1 er Janvier Votre Mutuelle change d outils informatiques. Revue de la Mutuelle. Quelles. conséquences pratiques pour moi?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 er Janvier 2015. Votre Mutuelle change d outils informatiques. Revue de la Mutuelle. Quelles. conséquences pratiques pour moi?"

Transcription

1 Revue de la Mutuelle Centrale des finances Octobre N er Janvier 2015 Votre Mutuelle change d outils informatiques? Quelles conséquences pratiques pour moi??? Quelles démarches seront à effectuer? ISSN Prix 1,14 santé : vaincre le cancer du sein... >P4 famille : stop au cyber-harcèlement à l'école... >P6

2 2 sommaire Revue de la Mutuelle Centrale des finances 04 Santé Octobre rose : dix années de mobilisation pour vaincre le cancer du sein 06 Famille Cyber-harcèlement à l école : le silence ne doit pas faire écran! 08 Actualités MCF Du nouveau dans l'organisation de votre mutuelle Une seule adresse pour tous nos services Du nouveau dans la présentation de vos remboursements Un nouvel outil pour suivre vos remboursements En 2015, 2 mises à jour de votre carte Vitale! 11 En direct de la MCF... Priorité Santé Mutualiste : un service d information pour les adhérents MCF La MCF obtient un excellent score lors de l'audit de sa gestion Appel à candidatures : renouvellement partiel du Conseil d'administration François Toujas, Chevalier de la Légion d'honneur 12 Pratique Chéquiers et cartes bancaires : faut-il s'assurer? 14 Brèves Du nouveau dans la tarif ication des cures thermales n Hépatite C : un médicament révolutionnaire... mais hors de prix n Le don d organes : en parler avec vos proches n RSA : davantage de renoncement aux soins n Un français sur dix est couvert par les minima sociaux Mutuelle Centrale des Finances, 5-7 avenue de Paris CS Vincennes cedex téléphone : télécopie : Mutuelle adhérente de la Fédération Nationale de la mutualité française, mutuelle régie par le livre II du code de la mutualité Directeur de la publication : Jean-Louis Bancel Directrice de la rédaction : Sylvette Laplanche Conception et création graphique : Z-EST Impression : B-EST, les Fermes Californiennes, 72 avenue de l'europe, Emerainville n de commission paritaire : 0419 M 06837, octobre 2014 La reproduction des articles de ce numéro est interdite, sauf autorisation expresse du rédacteur en chef. Crédits photos : Fotolia.

3 Édito 3 Jean-Louis Bancel Président Votre Mutuelle encore plus proche de tous ses adhérents! Selon la volonté constante de vos administrateurs élus, la Mutuelle Centrale des Finances œuvre pour améliorer la qualité des services offerts aux adhérents tout en recherchant les moyens d optimiser sa gestion. Mais, je tiens à rassurer immédiatement tous les adhérents sur la transparence de ces évolutions : en aucun cas, le contenu des prestations, ni le montant des remboursements dus ne s en trouveront affectés. La qualité du service rendu passe d abord par une gestion directe et rapide des garanties. Dans ce domaine, à la différence de nombreuses autres mutuelles, la MCF a fait le choix de conserver la gestion en direct de la totalité des prestations servies, au titre du régime obligatoire de Sécurité sociale comme de la part Mutuelle. Elle maintient, à son siège, une équipe entièrement dédiée qui assure un accueil physique et téléphonique des adhérents. Toutefois, cette volonté n était pas encore réalisée pour tous les adhérents, car ceux domiciliés hors de la région parisienne dépendaient de Sections Locales Interministérielles. Comme j ai eu l occasion de vous l annoncer dans mon précédent éditorial de juillet, le Conseil d administration a choisi de rapatrier sur le site de Vincennes la gestion de l intégralité des remboursements de ces adhérents et, à compter du 1 er janvier 2015, tous les adhérents, quel que soit leur lieu d affectation ou de résidence, disposeront des mêmes facilités pour accéder aux services de la Mutuelle sur le site unique de Vincennes. Je me félicite de la concrétisation de cet objectif à un horizon très proche qui répond à une attente exprimée par nombre d entre vous! Au souci d améliorer la qualité de service, votre Conseil d administration associe celui de l optimisation de la gestion. Pour y parvenir, il a décidé de changer les outils informatiques utilisés pour la gestion du risque maladie. Ce choix est celui des mutuelles de la Fonction Publique qui ont préféré, pour des raisons essentiellement économiques, un applicatif proposé par la CNAMTS pour la gestion du risque obligatoire. Une équipe dédiée et des services accessibles en direct pour tous nos adhérents Les équipes de la Mutuelle, mobilisées sur ce projet depuis plusieurs mois, mettent tout en œuvre pour que la «bascule» s opère dans de bonnes conditions. En particulier, une large communication, notamment par courriers, courriers électroniques, articles dans les prochains numéros de la revue, insertions sur le site web de la Mutuelle, va se dérouler, au cours des mois qui précèdent l entrée en vigueur des nouveaux applicatifs de gestion. Elle se poursuivra ensuite jusqu en avril 2015 pour vous fournir, si besoin, des informations complémentaires. L accueil dans les locaux de la Mutuelle et les renseignements par téléphone seront renforcés en début d année pour vous apporter les réponses aux questions que ces changements peuvent susciter. Pour autant, au cours du second semestre, l activité de la Mutuelle ne se limitera pas au bon aboutissement de ces opérations et d autres temps forts vont mobiliser vos délégués et vos administrateurs. Ce sera, principalement, l'organisation en fin d année, d une seconde Assemblée générale, qui, dans le prolongement des échanges tenus lors de l Assemblée générale du 10 juin dernier, aura à statuer, sur les évolutions des prestations ainsi que sur les grilles de cotisations. Les décisions à intervenir sur ces sujets se situent dans le contexte sensible du décret pris par les pouvoirs publics imposant aux mutuelles, à partir d avril 2015, le respect de nouvelles contraintes sur les garanties en optique et la prise en charge des dépassements d honoraires des médecins. Sur ces derniers sujets, le prochain numéro de la revue, à paraître en janvier 2015, vous rendra largement et précisément compte des délibérations et résolutions adoptées. Cette opération, en réalité très lourde, entraîne une «bascule» des différents outils informatiques en place et pour les adhérents, ce changement, également prévu au 1 er janvier 2015, va s accompagner de nouvelles modalités pratiques de remboursement. Les pages centrales de ce numéro de la revue vous détaillent précisément les aspects pratiques des changements à compter du 1 er janvier «Ne manquez surtout pas la lecture des pages centrales de ce numéro de la revue consacrées aux aspects pratiques des changements dans la gestion de vos remboursements à compter du 1 er janvier 2015.» Jean-Louis Bancel 25 septembre 2014

4 4 santé octobre rose : dix années de mobilisation pour vaincre le cancer du sein Face au cancer du sein, il y a des moyens d agir : c est le message délivré chaque année par Octobre rose. Cette année, le dépistage généralisé fête ses dix ans d existence. Dix années de mobilisation pour inviter les femmes de 50 à 74 ans à passer tous les deux ans une mammographie. Rencontre avec Frédéric de Bels, responsable du département dépistage de l Institut national du cancer (Inca). Le cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer chez la femme, avec près de décès par an. Mais la réalité ne s arrête pas là. Car les traitements de la maladie permettent un taux de survie de 90 % à cinq ans, dès lors que le cancer est diagnostiqué avec une taille inférieure à 1 cm sans envahissement ganglionnaire. Il n y a donc pas de fatalité. Mais un combat à gagner. L incidence du cancer du sein est la plus élevée chez les femmes de 50 à 74 ans. D où la décision des pouvoirs publics, en 2004, de généraliser une vaste opération de dépistage : les femmes appartenant à cette tranche d âge se voient proposer tous les deux ans une mammographie à partir de leur cinquantième anniversaire. Pour promouvoir ce dépistage, le mois d octobre est consacré à une grande opération de sensibilisation, à laquelle les mutuelles participent aux côtés de nombreuses associations. Chaque année, ce sont près de 2,5 millions de femmes qui répondent à cette invitation et prennent ainsi rendez-vous chez le radiologue. de peu les 50 %, alors que le dépistage organisé donnerait sa pleine efficacité avec un taux de 80 %. Certaines personnes passent au travers de la prévention, parce qu elles appartiennent à un milieu défavorisé ou sont stoppées par le barrage de la langue. D autres femmes préfèrent passer par leur gynécologue pour un contrôle individuel, alors qu il n est pourtant pas soumis aux mêmes standards de qualité que le dépistage organisé. La mobilisation autour d Octobre rose continue donc! n Pascal Lelièvre dépistage organisé du cancer du sein Une double lecture systématique La mammographie proposée dans le cadre du dépistage organisé est réalisée dans un centre de radiographie agréé. Par sécurité, une deuxième lecture des radios est systématiquement effectuée. L ensemble du dépistage examen clinique et mammographie est pris en charge à 100 % par la Sécu. Tout n est pourtant pas rose. Le taux de participation des femmes concernées dépasse Juin 2014 AFFSEINSZR14 Le dépistage est recommandé à partir de 50 ans, ou avant en cas de risque particulier. renseignez-vous auprès de votre médecin, sur e-cancer.fr ou au

5 santé 5 Frédéric de Bels : «Toucher l ensemble des femmes» Frédéric de Bels est responsable du département dépistage de l Institut national du cancer (Inca). Le dépistage a permis de réduire la mortalité par cancer du sein de 15 à 20 %, rappelle-t-il. Mais des réticences demeurent Le taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein vous paraît-il aujourd hui satisfaisant? Frédéric de Bels Un peu plus d une femme sur deux entre 52 à 53 % répond favorablement au dépistage organisé du cancer du sein. Après une forte croissance, cette proportion est stable depuis trois années. Bien sûr, on ne peut pas s en satisfaire, même si l on sait que 12 % des femmes se font également dépister en dehors de cette campagne. L objectif, clairement, c est de faire mieux! Quelles sont les raisons du refus de se faire dépister? Frédéric de Bels Il y a sans doute de la négligence, mais avant tout des freins liés à l examen, à la peur d avoir mal, à la gêne, au risque de trouver quelque chose qu on préfère mettre à distance. Parfois, les freins sont matériels, liés à la distance du centre de radiologie. Mais il y a aussi des questions récentes sur les risques éventuels de l examen. On parle de «surdiagnostic», de «cancer radio-induit (1)» Ces mots font peur. Justement, le dépistage présente-t-il un risque? Frédéric de Bels Le risque existe, mais il est infime au regard du nombre de vies sauvées. Toutes les études sérieuses s accordent à reconnaître que la mise en place du dépistage organisé a permis de réduire la mortalité des femmes par cancer du sein de 15 à 20 %. C est considérable! Et rappelons qu un dépistage précoce permet de guérir un cancer dans 9 cas sur 10. Pour femmes dépistées, le nombre de vies épargnées oscille entre 150 et 300, alors qu on évalue entre 1 et 15 le nombre de décès par cancer radio-induit. La balance «bénéfice-risque» plaide nettement en faveur du dépistage... 1 femme sur 8 sera confrontée au cancer du sein au cours de sa vie. Le dépistage est un acte important pour agir contre ce cancer. LE DÉPISTAGE : AGIR A TEMPS Le dépistage du cancer du sein permet de repérer des anomalies avant l apparition des premiers symptômes. Détecté à un stade précoce, un cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. Comment convaincre les personnes qui ont des réticences à se faire dépister? Frédéric de Bels Il faut expliquer les choses clairement, en répondant sans détour aux questions que les femmes se posent, en rappelant les bénéfices du dépistage sans chercher à occulter les inconvénients. Il convient également de rassurer les femmes sur la prise en charge médicale en cas de diagnostic. Les soins ont beaucoup progressé. L objectif est de leur donner tous les outils qui leur permettront de prendre une décision éclairée. Existe-t-il des différences liées au milieu socioprofessionnel? Frédéric de Bels Oui. Les 35 % de femmes qui ne bénéficient d aucun dépistage appartiennent majoritairement aux catégories sociales les plus défavorisées. C est pour cela que la campagne 2014 cible plus particulièrement ce public, avec une campagne spécifique à la radio et des dépliants en plusieurs langues dont l arabe, le turc et le wolof. Propos recueillis par Cédric Portal (1) Cancer causé par les radiations. À PARTIR DE 50 ANS : UN RISQUE PLUS ELEVÉ Au delà de 50 ans, les femmes ont plus de risque de développer un cancer du sein. À partir de cet âge, elles sont invitées à réaliser une mammographie de contrôle tous les deux ans dans le cadre du dépistage organisé. Plus d informations auprès de votre médecin, sur e-cancer.fr ou au EN CAS DE RISQUE PARTICULIER : UN SUIVI PERSONNALISÉ Le risque de développer un cancer du sein augmente en cas d antécédents personnels ou familiaux de certaines maladies touchant le sein. Un dépistage adapté à chaque situation est proposé par le médecin. Carte Postale 150x100 def.indd 2 11/07/14 17:35 CARROSE14.

6 6 famille Cyber-harcèlement à l école : le silence ne doit pas faire écran! Un enfant sur dix est victime de harcèlement en milieu scolaire. La généralisation des smartphones, d Internet et des réseaux sociaux a donné au phénomène une nouvelle ampleur. Elèves, parents et enseignants sont invités à se mobiliser pour briser la loi du silence. «Il faut arrêter de faire comme si ce n était pas grave. Il faut arrêter de croire que ces pratiques font partie de l apprentissage normal de la vie : elles procèdent d une forme de cruauté qui peut avoir des conséquences dramatiques!» Jean-Marie Bernard ne mâche pas ses mots. Responsable de l équipe de sécurité de l académie de Nice, il est l un des 23 «référents harcèlement» institués par la loi dite «pour la refondation de l école de la République» du 8 juillet Sa mission? Prévenir le harcèlement en milieu scolaire et venir en aide aux victimes. Selon une récente enquête publiée par le ministère de l Education, 10 % des écoliers et des collégiens sont confrontés à ce type de violence, sous une forme «sévère» ou «très sévère» pour 6 % d entre eux. «Ce n est pas nouveau, concède Jean-Marie Bernard. Mais la généralisation des smartphones, d Internet et des réseaux sociaux a donné au phénomène une nouvelle ampleur. Autrefois, les brimades cessaient lorsque les élèves quittaient l école. Aujourd hui, elles peuvent se poursuivre 24 heures sur 24!» Du décrochage scolaire à la tentative de suicide Le cyber-harcèlement s appuie sur les ressorts classiques du harcèlement scolaire : bousculades, vols, insultes, moqueries, brimades exercées de façon répétée et devant témoins. «Mais le Web permet de taper plus fort, déplore Jean-Marie Bernard. La victime est d autant plus humiliée que le nombre de spectateurs est important. Et sur les réseaux sociaux, ils peuvent se compter par centaines!» Le Web, en créant de la distance, désinhibe ses utilisateurs : il est plus facile de s en prendre à quelqu un qui n est pas en face de soi. Et la satisfaction malsaine du harceleur n est pas bornée par les limites de l écran. Pour la victime, les répercussions peuvent être significatives : difficultés scolaires, absentéisme, voire décrochage de l élève. «Dans certains cas, souligne le référent académique, le harcèlement peut générer de la violence, des troubles de l équilibre psychologique et émotionnel.» Chacun se souvient du cas de Marion. En 2013, cette collégienne de 13 ans scolarisée dans l Essonne avait mis fin à ses jours, expliquant dans une lettre qu elle ne supportait plus les «moqueries» de ses camarades. Chaque année, trois ou quatre suicides d adolescents seraient liés au cyber-harcèlement.

7 famille 7 Les témoins sont complices s ils se taisent De telles conséquences justifient la mobilisation des pouvoirs publics, qui ont engagé fin 2013 une campagne d information au sein des établissements pour les élèves et les enseignants et à l extérieur pour les parents. «Le cyber-harcèlement prospère lorsque tout le monde se tait, résume Jean-Marie Bernard. Or il y a toujours plusieurs personnes au courant.» C est tout d abord la victime qui peut briser la loi du silence : «Nous l encourageons à en parler à un adulte : professeur, conseiller principal d éducation, conseiller d orientation, infirmière, qui sont désormais formés pour savoir comment agir. La victime peut aussi se confier au délégué de classe ou, bien sûr, aux membres de sa famille.» Les témoins sont également sensibilisés : «Nous leur expliquons que ce n est pas un jeu et qu ils se rendent complices en ne disant rien.» Les parents, enfin, doivent être attentifs à tout changement d attitude de leur enfant : «Faute de naviguer eux-mêmes sur les réseaux sociaux, certains ne se rendent pas compte de la gravité et de l impact d un cyber-harcèlement, regrette le référent académique. Ils ont malheureusement tendance à sous-estimer le problème.» Dans la plupart des situations, il suffit de mettre en garde le harceleur, en pointant les sanctions encourues, pour que le harcèlement cesse. Même si le cyber-harcèlement n est pas une infraction réprimée en tant que telle par la loi française, l auteur est susceptible de voir sa responsabilité engagée. Exemple : une injure ou une diffamation publique peut être punie d une amende de euros. A cet effet, il est utile de rappeler que la loi fixe à 10 ans l âge de la responsabilité pénale. Cela signifie qu'à partir de cet âge, un mineur ayant commis une infraction peut être poursuivi et présenté au juge des enfants, qui, bien sûr, privilégiera des mesures éducatives. Autant ne pas en arriver à des telles extrémités! n Cédric Portal Deux services téléphoniques d aide aux victimes Stop harcèlement : Ce service d écoute permet de dialoguer avec des spécialistes de l association l Ecole des parents et des éducateurs. Stop harcèlement peut vous mettre en relation avec le «référent harcèlement» de votre académie en cas de besoin. Net écoute : Ce service, géré par l association E-Enfance, est spécialement destiné aux victimes de cyber-harcèlement. Net écoute peut vous aider à la suppression d images ou de propos blessants, voire de comptes le cas échéant.

8 8 actualités mcf? Du nouveau dans l organi? Pour optimiser sa gestion, votre Mutuelle fait évoluer ses outils informatiques et ce, dès le 1 er janvier Cette évolution va permettre à la Mutuelle de gérer les dossiers de l ensemble de ses adhérents, Ile-de-France comme province. Principales conséquences, une nouvelle organisation va se mettre en place, et les informations sur vos remboursements vous seront communiquées sur de nouveaux décomptes. L opération se déroulera en plusieurs étapes avec deux points forts, janvier, changement de l outil de gestion des prestations Mutuelle, et avril 2015, changement de l outil de gestion des prestations Sécurité sociale. Une seule adresse pour tous nos services Une même qualité de service pour tous les adhérents! La Mutuelle va désormais assurer la gestion des remboursements de tous ses adhérents sur le site unique de Vincennes. Quel que soit votre lieu d affectation ou de résidence, au 1 er janvier 2015, votre Mutuelle sera l unique interlocuteur direct pour tous. L envoi de vos courriers : feuilles de soins, mises à jour de votre dossier, éventuelles réclamations ou demandes d informations se fera à une seule adresse : Ecrire à la bonne adresse, c est la garantie que votre dossier sera traité dans les meilleurs délais. MCF 5 7 avenue de Paris CS VINCENNES cedex Pour nous joindre, un seul numéro de téléphone : Fax :

9 actualités mcf 9 sation de votre Mutuelle Du nouveau dans la présentation de vos remboursements Relevé Sécurité sociale Le changement d outils informatiques amène votre mutuelle à utiliser deux applicatifs de gestion, l un pour les prestations Sécurité sociale, l autre pour les prestations complémentaires MCF. En conséquence, vos modalités de remboursement vont évoluer, et cela dès le 1 er janvier Quels changements pour vous? Votre compte bancaire : A partir du 1 er janvier 2015, vous constaterez que deux virements bancaires (au lieu d un) seront crédités sur votre compte, le même jour : un virement pour la part Sécurité sociale (correspond au remboursement du régime obligatoire) un virement pour la part Mutuelle (correspond au remboursement de vos prestations complémentaires) Votre relevé de situation : Vous recevrez, dans un même courrier, deux relevés de remboursement (au lieu d un seul). En conséquence, pour la même période de liquidation de vos droits, vous recevrez : un relevé pour les remboursements de la Sécurité sociale un relevé pour les remboursements complémentaires de la Mutuelle. A noter : ces changements sont absolument sans conséquences, ni sur le montant de vos prestations, ni sur le contenu des garanties de votre Mutuelle. Le paiement de vos remboursements continue à vous être réglé quotidiennement. Vous recevrez 2 relevés Relevé MCF Un nouvel outil pour suivre vos remboursements Vous aviez l habitude de visualiser vos remboursements et de suivre votre situation en ligne, via «moncomptesantepratique»? Ce service internet sera remplacé, à compter du 2 avril 2015, par «ameli.fr». Vous pourrez suivre, en temps réel et à tout moment, le détail de vos remboursements non seulement pour la part Sécurité sociale, mais également pour la partie complémentaire remboursée par votre Mutuelle. Par ailleurs, le site «ameli.fr» vous facilitera un grand nombre de démarches : édition d une carte de droit, demande en direct d une carte européenne en cas de séjour à l étranger, etc. ; et vous donnera accès à la documentation Sécurité sociale. Période de transition : Durant une période intermédiaire allant du 1 er janvier 2015 (date de changement de l outil de gestion des prestations Pour suivre en détail l ensemble de vos remboursements, connectez-vous sur le site : ameli.fr Mutuelle) au 2 avril 2015 (date de changement de l outil de gestion des prestations Sécurité sociale), la consultation de vos remboursements, en ligne, via «moncomptesantepratique», sera toujours possible. Toutefois, l information qui vous sera communiquée se limitera aux seuls remboursements Sécurité sociale. Pour connaître la participation versée par la Mutuelle, il vous faudra contacter nos services par téléphone au ou, attendre votre décompte de remboursement Mutuelle. Bien entendu, la consultation de votre compte bancaire vous permettra également de vérifier que les prestations Mutuelle attendues ont bien été remboursées.

10 10 actualités mcf En 2015, 2 mises à jour de votre carte Vitale! ATTENTION, quelle que soit votre situation mutualiste, ces changements rendent indispensables 2 mises à jour de votre carte Vitale, en 2015 Dès le 2 janvier 2015, actualisez sans tarder votre carte Vitale, car les informations mutualistes qu elle contient ne seront plus opérantes. Ces informations seront désormais reprises sur votre carte mutualiste MCF, seul document justifiant de votre appartenance à la Mutuelle Le 3 avril 2015, mettez à jour, de nouveau, votre carte Vitale, afin d actualiser vos droits au régime de Sécurité sociale et de garantir une bonne prise en charge de vos dépenses de santé. Après mises à jour, votre carte Vitale contiendra toutes les informations permettant aux échanges électroniques de données entre les professionnels de santé et la Mutuelle, via le réseau SESAM/ Vitale, d être orientées directement sur les applicatifs de gestion de la Mutuelle. Mettre à jour sa carte Vitale dans les délais, c est s assurer d un remboursement rapide et fiable. Pour tous : un calendrier à respecter, de nouvelles habitudes à prendre Consciente de l impact de tous ces changements dans votre vie quotidienne, la MCF met en œuvre des mesures spécifiques pour vous informer et vous accompagner tout au long de cette mutation. Vous retrouverez, bien entendu, toutes ces informations sur le site web de la Mutuelle. Pour vous, les dates à retenir : Décembre 2014 : envoi de vos lettres d appel de cotisations et de vos certificats de garanties pour 2015 Mi-décembre 2014 : envoi de votre carte mutualiste er janvier 2015 : point de départ de la gestion des prestations Mutuelle sur le nouvel applicatif 2 janvier 2015 : obligation d actualiser votre carte Vitale 2 avril 2015 : accès en ligne, via le site ameli.fr, à l ensemble de vos remboursements (Sécurité sociale et Mutuelle) 3 avril 2015 : nouvelle actualisation de votre carte Vitale afin d enregistrer les nouvelles adresses électroniques pour la gestion des prestations Sécurité sociale. Votre Mutuelle est à vos côtés! Pour tout renseignement, notre équipe est à votre écoute du lundi au jeudi de 9h à 16h30 le vendredi de 9h à 16h Tél. : MCF 5-7 avenue de Paris CS Vincennes cedex

11 actualités mcf 11 en direct de la MCF... Priorité Santé Mutualiste : un service d information pour les adhérents MCF Tout adhérent de la Mutuelle Centrale des Finances accède gratuitement aux services proposés par Priorité Santé Mutualiste. Le site, ouvert à tous, géré par la Mutualité Française, diffuse des informations pratiques sur les questions de santé et aide les adhérents dans leurs démarches de soins. Les blogs, forums et «chats» sont régulièrement organisés avec des experts médecins, assistantes sociales, diététiciennes également joignables par téléphone au (prix d un appel local à partir d un poste fixe). Les adhérents peuvent bénéficier de conseils personnalisés pour mieux prendre en charge leur santé et mieux s orienter dans le système de santé. La MCF obtient un excellent score lors de l audit de sa gestion Au sein de la SLM 523, la MCF gère elle-même, en direct, les prestations du régime obligatoire de la Sécurité sociale et elle est auditée chaque année pendant un mois, sur la qualité de sa gestion. 14 processus de gestion sont ainsi contrôlés, principalement, le respect de la règlementation en vigueur, N hésitez pas à (re) découvrir le site internet - pour en utiliser les multiples possibilités. Enfin, depuis avril 2014, les adhérents des mutuelles peuvent s informer sur les établissements hospitaliers conventionnés qui se trouvent à proximité de leur domicile en contactant le service d aide à l orientation de Priorité Santé Mutualiste au Au plan pratique, en appelant le 3935, les adhérents de la Mutuelle auront à s identifier en utilisant le code d identification de la MCF qui est le l exactitude des remboursements, la qualité des contacts avec les assurés sociaux, tant en terme de délais que de précisions dans les réponses apportées à leurs interrogations. Cette année, comme les années précédentes, la Mutuelle a obtenu un très bon score de 96,10 % de maîtrise des processus, ce qui récompense le travail François Toujas, Chevalier de la Légion d Honneur Par décret du Président de la République en date du 11 juillet 2014, Monsieur François Toujas, Président de l Etablissement français du sang (EFS), administrateur de l Ecole nationale supérieure de la Sécurité sociale, a été élevé au grade de Chevalier de la Légion d Honneur. La rédaction de la revue prie Monsieur Toujas, qui est également membre élu au Conseil d administration de la Mutuelle Centrale des Finances, de bien vouloir accepter ses félicitations pour cette distinction. au quotidien des agents de la Mutuelle, toujours au service des adhérents. APPEL à candidatures : renouvellement partiel du Conseil d administration Selon l article 35 des statuts de la Mutuelle, le renouvellement du Conseil a lieu par tiers tous les deux ans et en conséquence, l Assemblée générale 2015 devra pourvoir au renouvellement de 8 sièges. En effet, les membres du Conseil d administration sont élus parmi les membres participants et les bénéficiaires cotisants à jour de leurs cotisations et ayant fait acte de candidature, par lettre recommandée avec demande d avis de réception, avant le 1 er janvier de l année d élection. En application de l article 32 des statuts, pour être éligibles, les candidats doivent : être âgés de 18 ans révolus, ne pas avoir exercé de fonction de salarié au sein de la Mutuelle au cours des trois années précédant l élection, n avoir fait l objet d aucune condamnation dans les conditions énumérées à l article L du code de la Mutualité. Les membres du Conseil sont élus à bulletins secrets par l Assemblée générale au scrutin uninominal à un tour (article 33). La durée de leur mandat est six ans (article 34). Conformément aux dispositions de l article 7 du Règlement intérieur de la Mutuelle, les adhérents candidats à la fonction d administrateur devront faire acte de candidature auprès du Président de la Mutuelle, au plus tard le 31 décembre 2014 en accompagnant leur candidature de leur profession de foi dactylographiée et signée. Le titre ne doit pas comporter plus de 100 caractères, les espaces entre les mots comptant chacun pour un caractère. La profession de foi et son titre doivent tenir dans une page de format 21 x 29,7 cm.

12 12 pratique Chéquiers et cartes bancaires : faut-il s assurer? De nombreuses banques proposent une assurance couvrant le vol et la perte de vos moyens de paiement. Mais est-elle vraiment nécessaire? En pratique, cette assurance est inutile en cas de fraude sur Internet. Elle n est hélas efficace qu en cas grave d agression ou d extorsion du code bancaire. dans les packages bancaires», indique Maxime Chipoy, chargé de mission banque assurance pour l association de consommateurs UFC-Que choisir. Résultat : on estime qu un à deux tiers des Français possèdent une telle assurance, pour un prix qui varie de 20 à 40 euros par an. Et pourtant, celle-ci s avère très souvent inutile car redondante! Voilà plusieurs semaines qu Olivier et Sarah font le tour des enseignes bancaires afin de les mettre en concurrence. Et à chaque fois, les conseillers qui les reçoivent leur recommandent vivement de souscrire une assurance dite «moyens de paiement». «Tous nous ont assuré que c était le seul moyen d être protégés. Qu à défaut, nous courions vraiment un risque, que nous nous exposions à devoir payer des franchises», explique Olivier. Le jeune couple allait souscrire une telle assurance quand un ami a émis un doute sur sa nécessité : «Sans lui, nous aurions signé, c est certain.» A la différence d Olivier et Sarah, nombreux sont les usagers bancaires qui se laissent finalement tenter par une telle offre. «Les assurances moyens de paiement sont très souvent incluses A la banque de prouver la faute lourde En effet, depuis l ordonnance du 15 juillet 2009 sur les services de paiement, les banques ont l obligation de rembourser intégralement à leurs clients la totalité des sommes indûment prélevées en cas de vol de leur carte bancaire ou en cas d utilisation frauduleuse de leur carte sur Internet. Les clients ne subiront aucune perte, à moins d une faute lourde de leur part. «Mais c est à la banque de prouver la faute lourde de son client», insiste Maxime Chipoy. Ainsi, si vous êtes victime d une utilisation frauduleuse de votre numéro de carte bancaire lors d un achat à distance alors que votre carte est toujours en votre possession, vous n êtes pas considéré comme responsable et votre banque est tenue de vous rembourser la totalité des sommes débitées, sans aucune limite ni franchise. Si vous avez perdu ou vous êtes fait voler votre carte bancaire, vous êtes responsable des paiements ou des retraits effectués dans un distributeur de billets, dans la limite du plafond de 150 euros, et ce jusqu à ce que vous ayez fait opposition. Au-delà, vous serez remboursé.

13 pratique 13 A moins, bien sûr, que la banque ne prouve votre comportement fautif : code secret noté sur la carte, carte non signée au dos, etc. En cas de perte ou de vol de votre chéquier, là encore, une assurance ne s avère pas réellement utile. Il vous suffira de demander à votre banque la vérification de la signature sur les chèques litigieux. Certes, votre établissement peut traîner un peu les pieds et faire durer la procédure, alors qu avec une assurance vous serez immédiatement pris en charge. Mais au final, si votre signature a été falsifiée, vous serez remboursé. Agression au distributeur automatique En réalité, il n y a guère qu en cas de vol d espèces par agression à un distributeur automatique de billets ou d extorsion de votre code bancaire qu une assurance moyens de paiement peut se révéler nécessaire : sans une telle protection, vous ne serez effectivement pas indemnisé. Mais sachez que ces cas ne représentent qu un pourcentage extrêmement faible des fraudes aux moyens de paiement et que même avec cette assurance, les remboursements ne sont pas illimités et les banques fixent des plafonds qui varient. Ces montants maximums peuvent aller jusqu à voire euros en cas d utilisation frauduleuse de votre chéquier. Mais ils tombent souvent à moins de euros en cas de vol par agression, et même à quelques centaines d euros pour un retrait effectué dans un distributeur d un autre établissement bancaire. Finalement, l intérêt de l assurance moyens Que faire en cas de fraude? Dès que vous découvrez une utilisation frauduleuse de votre carte bancaire ou de votre chéquier, faites opposition auprès de votre banque, par téléphone d abord, puis par lettre recommandée avec accusé de réception. Selon la loi, elle est tenue de vous rembourser «immédiatement» et n a pas à vous demander d aller déposer plainte au commissariat ou à la gendarmerie. Si elle tarde à vous rembourser, rapprochez-vous de l Association française des usagers des banques (Afub) : elle vous proposera des modèles types de lettre de relance. «Dans 80 % des cas, cela permet au client d obtenir satisfaction, assure Serge Maitre, président de l Afub. Sinon, il faut saisir le juge de proximité auprès du tribunal d instance.» Sachez que vous avez 13 mois, après le vol ou l utilisation frauduleuse de votre carte, pour demander le remboursement. de paiement réside plutôt dans les protections «complémentaires», en cas de perte ou de vol de votre téléphone portable, de vos papiers d identité, de vos clés de maison ou de voiture. Attention : là encore, il existe des plafonds de remboursement, souvent assez faibles. Et parfois, les contrats d assurance précisent que ces vols ou pertes des clés, papiers ou mobile doivent être liés à ceux des moyens de paiement! Epluchez bien les conditions de couverture avant de vous engager. Et n hésitez pas à demander conseil à des associations de consommateurs ou d usagers bancaires. n Virginie Plaut

14 14 brèves Du nouveau dans la tarification des cures thermales Depuis le 1 er mars 2014, les tarifs des soins thermaux sont encadrés de la manière suivante : 1. Le Tarif Forfaitaire de Responsabilité (TFR) détermine la base de remboursement par la Sécurité sociale sur laquelle s applique le taux de prise en charge de 65 %. La Mutuelle prend en charge la part complémentaire soit 35 % du montant du TFR. 2. Le Prix Limite de Facturation (PLF) fixe le montant maximum qu un établissement thermal peut faire payer à un curiste. Les curistes -à l exception des bénéficiaires de la CMU-C ou de l ACS - peuvent donc avoir un supplément à financer au-delà du Tarif Forfaitaire de Responsabilité mais dans la limite du Prix Limite de Facturation. A titre d exemple, pour des soins dont le Tarif Forfaitaire de Remboursement est à 650,00 e, la part Sécurité sociale sera de 422,50 e et la part Mutuelle de 227,50 e. Si le Prix Limite de Facturation se situe à 665,00 e, il reste 15,00 e à la charge de l adhérent, soit la différence entre PLF et TFR. Hépatite C : un médicament révolutionnaire mais hors de prix C'est un espoir pour les personnes infectées par l'hépatite C en France. Le nouvel antiviral sofosbuvir, commercialisé sous le nom de Sovaldi par le laboratoire américain Gilead, permet de guérir 90 % des patients. Principal avantage : contrairement aux autres traitements, il ne nécessite pas forcément la prise d'interféron, qui pose de nombreux problèmes de toxicité, d'efficacité et d'intolérance. Les risques de rechute seraient également moindres. Reste le problème de son prix, puisque les douze semaines de traitement pourraient coûter plus de euros par patient. La mise à disposition de ce traitement aux personnes les plus gravement atteintes (hépatite chronique, co-infection hépatite C et sida) représenterait un coût compris entre 3 milliards et 4,8 milliards d'euros. Le résultat des négociations entre les autorités sanitaires françaises et le laboratoire devraient être connu d'ici fin Le don d organes : en parler avec vos proches Selon un sondage Ipsos de 2012, 81 % des français sont favorables au don d organes, après leur mort, mais seulement 49 % en informent leurs proches. Ces derniers, faute de connaître la volonté de la personne défunte, préfèrent souvent refuser le don. En se positionnant sur cette question, chacun d entre nous peut éviter à sa famille de douloureux questionnements. A cet égard, l Agence de la biomédecine propose des conseils pour aborder le sujet du don d organes avec ses proches : France Adot Fédération des associations pour le don d organes et de tissus humains est également un interlocuteur incontournable : RSA : davantage de renoncement aux soins Les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA) sacrifient plus souvent leur santé que le reste de la population. Ils sont 18 % à déclarer avoir renoncé à une consultation médicale au cours de l année écoulée et 27 % à des soins dentaires, contre respectivement 4 % et 11 % chez les ans, selon une étude du ministère des Affaires sociales. Moins de 60 % des bénéficiaires se disent en «bonne» ou «très bonne» santé, contre près de 80 % pour le reste de la population. Un français sur dix est couvert par les minima sociaux 6,8 millions de personnes bénéficient directement ou indirectement (conjoint, enfants à charge) des minima sociaux, soit un français sur dix. Ce nombre a progressé de 4,4 % sur un an. Il s agit de la deuxième plus forte augmentation en vingt ans, après 2009 (+ 6,2%). Une accélération qui s explique tout d abord par la conjoncture économique défavorable et la forte augmentation du chômage depuis mi Les allocataires du revenu de solidarité active (RSA) représentent 44 % de l ensemble des personnes percevant des minima sociaux.

15 L'assurance d'une bonne protection tout au long de l'année... S A N T É - P R É V O Y A N C E F A M I L I A L E Quels que soient vos besoins, la MCF s attache à vous offrir un haut niveau de prestations tout en préservant sa solvabilité exceptionnelle. Privilégier la qualité de nos offres avec un budget maîtrisé est notre priorité face aux nouveaux enjeux de la société. Notre volonté? Vous apporter les solutions réellement adaptées à vos besoins : proximité, rapidité des remboursements, adaptabilité C est ça l esprit MCF : agir pour préserver son offre de services et répondre au mieux à vos attentes. Pour tout renseignement, notre équipe est à votre écoute au : , du lundi au jeudi (9h à 16h30) et vendredi (9h à 16h) ou par Mutuelle Centrale des Finances 5-7 avenue de Paris - CS Vincennes

16 ASSURANCE AUTO PROTECTION ADAPTÉE, SÉCURITÉ ASSURÉE SAVEZ-VOUS QU AMF Assurances N AUGMENTE PAS SES TARIFS EN 2015?* N ATTENDEZ PLUS POUR COMPARER! Société du Groupe Matmut dédiée aux agents publics PARTENAIRE DE LA amf-assurances.fr Spécial adhérent MCF Une offre de bienvenue de 25 (1) vous est réservée * À conditions de garanties identiques et pour les contrats Auto hors évolution du bonus/malus. Dispositions non applicables aux camions et engins professionnels. (1) Offre tarifaire valable jusqu au 31/12/14 réservée aux adhérents de la MCF, non titulaires d un contrat d assurance auprès du Groupe Matmut, lors de la souscription d un 1 er contrat garantissant un véhicule particulier, utilitaire léger, camping-car ou moto de + de 50 cm 3, Habitation Résidence Principale (hors Hébergement) ou Espace Jeunes. Conditions disponibles en Agences ou sur amf-assurances.fr. Offre non cumulable avec d autres offres en cours. AMF Assurances, Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de entièrement libéré - n RCS Rouen. Entreprise régie par le Code des Assurances. Siège social : 66 rue de Sotteville Rouen. Studio Matmut - Crédit photo : contrastwerkstatt - Fotolia.com

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés salariés santé Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés Réseau AUTOVISION SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ

GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ JEUNES PROFESSIONNELS Pour étudier en toute sérénité, j ai choisi GROUPE PASTEUR MUTUALITÉ PACK SENOÏS* Et aussi des... GARANTIES À LA CARTE Responsabilité Civile et Protection Juridique Professionnelles

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 657 boulevard

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE ORIGINE ADHÉSION AGENCE CONSEILLER INFORMATION ADHÉSION INTERNET ZONE TARIFAIRE Nouvelle adhésion Modification adhésion GARANTIES RETENUES EN SANTE ADHÉRENT

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

Votre complémentaire santé collective avec Mutex - l alliance mutualiste

Votre complémentaire santé collective avec Mutex - l alliance mutualiste Convention collective nationale des industries chimiques Votre complémentaire santé collective avec Mutex - l alliance mutualiste Offre labellisée par les Industries chimiques Une complémentaire santé

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité Page 1 sur 8 Par une décision du 23 octobre

Plus en détail

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé www.alico.fr Document à caractère non contractuel Votre courtier Alico, l expert en assurance emprunteur et en prévoyance Alico est un acteur international de premier plan en assurances de personnes depuis

Plus en détail

Comment réduire ma cotisation Santé?

Comment réduire ma cotisation Santé? Santé Comment réduire ma cotisation Santé? Chèque Complémentaire Santé Une contribution significative à votre cotisation et un accès facilité à la plupart des solutions Santé d AXA Chèque Complémentaire

Plus en détail

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants Règlement intérieur de l Union des Démocrates et Indépendants TITRE I - LES ADHERENTS Article 1 : Adhésions, cotisations et dons Les demandes d adhésion sont adressées soit aux fédérations, soit aux personnes

Plus en détail

MON ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE

MON ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE MON ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE SPÉCIAL SALARIÉS MON EMPLOYEUR A CHOISI LE PLAN SANTE ENTREPRISE DU CREDIT MUTUEL PLAN SANTÉ ENTREPRISE Votre entreprise vient de mettre en place une couverture santé avec

Plus en détail

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS

LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS LE REGLEMENT MUTUALISTE OBLIGATIONS DE LA MUTUELLE ET DE SES ADHERENTS Le règlement mutualiste établi en conformité avec l article 4 des statuts de la M.F.C., fixe les rapports entre la mutuelle et ses

Plus en détail

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir

Complémentaire Santé. Mieux la comprendre pour bien la choisir Complémentaire Santé Mieux la comprendre pour bien la choisir Ce document est destiné à vous aider à mieux comprendre ce qu est une complémentaire santé, ses garanties, ses mécanismes de remboursement

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS

FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS FORMULAIRE DE DEMANDE D ABONNEMENT ANNUEL PAYÉ EN TROIS FOIS SANS FRAIS Pour faire votre demande : Remplir le présent formulaire et le mandat de prélèvement joint Joindre les pièces suivantes : 1 photo

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Offre MMJ - Ouverture

Offre MMJ - Ouverture M U T U E L L E D U M I N I S T E R E D E L A J U S T I C E Bulletin d adhésion Offre MMJ - Ouverture MES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Merci de renseigner les informations demandées EN LETTRES CAPITALES N

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

41,29 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* 59,87 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent*

41,29 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* 59,87 euros par mois et par adhérent* par mois et par adhérent* Siège social : 110 boulevard de la Salle Boigny-sur-Bionne 45432 CHECY CEDEX Voici le bulletin d adhésion aux offres IBaMéo. Celui-ci vous rappelle le détail des cotisations de chacune des offres ainsi

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Octobre 2014 AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP

Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe Soullez, chef du département de l ONDRP repères Premier ministre 20 institut national des hautes études de la sécurité et de la justice Janvier 2013 n Directeur de la publication : André-Michel ventre, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef

Plus en détail

56 avenue de Wagram 75857 PARIS CEDEX 17

56 avenue de Wagram 75857 PARIS CEDEX 17 56 avenue de Wagram 75857 PARIS CEDEX 17 Labellisation par l UIMM de contrats d assurance groupe, ouverts à l adhésion des entreprises relevant de la branche de la métallurgie, dans le cadre de la généralisation

Plus en détail

Information sur l Assurance SANTÉ

Information sur l Assurance SANTÉ group Information sur l Assurance SANTÉ Avec AssurOne group, l assurance Santé devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour rouler en

Plus en détail

Accéder à vos services HSBC à tout moment et où que vous soyez

Accéder à vos services HSBC à tout moment et où que vous soyez Accéder à vos services HSBC à tout moment et où que vous soyez Edito Agence, Internet, mobile, tablette dans un monde en pleine évolution, vous souhaitez avoir accès aux services de votre banque quand

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

R ENTREPRISES TPE PME : votre protection santé LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS

R ENTREPRISES TPE PME : votre protection santé LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS R ENTREPRISES LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR TOUS LES SALARIÉS TPE PME : votre protection santé Dès votre 1 er salarié Renforcez la santé de votre entreprise en protégeant celle de vos

Plus en détail

Tout savoir sur l'assurance santé

Tout savoir sur l'assurance santé Tout savoir sur l'assurance santé Protéger votre santé avec Generali Il est important que vous ayez les moyens de rester en bonne santé. Or les frais de santé en France sont de plus en plus élevés. Disposer

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

VOTRE. protection santé

VOTRE. protection santé VOTRE protection santé CETIM À VOTRE SERVICE Pour vous protéger et vous assurer le meilleur confort de vie possible, le SNEPS propose une complémentaire santé aux salariés portés. Elle vous permet d être,

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants

SALARIÉS HOSPITALIERS DE LA VIENNE conjoints et enfants SALARIÉS HOSPITALIERS PRESTATIONS Sécurité Mutuelle TOTAL COMPLEMENTS MUTUELLE Sociale HOSPITALISATIONS Frais de séjour et honoraires 80 % 20 % 100 % Frais d accompagnant (enfant - 16 ans) - - - Chambre

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 5, avenue

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION REGLEMENT INTERIEUR TITRE I OBJET DU REGLEMENT L ADHESION OBJET DU REGLEMENT INTERIEUR Article 1 Le présent règlement intérieur est établi conformément à l article 3 des statuts. Il est établi par le conseil

Plus en détail

étudiants et jeunes en formation

étudiants et jeunes en formation TARIFS 2015 INCHANGÉS tarifs 2015 étudiants et jeunes en formation Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir étudiants et jeunes en formation tarifs 2015 1 le ralliement le sens du devoir pour

Plus en détail

Jeunes 12/25 ans Extrait des Conditions Générales de Banque

Jeunes 12/25 ans Extrait des Conditions Générales de Banque Jeunes 12/25 ans Extrait des Conditions Générales de Banque Tarifs TTC en vigueur au 1 er mai 2014 OFFRES JEUNES Offre 12-17 ans (s adresse aux détenteurs de Livret Mozaic) 1,00 /mois L offre Mozaic est

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ;

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ; MUTUELLE DE NATIXIS Résumé des garanties du contrat obligatoire de complémentaire santé de la Mutuelle de Natixis «Régime unifié» des salariés mis en place le 1 er juillet 2010 Concerne les salariés de

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

Livret Solidarité du Crédit Municipal de Paris Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité

Livret Solidarité du Crédit Municipal de Paris Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité Livret Solidarité du Conditions générales de fonctionnement s appliquant aux Livrets Solidarité Article 1 : DEFINITION DU COMPTE SUR LIVRET «LIVRET SOLIDARITE» Le Livret Solidarité du est un compte d'épargne

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord

Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord 1 Centre Communal d Action Sociale Consultation pour une mutuelle santé pour les habitants de Lagord DOCUMENT UNIQUE VALANT : ACTE D ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Date

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

Garanties et Tarifs 2012

Garanties et Tarifs 2012 PRESENTATION LA MUTUELLE VERTE : UNE MUTUELLE NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE La Mutuelle Verte, organisme à but non lucratif régi par le code de la Mutualité, est adhérente à la Fédération Nationale de

Plus en détail

PLF et PLFSS 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013

PLF et PLFSS 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013 PLF et 2014 : impacts sur les mutuelles Point au 19 décembre 2013 1. Principales mesures impactant les mutuelles Thématiques Articles Impact sur les mutuelles Participation des OC au forfait médecin traitant

Plus en détail

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure

SPVIE SANTé TNS. Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI. Brochure SPVIE SANTé TNS Professions libérales, Gérants de société, Indépendants Travailleurs Non Salariés au RSI Brochure L offre MUTUELLE SANTé des PROFESSIONNELS 1 Vos avantages SPVIE SANTé TNS. Aucune sélection

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

Guide Pratique Frais de santé

Guide Pratique Frais de santé Version janvier 2013 Guide Pratique Frais de santé Anciens salariés Site internet : www.cgam.fr E-mail : individuel@cgam.fr Adresse postale : CGAM 41207 ROMORANTIN Cedex Par téléphone au 02 54 88 38 14

Plus en détail

Le Système Modulaire Optionnel

Le Système Modulaire Optionnel Le Système Modulaire Optionnel Votre garantie santé sur mesure... Des partenaires au plus près de votre santé GROUPE France Mutuelle une mutuelle d avance GROUPE France Mutuelle est l une des 30 plus importantes

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS

pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS pour vous aujourd hui et demain Conditions générales de souscription en ligne Site Internet : www.mymcdef.fr PARTICULIERS p r é a m b u l e Les présentes conditions générales sont émises par la Mutuelle

Plus en détail

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ;

L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Loi n 96-022/ Régissant la mutualité en République du Mali. L Assemblée Nationale a délibéré et adopté en sa séance du 14 décembre 1996 1995 ; Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur

Plus en détail

Guide pratique frais de santé

Guide pratique frais de santé www.mutuelle-saint-martin.fr Guide pratique frais de santé Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire santé Mutuelle Saint-Martin Bien vous accompagner dans le quotidien de votre complémentaire

Plus en détail

document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle

document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle m u t u e l l e g é n é r a l e d e l é c o n o m i e, d e s f i n a n c e s e t d e l i n d u s t r i e document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu & Mutuelle 2014 Livret

Plus en détail

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins.

BILAN GENERAL. Les enjeux de la santé qui préoccupent le plus les familles pour l avenir sont la proximité et la qualité des soins. BILAN GENERAL Analyse générale A partir des 380 personnes enquêtées dans la région Auvergne, on a pu constater, au travers de cette enquête de l URAF, que 77% des familles interrogées sont globalement

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE

VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE Version octobre 2012 VOTRE COMPLEMENTAIRE SANTE ASSISTANTES MATERNELLES & SALARIES DE PARTICULIERS EMPLOYEURS Une équipe de conseillers est à votre service du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30

Plus en détail

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot 01.53.85.57.33 emmanuel.georges-picot@iledefrance.fr Véronique

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

Préparez-vous à changer d avis sur la banque.

Préparez-vous à changer d avis sur la banque. - 1 - Préparez-vous à changer d avis sur la banque. Votre carte Visa offerte pendant 1 an ou votre carte Visa Premier offerte pendant 6 mois pour toute 1ère ouverture d un compte monabanq. avant le 30/09/2010.

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Bénéficiez de votre protection sociale, même après votre départ du Groupe Veolia Environnement

Bénéficiez de votre protection sociale, même après votre départ du Groupe Veolia Environnement GRAS SAVOYE PROTECTION COMPLEMENTAIRE & AVANTAGES SOCIAUX Bénéficiez de votre protection sociale, même après votre départ du Groupe Veolia Environnement Version 2014 1 Vous allez demander, prochainement,

Plus en détail

Les guides pratiques de la MNT

Les guides pratiques de la MNT Les guides pratiques de la MNT Tout ce qu il faut savoir sur... Les aides à l acquisition d une complémentaire santé Les aides à l acquisition d une complémentaire santé : mode d emploi à l usage des agents

Plus en détail

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ JUIN 2015 Guide élaboré avec CARTE BANCAIRE www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 5 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE Guide élaboré avec le Groupement

Plus en détail

Partir loin Réussir Vivre libre

Partir loin Réussir Vivre libre 100 C /45J 100 C/40M 70 N LIVRET D ACCUEIL DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS Partir loin Réussir Vivre libre Bienvenue à la Smeba, le centre de Sécurité sociale étudiant! Vous êtes étudiant étranger arrivé en France

Plus en détail

OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE

OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE OCTOBRE 2014 REGLEMENT MUTUALISTE 1 REGLEMENT MUTUALISTE SOMMAIRE Pages : Chapitre I : protections proposées 3 groupes et catégories de bénéficiaires Article 1 : protections 3 Article 2 : groupes et catégories

Plus en détail

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable 01 SOMMAIRE 100% UTILE p 4 Le 1 er compte sans banque 0% TOXIQUE p 6 Ce que Compte-Nickel vous épargne MAÎTRISEZ À 100% p 8 Les tarifs des

Plus en détail

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour.

Votre. séjour. au quotidien. Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. Votre séjour Campus France vous accompagne pour toute la durée de votre séjour. 1 2 3 4 VOTRE 5 VOTRE 6 DÈS VOTRE ARRIVÉE ON S OCCUPE DE VOUS, ON S OCCUPE DE TOUT VOTRE ESPACE PERSONNEL QUELQUES POINTS

Plus en détail

Choisissez le niveau de vos remboursements

Choisissez le niveau de vos remboursements Brochure Choisissez le niveau de vos remboursements Les taux et les forfaits indiqués dans le tableau ci-dessous incluent les remboursements de MIEL Mutuelle et ceux du Régime Obligatoire (RO). Les pourcentages

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès 111 GUIDE PRATIQUE Droit d accès QU EST-CE QUE LE DROIT D ACCÈS? page 2 COMMENT EXERCER SON DROIT D ACCÈS? page 3 POUR ACCÉDER A QUOI? page 5 QUELLE RÉPONSE ATTENDRE? page 6 QUAND ET COMMENT SAISIR LA

Plus en détail

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise

Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER LA Généralisation de la complémentaire santé dans votre entreprise Si vous avez déjà un contrat santé dans votre entreprise vérifiez bien votre conformité avec nos conseils du chapitre 6 Pour éviter un eventuel redressement urssaf votre PASS ANI Pour COMPRENDRE ET ANTICIPER

Plus en détail

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA.

Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès aux droits et aux soins CMU ACS ASS AME. Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. CMU ACS ASS AME BILAN DE SANTÉ Sylvie, 44 ans, en recherche d emploi, perçoit le RSA. > Côté santé, elle bénéfi cie de la Couverture Maladie Universelle. Profil des bénéficiaires des dispositifs d'accès

Plus en détail

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT?

CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Des aides existent pour financer votre complémentaire santé. CMUC OU ACS PEUT-ÊTRE Y AVEZ VOUS DROIT? Parlez-en avec votre conseiller. SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION CMUC OU ACS LA MUTUELLE FAMILIALE VOUS

Plus en détail

Des Formules adaptées à chacun

Des Formules adaptées à chacun Des Formules adaptées à chacun AVANTAGES FIDÉLITÉ GARANTIES au 01/01/2014 * Reflex Déclic Tonic Zénith Zénith + HONORAIRES MÉDICAUX Consultation, visite, imagerie, actes techniques (1) 100% 100% 130% 175%

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais Après les années MEP, les années mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bienvenue dans vos années mis Vos études sont terminées, il vous faut donc passer de votre mutuelle étudiante à une mutuelle spécialisée

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Guide pratique pour lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves

Guide pratique pour lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves Guide pratique pour lutter contre le cyber-harcèlement entre élèves AVANT-PROPOS A l occasion des premières Assises Nationales sur le harcèlement à l École des 2 et 3 mai 2011, Luc CHATEL, ministre de

Plus en détail

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS

Guide. tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 PARTICULIERS Guide PARTICULIERS tarifaire EN VIGUEUR AU 01/08/2015 1 La Société financière de la Nef est une société anonyme coopérative à capital variable, à directoire et à conseil de surveillance - Agréée par la

Plus en détail

bpce assurances L ESSENTIEL 2012

bpce assurances L ESSENTIEL 2012 bpce assurances L ESSENTIEL 2012 I ÉDITO Pierre Garcin Président du conseil d administration Paul Kerangueven Directeur général Sommaire Faits marquants ÉDITO p. 1 à propos de BPCE Assurances p. 2 l assurance

Plus en détail

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES

Conditions générales. retraite option 1A RI OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES la retraite option 1A RI Conditions générales LA RETRAITE (1A RI) est une Convention d assurance collective sur la vie à adhésion facultative, régie par le Code des assurances.elle est souscrite par la

Plus en détail

SOMMAIRE VOTRE SITUATION FISCALITE DES RENTES 8 FORMALITES ADMINISTRATIVES 11 INFORMATIONS LEGALES 13 CONTACTS PREDICA 17

SOMMAIRE VOTRE SITUATION FISCALITE DES RENTES 8 FORMALITES ADMINISTRATIVES 11 INFORMATIONS LEGALES 13 CONTACTS PREDICA 17 Rente PSA GUIDE DU RETRAITE «RENTE PSA» VALANT NOTICE D INFORMATION En application de la demande d adhésion à la convention n 7E000212 Rente PSA» conclu entre votre entreprise et PREDICA, compagnie d assurances

Plus en détail

complémentaire anté universelle 4 Pour un remboursement maximum de vos dépenses de santé Cotisations 2013 pour ceux qui ont déjà une

complémentaire anté universelle 4 Pour un remboursement maximum de vos dépenses de santé Cotisations 2013 pour ceux qui ont déjà une urcomplémentaire anté universelle 4 pour ceux qui ont déjà une complémentaire Pour un remboursement maximum de vos dépenses de santé Cotisations 2013 L assurance n est plus ce qu elle était. Surcomplémentaire

Plus en détail

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié Votre complémentaire SANTÉ Livret du salarié Juin 2015 La Complémentaire santé CREPA, une offre adaptée pour le personnel des cabinets d avocats. Le 1 er janvier 2016, l ensemble des salariés devra bénéficier

Plus en détail

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ

santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ santé Nos expertises au service des salariés et des entreprises LE GUIDE PRATIQUE SANTÉ 2 INTRODUCTION LE GROUPE AG2R LA MONDIALE, UNE EXPERTISE COMPLÈTE EN ASSURANCE DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM

La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN PACT ARIM L accord du 30 septembre 2014 instaure un régime frais de santé. dans

Plus en détail