Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux"

Transcription

1 NUMÉRO LE FACTEUR FISCAL POSSÉDEZ-VOUS LA DOCUMENTATION REQUISE POUR JUSTIFIER VOTRE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE LA TPS/TVH ET DE LA TVQ? Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux fins de la TPS/TVH et de la TVQ ont le droit de réclamer les taxes payées sur leurs dépenses. Le remboursement de ce type de taxes est appelé un crédit de taxe sur les intrants (CTI) dans le cas de la TPS/TVH et un remboursement de la taxe sur les intrants (RTI) dans le cas de la TVQ. Il existe des exigences spécifiques en matière de documentation qu il faut respecter afin d être en mesure de recouvrer les taxes de vente payées. Il n est pas rare que des entreprises ne connaissent pas ces exigences. Souvent, les CTI et les RTI sont refusés parce que les entreprises n ont pas respecté les exigences en matière de documentation requise par le gouvernement fédéral et le gouvernement provincial. Le présent article passera en revue ces exigences et fournira des lignes directrices permettant de vous assurer que votre entreprise est en mesure de récupérer les CTI et les RTI. CONTENU Possédez-vous la documentation requise pour justifier votre demande de remboursement de la TPS/TVH et de la TVQ? Q&R: Réponses à vos questions fiscales; Exemption pour résidence principale Que comprend la preuve documentaire? La législation prévoit qu un inscrit ne peut réclamer un CTI ou RTI avant d avoir obtenu une preuve documentaire pour appuyer sa demande. Ainsi, avant de produire sa déclaration dans laquelle il demande un CTI ou un RTI, l inscrit doit obtenir des pièces justificatives, tel que le prévoit le Règlement sur les renseignements nécessaires à une demande de crédit de taxe sur les intrants (TPS/TVH) et le règlement équivalent québécois. Veuillez prendre note que les pièces justificatives comprennent, mais sans s y limiter : une facture; un reçu; un reçu de carte de crédit; une note de débit; un livre ou un grand livre de compte; un contrat ou un accord écrit; tout enregistrement contenu dans un système informatisé ou électronique d extraction ou de stockage de données; tout autre document validement établi ou signé par un inscrit relativement à un achat sur lequel la TPS est payée ou payable.

2 2 Outre l obtention de pièces justificatives visée par le règlement, il existe une exigence selon laquelle certains renseignements doivent être présents. Les renseignements requis dépendent de la valeur en dollars de la dépense en question. Cela dit, il n existe pas d exigence stipulant que les renseignements nécessaires pour justifier une demande de CTI ou de RTI doivent être contenus dans un seul document. Le tableau ci-dessous résume les renseignements requis devant être présents sur les pièces justificatives. Résumé des renseignements requis devant être présents sur les pièces justificatives Montant inférieur à 30 $ Montant égal ou supérieur à 30 $ et inférieur à 150 $ Montant de 150 $ ou plus Nom du fournisseur Date de la facture (lorsqu une facture est émise) Date à laquelle la taxe est exigible (lorsqu il n y a pas de facture émise) Le montant total payé pour la fourniture Le numéro d inscription aux fins de la TPS/TVH et de la TVQ (le cas échéant) du fournisseur Le montant de la taxe ou un énoncé que la taxe est incluse dans le prix s.o. Le nom de l acheteur s.o. s.o. Les modalités de paiement s.o. s.o. Une description de chaque fourniture suffisante pour la reconnaître Points supplémentaires à considérer au sujet des pièces justificatives Que doit comprendre une facture? Lors de la préparation de votre demande de CTI ou de RTI, il est important de vous rappeler qu une «facture» comprend un relevé de compte, un compte, un reçu de caisse, un reçu ou tout au document similaire, peu importe sa forme. Cela dit, lorsqu un fournisseur utilise un agent de facturation pour effectuer une fourniture en son nom, il est acceptable que le nom de l agent de facturation et son numéro d inscription soient utilisés sur la facture au lieu du nom et du numéro d inscription du fournisseur réel. Lorsqu un fournisseur utilise un nom commercial pour son entreprise et sur ses factures, la facture peut ne contenir que le nom commercial et le numéro d inscription. Cependant, n oubliez que les noms commerciaux doivent être enregistrés au registre gouvernemental applicable afin de respecter les exigences documentaires. Si vous recevez une telle facture, communiquez avec votre conseiller de BDO. Pour les factures dont les montants sont de 150 $ ou plus, il est extrêmement important que le nom de l acheteur apparaisse sur les pièces justificatives. Par exemple, si une facture est émise à l entreprise A, mais qu en réalité elle concerne les activités de l entreprise B, l entreprise B ne peut pas réclamer

3 3 le CTI ou le RTI. Dans ce cas, la facture devrait être annulée et réémise à l entreprise B. Autrement, l entreprise A (l acheteur qui est légalement tenu de payer la facture) peut réclamer le CTI ou le RTI, puis facturer l entreprise B pour la fourniture en ajoutant la TPS/TVH et la TVQ, le cas échéant. Dans cet exemple, l entreprise A devrait fournir des pièces justificatives permettant à l entreprise B de réclamer les taxes. Qu arrive-t-il si la facture contient des renseignements erronés? Il importe de noter que lorsqu un fournisseur fournit un numéro d inscription aux fins de la TPS/TVH ou de la TVQ qui est erroné ou inexact, l acheteur n a pas le droit de réclamer un CTI ou un RTI. Qu arrive-t-il s il existe plusieurs acquéreurs pour une seule fourniture? Sachez que lorsqu il y a plusieurs acquéreurs pour une seule fourniture, chaque entité doit être identifiée sur les pièces justificatives. Dans ce cas, chacun des acquéreurs n aurait le droit de réclamer qu un CTI ou un RTI en fonction du montant proportionnel de la taxe payée, et ce, dans la mesure où la fourniture acquise est utilisée par leur entreprise. Le montant proportionnel est habituellement établi dans un accord entre les parties qui partagent l achat. Qu arrive-t-il si un mandataire reçoit une facture pour une fourniture? Il est assez fréquent pour un mandataire ou un représentant autorisé de recevoir une facture pour une fourniture qui appartient au mandant ou, également en common law, au propriétaire effectif. Dans ces cas, c est le mandant ou le propriétaire effectif qui a le droit de réclamer le CTI ou le RTI. Toutefois, pour justifier la réclamation, il est fortement recommandé d avoir une convention écrite de mandat ou une clause de représentation dans un contrat qui confirme ce type de relation. Existe-t-il des règles spéciales lorsqu une carte de crédit est utilisée pour payer une facture? Les dépenses payées par carte de crédit font souvent l objet d une attention particulière lors d une vérification des CTI ou des RTI. Très souvent les entreprises n ont pas les reçus de carte de crédit ou la facture. Les règles sont très strictes à l égard des dépenses payées par carte de crédit puisque l Agence du revenu du Canada soutient qu un relevé de carte de crédit ne constitue PAS une pièce justificative acceptable. Cela signifie que peu importe si une entreprise inscrite utilise une méthode factorielle simplifiée pour calculer le CTI ou la taxe réellement payée, le relevé de carte de crédit doit être appuyé par un autre document. De plus, lorsqu un reçu de carte de crédit est remis conjointement à un autre reçu ou une facture, les deux documents doivent être obtenus afin de réclamer le CTI ou le RTI. Le reçu de carte de crédit lui-même sera considéré comme une pièce justificative acceptable uniquement dans les situations où seul un reçu de carte de crédit est remis (comme les reçus remis par l industrie du tourisme ou les stationsservice). Qu est-ce que tout cela signifie? La réclamation de CTI ou de RTI est une composante intégrale d un régime de taxe sur la valeur ajoutée. Le raisonnement économique derrière un tel régime s écroule lorsque la taxe de vente ne peut être réclamée et est, par conséquent, incorporée dans le coût des produits ou des services vendus. Afin de réclamer ces taxes de vente, l inscrit doit d abord obtenir une preuve documentaire acceptable et la conserver au dossier. Bien que les régimes de la TPS/TVH et de la TVQ existent depuis plus de 20 ans, les autorités gouvernementales prônent une ligne très dure. Si votre entreprise ne dispose pas des documents appropriés et qu elle ne fournit pas tous les renseignements nécessaires, les CTI et les RTI peuvent être refusés. Il est judicieux de passer en revue vos politiques internes liées à la réclamation des CTI et des RTI avec votre conseiller de BDO afin de vous assurer que votre entreprise soit prête lorsque le vérificateur se présentera à votre porte.

4 4 Q&R: RÉPONSES À VOS QUESTIONS FISCALES Exemption pour résidence principale Kevin et Yvette ont acheté leur maison dans une municipalité rurale de la Colombie-Britannique il y a trente ans, juste avant de fonder leur famille. À l époque où ils ont acheté leur maison, les règlements de zonage de la région exigeaient que les biens fonciers achetés couvrent une superficie d au moins 2,75 hectares. Comme Kevin et Yvette rêvaient d élever leurs enfants à la campagne, cette exigence ne constituait pas une contrainte, et ils ont acheté une maison située sur un terrain d une superficie de 2,75 hectares. À l approche de la retraite, Kevin et Yvette envisagent de vendre leur maison et le terrain. Ils prévoient d acheter une copropriété en ville pour se rapprocher de leurs enfants adultes et de leur famille. Kevin et Yvette sont certains que leur maison et le terrain ont pris de la valeur. Ils espèrent que le gain en capital découlant la disposition de la maison et terrain ne sera pas assujetti à l impôt sur le revenu grâce à l exemption pour résidence principale. La question de Kevin et d Yvette Kevin et Yvette nous ont posé, à nous leurs fidèles conseillers de BDO, la question suivante : «Est-ce que le gain réalisé sur la vente de notre maison et de notre terrain rural sera assujetti à l impôt sur le revenu?» La réponse de BDO L exemption pour résidence principale En termes simples, l exemption pour résidence principale est une exemption spéciale qui réduira ou éliminera le gain en capital réalisé à la disposition d un bien foncier qui constitue une «résidence principale», et par conséquent, réduira l impôt sur le revenu. À cet égard, une résidence principale est généralement un bien résidentiel (par exemple, une maison) détenu par un particulier et occupé par ce particulier, son épouse ou conjoint de fait, ancienne épouse ou ancien conjoint de fait, ou enfant en tout temps durant l année. Prenez note que le particulier peut posséder le bien foncier conjointement avec une autre personne. Fait intéressant pour Kevin et Yvette, une résidence principale peut comprend un terrain d une superficie allant jusqu à ½ hectare (environ 1,2 acre) autour de la maison, et le terrain sert à «l usage et l agrément» de la résidence principale. Dans le cas où le terrain autour de la maison est supérieur à ½ hectare, tout le gain en capital peut également être exempté de l impôt sur le revenu à l aide de l exemption pour résidence principale si le contribuable peut établir que la partie excédentaire du terrain est nécessaire à l usage et à l agrément de la maison. Il est à noter que l Agence du revenu du Canada (ARC) soutient que la partie excédentaire du terrain doit clairement être établie comme étant nécessaire, et non simplement désirable, au logement pour que ce dernier puisse remplir adéquatement sa fonction de résidence. De plus, l ARC affirme que des facteurs, comme des restrictions quant à la superficie minimale, au morcellement ou à la subdivision d un lot, peuvent être pertinents pour déterminer si un bien-fonds de plus ½ hectare est nécessaire à l usage et à l agrément d une maison. Par conséquent, Kevin et Yvette doivent établir que le terrain excédentaire de 2,25 hectares (2,75 moins ½ hectare), est nécessaire à l usage et à l agrément de leur maison, afin que le terrain soit considéré partie de la résidence principale. Jurisprudence que Kevin et Yvette doivent considérer Kevin et Yvette doivent prendre en considération les nombreux cas portant sur la question de savoir si la partie excédentaire du bien-fonds entourant une maison est admissible à l exemption pour résidence principale. Dans un cas de ce genre, Carlile c. La Reine (95 D.T.C. 5483, CAF), la cour fédérale a entendu la plaidoirie d un contribuable qui avait vendu un fonds de terre de acres. Le contribuable, dans ce cas, utilisait seulement 3 acres à des fins personnelles, tandis que la partie résiduelle du bien foncier était louée à un fermier. Le terrain en question était zoné pour une utilisation agricole, et les règlements municipaux exigeaient une superficie minimale de lot pour une utilisation agricole et résidentielle. Dans ce cas, la cour fédérale a jugé

5 5 que le bien dans son ensemble était admissible à l exemption pour résidence principale parce que le contribuable pouvait difficilement obtenir un consentement pour la subdivision du terrain en question. Dans un cas plus récent, Wayne Cassidy c. La Reine, (2011 CAF 271), la cour fédérale devait considérer si un contribuable qui vendait sa maison avec 2,43 hectares de terrain était admissible à l exemption pour résidence principale. Dans ce cas, la CAF a refusé l exemption pour résidence principale pour la partie du bien foncier excédant ½ hectare, puisque juste avant la vente, le terrain a fait l objet d un changement de zonage et la subdivision était permise. Lorsque le bien foncier avait été acquis, le contribuable ne pouvait pas acheter moins de 2,43 hectares de terrain en raison des règlements de zonage. En rendant sa décision, la cour fédérale a soutenu que l admissibilité à l exemption pour résidence principale devait être déterminée annuellement et que le changement de zonage juste avant la vente du bien du contribuable n avait pas eu d incidence sur l admissibilité du contribuable pour les années précédentes. Qu est-ce que cela signifie pour Kevin et Yvette? Il est important pour Kevin et Yvette de déterminer si les règlements de zonage ont été modifiés depuis qu ils ont acheté leur maison située sur un terrain de 2,75 hectares. Si les règlements de zonage ont été modifiés pendant qu ils en étaient propriétaires et que le bien foncier pouvait être subdivisé, il faudra déterminer sur une base annuelle si la partie excédentaire du terrain sera considérée comme faisant partie de leur résidence principale. Dans la mesure où les règlements de zonage n ont pas été modifiés pendant qu ils étaient propriétaires, et en se basant sur la jurisprudence présentée ci-dessus, l ensemble des 2,75 hectares devrait être considéré comme partie de la résidence principale pendant toute la période où ils étaient propriétaires de la maison et du bien foncier. Questions supplémentaires à considérer Kevin et Yvette ne doivent pas oublier que leur maison peut être désignée comme résidence principale uniquement pour chaque année au cours de laquelle leurs enfants mineurs ou eux ont «normalement habités» le bien foncier. En outre, si Kevin et Yvette détiennent ou ont détenu plus d une résidence après 1981, ils ne peuvent désigner qu une seule résidence pour une année donnée comme leur résidence principale. Pour obtenir de plus amples de renseignements sur l exemption pour résidence principale et les règles qui s y rattachent, lisez notre article «Conséquences fiscales résultant de la détention personnelle d un immeuble : vente d une résidence» dans le numéro du Facteur fiscal. Veuillez prendre note que l exposé ci-dessus présume que Kevin et Yvette n ont pas utilisé la partie excédentaire du terrain pour une entreprise agricole. Des règles spéciales s appliquent à la vente d un bien agricole qui comprend une maison. Si vous vendez un bien agricole qui comprend une maison, communiquez avec votre conseiller de BDO. Résumé La décision de vendre une maison survient souvent après avoir soigneusement soupesé de nombreux facteurs. Avec une bonne connaissance des conséquences fiscales découlant de la vente de leur maison, il sera un peu plus facile pour Kevin et Yvette de prendre une décision à cet effet. Si vous vendez un bien foncier et que vous n êtes pas certains de pouvoir réclamer l exemption pour résidence principale, communiquez avec votre conseiller de BDO. L information contenue dans cette publication est à jour en date du 1 er octobre Cette publication a été préparée avec soin. Cependant, elle n est pas rédigée en termes spécifiques et doit seulement être considérée comme des recommandations d ordre général. On ne peut se référer à cette publication pour des situations particulières et vous ne devez pas agir ou vous abstenir d agir sur la base des informations qui y sont présentes sans avoir obtenu de conseils professionnels spécifiques. Pour évoquer ces points dans le cadre de votre situation particulière, merci de contacter BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., ses partenaires, collaborateurs et agents n acceptent ni n assument la responsabilité ou l obligation de diligence pour toute perte résultant d une action, d une absence d action ou de toute décision prise sur la base d informations contenues dans cette publication. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société canadienne à responsabilité limitée/société en nom collectif à responsabilité limitée, est membre de BDO International Limited, société de droit anglais, et fait partie du réseau international de sociétés membres indépendantes BDO. BDO est la marque utilisée pour désigner le réseau BDO et chacune de ses sociétés membres.

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS DÉCEMBRE 2011 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS Le nouveau chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés, du Manuel de comptabilité pour le secteur

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation)

La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca La TVQ, la TPS et les immeubles d habitation (construction ou rénovation) Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu

Plus en détail

Le gouvernement annonce de nouvelles règles de TPS/TVH sur le lieu de fourniture

Le gouvernement annonce de nouvelles règles de TPS/TVH sur le lieu de fourniture avril 2010 TABLE DES MATIÈRES Règles sur le lieu de fourniture Conclusion Le gouvernement annonce de nouvelles règles de TPS/TVH sur le lieu de fourniture Le 25 février 2010, le ministère des Finances

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite

Université d Ottawa. Université d Ottawa Information clé sur le régime de retraite 1. 04-2013 v.1. Information clé sur le Régime de retraite Université d Ottawa Université d Ottawa 1 Régime de Université d Ottawa 3 Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information donne un aperçu des aspects fondamentaux du de l Université

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM. RÈGLES 2.4.4 (HONORAIRES ET FRAIS D OPÉRATIONS) ET 5.1 b) iv) (REGISTRES OBLIGATOIRES) DE L ACFM

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM. RÈGLES 2.4.4 (HONORAIRES ET FRAIS D OPÉRATIONS) ET 5.1 b) iv) (REGISTRES OBLIGATOIRES) DE L ACFM Personne-ressource: Aamir Mirza Conseiller juridique principal, Politiques et affaires juridiques Téléphone: 416 945-5128 Courriel: amirza@mfda.ca APA-0078 Le 22 février 2011 (Mis à jour le 18 février

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Nouvelles de la TPS/TVH

Nouvelles de la TPS/TVH Nouvelles de la TPS/TVH N o 54 Automne 2004 Table des matières L ARC lance une nouvelle publication : l Info TPS/TVH... 1 Les entités mandatées par une bande qui sont constituées en personne morale doivent

Plus en détail

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU NUMÉRO 2012-01 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : DES MESURES POURRAIENT ÊTRE NÉCESSAIRES AVANT LE 30 MARS 2012 Dans le

Plus en détail

Info TPS/TVH. Achat, utilisation et vente de propriétés de vacances par des particuliers Février 2007

Info TPS/TVH. Achat, utilisation et vente de propriétés de vacances par des particuliers Février 2007 Info TPS/TVH Achat, utilisation et vente de propriétés de vacances par des particuliers Février 2007 Le présent document d information traite de la façon dont la TPS/TVH s applique lorsqu un particulier

Plus en détail

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote Projet de Note d orientation XXXX Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote I. INTRODUCTION L article 1 de la Règle XXXX des courtiers membres concernant la fixation d un juste prix pour

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Juin 2002 Série socio-économique 106 Introduction Le présent projet de recherche porte sur l'analyse et l'évaluation des mesures fiscales applicables à l habitation qui, selon les

Plus en détail

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières

Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Avis sur la TPS/TVH N o 287 Janvier 2015 Positions administratives de l ARC sur l application aux contrats de réassurance des règles sur l importation pour les institutions financières Le bulletin d information

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

Communiqué fiscal / février 2010

Communiqué fiscal / février 2010 Communiqué fiscal / février 2010 SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Dans le bulletin d octobre dernier, nous avons discuté des registres automobiles. Or, un des membres du Groupe Servicas m a parlé de l Odotrack,

Plus en détail

Montant de retenue et obligation de remboursement

Montant de retenue et obligation de remboursement Guide technique sur le développement des systèmes à l intention des fournisseurs de REEI Montant de retenue et obligation de remboursement Les institutions financières sont responsables de déterminer les

Plus en détail

L E T A C T I C I E N

L E T A C T I C I E N L E T A C T I C I E N Groupe Lanoue Taillefer Audet Mai 2003 Volume 1 - numéro 2 Jean Lanoue, CA Michel Taillefer Jean-Marie Audet, CA Yvan Guindon, CA Céline Cadorette, D. Fisc. COLLABORATEURS : Alain

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...

Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... CHRONIQUE TPS/TVQ 1005 Anti-évitement TPS LOUIS-FRÉDÉRICK CÔTÉ, AVOCAT, LL.M. (L.S.E.) MENDELSOHN ROSENTZVEIG SHACTER TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1007 1. FAITS... 1007 2. ARGUMENTS DU MINISTÈRE

Plus en détail

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions

NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions NCECF en un coup d œil Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions Février 2013 Chapitre 3870 : Rémunérations et autres paiements à base d actions CHAMP D'APPLICATION Entrée en vigueur

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation TVQ. 541.48-1 Droit spécifique sur les pneus neufs Publication : 29 septembre 2000

Plus en détail

Ouvrir un compte personnel. Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi

Ouvrir un compte personnel. Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi Ouvrir un compte personnel Ce que votre société de courtage doit apprendre sur vous et pourquoi À propos de l OCRCVM L Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) réglemente

Plus en détail

Administration de la taxe de vente (atelier A)

Administration de la taxe de vente (atelier A) Administration de la taxe de vente (atelier A) Association des cadres scolaires du Québec Du 16 au 18 février 2005 Lyne Bienvenue Pierre Marchand Louise Tremblay Objectif Clarifier le statut de la commission

Plus en détail

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE

PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES POUR INVALIDITÉ GRAVE 2016 PRESTATIONS GOUVERNEMENTALES Une blessure grave et prolongée, provoquant des changements sur les plans de la santé, de la famille et des finances, entre autres, peut avoir des conséquences néfastes

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Demande générale de remboursement de la taxe de vente du Québec Loi sur la taxe de vente du Québec

Demande générale de remboursement de la taxe de vente du Québec Loi sur la taxe de vente du Québec 1 de 8 Demande générale de remboursement de la taxe de vente du Québec Loi sur la taxe de vente du Québec Ce formulaire s adresse à toute personne qui demande un remboursement de la taxe de vente du Québec

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

Office d enregistrement des titres et des instruments. Formulaire électronique d Hypothèque 6.0 Guide d utilisation

Office d enregistrement des titres et des instruments. Formulaire électronique d Hypothèque 6.0 Guide d utilisation Office d enregistrement des titres et des instruments Formulaire électronique d Hypothèque 6.0 Guide d utilisation Un prestataire de services pour la province du Manitoba Mise à jour 2016-04-06 Version:

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés Mars 2014 Chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés CHAMP D'APPLICATION Entrée en vigueur: exercices ouverts à

Plus en détail

INCIDENCE DE L IMPÔT AMÉRICAIN SUR LES CANADIENS

INCIDENCE DE L IMPÔT AMÉRICAIN SUR LES CANADIENS mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Séjours prolongés Canadiens propriétaires d immeubles locatifs aux États-Unis Résumé INCIDENCE DE L IMPÔT AMÉRICAIN SUR LES CANADIENS Si vous êtes propriétaire d un immeuble

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion»

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion» NORMES ET PRATIQUES DE GESTION, Tome II, Répertoire Expéditeur La sous-ministre adjointe à la Direction générale du personnel réseau et ministériel Date 2013-01-23 Destinataires (*) Les directrices générales

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Clause d indexation sur les bénéfices futurs Un contrat de contient différentes clauses qui peuvent influencer la détermination du prix de et son paiement.

Plus en détail

Programmes d épargnes canadiens et impôt

Programmes d épargnes canadiens et impôt Programmes d épargnes canadiens et impôt Préparé pour : La nouvelle génération de travailleurs ; Les nouveaux arrivants au Québec ; Toute personne qui désire en apprendre plus sur les finances personnelles

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS

RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS BULLETIN N O HE 001 Publié en juin 2000 Révisé en septembre 2015 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RENSEIGNEMENTS À L INTENTION DES EMPLOYEURS Le présent

Plus en détail

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique

Info TPS/TVH. Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique Info TPS/TVH GI-098 Mai 2011 Taxe de vente harmonisée Reventes d habitations neuves en Ontario et en Colombie-Britannique NOTE : Cette version remplace celle datée du mois d août 2010. Les gouvernements

Plus en détail

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ

Secteur immobilier Principales questions d observation relatives à la TPS/TVH et à la TVQ Secteur immobilier Principales questions d observation Le 5 février 2015 Les sociétés œuvrant dans le secteur immobilier doivent savoir que l Agence du revenu du Canada («ARC») et Revenu Québec pourraient

Plus en détail

Herbalife du Canada Information sur les taxes de vente simplifiées

Herbalife du Canada Information sur les taxes de vente simplifiées Herbalife du Canada Information sur les taxes de vente simplifiées Herbalife du Canada ltée («Herbalife») a conclu des ententes de préperception des taxes avec les gouvernements du Canada et des provinces

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

La sélection d un expert-conseil

La sélection d un expert-conseil Annexe 4 La sélection d un expert-conseil Lignes directrices relatives à la sélection d un expert-conseil Bien choisir un expert-conseil n est pas une tâche facile, mais il peut être bénéfique de prendre

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

DEMANDE DE PROTECTION RÉTROACTIVE QU EST-CE QUE LA PROTECTION RÉTROACTIVE? ÊTES-VOUS ADMISSIBLE À LA PROTECTION RÉTROACTIVE?

DEMANDE DE PROTECTION RÉTROACTIVE QU EST-CE QUE LA PROTECTION RÉTROACTIVE? ÊTES-VOUS ADMISSIBLE À LA PROTECTION RÉTROACTIVE? DEMANDE DE PROTECTION RÉTROACTIVE Tous les médecins devraient bénéficier d une protection adéquate contre les problèmes médico-légaux pouvant survenir dans l exercice de leur profession. La protection

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise Numéro 2016-06 www.bdo.ca Le facteur fiscal REMPLACEMENT DU RÉGIME DES IMMOBILISATIONS ADMISSIBLES Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise en œuvre des propositions destinées

Plus en détail

MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA

MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA MODALITÉS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA CARTE ENTREPRISE MASTERCARD MD BANQUE NATIONALE DU CANADA Chaque Carte Entreprise est régie par les modalités énoncées dans cette Convention. Votre première utilisation

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

BOURSE VACANCES 2013

BOURSE VACANCES 2013 BOURSE VACANCES 2013 Tu as entre 15 et 25 ans et tu souhaites réaliser tes premières vacances entres amis, le service jeunesse peut t aider dans la concrétisation de ce projet. Viens vite te renseigner!

Plus en détail

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations Mars 2013 Immobilisations 1 Entrée en vigueur: exercices ouverts à compter du 1 er janvier 2012 CHAMP D'APPLICATION S'applique : À la comptabilisation des immobilisations

Plus en détail

Avenant. Texte original

Avenant. Texte original Texte original Avenant à la Convention entre la Suisse et la France en vue d éviter les doubles impositions en matière d impôts sur le revenu et sur la fortune signée à Paris le 9 septembre 1966 (et son

Plus en détail

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES

IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES IMPACT DES MODIFICATIONS PROCHAINES ET POT-POURRI CONCERNANT LES SUCCESSIONS ET AUTRES FIDUCIES TESTAMENTAIRES 13 novembre 2015 Midi-conférence de la Fondation Canadienne de fiscalité présenté par: Marie-France

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence

Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Conditions Générales de Vente et d Utilisation Offre Grand Public Cap-Cohérence Préambule et Champ d Application: Charly Jucquin a développé le site Web (www.cap-coherence.fr) destiné à fournir un vaste

Plus en détail

CONSTITUTION EN SOCIÉTÉ D UNE EXPLOITATION AGRICOLE

CONSTITUTION EN SOCIÉTÉ D UNE EXPLOITATION AGRICOLE novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Avantages de la constitution en société Avantages d une SEPE et d une SAF Fractionnement du revenu avec votre conjoint et vos enfants Perte déductible au titre d un placement

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 107 Page 1 de 10

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 107 Page 1 de 10 POLITIQUE 107 Page 1 de 10 Objet : Achat En vigueur : Septembre 1987 Révision : Juin 1994; le 1 er juillet 2001; juillet 2002 1.0 OBJET 1.1 La présente politique remplace les politiques suivantes : 104

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN

LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN LA FISCALITÉ AU MEXIQUE POUR UN RÉSIDENT CANADIEN Plan de la présentation Impôt du Mexique Aperçu des taux d imposition Niveau de présence requis localement pour être assujetti Programme des IMMEX Maquiladoras

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 VOIE DE LA PMI- FORMATION

FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 VOIE DE LA PMI- FORMATION FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 VOIE DE LA PMI- FORMATION (CONFIDENTIEL UNE FOIS REMPLI) LA PREMIÈRE ÉTAPE DU PROCESSUS D OBTENTION DU TITRE DE MÉDECIN GESTIONNAIRE CERTIFIÉ DU CANADA (CANADIAN CERTIFIED PHYSICIAN

Plus en détail

Foire aux questions sur la tutelle pour adulte

Foire aux questions sur la tutelle pour adulte Bureau du tuteur et curateur public Foire aux questions sur la tutelle pour adulte Tutelle pour adulte Guide pratique 1 Bureau du tuteur et curateur public du Yukon Sources d information Whitehorse (Yukon)

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE POLITIQUE SUR LES FRAIS DE VOYAGE Approbation : Conseil d administration du RCDR, 24 février 2006 Dernière révision : Conseil d administration du RCDR, 19 mars 2014 OBJET 1. Assurer le traitement équitable

Plus en détail

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires

Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Les transferts de propriété entre le gouvernement et les personnes physiques ou morales; disposition des biens excédentaires Gilles Roy* Introduction............................ 329 1. Le nouveau règlement....................

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite

Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite Commission des services financiers de l'ontario Instructions pour remplir le Certificat de cotisation au Fonds de garantie des prestations de retraite REMARQUE : Dans les présentes instructions : «actuaire»

Plus en détail

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires

Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca. Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Le recouvrement des créances fiscales et alimentaires Revenu Québec assure, entre autres, la perception des impôts et des taxes pour l État québécois. Ce rôle clé revêt

Plus en détail

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES

DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DES COURTIERS EN VALEURS MOBILIÈRES Cette traduction non officielle de la version anglaise du document original est fournie à titre d information seulement et n a pas de valeur juridique. ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CES/GE.41/2015/9 Conseil économique et social Distr. générale 16 juillet 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

Investir sans souci. Guide pour un portefeuille de placements personnalisé. La vie est plus radieuse sous le soleil. Cinq étapes faciles

Investir sans souci. Guide pour un portefeuille de placements personnalisé. La vie est plus radieuse sous le soleil. Cinq étapes faciles Investir sans souci Guide pour un portefeuille de placements personnalisé Le rapport entre le risque et le rendement est simple : plus le risque est grand, plus le rendement potentiel est élevé. Les résultats

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE Mise en garde À jour au 21 janvier 2013, cette foire aux questions a été préparée uniquement à des fins d information. Son contenu est toutefois sujet à modification d ici l implantation du régime le 1

Plus en détail

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant Réponses concernant l assurance-vie avec participation RÉPONSES concernant Quels contrats avec participation canadiens sont gérés par la Sun Life? Qu est-ce qu un contrat d assurance-vie avec participation?

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession Formulaire Méd.A 2016 FORMULAIRE DE DEMANDE aux fins de l obtention du titre de MÉDIATEUR AGRÉÉ Veuillez prendre note des éléments suivants : Vous devez être membre en règle auprès d une section régionale

Plus en détail

ABOLITION DE LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE EN TVQ POUR LES GRANDES ENTREPRISES DOCUMENT INFORMATIF

ABOLITION DE LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE EN TVQ POUR LES GRANDES ENTREPRISES DOCUMENT INFORMATIF ABOLITION DE LA MÉTHODE SIMPLIFIÉE EN TVQ POUR LES GRANDES ENTREPRISES DOCUMENT INFORMATIF Pour De Tous Service de fiscalité Marcel Bergeron, CPA auditeur, CA Date Le 7 novembre 2013 ABOLITION DE LA MÉTHODE

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Visa de résident temporaire. Directives du bureau des visas de Rabat. Table des matières IMM 5886 F (05-2016)

IMMIGRATION Canada. Visa de résident temporaire. Directives du bureau des visas de Rabat. Table des matières IMM 5886 F (05-2016) IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Visa de Résident Temporaire Formulaire Supplémentaire - Renseignements d'antécédents de voyage Visa de résident temporaire Directives du bureau des

Plus en détail

AFFAIRES INDIENNES ET DU NORD CANADA PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL ET INSTITUTIONNEL

AFFAIRES INDIENNES ET DU NORD CANADA PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL ET INSTITUTIONNEL AFFAIRES INDIENNES ET DU NORD CANADA PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL ET INSTITUTIONNEL LIGNES DIRECTRICES DU PROGRAMME 2010-2011 INTRODUCTION... 1 OBJECTIF DU PROGRAMME... 2 RESSOURCES EXISTANTES

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Marché public. Déclaration du candidat

Marché public. Déclaration du candidat Marché public Déclaration du candidat Le présent document de 8 pages (page de garde incluse) est conforme aux exigences des articles 43 et suivants du code des marchés publics et suffit à lui seul à répondre

Plus en détail

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE

DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE DIRECTIVES DEMANDE DE CERTIFICAT DE NAISSANCE Pour remplir votre demande de certificat de naissance, veuillez lire attentivement les directives, écrire lisiblement et consulter au besoin le numéro correspondant

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail