2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. LES DÉPLACEMENTS : TENSIONS ENTRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE"

Transcription

1 2. LES DÉPLACEMETS : TESIOS ETRE ACCESSIBILITÉ DU TERRITOIRE ET AMÉAGEMET DU CADRE DE VIE 199

2 Un résau d infrastructurs d grand porté assur un bonn accssibilité à l agglomération lyonnais Transport aérin : un accssibilité intrnational qui s rnforc L aéroport d Lyon - Saint-Exupéry : dévloppmnt d un plat form intrnational t multimodal L aéroport intrnational d Lyon-Satolas, inauguré n 1975, prnd n 2000 l nom d l aviatur t écrivain lyonnais Antoin d Saint-Exupéry. Bin qu situé n dho ds limits administrativs d la Communauté urbain, l aéroport intrnational Lyon - Saint-Exupéry ntrtint avc l Grand Lyon ds lins étroits qui s appréhndnt n trms d lins économiqus t d accssibilité mais aussi d gstion ds nuisancs t ds srvituds (Plan d Exposition au Bruit). Ct aéroport st fondamntal pour l dévloppmnt d un métropol à vocation uropénn. S pos ici la qustion d la connxion d l aéroport avc l nsmbl d la région, t avc l agglomération lyonnais. L intrmodalité du sit aéroportuair n st l outil principal. Au dlà d la communauté urbain, à l st, l pôl multimodal Lyon Saint-Exupéry la silouhtt d la gar TGV d Lyon Saint-xupéry Un plat-form qui évolu pour accuillir un trafic n croissanc Dpuis sa création, l aéroport s st doté d un scond pist n 1992, d un gar TGV sur l sit aéroportuair n 1994, d un parking couvrt, d un trminal frt agrandi Avc plus d 100 dstinations n dirct dont ls principals dstinations uropénns prochs, ds horairs miux adaptés au trafic affairs prmttant l allr-rtour dans la journé, un activité chart d plus n plus conséqunt, un amélioration ds fréquncs, l aéroport s adapt à l évolution qualitativ d la dmand. Après un fort croissanc au cou ds annés 1990, l nombr d passag a dépassé millions n L évolution du trafic intrnational, désormais majoritair (5 % du trafic total), st plus marqué qu cll du trafic national. L frt s dévlopp égalmnt, faisant du sit un plat-form important d frt n Franc (plus d tonns d frt par an). Un ds rars n Europ à proposr ds liaisons intrmodals air-fr-rout, la sul n Franc, ho région parisinn, disposant d un trafic intrnational majoritair, la plat-form continntal d Lyon - Saint-Exupéry a ls moyns d s positionnr comm scond port aérinn intrnational d Franc. Son ambition st d rnforcr la dssrt ds futu pays mmbrs d l Union uropénn t d multiplir ls dstinations intrcontinntals, n particulir v ls Etats-Unis t l sud-st asiatiqu. Ds projts d xtnsion : un cntr intrmodal d plus n plus important L dévloppmnt du sit rpos sur la construction projté d dux pists supplémntairs à l oust t ds xtnsions pour ls activités associés : aménagmnt d la zon frt (Cargoport), xtnsion ds trminaux, construction à proximité du programm «La cité frt» (hôtllri, stationnmnt, activités trtiairs). Plus d 2000 ha d résrvs foncièrs sont programmés pour l nsmbl d cs projts. Ls collctivités ont programmé la réalisation d la dssrt n tramway xprss LESLYS rliant l cntr trtiair lyonnais d la Part-Diu à l aéroport, améliorant snsiblmnt son accssibilité dpuis l agglomération t 200

3 l résau ds vills rhônalpins. Ctt infrastructur qui connctra Lyon - Saint-Exupéry à l nsmbl du résau frroviair d l agglomération placra l aéroport parmi ls prmi cntrs intrmodaux uropéns. Dux équipmnts complémntairs Outr l aéroport d Lyon Saint-Exupry, l Grand Lyon dispos d dux équipmnts complémntairs : l aérodrom d Lyon-Corbas (pratiqus d loisi), t l aérodrom d Lyon-Bron (aviation d affairs). Situé à proximité du cntr intrnational d xpositions Eurxpo t du Parc Tchnologiqu d la Port ds Alps, l aérodrom d Lyon-Bron récmmnt rénové st l duxièm aéroport d affairs français. Ct équipmnt nrgistr nviron mouvmnts d avions par an. L aéroport d affair d Lyon - Bron Dssrt frroviair : un xcllnt dssrt national t uropénn, un dssrt régional qui s amélior Lyon st situé au cœur d un étoil frroviair d prmièr importanc. C résau st tout d abord constitué d l armatur fort du résau TGV qui rli fficacmnt l agglomération lyonnais à un larg parti du trritoir national, voir uropén. Parallèlmnt, il xist à l échll du trritoir rhônalpin un résau n étoil constitué d ligns classiqus, d importanc national ou régional qui convrgnt à Lyon. Encor inégalmnt xploité, c résau rprésnt un fort potntil d structuration d l spac métropolitain. vitss. L aménagmnt d plusiu gars TGV d contournmnt d l agglomération parisinn a prmis d étndr l résau grand vitss accssibl dpuis l agglomération lyonnais. Ds TGV circulnt désormais ntr Lyon, ants, Lill t au-dlà, Maill, Montpllir. L Grand Lyon au cœur d un résau national t uropén d ligns frroviairs à grand vitss La mis n srvic d la lign à grand vitss a considérablmnt rapproché n tmps Lyon d la capital. Ell s st accompagné d la construction d un nouvll gar, la Part Diu au cœur d la vill cntr. Cs dux événmnts ont nttmnt amélioré l offr au départ d Lyon, n tmps (Paris-Lyon n 2 hurs) t n qualité (cadncmnt). La mis n srvic d la lign TGV d contournmnt d l Est lyonnais prmt, dpuis 1994, d dssrvir l aéroport d Saint Exupéry. Cll-ci offr à l agglomération lyonnais un troisièm gar à grand Lyon t Rhôn-Alps au sin du résau frroviair à grand vitss 201

4 L schéma dirctur uropén ds trains à grand vitss à l horizon 2010 plac Lyon au cœur d un résau xcptionnl, Paris-nord d l Europ, Rhin-Rhôn, Turin- Itali du nord t Méditrrané, Lyon dvnant l un ds vills uropénns ls miux dssrvis par l TGV. Ds infrastructurs vnant complétr c résau frroviair à grand vitss ntr l Europ du nord t l Europ du sud sont n projt. L Grand Lyon : nœud d un résau régional progrssivmnt rmis n valur Parallèlmnt au résau TGV, ls grands ligns ou ligns régionals transvals dssrvnt ls vills alntour : Gnèv, Chambéry, Grnobl, Valnc, Saint-Étinn, L Puy, Roann, Mâcon L trritoir rhônalpin dispos ainsi d un maillag d ligns régionals rlativmnt satisfaisant. Lur attractivité st toutfois loin d êtr optimal. Un déficit d infrastructurs v l oust t l massif cntral Tout d abord, l résau hérit d déséquilibrs liés aux contraints géographiqus. L nombr élvé ds dssrts ord-sud, généralmnt doublés par la lign TGV d un part, t ds axs transvaux rliant Lyon aux vallés d l arc alpin d autr part, contrast avc la faiblss ds liaisons dssrvant ls sctu où l rlif st un frin fort au dévloppmnt ds infrastructurs, l oust t l Massif Cntral. L résau régional a largmnt souffrt d un déficit d invstissmnt au cou ds vingt drnièrs annés, la mis n plac du résau TGV ayant été prioritair. On put évoqur l état souvnt vétust du matéril roulant t son nivau d confort, pas toujou attractif (l âg moyn du parc d matéril st d 20 ans n 2002). Convrgnc ds trafics voyagu t marchandiss : un nœud frroviair proch d la saturation La majorité ds ligns (TGV, Grands Ligns, TER) a pour trminus un gar lyonnais. Ctt multiplication ds dssrts n trminus ou n passag ntrain un fort congstion du nœud frroviair lyonnais, proch d la saturation à crtains points (pont du Rhôn, Guillotièr, Saint-Clair ). Un diamétralisation* ds dssrts TER prmttrait un gain d capacité mais fragilisrait l xploitation n situation déjà difficil. Par aillu, l passag du TGV t d trains d marchandiss sur crtains axs réduit d autant la capacité d y fair circulr ds trains assurant ds dssrts à l échll d la région. L nœud frroviair lyonnais st dns t proch d la saturation : il n a plus ls capacités d répondr à l augmntation d la dmand voyagur t frt. Un offr régional qui s rnforc Toutfois, dpuis 1998 l offr frroviair régional s st notablmnt rnforcé. La région Rhôn-Alps assum l rôl d autorité organisatric ds transports frroviairs régionaux dpuis Ds programms d accroissmnt d l offr ainsi qu d rénovation du matéril roulant t ds gars ont été lancés sur plusiu axs. Ls liaisons dircts ntr vills rhônalpins sont n cou d amélioration. Ls millu tmps d parcou dpuis Lyon n dirction ds vills rhônalpins sont désormais ls suivants : Liaison Millur tmps d parcou Evolution d la fréquntation/ jour ntr Lyon Bourg-n-Brss 0 h % Lyon Saint-Etinn 0 h % Lyon Valnc vill 0 h 52-2 % Lyon Roann 1 h 09 8 % Lyon Chambéry 1 h 10 1 % Lyon Grnobl 1 h 12 1 % C sont au total 350 trains quotidins supplémntairs qui ont été mis n srvic au cou ds dix drnièrs annés (soit 30 % d offr supplémntair), plus du ti ds gars régionals réhabilités t plus d la moitié du matéril roulant rénové. D 1997 à 2002, l augmntation général d la fréquntation sur l nsmbl du résau régional s élèv à + 35 %. Si l automobil rst l mod l plus utilisé, la part du train dépass ls 10 % sur la plupart ds trajts ntr ls vills principals t dépass 20 % ntr Lyon, d un part t Mâcon, Bourg-n-Brss, Valnc, Saint-Étinn t Roann, d autr part. Par aillu, la Région a mis n plac un nouvll gamm tarifair régional, prmièr étap d un procssus qui dvrait conduir à un tarification multimodal d typ «Cart orang». Si l résau ds Transports Exprss Régionaux (TER) assur un grand parti ds liaisons dircts à l échll régional, il jou aussi un rôl cntral à l échll périurbain dans la rchrch d un solution altrnativ aux problèms ds déplacmnts n voitur (cf. Un armatur d transports collctifs périurbains t urbains dns, pourtant ncor faiblmnt concurrntill). * cf lxiqu, voir pag 381 à

5 Dssrt frroviair Ls déplacmnts ntr ls principals vills d Rhôn-Alps population ds pôls urbains n % ombr d déplacmnts rout + fr Part d marché du fr Dssrt frroviair régional ntr ls principals vills d Rhôn-Alps n 2001 (trains rapids) Dssrt frroviair quotidinn Variation d la dssrt ntr 1998 t 2001 (2 sns) 80 Très fort Supériur à 50 % 40 Fort Infériur à 50 % (sourc Région Rhôn-Alps). 10 Population ds pôls urbains n

6 Un armatur autoroutièr très dns, captant ds flux d transit mais égalmnt ds flux intrns Un résau autoroutir concntré à l st Héritag d un systèm radial L agglomération lyonnais constitu l point d convrgnc d un résau autoroutir dns : l A (Macon, Paris), l A7 (Vinn, Maill), l 7 (Saint-Étinn, Clrmont-Frrand), l 3 (Grnobl, Turin) t l 2 (Bourg-n-Brss, Gnèv). C systèm radial a conduit à un concntration ds flux d tous typs au cœur d l agglomération, ngndrant congstions t nuisancs. Afin d n pas accroîtr cs phénomèns, l Plan ds Déplacmnts Urbains (PDU) (voir l point «pris n compt ds documnts réglmntairs d planification t d orintation») d 1997 posait un princip d non augmntation ds capacités ds voiris pénétrants sur l agglomération. Clui-ci st réaffirmé dans l nouvau PDU approuvé l 2 juin Ls différnts typs d déplacmnts : intrn, échang, transit Un déplacmnt st l fait d allr d un ndroit à un autr pour un activité donné, n utilisant la voi publiqu. Un allr-rtour ou un circuit domicil-achat-travail constitu dux déplacmnts. En fonction d la zon dpuis laqull on obsrv l déplacmnt, clui-ci put êtr d divs naturs. Trafic intrn : Trafic dont l parcou s situ n totalité à l intériur d la zon considéré. Trafic d échang : Trafic ntr la zon considéré t l xtériur d ctt zon. Trafic d transit : Trafic travant la zon considéré pour rlir dux zons xtériu. Multiplication ds contournmnts par l st : un trafic d grand transit n majorité écarté du cntr d l agglomération Au cou ds 10 drnièrs annés, l armatur autoroutièr radial a été complété par un nsmbl d infrastructurs d typ autoroutir d contournmnt d l agglomération, toujou situés à l st, où la géographi n présnt pas ls contraints d l oust : Tronçon nord du boulvard périphériqu, rocad st () t ss tronçons nord t sud, 32. Cs trois infrastructurs n rocad ont prmis d écartr la majorité du trafic d transit nord-sud qui mpruntait l A-A7 t qui ncombrait l hyprcntr (moins d 10 % du trafic franchissant l tunnl d Fourvièr corrspond à du trafic d grand transit). Ainsi, bin qu toujou travé par l ax autoroutir historiqu nord-sud (A-A7) la vill cntr st rlativmnt bin présrvé ds flux d transit. Ls problèms d ngorgmnt du cntr liés à la travé d Lyon sont désormais moins critiqus t provinnnt ssntillmnt du trafic intrn. La rocad st () à la limit ntr Décins-Charpiu t Myziu st travé par l CFEL. L échangur donn accès aux RD t 517, à un zon d activités t aux quarti pavillonnairs d Myziu. Entr Chassiu t Gnas, la rocad st assur la dssrt d la zon d activité d Miplain Ds dysfonctionnmnts liés aux mélangs ds flux intrns t d transit Saturation ds voiris majurs supportant tout typ d trafic Ls infrastructurs routièrs majurs, théoriqumnt dstinés à l accssibilité national t régional d l agglomération, sont dotés d un grand nombr d diffusu t ont ainsi simultanémnt favorisé l dévloppmnt du trafic urbain t l xtnsion d la tach urbain dans ls sctu qu lls travnt, notammnt à l st. Ells ont ainsi été très rapidmnt saturés. L rôl qu a pris la rocad st () dans l fonctionnmnt logistiqu d l st lyonnais (proximité ds grands zons industrills, du pôl logistiqu d Mions-Corbas, d Satolas t d l Isl-d Abau), prturb aussi sa mission d contournmnt. 204

7 Qull grand voiri autoroutièr à l oust? Si l cntr st n parti présrvé du trafic d transit, ls contournmnts par l st n offrnt qu un dmi répons à la qustion du transit : captant tous typs d trafic (transit, échang t intrn), lur vocation s n trouv prturbé. S pos alo la qustion d la création à l oust d l agglomération d un voiri d détournmnt ds flux d transit : l COL (Contournmnt Oust d Lyon) doit rmplir ctt fonction. Un liaison rapid sur laqull la distanc ntr échangu st faibl favorisra ls échangs avc l sctur nvironnant t aura ds ffts forts sur l urbanisation d c sctur ; tll st la dstination du périphériqu qui srt ls trafics intrn t d échang t qui prmt d contournr t dssrvir la vill cntr. Invmnt, un voiri dit étanch st dstiné à accuillir ds flux d transit. Son impact urbain sur l spac travé st moindr, ll n l dssrt pas dirctmnt. Aussi, l traitmnt d la prméabilité ds différnts ntrés t contournmnts d l agglomération doit donc êtr cohérnt avc ls objctifs du dévloppmnt urbain. C st pourquoi, afin d n pas rnforcr la prssion urbain qui s xrc déjà sur ls plataux d l oust lyonnais, l projt d DTA* (Dirctiv Trritorial d Aménagmnt) rjtt tout projt d diffusur sur l tracé du COL, infrastructur d transit d l agglomération lyonnais. Boulvard périphériqu Laurnt Bonnvay à Villurbann : congstion, pollution t mélang ds flux La répartition ntr, d un part, ls déplacmnts d transit (vocation du COL qui chmin au droit d l agglomération) t, d autr part, ls déplacmnts intrns à l agglomération t d échangs (vocation du projt d bouclag du périphériqu dans sa parti oust, qui a pour fonction d achvr la cintur périphériqu d la vill cntr) résid n grand parti dans l choix ds distancs ntr échangu sur chacun d cs dux infrastructurs. En définitiv, l nombr t la capacité ds infrastructurs autoroutièrs radials convrgant jusqu au cœur d l agglomération appllnt à un bouclag par ds rings protctu (périphériqus ou rocads plus éloignés, tant à l st qu à l oust). Cux-ci n sont pas achvés t ainsi n rmplissnt pas ntièrmnt lur rôl d dilution ds flux d ntré ou d sorti, t d écart ds trafics d transit à l xtériur d la vill aggloméré. Ls PDS (Plans d Déplacmnts d Sctu) mttnt n évidnc ls projts nécssairs pour clarifir la vocation ds différnts voiris. Un rnouvau du transport fluvial L résau fluvial occup un plac modst parmi ls flux d transport l long d l ax rhodanin. Ho transit, la part d la voi navigabl rprésntait 1,3 % d l nsmbl du tonnag transporté n Rhôn-Alps n 2001 (94,5 % pour la rout). Toutfois, l bassin Rhôn-Saôn st aujourd hui à grand gabarit sur 550 km (d Maill à Chalon-sur-Saôn) t offr ds ppctivs d dévloppmnt intérssants. L bilan ds trafics d cs drnièrs annés laiss d aillu apparaîtr ds évolutions ncouragants, notammnt à trav l activité contnu. Malgré l abandon du projt d canal grand gabarit Rhin- Rhôn, la mis à l étud d la liaison Saôn-Mosll pos la qustion d la travé d la vill cntr par ls convois à grand gabarit t l franchissmnt d trois ponts construits n dssous d la côt d passag (l pont Kitchnr, l pont Clémncau t l pont La Fuillé). L Schéma dirctur ds ports du Bassin Rhôn-Saôn élaboré n 199 srt d bas aux projts à vnir. L port Edouard Hrriot, grand port fluvial d l agglomération lyonnais st situé au sud d la conflunc, n riv gauch du Rhôn. Créé n 1938, il fut d abord un port pétrolir. D un surfac d 110 ha (ho da), il accuill 71 ntrpriss, qulqus mplois t couvr 8 sctu d activités : stockag d hydrocarburs, matériaux d construction, produits métallurgiqus, rcyclag d produits métallurgiqus, transport/logistiqu, contnu, ordurs ménagèrs t produits agricols. Rgroupant 5 mods d transport (rout, fluvial, rail, pip), l port Edouard Hrriot dévlopp ss activités n complémntarité avc Maill/Fos dont il constitu l port avancé pour l fluvio-maritim. L activité contnur a connu un fort croissanc n lin avc Maill/Fos (navtts) d où l projt d création d un duxièm trminal à contnu fin Ctt activité doit par aillu s rnforcr avc l dévloppmnt ds srvics logistiqus. L port chrch aujourd hui à s dévloppr par la promotion d activités qui utilisnt la voi d au t qui ont vocation à dssrvir l agglomération. * cf lxiqu, voir pag 381 à

8 L port Rambaud s vid, n parti t d manièr progrssiv, d ss activités industrills. L dvnir d ctt mpris, n rconvion, pass aujourd hui par l projt Lyon Conflunc qui lui donn un spécialisation trtiair t culturll. La plat-form d transport combiné d Vénissiux Saint-Prist Sur un suprfici d 8 ha, la plat-form d Vénissiux- Saint-Prist assur d un part l transfrt d contnu ou d caisss mobils d camions sur ds trains t d autr part l achminmnt ds trains. Ctt activité rprésnt nviron 25 % du trafic frroviair d marchandis n Franc. La gstion du trafic, national t intrnational, dont un fort part d maritim, st assuré par dux opératu : la Compagni ouvll d Contnu t ovatrans. L sit st toutfois contraint t limit ls prformancs économiqus d l équipmnt. Par aillu, la proximité d habitations compromt son dévloppmnt. Il apparaît donc nécssair à long trm d étudir la création d un chantir d transport combiné pour l agglomération lyonnais. A proximité du quartir d Grland, l port Edouard Hrriot (Lyon 7 ) Transport fluvial t plaisanc sur la Saôn Ds projts d grands infrastructurs pour clarifir t rnforcr l accssibilité d l agglomération Ls infrastructurs frroviairs Contournmnt frt d l agglomération lyonnais par l st (Horizon ) Ctt infrastructur frroviair a notammnt pour objctif d détournr du cntr d l agglomération l transit d frt. Ell doit facilitr t dévloppr l trafic fr d marchandiss mais doit égalmnt concourir à un millur dssrt voyagu d l aéroport Lyon Saint-Exupéry. Sa réalisation prmttra aussi d libérr ds capacités pour l transport d voyagu sur ls gars du cntr d l agglomération. Ell jou nfin un rôl d trait d union ntr plusiu infrastructurs stratégiqus (TGV Rhin-Rhôn t Lyon- Turin). Si l tracé précis n st pas ncor arrêté, la lign doit contournr l agglomération par l st. Courant 2002, c projt a fait l objt d un débat public au titr d la loi Barnir. Aujourd hui la parti nord st n cou d étud. La mis n srvic st annoncé pour Liaison frroviair à grand vitss Lyon-Turin La liaison frroviair à grand vitss Lyon Turin st, d un part, un projt d voyagu qui a pour vocation d rapprochr ls trritoirs t ls homms t d autr part, un projt d frt pour réduir la croissanc ds flux poids lourds. Maillon clé d un ax Est-Oust d raccordmnt aux grands «doals» uropénns, la liaison transalpin mixt, voyagu t frt, v Turin puis Milan st un outil indispnsabl pour la structuration t l attractivité ds métropols t régions du sud d l Europ. C projt impliqu la réalisation d un séri d ouvrags d art maju (notammnt un tunnl d 52 km ntr Saint-Jan-d-Maurinn t Val d Sus n Itali). La Commission uropénn cit Lyon-Turin parmi ls projts prioritairs («La politiqu ds transports à l horizon 2010 : l hur ds choix», sptmbr 2001). L raccordmnt à l agglomération fait l objt d variants. L option dit bas Dauphiné pour l frt a été rtnu par décision ministérill. L mémo Franc Itali d ma 2004 fix l financmnt d la sction intrnational ntr ls dux pays. Ls infrastructurs autoroutièrs 32 nord (Horizon 2009) En rliant l nord à l 32, c drnir maillon d l 32 doit rlir, sans intrférr sur ls flux intrns t d échang d l agglomération, l nord (Paris, ord Europ : A) à l st (Grnobl, Itali : 3). Ell rnforc par aillu la dssrt d l aéroport Lyon - Saint-Exupéry. 8 Ctt liaison nord-sud ntr l 2 t l 3 aux nivaux d Ambériu-n-bugy t d Bourgoin-Jalliu prmt d rnforcr un corridor autoroutir parallèl à l ax A-A7, longant ls Alps. 20

9 A89 (Horizon 2012) En dirction d l oust toujou, l A89 doit assurr l ouvrtur v Roann t au-dlà. Ell s insèr dans l cadr d la grand liaison diagonal Gnèv-Bordaux. Sur l trritoir communautair, l décrt du 17 avril 2003 déclarant d utilité publiqu ls travaux d la sction Balbigny la Tour d Salvagny d l A 89, concrn la commun d la Tour d Salvagny. 5 (Horizon 2015) Sgmnt d la liaison Lyon-Toulous, c projt a pour objctif prmir d pourvoir Saint-Étinn d un millur dssrt qu cll qu offr l actull 7 dont l tracé sinuux st mal sécurisé. Il s inscrit dans l prolongmnt d l 50 situé au sud du trritoir communautair. Sa réalisation qustionn l dvnir d l 7 qui trav Givo t la vallé du Gir. Ls étuds d avant-projt sommair s pouuivnt. Un fusau d 300 mètrs st approuvé. Sur l trritoir communautair, c projt concrn la commun d Saint-Gnis-Laval. Cpndant, l choix d crér l 5 plutôt qu d adaptr l 7 n fait pas l unanimité chz ls élus locaux. 5 t A89 vinnnt complétr par l oust l résau radial convrgant v Lyon. Lur travé d l oust lyonnais, l un par l sud, l autr par l nord, impliqu lur connxion avc l projt d COL. Ells posnt à lur tour la qustion ds incidncs d la réalisation d infrastructurs d transport majurs sur c trritoir, tant n trm d insrtion paysagèr qu d vctur d urbanisation L barrau d Irigny L barrau d Irigny st un projt d liaison autoroutièr ntr l 5 t l BUS (Boulvard Urbain Sud), à présnt achvé. Il constitu un nouvau franchissmnt du Rhôn t doit prmttr d détournr du cntr d l agglomération, notammnt du périphériqu, ls flux st-oust, n rliant via l BUS, l 5 à l -sud. Sa réalisation st contraint par ds périmètrs d risqus tchnologiqus. Sont concrnés sur l trritoir communautair, ls communs d Fyzin, Irigny t Saint-Gnis-Laval. COL (Contournmnt Oust d Lyon) Uniqu contournmnt d l agglomération par l oust t donc altrnativ majur au transit sur l A-A7 t sur la rocad st, l COL pos, au-dlà ds qustions d financmnt t d priorité par rapport au bouclag du périphériqu dans sa parti oust, la qustion d son influnc sur l oust lyonnais qu il doit travr, à la fois n trm paysagr t n trm d prssion foncièr. Défndant l princip d continuité autoroutièr, l Etat soumt, à trav l projt d DTA (Dirctiv Trritorial d Aménagmnt), l déclassmnt d l A-A7 dans l cntr d l agglomération à la réalisation du COL. Aucun délai n st aujourd hui avancé. Courant 2002, c projt a fait l objt d un débat public au titr d la loi Barnir. Lo du comité intrministéril pour l aménagmnt du trritoir du 18 décmbr 2003, l gouvrnmnt a décidé d pouuivr ls étuds d un contournmnt autoroutir d Lyon par l oust. Sur l trritoir communautair, ls communs concrnés sont Limonst, Dardilly, la Tour d Salvagny. L intrmodalité LESLYS, liaison dirct ntr l aéroport Lyon-Saint- Exupéry t l cntr d Lyon. L pôl intrmodal d Lyon Saint-Exupéry bénéfici d un très bonn accssibilité routièr grâc au bon maillag autoroutir qui l dssrt dirctmnt (A 432). La gar TGV lui assur par aillu un accssibilité national qui rprésnt à trm un fort potntil. En rvanch, la liaison n transport collctif avc l agglomération n st aujourd hui assuré qu par navtts. Prnant n parti appui sur l résau du CFEL (Chmin d Fr d l Est Lyonnais), LESLYS, liaison frroviair rapid, dvrait d ici 2008 mttr l aéroport à vingt-cinq minuts du prmir cntr trtiair d l agglomération, la Part-Diu qui, par aillu, offr un accès au résau ds transports urbains t au résau frroviair régional. C projt dont l tracé dépass l PTU (Périmètr ds Transports Urbains) st conduit par l Consil Général du Rhôn. Afin d assurr un liaison rapid, LESLYS n marqura qu dux arrêts sur son trajt, l un à la Soi, l autr à Myziu. La hiérarchisation du résau ds transports Hiérarchisr ls résaux, c st distingur, dans un quartir, un commun, un sctur ou un agglomération, ls vois dstinés au transit, à l échang t aux déplacmnts intrns. Il s agit d mttr n rlation trois logiqus différnts : la logiqu d l usagr qui ffctu un choix d mod t/ou d itinérair, n fonction d la distanc à parcourir (logiqu d la dmand) ; la logiqu d organisation ds résaux dans lur concption t lur xploitation (logiqu d l offr), nfin, logiqu du trritoir à dssrvir mais aussi à protégr ds nuisancs. C travail mt n évidnc la nécssair intrmodalité. L objctif st doubl : améliorr ls capacités du résau n orintant la répartition modal d la croissanc ds déplacmnts ; puis sur la bas d un clarification d la vocation ds vois, prévoir ds aménagmnts qui corrspondnt à lur statut. Sur l agglomération lyonnais, ctt hiérarchisation st analysé dans l cadr ds Plans d Déplacmnts d Sctu (PDS) produits par la Communauté urbain. Ils sont à la fois un corps d préconisations à dstination ds intrvnants sur ls résaux d transport t un documnt référntil, aux différnts échlls d trritoirs, pour la définition ds politiqus d agglomération. 207

10 Rapport d présntation, Tom 1 : Diagnostic t njux du trritoir Macon - Paris Ls infrastructurs d grands portés : xistant Br s s 2 s Am Bo u rg oin 4 8 A Ro an n 83 n D38 TGV Dig 85 D4 B ou rg P ari s D28 D933 A villfranch-sur-saôn l'arbrsl Vais Gorg d loup Part diu D517E Prrach A7 D4 2 Gar d voyagur t d frt 0 45 A Gar d voyagur 3 Brignais D30 Gar d frt BU S D5 18 Vai férré TGV r s Voi férré Ax routir : liaison principal D4 2 Ax routir : liaison régional Ax routir : autorout nc l Va D75 -M -M i ll s ar nt ai nc l Va i ll s ar S A7 nt ai n n Eti S n n Eti Givo 7 208

11 Rapport d présntation, Tom 1 : Diagnostic t njux du trritoir Ls infrastructurs d grands portés : xistant t projts g p j Br s s G Am b r 2 Contournmnt Frt 4 8 l'arbrsl Vais Gorg d loup D517 Part diu Prrach D517E C.O.L. A7 D42 D A BU S D30 D5 18 r sg D4 2 sg TGV bl Lyon-Turin Ch am bér y rn o bl Ch am l'isl-d'abau bér y D75 -M nc l Va -M i ll s ar nt ai A7 i ll s ar S n n Eti nc l Va n n Eti int Sa rn o Givo Brignais r 5 nè v Bu g y n iu (2008) ord 32 s A Ro an n Bo u rg igo in 83 n D38 TGV (2012) 85 D4 A89 D B ou rg P ari s D28 D933 A villfranch-sur-saôn 209

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous Pag 1 Binvnu chz vous Invstissz n confianc dans un bin fiabl t durabl au cœur d l agglomération chambérinn, promss d un art d vivr dont vous bénéficirz saison après saison. BUREAUX & COMMERCES Vivz n éco-harmoni

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

Plan Local de Déplacements de la communauté d Agglomération du Val d'orge

Plan Local de Déplacements de la communauté d Agglomération du Val d'orge Plan Local d Déplacmnts d la communauté d Agglomération du Val d'org décmbr 2005 En collaboration avc l burau d'étuds Codra Sat-Gnvièv-ds-Bois. Brétigny-sur-Org. Sat-Michl-sur-Org. Morsang-sur-Org Flury-Mérogis.

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

Un plan d actions articulé autour de 10 grands chantiers qui reflètent les défis majeurs à relever

Un plan d actions articulé autour de 10 grands chantiers qui reflètent les défis majeurs à relever Un plan d actions articulé autour d 10 grands chantirs qui rflètnt ls défis majurs à rlvr 1 Innovation t ntrprnuriat 2 Ensignmnt supériur 3 Dsign é r t i s i r r 10 9 8 7 6 5 4 Fidélisation ds ntrpriss

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Initier des plans de gestion de la ressource et des étiages et mettre en œuvre des programmes de réduction des prélèvements directs

Initier des plans de gestion de la ressource et des étiages et mettre en œuvre des programmes de réduction des prélèvements directs Initir ds pns d gstion d rssourc t ds étiags t mttr n œuvr ds programms d réduction ds préèvmnts dircts QuS Sont S njux? Inscrir gstion d rssourc dans duré L adoption d comportmnts nouvaux, fondés sur

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

ÉTUDE DES IMPACTS SUR LES DÉPLACEMENTS DU PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DES COURS POINTE-SAINT-CHARLES

ÉTUDE DES IMPACTS SUR LES DÉPLACEMENTS DU PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DES COURS POINTE-SAINT-CHARLES RPPORT FINL PRÉLIMINIRE L Sud-Oust ÉTUDE DES IMPCTS SUR LES DÉPLCEMENTS DU PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DES COURS POINTE-SINT-CHRLES N/D: F075695 mars 2009 TRNSPORT ET CIRCULTION L Group S.M. Intrnational

Plus en détail

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL

Rendre visibles les publications de l UPEC avec HAL Formation ds dircturs d unités UPEC UPEC Crétil 20/03/2015 Rndr visibls ls publications d l UPEC avc HAL Philipp Gambtt LIGM Univrsité Paris-Est Marn-la-Vallé Diaporama préparé avc la collaboration d Flornc

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception Forêt domanial d m s ri u s o g sa lité y Pa tura Na toir His Un Forêt d xcption Ds Forêts mblématiqus, un Démarch Partagé, Un Vitrin National, un Labl d xcllnc. sm uri gs o a ys alité a P tur Na toir

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

Jeudi 5 février 2015 à 17h30 à Jaujac

Jeudi 5 février 2015 à 17h30 à Jaujac Judi 5 févrir 2015 à 17h30 à Jaujac 1 2 Programm d actions 2015 Protocol d accord rlatif à la gstion du tmps d travail Annx 1 ADAPTATION DU PROGRAMME D ACTIONS 2015 En gras : évolutions proposés 3 Objctif

Plus en détail

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008.

Tarif location. Date mise en service 15 juillet 2007. Tarif abonn. 16 novembre 2007. 30 min gratuites. 1 / 1/2 journée. Avril 2008. AU5V / Etud sur ls vills disposant d un VLS ou d «tation» Vills disposant d un systèm d vélo n libr srvic Vills disposant d un tation ou d un systèm «aidé» d d vélo 2 avril Vill Nom Systém Entrpris Paris

Plus en détail

La réunion annuelle du Consortium des Filières

La réunion annuelle du Consortium des Filières La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : L mot du dirctur 1 Cart ds filièrs, méthodologis, rstructurations t fonctionnmnt ds consortiums multilatéraux

Plus en détail

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007

Dossier. de presse. Séramon et Ankhpakhered bénéficient d un scanner! 10 janvier 2007 Dossir 10 janvir 2007 d prss Sous ls bandltts Séramon t Ankhpakhrd bénéficint d un scannr! Musé ds baux-arts t d archéologi 1, plac d la Révolution 25 000 Bsançon Tél. 03 81 87 80 65 - Fax : 03 81 80 06

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

Pontoise Persan Beaumont

Pontoise Persan Beaumont n action n pratiqu n discussion Un lign nouvll, ds gars aménagés 6 km d lign pour démultiplir ls possibilités jusqu à l nquêt publiqu Pags 2/3/4 Pag 5 Pag 6P.6 L Journal Éditorial n brf Mobilité! C st

Plus en détail

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS

BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS BTS DEES MASTERS Création : Décmbr 2012 Tous droits résrvés 2012 Group Médicis 5 ru ds Rcultts 75013 Paris T. 01 45 35 28 28 F. 01 45 35 28 47 www.mdicis-altrnanc.com binvnu à médicis

Plus en détail

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE SUCÉ-SUR-ERDRE LA CONSTRUCTION IMMOBILIÈRE FAMILIALE Vrgr L Clos du À proximité du bourg d Sucé-sur-Erdr ROUTE DE LA FILONNIÈRE 19 maisons T4 t T4 xtnsibls Vrgr L Clos du Ds constructions modrns dans un

Plus en détail

Véranda / Préau / SaS d entrée Fermeture de balcon brise-vent / loggia. Une

Véranda / Préau / SaS d entrée Fermeture de balcon brise-vent / loggia. Une Véranda / Préau / SaS d ntré Frmtur d balcon bris-vnt / loggia i v n Un c a p s d! r U s m sur ÉdiTO VÉRanda PRÉaU SaS d EnTRÉE BaLcOn E d E R U T E M R FE BRISE-VEnT LOGGIa SOcIÉTÉ VEndÉEnnE créée En

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Tramway de Montréal 37,5

Tramway de Montréal 37,5 Projt ph pour 2017, anné du 375 annivrsair d la fondation d Montréal Et 150 annivrsair d la Confédération canadinn 2 5 Richd Brgron 26 mai 2010 d la Vill d Montréal Projt ph pour 2017, anné du 375 annivrsair

Plus en détail

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS

L ESPRIT L HISTORIQUE LE CONCEPT LE PARCOURS Cours à pi 10 km Saint Hnri s s ri p tr n 'E Villag aty Séon m u a S h c n ra Zon F Marsill m ti ri a M rt o P Gran Plac 'Arviux, au cœur 'Euroméitrrané RENSEIGNEMENTS & INSCRIPTIONS : 04 91 03 42 21 -

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis La sécurité social n Blgiqu Caractéristiqus t défis Danièl Muldrs t Robrt Plasman Déparmnt d économi appliqué d l Univrsité Libr d Bruxlls 1 La sécurité social n Blgiqu: introduction Prmir mps: Fin XIX

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année

Plaisir d écrire. Activités d écriture à partir de sujets déclencheurs. 2 année du 2 cycle. 4 année TIRÉ À PART Raymond Brthiaum Plaisir d écrir Activités d écritur à partir d sujts déclnchurs 2 anné du 2 cycl 4 anné 9900, avnu ds Laurntids Montréal (Québc) H1H 4V1 Téléphon : (514) 329-3700 Télécopiur

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon 6 rncontrs nationals d l ANACT L archéologi pour la vill Lyon 9 t 10 octobr 201 musé ds Baux-Arts 20 plac ds Trraux 69001 Lyon Fo S14 éd ss S9 Cas t (4) S6 H) S4 S2 S22 S11 Rédu S S8 on ou st ( ) uit onn

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan Rvu ds Enrgis Rnouvlabls ICRESD-07 Tlmcn (2007) 179 186 Etud du couplag d un distillatur solair avc un captur plan Z. Haddad *, A. Chakr t N. Boukrzaza Laboratoir d Physiqu Enrgétiqu, Univrsité Mntouri,

Plus en détail

Editorial du Directeur de l Etablissement

Editorial du Directeur de l Etablissement Editorial du Dirctur d l Etablissmnt Chrs ancins, Nous profitons d ctt nwslttr, pour vous souhaitr d bonns fêts d fin d anné t nos millurs vœux pour ctt nouvll anné : bonhur, santé t réussit à vous t vos

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

Pour mieux comprendre

Pour mieux comprendre Pour mieux comprendre 1. L enjeu du débat public pour le monde économique Enjeu majeur : Confirmer que le projet doit se faire et faire pencher pour le(s) scénario(s) qui desservent le mieux Orléans, capitale

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes

6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Principes 6.1! GÉRER LA DOCUMENTATION : Princips But : Résultats : Convnir ds documnts dont l'ntrpris va s dotr Not adrssé au prsonnl; ligns dirctrics sur la documntation Tâch confié au : Tmps total nécssair : Rprésntant

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique

3. Droit économique 1DROIT ÉCONOMIQUE. www.lexformation.com contact@lexformation.com 1. f Formation mixte technico-juridique 3. Droit économiqu 3.1 Tchniqus contractulls : optimisation d la rédaction d vos contrats, clauss ssntills 3.2 Dépndanc économiqu, déséquilibr d la rlation commrcial 3.3 L optimisation du rcouvrmnt, la

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

Laissez-vous conduire jusqu à minuit!

Laissez-vous conduire jusqu à minuit! Laiz-vou conduir juqu à minuit! A partir du 2 juillt 2010, la Communauté d Agglomération du Pay Ajaccin t l Tranport Collctif Ajaccin (TCA) propont à lur uagr un drt d oiré tardiv juqu à MINUIT ur un majorité

Plus en détail

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse.

Modélisation et Optimisation d un ensemble convertisseur-machine. Application aux systèmes d entrainement à haute vitesse. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin. Application aux systèms d ntrainmnt à haut vitss. Xavir Jannot To cit this vrsion: Xavir Jannot. Modélisation t Optimisation d un nsmbl convrtissur-machin.

Plus en détail

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010

Étude de la distribution en gare du Mans. Octobre 2010 Étude de la distribution en gare du Mans Octobre 2010 Contexte LE MANS : DEUX ZONES DE VENTE AUX RESULTATS DESEQUILIBRES Accès Nord : nouvel espace de vente (NEV) depuis 2008-10 postes de vente et d un

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES Univrsité trasbourg PRATI CAMPU Candidatur l Univrsité trasbourg Fis projt sommair Mair Ditri l'univrsité PALAI 2 Ru l'univrsité Boulvard la Victoir 1 Avnu la Forêt-oir IA 6 Ru du Maréal Juin 0 xtnsion

Plus en détail

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m

Coordonné par à l école maternelle Sophie Briquet-Duhazé et Anne Moal à l école maternelle Sophie BRIQUET-DUHAZÉ age iss lle ne -apprent ater nt m p ar Coordonné l Ann Moa t é z a h u iqut-d Sophi Br g a s s i t n r p p a t n m n g l l n r Ensi t a à l écol m Ensignmnt-apprntissag à l écol matrnll Collction «Enfanc, éducation t société» Ctt collction

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail