UNIVERSITE de Liège. Connaissance des Matériaux Métalliques. Laboratoire 1 : Métallographie. LTAS Aérospatiale & Mécanique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITE de Liège. Connaissance des Matériaux Métalliques. Laboratoire 1 : Métallographie. LTAS Aérospatiale & Mécanique"

Transcription

1 UNIVERSITE de Liège Métallurgie et Science des Matériaux LTAS Aérospatiale & Mécanique Connaissance des Matériaux Métalliques Laboratoire 1 : Métallographie Christine BRASSINE 04/

2 Métallographie? Définition : Observation de la microstructure et de la constitution des métaux et des alliages. Intérêt? caractérisation de la microstructure observation d échantillons Lier phénomènes micro- et macroscopiques Amélioration comportement des matériaux (limite élastique, fatigue, conduction électrique et thermique, magnétisme ) Labo 1 2

3 Programme du laboratoire Liens : Propriétés macroscopiques Structures microscopiques Fonctionnement et principe du microscope Préparation des échantillons métalliques Rappels : Diagrammes d équilibre Le(s) diagramme(s) Fer Carbone Formation de plusieurs aciers et fontes Calculs de proportions Les diagrammes d Aluminium, des laitons et bronzes Labo 1 3

4 Microstructure groupement d atomes = GRAINS taille et forme varient Cristal pas infini réseaux d orientations différentes dans chaque grain (quasi-isotropie ou texture) Imperfections dans réseaux lacunes impuretés (insertion, substitution) dislocations Plusieurs phases solides (solutions, combinaisons intermétalliques ) Labo 1 4

5 Macroscopique - Microscopique Propriétés physiques : Dilatabilité Diffusivité Propriétés électrique et thermique : Conductibilité Semi-conducteurs Propriétés magnétiques : Diamagnétisme Paramagnétisme Ferromagnétisme Propriétés mécaniques Module de Young Limite élastique Ductilité Dureté Fluage Fatigue Liaisons atomiques Réseaux cristallins Taille des grains Lacunes Dislocations Impuretés (en solution ou précipités) Domaines de Weiss Structure microscopique Labo 1 5

6 Macroscopique - Microscopique Etapes du processus de fabrication (évolution température, solidification, déformation, traitement thermique ) Influence sur la microstructure Influence sur les propriétés mécaniques Avoir forme et propriétés mécaniques voulues Contrôle du processus indispensable Contrôle de la microstructure à chaque étape! (étude échantillons) Labo 1 6

7 Microscope Échantillon Caractéristiques : Microscope optique Grossissement : 500x (1000x max) Facilité d utilisation Faible profondeur de champ Microscope à réflexion échantillons polis Labo 1 7

8 Préparation échantillons Propriétés : Fini de surface = Poli-miroir (lumière ne traverse pas échantillon travailler en réflexion) Faire ressortir les différentes phases Processus : Prélèvement découpe Enrobage Polissage Attaques chimiques ou électrolytiques Labo 1 8

9 Echantillons : prélèvement Prélèvement = opération délicate! Retirer échantillon d une pièce complète découpage L échantillon doit être représentatif de ce que l on recherche (lieu du prélèvement) Ne pas modifier les propriétés ou la microstructure NE PAS CHAUFFER! NE PAS DEFORMER! Labo 1 9

10 Echantillons : prélèvement Electro-Fil Laser électroérosion entre fil (Cu ou W) et pièce Tronçonnage Labo 1 10

11 Echantillons : enrobage A chaud (backélite) A froid (résine époxy) Labo 1 11 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

12 Echantillons : polissage Fini de surface : miroir Labo 1 12 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

13 Échantillons : attaques Traitement d attaque fait ressortir : l orientation des grains les joints de grains la nature des grains pour un alliage biphasé grâce à la sélection d un réactif d attaque Labo 1 13

14 Échantillons : attaques Attaque pour faire ressortir l orientation des grains Labo 1 14

15 Échantillons : attaques Attaque pour faire ressortir les joints de grains Labo 1 15 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

16 Echantillons : conservation Protection contre oxydation : Stockage dans milieu sec Couche de vernis Labo 1 16

17 Diagrammes d équilibre Principe : Deux éléments atomiques (systèmes binaires) T et [ ] données? Phase(s) stable(s) Construction : A partir des énergies libres (G) A partir des relevés de température Plusieurs points caractéristiques (eutectiques, péritectiques, etc.) Labo 1 17

18 Diagrammes d équilibre Courbes de composition SOLIDUS, LIQUIDUS SOLVUS (lacune de miscibilité) Ex. : Equilibre Cu-Ag Labo 1 18

19 Diagrammes d équilibre Interprétations des diagrammes d équilibre permet d accéder à 3 types de données : Les phases en présence La composition de ces phases (via les lignes de conjugaison) La quantité de chaque phase (via la règle des segments inverses)! Domaine monophasé ou biphasé Labo 1 19

20 Diagrammes d équilibre Phases en présence Règles générales Un domaine de phase : max. 2 phases en équilibre Système eutectique : 3 phases à l équilibre aux points situés sur l isotherme eutectique 2 domaines monophasés (α, β) séparés par 1 domaine biphasé (α + β) Labo 1 20

21 Diagrammes d équilibre : REGLE DES SEGMENTS INVERSES Deux bilans de matière a b X L X 0 X S 1. Physique : f s + f L = 1 2. Chimique : X 0 = X S. f S + X L. f L f X X 0 L = L X X S S = b a + b Labo 1 21

22 Diagrammes d équilibre : Exemple Labo 1 22 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

23 Diagrammes d équilibre : EUTECTIQUE Définition : Point caractérisé par la transformation Liquide α solide + L β solide + L L α + β ( α + β ) solide Ex. : Equilibre Pb-Sn Labo 1 23

24 Diagrammes d équilibre : Exemple Labo 1 24 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

25 Diagrammes d équilibre : PERITECTIQUE Définition : Point caractérisé par une des transformations suivantes : L +α β ou L + β α Liquide β solide + L α solide + L β solide α solide ( α + β ) solide Ex. : Equilibre Ag-Pt Labo 1 25

26 Diagrammes d équilibre : exemple Ex. : Equilibre Ag-Pt Labo 1 26 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

27 Diagrammes d équilibre : MONOTECTIQUE Définition : Point caractérisé par la transformation +α L 1 Liquide L 1 L 1 + L 2 L 1 L 2 + α L 2 +α Ex. : Equilibre Cu-Pb Labo 1 27

28 Diagrammes d équilibre : SYNTECTIQUE Définition : Point caractérisé par la transformation +α L 1 L 2 + L 1 L 2 +α L 2 + L 1 α α solide Labo 1 28

29 Diagrammes d équilibre : EUTECTOÏDE Définition : Point caractérisé par la transformation : β α + γ α solide + β solide β solide α solide + γ solide β solide + γ solide solide solide solide Ex. : Equilibre Fe-C Labo 1 29

30 Diagrammes d équilibre : PERITECTOÏDE Définition : Point caractérisé par la transformation α solide α solide + γ solide α solide + β solide β solide α solide + β solide γ solide γ solide ( γ + β ) solide Labo 1 30

31 Diagramme Fer Carbone Deux formes : Diagramme STABLE (avec graphite) : Fe C Diagramme METASTABLE (avec cémentite) : Fe Fe 3 C Caractéristiques : Points particuliers : Eutectique (métastable : 1147 C, 4.3% de C) Péritectique (métastable : 1493 C, 0.16% de C) Eutectoïde (métastable : 723 C, 0.8% de C) 4 phases solides possibles : δ (0 0.07% de C à 1493 C) γ (0 2.06% de C à 1147 C) α (0 0.02% de C à 723 C) Fe 3 C = cémentite (6.69% de C) Labo 1 31

32 Diagramme Fer Carbone Diagramme STABLE (-----) fonte malléable Diagramme METASTABLE ( ) acier et fonte blanche Diagrammes STABLEet METASTABLE fonte grises +rs zones limitées par : Limites solubilité Limites transformations Labo 1 32

33 Diagramme Fer Carbone Péritectique Eutectique Eutectoïde Labo 1 33 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

34 Diagramme Fer Carbone : LE FER PUR Transformations : 1536 C : solidification en Fe δ (réseau cubique centré) 1392 C : transformation allotropique : Fe δ Fe γ (cubique centré cubique faces centrées) 911 C : transformation allotropique : Fe γ Fe α (cubique faces centrées cubique centré) Remarque : γ = Austénite α = Ferrite Labo 1 34

35 Diagramme Fer Carbone : ACIER DOUX ACIER : % de C < 2.06% ACIER DOUX : % de C < 0.02% Propriétés microscopiques: 1 phase = Ferrite (avec insertion de carbone 10-5 au max à 20 C) Précipités secondaires = cémentite Propriétés mécaniques: Très ductile : Allongement ~40% Limite élastique faible ~ MN/m² Utilisation : Emboutissage G-P : transformation allotropique P-Q : limite de solubilité Labo 1 35

36 Diagramme Fer Carbone : ACIER DOUX 100x Echantillon 100 ferrite cémentite joints de grain 500x Labo 1 36

37 Diagramme Fer Carbone : ACIER PERLITIQUE OU EUTECTOÏDE ACIER EUTECTOÏDE : % de C = 0.8% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Perlite UNIQUEMENT = lamelles Ferrite (88.3%) Cémentite (11.7%) Précipité secondaire : Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : Fonction de la finesse Très résistant Utilisation : Câbles de précontrainte Courroies transporteuses Flexibles hydrauliques Labo 1 37

38 Diagramme Fer Carbone : ACIER PERLITIQUE OU EUTECTOÏDE ACIER EUTECTOÏDE : % de C = 0.8% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Perlite UNIQUEMENT = lamelles Ferrite (88.3%) Cémentite (11.7%) Précipité secondaire : Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : Fonction de la finesse Très résistant Utilisation : Câbles de précontrainte Courroies transporteuses Flexibles hydrauliques Labo 1 38

39 Diagramme Fer Carbone : ACIER PERLITIQUE OU EUTECTOÏDE Echantillon x 100x Labo 1 39

40 Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPOEUTECTOÏDE ACIER HYPOEUTECTOÏDE : 0.02 < % de C < 0.8% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Ferrite (proeutectoïde) + Austénite Ferrite (proeutectoïde) + Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Ferrite (avec insertion de carbone 10-5 au max à 20 C) Perlite = lamelles ferrite/cémentite Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : A CALCULER! Sont fonction de : Proportion Propriétés Perlite/Ferrite perlite Labo 1 40

41 Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPOEUTECTOÏDE perlite ACIER HYPOEUTECTOÏDE : 0.02 < % de C < 0.8% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Ferrite (proeutectoïde) + Austénite Ferrite (proeutectoïde) + Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Ferrite (avec insertion de carbone 10-5 au max à 20 C) Perlite = lamelles ferrite/cémentite Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : A CALCULER! Sont fonction de : Proportion Propriétés Perlite/Ferrite Labo 1 41

42 100x Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPOEUTECTOÏDE ferrite Echantillon 103 perlite 500x 1000x Perlite = Lamelles ferrite/cémentite Labo 1 42

43 Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPEREUTECTOÏDE ACIER HYPEREUTECTOÏDE : 0.8 < % de C < 2.06% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Cémentite (proeutect.) + Austénite Cémentite (proeutect.) + Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Cémentite (primaire ou proeutectoïde) Perlite (=eutectoïde) = lamelles ferrite/cémentite (88.3%) (11.7%) Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : Difficiles à évaluer! Cémentite propriétés inconnues Labo 1 43

44 Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPEREUTECTOÏDE ACIER HYPEREUTECTOÏDE : 0.8 < % de C < 2.06% Etapes caractéristiques : Liquide Austénite Cémentite (proeutect.) + Austénite Cémentite (proeutect.) + Perlite Propriétés microscopiques : Composition : Cémentite (primaire ou proeutectoïde) Perlite (=eutectoïde) = lamelles ferrite/cémentite (88.3%) (11.7%) Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques : Difficiles à évaluer! Cémentite propriétés inconnues Labo 1 44

45 100x Diagramme Fer Carbone : ACIER HYPEREUTECTOÏDE Echantillon 106 Cémentite primaire 500x Labo 1 45

46 ACIERS : Propriétés mécaniques Charge de rupture [MN/m²] Allongement [%] Résilience [J/cm²] Dureté [Brinell] Ferrite Cémentite Perlite très fine normale grossière Labo 1 46

47 Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE HYPOEUTECTIQUE FONTE : % de C > 2.06 FONTE BLANCHE HYPOEUTECTIQUE : 2.06 < % de C < 4.30% Diagramme métastable Etapes caractéristiques : Liquide Austénite primaire + liquide Austénite + Lédéburite Cémentite (proeutectoïde) + Perlite + Lédéburite transformée Propriétés microscopiques : Composition : Perlite (provenant de l austénite primaire) Lédéburite transformée = globules d austénite ( perlite) dans cémentite Labo 1 47

48 Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE HYPOEUTECTIQUE FONTE : % de C > 2.06 FONTE BLANCHE HYPOEUTECTIQUE : 2.06 < % de C < 4.30% Diagramme métastable Etapes caractéristiques : Liquide Austénite primaire + liquide Austénite + Lédéburite Cémentite (proeutectoïde) + Perlite + Lédéburite transformée Propriétés microscopiques : Composition : Perlite (provenant de l austénite primaire) Lédéburite transformée = globules d austénite ( perlite) dans cémentite Labo 1 48

49 100x Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE HYPOEUTECTIQUE Perlite (issue de l austénite proeutectoïde) Echantillon 300 Cémentite (issue de l austénite proeutectoïde) Cémentite (de la lédéburite) Perlite (issue de l austénite de la lédéburite) 500x Labo 1 49

50 Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE EUTECTIQUE FONTE BLANCHE EUTECTIQUE : % de C = 4.30% Diagramme métastable Etapes caractéristiques : Liquide Lédéburite Lédéburite transformée (austénite perlite) Propriétés microscopiques : Composition : Lédéburite transformée UNIQUEMENT! Base de cémentite (48.5%) Globules d austénite (transformée en perlite à 723 C) Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Propriétés mécaniques Très dure Très fragile Non ductile Labo 1 50

51 Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE HYPEREUTECTIQUE FONTE BLANCHE HYPEREUTECTIQUE : 4.30 < % de C < 6.69% Diagramme métastable Etapes caractéristiques : Liquide Cémentite primaire + liquide Lédéburite + cémentite Lédéburite transformée + cémentite Propriétés microscopiques : Composition : Cémentite (primaire) Lédéburite transformée = globules d austénite ( perlite) dans cémentite Précipité secondaire Cémentite (dans la ferrite) Labo 1 51

52 Diagramme Fer Carbone : FONTE BLANCHE HYPEREUTECTIQUE Cémentite (primaire) Lédéburite (perlite ds cémentite) Labo 1 52

53 Diagramme Fer Carbone : FONTE MALLEABLE Pourquoi? Fonte blanche fragile Comment? À partir de fonte blanche (traitement de malléabilisation) Transformation cémentite graphite + Fer Fe 3 C 3 Feγ + C 2 méthodes : Américaine (graphitisation) «à cœur noir» Diagramme STABLE Européenne (décarburation) «à cœur blanc» Trait. Thermochimique C + O CO Labo 1 53

54 Diagramme Fer Carbone : FONTE MALLEABLE Etapes caractéristiques : Méthode américaine Chauffer à 950 C perlite austénite cémentite graphite + aust. Refroidir lentement STABLE Attention à l eutectoïde Méthode européenne Chauffer + oxydant C > CO en surface Refroidir + rapidement partie métastable perlite Propriétés microscopiques : Méthode américaine Ferrite Amas de graphite Méthode européenne A cœur : Ferrite + Perlite En peau : Ferrite Labo 1 54

55 Diagramme Fer Carbone : FONTE MALLEABLE Echantillon x 100x 500x 500x Labo 1 55 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

56 Diagramme Fer Carbone : FONTE MALLEABLE (europ.) Coupe : Profondeur Labo 1 56 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

57 Diagramme Fer Carbone : FONTE GRISE Diagramme? STABLE pour solidification METASTABLE à état solide Comment? Agents graphitisant (Si, C, Al ) Refroidissement lent Etapes caractéristiques Solidification dans diagramme STABLE ( austénite, graphite, eutectique) Passage sur diagramme METASTABLE Fonte grise hypereutectoïde Fonte grise perlitique Fonte grise hypoeutectoïde Labo 1 57

58 Diagramme Fer Carbone : FONTE GRISE Propriétés microscopiques Composition Graphite (primaire, eutectique, secondaire) Perlite (Cémentite ou ferrite (proeutectoïde)) Alternative : Fonte grise NODULAIRE solidification complète en austénite, trop riche en carbone (abaissement de la température de l eutectique) apparition du graphite dans l austénite (à l état solide) et non plus dans le liquide nodules 3 possibilités Labo 1 58

59 Diagramme Fer Carbone : FONTE GRISE LAMELLAIRE Echantillon x 500x Labo 1 59 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

60 Diagramme Fer Carbone : FONTE GRISE NODULAIRE Echantillon x 500x Labo 1 60 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

61 FONTES : Propriétés mécaniques FONTES Charge de rupture [MN/m²] Allongement [%] Résilience [J/cm²] Dureté [Brinell] Malléables à cœur noir à cœur blanc Bonne (surf.) (à cœur) Grise lamellaire Médiocre nodulaire Bonne Labo 1 61

62 Diagrammes Aluminium : CUIVRE et SILICIUM Labo 1 62 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

63 Diagrammes Aluminium : SILICIUM 100x 500x Labo 1 63 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

64 Diagrammes Cuivre : ETAIN (bronze) et ZINC (laiton) Labo 1 64 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

65 Diagrammes Cuivre : 100x 500x ZINC (laiton) Labo 1 65 LTAS - Métallurgie et Science des Matériaux

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX PHYSIQUE DES MATÉRIAUX Laboratoire n 1 : Métallographie Diagrammes de phase Applications Henri-Michel Montrieux hmmontrieux@ulg.ac.be MENU Métallographie Diagrammes de phase Applications MÉTALLOGRAPHIE

Plus en détail

Etude du diagramme binaire :

Etude du diagramme binaire : Métallurgie Etude du diagramme binaire : - 1 - Quel est ce diagramme binaire, le diagramme Fer carbone ou le diagramme Fer cémentite? Diagramme Fer cémentite limité à 6.67 % de carbone. - 2 - Tracer la

Plus en détail

Techniques des matériaux

Techniques des matériaux HEH, Campus Technique Institut Supérieur Industriel de Mons Techniques des matériaux Synthèse Ce document a été rédigé en L A TEX. Le 6 mai 2014 Auteur : Corky Maigre *[*]* (FPMs 173) TB2CTM 2 ème Bachelier

Plus en détail

Diagramme D équilibre Binaire

Diagramme D équilibre Binaire Chapitre 4 : Diagramme D équilibre Binaire Objectifs spécifiques : -Connaitre les phases d une composition chimique de deux éléments en différentes températures. - maitriser la lecture d un diagramme d

Plus en détail

LES MATÉRIAUX. Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition

LES MATÉRIAUX. Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition LES MATÉRIAUX Les Aciers Les Fontes Les alliages d'aluminium Les alliages de Cuivre Symboles chimiques Influence des éléments d'addition Les Aciers Diagramme Fer-Carbone Désignation selon l'emploi Les

Plus en détail

CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE

CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE CHAPITRE 2 DIAGRAMME DES PHASES A L EQUILIBRE Contenu : Miscibilité totale Miscibilité partielle Plan du cours Objectif général Acquérir les notions de base associées à la formation des phases, de leurs

Plus en détail

Diagrammes de Phases

Diagrammes de Phases Diagrammes de Phases Société Francophone de Biomatériaux Dentaires P. MILLET Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 2 II Introduction et définitions... 4 III Construction

Plus en détail

Les mélanges: Diagrammes de phase

Les mélanges: Diagrammes de phase Les mélanges: Diagrammes de phase Chapitre 5 ession 7 7-1 Motivations Comprendre la ormation des structures des matériaux. Certaines propriétés des matériaux (dureté, résistances) sont onction de leur

Plus en détail

PREMIERE PARTIE METALLURGIE

PREMIERE PARTIE METALLURGIE PREMIERE PRTIE METLLURGIE 1. GÉNÉRLITÉS... 1 2. STRUCTURE CRISTLLINE DES MÉTUX ET LLIGES... 1 2.1 Métaux purs... 1 2.1.1 Structure cubique centrée... 1 2.1.2 Structure cubique faces centrées... 2 2.1.3

Plus en détail

Les mélanges : Diagrammes de phases

Les mélanges : Diagrammes de phases Les mélanges : Diagrammes de phases Chapitre 5 des Matériaux 1. Qu a-t-on vu jusqu à maintenant? 2. Les métaux purs sont généralement mous. C est pour cela que nous devons faire des alliages. 3. Peut-on

Plus en détail

Diagramme de phases binaire liquide-solide

Diagramme de phases binaire liquide-solide hivebench francoise PROTOCOL ENSCM_S5_INORG Diagramme de phases binaire liquide-solide https://www.hivebench.com/protocols/6885 Created by francoise (user #1271) the Tue 30 June 2015 1. Introduction Diagramme

Plus en détail

Les mélanges: Diagrammes de phase

Les mélanges: Diagrammes de phase Les mélanges: Diagrammes de phase Chapitre 5 des Matériaux (surtout p171-193) 8-1 Motivations Comprendre la ormation des microstructures des matériaux car les propriétés des matériaux (dureté, résistances)

Plus en détail

Traitements thermiques des aciers. I - Traitements volumiques

Traitements thermiques des aciers. I - Traitements volumiques I - Traitements volumiques 1 Trempe C est un traitement thermique de durcissement consistant à chauffer la pièce à une température supérieure à la ligne de transformation fer α fer γ (austénisation), puis

Plus en détail

et alliages - Défauts de fonderie

et alliages - Défauts de fonderie MISE EN FORME DES MATERIAUX METALLIQUES FONDERIE ET SIMULATION DU MOULAGE MASTER MAM - Les diagrammes d éd équilibre de phases - Les principaux alliages de fonderie - Lois de la solidification des métaux

Plus en détail

MÉLANGES BINAIRES LIQUIDE - SOLIDE

MÉLANGES BINAIRES LIQUIDE - SOLIDE MÉLANGES BNARES LQUDE - SOLDE DÉFNON Mélange constitué de deux composés A et B, pouvant chacun subir un changement d'état liquide = solide. MSCBLÉ OALE A L'ÉA SOLDE - MÉLANGE QUAS-DÉAL Supposons que fus

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ REMERCIEMENTS LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX CHAPITRE 1 INTRODUCTION 1 1.1 PROBLÉMATIQUE 2 1.

TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ REMERCIEMENTS LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX CHAPITRE 1 INTRODUCTION 1 1.1 PROBLÉMATIQUE 2 1. TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ REMERCIEMENTS TABLE DES MATIÈRES LISTE DES FIGURES LISTE DES TABLEAUX ii iv v ix xv CHAPITRE 1 INTRODUCTION 1 1.1 PROBLÉMATIQUE 2 1.2 OBJECTIF 5 CHAPITRE 2 REVUE BIBLIOGRAPHIQUE

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés)

Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés) UNIVERSITE DE BOURGOGNE Année : 2009-2010 U.F.R. Sciences et Techniques Date : 11 juin 2010 Licence de Chimie 3 ème année EPREUVE Physico-Chimie des Matériaux (UE5a) Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés)

Plus en détail

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux

Assemblage des métaux. Assemblage des métaux Assemblage des métaux La fonction principale d un assemblage est de transmettre correctement des efforts qui peuvent être très importants et qui sont le plus généralement statiques ou quasi-statiques (actions

Plus en détail

EFFET D UN LAMINAGE SUR LE COMPORTEMENT MECANIQUE D ACIER FAIBLEMENT ALLIE

EFFET D UN LAMINAGE SUR LE COMPORTEMENT MECANIQUE D ACIER FAIBLEMENT ALLIE Projet de Physique P6 STPI/P6/2014 18 EFFET D UN LAMINAGE SUR LE COMPORTEMENT MECANIQUE D ACIER FAIBLEMENT ALLIE Etudiants : Julien CARMONA Eva MAIRE Cyril ROUSSEL Laure FERCHAUD Antoine ROBIN Enseignant-responsable

Plus en détail

Sommaire. Remerciements... iii. Introduction... 1

Sommaire. Remerciements... iii. Introduction... 1 Sommaire Remerciements................................. iii Introduction..................................... 1 Chapitre 1 : Concepts et outils de base 1. Introduction..................................................

Plus en détail

Méthodes thermiques d analyse

Méthodes thermiques d analyse UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOK Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca Département de B.M.F. Méthodes thermiques d analyse Pr Khalil EL GUERMAÏ Méthodes Thermiques d Analyse 1)- Introduction 2)- Analyse

Plus en détail

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7

SCIENCES DES MATÉRIAUX 1/7 SCIENCES DES ATÉRIAUX / EENTO SCIENCES DES ATÉRIAUX SCIENCES DES ATÉRIAUX / Grandeur STRUCTURES CRISTALLOGRAPHIQUES ET PROPRIETES PHYSIQUES asse volumique r (g.cm - ) Température de fusion ( C) Coeficient

Plus en détail

PREMIERE APPROCHE DE LA TECHNIQUE DE MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE CAS DE L ESTAMPAGE INITIATION A PARTIR D UN EXEMPLE

PREMIERE APPROCHE DE LA TECHNIQUE DE MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE CAS DE L ESTAMPAGE INITIATION A PARTIR D UN EXEMPLE PREMIERE APPROCHE DE LA TECHNIQUE DE MISE EN FORME DES MATERIAUX PAR FORGEAGE CAS DE L ESTAMPAGE INITIATION A PARTIR D UN EXEMPLE BTS Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Lycée Marie Curie Boulevard

Plus en détail

GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX

GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX INSTALLATION DE COULÉE CONTINUE HORIZONTALE Système de refroidissement Filière en graphite Front de solidification La coulée continue est un

Plus en détail

Alliages binaires. 1 Définitions

Alliages binaires. 1 Définitions Un matériau composite est constitué de deux ou plusieurs matériaux différents et possède des propriétés mécaniques meilleures que celles de chacun de ses constituants. Alliant la légèreté à d excellentes

Plus en détail

Chapitre 4 Les alliages

Chapitre 4 Les alliages Chapitre 4 Les alliages Solutions Thermodynamique des solutions Propriétés des solutions Composés intermétalliques Thermodynamique Propriétés Quelques exemples type Application 1. Les alliages fer-carbone

Plus en détail

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010

ACIER. Dr. Adamah MESSAN. École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) 25/05/2010 ACIER Dr. Adamah MESSAN École Supérieure Polytechnique de Kaya (ESPK) Les aciers 1. Propriétés 2. Traitement des aciers 3. Produits et utilisations LES ACIERS 1. Propriétés 1.1 Propriétés physique *Massevolumique:

Plus en détail

F. TRAITEMENTS THERMIQUES ET TREMPABILITÉ DES ACIERS

F. TRAITEMENTS THERMIQUES ET TREMPABILITÉ DES ACIERS Traitements thermiques des aciers F-1 F. TRAITEMENTS THERMIQUES ET TREMPABILITÉ DES ACIERS 1. Introduction Par traitement thermique, on désigne toute opération faite à chaud et destinée à modifier la microstructure

Plus en détail

III Les diagrammes de phases ou d équilibre

III Les diagrammes de phases ou d équilibre III Les diagrammes de phases ou d équilibre définit la nature des phases présentes en fonction de la température et de la composition chimique C est un diagramme d équilibre ce qui suppose que les variations

Plus en détail

Exemples de Contrôles Métallurgiques sur pièces de série aprés Traitement Thermique

Exemples de Contrôles Métallurgiques sur pièces de série aprés Traitement Thermique Exemples de Contrôles Métallurgiques sur pièces de série aprés Traitement Thermique Patrick JACQUOT Laboratoire Central BODYCOTE Usine de Pusignan (69) 3ème Séminaire Bodycote Air Liquide, Lyon, 18-19

Plus en détail

Hightech by Gerster.

Hightech by Gerster. Hightech by Gerster. Hightech by Gerster: Le spécialiste. Les produits fabriqués en acier, fonte, aluminium ou métaux non ferreux, se comptent par milliers. Les exigences en matière de sécurité, de fiabilité,

Plus en détail

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211 1 ) Le benzène (B) et le diphényle (D) forment des solutions idéales à l état liquide, par contre les solides ne sont pas miscibles. a) Déterminer la température de fusion du mélange en fonction de la

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

1- La structure des métaux. 2- Diagrammes d'équilibre: Microstructure. 3- Diagrammes d'équilibre: Alliages fer-carbone

1- La structure des métaux. 2- Diagrammes d'équilibre: Microstructure. 3- Diagrammes d'équilibre: Alliages fer-carbone 1- La structure des métaux 2- Diagrammes d'équilibre: Microstructure 3- Diagrammes d'équilibre: Alliages fer-carbone 4- Transformations isothermes et anisothermes 5-Traitements thermiques, thermo-mécaniques

Plus en détail

Expliquer dans vos propres mots qu'est-ce que la miscibilité totale et la miscibilité partielle?

Expliquer dans vos propres mots qu'est-ce que la miscibilité totale et la miscibilité partielle? Exercices cours #8 Expliquer dans vos propres mots qu'est-ce que la miscibilité totale et la miscibilité partielle? Expliquer dans vos propres mots qu'est-ce que la germination homogène et la germination

Plus en détail

Ligne de lumière Synchrotron haute énergie Pour l'expérimentation in situ et en temps réel

Ligne de lumière Synchrotron haute énergie Pour l'expérimentation in situ et en temps réel Projet «HERMeS» Ligne de lumière Synchrotron haute énergie Pour l'expérimentation in situ et en temps réel en métallurgie Etudier les Matériaux en temps réel, dans des conditions réelles 1 faisceau très

Plus en détail

Points de transformation du fer

Points de transformation du fer Points de transformation du fer θ C Courbe d analyse thermique simple Liquide Solidification 1538 Liq Sol Fe δ (CC) Transf. isotherme 1394 Fe δ Fe γ Paramagnétique Fe γ (CFC) Transf. isotherme 912 Fe γ

Plus en détail

LES DIAGRAMMES DE PHASES BINAIRES

LES DIAGRAMMES DE PHASES BINAIRES UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOK Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca Département de B.M.F. LES DIAGRAMMES DE PHASES BINAIRES Pr Khalil EL GUERMAÏ PROGRAMME COURS 1- Rappel sur l Analyse l Thermique

Plus en détail

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION

OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION SKILLS LA CORROSION OBJECTIFS DU MODULE DE FORMATION Connaître le mécanisme de corrosion et ses facteurs Connaître les dispositifs de protection existants Comment adapter les protections et concevoir des

Plus en détail

Critères de sélection des matériaux

Critères de sélection des matériaux Critères de sélection des matériaux Quels outils pour faire le meilleur coix? Jean Colombani 04 7 44 85 70 jean.colombani@univ-lyon1.fr Laurent Joly 04 7 43 6 11 laurent.joly@univ-lyon1.fr Vittoria Piscedda

Plus en détail

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE

4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE 4. LES PROCEDES D'OBTENTION PAR DEFORMATION PLASTIQUE - laminage - forgeage libre - matriçage/estampage - emboutissage - extrusion filage - Tréfilage 4.1 Laminage longs). Laminoir. Barres de section constante,

Plus en détail

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie 4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie a) Classifications b) Microscope métallographique c) Microscope électronique à balayage d) Microscope électronique en transmission e) Diffraction des rayons

Plus en détail

Les différents types de fontes

Les différents types de fontes Nom : 1 / 9 Les matériaux ferreux Classification des métaux Métaux ferreux (magnétiques) - Base = fer + carbone + éléments d addition (nickel, chrome, ) : - Aciers: pourcentage de carbone inférieur à 1.7%

Plus en détail

! CONSEIL. Les abrasifs appliqués. Définition : Les grains abrasifs :

! CONSEIL. Les abrasifs appliqués. Définition : Les grains abrasifs : Les abrasifs appliqués Définition : Un abrasif désigne un corps dur et tranchant qui permet d enlever de la matière. Une action mécanique (manuelle ou avec une machine) est requise, contrairement aux agents

Plus en détail

LES MATERIAUX. Les propriétés du métaux

LES MATERIAUX. Les propriétés du métaux LES MATERIAUX. Les propriétés du métaux S4.2: MATERIAUX ET PRODUITS DE LA PROFESSION. C1.1: Décoder, analyser les consignes, les plans, les schémas et les documents techniques. Feuille 1/3 1 -) LA MALLEABILITE:

Plus en détail

PROPRIETES MECANIQUES DES MATERIAUX

PROPRIETES MECANIQUES DES MATERIAUX PROPRIETES MECANIQUES DES MATERIAUX Chapitre 1 : Généralités Chapitre 2 : Propriétés élastiques Chapitre 3 : Propriétés plastiques Chapitre 4 : Modification des propriétés Chapitre 5 : Instruments de caractérisation

Plus en détail

OBTENTION DES PIECES BRUTES

OBTENTION DES PIECES BRUTES A. Le moulage A.I.Moulage au sable OBTENTION DES PIECES BRUTES La pièce à obtenir le modèle en bois C) l empreinte supérieure en Sable D) l empreinte inférieure F) système de remplissage et d alimentation

Plus en détail

Innover en mécan mécan qu q e

Innover en mécan mécan qu q e Innover en mécanique 13/03/2014 Séminaire GT7 Commission Fatigue - SF2M Effet des contraintes résiduelles et des contraintes moyennes sur la tenue en fatigue d analyses Techniques des mesures des contraintes

Plus en détail

LA CORROSION SOUS CONTRAINTE (CSC) :

LA CORROSION SOUS CONTRAINTE (CSC) : 1 - Définition: COURS ENSITM LA CORROSION SOUS CONTRAINTE (CSC) : La corrosion sous contrainte résulte de l action conjuguée d une contrainte mécanique de tension et d un milieu corrosif généralement aqueux,

Plus en détail

CHAPITRES XXVI-XXVII : FONCTIONNEMENT, STRUCTURE ET COMPORTEMENT D UNE CULASSE DE MOTEUR DIESEL (TD)

CHAPITRES XXVI-XXVII : FONCTIONNEMENT, STRUCTURE ET COMPORTEMENT D UNE CULASSE DE MOTEUR DIESEL (TD) CHAPITRES XXVI-XXVII : FONCTIONNEMENT, STRUCTURE ET COMPORTEMENT D UNE CULASSE DE MOTEUR DIESEL (TD) A.-F. GOURGUES-LORENZON L étude de cas constituant ce chapitre s appuie sur la thèse de Bruno Barlas,

Plus en détail

Matériaux II travaux pratiques

Matériaux II travaux pratiques Matériaux II travaux pratiques Détermination des contraintes résiduelles dans un assemblage soudé GC4 printemps 2015 C. Dénéréaz, 02.2015 1 Partie théorique Définition Un état de contrainte existant dans

Plus en détail

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan

Évolution vers la RT 2012. Christian CARDONNEL Enerplan Évolution vers la RT 2012 Christian CARDONNEL Enerplan La feuille de route de la 300 Cep en kwh ep / m².an 225 210 150 130 75 0 RT 2005 Elec RT 2005 Gaz RT 2012 BBC RT 2020 BE 50 0 La feuille de route

Plus en détail

Anodisation (uniquement procédé GS)

Anodisation (uniquement procédé GS) Anodisation (uniquement procédé GS) Uniquement valeurs indicatives, aucune prétention d exhaustivité. Recommandation : anodisation d échantillon. 07/2013 Étape Plaques coulées Plaques laminées / forgées

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

SAID BENSAADA TRAITEMENTS THERMIQUES, CLASSIFICATION ET DESIGNATION DES ACIERS ET FONTES

SAID BENSAADA TRAITEMENTS THERMIQUES, CLASSIFICATION ET DESIGNATION DES ACIERS ET FONTES SAID BENSAADA TRAITEMENTS THERMIQUES, CLASSIFICATION ET DESIGNATION DES ACIERS ET FONTES 1 SOMMAIRE 1. TRAITEMENTS THERMIQUES DES ACIERS...4 1.1. Définitions et procédés des traitements thermiques.4 1.2.

Plus en détail

NOS PARTENAIRES RJ - INTERNATIONAL VOUS GARANTIT DES SOLUTIONS DE DÉCOUPE SUR-MESURE, ÉCONOMIQUES ET FLEXIBLES.

NOS PARTENAIRES RJ - INTERNATIONAL VOUS GARANTIT DES SOLUTIONS DE DÉCOUPE SUR-MESURE, ÉCONOMIQUES ET FLEXIBLES. PUISSANCE PRÉCISION TECHNICITÉ RJ - INTERNATIONAL VOUS GARANTIT DES SOLUTIONS DE DÉCOUPE SUR-MESURE, ÉCONOMIQUES ET FLEXIBLES. UNE SOLUTION À VOS MESURES Industrie automobile. La découpe jet d eau est

Plus en détail

LES ALLIAGES PRÉCIEUX ET SEMI-PRÉCIEUX

LES ALLIAGES PRÉCIEUX ET SEMI-PRÉCIEUX LES ALLIAGES PRÉCIEUX ET SEMI-PRÉCIEUX Introduction... 3 I. Caractéristiques structurales des alliages précieux... 4 1. Rappel... 4 2. Les alliages précieux... 4 2.1. Définition... 4 2.2. Rôles des métaux

Plus en détail

Programme de khôlles

Programme de khôlles Programme de khôlles Semaines 7 et 8 (du 3 au 16 novembre 2014) Les lentilles minces 1. Savoir qu une lentille épaisse est un système centré, formé de deux dioptres sphériques qui délimitent un milieu

Plus en détail

Pâtes de diamant et outils de polissage

Pâtes de diamant et outils de polissage Pâtes de diamant et outils de polissage 2 Page Produits 30 Avantages de la pâte diamantée Kemet 35 Brosses 36 Brosses mini 33 Disques 33 Disques en feutre 32 Feutre 31 Fluides lubrifiants, soluble à l

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

Dispositions valides au jour de l'impression

Dispositions valides au jour de l'impression GUIDE TECHNIQUE D ACCREDITATION EN ESSAIS DES MATERIAUX METALLIQUES Document LAB GTA 16 Révision 00 Juin 2007 Section LABORATOIRES SOMMAIRE AVANT PROPOS...4 AVANT PROPOS...4 1. OBJET DU DOCUMENT...5 2.

Plus en détail

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Les ciments, liants hydrauliques

Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires. Les ciments, liants hydrauliques Électif 10 Mise en forme industrielle des sols et matériaux granulaires Les ciments, liants hydrauliques Définition Norme NF P 15-301 de 1994 : «Le ciment est un liant hydraulique, c est-à-dire une matière

Plus en détail

LIVRET TECHNIQUE PROCEDE DE REFUSION PAR PHASE VAPEUR

LIVRET TECHNIQUE PROCEDE DE REFUSION PAR PHASE VAPEUR LIVRET TECHNIQUE PROCEDE DE REFUSION PAR PHASE VAPEUR Fours de refusion par Phase Vapeur www.pyrox.fr Procédé de refusion par phase vapeur: principes de fonctionnement 235 C 1. Les cartes sont déposées

Plus en détail

Meules CBN et diamant pour un usinage de précision

Meules CBN et diamant pour un usinage de précision 355 Meules CBN et diamant pour un usinage de précision 356 Caractéristiques techniques 359 Meules CBN/diamant, à liant vitrifié 365 Meules CBN/diamant, à liant galvanique Désignation des gammes de produits

Plus en détail

La technologie PIM. Exemples de pièces obtenues par le procédé PIM

La technologie PIM. Exemples de pièces obtenues par le procédé PIM La technologie PIM Le procédé PIM combine injection plastique et métallurgie des poudres. Il permet la mise en forme de pièce métallique et/ou céramique comme celle de pièce plastique. Exemples de pièces

Plus en détail

ENSGSI 1AI - Examen du Module GM1 Avril h Aucun document autorisé. Calculatrice Scientifique autorisée

ENSGSI 1AI - Examen du Module GM1 Avril h Aucun document autorisé. Calculatrice Scientifique autorisée ENSGSI 1AI - Examen du Module GM1 Avril 2008 2h Aucun document autorisé. Calculatrice Scientifique autorisée 1. Liaison chimique 1. On distingue 4 types de liaisons. Quels sont-ils? Donnez pour chacun

Plus en détail

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Notation : note globale = 50%TP + 50 % Projet MASC Projet MASC Durée estimée : 12h de travail/groupe (binôme ou trinôme) Objectif : présenter un exemple d'analyse

Plus en détail

Le CTIF et la recherche collective

Le CTIF et la recherche collective Le CTIF et la recherche collective Dans le cadre du contrat de performance qui le lie à la Profession de la fonderie, le CTIF (Centre Technique des Industries de la Fonderie) déploie chaque année des actions

Plus en détail

LES MATERIAUX ET REVETEMENTS

LES MATERIAUX ET REVETEMENTS www.acimhydro.fr LES MATERIAUX ET REVETEMENTS 1- GENERALITES La norme ISO 8044 définit la corrosion comme suit : La corrosion est une interaction physico-chimique entre un métal et son environnement entraînant

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Rôle de la préparation de surface

Rôle de la préparation de surface Rôle de la préparation de surface Le but de la préparation de surface de l acier est de la rendre compatible avec l opération d émaillage Elimination des résidus contaminants présents à la surface de la

Plus en détail

Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux

Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux Chapitre 14 Propriétés mécaniques Pour beaucoup de matériaux, les propriétés mécaniques déterminent leurs applications potentielles. Ce chapitre fournit une

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA MÉTHODE DES SOUS RÉSEAUX À L AMÉLIORATION DU CALCUL DES DIAGRAMMES DE PHASES

CONTRIBUTION DE LA MÉTHODE DES SOUS RÉSEAUX À L AMÉLIORATION DU CALCUL DES DIAGRAMMES DE PHASES RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche scientifique Université El-Hadj Lakhder - BATNA T H È S E Présentée au Département des Sciences

Plus en détail

Réparation de gros dégâts dus à l osmose

Réparation de gros dégâts dus à l osmose Réparation de gros dégâts dus à l osmose Mars 2008 DESCRIPTION Vous trouverez les règles de base relatives à la prévention et à la réparation de l osmose dans notre Guide d application des peintures HEMPEL

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

Table des matières. Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1

Table des matières. Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1 TABLE DES MATIÈRES xix Table des matières Mélanges et transformations : aspects thermodynamiques 1 1 Changements d état isobares de mélanges binaires 3 I Changements d état du corps pur...........................

Plus en détail

CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD)

CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD) CHAPITRES V-VI : DIAGRAMMES D EQUILIBRE (TD) A.-F. GOURGUES-LORENZON Ce chapitre contient une série d exercices d application des concepts qui ont été présentés dans le Chapitre III. Les objectifs de cette

Plus en détail

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES FONCTIONS D UN EMBALLAGE... 4 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LE

Plus en détail

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 C H A U D I È R E S A U S O L B A S S E T E M P É R A T U R E GT 330 - GT 430 - GT 530 CHAUDIÈRE FIOUL / GAZ EN FONTE DE 55 À 1450 KW DTG 230 - DTG 330 CHAUDIÈRE GAZ EN FONTE

Plus en détail

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES Technologie des matériaux TTT 1 Contenu 1 Définition 2 Classification 3 Propriétés 4 Matériaux 5 Fabrication Technologie des matériaux TTT 2 1 Céramiques courantes Briques Marbres

Plus en détail

Démarche d aide au choix des matériaux :

Démarche d aide au choix des matériaux : Démarche d aide au choix des matériaux : L entreprise «Mécachrome» utilise par expérience plusieurs types de matériaux convenant à la réalisation de pièces mécaniques. La sélection de chaque matériau peut

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux.

Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. FICHE THEMATIQUE LA CORROSION Qu est ce que la corrosion? : Le terme de corrosion est plus spécifiquement réservé à la dégradation des métaux. La corrosion peut avoir les conséquences suivantes: Dégradation

Plus en détail

Les propriétés des matériaux

Les propriétés des matériaux 1.Les matériaux 1 Acier C14 Identifier les propriétés physiques et chimiques des matériaux 2 Aluminium 3 Cuivre 4 PVC 5 Bois 2.Le classement : reclassez dans le tableau ci-dessous les 5 matériaux, en reportant

Plus en détail

Alliages. Solutions. Composés intermétalliques. Quelques exemples type. Thermodynamique des solutions Propriétés des solutions

Alliages. Solutions. Composés intermétalliques. Quelques exemples type. Thermodynamique des solutions Propriétés des solutions Alliages Solutions Thermodynamique des solutions Propriétés des solutions Composés intermétalliques Thermodynamique Propriétés Quelques exemples type Composés intermétalliques Réseaux cristallographiques

Plus en détail

Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF

Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF INFRA INGÉNIERIE Stratégie de maintenance des Ouvrages d Art SNCF P. VERNISSE 06 Décembre 2012 Sommaire CHAPITRE 1 Présentation du Patrimoine CHAPITRE 2 Matériaux - assemblages CHAPITRE 3 Les différentes

Plus en détail

THERMATEC PROCESS CONTROL 1 Place de la Fontaine 67700 Saint Jean Saverne Tel : (33) 03 88 71 29 81 / Fax : (33) 03 88 91 30 55 thermatec@wanadoo.

THERMATEC PROCESS CONTROL 1 Place de la Fontaine 67700 Saint Jean Saverne Tel : (33) 03 88 71 29 81 / Fax : (33) 03 88 91 30 55 thermatec@wanadoo. HMOCOUPL IODUCIO 2 conducteurs de matériau différent soudés ensemble à un bout et soumis un gradient de température génère à leurs extrémités une tension dépendante de la température et du choix des deux

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

Les matériaux : contraintes et propriétés mécaniques

Les matériaux : contraintes et propriétés mécaniques Les matériaux : contraintes et propriétés mécaniques Matière première, matériau et matériel Substance d origine naturelle qu il faut généralement transformer avant de l utiliser dans la fabrication d un

Plus en détail

Durcissement et renforcement des matériaux

Durcissement et renforcement des matériaux Durcissement et renforcement des matériaux Durcissement et renforcement des matériaux Ingénierie des matériaux première partie du cours : structure et propriétés des matériaux deuxième partie du cours

Plus en détail

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT

Utilisation des courbes Pvt THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT THERMODYNAMIQUE :CHANGEMENTS D ETAT page:1 Les changements d état que subissent les polymères lors de leur transformation sont régis par les lois de la thermodynamique Exemple : Action ou procédé thermodynamique

Plus en détail

C Si Mn Ni Cr Mo N P S 0.03 0.75 1 2 5 6 22 23 2,5 3,5 0,12 0,20 0.035 0,010

C Si Mn Ni Cr Mo N P S 0.03 0.75 1 2 5 6 22 23 2,5 3,5 0,12 0,20 0.035 0,010 Température ( C) Présentation Générale Acier inoxydable austéno ferritique (DUPLEX) à forte résistance à la corrosion et hautes performances mécaniques L présente une excellente résistance à la corrosion

Plus en détail

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1

Moulage. Objectifs. Connaître les différents procédés de moulage 1-1 Moulage Objectifs Connaître les différents procédés de moulage 1-1 1. Généralités sur la mise en forme 1-2 2. Définitions Le Moulage : reproduire un objet au moyen d un moule. Le mot moulage définit aussi

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

Transformations de phase Séance d'exercices 3 - Diagramme de phases binaires et ternaires (corrigé) 29.03.2006 - D. Favez, M. Felberbaum, F.

Transformations de phase Séance d'exercices 3 - Diagramme de phases binaires et ternaires (corrigé) 29.03.2006 - D. Favez, M. Felberbaum, F. Transformations de phase Séance d'exercices 3 - Diagramme de phases binaires et ternaires (corrigé) 29.03.2006 - D. Favez, M. Felberbaum, F. Kohler Exercice 1 Diagramme de phase Fe-C 1) En considérant

Plus en détail

Le REX Matériaux de Phénix et Superphenix Assemblages combustibles Expertises

Le REX Matériaux de Phénix et Superphenix Assemblages combustibles Expertises Atelier Les matériaux pour les RNR refroidis au sodium Le REX Matériaux de et Superphenix Assemblages combustibles Expertises Rapsodie Ph. Dubuisson, A. Bougault Superphenix Ph. Dubuisson - 1 Un réel Retour

Plus en détail

Structure de la matière condensée. Étude structurale d une batterie au LiFePO 4

Structure de la matière condensée. Étude structurale d une batterie au LiFePO 4 MASTER DE PHYSIQUE 2 e ANNÉE Janvier 2009 PARCOURS : PHYSIQUE DE LA MATIÈRE CONDENSÉE Structure de la matière condensée Durée 3 heures. Notes de cours autorisées. Introduction : Étude structurale d une

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail