Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rénovation en copropriété. Démarche globale 27/10/2015"

Transcription

1 Rénovation en copropriété Démarche globale 27/10/2015

2 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques et financiers Membres du Réseau «Rénovation info service» Permanences Téléphone, mails, rendez-vous Animations

3 SOMMAIRE Le club des Conseils Syndicaux de la Haute Garonne Contexte général Les étapes d un projet Du point de départ aux travaux Qui fait quoi? Le rôle de chaque acteur L atelier de ce soir porte sur les différentes étapes de recherche, de réflexion, d études, de communication, de choix en matière de maîtrise d œuvre, de présentation en assemblée générale permettant d aboutir à la réalisation de travaux d économies d énergie. Les aspects financiers, l audit énergétique et autres se seront pas traités en détail ce soir, ils feront l objet d autres ateliers.

4 Le Club des Conseils syndicaux Présentation Association à but non lucratif créée en mars 2010 par des conseillers syndicaux actifs avec l appui de Toulouse Métropole et de l Adil 31 Objectifs : favoriser les échanges et partager les bonnes pratiques entre copropriétés Principes : Instance de dialogue et lieu de ressources En 2015, le Club compte 25 copropriétés adhérentes et plus de 50 conseillers syndicaux participants

5 Contexte global 43% de résidences principales en copropriété en France métropolitaine pour environ 33 % en région Midi-Pyrénées et 81 % pour l agglomération toulousaine (source: INSEE, recensement de la population 2012) Parc immobilier vieillissant (réalisation de travaux à prévoir) : 2/3 des copropriétés de la métropole toulousaine datent des années 60 et représentent plus de logements (source: AUAT, décembre 2010) Les économies d énergie sont une priorité : il faut s interroger sur les enjeux et sur l efficience des travaux projetés Le Plan de Rénovation Energétique de l Habitat (PREH) d octobre 2013 a pour objectif de faciliter la prise de décision en matière de travaux

6 Contexte global L actualité juridique : La loi transition énergétique pour la croissance verte du 17/08/2015 : Rénovation énergétique obligatoire avant 2025 pour les logements privés avec classe énergie F ou G Travaux d économies d énergie obligatoire à l occasion de certains travaux réalisés sur certains bâtiments existants (attente décret à paraître) Pas d obligation de travaux d isolation si pas réalisables techniquement ou juridiquement ou manifestement disproportionnés entre leurs avantages et inconvénients (du point de vue technique, économique ou architecturale) (exceptions définies par un décret à paraître) Vote à l article 24 des opération d amélioration de l efficacité énergétique sur les parties communes de l immeuble Inscription obligatoire à l AG de la question de l individualisation des frais de chauffage et de communiquer les devis à partir du 18/02/2016

7 Les étapes «idéales» d un projet 1/2 Vote en AG Vote en AG

8 Les étapes «idéales» d un projet 2/2 Vote en AG Vote en AG

9 Les points de départ Le point de départ d une réflexion de réhabilitation peut être : Une obligation réglementaire : DPE collectif, audit (à réaliser avant 2017), A considérer comme une chance et non comme une contrainte Des travaux prévus : ravalement de façade, étanchéité de toiture, A bien réfléchir car les délais entre deux interventions sont longs (10-15 ans pour les façades, pour la toiture terrasse, 30 pour une toiture tuiles, ) Une volonté de diminuer les factures et/ou d améliorer le confort. Etre sûr de l efficacité des actions envisagées

10 Information, vote d un fonds de travaux Pour préparer le terrain. La loi ALUR : - Mise en place obligatoire d un fonds de prévoyance au 1 er janvier 2017 destiné à financer les travaux de rénovation Pour les copropriétés de plus de 10 lots : 5% du budget prévisionnel, somme attachée au lot non remboursable au vendeur Exemple de montant : La Menuisière I et Ibis, mise en place d un fonds de prévoyance en 2006 à hauteur de euros par an (600 par lot et par an environ soit 50 /mois) (! Différence prévoyance et travaux) - La mise au vote d un diagnostic technique global (intégrant le DPE ou l audit énergétique) : permettant de connaître les travaux nécessaires et de les planifier Majorité : art. 24

11 Bilan Energétique Simplifié Principe du BES : 1ere étape non obligatoire à faire soi même : Etat des lieux des consommations de l immeuble par le conseil syndical et/ou le syndic EN DEBUT de projet Méthode : En fonction des consommations, de l analyse des contrats et de la météo, mise en évidence des anomalies sur le fonctionnement normal de la chaufferie et des compteurs, sur l ECS et avoir un ordre de grandeur de la consommation de la copropriété Les éco-bilans en Copropriété 1 Bilan énergétique Simplifié CHAUFFAGE COLLECTIF La boîte à outils des écopropriétés La méthode est disponible gratuitement sur le site de l UNARC

12 Intérêt d un Bilan S approprier les notions techniques : Pour les personnes réalisant le bilan (membres conseil syndical, syndic) connaissance forte, permet des discussions plus fructueuses avec les interlocuteurs techniques (bureau d études, technicien, chauffagiste, ) Pour les copropriétaires permet une première approche de la problématique énergétique de l immeuble Susciter la discussion sur les questions énergétiques : Sur la base d informations et de premières actions. Faciliter les démarches suivantes : Notamment le vote d un audit pour approfondir les conclusions et remarques du bilan. Permet de personnaliser le cahier des charges. Facilite la récupération des données nécessaires pour l audit.

13 Bilan Energétique Simplifié : retour d expérience Présentation de la copropriété : Copropriété de 167 logements sur 3 bâtiments, construite en 1970 Chauffage collectif gaz sur radiateurs, ECS collective Retours d expériences du BES : Comptage de l eau : Ratio EF/EC bon (2/3 1/3), moyennes consommations aussi Différences importantes entre compteurs divisionnaires et compteurs généraux Chauffage : Factures uniquement en euros, aucune indication sur les kwh consommés Plus d informations sur la détermination de la consommation de base à vérifier lors de la prochaine renégociation du contrat Eau chaude : Facteur «q» élevé (en kwhpcs/m3ecs) Explications au CS de l évolution de la facturation d après le contrat Contrat : Reconduction tacite pourrait être moins longue (3 ans) Pas de retours d intéressement de l exploitant explications en cours

14 Choix du type d étude : certains éléments obligatoires mais possible d aller plus loin Type d étude Description Remarque DTG (Diagnostic Technique Global) Remplace le diagnostic préalable à la mise en copropriété. Examen de l état de l immeuble et projection des travaux nécessaires sur 10 ans Non obligatoire (vote art 24) DPE (Diagnostic de Performance Energétique) Calculs selon usages conventionnels, permet de comparer des immeubles entre eux, donne des pistes de solutions Premier niveau d informations, ne permet à priori pas d engager des travaux

15 Choix du type d étude : certains éléments obligatoires mais possible d aller plus loin Type d étude Description Remarque Audit obligatoire Audit selon cahier des charges ADEME Calcul sur usages réels Plus complet, le cahier des charges peut être personnalisé Nombre de scénarios limités Obligatoire pour l octroi de la subvention ADEME/Région de 50% (copropriétés entre 10 et 49 lots uniquement)

16 Choix du type d étude : certains éléments obligatoires mais possible d aller plus loin Type d étude Description Remarque Audit global partagé Cahier des charges rédigé par l association Planète Copropriété. Très complet, exigence d un trinôme thermicien/architecte/ingénieur financier. Personnalisable. Investissement initial du CS et du syndic pour préparer l étude Simulation thermique dynamique La plus précise, prise en compte des usages réels, de l ensoleillement, du vent, de l inertie Intérêt particulier pour des bâtiments très anciens, avec un fort questionnement sur le confort d été ou d immeubles avec de multiples orientations Coût plus élevé

17 Choix du type d étude : autres thèmes Sécurité incendie bureaux d études spécialisés (éventuellement architectes) Accessibilité diagnostiqueurs agrées Architectural architectes Sécurité électrique bureaux d études spécialisés Ascenseurs ascensoristes Energies renouvelables bureaux d études thermique

18 Vote de l étude Deux possibilités : Vote en AG : choix d un professionnel qui va réaliser l étude sur la base de devis/propositions joints à la convocation (art.24) Vote en AG et délégation au Conseil Syndical : vote sur un type d étude et délégation donnée au CS de retenir un professionnel en fixant un montant max (art. 25) Le CS doit fait un compte-rendu à l AG suivante de l exécution de sa mission

19 Restitution de l étude Les modes de restitution de l étude ont été définis à la signature du devis. Au minimum il est conseillé : Un rendu au conseil syndical Un rendu en assemblée générale Penser à envoyer une synthèse de l étude à chaque copropriétaire avant l AG Cela peut être l occasion de commanditer des études complémentaires (ENR, sécurité incendie si non fait au départ, ) Chaque scénario proposé peut être assorti d une estimation des aides financières associées : voir exemple

20 Restitution de l étude, aides financières Entrée des données de l audit ou des devis : informations sur la copropriété, les travaux des différents scénarii (montant, part significative, CEE, ) Prise en compte possible des fonds de travaux existants, des tantièmes réels, des % MOE, syndics, DO, bureaux contrôles, Simulations de 5 cas types d occupation (PO/PB, ressources, ) En sortie : informations sur les aides collectives : Possibilités d aides collectives : Eco PTZ collectif Possible car le logement a été construit avant le 1 er janvier Scénario 1 Scénario 2 Eco PTZ collectif possible? Oui Oui Montant éligible par logement ( ) Nombre d actions 2 (murs et toiture) 1 (toiture) Montant maximum du prêt par logement ( ) Durée maximale du prêt par logement (ans) Mensualités ( ) CEE collectif Il s agit du montant global estimé pour l ensemble des travaux. Certaines aides individuelles (ANAH notamment) ne sont pas cumulables avec ces CEE. Scénario 1 Scénario 2 Estimation des CEE collectifs en kwhcumac Estimation de la valorisation des CEE ( )

21 Restitution de l étude, aides financières Informations sur les aides individuelles : Exemple copropriétaire occupant éligible éco chèque : Montant travaux dû au logement (travaux éligibles et non éligibles aux aides) Scénario 1 Scénario Aides ANAH ( ) 0 0 Prime Habiter Mieux ( ) 0 0 Subvention CUTM ( ) 0 0 Eco chèque Midi Pyrénées ( ) CEE ( ) Crédit d impôt ( ) Plafond utilisé pour le crédit d impôt ( ) Total des aides Eco PTZ individuel possible? Oui Non Montant éligible éco PTZ individuel ( ) Cumul possible avec Crédit d impôt Oui Oui Remarque : le scénario 2 ne permet pas d'atteindre le niveau de performance demandé par l'éco chèque.

22 Le contrat de maîtrise d oeuvre Qui est le maître d ouvrage? Le syndicat des copropriétaires Qui est le maître d œuvre? Un professionnel architecte ou non Quel est le rôle du maître d œuvre? Conception du projet : élaboration de plans, de documents techniques, réalisation de diagnostics, proposition d un programme de travaux chiffrés et phasés dans le temps Consultation des entreprises, conseil au maître d ouvrage sur le choix de celles-ci Coordination des travaux En préalable : le cahier des charges Définit les prestations demandées au maître d œuvre et les attentes Elaboré par le syndic, avec l appui du conseil syndical

23 Choix d un scénario et d un contrat d accompagnement Le choix d un scénario n engage à rien! Il sert de base pour la consultation des entreprises. Seuls les devis qui seront votés engageront la copropriété. But choisir un scénario parmi ceux proposés Idéalement, le CS et le syndic se positionnent en faveur d un scénario. Lors de la même AG, les copropriétaires se positionnent sur : Un approfondissement de la faisabilité d un scénario en particulier (par la consultation d entreprises) Si besoin, une prestation d accompagnement (MOE, AMO) Eventuellement un mandat au syndic pour chercher plus d informations sur les aides (valorisation CEE, enquête pour éligibilité ANAH, prêt collectif, )

24 Exemple La Menuisière 1 et 1 bis (Projet REHABITAT)

25 Exemple La Menuisière 1 et 1 bis (Projet REHABITAT)

26 Montage aides financières Avant signature des devis Négociation des CEE Montage du dossier ANAH Validation critères techniques et gain sur le logement (25% ou 35%) Démarches préalables à la banque pour l Eco PTZ Après signature des devis Eco PTZ (collectif / individuel) : dépôt du dossier à la banque ANAH : déblocage des fonds Eco chèque : envoi dossier au service éco chèque de la région Sur factures Eco chèques utilisés comme paiement Justificatifs à envoyer à la banque (Eco PTZ), pour le paiement des CEE, L année suivante : déclaration pour le crédit d impôt

27 Travaux, réception, suivi, maintenance Le suivi des travaux et la réception peut être intégré à la mission de la maîtrise d œuvre. Le suivi peut être réalisé par le syndic et/ou le conseil syndical. On peut citer : Relevé des compteurs d eau : vérification de la cohérence Suivi des interventions Si chauffage collectif : Relevé des consommations de chauffage Lecture du carnet de chaufferie Suivi des facturations, des contrats et des éventuels intéressements

28 Le rôle de chaque acteur : Sensibilisation Conseil syndical Syndic Prestataire accompagnant Recherche d informations, réalisation d un premier bilan, communication (newsletter, blog, site internet, ) Accompagne le bilan, fait voter le fonds de travaux, organise les réunions d informations, fait partir les courriers - Exemples dans la salle?

29 Le rôle de chaque acteur : Avant l étude Conseil syndical Syndic Prestataire accompagnant Appui au syndic Rédaction du cahier des charges, demande de devis, demande de financement éventuelle, réunit les documents nécessaires Visite éventuelle sur place, proposition devis Après l étude Conseil syndical Accompagne le bureau d études Syndic Accompagne le bureau d études Prestataire accompagnant Réalise l étude Exemples dans la salle?

30 Le rôle de chaque acteur : Restitution étude, choix scénario Conseil syndical Donne son avis Syndic Donne son avis, envoie la synthèse de l étude avant l AG, Prestataire accompagnant Présente les résultats, au conseil syndical et à l AG Choix d un contrat d accompagnement Conseil syndical Syndic Prestataire accompagnant Appui au syndic Recherche d informations, demande de devis Présente des devis Exemples dans la salle?

31 Le rôle de chaque acteur : Consultation des entreprises Conseil syndical Aide à la rédaction du CDC Syndic Aide à la rédaction du CDC Prestataire accompagnant Rédige le CDC, sollicite les entreprises, met en forme les propositions pour l AG Vote des travaux Conseil syndical Syndic Prestataire accompagnant Appuit le syndic dans la préparation de l AG Prépare l AG Présente les propositions à l AG Exemples dans la salle?

32 Coordonnées et autres animations

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015 Aides financières en copropriété Atelier ADIL 31 / EIE 19 mai 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Les actions de l Espace Info Energie

Réhabilitation énergétique des copropriétés Les actions de l Espace Info Energie Réhabilitation énergétique des copropriétés Les actions de l Espace Info Energie Conseils et accompagnements gratuits et indépendants sur la maîtrise de l énergie Le cadre d action Convention EIE dans

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Audit énergétique 05/03/2015

Rénovation en copropriété. Audit énergétique 05/03/2015 Rénovation en copropriété Audit énergétique 05/03/2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie à Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 à Juridiques et financiers

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Audit énergétique 22/03/2016

Rénovation en copropriété. Audit énergétique 22/03/2016 Rénovation en copropriété Audit énergétique 22/03/2016 Conseils gratuits et indépendants Info Energie à Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 à Juridiques et financiers

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE. Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements.

DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE. Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements. DECRET N 2012-111 DU 27/01/2013 AUDIT ENERGETIQUE Art. R-134-14 : Audit énergétique des copropriétaires de + de 50 logements. Immeubles d habitation de 50 lots (quelle que soit l affectation des lots)

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

Conférence Copropriétés. Le 12 décembre 2012

Conférence Copropriétés. Le 12 décembre 2012 Conférence Copropriétés Le 12 décembre 2012 Contexte de l agglomération toulousaine L intervention en copropriété La Communauté Urbaine de Toulouse Métropole créée le 1er janvier 2010 37 communes 700 000

Plus en détail

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 15 mai 2014

Aides financières en copropriété. Atelier ADIL 31 / EIE 15 mai 2014 Aides financières en copropriété Atelier ADIL 31 / EIE 15 mai 2014 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

Forum ARCI. 26 septembre 2015. Yann LHELIAS Conseiller Energie de l ADIL-EIE 89

Forum ARCI. 26 septembre 2015. Yann LHELIAS Conseiller Energie de l ADIL-EIE 89 Forum ARCI 26 septembre 2015 Yann LHELIAS Conseiller Energie de l ADIL-EIE 89 Sommaire 1. La Charte d Engagements 2. Le CoachCopro 3. L appel à projet du Conseil Régional de Bourgogne Sommaire 1. La Charte

Plus en détail

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau

Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Copropriétés, réduire ses charges de chauffage et d'eau Présentation de l ALE Relais des politiques européennes nationales et locales Outil d aide à la décision Les missions Lieu d échange Sommaire 1-

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Démarche globale 19/09/2016

Rénovation en copropriété. Démarche globale 19/09/2016 Rénovation en copropriété Démarche globale 19/09/2016 Conseils gratuits et indépendants Info Energie à Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 à Juridiques et financiers

Plus en détail

04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER

04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER 04 décembre 2015 ECO PTZ A LA COPROPRIETE CREDIT FONCIER PRÊT COPROPRIÉTÉS creditfoncier.fr L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO COPROPRIÉTÉS Favoriser la performance énergétique de l habitat Les copropriétés doivent

Plus en détail

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible!

PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS. Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! PROJET D ACCOMPAGNEMENT DES COPROPRIÉTÉS Réhabiliter et maîtriser ses coûts? C'est possible! Plan de présentation 1. Les missions de l Agence locale de l énergie et du climat 2. Focus contexte et enjeux

Plus en détail

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie LS 6 ÉTAPS UN éco-rénovation réussie Pourquoi éco-rénover un logement? La rénovation énergétique améliore la pérennité de l habitat et le confort des occupants

Plus en détail

Créer une commission énergie

Créer une commission énergie Créer une commission énergie Qui et pourquoi? Il est important de créer une «commission énergie» motivée, impliquée et persévérante au sein du Conseil Syndical, afin de porter le projet de rénovation énergétique

Plus en détail

Entreprendre et réussir une rénovation énergétique en copropriétés

Entreprendre et réussir une rénovation énergétique en copropriétés Entreprendre et réussir une rénovation énergétique en copropriétés 6 Novembre 2013 Eric Aufaure Christine Moebs L accompagnement de l Alec Périmètre de la mission Dispositif expérimental La Cub Signature

Plus en détail

VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU QUARTIER DU MAIL

VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU QUARTIER DU MAIL POLITIQUE LOCALE DE L HABITAT L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat: Outil des Collectivités Territoriales face aux enjeux de la précarité énergétique VILLE DE TORCY L EXEMPLE DES OPAH DU

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

JORF n 0081 du 4 avril 2012. Texte n 58

JORF n 0081 du 4 avril 2012. Texte n 58 Le 18 juin 2013 JORF n 0081 du 4 avril 2012 Texte n 58 DECRET Décret n 2012-447 du 2 avril 2012 relatif au règlement des aides du fonds d aide à la rénovation thermique des logements privés (FART) NOR:

Plus en détail

Faire le bilan initial de sa copropriété et préparer son audit

Faire le bilan initial de sa copropriété et préparer son audit copropriété et préparer son audit VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est composé d immeubles collectifs privés, dont la majorité

Plus en détail

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique

La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique La place des CEE dans un parcours intégré de rénovation énergétique 11 décembre 2014 Marie-Christine Prémartin, Directrice Exécutive des Programmes, ADEME Bâtiment & Loi Transition Energétique (1/2) Quelques

Plus en détail

Rénoval, plateforme de rénovation de l habitat privé du Sicoval. Pôle d Appui aux Territoire, le 9 juin 2015

Rénoval, plateforme de rénovation de l habitat privé du Sicoval. Pôle d Appui aux Territoire, le 9 juin 2015 Rénoval, plateforme de rénovation de l habitat privé du Sicoval Pôle d Appui aux Territoire, le 9 juin 2015 Plan climat énergie territorial Des enjeux énergie et climat : Une démarche pour un territoire

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE

APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE APPEL A INTERET : DIAGNOSTIC ENERGETIQUE MAISON INDIVIDUELLE 0 1 Objectifréno.fr Le projet «Objectifréno» du PETR du Pays Sud Toulousain est lauréat de l Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) de l ADEME

Plus en détail

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles De multiples possibilités Lamballe Communauté National Liées à votre situation Des aides différentes en fonction de votre situation : Statut

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

Ambassadeurs Rehabitat

Ambassadeurs Rehabitat Ambassadeurs Rehabitat Le projet Rehabitat à la Menuisière doit être le projet des habitants. Nous proposons la mise en place d Ambassadeurs Rehabitat dans chaque cage d escalier. Le rôle d ambassadeur

Plus en détail

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental

Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Page 1 of 6 Eco ptz : nouveau dispositif gouvernemental Une mesure du Grenelle de l'environnement en faveur des travaux d'économie d'énergie : jusqu'à 30 000 de travaux. Le 26 février 2009, Jean-Louis

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale La présente proposition est établie par : SOCOTEC Agence Hauts-de-Seine Sud Immeuble Le Galilée 2/4, rue Andras Beck 92366 Meudon-la-Forêt Cedex Et PACT

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE

Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO - RÉNOVATION CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE RGE Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir... CEE TVA éco-ptz CRÉDIT D IMPÔT POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ÉCO - RÉNOVATION RGE 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2016, ce qu il faut retenir...

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

Le rôle de l opérateur

Le rôle de l opérateur Le rôle de l opérateur L opérateur URBANIS accompagne les collectivités depuis 35 ans pour leurs opérations d amélioration de l habitat et de requalification de quartiers anciens Programmes territorialisés

Plus en détail

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne Tiers Investissement et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne La Caisse des Dépôts au service du territoire Quatre

Plus en détail

Recherche Action PUCA

Recherche Action PUCA Recherche Action PUCA Copropriété Immeuble du 28 rue Vicq d Azir 75010 Paris Plan Situation immeuble Résultat audit Programmes de travaux Démarche AMO et organisation Questions juridiques Enseignement

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère LES AIDES LOCALES A L ACCESSION A LA PROPRIETE DANS LE FINISTERE Les collectivités locales ont la possibilité de mettre en place une politique locale d aide

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DEMANDE DE SUBVENTION DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DEMANDE DE SUBVENTION DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Preuve de son engagement dans la réduction des gaz à effet de serre, la Ville de Thionville a mis en place des mesures incitatives pour la rénovation

Plus en détail

Réussir son projet de rénovation en copropriété. Association des Responsables de Copropriété

Réussir son projet de rénovation en copropriété. Association des Responsables de Copropriété Réussir son projet de rénovation en copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété 13 000 copropriétés Une association indépendante Association

Plus en détail

Diagnostic énergétique complet Le réseau REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon. et plan pluri-annuel en copropriété

Diagnostic énergétique complet Le réseau REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon. et plan pluri-annuel en copropriété Diagnostic énergétique complet Le réseau REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon et plan pluri-annuel en copropriété Jean LAMBERT Copropriétaire «Les Fontanelles», Lyon 3ème

Plus en détail

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014

Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 Atelier «Dispositif d accompagnement à la rénovation énergétique des copropriétés en région Centre» 30 janvier 2014 William Palis Romuald Caumont Jerry Schmidt Accompagnement en copropriété Enjeux énergie-climat

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Dossier de presse. Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique. «J éco-rénove, j économise»

Dossier de presse. Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique. «J éco-rénove, j économise» Dossier de presse Le plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique «J éco-rénove, j économise» novembre 2013 Plan de rénovation énergétique de l habitat en Loire-Atlantique ------------

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements

Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements Conférence : Salon de l immobilier avril 2014 1. Présentation de l intervenant

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ

LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ LES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ QUI PAYE QUOI? Salaire du gardien ou de la femme de ménage, paiement de l électricité des parties communes ou assurance de l immeuble : la copropriété a besoin d argent pour

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements

Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements Rénovation de l'ancien : tout savoir sur les subventions mobilisables pour financer les travaux d'amélioration des logements Réunion de présentation Adile BENZEKRI, chargé d opérations au CDAH-PACT 1.

Plus en détail

Mobiliser les copropriétaires dans la dynamique de projet.

Mobiliser les copropriétaires dans la dynamique de projet. 29 rue Joseph Python - 75020 PARIS - Tel : 01 40 30 12 82 www.unarc.asso.fr Mobiliser les copropriétaires dans la dynamique de projet. Retours d expériences de l Association des Responsables de Copropriétés

Plus en détail

PLRE Trièves. Atelier de l innovation 13/10/15

PLRE Trièves. Atelier de l innovation 13/10/15 PLRE Trièves Atelier de l innovation 13/10/15 TERRITOIRE À ÉNERGIE POSITIVE Les axes stratégiques du projet TEPOS : 1. Maîtrise de l énergie, pour les consommations des bâtiments et des activités économiques

Plus en détail

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier.

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Réhabilitation et développement durable Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Les grandes lignes Grenelle 1 Le Grenelle Environnement a été annoncé le 18 mai 2007 à la suite du Pacte écologique proposé

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Réaliser des travaux d économie d énergie en copropriété Guide méthodologique

Réaliser des travaux d économie d énergie en copropriété Guide méthodologique Réaliser des travaux d économie d énergie en copropriété Guide méthodologique A propos de LEAF Sommaire Ce guide méthodologique d accompagnement à destination des copropriétaires a été réalisé dans le

Plus en détail

«HABITER MIEUX» en VALLEE DE CHAMONIX- MONT-BLANC

«HABITER MIEUX» en VALLEE DE CHAMONIX- MONT-BLANC «HABITER MIEUX» en VALLEE DE CHAMONIX- MONT-BLANC Présentation du territoire 4 communes Vallée vulnérable: au changement climatique aux épisodes de dégradation de la qualité de l air «Habiter Mieux» Champs

Plus en détail

Le contrat «tout sauf»

Le contrat «tout sauf» Le contrat «tout sauf» de l ARC et de l UFC-Que-Choisir Les deux fiches de renseignement Le contrat «tout sauf» 1 1. fiche d identité de la copropriété Il est important que le syndic connaisse avec précisions

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Copropriété et économies d énergie

Copropriété et économies d énergie Copropriété et économies d énergie De l idée initiale àla réalisation des travaux Association des Responsables de Copropriété Julien ALLIX Plan de la conférence Présentation I. Pourquoi rénover les copropriétés?

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Rénover, Améliorer et Adapter votre logement

Rénover, Améliorer et Adapter votre logement Propriétaires occupants? Propriétaires bailleurs? Rénover, Améliorer et Adapter votre logement avec le PIG de la Communauté d Agglomération Réunion publique Lundi 17 Novembre 2014 Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels La rénovation thermique des bâtiments résidentiels Audit énergétique et accompagnement 17 septembre 2010 Horus étude et conseil 1 Contexte La réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants

Plus en détail

Convention de subvention de travaux d isolation de toitures d habitat individuel dans un but d économies d énergie

Convention de subvention de travaux d isolation de toitures d habitat individuel dans un but d économies d énergie Convention de subvention de travaux d isolation de toitures d habitat individuel dans un but d économies d énergie Entre la Ville d Olivet (Loiret) représentée par Monsieur le Maire ou son adjoint délégué,

Plus en détail

Appuis techniques et financiers de l Anah pour la prévention et le traitement des copropriétés fragiles (2) 30 septembre 2013 Alain de la Hautière

Appuis techniques et financiers de l Anah pour la prévention et le traitement des copropriétés fragiles (2) 30 septembre 2013 Alain de la Hautière Appuis techniques et financiers de l Anah pour la prévention et le traitement des copropriétés fragiles (2) 30 septembre 2013 Alain de la Hautière 1 Sommaire : Les observatoires de copropriétés (connaissance

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

> Des conseils, diagnostics techniques à la réalisation des travaux. > Une assistance pour le montage de votre demande de subvention

> Des conseils, diagnostics techniques à la réalisation des travaux. > Une assistance pour le montage de votre demande de subvention 8 Programme Local de l Habitat 2012 2017 FICHE 3 Reconquérir le parc de logements anciens avec Rénov action : vous êtes propriétaire du logement que vous occupez? Des aides avec ou sans condition de ressources

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés éco-responsables: le réseau REG Grand Lyon

Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés éco-responsables: le réseau REG Grand Lyon Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés Le réseau éco-responsables: REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon le réseau REG Grand Lyon Jean LAMBERT Copropriétaire

Plus en détail

Club de l Amélioration de l Habitat

Club de l Amélioration de l Habitat Club de l Amélioration de l Habitat Groupe de travail copropriétés Séminaire du 8 janvier 2014 Rappel des copropriétés observées Montrouge Paris 11 Paris 15 Plaisir Versailles Versailles Versailles Grenoble

Plus en détail

Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic

Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic Programme communautaire en faveur de l habitat 2012-20152015 Réunion publique - 14 novembre 2012 - Volvic Contexte Un programme dans la lignée des opérations précédentes : - Opération Programmée d Amélioration

Plus en détail

Réunion publique 28 janvier 2015

Réunion publique 28 janvier 2015 Réunion publique 28 janvier 2015 Introduction par : André Cassou, Maire-adjoint, en charge de l habitat 25 ans d interventions en faveur de l habitat privé à Nanterre Nanterre Habitat Plus : Une intervention

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat DOSSIER DE PRESSE Jean-Louis BORLOO, Valérie LETARD et Benoist

Plus en détail

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016

GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2016 Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT TRANSITION ÉNERGÉTIQUE (nouveau CIDD) P.2

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES

REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS PAR LA CCVL AFIN D AIDER A LA PRIMO-ACCESSION SOUS CONDITIONS DE RESSOURCES Article 1 : Objet Le présent règlement a pour objet de préciser les modalités d attribution

Plus en détail

Présentation du service

Présentation du service Présentation du service Conseil en Energie Partagé (CEP) en Pays Vallée de la Sarthe Mutualiser un technicien spécialisé en énergie pour proposer un conseil personnalisé et ainsi faire des choix pertinents

Plus en détail

Montage de projet Nicolas Gayet conseiller technique ARPE Midi-Pyrénées. Source illustration : GERES

Montage de projet Nicolas Gayet conseiller technique ARPE Midi-Pyrénées. Source illustration : GERES Montage de projet Nicolas Gayet conseiller technique ARPE Midi-Pyrénées Source illustration : GERES Source : SOLAGRO, Rémi Gayrard Etape n 1 : point de départ >>> Objectif : recherche d informations et

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier

LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT. DE LA CAF-Réunion. 1- NOV 2012 - N. de Bollivier LA POLITIQUE DU LOGEMENT ET DE L HABITAT DE LA CAF-Réunion 1- NOV 2012 - N. de Bollivier Le logement et l habitat : une mission dans laquelle la CAF-R investit légitimement les conditions de logement et

Plus en détail

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Amiens, le 15 novembre 2013 Contacts Presse CONSEIL REGIONAL DE

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014 Salle des fêtes - 7, rue de Parme - Vandoeuvre-lès-Nancy Mercredi 29 février 2012-20h Sommaire Qu est-ce que le Programme

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES Agence régionale de l innovation 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Formation, coaching stratégique et accompagnement

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail