N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER"

Transcription

1 N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE Rapport de Françoise DORNIER Les établissements d accueil de la petite enfance accueillent en 2009, 700 enfants en accueil régulier entre 20 et 50 heures par semaines et 800 enfants en accueil occasionnel moins de 20 heures par semaine. En 2009 le taux de réponses favorables apportées aux demandes de mode de garde a été de : 60 %. Le service Petite enfance de la Ville de Chambéry a déjà enregistré pour l année 2010 : 362 demandes de places, et le potentiel de places est estimé à : 200 places. La ville souhaite donc promouvoir une politique ambitieuse qui lui permettra, d ici à 2013, de développer l offre d accueil en direction des familles. A cet effet, elle propose de faire évoluer quatre de ses établissements afin de mieux répondre à la demande des familles. Multi accueil l Arche des Galopins : Restructuration et extension sur le Pôle de service du Pré de l Âne (Hauts de Chambéry) sur une construction d un bâtiment de l O.P.A.C. de Chambéry en avril Déménagement des locaux du Centre Socio-Culturel des Combes. Passage de 20 à 23 places et de 45 heures d amplitude horaire hebdomadaire à 50 heures, un loyer est à intégrer dans le coût de fonctionnement. La possibilité du rachat des locaux auprès de l O.PA.C. de Chambéry pour un coût de ,00, avec un prêt à taux Zéro consenti par la Caisse d allocations familiales de la Savoie, permettrait de remplacer le coût du loyer par le remboursement du prêt sur 4 années. Au terme du remboursement du prêt, cela permettrait une économie annuelle de ,00 pour la Ville. Multi accueil l Ile aux trésors : Restructuration et extension sur le Pôle Petite Enfance de la Ferme Julien (Hauts de Chambéry) en septembre Déménagement du bâtiment du Forum. Passage de 20 à 23 places et de 45 heures d amplitude horaire hebdomadaire à 50 heures. Multi accueil Les Diablotins : Restructuration et extension sur le même lieu : le Mas Barral avant fin Passage de 18 à 23 places. Même amplitude horaire, soit 49 heures hebdomadaires.

2 Multi accueil Les Lauriers : Restructuration et extension sur le même lieu : rue du Laurier avant fin Passage de 20 à 23 places. Même amplitude horaire, soit 48 heures. Dans la poursuite de la consolidation du contrat enfance , la C.A.F. finance par le biais du 7 ème plan Crèche de la C.N.A.F., les restructurations et extensions des établissements d accueil de la petite enfance dans le cas de création de places d accueil. La C.A.F. de la Savoie, sur ses fonds propres, offre la possibilité de prêt à taux zéro pour l investissement des établissements petite enfance. En conséquence, je vous demande, Mesdames et Messieurs, de bien vouloir retenir les conclusions suivantes : LE CONSEIL MUNICIPAL : 1) Sollicite auprès de la C.A.F. de la Savoie une demande d aide à l investissement pour les structures suivantes : Multi accueil l Arche des Galopins : demande de subvention de ,00 ; et demande d un crédit à taux Zéro de ,00 ; Multi accueil l Ile aux trésors : demande de subvention de ,00 ; Multi accueil Les Diablotins : demande de subvention de ,00 ; Multi accueil Les Lauriers : demande de subvention de ,00 ; 2) Autorise le Maire pour une acquisition des nouveaux locaux du multi-accueil l Arche des galopins si le prêt à taux Zéro de la C.A.F. est accordé.

3 Discussion du rapport n 17 Je précise que lorsque le dossier avait été évoqué, pour le multi-accueil de l Arche des Galopins, il avait été décidé, à l origine, que l O.P.A.C. en resterait propriétaire et que la Ville verserait un loyer. Compte tenu de la proposition de la C.A.F. de ce prêt à taux 0 dans le cadre de la renégociation du Contrat Enfance Volet Petite Enfance, l O.P.A.C. serait tout à fait d accord pour vendre à la Ville. La Ville bénéficierait, pour ce faire, d un prêt significativement intéressant. Voilà l origine de la proposition faite par notre collègue Françoise DORNIER. Je tiens à souligner l engagement de la C.A.F. pour favoriser cet accueil Petite Enfance sur la Ville de CHAMBERY. Monsieur RIPART. M. RIPART : Vu la hausse de la natalité et des besoins en accueils Petite Enfance dont témoigne l un de vos tableaux d annexe -visiblement spectaculaire car c est de l ordre de 80 % en 4 ans- vous nous proposez de faire des travaux d extension dans 4 centres multi-accueil d une part, d autre part d acheter les bâtiments d un de ces centres. C est une délibération raisonnable et je voterai Pour. Ceci dit, j ai trois questions. Je voudrais avoir des explications sur le premier tableau que je ne comprends pas car il parle de Jean Jaurès alors que la délibération ne mentionne pas cet équipement. Par ailleurs, on voit aussi apparaître une crèche d entreprise dont il n y a pas non plus mention dans la délibération. Je voudrais donc avoir plus de commentaires sur le sens de ce tableau. Ma deuxième question porte sur l augmentation très forte du nombre de naissances. Vous nous dites qu en 2009, le taux de réponses favorables données aux familles pour une place en centre d accueil est de 60 % dans cette délibération. Avez-vous fait une estimation de vos capacités à satisfaire les demandes dans les années à venir et si vous êtes en mesure de maintenir ce taux de 60 % ou même et surtout de pouvoir l augmenter? Enfin, vous savez qu en ce moment, Nadine MORANO ne fait pas que s occuper des casquettes des jeunes musulmans. Elle s attaque aussi au décret de février 2007 sur les modalités d accueil de la Petite Enfance. Pour diminuer les coûts, elle a déposé un projet visant à la fois à diminuer les qualifications du personnel -diminution de la formation initiale des assistantes maternelles, baisse du taux du personnel qualifié dans les centres d accueil- mais aussi augmentation du taux d encadrement : augmentation des capacités d accueil en surnombre de 10 à 20 %, extension des capacités d accueil de 3 à 4 enfants pour les assistantes maternelles.

4 Face à cette menace sur le taux d encadrement, beaucoup de villes tentent de faire pression sur le gouvernement en votant des vœux contre cette réforme. Visiblement, je n ai plus le droit de proposer des vœux dans ce conseil municipal. Je voudrais donc savoir si «CHAMBERY AU COEUR» compte faire quelque chose et, comme beaucoup de villes de gauche, faire un vœu contre cette réforme en cours de discussion au Parlement. Madame DORNIER. MME DORNIER : Sur votre première question concernant le schéma de développement Petite Enfance, il s agit du schéma de développement dans le cadre du Contrat Enfance que nous allons signer avec la Caisse d Allocations Familiales pour les années C est pour cette raison que les quatre établissements concernés par l aide à l investissement sont mentionnés, mais aussi Jean-Jaurès. Concernant la crèche d entreprise, il y a un projet et des besoins affichés par certaines institutions d en créer une. Si cette crèche d entreprise voit le jour, elle est prévue dans ce schéma de développement, dans le cadre du Contrat Enfance. C est ce qui a été chiffré sur l année Aujourd hui, rien n est encore prêt pour cette crèche. Ce sont simplement des besoins évoqués et annoncés. Sur les besoins en matière de garde sur la Ville de Chambéry et nos capacités à répondre aux demandes, un tableau vous montre le taux de natalité important. Sur l année 2009, on se situera approximativement les chiffres annoncés l étaient au 31 octobre. Nous n avons pas encore comptabilisé les naissances du dernier trimestre-, on se situera à peu près sur la même fourchette qu en Pour avoir une place en crèche, les parents font une pré-inscription souvent avant la naissance ; les 200 places potentielles annoncées sont des estimations car contrairement à ce qui se passe à l école -à l école, on rentre au 1 er septembre, on fait toute l année scolaire-, en crèche, on rentre tout au long de l année en fonction de la date de la naissance, de la fin du congé maternité, on y reste pendant que les parents travaillent. Ce sont donc des périodes allant de 2 mois et demi à trois ans, pouvant aussi être de quelques mois en fonction de l activité professionnelle des familles. Nos prévisions sont donc très difficiles à voir très précisément. Mais en créant ce nombre de places supplémentaires et avec une amplitude horaire hebdomadaire plus importante, ce sont plusieurs enfants qui seront accueillis, plus que le nombre de places. En effet, pour une crèche ayant une amplitude horaire de 7 h du matin à 19 h, 5 jours par semaine, sur une place, un enfant ne fait pas toute cette amplitude. Heureusement! Donc sur un «berceau», la comptabilité du nombre d enfants ne correspond pas au nombre de places. Il y a beaucoup plus d enfants accueillis que de places. Je pense aujourd hui que l on peut répondre de la même façon que l on a répondu jusqu alors et de la même façon et plutôt en augmentation. C est bien pour cela que l on optimise au maximum nos équipements en faisant des extensions nous permettant d accueillir quelques enfants supplémentaires, avec des amplitudes horaires plus importantes répondant vraiment le mieux au besoin des familles car on a aussi des amplitudes horaires que l on appelle les «horaires atypiques». Tôt le matin ou tard le soir, ce qui est nécessaire pour répondre à toutes les familles.

5 Concernant votre troisième question sur les propositions de Madame MORANO, ce que je peux dire c est qu aujourd hui, dans notre taux d encadrement au sein des équipements, nous respectons le taux prévu, c est-à-dire une personne pour 5 enfants qui ne marchent pas et 1 professionnel pour 8 enfants qui marchent. Le personnel d encadrement dans nos multi-accueils ou crèches est qualifié et en nombre relativement important. Pour les assistantes maternelles, l agrément est toujours pour nous de 3 enfants avec dérogation pour certaines car nous nous engageons, à la crèche familiale, à accueillir les enfants même quand l assistante maternelle a des soucis de santé ou des absences. Donc par dérogation, les assistantes maternelles peuvent avoir 4 enfants sur une courte période quand elles accueillent les enfants de la collègue absente. Cela se pratique depuis longtemps à la crèche familiale pour répondre aux besoins des familles d avoir toujours une solution pour leur enfant et ne pas se retrouver sans solution du jour au lendemain lorsque l assistante maternelle a des soucis de santé. Voilà ce que nous pratiquons à la Ville de CHAMBERY et que nous continuerons de pratiquer. Il faut retenir de vos propos que le nombre de places est moins important que la capacité que l on a à accueillir les enfants sur les places créées. Et si nous disposons de 400 places environ, le chiffre qui reflète le mieux la réalité, c est plus de passages. Sur une place créée, il y a environ 3 enfants en capacité de l occuper selon les horaires d ouverture et les horaires de travail des parents. Cela ne veut pas dire que les chiffres qui nous sont communiqués pour l année 2009 montrent une augmentation des naissances pour la Ville stricto sensu. Je ne parle pas des naissances à la maternité qui sont beaucoup plus importantes. J étais tout à l heure au Conseil d Administration du Centre Hospitalier et nous avons pu voir à cette occasion qu entre 2008 et 2009, le nombre de naissances à la maternité a été en augmentation de plus de 5 %. Là, nous ne parlons que des naissances à la ville de CHAMBERY. L objectif du schéma qui vous est proposé jusqu en 2013 et de la négociation avec la C.A.F., est d augmenter le nombre de places et surtout d améliorer la qualité d accueil ainsi que les amplitudes horaires proposées. Nombre de Conseillers - en exercice : 45 - présents : 40 - délégations de vote : 3 - absents : 2 Mis aux voix, le rapport est adopté à l unanimité Liste des Abstentions : Liste des votants contre :

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

GUIDE DE LA PETITE ENFANCE

GUIDE DE LA PETITE ENFANCE GUIDE DE LA PETITE ENFANCE Ville d Ablon-sur-Seine SOMMAIRE Présentation du pôle petite enfance Les différents modes de garde Les modalités d inscription Les structures d accueil 4 4 5 6 ÉDITO Chers parents,

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR :

MME LE MAIRE : Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Préambule du rapport n 12 Madame OUFKIR. MME OUFKIR : Ce rapport vous propose d autoriser la signature d une convention de groupement de commandes entre CHAMBERY METROPOLE et la Ville de CHAMBERY afin

Plus en détail

Faire garder. Crèche familiale Crèches collectives Micro-crèche. service Petite enfance

Faire garder. Crèche familiale Crèches collectives Micro-crèche. service Petite enfance Faire garder vos p tits bouts Crèche familiale Crèches collectives Micro-crèche service Petite enfance Fonctionnement des structures Les structures Petite enfance, toutes en gestion municipale, accueillent

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU»

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» «EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» Le journal de l Association accorde un article à chacune de ses parutions sur un métier de la Sauvegarde 56. Rencontre de Geneviève RALLE, Vice- Présidente de la

Plus en détail

Un seul questionnaire par famille

Un seul questionnaire par famille Un seul questionnaire par famille Madame, Monsieur, Enquête de Besoins 0 11 ANS Communauté de communes de Saint Hippolyte Votre avis nous intéresse Les élus de la CCSH, en partenariat avec la Caisse d

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE 771 D-2013/451 Crédit Municipal de Bordeaux. Rapport d'activité et financier de l'exercice 2012. Information Séance du lundi 15 juillet 2013 Madame Chantal BOURRAGUE,

Plus en détail

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19

EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015. Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 EXTRAIT DU COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 24 Juillet 2015 Nombre de Conseillers : en exercice : 19 présents : 14 Votants : 19 1. Création d un poste d agent polyvalent des services espaces verts

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans

VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans VILLE D IVRY-SUR-SEINE Enquête sur les modes d accueil des enfants de moins de 3 ans Ce questionnaire, destiné aux services de la mairie s occupant de la petite enfance, s adresse aux parents ayant au

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail

PETITE ENFANCE. Dossier de pré-inscription en établissement municipal

PETITE ENFANCE. Dossier de pré-inscription en établissement municipal PETITE ENFANCE Dossier de pré-inscription en établissement municipal Crèche collective Multi-accueil Ville de Saint-Herblain Service enfance et famille 144 rue du Docteur Boubée BP 50167 44802 Saint-Herblain

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 COMITE D ENTREPRISE ENFANCE ET FAMILLE 3, Rue de l Ancien Hôpital 44600 SAINT-NAZAIRE Tél : 02 40 22 99 33 PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 Etaient présents : Mr O. MIRA Directeur Général

Plus en détail

Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR

Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR Règlement de fonctionnement de la procédure d admission aux Multi-accueils de la CCPAR Contexte : Les élus communautaires ont souhaité que les attributions des places en crèches se fassent dans la plus

Plus en détail

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY Édition / décembre 2015 www.ville-gentilly.fr RÉUNIONS D INFORMATION sur les modes d accueil Petite enfance le DEUXIÈME JEUDI de chaque mois à 17 h 45 Si le

Plus en détail

AIDE AU BAFA ANNEE DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE

AIDE AU BAFA ANNEE DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE AIDE AU BAFA DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE vous avez entre 17 et 21 ans vous voulez vous qualifier. Au-delà d une aide financière, le Point Information Jeunesse (PIJ) vous propose la mise à disposition

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec. Monsieur Jacques Cotton

Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec. Monsieur Jacques Cotton CSSS - 002M C.P. P.L. 92 Accroître les pouvoirs de la RAMQ VERSION RÉVISÉE Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec Monsieur Jacques Cotton Commission de

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Accès aux places d accueil régulier

Accès aux places d accueil régulier Le Multi-accueil «La garenne» est un établissement d accueil de jeunes enfants de 3 mois à 4 ans. L accueil des enfants de 4 à 6 ans est possible uniquement pour les enfants qui auraient fréquenté la structure

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 10 juin 2014 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 10 juin 2014 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance Publique du 10 juin 2014 Compte-rendu Le Conseil Municipal de la Commune de Poisy, dûment convoqué, s est réuni en séance publique le 10 juin 2014 à 20h00, sous la présidence de

Plus en détail

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 LIVRET ACCUEIL Petite enfance Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 SOMMAIRE Les établissements d accueils municipaux de la petite enfance le Relai d'assistantes Maternelles

Plus en détail

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF 1.000 places de crèches supplémentaires pour les franciliens SOMMAIRE Page 1 : programme de la matinée du 7 octobre

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS Séance du lundi 16 juin 2008 DELEGATION DE M. Josy REIFFERS 305 Séance du lundi 16 juin 2008 D -20080318 Convention de partenariat entre la Ville de Bordeaux et l association Maison de l Emploi de Bordeaux.

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Nouveaux tarifs. Portail Familles. plus équitables. Ville d Orly. Ouverture d un. moderne. équitable rapide. simple. au 1 er septembre 2015

Nouveaux tarifs. Portail Familles. plus équitables. Ville d Orly. Ouverture d un. moderne. équitable rapide. simple. au 1 er septembre 2015 Ville d Orly @ Ouverture d un Portail Familles au 1 er septembre 2015 Nouveaux tarifs plus équitables moderne Inscriptions pour la rentrée 2015 Du 8 au 20 juin rez-de-chaussée du Centre administratif équitable

Plus en détail

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES LA SCOP E2S Acteur de l économie sociale et solidaire, E2S Développement s inscrit dans une recherche d innovation sociale pour répondre à des

Plus en détail

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr guide pratique des e prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr Guide pratique des prestations communales - 2 Edito du maire Alors que

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi

Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi vous guider Sur Internet aussi, ma MSA est proche de moi n Salariés, familles, retraités... www.msa.fr Ce guide a été spécialement conçu pour vous accompagner pas à pas dans l utilisation de votre site

Plus en détail

DREES Enquête mode de garde et d'accueil des jeunes enfants - Questionnaire C. >Cahier H. Opinions sur les modes d accueil

DREES Enquête mode de garde et d'accueil des jeunes enfants - Questionnaire C. >Cahier H. Opinions sur les modes d accueil 119 >Cahier H Opinions sur les modes d accueil 120 QH. 1 QUATRE CATÉGORIES DE MODES DE GARDE PEUVENT ÊTRE SUBVENTIONNÉES EN PARTIE PAR LA CAF : la crèche (ou halte-garderie, etc.); l assistante maternelle

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014 PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer - Lundi 8 septembre 2014 - SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI L illettrisme : un handicap

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

Municipalité de la Commune de Duillier. Préavis No 008 / 13 au Conseil communal

Municipalité de la Commune de Duillier. Préavis No 008 / 13 au Conseil communal Municipalité de la Commune de Duillier Préavis No 008 / 13 au Conseil communal Demande d autorisation d emprunter avec anticipation jusqu à concurrence de CHF 10 Millions Monsieur le Président, Mesdames,

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

S E A N C E D U 24 S E P T E M B R E 2015

S E A N C E D U 24 S E P T E M B R E 2015 Code postal 60 140 Téléphone 03.44.73.02.39 Télécopie 03.44.69.26.46 e-mail mogneville.mairie @wanadoo.fr DEPARTEMENT DE L OISE CANTON de NOGENT SUR OISE S E A N C E D U 24 S E P T E M B R E 2015 Etaient

Plus en détail

Troisième partie : pratique de l épreuve

Troisième partie : pratique de l épreuve Troisième partie : pratique de l épreuve Les exemples suivants appliquent à des sujets de concours la méthodologie exposée dans les deux premières parties. Le premier exemple est traité intégralement,

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU VENDREDI 22 MARS 2013

COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU VENDREDI 22 MARS 2013 COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU VENDREDI 22 MARS 2013 PRESENTS : Mmes et Mrs BENOIST Henri, JACQUIER Bernard, BOUVIER Agnès, MANTERNACH J. François, TERRIER Josiane, QUILLARD Soizig, MAGNON Sara

Plus en détail

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales Fédération FAMILLES RURALES de Charente-Maritime 21 rue des vendanges 17 100 Saintes Tél : 05 46 93 46 83 Fax : 05 46 74 00 59 Qu est

Plus en détail

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise Publicité Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise édito Une maladie, un accident? Quelles seraient les conséquences financières de tels évènements pour votre entreprise?

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES

LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES LIVRET D ACCUEIL DES STAGIAIRES Tout d abord bienvenue au «pré-câlin». Vous allez être accueillis en stage pour une durée plus ou moins longue. Ce stage va être l occasion pour certains de découvrir le

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des Motifs. Le concessionnaire verse à la Ville une redevance correspondant à 3 % de son chiffre d affaires.

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des Motifs. Le concessionnaire verse à la Ville une redevance correspondant à 3 % de son chiffre d affaires. Direction des Finances et des Achats Service des concessions Pôle Gestion 2015 DFA 109 Signature d une convention d occupation du domaine public pour l exploitation d un Poney-club situé dans le domaine

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage?

Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? I Avez-vous des prédispositions à manipuler votre entourage? Le milieu interne de l entreprise est un milieu où la négociation est nécessaire et permanente. On a besoin de convaincre son équipe et ses

Plus en détail

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler)

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Mesdames et messieurs, Il me revient de conclure cette journée

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC

SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC SERVICES D ACCUEIL VILLE DE FLOIRAC LE PÔLE PETITE ENFANCE Le Pôle Petite Enfance est un lieu unique d informations, d aide et d échange sur la petite enfance de la naissance à 5 ans. Futures mamans ou

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 92 au Conseil communal «Projet de rénovation du bâtiment de l Hôtel de Ville Choix des variantes» Approuvé en séance de Municipalité

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011

REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 150 REUNION DU 4 ème TRIMESTRE 2011 CONSEIL GENERAL Conseil Gênerai Rapport du Président Pôle sanitaire social Direction dépendance handicap ~ervice ces pr,:,statlolls sociales! 3. 1[;8 \"acri2ind Sail:ant

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006

APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 APPROBATION DU COMPTE ADMINISTRATIF 2006 Délibération n 2007.05 Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment ses articles L.1612-12, L.2121-14, L.2121-31, L.2122-21, L.2343-1 et 2, Siégeant

Plus en détail

Compte rendu de la réunion. de la Sous-Commission Restauration du 31 octobre 2013

Compte rendu de la réunion. de la Sous-Commission Restauration du 31 octobre 2013 COMITÉ D ÉTABLISSEMENT DES CHEMINOTS DE LA RÉGION LORRAINE 5 rue Victor Jacob 57000 METZ Tél. : 03 87 50 66 18 / 77 29 14 2 rue du Lavoir St Jean 54000 NANCY Tél. : 03 83 90 89 90 / 73 00 15 Compte rendu

Plus en détail

COMMISSION PERMANENTE

COMMISSION PERMANENTE Direction : DEFDIR Service : DEF COMMISSION PERMANENTE Plan d actions : Gérer l'offre d'accueil pour les enfants, les jeunes, les familles Code : 0124 Titre du Rapport : CRÉATION DE DEUX LIEUX DE VIE ET

Plus en détail

La retraite. des salariés

La retraite. des salariés La retraite des salariés du régime général - Sécurité Sociale - Le Département Service Social du Travail de Médisis vous propose, à travers ce document, une information sur la retraite des salariés du

Plus en détail

Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014

Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014 Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014 Audition de M. Mathieu GRÉGOIRE co-auteur du rapport "Quelle indemnisation chômage pour les intermittents du spectacle?

Plus en détail

PROCÉDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF ÉCONOMIQUE : LES MODÈLES DE LETTRES -2 ème partie-

PROCÉDURE DE LICENCIEMENT POUR MOTIF ÉCONOMIQUE : LES MODÈLES DE LETTRES -2 ème partie- Groupement des Métiers de l Imprimerie ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NOVEMBRE 2015 NOTE N 41 PROCÉDURE DE LICENCIEMENT

Plus en détail

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 1 2 SOMMAIRE L ACCUEIL COLLECTIF L ACCUEIL INDIVIDUEL POUR VOUS CONSEILLER ET VOUS ACCOMPAGNER LES DÉMARCHES À ACCOMPLIR POUR LES ACCUEILS MUNICIPAUX LES LIENS

Plus en détail

Dossier d inscription

Dossier d inscription Nom et prénom : Dossier de candidature au recrutement de Conseiller de Service à l Usager en contrat de professionnalisation Site de Béziers (à retourner au plus tard le 7 avril 2014) Date de réception

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER

MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER Ce prospectus est rédigé au nom du vendeur dont le cachet figure ci-dessous et agissant comme intermédiaire de crédit. Cachet de l intermédiaire

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL PROCEDURE DE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL Convocation

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital

Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital Services industriels Augmentation de capital de Spontis S.A. : conversion d un prêt en capital Préavis N 2015/81 Lausanne, le 26 novembre 2015 Monsieur le président, Mesdames et Messieurs, 1. Objet du

Plus en détail

L accueil des Tout-petits. à Saint-Fons

L accueil des Tout-petits. à Saint-Fons L accueil des Tout-petits à Saint-Fons Présentation Sommaire Afi n de répondre aux besoins des Sainfoniards pour la garde de leurs enfants de moins de quatre ans, la Ville a développé différents modes

Plus en détail

Compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 22 novembre 2012

Compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 22 novembre 2012 Compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 22 novembre 2012 Les membres du Conseil Municipal de la Commune d ARTIX, légalement convoqués, se sont réunis à la Mairie d ARTIX, le jeudi 22 novembre

Plus en détail

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Transmission, avancez en toute sécurité! Allianz Continuité Transmission, avancez en toute sécurité! Capital garanti à vie * Allianz Continuité Assurez-vous de transmettre de manière certaine* le capital de votre choix à ceux que vous aimez. * Sous réserve que

Plus en détail

GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE

GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE GUIDE A L USAGE DES PARENTS L ACCUEIL DE LA PETITE ENFANCE A AUBAGNE Dernière mise à jour faite le 8 décembre 2010 Sommaire 1) Présentation du service Petite Enfance a. La responsable du service de la

Plus en détail

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé

Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Un engagement universitaire au cœur de l évolution du système de santé Université d été de la e Santé 4 juillet 2013 Technopôle Castres Mazamet Intervention du Pr Louis Lareng Directeur de l Institut Européen

Plus en détail

1 O2 Gestion internalisée

1 O2 Gestion internalisée 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche met en avant différentes façons d organiser et de gérer les transports en interne, en abordant les questions des ressources humaines et des moyens de transports.

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ

RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ RAPPORT FINAL D ENQUÊTE CONCERNANT LA CIRCULATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS RELATIVE AU PERSONNEL ÉLECTORAL AYANT TRAVAILLÉ AUX ÉLECTIONS 2001 DE LA VILLE DE QUÉBEC DOSSIER 01 17 24 FÉVRIER 2002 LAURENT

Plus en détail

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr PETITE ENFANCE L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux www.montigny78.fr Edito Afin d aider les ignymontains, parents ou futurs parents à concilier leur vie professionnelle, familiale et sociale,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. Novembre 2014

DOSSIER DE PRESENTATION. Novembre 2014 POINT SOLUTIONS SURENDETTEMENT DOSSIER DE PRESENTATION Novembre 2014 Crédit Municipal de Paris 55, rue des Francs-Bourgeois 75181 PARIS Cedex 04 Tél. : 01 44 61 64 00 www.creditmunicipal.fr Siren 267 500

Plus en détail

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne

Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013. Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Inauguration de l EHPAD «les Jardins de Plaisance» LANOUAILLE, le samedi 4 octobre 2013 Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Permettez-moi de saluer Madame Jeanne LATASTE, votre ancien

Plus en détail

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Ville de Roissy en Brie 9, rue Pasteur 77680 ROISSY EN BRIE FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Il s agit de ce que l on appelle traditionnellement

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

EX Exemple : II - Quelles sont les obligations de l employeur?

EX Exemple : II - Quelles sont les obligations de l employeur? LE DROIT INDIVIDUEL À LA FORMATION (DIF) Notez-le : La loi du 4 mai 2004 précise qu en cas de rupture du contrat de travail, le salarié a la possibilité de suivre, au titre du DIF, une action de bilan

Plus en détail

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES ans 1974-201440 dates événements JEUDI 18 DÉCEMBRE 2014 À 11 H Au Centre social Caf - 410, avenue de barcelone, quartier

Plus en détail

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?...

Devenir sociétaire. Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2. Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2. Qu est-ce que cela va me rapporter?... Devenir sociétaire En quoi ça consiste?...2 Pourquoi avez-vous besoin de cet argent?...2 Quel sera mon rôle dans la coopérative?...2 Qu est-ce que cela va me rapporter?...3 Puis-je verser l argent en plusieurs

Plus en détail

100 000 nouvelles places d accueil seront crées chez les assistantes maternelles.

100 000 nouvelles places d accueil seront crées chez les assistantes maternelles. Le plan crèche espoir banlieue s inscrit dans le cadre de la diversification des modes de garde. L objectif est de favoriser le libre de choix des parents en répondant à la fois aux contraintes professionnelles

Plus en détail

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles

L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles L action sociale du Groupe AGRICA présent à vos côtés dans les moments difficiles Parce que personne n est à l abri d un coup dur, vous pouvez compter sur l action sociale du Groupe AGRICA «J ai dû envoyer

Plus en détail

Assemblée Parlementaire de la Francophonie - Assemblée Régionale - 13 octobre 2015

Assemblée Parlementaire de la Francophonie - Assemblée Régionale - 13 octobre 2015 Assemblée Parlementaire de la Francophonie - Assemblée Régionale - 13 octobre 2015 Enseignement des Langues Etrangères et Ecole Primaire Bilingue à Jersey 1. Introduction Mesdames et Messieurs, 1.1 Je

Plus en détail

INFORMATIONS ECONOMIQUES ET FINANCIERES A FOURNIR AUX CONSEILS D ENTREPRISE

INFORMATIONS ECONOMIQUES ET FINANCIERES A FOURNIR AUX CONSEILS D ENTREPRISE INFORMATIONS ECONOMIQUES ET FINANCIERES A FOURNIR AUX CONSEILS D ENTREPRISE MINISTERE 1010 Bruxelles, le 13 mars 1989 DE LA SANTE PUBLIQUE Cité administrative de l Etat ET DE L ENVIRONNEMENT Quartier Vésale

Plus en détail

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis ADAJE Une aide pour les familles Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis Faciliter l accueil de votre enfant «Faire garder ses enfants est une préoccupation

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Municipal du 26 juin 2008

Compte rendu du Conseil Municipal du 26 juin 2008 Compte rendu du Conseil Municipal du 26 juin 2008 Présents : Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux en exercice, à l exception de Monsieur Etienne EFFA, absent. Secrétaire de séance : Monsieur

Plus en détail

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91 Paris, le 21/10/2009 C - n 2009-021 Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle petite enfance Bruno BLANC Tél. : 01 45 65 57 32 Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle

Plus en détail

Missions Conditions d accueil Fonctionnement

Missions Conditions d accueil Fonctionnement Crèche collective : accueil régulier collectif : Accueille à temps complet ou à temps partiel et de façon régulière les enfants de moins de 4 ans. La crèche peut aussi répondre à un besoin ponctuel particulier

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Compte-rendu de séance du 24 Novembre 2015 L an deux mille quinze et le vingt-quatre novembre à 20 h 30, le Conseil Municipal de Beaumont (Haute- Savoie), régulièrement convoqué,

Plus en détail