2015 : ce qui change En page 9 N 19 FÉVRIER La revue de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2015 : ce qui change En page 9 N 19 FÉVRIER 2015. La revue de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie"

Transcription

1 N 19 FÉVRIER 2015 La revue de la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie OBJECTIF S INFORMER 4 9 DOSSIER SANTÉ Souvent à bout de souffle? Et si c était une BPCO? La gestion de vos remboursements maladie évolue SE PROTÉGER Caries des tout-petits : à prendre au sérieux MIEUX VIVRE VOTRE QUOTIDIEN Démarches : on peut presque tout faire sans sortir de chez soi MA MUTUELLE EN PRATIQUE Appel à candidatures DOSSIER 2015 : ce qui change En page 9

2 2 SOMMAIRE / ÉDITO Votre Mutuelle agit pour la gestion des ressources forestières en imprimant cette revue sur du papier certifi é PEFC, fabriqué à partir de fi bres issues de forêts gérées durablement et de sources contrôlées. Sommaire sam. 18 lun 13 mar. 14 DOSSIER dim. 19 lun. 20 mar. 21 DOSSIER 9 4 mer. 15 mer Revue trimestrielle éditée par la Mutuelle Générale de l Économie, des Finances et de l Industrie Mutuelle n soumise aux conditions du livre II du Code de la mutualité Tirage : exemplaires Photos : BSIP, Fotolia, Goodshoot, Imagesource, I Stock, Phovoir, Ph. Laporte Dépôt légal : Février 2015 Inscription à la commission paritaire : n 0313 M ISSN Le numéro TTC : 0,70 Directrice de la rédaction : C. Rouquet Rédaction : C. Bouley, C. Rouquet, B. Tury, Administration et siège social : 6, rue Bouchardon CS Paris Cedex 10 Directeur de la publication : S. Brichet Conception : Thalamus Illustrations / Fabrication : S. Guichard, Ph. Laporte jeu. 16 ven jeu. 23 OBJECTIF SANTÉ Souvent à bout de souffl e? Et si c était une BPCO? PROTECTION SOCIALE Contrats solidaires et responsables DOSSIER La gestion de vos remboursements maladie évolue S INFORMER, SE PROTÉGER Prévenir les défi ciences auditives et visuelles Caries des tout-petits : à prendre au sérieux MIEUX VIVRE VOTRE QUOTIDIEN On peut presque tout faire sans sortir de chez soi Vivre avec sa maladie Impression : Fot imprimeurs ZAC Satolas Green Pusignan Meyzieu Cedex MA MUTUELLE EN PRATIQUE Infos MGEFI Vos contacts 24 Un encart folioté de 1 à 6 Couleurs MGEFI Lettre spéciale ADA 2015 est jeté au dos de cette brochure.

3 Les jours d après Nous ne partageons pas tous le même sens de l humour, ni celui de l ordre et de la sécurité et encore moins la même croyance religieuse. Cependant, comme d autres dates mémorables, il y aura dans nos références communes le 11 janvier 2015 et son moment de concorde nationale. Et pourtant, sans minimiser la symbolique de cette date, les jours d après seront certainement plus révélateurs de notre capacité collective à tirer les leçons de ces moments tragiques. En toute lucidité, chacun sait, en effet, que la vie va reprendre son cours et avec elle, réapparaître son lot de mesquineries, querelles et polémiques, risquant fort de ne pas permettre d accoler à Charlie les deux mots pour toujours. Mais peut-être, peut-on résister à cette analyse fataliste en décidant, chacun à son niveau et dans son quotidien, de continuer à porter sur l autre un regard bienveillant et, autant que se peut, favoriser les initiatives citoyennes et le vivre ensemble. Et la MGEFI dans tout cela? Elle n est pas habilitée à s immiscer dans les futurs débats qui vont se faire jour, pas plus qu elle ne sera décisionnaire au regard des mesures qui pourraient être prises. Serge Brichet Président de la MGEFI Mais parce qu elle est un acteur engagé du mouvement social, elle s attachera à porter encore plus fortement, elle aussi au quotidien, les valeurs de liberté, de démocratie et de solidarité qui fondent son pacte social. Pas d angélisme ni de naïveté dans tous ces propos. Simplement la volonté de croire que tout cela n est pas arrivé pour rien. À Paris, le 13/01/2015

4 OBJECTIF SANTÉ Souvent à bout de souffle? Et si c était une BPCO? La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) touche 5 à 10 % des Français mais elle demeure mal connue. Tabagisme actif ou passif et fumées toxiques au travail sont les grands responsables de cette maladie des bronches, qui peut retentir sur bien d autres organes. Heureusement, plusieurs traitements effi caces existent. Quand je revois mes fi lms de vacances d il y a une dizaine d années, je me rends compte que j étais déjà très essouffl é, confi e Alain Murez, 64 ans, coordinateur BPCO à la FFAAIR*. Accompagnée du petit clic de l appareil à oxygène, la voix reste chaleureuse. J ai une BPCO sans doute depuis longtemps, mais le diagnostic n en a été fait par une pneumologue à l hôpital qu avec plusieurs années de retard!, soupire-t-il. La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie infl ammatoire entraînant une obstruction des bronches, explique le Dr Gilles Jebrak, pneumologue à l hôpital Bichat, à Paris, et spécialiste de cette pathologie. Elle est due à l inhalation de produits toxiques : fumée de cigarette, fumées en milieu professionnel, pollution atmosphérique, etc. Il existe aussi des facteurs génétiques ou historiques. Une tuberculose ou un asthme dans l enfance y prédisposent. Assez répandue, elle touche actuellement 5 à 10 % des Français. Si cette maladie touche les poumons et les bronches, elle a aussi des répercussions considérables sur tous les organes. Les patients atteints ont deux fois plus de problèmes *La Fédération française des associations et amicales de malades insuffi sants ou handicapés respiratoires cardio-vasculaires que les autres : risques d hypertension, d infarctus, d artérite, etc. Mais ils présentent aussi d autres pathologies : ostéoporose, myopathie (faiblesse musculaire), diabète, anémie, insuffi sance rénale, anxiété et dépression. Un tableau plutôt sombre.

5 OBJECTIF SANTÉ 5 Mieux vivre avec son diabète Essoufflement anormal J étais directeur administratif dans l industrie chimique, poursuit Alain Murez, et, à la différence des ouvriers, comme les autres cols blancs, je n étais pas protégé des vapeurs d acide. Il y a une dizaine d années, ces questions de pollution au travail n étaient jamais évoquées. Même les généralistes les ignoraient. Pour être soigné le plus vite possible, il est préférable de consulter sans tarder un pneumologue en cas d un essouffl ement anormal, principal symptôme d une BPCO, qui peut survenir dès 40 ans. Les femmes, dont les bronches sont plus petites, ont une sensibilité différente. Le dépistage se fait par la mesure du souffl e à l aide d un spiromètre, un appareil mesurant les débits respiratoires. Les bronches se bouchent progressivement, entraînant un mauvais passage de l air, indique le spécialiste. Souvent, les patients ne s en rendent compte que tardivement. Et ils estiment que, comme ils fument, toux et expectorations sont normales! Progressivement, ils ne peuvent plus faire certains efforts physiques, comme de monter un escalier, par exemple. Heureusement, plusieurs traitements effi caces existent. Bien sûr, il faut commencer par se protéger des substances toxiques, arrêter de fumer et veiller à ne pas s exposer au tabagisme passif. Aider les bronches à s ouvrir Mais la vie d une personne atteinte de BPCO à un stade 4, comme le coordinateur BPCO de la FFAAIR, n est pas un long fl euve tranquille. Il doit utiliser quotidiennement des bronchodilatateurs pour aider ses bronches à s ouvrir. Il s agit de médicaments sous forme de poudre à aspirer dans un appareil ou sous forme de spray. En cas de fort essouffl ement, il en existe à effet immédiat. Pour ses déplacements, il utilise un petit appareil à oxygène pulsé d une autonomie de 6 heures, ce qui lui permet de conduire, et un plus gros d une autonomie de 12 heures. En outre, il est sous ventilation assistée pour la nuit. En cas d aggravation aiguë, il est parfois nécessaire de compléter le traitement par des anti-infl ammatoires tels que la cortisone et par des antibiotiques par voie orale pendant quelques jours, mais il faut éviter une prise continue qui expose à des effets secondaires, prévient le Dr Jebrak. La voie inhalée pour la cortisone est néanmoins recommandée pour les formes sévères et instables. En outre, les vaccins contre la grippe et contre le pneumocoque sont largement recommandés. Enfi n, l exercice physique, qui contribue à améliorer la respiration et à conserver une bonne musculature, a un rôle essentiel dans le traitement. Pour en savoir plus : Nadine Allain Qui sont les malades BPCO? La FFAAIR a réalisé en 2013 une étude auprès de 348 patients atteints de BPCO. Ce sont plutôt des hommes en surpoids âgés en moyenne de 66 ans. La quasi-totalité est représentée par des fumeurs, actuels (21 %, dont 70 % fument depuis plus de trente ans) ou anciens (68 %). La moitié a été exposée à des émanations toxiques au travail. Une grande majorité est dans un état de santé peu satisfaisant : 70 % des malades ont souvent des bronchites (au moins trois fois par an sur les deux dernières années). Plus d un tiers ont eu des infections ORL fréquentes. Ils sont 91 % à souffrir en moyenne de trois autres maladies : anxiété ou dépression (39 %), maladies cardiaques (hypertension pour 38 %, insuffisance cardiaque pour 16 %), asthme (36 %), maladies du métabolisme (hypercholestérolémie pour 21 %, obésité ou diabète pour 15 %). N. A.

6 PROTECTION SOCIALE Contrats solidaires et responsables Les principales nouveautés de la réforme des contrats solidaires et responsables : le plafonnement du remboursement des dépassements d honoraires et de celui des lunettes. Le pari des pouvoirs publics n est pas encore gagné! À partir d avril 2015, les contrats de complémentaire santé devront respecter de nouvelles contraintes fi xées par les pouvoirs publics. Objectifs affi chés par la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine : assurer un meilleur remboursement des dépenses de santé à commencer par les lunettes et limiter les dépassements d honoraires des médecins. Mais l équilibre est diffi cile à trouver. Si la prise en charge des complémentaires est trop faible, la couverture santé des malades sera insuffi sante. À l inverse, si les remboursements sont trop élevés, les professionnels de santé seront tentés de faire grimper leurs tarifs entraînant une hausse du coût des complémentaires. Le remède peut alors être pire que le mal : les ménages les plus modestes risquent de renoncer à une complémentaire devenue trop chère. Nouveaux contrats : ce qui ne change pas La réforme des contrats solidaires et responsables ne modifi e pas l intégralité du dispositif de 2006 et notamment : la garantie d un bon niveau de remboursement complémentaire sur des prestations importantes réalisées dans le cadre du parcours de soins coordonnés : consultations en cabinet de ville, biologie et analyses médicales ; la prise en charge d au moins deux prestations de prévention telles que : scellement des sillons des dents chez les enfants de moins de 14 ans, détartrage annuel complet, bilan du langage oral et/ou aptitude à l acquisition du langage écrit chez les moins de 14 ans, dépistage de l hépatite B, dépistage des troubles de l audition à partir de 50 ans, examen d ostéodensitométrie pour les femmes de plus de 50 ans et certaines vaccinations. Ph. R.P. L.

7 PROTECTION OBJECTIF SOCIALE SANTÉ 7 Un dispositif né avec le médecin traitant En pratique, les complémentaires santé sont obligées de s inscrire dans le cadre réglementé de ces contrats dits solidaires et responsables. Si elles ne le font pas, leurs garanties sont surtaxées et perdent les exonérations sociales et fi scales qui sont accordées aux contrats collectifs d entreprise. Comment sont nés les contrats responsables? À l origine, ce dispositif a été lancé en 2006 pour accompagner le parcours de soins coordonnés : pour être le mieux remboursé possible par la Sécurité sociale et les complémentaires, chaque assuré doit choisir un médecin traitant et sauf exceptions passer par lui avant d accéder à un spécialiste. Le but de ce contrat est de responsabiliser les patients sur le coût des dépenses de santé, fi nancées dans un esprit de solidarité. D où le nom de contrats responsables et solidaires. Aujourd hui, les pouvoirs publics peuvent considérer que la mission de ce dispositif est remplie, puisque 90 % des assurés sociaux ont déclaré un médecin traitant. De la même manière, la quasi-totalité des contrats de complémentaire santé sont responsables. D où la volonté conjointe des pouvoirs publics et des mutuelles de leur assigner un nouveau rôle, près de dix ans après leur création. Chiffres clés 43 % des spécialistes exercent en secteur 2 et peuvent donc pratiquer des dépassements d honoraires. Ils sont seulement 9,5 % chez les généralistes. 2,4 milliards d euros ont été facturés en 2012 par les médecins en dépassements d honoraires, soit 2,15 milliards pour les spécialistes et 250 millions pour les généralistes. Le taux de dépassement moyen atteint 85 % du tarif de la Sécurité sociale, si l on considère uniquement les actes pour lesquels les méde- cins du secteur 2 pratiquent un dépassement. P. L. Limiter les dépassements d honoraires des médecins Globalement, l objectif est de garantir un remboursement minimum pour certains soins, mais aussi de fi xer des prises en charge maximales pour contenir les prix. C est le cas pour le remboursement des dépassements d honoraires des médecins : le projet de décret, rendu public par le gouvernement fi n juin, prévoit de limiter ces suppléments de rémunération à hauteur de 125 % du tarif de la Sécurité sociale. Prenons l exemple de la consultation d un médecin spécialiste de secteur 2 : elle ne devra pas être facturée au-delà de 51,75 euros pour être intégralement remboursée par la Sécu et la complémentaire. Ce montant se décompose ainsi : 23 euros qui constituent le tarif de base de la Sécurité sociale, auxquels s ajoutent 28,75 euros qui correspondent à 125 % du tarif de base. Au-delà, les dépassements ne seront plus remboursés par la complémentaire santé. Cette limite de 125 % est un seuil provisoire : ce plafond sera abaissé à hauteur de 100 % en Pour autant, la Mutualité Française, qui regroupe l essentiel des mutuelles, estime que ce niveau demeure trop haut et ne favorisera pas la modération des tarifs médicaux (lire encadré page suivante).

8 PROTECTION SOCIALE Faire baisser le prix des lunettes Autre objectif affi ché par la ministre de la Santé : mettre un frein à la dérive des prix constatée dans le secteur des lunettes (verres et montures). Pour les contrats qui assureront la prise en charge des frais d optique, le montant des remboursements devra être compris entre 50 euros et 470 euros pour des verres simples et entre 200 euros et 750 euros pour des verres complexes, voire 850 euros pour les verres très complexes. Quant aux montures, leur montant ne pourra pas être remboursé au-delà de 150 euros pour les contrats individuels et 100 euros pour les contrats collectifs d entreprise. Si ces mesures sont complexes, elles redessinent en profondeur le niveau d intervention des complémentaires santé dans notre système de protection sociale. Concrètement, elles auront un impact direct sur ce que pourra rembourser ou non votre mutuelle demain. Pascal Lelièvre et Philippe Rémond Les réserves de la Mutualité Française Le principe d imposer un plafond dans la prise en charge des dépassements d honoraires des médecins est salué par les mutuelles, mais le niveau de ces remboursements est jugé trop élevé. Le montant des plafonds ne permettra pas d atteindre les objectifs de régulation des dépenses de santé, regrette le président de la Mutualité Française, Étienne Caniard, au vu du projet du gouvernement. Le seuil de 125 % du tarif de la Sécu est en effet largement supérieur à la moyenne des dépassements pratiqués par les médecins, qui se situe aujourd hui à 80 %. Le principal risque est que les médecins revoient progressivement leurs tarifs à la hausse pour les coller au plafond. Autre reproche adressé au dispositif : une mauvaise articulation avec le contrat d accès aux soins signé par environ médecins dans le but, notamment, de modérer les dépassements d honoraires. Concernant le prix des lunettes, la Mutualité Française considère que les remboursements minimum et maximum prévus par le gouvernement ne parviendront pas, à eux seuls, à faire baisser les prix. Pour Étienne Caniard, il faut surtout développer les réseaux de soins, qui permettent de signer directement des accords entre des opticiens et les mutuelles. Ph. R.

9 DOSSIER Dossier 9 La gestion de vos remboursements maladie évolue. De nouvelles procédures, des nouveaux contacts... sam. 18 dim. 19 lun 13 lun. 20 mar. 14 mar. 21 mer. 15 mer. 22 jeu. 16 jeu. 23 ven. 17 Découvrez ce qui change! Revue MGEFI N 19.indd 9 26/01/ :01

10 x Depuis le 1 er janvier 1 re étape : des nouveaux points de contacts Sécu et mutuelle Une adresse pour vos remboursements Mutuelle et Sécu Depuis le 1 er janvier 2015, quel que soit votre département d exercice ou de résidence, vous devez impérativement envoyer vos demandes de remboursement à : Centre de Remboursement MGEFI TSA Balma Une adresse pour toutes vos autres demandes Pour les demandes concernant vos garanties santé / prévoyance, vos compléments de salaires : toujours la même adresse! MGEFI 6, rue Bouchardon CS Paris Cedex 10 Un numéro de téléphone unique pour toutes vos demandes, Mutuelle et Sécu appel... N Cristal APPEL NON SURTAXÉ France métropolitaine Du lundi au vendredi, de 8 h 00 à 17 h 00 Pour les Antilles / Guyane : (Appel non surtaxé) Du lundi au vendredi, de 7 h 00 à 11 h 00 Pour la Réunion : (Appel non surtaxé) Du lundi au vendredi, de 11 h 00 à 18 h 00 Un seul site web

11 À compter du 13 avril x 2 e étape : une évolution des modalités de remboursements Le versement des prestations Sécu est dissocié du versement des prestations complémentaires MGEFI. Quels changements pour vous? Page 1/1 2 décomptes, 2 versements Sur votre compte bancaire, apparaîtront 2 virements : le remboursement Mutuelle intervenant après celui de la Sécu. Ensuite, vous recevrez, dans une même enveloppe, 2 décomptes papier (tous les 4 mois) Sécu + Mutuelle. Pour être informé plus rapidement, créez votre compte personnel sur (voir page suivante). Page 1/1 assuré social GUICHARD GUICHARD SANDRINE SANDRINE nº de Sécurité Sociale Pour tout contact Accédez aux informations et services de votre caisse d'assurance d'assurance Maladie CPAM de PARIS 21, rue Georges Auric PARIS cedex 19 Mlle GUICHARD SANDRINE CZ MME PARKER 11 RUE DE LA CROIX MOREAU PARIS Accédez aux informations et services de votre caisse d'assurance Maladie assuré social GUICHARD SANDRINE nº de Sécurité Sociale Pour tout contact Voici le détail des versements vous concernant pour un paiement du 18/12/2014 pour information dates nature des prestations CPAM de PARIS 21, rue Georges Auric PARIS cedex 19 pour information maladie base du montant payé pour SANDRINE né(e) le 22/06/1974 réf montant versé Mlle GUICHARD SANDRINE CZ MME PARKER 11 RUE DE LA CROIX MOREAU PARIS rembours. taux Voici le détail des versements vous concernant pour un paiement du 18/12/2014 dates nature des prestations pour SANDRINE né(e) le 22/06/1974 réf réglé le 18/12/2014 au destinataire PHARMACIE CENTRALE : 8,68 euro(s) 13/12/2014 PHARMACIE ( PH7 ) 13,36 13,36 65 % 8,68 franchise à retenir ( FRT ) -0,50 LE PROFESSIONNEL DE SANTE A TRANSMIS CE DOSSIER DIRECTEMENTA L'ORGANISME COMPLEMENTAIRE montant payé base du rembours. taux montant versé réglé le 18/12/2014 au destinataire PHARMACIE CENTRALE : 8,68 euro(s) maladie 13/12/2014 PHARMACIE ( PH7 ) 13,36 13,36 65 % 8,68 franchise à retenir ( FRT ) -0,50 LE PROFESSIONNEL DE SANTE A TRANSMIS CE DOSSIER DIRECTEMENTA L'ORGANISME COMPLEMENTAIRE Carte de tiers payant MUTUELLE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET INDUSTRIE 2015 Référencée par les ministères économiques et financiers Une nouvelle carte de tiers payant Fin mars vous recevrez une nouvelle carte de tiers payant mutualiste. Elle devra être présentée à tous les professionnels de santé consultés à partir du 13 avril Elle remplacera la carte mutualiste reçue en fi n d année Mise à jour de votre carte Vitale en avril! Du fait du changement de dispositif de gestion, vous devez impérativement mettre votre carte Vitale à jour à partir du 13 avril. Au-delà du 30 avril vos droits seront fermés.

12 Sur la toile mgefi.fr pour mieux vous servir! À compter du 13 avril cap sur mgefi.fr pour : Consulter vos décomptes Mutuelle et les informations sur les remboursements Sécu. Géolocaliser des professionnels et établissements de santé conventionnés près de chez vous : opticiens, audioprothésistes, chirurgiens-dentistes, médecins de ville, hôpitaux, pharmacies et laboratoires, etc. moncomptesantepratique.fr restera accessible durant 5 mois pour consulter l historique de vos remboursements. Laissez-vous guider! MON ESPACE ADHÉRENT IDENTIFIANT Fermer x Si vous avez déjà un compte personnel sur mgefi.fr, vos codes d accès restent inchangés. MOT DE PASSE corriger J ai oublié mon mot de passe VALIDER Je crée mon compte Identifi ants perdus? Depuis la page d authentifi cation, cliquez sur J ai oublié mon mot de passe et renseignez le formulaire. Vous n avez pas encore de compte : Sur mgefi.fr, cliquez sur le menu de votre espace adhérent ou sur l onglet se connecter en haut de la page d accueil du site. Cliquez ensuite sur le lien Créer mon compte, remplissez les champs, puis validez. Afi n de sécuriser l accès à votre compte, vous recevrez par courrier, des informations pour connaître votre identifi ant et un mot de passe temporaire, que vous devrez ensuite impérativement modifi er en ligne. Un nouveau mot de passe provisoire vous sera envoyé par .

13 13 Et pour vos démarches Sécu : vous aurez accès à ameli.fr À compter du 13 avril 2015, rendez-vous sur ameli.fr/mon compte, pour : L édition d une attestation de droits, La demande d une carte européenne d Assurance maladie, La déclaration du médecin traitant, La déclaration de perte de la carte Vitale, La consultation des informations sur vos prestations Sécu. Pour accéder à ces services en avril, il vous suffi ra alors de créer un compte personnel sur ameli.fr. Vos questions INTRODUIRE VOTRE CARTE VITALE J ai déjà mis à jour ma carte Vitale en début d année ; suis-je concerné (e) pour la mise à jour en avril? Oui, cette opération est à renouveler. À défaut, vos droits Sécu seront fermés à compter du 30 avril. Comment mettre à jour ma carte Vitale? À partir du 13 avril, vous pourrez mettre à jour votre carte Vitale dans les bornes installées dans toutes les caisses d Assurance maladie, les pharmacies et dans certains établissements de santé. Pourquoi une deuxième carte mutualiste? Elle met à jour vos droits Mutuelle et permettra aux professionnels de santé de pratiquer le tiers payant. La carte reçue en décembre doit être détruite ; elle sera en effet obsolète à compter du 13 avril Mon conjoint et mes enfants recevront-ils une nouvelle carte mutualiste? Non, car la gestion de leurs remboursements Sécu et Mutuelle est déjà dissociée.

14 S INFORMER, SE PROTÉGER Prévenir les défi ciences auditives et visuelles La MGEFI, depuis toujours engagée dans l information de ses adhérents sur des sujets de santé publique, a choisi comme thème 2015 la prévention des défi ciences auditives et visuelles. La France compte 5,4 millions de personnes avec des LFA (limitations fonctionnelles auditives), dont très graves, soit 8,6 % de la population. 10 millions de personnes déclarent des diffi cultés légères. Les problèmes de vue concernent 2 millions de Français dont malvoyants profonds. La myopie concerne environ 39 % de la population ; l astigmatisme : 15 %; l hypermétropie : 9 % ; la presbytie : 26 à 30 %. Or la vue et l audition participent à la santé globale de chacun. Mais le revirement constaté par le Baromètre 2014 de la santé visuelle Opinion Way est inquiétant : la prévention n est plus une nécessité mais une action de confort, effet de la crise sur la santé. La MGEFI et le groupe Istya (cf page suivante) ont par conséquent décidé de s engager activement dans la prévention. Source : ASNAV (Association Nationale pour l Amélioration de la Vue) et SNOF (Syndicat National des Ophtalmologistes de France), 2012 L engagement MGEFI Après avoir développé les réseaux conventionnés d audioprothésistes (Audistya) et d opticiens (Optistya), la MGEFI vous propose cette année d aller plus loin sur cette thématique. Concrètement, des conférences et ateliers basés sur ce fi l rouge, seront orchestrés sur le terrain par les comités d action départementaux tout au long de l année, à destination des adhérents de la MGEFI. Pour connaître le programme de ces actions, nous vous invitons à consulter régulièrement l espace prévention du site mgefi.fr, rubrique Actions et agenda MGEFI. Toujours dans l espace prévention, rubrique Thèmes de prévention MGEFI, retrouvez nos dossiers, articles et liens utiles sur le thème Des articles d information et des conseils seront aussi diffusés dans les prochains numéros de votre revue Couleurs MGEFI, ainsi que dans votre lettre d information mensuelle.

15 AFFICHE PREVENTION 2015.indd 1 13/01/ :41 S INFORMER, SE PROTÉGER 15 La MGEFI aux côtés d Istya Le 28 novembre dernier, le groupe Istya initiait le thème prévention 2015, en organisant un colloque professionnel, auquel ont participé une quinzaine de professionnels partenaires (DREES, SFGG, ASNAV, JNA, FIPHFP, CENTICH, conseil général du Valde-Marne, Streetlab, Visaudio, Ligne Claire, etc.)*. L objectif : travailler sur l audition et la vision, afi n d aider les professionnels dans un but commun : limiter le reste à charge pour éviter le renoncement aux soins de certains Français, comme le rappelait Thierry Baudet, président du groupe Istya, en introduction du colloque. Et d ajouter Nous sommes présents aujourd hui pour créer des réseaux effi cients et utiles dans l information et la prévention. Tous ces échanges constituent l apprentissage commun de la santé préventive et curative. Des solutions et des pistes d actions ont émergé de ce colloque. À suivre * DREES : Direction de la Recherche, des Études, de l Évaluation et des Statistiques)/ SFGG : Société Française de gériatrie et de gérontologie / ASNAV : Association Nationale pour l Amélioration de la Vue / JNA : Journée Nationale de l Audition / FIPHFP : Fonds pour l Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique / CENTICH : Centre d Expertise National des Technologies de l Information et de la Communication pour l Autonomie En 2015, le réseau Optistya s agrandit et évolue 12 mars journée nationale de l audition La 18 e Journée Nationale de l Audition (JNA) se tiendra partout en France, le 12 mars 2015 avec pour thème : Où en est la santé auditive des jeunes? L association JNA a choisi d alerter l opinion publique sur le réel danger auquel sont régulièrement exposés des millions de jeunes accros de musique amplifi ée, via baladeurs mp3, concerts ou discothèques, etc. Pour connaître les actions organisées dans votre région (conférences, expositions, réunions publiques, tests de dépistage auditifs gratuits, etc.) rendez-vous sur MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Lancé en 2013, Optistya s ouvre cette année à l ensemble des opticiens souhaitant devenir partenaires et répondant à des critères préservant les atouts reconnus du réseau : qualité, prix attractifs, tarifs imposés sur les verres et les montures, offre large et évolutive, tiers payant systématique sur les verres, montures et lentilles. Optistya devient donc un réseau ouvert, avec une implantation élargie, permettant ainsi à un plus grand nombre de nos adhérents de profi ter de ses avantages. Pour trouver un opticien partenaire près de chez vous, connectez-vous à la rubrique Conseils et orientation de votre espace adhérent sur mgefi.fr, puis cliquez sur Rechercher un professionnel. À découvrir également, les innovations de l offre et des services Optistya : les tarifs maximum des verres référencés sont désormais fi xés d avance par Optistya, pour préserver le budget de ses adhérents (tarifs homogènes sur tout le territoire national). Optistya en ligne : courant 2015, Optistya mettra en place un réseau d e-opticiens. Retrouvez tout le détail de cet article sur mgefi.fr/actualités PRÉVENTION 2015 PRÉVENIR LES DÉFICIENCES AUDITIVES ET VISUELLES Retrouvez nos actions et infos utiles sur > Prévention É En 2015, la MGEFI s engage pour prévenir les déficiences auditives et visuelles

16 S INFORMER, SE PROTÉGER Caries des tout-petits : à prendre au sérieux Les caries peuvent apparaître très tôt chez les enfants, parfois dès l âge de 18 mois. Il est possible de prévenir ces atteintes précoces par une hygiène bucco-dentaire adaptée et de saines habitudes alimentaires. Conseils à suivre pour des dents de lait en bonne santé. Les tout-petits ne sont pas à l abri des caries. Certains enfants peuvent avoir des caries dès 1 an et demi ou 2 ans, alerte la Dre Sylvie Dajean-Trutaud, maître de conférences à la faculté de chirurgie dentaire de Nantes (Loire- Atlantique) et praticienne hospitalière. En maternelle, les cas de polycaries caries multiples ne sont pas rares du tout. À Grenoble, le service de santé scolaire de la ville a examiné la bouche de 1633 écoliers de grande section durant l année 2012/2013. Parmi eux, 120 présentaient déjà plusieurs caries. Parfois, sur 20 dents de lait, 12 ou 13 sont atteintes, constate Christiane Brun, assistante dentaire à la ville de Grenoble, qui accompagne les enfants et leurs familles tout au long du parcours de soins. Les répercussions des caries précoces sur la santé de l enfant sont nombreuses. Quand les dents de lait sont très abîmées ou tombent trop tôt, l enfant s alimente mal, faute de pouvoir mastiquer et déglutir normalement. La douleur affecte son sommeil.

17 S INFORMER, SE PROTÉGER 17 Il éprouve aussi des diffi cultés pour parler. Les moqueries des copains risquent en outre d entamer sa confi ance en lui. À partir du moment où il n y a plus de dents de lait, les dents défi nitives poussent de travers, ajoute le Dr Bernard Borowsky, chirurgiendentiste qui soigne chaque année sous anesthésie générale environ 250 enfants à la clinique de Chartreuse, à Voiron (Isère). Pas de biberon pour s endormir Plusieurs facteurs favorisent les caries précoces, à commencer par de mauvaises habitudes alimentaires. Plus les dents sont exposées de manière fréquente et prolongée à des glucides fermentescibles, c est-à-dire qui peuvent entraîner une fermentation, plus le risque de carie est grand. On trouve ces glucides dans le lait, le jus d orange, les sucreries, etc. Une habitude à surtout abandonner rapidement : le biberon de lait donné le soir à l enfant pour s endormir. Ses dents vont être en contact toute la nuit avec les sucres contenus dans le lait alors que sa production de salive, qui protège contre les caries, va baisser pendant son sommeil. Résultat : les lésions carieuses peuvent se développer très vite. On parle d ailleurs du syndrome du biberon. Dès l apparition des dents, il faut arrêter de donner à volonté le biberon ou le sein, conseille la Dre Sylvie Dajean- Trutaud. La règle à suivre au contraire : tendre vers quatre repas équilibrés par jour sans grignotage entre-temps et pas de biberon de jus d orange ou de sucette trempée dans le miel en permanence dans la bouche. Il est conseillé de pratiquer des gestes d hygiène dès que les premières dents sortent. On peut commencer par utiliser le doigt enveloppé d une compresse humide pour nettoyer la ou les dents ainsi que les gencives. Ou alors une petite brosse pour bébé sur laquelle on a déposé une trace de dentifrice fl uoré adapté à l âge de l enfant. Tous les enfants ne sont pas égaux Le brossage, toujours avec un dentifrice contenant du fl uor en quantité adéquate, sera régulier au moins une fois par jour, de préférence le soir dès l apparition des premières molaires, c est-à-dire vers mois. À 3 ans, on pourra passer à un brossage matin et soir, toujours avec l aide d un parent. Ces bonnes habitudes réduisent le risque de carie. Mais tous les enfants ne sont pas égaux. Certains sont plus vulnérables, car leur émail est moins résistant et leur salive moins protectrice. Au tout début de la formation de la carie, on peut être alerté par un changement de teinte de la dent. Les incisives supérieures vont commencer à avoir des taches blanchâtres, indique la Dre Sylvie Dajean-Trutaud. C est le début de la déminéralisation de l émail, le premier stade de la carie. Quand les taches deviennent jaunes ou marron, là nous avons affaire à une carie installée. Si les caries sont trop nombreuses au-delà de cinq, l enfant sera soigné sous anesthésie générale. On essaye au maximum de conserver la dent, mais lorsque celle-ci est trop délabrée ou infectée, on est obligé d extraire, explique le Dr Borowsky. Pour prévenir les caries précoces, les dentistes conseillent de consulter dans les six mois qui suivent l éruption de la première dent de lait, puis une fois par an. Prendre soin de ses dents commence décidément très tôt! Sandra Jégu À lire L association Sparadrap a réalisé, en partenariat avec la Mutualité Française, un guide pour les enfants intitulé Je vais chez le dentiste. Le livret explique qui est le chirurgien-dentiste, quand et pourquoi il faut aller le voir, comment il examine ou soigne les dents, avec quels instruments. Plus de renseignements sur

18 OBJECTIF SANTÉ OBJECTIF SANTÉ OBJECTIF SANTÉ Cécité liée à l âge : vers la fi n du monopole du Lucentis Depuis peu, les médecins sont autorisés à prescrire l anticancéreux Avastin du laboratoire suisse Roche pour lutter contre la dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA). Jusqu à maintenant, le Lucentis, commercialisé par Novartis, était le seul médicament agréé dans le traitement de cette maladie. Or l Avastin possède des propriétés similaires tout en étant près de 30 fois moins cher. Pour les autorités sanitaires, les laboratoires Roche et Novartis ont créé des différences artifi cielles entre les deux produits afi n de justifi er cet écart de prix. La DMLA est une maladie dégénérative de la rétine qui survient le plus souvent après 65 ans et qui entraîne la perte progressive de la vision centrale. Elle touche aujourd hui 1 million de personnes en France. Alimentation équilibrée plutôt que lait de croissance Lait de croissance ou lait pour enfants en bas âge. Sous cette appellation, les fabricants proposent des préparations censées être utiles à l alimentation des enfants de 1 à 3 ans. Ce n est pas l opinion de l Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Ses experts scientifi ques ont conclu que ces produits ne sont pas plus effi caces, en ce qui concerne l apport en nutriments, que les autres aliments constituant le régime alimentaire normal des enfants en bas âge. Hépatite C : un nouveau médicament révolutionnaire mais hors de prix C est un espoir pour les personnes infectées par l hépatite C en France. Le nouvel antiviral sofosbuvir, commercialisé sous le nom de Sovaldi par le laboratoire américain Gilead, permet de guérir 90 % des patients. Principal avantage : contrairement aux autres traitements, il ne nécessite pas forcément la prise d interféron, qui pose de nombreux problèmes de toxicité, d effi cacité et d intolérance. Les risques de rechute seraient également moindres. Reste le problème de son prix, puisque les douze semaines de traitement pourraient coûter plus de euros par patient. La mise à disposition de ce traitement aux personnes les plus gravement atteintes (hépatite chronique, co-infection hépatite C et sida) représenterait un coût compris entre 3 milliards et 4,8 milliards d euros. Le résultat des négociations entre les autorités sanitaires françaises et le laboratoire devrait être connu prochainement. MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE FÉVRIER

19 La retraite, c est le moment de prendre soin de soi et d adopter une bonne hygiène de vie 420 * Soucieuse de votre bien-être, la MGEFI souhaite vous accompagner et vous aider à aborder sereinement cette nouvelle période de votre vie. Pour cela, nous vous proposons de participer à l un des stages organisés par notre partenaire MFP-Retraite, pour lequel nous vous accordons une allocation prévention de 350 en déduction du prix du stage. Roquebrune-sur-Argens Guéthary le stage nutrition, forme et santé animé par un médecin diététicien et un chef cuisinier vous apprendra à réaliser des repas équilibrés alliant plaisir et santé. 400 * Du 8 au 13 juin 2015 hébergement à l hôtel club Vacanciel de Roquebrune-sur-Argens, sur la Côte d Azur. Stage au CFA des Arcs. Guéthary Binic Les Issambres le stage ressource et bien-être animé par 2 conseillers en développement personnel et un éducateur sportif vous aidera à accéder à un mieux être psychique et physique. Des soins thalasso sont également inclus au programme. Du 28 mars au 4 avril 2015 et du 19 au 26 septembre 2015 à l hôtel club Vacanciel de Guéthary, sur la Côte basque. Soins au centre de thalassothérapie Thalmar de Biarritz. 650 * Photos Vacanciel, NPS D. Cavailhès, C. Arnal, E. Follet, studio Aryann. le stage remise en mouvement animé par une éducatrice sportive formé au public senior vous permettra de gagner en qualité de vie en (ré)introduisant «en douceur» l activité physique dans votre quotidien. Du 20 au 27 juin 2015 à l hôtel club Vacanciel de Guéthary, sur la Côte basque. Du 26 septembre au 3 octobre 2015 à l hôtel club Vacanciel de Binic, en Bretagne. * Tarif après déduction de l allocation prévention de 350 accordée par la MGEFI. Cette allocation vient directement en déduction du prix du stage et n a donc pas à être avancée par le stagiaire. Du 17 au 24 octobre 2015 à l hôtel club Vacanciel des Issambres, sur la Côte d Azur. Soins au centre de thalassothérapie Thalgo des Issambres. Pour plus d informations : ou contacter Catherine Perron : rue Bouchardon PARIS Mutuelle immatriculée au répertoire SIRENE sous le n et à l ORIAS sous le n

20 MIEUX VIVRE VOTRE QUOTIDIEN Démarches : on peut presque tout faire sans sortir de chez soi Le portail d accès aux services publics permet de réaliser la quasi-totalité des démarches administratives courantes depuis son ordinateur. Près de 5 millions de Français ont déjà créé leur compte. Pour déclarer le décès de mon père, j ai passé des heures à la mairie, à la Caisse nationale d assurance vieillesse, à La Poste alors que j aurais pu tout régler en trois clics sans sortir de chez moi!, regrette Nicole. Elle ne savait pas qu il était possible, depuis octobre 2012, de déclarer en ligne le décès d un proche survenu dans l Hexagone. Un service, parmi des dizaines d autres, accessible via le site Lancé en 2009, ce site permet d accomplir, sur internet, la plupart des démarches administratives courantes : changement d adresse, inscription sur les listes électorales, déclaration de perte d objets, de cession de véhicule, etc. Pour cela, il suffi t de s inscrire.

Mieux comprendre la protection sociale

Mieux comprendre la protection sociale Mieux comprendre la protection sociale www.cnrs.fr Direction des ressources humaines Service du développement social Septembre 2010 1 - En préambule Premier volet : ma protection sociale en quelques lignes

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2013-2014 La et moi Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr

Garantie Harmonie Santé Partenaires. Régime général. www.harmonie-mutuelle.fr Garantie Harmonie Santé Partenaires Régime général www.harmonie-mutuelle.fr Votre santé mérite toute notre attention Les avantages de Harmonie Santé Partenaires Le partenariat conclu entre notre mutuelle

Plus en détail

Mes Indispensables SMEREP

Mes Indispensables SMEREP Mes Indispensables Année universitaire 2014-2015 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire dès lors que je suis étudiant

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE. Agents TERRITORIAUX. Etre bien. protégé, c est. essentiel

MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE. Agents TERRITORIAUX. Etre bien. protégé, c est. essentiel MUTUELLE DU MINISTERE DE LA JUSTICE Agents TERRITORIAUX Etre bien protégé, c est essentiel OFFRE L ABELLISÉE LES ENGAGEMENTS DE LA MMJ Fondée en 1944 et animée par et pour les agents du ministère de la

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Santé Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS NON-CADRES www.harmonie-mutuelle.fr LE REGIME FRAIS DE SANTE

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Règlement électoral Élections des délégués - 2016 -

Règlement électoral Élections des délégués - 2016 - Règlement électoral Élections des délégués - 2016 - Adopté par le conseil d administration du 29 septembre 2015. Le présent règlement électoral a pour objet, en application de l article 211-5 du règlement

Plus en détail

Terra Santé labellisé

Terra Santé labellisé Terra Santé labellisé La santé dédiée aux agents et personnels territoriaux. Terra Santé labellisé 3 niveaux de garanties, pour les agents et personnels de la fonction publique territoriale Tout employé

Plus en détail

PLAQUETTE D INFORMATION

PLAQUETTE D INFORMATION Mutuelle du personnel du groupe Société Générale PLAQUETTE D INFORMATION Registre National des Mutuelles N 784 410 805 Juillet 2010 Comment calculer un taux de remboursement de Mutuelle? Les remboursements

Plus en détail

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr

Reflexio Santé. La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Reflexio Santé La complémentaire santé qui évolue avec vous. www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale rembourse une

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE MA SÉCU ÉTUDIANTE LMDE. www.lmde.com

GUIDE PRATIQUE DE MA SÉCU ÉTUDIANTE LMDE. www.lmde.com GUIDE PRATIQUE DE MA SÉCU ÉTUDIANTE LMDE? www.lmde.com Bienvenue à la LMDE Vous avez choisi la LMDE Centre 601, centre national de Sécurité sociale étudiante, lors de votre inscription dans l enseignement

Plus en détail

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr Reflexio Plénitude La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale

Plus en détail

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé

Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé Guide pratique Aide à la Complémentaire Santé Les avantages de l Aide à la Complémentaire Santé Vous pouvez obtenir une aide au financement de votre mutuelle. Avec l Aide à la Complémentaire Santé (ACS),

Plus en détail

NOS EXPERTISES AU SERVICE DES SALARIÉS ET DES ENTREPRISES. Juillet 2015. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé

NOS EXPERTISES AU SERVICE DES SALARIÉS ET DES ENTREPRISES. Juillet 2015. Entreprises de. la restauration rapide, votre formule santé NOS EXPERTISES AU SERVICE DES SALARIÉS ET DES ENTREPRISES Juillet 2015 Entreprises de la restauration rapide, votre formule santé Votre régime frais de santé Entreprise, salariés : une solution Gagnant

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

À DESTINATION DES PARENTS

À DESTINATION DES PARENTS À DESTINATION DES PARENTS Édito Depuis trente ans, le Conseil général a fait de la santé bucco-dentaire une de ses priorités en matière de santé publique. Le programme départemental de prévention bucco-dentaire

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle

document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle m u t u e l l e g é n é r a l e d e l é c o n o m i e, d e s f i n a n c e s e t d e l i n d u s t r i e document non contractuel - Juin 2014 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu & Mutuelle 2014 Livret

Plus en détail

Découvrez les garanties

Découvrez les garanties Découvrez les garanties la mutuelle santé et la couverture prévoyance qui s adaptent à vos besoins Découvrez vos garanties MGENERATION Initiale santé prévoyance Pack se soigner autrement action sociale

Plus en détail

Votre complémentaire santé collective avec MUTEX

Votre complémentaire santé collective avec MUTEX Convention Collective Nationale des Établissements d Enseignement Privés sous contrat S Votre complémentaire santé collective avec MUTEX AN TÉ ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT PRIVÉS VOTRE COMPLÉMENTAIRE

Plus en détail

Prévenir... les caries dentaires

Prévenir... les caries dentaires Prévenir... les caries dentaires 7 Comment prévenir les Prendre de bonnes habitudes le plus tôt possible 1. Préférer l eau aux boissons sucrées. 2. Eviter les grignotages au cours de la journée. 3. A chacun

Plus en détail

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés.

En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000 anciens salariés. Contact Octobre 2013- N 17 Lettre d information du Régime de Prévoyance de l Industrie Pharmaceutique En 2013, le régime de prévoyance de l industrie pharmaceutique compte plus de 80.000 salariés et 14.000

Plus en détail

SPVIE SANTE Vitalité Brochure

SPVIE SANTE Vitalité Brochure SPVIE SANTE Vitalité Brochure Valable à compter du 1 er janvier 2015 LES AVANTAGES de la gamme SPVIE SANTE Vitalité 1 Un produit ATTRACTIF. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate

Plus en détail

le guide pratique santé

le guide pratique santé le guide pratique santé introduction En quelques points AG2R-MACIF Prévoyance est une institution de prévoyance issue du partenariat en assurances collectives santé et prévoyance entre le groupe MACIF

Plus en détail

Chorum santé Peps Eco Active Formules renforcées

Chorum santé Peps Eco Active Formules renforcées Chorum santé Peps Eco Active s renforcées Préservez votre santé & maîtrisez votre budget Comment construire votre complémentaire santé? Vous choisissez votre formule Peps Eco Active 6 7 8 9 Un socle commun

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé

Parce que tout repose sur vous Reposez-vous sur nous pour votre couverture Prévoyance et Santé! Conjugo TNS : offre Prévoyance/Santé www.alico.fr Document à caractère non contractuel Votre courtier Alico, l expert en assurance emprunteur et en prévoyance Alico est un acteur international de premier plan en assurances de personnes depuis

Plus en détail

Comment payer votre mutuelle moins cher. Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé

Comment payer votre mutuelle moins cher. Guide pratique. Aide à la Complémentaire Santé Comment payer votre mutuelle moins cher Guide pratique Aide à la Complémentaire Santé Les avantages de l Aide à la Complémentaire Santé Vous pouvez obtenir une aide au financement de votre mutuelle. Avec

Plus en détail

ASS FRANCAISE DES DIABETIQUE DE BOURGOGNE. Catégorie de personnel : Membres Adhésion à caractère facultatif Proposition n T900848-1 31/10/2015

ASS FRANCAISE DES DIABETIQUE DE BOURGOGNE. Catégorie de personnel : Membres Adhésion à caractère facultatif Proposition n T900848-1 31/10/2015 ASS FRANCAISE DES DIABETIQUE DE BOURGOGNE Catégorie de personnel : Membres Adhésion à caractère facultatif Proposition n T900848-1 31/10/2015 Votre conseillère : BENSSANI SAADIA Tel : 03 80 40 24 20 06

Plus en détail

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013

PENSIONNES MARINE MARCHANDE. Catégorie de personnel : Retraités 06/12/2013 PENSIONNES MARINE MARCHANDE Catégorie de personnel : Retraités Adhésion à caractère facultatif 06/12/2013 Votre conseiller : KARL THIERRY Tel : 0296016057 - Fax : 0296016099 E-mail : thierry.karl@harmonie-mutuelle.fr

Plus en détail

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?...

bpco La questiondu jo ur de plus en plus nombreux Existe-t-il un lien entre anxiété, dépression et BPCO? (9) Comment les poumons en fumée?... 4 N Le magazine de votre souffle Comment les poumons partent-ils (2,3) en fumée?... p3 bpco Prise en charge de quoi s agit-il exactement? (2)...... p 4 BPCO et poids : une relation étroite (4,5,6,7)...

Plus en détail

Car les idées reçues ont toujours la dent dure!

Car les idées reçues ont toujours la dent dure! DOSSIER DE PRESSE En partenariat avec l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), MGC Prévention s engage dans une grande action de santé publique autour du bon apprentissage de l hygiène et

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GARANTIES ET DES TARIFS

PRÉSENTATION DES GARANTIES ET DES TARIFS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES CENTRES D'HÉBERGEMENT ET DE RÉADAPTATION SOCIALE ET DANS LES SERVICES D'ACCUEIL D'ORIENTATION ET D'INSERTION POUR ADULTE (CHRS) PRÉSENTATION DES GARANTIES ET DES TARIFS

Plus en détail

document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle

document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu Mutuelle m u t u e l l e g é n é r a l e d e l é c o n o m i e, d e s f i n a n c e s e t d e l i n d u s t r i e document non contractuel - mai 2013 - réalisation : mgefi vos démarches Sécu & Mutuelle 2013 Livret

Plus en détail

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse

M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Point d information 1 er décembre 2011 M T dents : 1 million d examens bucco-dentaires réalisés dans l année, une participation en hausse Depuis son lancement en 2007, la participation au programme de

Plus en détail

Multi Santé des prestations renforcées

Multi Santé des prestations renforcées M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Multi Santé des prestations renforcées 2016 Vos prestations Multi Santé intègre une participation

Plus en détail

Chorum santé Peps Eco Active Formules maîtrisées

Chorum santé Peps Eco Active Formules maîtrisées Chorum santé Peps Eco Active s maîtrisées La complémentaire santé adaptée au budget de votre structure Comment construire votre complémentaire santé? Etape 1. Vous choisissez votre formule 1 2 3 4 OU Vous

Plus en détail

Inutile de soigner les dents de lait car elles vont tomber

Inutile de soigner les dents de lait car elles vont tomber 2015 A l occasion de la Journée Mondiale de la Santé Bucco-Dentaire du 20 mars, et parce que la prévention reste le meilleur moyen pour préserver sa santé, l UFSBD s attaque à quelques idées reçues sur

Plus en détail

Plan Gérant Majoritaire GENERALI

Plan Gérant Majoritaire GENERALI Dossier fiche_fiscalité_vie particuliers professionnels entreprises Plan Gérant Majoritaire GENERALI Nom de l entreprise : Activité de l entreprise : Nombre de salariés : jusqu à 5 de 6 à 20 plus de 20

Plus en détail

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés salariés santé Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés Réseau AUTOVISION SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

GARANTIES. Étudiants NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Étudiants 5 raisons de choisir la Mutuelle du Médecin Une

Plus en détail

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure

PARTENAIRES SPVIE SANTE T.N.S. Brochure SPVIE SANTE T.N.S. Brochure Valable à compter du 1 er Janvier 2015 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ TNS 1. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans délai de carence..

Plus en détail

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés

Connaître. facultatif. le régime. de complémentaire. santé Pour les anciens salariés 1 Connaître le régime facultatif de complémentaire santé Pour les anciens salariés Préambule Le 12 août 2008, l Union des Caisses Nationales de Sécurité sociale et des organisations syndicales ont signé

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM

La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM La complémentaire santé des salariés de la CCN PACT ARIM Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN PACT ARIM L accord du 30 septembre 2014 instaure un régime frais de santé. dans

Plus en détail

EOVI MANAGER. des solutions au tempo de votre équipe. qui renouvelle la mutuelle

EOVI MANAGER. des solutions au tempo de votre équipe. qui renouvelle la mutuelle EOVI MANAGER des solutions au tempo de votre équipe SANTé Intégral la qui renouvelle la mutuelle GARANTIE SANTÉ : VOUS la CHOISISSEZ, VOS SALARIÉS la RENFORCENT 1 Vous choisissez la garantie collective

Plus en détail

La MGEFI et vous. Vivez pleinement votre retraite!

La MGEFI et vous. Vivez pleinement votre retraite! M u t u e l l e G é n é r a l e de l Éc o n o mie, des F i n a n ces e t de l I n d u s t rie La MGEFI et vous Vivez pleinement votre retraite! 2014 La retraite Ce qui change pour vous! Enfin vous voici

Plus en détail

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ

MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Vivez bien protégés avec la MMJ MUTUELLE DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE Vivez bien protégés avec la MMJ 1 CHOISIR VOTRE PROTECTION EN TOUTE LIBERTÉ POURQUOI ADHÉRER? La MMJ s engage à faire vivre des

Plus en détail

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE

MOI PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE MOI PRÉVENTION PRÉVOYANCE LA DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET s engage pour tous, sur les terrains de la santé, de la prévoyance mais aussi de la prévention innovante et de l action sociale.

Plus en détail

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ

GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ Spécial Salariés GUIDE 2015 DES SERVICES SANTÉ DOCUMENT À CONSERVER ASSURANCE SANTÉ COLLECTIVE DE LA BANQUE POSTALE VOTRE CARTE DE TIERS PAYANT : COMMENT L UTILISER? Présentez-la avec votre Carte Vitale

Plus en détail

Swiss santé Génération vitalité

Swiss santé Génération vitalité Assurance santé Swiss santé Génération vitalité Pour votre santé, ayez le réflexe prévention! Des formules adaptées à tous vos besoins de santé Spécialistes, hospitalisation, soins dentaires, lunettes

Plus en détail

J ai beau être son superpapa, je ne suis pas immortel.

J ai beau être son superpapa, je ne suis pas immortel. RASSURCAP SOLUTIONS J ai beau être son superpapa, je ne suis pas immortel. Assurance décès Capital à partir de 7500 mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite RASSURCAP SOLUTIONS Le pouvoir de

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE DE L AGRICULTURE PAR LE MINISTÈRE OFFRE RÉFÉRENCÉE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET et la MGEN s engagent pour tous les agents du ministère de l Agriculture

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

Mes Indispensables SMERAG

Mes Indispensables SMERAG Sécu étudiante & Mutuelle Mes Indispensables Année universitaire 2015-2016 La et moi 617 Je suis affilié(e) J ai choisi le Centre - 617 comme centre de Sécurité sociale étudiante. Ce choix est obligatoire

Plus en détail

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ;

MUTUELLE DE NATIXIS. l adhésion du salarié au régime est obligatoire, comme par le passé, celle de ses ayants-droit éventuels est facultative ; MUTUELLE DE NATIXIS Résumé des garanties du contrat obligatoire de complémentaire santé de la Mutuelle de Natixis «Régime unifié» des salariés mis en place le 1 er juillet 2010 Concerne les salariés de

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

Tout savoir sur l'assurance santé

Tout savoir sur l'assurance santé Tout savoir sur l'assurance santé Protéger votre santé avec Generali Il est important que vous ayez les moyens de rester en bonne santé. Or les frais de santé en France sont de plus en plus élevés. Disposer

Plus en détail

ACS. Les. Au cœur de ma santé D ATOUT CŒUR SANTÉ

ACS. Les. Au cœur de ma santé D ATOUT CŒUR SANTÉ Au cœur de ma santé Les D ATOUT CŒUR SANTÉ L, comment ça marche? L (Aide à la Complémentaire Santé) est une aide versée sous conditions de ressources pour financer tout ou partie de la cotisation annuelle

Plus en détail

CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CARCEPT ÉVOLUTION SANTÉ PRÉSERVEZ VOTRE CAPITAL SANTÉ MUTUELLE CARCEPT PREV COMPLÉMENTAIRE SANTÉ * Département 79 2 À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO Au fil du temps, les

Plus en détail

TARN ET DADOU. Catégorie de personnel : Anciens Salariés Adhésion à caractère facultatif Proposition n CF00414-1 23/06/2015

TARN ET DADOU. Catégorie de personnel : Anciens Salariés Adhésion à caractère facultatif Proposition n CF00414-1 23/06/2015 TARN ET DADOU Catégorie de personnel : Anciens Salariés Adhésion à caractère facultatif Proposition n CF00414-1 23/06/2015 Votre conseillère : DUPONT MARIE HELENE - E-mail : marie-helene.dupont@harmonie-mutuelle.fr

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

Comment bien comprendre ma complémentaire santé?

Comment bien comprendre ma complémentaire santé? Santé Comment bien comprendre ma complémentaire santé? Guide Pratique Salariés Le guide pratique de votre complémentaire santé Retrouvez toutes les informations que vous devez connaître afin de profiter

Plus en détail

Une offre globale pour préserver votre niveau de vie

Une offre globale pour préserver votre niveau de vie PROFESSIONNELS Plan Gérant Majoritaire Une offre globale pour préserver votre niveau de vie Nom de l entreprise : Activité de l entreprise : Nombre de salariés : jusqu à 5 de 6 à 20 plus de 20 Nom et prénom

Plus en détail

Tableau récapitulatif du régime facultatif de Frais Médicaux mis en place au 1 er juillet 2009

Tableau récapitulatif du régime facultatif de Frais Médicaux mis en place au 1 er juillet 2009 GUIDE DE GESTION ET NOTICE D INFORMATION DU PERSONNEL ANCIENS CADRES SUPERIEURS Le régime complémentaire Frais Médicaux Le dispositif de protection sociale complémentaire à effet du 1 er juillet 2009 LE

Plus en détail

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance

Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance Pourquoi un régime collectif? Frais de santé Prévoyance 10 Santé Ce régime, aussi nommé «complémentaire santé», permet le remboursement total ou partiel des frais de santé restant à la charge de l assuré

Plus en détail

VOTRE. protection santé

VOTRE. protection santé VOTRE protection santé CETIM À VOTRE SERVICE Pour vous protéger et vous assurer le meilleur confort de vie possible, le SNEPS propose une complémentaire santé aux salariés portés. Elle vous permet d être,

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

Voir conditions auprès de votre conseiller MNT.

Voir conditions auprès de votre conseiller MNT. Avec plus de 1,1 million de personnes protégées, la MNT est la 1 re mutuelle de la Fonction publique territoriale, en complémentaire santé comme en prévoyance. Présente partout en France métropolitaine

Plus en détail

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés

Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Questions- Réponses sur la généralisation de la complémentaire santé aux salariés Où en est- on de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises? D après une étude Audirep réalisée

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et

La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et La complémentaire santé des salariés de la Convention collective Nationale des Acteurs du LIen Social et FAmilial (ALISFA) : centres sociaux et socioculturels, associations d accueil de jeunes enfants,

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

Prémi Santé. assurer l essentiel

Prémi Santé. assurer l essentiel M U T U E L L E G É N É R A L E D E L É C O N O M I E, D E S F I N A N C E S E T D E L I N D U S T R I E Prémi Santé assurer l essentiel 2015 Vos prestations* Prémi Santé vous rembourse les actes les plus

Plus en détail

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL

MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG ELECTION 2014 DES DELEGUES A L ASSEMBLEE GENERALE 2014 PROTOCOLE ELECTORAL MUTIEG mutuelle soumise aux dispositions du Livre II du Code de la Mutualité Page 1 sur 8 Par une décision du 23 octobre

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES UNE GAMME TOUT EN NUANCES POUR VOUS ACCOMPAGNER

EOVI ENTREPRISES UNE GAMME TOUT EN NUANCES POUR VOUS ACCOMPAGNER EOVI ENTREPRISES UNE GAMME TOUT EN NUANCES POUR VOUS ACCOMPAGNER SANTé la qui renouvelle la mutuelle des formules SANTÉ ajustées À VOS attentes Eovi mutuelle réalise avec vous le diagnostic social de votre

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

Quelle transformation de l état dentaire et quels principaux actes réalisés? OBJECTIFS ET MÉTHODES

Quelle transformation de l état dentaire et quels principaux actes réalisés? OBJECTIFS ET MÉTHODES OBJECTIFS ET MÉTHODES L évaluation de l action a pour objectif de mesurer l efficacité de la campagne en termes de santé, l intérêt financier à engager une telle action, d appréhender le degré de compréhension

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP

La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP La complémentaire santé des salariés des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents de la FEHAP Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés L accord 2015-01 du 27/01/2015

Plus en détail

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION

SANTÉ PRÉVOYANCE PRÉVENTION COLLEGIO Vous êtes une entreprise de moins de 50 salariés? Quelque soit votre secteur d activité ou votre implantation géographique, la gamme COLLEGIO vous est destinée. Avec ses cinq niveaux de protection

Plus en détail

les garanties santé une solution globale pour vos salariés

les garanties santé une solution globale pour vos salariés les garanties santé formules ESSENTIELLES une solution globale pour vos salariés LES GARANTIES peps ECO ACTIVE - les essentielles DES SERVICES PERFORMANTS Une solution globale pour la santé de vos salariés

Plus en détail

ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR

ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ENTREPRISES DU COMMERCE DE GROS RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS SALARIÉS MÉRITENT LE MEILLEUR ÉVOLUTION DU CONTEXTE LÉGAL Conformément aux dispositions de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013,

Plus en détail

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale

Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Garantie Senior Régime général ou local Sécurité Sociale Remboursement total R.O. + Mutuelle Visites, consultations, actes, majorations des médecins généraliste et spécialistes 150% Analyses et examens

Plus en détail

REGIME COMPLEMENTAIRE D'ASSURANCE MALADIE

REGIME COMPLEMENTAIRE D'ASSURANCE MALADIE UNE VRAIE MUTUELLE UN CONTRAT CLAIR UN HAUT NIVEAU de PROTECTION JUIN 2013 REGLEMENT INTERIEUR REGIME COMPLEMENTAIRE D'ASSURANCE MALADIE N 75M035933 SIRET 784 394 413 00040 SIREN 784 394 413 - APE 6512Z

Plus en détail

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé

Complémentaire Santé. MCDef MELODY SANTE. Préservez votre capital santé 1 Complémentaire Santé MCDef MELODY SANTE Préservez votre capital santé 2 MCDEF MELODY SANTE À partir de 46,93 / mois* pour un assuré de 60 ans en formule ECO * département 79 Au fil du temps, les besoins

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE RÉFÉRENCÉE LA SEULE OFFRE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE RÉFÉRENCÉE LA SEULE OFFRE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE RSP PRÉVENTION SANTÉ PRÉVOYANCE LA SEULE OFFRE RÉFÉRENCÉE PAR LE MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE LA SANTÉ DURABLE DE GÉNÉRATION EN GÉNÉRATION! La MGET s engage pour tous les agents du ministère du Développement

Plus en détail