INTRODUCTION Octobre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION Octobre 2015 1"

Transcription

1 INTRODUCTION 1

2 PRINCIPALES ÉTAPES Second semestre 2019 : fin théorique de l expérimentation, déploiement et redéploiement Fin 2017 : bilan intermédiaire i Second semestre 2016 : lancement de l expérimentation De septembre 2015 De novembre 2014 à début 2016 : à juin 2015 : AMI réalisation de autopartage l étudedefaisabilité létude De 2012 à 2014 : Réflexions sur la mise en œuvre de briques de services à la mobilité sur le territoire de l ARC

3 PRÉSENTATION DE CITÉLIB Un capital de 400 k avec des parts sociales à 750 Structuration en SCIC 165 sociétaires en 5 collèges : Salariés, utilisateurs, militants ESS, collectivités, entreprises mobilité Le CA annuel = 1 M en salariés et apprentis sur 4 départements 160 stations situés en gare SNCF, centre-ville, écoquartiers, zones d activités et dans des PNR 220 voitures en libre service, 5000 abonnés à ce jour. 3

4 LE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOPARTAGE DANS L ARC Schéma de déploiement envisagé Lancement du service avec un parc minimal de véhicules (au moins 4-5) et un noyau de clients «pro» Déploiement progressif avec une prospection commerciale de la part de Citélib permettant de toucher de nouveaux clients, particuliers et professionnels Démarche d étude Aménageurs, bailleurs, promoteurs Sensibilisation amont, pour concrétisation dans des projets de type écoquartier Employeurs & ZI Utilisateurs potentiels du service Collectivités locales 4

5 LE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOPARTAGE DANS L ARC Les cibles prioritaires Les secteurs les plus denses, avec un usage mixte (emplois/logements), des contraintes de stationnement : En particulier autour des gares et pôles d échanges + les gares en tant que tel pour des usages train+autopartage en France et en Suisse Les secteurs où des acteurs publics ou privés (collectivités, entreprises privés, promoteurs, bailleurs ) sont prêts à s engager : garantie de chiffre d affaires mensuel minimum sous forme de crédit à la consommation, intégration de l autopartage dans la politique de déplacement interne 5

6 DENSITÉ DE POPULATION DANS L ARC 6

7 COMMENT LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PEUVENT CONTRIBUER AU LANCEMENT DU SERVICE Faciliter Modalités précisées dans le cadre de la réponse à l AMI Accompagner Principales dispositions : Aménager les stations : peinture, signalétique Soutien financier possible de l ADEME + CDDRA? Financement d une partie des actions de communication et de promotion Soutien financier possible de l ADEME + CDDRA? Entrée au capital à raison de 6 parts/voiture (soit 4500 ) Possible que ce soit l ARC qui soit concernée (et non l ensemble des EPCI) Apport en capital permet de financer par emprunt les véhicules Utiliser Pour une partie des déplacements des élus, des agents et des techniciens Objet principal i de la réunion d aujourd hui 7

8 POURQUOI EST-CE IMPORTANT QUE LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES UTILISENT LE SERVICE? Amorçage Permet l installation des premières voitures Rend le service visible et concret Permet d initier la prospection commerciale Contribue à assurer la viabilité du service pendant la montée en charge qui est lente * Montre l exemple Optimisation Amélioration du taux d utilisation des voitures : Déplacements pro surtout la semaine en journée Déplacements des particuliers : surtout le soir et le weekend Facilite l atteinte d un CA d équilibre/voiture Déplacements des particuliers plus courts en temps et en distance Déplacements pros plus longs (plus de 80 km pour les stations de zones d activité) (*) On touche au changement de comportement et à des changements d habitude 8

9 POUR QUELS BÉNÉFICES CONCRETS? Economie de place Un véhicule d autopartage remplace 8 à 10 véhicules privés : il libère des places de stationnement et désencombre la ville Des usagers plus multimodaux Les utilisateurs des services d autopartage recourent plus que les autres aux transports collectifs, au vélo, à la marche Au fil du temps, ils réduisent leur usage de la voiture (kms parcourus/an) Des impacts sur la pollution et la qualité de lair l air Des véhicules partagés plus récents et mieux entretenus que la moyenne du parc national Un service à la population Peut encourager la revente de la seconde ou de la troisième voiture du foyer, accès à terme à différentes catégories de véhicules, possibilité de partager des véhicules atypiques (véhicules 9 places), équipements pour PMR 9

10 L AUTOPARTAGE EN PRATIQUE 10

11 Comment ça marche? 1 2 Réservations en ligne ou par téléphone Codes de connexion individuels Accès par carte RFID Accès 24h/7j 3 Clé + carte carburant à bord 4 Retour à la station de départ 5 Assistance 24h/7j Etat des lieux «on board» Tarifs essence incluse Kit audio à bord Pour communiquer à tout moment

12 LES VÉHICULES DU PARC EN 2015 Véhicules de 2 à 9 places (potentiellement). Mise en place d une flotte de véhicules électriques possible, mais plutôt dans un second temps, une fois le service bien lancé. Equipement pneus neige, vignette suisse, climatisation. 12

13 Accès à d autres réseaux Un accès à la flotte régionale (Annecy, Chambéry, Grenoble ) et nationale Citiz (80 villes et 1000 voitures) + Suisse (à létude) l étude)

14 MODALITÉS PRATIQUES POUR LES VILLES ET LES EPCI Organisation pratique Attribution de cartes d accès nominatives ou par service Usages privés + professionnels possibles, avec des comptes séparés Coûts d usage Abonnement de 50 /mois (pour 50 badges d accès) Facturation en fonction du temps(au quart d heure) dheure) et de la distance parcourue Temps : 1,2 /h plafonné à 12 pour 24 heures Pas de frais horaires entre 23h et 7h Distance : 0,32 /km jusqu à 100 km puis 0,19 /km au-delà de 100 km Engagement mensuel sur trois ans sous forme d un crédit à la consommation de 550 HT par voiture et par mois, soit environ 1 déplacement de 70 km/jour ouvré Divers Retour anticipé : demi-tarif sur le temps restant Retour tardif du véhicule : temps de retard facturé au double 14

15 LES TARIFS CITÉLIB FRÉQUENCE TTC Temps : 1,2 /h plafonné à 12 pour 24 heures Citélib Fréquence 80,0 Pas de frais horaires entre 23h et 7h Distance : 0,32 /km jusqu à 100 km puis 0,19 /km au-delà de 100 km 70,0 60,0 50,0 40,0 30,0 20,0 10,0 0, km 15

16 COMPARATIF : EXEMPLE D INDDIGO TTC 100,0 90,0 80,0 70,0 60,00 50,0 40,0 30,0 20,0 Avis Voiture perso Citélib Parc interne 10,0 0, km 16

17 POSSIBILITÉ D ÉQUIPER DES VÉHICULES DE PARC Contexte Dans le cadre d un appel à projet régional, Citélib a proposé d étudier et de tester une alternative à son modèle usuel : équiper pour l autopartage des véhicules de la flotte de collectivités ou d entreprises Une analyse juridique a confirmé la faisabilité du projet «sous forme de convention de mise à disposition sous réserve de pouvoir prouver, au cas par cas, que chaque collectivité concernée en retire effectivement un avantage économique» Véhicules visés : Des VL de 2 à 4 ans N ayant pas «trop» de kilomètres 17

18 POSSIBILITÉ D ÉQUIPER DES VÉHICULES DE PARC Eléments financiers Les coûts : La répartition des recettes commerciales : A concurrence de 160 /mois (financement des frais fixes) : Citélib Au-delà : partage des recettes entre Citélib et la collectivité 18

19 ECHANGES 19

20 SUITES À DONNER D ICI MI-DÉCEMBRE Positionnement : Intérêt pour le service et, si oui, dans quelles conditions : positionnement envisagé de la station, échéance imaginée (dès le lancement de l expérimentation ou un peu plus tard), pour quels usages et quels types de déplacements (nombre dagents d agents concernés ), opportunités ou contraintes particulières à signaler Contacts et/ou suggestions complémentaires : Signaler et caractériser les démarches et projets localement structurants : démarches PDIE/PDA/PDE, création de logements et d activités, ité nouveaux quartiers Signaler des employeurs privés susceptibles d être intéressés par le service (50 à 100 salariés mini, non isolés ) Signaler les acteurs locaux de l aménagement (contacts) à inviter à la réunion de sensibilisation à destination des promoteurs, bailleurs et aménageurs 20

21 Merci de votre participation Cabinet INDDIGO : Patrick SUCCHE Directeur de projet Tel :

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

Mise en place d'un service d'autopartage à Pantin Étude de pertinence sur les bords du Canal de l'ourcq

Mise en place d'un service d'autopartage à Pantin Étude de pertinence sur les bords du Canal de l'ourcq Mise en place d'un service d'autopartage à Pantin Étude de pertinence sur les bords du Canal de l'ourcq DPCV - DVD - Pôle déplacements 23 avril 2012 Mise en place d'un service d'autopartage sur les bords

Plus en détail

Cité lib L autopartage pour la région. Une flotte de véhicules en libre service DANS DES PNR

Cité lib L autopartage pour la région. Une flotte de véhicules en libre service DANS DES PNR Cité lib L autopartage pour la région Une flotte de véhicules en libre service DANS DES PNR Pourquoi l Autopartage? Réduire le nombre km et de voitures Favoriser l économie de Fonctionnalité Favoriser

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

«AutoCité» La voiture en Libre-service. Dossier de presse. lancement le 16 mars 2010. Contacts

«AutoCité» La voiture en Libre-service. Dossier de presse. lancement le 16 mars 2010. Contacts Dossier de presse «AutoCité» La voiture en Libre-service lancement le 16 mars 2010 Contacts VILLE DE BESANÇON DIRECTION VOIRIE DEPLACEMENTS Pascal GUDEFIN 03 81 61 51 60 Clément BILLET 03 81 41 56 24 AutoCité

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 Enquête Déplacements Grand Territoire CLERMONT VAL D ALLIER Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 1 Une photographie des pratiques de déplacement Réalisée tous les 10 ans,

Plus en détail

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement Glossaire - Lexique Vocabulaire du déplacement AOT : une Autorité Organisatrice de Transports est une collectivité publique à laquelle la loi d'orientation pour les transports intérieurs no 82-1153 du

Plus en détail

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre

Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre Syndicat Départemental d Energie et d Equipement du Finistère Déploiement des infrastructures de recharge en Finistère & Modalité de mise en œuvre 24 JUIN 2014 SOMMAIRE Le SDEF Le marché de l électromobilité

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

Mobilité durable en ville de Lausanne. www.lausanne.ch/plandemobilité

Mobilité durable en ville de Lausanne. www.lausanne.ch/plandemobilité Mobilité durable en ville de Lausanne www.lausanne.ch/plandemobilité Objectifs et Mesures pour une mobilité durable LAUSANNE, COLLECTIVITÉ PUBLIQUE ET ENTREPRISE Ville de Lausanne Ville 130 000 habitants

Plus en détail

Catalogue de formations. Un programme de

Catalogue de formations. Un programme de Catalogue de formations 2015 Un programme de Présentation des formations d Emmaüs Connect Une expertise capitalisée depuis 5 ans par un travail de terrain Emmaüs Connect est une association du Mouvement

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité l action des CCI Les CCI défendent un aménagement et un développement durables du territoire Depuis les trente glorieuses la croissance économique

Plus en détail

les ateliers vélo mode d emploi

les ateliers vélo mode d emploi les ateliers vélo mode d emploi un service à la mobilité et à l autonomie, des lieux participatifs et solidaires pour encourager la pratique individuelle Comment ça marche? Comment s y prendre? Qui contacter?

Plus en détail

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES?

QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? QUELS TRANSPORTS A LA DEMANDE SUR LES TERRITOIRES PEU DENSES? Par Bruno CORDIER, directeur du cabinet ADETEC Le transport à la demande est souvent présenté comme la panacée pour les territoires peu denses,

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain. 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH

La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain. 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH La mobilité soutenable! en milieu rural et périurbain 17 octobre 2015 Webinar CLER Village Alternatiba Auray Publication RAC & FNH Partie I Les enjeux et les leviers Partie II Les clés d une politique

Plus en détail

LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC

LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC LE PDIE DU TECHNOPOLE SAVOIE-TECHNOLAC A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Savoie Technolac est un Technopôle de Savoie certifié ISO 9001 et ISO 14001. 200 entreprises, 70 formations d enseignement

Plus en détail

Accusé de réception en préfecture 050-255003444-20151008-2015-10-08-01-DE Date de télétransmission : 16/10/2015 Date de réception préfecture : 16/10/2015 Accusé de réception en préfecture 050-255003444-20151008-2015-10-08-02-DE

Plus en détail

Présentation du service

Présentation du service Présentation du service Conseil en Energie Partagé (CEP) en Pays Vallée de la Sarthe Mutualiser un technicien spécialisé en énergie pour proposer un conseil personnalisé et ainsi faire des choix pertinents

Plus en détail

Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage

Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage Plans de Déplacement Inter-Administration (PDIA) Inter-Entreprises (PDIE) & Covoiturage EPINAL, 21 septembre 2012 Une stratégie locale pour une mobilité alternative à la voiture individuelle Plan de présentation

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans

Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans Assemblée e généraleg Mardi 14 janvier 2014 Auditorium du Carré Plantagenêt Le Mans 1 Accueil et vœux 2014 M. Gérald TOURRETTE Président du Conseil de développement M. Jean-Claude BOULARD Président du

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1

16h30. Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 16h30 Comité Régional des Partenaires 27 février 2008 1 Ordre du jour 1. 1er bilan suite à la mise en œuvre des nouveaux horaires cadencés depuis le 9 décembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1

DOSSIER DE PRESSE. LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1 DOSSIER DE PRESSE LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril 2016 1 LMH Inauguration de la station Lilas Autopartage dotée d un véhicule électrique 28 avril

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois Grenoble, le 15/01/2015 DOSSIER DE PRESSE Les premiers véhicules en libre-service en Pays Viennois 1. L autopartage : un mode de déplacement économique, pratique, et écologique... 2 Le concept... 2 Comment

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire 1 Qu est-ce qu un PDE? Etat des lieux et enjeux Environnement 26% des émissions de GES en France sont dus aux transports Réduire de 20% les émissions de CO2 d ici

Plus en détail

PLAN D ACTIONS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE - 2010/2012

PLAN D ACTIONS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE - 2010/2012 PLAN D ACTIONS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE - 2010/2012 Le plan d actions triennal 2010-2012 comporte quatre axes d intervention principaux : Axe 1 : Conforter la dynamique partenariale et la mise

Plus en détail

Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon

Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon Schéma de Mobilité du territoire Rhin-Vignoble-Grand Ballon Comité Technique n 1 Phase 2 : Orientations stratégiques 27 Novembre 2015 LES GRANDES ETAPES DE L ETUDE PHASE 1 : Juin 2015 Septembre 2015 DIAGNOSTIC

Plus en détail

Atelier de concertation n 4 Eléments de cadrage. Direction des espaces publics et naturels-service Aménagement Espace Public Strasbourg

Atelier de concertation n 4 Eléments de cadrage. Direction des espaces publics et naturels-service Aménagement Espace Public Strasbourg Atelier de concertation n 4 Eléments de cadrage Direction des espaces publics et naturels-service Aménagement Espace Public Strasbourg Quel impact sur le stationnement? 2 Le stationnement = gestion d un

Plus en détail

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève

Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève République et Canton de Genève Département du territoire Office cantonal de la mobilité Stationnement et macarons : enquête auprès des habitants détenteurs de macarons en Ville de Genève rapport de synthèse

Plus en détail

transports scolaires la gratuité, comment ça marche?

transports scolaires la gratuité, comment ça marche? transports scolaires la gratuité, comment ça marche? 2 édito sommaire Plus de 11 000 élèves utilisent chaque jour le réseau départemental de transports scolaires financé par le Conseil général. Lors du

Plus en détail

Une Voirie Pour Tous. La politique stationnement de la ville de Toulouse

Une Voirie Pour Tous. La politique stationnement de la ville de Toulouse Une Voirie Pour Tous «Une politique de stationnement adaptée pour rendre les centre-villes plus agréables et attractifs» La politique stationnement de la ville de Toulouse Sylvain VIDAL François JULIEN

Plus en détail

Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations.

Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations. Les différents types de remboursement dans le cas des frais de déplacement et leurs exonérations. 1. Les différents types de remboursement 1.1 Utilisation d un moyen de transport privé pour vous rendre

Plus en détail

Le Pays d Aubagne et de l Etoile

Le Pays d Aubagne et de l Etoile Le Pays d Aubagne et de l Etoile Depuis le 1 er janvier 2009 : 12 communes et 101 253 habitants Les Bus de l agglo, c est : - un réseau exploité dans le cadre d une DSP confiée en août 2007 aux Autobus

Plus en détail

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP

Le réseau de bus intercommunal. solution pour. déplacements. Colibri un service de la CCMP Le réseau de bus intercommunal LA solution pour VOS déplacements Colibri un service de la CCMP lignes pour desservir l ensemble du territoire! Conçues pour améliorer vos trajets domicile-travail, mais

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

Conditions de prise en charge

Conditions de prise en charge Fiches statut Positions administratives - Activité 1/29/MA Service «Gestion des carrières - Protection sociale» 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr FRAIS DE TRANSPORT DOMICILE LIEU DE TRAVAIL Conditions de

Plus en détail

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets

Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Aménagement du territoire, Habitat, Grands Projets Commission n 6 23 mars 2015 Les présentations en commission sont des documents de travail, remis à l attention des élus. 1 Ordre du jour Point d étape

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 2 : Naissance, petite enfance et aide sociale Dijon, le vendredi 5 avril 2013 Personnes présentes Cf. annexe.

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION

ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION Objectif 7. 8 ORGANISER LES LIVRAISONS ET LE TRANSPORT DE MARCHANDISES EN VILLE ET SUR LE TERRITOIRE DE L AGGLOMERATION La vie d une agglomération ainsi que son développement économique supposent un volume

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Grand Douaisis 29 novembre 2013 La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Eléments de cadrage Mars 2013 Eléments de cadrage Le Pays de Saint-Omer : Une

Plus en détail

Auto Cité + : une voiture à partager en plein cœur d Angers

Auto Cité + : une voiture à partager en plein cœur d Angers DOSSIER DE PRESSE Auto Cité + : une voiture à partager en plein cœur d Angers Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33

Plus en détail

CeM Formation continue Mardi 06 mai 2014 Le stationnement : un outil en faveur d une politique de mobilité durable

CeM Formation continue Mardi 06 mai 2014 Le stationnement : un outil en faveur d une politique de mobilité durable CeM Formation continue Mardi 06 mai 2014 Le stationnement : un outil en faveur d une politique de mobilité durable Guide wallon pour aider les communes à dimensionner les besoins en stationnement de projets

Plus en détail

Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite de madame la mairesse.

Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite de madame la mairesse. CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE ORDINAIRE DU LUNDI 1 DÉCEMBRE 2014 À 19 H 30 AU 265, BOULEVARD D ANJOU, BUREAU 106, CHÂTEAUGUAY ORDRE DU JOUR Aucun ajout ne sera autorisé à cet ordre du jour sans l accord explicite

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes

Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes Panorama des aides pour créer une entreprise sociale et solidaire en Rhône-Alpes Entreprendre en économie sociale et solidaire, c est entreprendre autrement L ESS regroupe les activités économiques développées

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Rencontre avec Martin Lesage, directeur général d Alpes-AutoPartage, nouveau partenaire de Grenoble Ecobiz

Rencontre avec Martin Lesage, directeur général d Alpes-AutoPartage, nouveau partenaire de Grenoble Ecobiz Rencontre avec Martin Lesage, directeur général d Alpes-AutoPartage, nouveau partenaire de Grenoble Ecobiz L essentiel - Sous sa marque Cité Lib, Alpes-AutoPartage propose à des particuliers et des entreprises

Plus en détail

PROGRAMME VOYAGE D ETUDE 29, 30 et 31 mai 2013 «Urbanisme durable et militant : Réalisations et politiques innovantes dans l espace rhénan»

PROGRAMME VOYAGE D ETUDE 29, 30 et 31 mai 2013 «Urbanisme durable et militant : Réalisations et politiques innovantes dans l espace rhénan» PROGRAMME VOYAGE D ETUDE 29, 30 et 31 mai 2013 «Urbanisme durable et militant : Réalisations et politiques innovantes dans l espace rhénan» Public : maîtres d ouvrage publics et privés (collectivités,

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : EINC1517541D Intitulé du texte : Décret relatif aux conditions d'application de l'article L. 213-2 du code de la route Ministère à l origine de la mesure

Plus en détail

DELIBERATION N CR 14-14

DELIBERATION N CR 14-14 1 DELIBERATION N DU 13 FEVRIER 2014 POLITIQUE REGIONALE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DES NOUVEAUX VEHICULES URBAINS LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code Général de Collectivités Territoriales et

Plus en détail

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers

Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers Questions prospectives : mobilités et usages des véhicules routiers L environnement socio-écoomique Les marchés de la mobilité Perspectives d évolution Questions clés IDDRIM Réunion du Comité prospective

Plus en détail

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015 relatif à l'infrastructure publique liée à la mobilité électrique. Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015

Plus en détail

Questions Réponses n 3 AVANTAGES EN NATURE

Questions Réponses n 3 AVANTAGES EN NATURE Ministère des affaires sociales, du travail et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées DSS SDFSS Bureau 5B Mise en œuvre de la réforme sur les avantages en nature

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a L activité du titulaire du brevet de technicien supérieur Négociation et relation client s inscrit dans un contexte de mutation des métiers commerciaux

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

L Envol au féminin 2015

L Envol au féminin 2015 Dossier de candidature L Envol au féminin 2015 Le prix de l Entrepreneuriat des femmes en Limousin Chère créatrice, 3 ème édition «Pour la troisième fois en Limousin, l Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS»

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» PDU PRESENTATION DE LA DEMARCHE La Communauté d Agglomération du Beauvaisis a lancé en février 2009,

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Fin des tarifs réglementés de vente d électricité

Fin des tarifs réglementés de vente d électricité SYNDICAT AUDOIS D ENERGIES Fin des tarifs réglementés de vente d électricité En 2014 pour le gaz : Le SYADEN a coordonné le groupement d achat du gaz naturel en 2014 pour 46 membres (280 contrats). Les

Plus en détail

APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014

APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014 APPEL A PROJETS COMPOSTAGE PARTAGE 2014 1. CONTEXTE ENJEUX ET OBJECTIFS 1.1 Contexte L USSGETOM, Union des EPCI du Sud Gironde pour l enlèvement et le traitement des déchets ménagers et assimilés du Sud

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

La Pousada à Grenoble

La Pousada à Grenoble La Pousada à Grenoble s agrandit et recrute de nouveaux résidents! Dossier de présentation du projet, Mis à jour le 11 avril 2016 1 800 m² de locaux, dont 1 000 m² de bureaux, un pôle artisanal, de nombreux

Plus en détail

Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal

Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal Présentation de Bernadette Brun, Directrice générale, Voyagez Futé Montréal Les clés de la réussite de Voyagez Futé Montréal, le centre de gestion des déplacements du centre-ville de Montréal Présentation

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX Avertissement : Ce tableau ne comporte que le récapitulatif des dispositifs en vigueur pour les médecins libéraux au 25 mai

Plus en détail

Mobilité Autopartage DDPA Service Déplacements. Autopartage à Lyon. Mai 2012

Mobilité Autopartage DDPA Service Déplacements. Autopartage à Lyon. Mai 2012 Autopartage à Lyon Mai 2012 La voiture : un mode peu optimisé et très envahissant 95% de sa durée de vie à l arrêt 95% du temps 10 m² d occupation, 80% de l espace public lui est réservé alors qu elle

Plus en détail

QUELS MODELES ECONOMIQUES POUR L AUTOPARTAGE. Nouveaux services à la Mobilité, 4 octobre 2012 JB Schmider, France-Autopartage

QUELS MODELES ECONOMIQUES POUR L AUTOPARTAGE. Nouveaux services à la Mobilité, 4 octobre 2012 JB Schmider, France-Autopartage QUELS MODELES ECONOMIQUES POUR L AUTOPARTAGE Nouveaux services à la Mobilité, 4 octobre 2012 JB Schmider, France-Autopartage LE MODELES ECONOMIQUE, UNE QUESTION DIFFICILE Il n existe pas qu un modèle économique

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE LOCALE DE L ENERGIE, AGENCE TERRITORIALE DE L ENERGIE DU PLATEAU DE SACLAY

STATUTS DE L AGENCE LOCALE DE L ENERGIE, AGENCE TERRITORIALE DE L ENERGIE DU PLATEAU DE SACLAY STATUTS DE L AGENCE LOCALE DE L ENERGIE, AGENCE TERRITORIALE DE L ENERGIE DU PLATEAU DE SACLAY Article 1 constitution et dénomination Il est créé, entre les adhérents aux présents statuts, une association

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

AutoCité Besançon. L a v o i t u r e e n l i b r e s e r v i c e. Un partenariat : Conférence de presse 3 décembre 2009

AutoCité Besançon. L a v o i t u r e e n l i b r e s e r v i c e. Un partenariat : Conférence de presse 3 décembre 2009 AutoCité Besançon L a v o i t u r e e n l i b r e s e r v i c e Un partenariat : La démarche Appel àprojet lancé début 2009 par la Ville et la CAGB pour un projet d autopartage sur Besançon, Réponse d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE

DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 EXCLUSIVE RESTAURANTS SE LANCE EN FRANCHISE DOSSIER DE PRESSE - NOVEMBRE 2011 SE LANCE EN FRANCHISE SOMMAIRE SE LANCE EN FRANCHISE... SE LANCE EN FRANCHISE... 3 SOMMAIRE UN CONCEPT UNIQUE SUR LE MARCHÉ 4 - Une activité inédite en France et dans

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8 EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 Mission de l ARENE Energie Climat Accompagner les acteurs du territoire francilien à concevoir

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement.

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement. Sommaire introduction 1) éléments de contexte 2) état des lieux 3) enjeux du projet 4) programme 5) scénarios d aménagement 6) calendrier 7) prochaine réunion publique Introduction : politique de restructuration

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ!

DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Entrepreneuriat Au Féminin DOSSIER DE CANDIDATURE 2016 TROPHEES ENTREPRENEURIAT AU FEMININ OSEZ! Nom :............. Département :...... Région :........... Nom de l entreprise : Catégorie :..................................

Plus en détail

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5 2016 Table des matières Introduction... 3 Transport actif... 4 Transport interurbain... 5 Option Transport... 6 A) Service de covoiturage et aires de stationnement... 6 B) Samedi de prendre le bus... 7

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014)

Politique budgétaire. (adoptée en juin 2014) Politique budgétaire (adoptée en juin 2014) A-PRÉAMBULE... 2 B-RÈGLEMENT RELATIF AUX FRAIS DE SÉJOURS... 3 1. Généralités... 3 2. Normes de remoboursement... 4 a) Définitions... 4 b) Principes directeurs...

Plus en détail

Synergies Industrielles Est Lyonnais (SIEL) Réponse à l appel à projet «écologie industrielle et territoriale» de la Région Rhône-Alpes

Synergies Industrielles Est Lyonnais (SIEL) Réponse à l appel à projet «écologie industrielle et territoriale» de la Région Rhône-Alpes Synergies Industrielles Est Lyonnais (SIEL) Réponse à l appel à projet «écologie industrielle et territoriale» de la Région Rhône-Alpes 1 Sommaire Présentation de l AIRM Le projet SIEL Objectifs et résultats

Plus en détail

QuaTRe Roues en moins De Deux!

QuaTRe Roues en moins De Deux! QuaTRe Roues en moins De Deux! NOUVEAU À DIJON E VOITURE EN IBRE- ERVICE Avoir une voiture sans avoir de voiture des voitures partagées en libre-service es voitures mobigo autopartage sont à votre disposition

Plus en détail

P a g e 1 P a g e 2 P a g e 3 - - - - P a g e 4 P a g e 5 P a g e 6 P a g e 7 P a g e 8 P a g e 9 P a g e 10 - - - P a g e 11 - P a g e 12 P a g e 13 P a g e 14 P a g e 15 P a g e 16 P a g e 17 P a g e

Plus en détail

Doctrine des transports juillet 2009

Doctrine des transports juillet 2009 Doctrine des transports juillet 2009 I PRINCIPES Le Conseil Général du Gard définit le principe de la gratuité sous conditions des transports scolaires sur son territoire de compétence. A l intérieur des

Plus en détail

Programme européen LEADER 2020

Programme européen LEADER 2020 Programme européen LEADER 2020 Pays du Perche ornais PROGRAMME D ACTIONS FICHES ACTIONS INNOVATION NUMERIQUE p.3 EXPERIMENTATION LOGEMENTS p.4 COORDINATION DES TRANSPORTS p.5 ACTIONS AGRICOLES COLLECTIVES

Plus en détail

Bilan de la Journée Terrain

Bilan de la Journée Terrain Bilan de la Journée Terrain N 10 Les Saintes-Maries de la Mer : 12 septembre 2014 Synthèse de la Journée Terrain 1) Réunion des présidents d association... page 2 2) Visite des commerces... page 2 3) Enjeux

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération DOSSIER DE PRESSE Le Cursus «ENTREPRENEUR», Une formation action pour passer de l intention au réel. Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération Française

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 COMMISSION SUR LE TRANSPORT ET LES TRAVAUX PUBLICS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 «Bénéfices

Plus en détail