Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca. Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse"

Transcription

1 Baromètre CRI de l immobilier d entreprise de la région du Grand Casablanca Résultats intermédiaires - Rapport de synthèse IMMO PRO février 2007 Enquête réalisée par : Créargie Maroc 1

2 Sommaire Le Contexte Les Premiers résultats Objectifs du Baromètre CRI de l Immobilier d Entreprise dans le Grand Casablanca Résultats par segment de marché de l Immobilier Synthèse des résultats : demande du marché des entreprises installées 2

3 Le Contexte Les Enjeux Mettre à la disposition des investisseurs une offre immobilière pour accueillir leurs projets et relever ainsi le défi de l emplois dans le Grand Casablanca ( demandeurs d emplois à l horizon 2020) Favoriser une meilleure adéquation entre l offre et la demande. Être en mesure de répondre aux besoins des investisseurs/entrepreneurs Faire de l Immobilier d entreprise Secteur Stratégique pour le Grand Casablanca : Doter le secteur d une véritable vision et d une démarche de promotion Développer une offre territoriale en parfaite cohérence avec la stratégie de développement économique du Grand Casablanca La Réponse Stratégique IMMO-PRO : 1er marché de l immobilier d entreprise Baromètre de l immobilier d entreprise : une meilleure connaissance des besoins des investisseurs Plan «Casablanca Business Park» : aménager des zones d activité 3

4 Objectifs Objectifs détaillés Le Baromètre CRI de L Immobilier d Entreprise fournira une fois pas an des indicateurs et des trends sur : Les besoins en locaux d activité, d entreposage, de bureaux et commerciaux et en terrains constructibles Le degré de satisfaction entreprises et l adéquation de l offre actuelle avec les besoins exprimés des Ces données permettront des analyses par type de produit immobilier, en vente et en location, et par type d entreprise, selon une segmentation par secteur et par taille. Enquête auprès d un échantillons représentatif de 600 entreprises installées dans le Grand Casablanca 4

5 Synthèse des Premiers résultats Parc actuel (m²) Parc de locaux reconvertis (m²) Besoins (m²) Inadéquation de l offre * (%) Locaux de bureaux Entre et Entre et Entre et % Locaux industriels Entre et Entre et Entre et % Locaux d entreposage Entre et Entre et % Locaux commerciaux Entre et Non concerné Entre et % Total Entre et Entre et Entre et %** * Taux de responsables qui estiment que l offre n est pas tout à fait satisfaisante ** Moyenne des scores des différents types de locaux 5

6 Méthodes et moyens Échantillon Les échantillons ont été composés par quotas de taille et de secteur d activité. Les quotas ont été déterminés de manière à permettre une lisibilité satisfaisante des sous segments : Secteur d'activité Tranche Total Industrie BTP Commerce Services d'emploi 6 à à à & Total Cette synthèse a été réalisée sur la base d un sous échantillon de 390 entreprises Précision de l échantillon : +/- 3.3% La population cible compte établissements dont 88% de moins de 50 personnes : Source : Recensement économique publié en

7 Plan Locaux de bureaux Locaux industriels Locaux d entreposage Locaux commerciaux 7

8 Locaux de bureaux État des lieux Surface de bureaux occupée Surfaces de bureaux occupées par les entreprises dans la Région du Grand Casablanca En % Statut des bureaux occupés & - De 101 à 150 De 201 à & + De 51 à 100 De 151 à 200 De 251 à 300 Ne sait pas Surfaces, en m² 1/3 des entreprises occupent une surface de bureaux comprise entre 51 et 100 m². Extrapolation : La surface totale de bureaux occupée par les entreprises à Casablanca est comprise entre 1.7 et 1.9 millions de m². (Ne comprend pas les surfaces des très petites entités : entreprises de moins de 6 personnes) En % de la surface totale occupée (2.2%) En leasing (42.5%) Propriétaire (55.3%) Locataire Les entreprises sont locataires de 55% de la surface totale de bureaux. 8

9 Locaux de bureaux État des lieux Type de locaux occupés (41.0%) Locaux de bureaux (59.0%) Appartements convertis en bureaux 59% de la surface de locaux de bureaux sont des appartements reconvertis. Extrapolation : La surface totale d appartements convertis en bureaux est comprise entre 1 et 1.1 millions de m². 9

10 Locaux de bureaux Analyse des besoins Besoins en surface de bureaux Évaluation des besoins des entreprises en locaux de bureaux : (12.3%) Ont des besoins Les besoins en surface de bureaux à Casablanca sont compris entre 302 et 327 milliers de m². (Ne comprend pas les surfaces des entreprises de moins de 6 personnes, ni les nouvelles créations) (87.7%) N'ont pas de besoins Localisation idéale pour de nouveaux bureaux 46% des entreprises souhaitent des bureaux en centre ville (11.3%) Ne se sont pas prononcés (5.6%) Zone périurbaine ** (46.3%) Centre ville (36.8%) Périphérie * * Périphérie : Aïn Sebâa, Sidi Maarouf ** Zone périurbaine : Bouskoura, Had Soualem, Tit Mellil 10

11 Locaux de bureaux Analyse des besoins Statuts souhaités pour de nouveaux bureaux Les entreprises qui ont des projets de nouveaux bureaux pensent les (4.6%) En leasing (10.7%) Construire (22.5%) Louer (43.5%) Acheter, locaux neufs (18.6%) Acheter, locaux anciens Extrapolation : Surface totale de bureaux qui serait Achetée (locaux neufs) : Entre 117 et 127 milliers de m² Achetée (locaux anciens) : Entre 42 et 47 milliers de m² Construite : Entre 93 et 101 milliers de m² Louée : Entre 31 et 34 milliers de m² En leasing : Entre 19 et 20 milliers de m² 11

12 Locaux de bureaux Perception de l offre Adéquation de l offre de bureaux aux besoins Selon les responsables d entreprises, l offre de locaux de bureaux de la région de Casablanca est (12.6%) Indécis (9.4%) Insatisfaisante (20.4%) Plutôt satisfaisante (57.6%) Tout à fait satisfaisante Prés de la moitié des responsables d entreprises estiment que l offre de locaux de bureaux n est pas tout à fait satisfaisante 12

13 Plan Locaux de bureaux Locaux industriels Locaux d entreposage Locaux commerciaux 13

14 Locaux industriels État des lieux Surface de locaux industriels occupée 30% des entreprises utilisent des locaux industriels. Les surfaces occupées par ces entreprises sont : En % & - De 401 à 600 De 801 à De 201 à 400 De 601 à 800 Plus de Surfaces, en m² NRP Extrapolation : La surface totale de locaux industriels occupée par les entreprises à Casablanca est comprise entre 5.5 et 5.9 millions de m². (Ne comprend pas les surfaces des entreprises de moins de 10 personnes et des artisans) Statut des locaux industriels occupés En % de la surface totale occupée (2.2%) En leasing (42.5%) Propriétaire (55.3%) Locataire Les entreprises sont locataires de 55% de la surface totale de locaux industriels. 14

15 Locaux industriels État des lieux Type de locaux occupés (51.0%) Locaux industriels (49.0%) Locaux reconvertis 49% de la surface de locaux industriels sont des locaux reconvertis. 15

16 Locaux industriels Analyse des besoins Besoins en surface de locaux industriels Évaluation de besoins des entreprises en locaux industriels : (11.1%) Ont des besoins Extrapolation : Les besoins en surface de locaux industriels à Casablanca sont compris entre 703 et 763 milliers de m². (Ne comprend pas les surfaces des entités de moins de 10 personnes, ni les nouvelles créations) (88.9%) N'ont pas de besoins Localisation idéale pour de nouveaux locaux industriels (5.6%) Ne se sont pas prononcés (18.0%) Autres zones en périhpérie (38.1%) ZI Aïn Sebâa (8.6%) Sidi Moumen (14.8%) Mohammedia (14.8%) Bouskoura 16

17 Locaux industriels Analyse des besoins Statuts souhaités pour de nouveaux locaux industriels Les entreprises qui ont des projets de nouveaux locaux industriels pensent les (11.2%) En leasing (12.9%) Acheter, locaux neufs (10.9%) Construire (28.0%) Acheter, locaux anciens (37.1%) Louer Extrapolation : Surface totale de locaux industriels qui serait Achetée (locaux neufs) : Entre 131 et 142 milliers de m² Achetée (locaux anciens) : Entre 282 et 306 milliers de m² Construite : Entre 64 et 69 milliers de m² Louée : Entre 148 et 161 milliers de m² En leasing : Entre 79 et 85 milliers de m² 17

18 Locaux industriels Perception de l offre Adéquation de l offre de locaux industriels aux besoins Selon les responsables d entreprises, l offre de locaux industriels de la région de Casablanca est (12.4%) Ne se sont pas prononcés (45.2%) Insatisfaisante (20.3%) Tout à fait satisfaisante (22.1%) Plutôt satisfaisante 80% des responsables d entreprises estiment que l offre de locaux industriels n est pas tout à fait satisfaisante 18

19 Plan Locaux de bureaux Locaux industriels Locaux d entreposage Locaux commerciaux 19

20 Locaux d'entreposage État des lieux Surface de locaux d'entreposage occupée 25% des entreprises utilisent des locaux d entreposage. Les surfaces occupées par ces entreprises sont : En % & - De 401 à 600 De 801 à 1000 De 201 à 400 De 601 à 800 Plus de 1000 Surfaces, en m² NRP Extrapolation : La surface totale de locaux d'entreposage occupée par les entreprises à Casablanca est comprise entre 2.2 et 2.4 millions de m². (Ne comprend pas les surfaces des très petites entités : entreprises de moins de 6 personnes) Statut des locaux d'entreposage occupés En % de la surface totale occupée (30.3%) Propriétaire (1.3%) En leasing (68.4%) Locataire Les entreprises sont locataires de 68% de la surface totale de locaux d'entreposage. 20

21 Locaux d'entreposage État des lieux Type de locaux occupés (38.0%) Locaux reconvertis Extrapolation : La surface totale de locaux reconvertis en locaux d'entreposage est de près d un million de m². (62.0%) Locaux d'entreposage 21

22 Locaux d'entreposage Analyse des besoins Besoins en surface de locaux d'entreposage Évaluation des besoins des entreprises en locaux d entreposage : (20.2%) Ont des besoins Extrapolation : Les besoins en surface de locaux d'entreposage à Casablanca sont compris entre 239 et 260 milliers de m². (Ne comprend pas les surfaces des petites entités, ni les nouvelles créations) (79.8%) N'ont pas de besoins 22

23 Locaux d'entreposage Analyse des besoins Statuts souhaités pour de nouveaux locaux d'entreposage Les entreprises qui ont des projets de nouveaux locaux d'entreposage pensent les (17.3%) Construire (42.8%) Acheter, locaux neufs (23.7%) Louer (16.3%) Acheter, locaux anciens Extrapolation : Surface totale de locaux d'entreposage qui serait Achetée (locaux neufs) : Entre 126 et 137 milliers de m² Achetée (locaux anciens) : Entre 6 et 7 milliers de m² Construite : Entre 42 et 45 milliers de m² Louée : Entre 67 et 70 milliers de m² 23

24 Locaux d'entreposage Perception de l offre Adéquation de l offre de locaux d'entreposage aux besoins Selon les responsables d entreprises, l offre de locaux d'entreposage de la région de Casablanca est (13.6%) Indécis (38.3%) Insatisfaisante (20.2%) Tout à fait satisfaisante (28.0%) Plutôt satisfaisante 80% des responsables d entreprises estiment que l offre de locaux d entreposage n est pas tout à fait satisfaisante 24

25 Plan Locaux de bureaux Locaux industriels Locaux d entreposage Locaux commerciaux 25

26 Locaux commerciaux État des lieux Surface de locaux commerciaux occupée 24% des entreprises utilisent des locaux commerciaux. Les surfaces occupées par ces entreprises sont : En % Statut des locaux commerciaux occupés 7 50 & - De 101 à 150 De 201 à & + De 51 à 100 De 151 à 200 De 251 à 300 Surfaces, en m² NRP Extrapolation : La surface totale de locaux commerciaux occupée par les entreprises à Casablanca est comprise entre 1 et 1.1 millions de m². (Ne comprend pas les surfaces des petits commerçants et des entités de moins de 6 personnes) En % de la surface totale occupée (4.2%) En leasing (29.6%) Propriétaire (66.2%) Locataire Les entreprises sont locataires de 66% de la surface totale de locaux commerciaux. 26

27 Locaux commerciaux Analyse des besoins Besoins en surface de locaux commerciaux Évaluation des besoins des entreprises en locaux commerciaux : (87.1%) N'ont pas de besoins (12.9%) Ont des besoins Extrapolation : Les besoins en surface de locaux commerciaux à Casablanca sont compris entre 65 et 70 milliers de m². (Ne comprend pas les surfaces des petits commerçants, des entités de moins de 6 personnes, ni les nouvelles créations) 27

28 Locaux commerciaux Perception de l offre Adéquation de l offre de locaux commerciaux aux besoins Selon les responsables d entreprises, l offre de locaux commerciaux de la région de Casablanca est (7.7%) Indécis (13.6%) Insatisfaisante (26.3%) Plutôt satisfaisante (52.4%) Tout à fait satisfaisante Près de la moitié des responsables d entreprises estiment que l offre de locaux commerciaux n est pas tout à fait satisfaisante 28

29 Les Premiers résultats Ratio m² par Emploi déclaré Besoins (m²) Création Emploi Potentielle Locaux de bureaux 16 m² Locaux industriels 45 m² Locaux d entreposage 163 m² Locaux commerciaux 36 m² Entre et Entre et Entre et Entre et Entre et Entre et Entre et Entre et Total Entre et * Taux de responsables qui estiment que l offre n est pas tout à fait satisfaisante ** Moyenne des scores des différents types de locaux 29

30 Merci pour votre attention et à votre disposition Résultats détaillés et étude complète auprès du service commercial du C.R.I. 30

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011

Synthèse de l enquête insertion 2012. Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Document interne : ne pas diffuser Synthèse de l enquête insertion 2012 Situation professionnelle des ingénieurs IAARC diplômés en 2010 et 2011 Marie-Camille BUSSENAULT marie-camille.bussenault@supagro.inra.fr

Plus en détail

SOMMAIRE 1 L IMMOBILIER PROFESSIONNEL...

SOMMAIRE 1 L IMMOBILIER PROFESSIONNEL... Page 5 SOMMAIRE 1 L IMMOBILIER PROFESSIONNEL... 7 1.1 L IMMOBILIER INDUSTRIEL... 7 1.1.1 Le développement des zones industrielles au Maroc... 7 1.1.1.1 L insuffisance des zones industrielles traditionnelles...

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE Perla Immobilier est aujourd hui un acteur majeur dans l immobilier, secteur clé de l économie nationale. Le groupe s appuie sur une expertise et une expérience

Plus en détail

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA

NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA SOCIETE DE GESTION ET D EXPLOITATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA NOTE CONCERNANT LA CRÉATION DU PARC INDUSTRIEL DE BOUSKOURA C est en Septembre 1996 que la C.F.C.I.M. a décidé de lancer un projet concernant

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA

BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA BAROMÈTRE ACTINEO/CSA 2013 SUR LA QUALITÉ DE VIE AU BUREAU - Synthèse de l Institut CSA Contacts Pôle Opinion Corporate Laurence Bedeau Directrice du Pôle (laurence.bedeau@csa.eu) Baptiste Foulquier Chargé

Plus en détail

Référentiel des Prix des Transactions Immobilières De Casablanca

Référentiel des Prix des Transactions Immobilières De Casablanca Référentiel des Prix des Transactions Immobilières De Casablanca Les données de ce référentiel sont opposables uniquement à la Direction Générale des Impôts Site Internet : www.tax.gov.ma Email : referentiel@tax.gov.ma

Plus en détail

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Direction Générale des Impôts Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Edition 2010 Direction Générale des Impôts Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui, Agdal, Rabat Tél. : 212 (0)

Plus en détail

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015

Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique. Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Marché de l occasion et exigences de rénovation énergétique Rencontre de l Observatoire 21 mai 2015 Logements neufs / logements d occasion 7 700 logements d occasion vendus en 2013 dans l aire urbaine

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français?

Séminaire de l'observation urbaine. 13 novembre 2012. La maison individuelle, une réponse au logement des français? La maison individuelle, une réponse au logement des français? Séminaire de l'observation urbaine 13 novembre 2012 ministère de l'égalité des territoires et du Logement ministère de l'écologie, du Développement

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire)

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Votre Partenaire Financier RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Etat Civil : Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à : Le : Co-Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à :

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Observatoire des loisirs des Français

Observatoire des loisirs des Français Observatoire des loisirs des Français 8 e édition Rapport d étude TNS 2014 Sommaire 1 Présentation de l étude 3 2 Principaux enseignements 5 3 Résultats 8 TNS 2014 2 1 Présentation de l étude TNS 2014

Plus en détail

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Décembre 2012 Introduction Alors que, consciente des problèmes graves de logement et d hébergement auquel est confronté notre

Plus en détail

ANALY ANAL S Y E S PR

ANALY ANAL S Y E S PR ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS AUDA BATIMENT MÉTIERS DE LA PLOMBERIE NOVEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 086 plombiers en 20122 soit 4% des salariéss de la production du

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague Septembre 2011 Baromètre annuel vague - 1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ

LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME. Hanane SADEQ LES PROGRAMMES D APPUI A LA COMPETITIVITE DES PME Hanane SADEQ Date: 25-9-2013 Sommaire L APPUI AUX PME: AU CŒUR DES DIFFÉRENTES STRATÉGIES SECTORIELLES LES PROGRAMMES D APPUI A LA PME CONSISTANCE ET OBJECTIFS

Plus en détail

Les projets rêvés par les Français

Les projets rêvés par les Français pour Les projets rêvés par les Français Mars 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les projets rêvés des Français B Le logement idéal des Français et l achat immobilier 2 1 La

Plus en détail

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Etude sur les garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Etude sur les garanties et services : les attentes des et des entreprises Résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour le CTIP Méthodologie Deux enquêtes téléphoniques auprès

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

Portrait économique du secteur des activités immobilières

Portrait économique du secteur des activités immobilières Portrait économique du secteur des activités immobilières Branche professionnelle de l immobilier Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com Portrait économique de la

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

Données au 1 er janvier 2015

Données au 1 er janvier 2015 2015 Données au 1 er janvier 2015 Sommaire Chapitres ELEMENTS DE CADRAGE ALSACE - TOUS SECTEURS Etablissements et effectifs en 2015 pp. 3 à 7 pp. 5 à 6 Etablissements par tranche d effectifs salariés en

Plus en détail

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire

Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire Observatoire de la Microfinance Novembre 2011 Hay Chabab, Rue Baamrani Ain Sebaa Casablanca-Maroc Tel +212 522 739 089/ +212 522 739 124 Fax +212

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT

LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT LE GUIDE LOI PINEL 2015 OU COMMENT SE CONSTITUER UN PATRIMOINE IMMOBILIER À MOINDRE EFFORT L investissement Pinel, un Investissement immobilier Le site est édité par un groupement de conseillers en gestion

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE Le Maroc a mis en place un plan d action ambitieux dans le but de se convertir en une destination touristique attractive. Dans ce cadre, il s est doté d une législation

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Département Évaluation des Politiques Sociales Garanties et services : les attentes des et des entreprises Mars 2014 Synthèse des résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour

Plus en détail

SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale

SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale SONDAGE EXCLUSIF Harris Interactive pour LCP-Assemblée nationale COMMUNIQUE Deux ans et demi après son élection, les Français sont-ils convaincus par les actions du Président Hollande? Quelles sont les

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête

Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français. Résultats d enquête Les nouveaux modes de consommation : Attitudes et pratiques des Français Résultats d enquête Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris 23 octobre 2014 Quelques mots sur la méthodologie de l enquête

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148»

«Extrait du cahier de l OPEQ n 148» «Extrait du cahier de l OPEQ n 148» LE CONTEXTE ECONOMIQUE DU PRF 2006-2007 PREQUALIFICATION, QUALIFICATION, ACCES A L EMPLOI En 2007, l emploi salarié privé en région tend à la hausse sur l ensemble des

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

développement informatiquee DES ACVC]

développement informatiquee DES ACVC] Octobre 2010 CALYXIS, pôle d expertise du risque Anthony SIEUW, chargé d études statistiques et de développement informatiquee [BAROMETRE DES ACVC] ] Le 29 Septembre 2010, un questionnaire internet (www.barometre

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne

Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne Casablanca - Maroc Pour un système de Transport moderne 1 GRANDE METROPOLE AFRICAINE Grands projets de développements Cité Financière Internationale. Hub Pour l Afrique 1 200 Km² avec 70 Km de littoral

Plus en détail

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Périmètre de l enquête Questionnaire en ligne : envoi automatique des réponses dans un tableur Réalisé par FCI Immobilier Envoyé à un échantillon représentatif

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

TRANSACTIONS LOCATION GESTION

TRANSACTIONS LOCATION GESTION L agence 24 Faubourg Immobilier est installée dans le quartier Boutonnet en bordure d écusson, plein cœur du nouveau pôle étudiant de St Charles, au pied de la faculté de médecine et de la faculté de droit,

Plus en détail

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60

Perception de l'emploi associatif. Le Mouvement Associatif. Novembre 2014. Perception de l'emploi associatif TNS 2014 48UK60 Le Mouvement Associatif Novembre 2014 1 Présentation de l enquête Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Enquête en miroir : 501 jeunes représentatif des personnes âgées de 18 à 24 ans

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com

3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com 3ème édition Baromètre BureauxLocaux.com Présentation de résultats du baromètre «L entreprise et sa recherche de bureaux» Quel usage d Internet? Vendredi 23 septembre 2011 En partenariat avec Sommaire

Plus en détail

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE

UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE CHIFFRES CLÉS DU LOGEMENT SOCIAL ÉDITION NATIONALE SEPTEMBRE 2011 UNE ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ SÉCURISÉE En 2010, les opérateurs Hlm ont également vendu 16 000 logements destinés à des accédants,

Plus en détail

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe

Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe Etat des lieux de l immobilier d entreprises en Guadeloupe La conjoncture immobilière en Guadeloupe est au vert depuis les 6 dernières années. Ce boom immobilier concerne aussi l immobilier d entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014

«Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 «Les propriétaires français et le logement chez l habitant» Résultats de l enquête Ifop pour Chambrealouer.com Réalisée du 4 au 22 juillet 2014 Sommaire Introduction P. 2 Profil des personnes interrogées

Plus en détail

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise

NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise NOUVEAUX ENJEUX FAMILIAUX & GESTION DE PATRIMOINE Evolution des structures familiales, préparation au vieillissement & impacts de la crise Frédéric ALBERT f.albert@institut-think www.institut-think.com

Plus en détail

Télétravail, de quoi parle-t-on?

Télétravail, de quoi parle-t-on? Télétravail, de quoi parle-t-on? 1 Base présentation : Caisse des Dépôts, menée par les cabinets PMP et TACTIS au 1er semestre 2011. Cadre programme des Investissements d Avenir / Fonds National pour la

Plus en détail

Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013

Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013 Résultats de l enquête auprès des agents immobiliers 1) Indice de Perception du marché IMmobilier (IPIM) OCTOBRE 2013 1. Perspectives sombres pour le marché immobilier en 2014 selon les agents immobiliers

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode

L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Note de méthode L Observatoire Crédit Logement / CSA Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Note de méthode La place qu occupe Crédit Logement dans le marché des crédits immobiliers (hors les rachats de

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale

Le baromètre. Dauphine-Crédit Foncier. de l immobilier résidentiel. Tendance globale Le baromètre Dauphine-Crédit Foncier de l immobilier résidentiel Tendance globale N. 3 Juin 2011 Kevin Beaubrun-Diant, co-responsable de la chaire «Ville et Immobilier», Université Paris-Dauphine. Cette

Plus en détail

La suppression du poste de gardien

La suppression du poste de gardien La suppression du poste de gardien Comment ça marche Comment ça marche? Pourquoi supprimer? Avantages et inconvénients? Quelles économies? Cadre légal et réglementaire Réduction n est pas suppression Si

Plus en détail

Etude sur Le service de restauration scolaire

Etude sur Le service de restauration scolaire Etude sur Le service de restauration scolaire En accord avec les objectifs de l Association des Parents d Elèves de Génération ECOLE, une enquête de satisfaction de la cantine scolaire a donné les résultats

Plus en détail

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/

Enquête 2013. Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français. http://www.myexpat.fr/ Immobilier - santé - famille Les besoins en France des expatriés français http://www.myexpat.fr/ Sommaire My Expat... Résumé de l étude... Qui sont les Français de l étranger?... Où les Français partent-ils

Plus en détail

Situation au 01/01/2009

Situation au 01/01/2009 Master 2 professionnel Technologies de l'internet Sciences Nombre de diplômés : 30 / Nombre de répondants : 28 Taux de réponse : 93% Origine des étudiants Répartition par sexe Taux de réponse : 10 Situation

Plus en détail

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST

LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST LA REFERENCE DE L IMMOBILIER NEUF DANS LE GRAND SUD - OUEST IMMO9 REGROUPE 4 ENTITES «L immobilier ne peut pas être perdu ou volé, et il ne peut pas être emporté. Acheté avec bon sens, payé en totalité

Plus en détail

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ

Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ ANALYSE PROSPECTI IVE DES MÉTIERS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Crédit photo : FAIE MÉTIERS DE L ÉLECTRICITÉ SEPTEMBRE 2014 1 1. L emploi 1 759 électriciens en 20 012 soit 7% des salariéss de la production

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014

Nord-Pas de Calais. 19 % des entreprises envisagent de recruter en 2014 Nord-Pas de Calais N 180 JUILLET 2014 Sommaire 02 Le recrutement 03 La gestion des ressources humaines 04 Le recours à la formation continue 07 L alternance La place des RESSOURCES HUMAINES et les pratiques

Plus en détail

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde

Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Encouragement de l Investissement et mobilisation des compétences marocaines du Monde Marwan Berrada Chef du Service des études et de l action économique Ministère Chargé des Marocains Résidant à l Etranger

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Enquête communication interne - restitution

Enquête communication interne - restitution Enquête communication interne - restitution Septembre 2014 Julie Gaillot et Ellen Walker Chargées de communication interne Groupe 1 1 Méthodologie et périmètre de l étude 2 Trois phases Phase qualitative

Plus en détail

La colocation vue par les propriétaires

La colocation vue par les propriétaires La colocation vue par les propriétaires Institut CSA pour Weroom Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de propriétaires, composé de 1000 personnes âgées de 18 ans et

Plus en détail

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley

1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley 1. Le partenariat Foncière des Régions / AOS Studley En tant que partenaires et conseils des utilisateurs de l'immobilier tertiaire, Foncière des Régions et AOS Studley s'associent pour réaliser une grande

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Les solutions idéales

Les solutions idéales Les solutions idéales pour toutes les buanderies collectives et privées Nos activités et services Prêt-usage ou mise à disposition d équipements de buanderies collectives pour immeubles, collectivités,

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013

Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 Baromètre PME Wallonie Bruxelles : Quatrième trimestre 2013 L UCM a créé un indicateur de conjoncture pour les PME wallonnes et bruxelloises. Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements

VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements VoIP, Mobile Office & M2M Equipements et projets d équipements Etude de marché réalisée par Novatris/Harris Interactive pour le compte de Tarsus Développement et diffusée sur le salon IP Convergence Expo

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier

Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Faculté de Droit et de Science Politique / Licence professionnelle Métiers de l'immobilier Lieu de formation : Clermont Ferrand Cette licence professionnelle a ouvert à la rentrée 8/, nous étudions donc

Plus en détail