Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C Anatomie Physiologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie"

Transcription

1 Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C Anatomie Physiologie

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11 Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES SI PAUSES PROLONGEES Je suis le NAV je suis en panne! Je suis le ventricule Je ne peux pas prendre le relais tout de suite, je suis occupée! Il y aura une coupure d électricité

12

13

14

15

16

17 La régulation de la fréquence cardiaque fait intervenir le système nerveux. Celle de la pression artérielle est plus complexe. Nerveuse : système sympathique et parasympathique Humorale différée La régulation «nerveuse» peut être mise en jeu par action directe sur les centres, par voie réflexe, par des facteurs physiques (PA, volémie) ou humoraux (catécholamines endogènes, po2, H+ ). Ces systèmes de régulation peuvent être altérés par certains traitements (voir diapo suivante) Réponse à une hypotension Cellule musculaire lisse VASOCONSTRICTION SNA Sympathique BÉTABLOQUANTS Vasopressine SRA Rénine/angiotensine IEC/ARA2

18 ECG Description

19 I Description ECG Valve Sigmoïde Pulmonaire Oreillette Droite Valve Tricuspide Auricule D et G Valve Sigmoïde Aortique Oreillette Gauche Valve Mitrale Ventricule Droit Ventricule Gauche Septum La conduction électrique cardiaque Noeud sinusal Noeud AV Faisceau de His Réseau de Purkinje Branche gauche du faisceau de His Branche droite du faisceau de His

20 L'électrocardiogramme Complexe QRS Noeud sinusal Onde P Onde T Noeud AV Faisceau de His Propriétés électriques L excitabilité cardiaque a sa source 1- le pacemaker physiologique = NS Noeud sinusal: A Noeud AV Faisceau de His H Ventricules : V 2- si panne du NS = relais ou échappement - oreillette + Echappement est bas + lent et instable - NAV = jonction - Ventricules

21 TB conductif sus ou sous hisien Noeud sinusal: A Noeud AV Faisceau de His H Ventricules : V Si blocage sus hisien : Relais JONCTIONNEL Rapide stable Pas d ACR Si blocage sous hisien : Relais VENTRICULAIRE Lent instable Risque d ACR Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES SI PAUSES PROLONGEES Je suis le NAV je suis en panne! Je suis le ventricule Je ne peux pas prendre le relais tout de suite, je suis occupée! Il y aura une coupure d électricité

22 V1 = 4ème espace intercostal droit au bord droit du sternum V2 = 4ème espace intercostal gauche au bord gauche du sternum V3 = entre V2 et V4 V4 = 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne médio-claviculaire gauche. V5 = sur la ligne axillaire antérieure à la même hauteur que V4 V6 = sur la ligne axillaire moyenne à la même hauteur que V4

23 Fréquence 1/ METHODE «mémo» - Si le rythme est régulier « » 2/ METHODE «mathématique» - Compter le nombre de carreaux entre 2 complexes QRS FC = 300/N 3/ METHODE «6 secondes» - Prendre 30 grands carreaux et compter le nombre de QRS durant cet intervalle FC = 10 x N (1 minute)

24 Fréquence 4/ METHODE de la règle à ECG Rythme 1/ Rythme régulier? Irrégulier - Non sinusal - Extrasystoles 2/ Rythme sinusal? Une onde P normale devant chaque QRS RYTHME DE RELAIS??? Rythme jonctionnel? Absence d ondes P QRS fins 40 60/mn Rythme ventriculaire? Absence d ondes P QRS fins 40 60/mn Rythme électroentrainé?

25 Conduction Espace PR - Complexe QRS dont le vecteur somme est proche de 0 PR ms Sinon BAV I (PR>200) ou WPW (PR<120) Sous décalage du PQ Péricardite BBD QRS -Transition en V3-V4 Largeur < 80 ms Sinon bloc de branche (incomplet <120ms) ou rythme ventriculaire Absence d ondes Q pathologiques, larges > 40ms, profondes > 4mm dans 2 derivations ondes Q pathologiques : de V1 à V4 Amplitude normale QRS < 5 mm = microvoltage Hypertrophie ventriculaire (cf QS) BBG

26 Espace QT 2 METHODES : Régle à ECG : Mesure du QTthéorique et QTmesuré le QTmesuré doit être +/- 10% dans l intervalle du QTthéorique Calcul du QTcorrigé qui est la référence QT court si QTc< 320 ms et long si QTc> 460ms Ischémie SCA ST- Négativation des ondes T sous décalage du segment ST SCA ST+ Ondes T amples pointues positives sus décalage du segment ST ondes Q pathologiques

27 Interprétation L ECG est-il interprétable? 1/ POSITION DES ELECTRODES - Si onde P négative en D1 et positive en avr Inversion des électrodes sauf situs inversus - Progression aberrante de la polarité Malposition des électrodes précordiales 2/ REGLAGES DE L APPAREIL A ECG - Vitesse de déroulement 25mm/s - Amplitude de l enregistrement 10mm/mV

28 II Interprétation ECG A les Extra-systoles (ESA, ESJ, ESV) Atriales, jonctionnelles et ventriculaires B - les troubles du rythme de l oreillette Fibrillation atriale, flutter atrial (fa et FlA) C les troubles du rythme jonctionnels (TJ) Tachycardie jonctionnelle D les troubles du rythme ventriculaires (TV, FV) Tachycardie et fibrillation ventriculaire A les Extra-systoles (ESA, ESJ, ESV) Définition : un battement cardiaque arrivant avant le battement prévu du nœud sinusal et naissant d un foyer ectopique 1 - ESAtriale : une onde P avant un QRS fin 2 - ESVentriculaire : un QRS large sans onde P avant Bigéminisme : 1 ES sur 2 battements Trigéminisme : 1/3.. Doublet : 2 ES Triplet : 3 ES et > 3 : une salve

29 ESA ESV ESV Repos post ES Slave Ventriculaire

30 TEST À LA STRIADYNE ½ ou 1 ampoule IV très rapide (1 amp 20mg/2ml) (bolus + flush de la perfusion+++) Avec ECG CI Asthme Si pause = coup de poing sternal / Atropine Si ralentissement QRS transitoire => T. supraventriculaire Si réduction = T. jonctionnelle Si rien => T. ventriculaire B les TDR de l oreillette 1 Fibrillation atriale (FA) Définition : disparition des ondes P qui sont remplacées par une ondulation (trémulation) anarchique de la ligne de base de 400 à 600/mn Diagnostic différentiel 1- trémulation très fine => dysfonction sinusale 2 - trémulation très ample => tachysystolie ou flutter NB : le rôle du NAV est de filtrer les influx très rapides venant des oreillettes pour protéger les ventricules. Selon l âge, une fa à 600/mn donnera une fréquence variable des ventricules irréguliers ex: /mn ou 100/mn

31 Foyers d hyperexcitabilité Fibrillation auriculaire (FA) : tachycardie atriale anarchique /mn Fibrillation auriculaire (FA) - CARDIOVERSION (Amiodarone ou Flecaïne) sinon CHOC électrique (si mal tolérée) - Traitement ANTITHROMBOTIQUE - Eviter les récidives par TRT ANTIARYTHMIQUE (AA) Si récidive sous traitement AA Ablation par RF en 2ème intention Si échec de cardioversion Ralentir la FC Si échec de contrôle de fréquence ARF du NAV + PM

32 B les TDR de l oreillette 2 le Flutter Atrial Définition : disparition des ondes P qui sont remplacées par une ligne de base en dent de scie à /mn (circuit dans l oreillette Dte) sans retour à la ligne isoélectrique en D2D3VF Court-circuit dans l OD Flutter auriculaire : tachycardie atriale 300 min -1 Conduction dans le NAV 4/1

33 B les TDR de l oreillette 3 La tachycardie atriale ou tachysystolie atriale Définition : disparition des ondes P qui sont remplacées par des ondes P rapides ( /mn) de morphologie variable selon l origine du foyer. Retour à la ligne isoélectrique. C les TDR jonctionnels Définition : disparition des ondes P sinusales qui sont remplacées par une tachycardie régulière à 180/mn avec QRS fins Mécanisme : court-circuit dans le NAV ou par un faisceau supplémentaire (kent ou syndrome de Wolff-Parkinson-White) Circuit dans le NAV Circuit par Kent

34 TJ Court-circuit dans l OD Tachycardie jonctionnelle - Réduire (manœuvres vagales, striadyne) puis traitement par AA en 1ère intention - ARF en 2nde intention (sauf WPW)

35 D les TDR ventriculaires 1- Tachycardie ventriculaire (TV) Définition: tachycardie des ventricules avec QRS larges et réguliers (>100/mn => 300/mn) Foyer d hyperexcitabilité TV

36 Tachycardie ventriculaire - CARDIOVERSION (Amiodarone) sinon CHOC électrique (si mal tolérée) - Eviter les récidives par TRT ANTIARYTHMIQUE (AA) Si récidive sous traitement AA Ablation par RF en 2ème intention - Traiter la cause - Défibrillateur pour traiter les récidives si pas de cause curable. D les TDR ventriculaires 2- Fibrillation ventriculaire (FV) Définition : tachycardie anarchique des ventricules avec des complexes larges très désorganisés Ce trouble du rythme est si rapide qu aucune systole ne peut s effectuer = arrêt cardiaque Foyer d anarchie électrique

37 D les TDR ventriculaires 2- Fibrillation ventriculaire (FV) Difficulté de diagnostic des tachycardies QRS REGULIERS? NON Fibrillation auriculaire OUI QRS FINS? OUI = T. SUPRAVENTRICULAIRE (TSV) - T sinusale - T atriale (flutter, TA, TSA) - T jonctionnelle NON - T ventriculaire - TSV + BB

38 EN PRATIQUE : «Tachycardie en salle» PAS DE CARDIOMYOPATHIE : Certains médicaments ou circonstances (hypovolémie, $ vagal) peuvent entraîner TACHYCARDIE SINUSALE TACHYCARDIE ATRIALE TACHYCARDIE JONCTIONNELLE BONNE TOLERANCE HEMODYNAMIQUE Sauf cardiopathie sous jacente CARDIOPATHE (Antécédent d infarctus ) POSSIBLE TACHYCARDIE VENTRICULAIRE MAUVAISE TOLERANCE HEMODYNAMIQUE E Les troubles conductifs A - Dysfonction sinusale B - Bloc auriculo-ventriculaire 1- BAV 1 2- BAV BAV 3

39 A - Dysfonctions sinusales Définition : absence d onde P ou ralentissement de P Localisation toujours sus hisienne! PM si syncope Pause sinusale Bradycardie sinusale < 50/mn Dysfonction sinusale (paralysie sinusale) B - Blocs Auriculo-Ventriculaires Ils peuvent être d origine sus hisienne ou sous hisienne BAV 1 : bloc du 1 er degré allongement de l'intervalle PR > 0.2 secondes Toujours SUS hisien donc bénin

40 BAV 2 : bloc du 2nd degré TYPE 1 OU WENCKEBACH : allongement progressif du PR jusqu'au blocage d'une onde P Presque toujours sus hisien EEP car 10% sous hisiens PM PM si syncope (sous hisien) P non conduite aux ventricules BAV 2 : Bloc du 2nd degré type 2 : une onde P bloquée sans allongement préalable de l'intervalle Prêt BAV avec P/R 3/2 Souvent sous hisien PM si syncope (ou asymptomatique) - Haut degré : BAV avec P/R > 3/2 (2/1, 3/1 ). 2 P non conduites aux ventricules

41 BAV 3 : bloc du 3è degré ou bloc complet aucune onde P n'est conduite aux ventricules (blocage de toutes les ondes P) Dissociation totale entre oreillettes et ventricules => échappement ventriculaire PM si syncope (ou asymptomatique) Pace maker Traitement des troubles conductifs irréversibles

42 Difficulté de diagnostic des bradycardies ONDES P? NON = FA LENTE ou DYSFONCTION SINUSALE OUI P = R? P > QRS = PATHOLOGIE DU NAV - BAV II - BAV III P < QRS = PATHOLOGIE DU Nœud S - Pauses sinusales Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES SI PAUSES PROLONGEES Je suis le NAV je suis en panne! Je suis le ventricule Je ne peux pas prendre le relais tout de suite, je suis occupée! Il y aura une coupure d électricité

43 EN PRATIQUE : «Bradycardie paroxystique» ECG DE BASE NORMAL : Certains médicaments ou circonstances ($ vagal ) peuvent entraîner DYSFONCTION SINUSALE BAV SUS HISIEN (bénin) Echappement «haut» : rapide Pas d ACR ECG DE BASE PATHOLOGIQUE (Bloc de branche) POSSIBLE TB CONDUCTIF SOUS HISIEN (grave) Echappement «bas» : lent ou «inexistant» Risque d ACR Effets des médicaments TOUS LES AA!!! AAIc (Flécaïne) Bétabloquants AA III Cordarone AA IV (Tildiem) - MORPHINO MIMETIQUES - AAIc (Flécaïne) -

44 Effets des médicaments ATROPINE ++ ISUPREL + EPHEDRINE + ATROPINE + ISUPREL ++ + SEEC (PM transitoire) PM + A vous de travailler Bradycardie avec nausées post op ECG préop ECG postop

45 A vous de travailler HTA per op puis hypotension A vous de travailler ECG préop en consultation Sous Cordarone + Flécaïne

46 A vous de travailler En per op Bradycardie avec nausées vomissements A vous de travailler Tachycardie bien tolérée Quel traitement a peu être si efficace? Quel est le diagnostic?

47 A vous de travailler Chirurgie programmée (PTG) Sous Aténolol + Digoxine ECG préop ECG perop

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010

Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque. Dr Traullé 03 février 2010 Mécanismes physiopathologiques des troubles du rythme cardiaque Dr Traullé 03 février 2010 Plan 1. Rappel anatomique 2. Electrophysiologie cellulaire la cellule myocardique les propriétés des myocytes

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de

Fréquence. Onde P (activation des oreillettes) Espace PR (debut onde P debut QRS; traversée : OD, NAV, faisceau de Fréquence 30-150-100-75-60-50-45-36-33-30... FC Normale : 50 à 100 bpm Bradycardie < 50 tachycardie > 100 Rythme régulier? Espace en 2 ondes R identiques (arythmie respiratoire normale). sinusal? Onde

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

Rythmologie pédiatrique (I)

Rythmologie pédiatrique (I) Rythmologie pédiatrique (I) Particularités de l ECG pédiatrique Trouble du rythme supra-ventriculaire Syndrome de WPW Urgences rythmologiques Tachycardie ventriculaire de l enfant (hors trouble du rythme

Plus en détail

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme

Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme Activité électrique du cœur - L électrocardiogramme 1 Nécessite des électrodes réceptrices en contact avec la peau Recueil facile et non invasif de l activité électrique globale du cœur, qui est alors

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève

Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Introduction à l électrocardiogramme (ECG) Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Références Bayes de Luna A., Clinical Electrocardiography : A Textbook. New York: Futura Publishing,

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches

LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches LIRE UN E.C.G. Formation sur le langage et la lecture d un ECG destinée aux techniciens ambulanciers de la région Chaudière-Appalaches Denise Hébert, chargée de projet UCCSPU Février 2006 Le langage et

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque

Trouble du rythme. I/ Rappel d électrophysiologie : Physio cardiaque Physio cardiaque Trouble du rythme I/ Rappel d électrophysiologie : 1. La cellule myocardique : c est la cellule musculaire cardiaque ces cellules sont excitables il y a 2 types de cellules cardiaques

Plus en détail

Prise en charge d une lipothymie ou syncope. Dr Raybaud Florence CHU Nice

Prise en charge d une lipothymie ou syncope. Dr Raybaud Florence CHU Nice Prise en charge d une lipothymie ou syncope Dr Raybaud Florence CHU Nice Définition Syncope : perte de connaissance complète, brutale et brève avec chute par suppression du tonus postural et récupération

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 La défibrillation en 2015 Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 Conflits d intérêts Aucun. Hostages, nov 2013 Lost 2013 Prérequis Connaître l anatomie du tissu nodal Connaître l ECG normal Connaître les principaux

Plus en détail

Activité électrique cardiaque

Activité électrique cardiaque ECG ED 28/02/2011 Activité électrique cardiaque Onde P= dépolarisation auriculaire Intervalle PR =temps de conduction auriculo-ventriculaire QRS= dépolarisation ventriculaire Segment ST= repolarisation

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010

Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr. RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Troubles du rythme et de la conduction en réanimationr RILLIARD N. IDE Octobre 2010 Physiopathologie Le cœur: Muscle creux qui, par sa contraction rythmique, assure la progression du sang à l intérieur

Plus en détail

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE http://pathologie-cardiovasculaire.etud.univ-montp1.fr/ ATELIER INTERACTIF TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE Iris Schuster Cardiologue - Département de Physiologie Maître des Conférences

Plus en détail

Séquence d activation cardiaque normale

Séquence d activation cardiaque normale Séquence d activation cardiaque normale OD haute OG OD basse / His / VD ECG : exploration tridimensionnelle du coeur FRONTALES PRECORDIALES Electrocardiogramme «normal» Bloc de branche droit Bloc de branche

Plus en détail

Le barostat. Régulation de la pression artérielle

Le barostat. Régulation de la pression artérielle Le barostat Régulation de la pression artérielle Le barostat est l homéostat qui assure la régulation de la pression artérielle moyenne à court terme et dans des conditions physiologiques normales. système

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction

Anatomie voies de conduction. Jonction atrio-ventriculaire dans les doubles discordances. Anatomie voies de conduction Anatomie voies de conduction Troubles du rythme et de conduction en réanimation pédiatrique Pierre Bordachar, Jean-Benoit Thambo Pessac, France Anatomie voies de conduction Jonction atrio-ventriculaire

Plus en détail

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation

ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation ECG normal et pathologique Troubles du rythme, de la conduction et de la repolarisation Patrick ECOLLAN / François LECOMTE - SMUR PITIE DAR PITIE SALPETRIERE - URGENCES COCHIN HOTEL DIEU http://www.dailymotion.com/video/x78jpw

Plus en détail

Potentiel d action cardiaque

Potentiel d action cardiaque Potentiel d action cardiaque.2.4.6 sec Potentiel rapide - oreillette - faisceau de His -ventricule Potentiel lent - noeud sinusal - noeud a-v I Na I Ca-L I Ca-L I to I K1 I K I K1 I K If I Ca-T Arythmies:

Plus en détail

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.

ECG - Session 3. Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio. ECG - Session 3 Blocs de Branche et Hypertrophies La Théorie Sources : e-cardiogram.com, foulon.chez-alice.fr, esculape, besançon-cardio.org Blocs de branches : Généralités 1 Schéma anatomique (cf annexe)

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) 10 points clés pour les troubles du rythme supra-ventriculaire 1 Critères ECG de la fibrillation auriculaire (FA). 2 QRS lents et réguliers sur fond

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 2 : L électrocardiogramme. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 2 : L électrocardiogramme Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan du cours L électrocardiogramme

Plus en détail

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015

Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 Adapté de Joëlle Jolicoeur et Marguerite Renaud inf. Par Caroline Côté inf., Emmanuella Julien inf. et Annie Dore MD cardiologue Mars 2015 ICM-01-01-2012-09 Connaître l'anatomie du système de conduction

Plus en détail

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire...

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Session Alain Eric Dubart Béthune Diapositive 1 Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Dr Dubart, Diapositive 2 INTRODUCTION Tachycardie & -

Plus en détail

Les pathologies cardiaques

Les pathologies cardiaques Ce chapitre décrit très sommairement les différentes pathologies cardiaques susceptibles d être repérées en étudiant un enregistrement Holter. Le but, ici, n est pas d analyser précisément leurs origines,

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1

Troubles du rythme et de la conduction. 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Troubles du rythme et de la conduction 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 1 Rappels anatomiques 8 et 9 Juin 2007 Séminaire DINAN 2 - Arythmies atriales: Troubles du rythme. Tachycardie sinusale/extrasystoles

Plus en détail

DR. R BELGUEDJ Sce Cardiologie

DR. R BELGUEDJ Sce Cardiologie DR. R BELGUEDJ Sce Cardiologie ACTIVATION CARDIAQUE KF AT TRONC HISS GP GA D Dépolarisation nœud sinusal Activation des oreillettes Transmission nœud A-V Dépolarisation faisceau His Branches + réseau

Plus en détail

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES

LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES LES BLOCS AURICULO-VENTRICULAIRES BAV I-DEFINITION GENERALITES Perturbation intermittente ou permanente dans la transmission de l influx des oreillettes vers les ventricules. Siège: Diagnostic: ECG - signes

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy

Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy Mise à jour février 2013 Les arythmies cardiaques: la crainte du pilote? Arythmie: impact sur la

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied Dr Guy Histoire clinique/ Examen 31 ans, tabagisme à 5 cigareees par jour, cer4ficat pour semi marathon Pas de symptômes

Plus en détail

Les Troubles du Rythme Cardiaque. Plan. Le complexe de dépolarisation

Les Troubles du Rythme Cardiaque. Plan. Le complexe de dépolarisation Les Troubles du Rythme Cardiaque Jérome Lefevre USIC - Hôpital Libourne USIC - Haut-Levêque 07/01/2010 Pierre Ambrogiani, 1985, collection privée Plan Rythme normal Excitabilité atriale (ESA, TA, FA, flutter)

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

Troubles du rythme et sport. François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099

Troubles du rythme et sport. François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099 Troubles du rythme et sport François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099 PLAN Le sport intense, une épée à double tranchant La prévention mort subite liée au sport L ECG de l

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Apprendre à lire un ECG

Apprendre à lire un ECG Apprendre à lire un ECG Comme le disait Platon : «I am not perfect.» Le tracé ECG Sur du papier millimétré : - Horizontalement : vitesse de déroulement de la feuille = 2,5cm/s 1 mm = 0,04 s, un grand carreau

Plus en détail

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir Notions d ECG 1 Compétences à acquérir Réaliser un ECG 12 dérivations Placer les électrodes d un monitoring Lire un ECG normal Reconnaître et d agir face aux troubles du rythme et de conduction les plus

Plus en détail

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima

Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral. ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Le traitement par Radiofréquence des troubles du rythme cardiaque au Maroc: Expérience en secteur libéral ESSADKI Siham, ABDELALI Salima Paris; 2-3 Mars 2017 Aucun conflit d'intérêt Introduction Début

Plus en détail

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne CardioRanceance Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne PROTOCOLE RESEAU : CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE Auteurs : Dr Hamonic,

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue

Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Caroline Côté, inf. clinicienne, Emmanuella Julien, infirmière clinicienne Dr Annie Dore, cardiologue Analyse d une bande de rythme 1 1. Décrire la dépolarisation. Activation du potentiel électrique d

Plus en détail

Indications de l ablation en Arythmies supra-ventriculaires hors FA

Indications de l ablation en Arythmies supra-ventriculaires hors FA Indications de l ablation en 2011 - Arythmies supra-ventriculaires hors FA Département de rythmologie et de stimulation cardiaque s.boveda@clinique-pasteur.com 2003!!! www.escardio.org Le flutter auriculaire

Plus en détail

Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation

Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation Syndromes de Préexcitation, Tachycardie nodale Diagnostic, interruption et traitement préventif hors ablation DIU d électrophysiologie et de stimulation cardiaque G. Jauvert, Clinique Bizet, Paris Syndromes

Plus en détail

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012

Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Base ECG et l'interprétation du rythme William M. Vosik M.D. Milot, Haïti - Janvier 8-12, 2012 Objectifs: 1. Décrire le système de conduction de base dans le coeur 2. Apprenez les bases de l'analyse bande

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006

RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 RAPPEL PHYSIOLOGIQUE et MONITORAGE ECG Dassier P, HEGP 2006 LA GENESE DU SIGNAL ECG Le myocarde à comme particularité de présente une dépolarisation spontanée. Cette activité électrique va générer une

Plus en détail

Corrigé d exercices de dysrythmies

Corrigé d exercices de dysrythmies Corrigé d exercices de dysrythmies 1. 2. 3. 4. 5. 6. Ligne isoélectrique : Stable Ondes P : Équidistantes, monomorphes Complexes QRS : équidistants, monomorphes, durée 0.06-0.08 sec Interprétation finale

Plus en détail

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS

Les bradycardies. Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Les bradycardies Dr C BERTRAND Mr JP SAUTON CMC PARLY 2 PARIS Déclaration de Conflits d intérêt je n ai aucune relation financière à déclarer. Bradycardies DYSFONCTION SINUSALE BLOCS SINO-AURICULAIRES

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon

Troubles du rythme asymptomatiques. 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Troubles du rythme asymptomatiques 2e Journée JEAN BERTRAN septembre 2015 Alexis Durand-Dubief Clinique du Protestante, Lyon Introduction TDR supraventriculaires Definition: rythme normal et pathologique

Plus en détail

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Quelques repères comprendre éditorial Jean-Claude Daubert Quelques repères Le cœur au repos bat normalement entre 60 et 80 fois par minute,

Plus en détail

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008)

Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) Electrocardiogramme : Indications et interprétation (309) Nicolas Amabile Octobre 2005 (mise à jour 2007-2008) 1. L électrocardiogramme normal 1.1. Rappel d electrophysiologie cardiaque 1.1.1. Activité

Plus en détail

Orientation diagnostique

Orientation diagnostique I-00-Q000 III-Q325 Orientation diagnostique P r Jacques Clémenty 1, D r Nicolas Clémenty 2 1. Université de Bordeaux II Victor Segalen, hôpital du Haut-Lévêque 33604 Pessac 2. Centre hospitalier régional

Plus en détail

Arythmies diagnostic anténatal. novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1

Arythmies diagnostic anténatal. novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1 Arythmies diagnostic anténatal Coupe 4 cavités tachycardie 2 oreillettes rythme normal novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne 1 arythmies 2% des grossesses novembre 2009 G. Teyssier CHU Saint Etienne

Plus en détail

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N

ARYTHMIE SINUSALE. P et P' positives ou négatives Complexes QRS N N N N N N Ratio P:QRS 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 1:1 Intervalles PR N N N N N N Arythmies sinusales ARYTHMIE BRADYCARDIE SINUSALE SINUSALE ARYTHMIE SINUSALE BLOC SINO- PAUSE SINUSALE ENTRAÎNEUR VAGABOND Fréquence (/min) < 60 > 100 60-100 N ou < 60 Variable 400 à 600 Rythme Régulier

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG

ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ELECTROCARDIOGRAMME - ECG ECG = enregistrement de l activité électrique du cœur effectué en divers points du revêtement cutané. ECG 12 dérivations : - 6 dérivations des membres : D1 D2 D3 avr avl avf -

Plus en détail

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui

C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui C est l enregistrement de l activité électrique du cœur, à partir d électrodes placées sur la peau. On enregistre l onde de dépolarisation qui traverse le cœur et entrainant la contraction du myocarde,

Plus en détail

LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS

LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE Un document de consensus de la SCC FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS VERSION FINALE v1.1 Dernière

Plus en détail

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation.

FICHE ECG. Cellule cardiaque : contraction = dépolarisation, relâchement = repolarisation. L électrocardiogramme : résumé : FICHE ECG Tissu myocardique = mécanique : contraction v = 0,4m/s (lent). Tissu nodal = électrique (naissance et conduction de l influx nerveux), dépolarisation rapide :

Plus en détail

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques

Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Signes cliniques et ECG des arythmies cardiaques Nisha Arenja a, Thomas Cron a, b, Michael Kühne a a Electrophysiologie/cardiologie, Hôpital universitaire de Bâle b Cabinet de cardiologie, équipe cardiologique,

Plus en détail

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP

INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP INFARCTUS DU MYOCARDE Dr Patrick Dassier, HEGP L'infarctus du Myocarde (IDM) est une nécrose plus ou moins étendue du myocarde par oblitération d'une artère coronaire. C est une urgence médicale. C est

Plus en détail

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport

Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport Troubles du Rythme Troubles de Conduction et Sport DIU de Cardiologie du sport 11/2004 F. Hidden-Lucet, R. Frank Unité de Rythmologie Institut de Cardiologie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Sport

Plus en détail

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé F.A. ASPECTS EVOLUTIFS FA aiguë : Brève et transitoire favorisée par une cause intercurrente (alcool, fièvre, bronchite ) en principe non récidivante F.A. chronique

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls MODULE SOINS INTENSIFS PRISE EN CHARGE DU BDS EN SI Le monitoring cardiaque Ferron Fred version_3_2011 1 Saunders Nursing Survival Guide ECGs and the Heart Elsevier à consommer sans modération. L E.C.G.

Plus en détail

Bases de la cardiologie

Bases de la cardiologie Bases de la cardiologie Date de création du document : 2008-2009 Table des matières 1 Anatomie du coeur... 1 1. 1 Introduction... 1 1. 2 Anatomie externe...1 1. 3 Anatomie interne... 1 1. 3. 1 Circulation

Plus en détail

Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter

Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter Diagnostic et traitement des dysrythmies chez le chien : Intérêt de l'examen Holter Jean François ROUSSELOT Clinique du Clos des Camélias 92700 Colombes jfrousselot@wanadoo.fr L! examen «!Holter!» : objectif

Plus en détail

Arythmie respiratoire

Arythmie respiratoire ECG normal Arythmie respiratoire Q positionnel Hypertrophie auriculaire gauche Hypertrophie auriculaire droite Test de Flack Aspects pouvant être d emblée attribués à un entraînement important surtout

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize **

Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** Fibrillation auriculaire 1 Fibrillation Auriculaire Samuel Lévy * et Louis Guize ** * Service de Cardiologie, CHU Nord, 13015 Marseille Tél : 0491968682 Fax : 0491962162 E-mail : levy@aix.pacwan.net **

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME VENTRICULAIRE (Docteur J.C. KAHN) Tous les troubles du rythme naissant au-dessous de la bifurcation du faisceau de His. Ils comprennent : les extra-systoles ventriculaires, les tachycardies

Plus en détail

Introduction à l ECG

Introduction à l ECG Introduction à l ECG Juan Sztajzel Service de Cardiologie Hôpitaux Universitaires Genève Dépolarisation et repolarisation du coeur Types de cellules cardiaques Il existe 2 types de cellules morphologiquement

Plus en détail

Tachycardies à QRS larges

Tachycardies à QRS larges Tachycardies à QRS larges Prise en charge en urgence Dr Stéphane BOULÉ Rythmologie - USIC CHRU de Lille Enjeux Situation fréquente Prise en charge bien codifiée Problématique: différencier TV / TSV Pas

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

L E.C.G. pour les nuls

L E.C.G. pour les nuls L E.C.G. pour les nuls Yannick GOTTWALLES La systole ventriculaire débute avec le QRS et s achève à la fin de l onde T. Elle englobe ainsi les phases de dépolarisation et de repolarisation des ventricules.

Plus en détail