Actualités en droit du travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités en droit du travail"

Transcription

1 Actualités en droit du travail 10 juillet 2014 Chloé Alligier August & Debouzy

2 SOMMAIRE I. Loi Formation, Emploi et Démocratie Sociale du 5 mars 2014 II. Actualités jurisprudentielles 1. Représentants du personnel 2. Durée du travail 3. Harcèlement moral 4. Discriminations 5. Suspension du contrat de travail 6. Rupture du contrat de travail 2

3 I. Loi Formation, Emploi et Démocratie Sociale du 5 mars

4 1. La loi sur la formation professionnelle a. Formation professionnelle continue Mise en œuvre, à partir du 1 er janvier 2015, du compte personnel de formation (CPF) ayant vocation à se substituer au DIF. Objectif et principe du CPF Acquérir un crédit d heures de formation Dispositif attaché à la personne du salarié qui le conservera indépendamment des éventuelles périodes de transition dans son parcours professionnel Alimentation Un salarié peut acquérir jusqu à 150 heures Possibles abondements 4

5 1. La loi sur la formation professionnelle Le solde des droits à DIF Le CPF se substituera au DIF au 1er janvier 2015: les salariés pourront mobilier le solde pendant une période de 7 ans La mobilisation du CPF Des droits mobilisables à l initiative du titulaire du compte Consultation et gestion du compte en accédant à un service dématérialisé gratuit a. Formation professionnelle continue Les formations financées dans le cadre du CPF ne seront pas soumises à l accord de l employeur lorsqu elles seront suivies en dehors du temps de travail. En revanche, lorsqu elles seront suivies en tout ou partie pendant le temps de travail, le salarié devra obtenir l accord préalable de son employeur sur le contenu et le calendrier de la formation. 5

6 1. La loi sur la formation professionnelle a. Formation professionnelle continue Création d une contribution unique : 1 er janvier 2015 Le montant minimal de la contribution varie selon la taille de l entreprise : elle est fixée à 0,55% de la masse salariale dans les entreprises de moins de 10 salariés et à 1% dans celles d au moins 10 salariés. La collecte de ces fonds sera assurée par un collecteur unique, l OPCA, qui les répartira ensuite pour couvrir les différentes dépenses de formation, notamment celles assurées par les Opacif et les Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels. La contribution des employeurs d au moins 10 salariés peut être moins élevée Majoration et sanction en cas de versement insuffisant 6

7 1. La loi sur la formation professionnelle a. Formation professionnelle continue La consultation des IRP sur le plan de formation est aménagée En principe, le projet de plan de formation est élaboré annuellement. Mais en application de la loi nouvelle, si un accord d entreprise le prévoit, il pourra être établi seulement tous les 3 ans. La liste des formations est complétée La loi aménage le champ de consultation du CE sur l exécution du plan de formation. Cette consultation de bilan portait jusqu à présent sur l exécution du plan de l année précédente et sur le projet de plan pour l année à venir. Désormais, le CE sera aussi consulté sur la mise en œuvre du plan de l année en cours. 7

8 1. La loi sur la formation professionnelle b. Les mesures relatives à l emploi Aménagement du contrat de génération Des conditions plus souples en cas de transmission d entreprise De nouvelles modalités d application du dispositif dans les PME Mise en situation en milieu professionnel Entretiens professionnels La loi crée un entretien professionnel périodique en vue d examiner les perspectives d évolution des salariés L entretien professionnel est organisé tous les 2 ans Proposé après certaines absences Un état des lieux tous les 6 ans 8

9 1. La loi sur la formation professionnelle b. Les mesures relatives à l emploi La négociation de branche sur la GPEC repensée La négociation de branche s appuie sur les travaux des observatoires des métiers Le compte personnel de formation abordé lors de la négociation d entreprise Le CE doit être consulté en cas d échec des négociations Travail à temps partiel Afin de laisser au branches professionnelles un délai supplémentaire pour mener à bien leurs négociations sur la durée minimale de travail des salariés à temps partiel, l article 20-III de la loi suspend, du 22 janvier 2014 au 30 juin 2014, la durée minimale de 24 heures instituée par la LSE 9

10 1. La loi sur la formation professionnelle c. Alternance et insertion Réforme du contrat d apprentissage Principe de gratuité Le contrat d apprentissage peut être à durée indéterminée : il débutera alors par une période d apprentissage égale à la durée de la formation. Suppression de la signature obligatoire pour permettre une dématérialisation complète L entrée en formation possible avant 15 ans La formation des maîtres d apprentissage prévue par accord collectif Des délais plus courts pour la résiliation judiciaire du contrat: la résiliation judiciaire doit désormais être prononcée par le conseil des prud hommes statuant en la forme des référés 10

11 1. La loi sur la formation professionnelle c. Alternance et insertion Développement de la professionnalisation Principe de gratuité et tutorat obligatoire Périodes de mise en situation en milieu professionnel Extension de la couverture AT-MP dans le cadre d actions d insertion 11

12 1. La loi sur la formation professionnelle d. Elections professionnelles Les syndicats invités à négocier le protocole 15 jours avant la première réunion L invitation à négocier le protocole préélectoral, adressée par l employeur aux syndicats intéressés, doit désormais leur parvenir au plus tard 15 jours avant la première réunion Les syndicats invités à négocier le protocole préélectoral 2 mois avant la fin des mandats Le délai entre l invitation à négocier le protocole préélectoral et la fin des mandats en cours est doublé, passant à 2 mois, au lieu de 1 mois antérieurement 12

13 1. La loi sur la formation professionnelle e. Comité d entreprise Chaque organisation syndicale représentative peut désigner un représentant syndical au CE Désormais, dans les entreprises d au moins 300 salariés, chaque organisation syndicale représentative dans l entreprise ou l établissement peut désigner un représentant syndical au comité, même si elle n y a pas d élus. Trésorier du CE Jusqu à présent facultative, la désignation d un trésorier devient obligatoire pour tous les comités d entreprise. 13

14 1. La loi sur la formation professionnelle e. Comité d entreprise Tenue des comptes du CE Les seuils départageant petits, moyens et gros CE à fixer par décret Les petits CE peuvent tenir une comptabilité ultra-simplifiée Pour les CE moyens: comptabilité simplifiée et désignation d un expertcomptable Les gros CE doivent tenir une comptabilité normale et faire certifier leurs comptes Les CE contrôlant d autres structures doivent établir des comptes consolidés 14

15 1. La loi sur la formation professionnelle e. Comité d entreprise Arrêté et approbation des comptes Les comptes annuels sont arrêtés par les membres élus du CE Un rapport d activité et de gestion doit être établi Les comptes et le rapport sont communiqués au moins 3 jours avant leur approbation Information des salariés 15

16 1. La loi sur la formation professionnelle e. Comité d entreprise Commission de marchés La loi impose aux gros comités d entreprise de créer une commission des marchés. Cette obligation s applique aux exercices ouvertes à compter du 1er janvier L intervention de la commission est obligatoire pour les marchés dont le montant est supérieur à un seuil qui sera fixé par décret (probablement autour de ou euros) 16

17 1. La loi sur la formation professionnelle e. Comité d entreprise Comité central d entreprise L ensemble des nouvelles dispositions sur les comptes du comité d entreprise sont rendues applicables au comité central d entreprise, mais dans des conditions qui seront déterminées par décret Comme le comité d entreprise, le comité central d entreprise est désormais tenu de désigner un trésorier et d établir un règlement intérieur déterminant les modalités de ses rapports avec les salariés de l entreprise pour l exercice de ses missions 17

18 1. La loi sur la formation professionnelle f. Droit syndical Représentativité patronale La loi encadre la représentativité patronale et fixe des critères identiques à ceux prévus pour les syndicats, à l exception de l audience : l organisation doit justifier qu elle compte dans ses rangs au moins 8% des entreprises adhérant à des organisations patronales (première mesure prévue en 2017) Le critère de l audience s apprécie en fonction du nombre d entreprises adhérentes Au niveau de la branche: les organisations doivent représenter 8% des entreprises adhérentes Au niveau national: les organisations doivent représenter 8% des entreprises adhérentes 18

19 1. La loi sur la formation professionnelle f. Droit syndical Syndicats de salariés dans l entreprise Les syndicats faisant liste commune peuvent indiquer leur affiliation Les règles relatives aux mandats syndicaux sont clarifiées 19

20 1. La loi sur la formation professionnelle g. Financement du paritarisme En janvier 2015, un fond paritaire dédié au financement des syndicats et des organisations patronales sera mis en place. Il remplacera les financements assurés actuellement par des prélèvements sur des fonds collectés et sera alimenté par une subvention de l Etat, une contribution des entreprises et, le cas échéant, par une participation volontaire d organismes gérés en majorité paritairement. 20

21 II. Actualités jurisprudentielles 21

22 1. Représentants du personnel L expert-comptable du CE peut directement saisir le juge pour obtenir des documents Cass. Soc. 26 mars 2014 n Dans un arrêt du 26 mars, la Cour de cassation précise que l expertcomptable désigné par le CE pour l examen annuel des comptes a qualité pour saisir le juge des référés d une demande de communication des documents nécessaires à l accomplissement de sa mission. Il n a pas à justifier d une résolution spéciale du comité l autorisant à agir. 22

23 1. Représentants du personnel Le budget du comité d entreprise doit être calculé à partir du compte 641 du plan comptable Cass. Soc. 20 mai 2014 n Les budgets du CE doivent être calculés sur la masse salariale comptable (compte 641) déduction faite de la rémunération des dirigeants, des remboursements de frais, et sauf exceptions, des sommes versées au titredelaruptureducontratdetravail. 23

24 2. Durée du travail Tout salarié en forfait jours doit bénéficier de l entretien annuel sur la charge de travail Cass. Soc. 12 mars 2014 n L obligation d organiser un entretien annuel avec chaque salarié ayant conclu une convention de forfait en jours sur l année s applique aux conventions antérieures à la loi du 20 juin

25 2. Durée du travail Heures complémentaires: pas de dépassement, même temporaire, de la durée légale du travail Cass. Soc. 12 mars 2014, n Selon un arrêt rendu, le 12 mars, par la Cour de cassation, lorsque le recours à des heures complémentaires a eu pour effet, ne serait-ce que pendant un mois, de porter la durée de travail d un salarié au-delà de la durée légale, le contrat de travail doit être requalifié en contrat à temps complet. 25

26 2. Durée du travail Les forfaits jours fondés sur la convention collective des experts-comptables sont invalidés Cass. Soc. 14 mai 2014 n et Sont nulles les conventions individuelles de forfait en jours conclues sur le fondement de la convention collective nationale des cabinets d expertscomptables, laquelle n assure pas la protection de la sécurité et de la santé du salarié. 26

27 3. Harcèlement Nullité du licenciement pour absences maladie répétées: le salarié n a pas à prouver le lien entre les absences et le harcèlement moral Cass. Soc. 15 janvier 2014 n Une cour d appel ne peut débouter un salarié de sa demande au titre d un harcèlement moral, au motif que celui-ci ne produit aucun élément, tel qu un certificat médical ou même des attestations, susceptible de prouver que le harcèlement moral dont il a été l objet était la cause de ses absences répétées ou participait au processus qui les avait générées. 27

28 4. Discriminations Le défaut de formation après un congé parental ne constitue pas une discrimination Cass. Soc. 5 mars 2014 n Le manquement de l employeur à l obligation de formation prévue par le Code du travail en faveur du salarié de retour d un congé parental d éducation ne constitue pas à lui seul une discrimination illicite. 28

29 4. Discriminations Refus d octroyer au salarié des congés supplémentaires en raison de ses absences pour grève : absence de discrimination Cass. Soc. 26 mars 2014 n L employeur peut tenir compte des absences, mêmes motivées par la grève, pour le paiement d une prime, dès lors que toutes les absences, hormis celles qui sont légalement assimilées à un temps de travail effectif, entraînent les mêmes conséquences sur son attribution. 29

30 5. Suspension du contrat de travail Arrêt maladie: l usage d heures de délégation doit être autorisé par le médecin traitant Cass. Soc. 21 mars 2014 n Par un arrêt du 21 mars, la Cour de cassation réunie en chambre mixte opère un rapprochement avec les règles régissant le droit aux indemnités journalières de la sécurité sociale, en précisant, pour la première fois, que l indemnisation par l employeur des heures de délégation prises durant un arrêt de travail pour maladie est subordonnée à l autorisation préalable, par le médecin traitant, de l exercice de cette activité. 30

31 5. Suspension du contrat de travail Le salarié apte avec réserves à la reprise du travail peut signer une rupture conventionnelle Cass. Soc. 28 mai 2014 n Sauf à démontrer la fraude de l employeur ou le vice du consentement, est valable la rupture conventionnelle conclue avec un salarié victime d un accident du travail et déclaré apte avec réserves à la reprise du travail. 31

32 6. Rupture du contrat de travail Rupture conventionnelle: la conclusion d une transaction est admise sous réserve Cass. Soc. 26 mars 2014 n Par un arrêt du 26 mars qui figurera au rapport annuel, la Cour de cassation précise pour la première fois qu une transaction ne peut intervenir qu après l homologation, ou la notification de l autorisation de l inspecteur du travail s il s agit d un salarié protégé. En outre, elle ne peut avoir pour objet que de régler un différend relatif non pas à la rupture du contrat, mais à son exécution et elle ne peut alors porter que sur des éléments non compris dans la convention de rupture 32

33 6. Rupture du contrat de travail Salariés protégés: la validité de la rupture conventionnelle doit être contestée devant le juge administratif Cass. Soc. 26 mars 2014 n Le juge judiciaire ne peut, en l état de l autorisation administrative accordée à l employeur et au salarié bénéficiant d une protection mentionné aux articles L et L du Code du travail pour procéder à la rupture conventionnelle du contrat de travail qui les lie, apprécier la validité de ladite rupture et sans violer le principe de la séparation des pouvoirs, y compris lorsque la contestation porte sur la validité du consentement du salarié. La cour d appel aurait donc dû se déclarer incompétente pour connaître de la validité de la rupture conventionnelle autorisée par l inspecteur du travail et renvoyer les parties à mieux de pourvoir. 33

34 6. Rupture du contrat de travail Des manquements anciens ne peuvent justifier une prise d acte de la rupture Cass. Soc. 26 mars 2014 n Le 26 mars, la Cour de cassation a réaffirmé que les manquements susceptibles d être reprochés à l employeur à l appui d une prise d acte, sont ceux qui ont empêché la poursuite du contrat. Ce qui exclut les faits remontant à plusieurs mois, voire plusieurs années, et qui n ont pas fait obstacle à l exécution du contrat. La même exigence est transposée à l action en résiliation judiciaire, par un autre arrêt rendu le même jour. 34

35 6. Rupture du contrat de travail Une transaction peut limiter la liberté d expression d un salarié après son licenciement Cass. Soc. 14 janvier 2014 n Des restrictions peuvent être apportées à la liberté d expression pour assurer la protection de la réputation et des droits d autrui, dès lors que ces restrictions sont proportionnées au but recherché. 35

36 6. Rupture du contrat de travail Report de l entretien à la demande du salarié : l employeur n a pas à renouveler la convocation Cass. Soc. 29 janvier 2014 n La Cour de cassation précise pour la première fois que lorsque le report de l entretien préalable intervient à la demande du salarié, l employeur est simplement tenu de l aviser, en temps utile et par tous moyens des nouvelles date et heure de rendez-vous. 36

37 6. Rupture du contrat de travail Point de départ du délai de levée d une clause de nonconcurrence après une rupture conventionnelle Cass. Soc. 29 janvier 2014 n Aux termes de l article L du Code du travail, la convention de rupture conclue entre un employeur et un salarié fixe la date de rupture du contrat de travail, qui ne peut intervenir avant le lendemain du jour de l homologation par l autorité administrative. Il en résulte que le délai de 15 jours au plus tard suivant la première présentation de la notification de la rupture dont dispose contractuelle l employeur pour dispenser le salarié de l exécution de l obligation de non-concurrence a pour point de départ la date de la rupture fixée par la convention de rupture. 37

38 6. Rupture du contrat de travail Clause de non-concurrence : la contrepartie doit être versée après la rupture Cass. Soc. 15 janvier 2014 n Dans un arrêt du 15 janvier, la Cour de cassation réitère sa jurisprudence selon laquelle le paiement de la contrepartie financière attachée à la clause de non-concurrence n a pas à intervenir avant la rupture, sans quoi la clause est nulle et l employeur ne peut récupérer les sommes versées en cours d exécution du contrat de travail. La Haute juridiction n entend faire aucune entorse à ces principes, y compris dans le cas où l employeur aurait renoncé à l application de la clause lors de la notification de la rupture. 38

39 6. Rupture du contrat de travail Pas de licenciement pour trouble au fonctionnement de l entreprise si des mesures de remplacement provisoire ont été trouvées Cass. Soc. 30 avril 2014 n S étant exactement placée à la date du licenciement et appréciant souverainement la portée des éléments de fait et de preuve, la cour d appel, qui a constaté l absence de nécessité du remplacement définitif de la salariée absente alors que l employeur était en mesure de la remplacer provisoirement jusqu à son retour, a légalement justifié sa décision de dire le licenciement dépourvu de cause réelle et sérieuse. 39

40 6. Rupture du contrat de travail Le reçu pour solde de tout compte doit détailler les éléments de rémunération versés Cass. Soc. 18 décembre 2013 n Dans un arrêt du 18 décembre, la Cour de cassation reprend sa jurisprudence antérieure à la loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, pour préciser que le reçu pour solde de tout compte n a d effet libératoire que pour les seules sommes qui y sont mentionnées. Le fait qu il soit rédigé en des termes généraux ne permet pas à l employeur d éviter les réclamations ultérieures. 40

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE

LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE LOI FORMATION, EMPLOI ET DEMOCRATIE SOCIALE L essentiel La loi n 2014-288 du 5 mars 2014 est très dense et comporte 3 volets bien distincts : - L un sur la réforme de la formation professionnelle, reprenant

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés 1. Le compte personnel de formation 2. L'entretien professionnel 3. Le nouveau financement de la formation 4. Autres nouveautés 1. Le Compte

Plus en détail

SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Lyon-Caen et Thiriez, SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 10/04/2014 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 26 mars 2014 N de pourvoi: 12-21136 ECLI:FR:CCASS:2014:SO00660 Publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Lacabarats (président),

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion

Plus en détail

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014

Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 Vos clients à l épreuve de la réforme de la formation professionnelle, enjeux et stratégie Vendredi 5 septembre 2014 @DFCTA 09/2014 Universités d été d été de de l ordre l Ordre des des Experts-Comptables

Plus en détail

C.N.News. n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE

C.N.News. n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE C.N.News n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 : cette loi ne comporte pas moins de 76 mesures destinées à développer

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Modernisation du marché du travail Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail étendu par arrêté du 23 juillet

Plus en détail

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé?

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? Dernières jurisprudences Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13

Plus en détail

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015.

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015. FÉVRIER 2015 A LA UNE Un accord collectif ne peut suppléer le règlement intérieur dans la détermination de la durée maximale de la mise à pied disciplinaire Depuis 2010, la Chambre sociale de la Cour de

Plus en détail

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL FIL D ACTUALITE JUIN 2015 PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL Congés conventionnels non-pris : la charge de la preuve repose sur le salarié Le salarié doit apporter la preuve qu il n a pu

Plus en détail

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN TABLEAU

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN TABLEAU LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN TABLEAU N.B. : Les textes d application de la loi du 5 mars 2014 non encore parus sont identifiés en bleu dans le présent tableau (dispositions non stabilisées).

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois NEWSLETTER SOCIALE M A I 2 0 1 5 A LA UNE L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois La loi du 2 août 2005 a porté la durée des mandats

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle Réforme de la formation professionnelle Etat des lieux Initiée par l Accord National Interprofessionnel du 20 septembre 2003 (intégré dans l accord général du 5 décembre 2003), confirmée par la loi du

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Formation droit social M E R C R E D I 2 3 A V R I L 2 0 1 4

Formation droit social M E R C R E D I 2 3 A V R I L 2 0 1 4 Formation droit social Les modalités de rupture du contrat de travail en quelques mots SÉVERINE DEVOIZE A V O C A T A S S O C I É GILLES PRIETZ C O N S E I L L E R P R U D H O M M E S M E R C R E D I 2

Plus en détail

Le contrat de travail à durée déterminée (CDD)

Le contrat de travail à durée déterminée (CDD) Le contrat de travail à durée déterminée (CDD) Synthèse La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas

Plus en détail

Conférence régionale

Conférence régionale Réunion d information nationale Les enjeux de la réforme de la formation professionnelle Conférence régionale dans les OPH Paris Lundi 20 octobre 2014 1 Les enjeux de la réforme de la formation professionnelle

Plus en détail

Veille législative et règlementaire

Veille législative et règlementaire Veille législative et règlementaire Veille juridique mars 2015 Élus locaux : statut protecteur pour ceux qui conservent une activité professionnelle La loi du 31 mars 2015, visant à faciliter l exercice,

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 3 ème partie : La procédure du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 3 ème partie : La procédure du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 3 ème partie : La procédure du licenciement pour motif économique Concernant le licenciement économique de salariés protégés, il faut nécessairement articuler

Plus en détail

Tout à gagner : formation

Tout à gagner : formation Sécurisation des parcours professionnels : On n'est pas des nuls, la formation c est capital! I. Dans la vie, on apprend et on se forme tous les jours À l école on acquiert un premier capital. Ensuite,

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

LE CPF Financer la formation

LE CPF Financer la formation LE CPF Financer la formation Quelles que soient la forme et la durée de son contrat de travail, le salarié peut se former en tout ou partie pendant le temps de travail. Le statut du salarié pendant la

Plus en détail

LETTRE D INFO SOCIAL

LETTRE D INFO SOCIAL & AUDIT EXPERTISE CONSEIL Expert-comptable - Commissaire aux comptes Jean-Pascal THOREL Mathias PELLETIER Natacha MESNILDREY François DINEUR Membre du réseau Salmon & Associés AVOCATS Droit immobilier

Plus en détail

La protection des représentants du personnel

La protection des représentants du personnel La protection des représentants du personnel Les représentants du personnel bénéficient d une protection dans leur emploi afin de mener à bien leurs missions en lien avec leur mandat. Cette protection

Plus en détail

UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE

UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE UN NOUVEAU MODE DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE : LA RUPTURE CONVENTIONNELLE UN BREF HISTORIQUE EN INTRODUCTION : DE L ANI du 11/01/2008 A LA LOI : L accord national interprofessionnel

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA)

FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PAR UN ORGANISME PARITAIRE COLLECTEUR AGREE (OPCA) Vous êtes président d une association affiliée et l un de vos salariés ou élus du bureau exécutif souhaite

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Les représentants du personnel

Les représentants du personnel - N 240/2009 LSQ n 15490 IRP 01/09 Utilisation et paiement des heures de délégation LÉGISLATION SOCIALE SOMMAIRE 1. UTILISATION DES HEURES Comment utiliser les heures de délégation? Information préalable

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL N 51355#02 NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL I. Objectif Attribuer une allocation destinée à compenser une partie de l indemnisation versée aux

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC

Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC Réforme de la formation professionnelle : mieux articuler les politiques de formation aux stratégies GPEC Cabinet Boumendil & Consultants novembre 2014 1 Pourquoi une nouvelle réforme? Les critiques La

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3248 Convention collective nationale IDCC : 1512. PROMOTION IMMOBILIÈRE AVENANT

Plus en détail

Le choix de la négociation

Le choix de la négociation Fiche 3 Le choix de la négociation Dans un premier temps, l entreprise doit choisir si elle s engage dans une négociation pour obtenir un allégement de charges sociales. Selon l option, la situation est

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur.

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. DCG - UE03 DROIT SOCIAL - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. I ÉTUDE DE SITUATIONS PRATIQUES (13 points) Dossier 1 Rappeler les

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle :

Réforme de la formation professionnelle : Réforme de la formation professionnelle : Introduction par Michel DELAMAIRE, Directeur général délégué CCI Paris Ile-de-France 1 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi

Plus en détail

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle

La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle les infos DAS - n 035 12 février 2015 La nouvelle convention relative au contrat de sécurisation professionnelle Le 26 janvier 2015, les partenaires sociaux ont conclu une nouvelle convention relative

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3257 Convention collective nationale IDCC : 1601. BOURSE (3 e édition. Juin 2004) ACCORD DU 8 JUILLET 2005

Plus en détail

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF 3 Postulats de la loi du 5 mars 2014: Concevoir la formation

Plus en détail

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions

pratiques Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions pratiques [comité d entreprise] Unité économique et sociale : les juges fournissent de nouvelles précisions Les effets de la reconnaissance d une unité économique et sociale sont progressivement affinés

Plus en détail

ACTUALITE DROIT SOCIAL

ACTUALITE DROIT SOCIAL Lettre d information Mai 2013 20 2013 ACTUALITE DROIT SOCIAL PCJ PARIS 7 rue d'argenteuil 75001 PARIS PCJ LILLE 69, Rue de Béthune 59000 LILLE PCJ BRUXELLES 142 Avenue Louise B-1050 BRUXELLES PCJ ASSOCIÉS

Plus en détail

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL FIL D ACTUALITE MAI 2015 PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL Rupture conventionnelle : de nouvelles précisions Dans deux arrêts du 25 mars 2015, la Cour de cassation considère d une part

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel CRÉATION DU FONDS D ASSURANCE FORMATION DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES (6 juillet 1972) ACCORD DU

Plus en détail

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres.

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres. «Effectif de l entreprise CSA et FPC» Décompte des effectifs de l entreprise pour le calcul du taux de la Contribution supplémentaire à l apprentissage et de contribution Formation Professionnelle continue

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL

NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL Le 14 Janvier 2008 NOTE DE SYNTHESE COMMENTEE SUR L ACCORD DU 11 JANVIER 2008 RELATIF A LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL Comme souvent dans ce type de négociation, il s agit surtout pour les organisations

Plus en détail

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite loi Macron, a été promulguée le 7 août 2015. Certaines mesures sont applicables

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés Les employeurs peuvent conclure sous certaines conditions des contrats aidés pour lesquels l embauche et l accompagnement sont encadrés et appuyés financièrement

Plus en détail

Le licenciement du salarié du particulier employeur

Le licenciement du salarié du particulier employeur octobre 2013 Le licenciement du salarié du particulier employeur octobre 2013 Sommaire Rémunérer avec le CESU ne dispense pas de la procédure de licenciement Avoir un motif réel et sérieux Les étapes

Plus en détail

I.1 OBJECTIFS I.2 CHAMP D APPLICATION. Les entreprises. I. La préretraite-licenciement FNE

I.1 OBJECTIFS I.2 CHAMP D APPLICATION. Les entreprises. I. La préretraite-licenciement FNE I.1 OBJECTIFS Les conventions FNE de préretraite-licenciement s adressent à des salariés ayant au moins 57 ans (56 ans dans certains cas), qui sont menacés de licenciement économique et ne peuvent être

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) Généralités : Le compte personnel de formation (CPF) est applicable depuis le 1er janvier 2015. Créé par la loi n du 5 mars 2014 sur la réforme de la formation professionnelle, il permet aux salariés et

Plus en détail

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L

JORF n 0148 du 26 juin 2008. Texte n 2. LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L Le 20 janvier 2011 JORF n 0148 du 26 juin 2008 Texte n 2 LOI LOI n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail (1) NOR: MTSX0805954L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

>Contrat de travail des professeurs de danse

>Contrat de travail des professeurs de danse DROIT >Contrat de travail des professeurs de danse Juillet 2011 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles

Le système de la formation professionnelle en France. Mars 2010 AEFP Bruxelles Le système de la formation professionnelle en France Mars 2010 AEFP Bruxelles sommaire La formation tout au long de la vie Le cadre réglementaire L historique La réforme de 2009 Les principaux dispositifs

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL. Chef d entreprise, vos droits!

GESTION DU PERSONNEL. Chef d entreprise, vos droits! Gwendoline Aubourg GESTION DU PERSONNEL Chef d entreprise, vos droits!, 2003 ISBN : 2-7081-2979-1 Rédiger un contrat de travail Chapitre 2 38 Gestion du personnel : chef d entreprise, vos droits! I. Mentionner

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

ATELIER DE LA PROFESSION

ATELIER DE LA PROFESSION ATELIER DE LA PROFESSION Comment guider le chef d'entreprise dans la gestion des contrats de travail en fonction de ses attentes, de l embauche à la rupture? Comment guider le chef d'entreprise dans la

Plus en détail

Réforme des règles du contentieux prud homal

Réforme des règles du contentieux prud homal Loi de sécurisation de l emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 5 e avertissement sur la loi entrant en vigueur au 1 er juillet Réforme des règles du contentieux prud homal Si les dispositions relatives au

Plus en détail

Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL

Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL Jurisprudence Actualités DROIT DU TRAVAIL Ø FORFAIT- JOURS : La vérification de la charge de travail du salarié est soumise à l entière responsabilité de l employeur. Doit être annulée une convention individuelle

Plus en détail

QUESTIONS. décembre 2014

QUESTIONS. décembre 2014 QUESTIONS RéPONSES RELATIF à l agrément, aux missions et au fonctionnemement des organismes paritaires collecteurs agréés au titre de la formation professionnelle continue décembre 2014 questions-réponses

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

Effectif de l entreprise TA et FPC

Effectif de l entreprise TA et FPC Décompte des effectifs de l entreprise Contribution supplémentaire à l apprentissage et Formation Professionnelle continue Les effectifs des entreprise déterminent des obligations pour les entreprises

Plus en détail

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Réunion d informations du 12 novembre 2014 La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Rappel Les différents taux de cotisation : - Taux légal

Plus en détail

Article 2 Les modifications apportées à la convention collective nationale sont les suivantes.

Article 2 Les modifications apportées à la convention collective nationale sont les suivantes. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3020 Convention collective nationale IDCC : 787. PERSONNEL DES CABINETS D EXPERTS-COMPTABLES

Plus en détail

DOSSIER SUR LA RÉFORME DE LA FORMATIONmpte Personnel de Formation (CPF)

DOSSIER SUR LA RÉFORME DE LA FORMATIONmpte Personnel de Formation (CPF) DOSSIER SUR LA RÉFORME DE LA FORMATIONmpte Personnel de Formation (CPF) Le CPF est ouvert pour tous les salariés de 16 ans jusqu'à la retraite. Il est entré en vigueur le 1er janvier 2015. Le «Compte Personnel

Plus en détail

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014

REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 1 REFORME DE LA FPC : ANI DU 14/12/2013 ET LOI DU 5/3/2014 L OBJECTIF REVENDICATIF POUR LA CFDT : LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Objectifs de la SPP : Sécuriser les mobilités des salariés

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

Convention Collective Nationale de la Mutualité

Convention Collective Nationale de la Mutualité Page 1 sur 14 Convention Collective Nationale de la Mutualité ACCORD DE BRANCHE SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE PREAMBULE Les organismes mutualistes et leurs salariés sont confrontés à la nécessité de

Plus en détail

La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise

La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise Socialettre La lettre d'information proposée par Résocial réseau d avocats dédié au droit social INFO DU MOIS La visioconférence admise pour les réunions du comité central d entreprise Un comité central

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES

ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES ACCORD SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES DE COURTAGE D ASSURANCES ET/OU DE RÉASSURANCES Depuis la Convention Collective de la branche professionnelle du 18 janvier 2002, les

Plus en détail

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation LETTRE D INFORMATIONS JURIDIQUES N 48 Le 4 juin 2010 REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation Un décret du 20 mai 2010

Plus en détail

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?

1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance? La portabilité de la couverture prévoyance 1. Qu est ce que la portabilité des droits en matière de prévoyance?... 1 2. Quelles sont les ruptures de contrat de travail concernées par la portabilité?...

Plus en détail

Quoi de neuf dans la législation sociale (lois, décrets, circulaires, jurisprudences)

Quoi de neuf dans la législation sociale (lois, décrets, circulaires, jurisprudences) Quoi de neuf dans la législation sociale (lois, décrets, circulaires, jurisprudences) La discrimination syndicale, de quoi parle-t-on? Priver un salarié protégé d entretiens annuels d évaluation est un

Plus en détail

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015

EXPERTS COMPTABLES CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 2015 CCN 3020 IDCC 787 Pour toutes les actions débutant le 01/06/2015 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de

Plus en détail

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse

Les Nouvelles Prérogatives des IRP. Synthèse Les Nouvelles Prérogatives des IRP Synthèse Renforcement de l information et de la consultation des RP sur les orientations stratégiques de l entreprise. Délais de consultation des RP encadrés, en contrepartie.

Plus en détail

CE : comment obtenir vos budgets

CE : comment obtenir vos budgets Droit en du pratique CE Pour fonctionner ou proposer des ASC aux salariés, le CE a forcément besoin de moyens financiers! Or sa principale ressource en la matière, c est l employeur, puisque c est lui

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE Commission paritaire nationale de la formation professionnelle et de l emploi des sociétés d assurances L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE PRATIQUE à destination des entreprises et des salariés 2015 1 Préambule

Plus en détail

Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 mai 2012 N de pourvoi: 10-15238 Publié au bulletin Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président SCP Bouzidi et Bouhanna,

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

La loi no 2008-789 du 20 août

La loi no 2008-789 du 20 août Le représentant de la section syndicale : mode d emploi Les DRH doivent se familiariser avec un nouvel acteur de la représentation du personnel et du paysage syndical : le représentant de la section syndicale.

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3196 Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ AVENANT DU 28 JANVIER 2011

Plus en détail

Conseillers du salarié 12 décembre 2013 Loi de sécurisation de l emploi. Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi

Conseillers du salarié 12 décembre 2013 Loi de sécurisation de l emploi. Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi Objet Transcription de l ANI du 11/01/2013 Principales dispositions Travail précaire IRP GPEC et mobilité Difficultés économiques Prud

Plus en détail

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE

L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L IMPACT DE LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI SUR LES ENTREPRISES DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE La Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

19/12/2012 COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? La durée du préavis :

19/12/2012 COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? La durée du préavis : COMMENT OPTIMISER SOCIALEMENT ET FISCALEMENT UN LICENCIEMENT? Olivier Moreno Avocat U.H.P.C. 20-12 - 2012 Introduction - Licenciement moyennant préavis ; - Licenciement moyennant indemnité compensatoire

Plus en détail

DOSSIER JURIDIQUE LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 2014. Prenez rendez-vous avec l avenir.

DOSSIER JURIDIQUE LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 2014. Prenez rendez-vous avec l avenir. DOSSIER JURIDIQUE LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 2014 e version en date du septembre 2014 Prenez rendez-vous avec l avenir. SOMMAIRE. Les 4 points clés de la réforme : les points à retenir,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE (2 juin 2004) (Etendu par arrêté du 10 novembre

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3018 Convention collective nationale IDCC : 1486. BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES,

Plus en détail

inaptitude quelles sont les obligations?

inaptitude quelles sont les obligations? inaptitude quelles sont les obligations? L inaptitude d un salarié est lourde de conséquences, et impose à l employeur d être très vigilant, qu elle soit ou non d origine professionnelle. La procédure

Plus en détail

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle

Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Projet d accord national interprofessionnel relatif à la formation professionnelle Préambule.. Titre I - Développer et simplifier la formation dans l entreprise La formation est un levier déterminant de

Plus en détail