RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS."

Transcription

1 RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS. Problèmes régulièrement rencontrés sur le terrain, quelles sont les soluhons?

2 BASES RÉGLEMENTAIRES RELATIVES AUX INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE 2

3 BASES RÉGLEMENTAIRES RELATIVES AUX INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE PEB CHAUFFAGE : (cf soirée du 22 mars 2011) A.R (M.B ) + A.R (M.B ) + circ COMBUSTIBLE GAZ NATUREL : A.G.R.B.C (M.B ) REGLEMENT DU GRD (BXL) art.48 3

4 REGLEMENT TECHNIQUE GAZ (AGRBC art. 48) Art er. Les installa1ons de l u1lisateur du réseau de distribu1on, les appareils d u1lisa1on au gaz naturel, ainsi que le placement et le raccordement de ces appareils, sont soumis aux normes na1onales et interna1onales, légales et réglementaires en vigueur au moment du placement ou du raccordement, et notamment les normes NBN D «installa1ons alimentées en gaz combus1ble plus léger que l air distribué par canalisa1on» publiées par l Ins1tut belge de Normalisa1on, comptées par les condi1ons techniques par1culières du ges1onnaire du réseau de distribu1on. Ces normes comprennent également les exigences en ma1ère de ven/la/on et d évacua/on des produits de combus/on, telles que celles reprises dans la norme NBN D , et respec1vement dans les normes NBN B ou NBN B

5 PEB CHAUFFAGE RAPPEL GENERAL ACTES / OBLIGATIONS 5

6 ACTES / OBLIGATIONS PEB CHAUFFAGE RECEPTION (primes ) Chaudière neuve, Chaudière déplacée Remplacement corps de chauffe Remplacement brûleur CONTROLE PERIODIQUE entreten cheminée mesures combuston DIAGNOSTIC 15 ANS conseils (P.M.) 6

7 CHAUDIERES INDIVIDUELLES à PrivaTf (1) à installaton de type 1 (1) sauf cheminée si collectve CHAUFFERIE CENTRALISEE à Commun (Syndic) à installaton de type 2 7

8 TYPE 1 TYPE 2 8

9 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE ACTES PEB CH. Réception n Nature Contrôle périodique Type 1 1 seule ch. 20<P 100kW Type 2 Autres cas Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air Régulation et sa programmation Carnet de bord Comptages énergie chaudière Comptages électriques des ventilateurs Récupération chaleur air extrait Variation du débit d air neuf Comptabilité énergétique 9

10 PEB CHAUFFAGE SIGNIFICATION CONCRETE DES EXIGENCES 10

11 PEB CHAUFFAGE EXIGE D OFFICE (sur existant) 11

12 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE APPLICABLES D OFFICE (pas de travaux resp. RIT) n Nature RESPONSABILITÉ Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air Régulation et sa programmation Carnet de bord (feuille de route, attestation) Comptages énergie chaudière P > 100kW, P 500kW Comptages électriques des ventilateurs m³/h Récupération chaleur air extrait Variation du débit d air neuf Comptabilité énergétique (P > 100 kw) RIT + Technicien agréé (TA) L, G1, G2 RIT/ TA RIT RIT RIT 12

13 PEB CHAUFFAGE EXIGENCES SANS REMPLACEMENT DE LA CHAUDIERE 13

14 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE TRAVAUX DEPLACEMENT CHAUDIERE, REMPLACEMENT CORPS DE CHAUFFE n Nature ACTEUR Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air Régulation et sa programmation Carnet de bord Comptages énergie chaudière Comptages électriques des ventilateurs Récupération chaleur air extrait Variation du débit d air neuf Comptabilité énergétique RECEPTION Chauff agréé.(type 1) Conseiller PEB Chauffage (type 2) 14

15 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE TRAVAUX REMPLACEMENT DU BRÛLEUR n Nature ACTEUR Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air Régulation et sa programmation Carnet de bord Comptages énergie chaudière Comptages électriques des ventilateurs Récupération chaleur air extrait Variation du débit d air neuf Comptabilité énergétique RECEPTION Chauff agréé.(type 1) Conseiller PEB Chauffage (type 2) 15

16 MODULATION DE PUISSANCE DU BRÛLEUR Type de chaudière Type de brûleur Combustible Puissance chaudière Exigence minimale Standard et Basse température Air pulsé Mazout Gaz naturel LPG P 150 kw P 1000 kw P 2000 kw - à 2 allures, petite allure 50% à 65% P nom ou modulant d'au moins 50% P nom - clapet d'air économiseur - à 3 allures, petite allure à max 80% P nom ou modulant d'au moins 65% P nom - clapet d'air économiseur - modulant d'au moins 65% P nom - clapet d'air économiseur atmosphérique Gaz naturel et LPG P 100 kw - à 2 allures, petite allure 80% Pnom ou modulant A condensation indifférent Gaz naturel et LPG indifférent - modulant 16

17 PEB CHAUFFAGE CAS PARTICULIER TUYAUTERIES ET CONDUITS D AIR 17

18 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE TRAVAUX PARTIE NEUVE DE TUYAUTERIES Pas de réception n Nature ACTEUR Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air Régulation et sa programmation Carnet de bord Comptages énergie chaudière Comptages électriques des ventilateurs Récupération chaleur air extrait Variation du débit d air neuf Comptabilité énergétique Installateur 18

19 CALORIFUGEAGE Situation I Situation II Tuyaux NBN A25-103, A épaisseur de l'isolant après pose en mm Diamètre DN Diamètre ext. Tuyau. mm Isolant de classe 1 Isolant de classe 2 Isolant de classe 1 Isolant de classe ,2 pas de calorifugeage obligatoire 15 21, , , , , , , , , , , , , ,

20 PEB CHAUFFAGE EXIGENCES LIEES AU REMPLACEMENT DE LA CHAUDIERE 20

21 EXIGENCES TECHNIQUES PEB CHAUFFAGE TRAVAUX REMPLACEMENT DE CHAUDIERE n Nature ACTEUR Orifice de mesure sur chaudière Combustion & émissions des fumées (mesures) Modulation de la puissance (brûleur) Tirage cheminée Ventilation chaufferie Etanchéité évacuation fumées, amenée d air Dimensionnement chaudière Calorifugeage conduits & accessoires Partitionnement eau et air (pni) Régulation et sa programmation Carnet de bord Comptages énergie chaudière Comptages électriques des ventilateurs Récupération chaleur air extrait (pni) Variation du débit d air neuf (pni) Comptabilité énergétique RECEPTION Chauff agréé.(type 1) Conseiller PEB Chauffage (type 2) pni = parhe neuve d installahon 21

22 PEB CHAUFFAGE MANQUEMENTS FREQUENTS 22

23 MANQUEMENTS FRÉQUENTS LORS DES RÉCEPTIONS ModulaHon de la puissance du brûleur Note de dimensionnement Calorifuge RégulaHon Carnet de bord > 100 kw 150 kw (non bloquant) Mise en œuvre non- conforme aux règles de l art Accessoires non- calorifugés ParTe ventlaton (chauffée) non traitée Robinets thermostatques non- installés (ou contrôle impossible) Système inadapté à condensaton Incomplet Double comptage P 500 kw 23

24 CALORIFUGEAGE 24

25 RÉGULATION NON CONFORME Principe de régulation Condition Equipements de régulation terminale Pour tout espace fermé (local) Robinet thermostatique Thermostat+vanne de zone Régime de température d eau Si surface plancher 400m² t eau glissante Plage de variation minimale Régime d inoccupation temporaire Régime d inoccupation prolongé Régime hors gel Programmation d un changement de régime Arrêt automatique Si le système de chauffage est mis en service après le 1/1/2011 Si surface plancher <400m² Si surface plancher 400m² aucune Avec contrôle d ambiance (capteur) horloge hebdo optimiseur annuel Gestion des circulateurs aucune 25

26 Favoriser la condensaton 26

27 PEB CHAUFFAGE AUTRES POINTS D ATTENTION 27

28 AMENEE D AIR 28

29 Amenée d air (règles de l art) 2 Pour les locaux de chauffe soumis aux exigences visées à l artcle 9, 2, le chauffagiste agréé ou le conseiller chauffage PEB émet des recommandatons quant au respect de l exigence visée à l artcle 9, 1er, en l absence de prescriptons déterminées par le Ministre. Extrait de l art 23 2 de l AGRBC 29

30 Amenée d air (règles de l art) P< 70kW cf NBN B , NBN D B1 : 6 cm²/kw B2 : 3 cm²/kw p.ex. 24 kw B 11BS => 24 x 6 = 144 cm² cf. NBN B P 70kW 30

31 REMPLACEMENT CHAUDIERES B1 DANS CERTAINES CONDITIONS PARTICULIERES 31

32 Espaces d'installahon à pourvoir d'un orifice d'amenée d'air Pn totale maximum 30 kw et bâtment existant : - appareil de type A remplacé - > B; - appareil de type B remplacé par même type; - appareil addihonnel autre qu'une chaudière de chauffage central et espace d'installaton n'est ni une chambre à coucher, ni une salle de bain, ni une salle de douche, ni un cabinet de toilete. 32

33 6 CondiHons d'uhlisahon, placement et raccordement des appareils 6.1 CondiHons d'uhlisahon Les appareils de type B ne peuvent pas être installés dans une chambre à coucher, une salle de bains, une salle de douche ou un cabinet de toilete, sauf dans le cas du remplacement d'un appareil existant autre qu'une chaudière de chauffage central installée dans une chambre à coucher. 33

34 REMPLACEMENT CHAUDIERES B 11 SUR CHEMINEE COLLECTIVE 34

35 35

36 36

37 37

38 38

39 SHUNT 39

40 Remplacement de chaudières individuelles sur cheminée collectve 5 raccordements maximum! Pas de remplacement par B2! Pas de chaudière à condensaton! - > Si non- conforme => Extracteur avec sécurités mais examen caméra du conduit et chemisage éventuel 40

41 41

42 Piste future pour transiton shunt 42

43 RECOMMANDATIONS 43

44 RESPONSABILITE DU PROFESSIONNEL (M.A. FLAMME, Ph. FLAMME, A. DELVAUX et F POTTIER, le contrat d entreprise chronique de jurisprudence , Dossier du JT, n 29, p.89, n 89). 44

45 RECOMMANDATIONS Offres complètes incluant les exigences PEB chauffage, en précisant que c est une obligaton réglementaire. Convenir qui fait la récepton PEB chauffage. n.b. importance du dialogue avec le syndic ou avec le client final. 45

46 REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB htp://www.pebchauffagebru.be htp://www.bruxellesenvironnement.be/templates/professionnels/ informer.aspx?id=32599 htp://documentaton.bruxellesenvironnement.be/documents/ _recepTon_type1_Prof_FR.PDF htp://documentaton.bruxellesenvironnement.be/documents/ _recepTon_type2_Prof_FR.PDF - > Professionnels - >Energie - >PEB et climat intérieur - > InstallaTons techniques PEB SITE ENERGIE+ htp://www.energieplus- lesite.be/ 46

47 Philippe DEPLASSE Bureau d Experts Ph. Deplasse et Associés Avenue E. Van Becelaere, 28A/ Bruxelles ( : 02/ E- mail : 47

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

- La réglementation chauffage PEB -

- La réglementation chauffage PEB - Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale relatif aux exigences applicables aux systèmes de chauffage pour le bâtiment lors de leur installation et pendant leur exploitation 1 - La réglementation

Plus en détail

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau

Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Chaudières neuves systèmes de chauffage à l eau Respecter les conditions d utilisation ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations = pourquoi? informations complémentaires Cliquez sur

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

Exigences de comptage d énergie selon la règlementation PEB.

Exigences de comptage d énergie selon la règlementation PEB. 1 Le comptage d énergie dans les immeubles de logements, en région de Bruxelles-Capitale. Exigences de comptage d énergie selon la règlementation PEB. IBGE- BIM, Michel DETHIER Département PEB Service

Plus en détail

EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE

EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE SERVICE HELPDESK CHAUFFAGE PEB EN RÉGION BRUXELLOISE EVALUATION DE LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB EN REGION BRUXELLES-CAPITALE EXTRAITS GfK 2014 Service Helpdesk PEB Chauffage en Région Bruxelloise 1

Plus en détail

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE

ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE ATTESTATION DE CONTRÔLE PERIODIQUE Technicien chaudière agréé RIT : Société :... Particulier Nom :... N d identification :... Société :... N de TVA :... Rue :... N :. CP : Commune :... Tel :. Fax :...

Plus en détail

La réglementation Chauffage PEB

La réglementation Chauffage PEB La réglementation Chauffage PEB Alain Beullens DPT Chauffage et Clim. PEB Avril 2014 Contexte général Bâtiments = 40% de la consommation énergétique! 2 Contexte général Région Bruxelles Capitale Selon

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Cadre réglementaire bruxellois et européen PEB travaux PEB chauffage - Ecodesign Jonathan

Plus en détail

Module 3 : TECHNIQUE ENERGIE 3.5 Installations thermiques. Formation conseiller PEB Module 3 Support Technique 1

Module 3 : TECHNIQUE ENERGIE 3.5 Installations thermiques. Formation conseiller PEB Module 3 Support Technique 1 Module 3 : TECHNIQUE ENERGIE 3.5 Installations thermiques 1 Convention de couleurs En rouge : les exigences minimales réglementaires non reprises dans le logiciel En bleu : paramètres, résultats de ce

Plus en détail

-La réglementation chauffage PEB -

-La réglementation chauffage PEB - Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale relatif aux exigences applicables aux systèmes de chauffage pour le bâtiment lors de leur installation et pendant leur exploitation 1 -La réglementation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Thomas GOETGHEBUER MATRIciel

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Jean de Cambry Facilitateur Bâtiment Durable Objectifs de la présentation «Arrêté chauffage» =? Et vous là-dedans?

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation

Formation Bâtiment Durable Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Formation Bâtiment Durable Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Réglementation et installations Jonathan FRONHOFFS Cenergie cvba Objectifs de la

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB Séminaire Bâtiment Durable : Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LES EXIGENCES CHAUFFAGE PEB EGALEMENT AU SERVICE DE MES INSTALLATIONS

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

La réception des systèmes de chauffage de type 2

La réception des systèmes de chauffage de type 2 La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation La réception des systèmes de chauffage de type 2 Pour professionnels du chauffage : conseillers chauffage PEB

Plus en détail

Un chauffage performant?

Un chauffage performant? Un chauffage performant? Tout ce qu il faut savoir pour réduire ses consommations de chauffage et être en règle avec la réglementation «performance énergétique des bâtiments». www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

Chaudière Colónia II

Chaudière Colónia II 74 COLONIA CHAUDIÈRES INDUSTRIELLES Chaudière Colónia II Principales caractéristiques Température maximale de sortie d'eau chaude: 90ºC. Éléments de fonte et trois pas de fumées offrant un excellent transfert

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE

LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement Wallon du 29 janvier 2009 tendant à prévenir la pollution atmosphérique

Plus en détail

CHAUFFAGE REGLEMENTATION

CHAUFFAGE REGLEMENTATION CHAUFFAGE REGLEMENTATION CONTEXTE Pour répondre à la nouvelle réglementation chauffage PEB, les professionnels doivent obtenir leur(s) agrément(s) en Région de Bruxelles-Capitale, en Région Wallonne ou

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

Module réglementaire. Pour professionnels du chauffage: techniciens chaudière agréés, chauffagistes agréés et conseillers chauffage PEB

Module réglementaire. Pour professionnels du chauffage: techniciens chaudière agréés, chauffagistes agréés et conseillers chauffage PEB e_réglementaire.doc La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module réglementaire Pour professionnels du chauffage: techniciens chaudière agréés, chauffagistes

Plus en détail

Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières

Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module relatif aux techniques de mesures sur les chaudières Pour professionnels du chauffage : chauffagistes

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Les primes et incitants fiscaux chauffage

Les primes et incitants fiscaux chauffage Les primes et incitants fiscaux chauffage construction et rénovation Loyers 13 mai 2009 Fonds Energie - Outil de la Région wallonne qui dans le cadre des engagements de réductions d émissions de gaz à

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements

Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements Législation Nouvelles dispositions relatives au chauffage des logements arrêté royal du 6 janvier 1978 tendant à prévenir la L pollution atmosphérique lors du chauffage de bâtiments à l aide de combustibles

Plus en détail

TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS

TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS TECHNIQUES ET NORMES DE CHAUFFAGE DE GRANDS ESPACES INDUSTRIELS - Qui sommes nous? - Possibilités techniques - Les normes produits - Les normes installations - Comment choisir? Qui sommes nous? Association

Plus en détail

LE CONTRÔLE PÉRIODIQUE DES CHAUDIÈRES

LE CONTRÔLE PÉRIODIQUE DES CHAUDIÈRES La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module relatif au contrôle périodique Pour professionnels du chauffage : techniciens chaudière agréés Version

Plus en détail

La ventilation des locaux de chauffe neufs

La ventilation des locaux de chauffe neufs La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation La ventilation des locaux de chauffe neufs Pour professionnels du chauffage : techniciens chaudière agréés Révision

Plus en détail

PRIME N 9 : LE REMPLACEMENT OU L AMELIORATION DE TOUT SYSTEME DE CHAUFFAGE

PRIME N 9 : LE REMPLACEMENT OU L AMELIORATION DE TOUT SYSTEME DE CHAUFFAGE PRIME N 9 : LE REMPLACEMENT OU L AMELIORATION DE TOUT SYSTEME DE CHAUFFAGE Le système doit correspondre à l une des catégories suivantes : a. les chaudières à condensation; Avertissement: le placement

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes de production de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Fiche produit GAS 210 ECO PRO GAS 210 ECO PRO Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Les points forts en résumé. GAS 210 ECO PRO Remeha GAS 210 ECO PRO La chaudière Gas 210 ECO Remeha

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL

NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL MODULONOX NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN POUR CHAUDIERE MODULANTE AVEC BRULEUR GAZ EQUIPE POUR DU GAZ NATUREL Type : B23 Catégorie : I 2Esi Pays destinataire : FR Appareil conforme aux directives

Plus en détail

Chauffage central à eau chaude

Chauffage central à eau chaude Chauffage central à eau chaude Le point sur la normalisation en Belgique (2012) Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Jonathan MATTHEWS ICEDD Objectifs de la présentation Identifier les principaux manquements dans

Plus en détail

Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1

Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1 Modèle d attestation de contrôle d un générateur de chaleur en application de l arrêté du Gouvernement wallon du 29 janvier 2009 1 A quoi sert ce modèle? Ce modèle d attestation contient les informations

Plus en détail

Plus de 15% d'économie d'énergie. 10 à 15% d'économie d'énergie

Plus de 15% d'économie d'énergie. 10 à 15% d'économie d'énergie MAZOUTMASSUIR.BE Utilisation rationnelle de l'énergie Légende: Chacun devrait considérer qu'il est de son devoir d'utiliser l'énergie de la façon la plus rationnelle possible. Ceci favorise non seulement

Plus en détail

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ

REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ REGLAGE ET DEPANNAGE DES CHAUDIERES DOMESTIQUES GAZ DUREE : 2 x 2 JOURS PROGRAMME : Les gaz combustibles - Rappels sur les unités - Classification des gaz distribués La combustion - Principe Le pouvoir

Plus en détail

Entretien de la chaudière : Kesako?

Entretien de la chaudière : Kesako? L'entretien : une affaire de spécialiste Entretien de la chaudière : Kesako? Les chauffagistes sont des techniciens professionnels formés et agréés par les régions, seuls ceux-ci sont habilités à réaliser

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

ecotec pro Pourquoi Vaillant? Pour une chaudière condensation murale gaz économique

ecotec pro Pourquoi Vaillant? Pour une chaudière condensation murale gaz économique ecotec pro Pourquoi? Pour une chaudière condensation murale gaz économique ecotec pro fruit du savoir-faire Fort de ses 135 ans d expérience et de sa position de leader européen du marché des technologies

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue du Mistral N : 32 Boîte : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : CP : 1400 Localité : Nivelles Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : 1970 Version du protocole: 22/10/2012

Plus en détail

Un système de chauffage encore plus performant en rénovation

Un système de chauffage encore plus performant en rénovation Un système de chauffage encore plus performant en rénovation Chauffage 1 Chauffage Evaluer : diagnostic énergétique d une installation existante (où part le combustible, notion de pertes et de rendement)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

L INSPECTION DES CHAUDIÈRES ET DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE

L INSPECTION DES CHAUDIÈRES ET DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Roger Cadiergues MémoCad mj82.a L INSPECTION DES CHAUDIÈRES ET DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE SOMMAIRE mj82.1. Les éléments de base mj82.2. Les inspections mj82.3. Le cadre des inspections mj82.4. Annexe

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux

«CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux 1 «CHAUDIERES PERFORMANTES (STANDARD HAUT RENDEMENT, BASSE TEMPERATURE, CONDENSATION) AVEC REGULATION PERFORMANTE» Contexte Enjeux Dans le cadre de la réhabilitation d une chaufferie d un bâtiment tertiaire

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

La ventilation des bâtiments

La ventilation des bâtiments La ventilation des bâtiments Janvier 2009 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Réglementation Réglementation de

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Technologies de chauffage

Technologies de chauffage Technologies de chauffage Les différents types de systèmes Formation à la Procédure d Avis Énergétique Sommaire Production Chauffages décentralisés Chauffage central : chaudières à brûleur pulsé Chauffage

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Gaz 2500 FK Chaudière sol gaz basse température. Chauffage seul avec option ballon.

Gaz 2500 FK Chaudière sol gaz basse température. Chauffage seul avec option ballon. Chaudière sol gaz basse. Chauffage seul avec option ballon. Gaz 20 FK FBGN 23H N FBGN 27H N FBGN 34H N FBGN 78H N Chauffage seul FBGN 23H N FBGN 27H N FBGN 34H N FBGN 39H N Chauffage seul * Les points

Plus en détail

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr

Résidentiel. Une hotline technique afin de répondre à toutes vos questions techniques et réglementaires. www.cegibat.grdf.fr Aide-mémoire Résidentiel Depuis plus de 30 ans, EGIBAT conseille les professionnels du gaz et du bâtiment sur les sujets techniques et réglementaires. Édition 201 1977 é Édition 201 Avec cette nouvelle

Plus en détail

EDENA 3 & 4 Progress. L'installation et l'entretien de l'appareil doivent être. Vous devez faire appel à votre installateur ou à un

EDENA 3 & 4 Progress. L'installation et l'entretien de l'appareil doivent être. Vous devez faire appel à votre installateur ou à un NOTICE D'UTILISATION EDENA 3 & 4 Progress IL EST IMPORTANT DE RESPECTER LES CONSIGNES CI-DESSOUS POUR OBTENIR UN FONCTIONNEMENT SATISFAISANT DE NOTRE MATÉRIEL. 1. RÉGLEMENTATION 1. 1 Conditions réglementaires

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB

Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB La réglementation climatisation PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module réglementaire Pour professionnels de la climatisation : contrôleurs, technicien climatisation PEB

Plus en détail

Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw. Chaudières fi oul au sol à condensation

Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw. Chaudières fi oul au sol à condensation Œrtli PU-CU 150 (F) Condens de 16 à 34 kw Chaudières fi oul au sol à condensation Chaudières fi oul au sol à condensation Œrtli chaudières fiou L utilisation de la condensation en rénovation et dans le

Plus en détail

Concevoir une nouvelle installation de chauffage

Concevoir une nouvelle installation de chauffage Concevoir une nouvelle installation de chauffage A quoi faut-il être attentif lorsque l on remplace une installation de chauffage? Ir. M. Demol ygnis@skynet.be Concevoir une nouvelle installation de chauffage

Plus en détail

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS

SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS SE CHAUFFER ET PREPARER L'EAU CHAUDE SANITAIRE AU MOYEN DE SYSTEMES PERFORMANTS Le système de chauffage et de production de chaleur fait partie des postes à contrôler pour assurer la rationalisation des

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Choix technique du système HVAC et ECS dans le logement collectif et assimilé Thomas GOETGHEBUER MATRIciel sa Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement Flux énergétiques dans le système de chauffage/ecs sur base de trois exemples Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE Dernière révision du document : janvier 2013 CONTEXTE En Wallonie, une nouvelle réglementation est d application depuis le 29 mai 2009 1 et

Plus en détail

LES CHAUDIERES A BUCHES

LES CHAUDIERES A BUCHES LES CHAUDIERES A BUCHES Descriptif de la technologie Ce sont les appareils qui permettent de tirer le meilleur parti du bois. On trouve aujourd'hui sur le marché différents types de chaudières à bûches

Plus en détail

Module relatif au contrôle périodique

Module relatif au contrôle périodique La réglementation chauffage PEB Contenu technique à l attention des organismes de formation Module relatif au contrôle périodique Pour professionnels du chauffage: techniciens chaudière agréés Version

Plus en détail

DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw

DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw CHAUDIÈRE BASSE température > > DOMIproject D Chaudière murale gaz basse température 24 kw Chauffage & ECS Instantanée > Performance > Simplicité & Fiabilité > économique & évolutive DOMIproject D Le confort

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE MINISTERE DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 3 JUIN 2010. - Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale relatif aux exigences PEB applicables aux systèmes de chauffage pour le bâtiment lors

Plus en détail

Remeha Gas 210 Eco PRO 87, 120, 166 & 200 kw. Pour les installations les plus professionnelles

Remeha Gas 210 Eco PRO 87, 120, 166 & 200 kw. Pour les installations les plus professionnelles Remeha Gas 210 Eco PRO 87, 120, 166 & 200 kw Pour les installations les plus professionnelles Technique compacte aux applications multiples Remeha Gas 210 Eco La Remeha Gas 210 Eco PRO est une chaudière

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne.

Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Analyse de sensibilité de la méthode de calcul de la performance énergétique des bâtiments (PEB) en Région wallonne. Stéphanie NOURRICIER 1, Véronique FELDHEIM 1, Frédéric RENARD 1 Pôle Energie Université

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement CHAUDIERES - gaz PULSATOIRE 20 et 40 GAZ NATUREL OU PROPANE RT 2000 CONDENSATION L innovation de la chaudière Pulsatoire introduit une véritable révolution technologique dans l univers des chaudières à

Plus en détail

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente

Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Remplacement de chaudières: Ecole Pierre Loubière et Salle polyvalente Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Table des matières

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Pompe à chaleur à absorption gaz naturel chauffage et ECS Fiche d intégration dans le logiciel RT 2012 : U22win de PERRENOUD 26/08/2013 Version 5.0.26 du 30/07/2013 La procédure suivante décrit la saisie

Plus en détail

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE Aqualia Chaudières murales AQUALIA CHAUFFAGE SEUL 2 MODÈLES DE 9 À 24 KW AQUALIA PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ (MURAL OU SOL) 4 MODÈLES DE 9 À 24 KW GARANTIE 2 ANS AQUALIA MI

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Présentation à la 44 ième rencontre du RTHQ Mai 2011 Sommaire Codes applicables Produits approuvés Évacuation Ventilation Alimentation en eau potable

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante

C 255-01 made in Italy. Bali R. Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz. chaleur bienveillante C 255-01 made in Italy Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz chaleur bienveillante FR Chaudière en fonte avec brûleur atmosphérique à gaz INSTALLATION SIMPLE FONCTIONNEMENT SILENCIEUX FIABILITÉ

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw

Dossier technique. Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses de 4 à 400 kw 1 Dossier technique Entretien annuel des chaudières biomasses 4 à 400 kw Le décret (n 2009-649 du 9 juin 2009) oblige l occupant

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

Fiche produit. Calenta. 15s - 25s - 28c - 35s - 40c. Remeha Calenta La chaudière conçue pour l installateur Avec l échangeur de chaleur U.H.R.

Fiche produit. Calenta. 15s - 25s - 28c - 35s - 40c. Remeha Calenta La chaudière conçue pour l installateur Avec l échangeur de chaleur U.H.R. Fiche produit Calenta 15s - 25s - 28c - 35s - 40c Remeha Calenta La chaudière conçue pour l installateur Avec l échangeur de chaleur U.H.R.E Calenta Fiabilité. Entretien facile. Très haut rendement. La

Plus en détail

Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie

Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie Guide avantages 2015 Profitez maintenant du chèque énergie Viessmann : cashback de 100 à 700 Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie Recevez un remboursement

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 CP : 4000 Localité : Liège(4000) Impact sur l'environnement - émissions de CO 2 Émissions de CO 2 du bâtiment : 14799 kg CO 2/an Émissions de CO 2 spécifiques : 66 kg CO 2/m².an Description du bâtiment

Plus en détail

ecotec pro Chaudière murale mixte à condensation 28 kw Solution pour remplacement en maison individuelle

ecotec pro Chaudière murale mixte à condensation 28 kw Solution pour remplacement en maison individuelle ecotec pro Chaudière murale mixte à condensation 28 kw Solution pour remplacement en maison individuelle ecotec pro, De 1874 à nos jours, du poêle aux dernières générations de chaudières haut rendement,

Plus en détail