Il excuse M. Jean-Marc Carrel, conseiller communal, retenu à l étranger pour des raisons professionnelles.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il excuse M. Jean-Marc Carrel, conseiller communal, retenu à l étranger pour des raisons professionnelles."

Transcription

1 910 ASSEMBLÉE COMMUNALE DU 3 DECEMBRE 2014 Présidence : M., syndic Présents : Citoyennes et citoyens 79 Auditrices et auditeurs 3 Presse 0 M. Eltschinger, syndic, souhaite la bienvenue à cette assemblée communale essentiellement consacrée aux budgets de fonctionnement et d investissement pour l année Il excuse M. Jean-Marc Carrel, conseiller communal, retenu à l étranger pour des raisons professionnelles. Il salue la présence de Mme Laura Menoud et la félicite pour sa nomination au titre de caissière communale au 1 er septembre 2014 en remplacement de Brigitte Cottet qui assurait la double fonction de secrétaire-caissière jusqu à cette date. Mme Menoud n a pas le droit de vote durant l assemblée. Il salue également la présence de M. l abbé Bernard Allaz. L'assemblée a été régulièrement convoquée : - par affichage au pilier public le 14 novembre ; - par le site internet communal le 14 novembre ; - par convocation à tous ménages - journal «l info» no 4 du 14 novembre ; - par insertion dans la Feuille officielle no 46 du 14 novembre. Conformément à l article 4 de la loi sur l exercice des droits politiques, le registre civique a été clôturé le vendredi 28 novembre 2014 à 12 h 00 avec 1'607 citoyennes et citoyens ayant le droit de vote. A la question sur la présence dans l'assemblée de personnes n'ayant pas le droit de vote à cette date, trois personnes se manifestent. TRACTANDA 1. Procès-verbal de l'assemblée du 2 avril 2014 Le procès-verbal ne sera pas lu ; il a pu être consulté à l'administration communale ou sur le site internet 2. Planification financière information 3. Budget 2015 Budget de fonctionnement Budget d'investissement a. Agrandissement du complexe communal crédit d étude Rapports de la commission financière

2 Règlement communal sur la distribution d eau potable révision de l article 22 et de l annexe Le règlement ne sera pas lu. Il a pu être consulté à l'administration communale ou sur le site internet de la commune ; il a également pu être obtenu sur demande. 5. Règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées révision des articles 26, 27 et 38 ainsi que de l annexe n 2 Le règlement ne sera pas lu. Il a pu être consulté à l'administration communale ou sur le site internet de la commune ; il a également pu être obtenu sur demande. 6. Quartier de La Couta reprise des infrastructures 7. Divers Scrutateurs : 1. Meinrad Berset 2. Jacques Bosson 3. Michel Ayer Aucune objection n'étant faite sur le mode de convocation et sur l'ordre du jour, l'assemblée communale peut légalement délibérer. Afin de permettre la bonne compréhension des interventions et de faciliter la rédaction du procès-verbal, il est demandé à chaque intervenant-e de se lever, de décliner son prénom et son nom et de parler à haute voix. * * * * * * * * * * * * * * * 1. Procès-verbal de l assemblée du 2 avril 2014 Le procès-verbal n'est pas lu mais a été mis à disposition au bureau communal et sur le site internet communal dans le délai légal. Il pouvait également être obtenu sur demande. Discussion : Néant. Vote à main levée : Acceptez-vous le procès-verbal de l assemblée communale du 2 avril 2014 tel que rédigé? Ont voté : 74 Oui : 74 Non : 0 L'Assemblée communale approuve le procès-verbal du 2 avril 2014 tel que rédigé.

3 Planification financière information Cette planification financière est présentée à titre d information et n est pas soumise à l approbation de l assemblée communale. Le plan financier pour a été soumis à la commission financière et son rapport interviendra au terme de cette présentation. Préambule Gravière des Grands Champs Farvagny-le-Petit La planification financière ainsi que le budget 2015 qui seront présentés ce soir intègrent des produits liés à l exploitation de la gravière des Grands Champs. Aussi, des précisions sont données en préambule à ce sujet par. Trois objets ont été mis à l enquête publique le 28 mars 2014 en lien avec l exploitation de la gravière des Grands Champs, à savoir : a) projet d exploitation de la gravière ; b) construction d une route d accès à la gravière ; c) modification partielle du PAL avec demande de défrichement temporaire et définitif avec reboisement compensatoire. Nous avons enregistré quatre oppositions. Trois ont été retirées après les séances de conciliation prévues par la loi. La quatrième opposition a été maintenue mais elle n est pas pénalisante pour le projet puisqu elle ne concerne que la route d accès à une propriété privée. Trois remarques ont également été enregistrées. Elles ont été versées au dossier. Les dossiers d enquête ont pu être déposés au Service des constructions et de l aménagement en date du 8 septembre Le contrat de servitude d exploitation de gravière du 5 juillet 2010 qui nous lie avec l exploitant stipule, qu au moment de l obtention de la mise en zone d exploitation de matériaux et du permis d exploiter, les exploitants s engagent à verser à la commune un montant initial de fr. 1'000'000 au titre d avance sur les redevances dues sur les graviers. Dès le 1 er janvier de l année suivante, ils s engagent à verser annuellement à la commune un montant de fr. 700'000. Par la suite, le montant annuel de l avance sera adapté en fonction de l exploitation effective mais sera au minimum de fr. 500'000. Nous pouvons objectivement compter sur une délivrance du permis dans le courant de l année ère présentation Montants par nature Cette planification financière est basée sur le budget 2015 et tient compte des taux d évolution annuelle communiqués par le Service des communes pour les années 2016 à 2018 pour certaines positions comptables. Les autres postes ainsi que l année 2019 sont laissés à notre propre appréciation.

4 913 La planification présentée nous montre une évolution peu encourageante des charges pour ces prochaines années compte tenu des investissements importants planifiés de 2015 à 2019 pour un total net de plus de fr. 11'397'000. La prise en compte des intérêts et amortissements y relatifs pèse sur l estimation des résultats futurs. L introduction des revenus de l exploitation des graviers dès 2015 nous permet de maintenir un résultat final positif jusqu en Dès 2019, l encaissement des taxes de raccordement et le solde des contributions d entretien liées à la réalisation des terrains affectés en zone de construction en 2014, apporteront temporairement de nouvelles ressources à la commune. Elles permettront notamment la réduction des frais financiers grâce au remboursement de certains emprunts. 2 e présentation Plan des investissements de 2015 à 2019 Principaux investissements planifiés pour un résultat net d environ fr. 11'400'000. Charges : - agrandissement du complexe communal ; la demande de crédit d investissement sera présentée lors de l assemblée communale du 28 janvier 2015 ; - routes et carrefours pour un total de près de 2 millions ; - mise en séparatif du réseau d eaux usées, secteur La Poya / Grand-Clos. Recettes : - excédents de produits des services des eaux potables et eaux usées ; - contributions d équipement pour les terrains mis en zone de construction ; - vente de l ancienne école des garçons en cas de construction d un nouveau bâtiment. Rapport de la commission financière : M. Marc Rossier, président, donne lecture du rapport. La commission financière s est réunie le 5 novembre 2014 en présence de MM. Eltschinger (syndic) et Yerly (conseiller communal) et de Mme Cottet (administratrice) pour l examen de la planification financière La commission financière préavise favorablement la planification relative aux comptes de fonctionnement et d investissement. Discussion : Michel Ayer Il demande à quoi correspond le résultat «hors 990». Brigitte Cottet Elle précise que cela représente le résultat structurel de la commune, soit les activités ordinaires sans gain comptable, amortissement extraordinaire ou réserve extraordinaire. Martial Pittet Il demande si cette planification sera reprise en l état par la nouvelle commune, vu la récente fusion.

5 914 Il confirme que le nouveau Conseil communal devra fusionner toutes les planifications financières des anciennes communes afin d établir la nouvelle planification. Il est possible, en fonction des liquidités, que certains éléments soient revus. Toutefois, les crédits qui auront déjà été votés par notre commune ne seront pas remis en question. Commentaire du Conseil communal : Selon la loi sur les communes, cette planification est une information donnée. Elle n est pas à être approuvée par l assemblée communale. 3. Budget 2015 Budget de fonctionnement (annexe 1) Préambule : Philippe Yerly, responsable des finances, présente et commente les chiffres-clés concernant notre commune pour la période 2010 à Le journal «l info» n 4 du 14 novembre comprenait des commentaires succincts sur la situation. Quelques commentaires supplémentaires sont donnés sur la projection des comptes de l année en cours. Présentation : Les positions du budget ont été publiées dans leur intégralité avec la convocation de l assemblée communale publiée dans le journal «l info» n 4. Il n y aura donc pas de lecture des libellés et des montants, mais uniquement quelques commentaires et explications sur les principales variations, chapitre après chapitre. Discussion en cours de présentation : Jean-Pierre Rolle Brigitte Cottet Il demande pourquoi les frais d analyse d eau sont trois fois plus élevés en 2015 par rapport au budget Elle précise que cela est dû à l obligation légale de l autocontrôle du service des eaux qui nous astreints, tous les trois ans, à une analyse détaillée de tous les microcomposants de l eau. Les autres années, une analyse sommaire est effectuée. Il apporte une précision quant aux sites pollués. Une investigation du site de Grands-Champs, soit l ancienne gravière exploitée par Louis Rudaz SA, est requise en raison du projet d exploitation de la gravière. En principe, aucun assainissement ne sera nécessaire.

6 915 André Eltschinger Concernant la vente de gravier, il demande à quoi correspond le montant de la vente de gravier, à quel volume cela correspond, quelles mesures sont prises pour contrôler ces volumes et quel prix a été négocié. Il répond que ce montant est forfaitaire et a été négocié dans le cadre de la convention avec l exploitant, JPF SA, pour l obliger à extraire rapidement du gravier et ne pas thésauriser. Même s il ne débute pas l exploitation, les montants restent dus dès la délivrance du permis. Un premier décompte sera effectué après cinq ans. Les mesures de contrôle des volumes extraits seront effectuées par un géomètre officiel, sous la forme de relevés dans le terrain. Les prix négociés dans la convention sont de : - fr par m 3 de gravier en place - fr par m 3 pour la taxe de décharge - fr par m 3 pour l utilisation du domaine public La taxe d utilisation du domaine public est aussi encaissée sur les volumes des propriétaires privés. Le budget de fonctionnement laisse apparaître le résultat suivant : Total des dépenses : fr. 10'901'250 Total des recettes : fr. 11'524'450 Excédent de recettes : fr. 623'200 Rapport de la commission financière : M. Marc Rossier, président, donne lecture du rapport. La commission financière s est réunie le 5 novembre 2014 en présence de MM. Eltschinger (syndic) et Yerly (conseiller communal) et de Mme Cottet (administratrice) pour l analyse du budget Selon son examen, elle estime que les charges et les revenus sont correctement calculés. Le budget de fonctionnement présente un excédent de revenus de fr. 623'200. La commission financière recommande d approuver le budget présenté par le Conseil communal. Discussion générale : André Eltschinger Il relève que ce budget est le dernier sur lequel l assemblée doit se déterminer et demande ce que nous allons faire de ce bénéfice de fr. 623'200. Il confirme, qu en raison de la fusion, c est le dernier budget de l assemblée communale de Farvagny. Le Conseil communal ne s est pas encore prononcé sur cette question. Il précise que les comptes 2015 seront approuvés par le nouveau Conseil communal, en 2016.

7 916 André Eltschinger Philippe Yerly Jean-Pierre Rolle Philippe Yerly Marc Rossier André Eltschinger Jean-Pierre Rolle Il constate que l exploitation de la gravière a fait couler beaucoup d encre et a même risqué d inquiéter le projet de fusion. Les contribuables de la commune devraient pouvoir bénéficier de ce produit. Le montant du bénéfice correspond à environ 12 points d impôt communal. Il propose à l assemblée d en faire profiter notre population et de soulager les contribuables de la Commune de Farvagny en 2015 par une baisse d impôt. Il confirme que 10 points d impôt communal représente un montant d environ fr. 500'000. Il prend note de la demande. L assemblée de ce soir ne peut pas se prononcer sur cette proposition car elle n était pas à l ordre du jour. Par rapport à l étude de fusion, il est difficile et mal venu de profiter d une baisse d impôt à présent, juste avant l entrée en vigueur de la fusion. Le Conseil communal n en a pas débattu. Il demande si les perspectives financières de la nouvelle commune tenaient compte de cette projection de résultat. Il confirme que les produits de la vente de gravier étaient intégrés aux planifications de la nouvelle commune. Il précise que les budgets 2015 et 2016 projetés dans le cadre de l étude de fusion étaient une consolidation des budgets 2014 des cinq communes, avec l ajout notamment du produit de la gravière de Farvagny. Il déclare qu à titre personnel cela lui pose un problème d éthique d effectuer une telle démarche de baisse d impôt alors que les produits ont été annoncés dans l étude de fusion. ll relève que le taux d imposition de la future commune sera de 85 %. Dès lors, il ne voit pas de problème d éthique d en faire profiter la population de Farvagny de manière anticipée. Le principe de la fusion est de mettre les plus et les moins dans un panier. L exploitation de la gravière est un produit annoncé pour plusieurs années. Il ne serait pas correct d en soustraire déjà une partie. Il ne se voit pas proposer une baisse d impôt alors que les chiffres étaient connus. Il demande si tout est sous contrôle pour les sites pollués ou si de nouveaux problèmes peuvent ressortir. Il informe l assemblée que tout n est pas encore réglé. La liste de sites potentiellement pollués a été établie par le département cantonal. Les anciennes décharges des quatre villages ont été répertoriées.

8 917 Les investigations sont en cours en Kaisa, sur le site de l ancienne gravière. En principe, il n y aura pas d assainissement nécessaire. Un prochain site va démarrer en Prouvin, à l endroit de l ancienne décharge remblayée. Des investigations sont demandées, notamment en lien avec le secteur forestier. Le traitement de ce site a été reporté afin de donner la priorité au site de Grands-Champs en raison de l exploitation de la gravière. Les anciens stands de tir ont aussi été répertoriés, dont l ancien stand de tir intercommunal de Rossens. La Commune de Rossens a abordé le Conseil communal pour l assainissement de ce site. Les démissions au sein du Conseil communal de Rossens ont fait que les discussions n ont pas pu aboutir. Elles seront reprises l année prochaine. Des subventions fédérales et cantonales sont octroyées pour ces assainissements. Dans la gestion des sites pollués, le Conseil communal a donné la priorité au secteur de Kaisa en raison de la présence des sources d eau. Gilles Barras Il s étonne qu on puisse toujours autoriser le tir aux pigeons alors que l on parle de pollution de site. Il l informe que la société de tir a été dénoncée pour les travaux effectués et la pollution du site due à leur activité de tir. Le Conseil communal a émis un préavis négatif sur le dossier de mise en conformité des travaux. Le dossier est en traitement auprès des services de l Etat depuis trois ans. A ce jour, il n est pas réglé. En principe, cette activité de tir d entrainement va quitter le site. Un projet est développé à la Montage de Lussy. Il répond à l obligation pour les chasseurs d effectuer ces tirs. Le permis de tir est octroyé à Farvagny jusqu à ce qu une autorisation de tir soit délivrée à la Montagne de Lussy. Vote à main levée : Que celles et ceux qui acceptent le budget de fonctionnement tel que présenté veuillent bien l exprimer par main levée. Ont voté : 79 Oui : 79 Non : 0 L Assemblée communale accepte le budget de fonctionnement 2015 selon le résultat suivant : Total des dépenses : fr. 10'901'250 Total des recettes : fr. 11'524'450 Excédent de recettes : fr. 623'200

9 918 Budget d investissement (annexe 2) Préambule : relève que l excédent de charges est de fr. 2' Le nouvel investissement va être présenté séparément. Mode de présentation des décisions spéciales (tractanda 3a) : présentation technique par le responsable de dicastère ; présentation des rapports d investissement par le responsable des finances ; préavis de la commission financière ; discussion ; vote pour l objet en question. a) Agrandissement du complexe communal crédit d étude Eléments techniques Présentation par B. Eltschinger, syndic Le Conseil communal envisage un agrandissement du complexe communal sur la parcelle actuelle et sur celles acquises récemment, situées à proximité immédiate des bâtiments existants. Cet agrandissement est nécessaire à court ou moyen terme afin de pouvoir loger l accueil extrascolaire, la crèche, l administration communale et d autres services encore si nécessaire. L Assemblée communale du 5 décembre 2012 a accepté un crédit de fr. 50'000.- pour l étude de la phase d avant-projet. Une séance d information a été organisée le 16 juillet dernier afin de présenter le résultat des réflexions à la population et de prendre acte des remarques. Les remarques émises lors de cette séance, notamment en ce qui concerne les accès et l augmentation des places de parc ont été prises en compte. La toiture plate du bâtiment de la future administration a été modifiée en toiture à deux pans. La commission de bâtisse est composée de représentants du Conseil communal (B. Eltschinger, président, F. Schafer et J.-M. Carrel), d une représentante de la crèche (Cl. Pochon), d un représentant des sociétés locales (Cl. Bulliard, vice-président) et d un représentant de la population (M. Allemann). Elle a été étoffée durant l automne par un représentant des parents (O. Bovel) et un représentant du corps enseignant (O. Rime). Le plan général de situation ainsi que différentes vues de l avant-projet sont présentés. Afin de disposer d une estimation des coûts fiable pour la demande de crédit de construction, le Conseil communal souhaite affiner l étude et réaliser la phase de projet. A ce titre, des mandats de projet doivent être confiés au bureau d architecte et à des bureaux d ingénieur, d où une demande de crédit pour un montant de fr. 425'000.

10 919 Le Conseil communal vous demande de soutenir sa vision d avenir et d accepter le crédit sollicité. Discussion en cours de présentation : Sandra Rolle Marcel Savoy Roger Rolle Maurice Reynaud Elle demande s il est envisagé de poser une barrière devant la future administration afin de sécuriser le passage des enfants sur le trottoir. Actuellement, beaucoup de personnes s arrêtent à cet endroit. Il précise qu aucune place de stationnement n est prévue devant la future administration, si ce n est une place pour personne à mobilité réduite. Un cheminement est prévu le long du bâtiment avec une sécurisation totale des enfants. Le Conseil communal prend toutefois note de cette remarque. Le projet de la future administration a été présenté antérieurement. Il regrette la conservation de la façade avec une «loyette» (bûcher). Il aurait souhaité quelque chose de plus ambitieux. La façade présentera une partie boisée à l étage et une partie vitrée au rez, permettant l installation de panneaux d affichage visibles de l extérieur. Nous sommes autorisés à démolir le bâtiment mais nous nous devons de garder l aspect de la ferme. Il estime que la partie boisée sera bien protégée grâce à l avancement de la toiture. Il juge que la discussion actuelle est parfaitement inutile. Aujourd hui, nous devons voter sur un crédit d étude qui permettra d affiner le projet. Il faut donc laisser l étude se faire. Il demande au Conseil communal de faire une présentation du projet final à la population avant qu il y ait un vote sur le crédit. Il prend note de cette remarque mais fait remarquer que nous ne disposons pas de beaucoup de temps. Le vote du crédit sera présenté en janvier 2015 déjà car les salles de classe doivent être disponibles au plus tard pour la rentrée des classes Eléments financiers Présentation par Ph. Yerly, conseiller communal : Coût estimé fr. 425'000 Financement par emprunt bancaire. Frais annuels occasionnés : - frais financiers (3%) fr. 12'750 - amortissement obligatoire (3%) fr. 12'750 Total des frais annuels fr. 25'500

11 920 Rapport de la commission financière : M. Marc Rossier, président, donne lecture du rapport. Une décision spéciale relative à un crédit d étude de fr. 425'000 en lien avec l agrandissement du complexe est soumis au vote de l assemblée communale. La commission financière recommande d approuver ce crédit d étude présenté par le Conseil communal. Discussion : Néant. Vote à main levée : Que celles et ceux qui acceptent le crédit sollicité veuillent bien l exprimer en levant la main. Ont voté : 79 Oui : 79 Non : 0 L Assemblée communale accepte le crédit sollicité. Budget général d investissement Le budget d investissement est présenté chapitre par chapitre (cf. récapitulation annexe 2). Les explications nécessaires sont données par Philippe Yerly, conseiller communal. Sur la base des décisions de l assemblée communale, le budget des investissements laisse apparaître le résultat suivant : Total des charges : fr. 3'114'000 Total des produits : fr. 720'000 Excédent de charges : fr. 2'394'000 Rapport de la commission financière : La commission estime que, selon son examen, les dépenses et les recettes sont correctement calculées. Le budget d investissement présente un excédent de dépenses de fr. 2'394'000, y compris une décision spéciale. La commission financière recommande d approuver le budget présenté par le Conseil communal. Discussion générale : Christian Gilliéron Il demande en quoi consiste l aménagement routier à Grenilles.

12 921 Une étude de circulation a été effectuée sur l ensemble de la commune. La priorité a été donnée au village de Grenilles en raison de sa dangerosité. Des portes d entrée et deux arrêts de bus sont prévus. Un trottoir, au centre du village, permettra de rallier les deux arrêts de bus. A futur, l idée est de créer un cheminement piétonnier qui rejoindra les routes d amélioration foncière de Farvagny-le-Grand. Un ingénieur a été mandaté. Le Conseil communal et la commission d aménagement ont émis un préavis favorable. Le dossier est en circulation auprès des services de l Etat pour un examen préalable. La mise à l enquête est envisagée pour le début de l année Les travaux seront réalisés au plus vite. Vote à main levée : Que ceux et celles qui acceptent ce budget d investissement 2015 tel que présenté veuillent bien l exprimer par main levée. Ont voté : 77 Oui : 77 Non : 0 L Assemblée communale accepte le budget d investissement 2015 selon le résultat suivant : Total des charges : fr. 3'114'000 Total des produits : fr. 720'000 Excédent de charges : fr. 2'394' Règlement communal sur la distribution d eau potable révision de l article 22 et de l annexe, syndic, présente l objet. La révision générale de notre plan d aménagement local de Farvagny a été approuvée le 26 février La notion d indice brut d utilisation du sol (IBUS) a été introduite dans le règlement communal d urbanisme, en remplacement de l indice d utilisation du sol. Notre règlement communal relatif à la distribution d eau potable fait référence, dans les taxes de financement du service, à l ancien indice d utilisation du sol. Aussi, le Conseil communal a décidé de procéder à une révision du règlement afin de l adapter dans les meilleurs délais à cette nouvelle notion. Tenant compte que le nouveau règlement-type découlant de l entrée en vigueur de la loi sur les eaux est en cours d élaboration et du projet de fusion régionale, une révision complète dudit règlement est reportée. La valeur de l IBUS étant plus élevée que celle de l ancien indice, notamment en raison du changement de mode de calcul, une adaptation des tarifs est nécessaire. La base de conversion proposée dans l annexe à la LATeC a été retenue.

13 922 Le Conseil communal s en est tenu à cette conversion, sans augmentation de tarif. Toutefois, il faut relever que le nouvel IBUS accorde une augmentation de la capacité de construction, en ligne avec le principe de densification voulu par la nouvelle loi sur l aménagement du territoire. Seul l article 22 ainsi que l annexe subissent une modification. Cette révision consiste uniquement en une adaptation du règlement au nouveau règlement d urbanisme. Le Conseil communal vous demande de la soutenir afin de doter la commune d une base légale conforme aux nouvelles dispositions. La teneur des anciens articles et des articles révisés est présentée. Il est précisé que la révision porte uniquement sur ces deux points et qu il ne peut être apporté de modification sur le reste du règlement. Le Conseil communal vous propose d accepter la révision de ces articles. Discussion : Néant. Vote à main levée : Acceptez-vous la révision de l article 22 et de l annexe du règlement communal sur la distribution d eau potable telle que présentée? Ont voté : 79 Oui : 79 Non : 0 L Assemblée communale accepte la révision de l article 22 et de l annexe du règlement telle que présentée. 5. Règlement communal sur l évacuation et l épuration des eaux usées révision des articles 26, 27 et 38 ainsi que de l annexe 2, syndic, présente l objet. La révision générale de notre plan d aménagement local de Farvagny a été approuvée le 26 février La notion d indice brut d utilisation du sol (IBUS) a été introduite dans le règlement communal d urbanisme, en remplacement de l indice d utilisation du sol. Notre règlement communal relatif à l évacuation et à l épuration des eaux usées fait référence, dans les taxes de financement du service, à l ancien indice d utilisation du sol. Aussi, le Conseil communal a décidé de procéder à une révision du règlement afin de l adapter dans les meilleurs délais à cette nouvelle notion. Nous avons renoncé à une révision plus approfondie dudit règlement en raison du projet de fusion régionale.

14 923 La valeur de l IBUS étant plus élevée que celle de l ancien indice, notamment en raison du changement de mode de calcul, une adaptation des tarifs est nécessaire. La base de conversion proposée dans l annexe à la LATeC a été retenue. Le Conseil communal s en est tenu à cette conversion, sans augmentation de tarif. Toutefois, il faut relever que le nouvel IBUS accorde une augmentation de la capacité de construction, en ligne avec le principe de densification voulu par la nouvelle loi sur l aménagement du territoire. Seuls les articles 26, 27 et 38 ainsi que l annexe n 2 subissent une modification. Cette révision consiste uniquement en une adaptation du règlement au nouveau règlement d urbanisme. Le Conseil communal vous demande de la soutenir afin de doter la commune d une base légale conforme aux nouvelles dispositions. La teneur des anciens articles et des articles révisés est présentée. Il est précisé que la révision porte uniquement sur ces articles et qu il ne peut être apporté de modification sur le reste du règlement. Le Conseil communal vous propose d accepter la révision de ces articles. Discussion : Néant. Vote à main levée : Acceptez-vous la révision des articles 26, 27 et 38 ainsi que de l annexe 2 du règlement communal sur l épuration et l évacuation des eaux usées telle que présentée? Ont voté : 79 Oui : 79 Non : 0 L Assemblée communale accepte la révision des articles 26, 27 et 38 ainsi que de l annexe 2 du règlement telle que présentée. 6. Quartier de La Couta reprise des infrastructures Récusation rappelle que les règles de récusation s appliquent pour ce point. Les personnes concernées par cet objet, y compris les liens de parenté jusqu au 2 e degré inclusivement, sont priées de se récuser. Il est constaté que cinq personnes dans l assemblée sont concernées par cette règle : Francis et Anne-Marie Piccand, Jeanne-Marie Falconnet, Bernadette Kuhn et Denise Rouge. Elles quittent la salle avant le début des délibérations.

15 924 Présentation par B. Eltschinger, syndic Le quartier de La Couta est situé à la jonction entre les villages de Farvagny-le- Grand et Farvagny-le-Petit. Les premières constructions du quartier ont été réalisées en 1991 par la famille de feu Paul Piccand, sous l égide de l ancienne commune de Farvagny-le- Petit. L accès aux habitations était assuré par une servitude octroyée par feu Marie et Marguerite Rey, propriétaires de l article RF 39. En 1996, la parcelle RF 39 a été affectée en zone de construction. La route et les infrastructures de quartier ont été réalisées en 1998 par les Demoiselles Rey. Faute d entente entre les parties, le projet de convention discuté en 1998 entre la commune et les propriétaires (familles Piccand et Rey) pour la reprise des infrastructures n a jamais abouti. La partie basse du quartier a été construite entre les années 1998 et Ces parcelles ont été vendues et abornées sans la surface de la route. Une place pour conteneurs a été aménagée en 2000 à charge des propriétaires privés. La route et les infrastructures sont entretenues par la commune depuis leur réalisation, mais sans reprise formelle à ce jour. Un premier mandat de verbal en vue de la reprise de la route a été confié au bureau de géomètre Pierre Guillaume SA en La route empiétant sur les parcelles de la famille Piccand, des emprises étaient nécessaires. Toutefois, aucun accord n a été trouvé. Le dossier a été réactivé en 2010 par les héritiers des Demoiselles Rey. La Commune a accepté de mener les débats, avec une prise en charge des frais par la famille Rey. Le bureau Géosud SA a soumis un projet de verbal de reprise de la route aux propriétaires, lesquels ont pris position comme suit : - RF 262 Piccand Victor, refus de signer Falconnet Jeanne-Marie, accord donné - RF 261 Kuhn J.-Bernard et Bernadette, accord donné - RF 260 Rouge M.-Claude, accord donné - RF 259 Gaillard Germaine, accord donné - RF 38 Piccand Roger, refus de signer - RF 36 Piccand Laurent, accord donné Le Conseil communal a décidé de mettre un terme à ce dossier qui l occupe depuis plus de vingt ans et procéder à la reprise de la route et a décidé les éléments suivants : - réabornement de la route chez les propriétaires qui ont donné leur accord, avec transfert des emprises au domaine public (RF 36, 259, 260 et 261) ; - réabornement pour les propriétaires qui ont refusé de signer le verbal (RF 38 et 262) sans changement de limites ;

16 925 - facturation annuelle de frais d entretien aux propriétaires des parcelles RF 38 (46 m 2 ) et 262 (41 m 2 ) selon leur surface d emprise sur la route ; - prix fixé à fr au m 2, selon prix moyen calculé dans le guide de maintien de la valeur des routes ; - en cas de demande ultérieure de reprise de leur surface, frais de bornage et de procédure entièrement à leur charge ; - reprise de la route au 1 er janvier 2015, en l état, sans les routes de dessertes des villas en 2 e profondeur, sous réserve de l approbation de l assemblée communale. Les infrastructures suivantes seront reprises par la commune : - route de quartier ; - collecteurs eaux usées et eaux claires ; - adduction d eau potable ; - éclairage public. Elles sont conformes aux exigences de la commune. Le plan cadastral et des photos des infrastructures sont présentés. Dès lors, il est proposé à l assemblée communale d accepter cette reprise des infrastructures, de les intégrer au domaine public communal et d assumer leur entretien. Discussion : Philippe Dougoud Olivier Chofflon Il demande quel est le niveau de légalité du bâtiment de M. Victor Piccand dont le toit déborde manifestement sur la propriété de la route. Il confirme que beaucoup d éléments sont dans l illégalité sur ce bâtiment. Le propriétaire est sous le coup d une interdiction générale de continuer les travaux. Le dossier est actuellement en traitement auprès de la Préfecture. Il faut préciser que le propriétaire a toujours le droit de se mettre en conformité. La décision doit être prise par le Préfecture. Les frais qui en découleront pourront, le cas échéant, être couverts par une hypothèque légale. Il demande si, concrètement, cela va changer quelque chose pour la route. Il l informe que cela ne change rien pour les habitants du quartier. Actuellement, l abornement est situé dans la route. En cas d acceptation, il sera fait selon le nouveau plan, sauf pour les deux surfaces dont les propriétaires ont refusé la cession. Cette reprise d infrastructures est effectuée par égalité de traitement par rapport à d autres secteurs.

17 926 Vote à main levée : Acceptez-vous la reprise des infrastructures du quartier de La Couta? Ont voté : 74 Oui : 74 Non : 0 L Assemblée communale accepte la reprise des infrastructures du quartier de La Couta. Récusation Les cinq personnes ayant dû se récuser et quitter la salle avant le début des délibérations sont invitées à réintégrer l assemblée. les informe du résultat du vote de cet objet. 7. Divers Informations du Conseil communal a) Fusion des cinq communes du Gibloux bilan de la votation du 30 novembre 2014 Les citoyennes et citoyens des communes de Corpataux-Magnedens, Rossens, Farvagny, Vuisternens-en-Ogoz et du Glèbe ont accepté, le 30 novembre dernier, la fusion des communes au 1 er janvier 2016 sous le nouveau nom de «Gibloux». Le délai de recours contre cette décision est de 30 jours. Le Conseil communal remercie les citoyennes et citoyens de Farvagny d avoir soutenu ce projet de fusion. Son approbation par près de 75 % des votants de la commune donne raison à cette étude. Le Conseil communal va devoir travailler, durant l année 2015, à la mise en route de cette fusion et de l organisation de la future commune. Les conseils communaux ont renoncé à proposer une rencontre de la population le jour même du scrutin en raison des difficultés d organisation liées à l incertitude du résultat du scrutin. Une manifestation sera en principe organisée en automne 2015 à l intention de la population. b) Montban traversée de la forêt Les travaux de réfection de la route de Montban ont été terminés dans le courant de l année A ce jour, la réfection de la route de la forêt, soit le tronçon allant de la chapelle de Montban jusqu à l embranchement de la route de Rueyres, n a pas encore été réalisée. Le dossier a dû être présenté préalablement au Service des forêts afin de bénéficier d une subvention. Une décision de principe favorable nous a été délivrée le 11 juin Les travaux ont pu être attribués récemment et seront réalisés durant cet hiver.

18 927 Le décompte final du crédit d investissement sera soumis à l assemblée communale le printemps prochain, dans le cadre de la présentation des comptes c) Réfection des chemins agricoles L assemblée communale du 4 décembre 2013 a accepté un crédit d investissement net de fr. 290'000 pour la réfection des chemins agricoles. Le dossier a été mis à l enquête publique du 7 mars au 7 avril Il n a fait l objet d aucune opposition. La mise en soumission des travaux a été entreprise en avril 2014, selon une procédure sur invitation respectant la loi sur les marchés publics. Les travaux de génie civil ont été adjugés. Par contre, la comparaison des différentes variantes pour les travaux de gravillonnage s est avérée plus compliquée que prévue. Il a été nécessaire de procéder à une nouvelle mise en soumission en octobre 2014, avec des données de base plus précises. L adjudication pourra avoir lieu ces prochains jours. Le dossier devra être soumis au Service des améliorations foncières, accompagné d un rapport à rédiger par notre ingénieur-géomètre. Dès réception de l autorisation du service, les travaux pourront débuter. La réalisation est donc prévue pour le printemps d) Modération de trafic secteur Genilles Cette information a été abordée sous le point 3, dans le cadre du budget général d investissement. Il n est pas développé une seconde fois. e) Giron cantonal des jeunesses Farvagny 2014 Comme chacun a pu le constater ou le voir dans la presse, le Conseil communal s est soucié de la remise en état de la place de fête du giron cantonal des jeunesses. En collaboration avec le comité d organisation, il a mandaté l armée pour la remise en état de la place. Seuls les frais d hébergement et de subsistance de la troupe ainsi que les frais de carburant seront à la charge des mandataires. f) Bureau électoral recrutement de scrutateur-trices Les dates fixées pour 2015 sont : 8 mars 18 octobre 14 juin 29 novembre Les personnes intéressées voudront bien s annoncer à l administration communale ou s inscrire sur la liste mise à disposition.

19 928 g) Sapins de Noël La distribution gratuite des sapins aura lieu le samedi 13 décembre de 09h15 à 11h15 sur la place nord du complexe scolaire. Elle sera effectuée par le personnel de la Corporation forestière du Gibloux Nord. Du thé et du vin chaud vous seront offerts. h) Fermeture de l administration communale L administration communale sera fermée durant les fêtes de fin d année du 24 décembre à 11h30 au 2 janvier inclus. i) Assemblées communales Mercredi 28 janvier 2015 Crédit de construction pour l agrandissement du complexe communal Mercredi 22 avril 2015 Comptes 2014 Discussion générale Roger Rolle Il estime que la Route du Bry est un véritable danger pour tous ceux qui l empruntent, que ce soit les enfants qui vont à l école ou les véhicules. Aujourd hui, des véhicules deux fois plus gros que des camions y circulent sans grand égard pour les autres usagers. Ce n est plus une sécurité de rester sur la route. Il demande au Conseil communal d améliorer cette route sachant que des enfants y cheminent. Il relève le transit de personnes provenant de ou allant en Basse- Gruyère. Il soulève également le problème du trafic lié au dépôt de compost en bord de champ. Il demande qu une solution soit trouvée avec l entrepreneur qui emprunte cette route et que le danger soit supprimé. Il confirme que le Conseil communal s est déjà préoccupé de la sécurité de cette route. Dans le cadre d étude de circulation effectuée, il a été réfléchi à l affectation de cette route. Dans le cadre de la mise en zone des parcelles de MM. Oberson et Schenevey, le trottoir va être prolongé jusqu à l entrée de la parcelle de M. Schenevey. La route faisant partie du périmètre du PAD, la commune est partie prenante de ce plan. Pour la partie haute de la route, l opportunité d une interdiction de circuler, sauf pour les bordiers, a été étudiée. Ce choix est trop restrictif. Il n est pas non plus possible d interdire les camions ou tracteurs car l accès est nécessaire pour l exploitation agricole des parcelles. Il est en outre difficile de délimiter la grandeur des véhicules autorisés.

20 929 En ce qui concerne l andain de compost, cet emplacement a été choisi car le terrain est communal. Le départ des activités du stand de tir à l horizon de deux ans va diminuer la circulation sur cet axe. Le Conseil communal n a, pour l instant, trouvé aucune solution adéquate. Il va poursuivre son étude. Dans le secteur en dessus de la laiterie, un sentier piétonnier cheminera à l intérieur de la parcelle de la famille Despond pour rejoindre le quartier du Mystère. Aucun trottoir n est prévu le long de la Route du Bry. Le Conseil communal prend note de la remarque et traitera ce point en collaboration avec la Commission d aménagement. Sébastien Piccand Didier Gobet Stéphane Barras Il désire savoir si quelque chose est prévu pour sécuriser les piétons à la Route St-Claude à Farvagnyle-Petit, soit sous la forme d un sens unique ou d une bande jaune. Il n y a actuellement pas de sécurisation pour les enfants qui vont à l école. Il confirme que l étude de circulation faite sur les villages de Farvagny-le-Grand, Farvagny-le-Petit et Posat est actuellement déposée dans les bureaux de l Etat. Le rapport de la Commission Valtraloc est attendu. Sans ce rapport, aucune action n est possible. A Farvagny-le-Petit, une mise en zone 30 km/h est prévue au centre du village, avec modification de la circulation autour de la chapelle. Il demande où en est le dossier d un service de bus TPF passant par les villages de Grenilles et de Posat demandé lors d une précédente assemblée. Il confirme que le Conseil communal a donné suite à cette demande et a provoqué une séance avec l ancien chef de service de la mobilité. Le projet d horaire 2016 des TPF prévoit un passage de bus régulier à Posat et Grenilles, cinq jours par semaine, au rythme de quatre passages par jour, dans les deux sens, aux heures de pointe des écoles. Le Conseil communal a émis un préavis positif sur ce projet. Son entrée en vigueur est prévue au 1 er janvier 2016 sous réserve qu il ne subisse pas de changement. Cette ligne intervient en plus des bus scolaires pour les élèves du CO du Gibloux. Il demande quand la pose d un éclairage et d une sécurisation de la Route de Fribourg seront prévues. La bande jaune actuelle n amène rien et il n y a aucune lumière. Cela rend le tronçon très dangereux. Il précise que la bande de sécurité a un effet sécurisant, un peu modéré le soir effectivement. Elle n est pas interdite de franchissement par les véhicules.

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE COMMUNALE ORDINAIRE DU 16 DECEMBRE 2014, 20H00, AU RESTAURANT LE SARRAZIN

PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE COMMUNALE ORDINAIRE DU 16 DECEMBRE 2014, 20H00, AU RESTAURANT LE SARRAZIN PROCES-VERBAL DE L ASSEMBLEE COMMUNALE ORDINAIRE DU 16 DECEMBRE 2014, 20H00, AU RESTAURANT LE SARRAZIN Président : M. Claude Brohy Présents : 70 Excusés : Mme et M. Sarah et Xavier Hemmer, La Corbaz Auditeurs

Plus en détail

PV de l assemblée communale du 28 mai 2014 à 20h00

PV de l assemblée communale du 28 mai 2014 à 20h00 Ménières, le 28 mai 2014 PV de l assemblée communale du 28 mai 2014 à 20h00 M. le Syndic Joël Robert souhaite la bienvenue et présente la table du Conseil, la table administrative et excuse Mme Pouget,

Plus en détail

Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz

Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz Procès-verbal de l'assemblée communale ordinaire lundi 16 décembre 2013, à 20h00 au bâtiment communal de Ferpicloz Présidence : M. René Kolly (RK), Syndic Procès-verbal : Mme Valérie Kolly (VK), Secrétaire

Plus en détail

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00

Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 Procès-verbal de l Assemblée Communale ordinaire du 30 avril 2014 À l Abri de protection civile à Ecublens à 20h00 L Assemblée Communale a été convoquée par une insertion dans la Feuille Officielle du

Plus en détail

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants :

Je demande à la Municipalité d étudier les points suivants : Commune de Lutry Direction des travaux Préavis municipal no 1190/2013 Concernant l aménagement d un trottoir le long de la route de la Conversion entre les chemins de Fénix et d Orzens et réponse à la

Plus en détail

COMMUNE DE SARPOURENX

COMMUNE DE SARPOURENX COMMUNE DE SARPOURENX Procès verbal du Conseil Municipal du 22 avril 2011 Date de convocation : 07/04/2011 Nombre de conseillers : Date d affichage : convocation : 07/04/2011 En exercice : 10 Procès Verbal

Plus en détail

Assemblée communale du 15 décembre 2014

Assemblée communale du 15 décembre 2014 Conseil communal de Delley-Portalban 1) Assemblée communale du 15 décembre 2014 Présidence : Présents : Scrutateurs : Philippe Cotting, Syndic 57 citoyens et citoyennes Messieurs Gérald Cantin et Jean-Luc

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012 PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 13 décembre 2012 Lieu : à 19 h. 30 en sa salle Présidence : M. René Ansermet Le Président, M. René Ansermet, remercie les conseillères et conseillers

Plus en détail

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre

Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Commission de Gestion du Conseil Général de la Commune de Sierre Rapport sur le crédit d engagement pour la réalisation de l équipement de la zone industrielle de DAVAL Sierre, mai 2006 Table des matières

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères,

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers/ères, Préavis No 12/2011 Demande de crédit pour la construction d un parking souterrain de 96 places et démolition des bâtiments ECA Nos 2774 et 2779 au lieu dit «Le Parc» avec aménagement d un terrain de sports

Plus en détail

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Ordonnance du 26 septembre 2006 Entrée en vigueur : 01.10.2006 modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 16 mars 2006 modifiant

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES

STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES STATUTS DE L ASSOCIATION DU CARNAVAL DES BOLZES TITRE PREMIER : Dispositions Générales Art.1. Art.2. Art.3. Art.4. Définition et nom L Association du Carnaval des Bolzes (ACB) est une personne morale de

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015

EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015 Commune de Plan -les-ouates EXPOSE DES MOTIFS N 125-2015 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: Crédit d engagement pour l assainissement du chemin des Pluviers à Plan-les-Ouates 207 000 F Plan-les-Ouates

Plus en détail

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 19 mars 2015

PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 19 mars 2015 PROCES-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil communal du 19 mars 2015 Lieu : à 19 h 30 en sa salle Présidence : M. André BACH Le Président, M. André BACH, salue les membres du Conseil, M. le Syndic

Plus en détail

Statuts de l Association «Le Square»

Statuts de l Association «Le Square» Statuts de l Association «Le Square» Forme juridique et siège: Art. 1 Art. 2 Art. 3 «Le Square» est une association à but non lucratif régie par les articles 60 et suivants du Code Civil Suisse. Le siège

Plus en détail

Conseil Général Séance du 14 juin 2011 au centre communal

Conseil Général Séance du 14 juin 2011 au centre communal Conseil Général Séance du 14 juin 2011 au centre communal Ordre du jour 1. Appel 2. Procès-verbal de la séance du 23 novembre 2011 3. Assermentation des nouveaux membres 4. Communications du Président

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

STATUTS DU SYNDICAT POUR. TITRE I. Constitution, siège, durée et but du syndicat

STATUTS DU SYNDICAT POUR. TITRE I. Constitution, siège, durée et but du syndicat 1 STATUTS DU SYNDICAT POUR TITRE I. Constitution, siège, durée et but du syndicat ART. 1 Sous le nom de syndicat pour, il est constitué une association de propriétaires, régie par les art. 60 et ss du

Plus en détail

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux,

Monsieur le président, Mesdames, Messieurs les conseillers généraux, Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de Fr. 1 100 000.- pour la réfection de la rue Monchevaux : Infrastructure et superstructure

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.5.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL relatif au transfert du patrimoine immobilier de la S.I. Le Locle-Avenir S.A. en faveur de la Commune du Locle Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 21/2008. Plan partiel d'affectation du hameau de Renges Demande d'un crédit d'étude complémentaire

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 21/2008. Plan partiel d'affectation du hameau de Renges Demande d'un crédit d'étude complémentaire MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 21/2008 Plan partiel d'affectation du hameau de Renges Demande d'un crédit d'étude complémentaire AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL

LA MUNICIPALITE DE FROIDEVILLE AU CONSEIL COMMUNAL Préavis de la Municipalité concernant une demande de crédit extrabudgétaire pour financer les travaux de construction et d aménagement d une déchèterie sur le territoire communal. No 105/2010 LA MUNICIPALITE

Plus en détail

Séance du 22 août 2011

Séance du 22 août 2011 Séance du 22 août 2011 A une séance ordinaire du Conseil de cette municipalité tenue à la salle du Conseil, lundi, le 22 août, à 20h00. Sont présents: M. Éric Duhamel, Mme Jocelyne Calvé, M. Jacques Martin,

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Cette assemblée a été dûment convoquée par avis public le 28 novembre 2012 et copie du certificat est déposée aux archives de la municipalité.

Cette assemblée a été dûment convoquée par avis public le 28 novembre 2012 et copie du certificat est déposée aux archives de la municipalité. PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PRÉSENTATION COMTÉ DE SAINT-HYACINTHE Procès-verbal d'une session extraordinaire du conseil municipal de la susdite municipalité, tenue le onzième jour du mois de

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ASSAINISSEMENT DE MARNE-LA-VALLÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ANNÉE 2012 AVRIL À JUIN Page 1 sur 18 SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE DÉLIBÉRATIONS DU COMITÉ SYNDICAL Page 3 Comité

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR)

Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Page 1 / 8 Statuts de l Association du Pôle scientifique et technologique du canton de Fribourg (PST-FR) Art. 1 Constitution I. Constitution, siège Sous la dénomination «Pôle scientifique et technologique

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Conseil d administration

PROCÈS-VERBAL. Conseil d administration PROCÈS-VERBAL Conseil d administration Procès-verbal de l assemblée régulière du conseil d administration du Conseil de quartier de Val-Bélair, tenue le 17 décembre 2014 à 19h30 au bureau administratif

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN. SEANCE DU 19 novembre 2014

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN. SEANCE DU 19 novembre 2014 REPUBLIQUE FRANCAISE Département des Landes EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YGOS-SAINT-SATURNIN SEANCE DU 19 novembre 2014 L an deux mil quatorze et le dix-neuf

Plus en détail

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin.

Statuts. La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Statuts La désignation des personnes s entend aussi bien au féminin qu au masculin. Nom et siège 1. La Fédération romande des consommateurs (FRC) est une association à but non lucratif au sens des articles

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014

CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 CONSEIL MUNICIPAL du 01 mars 2014 Le premier mars deux mille quatorze, à neuf heures trente, le Conseil Municipal légalement convoqué, s est réuni à la Mairie en séance publique sous la présidence de Monsieur

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012

COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 COMMUNE de CORMERAY (Commune de l Agglomération Blaisoise) Compte-rendu du Conseil Municipal du 12 Juillet 2012 L an deux mille Douze, le douze du mois de juillet à 19 heures 30 minutes, le Conseil Municipal

Plus en détail

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires

Le décret comptable. Quelques repères... ...pour mieux comprendre. Guide d information pour les copropriétaires direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Guide d information pour les copropriétaires Le décret comptable Quelques repères......pour mieux comprendre Juin 2007 Plan du guide

Plus en détail

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr

ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS. www.templedeparis.fr ASSOCIATION HISTORIQUE DU TEMPLE DE PARIS 40 rue des Blancs Manteaux - 75004 Paris www.templedeparis.fr STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 Titre Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE. Pâquerette Thériault Manon Dupont. L ordre du jour proposé est le suivant :

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE. Pâquerette Thériault Manon Dupont. L ordre du jour proposé est le suivant : CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE À une séance extraordinaire du Conseil local pour la municipalité de Saint- Épiphane tenue au bureau municipal, le jeudi 3 mai 2012, à 20:00 heures,

Plus en détail

Registre des Délibérations du 18 mars 2015 Conseil Municipal de la commune de LES PILLES. Nombre de membres afférents au Conseil Municipal : 11

Registre des Délibérations du 18 mars 2015 Conseil Municipal de la commune de LES PILLES. Nombre de membres afférents au Conseil Municipal : 11 Séance du 18 mars 2015 Nombre de membres afférents au Conseil Municipal : 11 En exercice : 11 Présents : 10 Votants : 10 Date de convocation : 13 mars 2015 L an deux mille quinze et le 18 mars 2015 le

Plus en détail

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS

ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS ASSOCIATION FONCIÈRE DE REMEMBREMENT OU D AMÉNAGEMENT FONCIER AGRICOLE ET FORESTIER DE LA COMMUNE DE STATUTS Chapitre I Éléments constitutifs de l A.F.R. L Association Foncière de Remembrement (A.F.R)

Plus en détail

Statuts de l Association TARPUY Suisse

Statuts de l Association TARPUY Suisse Statuts de l Association TARPUY Suisse Définition, buts et organisation 1. L association regroupe toutes les personnes qui soutiennent le foyer-école TARPUY, fondé par Freddy Quispe Oscco au Pérou. L association

Plus en détail

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique

R A P P O R T. Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Bref historique Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 1'910'000.- pour la rénovation des conduites d'eau, de gaz, d'électricité,

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg

Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Avant-projet de loi sur l information et l accès aux documents pour le canton de Fribourg Adaptation de la législation spéciale Tableau des modifications Annexe de l AP LInf du 0 octobre 007 Le présent

Plus en détail

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014

Projet. Statuts 1. NOM ET SIÈGE 2. OBJET 3. ACTIVITÉS. Version finale du 29.09.2014 Version finale du 29.09.2014 1. NOM ET SIÈGE Statuts 3 Les conflits d intérêts entre les membres se résolvent au sein de l association. S il est impossible de parvenir à un accord au sein de l association,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 92 relatif à l'octroi d'un crédit pour financer la construction d un nouveau bâtiment des infrastructures et locaux polyvalents au lieu dit "Montoly" Date proposée

Plus en détail

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET

S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET S T A T U T S LA QUADRATURE DU NET Association loi 1901 Article 1 - Constitution I DENOMINATION OBJET - SIEGE Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS

CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS CHARTE DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, NOMINATIONS ET RÉMUNÉRATIONS 2 MISSION ET PRINCIPALES RESPONSABILITÉS Le comité de gouvernance, (le «Comité») assiste le Conseil d administration (le «Conseil») de Corporation

Plus en détail

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 ***

Commune de BOURESSE. *** DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL *** Séance du 24 février 2011 *** Commune de BOURESSE DELIBERATIONS du CONSEIL MUNICIPAL Séance du 24 février 2011 L an deux mil onze, le vingt quatre février à dix huit heures trente, le Conseil Municipal de la commune de Bouresse, légalement

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR)

STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) STATUTS DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DE LA REPRODUCTION (SSMR) I. Nom et siège Art. 1 La «Société Suisse de Médecine de la Reproduction (SSMR)» est une association aux termes de l art. 60 ss. CC dont

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

Golf Club La Côte. Statuts de l association du Golf Club La Côte

Golf Club La Côte. Statuts de l association du Golf Club La Côte Golf Club La Côte Statuts de l association du Golf Club La Côte Contenu Article 1 Article 2 Article 3 Article 4 Article 5 Article 6 Article 7 Article 8 Article 9 Article 10 Article 11 Article 12 Article

Plus en détail

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL COMMUNE DE ROSET-FLUANS PROCES VERBAL DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du 25 MAI 2012 L an deux mil douze, le vingt cinq mai, le Conseil municipal de la commune de Roset- Fluans dûment convoqué, s est

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

S T A T U T S. de l association pour... TITRE I. Constitution et but

S T A T U T S. de l association pour... TITRE I. Constitution et but S T A T U T S de l association pour TITRE I. Constitution et but ART. 1 Sous le nom est constituée une association régie par les articles 60 et suivants du Code civil suisse (CCS). ART. 2 Le siège de l

Plus en détail

S T A T U T S du GOLF CLUB DE SION CHAPITRE I. Article 1. Nom

S T A T U T S du GOLF CLUB DE SION CHAPITRE I. Article 1. Nom S T A T U T S du GOLF CLUB DE SION CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Nom Sous la désignation Golf Club de Sion (en abrégé : GCS) est constituée une association au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE

STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE STATUTS DE CONTACT PARIS ILE-DE-FRANCE Chapitre 1 - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 Il est fondé entre les adhérent-e-s aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet

Plus en détail

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09. P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8 Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.2008/15:48:37 Table des matières Préambule 3 Evolution de la situation

Plus en détail

Commission du Développement Durable (CDD) Mai 2014. Rapport. de la Commission du Développement Durable (CDD) du Conseil Général.

Commission du Développement Durable (CDD) Mai 2014. Rapport. de la Commission du Développement Durable (CDD) du Conseil Général. Rapport de la Commission du Développement Durable (CDD) du Conseil Général Concernant L octroi d un crédit d engagement pour l'extension du centre sportif d'ecossia Mai 2014 Membres de la Commission du

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

CENTRE DU PNEU M.C. INC.

CENTRE DU PNEU M.C. INC. CENTRE DU PNEU M.C. INC. DOCUMENT D INFORMATION CONFIDENTIEL Septembre 2013 Syndic APPEL D OFFRES Mise en garde Le présent document d information confidentiel a été rédigé par («Syndic»), à partir de l

Plus en détail

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte.

Commune de SENAN Séance du 8 septembre 2014. Séance du lundi 8 septembre 2014. A 20 h 30, Monsieur Gérard CHAT, Maire, déclare la séance ouverte. Séance du lundi 8 septembre 2014 Convocation du Conseil Municipal le 2 septembre 2014 (affichage ce même jour), à effet de délibérer sur l'ordre du jour suivant : - Redevances d occupation du domaine public

Plus en détail

S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS

S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS S T A T U T S de L A S S O C I A T I O N R O M A N D E P O U R L A C E R T I F I C A T I O N D E S F O R ÊTS I. RAISON SOCIALE SIÈGE BUT DURÉE Article 1 Raison sociale Il est constitué sous le nom Association

Plus en détail

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association

ISF-INVEST. - article 1 : Constitution et Dénomination. - article 2 : Objet. - article 3 : Siège social. - article 4 : Durée de l association ISF-INVEST Club STATUTS DE L'ASSOCIATION - article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS

LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS Ormont-Dessus, le 7 avril 2014 LA MUNICIPALITE D'ORMONT-DESSUS 1865 LES DIABLERETS La Municipalité d'ormont-dessus au Conseil communal Préavis municipal n 06-2014, relatif à une demande de crédit pour

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA

STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA STATUTS DE L ASSOCIATION CARITAS JURA Remarque : Les termes désignant des personnes s appliquent indistinctement aux femmes et aux hommes. Art. 1 DENOMINATION ET SIEGE Sous la dénomination CARITAS JURA(ci-après

Plus en détail

Conseil Municipal du 4 novembre 2014

Conseil Municipal du 4 novembre 2014 Conseil Municipal du 4 novembre 2014 L an deux mil quatorze, le quatre novembre, Le Conseil Municipal de la Commune de Cajarc Dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire, A la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire

Secrétaire M. Martin de Launière, conseiller en urbanisme, division soutien aux CCU et CLP, Direction de l aménagement durable du territoire Procès-verbal de la réunion 14-10 du conseil local du patrimoine, tenue le 13 août 2014 à 18 h 30, à la salle de conférence D-343, à l Hôtel de Ville, 4250, chemin de la Savane, Longueuil, sous la présidence

Plus en détail

SÉANCE RÉGULIÈRE DU 13 JUIN 2012 AJOURNEMENT DE LA SÉANCE DU 4 JUIN 2012

SÉANCE RÉGULIÈRE DU 13 JUIN 2012 AJOURNEMENT DE LA SÉANCE DU 4 JUIN 2012 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MANDEVILLE MRC DE D AUTRAY SÉANCE RÉGULIÈRE DU 13 JUIN 2012 AJOURNEMENT DE LA SÉANCE DU 4 JUIN 2012 Séance régulière du conseil municipal tenue à la salle municipale

Plus en détail

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4

LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 Décembre 2003 Département Finances Développement Économique LES MODIFICATIONS DE L INSTRUCTION M 14 ET M 4 APPLICABLES A COMPTER DU 1 ER JANVIER 2004 Le Comité de Finances Locales, lors de sa séance du

Plus en détail

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL»

STATUTS «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» 1 STATUTS Association «ATELIER THEATRE DE L EVEIL» Logo 2 I. CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : Constitution et Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H

DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE. COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H DEPARTEMENT DES LANDES MAIRIE DE SOUPROSSE COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL du 28 Mars 2011 à 20 H L'an deux mil onze et le vingt huit mars à vingt heures, le Conseil Municipal de cette Commune,

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015

COMMUNE DE LADINHAC I. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 27 FEVRIER 2015 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 1 er AVRIL 2015 Le conseil municipal de LADINHAC s est réuni le mercredi 1 er Avril 2015 à 20H30 à la mairie de LADINHAC sur la convocation de Monsieur Clément ROUET,

Plus en détail

SOCIETE DE TIR DES ARMES-REUNIES LA CHAUX-DE-FONDS STATUTS

SOCIETE DE TIR DES ARMES-REUNIES LA CHAUX-DE-FONDS STATUTS SOCIETE DE TIR DES ARMES-REUNIES LA CHAUX-DE-FONDS STATUTS 1 But de la société 1.1 La Société de Tir des Armes-Réunies a été fondée le 12 juin 1820 avec siège social à La Chaux-de-Fonds. Dissoute le 27

Plus en détail

Commune de 1609 Saint-Martin FR. Procès-verbal de l assemblée communale ordinaire du 9 décembre 2014 à 20h15 à la salle de la Perrausa à Saint-Martin

Commune de 1609 Saint-Martin FR. Procès-verbal de l assemblée communale ordinaire du 9 décembre 2014 à 20h15 à la salle de la Perrausa à Saint-Martin Commune de 1609 Saint-Martin FR Procès-verbal de l assemblée communale ordinaire du 9 décembre 2014 à 20h15 à la salle de la Perrausa à Saint-Martin Présidence : M. Gérard Buchs, Syndic Présents : 55 personnes

Plus en détail

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) 1. CADRE ET PRINCIPES GÉNÉRAUX Le Comité Audit et Risque (CAR) de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Plus en détail

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER 2 Les frais annexes La réussite de votre projet d habitation dépen Sachez évaluer le coût réel de votre projet en prenant en compte tous les frais annexes qu il entraîne

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

STATUTS TITRE I RAISON SOCIALE - SIEGE - BUT

STATUTS TITRE I RAISON SOCIALE - SIEGE - BUT STATUTS TITRE I RAISON SOCIALE - SIEGE - BUT Article 1er Sous la raison sociale Coopérative romande de cautionnement PME (ci-après : la CRC PME) est créée une société coopérative conformément au titre

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC RÈGLEMENT SUR LA GOUVERNANCE DE LA SOCIÉTÉ DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC ET DU FONDS D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC Loi sur la Société de l assurance automobile du Québec (chapitre S-11.011) Le

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

Fondée le 12 juin 1979 à la demande de Sœur Emmanuelle, l association ne poursuit pas de but politique, confessionnel ou commercial.

Fondée le 12 juin 1979 à la demande de Sœur Emmanuelle, l association ne poursuit pas de but politique, confessionnel ou commercial. STATUTS ASASE ASSOCIATION SUISSE DES AMIS DE SŒUR EMMANUELLE 19, rue du Rhône 1204 Genève T: +41 (0)22 311 20 22 F: + 41 (0)22 310 21 93 info@asase.org www.asase.org VERSION 2011 A. Raison sociale, but,

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5

Statuts v1.3 - Page 1 sur 5 v1.3 - Page 1 sur 5 TITRE I : PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la Loi 1901, ayant pour

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC CÔTE-DE-BEAUPRÉ MUNICIPALITÉ DE BOISCHATEL Boischatel, le 1 er juin 2015 Procès-verbal de la session régulière du Conseil municipal de Boischatel, tenue le 1 er jour du mois

Plus en détail

Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts

Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts Mutuelle Vaudoise, Société Coopérative Statuts MUTUELLE VAUDOISE, Société Coopérative Statuts I. Raison sociale, siège, but de la Société Art. 1 La MUTUELLE VAUDOISE, Société Coopérative, ci-après «la

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON»

STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» STATUTS DE L ASSOCIATION «NOUVEL HORIZON» TITRE 1 : DEFINITION DE L ASSOCIATION Article 1 : Dénomination Il est fondé entre toutes les personnes morales ou physiques qui adhèrent aux présents statuts une

Plus en détail

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux»

Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» Statuts Association «Club des Parisiens de Bordeaux» 1 + Présentation Article 1 - Titre Il est fondé par Annie Poussielgues et entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi

Plus en détail