Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité"

Transcription

1 Habitat et parentalité pour les pères isolés en situation de précarité Rencontre-débat Lyon, 02 juillet 2015 Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité Présenté par Manuel Prats Directeur de Maison Oxygène Montréal Président du CA du Réseau Maisons Oxygène

2 MISSION Dans le but de préserver ou de consolider le lien père-enfant, ainsi que de stabiliser la situation résidentielle familiale des pères en situation de vulnérabilité accompagnés de leurs enfants, Maison Oxygène Montréal offre un hébergement temporaire ainsi qu un soutien communautaire. L action de Maison Oxygène Montréal est portée par les convictions suivantes : La capacité des pères à prendre soin de leurs enfants L importance des deux parents pour le développement de l enfant Le tissu social comme outil privilégié de développement OBJECTIFS GÉNÉRAUX 1. Favoriser la préservation ou la consolidation du lien parent-enfant 2. Stabiliser la situation résidentielle de la famille OBJECTIFS SPÉCIFIQUES Favoriser les contacts père-enfants Prévenir l itinérance des pères cachée ou non Prévenir la désaffiliation sociale le décrochage, lorsque tu perds tout : tes enfants, ta dignité, ton réseau, ton travail, et que tu ne vois pas la sortie Prévenir les situations conflictuelles conjugales et familiales on accueille aussi des pères encore en couple mais en situation difficile.

3 RÉPONSE À DES BESOINS AVOIR UN TOIT, POUR SOI ET SES ENFANTS Ressource de première Étape (3 à 5 mois) : 12 familles, 33 lits Maison Oxygène Second Souffle, ressource de consolidation : un à deux ans, 7 logements en partenariat avec l Office Municipal d Habitation Disponibilité de 19 familles simultanément MANGER À SA FAIM Support alimentaire (cuisine collective, dépannage et coupons alimentaires), titres de transport, aide matérielle ponctuelle BRISER L ISOLEMENT ET SOCIALISER Milieu de vie Activités éducatives et sociales individuelles, de groupe et familiales en lien avec le Carrefour Familial Hochelaga REPARTIR DU BON PIED DES PROJETS Plan de séjour pour définir des objectifs réalistes Accompagnement hebdomadaire par l équipe Références

4 PROFIL DES PÈRES HÉBERGÉS DEUX PROFILS, DEUX FONCTIONS 1. Un tremplin pour rebondir (lorsqu on arrive avec un élan) : environ 20% des familles hébergées 2. Un quai pour se mettre à l abri de la tempête : 80 % des familles 53 pères et 105 enfants hébergés en ans FAIBLE REVENU toxicomanie faible scolarité casier judiciaire SÉPARATION garde exclusive/partagée

5 DEMANDE Un toit pour lui et pour recevoir ses enfants Recevoir de l aide pour repartir du bon pied BESOINS Avoir un toit et à manger Briser l isolement Comprendre et redonner un sens Être validé dans ses compétences parentales Habiter sa fonction de père V A L E U R S Croyance ferme en la capacité des pères à s occuper de leur enfant Coparentalité E T A P P R O C H E S Responsabilisation Le tissu social comme outil d intégration

6 DEMANDE Un toit pour lui et pour recevoir ses enfants Recevoir de l aide pour repartir du bon pied BESOINS Avoir un toit et à manger Briser l isolement Comprendre et redonner un sens Être validé dans ses compétences parentales Habiter sa fonction de père V A L E U R S Croyance ferme en la capacité des pères à s occuper de leur enfant Coparentalité E T A P P R O C H E S I N T E R V E N T I O N Responsabilisation Le milieu social comme outil d intégration INTÉGRATION À LA VIE SOCIALE Espaces collectifs Espaces individuels Participation à la vie de la maison Équipe mixte Intégration aux activités sociales SUPPORT MATÉRIEL Un toit Aide alimentaire Aide au transport Aide au déménagement Autre SOUTIEN INDIVIDUEL PLAN DE SÉJOUR ET ACTION Articulé autour de : Reprendre son souffle Clarifier ses désirs et ses intentions (conjugal et parental) : objectifs de séjour Se mettre en action Concrètement : Recherche d un logement Reprendre contact avec ses enfants Régularisation sociale et de santé Recherche d emploi ou retour aux études

7 MAISON OXYGÈNE: UNE AUTRE FAÇON D AIDER LES PÈRES Rencontre-débat Lyon, 02 juillet 2015 I N T E R V E N T I O N UN SOUTIEN INDIVIDUEL PERSONNALISÉ Suivi hebdomadaire par un intervenant Soutien quotidien par l ensemble de l équipe Supervision de l équipe aux 2 semaines Accompagnements en cour, lorsque jugé utile L UTILISATION DES RESSOURCES COMMUNAUTAIRES ET PUBLIQUES Références vers les ressources communautaires et institutionnelles Le Carrefour Familial comme lieu d ancrage ou de ré ancrage social Une garderie pour offrir un répit et permettre de faires ses démarches

8

9

10 CE QU ILS EN DISENT Principal effet du séjour: Redonné espoir Un répit, reprendre mon souffle Redonné confiance Voir mes enfants Voir plus clair Ce qui les a le plus aidé: L accueil L encadrement (règles et le suivi par l équipe) Avoir un endroit pour se poser L écoute et le support des intervenants L aide pour revoir les enfants Suggestions: Séjour trop court Avoir des intervenants 24/7 Plus (ou moins) d encadrement

11 APPROCHE ET INTERVENTION dans le contexte de la séparation RUPTURE CONJUGALE, souvent synonyme de Pertes multiples Fragmentation du lien père-enfant Situation de crise Impuissance Absence de repères et de sens Isolement Ambivalence Culpabilité et honte Risques associés Décrochage social ou parental Passage à l acte Dépression A P P R O C H E E T I N T E R V E N T I O N Intervenir rapidement, voire en amont (prévenir le suicide, l homicide et le décrochage, timing propice) Pas de décision précipitée Aider à clarifier le vécu affectif (référence vers Pères Séparés pour la gestion du deuil de la rupture) Apaiser le corps et l esprit (un toit, manger à sa faim, être écouté, compris, redonner du sens, etc.) Briser l isolement et mettre en perspective Contrer le sentiment d impuissance en redonnant un pouvoir d agir Coacher en offrant un encadrement sécurisant : établir des priorités (plan de séjour) et accompagner dans sa réalisation; contexte de réalité (veulent parfois tout faire en même temps) Renforcer le sentiment de compétence parental Miser sur le désir de maintenir ou reprendre contact avec les enfants : Actualiser rapidement les démarches pour reprendre contact avec ses enfants Appuyer dans les démarches légales, accompagner en cour, informer sur les droits, référer aux bonnes ressources

12

13 POUR QUE CHAQUE PÈRE AU QUÉBEC PUISSE TROUVER UN ENDROIT POUR LUI ET SES ENFANTS EN CAS DE BESOIN Fondé en Maisons Oxygène Réparties dans 8 régions du Québec dont 7 en activité Actuellement près de 100 lits disponibles aux pères et enfants Côte nord Abitibi-Témiscamingue Montréal Estrie Capitale Nationale Lanaudière Montérégie Nord du Québec

14

15 Merci

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014

PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 PRÉSENTATION A MONTRÉAL SUPÈRE CONFÉRENCE 20 FÉVRIER 2014 (Message : MO répond à des besoins concrets que le réseau seul ne peut combler : un toit, un support à la reconstruction MO est une ressource complémentaire

Plus en détail

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 Soutenir les pères en période de séparation Présenté par : Patrick Cavalier, intervenant & directeur général

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Nom de la structure : Association Terres à Vivre Adresse : Siège social : 28 rue Jean Baptiste Thiery Solet 54000 - Nancy Téléphone : permanence d écoute, d accueil téléphonique 06-76-26-02-35

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité»

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité» Projet Pédagogique 3-5 ans LE MIX CUBE Ce nouvel équipement public de proximité, animé par des professionnels est destiné pour renforcer la solidarité, contribuer à l'éducation de tous, investir le temps

Plus en détail

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés Document soumis à M. Miloon Kothari Rapporteur spécial des Nations unis sur le droit au logement et l itinérance Une présentation du Réseau d aide aux

Plus en détail

I. Rôle et fonction de l éducateur :

I. Rôle et fonction de l éducateur : La Résidence Sociale Jeune a été créée en 2002 pour recevoir des jeunes de 18 à 25 ans et plus. Elle offre 20 logements autonomes à loyers modérés. La Résidence Sociale est gérée par le PACT 04. L ADSEA

Plus en détail

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016

Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 Devis d intention de la MRC de Rivière-du-Loup 2011-2016 présenté à L APPUI BAS-SAINT-LAURENT par de la MRC de Rivière-du-Loup Mars 2013 VISION Les proches aidants d une personne aînée en perte d autonomie

Plus en détail

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Sésame, «Service Educatif de Suivis Alternatifs à la Maison de l Enfance», est un dispositif adossé à la Maison

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

Le service Médiation Familiale

Le service Médiation Familiale Le service Médiation Familiale «Permettre aux parents de s écouter pour que les besoins de l enfant soient entendus» «Permettre à toute personne en conflit familial de se rencontrer, de s exprimer, de

Plus en détail

Sommaire des projets financés

Sommaire des projets financés Sommaire des projets financés Le Centre du Vieux Moulin de LaSalle Le projet Carrefour d information pour aînés offrira une gamme de services et d activités d information, de référence, d accompagnement

Plus en détail

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique

Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil. Projet pédagogique Des livres et des histoires proposés aux enfants vivant en maisons d accueil Projet pédagogique Contexte d intervention Les maisons d accueils auxquelles nous proposons nos services sont des structures

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT

LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT 1 LE PROJET SOCIAL DE L AERS BETHEL HEBERGEMENT 1. RAPPEL HISTORIQUE A l origine, l Action Evangélique de Réadaptation Sociale est une association fondée en 1969, au 3 rue Victor Hugo à Tourcoing pour

Plus en détail

Protocole d intervention en situation de crise

Protocole d intervention en situation de crise Protocole d intervention en situation de crise École : Date : 20 1) Personnes répondantes au protocole Personnel régulier Substituts 2) Nom de code 3) Lieux pouvant accueillir l élève en difficulté 4)

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

ANNEXE n 3-8-2. Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé

ANNEXE n 3-8-2. Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé ANNEXE n 3-8-2 Accueillants familiaux employés par des personnes morales de droit public ou de droit privé CONTRAT TYPE D ACCUEIL DE PERSONNES AGEES OU ADULTES HANDICAPEES PREAMBULE L'accueil à titre onéreux,

Plus en détail

Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012. Responsable de résidence et service du logement accompagné

Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012. Responsable de résidence et service du logement accompagné Formation certifiée Titre certifié RNCP de niveau III JO du 22 août 2012 Responsable de résidence et service du logement accompagné Seule formation certifiée, spécifique au logement accompagné Dans un

Plus en détail

Agir pour l emploi dans les

Agir pour l emploi dans les Agir pour l emploi dans les Devenez tuteur www.hauts-de-seine.net Un dispositif du Conseil général des Hauts-de-Seine Le Conseil général des Hauts-de-Seine, impliqué dès 1990 dans la lutte contre le chômage,

Plus en détail

Activité réservée 3.6.5

Activité réservée 3.6.5 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines : la personne au premier plan Évaluer une personne dans le cadre d une décision du Directeur de la protection de la

Plus en détail

DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016

DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016 DES RESSOURCES POUR TOUTE LA FAMILLE! Guide d information pour les familles 2015-2016 NOTRE MISSION Les services à l enfance Grandir ensemble est un organisme à but non lucratif œuvrant dans la ville d

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

Familles sans domicile, enfants sans chez soi

Familles sans domicile, enfants sans chez soi Familles sans domicile, enfants sans chez soi Par Emilie Sanchez L instabilité du climat économique a un impact direct sur l augmentation de la précarité : l écart entre les riches et les pauvres se creuse

Plus en détail

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale

Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi et de la Solidarité sociale Projet de règlement Loi sur l aide aux personnes et aux familles Chapitre A-13.1.1, a. 131 à 136 et 190 Commentaires de l Association des intervenants en toxicomanie du Québec à la ministre de l Emploi

Plus en détail

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à

Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à Banville Côté, Christine (2014). C tu ça de l abus? Programme d intervention sexologique créé dans le cadre du stage en sexologie (UQAM), réalisé à la Direction de santé publique Agence de la santé et

Plus en détail

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %)

PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Ensemble du 1 er cycle - Emplois PSYCHOÉDUCATION Personnes rejoignables 64 Hommes Femmes Nombre de répondants 30 46,9 % 3 ( 10 %) 27 ( 90 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions

Plus en détail

Un Centre de pédiatrie sociale à Place Saint Martin

Un Centre de pédiatrie sociale à Place Saint Martin Un Centre de pédiatrie sociale à Place Saint Martin Rendez vous de l habitation 2012 Le Palace de Laval Christiane Bureau Patricia Lerhe 1 er octobre 2012 Place Saint Martin c est Le plus grand complexe

Plus en détail

Le Carnet de Travail : Un outil au service de l insertion et la qualification des personnes éloignées de l emploi

Le Carnet de Travail : Un outil au service de l insertion et la qualification des personnes éloignées de l emploi Le Carnet de Travail : Un outil au service de l insertion et la qualification des personnes éloignées de l emploi C est depuis le 4 juillet que le Carnet de Travail a fait son entrée officielle au sein

Plus en détail

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR

FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR FONDATION DES FOYERS VALAIS DE COEUR HISTORIQUE 1970 Création de l Association Valais de Cœur par et pour des personnes avec handicaps physiques, devenue Fondation des Foyers Valais de Cœur en 2010 Fondation

Plus en détail

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail :

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : contact@epe42.org Site Internet : www.epe42.org Connaître les

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

LE PARRAINAGE D ENFANTS.

LE PARRAINAGE D ENFANTS. LE PARRAINAGE D ENFANTS. 1. Le sens de la démarche de parrainage? Le parrainage consiste en un lien durable créé par un accueil bénévole, ponctuel et régulier (certains WE, temps de vacances et éventuellement

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Une démarche participative PREAMBULE

Une démarche participative PREAMBULE PROJET ASSOCIATIF 2015-2020 PREAMBULE Edito En 2012, une nouvelle équipe d administrateurs-trices a souhaité redonner un nouveau souffle à l association, ce qui a conduit à mettre en place un Dispositif

Plus en détail

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse

LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? 1. Processus d intervention en protection de la jeunesse LA NOUVELLE LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE : EN QUOI ÇA NOUS CONCERNE? Jean Labbé, MD, FRCPC Professeur titulaire Département de pédiatrie Université Laval; Consultant pédiatrique en protection de

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Plan de commandite. Événement bénéfice du 5 novembre 2012

Plan de commandite. Événement bénéfice du 5 novembre 2012 Plan de commandite Événement bénéfice du 5 novembre 2012 Beaucoup plus qu un toit La Maison Tangente a ouvert ses portes le 1 er novembre 1983. Située dans le quartier Hochelaga Maisonneuve elle est, depuis

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION La fiche de fonction est un outil d organisation du travail. Elle a pour but de répertorier les missions et les principales activités associées à la fonction de

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie bretagne Formation professionnelle tout au long de la vie association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier édito En Bretagne, 120 établissements adhèrent à l ANFH ce qui représente

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP

PRIAC 2014-2018 Mise à jour 2015 SECTEUR DU HANDICAP PROJET REGIONAL DE SANTE 2012-2016 SCHEMA REGIONAL D ORGANISATION MEDICO-SOCIALE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE (PRIAC) - 2014-2018 Mise à jour 2015

Plus en détail

Conventionnement global de patrimoine

Conventionnement global de patrimoine Conventionnement global de patrimoine Cadre de définition et d exercice de la mission des organismes d Hlm Brigitte Brogat Délégation à l action professionnelle L Union sociale pour l habitat T él. 01

Plus en détail

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION Adopté en mars 1998 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1. Présentation du cadre de référence 1.1 But du cadre

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE 1. EDITORIAL RAPPORT D ACTIVITE 2011 Service d Action Educative en Milieu Ouvert 4, rue de Mulhouse - 68000 Colmar Pôle protection de l enfance 68 L année 2011 a été marquée par une activité constante

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Le Service MASC de l Organisme CHOC

Le Service MASC de l Organisme CHOC Le Service MASC de l Organisme CHOC Programmes Complémentaires et Novateurs conçus pour les Hommes Suicidaires 1er Colloque du RPSBEH «Recherches et Pratiques Inspirantes pour la Santé et Bien-Être des

Plus en détail

Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action

Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un Plan de Formation-Action Pour l appropriation et la déclinaison du positionnement touristique du Pays du Bugey par ses acteurs touristiques Maître d ouvrage : Syndicat

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

Plaidoyer pour une éthique du «placement»

Plaidoyer pour une éthique du «placement» Plaidoyer pour une éthique du «placement» Pascal Poli Gériatre, Fondation Le Bon Sauveur d Alby (Albi), Groupe de réflexion «Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités», Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Créé en novembre 2000, le Réseau Social Rue-Hôpital (RSRH) a vocation à faciliter l accès aux soins des personnes

Plus en détail

Présentation des Projets

Présentation des Projets Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S. asbl Présentation des Projets Rue du Cimetière 31-6030 MARCHIENNE-DOCHERIE Tél : 071 / 31 28 75 Fax : 071 / 33 09 77 sacrecoeur@acis-group.org Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S.

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE PÔLES CADRES SUPÉRIEURS CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Dans sa circulaire DGOS/RH4/2013/295 du 19 juillet

Plus en détail

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination besoin D AIDE POUR VOTRE PROJET DE SANTé? accompagnement information outils formation intervention coordination «Pour parvenir à un état de complet bien-être physique, mental et social, l individu, ou

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de :

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de : Genève, 12 décembre 2014 ACCROCHE est une association qui regroupe des organisations publiques et des acteurs clés du travail social genevois visant à la promotion, au renforcement d une action préventive

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1827 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 123 16 juin 2011 S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES Texte

Plus en détail

PROJET EDUCATIF HALTE GARDERIE CRECHE FAMILIALE «LES PITCHOUNETS» 5 bis, rue du Maréchal Leclerc. 49480 Saint Sylvain d Anjou. Tél.

PROJET EDUCATIF HALTE GARDERIE CRECHE FAMILIALE «LES PITCHOUNETS» 5 bis, rue du Maréchal Leclerc. 49480 Saint Sylvain d Anjou. Tél. PROJET EDUCATIF HALTE GARDERIE CRECHE FAMILIALE «LES PITCHOUNETS» 5 bis, rue du Maréchal Leclerc 49480 Saint Sylvain d Anjou Tél. : 02-41-76-89-37-1 - Edition 2008 Introduction L association «les 3 A»

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Quelques exemples Méthodologie et accompagnement Introduction Ce document présente quelques registres, critères et indicateurs d évaluation

Plus en détail

Accord cadre 2015-2017

Accord cadre 2015-2017 Accord cadre 2015-2017 Qualité de vie au Travail Réunion du 28 janvier 2015 Le Contexte La Caisse des dépôts s est engagée dans une dynamique de transformation interne pour mieux jouer son rôle et accroître

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Article. «Intervenir auprès des personnes ayant une perte auditive» Jean-Roger Brisebois

Article. «Intervenir auprès des personnes ayant une perte auditive» Jean-Roger Brisebois Article «Intervenir auprès des personnes ayant une perte auditive» Jean-Roger Brisebois Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 4, n 2, 1998, p. 151-154. Pour citer cet article, utiliser

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail