SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE"

Transcription

1 Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX H 2 5 Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DE LEVAGE I DÉFINITIONS RÉGLEMENTATION Définitions Réglementation...2 II MATÉRIELS DE LEVAGE... 3 III OPÉRATIONS DE LEVAGE Utilisation des grues Risques et précautions Recommandations...7 IV ACCESSOIRES ET COMPOSANTS DE LEVAGE Les élingues Les palonniers...13 V AUTRES MOYENS DE LEVAGE Les chariots élévateurs Catégories des grues auxiliaires Ponts roulants et palans...17 Ce document comporte 19 pages SE TRA Rév. 0 27/06/ ENSPM Formation Industrie IFP Training

2 1 H 2 5 I DÉFINITIONS RÉGLEMENTATION 1 DÉFINITIONS Un appareil de levage est un engin, un dispositif ou une installation dont la fonction essentielle consiste à soulever ou descendre une charge. L article R du C.T. introduit par le décret du 29 Juillet 1992 ne fournit pas de définition des termes appareils ou engins de levage. Ces termes entrent maintenant dans la catégorie équipements de travail classés et définis comme suit en ce qui concerne le levage. Une machine Ensemble de pièces ou d organes liés entre eux dont au moins un est mobile, en vue de déplacer des charges avec ou sans changement de niveau. Accessoires de levage Équipements non incorporés à une machine, placés entre la machine et la charge ou sur la charge, pour permettre la préhension de la charge, tels que : élingue, palonnier, pince autoserrante, aimant, ventouse, etc. Composants d accessoires de levage Non incorporés aux accessoires cidessus tels que crochets à œil, manilles, anneaux, etc. Chaînes, câbles et sangles à la longueur Non incorporés aux accessoires et composants cidessus. Moufle Fléchette sous flèche Flèche télescopique Équipement Mécanisme de levage Vérins de relevage Plateforme Couronne d'orientation Vérins d'appui Patin d'appui Poutre d'appui Porteur Fourreau d'appui ou caisson de stabilisateurs Grue mobile sur porteur à flèche télescopique Porteur D SEC 3163 A 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

3 2 H RÉGLEMENTATION Le levage peut être réalisé par des appareils mus mécaniquement et par des appareils mus à la main. La réglementation concernant le levage est essentiellement contenue dans les décrets et arrêtés suivants : Texte de loi Décrets 92765, et du 29 juillet 1992 Décrets 9340 et 9341 du 11 janvier 1993 Décret du 2 décembre 1998 Arrêté du 1 er mars 2004 (entré en vigueur au 1 er mars 2005) Contenu Définit les équipements de travail concernés, les procédures de certification de conformité et les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les matériels Prescriptions techniques et organisationnelles applicables à l utilisation des équipements de travail Traite des thèmes des décrets cidessus, mais ciblés sur les appareils de levage Fixe les conditions de vérification des équipements de travail utilisées pour le levage des charges, l élévation des postes de travail ou le transport en élévation de personnes À noter qu à compter du 5 décembre 2002, les équipements de levage et les équipements mobiles anciens, en service, ne pourront être maintenus en service audelà de cette date que s ils satisfont : aux prescriptions techniques des articles R et R C.T. qui s appliquent désormais à tous les équipements à celles des prescriptions des articles R à R C.T. (équipements de levage) et des articles R à R C.T. (équipements mobiles) qui leur sont applicables ENSPM Formation Industrie IFP Training

4 3 H 2 5 II MATÉRIELS DE LEVAGE Les risques induits par le levage sont : chutes d objets collisions heurts d équipements fixes basculement de la grue risques électriques Les appareils de levage doivent posséder un carnet d entretien accompagné des certificats de visite d un organisme agréé (AIF/APAVE, ) attestant de leur conformité à la réglementation (examen approfondi à 12 mois d intervalle au plus ; périodicité de 6 mois pour les appareils de chantier soumis à des déplacement fréquents). Le chef d établissement utilisateur de l appareil loué doit s assurer auprès du loueur que les vérifications ont bien été effectuées. D SEC 3186 A Vérifications avant mise en service La conduite des engins de levage ne peut être effectuée que par du personnel autorisé (habilité), possédant les certificats et permis nécessaires. Les conducteurs d engins de levage doivent connaître parfaitement le gabarit de leur véhicule, afin d éviter tout accrochage au cours de leurs déplacements ENSPM Formation Industrie IFP Training

5 4 III OPÉRATIONS DE LEVAGE 1 UTILISATION DES GRUES les équipements de travail servant au levage de charges doivent être utilisés de manière à garantir la stabilité de l équipement de travail durant son emploi (Art. R C.T.) D SEC 3187 A Prenez connaissance du travail à effectuer et de l'organisation du chantier. À chaque prise de poste, vérifier tous les dispositifs de sécurité. Vérifier l'excellent état des accessoires de levage. Examiner toujours la nature du sol... le calage de la grue, à l'aide des supports stabilisateurs, doit être parfait. Ne jamais déplacer de charge audessus d'individus au travail. Dès qu'il y a risque, un chef de manoeuvre doit être présent. AUTORISATION DE CONDUITE NOM Age PERMIS DE FEU PERMIS DE TRAVAIL + + JFM Préparation des travaux Pour que l employeur délivre l Autorisation de conduite il faut trois éléments : CACES (Certificat d Aptitude à la Conduite en Sécurité) certification d aptitude médicale délivré par le médecin du travail une formation spécifique des conditions de travail sur site H ENSPM Formation Industrie IFP Training

6 5 H RISQUES ET PRÉCAUTIONS toutes mesures seront prises pour éviter le contact direct ou provoquer un amorçage avec les parties actives d installations électriques non isolées (Art. R C.T.) NON! NON! NON! D SEC 3164 A Risques de contact direct avec une ligne sous tension le levage des personnes n est permis qu avec les équipements de travail et les accessoires prévus à cette fin (Art. R C.T.), sauf cas exceptionnels où les équipements concernés devront satisfaire aux conditions de l arrêté du 2 décembre 1998 il est interdit de soulever, une charge supérieure à celle marquée sur l appareil (Art. R C.T.) sous réserve des dispositions de l Art. R C.T. (les charges suspendues ne doivent pas rester sans surveillance, sauf si l accès à la zone de danger est empêché et si la charge a été accrochée et est maintenue en toute sécurité) lorsque des équipements servant au levage sont à l arrêt, aucune charge ne doit être suspendue au crochet (Art. R C.T.) il est interdit de transporter des charges au dessus des personnes sauf nécessité ; dans ce cas des procédures doivent être définies et appliquées. (Art. R C.T.) NON! D SEC 3165 A Risque de heurt 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

7 6 H 2 5 le poste de manœuvre d un appareil de levage doit être disposé de telle façon que le conducteur puisse suivre des yeux les manœuvres effectuées par les éléments mobiles de l appareil.. Si ce n est pas le cas un chef de manœuvre, en communication avec le conducteur doit diriger le conducteur (Art. R C.T.). D SEC 3166 A Le chef de manœuvre dirige le conducteur il est interdit de balancer les charges pour les déposer en un point qui ne peut être atteint normalement par l appareil de levage (Art. R C.T.). il est interdit de soulever ou de tirer les charges en oblique sauf à l aide d appareils conçus à cette fin. (Art. R C.T.). D SEC 3160 A Utilisation de grues sur un chantier 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

8 7 H RECOMMANDATIONS Les conditions de soulèvement et de déplacement de charges doivent respecter les limites de la grue utilisée. Ces valeurs sont définies dans des abaques, comme dans l exemple suivant. D SEC 3169 A Exemple d abaque de soulèvement et de déplacement de charges Concernant : les équipements de levage de charge non guidés dont la hauteur sous crochet est > 6 m les appareils de levage de personnes dont l habitacle n est pas guidé, avec un risque de chute verticale > 3 m leur emploi doit cesser dès que la dégradation des conditions météorologiques est susceptible de compromettre la sécurité de leur fonctionnement et d exposer toute personne à un risque. (Art. R C.T.) 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

9 8 H 2 5 La recommandation R 406 de la CNAM fixe, pour les grues à tour, les valeurs limites de vitesse de vent de 50 km/h (arrêt de la manutention de charges ayant une grande surface au vent) et de 72 km/h (arrêt des manutentions et mise en sécurité) en prenant en compte les instructions données par le constructeur. D SEC 3159 A Utilisation de grues sur un chantier les accessoires de levage doivent être entreposés de manière à ce qu ils ne puissent être endommagés ou détériorés. Dès lors qu ils présentent des défectuosités susceptibles d entraîner une rupture, ils doivent être retirés du service (Art. R C.T.) les voies de circulation empruntées par les équipements de travail mobiles doivent avoir un gabarit suffisant elles doivent être maintenues libres de tout obstacle Le chef d établissement doit établir des règles de circulation adéquates et veiller à leur bonne application (Art. R C.T.). des mesures d organisation doivent être prises pour éviter que des travailleurs à pied ne se trouvent dans la zone d évolution des équipements de travail (Art. R C.T.) ENSPM Formation Industrie IFP Training

10 9 H 2 5 IV ACCESSOIRES ET COMPOSANTS DE LEVAGE 1 LES ÉLINGUES Ceux qui nous intéressent sont essentiellement les élingues et leurs systèmes d accrochage et les palonniers. Les élingues pouvant être constituées de filins ou câbles, cordages, sangles sont réglementées par les articles 55 à 63 du décret du 8 Janvier La charge maximale d utilisation (C.M.U.) doit être inscrite sur l élingue. POIDS DU CROCHET POIDS DU PALONNIER POIDS DES ÉLINGUES CHARGE CAPACITÉ DE LEVAGE D SEC 3171 A Calcul de capacité de levage On définit le coefficient de sécurité (ou d utilisation) qui est le rapport entre la charge de rupture sur la C.M.U. Les coefficients de sécurité pour les cordages (fibres naturelles et synthétiques) vont de 25 à 8 suivant les diamètres (8 pour 50 mm, 25 pour de 14 à 19 mm). Ils sont de 6 pour les câbles et 5 pour les chaînes (arrêté du 2 Mars 1965). Une élingue ne doit être utilisée qu en bon état. Concernant les cordages, les déformations, épissures, nœuds ainsi que le froid et l eau sont des facteurs d affaiblissement très importants (50 % et plus). On ne doit jamais faire un nœud avec une chaîne ni la réparer ; le froid fragilise l acier également ENSPM Formation Industrie IFP Training

11 10 H 2 5 Il est nécessaire aussi de tenir compte du mode d élingage pour déterminer la charge réelle d utilisation d une élingue. Les exemples ciaprès donnent des indications suivant le nombre et l angle des élingues notamment. D SEC 3213 A Exemple d élingue Une élingue simple ayant à son extrémité une charge P est soumise à un effort égal à P (cas 1). Si deux élingues identiques, parallèles supportent une charge P, chaque élingue subit un effort égal à P/2 (cas 2). P P 2 P 2 P P Cas 1 Cas 2 D SEC 3172 A 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

12 11 H 2 5 Pour équilibrer la charge il est souvent nécessaire d écarter les points d ancrage créant de ce fait un angle entre les deux brins qui supportent alors une charge supérieure à P/2 par brin (cas 3). α α/2 P Cas 3 D MEQ 2088 C On détermine la résistance utile que chaque brin doit offrir en appliquant la formule suivante : F = P K 2 avec K = 1 cos α 2 F : résistance utile que chaque brin doit offrir P : poids de la charge K : coefficient proportionnel à l angle des brins Les principales valeurs de K sont : Angle formé par les brins Coefficient K 1,08 1,15 1,42 1,74 2 Il faut toujours s efforcer de limiter l angle à 90 dans les conditions normales de travail et ne jamais dépasser ENSPM Formation Industrie IFP Training

13 12 H 2 5 Pour réduire l angle d élingage il faut, soit prendre des élingues plus longues, soit utiliser un palonnier. α < 60 α > 90 BON MAUVAIS Palonnier MEILLEUR D MEQ 2087 C 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

14 13 H LES PALONNIERS L utilisation du palonnier permet : de prendre et de déplacer des charges longues et de soutenir en des points intermédiaires des charges flexibles de réduire l angle d élingage de réduire la hauteur libre nécessaire pour lever une même charge longue avec un élingage à deux brins 13.8 mètres α = mètres 16 mètres Palonnier et deux élingues en biais 3.3 mètres 16 mètres Palonnier et deux élingues "en panier" ou "en noeud coulant" D SEC 3173 A Exemple d utilisation de palonnier 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

15 14 H 2 5 V AUTRES MOYENS DE LEVAGE Les textes de loi vus précédemment s appliquent avec quelques conditions particulières. 1 LES CHARIOTS ÉLÉVATEURS Il existe plusieurs types de chariots élévateurs (à conducteur à pied, à conducteur porté, en porteàfaux, ). Leur conduite ne doit être confiée qu à des conducteurs ayant une habilitation particulière à la conduite du type de chariot. D SEC 3175 A Exemple de chariot élévateur en porteàfaux D SEC 3176 A Exemple de chariot élévateur tout terrain 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

16 15 H 2 5 D SEC 3177 A Exemple de chariot tout terrain D SEC 3178 A Chariot élévateur en usine 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

17 16 H CATÉGORIES DES GRUES AUXILIAIRES Un seul certificat d aptitude à la conduite en sécurité est nécessaire quels que soient la capacité et le type de grue auxiliaire. D SEC 3179 A Potence D SEC 3180 A Derrière porteur D SEC 3181 A Derrière cabine 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

18 17 H PONTS ROULANTS ET PALANS Il existe plusieurs types de ponts roulants et de palans. La source d énergie de déplacement de la charge peut être : électrique pneumatique manuelle (palan à chaînes) Les ponts roulants, tout comme les palans, les portepalans et les potences, doivent être inspectés régulièrement avec une épreuve annuelle ou avant toute utilisation. D SEC 3182 A Pont roulant D SEC 3185 A D SEC 3183 A Plan à chaînes Palan électrique 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

19 R H 2 5 D SEC 3184 A Potence + palan électrique D SEC 3214 A Potence trou d homme 2005 ENSPM Formation Industrie IFP Training

ARRETE Arrêté du 1 mars 2004 relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage NOR: SOCT0410464A. Version consolidée au 7 avril 2014

ARRETE Arrêté du 1 mars 2004 relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage NOR: SOCT0410464A. Version consolidée au 7 avril 2014 Le 7 avril 2014 ARRETE Arrêté du 1 mars 2004 relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage NOR: SOCT0410464A Version consolidée au 7 avril 2014 Le ministre des affaires sociales, du

Plus en détail

Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999)

Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999) Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999) Modifié par: (1) arrêté royal du 28 août 2002 désignant les fonctionnaires chargés

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI La manutention Page : 1/14 Documents de références : Aucuns Définitions : Aucunes Modifications : Ind.: Date : Nature de la modification : A 30/10/06 Création B C D E F Rédacteur : DESSOMMES C. Date :

Plus en détail

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES

PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES FORMATION PLATE-FORME ELEVATRICE MOBILE DE PERSONNES CACES R386 Yvan MULATTIERI Les Plates-formes Elévatrices Mobiles de Personnes 1 Introduction 2 Les principaux risques 3 Les PEMP en sécurité Sommaire

Plus en détail

Les textes référant sont le

Les textes référant sont le entreprises...toujours à vos côtés! Prév.293 mars 2011 AUTORISATION DE CONDUITE ET C.A.C.E.S. Autorisation de Conduite - Contexte Réglementaire Les textes référant sont le décret 98 1084 du 2 décembre

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. Définitions Selon le code du travail : «Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et le cas échéant,

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 18 11 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

Prévention et risques

Prévention et risques Page 1 sur 11 1) DEFINITIONS : Manutention : Déplacement de marchandises, de produits industriels ou d'une charge sur de courtes distances. Les actions et les moyens liés à la manutention : LEVER MAINTENIR

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 04 15 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

HYGIÈNE - SÉCURITÉ - CONDITIONS DE TRAVAIL

HYGIÈNE - SÉCURITÉ - CONDITIONS DE TRAVAIL Carnet de maintenance des appareils de levage Appareil......................... Marque.......................... Type............................ de mise en service............ Entreprise........................

Plus en détail

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours 1 Tous les 6 mois Une personne compétente Tous les ans pour l alimentation de secours 2 Ainsi que les équipements suivants: Etc 3 Mise ou remise en service d un appareil de levage Examen d adéquation ayant

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

instructions de montage

instructions de montage instructions de montage Filets de sécurité pour le bâtiment 02 / Instructions de montage Filets de sécurité 03 / normes filets de sécurité antichute Les filets de sécurité pour le bâtiment Duranet répondent

Plus en détail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Trois décrets du 30 août 2010 modifient les obligations de l employeur en cas d utilisation d installations électriques

Plus en détail

Travailler avec un élévateur et chariot élévateur à fourche. Thème de mars 2014

Travailler avec un élévateur et chariot élévateur à fourche. Thème de mars 2014 Travailler avec un élévateur et chariot élévateur à fourche Thème de mars 2014 Travailler avec un élévateur et un chariot élévateur à fourche est une tâche à risque Parce qu on peut mettre d autres personnes

Plus en détail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail

SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Direction générale de l Humanisation du travail Division normes sur le bien-être au travail Explication thématique concernant l arrêté royal du 13 juin 2005

Plus en détail

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES.

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. IL EST PREFERABLE QUE VOUS LE FASSIEZ SANS UTILISER VOTRE MANUEL Quelques exercices d entrainement Une seule réponse

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

Prévention du risque de renversement des engins de levage sous l'effet du vent

Prévention du risque de renversement des engins de levage sous l'effet du vent Prévention du risque de renversement des engins de levage sous l'effet du vent Recommandation adoptée par le Comité Technique National des industries du Bâtiment et des Travaux publics lors de sa réunion

Plus en détail

KS - Montage & Mise en Place

KS - Montage & Mise en Place KRINGS INTERNATIONAL FRANCE Le blindage en votre possession est un système monobloc de type caisson KS (60 ou 100 selon épaisseur du panneau). Ce système permet : D assurer la sécurité des intervenants

Plus en détail

CIRCULAIRE DGFAR/SDTE/C2006-5007 Date: 07 mars 2006

CIRCULAIRE DGFAR/SDTE/C2006-5007 Date: 07 mars 2006 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction générale de la forêt et des affaires rurales Sous-direction du travail et de l emploi Bureau réglementation sécurité du travail 19 avenue du Maine 75732

Plus en détail

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet La manutention Auteur : J-P Bousquet Risques liés à la manutention, au levage, http://jeanpaul.bousquet.free.fr au stockage SOMMAIRE 1- Qu est ce que la manutention?. 2 2- Les lésions... 2 3- Comment soulever

Plus en détail

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL

PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL PIED DE LEVAGE AVEC TREUIL GUIDE DE L UTILISATEUR 8660 - Version 1.0 Mai 2006 1 - Consignes de sécurité et montage Le montage et l installation des structures et appareils de levage, dans une application

Plus en détail

Grues et appareils de levage

Grues et appareils de levage Grues et appareils de levage Université McGill Gestion et développement des installations Services universitaires 1010, rue Sherbrooke Ouest, 10 e étage Montréal (Québec) H3A 2R7 Mise à jour : janvier

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE

APPAREILS D ÉLÉVATION ET DE LEVAGE INSTRUCTION GÉNÉRALES D UTILISATION D ÉLÉVATEURS À NACELLE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT LA MISE EN SERVICE!! N UTILISEZ PAS L ÉLÉVATEUR À NACELLE SANS AVOIR PRIS CONNAISSANCE DES INSTRUCTIONS DECRITES CI-APRÈS!!

Plus en détail

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale)

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale) NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale) NUMERO DE SERIE MANUVIT SA Bureaux Commerciaux : BP123 89303 JOIGNY Cedex-FRANCE Tel : +33 (0)3 86 92 95 95 Fax : +33 (0)3

Plus en détail

Charges. Charges Page 1 sur 6

Charges. Charges Page 1 sur 6 Charges Charges Page 1 sur 6 Dangers principaux Un certain nombre d études permettent d établir un lien entre le déplacement et le levage de charges et des problèmes de santé de toute nature, dont les

Plus en détail

LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS

LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS LA CONDUITE DES VEHICULES ET DES ENGINS - OBLIGATIONS REGLEMENTAIRES - 1. La conduite des vähicules et engins sur les lieux de travail : Une autorisation de conduite doit Åtre dälivräe par l autoritä territoriale

Plus en détail

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1

Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 Notice d utilisation - Robot de vitrage R.420 1 CH FR LU BE Notice d utilisation Robot de vitrage R.420 Nr. de fabrication KeM.Tech Chemin Louis Hubert 2 CH - 1213 Petit Lancy www.kemtech-ksf.com Cette

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail :

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. DÅfinitions Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : Å Une machine est un ensemble de piçces ou d'organes

Plus en détail

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES ) Réf de l action : ECF L210 indice 11 OBJECTIFS Etre capable de conduire et d utiliser un chariot automoteur

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

TABLE DES MAtières. plates :

TABLE DES MAtières. plates : TABLE DES MAtières DETERMINATION DE L EFFORT SUR LES DOUILLES, les ancres à tête sphérique et ancres plates : 1. DETERMINATION DU POIDS DE L ELEMENT PREFABRIQUE EN BETON. COEFFICIENT D ADHERENCE ET DE

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES

MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES 1 MINISTERE DE L'AGRICULTURE, DE L'ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction : Générale de l'enseignement et de la Recherche Sous-Direction : de l'administration de la Communauté Educative

Plus en détail

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel

Plus en détail

RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL APPAREILS DE LEVAGE ET DE MANUTENTION

RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL APPAREILS DE LEVAGE ET DE MANUTENTION C.C.T.N. ZI Plaisance 5 rue de la Sablière 11100 NARBONNE Rapport N : CT2S/P.2009.061/00126A92.1.1 RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL APPAREILS DE LEVAGE ET DE MANUTENTION Article

Plus en détail

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 V01-2015 12/01/2015 Page 1 sur 30 logo STC/009 j ORGANISME TESTEUR CACES CERTIFIE Certificat n STC/009- j en date du 20/11/2014 Certifié par GLOBAL S.A.S Formations conduisant

Plus en détail

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas.

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas. Préface Vous venez d acquérir un tableau BT Prisma Plus de la marque Merlin Gerin (coffret ou armoire Système G / cellule Système P) et nous vous en remercions. Afin de préserver ses caractéristiques de

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN SEMESTRIEL DE PONTS ELEVATEURS

CONTRAT D ENTRETIEN SEMESTRIEL DE PONTS ELEVATEURS Page 1 sur 27 Contrat souscrit pour la période du au selon les conditions définies ci-après et entre SARL BROUTECHOUX et le Bénéficiaire ci-après désigné : BENEFICIAIRE Nom ou Raison sociale : Adresse

Plus en détail

CIRCULAIRE DRT 2005 / 04 du 24 mars 2005

CIRCULAIRE DRT 2005 / 04 du 24 mars 2005 Ministère de l emploi, du travail et de la cohésion sociale Direction des relations du travail Le Directeur TOUR MIRABEAU 39 / 43, Quai André Citroën 75902 PARIS CEDEX 15 Téléphone : 01 44 38 25 02 Télécopie

Plus en détail

d engins ENGINS CONCERNES

d engins ENGINS CONCERNES Autorisations de conduite d engins Les articles R4323-55 à R4323-57 du code du travail stipulent que la conduite de certains équipements de travail (équipements mobiles et automoteurs servant au levage)

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chaudronnier(ère) polyvalent I OBJECTIF

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R424 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 16 mai 2006. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés) Direction

Plus en détail

LE CERTIFICAT D APTITUDE A LA CONDUITE EN SECURITE (CACES) ET LES AUTORISATIONS DE CONDUITE

LE CERTIFICAT D APTITUDE A LA CONDUITE EN SECURITE (CACES) ET LES AUTORISATIONS DE CONDUITE LE CERTIFICAT D APTITUDE A LA CONDUITE EN SECURITE (CACES) ET LES AUTORISATIONS DE CONDUITE Source INRS SOMMAIRE I. L OBLIGATION DE FORMATION POUR TOUS LES EQUIPEMENTS DE TRAVAIL MOBILES AUTOMOTEURS ET

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09 Version CT-Q 0-06-09 Groupe cible Les travailleurs qui se déplacent sur un terrain d exploitation, dans des installations, entrepôts, magasins, et effectuent des travaux en hauteur à l aide d un élévateur

Plus en détail

Préfabrication lourde dans le bâtiment

Préfabrication lourde dans le bâtiment Fiche de sécurité E4 F 02 78 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Préfabrication lourde dans

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

Elévateurs à fourches.

Elévateurs à fourches. GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 7 août 1995 ITM-CL 134.1 Elévateurs à fourches. Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 10 pages. SOMMAIRE Article Page 1. Objectif

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

Manutentions verticales des charges

Manutentions verticales des charges Manutentions verticales des charges B1 B2 B3 B5 B4 B6 B7 Comment aménager cet emplacement? B1 Barrière-écluse à mouvements verticaux. Le passage est entièrement dégagé à l arrière et sur le côté. B2 Barrière

Plus en détail

StarTec -Securit Instructions de montage et d utilisation

StarTec -Securit Instructions de montage et d utilisation StarTec -Securit Instructions de montage et d utilisation StarTec-Securit Caractéristiques : La santé d abord. Les ingénieurs MEVA se sont occupés en premier lieu de la prévention et de la sécurité des

Plus en détail

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I. Introduction I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.4 Applications II/ La réglementation III/ Les autres risques liés à

Plus en détail

RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL ENGIN DE TERRASSEMENT EQUIPE EN LEVAGE

RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL ENGIN DE TERRASSEMENT EQUIPE EN LEVAGE AGRI TP ZI La Coupe 3 Impasse Jean Edouard Adam 11100 NARBONNE Rapport N : CT2S/R.2009.005/8131.1.2/KL RAPPORT DE VERIFICATION REGLEMENTAIRE EQUIPEMENTS DE TRAVAIL ENGIN DE TERRASSEMENT EQUIPE EN LEVAGE

Plus en détail

Délibération du congrès n 311 du 22 juillet 1992 Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant

Délibération du congrès n 311 du 22 juillet 1992 Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant Source : www.juridoc.gouv.nc Relative à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation Historique : Créé par relative à la prévention des risques liés

Plus en détail

Article 1 er. Article 2

Article 1 er. Article 2 Arrêté n 2009 4271/GNC du 22 septembre 2009 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorsolombaires pour

Plus en détail

CARNET DE MAINTENANCE

CARNET DE MAINTENANCE CARNET DE MAINTENANCE Appareil de levage (équipement de travail) Marque :... Type :... N de série :... Date de mise en service dans l entreprise :... -Vérifications liées à la mise en service : l article

Plus en détail

Sommaire. Définition des décrets d applications

Sommaire. Définition des décrets d applications Prévention des risques électriques Bienvenue! Mis en ligne le 13/02/2012 Sommaire Définition des décrets d applications Norme NF C 18-510: Processus d une habilitation électrique Principe et articulation

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

SECTION 1. Dispositions communes. Art. 1er. Ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle

SECTION 1. Dispositions communes. Art. 1er. Ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Titre abrégé : Texte intégral Document 1 / 1 Version originale du 31/03/2004 Introduit par : A. 09/06/1993 NOR : JO du 30/06/1993 Pour

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1 Référence : GUI004 Version : V1 Applicable au : 21/12/2007 GUIDE D APPLICATION Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national Usage externe GUI-004-V1 du 21/12/2007 Sommaire 1. Objet... 3 2.

Plus en détail

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise L habilitation est la reconnaissance par l employeur, de la capacité d une personne à accomplir en sécurité les tâches fixées L habilitation : un élément primordial de la politique Sécurité de l entreprise

Plus en détail

Conditions d'intervention près du réseau électrique. Date 2010-03-10

Conditions d'intervention près du réseau électrique. Date 2010-03-10 Exigences minimales régissant l'installation de cabinet de source d'alimentation, d'antenne de communication et de leurs équipements par une entreprise de télécommunication Conditions d'intervention près

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Priorité à la sécurité Palans à double sortie de chaîne Demag avec commande en tandem Nouveau concept pour les charges suspendues en production Solution de levage applicable à tous

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TYPE

REGLEMENT INTERIEUR TYPE REGLEMENT INTERIEUR TYPE I. Préambule Article 1 : OBJET ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Ce règlement : fixe les règles de discipline intérieure, rappelle les garanties qui sont attachées à l application de

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

La conduite de véhicules et d engins

La conduite de véhicules et d engins La conduite de véhicules et d engins De nombreux accidents de service se produisent lorsque les agents territoriaux conduisent des véhicules et des engins de chantier. Cette fiche thématique fait le point

Plus en détail

Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes

Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, le 08 juillet 2015 ITM-SST 1407.4 Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes - Assurage en zone à risque de chute - Travail sur cordes en suspension dans le

Plus en détail

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6 Contexte légal : Sécurité électrique BO N 10 de mars 1998. «La mise en œuvre, dans les établissements scolaires, des

Plus en détail

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers.

Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. Manuel de sécurité pour les chantiers routiers. René Steveny Conseiller en prévention. 1 Table des matières. 1. Prescriptions légales ou réglementaires en matière de signalisation des chantiers et des

Plus en détail

Avis du Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie

Avis du Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l'énergie Direction générale de la prévention des risques Services des risques technologiques Sous Direction des risques accidentels

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage

Rapport de vérification générale périodique d'appareil(s) de levage BUREAU VERITAS METZ 5 rue Pablo Picasso CS 20111 57365 ENNERY A l'attention de M. GNEMMI MAIRIE DE METZ COMPTABILITE GENERALE BP 21025 57036 METZ CEDEX 1 Téléphone : 03 87 39 93 10 Télécopie : 03 87 39

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Mme et MM les Directeurs Date : des Caisses Régionales d'assurance Maladie 01/03/90 MM les Directeurs

Plus en détail

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2

PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 CAHIER DES CHARGES AFG PROTECTION CATHODIQUE DES CANALISATIONS EN ACIER RSDG 13.1 Rev. 2 Juillet 2013 SOMMAIRE 1. OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. DOMAINE D APPLICATION 2 3. NORMES DE REFERENCE 2 4. CANALISATIONS

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous

Plus en détail

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité Document technique Matériel Moyen acceptable de de conformité Signal d alarme SAM S 506 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 1 du 04/07/2012 Applicable à partir du : 04/07/2012 Remplace

Plus en détail

1. Introduction... 1. 4. Outils and Equipment... 4 4.1. Généralités... 4 4.2. Appareils de levage... 4 4.3. Outils... 4

1. Introduction... 1. 4. Outils and Equipment... 4 4.1. Généralités... 4 4.2. Appareils de levage... 4 4.3. Outils... 4 Sommaire 1. Introduction... 1 2. La politique sécurité d Eaton... 1 2.1. Les règles de sécurité pour sauver des vies... 1 Dispositifs de protection... 1 Verrouillage/étiquetage... 1 Travaux électriques/coup

Plus en détail

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Plus en détail

PRINCIPALES VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES

PRINCIPALES VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES PRINCIPALES VERIFICATIONS PERIODIQUES REGLEMENTAIRES OBJET : Identification des risques provenant de la défectuosité ou de la non conformité des locaux, des équipements de travail et des installations.

Plus en détail

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ

FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ FORMATION / CONSEIL / SECURITÉ ENGINS DE CHANTIER / GRUE À TOUR / GRUE MOBILE / PEMP / CHARIOTS ÉLÈVATEURS / GRUE AUXILIAIRE / PONT ROULANT ÉLINGUEUR / TRAVAIL EN HAUTEUR / ÉCHAFAUDAGE / HABILITATION ÉLECTRIQUE

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs 16/03/89 des Caisses Régionales d'assurance Maladie Origine : PAT MM les Directeurs

Plus en détail

www.adca-gfp.fr Index

www.adca-gfp.fr Index www.adca-gfp.fr Index Pour nous joindre par téléphone : 08 70 40 76 78 ou par courriel : forma@adca-gfp.fr Santé sécurité au travail page 7 Organisation et management OM 110 Management de la sécurité au

Plus en détail

Grues vélocipèdes EKWK Demag. Indispensables pour la desserte de plusieurs postes de travail

Grues vélocipèdes EKWK Demag. Indispensables pour la desserte de plusieurs postes de travail Grues vélocipèdes EKWK Demag Indispensables pour la desserte de plusieurs postes de travail Demag Cranes & Components des solutions de manutention pour tous les cas d applications Notre expérience à votre

Plus en détail

RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité

RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité RÉFORME DE L URBANISME : constructions et fiscalité Coefficient d occupation des sols (loi ALUR n 2014-366 du 24 mars 2014) Le coefficient d occupation des sols (COS) est supprimé dans les communes disposant

Plus en détail

Document unique relatif à l évaluation des risques

Document unique relatif à l évaluation des risques Nom de l entreprise ou de l établissement : Adresse : dernière mise à jour : Document unique relatif à l évaluation des risques Désignation des unités de travail Unités de travail Mise à jour du document

Plus en détail

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M Certificat d aptitude à la conduite en sécurité Objectifs : Savoir conduire les engins de chantier en sécurité. Durée de la formation : - de 14 à 21H en recyclage ou niveau confirmé - de 35 à 175 H débutants

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR DU TRAVAIL

TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR DU TRAVAIL N 53 - FORMATION n 6 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 5 mai 2015 ISSN 1769-4000 TRAVAUX INTERDITS POUR LES JEUNES DE MOINS DE 18 ANS : SUPPRESSION DE L AUTORISATION PREALABLE DE L INSPECTEUR

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité J.O n 77 du 31 mars 2004 page 6189 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité Arrêté du 1er mars 2004 relatif aux vérifications des appareils

Plus en détail

Mise en sécurité des ascenseurs mus électriquement

Mise en sécurité des ascenseurs mus électriquement GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 21 mars 1995 ITM-CL 82.1 Mise en sécurité des ascenseurs mus électriquement Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 10 pages Sommaire

Plus en détail