LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES"

Transcription

1 LES VASES DE LA LOIRE : MODELISATION DE L EFFET DE LA CONSOLIDATION SUR DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES THE SILTS FROM THE LOIRE RIVER: MODELLING OF CONSOLIDATION EFFECTS ON EXISTING INFRASTRUCTURE Sébastien REYNAUD 1, Bruno MAZARE 1 1EGIS Structures et Environnement, EGIS Géotechnique, Grenoble, France RÉSUMÉ Les vases de la Loire présentent un caractère compressible marqué dont les conséquences sur les infrastructures peuvent être significatives. Le cas étudié porte sur la modélisation du comportement mécanique des vases, à partir d un levé de tassement régulier sur une longue période. L objectif de cette modélisation est d évaluer l effet de leur consolidation sur des infrastructures existantes (cas d un site industriel). ABSTRACT The silts from the Loire river are likely to be very compressible and can yield damage on infrastructure. The cases studied concern the modelling of silts, based on a long and regular monitoring of settlement. The aim of this modelling is the assessment of the consolidation effects on existing infrastructure (industrial site in this case). 1 Introduction L objet de cette étude est de modéliser, au droit d une plateforme industrielle disposée le long de la Loire, la consolidation primaire et secondaire des vases sousjacentes présentes sur une épaisseur d une trentaine de mètres. L intérêt particulier de cette étude est la disponibilité d un suivi de tassement régulier sur une longue période (25 années), ce qui a permis de reconstituer le modèle mécanique des vases. Cette modélisation a permis également d évaluer les sollicitations générées par la consolidation du sol sur un réseau de fondations profondes depuis la construction de celles-ci et jusqu en La plateforme étudiée est ceinturée par des remblais périphériques, au centre desquels est disposée une infrastructure qui repose sur un système de fondation profonde de type barrettes (selon la technique de la paroi moulée). 2 Coupe du sous-sol et modèle géotechnique La stratigraphie générale du sol est la suivante : les remblais hydrauliques dont l épaisseur croît du nord au sud (de 3.5 à 6.5 m environ), les vases noires peu consistantes dont l épaisseur diminue en s approchant de la Loire : de 6 m à 4.5 m environ, 521

2 les vases grises varvées de silts, sur une épaisseur globale de l ordre de 18 à 20 m. On distingue deux couches : des vases grises plastiques et des vases grises silteuses de meilleure compacité. le gneiss qui se décline en cosse, gneiss altéré et gneiss fracturé, dont le toit s approfondit du nord vers le sud (de 22 m au nord à 29 m au sud). Le tableau I synthétise le modèle géotechnique proposé comme modèle de base (les paramètres de compressibilité sont donnés dans le tableau II). Sur le plan hydrogéologique, un suivi piézométrique a mis en évidence la présence d une nappe vers 2 m de profondeur de façon assez stable. Ensemble Ep moy (m) REMBLAI 3.5 à 5 VASES 6 à Tableau I. Modèle géotechnique préliminaire Nature Remblai hydraulique Vases noires peu consistantes Vases grises plastiques Plmoy (MPa) Epmoy (MPa) E/Pl qc (MPa) γd kn/m 3 Wnat (%) WL/IP (%) ϕ c (kpa) 0, , ,20 2,1 10 0, / ,50 3, , / à 8.7 Vases grises silteuses 0,65 5, / Légende, Plmoy : pression limite moyenne au Pressiomètre Wnat : teneur en eau naturelle Emoy : module pressiométrique moyen WL/IP : limite de liquidité / Indice de plasticité E/Pl : rapport Module sur pression limite ϕ : angle de frottement CD qc : résistance de pointe au pénétromètre statique c : cohésion CD γd, poids spécifique apparent sec 3 Historique de la plate-forme Le site est caractérisé, jusqu à la fin des années 1960 environ, par la présence de marécages et de zones inondées. À partir de cette date, les premiers travaux d aménagement ont débuté. Le premier chargement date de 1973, il s agit de l étape 1 de chargement qui a consisté à dresser une plateforme : le terrain naturel a été élevé par remblaiement hydraulique (sable dragué de la Loire) de +3.4 m en moyenne. Le second chargement intervient en 1978 lors de la réalisation des remblais définitifs, il s agit de l étape 2 de chargement. 4 Synthèse des mesures de tassement de la plate-forme La plateforme a fait l objet d un suivi des tassements depuis 1979, qui correspond à la fin de l étape 2 de chargement. Il s agit d un levé de points topographiques. La figure 1 montre un extrait de ce suivi en différents points des remblais périphériques de la plateforme. Au droit des remblais, on observe que les tassements les plus importants ont été mesurés au nord du site (58 à 109 cm). Cette observation est en accord avec l analyse du sous-sol (zone plus compressible ayant reçu une épaisseur de remblai plus importante) et de l historique de la plate-forme (cf. 3). La représentation graphique W=f(t) montre une évolution croissante du tassement sans signe de stabilisation réelle. Le phénomène à l'origine de ce tassement est celui de 522

3 la consolidation primaire et secondaire (fluage) des vases sous l effet des remblaiements successifs (étape 1 + étape 2). Tassement en cm Temps en jour Tassement en cm Temps en jour Figure 1. Evolution du tassement en fonction du temps en différents points des remblais périphériques (origine 07/79) 5 Calage des paramètres de compressibilité à partir de l évaluation analytique du tassement Le calage des paramètres de la consolidation primaire des vases a été effectué, sur la base de la méthode oedométrique menée de façon analytique et à partir du levé des tassements disponibles. Le modèle de calcul obtenu est présenté dans le tableau II. Tableau II. Consolidation du sol sous l effet des 2 étapes de chargement : Etape 1 (remblai hydraulique) et étape 2 (remblais définitifs) Cote CM 2.5 à -1-1 à -7-7 à Nature Vases noires peu consistantes Vases grises plastiques Vases grises silteuses γd kn/ m3 Etape 1 de chargement σ c (kpa) eo Cs Cc/ 1+e0 γd kn/ m3 Etape 2 de chargement σ c (kpa) eo Cs Cc/ 1+e à à à Concernant la consolidation secondaire, deux paramètres complémentaires sont à définir : le temps de fin de consolidation primaire appelé t P et le coefficient de fluage c α. L analyse de l évolution de la déformation mesurée en fonction du logarithme du temps (ε=f(log(t))) a permis d évaluer graphiquement une première valeur du temps t p, ainsi que du coefficient de fluage C α (pente linéaire au-delà de t P ). La figure 2 montre l interprétation selon Ladd et al., (1977, extrait des «Remblais sur argiles molles» de Leroueil S., Magnan J.P., Tavenas F. (1985)) de l évolution de la déformation du sol. Les résultats sont synthétisés dans le tableau III. La figure 3 montre l évolution de la déformation mesurée. 523

4 Figure 2. Effet de la consolidation secondaire sur la relation tassement/temps (d après Ladd et al.,1977) Tableau III Evaluation des coefficients de fluage, du coefficient de consolidation et du temps maximal t P Cα Partie nord Cα Partie sud Cv m²/s tp maximal Jour 0,026 0, Temps en jour Déformation Figure 3. Evolution de la déformation verticale en différents points de la plate-forme (origine 06/1973, extrapolation linéaire de 1973 à 1979) 6 Calage du modèle numérique pour extrapolation des tassements à 30 ans (2040) 6.1. Modèle de calcul Il a été modélisé l étape 2 de chargement de la plate-forme (réalisation des remblais périphériques) à l aide du logiciel PLAXIS 8x, sur la base du modèle déduit de l approche analytique et selon une coupe transversale prenant en compte la dissymétrie du modèle. La modélisation de la plateforme a été effectuée selon un axe nord/sud, en assimilant les remblais périphériques à une charge verticale qui atteint progressivement sa valeur finale (125 kpa pour une hauteur de remblai de 7 m). Cette montée progressive de la charge permet de modéliser la phase de 524

5 préchargement. Le modèle de calcul utilisé pour le comportement mécanique des sols est un modèle élasto-plastique selon le critère de Mohr-Coulomb pour le remblai hydraulique en conditions drainées et un dérivé du modèle de Roscoe, Cambridge, dit Cam-Clay (Soft Soil Model) pour les vases en conditions non drainées Présentation des résultats et analyse La figure 4 montre l évolution du tassement dans l axe du remblai. Figure 4. Courbes d évolution du tassement en fonction du temps pour trois points disposés dans l axe du remblai à différentes profondeurs Le tableau IV présente les différentes valeurs de tassement et de temps t p de fin de consolidation primaire. Cette analyse consiste à évaluer plus précisément le temps t p à partir des résultats de la modélisation numérique d une part et des valeurs de tassements mesurés d autre part (le suivi du tassement présente des manques à certaines périodes). Tableau IV Evaluation des coefficients de fluage, du coefficient de consolidation et du temps maximal t P W anal (Uv 100%) W num (Uv 100%) t p num 1 (Uv 95%) 94 cm 112 cm j w num 2 (tp #3000j) 89 cm (Uv 80%) t p num 2 (Uv 80%) 3000 j w mes 2 (Uv 80%) Sud : 52 cm Nord : 107 cm Légende : anal, pour calcul analytique ; num, pour calcul numérique ; mes, pour valeur mesurée De cette analyse, il ressort que le temps t p (début du fluage) s établit plutôt à 80% environ de la consolidation primaire et non à 95%. Les valeurs de temps correspondant sont cohérentes avec celles mesurées. Les temps calculés ont été obtenus avec un coefficient de consolidation de m²/s pour la couche de vase noire molle (cf. 5). La figure 5 montre l évolution des tassements mesurés jusqu en 2004, la courbe du tassement numérique (consolidation I) et le pronostic en

6 Tassement en c Modélisation (profil moyen) mai-2046 mai-2042 mai-2038 mai-2034 mai-2030 mai-2026 mai-2022 mai-2018 mai-2014 mai-2010 mai-2006 mai-2002 mai-1998 mai-1994 mai-1990 mai-1986 mai-1982 mai-1978 juin-1974 Temps en année Figure 5. Courbes d évolution du tassement en différents points du remblai périphérique, modélisation numérique et pronostic en Modélisation des fondations des infrastructures 7.1. Cadre de la modélisation Le cas étudié porte sur l évaluation des contraintes horizontales supplémentaires générées sur les éléments de fondation de l infrastructure (réseau de pieux de type barrette), sachant que l effet des contraintes verticales a été vérifié par ailleurs (effet du frottement négatif). La modélisation consiste à insérer dans les modèles de consolidation définis ci-avant, les lignes de pieux et de calculer les efforts que subissent ces derniers sous l effet de la consolidation primaire du sol (effet des remblais périphériques) et d introduire l effet de la consolidation secondaire de la plate-forme Hypothèses générales La modélisation est effectuée en deux dimensions. Une charge de 215 kpa a été appliquée sur le radier, elle correspond à la charge de service. Le calcul a été mené jusqu à 80% de la consolidation, marquant la fin de la consolidation primaire selon la conclusion de l analyse de la consolidation. L effet de la consolidation secondaire a été directement intégré sous forme d une charge dans le modèle numérique (incrément de contrainte horizontale). Cette charge a été appliquée de part et d autre de la ligne de pieux. L évaluation de l effet de la consolidation secondaire est basée sur le modèle oedométrique pour déterminer, à contrainte verticale constante, l amélioration de la contrainte de préconsolidation σ p et donc l augmentation du coefficient OCR. La valeur de l OCR dit «surconsolidé» du fait de la consolidation secondaire (fluage) est déduite de l interprétation des courbes oedométriques, on aboutit à la relation suivante : 526

7 σ ' p OCR OC = σ ' v = 10 cαe cc c A partir de cette valeur, nous en déduisons celle du coefficient Ko et donc le profil de la contrainte horizontale. Le coefficient Ko peut être évalué à partir de la corrélation de Mayne et Kulhawy (1982) : Ko = (1-sinϕ).OCR sinϕ Deux profils d augmentation de la contrainte horizontale sous le seul effet de la consolidation secondaire (étape1+ étape 2 de chargement) ont été évalués à une date donnée : En 2008 : p(z) = z ; En 2040 : p(z) = z 7.3. Les limites de la modélisation L analyse en deux dimensions (2D) trouve ses limites dans le sens où elle suppose que l excédent de contrainte dû à l effet la consolidation est entièrement repris par la première ligne de barrettes, elle-même modélisée par un rideau continu de rigidité équivalente. Il conviendrait de vérifier cette condition. Elle sous-entend que l effort d accrochage sur les barrettes (effet voûte) permet de reprendre la totalité des efforts de poussée. Dans le cas où cette condition ne serait pas entièrement respectée, il se produit deux effets antagonistes. La poussée sur la première ligne de barrettes sera moindre (une partie étant reprise par le sol lui-même) et la répartition des efforts sur les différentes lignes de barrettes sera différente. De ce point de vue, le modèle serait plutôt pessimiste. Par contre, l effet résistant dû essentiellement à la butée du sol serait moindre. De ce point de vue, le modèle serait plutôt optimiste Résultats de la modélisation La modélisation a été menée à partir des deux modèles de consolidation. La figure 6 indique la déformée du sol support et des fondations (accentuée 20 fois). s log t t j Moment en kn.m Réservoir RV1 - Courbe enveloppe des moments dans les barrettes 6000 M I + M II 2008 (cas 1) 5500 M I + M II 2008 (cas 2) 5000 M I + M II 2040 (cas 1) 4500 M I + M II 2040 (cas 2) 4000 M I 3500 M II 2040 (cas 2) 3000 M II 2008 (cas 2) Cote du terrain y = x x x Figure 6. Déformation du maillage sous PLAXIS à gauche, courbe enveloppe des moments à droite 527

8 Il est également indiqué sur cette figure les courbes enveloppes du moment dans les barrettes en fonction de la cote du terrain (axe des abscisses). On peut remarquer que l écart des moments entre ceux obtenus en 2040 et ceux obtenus en 2008 est relativement faible (variation de -8% à +12%). Ces valeurs restent admissibles au regard de la résistance des barrettes. 8 Conclusion L origine des tassements importants (pouvant dépasser le mètre) observés sur la plateforme industrielle étudiée est liée au phénomène de consolidation primaire et secondaire des vases sous l effet des charges des remblais (selon deux étapes de chargement). D après l analyse du suivi du tassement et des résultats des calculs analytiques et numériques, il apparaît que, sur ce site, le fluage (consolidation secondaire) débute dès 80% de la consolidation primaire, et non à 95% comme couramment constaté (Leroueil et al. 1985). Cette hypothèse est le résultat du calage du modèle théorique du sol aux tassements mesurés. D autre part, l effet de la consolidation non isotrope des vases (chargements uniformes suivi de chargements concentrés) induit une augmentation non symétrique des contraintes horizontales au niveau des fondations de l infrastructure (ligne de rive la plus sollicitée) et conduit à des sollicitations variables. L analyse numérique (PLAXIS 8x) en deux dimensions a permis de donner une fourchette de valeurs du couple (M : Moment fléchissant ; N : effort normal). L analyse numérique en 2D trouve ses limites puisqu elle suppose que l excédent de contrainte horizontale est entièrement repris par les lignes de barrettes de rive, chaque ligne étant modélisée par un rideau continu de rigidité équivalente. Il conviendrait de vérifier cette condition. Elle sous-entend que l effort d accrochage sur les barrettes permet de reprendre la totalité des efforts de poussée. D autre part, le système radier / barrette est modélisé sous PLAXIS de façon approchée par la prise en compte d éléments de structure représentés par une rigidité équivalente et des conditions de raideur aux appuis. Ces conditions sont fondamentales, elles doivent être vérifiées puisqu elles impactent directement les efforts transmis dans les fondations. Pour tenir compte plus précisément de la géométrie de la plateforme et des fondations, une modélisation numérique en 3 dimensions, bien que complexe, pourrait éclaircir les limites de l approche 2D. 9 Références bibliographiques Mayne P.W., Kulhawy F.H. (1982) Ko OCR relationships in soils. ASCE, Journal of the Geotechnical Engineering Division, vol 108, n GT6, Leroueil S., Magnan J.P., Tavenas F. (1985) Remblais sur argiles molles. Technique et Documentation Lavoisier, Paris, 342 pages. Giroud JP. (1970) Tables pour le calcul des fondations, tomes 1 et 2, Dunod, Paris Cordary D. (1995) Mécanique des sols Londres TEC DOC New York, Paris, 380 pages Costet J., Sanglerat G. (1975) Cours pratique de mécanique des sols, tome 1 et 2, Dunod, Paris Boutonnier L. (2007) Comportement hydromécanique des sols fins proches de la saturation, thèse INP Grenoble, préparée au laboratoire Sols Solides Structures 528

Mastère Génie Civil Européen

Mastère Génie Civil Européen ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES Année 009-00 Mastère Génie Civil Européen Géotechnique Remblais sur sols compressibles Étude d un remblai sur sols compressibles L aménagement d un terre-plein a

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées»

Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Demi-Journée CFMS 14 Mars 2007 «Colonnes ballastées» Le point de vue du Contrôleur Technique Patrick BERTHELOT patrick.berthelot@fr.bureauveritas.com Dans l intérêt des entreprises et des Hommes Le contrôle

Plus en détail

Présentation des investigations et études géotechniques

Présentation des investigations et études géotechniques Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Présentation des investigations et études géotechniques Frédéric DURAND Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire Préambule sur les modules

Plus en détail

Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle

Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle Modélisation numérique en 3D de groupe de pieux et de fondation mixte radier pieux dans l argile molle Ngoc Thanh NGUYEN, Pierre FORAY, Etienne FLAVIGNY. Laboratoire Sols Solides Structures. UMR5521, INPG,

Plus en détail

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service

Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Flexible thinking, reliable results Réalisation d une fouille profonde dans une géologie complexe le long d une ligne ferroviaire en service Maekelberg Wim Lejeune Colombine TUC Rail s.a. 22-02-2013 Table

Plus en détail

FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE

FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l Ingénieur JNGG 8 - Nantes, 8-2 juin 28 FONDATIONS MIXTES ET GROUPES DE PIEUX DANS L ARGILE MOLLE PILE GROUP AND PILED RAFT FOUNDATION IN SOFT CLAY

Plus en détail

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA

Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA Journées Techniques organisées avec l appui du Sétra et sous l égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Qualification et prise en compte du risque de liquéfaction sur les OA JF Serratrice

Plus en détail

RENFORCEMENT D UN CADRE BETON ARME PAR INCLUSIONS RIGIDES

RENFORCEMENT D UN CADRE BETON ARME PAR INCLUSIONS RIGIDES RENFORCEMENT D UN CADRE BETON ARME PAR INCLUSIONS RIGIDES REINFORCEMENT OF A CONCRETE FRAME BY RIGID INCLUSIONS Laurent BRIANÇON (1), Vincent KELLER (2), Michel BUSTAMANTE (3), OLIVIER GAY (4), Elisabeth

Plus en détail

Fernando LOPEZ-CABALLERO

Fernando LOPEZ-CABALLERO Laboratoire de Mécanique des Sols, Structures, Matériaux «Étude de phénomènes de liquéfaction» Modélisation numérique des inclusions rigides comme solution aux problèmes de liquéfaction Fernando LOPEZ-CABALLERO

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE

DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS MIXTES SUR PIEUX BATTUS POUR UNE CENTRALE ELECTRIQUE A GAZ EN TUNISIE TERRASOL Rhône Alpes c/o Setec Immeuble l Orient 10 place charles Béraudier 69428 Lyon Cedex 3 France Tél. : +33 4 27 85 49 35 Fax : +33 4 27 85 49 36 Mèl : lyon@terrasol.com Site internet : www.terrasol.com

Plus en détail

REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES

REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES REMBLAI D ACCES A UN OUVRAGE D ART SUR SOLS COMPRESSIBLES Rabah ARAB AFITEX 13 15 rue louis Blériot 8300 Champhol France Tél. : 00 33 (0) 37 18 01 54 Fax : 00 33 (0) 37 18 01 60 Email : rabah.arab@afitex.com

Plus en détail

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols

Mécanique des sols I. Chapitre I Propriétés physiques des sols. Chapitre II Hydraulique des sols. Chapitre III Déformations des sols Mécanique des sols I Chapitre I Propriétés physiques des sols Chapitre II Hydraulique des sols Chapitre III Déformations des sols Chapitre IV Résistance au cisaillement des sols Chapitre III Déformations

Plus en détail

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen

Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Remblais en zones humides et/ou inondables Conséquences de l inondation du remblai du CER Rouen Valéry Ferber LCPC Sommaire Objectifs Tassements induits par l humidification des sols fins compactés Conception

Plus en détail

Utilisation des paramètres pressiométriques

Utilisation des paramètres pressiométriques Utilisation des paramètres pressiométriques Relation entre p l et E M Ménard donne pour les sols cohérents les correspondances suivantes E M /p l < 5 argiles remaniées ou triturées 5

Plus en détail

LES FONDATIONS PROFONDES

LES FONDATIONS PROFONDES Technologie C:\Documents and Settings\FREDERIC\Mes documents\travail\technologie\fondations PROFONDES\Fondations profondes.docversion 2008 LES FONDATIONS PROFONDES TECHNICIENS SUPERIEURS TRAVAUX PUBLICS

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation

Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation Déformabilité des sols. Tassements. Consolidation par Jean-Pierre MAGNAN Ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Directeur technique au Laboratoire Central des Ponts et Chaussées, Paris Professeur de

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES

APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) APPLICATION DE LA METHODE DE MONTE CARLO DANS L'ANALYSE DE LA STABILITÉ DES PENTES Mbarka SELMI 1, Mounir LTIFI

Plus en détail

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier)

Simulation physique du frottement latéral à l interface sol-pieu lors du fonçage (cas d une interaction limon acier) XI èmes Journées Nationales Génie Côtier Génie Civil Les Sables d Olonne, 22-25 juin 2010 DOI:10.5150/jngcgc.2010.081-O Editions Paralia CFL disponible en ligne http://www.paralia.fr available online Simulation

Plus en détail

LOGICIEL DE DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS SUR SOL RENFORCÉ PAR COLONNES

LOGICIEL DE DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS SUR SOL RENFORCÉ PAR COLONNES LOGICIEL DE DIMENSIONNEMENT DE FONDATIONS SUR SOL RENFORCÉ PAR COLONNES SOFTWARE FOR DESIGNING FOUNDATIONS ON COLUMN REINFORCED SOIL Mounir BOUASSIDA 1, Lassaad HAZZAR 1, Patrick de BUHAN 2 1 UR Ingénierie

Plus en détail

Chapitre III: Les fondations

Chapitre III: Les fondations Chapitre III: Les fondations 1. Introduction Les fondations sont des ouvrages qui assurent la stabilité d'une construction, ainsi que la bonne transmission des sollicitations (charges) et leur diffusion

Plus en détail

SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS

SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS INFORMATIONS TECHNIQUES T 1 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE1996 SOLS MEUBLES : SOLS FINS ARGILEUX COHÉRENTS 1 - INTRODUCTION Ces sols fins argileux cohérents sont caractérisés par

Plus en détail

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE

RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE RENFORCEMENT DE SOL COMPRESSIBLE PAR INCLUSIONS RIGIDES SOUS DALLAGE : MODELISATION EN CENTRIFUGEUSE SOFT SOIL REINFORCEMENT BY STIFF PILES UNDER FLOOR SLAB : CENTRIFUGE MODELLING Gaëlle BAUDOUIN 1, Gérard

Plus en détail

Justification des traitements anti-liquéfaction

Justification des traitements anti-liquéfaction GUIDE AFPS/CFMS «Procédés d amélioration et de renforcement de sols sous actions sismiques» Justification des traitements anti-liquéfaction Serge LAMBERT Keller Fondations Spéciales Journée Technique AFPS-CFMS

Plus en détail

Mes remerciements vont aussi à Mme Daniela Kamrat-Pietraszewska et M. Jurge Castro qui ont travaillés sur cette problématique avec moi.

Mes remerciements vont aussi à Mme Daniela Kamrat-Pietraszewska et M. Jurge Castro qui ont travaillés sur cette problématique avec moi. Influence d une colonne ballastée sur le comportement des sols argileux Romain Auvray : GC5 Tuteur INSA : Dr Cyrille Chazallon, professeur à l INSA, Institut Nationale des Sciences Appliquées, de Strasbourg

Plus en détail

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU

LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU LE PENETROMETRE STATIQUE Essais CPT & CPTU Mesures Interprétations - Appliations Doument rédigé par des ingénieurs géotehniiens de GINGER CEBTP sous la diretion de : Mihel KHATIB Comité de releture : Claude-Jaques

Plus en détail

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS

APPAREIL ŒDOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUDE DES SOLS NON SATURÉS PPREIL ŒOMÉTRIQUE INSTRUMENTÉ POUR L ÉTUE ES SOLS NON STURÉS INSTRUMENTE OEOMETER PPRTUS TO STUY UNSTURTE SOILS Bernardo IEO, Juan arlos ULLO, Julián TRISTNHO 1 Universidad de Los ndes, Bogotá.. olombie

Plus en détail

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74)

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Construction d un bassin d orage en site sensible O. Pal / F. Durand Journée technique CFMS 24/10/07 1 Mise aux normes de la station d épuration de Thonon (74),

Plus en détail

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS

RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Chapitre 4 : Résistance au cisaillement des sols - 1 - RESISTANCE AU CISAILLEMENT DES SOLS Dans la pratique la résolution dun problème de Mécanique des Sols consiste souvent à : - vérifier que la stabilité

Plus en détail

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ;

Un terrassement par déblai consiste à enlever des terres initialement en place ; Ch-2-Les Terrassements. 1. INTRODUCTION. Les terrassements constituent les travaux de préparation de l infrastructure des ouvrages de génie civil. Ils permettent d établir la plateforme des niveaux inférieurs

Plus en détail

Calcul des fondations et murs de soutènement

Calcul des fondations et murs de soutènement Journées techniques organisées avec l'appui du Sétra et sous l'égide de la CoTITA PRISE EN COMPTE DU RISQUE SISMIQUE Calcul des fondations et murs de David CRIADO (DREAL PACA) www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

Les pieux rainurés. Serge Borel. > Un principe et trois variantes opérationnelles

Les pieux rainurés. Serge Borel. > Un principe et trois variantes opérationnelles GEOTECHNICAL AND CIVIL ENGINEERING CONTRACTORS Les pieux rainurés Serge Borel Les pieux rainurés > Contexte et enjeux > Un principe et trois variantes opérationnelles > Modélisation du comportement > Pieux

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

De l Yprésien au bedrock en passant par le Landénien

De l Yprésien au bedrock en passant par le Landénien De l Yprésien au bedrock en passant par le Landénien Christian TREVE, CFE (ctreve@cfe.be) Journée d étude SBGIMR 22/02/2013 Les pièges de la géologie de l ingénieur à Bruxelles De quoi allons-nous parler?

Plus en détail

Amélioration de sol. Building worldwide on our strength. MebraDrain BeauDrain AuGeo

Amélioration de sol. Building worldwide on our strength. MebraDrain BeauDrain AuGeo A m s t e r d a m S i n g a p o r e B r a t i s l a v a S t o c k h o l m Amélioration de sol MebraDrain BeauDrain AuGeo Building worldwide on our strength MebraDrain BeauDrain AuGeo MebraDrain Amélioration

Plus en détail

CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN

CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN CARACTERISATION MECANIQUE D UN MELANGE DE SABLES D HOSTUN MECHANICAL CHARACTERIZATION OF A MIXTURE OF HOSTUN SANDS Gaëlle BAUDOUIN 1, Frédéric ROSQUOËT 2, Jean CANOU 3, Jean-Claude DUPLA 3, Luc THOREL

Plus en détail

Ouvrages en maçonnerie :

Ouvrages en maçonnerie : Club Ouvrages d Art du 5 février 2009 à Berre l'etang Ouvrages en maçonnerie : investigations préalables et recalculs Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Sommaire

Plus en détail

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais

Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais 3ème Conférence Magrébine en Ingénierie Géotechnique CMIG 2013 Améliorations et renforcements de sol à l arrière des quais Thierry Hermges Serge Lambert Karim Boudersa www.keller-france.com Keller Fondations

Plus en détail

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005

PRÉVISION DE LA CAPACITÉ PORTANTE ET DU TASSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 PRÉVISION DE L CPCITÉ PORTNTE ET DU TSSEMENT D UN PIEU FORÉ ISP 5 PRESSIO 2005 Jacky D. Razafindrabe 1, Voahanginirina. J. Ramasiarinoro 2, Lala ndrianaivo 3 1 Laboratoire National des Travaux Publics

Plus en détail

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER

Consolidation des argiles. CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Consolidation des argiles CUI Yu-Jun ENPC-CERMES, INSTITUT NAVIER Plan Introduction Argiles Phénomène de consolidation Essais de consolidation Equation de la consolidation Degré de consolidation et facteur

Plus en détail

Systèmes de soutènement

Systèmes de soutènement FrankiFoundations Belgium Systèmes de soutènement Synthèse des techniques approche b Ir M.Bottiau FrankiFoundations Belgium DeputyGeneral M ABEF President Systèmes de soutènement Dimensionnement: en cours

Plus en détail

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE V FONDATIONS PROFONDES GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION - GÉNÉRALITÉ Un pieu est un élément structural mince et profilé mis en place par fonçage ou battage et utilisé pour transmettre des charges en profondeur lorsque l utilisation de fondations

Plus en détail

Logiciels Plaxis 2010

Logiciels Plaxis 2010 Logiciels Plaxis 2010 Valérie Bernhardt 1 Introduction Stratégie Plaxis globale : Analyse aux éléments finis des projets géotechniques : déplacements, stabilité, capacité portante, etc. Mots-clés : robustesse,

Plus en détail

Design des fondations-

Design des fondations- Advance Design America FASCICULE 13 Design des fondations- Superficielle & profondes N.B. : Pour utiliser ce fascicule, vous devez disposer du package - Bâtiment (Professionnel) Janvier 2012 Graitec Inc.

Plus en détail

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX

DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX DEVIATION SUD OUEST DE MEAUX PREVENTION DU RISQUE D EFFONDREMENT: STABILISATION D UNE PLATE- FORME ROUTIERE CONSTRUITE SUR DES CARRIERES SOUTERRAINES A L AIDE DE GEOSYNTHETIQUES Alain HIRSCHAUER LREP Jean-

Plus en détail

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique

Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Recommandation pour la maitrise de la fissuration - Thermo-Hydro-Mécanique Francis Barré Géodynamique & Structure Ferraillage minimum des pièces épaisses (Chap 6) Hydratation à jeune âge Séchage du béton

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience

Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience Sécheresse géotechnique et construction, retours d expérience CFMS, CFGI 18 janvier 2007 Catherine Jacquard Sommaire pathologie des constructions: Méthodologie d étude Etude statistique de la pathologie:études

Plus en détail

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France)

Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 2006 Lyon (France) Journées Nationales de Géotechnique et de Géologie de l'ingénieur - JNGG' 26 Lyon (France) VERS UNE MEILLEURE GESTION DU RISQUE ASSOCIE A LA POSE DE CANALISATIONS EN TRANCHEE : ANALYSE NUMERIQUE DU COMPORTEMENT

Plus en détail

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE

DÉVERSEMENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYMÉTRIQUE SOUMISE À DES MOMENTS D EXTRÉMITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE Revue Construction étallique Référence DÉVERSEENT ÉLASTIQUE D UNE POUTRE À SECTION BI-SYÉTRIQUE SOUISE À DES OENTS D EXTRÉITÉ ET UNE CHARGE RÉPARTIE OU CONCENTRÉE par Y. GALÉA 1 1. INTRODUCTION Que ce

Plus en détail

Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995)

Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995) Le Catalogue des Structures Types de Chaussées Neuves (Edition 1995) Omar ESSEKELLI Chef de Service Chaussées et Développement Division Technique - DRCR Les entrants du dimensionnement Quatre familles

Plus en détail

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.

A- GENERALITES p.3. B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3. I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p. 1 A- GENERALITES p.3 B- PROPRIETES DES BLOCS / PANNEAUX NIDAPLAST RA ET NIDASTYRENE RA p.3 I- NIDAPLAST RA p.3 II- NIDASTYRENE RA p.4 C- DIMINUTION DES EFFORTS APPORTES PAR UN REMBLAI ALLEGE p.4 I- EFFORT

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Etude d adaptation des fondations de maisons individuelles dans les zones exposées au retrait-gonflement

Etude d adaptation des fondations de maisons individuelles dans les zones exposées au retrait-gonflement Etude d adaptation des fondations de maisons individuelles dans les zones exposées au retrait-gonflement Jean-Bernard Kazmierczak, Farid Laouafa, Tatiana Maison To cite this version: Jean-Bernard Kazmierczak,

Plus en détail

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis

Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis Notion de modèle - Processus d analyse Application à la méthode des Eléments finis La présentation est animée, avancez à votre vitesse par un simple clic Chapitres 1 et 6 du polycopié de cours. Bonne lecture

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE

NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE NOUVELLE APPROCHE DE DIMENSIONNEMENT D UN MERLON : PROTECTION D UN BATIMENT A VAL D ISERE AN INNOVATIVE DESIGN PROCESS FOR A ROCKFALL EMBANKMENT : APPLICATION IN THE PROTECTION OF A BUILDING AT VAL D ISERE

Plus en détail

TUBES PVC assainissement SOTRALYS

TUBES PVC assainissement SOTRALYS Application Les tubes PVC SOTRALYS CR4 et CR8 sont utilisés pour les réseaux PVC d'assainissement gravitaire, les eaux vannes et eaux pluviales. Présentation > Tubes en PVC-U à parois structurées, coloris

Plus en détail

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité :

SSNL126 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite. Deux modélisations permettent de tester le critère de flambement en élastoplasticité : Titre : SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre [...] Date : 15/1/011 Page : 1/6 Responsable : Nicolas GREFFET Clé : V6.0.16 Révision : 8101 SSNL16 - Flambement élastoplastique d'une poutre droite

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées.

Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. Les correcteurs accorderont une importance particulière à la rigueur des raisonnements et aux représentations graphiques demandées. 1 Ce sujet aborde le phénomène d instabilité dans des systèmes dynamiques

Plus en détail

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10

Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 Chapitre 15 Isolation en base des bâtiments. Document de référence: Eurocode 8, EN1998-1 Chapitre 10 But: permettre un mouvement relatif de la base par rapport au sol réduction du déplacement imposé du

Plus en détail

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts

Buse métallique. Buse métallique LES PONTS. Illustration des défauts Buse métallique 1 Morphologie 2 Morphologie 3 Morphologie H longitudinaux I circonférentiels 4 Morphologie Différentes formes de buses 5 Morphologie Buse arche ou passage 6 Morphologie Arche 7 Morphologie

Plus en détail

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE

3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE 3. BASE DES CALCULS 3.1. ACTIONS À PRENDRE EN COMPTE Les actions qui doivent être prises en compte sont : les charges permanentes G les charges dexploitation (avec les lois de dégression éventuellement)

Plus en détail

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES

ESSAIS DE CHARGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POUR FONDATIONS PROFONDES A L INES ESSAIS DE CHAGEMENT DYNAMIQUES ET STATIQUES POU FONDATIONS POFONDES A L INES Dynamic load testing and static compression test on fondation pile at the INES Jérôme GIPPON 1, aphaël DE TOUY 2 1 FANKI FONDATION

Plus en détail

IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE

IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE ENVIRONMENAL IMPACT OF A WALL MADE OF BLOCKS REINFORCED WITH GEOTEXTILE Dominique ROSSI 1, Olivier WYSS 1, René-Michel FAURE 2, Michel

Plus en détail

EXPERIMENTAL AND ANALYTICAL APPROACH OF THE DESIGN OF A GEOSYNTHETIC- REINFORCED LOAD TRANSFER PLATFORM OVER RIGID INCLUSIONS

EXPERIMENTAL AND ANALYTICAL APPROACH OF THE DESIGN OF A GEOSYNTHETIC- REINFORCED LOAD TRANSFER PLATFORM OVER RIGID INCLUSIONS APPROCHE EXPÉRIMENTALE ET ANALYTIQUE DU DIMENSIONNEMENT DE RENFORCEMENTS GÉOSYNTHÉTIQUES AU SEIN DE PLATEFORMES DE TRANSFERT DE CHARGES SUR INCLUSIONS RIGIDES EXPERIMENTAL AND ANALYTICAL APPROACH OF THE

Plus en détail

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Titre : WTNP128 - Essai de fendage par coin du béton sous [...] Date : 02/03/2011 Page : 1/14 WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Résumé : Le test présenté ici permet de vérifier

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

La couverture du centre de stockage de

La couverture du centre de stockage de CAS PRATIQUE Drainage et imperméabilisation de la couverture du centre de stockage de déchets de Saint-Brès Stéphane Fourmont a, Eric Castanet b, Romain Desbonnets c et Jean-Marc Faivre d La couverture

Plus en détail

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection

Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection Effets du phénomène de retrait-gonflement des argiles et techniques de protection A. BRACH et S. HAUSSARD CETE de Lyon - DLAutun 6 avril 2012 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Groupe de travail «Modélisation numérique» - Validation des logiciels

Groupe de travail «Modélisation numérique» - Validation des logiciels Groupe de travail «Modélisation numérique» - Validation des logiciels Philippe Mestat (LCPC) CFMS 3 avril2003 Groupe de travail «Modélisation numérique» Création en 2002. Objectifs principaux : organiser

Plus en détail

PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES.

PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES. PENETRATION STATIQUE DANS LES GRAVIERS SABLEUX DENSES,LA MOLASSE ET LES MARNES COMPACTES. STATIC PENETRATION IN DENSE GRAVEL, WEAK SANDSTONE AND IN MARLS Michel PETIT MAIRE 1, Benjamin GARDAVAUD 2 1 Société

Plus en détail

Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées

Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées Comportement des fondations d ouvrages sur les sols mous de Béjaia renforcés par des colonnes ballastées Bahar R.* Laboratoire de Géomatériaux, Environnement et Aménagement, Université Mouloud Mammeri

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES

DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES DIMENSIONNEMENT D'UN DALLAGE NON ARMÉ SUR UN SOL RENFORCÉ PAR INCLUSIONS RIGIDES DESIGN OF A SLAB ON A GROUND REINFORCED BY RIGID INCLUSIONS Jérôme CREPET (1), Serge LAMBERT (2), Albert PICKAERT (3) (1)

Plus en détail

Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol

Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol Analyse statistique de la variabilité des propriétés physiques et mécaniques d'un sol Jean-Pierre MAGNAN Directeur technique Chargé du pôle Géotechnique Laboratoire Central des Ponts et Chaussées Ali ABDUL

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

C-Tunnel : Plate-forme de dimensionnement de tunnels Manuel d utilisation

C-Tunnel : Plate-forme de dimensionnement de tunnels Manuel d utilisation C-Tunnel : Plate-forme de dimensionnement de tunnels Manuel d utilisation C-Tunnel-MU-V20 2-8 Quai de Bir-Hakeim F-94410 Saint Maurice Tel : +33 1 49 76 12 59 - Fax : +33 1 42 83 33 84 http://www.itech-soft.com

Plus en détail

Études expérimentale et numérique des transferts de charge dans les matériaux granulaires. Application au renforcement de sols par inclusions rigides.

Études expérimentale et numérique des transferts de charge dans les matériaux granulaires. Application au renforcement de sols par inclusions rigides. Études expérimentale et numérique des transferts de charge dans les matériaux granulaires. Application au renforcement de sols par inclusions rigides. Bastien Chevalier To cite this version: Bastien Chevalier.

Plus en détail

ESTP TP1 APPLICATION 7 : Energie 1

ESTP TP1 APPLICATION 7 : Energie 1 ESTP TP PPITION 7 : Energie EXERIE On considère un portique en béton encastré en, de hauteur = et de largeur =0,5, dont la section résistante est rectangulaire, de dimensions 0,x,0m. e portique est soumis

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

GÉOTECHNIQUE ET CATHÉDRALES

GÉOTECHNIQUE ET CATHÉDRALES Jean-Pierre MAGNAN - IFSTTAR Page 1 PRÉAMBULE La géotechnique a toujours été la partie cachée de la construction. Il n y a nulle trace des fondations dans les représentations de ponts, de maisons, de monuments

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES

ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES COLLOQUE INTERNATIONAL «REDUCTION DU RISQUE SISMIQUE» CHLEF LES 1 et 11 OCTOBRE 212 ETUDE EN LABORATOIRE DU COMPORTEMENT MONOTONE D UN SOL GRANULAIRE: EFFET DE LA STRUCTURE INITIALE ET D AUTRES PARAMETRES

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LA CONSISTANCE DES INVESTIGATIONS GEOTECHNIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS

RECOMMANDATIONS SUR LA CONSISTANCE DES INVESTIGATIONS GEOTECHNIQUES POUR LA CONSTRUCTION DE BATIMENTS Union yndicale Géotechnique ECOMMANDATION U LA CONITANCE DE INVETIGATION GEOTECHNIQUE POU LA CONTUCTION DE BATIMENT Version du 02-10-07 Page 1 sur 23 OMMAIE PATIE I -GENEALITE 1-1 PÉENTATION DE ECOMMANDATION...

Plus en détail

Présentation du problème

Présentation du problème Partie I Présentation du problème Partie I Présentation du problème 25 Partie I : Présentation du problème 26 Chapitre 1 Le renforcement des sols par inclusions rigides verticales Partie I : Présentation

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Tuyaux de grands diamètres en PVC

Tuyaux de grands diamètres en PVC Tuyaux de grands diamètres en PVC Les canalisations plastiques: Une solution efficace La solution canalisations plastiques, tubes et raccords en PVC, garantit une étanchéité absolue et une résistance excellente

Plus en détail

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton

Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton AMÉNAGEMENTS EXTÉRIEURS Recommandations de pose pour pavés et dalles en béton L éventail de solutions qu offrent les revêtements de pavés et de dalles en béton, dans le cadre de l aménagement de notre

Plus en détail

Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION

Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 3 RÉGRESSION ET CORRÉLATION La corrélation est une notion couramment utilisée dans toutes les applications

Plus en détail

Actions dues au trafic Tram-Train

Actions dues au trafic Tram-Train Actions dues au trafic Tram-Train La conception des infrastructures à construire pour la circulation des tram-trains requiert la modélisation des différents cas de charges induits par ce type de trafic.

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé

Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Journée hommage au Professeur Jean Biarez «Du Grain à l Ouvrage» mercredi 12 mars 2008 Les modèles «Biarez», sable - argile remaniée et sable très lâche, Au triaxial drainé et non-drainé Modèle de comportement

Plus en détail

ÉTUDE GÉOTECHNIQUE N/DOSSIER : D-14303 18 FÉVRIER 2014

ÉTUDE GÉOTECHNIQUE N/DOSSIER : D-14303 18 FÉVRIER 2014 ÉTUDE GÉOTECHNIQUE Réfection du pont pédestre Sentier des Pionniers, boulevard des Grives Gatineau, Québec N/DOSSIER : D-14303 18 FÉVRIER 2014 Distribution : M. Lawrence Yamera, P.Eng. CCN 1 copie PDF

Plus en détail

De la recherche à l application

De la recherche à l application Les défis de gestion et de développement d infrastructures de transport en milieu nordique De la recherche à l application Symposium international sur le développement nordique 2015 Atelier H - Infrastructures

Plus en détail

INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS)

INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS) 1 Géologie, géotechnique, risques naturels, hydrogéologie, environnement et services scientifico-techniques INTERPRÉTATION ET ANOMALIES DE LA PROSPECTION À RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (MRS) INTERPRETATION DES

Plus en détail