERATIONS Mardi 09 Décembre

Plus en détail

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales Département de Seine-Maritime Association Régionale pour l Etude et l Amélioration des Sols Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales MAI 2006 SOMMAIRE 1) Présentation de l opération...3

Plus en détail

Au cœur du développement urbain de Massy

Au cœur du développement urbain de Massy Au cœur du développement urbain de Massy Un parc d activités au cœur d un territoire en mutation Le parc d activités Massy-Europe est l un des maillons du développement urbain du sud de la Ville (pôles

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone :

GÉNÉRALITÉS. Adresse : Téléphone : Adresse : Téléphone : SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaune-cote-et-sud.fr Communauté d agglomération BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

Commune : Déposé en Mairie le :

Commune : Déposé en Mairie le : Syndicat Intercommunal de la Vallée d Abondance Lieu dit les Granges 74360 Abondance Tel : 04 50 73 57 31 Email : spanc.abondance@orange.fr Commune : Déposé en Mairie le : Transmis au SPANC le : Dossier

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date

RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010. Sous-titre - date RENCONTRES PROFESSIONNELLES RITTMO 22 avril 2010 Sous-titre - date De la reconstitution des sols à la re-végétalisation Rencontres professionnelles de RITTMO - 22 avril 2010 Etat des besoins des collectivités

Plus en détail

LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN

LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN LA GESTION DE L EAU EN MILIEU URBAIN DES EXPÉRIENCES QUÉBÉCOISES CONGRÈS INFRA 2012 CERIU 21 NOVEMBRE 2012 MARIO R. GENDRON, INGÉNIEUR CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. Introduction au concept de gestion intégrée

Plus en détail

Demande d installation d assainissement non collectif FO 1

Demande d installation d assainissement non collectif FO 1 6 Impasse de la Fontaine 08260 MAUBERT-FONTAINE Tél. : 03.24.26.13.31 - Fax : 03.24.32.50.22 E mail : ardennes.thierache@orange.fr Président : Miguel LEROY Informations générales Date du contrôle Date

Plus en détail

l eau d urbanisme : dans les documents Les eaux pluviales

l eau d urbanisme : dans les documents Les eaux pluviales environnement avril. 2014 l eau dans les documents d urbanisme Les eaux pluviales La compétence liée à la collecte, au transport, stockage et traitement des eaux pluviales relève de la commune. En cas

Plus en détail

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets

7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets 7.2.c Notice sanitaire et de traitement des déchets Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du 07 octobre 2013 approuvant le PLU 1. Le réseau d eau potable L alimentation en

Plus en détail

L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif

L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif L étude de sol et de conception des filières d Assainissement Non Collectif Emmanuel PARENT Bureau d Etude MPE 64 Emmanuel PARENT

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE

GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE GESTION DURABLE DES EAUX DE PLUIE Planification territoriale et développement durable 4 mai 2012 Miguel HERRERO Judith CÔTÉ Conseillers aux opérations régionales La collection «Planification territoriale

Plus en détail

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DiRECTION ENVIRONNEMENT 2 ÉTUDES DE DÉFINITION DE FILIÈRE Étude

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS EXTERNE DE TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DES EAUX PLUVIALES ET INFILTRATION EXEMPLES CONCRETS ET ÉLÉMENTS POUR UN BON DIMENSIONNEMENT

RÉCUPÉRATION DES EAUX PLUVIALES ET INFILTRATION EXEMPLES CONCRETS ET ÉLÉMENTS POUR UN BON DIMENSIONNEMENT 1 Gestion intégrale des eaux de pluie sur la parcelle Bruxelles Environnement RÉCUPÉRATION DES EAUX PLUVIALES ET INFILTRATION EXEMPLES CONCRETS ET ÉLÉMENTS POUR UN BON DIMENSIONNEMENT Johan Vanmarsenille

Plus en détail

Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1

Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1 Demande d autorisation, contrôle de conception et d implantation FO1 Informations générales Date de la demande Date du permis de construire (sauf pour réhabilitation) Habitation Références cadastrales

Plus en détail

La Bièvre : renaissance d une rivière

La Bièvre : renaissance d une rivière La Bièvre en activité en 1951 La Bièvre amont La Bièvre : renaissance d une rivière À partir de la fin du XVIIIe siècle, les rejets de pollution des petites industries installées sur les rives de la Bièvre

Plus en détail

Vers des parkings plus économes au sol

Vers des parkings plus économes au sol Parkings paysagers ASPECTS REGLEMENTAIRES Vers des parkings plus économes au sol ANTICIPATION REGLEMENTAIRE : > L imperméabilisation des sols pose des problèmes techniques. Le plan d action du ministère

Plus en détail

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base :

Toutes les installations de collecte de l eau de pluie, qu elles soient simples ou complexes, sont dotées des mêmes éléments de base : VOTRE MAISON La collecte et l utilisation de l eau de pluie à la maison La collecte de l eau de pluie et le stockage à des fins d utilisation ultérieure est une pratique ancienne. On y a toujours recours

Plus en détail

Quelques surfaces imperméables

Quelques surfaces imperméables Explication du schéma fiche La magie du sol L imperméabilisation des sols Des sols qui Dans les centres urbains, les banlieues, ou même à la campagne, le sol est de plus en plus souvent recouvert de matériaux

Plus en détail

La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales La gestion des eaux pluviales Prévenir les impacts des pluies intenses : le réseau d égout n est pas un trou noir Juin 2014 Partie I La place des infrastructures vertes 1 Charge hydraulique : la vitesse

Plus en détail

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse

L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération. Communication de presse L implication de l Intercommunale du Brabant Wallon (IBW) dans la gestion des eaux pluviales en agglomération Communication de presse Résumé L époque est révolue où la société pouvait attribuer aux aménageurs

Plus en détail

Partie eaux claires. Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme

Partie eaux claires. Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme Guide pratique du Règlement Communal d Urbanisme relatif à la gestion des eaux - Partie eaux claires - Une initiative de Marc COOLS, Echevin de l Environnement et de l Urbanisme Une action menée par le

Plus en détail

COMMUNE : Déposé en Mairie le : / / Déposé au Spanc le : / / Nombre de pièces principales =

COMMUNE : Déposé en Mairie le : / / Déposé au Spanc le : / / Nombre de pièces principales = Cadre réservé au SPANC Dossier N Demande d installation d un système d assainissement non collectif Capacité inférieure ou égale à 20 EqH ou recevant une charge brute de pollution organique inférieure

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Communauté de Communes du Grand Langres 46 avenue Turenne BP 142 52206 LANGRES CEDEX Tél : 03.25.87.99.54 Fax : 03.25.87.07.04 spanc@grand-langres.fr

Plus en détail

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Quelques conseils simples pour bien choisir, implanter et dimensionner votre installation L objectif est de mettre en place une installation permettant

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

TITRE 3 ZONE BLEUE Article 1 : Autorisations 1.1. Conditions générales tous les évènements pluviaux

TITRE 3 ZONE BLEUE Article 1 : Autorisations 1.1. Conditions générales tous les évènements pluviaux TITRE 3 ZONE BLEUE Il s agit d une zone qui est soumise à un risque d inondation faible ou moyen, et qui est déjà urbanisée. L urbanisation future y est autorisée, sous le respect de certaines conditions.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION D INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF 0 3 8 4 5 4 7 0 8 0 - Fax 0 3 8 4 5 4 6 6 5 4 Ce document permettra l examen de votre projet d assainissement non collectif (ou autonome = habitation non raccordable au tout à l égout) et sera joint à

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Instruction du dossier d assainissement non collectif

Instruction du dossier d assainissement non collectif Madame, Monsieur, Service Public de l Assainissement Non Collectif Communauté de communes Terre de Cro-Magnon 4 place de la mairie 24620 LES EYZIES DE TAYAC SIREUIL Tél. : 05 53 35 05 43 Fax : 05 53 45

Plus en détail

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commanditaire : Commune de THORENS GLIÈRES THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION DE VOTRE BRANCHEMENT AU RESEAU ET LA MISE EN PLACE

Plus en détail

FISCALITÉ ÉCOLOGIQUE : EAUX PLUVIALES

FISCALITÉ ÉCOLOGIQUE : EAUX PLUVIALES FISCALITÉ ÉCOLOGIQUE : EAUX PLUVIALES Entreprises : toutes concernées! Taxe annuelle pour la gestion des eaux pluviales urbaines Fiche pratique à l attention des entreprises redevables Novembre 2013 La

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Coûts de réalisation et d entretien d une toiture verte Frederic LUYCKX, architecte & chercheur Objectifs

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Mieux vivre notre environnement

Mieux vivre notre environnement Cahiers de recomandations environnementales l eau en milieu urbain? Mieux vivre notre environnement l eau en milieu urbain? sommaire I Préserver la ressource en eau en milieu urbain... 3 A La problématique

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

Bruxelles Environnement Leefmilieu Brussel. Centre Urbain Stadswinkel BÂTIMENT DURABLE FORMATION GENERALE DUURZAME GEBOUWEN ALGEMENE OPLEIDING

Bruxelles Environnement Leefmilieu Brussel. Centre Urbain Stadswinkel BÂTIMENT DURABLE FORMATION GENERALE DUURZAME GEBOUWEN ALGEMENE OPLEIDING Bruxelles Environnement Leefmilieu Brussel Centre Urbain Stadswinkel BÂTIMENT DURABLE FORMATION GENERALE DUURZAME GEBOUWEN ALGEMENE OPLEIDING 1 DE LA PROBLEMATIQUE ET DES ENJEUX DE L EAU A BRUXELLES VERS

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE

M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE M IS E E N E N Q U E TE P U B LIQ U E D E L E TU D E D IM P A C T D U P R O JE T D U S ITE IB M /S A IN TE M A R IE V ILLE D E S A IN T JE A N D E B R A Y E /B O U Y G U E S IM M O B ILIE R + B D V A A

Plus en détail

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons

Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Le schéma environnemental de la Ville de Bezons Pourquoi un Schéma environnemental? => Pour améliorer le cadre de vie des Bezonnais => Pour construire une stratégie environnementale globale dans le cadre

Plus en détail

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des.

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf Réussir son assainissement non collectif jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg Un guide à l usage des particuliers. o6 64 67 33 97 Mot du Président du Conseil général Notes La protection

Plus en détail