Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER"

Transcription

1 Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

2 Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur temps Méthodes de détermination du coefficient de consolidation Consolidation secondaire (fluage) Exemples d application

3 l q Sables et graviers l >>H Argile C H A B z Sables et graviers - avant l application q: u A H sable = γ wz A uc argile = γ w z A + ub sable = γ w( z A + H ) 2 -à l application q: u A sable = γ H uc argile = γ w z A + + q 2 u w z A ( z H ) B sable = γ w A + u = q u = q Ecoulement Ecoulement Tassement

4 Si Argiles Al Tétraèdre de silice Atome d oxygène Octaèdre d aluminium ou de fer ( 3+ ) Ion OH -

5 Feuillets de kaolinite et de montmorillonite

6 Argile naturelle (MEB) Argile St Marcel (w=80%, W L = 60%, w P = 25%, St = 19)

7 Surface totale = surface interne + surface externe Montmorillonite Ca - Empilement de feuillet (Tessier, 1984) Surface externe Surface interne ~ 50 feuillets

8 long terme Phénomène de consolidation 50 kpa 1: état initial : u 0 = 50 kpa σ v = σ v0 5m 2m 3m Sable et gaviers Argile Sable et gaviers substratum incompressible Etat initial σ' V0 u kpa 2: au chargement : u 1 = 150 kpa 5m 5m σ σ v = σ v0 2m 3m Court terme σ' i u 0 + u i 125 kpa 3: après le chargement : u 2 < u 1 5m 5m σ σ v > σ v0 Tassement 1,9m 3m Consolidation σ' C u 0 + u C 50 kpa 4: à t = t : u 3 = u 0 = 50 kpa σ v = σ v0 + σ 5m 5m 1,8m 3m σ' f u 0 +0 σ

9 Consolidation 5m 150 kpa σ 5m Dissipation de la pression interstitielle 2m 3m Court terme σ' i u 0 + u i 125 kpa Transfert de charge progressif de l eau sur le squelette solide 5m 5m 1,9m 3m σ' C u 0 + u C σ Consolidation Tassement 5m 5m 50 kpa σ 1,8m 3m σ' f u 0 +0 long terme

10 Concept de contrainte effective σ ' = σ u Au chargement u = σ σ = 0 Pendant la consolidation u = u(t) σ = σ - u(t) En fin de consolidation u = 0 σ = σ

11 Essais de consolidation À l Oedomètre : N : effort vertical Eprouvette Comparateur Piston Anneau Pierres poreuses Embase

12 Au triaxial : Drain supérieur Pierre poreuse Echantillon σ 3 GDS Drain inférieur

13 Courbe de consolidation, Argile FoCa 7 0 Marcial (2003) dh/h (%) Temps (min)

14 Argile gonflante Kunigel VI 0 (Marcial et al. 2002) ε v (t) / ε vf (%) MPa 8.32 MPa 2.08 MPa MPa 0.52 MPa TIME (mn)

15 Effet de la consolidation sur l état d une argile INDICE DES VIDES SUSPENSION PATE SOLIDE PLASTIQUE SOLIDE RIGIDE CONTRAINTE

16 Microstructure d uneargileà trois teneurs en eau (MEB)

17 Courbe porosimétrique (Delage et Lefebvre 1986) intact Intruded volume/volume of grains 124 kpa 421 kpa 1452 kpa C p = 2.8 r = 0.18 µm entrance pore radius

18 Etat naturel intact (argile de St Marcel)

19 Compression oedométrique Intact σ c = 54 kpa 124 kpa 421 kpa 1452 kpa

20 Effet sur courbe porosimétrique intact Pores collapsed at 124 kpa Intruded volume/volume of grains 124 kpa 421 kpa 1452 kpa C p = 2.8 Pores collapsed at 421 kpa Pores collapsed at 1452 kpa µm nm entrance pore radius

21 Comprimé sous 124 kpa puis relâché

22 Comprimé sous 421 kpa puis relâché Smaller intact pores

23 Comprimé sous 421 kpa puis relâché

24 Comprimé sous 1452 kpa puis relâché

25 Effet des cations compensateurs Gasmi et al. 2000, CRAS

26 Sposito (1984) Marcial FoCa7 (Ca+2) 12 MX80 e 0.6 MX80 (Na/Ca) Indice des vides Kunigel VI Kunigel VI (Na) σ v (MPa) 2 0 FoCa Contrainte verticale (MPa)

27 Courbe de compression dans un plan semi-ligarithmique e e o σ' Vo e C S σ' P σ' V σ > ' ' P σ V 0 σ = ' ' P σ V 0 Sol surconsolidé Sol normalement consolidé lg σ' V C C lgσ' V

28 Equation de consolidation unidimensionnelle (Karl Terzaghi, 1923) Hypothèses: - le sol est toujours saturé; - l eau et les particules solides sont incompressibles; - la loi de Darcy est valable; - e = -a v σ v ; - les déformations restent petites pendant la consolidation.

29 On a ainsi : -Conservation de la masse d eau divv w + n t = v w z + n t = 0 -Conservation de la masse des particules solides divv s + ( 1 n) t = v s z n t = 0 -Loi de Darcy v w ev s = ki = kgradh = k ρ g w z ( u + ρ gz) w -Loi de comportent du sol de = a v dσ ' v

30 Après diverses transformations : ( ) t u z u a e k w v V γ = t u z u C V = ² ² ou C v : coefficient de consolidation

31 Degré de consolidation et facteur temps u = 4 σ π 1 1 sin 2m 1 (2m 1) πz 2H e (2m 1)² π ² C 4H ² v t q DRAIN A u B u (z,t) 2H t = 0 u = q E t t u u = 0 DRAIN D C

32 t = 0 u = q A E u (z,t) u B t t t u u = 0 D C Degré de consolidation (moyen) : U % = ABECD ABCD

33 Facteur temps : T V = f ( U %) T C V V = H ² t U = 4 T v π (T v <0,2827) U 2 8 π = 1 exp T 2 v π 4 (T v >0,2827)

34 Méthodes de détermination du coefficient de consolidation S 0 t t Temps t en mn Taylor : 0,848. H C V = t 90 ² H: variation de hauteur de l'éprouvette S C S 60 S 90 L 1,15L D 1 D 2

35 Méthode de Casagrande : C V = 0,197. H t 50 ² 0 S C 0,1 0, t 50 t 100 log t Temps t en mn Pourcentage de consolidation 50 S 50 Consolidation primaire Consolidation secondaire 100 S 100 H : tassement C 1 C 2

36 Consolidation secondaire t i σ o = σ 1 lg t C α1 e = C e lgt α σ o = σ 2 ε v = C α lgt σ o = σ 3 C α2 avec ( 1+ e ) C α C αe = 0 Rupture (t)

37 e σ' Vo Fluage 1 jour σ' P ans lgσ' V Isotach modèle

38 Exemples d application 1: déterminer l évolution du tassement h(t) : avh0 h = 1+ e 0 σ T v = T v = C H t v 2 f ( U ( t)) h ( t) = U( t) h

39 2: Déterminer le temps nécessaire pour atteindre un degré de consolidation voulu: T v = f ( U ( t )) t = T v H 2 C v

40 Consolidation avec drains verticaux Chu, Bo, Choa 2004, geotextiles and geomembranes 22,

41 Degré de consolidation U h 1 exp 8c t = h 2 µ D µ ln D h s = 2 d s + k k s ln d d w 3 + πz 4 ( l z) m k q h w Avec c h : coeff. de consolidation horizontal D : longueur de grainage d w : diamètre du drain d s : diamètre de la zone remaniée k h : coeff. de perméabilité du sol intact k s : coeff. de perméabilité du sol remanié l m : longueur maximal du drain

42 Consolidation sous vides Projet de construction du centre de stockage de déchets ménagers, Song et Kim 2004, Ocean Engineering 31,

43 Tassement due à la surcharge et aux vides Song et Kim, 2004

44 Déplacement latéral et variation de la pression interstitielle Song et Kim, 2004

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Chapitre III Déformations

Plus en détail

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Chapitre 4 : Résistance au cisaillement des sols - 1 - RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Dans la pratique la résolution dun problème de Mécanique des Sols consiste souvent à : - vérifier que la stabilité

Plus en détail

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation par Jean-Pierre MAGNAN Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Directeur technique au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, Paris Professeur de

Plus en détail

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 009-00 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique Remblais sur sols compressibles Étude d un remblai sur sols compressibles L aménagement d un terre-plein a

Plus en détail

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA Journées Techniques organisées avec l appui du Sétra et sous l égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA JF Serratrice

Plus en détail

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Valéry Ferber LCPC Sommaire Objectifs Tassements induits par l humidification des sols fins compactés Conception

Plus en détail

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Journée hommage au Professeur Jean Biarez «Du Grain à l Ouvrage» mercredi 12 mars 2008 Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Modèle de comportement

Plus en détail

MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure, normalisation

MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure, normalisation COMITÉ FRANÇAIS DE MÉCANIQUE DES SOLS Journée «HYDRAULIQUE» du 23-01-2002 MESURES DE FAIBLES PERMÉABILITÉS (in-situ et en laboratoire) liées aux projets de décharges: Principales techniques de mesure,

Plus en détail

Mes remerciements vont aussi à Mme Daniela Kamrat-Pietraszewska et M. Jurge Castro qui ont travaillés sur cette problématique avec moi.

Mes remerciements vont aussi à Mme Daniela Kamrat-Pietraszewska et M. Jurge Castro qui ont travaillés sur cette problématique avec moi. Influence d une colonne ballastée sur le comportement des sols argileux Romain Auvray : GC5 Tuteur INSA : Dr Cyrille Chazallon, professeur à l INSA, Institut Nationale des Sciences Appliquées, de Strasbourg

Plus en détail

Observation and modelling of earth structures submitted to drying and wetting precesses

Observation and modelling of earth structures submitted to drying and wetting precesses Observation and modelling of earth structures submitted to drying and wetting precesses Aouatif Bakkari To cite this version: Aouatif Bakkari. Observation and modelling of earth structures submitted to

Plus en détail

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT

RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT RÔLES DE LA MICROSTRUCTURE ET DE LA COMPOSITION MINERALOGIQUE DE SOLS ARGILEUX DU BASSIN DE PARIS SUR LEUR SENSIBILITE AU RETRAIT - GONFLEMENT ROLES OF MICROSTRUCTURE AND MINERALOGICAL COMPOSITION OF CLAY

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya

Escola Tècnica Superior d Enginyers de Camins, Canals i Ports de Barcelona Univesitat Politècnica de Catalunya 3. Identification du sol. 3.1. Généralités. On a procédé à faire une identification du sol en ce qui concerne ses propriétés, indices et son état initial. Ceci pour identifier, sur un profil de 5 m de

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Comportement des réparations structurales en béton :

Comportement des réparations structurales en béton : Comportement des réparations structurales en béton : Couplage des effets hydriques et mécaniques C.R.I.B. Comportement des réparations structurales en béton : Couplage des effets hydriques et mécaniques

Plus en détail

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS PPREIL ŒOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUE ES SOLS NON STURÉS INSTRUMENTE OEOMETER PPRTUS TO STUY UNSTURTE SOILS Bernardo IEO, Juan arlos ULLO, Julián TRISTNHO 1 Universidad de Los ndes, Bogotá.. olombie

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

AUCE1172 Mécanique des sols Correction des séances d'exercice. Damien Janssens

AUCE1172 Mécanique des sols Correction des séances d'exercice. Damien Janssens Correction des séances d'exercice Damien Janssens TABLE DES MATIÈRES 1 Analyse Volumétrique des sols 2 1.1 Exercice 1................................................. 2 1.2 Exercice 2.................................................

Plus en détail

Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux.

Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux. Risque associé au retrait gonflement des sols argileux et marneux. Expérimentation combinant essais mécaniques et approche microstructurale Myriam Duc, Aurélie Maloula, Lamis Makki Laboratoire Central

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

Utilisation de PUNR comme matériaux de substitution des matériaux naturels de drainage utilisés sur les installations de stockage de déchets

Utilisation de PUNR comme matériaux de substitution des matériaux naturels de drainage utilisés sur les installations de stockage de déchets Utilisation de PUNR comme matériaux de substitution des matériaux naturels de drainage utilisés sur les installations de stockage de déchets rnaud BUDK SIT France 132 rue des 3 Fontanot 92758 Nanterre

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Influence des cycles hydriques de la dessiccation et de l humidification sur le comportement hydromécanique des géomatériaux non saturés

Influence des cycles hydriques de la dessiccation et de l humidification sur le comportement hydromécanique des géomatériaux non saturés N d ordre 2013ISAL0028 Année 2013 Thèse Influence des cycles hydriques de la dessiccation et de l humidification sur le comportement hydromécanique des géomatériaux non saturés Présentée devant L institut

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées»

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Le point de vue du Contrôleur Technique Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Le contrôle

Plus en détail

CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN

CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN MECHANICAL CHARACTERIZATION OF A MIXTURE OF HOSTUN SANDS Gaëlle BAUDOUIN 1, Frédéric ROSQUOËT 2, Jean CANOU 3, Jean-Claude DUPLA 3, Luc THOREL

Plus en détail

COURS ET EXERCICES DE MECANIQUE DES SOLS

COURS ET EXERCICES DE MECANIQUE DES SOLS COURS ET EXERCICES DE MECANIQUE DES SOLS Khaled MEFTAH Maître assistant Première version : Septembre 2008 Cours Mecanique des sol 0 Khaled MEFTAH SOMMAIRE Chapitres Intitulés Pages 1 Les sols : Structure

Plus en détail

Utilisation des paramètres pressiométriques

Utilisation des paramètres pressiométriques Utilisation des paramètres pressiométriques Relation entre p l et E M Ménard donne pour les sols cohérents les correspondances suivantes E M /p l < 5 argiles remaniées ou triturées 5

Plus en détail

Mardi 18 juin 2013 Limoges

Mardi 18 juin 2013 Limoges Construire en terre : passé, présent futur! Pascal MAILLARD - Responsable Projets R&D Mardi 18 juin 2013 Limoges 1 Sommaire Historique et techniques de construction Construire en terre aujourd hui Caractérisation

Plus en détail

Étude d'un appareillage de compactage statique et de mesure de la perméabilité des sols fins argileux

Étude d'un appareillage de compactage statique et de mesure de la perméabilité des sols fins argileux Étude d'un appareillage de compactage statique et de mesure de la perméabilité des sols fins argileux Belkacem MOUSSAI Docteur Laboratoire de géotechnique Gérard DIDIER Docteur-Ingénieur Maître de conférences

Plus en détail

ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols

ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols ENS Cachan Année 2010-2011 Cours Traitement des sols Auteur : Philippe Reiffsteck Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Division Mécanique des Sols des Roches et de la Géologie de l Ingénieur 58,

Plus en détail

Les géosynthétiques sont de plus en plus

Les géosynthétiques sont de plus en plus Utilisation de géosynthétiques en équivalence de drainage de lixiviats dans les installations de stockage de déchets Jérémie Mandel a, Thierry Gisbert b et Odile Oberti c Ingénieries N spécial 2009 p.

Plus en détail

RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS

RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS Hossein Nowamooz To cite this version: Hossein Nowamooz. RETRAIT/GONFLEMENT DES SOLS ARGILEUX COMPACTES ET NATURELS. Engineering Sciences [physics].

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail

Transferts d eau et de gaz à travers une étanchéité composite en couverture d une installation de stockage de déchets

Transferts d eau et de gaz à travers une étanchéité composite en couverture d une installation de stockage de déchets Transferts d eau et de gaz à travers une étanchéité composite en couverture d une installation de stockage de déchets Etude in situ et en laboratoire Camille Barral*, ** Irini Djéran-Maigre* Patrick Pierson**

Plus en détail

Évolution des caractéristiques mécaniques et de la perméabilité de matériaux argileux sous l effet de sollicitations thermiques

Évolution des caractéristiques mécaniques et de la perméabilité de matériaux argileux sous l effet de sollicitations thermiques Évolution des caractéristiques mécaniques et de la perméabilité de matériaux argileux sous l effet de sollicitations thermiques Véronique Boucly-Norotte To cite this version: Véronique Boucly-Norotte.

Plus en détail

Changements de dimension

Changements de dimension Changements de dimension Le béton peut être soumis à des changements de dimension les causes principales pour ces changements sont: CHARGE MÉCANIQUE FLUAGE VARIATION D HUMIDITÉ SECHAGE VARIATION DE TEMPERATURE

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES

LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES THE SILTS FROM THE LOIRE RIVER: MODELLING OF CONSOLIDATION EFFECTS ON EXISTING INFRASTRUCTURE Sébastien

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES

REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES Rabah ARAB AFITEX 13 15 rue louis Blériot 8300 Champhol France Tél. : 00 33 (0) 37 18 01 54 Fax : 00 33 (0) 37 18 01 60 Email : rabah.arab@afitex.com

Plus en détail

Asservissement et exploitation des essais dans la pratique de la géotechnique

Asservissement et exploitation des essais dans la pratique de la géotechnique Asservissement et exploitation des essais dans la pratique de la géotechnique Philippe Reiffsteck - LCPC Séance Logiciels du CFMS - 22 mai 2003 1 Thèmes abordés dans la présentation 1. Évolution des matériels

Plus en détail

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol

Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol Granulométrie, humidité résiduel et ph d un sol ECHANTILLONNAGE ET ANALYSE Echantillonnage : Echantillonnage et préparation des échantillons de sol en vue de l analyse (Norme X 31-100 et Normes NF X 31-101

Plus en détail

Source: www.almohandiss.com

Source: www.almohandiss.com CHAPITRE I 1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS DU COURS DE GÉOTECHNIQUE... 2 2 DÉFINITION DES ROCHES ET DES SOLS... 5 3 FORMATION DES SOLS... 5 3.1 DÉSAGRÉGATION PHYSIQUE ET MÉCANIQUE DES ROCHES...6 3.2 ALTÉRATION

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

UTILISATION DE GÉOSYNTHÉTIQUES EN ÉQUIVALENCE DE DRAINAGE DE LIXIVIATS DANS LES INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DÉCHETS

UTILISATION DE GÉOSYNTHÉTIQUES EN ÉQUIVALENCE DE DRAINAGE DE LIXIVIATS DANS LES INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DÉCHETS UTILISATION DE GÉOSYNTHÉTIQUES EN ÉQUIVALENCE DE DRAINAGE DE LIXIVIATS DANS LES INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DÉCHETS USE OF GEOSYNTHETICS AS A SUBSTITUTE FOR LEACHATE DRAINAGE LAYERS IN LANDFILL CELLS

Plus en détail

ISDND Les Parrines. Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC)

ISDND Les Parrines. Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC) ISDND Les Parrines Bilan hydrique du site (modèle MOBYDEC) 1 Méthodologie Le modèle utilisé pour réaliser le bilan hydrique du site est MOBYDEC (Modèle Global de Bilan Hydrique de Décharge), développé

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Courbes de retrait et compressibilité des sols (Marais de Rochefort Charente- Maritime).

Courbes de retrait et compressibilité des sols (Marais de Rochefort Charente- Maritime). Courbes de retrait et compressibilité des sols (Marais de Rochefort Charente- Maritime). Dudoignon Patrick, Bernard Marjorie ESIP UMR 6532 du CNRS, marjorie.bernard@esip.univ-poitiers.fr, patrick.dudoignon@esip.univ-poitiers.fr

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux :

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux : Vérins sans tige Vérins sans tige Ø 16-80 mm Orifices: M7 - G 3/8 À double effet Avec magnétique Guidage intégré Basic 1 Pression de service mini/maxi 2 bar / 8 bar Températures ambiantes min. / max. -10

Plus en détail

Propriétés effectives d un joint à base de vermiculite : apport des méthodes d homogénéisation.

Propriétés effectives d un joint à base de vermiculite : apport des méthodes d homogénéisation. ème Congrès Français de Mécanique Besançon, 9 août au septembre Propriétés effectives d un joint à base de vermiculite : apport des méthodes d homogénéisation. Résumé : M. Lagache, S. Belhouideg. Laboratoire

Plus en détail

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes

Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Compatibilité de mortiers de réparation avec le patrimoine en ciment naturel de la région Rhône-Alpes Myriam Bouichou - Elisabeth Marie-Victoire Les ciments naturels dans le patrimoine européen: histoire,

Plus en détail

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Importance de l'eau dans

Plus en détail

Amélioration de sol. Building worldwide on our strength. MebraDrain BeauDrain AuGeo

Amélioration de sol. Building worldwide on our strength. MebraDrain BeauDrain AuGeo A m s t e r d a m S i n g a p o r e B r a t i s l a v a S t o c k h o l m Amélioration de sol MebraDrain BeauDrain AuGeo Building worldwide on our strength MebraDrain BeauDrain AuGeo MebraDrain Amélioration

Plus en détail

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Francis Barré Géodynamique & Structure Ferraillage minimum des pièces épaisses (Chap 6) Hydratation à jeune âge Séchage du béton

Plus en détail

Projet NOREV. Michel Gaubil Saint Gobain CREE Nantes le 15 octobre 2013

Projet NOREV. Michel Gaubil Saint Gobain CREE Nantes le 15 octobre 2013 Projet NOREV Michel Gaubil Saint Gobain CREE Nantes le 15 octobre 2013 NOUVEAUX RÉFRACTAIRES VERRIERS ANR -06-MAPR-0014-01 Michel Gaubil Les partenaires du projet MistrasGroup NOREV : les objectifs scientifiques

Plus en détail

Conductivité thermique apparente d un milieu granulaire en fonction des contraintes mécaniques

Conductivité thermique apparente d un milieu granulaire en fonction des contraintes mécaniques Conductivité thermique apparente d un milieu granulaire en fonction des contraintes mécaniques Mohamed filali*, Bruno Ladevie**, Fudym** Alain De Ryck**, Olivier * IUT Cherbourg-Manche, Antenne de Saint-Lô

Plus en détail

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX PREVENTION DU RISQUE D EFFONDREMENT: STABILISATION D UNE PLATE- FORME ROUTIERE CONSTRUITE SUR DES CARRIERES SOUTERRAINES A L AIDE DE GEOSYNTHETIQUES Alain HIRSCHAUER LREP Jean-

Plus en détail

Identification des sols argileux, limoneux et sableux du plateau deltaïque du Var à partir de sondages au

Identification des sols argileux, limoneux et sableux du plateau deltaïque du Var à partir de sondages au Identification des sols argileux, limoneux et sableux du plateau deltaïque du Var à partir de sondages au piézocône Jean François Serratrice To cite this version: Jean François Serratrice. Identification

Plus en détail

Drains et matériaux de drainage

Drains et matériaux de drainage CHAPITRE 11 Drains et matériaux de drainage 11.1 INTRODUCTION Les drains agricoles peuvent être fabriqués avec différent matériaux tels que la terre cuite, le ciment et plus récemment en matières thermoplastiques

Plus en détail

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical drainé. Ce document reprend la norme XP DTU

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique

Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Limites instrumentales dans l analyse des verres par sonde ionique Marc Chaussidon CRPG-CNRS, Nancy Laboratoire de sonde ionique (laboratoire national INSU-CNRS) (chocho@crpg.cnrs-nancy.fr) http://www.crpg.cnrs-nancy.fr/sonde/intro-sonde.html

Plus en détail

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION - GÉNÉRALITÉ Un pieu est un élément structural mince et profilé mis en place par fonçage ou battage et utilisé pour transmettre des charges en profondeur lorsque l utilisation de fondations

Plus en détail

Filtre à sable horizontal

Filtre à sable horizontal Pla02-1 - Date de rév. : 20/07/04 Filtre à sable horizontal Ce système est constitué, à partir de l alimentation, d une succession de matériaux filtrants de granulométrie décroissante. Les effluents prétraités

Plus en détail

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE SOFT SOIL REINFORCEMENT BY STIFF PILES UNDER FLOOR SLAB : CENTRIFUGE MODELLING Gaëlle BAUDOUIN 1, Gérard

Plus en détail

Valorisation des sédiments marins par solidification/stabilisation à base de ciment et additifs dans le domaine routier

Valorisation des sédiments marins par solidification/stabilisation à base de ciment et additifs dans le domaine routier Valorisation des sédiments marins par solidification/stabilisation à base de ciment et additifs dans le domaine routier Salim MEZAZIGH 1, Ernesto SILITONGA 2 Université de CAEN, Laboratoire "Morphodynamique

Plus en détail

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations

1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations LE RETR AIT-GON FLEMENT DES ARGI LES / 1 1 / Un phénomène naturel et un risque sérieux pour les habitations On qualifie de risque géologique tout incident catastrophique engendré suite à des phénomènes

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience CFMS, CFGI 18 janvier 2007 Catherine Jacquard Sommaire pathologie des constructions: Méthodologie d étude Etude statistique de la pathologie:études

Plus en détail

LES ESSAIS PORCHET. Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE

LES ESSAIS PORCHET. Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE LES ESSAIS PORCHET Christophe LACHERE Responsable d agence - FONDASOL INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 15 Novembre 2012 ESSAI PORCHET ESSAI DE PERMEABILITE A CHARGE CONSTANTE

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

Rock Mechanics Mécanique des roches

Rock Mechanics Mécanique des roches Mécanique des roches Course Lectures 2007 1 ère partie Rocheset massifs rocheux Professeur ZHAO Jian EPFL ENAC LMR 1 Informations sur le cours Enseignant: Prof ZHAO Jian, LMR Objectifs: (a) Comprendre

Plus en détail

Effet des granulats de caoutchouc sur les propriétés d un mortier de ciment

Effet des granulats de caoutchouc sur les propriétés d un mortier de ciment Effet des granulats de caoutchouc sur les propriétés d un mortier de ciment Amar Benazzouk, Omar Douzane, Thierry Langlet, Katiba Mezreb, Fayçal Labbani, Jean-Marc Roucoult Laboratoire des Technologies

Plus en détail

ÉCOULEMENT DE FLUIDE DANS UNE ROCHE

ÉCOULEMENT DE FLUIDE DANS UNE ROCHE A 2005 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

Etude des transferts de fluides dans un bioréacteur

Etude des transferts de fluides dans un bioréacteur Etude des transferts de fluides dans un bioréacteur Anne-Julie Tinet Bourse ministérielle Directeurs de thèse: J.-P. Gaudet L. Oxarango Généralités Schéma d'une ISDND 2 Généralités - Les mécanismes étudiés

Plus en détail

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie

4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie 4- Méthodes physiques d analyse en métallurgie a) Classifications b) Microscope métallographique c) Microscope électronique à balayage d) Microscope électronique en transmission e) Diffraction des rayons

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES Technologie des matériaux TTT 1 Contenu 1 Définition 2 Classification 3 Propriétés 4 Matériaux 5 Fabrication Technologie des matériaux TTT 2 1 Céramiques courantes Briques Marbres

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS

SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS INFORMATIONS TECHNIQUES T 1 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE1996 SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS 1 - INTRODUCTION Ces sols fins argileux cohérents sont caractérisés par

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ESSAIS N AC07-26009434/2 CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION

COMPTE-RENDU D ESSAIS N AC07-26009434/2 CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION DÉPARTEMENT ACOUSTIQUE ET ÉCLAIRAGE Laboratoire d essais acoustiques CONCERNANT LA RAIDEUR DYNAMIQUE D UNE SOUS-COUCHE AVANT & APRÈS DEUX ESSAIS DE FLUAGE EN COMPRESSION Ce compte-rendu d essais atteste

Plus en détail

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 But: permettre un mouvement relatif de la base par rapport au sol réduction du déplacement imposé du

Plus en détail

Calcul des fondations et murs de soutènement

Calcul des fondations et murs de soutènement Journées techniques organisées avec l'appui du Sétra et sous l'égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Calcul des fondations et murs de David CRIADO (DREAL PACA) www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS

Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS Traitement des sols sensibles au retrait gonflement par le PROCÉDÉ URETEK DEEP INJECTIONS BREVET EUROPÉEN N 0 851 064 Les injections de Résine de Polyuréthane Expansive (RPE) ne se limitent pas à la consolidation

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Section :... No :... Exercice 1 (6 points) EPFL, Physique Générale I SIE & SMX, 2010-2011 Examen 14.01.2011

Nom :... Prénom :... Section :... No :... Exercice 1 (6 points) EPFL, Physique Générale I SIE & SMX, 2010-2011 Examen 14.01.2011 EPFL, Physique Générale I SIE & SMX, 200-20 Examen 4.0.20 Nom :... Prénom :... Section :... No :... Les seuls objets autorisés sont: Le formulaire "résumé mécanique" disponible sur le moodle une feuille

Plus en détail

EPREUVE DE TIPE PARTIE D

EPREUVE DE TIPE PARTIE D EPREUVE DE TIPE PARTIE D Titre : La percolation 5 Temps de préparation : 2H15 Temps de présentation devant le jury : 10 minutes Entretien avec le jury : 10 minutes 10 GUIDE POUR LE CANDIDAT : Le dossier

Plus en détail

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 Contrôle Continu du 03/11/2010. Durée: 2h00mn Exercice 1 : On suppose que l atmosphère est un gaz réel en équilibre dans le champ de pesanteur. L équation d état de

Plus en détail

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE

METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE METROLOGIE THERMIQUE ADAPTEE AUX ISOLANTS ET SUPER-ISOLANTS LEGERS: APPLICATION A LA THERMO-POROSIMETRIE Alain DEGIOVANNI Yves JANNOT 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LES PRINCIPALES MÉTHODES DE MESURE DE

Plus en détail

Décanteur dynamique NEMEAU 450 et valorisation de matériaux fins

Décanteur dynamique NEMEAU 450 et valorisation de matériaux fins XII èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Cherbourg, 12-14 juin 2012 DOI:10.5150/jngcgc.2012.117-M Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Décanteur

Plus en détail

ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES

ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES COLLOQUE INTERNATIONAL «REDUCTION DU RISQUE SISMIQUE» CHLEF LES 1 et 11 OCTOBRE 212 ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES

Plus en détail

Module Pédologie générale et potentialité des sols. PG2 Les constituants minéraux

Module Pédologie générale et potentialité des sols. PG2 Les constituants minéraux Module Pédologie générale et potentialité des sols PG2 Les constituants minéraux Deux approches pour étudier les constituants minéraux des sols = 1 Taille des particules élémentaires Texture du sol 2 Nature

Plus en détail

Béton de granulats légers. Production et propriétés du béton frais. Partie 1 Production et les propriétés du béton frais

Béton de granulats légers. Production et propriétés du béton frais. Partie 1 Production et les propriétés du béton frais Béton de granulats légers Partie 1 Production et les propriétés du béton frais Partie 2 Caractéristiques des bétons allégés Production et propriétés du béton frais Sommaire 1 Introduction 2 Granulats légers

Plus en détail

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011

Chapitre II ; Le ciment Portland 2011 CHPITRE II LE CIMENT 2.1 Définitions a. Liant hydraulique : des poudres finement brayées qui avec le contact d eau font prise et durcissent sous des processus physico-chimiques complexes. b. Ciment : Le

Plus en détail