PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR"

Transcription

1 PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION RÉGIONALE DE L'ALIMENTATION DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE PROVENCE- ALPES - CÔTE D AZUR SERVICE RÉGIONAL DE L ALIMENTATION Marseille, le 20 mai 2015 Synthèse des observations du public à la consultation organisée du 22 avril au 15 mai 2015 sur les projets d arrêtés préfectoraux relatifs à la lutte contre la flavecence dorée de la vigne et contre son agent vecteur dans les départements 13, 83 et 84. I Nombre de réponses reçues 14 messages au total ont été reçus, qui se répartissent de la façon suivante : 5 messages émanant d organisations professionnelles agricoles 1 message émanant d un syndicat agricole, 2 messages émanant de collectivités, 6 messages émanant de particuliers, essentiellement des vignerons. Il convient de noter que 2 de ces messages sont identiques et reprennent les questions posées par un syndicat agricole. II Synthèse des observations reçues La synthèse des observations est présentée ci-dessous. Page 1 sur 5

2 Nécessité de rendre obligatoire le traitement à l eau chaude des plants de vignes : Au regard de l importance la pépinière en PACA, la décision relative à l obligation de traiter à l eau chaude des bois et plants de vigne destinés à être plantés, n'a pas été prise au regard des bons résultats de la surveillance mise en œuvre en 2014 lors de la surveillance des vignes mères. Néanmoins, elle pourrait être prise pour les plantations 2016 en fonction des résultats de la surveillance exhaustive des vignes mères en 2015 et de leurs environnements, si de nouveaux foyers étaient mis en évidence. Un prestataire de service implanté dans la principale zone de production de bois et plants de la région est équipé depuis début 2015 d une installation agréée par FranceAgriMer permettant le traitement à l eau chaude des boutures ou des greffés-soudés. Surveillance exhaustive du vignoble : La surveillance exhaustive des vignes dans un rayon de 500 m autour de toutes les parcelles identifiées comme contaminées l année précédente est déjà imposée par l arrêté préfectoral, et réalisée sous contrôle de l OVS. La surveillance du reste du vignoble doit être organisée de façon collective pour être efficace et fiable, et plusieurs modalités de surveillance sont proposées en 2015 dans l arrêté préfectoral : prospection réalisée par la FREDON dans les secteurs les plus à risque ; prospection par des viticulteurs encadrés par des agents de la FREDON ; ou enfin prospection «encadrée de niveau 2», l encadrant étant dans ce cas un viticulteur ou un technicien local volontaire, identifié, formé, agréé par la FREDON et s engageant à respecter la «charte de l encadrant». Par ailleurs, l'arrêté ministériel de lutte du 19 décembre 2013 dispose que le périmètre de lutte obligatoire ne concerne que les communes contaminées et celles situées à proximité. La surveillance du vignoble relève en premier lieu des propriétaires des végétaux. Définition du nombre de traitements contre la cicadelle vectrice de la flavescence dorée, contrôle des traitements : risque pour les auxiliaires et Le nombre d interventions (de 0 à 3 traitements) est défini au cas par cas selon une analyse de risque prenant en compte notamment la présence et l ampleur des foyers sur la commune et dans ses environs immédiats, le niveau de surveillance du vignoble et les populations d'insectes vecteurs en Des contrôles de la réalisation des traitements insecticides sont réalisés par la DRAAF-SRAL auprès des viticulteurs, par sondage sur l ensemble des communes ou ciblés en fonction du niveau de risque. Page 2 sur 5

3 Les traitements insecticides ne sont pas sans effet sur les auxiliaires du vignoble. C est l une des raisons pour lesquelles la pression insecticide imposée dans le cadre de la lutte contre la flavescence dorée est graduée en fonction du niveau de risque, de façon dérogatoire (la lutte est basée, dans le cas général, sur 3 interventions réparties sur larves et adultes de cicadelles, et les aménagements de lutte, sous conditions, permettent de déroger à 1, 2 ou 3 traitements). Cet effet sur les auxiliaires est toutefois passager, et les études menées notamment sur acariens prédateurs montrent une reconstitution rapide des populations après les traitements. Le risque que la maladie fait courir au vignoble est sans commune mesure. Une installation de la maladie sur un secteur (comme c est le cas actuellement sur Orgon et Eygalières) imposerait une lutte à 3 traitements sur plusieurs années, pour contenir les foyers existants et limiter leur propagation. Par ailleurs, malgré l observation d une grande diversité et de populations importantes d auxiliaires sur des parcelles conduites sans insecticide, aucune maîtrise réelle des populations de cicadelles par les auxiliaires généralistes présents au vignoble n a jamais pu être montrée. Au contraire, les populations faibles se rencontrent essentiellement dans les secteurs où la pression insecticide est régulière (notamment secteurs régulièrement traités contre les vers de la grappe avec des produits neurotoxiques). Les essais d introduction dans nos vignobles d auxiliaires spécifiques de Scaphoideus titanus, collectés dans sa zone d origine aux Etats-Unis, se sont soldés par des échecs. Une plaquette d information «La gestion de la flavescence dorée en agriculture biologique», rédigée par SudVinBio et la Chambre d Agriculture de l Hérault avec l appui d un groupe de travail national, parue en mai 2014, fait le point des contraintes liées à la gestion de la maladie en viticulture biologique, de l insuffisance d efficacité contre l insecte vecteur des techniques ou produits alternatifs testés jusqu à présent, et des effets sur les auxiliaires. Le danger que représente la flavescence dorée pour le vignoble et son caractère fortement épidémique ne permettent pas pour l instant de compter sur la seule capacité de résilience des éco-systèmes pour limiter son impact. La viticulture régionale va devoir effectivement «vivre avec le phytoplasme», mais cela n est possible dans des conditions techniques et économiques acceptables qu avec un très faible taux de maladie au vignoble, ce qui impose, en l absence d autre solution pour le moment, d éliminer le vecteur par des traitements insecticides pour éviter la diffusion de la maladie sur de nouveaux secteurs et l extension des foyers existants. La prospection seule ne suffit pas. En effet la maladie incube sur les ceps pendant au minimum un an avant l expression de symptômes, et continue à s étendre à partir de ces foyers invisibles si le vecteur est présent. Obligation de traitement qui devrait être limitée aux parcelles où des ceps contaminés ont été trouvés. La lutte insecticide ne peut pas être limitée autour de ces cas avérés. L historique des suivis réalisés dans le nord du Vaucluse montre en effet la diffusion de l insecte vecteur et de la maladie bien au-delà de cette distance et des capacités connues de déplacement naturel de l insecte, jusqu à 5 km dans le cas de foyers de taille moyenne (cas des foyers de Vaison la Romaine Séguret), jusqu à 8 km pour les foyers les plus Page 3 sur 5

4 importants (cas des foyers de Mirabel aux Baronnies Puyméras Faucon). La maladie incube sur les ceps pendant au minimum un an avant l expression de symptômes, et continue à s étendre à partir de ces foyers invisibles si le vecteur est présent. C est la raison pour laquelle la lutte insecticide est nécessaire bien au-delà des 500 m autour des foyers identifiés, afin d anticiper sur la découverte de nouveaux cas. C est cette logique qui a provoqué l entrée en lutte à 1 traitement de la commune de Rians dès 2014, ce qui devrait permettre d éviter l extension de la maladie sur le secteur (les résultats de cette stratégie seront visibles en terme de symptômes sur les souches du secteur en ). La lutte insecticide contre le vecteur de la flavescence dorée est loin d être systématique, elle est ciblée en fonction du niveau de risque. La lutte est basée, dans le cas général, sur 3 interventions obligatoires réparties sur larves et adultes de cicadelles, et les aménagements de lutte, sous conditions, permettent de façon dérogatoire d éviter la réalisation de 1, 2 ou des 3 traitements. La situation de chaque commune ou partie de commune est examinée au cas par cas et révisée tous les ans en fonction des résultats de surveillance obtenus lors de la campagne. La voie principale de propagation de la maladie est incontestablement la cicadelle de la flavescence dorée, Scaphoideus titanus. Les cas de transmission par les plants sont anecdotiques (quelques cas avérés historiquement en Bourgogne). Pour ce qui concerne le massif d'uchaux : Rien n indique que les petits foyers découverts en 2013 et 2014 sur les communes de Piolenc et Sérignan du Comtat soient susceptibles de provenir de plants contaminés en pépinières. Il s agit de ceps isolés, sur des parcelles âgées. Il est beaucoup plus vraisemblable que la contamination de ces parcelles soit issus du déplacement de cicadelles infectées sur des souches atteintes dans le voisinage de ces communes. Les foyers découverts en 2013 et 2014 sur le secteur de Courthezon et dans le Gard, et l absence de prospection exhaustive du vignoble dans tout le centre Vaucluse ne permettent pas de garantir l absence de la maladie sur le secteur (au contraire, les prospections organisées de façon progressive font apparaître la présence de petits foyers dispersés). Les rayons de 5 km autour des foyers de Sérignan du Comtat et de Piolenc découverts en 2014 englobent la quasi totalité de la commune d Uchaux et le sud de Lagarde Paréol. L absence de transmission des données de piégeage de cicadelles adultes pour les communes de Lagarde Paréol et Uchaux, et les populations de vecteurs considérables détectées sur Mondragon, le faible taux de prospection sur ces communes, l absence de données sur l état sanitaire du vignoble des communes voisines de la Drôme et les contaminations très importantes découvertes dans le Gard en 2014 sur des prospections non exhaustives, ne permettent pas d envisager un aménagement de lutte à moins d un traitement sur le secteur du massif d Uchaux, traitement qui permettra de diminuer les populations de vecteurs dans l attente de prospections exhaustives. La remarque n a pas été prise en compte dans le projet d arrêté. Page 4 sur 5

5 Respect d'une zone non traitée, en particulier pour protéger les points d'eau. Au regard de l évaluation sanitaire du risque, les dispositions prévues par l arrêté ministériel du 12/09/2006 relative à la mise sur le marché et à l utilisation des produits visés à l article du L du CRPM ont été mise en œuvre. Remarque non prise en compte. Communication et sensibilisation des viticulteurs : Concernant la communication et la sensibilisation des viticulteurs : des actions de communication ont été mises en œuvre par la FREDON PACA et les organisations professionnelles depuis Plusieurs visites de terrain sur des parcelles fortement atteintes sont organisées tous les ans, l information en est largement diffusée. La lutte contre la flavescence dorée est régulièrement abordée lors de journées techniques ouvertes aux techniciens et/ou aux viticulteurs, auxquelles la DRAAF et la FREDON participent (journées techniques AREDVI, rencontres rhodaniennes ), et lors d interventions dans les lycées agricoles ; plusieurs paragraphes y sont consacrés dans le guide de protection du vignoble Rhône Méditerranée, mis à jour tous les ans, et une information régulière paraît sur le sujet dans le BSV et les bulletins techniques diffusés aux viticulteurs. Lors des journées techniques et des visites, le problème de la dispersion de larves de cicadelles potentiellement contaminées par le matériel est systématiquement abordé. Diffusion de l information relative à la consultation publique : Un message informant de cette consultation a été envoyé à l ensemble des structures professionnelles (syndicats agricoles, Chambres d Agricultures, organismes impliqués dans l agriculture biologique, fédérations de vignerons, ODG et syndicats viticoles, caves coopératives ) ainsi qu en direct à de nombreux vignerons qui ont donné leurs coordonnées lors de réunions relatives à la flavescence dorée pour recevoir les communiqués de la DRAAF de façon individuelle. L information a été également diffusée dans l Info Viti-oeno de la Chambre d Agriculture des Bouches du Rhône du 6 mai La chef du Service Régional de l Alimentation V. FAJARDI Page 5 sur 5

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Poitou-Charentes Bulletin de santé du végétal ÉDITION VITICULTURE CHARENTES Numéro 81 20 août 2013 Prochain bulletin en septembre FLAVESCENCE DORÉE : l'assainissement du vignoble charentais repose sur

Plus en détail

La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique

La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique La gestion de la Flavescence dorée en viticulture biologique Mai 2014 Document rédigé par Nicolas Constant Josquin Lernould dans le cadre de leur mission d animation du sous-groupe «Flavescence dorée»

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014 AG Technique Commission de Développement Viticole Activités 2014 Au service de la technique sur les exploitations; Anticiper les questions de demain, stimuler et participer à l innovation, Renforcer l

Plus en détail

La flavescence dorée (FD) est une maladie de la

La flavescence dorée (FD) est une maladie de la Phytoma N 663 avril 2013 Expérimentation 53 Flavescence dorée de la vigne, ce qu on a appris en Gironde Synthèse des travaux effectués dans le cadre de l aménagement local de la lutte durant six ans dans

Plus en détail

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL

BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL BULLETIN DE SANTE DU VEGETAL Viticulture - Édition Gaillac MIDI-PYRENEES n 14 16 juillet 2014 MILDIOU OÏDIUM BLACK ROT BOTRYTIS Les symptômes progressent. Des contaminations sont en incubation. Des orages

Plus en détail

N 45 du mois de mai 2013. Chers amis,

N 45 du mois de mai 2013. Chers amis, N 45 du mois de mai 2013 Chers amis, Suite à la conférence sur la flavescence dorée organisée par la GEST à Beaune le 2 mai dernier, la CAVB qui regroupe tous les viticulteurs de Bourgogne (bio comme conventionnel)

Plus en détail

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012

Fraise. Drosophila suzukii. N 15 10 août 2012 S O M M A I R E Fraise Drosophila suzukii Pucerons Duponchelia fovealis Acariens Thrips Punaises Aleurodes Tarsonèmes Noctuelles terricoles Oïdium Rhizopus Framboise Stades Culture hors-sol Culture sol

Plus en détail

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence

Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence Parc naturel régional du Luberon Opération «Jardiner au naturel» ARPE PACA 6 octobre 2014 Aix en Provence L engagement du Parc du Luberon dans cette opération Un constat : forte consommation de pesticides

Plus en détail

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble

Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Système d Information Géographique : application concrète à la protection raisonnée du vignoble Marc Raynal- Christian Debord - ITV France Aquitaine Résumé Depuis plus d un siècle, les maladies cryptogamiques

Plus en détail

L enjeu du temps de travail dans les systèmes viticoles du Val de Loire

L enjeu du temps de travail dans les systèmes viticoles du Val de Loire COLLECTION THEMA L enjeu du temps de travail dans les systèmes viticoles du Val de Loire CONTEXTE OBJET DE L ÉTUDE Avec près de 3 000 exploitations viticoles spécialisées, le vignoble du Val de Loire est

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

Surveillance Biologique du Territoire

Surveillance Biologique du Territoire Surveillance Biologique du Territoire Gaillac Bilan de campagne 2014 3 novembre 2014 Title:BSV.eps Title:ecophyto.eps Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 CreationDate:15/10/12

Plus en détail

Le Marché des Vins bio. 27 janvier 2015 Millésime Bio

Le Marché des Vins bio. 27 janvier 2015 Millésime Bio 7 e Rencontres professionnelles de la viticulture biologique Le Marché des Vins bio Elisabeth Mercier Agence BIO Panorama de la viticulture bio en France et dans le Monde 27 janvier 2015 Millésime Bio

Plus en détail

L usage agricole des pesticides

L usage agricole des pesticides L usage agricole des pesticides Jacques ROUZET Réunion GDSA 28/02/2015 Usage Agricole des Pesticides Utilisation des «Phytos» en agriculture du début des années 60 jusqu en 2015. Historique, principales

Plus en détail

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny

Programme Biodiversité. Champigny. Syndicat des Producteurs de Saumur-Champigny Programme Biodiversité Paysage en Saumur- Champigny 10 ans de Biodiversité 2004 : Problématiques viticole et scientifique autour de la gestion des bioagresseurs par la biodiversité et le paysage. Le projet

Plus en détail

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Asian longhorned beetle (ALB) Longicorne asiatique Photo LNPV DRAAF - SRAL ALSACE Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora

Plus en détail

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013

Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Réseau National des Chambres d Agriculture du Niger Fiche conseil pour la matière active : Diméthoate (insecticide) Famille : organophosphorés Version du 20 septembre 2013 Rédaction équipe technique RECA

Plus en détail

Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale

Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale Centre de Recherche et d Expérimentation sur le Vin Rosé : le fer de lance de la viticulture provençale Gilles MASSON, directeur A Vidauban, dans le département du Var, un pôle de compétences et de références

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Suaci Alpes du Nord Maison de l Agriculture et de la Forêt 40 rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél: 04 79 70 77 77 Réalisation d un recensement

Plus en détail

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles

Permet plus de souplesse au niveau du raisonnement de la lutte contre les organismes nuisibles Atelier Biocontrôle Matthieu BENOIT Chambre régionale d agriculture de Normandie - arboriculture Action pilotée par le ministère chargé de l'agriculture, avec l appui financier de l Office national de

Plus en détail

L application du produit sur la cible

L application du produit sur la cible Fiche IV - 3 La limitation des risques au cours de l application L application du produit sur la cible L -IVobjectif d une application est de positionner les produits phytosanitaires sur la cible : la

Plus en détail

L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE

L AGENCE DE L EAU RHONE MEDITERRANEE Mise en œuvre de la charte régionale «Vers une région sans pesticide, nos collectivités s engagent» Convention de partenariat Région/Agence de l Eau/Agence Régionale pour l Environnement et l Ecodéveloppement

Plus en détail

LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES?

LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES? LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES? Il existe plusieurs dispositifs publics et privés pour indemniser voire réduire l impact financier d un aléa climatique qui détruit en

Plus en détail

AOC «Crémant de Bourgogne»

AOC «Crémant de Bourgogne» Page 1/68 AOC «Crémant de Bourgogne» Vu le code rural et notamment les articles L.642-2, L.642-3, L.642-27 à L.642-30, R.642-39, R.642-46, R.642-54 à R.642-56 ; Vu la proposition de CERTIPAQ, représentée

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

Fleurs. bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés. Chrysanthème. Cyclamen. Fuchsia. Gerbera. Hortensia.

Fleurs. bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés. Chrysanthème. Cyclamen. Fuchsia. Gerbera. Hortensia. N 78-28 août 2014 Fleurs Plantes Fleurs coupées en pot comestibles importance En Bref : élevée bio-contrôle moyenne, variable faible Maladies Culture Ravageurs observés observées Auxiliaires observés Page

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants :

Au cours du séminaire de clôture seront présentés les livrables suivants : La gouvernance du projet de coopération est assurée par un Comité de Pilotage composé par - Le Président de la Chambre Régionale d Agriculture qui en assure la présidence - Deux représentants élus de chaque

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

Compte-rendu des 2 Rencontres nationales du Groupe de travail Rollier

Compte-rendu des 2 Rencontres nationales du Groupe de travail Rollier Compte-rendu des 2 Rencontres nationales du Groupe de travail Rollier Saint-Chaptes (30) 10 novembre 2007 En matinée une ballade, avec 8 participants, est proposée par le COGard dans la plaine de Saint-Chaptes,

Plus en détail

Fraise. Drosophila suzukii. N 12 13 juillet 2012

Fraise. Drosophila suzukii. N 12 13 juillet 2012 S O M M A I R E Fraise Drosophila suzukii Duponchelia fovealis Pucerons Acariens Thrips Aleurodes Tarsonèmes Punaises Noctuelles terricoles Oïdium Framboise Stade Culture hors-sol Culture sol N 12 13 juillet

Plus en détail

Orientations de la lutte sharka 2010

Orientations de la lutte sharka 2010 Orientations de la lutte sharka 2010 Axes de prospection : Surveillance exhaustive du verger de prunus (abricotier pêcher prunier) Engagement des producteurs Prospection dite forcée Réalisation de passages

Plus en détail

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015

Grandes cultures n 15 du 10 mars 2015 1 A retenir cette semaine - Très nette accélération des stades phénologiques. - 81% des cuvettes piègent des charançons de la tige du colza cette semaine. Le risque va s amplifier en fin de semaine avec

Plus en détail

Cap sur le Développement Durable. Année 2014

Cap sur le Développement Durable. Année 2014 Cap sur le Développement Durable Année 2014 1 17% de la production de l Appellation Bandol + petite production en AOC Côtes de Provence et vin de Pays du Var 187 Coopérateurs adhérents (récolte 2014) 16

Plus en détail

En Bref cette semaine

En Bref cette semaine N 5 30 avril 2015, page 1 En Bref cette semaine Choux Mouche du chou : Les pontes s intensifient sur le nord de la Bretagne Artichaut Pucerons verts : Baisse des populations Pucerons noirs : quelques rares

Plus en détail

Autorisation de plantation

Autorisation de plantation Autorisation de plantation Durée du dispositif Le régime d'autorisations de plantations de vigne s'applique du 1 er janvier 2016 au 31 décembre 2030. La Commission devant procéder à un réexamen à mi- parcours

Plus en détail

L Agence de l eau peut vous aider

L Agence de l eau peut vous aider A G E N C E D E L E A U R H Ô N E - M É D I T E R R A N É E E T C O R S E LUTTE CONTRE LA POLLUTION DIFFUSE ET PROTECTION DES RESSOURCES EN EAU 2007-2012 L Agence de l eau peut vous aider Collectivités,

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

www.millesime-bio.com Enquête exclusive

www.millesime-bio.com Enquête exclusive Dossier de presse Enquête exclusive Ipsos-Sudvinbio La viticulture biologique, en pleine progression, modifie le paysage du vignoble français. En deuxième position mondiale, derrière l Espagne, la France

Plus en détail

Traçabilité et sécurité des aliments

Traçabilité et sécurité des aliments Traçabilité et sécurité des aliments 1 Traçabilité 2 Sécurité des aliments BNIC / Stéphane CHARBEAU Traçabilité Vignoble Processus de production Traçabilité BNIC Objectifs La démarche de Viticulture Durable

Plus en détail

Restaurants, bars, snacks

Restaurants, bars, snacks 06 CHARTE ACCUEIL ALPES-MARITIMES À VÉLO POUR UN ENGAGEMENT DE QUALITÉ DE LA FILIÈRE VÉLO Restaurants, bars, snacks CHARTE ÉLABORÉE EN PARTENARIAT AVEC LES PARCS NATURELS : PARC NATUREL DU MERCANTOUR PARC

Plus en détail

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome

La drosophile à ailes tachetées État de situation. Christian Lacroix, agronome La drosophile à ailes tachetées État de situation Christian Lacroix, agronome Origines de l insecte Originaire d Asie Japon (1916), Chine et Corée (1936) Amérique Centrale Costa Rica (1997), Équateur (1998)

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES

PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES PROTECTION JURIDIQUE DES PAYSAGES VITICOLES Dorothée FRANJUS Comité National des Interprofessions des Vins à Appellation d Origine Contrôlée (C.N.I.V.) 12, Rue Sainte Anne 75001 PARIS Tèl : 01 53 29 92

Plus en détail

VDP LA CLASSIFICATION. Au plus près des origines, au plus haut dans la qualité

VDP LA CLASSIFICATION. Au plus près des origines, au plus haut dans la qualité VDP LA CLASSIFICATION Au plus près des origines, au plus haut dans la qualité LA CLASSIFICATION DU VDP Les vignes sont le pilier de la classification du VDP ainsi que la base même des vins de grande qualité.

Plus en détail

BANC D ESSAI COMPARATIF DE DIFFERENTS PULVERISATEURS DANS LE VIGNOBLE CHARENTAIS JUILLET 2011

BANC D ESSAI COMPARATIF DE DIFFERENTS PULVERISATEURS DANS LE VIGNOBLE CHARENTAIS JUILLET 2011 BANC D ESSAI COMPARATIF DE DIFFERENTS PULVERISATEURS DANS LE VIGNOBLE CHARENTAIS JUILLET 2011 A. Davy : IFV Pôle de Bordeaux Blanquefort - Tél : 05 56 35 58 80 alexandre.davy@vignevin.com L. Duquesne :

Plus en détail

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON

PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON PULVERISATION DE LEVURES A LA VIGNE : UN OUTIL DE LUTTE PREVENTIF CONTRE LE DEVELOPPEMENT D ASPERGILLUS CARBONARIUS J.M. SALMON INRA MONTPELLIER UMR n 1083 «Sciences pour l Oenologie» et INRA GRUISSAN

Plus en détail

Ce qu'il faut retenir

Ce qu'il faut retenir N 1 19 août 14 Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de Santé du Végétal d'aquitaine Viticulture sont les suivantes : Adar de Castillon

Plus en détail

ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES POUR LES SERVICES NUMÉRIQUES APPLIQUÉS À LA VITICULTURE.

ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES POUR LES SERVICES NUMÉRIQUES APPLIQUÉS À LA VITICULTURE. ETAT DE L ART ET PERSPECTIVES POUR LES SERVICES NUMÉRIQUES APPLIQUÉS À LA VITICULTURE. UMR ITAP Montpellier Christophe.guizard@irstea.fr www.irstea.fr PLAN Introduction Toujours + Les TICs L écosystème

Plus en détail

Intervenantes. Isabelle Faure (Rhône-Alpes Tourisme) Martine Bridier. www.rhonetourisme.com

Intervenantes. Isabelle Faure (Rhône-Alpes Tourisme) Martine Bridier. www.rhonetourisme.com Intervenantes Martine Bridier (Rhône-Alpes Tourisme) Tel. 04 26 73 31 76 martine.bridier@rhonealpes-tourisme.com Isabelle Faure (Rhône-Alpes Tourisme) Tel. 04 26 73 31 77 isabelle.faure@rhonealpes-tourisme.com

Plus en détail

La communication. Station Régionale ITV Midi-Pyrénées Rapport d Activité 2003-2004 107

La communication. Station Régionale ITV Midi-Pyrénées Rapport d Activité 2003-2004 107 La communication Station Régionale ITV Midi-Pyrénées Rapport d Activité 2003-2004 107 La communication à la Station Régionale ITV Midi-Pyrénées La communication est fondamentale à la Station Régionale

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon Etats-Unis Avignon, 16 octobre Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Etats-Unis : 1er marché lointain en Provence-Alpes-Côte d Azur 332 000 séjours 3 millions de nuitées 6 % des nuitées

Plus en détail

Palmarès du concours départemental des Vins du Jura

Palmarès du concours départemental des Vins du Jura CIVJ INFOS JUILLET 2014 Palmarès du concours départemental des Vins du Jura Caveau des Byards : Or : Arbois rouge 2012, Côtes du Jura blanc floral 2012. Argent : Arbois blanc floral 2011, Côtes du Jura

Plus en détail

infos Viniflhor vins & cidres n 160 février 2009 Pratiques culturales et œnologiques : Tableau de bord à fin janvier 2009

infos Viniflhor vins & cidres n 160 février 2009 Pratiques culturales et œnologiques : Tableau de bord à fin janvier 2009 Viniflhor infos n 160 février 2009 vins & cidres 12 rue Henri Rol-Tanguy - 93555 Montreuil-sous-Bois - Tél. : 01 73 30 33 00 - Fax : 01 73 30 35 90 - www.viniflhor.fr ISSN 1951-0349 Pratiques culturales

Plus en détail

«Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)»

«Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)» «Grouper les chantiers de plantation, une stratégie payante (?)» Vincent Colson Reboisement résineux: «yes, we plant!» Conférence organisée par la Société Royale Forestière de Belgique Marloie La Vieille

Plus en détail

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE Centre de Recherches de Bordeaux Unité Mixte de Recherches en Santé Végétale Equipe "Epidémiologie de la Pourriture grise" 71, avenue E. Bourleaux - B.P. 81 33883 VILLENAVE D'ORNON Cedex ETUDE D'ECOBIOS

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

Palmarès des caves coopératives de notre région au Concours Général Agricole 2011

Palmarès des caves coopératives de notre région au Concours Général Agricole 2011 AOC BANDOL ROUGE 2007 argent - CAVE DU MOULIN DE LA ROQUE 83740 LA CADIERE D'AZUR AOC ROUGE 2009 or - CAVE DES VIGNERONS DE 84190 AOC ROUGE or - CAVE DES VIGNERONS DE 84190 argent - CAVE DES VIGNERONS

Plus en détail

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA

Intitulé du projet : Mise en œuvre du Micro Crédit Personnel au sein des Associations HABITAT JEUNES PACA Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE

Plus en détail

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72 VITICULTURE 125 126 GROUPE VITICULTURE Le groupe comprend 75 entreprises dont 47 en société (63 %). La vigne représente 88 % des produits, le complément étant apporté par des grandes cultures ou d autres

Plus en détail

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles Les règles d utilisation des produits phytopharmaceutiques en Zones Non Agricoles DRAAF-SRAL 1/ Qu est-ce qu un produit phytopharmaceutique? Produit phytosanitaire = Produit phytopharmaceutique = pesticides

Plus en détail

CIRCUITS & DECOUVERTES A VELO

CIRCUITS & DECOUVERTES A VELO CIRCUITS & DECOUVERTES A VELO Pour ceux qui souhaitent découvrir tous les charmes de la Provence avec une vraie sensation de nature nous vous proposons une sélection de balades et de circuits établis par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 16 juillet 2013

DOSSIER DE PRESSE. 16 juillet 2013 16 juillet 2013 DOSSIER DE PRESSE A l horizon 2018, la sécurité énergétique du sud de la France sera renforcée. Une nouvelle liaison à très haute tension sera construite sous la Méditerranée : C est le

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 74 - JUIN 2015 PREFET DE l HERAULT Direction Départementale de la Cohésion Sociale de l Hérault Pôle Inclusion Sociale et Egalité des Chances Service Protection des Populations

Plus en détail

Région... ... ... ... ... Lieu-dit de la parcelle... ...

Région... ... ... ... ... Lieu-dit de la parcelle... ... Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique cette enquête reconnue d intérêt général et de qualité statistique est obligatoire. Visa n 2007 X 019 AG du Ministre de l Agriculture

Plus en détail

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE Service Conseil et Formation RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES INOVALYS PARTENAIRE DU FAFIH VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE SOMMAIRE CALENDRIER 3 FORMATION

Plus en détail

DECISION DU DIRECTEUR GENERAL

DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER Direction Animation des Filières Service Entreprises et Marchés 12 rue Henri Rol-Tanguy TSA 20002 93555 Montreuil s/ Bois cedex Dossier suivi par : Sylvie

Plus en détail

Le montant des aides versées

Le montant des aides versées 259 Agreste Primeur Numéro 259 - avril 2011 Le bilan de santé de la Pac Une redistribution des aides en faveur des élevages d herbivores En 2010, la réforme issue du bilan de santé de la Pac est mise en

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS 2012. Immobilier

APPEL A PROPOSITIONS 2012. Immobilier APPEL A PROPOSITIONS 2012 Immobilier Actions Collectives Branches Un plan dynamique pour devenir acteur de son évolution professionnelle avec AGEFOS PME THEME : Copropriété M03IMMO Nom de l organisme :

Plus en détail

Dossier technique Campagne citizenkid.com

Dossier technique Campagne citizenkid.com 1. Campagne citizenkid.com Maison du Tourisme, av. des Moulins, 34184 Montpellier Cedex 4 Tél. : +33 (0) 4 67 67 71 71 Citizenkid.com est le premier site communautaire dédié aux enfants et à la famille

Plus en détail

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Les contrôles et la certification du vin bio Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Présentation de la démarche de certification 2 Comment s appliquera la nouvelle règlementation? Les contrôles réalisés

Plus en détail

Le Biocontrôle: une nouvelle filière en plein essor, une opportunité pour l émergence de start-ups comme Agrauxine

Le Biocontrôle: une nouvelle filière en plein essor, une opportunité pour l émergence de start-ups comme Agrauxine Le Biocontrôle: une nouvelle filière en plein essor, une opportunité pour l émergence de start-ups comme Agrauxine Antoine COUTANT, Président Agrauxine Morlaix, le 29 Novembre 2013 Sommaire Le biocontrôle:

Plus en détail

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Pôle PME - Zones d activités Réunion d information Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Jeudi 12 mai 2011 En partenariat avec Avec le soutien DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENT

Plus en détail

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres,

En 2012, la récolte viticole française, estimée à 40,7 millions d hectolitres, Agreste Synthèses Viticulture Décembre 212 n 212/197 Décembre 212 Viticulture Synthèses n 212/197 En 212, les prix des vins sont tirés à la hausse par les marchés à l exportation En 212, la récolte viticole

Plus en détail

Gestion de la résistance Mildiou et oïdium de la vigne

Gestion de la résistance Mildiou et oïdium de la vigne ANNEXE Note nationale 2012 Gestion de la résistance Mildiou et oïdium de la vigne Cette note a été rédigée par un groupe de travail réunissant des représentants de la Direction Générale de l Alimentation

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

Votre argumentation devra valoriser le plus possible des arguments (les vôtres et ceux des autres groupes) qui font appel aux notions suivantes :

Votre argumentation devra valoriser le plus possible des arguments (les vôtres et ceux des autres groupes) qui font appel aux notions suivantes : X1 Vous êtes le conseil municipal et vous préparez la réunion. Les élections sont proches. Vous devez essayer de satisfaire vos électeurs. Un contrat a été signé avec la Compagnie libérale des Eaux par

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE

MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE MARCHE DE SERVICES : CAHIER DES CHARGES IMPLEMENTATION D UNE PLATEFORME DE VEILLE SOMMAIRE 1. > Objectifs du projet... 3 2. > Produits attendus... 5 2.1. Spécifications fonctionnelles... 5 2.1.1. > Fonctionnalités

Plus en détail

Viticulture: protection du vignoble contre les dégâts d oiseaux

Viticulture: protection du vignoble contre les dégâts d oiseaux Vitiswiss Brunnmattstrasse 21- Case postale 8211-3001 Berne Tél : 031 385 26 36 - Fax : 031 385 26 37 e-mail : info@vinatura.ch www.vinatura.ch Viticulture: protection du vignoble contre les dégâts d oiseaux

Plus en détail

La gestion raisonnée des paysages viticoles : Application au vignoble du val de Loire

La gestion raisonnée des paysages viticoles : Application au vignoble du val de Loire La gestion raisonnée des paysages viticoles : Application au vignoble du val de Loire Le Val de Loire apparaît comme une région historique par excellence reconnue dans le monde entier pour ses châteaux,

Plus en détail

Les Mutuelles du Soleil

Les Mutuelles du Soleil Les Mutuelles du Soleil Présentation La force d un groupe à vos côtés Histoire d un grand groupe 2004 : Création du groupe Les Mutuelles du Soleil, héritier de 75 ans d expérience Issues de plusieurs fusions

Plus en détail

CALCUL DES DEPENSES ENERGETIQUE D'UNE HABITATION

CALCUL DES DEPENSES ENERGETIQUE D'UNE HABITATION CALCUL DES DEPENSES ENERGETIQUE D'UNE HABITATION Description de votre habitation 1 «Endoume» C'est une maison qui se situe dans les bouches-du-rhône, à une altitude de 200m. Chauffage BILAN Performances

Plus en détail

Article paru sur l Application Smartphone de Circuits Culture

Article paru sur l Application Smartphone de Circuits Culture Article paru sur l Application Smartphone de Circuits Culture Publié le 16/09/2015 à 16:17 GIE AGRICULTURE CONSEIL ENVIRONNEMENT Expérimenter des stratégies alternatives Ces essais rentrent dans le projet

Plus en détail

Le SIG des vins. de Bordeaux

Le SIG des vins. de Bordeaux Le SIG des vins Conseil Interprofesionnel du Vin 1 cours du 30 Juillet 33075 BORDEAUX Cedex Yann Slostowski Chargé d Etudes SIG yann.slostowski@vins-bordeaux.fr Introduction Le Système d Information Géographique

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur 1 2 Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur le cavaillon car cavaillon propre et non travaillé

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

Plongez au cœur des climats de Vosne-Romanée

Plongez au cœur des climats de Vosne-Romanée Plongez au cœur des climats de Vosne-Romanée En 2013 Vosne-Romanée et ses viticulteurs ont lancé une action de communication sans précédent pour valoriser et relooker l image de l appellation. Plusieurs

Plus en détail

Maraîchage. Toutes cultures légumières. Pucerons. Acariens. N 27 13 septembre 2012. gggggggggg ggggg

Maraîchage. Toutes cultures légumières. Pucerons. Acariens. N 27 13 septembre 2012. gggggggggg ggggg N 27 13 septembre 2012 S O M M A I R E Maraîchage Toutes cultures légumières : pucerons, acariens, punaises, Héliothis, noctuelles terricoles. Poivrons sous abris : pyrale du maïs, oïdium. Aubergines sous

Plus en détail

4 axes d'interventions sauvegarder 27 hectares de l'arrachage valoriser 330 hectares à travers de nouvelles cultures

4 axes d'interventions sauvegarder 27 hectares de l'arrachage valoriser 330 hectares à travers de nouvelles cultures Le plan de préservation des Vignes Patrimoine mené par Perpignan Méditerranée entre 2008 et 2010 dans le cadre de ses compétences en matière économique aura permis de sauvegarder près de 360 hectares repartis

Plus en détail

Développement de réseaux de contacts et de maillage en France pour les secteurs viticole et vinicole québécois. Sébastien Brossard, agr 1.

Développement de réseaux de contacts et de maillage en France pour les secteurs viticole et vinicole québécois. Sébastien Brossard, agr 1. Développement de réseaux de contacts et de maillage en France pour les secteurs viticole et vinicole québécois. Sébastien Brossard, agr 1. Numéro du projet : 10-C-87 Durée : 11/2010 01/2011 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES

LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES LES CONTRATS D ETUDES PROSPECTIVES Le Conseil Régional, l Etat, les OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), les partenaires sociaux, avec le concours de l AGEFMA ont réalisé des CEP (Contrats

Plus en détail