Dans une stratégie de contrôle de la fréquence [...], on

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans une stratégie de contrôle de la fréquence [...], on"

Transcription

1 1 Fibrillation auriculaire et bêtabloquants Les bêtabloquants et les bloqueurs calciques sont-ils nécessaires pour empêcher une réponse ventriculaire rapide chez un patient avec fibrillation auriculaire paroxystique (FAP) ou fibrillation auriculaire catécholergique (FAC)? Dre Louise Charron, Québec (Québec). Les patients présentant de la fibrillation auriculaire avec une fréquence ventriculaire normale, sans médicaments bradycardisants, n ont pas nécessairement besoin de bêtabloquants ou de bloqueurs calciques. Les patients plus âgés présentent fréquemment de la FA lente; ce type de réaction est possiblement lié à une maladie plus avancée de l oreillette ou du tissu de conduction. On doit donc s assurer que le patient ne présente pas de symptômes en lien avec des accès de bradycardie (maladie du sinus). Par ailleurs, le fait d avoir une Copyright fréquence ventriculaire acceptable au repos n est pas nécessairement garant d une fréquence contrôlée à l effort. On peut donc demander une épreuve d effort pour évaluer ce dernier paramètre. En général, dans une stratégie de contrôle de la fréquence (le tout pouvant varier selon l âge, le sexe et le niveau d activité), on vise une fréquence de 60 à 80 bpm au repos et entre 90 et 115 bpm à l effort modéré (épreuve d effort sousmaximale). À l électrocardiogramme des 24 heures (Holter ECG), on vise généralement une fréquence moyenne inférieure à 100 bpm. Docteur Mathieu Bernier a répondu. Dans une stratégie de contrôle de la fréquence [...], on vise une fréquence de 60 à 80 bpm au repos et entre 90 et 115 bpm à l effort modéré (épreuve d effort sous-maximale). Vente et distribution commerciale interdites L utilisation non autoriséeestprohibée. Les personnes autoriséespeuvent télécharger, afficher, visualiseretimprimerune coupie pour leur usagepersonnel 2 Dyskinésie tardive et syndrome des jambes sans repos Un patient atteint du syndrome des jambes sans repos risque-t-il de développer une dyskinésie tardive si on lui administre un agent agoniste du récepteur de la dopamine? Dr Francis Gossard, St-Adèle (Québec). On ne voit pas vraiment de dyskinésie tardive avec les agonistes dopaminergiques, mais plutôt avec les antagonistes. Chez les parkinsoniens traités avec la molécule lévodopa et légèrement plus tard chez ceux traités avec les agonistes dopaminergiques on peut voir des dyskinésies lors du pic de dose. Ceci ne se voit pas chez les patients traités pour des impatiences dans les jambes. Par contre, chez ces derniers, on peut observer des comportements de «dépendance», tels des problèmes de jeu pathologique et d hypersexualité ainsi que de la somnolence et, plus rarement, des attaques de sommeil. Docteure Nicole Khairallah a répondu. 24

2 3 Immunothérapie ou antihistaminiques? Quelle est l efficacité de l immunothérapie lorsque comparée aux antihistaminiques chez les patients souffrant d allergies respiratoires (ex : pollen)? Dr Jean De Serres, Montréal (Québec). Le traitement de la rhinite allergique implique d abord une médication pour soulager les symptômes. Les antihistaminiques sont alors efficaces, car ils agissent rapidement sur la rhinorrhée et les éternuements. Par contre, ils ont peu d effets sur l obstruction, sauf dans les cas de symptômes légers. Lorsqu on réalise que l inflammation fait partie du processus allergique et qu elle doit être traitée adéquatement par des stéroïdes nasaux, un pas considérable est fait dans le contrôle de la rhinite. Cependant, ces modalités agissent au niveau de l organe cible à la fin de la cascade allergique et ne modifient en rien la réponse allergique et la libération des médiateurs responsables des symptômes. L immunothérapie (ou la désensibilisation) est la seule option thérapeutique en mesure de changer le cours de la maladie allergique de façon globale, c est-à-dire de moduler la production d immunoglobuline E (IgE) et ses conséquences sur les manifestations allergiques, quelles qu elles soient (rhinite ou asthme). Le dernier consensus américain sur l immunothérapie 1 stipule que son efficacité est prouvée chez les adultes et les enfants pour la rhinite, la conjonctivite et l asthme allergiques causés par les pollens, les acariens, les allergènes d animaux et certaines moisissures. Cette efficacité se manifeste de façon significative par une diminution des symptômes, une diminution du besoin de médication de secours et une amélioration de la qualité de vie. Des méta-analyses sur son efficacité, tant pour la rhinite 2 que pour l asthme 3, ont été publiées. Une fois le traitement cessé, les effets de l immunothérapie peuvent persister des années. C est pourquoi le professeur Jean Bousquet a conclu un exposé sur l immunothérapie en tant que traitement de choix pour la rhinite et l asthme allergiques en disant : «Pensez globalement, traitez globalement». Docteur Jacques Hébert a répondu. 1. Cox L, Li J, Nelson H, Lockey R. Allergen immunotherapy : a Practice Parameter Second Update, J All Clinical Immunol 2007; 120:S27- S Ross RN, Nelson HS, Finegold I. Effectiveness of specific immunotherapy in the treatment of allergic rhinitis : an analysis of randomized, prospective, single or double-blind, placebocontrolled studies. Clin Ther 2000; 22: Cochrane Database Syst Rev 2003; CD L immunothérapie (ou la désensibilisation) est la seule option thérapeutique en mesure de changer le cours de la maladie allergique de façon globale [...]. 27

3 4 Valeur prédictive négative et thallium à l effort Quelle est la valeur prédictive négative lors d un thallium à l effort? Dre Marie-France Bergeron, Montréal (Québec). Dans le contexte d une étude diagnostique (et non pronostique), on utilise une modalité d imagerie (électrocardiogramme à l effort avec injection de MIBI ou échographie) lorsque l information obtenue par l électrocardiogramme est insuffisante, soit lors de la présence d un bloc de branche gauche, d hypertrophie ventriculaire gauche avec anomalies de la repolarisation, de préexcitation ou lors de la prise de digoxine. Assumant un double produit adéquat de ou plus, la sensibilité et la spécificité de la médecine nucléaire sont de 88 % et 77 %, respectivement. Il s agit plutôt de l inverse avec l échographie de stress, soit une sensibilité de 76 % et une spécificité de 88 %. Donc, en ré-ponse à la question, la probabilité de ne pas avoir de maladie coronarienne athérosclérotique obstructive significative après un électrocardiogramme à l effort avec injection de MIBI négatif oscille entre 90 % et 95 %. Docteur Mathieu Bernier a répondu. Assumant un double produit adéquat de ou plus, la sensibilité et la spécificité de la médecine nucléaire sont de 88 % et 77 %, respectivement. 28

4 5 Infestation de poux Que faire dans le cas d une récidive d infestation de poux? La récidive d une infestation de poux peut être causée par différents facteurs. Il peut s agir d un nonrespect des consignes de traitement, d une réinfection par des contacts non traités ou encore, par une résistance au traitement. Lors du traitement initial, il est d abord conseillé de répéter le traitement 7 à 10 jours à la suite de la première application pour tuer les nymphes nouvellement écloses. Il faut également peigner les cheveux humides avec un peigne à dents serrées tous les trois à quatre jours, jusqu à deux semaines après avoir trouvé un pou. Le traitement des contacts infectés et le contrôle de l environnement sont essentiels. Ainsi, les objets personnels qui sont entrés en contact avec la tête de la personne infestée, comme les chapeaux, les oreillers, les animaux en peluche, les brosses et les peignes, doivent être lavés à l eau chaude (à au moins 66 C) et séchés à l air chaud pendant 15 minutes. Conservez les articles non lavables dans un sac de plastique hermétique pendant deux semaines pour tuer les poux et les lentes. Seuls les individus qui ont une infestation démontrée doivent être traités, bien que tous doivent être examinés quotidiennement ou hebdomadairement. Le premier traitement topique est habituellement la perméthrine ou les pyréthrines combinées au butoxyde de pipéronyle que l on retrouve en vente libre. En cas d échec après ces deux types de traitements, d autres solutions telles que le malathion ou le lindane peuvent être tentées. Finalement, une médication orale, l ivermectine, peut être utilisée lors d une résistance confirmée aux traitements topiques. Docteur Simon Nigen et Sophie Minh-Vi Quacha, résidente, ont répondu. 30

5 Exper ts-conseils 6 Dosage de l acide valproïque Peut-on donner de l acide valproïque deux fois par jour plutôt que trois fois par jour lorsqu est atteinte la cible thérapeutique? Dr Régent Roy, Danville (Québec). L acide valproïque peut facilement être donné deux fois par jour et ceci même dès le début du traitement. En fait, cela aide les patients à se conformer au traitement. La formule longue action existe aux États-Unis, mais malheureusement toujours pas au Canada. Des comprimés de 250 ou 500 mg de divalproex de sodium sont utilisés à raison d une fois par jour. Docteure Nicole Khairallah a répondu. C L acide valproïque peut facilement être donné deux fois par jour et ceci même dès le début du traitement.en fait,cela aide les patients à se conformer au traitement.

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient

L immunothérapie sublinguale. Carnet Patient L immunothérapie sublinguale Carnet Patient Introduction Le traitement des maladies allergiques respiratoires (rhinite, asthme), comprend le contrôle de l environnement, l éviction de l allergène, l utilisation

Plus en détail

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant

L enfant avant tout. L asthme chez l enfant 14 L enfant avant tout L asthme chez l enfant Au Canada, la prévalence de l asthme chez l enfant a quadruplé au cours de la dernière décennie, et l asthme est devenu l une des principales causes d hospitalisation

Plus en détail

Pharmacothérapie des antihistaminiques...

Pharmacothérapie des antihistaminiques... Pharmacothérapie des antihistaminiques... Anti-histaminiques H1 manifestations cutanées rhinites conjonctivites éviter l usage topique Allergie: conseils à l officine Identifier la cause : médicament?

Plus en détail

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme,

Dossier Progressif. 184 : hypersensibilité et allergies respiratoires chez l enfant et l adulte. Asthme, Dossier Progressif Ce dossier progressif a été construit, revu et corrigé par au moins 4 enseignants du Collège des Enseignants de Pneumologie (CEP). Il s appuie sur l enseignement du Référentiel National

Plus en détail

La rhinite allergique. Types et symptômes de la rhinite allergique. Qu est-ce que l allergie?

La rhinite allergique. Types et symptômes de la rhinite allergique. Qu est-ce que l allergie? Près d un Canadien sur cinq souffre des symptômes causés par la rhinite allergique. U n b u l l e t i n o f f e r t a u p e r s o n n e l s o i g n a n t p a r v o t r e p h a r m a c i e n l o c a l La

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES

La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES La Rhinite Allergique : L Approche de l Allergologue Dr A.BENYOUNES RHINITE ALLERGIQUE : PROBLEME IMPORTANT CAR: > Prévalence: 5 à 50% dans la population générale (600 millions). Estimée à 15% en Algérie

Plus en détail

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard

j ournée L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses d endocrinologie Les manifestations cliniques Le cas de Mme Picard L hyperprolactinémie : quand les hormones deviennent capricieuses Ghislaine Houde, MD, FRCPC Présenté dans le cadre de la conférence : L endocrinologie, Université de Sherbrooke, septembre 2007 Le cas

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 avril 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 avril 2008 WYSTAMM 10 mg, comprimé Boîte de 15 comprimés (CIP : 382 884-0) Boîte de 30 comprimés (CIP : 384 162-2) Laboratoires BOUCHARA RECORDATI rupatadine Date

Plus en détail

Une allergie typique?

Une allergie typique? CAS CLINIQUE Une allergie typique? Commencer Réalisé par le Pr Demoly Coordinateur du Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier Bastien, 15 ans Tous les ans

Plus en détail

Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients souffrant d allergie.

Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients souffrant d allergie. * Pneumo-allergologue Clinique Saint-Luc 5004 Bouge La désensibilisation allergique par voie sublinguale par le Dr Lise-Marie Vandezande* Le médecin généraliste est de plus en plus confronté à des patients

Plus en détail

FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR

FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR FICHES DE TRANSPARENCE: MISE A JOUR Seules les adaptations les plus pertinentes pour la pratique sont mentionnées ici. Vous trouverez plus d informations dans la rubrique Fiches de transparence sur notre

Plus en détail

Pharmacothérapie des antihistaminiques...

Pharmacothérapie des antihistaminiques... Pharmacothérapie des antihistaminiques... manifestations cutanées rhinites conjonctivites Anti-histaminiques H1 éviter l usage topique 1 Allergie: conseils à l officine Identifier la cause : médicament?

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

Traitements de l allergie

Traitements de l allergie Définition Traitements de l allergie Dr Bruno RICHARD Service d Hématologie-Oncologie C.H.U. Nîmes Allergie : Réponse immunitaire d hypersensibilité qui fait suite à l introduction de substances antigéniques

Plus en détail

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

La désensibilisation. Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie La désensibilisation Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Désensibilisation I. Mécanismes II. Indications, modes d administration III. Contre-indications, précautions d emploi IV. Effets indésirables V.

Plus en détail

LOOK, FEEL AND LIVE BETTER. Santé respiratoire

LOOK, FEEL AND LIVE BETTER. Santé respiratoire LOOK, FEEL AND LIVE BETTER Santé respiratoire : asthme et rhume des foins L obstruction des voies respiratoires et les symptômes de l asthme, ainsi que les manifestations similaires du rhume des foins,

Plus en détail

Règles de bonne pratique clinique pour la fibrillation auriculaire en médecine générale

Règles de bonne pratique clinique pour la fibrillation auriculaire en médecine générale CARDIOLOGIE Règles de bonne pratique clinique pour la fibrillation auriculaire en médecine générale Rules of good clinical practice for atrial fibrillation in family practice P. Schoenfeld et E. Stoupel

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution Chlorhydrate d Azélastine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE *Centre Hospitalier Saint Joseph et Saint Luc 20 quai Claude Bernard 69007 LYON Cabinet Médical 1 rue Laborde 69500 BRON girodet.bru@voila.fr

Plus en détail

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15

INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...11 TÉMOIGNAGE D UNE MÈRE...13 CHAPITRE 1 QU EST-CE QUE L ASTHME ET COMMENT LE DIAGNOSTIQUER?...15 Par Denis Bérubé Une maladie très fréquente...15 Physiopathologie et

Plus en détail

Rhinite et conjonctivite allergiques

Rhinite et conjonctivite allergiques Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Rhinite et conjonctivite allergiques de l adulte Rhinite et conjonctivite allergiques de l adulte Ce qu il faut savoir Qu appelle-t-on

Plus en détail

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels

Rachel Frély. Les dermatoses. Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires. Les traitements naturels Rachel Frély Les dermatoses Dermatoses allergiques, virales, inflammatoires, mycosiques, bactériennes, parasitaires Les traitements naturels Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Les dermatoses

Plus en détail

La Docteure Martine Bernard a répondu : L examen gynécologique

La Docteure Martine Bernard a répondu : L examen gynécologique Les réponses de vos confrères à vos questions 1. L examen gynécologique Quelles sont les recommandations quant au suivi gynécologique des femmes postménopausées et des femmes plus âgées Dr René Julien,

Plus en détail

THEME : PLACE DE L AERATEUR TRANSTYMPANIQUE (ATT) DANS LE TRAITEMENT DE L OTITE SERO-MUQUEUSE BILATERALE (OSM)

THEME : PLACE DE L AERATEUR TRANSTYMPANIQUE (ATT) DANS LE TRAITEMENT DE L OTITE SERO-MUQUEUSE BILATERALE (OSM) THEME : PLACE DE L AERATEUR TRANSTYMPANIQUE (ATT) DANS LE TRAITEMENT DE L OTITE SERO-MUQUEUSE BILATERALE (OSM) BUT DE LA DEMARCHE : diminuer le risque iatrogène Introduction : Cible professionnelle : ORL

Plus en détail

LES MARQUEURS CARDIAQUES

LES MARQUEURS CARDIAQUES 1 LES MARQUEURS CARDIAQUES Les recommandations de la HAS 2010 (consensus formalisé sans groupe de cotation extérieur..) + Prescrire AMMPPU. Cycle Analyse des Recommandations. J.Birgé. 1 er février 2011

Plus en détail

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 Lien entre AA et asthme 10% des enfants sont asthmatiques 10% des asthmatiques sont all alimentaires (2% chez

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris

TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris TEST DE PROVOCATION NASALE (TPN) J.F. DESSANGES Service de Physiologie-Explorations Fonctionnelles, Hôpital Cochin Paris «Quand un peu de pollen, juste assez pour jaunir le bout des doigts, était appliqué

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

La désensibilisation. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique La désensibilisation Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique, est actuellement le seul traitement modifiant le cours

Plus en détail

ACARIENS DE POUSSIERE DE MAISON ACARIENS DE STOCKAGE

ACARIENS DE POUSSIERE DE MAISON ACARIENS DE STOCKAGE ACARIENS DE POUSSIERE DE MAISON ACARIENS DE STOCKAGE Conseils et renseignements pour les patients allergiques Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, Cher patient allergique,

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Juin 2012

Fibrillation auriculaire. Juin 2012 Fibrillation auriculaire Juin 2012 Aperçu de la présentation À propos de la fibrillation auriculaire Qu'est-ce que c'est? Qui en souffre? Comment vous touche-t-elle? AVC Facteurs de risque d'avc Comment

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien

Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et hémorragique lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Antiagrégants plaquettaires : prise en compte des risques thrombotique et lors d une endoscopie bronchique chez le coronarien Les antiagrégants plaquettaires

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS

THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS THEME : PHLEGMONS PERIAMYGDALIENS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l évaluation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des phlegmons périamygdaliens Définition. Cette collection

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie:

Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: Chez le patient coronarien, 4 examens possibles avant la coronarographie: - L Épreuve d effort d - L Échographie d effortd - L Échographie sous dobutamine - La Scintigraphie myocardique d effortd Sandrine

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby

Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby Intérêt d'un défibrillateur semi-automatique sur les terrains de Rugby Dr Jean-Yves HOUZE,Comité territorial Périgord Agenais Introduction Le 5 mai 2007, lors d un match de rugby dans la catégorie «junior»,

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DU PATIENT

NOTICE : INFORMATION DU PATIENT NOTICE : INFORMATION DU PATIENT Rhinathiol Antirhinitis 10 mg/4 mg comprimés Rhinathiol Antirhinitis 10 mg + 4 mg/10 ml sirop (Chlorhydrate de phényléphrine Chlorphénamine) Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations)

Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Item 284 : Troubles de la conduction intracardiaque (Evaluations) Date de création du document 2011-2012 CAS CLINIQUE Scénario : Monsieur Julien C. 74 ans est admis pour «difficultés respiratoires». Les

Plus en détail

Première partie Pitchoun nouveau-né Deuxième partie Pitchoun nourrisson

Première partie Pitchoun nouveau-né Deuxième partie Pitchoun nourrisson Sommaire Préface... 11 Préambule... 15 Première partie Pitchoun nouveau-né Introduction... 21 1. La maternité... 23 2. Le retour à la maison... 31 3. Les semaines qui suivent jusqu à la fin du deuxième

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 juin 2010 LEVOFREE 0,05 %, collyre en solution en récipient unidose Boîte de 30 récipients unidoses de 0,3 ml (CIP : 576 713-7) Laboratoires CHAUVIN BAUSCH & LOMB

Plus en détail

Surtout pas de panique! (2 e partie)

Surtout pas de panique! (2 e partie) 12 La CMPS informe sur les poux de tête: traitement et résistances Surtout pas de panique! (2 e partie) Marianne Beutler, Christina Ruob Fuchs Qui ne connaît pas ces parents honteux qui viennent se renseigner

Plus en détail

Asthmatiques, osez parler!

Asthmatiques, osez parler! Asthmatiques, osez parler! Membre de la Fédération Française de Pneumologie Avec les parrainages du Ministère de la Santé et des Solidarités et de l EFA L asthme est une maladie chronique qui va durer

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

La lamotrigine] a toutefois été associé[e] à un risque de malformations de 4,9 %, dont une incidence augmentée de fissure palatine.

La lamotrigine] a toutefois été associé[e] à un risque de malformations de 4,9 %, dont une incidence augmentée de fissure palatine. 1 Grossesse et bipolarité Quel est le traitement de choix pour jeune femme bipolaire de type II qui désire éventuellement devenir enceinte? Dre Elena Likavcanova, Gatineau (Québec) Copyright Malgré une

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse La FDA approuve XYZAL pour le traitement des allergies saisonnières et perannuelles et de l urticaire chronique Nouvel antihistaminique prescrit sur ordonnance, à une prise par jour,

Plus en détail

N 73 ADDICTION AU TABAC

N 73 ADDICTION AU TABAC N 73 ADDICTION AU TABAC 1. Combien y a-t-il de fumeurs en France? (QRU) a. 20 millions de personnes b. 15 millions de personnes c. 10 millions de personnes d. 5 millions de personnes e. 7 millions de personnes

Plus en détail

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie?

Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? Donner de la vie aux années ou rajouter des années à la vie? «Rôle des inhibiteurs de l angiogenèse dans le traitement et la prise en charge des cancers avancés de la prostate.» Résumé du Symposium ABBOTT

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR GRAZAX 75,000 SQ-T lyophilisat oral Extrait allergénique standardisé de pollen de graminée (fléole des prés, Phleum pratense) Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Rhino-conjonctivite allergique: épidémiologie. Rhinite : diagnostique différentiel

Rhino-conjonctivite allergique: épidémiologie. Rhinite : diagnostique différentiel La rhino-conjonctivite allergique Drsse Kramer Marie-Claire avec mes remerciements au Dr Taramarcaz Philip Allergologue 02.02.2011 épidémiologie 20 % de la population générale concernée! 50% non diagnostiqué

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. ALLEGRA 12 heures. (chlorhydrate de fexofénadine, Norme-fabricant) Comprimés dosés à 60 mg.

MONOGRAPHIE DE PRODUIT. ALLEGRA 12 heures. (chlorhydrate de fexofénadine, Norme-fabricant) Comprimés dosés à 60 mg. MONOGRAPHIE DE PRODUIT ALLEGRA 12 heures (chlorhydrate de fexofénadine, Norme-fabricant) Comprimés dosés à 60 mg ALLEGRA 24 heures (chlorhydrate de fexofénadine, Norme-fabricant) Comprimés dosés à 120

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Pour toutes informations et conseils complémentaires contacter : «SOS Poux» / Dr.Catherine COMBESCOT-LANG Tél : +33 (0) 2 47 28 20 30 e-mail : catherine.combescot@

Plus en détail

SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE

SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres particules

Plus en détail

Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006

Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006 Le PAI Comment faciliter l accueil dans les collectivités Presented by: Docteur Marie Claude Romano Title: médecin conseiller technique honoraire Date: 9 juin 2006 Pourquoi le PAI Établir un partenariat

Plus en détail

Les urgences ORL chez le sportif en déplacement

Les urgences ORL chez le sportif en déplacement Les urgences ORL chez le sportif en déplacement Docteur Stéphane LIWAREK INSEP Les pathologies ORL ont fortement augmenté au cours de ces dernières années, avec notamment une progression des pathologies

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES : Infirmières, infirmiers Évaluer la condition physique et mentale d une personne symptomatique Administrer et ajuster des médicaments lorsqu ils font l objet d une ordonnance Initier

Plus en détail

Centre de la petite enfance Trois Petits Points

Centre de la petite enfance Trois Petits Points POLITIQUE DE SANTÉ DE L INSTALLATION Centre de la petite enfance Trois Petits Points Ajournée le 5 mai 2015, adoptée le 14 mai 2015 Lors d une séance ordinaire du conseil d administration TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 1 sur 7 Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins Synonymes : Fibrillation ventriculaire idiopathique Définition : Canalopathie autosomique dominante touchant 1 individu sur 2000 environ

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR D HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE SECTION DES MALADIES TRANSMISSIBLES Relatif à la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juillet 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juillet 2009 GRAZAX 75 000 SQ-T, lyophilisat oral B/30 (CIP 378 011-6) B/100 (378 012-2) Laboratoires ALK ABELLO Extrait allergénique standardisé de pollen de graminées

Plus en détail

28 MARS 13 Hebdomadaire Province

28 MARS 13 Hebdomadaire Province Page 1/6 La saison des pollens arrive et avec elle, son lot annuel de rhumes des foins, conjonctivites et autres maux. Les dernières déceni Aujourd'hui un Français sur trois serait concerné par l'allergie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 9 janvier 2000 (JO du 21 janvier 2000) PRIMALAN 10 mg, comprimé sécable

Plus en détail

La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France

La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France La Biologie en Urgence Cardiologique : Dr A.Karim LALLALI Médecin Biologiste CHU Bicêtre France MARS 2013 Marqueurs cardiaques Non spécifiques : Myoglobine CK et CK-MB LDH et ASAT Spécifiques : Troponine

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR GRASTEK (Extrait d allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des prés [Phleum pratense], 2 800 UAB) Le présent dépliant constitue la troisième

Plus en détail

«L asthme au bureau» Dr Maria GONZALEZ

«L asthme au bureau» Dr Maria GONZALEZ «L asthme au bureau» Dr Maria GONZALEZ Service de Pathologie Professionnelle et Médecine du Travail Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 67091- STRASBOURG Cedex 8 ème Congrès Francophone d Allergologie

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consulta"on médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre

Code patient : _. Hospitalisation programmée Hospitalisation en urgence consultaon médicale préalable : Généraliste Cardiologue Autre Eléments à vérifier avant inclusion du patient dans l étude : Age 75 ans Fibrillation auriculaire (code CIM 10 : I 48) en diagnostic principal OU associé) Critère d exclusion : Patients en FA avec valve

Plus en détail

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA

Prise en charge de la fièvre chez l enfant. Dr S. NAFA Prise en charge de la fièvre chez l enfant Dr S. NAFA Définitions Température centrale > 38 C en l absence d activité intense chez un enfant normalement couvert dans une température ambiante tempérée Au

Plus en détail

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie)

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie) Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés Définitions Quelques définitions Substituer, pourquoi? Médicaments utilisables La méthadone La buprénorphine (Subutex) Opiacés : alcaloïdes de

Plus en détail

Conduite à tenir devant des troubles mnésiques

Conduite à tenir devant des troubles mnésiques Conduite à tenir devant des troubles mnésiques 1ère partie : Dépister et diagnostiquer 2ième partie : Troubles du comportement Traitement Docteur Sylvie LEGRAND 12.06.2008 Troubles psycho comportementaux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29/03/2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 04/01/2001 (JO daté du 05/04/2001). TERALITHE 250 mg, comprimé sécable Boîte

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE

Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE Denis Chauret MD FRCPC FACP Interniste, Hôpital Montfort Professeur agrégé de médecine Université d Ottawa LES HAUTS ET LES BAS DE LA THYROÏDE L HISTOIRE DE MILLIE BUSH ÉTRANGE ÉTRANGE OBJECTIFS A

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public

MabThera. rituximab. Qu est-ce que MabThera? Dans quel cas MabThera est-il utilisé? Résumé EPAR à l'intention du public EMA/614203/2010 EMEA/H/C/000165 Résumé EPAR à l'intention du public rituximab Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à. Il explique de quelle manière l

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

L exposition aux. poussières de bois

L exposition aux. poussières de bois Action Prévention L exposition aux poussières de bois IDENTIFIER LES SITUATIONS D EXPOSITION AU RISQUE «POUSSIERES DE BOIS» EVALUER LES MESURES DE PREVENTION EXISTANTE CONSTRUIRE LE PLAN D ACTION De 2000

Plus en détail

Les allergies et les apiculteurs

Les allergies et les apiculteurs Les allergies et les apiculteurs Yvonand le 22 avril 2016 Dr. Jean-Dominique Lavanchy Méd. gén. FMH, médecine manuelle SAMM 1462 Yvonand Définition de l allergie Les réactions allergiques: eczéma, urticaire,

Plus en détail

Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte

Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Alfuzosine Zentiva LP 10 mg Comprimé à libération prolongée Voie orale Adulte Votre pharmacien vous a délivré un médicament générique. Ce médicament correspond au

Plus en détail

Allergie, asthme et grossesse

Allergie, asthme et grossesse Allergie, asthme et grossesse En collaboration avec la Commission de spécialité de la Société Suisse d Allergologie et d Immunologie (SSAI) Auteur Prof. Dr méd. Arthur Helbling, Spécialiste FMH en allergologie

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3

ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 ORDONNANCE COLLECTIVE OC-P3 Titre : INITIER UN TRAITEMENT DE LA PÉDICULOSE AU CUIR CHEVELU Professionnels visés : Les pharmaciens offrant des soins et services pharmaceutiques dans une pharmacie communautaire

Plus en détail

pour cible le système nerveux des poux. Il s agit de la première évaluation de Nyda MC

pour cible le système nerveux des poux. Il s agit de la première évaluation de Nyda MC NYDA MC Pédiculose OCTOBRE 2012 Marque de commerce : Nyda Dénomination commune : Diméticone Fabricant : Pédiapharm Forme : Solution Teneur : 50 % p/p Ajout aux listes de médicaments DESCRIPTION DU MÉDICAMENT

Plus en détail