LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE"

Transcription

1 LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires Herbalife A retenir Les chiffres clés 65,6 % : c est la proportion d hommes seniors (âgés de 55 à 79 ans) qui sont en surcharge pondérale. 50,5 % d entre eux sont en surpoids et 15,1 % présentent une obésité. 51,4 % : c est la proportion de femmes seniors (âgées de 55 à 79 ans) qui sont en surcharge pondérale. 33,6 % d entre elles sont en surpoids et 17,8 % présentent une obésité. 45,1 % : c est la proportion de seniors ayant un niveau d activité physique «entraînant des bénéfices pour la santé». 24,8 % : c est la proportion de femmes seniors ayant consommé au moins un complément alimentaire au cours des 12 derniers mois. Elles sont deux fois plus nombreuses que les hommes à en consommer. Les habitudes alimentaires des seniors Prises alimentaires. La régularité des prises alimentaires augmente progressivement avec l âge. 86 % des seniors (55-79 ans) prennent 3 repas quotidiennement, alors que seul 44 % des jeunes adultes (18-34 ans) le font. 96 % des seniors prennent un petitdéjeuner tous les matins, 97 % déjeunent tous les midis et 91 % dînent chaque jour. Lieux de consommation. Les repas pris hors domicile sont moins fréquents chez les seniors, quel que soit le repas. Seulement 2 % des petits-déjeuners, 14 % des déjeuners et 8 % des dîners sont pris hors domicile pour les ans. Consommations alimentaires. Les seniors consomment en moyenne 2781 g d aliments et de boissons chaque jour. Les aliments composant la ration journalière varient selon l âge. Même si l eau reste le principal contributeur, la place des autres boissons évolue. Les boissons alcoolisées et le café remplacent progressivement l eau et les boissons rafraîchissantes sans alcool quand l âge augmente. Au niveau des aliments solides, la contribution des fruits, des légumes et du pain augmentent également avec l âge. Les seniors paraissent plus impliqués dans la préparation culinaire avec la consommation de produits bruts. Ils perpétuent également la consommation massive d aliments traditionnels (pain, fromage, soupe, sucre et dérivés, boissons alcoolisées et café).

2 Apports en énergie et en nutriments. L apport énergétique total moyen journalier des ans est de 1824 kcal pour les femmes et de 2415 kcal pour les hommes. Les protéines apportent de l ordre de 17 % de l énergie, les lipides 39 % et les glucides 43 %. Chez les hommes, les quantités consommées sont stables, par contre l apport énergétique décroît avec l âge. Chez les femmes, l apport énergétique est stable, mais les quantités consommées augmentent avec l âge. Ces tendances indiquent une densité énergétique de l alimentation globale plus élevée chez les jeunes adultes que chez les plus âgés. Apports en vitamines et en minéraux. Chez les femmes, certains apports en vitamines et en minéraux augmentent avec l âge. Il en est de même chez les hommes, malgré des apports énergétiques plus faibles avec l âge. L alimentation des adultes de ans présente en moyenne une densité nutritionnelle supérieure à celle des plus jeunes. Ces apports en vitamines et en minéraux sont liés à la consommation plus importante, avec l âge, de pain, de fruits et de légumes. Les recommandations Energie : c est le carburant nécessaire à l organisme pour fonctionner. Chez les seniors, il est essentiel d assurer des apports caloriques suffisants pour favoriser la couverture de l ensemble des besoins nutritionnels. Les apports énergétiques conseillés sont en moyenne un peu plus faibles que chez les plus jeunes. Ils sont de l ordre de 2000 kcal pour les femmes et de l ordre de 2500 kcal pour les hommes et sont à adapter aux dépenses. Faire 3 à 4 repas par jour, petit-déjeuner, déjeuner et dîner, complété éventuellement par une collation dans la matinée ou dans l après-midi. Pratiquer une activité physique régulière, par exemple 30 minutes de marche rapide au quotidien. Protéines : elles sont essentielles à l entretien de la masse musculaire chez les seniors. En effet, leur capital musculaire a tendance à diminuer naturellement et l utilisation des protéines par l organisme se fait moins bien avec l âge. Les protéines devraient représenter 11 à 15 % de l Apport Energétique Total (AET), soit de l ordre de 55 à 90 g. L apport moyen en protéines des seniors est de 74 g pour les femmes et de 96 g pour les hommes, ce qui permet de couvrir les besoins. Consommer de la viande, du poisson ou des œufs au moins une fois par jour et un produit laitier à chaque repas. Consommer régulièrement des céréales et des légumes secs pour leurs apports complémentaires en protéines. Lipides : ils sont couramment appelés «graisses». C est le nutriment le plus énergétique de l alimentation, un gramme apporte 9 kcal. Les lipides sont également indispensables au bon fonctionnement de l organisme (cellules, système nerveux, hormones ). Les lipides devraient représenter 30 à 35 % de l AET. Ils contribuent en moyenne à 39 % de l AET chez les seniors. Leur contribution devrait être réduite au profit des glucides complexes. Les lipides sont apportés par les corps gras (beurre, huile, margarine, crème ) et par la charcuterie, le fromage, les pâtisseries, les sauces... Mesurer les quantités de corps gras ajoutées à l aide d une cuillère à soupe et préférer les modes de cuisson nécessitant peu ou pas d ajout de lipides. Limiter la consommation de fromage, de charcuterie, de sauce Glucides : ils constituent la principale source d énergie de l organisme (4 kcal par g). Les glucides devraient représenter 50 à 55 % de l AET avec une majorité de glucides complexes (pain, féculent ). Les glucides représentent en moyenne 43 % de l AET des seniors. La part des glucides simples (sucre, sodas, chocolat, pâtisseries ) devrait être limité à 10 % de l AET soit 50 g à 60 g. L apport de glucides simples est de 86 g par jour pour les femmes

3 et 91 g par jour pour les hommes. La part des glucides complexes est à augmenter et celle des glucides simples est à diminuer. Consommer au moins un féculent à chaque repas (pain, pâtes, biscottes...) et une fois par jour un accompagnement de féculents (céréales, riz, pommes de terre, légumes secs...). Consommer les produits sucrés (pâtisseries, chocolat, glaces ) en quantités raisonnables. Fibres. Les fibres n apportent pas ou peu de calories, mais elles sont essentielles au bon fonctionnement du transit, à la régulation de la glycémie (taux de sucre dans le sang) et à l obtention d une bonne satiété. Les apports conseillés sont de 25 à 30 g par jour. La consommation de fibres augmente avec l âge, mais reste inférieure aux recommandations. Les femmes seniors en consomment 17,8 g par jour tandis que les hommes seniors en consomment 20,1 g par jour. Consommer au moins 5 portions de fruits et de légumes par jour. Consommer régulièrement des produits complets (pain complet, riz complet ). Eau. Boire de l eau en quantité suffisante est essentiel pour assurer le bon fonctionnement de l organisme. Une bonne hydratation permet notamment de lutter contre la constipation. Il est conseillé de boire de l ordre de 1 à 1,5 litres de boissons chaque jour. Boire pendant et entre les repas. Varier les plaisirs : eau plate, eau gazeuse, thé, tisane, soupe... Vitamines et minéraux Les seniors peuvent avoir des difficultés à couvrir leurs besoins en certains minéraux et vitamines. Le calcium, le magnésium et les vitamines C et D méritent une attention particulière chez les seniors. Le calcium. Il est essentiel à la solidité des os. L apport moyen des seniors est de 912 mg par jour. L apport conseillé est de 1200 mg par jour. Les aliments sources de calcium sont les produits laitiers, les fruits, les légumes et certaines eaux minérales. Le magnésium. Il participe à de nombreuses réactions dans le corps et joue un rôle important dans l équilibre nerveux et musculaire. L apport conseillé est de 420 mg pour les hommes et de 360 mg par jour pour les femmes alors que les apports moyens chez les seniors sont respectivement de 316 mg et de 274 mg par jour. Les meilleures sources de magnésium sont les coquillages, les crustacés, les aliments céréaliers complets, les épinards, les fruits secs La vitamine C. Elle stimule les défenses de l organisme, aide à lutter contre l effet des radicaux libres, favorise l absorption du fer d origine végétale... L apport moyen des seniors est de 99 mg par jour. L apport conseillé est de 110 mg par jour. Les meilleures sources de vitamine C sont les fruits et les légumes, tout particulièrement lorsqu ils sont crus. La vitamine D. Elle permet d assimiler et de fixer le calcium sur l os. L apport conseillé pour les seniors est de 5 µg par jour. L apport moyen quotidien des hommes seniors est de 3 µg et de 2,8 µg pour les femmes seniors. On trouve la vitamine D dans les poissons gras (thon, maquereau, hareng, sardine ), le jaune d œuf et les produits laitiers entiers ou enrichis. Par ailleurs, la vitamine D est surtout synthétisée par la peau sous l action des rayons solaires. Une exposition au soleil du visage et des mains pendant plus de 15 min. par jour assure la couverture des apports quotidiens recommandés.

4 Les alternatives Herbalife Les seniors sont sensibles à la nutrition et au bien-être. Ils respectent assez bien le rythme de 3 repas par jour, par contre la composition de leurs repas peut dans certains cas être optimisée. Certains seniors, notamment les femmes, peuvent également avoir tendance à grignoter dans la journée. Pour ceux qui prennent un petit-déjeuner insuffisant Le petit-déjeuner est incontournable à tout âge. Il apporte à l organisme les nutriments indispensables pour bien démarrer la journée. Il devrait être composé d un produit laitier pour le calcium, d un fruit pour les fibres, les vitamines et les minéraux, d un aliment céréalier pour les glucides complexes et d une boisson pour l hydratation. Un shake de Formula 1 Herbalife apporte des protéines, des glucides, des vitamines et des minéraux. C est une bonne alternative pour reprendre l habitude d un petit-déjeuner. Le petitdéjeuner Formula 1 peut être complété selon les préférences et les envies par un fruit, un jus de fruit, un produit céréalier... Pour ceux dont les déjeuners ou les dîners sont légers Le déjeuner et le dîner sont incontournables pour une bonne répartition des apports alimentaires sur la journée. Un repas équilibré est composé d une viande ou d un poisson, de légumes, d un féculent, d un fruit et d un produit laitier. Un shake de Formula 1 est une bonne alternative pour remplacer ou compléter un déjeuner ou un dîner trop léger. Pour avoir suffisamment d énergie, ajouter un fruit et du pain ou prévoir une collation. Pour ceux qui grignotent Les grignotages sont souvent constitués d aliments gras et/ou sucrés et risquent de déséquilibrer l alimentation. Pour les petits creux de la journée, préférer une collation équilibrée. Elle permet notamment de compléter un repas principal léger. Les collations correspondent à une répartition différente de l énergie sur la journée, sans forcément augmenter les apports. Les en-cas Herbalife : les Barres aux Protéines et les Graines de Soja Grillées sont de bonnes alternatives pour les collations du fait de leur apport en protéines, favorisant une bonne satiété. Barre Repas Equilibre Formula 1 Pour ceux qui souhaitent faire un repas pratique et immédiat, la Barre Formula 1 est prête à l emploi. Sa présentation, sous forme de barre, permet de faire un petit-déjeuner, déjeuner ou diner quel que soit le lieu ou la situation. Les compléments alimentaires Herbalife Lorsque l alimentation des seniors est déséquilibrée ou insuffisamment variée, ils peuvent avoir des difficultés à couvrir les besoins en certains nutriments essentiels. Les compléments alimentaires sont une alternative pour contribuer à apporter à l organisme les nutriments dont il a besoin. Le Complément Alimentaire à Base de Fibres. Il aide à compléter les apports en fibres alimentaires. Les fibres sont indispensables chaque jour, elles interviennent dans la régulation du transit intestinal, dans l équilibre de sa flore et dans la régulation du taux de sucre dans le sang.

5 Formula 2 Complexe Multivitaminé. Il permet d optimiser l apport nutritionnel en 11 vitamines et en 6 minéraux essentiels. Les vitamines et les minéraux sont indispensables au bon fonctionnement de l organisme qui n est pas capable de tous les fabriquer. Ces éléments doivent donc être apportés régulièrement par l alimentation. Cell-U-Loss. Il aide à augmenter l apport nutritionnel en vitamine C et en 3 minéraux : calcium, fer et magnésium. Ce complément alimentaire est intéressant pour ceux qui consomment peu de fruits et de légumes, peu d aliments d origine animale et peu de produits laitiers. VegetACE. Ce complément alimentaire est riche en éléments antioxydants. Il aide l organisme à lutter contre les radicaux libres. Le stress, le tabac, la pollution, l exposition au soleil augmentent les besoins en antioxydants. Herbalifeline. Il aide à augmenter les apports en oméga 3, souvent insuffisants. Les oméga 3 participent notamment au bon fonctionnement du système cardiovasculaire. 3 capsules couvrent 1/3 des recommandations quotidiennes. A retenir 65,6 % des hommes seniors et 51,4 % des femmes seniors sont en surcharge pondérale. Les seniors sont plus impliqués dans la préparation culinaire et consomment davantage de produits bruts et d aliments traditionnels. La part des lipides dans leur alimentation devrait être réduite au profit des glucides complexes. Le calcium, le magnésium et les vitamines C et D méritent une attention particulière chez les seniors. Les compléments alimentaires sont une alternative pour contribuer à apporter aux seniors les nutriments essentiels. NB : Les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) sont différents des Apports Journaliers Recommandés (AJR) que l on trouve sur les étiquetages. Les ANC sont spécifiques de la classe d âge étudiée ; ici les seniors. Sources : - Inca 2 ( ), Etude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires 2, Rapport, février 2009, Afssa. - Apports Nutritionnels Conseillés pour la population française, 3ème édition, coordonnateur Ambroise Martin, éditions Tec&Doc. - Photos : creativ collection, fotolia

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE

LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER UN GRAND PAS POUR VOTRE ÉQUILIBRE LE PETIT DÉJEUNER... POURQUOI? POUR QUI? À Après huit à douze heures de sommeil, les réserves d'énergie de l'organisme sont épuisées : le petit déjeuner

Plus en détail

Les groupes d aliments

Les groupes d aliments PARTIE SOURCES NUTRITIONNELLES CHAPITRE 1 Les groupes d aliments Objectif Identifier les groupes d aliments et leurs constituants caractéristiques E En PFMP au multi-accueil «Les Petits Loups», Lisa est

Plus en détail

Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24/09/2014 de 11h à 12h

Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24/09/2014 de 11h à 12h Nutrition et santé : Où en sommes-nous? 24 & 25 septembre 2014 24/09/2014 de 11h à 12h Nicolas NOUCHI, CHD Expert Alexandra RETION, nutritionniste Luc DREGER, Chef Conseiller culinaire Les règles de l

Plus en détail

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels :

Les repères de consommation du PNNS. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) a défini des objectifs nutritionnels : Le PNNS : «Manger Bouger», les facteurs de risque nutritionnel à tous les âges de la vie. Les repères de consommation du PNNS JL BORNET L alimentation joue un rôle très important sur la santé. A chaque

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

Activités physiques et dépense énergétique

Activités physiques et dépense énergétique Observe Le fonctionnement du corps humain et l éducation à la santé : alimentation et hygiène alimentaire Activités physiques et dépense énergétique 1. Voici la quantité d énergie que ton corps dépense

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste

10 principes. pour une alimentation équilibrée et adaptée aux besoins du cycliste Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 7 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA www.culturestaps.com 10 principes pour une alimentation équilibrée

Plus en détail

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione

La pyramide alimentaire suisse. sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung ssn Société Suisse de Nutrition ssn Società Svizzera di Nutrizione sge Schweizerische Gesellschaft für Ernährung p. 1 / 5 Société Suisse de Nutrition SSN, Office fédéral de la santé publique OFSP / 2o11 Sucreries, snacks salés & alcool En petites quantités. Huiles, matières

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W La santé au bout de la fourchette Visio-Décembre.indd 1 8/12/06 10:41:12 L espérance de vie des Belges a augmenté depuis le siècle passé, ce qui est plutôt

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

«Equilibre alimentaire et performance sportive»

«Equilibre alimentaire et performance sportive» «Equilibre alimentaire et performance sportive» Septembre 2013 Centre de médecine du sport- Albertville clothildemora.diet@orange.fr Plan Besoins nutritionnels Equilibre alimentaire Compétition et nutrition

Plus en détail

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble

DIETETIQUE et SPORT. de la théorie à la pratique. Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble DIETETIQUE et SPORT de la théorie à la pratique Marie-Hélène Genas Diététicienne UF de biologie et médecine du sport CHU de Grenoble Pour être en forme et le rester hygiène de vie : - sommeil suffisant

Plus en détail

DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR

DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR INFORMATIONS DIETETIQUES SERVICE RESTAURATION DE LA VILLE D YZEURE DIÉTÉTIQUe et Le PLAISIR De MANGeR I - DEFINITION DE LA DIETETIQUE : La diététique est une science qui n est pas uniquement destinée à

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit

Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit Les fruits et légumes, c est bon pour la santé, et moins compliqué à consommer au quotidien qu on ne le croit On peut tous y arriver! Au moins 5 fruits et légumes par jour, ça signifie au moins 5 portions

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE

POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-07 POLITIQUE POUR DE SAINES HABITUDES DE VIE 1. But...2 2. Préambule...2 3. Fondements...2 4. Objectif général...3 5. Objectifs spécifiques...3

Plus en détail

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre?

1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? LA DIETETIQUE DU DIABETE EN 24 QUESTIONS 1) Quand on est diabétique, faut-il éviter de consommer du pain, des féculents et des fruits, car ils contiennent trop de sucre? 2) Les légumes sont-ils pauvres

Plus en détail

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines.

Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif en activité minimum 4.5), et contrôler la coloration des urines. L A L I M E N T A T I O N, É Q U IL I B R E D E V IE E T D E S A N T É MANGER A des heures régulières sans sauter de repas. BOIRE Suffisamment dans la journée (sédentaire minimum 3 litres, pour un sportif

Plus en détail

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES

Livret pédagogique. Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Livret pédagogique Grande section LES PETITS DEJEUNERS PEDAGOGIQUES Pourquoi ce livret pédagogique? Cet outil pédagogique a été conçu pour accompagner les enseignants des classes de grande section maternelle

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique :

Pour un match ayant lieu dans la matinée, vous pouvez prendre un petit déjeuner classique : La préparation d un match passe aussi par l alimentation. Pour être performant lors d un match, il est essentiel de bien s alimenter avant! AVANT VOTRE MATCH Pour aborder votre match dans les meilleures

Plus en détail

L OBESITE Sommet de l iceberg!

L OBESITE Sommet de l iceberg! L OBESITE Sommet de l iceberg! Docteur Patrick Van Alphen Médecine et Psychologie de l Obésité Clinique du Poids Idéal CHU Saint-Pierre Depuis quelques dizaines d années : Augmentation de la graisse dans

Plus en détail

La Santé en mangeant et en bougeant. Muriel Bégueria Diététicienne 14 rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tel 0687554444 murieldiet.jimdo.

La Santé en mangeant et en bougeant. Muriel Bégueria Diététicienne 14 rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tel 0687554444 murieldiet.jimdo. La Santé en mangeant et en bougeant Muriel Bégueria Diététicienne 14 rue Puech Bérenguier 81000 Albi Tel 0687554444 murieldiet.jimdo.com MANGER POUR RESTER EN BONNE SANTE ET POUR SE FAIRE PLAISIR Construisons

Plus en détail

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE

INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE INTRODUCTION DES PRODUITS BIOLOGIQUES EN RESTAURATION COLLECTIVE Brigitte MERCIER FICHAUX Diététicienne DE Intervenante pour les formations «manger bio en restauration collective» organisées par IBB, Civam35,

Plus en détail

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner

VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W. Manger équilibré sans se ruiner VISIO Réalisé avec la collaboration de l APAQ-W Manger équilibré sans se ruiner La contrainte de budget oriente souvent nos choix alimentaires vers des nourritures riches en calories, en sucres et en graisses

Plus en détail

L alimentation des sportifs amateurs

L alimentation des sportifs amateurs P. 1 / 6 L alimentation des sportifs amateurs Contenu Feuille d info L alimentation des sportifs amateurs / Novembre 2011, actualisation août 2015 2 Activité physique et santé 2 Sport et alimentation 3

Plus en détail

La composition nutritionnelle. des pains français

La composition nutritionnelle. des pains français Sommaire > Pourquoi cette étude? P.2 > Protocole d étude P.2 > Résumé des résultats et commentaires P.4 > Un apport calorique homogène > Une source intéressante de protéines végétales > L atout des glucides

Plus en détail

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT

FORMULA1 SPORT remplace idéalement un repas ou un encas à toute heure de la journée. AVANTAGES PRODUIT LE REPAS DES ATHLETES Gagnez en confiance. Optimisez votre alimentation pré-entrainement., équilibrée en glucides, protéines, vitamines et minéraux, vous apporte une base solide de nutriments essentiels

Plus en détail

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention

NUTRITION & CANCERS. Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention NUTRITION & CANCERS Alimentation, consommation d alcool, activité physique et poids. Faits scientifiques et conseils de prévention 2 NUTRITION ET PRÉVENTION DES CANCERS FACTEURS AUGMENTANT LE RISQUE DE

Plus en détail

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets!

Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! Mon énergie en équilibre Bien dans son assiette bien dans ses baskets! L équilibre en action! Ne pas se sentir à plat mais déborder d'énergie, c'est possible! En mangeant sainement, en bougeant suffisamment...

Plus en détail

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008

GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer. 29 janvier 2008 GT lipides Céréales Prêtes à Consommer ou à Préparer 29 janvier 2008 1 Marché et fabricants Le marché français en 2006 (enquête de branche Alliance 7, panel IRI, Secodip) Valeur : 560 millions d euros

Plus en détail

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner!

Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Équilibre alimentaire : on a tous à y gagner! Tous concernés! De quoi s agit-il? Notre assiette est la première des médecines. En effet, manger sainement et équilibré contribue à prévenir les principales

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en

RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en RECOMMANDATIONS DU GEMRCN N J5-07 du 4 mai 2007 RELATIVES A LA NUTRITION en restauration collective RESUME des recommandations applicables en restauration scolaire AOUT 2009 1 PREAMBULE : nutrition et

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, ET DES AFFAIRES RURALES Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Document aimab Document aimablement

Plus en détail

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène)

OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) OBJECTIFS : Assurer la formation de réserves énergétiques optimales (= glycogène) Garantir le parfait état de la masse musculaire Eviter tout problème digestif Prévenir les déficits en minéraux et vitamines

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Perte de poids chez le sportif. (sports à catégorie de poids)

Perte de poids chez le sportif. (sports à catégorie de poids) COLLECTION BIEN-ÊTRE DU SPORTIF Perte de poids chez le sportif (sports à catégorie de poids) Une perte de poids chez le sportif consiste à perdre de la masse grasse tout en conservant la masse musculaire

Plus en détail

Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents

Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents Recommandations du PNNS pour les enfants et les adolescents (Textes extraits du site internet www.mangerbouger.fr et du Guide nutrition des enfants et ados pour tous les parents) Chez les enfants, la période

Plus en détail

Comment boire. en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain. BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05

Comment boire. en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain. BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05 Comment boire en suffisance? Le rôle des boissons dans un mode de vie sain BROCHURE_EAU_A5_FR_DEF.indd 1 13/05/09 17:42:05 L hydratation, geste santé Pourquoi boire? Boire suffisamment, c est vital. Une

Plus en détail

Alexandra Aumage intervention du 28.02.09 Diététicienne diplômée 06 72 73 12 91 dietalex@gmail.com

Alexandra Aumage intervention du 28.02.09 Diététicienne diplômée 06 72 73 12 91 dietalex@gmail.com Alexandra Aumage intervention du 28.02.09 Diététicienne diplômée 06 72 73 12 91 dietalex@gmail.com 1 Table des matières I. Faire le plein de carburant Fabrication du muscle 1.1LE SYSTEME DES PHOSPHAGENES

Plus en détail

Comment allier nutrition et sport?

Comment allier nutrition et sport? Comment allier nutrition et sport? Bien se nourrir, c est bien! Mais comment y parvenir? Comment distinguer les bonnes infos dans tout ce qu on entend? Nous avons créé cette rubrique afin de vous aider

Plus en détail

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?»

KOPIE. Alimentation et diabète. «A quoi devez-vous faire attention?» Alimentation et diabète «A quoi devez-vous faire attention?» Association Suisse du Diabète Schweizerische Diabetes-Gesellschaft Associazione Svizzera per il Diabete www.associationdudiabete.ch Compte de

Plus en détail

Maigrir en bonne santé

Maigrir en bonne santé P. 1 / 6 Maigrir en bonne santé Contenu Feuille d info Maigrir en bonne santé / Novembre 2011 2 Introduction 2 Poids corporel sain 2 Besoins et dépenses énergétiques 2 Maigrir en bonne santé. Oui, mais

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

36 % à 80% des patients atteints de

36 % à 80% des patients atteints de Nutrition et Cancer au quotidien Réseau onco Vannes 18 octobre 2012 Objectif : Éviter la dénutrition 36 % à 80% des patients atteints de cancer sont dénutris. 5 à 25 % de décès dus à la dénutrition et

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l alimentation Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l alimentation Alimentation & Marathon Demi-journée scientifique 3 mars 2012 Genève marathon Anne-Catherine Morend Diététicienne dipl.

Plus en détail

Mythes et légendes alimentaires

Mythes et légendes alimentaires Mythes et légendes alimentaires Le pain, les pâtes et les pommes de terre font engraisser. FAUX. Ces aliments ne sont pas plus engraissant que d autres : c est plutôt parce qu on les aime bien que l on

Plus en détail

NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre )

NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre ) NUTRITION ET PLONGEE (en hivers entre autre ) PRINCIPES Ca se prépare. Quand? Tout au long de sa vie Bien sur, on ne peut manger n importe comment en général, se réveiller le jour de son super weekend

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES

Une gamme variée pour les lieux de santé NUTRITION & PLAISIR DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION GAMMES LIEUX DE SANTÉ GAMMES Une gamme variée pour les lieux de santé DÉNUTRITION & DÉSHYDRATATION ZOOM SUR NUTRITION & PLAISIR Tableau des GAMMES GAMMES LIEUX DE SANTÉ LA DÉNUTRITION, PARLONS-EN! Les personnes âgées ont besoin de

Plus en détail

Bien manger avec le. Guide alimentaire canadien

Bien manger avec le. Guide alimentaire canadien Bien manger avec le Guide alimentaire canadien Nombre de portions du Guide alimentaire recommandé chaque jour Enfants Adolescents Adultes Âge (ans) Sexe 2-3 4-8 9-13 14-18 19-50 51+ Filles et garçons Filles

Plus en détail

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1

Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Une alimentation adaptée pour un entraînement optimal 1 Les (sucres lents) sont essentiels à la résistance de l organisme pour un effort d endurance. Si vous manquez de réserves, vous vivrez le «mur du

Plus en détail

Nutrition et Sport Valérie Ducommun Diététicienne diplômée ES Diplôme universitaire de Nutrition du Sport / Paris

Nutrition et Sport Valérie Ducommun Diététicienne diplômée ES Diplôme universitaire de Nutrition du Sport / Paris Nutrition et Sport Valérie Ducommun Diététicienne diplômée ES Diplôme universitaire de Nutrition du Sport / Paris Qu est-ce qui différencie l alimentation du sportif de celle de l adulte sédentaire ou

Plus en détail

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011

Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Réalisé par Eva MILESI Diététicienne Nutritionniste DE Juin 2011 Buccal Œsophage Estomac Intestin grêle Colon Portion ano-rectale Mais aussi, nous observons des atteintes: Musculaires, rénales, pancréatico-biliaire,

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT

ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Jean-Paul BLANC Diététicien Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu ALIMENTATION DU JEUNE ENFANT Nourrir l enfant est une préoccupation de chaque jour dans tous les pays

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Eviter les carences en vitamines

Eviter les carences en vitamines BOISSON DE L'EFFORT Besoins évalués à 500 ml à 1 litre par heure en fonction de la durée de l'effort et la température extérieure. CONCENTRATION DE LA BOISSON EN GLUCIDES Prévoir 30g de glucides par litre

Plus en détail

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)?

Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? Que manger le jour de la compétition (Athlétisme - concours)? La veille au soir Les buts de l alimentation sont de maintenir les réserves en glycogène (réserve de sucre pour l effort) tant au niveau du

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle

Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Dépistage de la dénutrition et prise en charge nutritionnelle Etat résultant d un apport alimentaire insuffisant par rapport aux besoins de l organisme Réduction des apports nutritionnels et/ou Augmentation

Plus en détail

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2

Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Activité physique et alimentation pour le patient diabétique de type 2 Séverine VINCENT http://www.fmc-tourcoing.org http://www.formunof.org http://www.rdo-lille.org L ACTIVITE PHYSIQUE L ACTIVITE PHYSIQUE

Plus en détail

Activité AFDN Région : 78

Activité AFDN Région : 78 Activité AFDN Région : 78 Thème Diététique du sportif amateur : conseils pratiques Thérèse LIBERT Diététicienne Nutritionniste diplômé en nutrition du sport Date Mardi 25 novembre 2014 Nombre de participants

Plus en détail

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015

Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition. Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 Gestion de l'alimentation sur un WE de compétition Virginie Dubois, Diététicienne Nutritionniste Colloque mars 2015 3j avant ou juste la veille (si compétitions tous les WE) : * Ration hyperglucidique

Plus en détail

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire

Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Programme de bonne nutrition des élèves Lignes directrices sur la nutrition Aide-mémoire Des légumes ou des fruits, ou les deux sont offerts à chaque repas ou collation. Choisissez des aliments cultivés

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Vous avez bien dit «régime»?

Vous avez bien dit «régime»? Christelle Cozzi Vous avez bien dit «régime»? Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

Diététique de la dyslipidémie

Diététique de la dyslipidémie Diététique de la dyslipidémie 1) Définition Anomalie du métabolisme des lipides à l origine de perturbations biologiques. On peut observer : - Une hypercholestérolémie : augmentation isolée du cholestérol

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?"

COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI? COMMENT ACCOMPAGNER UN SÉNIOR DÉNUTRI?" 106 Témoignage du Dr Benjamin Rimaud 107 La dénutrition protéino-énergétique de la personne âgée Quelques chiffres 1 A domicile " 4 à 10% des personnes âgées En

Plus en détail

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition

François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com. Eléments de nutrition François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Eléments de nutrition Consommation énergétique Eléments de nutrition F. Nicot 2 Métabolisme de repos MRT = (35 à 40) x 24 x S (Kcal / j) Surface

Plus en détail

Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique

Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique Coup d oeil sur l alimentation de la personne diabétique En présence du diabète, votre corps utilise mal l'énergie qui circule sous forme de glucose dans le sang. C'est pourquoi votre glycémie (taux de

Plus en détail

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :...

Carnet. de santé. Nom :... Prénom :... Carnet de santé Nom :................................................................... Prénom :.............................................................. Conseils aux parents Alimentation Pendant

Plus en détail

Contenu : Les plats rapides s intègrent à une alimentation saine

Contenu : Les plats rapides s intègrent à une alimentation saine Printemps 2006 Page 1 / 9 Contenu : Les plats rapides s intègrent à une alimentation saine P. 2 Définition de la restauration rapide ou «fast food» P. 2 Les plats rapides : bons ou mauvais? P. 5 Comment

Plus en détail

Comment prévenir le cancer. Page 20

Comment prévenir le cancer. Page 20 Comment prévenir le cancer Page 20 TABLE DES MATIÈRES Comment prévenir le cancer? 3 Qu est-ce que le cancer? 4 Qu est-ce qui cause le cancer? 4 LES RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION DU CANCER 1. Maintenir

Plus en détail

Modélisation de rations par programmation linéaire : principe et exemples d application en Nutrition Humaine

Modélisation de rations par programmation linéaire : principe et exemples d application en Nutrition Humaine Modélisation de rations par programmation linéaire : principe et exemples d application en Nutrition Humaine Nicole Darmon Unité Mixte de Recherches en Nutrition Humaine Inserm/Inra Faculté de Médecine

Plus en détail

Les dépenses énergétiques de l Homme sain

Les dépenses énergétiques de l Homme sain Les dépenses énergétiques de l Homme sain 1) Besoin Energétique Total 2) Apports Energétiques Recommandés Les nutriments 1) Energétiques (protéines, lipides, glucides) Tableau 1,2 & 3 2) Non énergétiques

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

RÉSUMÉ DU RAPPORT «LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE ET LES APPORTS NUTRITIONNELS DES ADULTES QUÉBÉCOIS»

RÉSUMÉ DU RAPPORT «LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE ET LES APPORTS NUTRITIONNELS DES ADULTES QUÉBÉCOIS» INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC RÉSUMÉ DU RAPPORT «LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE ET LES APPORTS NUTRITIONNELS DES ADULTES QUÉBÉCOIS» Coup d œil sur l alimentation des adultes québécois AUTEURE

Plus en détail

COPIE. L alimentation des diabétiques. «Aspects importants de votre alimentation.» Edition actualisée janvier 2014

COPIE. L alimentation des diabétiques. «Aspects importants de votre alimentation.» Edition actualisée janvier 2014 L alimentation des diabétiques «Aspects importants de votre alimentation.» Edition actualisée janvier 2014 www.diabetesuisse.ch Compte de dons: PC-80-9730-7 Association Suisse du Diabète Schweizerische

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Planifier des déjeuners et des soupers santé

Planifier des déjeuners et des soupers santé MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Planifier des déjeuners et des soupers santé Aperçu de la trousse Le déjeuner et le souper sont les repas que les

Plus en détail

Jus de pomme. 1 portion d HC. 51 kcal / 215 kj. 115 ml ± 1 verre à moitié rempli IG = 44

Jus de pomme. 1 portion d HC. 51 kcal / 215 kj. 115 ml ± 1 verre à moitié rempli IG = 44 Boissons Boissons Il est indispensable de boire suffisamment pour maintenir un bon état de santé général. Si nous examinons attentivement la pyramide alimentaire, force est de constater que les boissons

Plus en détail

La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires :

La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires : La rédaction de la Charte a été réalisée à partir des textes réglementaires : - Convention Nationale des Prestataires - Liste des Produits et Prestations - Décret de professionnalisation issu de la Loi

Plus en détail

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6

Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Enquête sur le comportement alimentaire des étudiants des universités Paris 2, Paris 4 et Paris 6 Stéphanie LABOJKA 16/05/2012 I OBJECTIFS Cette enquête a pour but d évaluer le comportement alimentaire

Plus en détail

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE

LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Jean-Paul BLANC Diététicien-Nutritionniste Neuilly sur Seine www.cabinet-de-nutrition-et-dietetique.eu LA QUESTION DE LA PRISE DE POIDS CHEZ LE FUMEUR EN SEVRAGE TABAGIQUE Au cours de la dernière décennie

Plus en détail

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse

3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Dossier de Presse 3 nouvelles collations diététiques pour aborder les beaux jours en toute liberté! Beaux jours riment

Plus en détail

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir!

ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE. Olivet construit son avenir! ELABORATION DES MENUS PLAN NATIONAL NUTRITION SANTE SOMMAIRE Introduction Plan national nutrition santé, réglementation et programme Objectif et outils du GEMRCN Les portions, les grammages Composition

Plus en détail

Les aliments de l intelligence

Les aliments de l intelligence www.swissmilk.ch NEWS ER Conseils alimentation: L alimentation saine à l adolescence, 3 e partie Octobre 2010 Les aliments de l intelligence Des performances intellectuelles au top Des repas intelligents

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ

ÉQUILIBRÉE POUR UNE GLYCÉMIE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 3 ÉTAPE 2 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ POUR UNE GLYCÉMIE ÉQUILIBRÉE LE TRAITEMENT DU DIABÈTE DE TYPE 2 COMPORTE DIFFÉRENTES ÉTAPES : ÉTAPE 4 ÉTAPE 1 UN MODE DE VIE ÉQUILIBRÉ ÉTAPE 2 Un mode de vie équilibré + UN ANTIDIABÉTIQUE ORAL ÉTAPE 3

Plus en détail

Présenté à la délégation de la Capitale Nationale 17 février 2015 Par Pierrette Bergeron, dt.p., M.A. Accréditée par CSHNQ, INSQ, Coach.

Présenté à la délégation de la Capitale Nationale 17 février 2015 Par Pierrette Bergeron, dt.p., M.A. Accréditée par CSHNQ, INSQ, Coach. Présenté à la délégation de la Capitale Nationale 17 février 2015 Par Pierrette Bergeron, dt.p., M.A. Accréditée par CSHNQ, INSQ, Coach.ca Nutri Équilibre alimentaire quotidien Hydratation et boissons

Plus en détail

Plats préparés. Plats préparés

Plats préparés. Plats préparés Plats préparés Plats préparés Les plats préparés ou prêts à consommer trouvent de plus en plus leur place dans notre alimentation quotidienne. Nous n avons pas toujours la possibilité de préparer chaque

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail