Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre)"

Transcription

1 Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre) Le phénomène urbain est un phénomène ancien : Antiquité, MA et Révolution industrielle. A chacune de ces périodes, il y a un phénomène urbain important. Seulement, aujourd'hui il se distingue des autres car il atteint une ampleur inédite à la fois par son importance numérique (importance de la population urbaine), son étendue et par son pouvoir : la métropolisation importance spatiale, numérique et fonctionnelle. I Le fait urbain A. Définition Plus de 2000 habitants au chef lieu un bourg, une bourgade (jusqu à 5000hab) De 5000 à petite ville. De à ville moyenne De à grande ville De à métropole d équilibre. Il y en a 8 en France. Le dernier niveau est la capitale avec plus de 2 millions d habitants intramuros B. Les facteurs de localisation - La situation : se définit par rapport à un élément qui ne change pas grands éléments de reliefs et un élément qui change les axes de transports (moyen de désenclavement par excellence). - Le site : point d ancrage sur le relief local. Donne le caractère de la ville. - Le sous-sol : peut motiver la localisation d une ville (facteur de sélection récent, les villes plus anciennes ne sont pas nées du sous sol). Les ressources sont diverses : charbon, potasse, sel et amènent à la création de mines. C. Les fonctions urbaines Les fonctions urbaines sont essentielles pour comprendre l histoire et l évolution des villes, car les villes ont eu plusieurs fonctions, et parfois ces fonctions ont disparu. Le premier type de fonction d une ville est une fonction commercial, fonction de marché. Des villes ont des fonctions militaires («ville garnison» avec enceintes et murs), une fonction industrielle qui se développe au XIXe siècle, une fonction administrative, une fonction juridique (Versailles et Saint Germain, + beaucoup d écoles), une fonction touristique. Plus une ville cumule ces fonctions, plus elle augmente sa chance d être attractive. II Des espaces urbains différenciés A. Une croissance multiforme Il y a plusieurs âges dans l histoire et plusieurs types de fonctions. Une croissance en auréole différente, souvent concentrique mais pas uniquement, reste en commun.

2 - le centre ville : centre ancien, souvent de forme ronde, d origine médiévale. Il y a souvent la cathédrale, l église, le patrimoine historique, les musées avec quelques fonctions aujourd'hui qui sont souvent des fonctions de tertiaire administratif : hôtel de ville, préfecture, tribunal. - Le faubourg : habitat pavillonnaire, moins dense que le centre, regroupant des anciens artisans. Existait pour ne pas payer les taxes d entrée dans le ville (abolit en 1944) - La banlieue : fait suite à l afflux brusque de ruraux. C est un habitat pavillonnaire spontané ou des immeubles, et des grands ensembles (cités). - Les «villes-nouvelles» : très grandes villes (la France en compte moins d une douzaine). Ce sont des satellites en périphérie. Créer en réaction à la peur de l hypertrophie des grandes villes. Elles sont plurifonctionnelles. - Depuis les années 80 se développe un phénomène inverse : celui de la périurbanisation. Changement de concept en construisant des lotissements plus loin du centre (habitats individuels aménagés, tours uniforme). Centre-ville, unité urbaine et aire urbaine. Le lotissement se retrouve à la fois en zone d aire urbaine et d unité urbaine. Définitions issus des Mots de la géographie, R.BRUNET : Centre-ville = L endroit en principe le plus fréquenté de la ville. Allez au centre, c était suivre la convergence des voies de communication, avant que n apparaissent déviations, rocades et «périphériques». Tous les panneaux de signalisation y mènent. C est le milieu de la ville, non par position géométrique mais par accumulation d équipements et services rares : aller au centre c est en bénéficier. «Lieu d éclosion, centre éclatant et sonore Où tous les avenirs trouvent toute l aurore» (V.HUGO, L Année terrible) Unité urbaine = une ou plusieurs communes comportant au moins un ensemble continu d habitants d au moins 2000 habitants. C est soit une agglomération multicommunale, soit une ville isolée (s il n y a qu une seule commune). S ajuste mal avec les véritables agglomérations. B. L effet de polarisation Le centre-ville va avoir une fonction d attraction sur les banlieues et espaces périurbains. Et c est une attraction qui est quotidienne. Le centre va accumuler des fonctions plus rares que la périphérie. > voir fiche des réseaux urbains. Nouveaux pôles d activités = zones commerciales, qui se trouvent dans l unité urbaine avec des zones industrielles qui constituent un espace polinucléaire ou multipolaire. Une université ou un centre hospitalier va avoir une aire d influence de la grande ville, qui est une aire d attraction hebdomadaire ou pluri-mensuelle supérieure à l aire urbaine, qui va s exercer à des dizaines de kilomètres d une grande ville. On va définir cette capacité d attraction, avec le pourcentage de cadres d une grande ville. CFM : cadres de fonctions métropolitaines (Paris, 20% puis Grenoble, Toulouse, Lyon). PIS : profession intellectuelle supérieure. offre plus «haute-gamme» de services que la ville d à côté. Des types de profils de villes différents : - ville administrative, ou de commandement : lorsque son centre-ville est supérieur à sa banlieue, en terme de population. - ville industrielle : la banlieue est aussi importante, si ce n est supérieure à son centre.

3 - ville minière : banlieues très supérieures en population à leur centre. Aussi un technopôle ( technopole) dans l unité urbaine. Technopôle = zone d activités circonscrites où sont concentrés des activités industrielles, tertiaires haute-gammes : universités, laboratoire, centres de recherches, dont la proximité doit créer une synergie. Espaces bien localisés. Technopole = activités dispersées dans la ville. C. La politique de la ville Commence dans les années Les centres villes vont connaître des traitements : - de réhabilitation : conserver l aspect extérieur des bâtiments mais réaménager l intérieur et remise aux normes ) augmentation du nombre de niveau. On réhabilite des anciennes industries, des usines, des ateliers - de rénovation : on rase les milieux de réputation insalubre, on construit du neuf L ensemble forme le changement social nommé la gentrification = remplacement, sous l effet de la hausse des prix immobiliers, d une population modeste par des résidents issus de catégories sociales favorisées. Dans les banlieues, les ZUP (Zones à Urbaniser en Priorité cités dortoirs) ne sont plus à la mode. Créer à la fin des années 1950, ces nouveaux quartiers construits pour faire face à la pénurie de logements sont remplacés par les ZAC (Zone d Aménagement Concertée zone de mixité de fonction urbaine regroupant l habitat, les commerces plurifonctionnelles) suite au plan d aménagement urbain lancé en Leur but premier est de rendre plus simple les échanges entre les collectivités publiques et les promoteurs. On ne créer plus de ZUP, on les transforme, ou plutôt on les renomme en ZUS (Zone Urbaine Sensible). Les ZUS sont des zones urbaines désignant les quartiers en difficulté, elles sont prioritaire en ce qui concerne la politique de la ville (revalorisation des quartiers). On a en France 400 ZUS (~5millions de personnes). Certaines ZUS sont classées en ZFU (Zone Franche Urbaine), qui sont des zones classées sensibles. Comme ces ZUS et ZFU ont des symptômes de non activité, donc de chômage, ghettoïsation, elles bénéficient d opération ou bien urbanistique (rénovation) ou économiques. Des aides spécifiques sont attribuées aux zones franches urbaines, sous forme d exonérations fiscales et sociales. 1/4 ZUS est ZFU. Il arrive quand qu on demande à des entreprises de s installer dans des ZFU avec l obligation que 10% de leur personnel soit issu de cette zone. Loi de renouvellement urbain = solidarité de renouvellement urbain. Années ZUP puis ZUS (puis ZFU) Années ZAC Il n y a pas d aménagements dans la couronne périurbaine. Loi SRU : chaque zone urbaine doit comporter 20% de logements sociaux. Si le quota n est pas respecté, les communes payent des amendes.

4 - La ville durable Charte d Aalborg (ville au Danemark) en Cette charte, des dizaines de villes européennes y ont souscris. Elle induit de concilier les trois composantes suivantes : activités, transports, environnement. Pour cela, les villes vont s engager à orienter l urbanisme et les conceptions architecturale visant à respecter l environnement né alors la volonté de maitriser l énergie, notamment les dépenses énergétiques, en faisant en sorte que les constructions (aussi bien les neuves que les anciennes) soient le mieux isolées possible. Depuis moins de 10 ans, tous les logements à vendre ou a louer doivent fournir à DPE (classement énergétique). Les logements sont alors classés, comme les machines à laver, de A à F. Le souhait d une ville durable est une ville compacte. Or la ville n a jamais été aussi peu compacte qu aujourd'hui. Toutes les villes se doivent d avoir un PLU (plan local d urbanisme). Par le PLU, la ville est devenue un agent économique. Par le PLU et par le fait qu elle utilise des prestataires de service (service des eau, traitement des ordures ), elle gère tout un ensemble économique. Elle a alors un chiffre d affaire, et peu stimuler l économie de tel ou tel espace. Lire Chapitre 7 II. A) + C) et III. A) CHAPITRE 7 (livre) : Les espaces de la ville en France II Les villes françaises, des espaces fragmentés? A. L évolution des centres : l exclusion des populations modestes? 1. Les transformations des centres des agglomérations urbaines Plusieurs phases de transformation des centres des pôles urbains menant à l affirmation des fonctions d encadrement économique, de l activité commerciale non alimentaire, de la dimension culturelle, touristique et récréative. Cette évolution s est faite au détriment des fonctions productives (industrielle majoritairement) et de la vocation résidentielle, du moins pour les catégories sociales les plus modestes. La réhabilitation des quartiers historiques, l instauration de périmètre de sauvegarde et de mise en valeur (97 à ce jour) avec des réalisations spectaculaires (Vieux Lyon, le Marais à Paris, le centre médiéval de Montpellier «l Écusson») a débuté en 1962 avec la loi Malraux. A ces opérations est associé une gentrification, faisant de ces quartiers autrefois «taudifiés» et «insalubres» à la densité très forte, des zones résidentielles de prestige (exemple du Vieux Lyon, ou le nombre de cadre y résidant est passé de 19 à 46% entre 1964 et 1982, soit en 18 ans), des zones commerciales vouées aux boutiques de luxe (t.q prêt-à-porter, galeries d art, restaurants) et au tourisme. L instauration des opérations d amélioration de l habitat (OPAH) en 1982 étend la réhabilitation à des quartiers moins anciens (comprenant le bâti industriel du XIXe siècle) et inclut un développement du logement social destiné à freiner le remplacement des catégories sociales, le plus souvent sans grand succès. Les processus de gentrification peuvent aussi être spontanés, comme l a montré la colonisation de l Est parisien par une population de catégorie socioprofessionnel (CSP) de professions intellectuelles supérieures, désignées quelque fois comme «bobos». Les rénovations urbaines ne se sont plus limitées au centre et se sont étendues aux friches industrielles, ferroviaires, militaires et aux quartiers paupérisés (= appauvris). Elles prennent

5 la forme de quartiers d affaires sortis des rénovations «bulldozer» (rénovations violentes et rapides) des années 1960 et 1970 (300 opérations lancées avant 1974), plantant, sur une dalle les séparant du réseau des rues, tours et barres d immeubles. De cette façon, le quartier Part- Dieu à Lyon comporte le siège de la communauté d agglomération de Lyon, une bibliothèque et un auditorium, 1,6 millions de mètres carrés de bureaux, le plus grand centre commercial de centre-ville d Europe, et la gare TGV. Il se présente comme un ensemble de barres et de tours posées sur une dalle, dominées par le tour Part-Dieu de 142m. Ces rénovations ont continué après 1974, mais les projets qui suivent sont généralement plus modestes et surtout se fondent sur des a priori urbanistiques différents : la rue et la place sont réhabilités, les immeubles nouveaux s insèrent dans un réseau de voies urbaines classiques, la hauteur des bâtiments est souvent moindre. Un exemple de ces évolutions peut être fourni par le quartier Antigone, à l est du centre historique de Montpellier, dont la construction s étalera de 1977 à 2008 (soit 31 ans), s appuyant sur une architecture néoclassique d inspiration méditerranéenne (places, arcades, fontaines). Les opérations contemporaines se veulent mieux intégrées à la ville et comportent une part de logements dont des logements sociaux. Ces rénovations s appuient aussi sur de grands équipements culturels, comme le démontre à Paris la ZAC Tolbiac pensée autour de la Bibliothèque de France. En même temps que les nouveaux périmètres rénovés se veulent urbains, durables, à l échelle humaine, l architecture verticale, systématiquement limitée par rapport aux CBD (Central Business District) des villes américaines, asiatiques, et même européenne (voir à Londres et à Berlin), est progressivement réhabilitée. Les quartiers d affaires les plus importants de la première génération font l objet de plans de rénovation qui font la place à une architecture plus audacieuse, quoique freinée par la crise. Les rénovations successives menées à Bordeaux (t.q mise en place d un tramway, rénovation de bâtiments anciens et intégration de neuf sans «casser» le style de l ancien) résument assez bien les tendances de ce demi-siècle d urbanisme. cf zoom p.137 (De Mériadeck à la ZAC Bastide, un demi-siècle de rénovation urbaine à Bordeaux) 2. Gentrification des centres Ces transformations s accompagnent le plus souvent d une sélection sociale marquée et d un recul de la densité résidentielle, moins net depuis les années Dans beaucoup d agglomérations françaises, le contraste social à petite echelle le plus constant oppose la ville-centre à ce que l on qualifie du terme souvent dépréciatif de «banlieue» (qui signifie étymologiquement ce qui est hors de la ville).

La " France en villes " : Mouvements de population, urbanisation, métropolisation.

La  France en villes  : Mouvements de population, urbanisation, métropolisation. Première S, géographie LMA, 2011-2012 Thème 2 Aménager et développer le territoire français Question 2 La France en villes Cours 1 La " France en villes " : Mouvements de population, urbanisation, métropolisation.

Plus en détail

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier

Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier Chapitre 1 Les métropoles européennes et américaines Organisation spatiale et répartition de la population Lycée Mater Dei N. Carpentier 1 [PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE]

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE III (GEO) : HABITER LA VILLE FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON Comment les hommes vivent-ils en ville? PLAN DU COURS : I/ UNE PLANÈTE DE PLUS EN PLUS URBAINE II/ HABITER LES VILLES DU MONDE RICHE

Plus en détail

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Projet de la gare Viger Doc. 5.1 Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Présenté à la commission chargée de mener la consultation publique Par : Marc Breton Contexte Vente du site par

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 3. Les fortes priorités au moment du POS initial (1974) Le rapport de présentation du POS initial accorde une attention particulière et une place

Plus en détail

LE CŒUR DE POITIERS UN PÔLE D'ACTIVITÉS PLURIELLES UN LIEU STRATÉGIQUE

LE CŒUR DE POITIERS UN PÔLE D'ACTIVITÉS PLURIELLES UN LIEU STRATÉGIQUE LE CŒUR DE POITIERS UN PÔLE D'ACTIVITÉS PLURIELLES UN LIEU STRATÉGIQUE Au cinéma, un planséquence est une scène filmée en un seul plan, qui est restitué tel quel dans le film, sans coupures ni montage

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

Activités et emplois au sein du secteur sauvegardé élargi de Tours Par Cyil RABUSSEAU & Laure BERTHELEMY, chargés d études

Activités et emplois au sein du secteur sauvegardé élargi de Tours Par Cyil RABUSSEAU & Laure BERTHELEMY, chargés d études Page 1 Edition : juillet 2012 Activités et emplois au sein du secteur sauvegardé élargi de Tours Par Cyil RABUSSEAU & Laure BERTHELEMY, chargés d études C réé en 1973, le secteur sauvegardé de la ville

Plus en détail

L'organisation du territoire français.

L'organisation du territoire français. L'organisation du territoire français. 2 ème partie : AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS. Thème 2 : L organisation du territoire français. Introduction. Depuis les trente dernières années,

Plus en détail

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers 5 ème rencontre du cycle «Habitat, Cadre de vie et Gestion Urbaine «Développer un immobilier d entreprises adapté aux quartiers»

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

Document non contractuel

Document non contractuel SOMMAIRE Le promoteur MULTI Development met en vente 8 lots contigus au centre commercial «Les Arcades Rougé» situé dans le centre-ville de Cholet. Ces lots se situent à proximité immédiate des deux principales

Plus en détail

Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud.

Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud. Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud. A gauche, une ville. A droite, une ville. Pourquoi autant de différences?

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Résidence de Tourisme. Paris la Défense. Colombes

Résidence de Tourisme. Paris la Défense. Colombes Résidence de Tourisme Paris la Défense Colombes SITUATION DE LA RÉSIDENCE+ Au pied du tramway, à quelques minutes de la Défense, à 12 minutes de la gare Saint-Lazare et 20 minutes des Champs-Elysées. LA

Plus en détail

Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille

Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille Les impacts économiques d une piétonisation de la Grand-Place de Lille Etude exploratoire juin 2007 Anthony COURTOIS anthony.cour@hotmail.fr Frédéric HERAN, maître de conférences en économie heran@noos.fr

Plus en détail

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013 Les Ateliers de la Fabrique Mercredi 20 novembre 2013 Les projets urbains comparés LILLE TURIN MARSEILLE LILLE EURALILLE Population Ville 226 000 habitants (Toulouse : 440 000) Agglomération 1 016 000

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

Plan. Dynamique territoriale de la région urbaine de Neuchâtel. 1.Tendances de l urbanisation. 1.Tendances de l urbanisation

Plan. Dynamique territoriale de la région urbaine de Neuchâtel. 1.Tendances de l urbanisation. 1.Tendances de l urbanisation Dynamique territoriale de la région Plan 1. Tendances actuelles de l urbanisation 2. Objectifs et méthodologie Patrick Rérat Institut de géographie Université de Neuchâtel Patrick.rerat@unine.ch www.unine.ch/geographie

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215)

Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215) UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE p208 à 225/p238 à 253 Plan détaillé Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215) Quels sont les aspects

Plus en détail

Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale

Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale - résultats préliminaires d un projet international Dr. Krisztina Keresztély Académie des Sciences Hongroise

Plus en détail

VILLE DE MENNECY RAPPORT ANALYSANT LA SITUATION DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE Juin 2013 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 I. L ACTUELLE DIVERSIFICATION DU TISSU COMMERCIAL LOCAL MENACEE PAR L EVOLUTION

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 Loueur en Meublé Non Professionnel Dispositif Censi Bouvard Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance Ensemble, nous valorisons votre patrimoine Construction Valorisation

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Commerces et locaux professionnels

Commerces et locaux professionnels Commerces et locaux professionnels Selection Avignon - Marsillargues - Montpellier - Castelnau-le-Lez - Juvignac - Perpignan - Aigues-Mortes - Sète Concepteur d immobilier professionnel commerces et locaux

Plus en détail

LA CROISSANCE URBAINE EN FRANCE (DROM COM EXCLUS)

LA CROISSANCE URBAINE EN FRANCE (DROM COM EXCLUS) Corrigé de géographie LA CROISSANCE URBAINE EN FRANCE (DROM COM EXCLUS) Introduction : La France possède un taux d urbanisation de 78% et ses espaces urbains couvrent près de 30% de son territoire, pourtant

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

Résumés des interventions

Résumés des interventions Résumés des interventions La naissance des offices publics d'hbm en région parisienne. Au cours du développement industriel et urbain de la fin du 19 e siècle, les classes populaires ont eu de plus en

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable relations presse Ville d Angers et Angers Loire Métropole - 02 41 05 40 33

Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable relations presse Ville d Angers et Angers Loire Métropole - 02 41 05 40 33 Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable relations presse Ville d Angers et Angers Loire Métropole - 02 41 05 40 33 corine.busson-benhammou@ville.angers.fr Angers : une métropole en développement

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Book Commercial // Angers

Book Commercial // Angers Book Commercial // Angers Résidence Services Seniors Domitys Les Résidences Services Seniors L investissement immobilier de bon sens Infos pratiques Nom de la résidence : Rosa Gallica Adresse : Avenue

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville?

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville? Entrées du programme 2008 Idée géographique Compétences notionnelles des Programmes 2008 Concepts, notions Enjeu Supports et capacités 1 2 vivent les vivent les Regarde, c est chez nous! Les paysages de

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D

Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D Stratégies d implantation des terminaux méthaniers : vers une nouvelle relation au(x) territoire(s)» Yann Alix, Ph.D y.alix@ecole-management-normandie.fr Plan - Introduction et problématique - L industrie

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

La prospection foncière pour les nuls

La prospection foncière pour les nuls La prospection foncière pour les nuls Cette étape est cruciale et peut prendre beaucoup de temps. Même si parfois, les collectivités mettent à disposition un terrain pour ce genre de projet, cela reste

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

DE LA ROTONDE - LOT N

DE LA ROTONDE - LOT N Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 5 (logement en accession à la propriété, crèche privée et commerces) Eco-quartier des

Plus en détail

PROJET COEUR DE VILLE

PROJET COEUR DE VILLE PROJET COEUR DE VILLE Atelier n 4 du 11 juin 2013 Un avenir à imaginer ensemble DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGÉ D i r e c t i o n d e l A m é n a g e m e n t e t d u C a d r e d e V i e S e r v i c e U

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

L immeuble de rapport à Lyon (1860-1990) Regards historiques. Loïc BONNEVAL, François ROBERT

L immeuble de rapport à Lyon (1860-1990) Regards historiques. Loïc BONNEVAL, François ROBERT Formes urbaines, loyers, rentabilité du capital immobilier et stratégies patrimoniales L immeuble de rapport à Lyon (1860-1990) Regards historiques Loïc BONNEVAL, François ROBERT Sources principales Archives

Plus en détail

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 Document d Aménagement Commercial Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 1. GRANDS ENJEUX DE L AMENAGEMENT COMMERCIAL DU PAYS DU CALAISIS. > A l échelle de l ensemble du territoire du Pays,

Plus en détail

Opportunités d investissement 2013 à l étude. SCPI Malraux

Opportunités d investissement 2013 à l étude. SCPI Malraux 2013 PIERRE PAPIER : 1 ER PRIX GESTIONNAIRE SCPI LOGEMENT Opportunités d investissement 2013 à l étude SCPI Malraux www.urban-premium.com Régime Malraux Besançon Besançon, première ville verte de France

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle

I L urbanisation dans le monde. A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Habiter les villes I L urbanisation dans le monde A L augmentation de la population urbaine au XXème siècle Taux d urbanisation Taux d urbanisation (projection 2015) Évolution du nombre de villes de plus

Plus en détail

Segment 7: Performer spécialisés

Segment 7: Performer spécialisés 14.11.2014 Segment : Performer spécialisés Segments de la demande dans le marché des bureaux Fahrländer Partner AG Raumentwicklung Eichstrasse 23 8045 Zürich +41 44 466 0 00 info@fpre.ch www.fpre.ch www.fpre.ch

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

LA CASERNE DE REUILLY

LA CASERNE DE REUILLY LA CASERNE DE REUILLY Création d un nouveau quartier en plein cœur de Paris 2 hectares en mutation Par son emplacement, au cœur du 12 e arrondissement de Paris, et son caractère architectural et historique,

Plus en détail

la politique commerciale régionale

la politique commerciale régionale la politique commerciale régionale Quelle place pour les centres commerciaux à Bruxelles et en périphérie? 05 mai 2011 contenu 1. commerce et centres commerciaux 2. bruxelles et sa périphérie 3. orientations

Plus en détail

Aménagement #14 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT

Aménagement #14 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT Entre ville et campagne, Saint Jean de la Ruelle est soumise à une pression urbaine propre aux communes de première couronne d une agglomération. La ville est aujourd hui en pleine mutation : ouverture

Plus en détail

CHAPITRE 3 / HABITER LA VILLE. Comment s organise l espace des grandes villes des pays développés?

CHAPITRE 3 / HABITER LA VILLE. Comment s organise l espace des grandes villes des pays développés? Activité 1 : situation du paysage de l île de la Cité. Livre p 260/261 EN COURS DIALOGUE 1 / où se situe Paris ( continent, pays)? 3 / Dans quel grands domaine bioclimatique? - températures - précipitations

Plus en détail

Les rencontres de la coopération décentralisée franco-mexicaine

Les rencontres de la coopération décentralisée franco-mexicaine Les rencontres de la coopération décentralisée franco-mexicaine Bordeaux France 23-24 février 2012, CAPC, Arc en Rêve Centre d architecture «Promotion des Territoires : le défi du développement durable»

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013 Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville ETAT DES LIEUX Les faiblesses du centre-ville Changement des modes commerciaux - Agrandissement

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

PROMOTEUR AMÉNAGEUR. Des solutions immobilières adaptées au besoin des particuliers, des entreprises et des collectivités territoriales

PROMOTEUR AMÉNAGEUR. Des solutions immobilières adaptées au besoin des particuliers, des entreprises et des collectivités territoriales PROMOTEUR AMÉNAGEUR Des solutions immobilières adaptées au besoin des particuliers, des entreprises et des collectivités territoriales Bordeaux Brest Caen Lorient Lyon Nantes Paris Plérin Poitiers Saint-Brieuc

Plus en détail

Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité. Rencontre entre les villes françaises

Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité. Rencontre entre les villes françaises Réflexions autour d un Projet de Réseau Européen des Villes à Pont Habité Rencontre entre les villes françaises Printemps Des Pierres & Service Patrimoine de la ville de Sommières - Avril 2013 Les ponts

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS I Le territoire français : entre potentialités et contraintes? II La France n existe-t-elle aujourd hui qu à travers ses villes? A) Quelles sont

Plus en détail

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1462 Date : Schéma de Structure communal de NAMUR 1. DONNEES DE BASE Projet : Projet de schéma de structure communal (SSC) de Namur Demandeur : Ville de Namur Auteur de l étude

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ

CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ CAHIER DES CHARGES POUR L ACCOMPAGNEMENT DES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5ÈME CATÉGORIE AUX NOUVELLES NORMES D ACCESSIBILITÉ 1. CONTEXTE La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès

Plus en détail

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s.

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. POUR UNE APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE L ARCHITECTURE D INNOVATION S a n d r i n e G E R M A I N - A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. o r g La

Plus en détail

OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ

OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ OPERATION DE RESTAURATION IMMOBILIERE COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ Table des matières Préambule... 3 L Opération Programmée d Amélioration de l Habitat et de Renouvellement Urbain du centre

Plus en détail

3. Morphologie urbaine et consommation d espace

3. Morphologie urbaine et consommation d espace 3. Morphologie urbaine et consommation d espace Historique du développement de la commune La commune de Pouliguen, avec les limites administratives que nous connaissons aujourd hui, est véritablement née

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

Chapitre II : La Région. 2

Chapitre II : La Région. 2 Géographie. IJDA. 2015-2016 1 : Chapitre II : La Région. 2 Rappel : Thème 2 - LA RÉGION : CONNAISSANCES : La Région où est situé l établissement : L'organisation du territoire régional structure l étude

Plus en détail

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs.

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs. ETUDE PROFIL Acheteurs à distance Cyber - acheteurs sommaire Pénétration de la vente à distance et du e-commerce Comportement des acheteurs à distance Zoom sur le comportement des Profil des et des Pénétration

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 IMPÔT SUR LE REVENU GÉNÉRALITÉS Barème CGI. art. 197 Revalorisation annuelle par rapport au barème 2014 + 0,1 % Montant

Plus en détail

La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE

La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE AVIS n 97.01 CDE AVIS de la Commission «DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE» ADOPTE par l ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE du 14 JUIN 1997 La ZONE FRANCHE URBAINE de LILLE - AVIS n 97.01 CDE du

Plus en détail

1er janvier 2015. Le principes de la loi du 11 février 2005

1er janvier 2015. Le principes de la loi du 11 février 2005 ACCESSIBILITÉ CHRD Le principes de la loi du 11 février 2005 La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous». Les entreprises commerciales et artisanales qui reçoivent du public

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain PONTARLIER Stratégie Globale d Aménagement Urbain Édito de Christian POURNY, Adjoint au Maire en charge de l Urbanisme La définition et la mise en œuvre d une Stratégie Globale d Aménagement Urbain visent

Plus en détail

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN

REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN REDECOUVRIR SON QUARTIER SOUS UN AUTRE REGARD Charleroi - Section de Goutroux Cette étude est réalisée dans le cadre du projet européen interreg IIIb «Septentrion, de la ville forte à la ville durable»

Plus en détail

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables

Commune de Tonneins Projet d'aménagement et de Développement Durables Commune de Projet d'aménagement et de Développement Durables SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 RAPPEL DES ENJEUX... 4 PREMIER AXE MAJEUR : ENVIRONNEMENT TOURISME AGRICULTURE... 5 LES ESPACES NATURELS

Plus en détail

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Habiter la ville. Schéma de l organisation d une ville d un pays développé : des espaces aux diverses fonctions

Habiter la ville. Schéma de l organisation d une ville d un pays développé : des espaces aux diverses fonctions Habiter la ville Comparaison des deux photographies page 218-219 : nature des documents? Villes représentées? Premier plan? Second plan? Niveaux de richesses des villes? Comment vit-on en ville au XXIème

Plus en détail

Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic

Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-108 du 30 juillet 2012 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe TEP par le groupe Samsic L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de concentration adressé

Plus en détail

Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000!

Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000! Reconquête du centre ville : Coeur de Limoges et la CARPP : protection du patrimoine puissance 1000! Le vendredi 5 février 2010, à partir de 9h00, 100ème réunion de la commission CARPP La reconquête du

Plus en détail

Primes à la construction

Primes à la construction Primes à la construction INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété La prime à la construction est une aide financière, qui peut être obtenue auprès de la Région wallonne,

Plus en détail