Principes de mise en œuvre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principes de mise en œuvre"

Transcription

1 Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P Ils sont posés de préférence en une seule couche sur le plancher brut à joints serrés sur toute la surface du plancher. Lorsque les découpes sont nécessaires, on veillera à ne laisser aucun vide pouvant créer un pont thermique. NB : Dans le cas d un revêtement scellé en pose directe, la pose de l isolant en une seule couche est obligatoire. Ravoirage Lorsque le défaut de planéité du support est supérieur à 7 mm sous la règle de 2 m et à 2 mm sous la règle de 20 cm ou lorsque des tubes ou câbles circulent sur le plancher, il faut prévoir une couche de ravoirage constitué de l un des matériaux suivant : - en sable - en sable stabilisé - en mortier maigre conforme aux prescriptions des DTU 26.2 et En aucun cas, les isolants Knauf doivent être découpés afin d incorporer d éventuelles canalisations, fourreaux ou conduits. Préparation du support Le support doit être exempt de dépôts, déchets, pellicules de plâtre ou autres matériaux provenant des travaux des différents corps d états. Bande périphérique La chape, dalle ou mortier de scellement doit impérativement être désolidarisé de toutes les parois verticales y compris en pieds d huisserie et seuils, et de toute émergence (fourreaux de canalisations, poteaux, murets ). Pour cela la bande Knauf Périmousse sera mise en place en périphérie. Knauf Périmousse est posé verticalement du support jusqu à la surface finie, (revêtement de sol compris) majoré de 2 cm. Knauf Périmousse est arasé après la pose du revêtement de sol. Pénétrations de laitance Pour les chapes à base de liants hydrauliques et mortier de scellement adopter les dispositions suivantes pour prévenir les pénétrations de laitance : - Panneaux à bord droit : Dérouler un film de polyéthylène de 150 μm au moins sur toute la surface de l isolant, remonter le film plié à angle droit en périphérie ou disposer une bande adhésive de 5 cm minimum à la jonction des panneaux et en périphérie. - Panneaux feuillurés ou rainés bouvetés : Pas de disposition particulière. Pour les chapes fluides on adoptera les dispositions décrites dans l Avis Technique du procédé à l exception du Knauf Thane Sol pour lequel un film polyéthylène sera systématique lorsque l isolant est associé à une chape fluide. Cloisons Dans le cas où il n y a aucune exigence acoustique entre les locaux (pièces d un même logement), des cloisons de distribution légères (< 150 kg/ml) peuvent être montées après exécution de l ouvrage. LES ASTUCES KNAUF Retirer la bande Knauf Périmousse apparente après avoir posé le revêtement de sol pour éviter tout contact sol/mur et empêcher ainsi tout problème acoustique et ceux liés à la dilatation. PL-25

2 Principes de mise en œuvre (suite) Fig. 1 : Chape hydraulique 1. Plancher 2. Doublage POLYPLAC. Canalisation ou gaine technique éventuelle 4. Ravoirage si nécessaire 5. Relevé Knauf Périmousse 6. Isolant sous chape en Knauf Therm, Knauf XTherm, Knauf Thane ou K-FOAM 7. Film polyéthylène éventuel 8. Armature métallique éventuelle 9. Chape ou dalle flottante éventuellement armée 10. Revêtement de sol collé ou flottant 11. Plinthe avec joint souple Fig. 2 : Mortier de scellement 1. Plancher 2. Doublage POLYPLAC. Canalisation ou gaine technique éventuelle 4. Ravoirage si nécessaire 5. Relevé Knauf Périmousse 6. Isolant sous chape en Knauf Therm, Knauf XTherm, Knauf Thane ou K-FOAM 7. Film polyéthylène éventuel 8. Armature métallique éventuelle 9. Mortier de scellement éventuellement armé 10. Revêtement de sol scellé 11. Plinthe avec joint souple PL-26

3 Caractéristiques et composition du complexe sur isolant selon la nature et la présence d'une chape ou d'un revêtement scellé Chape hydraulique Chape ciment Classe de l isolant SC1 Épaisseur Treillis soudé/fibres Épaisseur nominale de 5 cm sans être localement inférieure à 4 cm - soit treillis soudé de mailles maximales 100 mm x 100 mm et de masse minimale de 25g/m2 - soit fibres polypropylène bénéficiant d un Avis Technique Épaisseur nominale de 6 cm Chape ne nécessitant pas de treillis soudé ou de fibres sans être localement inférieure à 4,5 cm SC2 - soit treillis soudé de mailles maximales 100 mm x 100 mm et de masse minimale de 25g/m2 - soit fibres polypropylène bénéficiant d un Avis Technique Épaisseur nominale de 6 cm sans être localement inférieure à 4,5 cm Revêtements scellés Pose scellée directe sur l isolant Classe de l isolant Épaisseur (non compris carreaux) Treillis soudé/fibres Épaisseur nominale de 5 cm sans être localement inférieure à 4 cm avec incorporation - soit treillis soudé de mailles maximales 100 mm x 100 mm et de masse minimale de 25g/m2 - soit fibres polypropylène bénéficiant d un Avis Technique Épaisseur nominale de 6 cm sans être localement inférieure à 4,5 cm Mortier de pose ne nécessitant pas de treillis soudé ou de fibres SC1 Isolant sous chape ou mortier à base de : 1 Knauf Therm 2 Knauf XTherm Knauf Thane 4 K-FOAM PRÉCAUTION La mise en œuvre de Knauf Thane doit se faire dans les conditions normales de température et d hygrométrie ( 5 C et 70% HR). PL-27

4 Principes de mise en œuvre (suite) Règles de superposition de 2 souscouches isolantes Caractéristiques techniques La norme NF P (partie commune des DTU 26.2 et 52.1) traite de la mise en œuvre des sous-couches isolantes : - sous chapes et dalles flottantes - sous carrelage scellé - sous planchers chauffants eau chaude basse température (PCBT), (DTU 65.14). Elle définit comme indiqué dans le tableau ci-dessous : - 2 classes d isolants, première couche et deuxième couche selon sa compressiblité - 2 catégories de charges d exploitation, a et b, selon le domaine d emploi du bâtiment - 4 indices de fluage, 1 à 4, liés à la réduction totale d épaisseur à 10 ans, utilisés uniquement en cas de superposition de 2 sous-couches isolantes. - 2 indices complémentaires, A et Ch, pour ses qualités acoustiques et sa compatibilité sous plancher chauffant PCBT ou PRE. Mise en œuvre Superposition de 2 sous-couches isolantes L ouvrage réalisé au-dessus de 2 souscouches isolantes superposées (y compris de même nature) doit répondre aux spécifications de la classe SC2. Par conséquent, la pose scellée directe est interdite dans le cas de superposition de 2 sous-couches isolantes. Détermination des caractéristiques d un isolant Classe Isolant Charges d exploitattions Indices de fluage Indices complémentaires SC1 SC 2 a b A Ch Isolant peu compressible : pose scellée directe ou collée, chape hydraulique de 5 cm avec armatures métalliques ou 6 cm sans armature Autres isolants : pose collée, chape hydraulique de 6 cm avec armatures métalliques Locaux dont la charge d exploitation 500 Kg/m² : Bureaux, salles de classe Locaux dont la charge d exploitation 200Kg/m² : Logement < 0,5 Réduction totale d épaisseur à 10 ans 0,5 à 1 (en mm) 1 à 1,5 1,5 à 2 Dans le cas de superposition d isolant la somme des indices ne doit pas dépasser 4 Isolant acoustique ou thermo acoustique qui améliore l isolement acoustique aux bruits d impacts ( Lw 15dB) Isolant thermique compatible avec planchers chauffants eau chaude basse température (PCBT) et rayonnant électrique (PRE) PL-28

5 Produit Épaisseur (en mm) Classement KNAUF Therm Chape Th8 200 SC2 a2 I KNAUF Therm Sol NC Th5 80 SC1 a1 Ch 85 à 00 1 ére couche d isolant (isolant le plus compressible) KNAUF XTherm Sol Th0 80 SC1 a1 Ch 85 à 00 KNAUF Thane Sol 24 à 10 K-FOAM C K-FOAM D K-FOAM C à Knauf Therm Chape Th8 200 SC2 a2 I 2 ème couche d isolant Knauf Therm Sol NC Th5 Knauf XTherm Sol Th0/ Th0 F4 Knauf Thane Sol à à à 10 SC1 a1 Ch SC1 a1 Ch K-FOAM C K-FOAM D K-FOAM C à Non admis Admis sauf en planchers chauffants (PCBT & PRE) Admis Recommandé par Knauf PL-29

6 Principes de mise en œuvre (suite) Planchers rayonnants électriques Les planchers rayonnants électriques sont mis en œuvre conformément au CPT PRE (cahier CSTB 6 V2 d avril 2011) qui annule et remplace le CPT PRE 09/07. En complément des dispositions décrites dans la norme NF P on veillera à respecter les dispositions particulières suivantes. Cloisons Les doublages doivent être mis en œuvre avant la mise en œuvre du plancher rayonnant électrique. Dans le cas où il n y a aucune exigence acoustique entre les locaux (pièces d un même logement), des cloisons de distribution légères (< 150 kg/ml) peuvent être montées après exécution de l ouvrage. Les isolants plastique alvéolaires seront classés SC1 a Ch ou SC1 b Ch CPT PRE (cahier CSTB 6 V2 d avril 2011). L isolant mis en œuvre sous un plancher rayonnant électrique doit avoir une résistance thermique minimum de : - 1, 0 0 m 2. K / W s i u n e i s o l a t i o n complémentaire est prévue telle que la résistance totale du plancher satisfait à la réglementation thermique qui s applique. -e ntre 2,20 m 2.K/W et 9,80 m 2.K/W si l isolation sous chape constitue le seul élément d isolation du plancher. La résistance sera choisie conformément à la réglementation thermique qui s impose (cf. Guide choix p. 50 du catalogue 201). - 1,00 m2.k/w si le plancher porteur est en contact avec un local chauffé. Plancher chauffant électrique 1. Plancher 2. Doublage POLYPLAC. Canalisation ou gaine technique éventuelle 4. Ravoirage si nécessaire 5. Relevé Knauf Périmousse 6. Isolant sous chape en Knauf Therm, Knauf XTherm, Knauf Thane ou K-FOAM 7. Film polyéthylène éventuel 8. Treillis de câble chauffant 9. Câble chauffant 10. Armature métallique éventuelle 11. Chape hydraulique ou Mortier de scellement armé 12. Revêtement de sol scellé 1. Plinthe avec joint souple Isolant sous chape ou mortier à base de : 1 Knauf Therm PL-0 2 Knauf XTherm G UI DE D E M I S E EN ŒUVR E Knauf Thane 4 K-FOAM

7 Dans ce cas la mise en œuvre d un film polyéthylène ou équivalent n est pas nécessaire. Afin que la chape hydraulique ne présente pas une trop forte inertie thermique son épaisseur nominale est limitée à 6 cm. Avec les isolants Knauf classé SC1 a Ch (hors superposition) l épaisseur nominale de la chape est de 5 cm. La pose scellée directe du revêtement vise exclusivement la maison individuelle ou accolée et les maisons en bande. Superposition de 2 sous couches isolantes : Dans le cas de superposition de 2 isolants le classement résultant doit être SC2 a Ch. Dans le cas d un PRE, il n est pas recommandé de superposer 2 isolants thermiques. Dans le cas de pose scellée directe du revêtement, la superposition de 2 isolants n est pas admise. Voir tableau page PL-29. Pour éviter la pénétration de laitance : - P anneaux à bords droits (Knauf Therm, Knauf XTherm Sol Th0, K-FOAM BD) : Mettre en œuvre un film polyéthylène de 200μm ou équivalent sur toute la surface de l isolant.le film est remonté sur la bande périphérique et plié aux angles ou rainuré-bouveté. - Panneaux à bords feuillurés (Knauf Thane Sol, K-FOAM F4 ou F2) on veillera tout particulièrement à monter les panneaux bien jointifs. Les panneaux d extrémités sont coupés légèrement plus large ( à 5 mm) et montés en force. Exemple : Knauf Thane Sol Pose de l isolant à joints croisés Pose de la trame chauffante dans la cas de panneaux à bords recoupés (avec joints pontés au ruban adhésif) Tableau 1 Épaisseur d enrobage Planchers Classe de l isolant de type A* Plancher de type C* SC1 a Ch ou SC1 b Ch 5 mm 20 mm SC2 a Ch 40 mm Pose non autorisée * Les planchers de types A et C sont définis conformément à la norme EN 1264 et au DTU Isolant sous PCBT à base de : 1 Knauf Therm 2 Knauf XTherm Knauf Thane 4 K-FOAM PL-1

8 Principes de mise en œuvre (suite) Planchers chauffants à eau chaude basse température Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P Les dispositions décrites ci-avant dans le chapitre «chapes hydrauliques» s appliquent. En complément il convient d appliquer les dispositions propres au DTU et à la norme EN En particulier : Seuls les isolants classés Ch sont admis dans le cas des planchers chauffants. Les isolants Knauf classés SC1 a Ch peuvent être utilisés dans le cas des planchers de type A et de type C*. Bandes périphériques Knauf Périmousse 5mm peut être utilisé dans le cas de planchers chauffants à eau chaude avec chape hydraulique. Dans le cas de chapes fluides associées à un plancher chauffant, il est recommandé d utiliser Knauf Périmousse 8 mm. Dans tous les cas, il convient de vérifier si ces dispositions sont compatibles avec l Avis Technique du procédé de chape fluide. Épaisseur d enrobage L épaisseur minimale, toutes tolérances épuisées, entre la partie supérieure du tube et la surface brute finie de la dalle d enrobage est décrite dans le tableau (tab.1). Superposition de 2 sous couches isolantes : Voir tableau page PL-29. Dallages Préambule La mise en œuvre se fera conformément au DTU 1. partie 1, 2 ou selon le type d ouvrage. Avant de réaliser un dallage sur terreplein, il est impératif de connaître le sol et le sous-sol du terrain pour s assurer qu il est parfaitement adapté au projet de construction. Pour cela, il est vivement Dallage solidarisé 1. Fondation et mur de soubassement 2. Terre-plein. Remblai de cailloux ou graviers 4. Forme de sable 5. Film polyéthylène anticapillaire 6. Isolant sous dallage en Knauf Therm, Knauf XTherm, K-FOAM 7. Film polyéthylène éventuel 8. Armature métallique 9. Dallage béton PL-2

9 Pose de l isolant Le type d isolant et son épaisseur doivent être compatibles avec les exigences du DTU 1. partie 1, 2 ou. Se reporter au tableau «Guide de choix» ainsi qu au tableau 2 page suivante. Poser les panneaux jointifs, à joints croisés et serrés, en une seule couche sur toute la surface. Disposer si nécessaire un film polyéthylène sur toute la surface pour éviter les coulées de laitance. Dallage Mettre en place les profilés de calage d armature, puis le treillis soudé sur toute la surface. Couler la dalle (épaisseur minimale de 12 cm en maison individuelle et 1 ou 15 cm pour les autres bâtiments) en évitant toute concentration de poids sur l isolant. Finition Disposer le revêtement de sol choisi (moquette, parquet, carrelage...) selon les prescriptions du fabricant. Dallage désolidarisé 1. Fondation et mur de soubassement 2. Terre-plein. Remblai de cailloux ou graviers 4. Forme de sable 5. Film polyéthylène anticapillaire 6a. Bande périphérique d Isolant Knauf 6b. I solant sous dallage en Knauf Therm, Knauf XTherm, K-FOAM 7. Film polyéthylène éventuel 8. Armature métallique 9. Dallage béton Isolant sous dallage à base de : 1 Knauf Therm 2 Knauf XTherm K-FOAM Préparation - P réparer le sol afin qu il soit nivelé et dressé horizontalement, puis le compacter. - M ettre en place une forme constituée de cailloux, gravier ou sable répandus sur le sol. Compacter sur toute la surface, même le long des murs et poteaux fondés. - Réparer les défauts de planéité éventuels avec une seconde forme (lit de sable stabilisé, épaisseur 5 cm) répandue sur la première forme pour éviter tout poinçonnement des couches anticapillaire et d isolation. - Disposer le film polyéthylène ou équivalent sur toute la surface et le relever en périphérie si risque de remontées capillaires ou de diffusion d humidité. recommandé de réaliser une étude géotechnique pour définir la structure du site au voisinage et au droit du bâtiment à construire. PL-

10 Principes de mise en œuvre (suite) Tableau 2 Isolant sous dallage - épaisseur maxi en 1 ou plusieurs couches - Selon le DTU 1. Isolant Dallages à usage industriel et assimilé selon DTU partie 1 Épaisseur maximale sous dallage désolidarisé 1 couche d isolant 2 ou couches d isolants Dallages bâtiments collectifs, bureaux, ERP selon DTU partie 2 Knauf Therm Sol MI Th6 - - Knauf Therm Sol NC Th5 Knauf Therm Sol NC Th4 Knauf XTherm Sol Th0 K-FOAM C K-FOAM D K-FOAM C500 Dallages de maisons individuelles selon DTU partie 76 mm 76 mm 00 mm 2,20 2,20 8,65 85 mm 85 mm 00 mm 2,50 2,50 8, mm 101 mm 00 mm,0,0 9,80 Dallages à usage industriel et assimilé selon DTU partie 1 Dallages bâtiments collectifs, bureaux, ERP selon DTU partie 2 Dallages de maisons individuelles selon DTU partie 150 mm 2 x 150 mm - - 4,20 8, mm 185 mm 220 mm x 65 mm x 65 mm 2 x 220 mm 4,85 4,85 5,75 5,40 5,40 11,50 1 mm 1 mm 1 mm x 65 mm x 65 mm 2 x 1 mm 5,50 5,50 5,50 6, 6, 11, mm 120 mm 120 mm x 80 mm x 80 mm 2 x 120 mm,15,15,15 6, 6, 6,0 Épaisseur isolant R isolant PL-4

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/15-1273 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/12-1140*V1 Chape non destinée à l enrobage de planchers chauffants Chape fluide

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Sika ViscoChape CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE

Sika ViscoChape CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE Guide technique Sika ViscoChape CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE S o m m a i r e Présentation p 2 Préparation du local p 4 Nature et planéité des supports p 5 Travaux préliminaires p 7 Coulage de la chape p

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE

ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE ÉTAPES ET CONSEILS DE POSE DU PLANCHER CHAUFFANT RAFRAÎCHISSANT BASSE TEMPÉRATURE Les outils nécessaires... La préparation du chantier... L installation des collecteurs... La mise en place de la bande

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Avis Technique 20/13-279 Annule et remplace l Avis Technique 20/11-237*01 Add

Avis Technique 20/13-279 Annule et remplace l Avis Technique 20/11-237*01 Add Avis Technique 20/13-279 Annule et remplace l Avis Technique 20/11-237*01 Add Procédé d isolation thermique in-situ de planchers par projection de polyuréthanne sous chape ou dalle. Isolation thermique

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Salles de bains PMR *

Salles de bains PMR * solutions accessibilité Salles de bains PMR * * Personne à Mobilité Réduite Bandes d éveil de vigilance Escaliers carrelés www.desvres.com solutions accessibilite EXIgENCES ET CONTRaINTES Projections d

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre. Isolation des sols et planchers

Aide à la mise en œuvre. Isolation des sols et planchers ide à la mise en œuvre Isolation des sols et planchers Isolation des sols et planchers 2 Protecteur Sain cologique Telle pourrait être la définition du sigle PS, mais ses atouts sont loin de se limiter

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC

Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod. PCI Périlastic SPEC Avis Technique 13/09-1050*V1 Annule et remplace l Avis Technique 13/09-1050 Intègre le modificatif 13/09-1050*01 Mod Système de protection à l eau sous carrelage Procédé sous carrelage System under tiles

Plus en détail

Isolation des murs par l extérieur M 10. Isolation Thermique des murs par l Extérieur à base de : KNAUF Therm (PSE blanc) KNAUF XTherm (PSE gris)

Isolation des murs par l extérieur M 10. Isolation Thermique des murs par l Extérieur à base de : KNAUF Therm (PSE blanc) KNAUF XTherm (PSE gris) Isolation des murs par l extérieur M 0 Isolation Thermique des murs par l Extérieur à base de : KNAUF Therm (PSE blanc) KNAUF XTherm (PSE gris) KNAUF Therm et XTherm ITEx SOMMAIRE u Description Index u

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

Les solutions support d enduit mince avec isolation

Les solutions support d enduit mince avec isolation Les solutions support d enduit avec isolation Th38 SE Th38 SE FM+ Dimensions : Th38 SE : 1200 x 600 x épaisseurs 20 à 300 mm Th38 SE FM+ : 500 x 500 x épaisseurs 60 à 120 mm (autres dimensions sur consultation)

Plus en détail

CONSEILS DE POSE REVETEMENTS DE SOL STRATIFIES EGGER AVEC LE SYSTEME PRO CLIC! SANS COLLE PATENTED. www.egger.com

CONSEILS DE POSE REVETEMENTS DE SOL STRATIFIES EGGER AVEC LE SYSTEME PRO CLIC! SANS COLLE PATENTED. www.egger.com CONSEILS DE POSE REVETEMENTS DE SOL STRATIFIES EGGER AVEC LE SYSTEME PRO CLIC! SANS COLLE PATENTED www.egger.com OBLIGATION DE CONTRÔLE ET DE VIGILANCE / SOLS SUPPORTS 1. OBLIGATION DE CONTRÔLE ET DE VIGILANCE

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Avis Technique 14/12-1797*V1

Avis Technique 14/12-1797*V1 Avis Technique 14/12-1797*V1 Edition intégrant un modificatif Annule et remplace l Avis Technique 14/12-1797 Système mis en œuvre en structure Plancher chauffant hydraulique Hydraulic heating underfloor

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

2.- Fiche «menuisiers d intérieur»

2.- Fiche «menuisiers d intérieur» 1 2.- Fiche «menuisiers d intérieur» Le menuisier intervient dans des travaux visant une isolation aux bruits aériens, une isolation aux bruits de chocs ou une correction acoustique de locaux et parfois

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2304 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2066 Système d isolation composée (EPS + MW) non porteur support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 9 Groupe spécialisé n 12 Groupe spécialisé n 13 Cloisons et contre-murs en plâtre Revêtements de sol et produits connexes Revêtements

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS

ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES ISOLATION EN SOUS FACE DES PLANCHERS BAS

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6

C O N S E I L. C a s t o r a m a. La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose. La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 40.03 POSER UNE MOQUETTE C O N S E I L C a s t o r a m a La moquette page 2 La préparation page 2&3 La pose pages 3&4&5 La pose «spécial escalier» page 6 La finition page 6 page 1/6 - Fiche Conseil n 40.03

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

AUDIT DES PLANCHERS EXISTANTS

AUDIT DES PLANCHERS EXISTANTS Nice la Plaine 1 - Bt A3 RN 202 - Iscles des Arboras 06200 NICE Téléphone : 04 92 29 60 60 Télécopie : 04 93 83 83 36 Réf. client : NCA : /07 FT/FT MAIRIE DE NICE Direction des Bâtiments Communaux Service

Plus en détail

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables

Construction. Catalogue de détails. L habitat sain, naturellement. Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Catalogue de détails Produits pour la construction saine issus de matériaux naturels renouvelables Construction CONTENU Détails de raccords Maison très basse consommation Systèmes bois massif Support maçonné

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

LES SOLS FINIS EN BÉTON

LES SOLS FINIS EN BÉTON BETOCIB LES SOLS FINIS EN BÉTON Cahier technique 7, place de la Défense - La Défense 4 92974 PARIS LA DÉFENSE CEDEX Tél. : 01 55 23 01 15 - Fax : 01 55 23 01 16 www.infociments.fr LES SOLS FINIS EN BETON

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008)

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008) La nouvelle norme NBN S 01-400-1 Critères s pour les immeubles d habitation Supplément à CSTC-Contact N 13 1 er trimestre 2007 CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION Sommaire La nouvelle norme

Plus en détail

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013

fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 fermacell combiné avec un chauffage au sol Version juin 2013 2 Systèmes de chauffage au sol Le chauffage au sol est sans doute le type de chauffage le plus répandu de nos jours. Par rapport aux radiateurs,

Plus en détail

Document Technique d Application. Labelrock

Document Technique d Application. Labelrock Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/2-955 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-822 Doublage de mur et habillage Wall lining Vorsatzschale Labelrock Relevant de la norme NF EN

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur Aide à la mise en œuvre Isolation des murs par l extérieur Protecteur Sain Ecologique 3 lettres synonymes de bien-être Telle pourrait être la définition du sigle PSE, mais ses atouts sont loin de se limiter

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L'énergie est notre avenir, économisons-la! LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L avis des Experts Economies d énergie : + Répartition homogène de la température et confort optimal. + Gain d espace

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

Parois industrielles préfabriquées. Willy Naessens 61

Parois industrielles préfabriquées. Willy Naessens 61 Parois industrielles préfabriquées Willy Naessens 61 Dans le domaine de la préfabrication, les parois préfabriquées en béton offrent une solution efficace pour toutes façades extérieures et cloisonnements

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Revêtements de sol scellés

Revêtements de sol scellés FA164840 ISSN 0335-3931 NF DTU 52.1 P1-1 Novembre 2010 Indice de classement : P 61-202-1-1 Travaux de bâtiments Revêtements de sol scellés ICS : 91.100.15 ; 91.100.23 ; 91.100.25 ; 97.150 Partie 1-1 :

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements Conseils de pose Conseils de pose Vous avez des idées Cloison de séparation Aménagements de cuisine Habillage de baignoire et aménagements de

Plus en détail

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85 Pose avec la STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux

Plus en détail

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Critt Bois Epinal 8 décembre 2010 Intervention Placo : Simon Fourniau chef de groupe 1 2 2 Pourquoi améliorer la qualité de l air intérieur?

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

Systèmes multicouches Alpex-duo - Turatec

Systèmes multicouches Alpex-duo - Turatec Systèmes multicouches Alpex-duo - Turatec pour les applications plomberie - sanitaire chauffage - eau glacée 10 ans Systèmes tubes + raccords GARANTIE Certificat CSTBat Certificat CSTBat Certificat CSTBat

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

Document Technique d Application BERLIMUR

Document Technique d Application BERLIMUR Document Technique d Application Référence Avis Technique 3/14-767 Annule et remplace l Avis Technique 3/10-657 Mur à coffrage intégré une face Incorporated shuttering wall one side Wand mit integrierter

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 02 GROS-OEUVRE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire

Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire Conseils pour la conception et la réalisation d ouvrages en béton cellulaire 2+ 1Introduction Le présent manuel est un guide qui a pour but d attirer l attention du concepteur et du constructeur d ouvrages

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980

Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Pionnier de l isolation phonique depuis 1980 Description de produit Isolation phonique dans la cuisine La norme suisse et la norme européenne SELON SIA 181:2006 Situation de départ Les activités pratiquées

Plus en détail

Conseils pour la pose des revêtements de sols textiles (excepté dalles)

Conseils pour la pose des revêtements de sols textiles (excepté dalles) Indices d incendie minimums exigés par l association des établissements cantonaux d assurance incendie (AEAI): Bâtiments à un ou deux niveaux Bâtiments à trois niveaux ou davantage (sans les bâtiments

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/12-1632 Annule et remplace l Avis Technique 12/04-1415 Edition corrigée du 4 avril 2013 Revêtement de sol résilient à base de PVC Resilient

Plus en détail

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11

Travaux : REFECTION DES BALCONS ET RAVALEMENT DE LA RESIDENCE (SOCIETE SOCATEB) Ref. Client à rappeler : SOCAGI dossier réf. 0099/15715/W AG 7/06/11 RÉSIDENCE L OREE DU BOIS II 1/5 RUE MARGUERITE BERVOETS 78280 GUYANCOURT Responsable Maître d Ouvrage : M. SEGARD 19 rue Georges Clémenceau (78000) Versailles Responsable Maître d œuvre : Monsieur CROUÉ

Plus en détail

Masterimpact RH. Rue de l Amandier 78540 Vernouillet. Tél. : 01 39 79 61 60 Fax : 01 39 71 16 60. Kapelle op den Bos (Belgique)

Masterimpact RH. Rue de l Amandier 78540 Vernouillet. Tél. : 01 39 79 61 60 Fax : 01 39 71 16 60. Kapelle op den Bos (Belgique) Avis Technique 9/10-905 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-829*V1 Cloison de distribution et de doublage Partition wall Vorsatzschalen Masterimpact RH Titulaire : Usine : Société Promat SAS Rue de

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440)

RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440) RESTRUCTURATION DE 4 LOGEMENTS DANS L ANCIEN PRESBYTERE A HAUT DU THEM - CHATEAU-LAMBERT (70440) MAITRISE D OUVRAGE Commune de HAUT DU THEM CHATEAU-LAMBERT 3, Rue de la Vierge 70440 HAUT DU THEM CHATEAU-LAMBERT

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Métropolines 2 / / 2

Métropolines 2 / / 2 Métropolines 2 / / 2 Systèmes intercontemporains, pragmatiques, clairs Métropolines 2 : un nouveau système de cloison multiple, fonctionnel et pragmatique qui permet de réaliser tous les scénarios et de

Plus en détail

D E s p A V É s. niveau : Contrôlez votre profondeur d excavation et vos niveaux. Je respecte les niveaux. vérification des niveaux :

D E s p A V É s. niveau : Contrôlez votre profondeur d excavation et vos niveaux. Je respecte les niveaux. vérification des niveaux : m i s e e n œ U v R e D E s p A V É s schéma DE principe 6/8 cm /5 cm 0/5 cm pavés lit de pose Couche de fondation sous fondation assise Un revêtement de sol réalisé en pavés béton se compose généralement

Plus en détail

MURS DOUBLES AVEC ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR

MURS DOUBLES AVEC ISOLATION THERMIQUE PAR L EXTÉRIEUR P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES MURS DOUBLES AVEC ISOLATION THERMIQUE

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

La réalisation des ouvrages en béton

La réalisation des ouvrages en béton Chapitre5 La réalisation des ouvrages en béton 5.1 Les dallages accessibles aux animaux 5.1.1 - La préparation du support 5.1.2 - Le bétonnage 5.2 Les aires de circulation 5.3 Les murs de bâtiments 5.3.1

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 0 ans, CEGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 0 Avec cette nouvelle édition, CEGIBAT a la

Plus en détail