PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES"

Transcription

1 PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA : Professeur et chef de service d' ODF Faculté de Médecine Dentaire de Rabat Université Mohammed V - Souissi Résumé Le cas clinique présente une harmonie squelettique avec une biproalvéolie et une classe II molaire. Ce cas est compliqué par l agénésie des deuxièmes prémolaires inférieures. La décision thérapeutique doit tenir compte de cet élément pour répondre aux objectifs occlusaux et esthétiques. Mots clés : Traitement orthodontique - agénésie des 35 et 45

2 Introduction Le traitement des agénésies dentaires est varié et dépend de la persistance des dents temporaires jouant le rôle d un mainteneur d espace ainsi que des dysmorphoses dentoalvéolaires associées dont le traitement nécessite ou non l utilisation de cet espace. Dans le cas présenté, la persistance des deuxièmes molaires inférieures sur l arcade a permis l utilisation de leur place pour résoudre les problèmes dentaires intra et inter-arcades. Cas Clinique M. R. est une jeune patiente âgée de 13 ans qui s est présentée au service d Orthopédie dentofaciale du Centre de consultations et de traitements dentaires de Rabat. Son motif de consultation est purement esthétique (protrusion labiale). Diagnostic L examen de face montre un visage symétrique avec des étages égaux. photo 1 L examen de profil montre un visage convexe et une protrusion labiale photo 2 L examen endobuccal révèle : photo3, photo4, photo 5 - une classe I canine et une classe II molaire de 2 mm droite et gauche due à la persistance des 2èmes molaires temporaires mandibulaires empêchant la dérive mésiale des 1ères molaires de la même arcade. - un surplomb et un overjet modérés avec un articulé inversé au niveau de l incisive latérale gauche. La panoramique montre à l arcade mandibulaire l agénésie des deuxièmes prémolaires, la persistance des deuxièmes molaires de lait et l axe défavorable des dents de sagesse. photo 6 La téléradiographie de profil révèle une classe I mésodivergente avec une biproalvéolie et une biprocheilie. photo 7

3 L analyse céphalométrique et le bilan de l espace 20/9/97 SNA SNB ANB 2 3 AoBo 0 mm 1,5 I/ to NA 4 mm 9 I/ to NA /i to NB 4 mm 11 /i to NB Pog to NB 0 I/ to /i Occl to SN GoGn to SN SL 51 mm 32 SE 22mm 25 Ligne esthétique (S) Boite de Steiner Encombrement 5 Expansion Courbe de Spee 1 Repositionnement /i 17 Repositionnement /6 TIM Extraction 18 4 * Total * perte d ancrage de 2mm de chaque côté pour corriger la classe II

4 Objectifs de traitement - Aligner et niveler les dents - Repositionner l incisive pour réduire la biproalvéolie et la biprocheilie - Maintenir la classe I canine et obtenir une classe I molaire - Améliorer l esthétique des tissus mous Plan de traitement - Extraction des 4 4 V V - Maximum d ancrage supérieur - Ancrage moyen inférieur pour récupérer la classe I molaire (mésialisation de la 1ère molaire inférieure de 2mm par hémiarcade - 4 mm sur la boîte de steiner - Repositionnement incisif individualisé - Contention : plaques de Hawley - maintien des dents de sagesse (éruption favorisée par la mésialisation des 1ères et 2èmes molaires inférieures) Résultats de fin de traitement - Les documents de fin de traitement montrent que nous avons atteint nos objectifs de traitement. photo 8, 9,10,11,12,13, 14, 15, 16 - Les résultats céphalométriques sont présentés sur le tableau 20/9/97 18/10/00 SNA

5 SNB ANB AoBo 0 mm 1,5 1 I/ to NA 4 mm 9 5 I/ to NA /i to NB 4 mm 11,5 7 /i to NB Pog to NB 0 1 I/ to /i Occl to SN GoGn to SN SL 51 mm SE 22mm Ligne esthétique (S) Les superpositions générales des tracés céphalométriques avant et après traitement montrent les effets combinés d une croissance du type A de Tweed et du traitement avec une amélioration du profil cutané par réduction de la protrusion labiale (les lèvres affleurent la ligne S de Steiner), une amélioration de l angle interincisif et une stabilité du plan d occlusion et du sens vertical.photo 15 - Les superpositions localisées du maxillaire montrent la correction céphalométrique de l incisive supérieure et le maintien de l ancrage molaire. photo 16 - Les superpositions localisées de la mandibule sont en accord avec le bilan de l espace et montrent la correction céphalométrique de l incisive inférieure et la perte de l ancrage molaire qui a permis la résolution de la classe II. photo 16

6 Conclusion Le repositionnement incisif nécessaire obtenu par les chevrons de Steiner nous imposait, lors de l établissement de la boite de Steiner, un maximum d ancrage inférieur et une résolution de la classe II par distalisation des molaires supérieures par des FEO. La patiente ne présentant pas un schéma squelettique de classe II, nous pensons que la classe II molaire est imputée au problème de dysharmonie dento-dentaire (DDD) relatif à la présence d une molaire de lait au lieu d une prémolaire; chose qui a été en faveur de la résolution de la classe II par perte d ancrage molaire inférieur plutôt que par distalisation des molaires supérieures. L examen des panoramiques avant traitement, et 4 ans après la fin du traitement montre l éruption et la mise en occlusion de la dent de sagesse inférieure rendues possibles par la mésialisation de la molaire inférieure. Les résultats sont satisfaisants aussi bien sur le plan occlusal que sur le plan esthétique. La persistance des deuxièmes molaires lactéales a permis de conserver un espace important dont la gestion a été réalisée de manière à répondre aux objectifs occlusaux et esthétiques. Le diastème interincisif supérieur est maintenu selon le désir de la patiente. les photos Visualiser

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Publié dans Le Journal du Dentiste, Janvier 2009 Dans le cadre d une pratique de dentisterie générale,

Plus en détail

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement.

Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Séries de Considérations Cliniques. Votre support pour traiter en toute confiance. Encombrement. Le traitement de l encombrement avec les aligners Invisalign est plus prédictible si les dents antérieures

Plus en détail

La rééducation linguale et la stabilité occlusale chez le jeune adulte

La rééducation linguale et la stabilité occlusale chez le jeune adulte Text deutsch siehe Seite 535 Pratique quotidienne et formation complémentaire La rééducation linguale et la stabilité occlusale chez le jeune adulte A propos d un cas clinique Mots-clés: classe I biproalvéolie,

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III - cas d extraction et cas chirurgical

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III - cas d extraction et cas chirurgical Larry Brown BS, DDS University of Southern California, Los Angeles, California dr.larry.brown@belgacom.net www.dr-larry-brown.com Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

Dysharmonie dentodentaire

Dysharmonie dentodentaire Chapitre 6 Dysharmonie dentodentaire ndré Pujol PLN DU CHPITRE Étiologie et fréquence 246 Diagnostic 246 Traitement 249 Orthodontie de l enfant et du jeune adulte 2013, Elsevier Masson SS. Tous droits

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat

Résumé : H. BENYAHIA : S. BERRADA A. SEFRIOUI ABDEDINE Mots clés : Faculté de Médecine Dentaire de Rabat Résumé : En prothèse complexe, le plan de traitement et ses étapes doivent être organisés dans un ordre chronologique et prédéfinis par une maquette directrice. H. BENYAHIA : Résident en Orthopédie Dento-faciale

Plus en détail

ORTHODONTIE VETERINAIRE

ORTHODONTIE VETERINAIRE ORTHODONTIE VETERINAIRE L orthodontie est la branche de la dentisterie qui étudie le diagnostic et les corrections des malpositions dentaires. Comme chez l homme, ces malpositions sont assez fréquentes

Plus en détail

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire

TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Orthophonie 2 ème année TERMINOLOGIE Orthodontique et Bucco-dentaire Dr M. CROCQUET MCU-PH ODF Faculté d Odontologie Université de Lille 2 AVERTISSEMENT Une partie des images qui constituent ce document

Plus en détail

INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR?

INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR? ACADEMIE DE PARIS UNIVERSITE PARIS VII MEMOIRE pour le CERTIFICAT D ETUDES CLINIQUES SPECIALES MENTION ORTHODONTIE Par Marianne TAIEB INVISALIGN : UNE TECHNIQUE D AVENIR? Directeur de mémoire : Monsieur

Plus en détail

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE

EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION RAISONNEE DES DENTS DE SIX ANS: A PROPOS D UN CAS CLINIQUE EXTRACTION OF FIRST PERMANENT MOLARS: A CLINICAL CASE. Dr. K. ZOUAIDI : résidente au service d Odontologie Pédiatrique Pr. H. CHHOUL

Plus en détail

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

La phase de finition en orthodontie : buts et moyens

La phase de finition en orthodontie : buts et moyens UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année : 2011 N : La phase de finition en orthodontie : buts et moyens THESE POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE

Plus en détail

Questions courantes à l orthodontiste?

Questions courantes à l orthodontiste? Questions courantes à l orthodontiste? Qu est ce que L orthodontie? L orthodontie désigne le réalignement de dents et le correction de l occlusion afin de rétablir l harmonie du visage et la fonction dentaire.

Plus en détail

La correction orthopédique du déficit. chirurgicale. Disjonction maxillaire. à l aide d un distracteur. à appui osseux ODF. disjonction maxillaire

La correction orthopédique du déficit. chirurgicale. Disjonction maxillaire. à l aide d un distracteur. à appui osseux ODF. disjonction maxillaire disjonction maxillaire Disjonction maxillaire chirurgicale à l aide d un distracteur à appui osseux Adrien Marinetti 1, Jean-Marc Taboulet 2, Dominique Deffrennes 3 L endognathie maxillaire est un problème

Plus en détail

Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure

Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure Méthodes de détermination du pronostic d évolution de la dent de sagesse inférieure Auteurs : Ratsirarisoa T 1, Rasoanirina MO 1, Rakotoarivony AE 2, Randrianarimanarivo HM 1, Andriambololo-Nivo RD 1.

Plus en détail

ORTHODONTIE. Dr Earl.O.BERGERSEN

ORTHODONTIE. Dr Earl.O.BERGERSEN ORTHODONTIE PREVENTIVE INTERCEPTIVE ADULTE APPAREILS Dr Earl.O.BERGERSEN ORTHODONTIE INTERCEPTIVE La frontière entre l orthodontie préventive et l orthodontie interceptive étant souvent floue, nous avons

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

Plans de traitement et prise en charge (situations cliniques)

Plans de traitement et prise en charge (situations cliniques) 3 Chapitre 0015 Plans de traitement et prise en charge (situations cliniques) R. Garcia, D. Deffrennes, M. Richter, C. Mossaz, P. Canal, J.-F. Tulasne, P. Goudot PLAN DU CHAPITRE Traitement orthodontico-chirurgical

Plus en détail

Le système de CFAO à destination des laboratoires dentaires

Le système de CFAO à destination des laboratoires dentaires 3Shape Dental System Le système de CFAO à destination des laboratoires dentaires Dental System s adresse à tous les laboratoires en quête de solutions professionnelles, quels que soient leurs dimensions

Plus en détail

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique FRANÇAIS LORSQU IL EST QUESTION DE RECONSTRUIRE...... seul le meilleur nous convient. C est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec Udo

Plus en détail

Traitements chirurgicoorthodontiques

Traitements chirurgicoorthodontiques 6 Chapitre Traitements chirurgicoorthodontiques Marie-José Boileau, Jean Casteigt, Laure Frapier, Pierre Canal PLAN DU CHAPITRE Indications des protocoles chirurgicoorthodontiques 208 Établissement de

Plus en détail

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales

Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Les anomalies dans les dimensions transversales, sagittales et verticales Le principal problème dentaire concerne la dysharmonie maxillo-dentaire (rapports entre la taille des dents et celle du maxillaire).

Plus en détail

L'Analyse Critique de Documentation Clinique

L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs.

Plus en détail

Le système TGO nouvelle génération. Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale

Le système TGO nouvelle génération. Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale Le système TGO nouvelle génération Dr. Michel Le Gall Chef du service d Orthopédie Dento-Faciale Dr. Pierre-Jean Soulié Chirurgien-Dentiste, spécialiste qualifié en orthopédie Dento-Faciale Hôtel Ampère

Plus en détail

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire

LA LANGUE est l organe clé de la croissance bucco- dentaire LA LANGUE est l organe clé de la croissance buccodentaire Elle est le plus souvent responsable è de ce qui va bien quand la boite à langue est bien fermée et la langue en position haute (au repos et dans

Plus en détail

Chirurgie d avancée maxillo-mandibulaire

Chirurgie d avancée maxillo-mandibulaire Chirurgie d avancée maxillo-mandibulaire JOURNÉES PRATIQUES RESPIRATION SOMMEIL 9 et 10 Septembre 2011 MONTPELLIER Boris PÉTELLE Fosses nasales Pharynx Squelette Bilan squelettique et dentaire? Facteur

Plus en détail

Classe II sévère. de mini-vis en une séance. extractions et implantation ODF R&S

Classe II sévère. de mini-vis en une séance. extractions et implantation ODF R&S ODF R&S Classe II sévère extractions et implantation de mini-vis en une séance Les mini-vis sont utilisées couramment comme renfort d ancrage au cours des traitements d orthodontie chez l adulte. Elles

Plus en détail

d incisive latérale ma

d incisive latérale ma Clinique Drs T. ROUACH et D. ISSEMBERT IMPLANTOLOGIE Traitement pluridisciplinaire d une d incisive latérale ma istock / Getty Images 14 - Dentoscope n 154 agénésie xillaire CV FLASH Dr Thierry ROUACH

Plus en détail

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE

La fabrication des LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER TECHNIQUE LE PROTÈGE-DENTS PRÉVENTION ET PROTECTION FONCTIONNALITÉ DE LA PATE À MODELER Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoit GOBERT Prothésiste dentaire Diplômé en technique

Plus en détail

TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II

TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II TRAITEMENT DE MALOCCLUSION DE CLASSE II Edgwise Octobre 2010 Dr André J. Horn Dr Isabelle Thiers-Jegou INTRODUCTION l Edgewise moderne est une évolution de l Edgewise de Tweed, modifié dans les années

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1)

Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1) Spécialiste en Orthodontie Programme de formation post-grade 1) 1. Généralités 1.1. Description de la spécialité L orthopédie dento-faciale est la discipline du développement des dents et des maxillaires

Plus en détail

ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE

ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE ÉTUDE DESCRIPTIVE DE L ÉTAT BUCCO-DENTAIRE D UN ÉCHANTILLON DE LA POPULATION MAROCAINE F. ZAOUI*, S. HAMDANI, M.J. BELHAD, J.L. MIQUEL Introduction L évaluation de l état de santé bucco-dentaire d une

Plus en détail

ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet

ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet ALSACE DENTAIRE SERVICES Le puissance de la 3D au service de votre cabinet Principaux avantages de la 3D Les deux composantes principales du système, le scanner et le logiciel 3D Ortho Analyzeroffrent

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale Examen de la face et de la cavité buccale Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Examen exobuccal...1 2 Examen endobuccal... 2 2. 1 Examen de la muqueuse...1 2.

Plus en détail

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique 2 Sommaire Dans ce livret d information à destination des patients, vous pourrez trouver les réponses aux questions que vous vous posez à propos

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Dépistage orthodontique en denture temporaire et/ou en denture mixte, des anomalies fonctionnelles dentaires et occlusales Décembre 2004 I. PROMOTEURS

Plus en détail

Chirurgie orthognathique en 2009

Chirurgie orthognathique en 2009 Chirurgie orthognathique en 2009 R. Olszewski, P. Mahy, H. Reychler Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale (Prof H. Reychler) 1 Sommaire Chirurgie orthognathique Chirurgie orthognathique

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire

Programme de 5 ème ANNEE. Médecine Dentaire Programme de 5 ème ANNEE Médecine Dentaire Matière Volume horaire théorique Volume horaire Travaux cliniques Volume horaire TD/TP coefficient Mode d enseignement annuel/semestriel ODONTOLOGIE CONSERVATRICE/

Plus en détail

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires. (Jean-Louis Ainardi, février 2012) ARTICLE N 1: Nous savons, maintenant, ce que les juges entendent par DCC. Beaucoup de défauts de denture sont génétiquement transmissibles, donc graves, sinon même éliminatoires.

Plus en détail

Programme de formation continue

Programme de formation continue 2015 Programme de formation continue organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.sfodf.org Éditorial 2015 C hers amis, La SFODF est officiellement un Organisme de DPC enregistré et

Plus en détail

15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter

15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter COMMUNIQUE DE PRESSE 15 èmes Journées de l Orthodontie Prévenir, dépister, traiter L orthodontie est une spécialité médicale en constants progrès. Du 9 au 12 novembre 2012 se tiendront les 15 èmes Journées

Plus en détail

Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown

Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown Utilisation de l Arc Droit «Procédure avec Extractions» à l aide de l appareil orthodontique fixe l Arc Droit(AD) Dr Larry Brown Je considère l Arc Droit (Straight Wire Appliance/SWA) comme étant un appareil

Plus en détail

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire 10 - CAS DE TRANSPOSITION DENTAIRE DDr Étienne LABASSY Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire a toujours été crucial. Classiquement on évoque les principes d ancrage différentiel

Plus en détail

VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM.

VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM. VOTRE CONVENTION SOINS DENTAIRES PROTHÉTIQUES ET D ORTHOPÉDIE DENTO-FACIALE POUR LES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMUC DANS LE CADRE DE LA CCAM. JO du 31/5/214. Date d application : 1 er juin 214. Codes de -panier

Plus en détail

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet 2016 PROGRAMME d implantologie du FIDE fide.fr Cannes - Le Cannet PROGRAMME 2016 d implantologie du FIDE Pr Paul MARIANI Professeur des Universités Emérite, ancien Chef du service d implantologie de la

Plus en détail

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf

RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf RÔLE DE LA PREVENTION EN ORTHODONTIE Atelier Presse du jeudi 20 mars Avec la participation du Dr Jacqueline Kolf Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein - Olivier Bordy Tél : 01 42 68 83 40

Plus en détail

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique

Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique formation Orthodontie Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique Alireza Seyed Movaghar, Benoît Brochery, Réza Movaghar L inclusion et l agénésie de dents permanentes

Plus en détail

Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri.

Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri. Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations cliniques d Invisalign. Dr. Mazyar Moshiri. Approche du traitement des supraclusions sévères grâce aux dernières innovations

Plus en détail

ODF : la classe I canine est-elle toujours pertinente?

ODF : la classe I canine est-elle toujours pertinente? ODF : la classe I canine est-elle toujours pertinente? RÉSUMÉ Frédéric HAÏM Chirurgien-dentiste, Spécialiste qualifié en Orthopédie dento-faciale, 11, rue de la convention, 75015 Paris. > La recherche

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

CEO Marseille 2013 - Projet de programme scientifique VENDREDI 31 MAI 2013

CEO Marseille 2013 - Projet de programme scientifique VENDREDI 31 MAI 2013 Cours pré-congrès 1 14h-16h VENDREDI 31 MAI 2013 François DARQUE darque.francois@wanadoo.fr Mini-Implants : L Orthodontie de Demain. L évolution des techniques est de plus en plus rapide, les maitriser

Plus en détail

Orthodontie et finitions cosmétiques composites : approche ultra-conservatrice de la restauration du sourire

Orthodontie et finitions cosmétiques composites : approche ultra-conservatrice de la restauration du sourire orthodfr130062 2013/10/29 16:15 page 261 #1 Orthod Fr 2013;84:261 266 c EDP Sciences, SFODF, 2013 DOI: 10.1051/orthodfr/2013062 Disponible en ligne sur : www.orthodfr.org Article original Orthodontie et

Plus en détail

La dernière partie de

La dernière partie de ÉTUDE CINÉMATIQUE DE DEUX ARTICULATEURS ANATOMO- FONCTIONNELS 4 ÈME (ET DERNIERE) PARTIE : "L'ÉQUILIBRATION" Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoît GOBERT Prothésiste

Plus en détail

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature!

La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! La chirurgie esthétique du nez Ou comment garder le caractère en effaçant la caricature! Dr Frédéric BRACCINI 25 avenue Jean Médecin 06000 Nice www.braccini.net «Opération reine», la rhinoplastie est sans

Plus en détail

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C

Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C Prothèses dentaires et traitements d orthopédie dento-faciale inclus dans le panier de soins CMU C - Contrat de sortie CMU-C Acte ou traitement Codes CCAM Codes CMU-C transposés Pose d une couronne dentaire

Plus en détail

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation

L interrogatoire. Etat Civil. Documents administratifs 15/01/2013. 1 ère Consultation. Odontologie Pédiatrique. La Première Consultation Odontologie Pédiatrique La Première Consultation 1 ère Consultation Etape incontournable, Nombreux renseignements Dr MOULIS D2 2011 1 2 1 ère Consultation Motif de consultation : Urgence?? Etat de Santé

Plus en détail

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ

PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ PARFAITE SYNTHESE ENTRE FORME, ESTHÉTIQUE ET FONCTIONNALITÉ TRADITION ET PROGRÈS Plus de 85 années d'expérience à votre service Depuis toujours Shofu se focalise sur l'innovation et la qualité. Fabricant

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale La face est la première séquence anatomique que toute personne malade présente au médecin. Cette «figure», qui transcrit si abruptement les émotions et souvent l angoisse du patient, représente une mine

Plus en détail

L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique

L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique L appareil Arc Droit expliqué Dr Larry Brown Publication dans Le Journal du Dentiste, Belgique 1 ère Partie Aujourd hui, nos patients nous demandent de leur donner non seulement un traitement dentaire

Plus en détail

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS

Faculté de médecine dentaire PLAN DE COURS Programme Programme Nature - M.Sc (médecine dentaire) Option Orthodontie Obligatoire 2-303-1-1 - Certificat de résidence approfondie en médecine dentaire et en stomatologie[bloc B -option] À Option Date

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

DOCUMENT DE SYNTHESE. Les grands principes de la CCAM pour l activité bucco-dentaire SOMMAIRE

DOCUMENT DE SYNTHESE. Les grands principes de la CCAM pour l activité bucco-dentaire SOMMAIRE 1 er juin 2014 DOCUMENT DE SYNTHESE Les grands principes de la CCAM pour l activité bucco-dentaire SOMMAIRE Introduction I. Textes officiels page 2 II. Les principes du codage page 3 A - Acte global..

Plus en détail

La canine et l enfant

La canine et l enfant La canine et l enfant RÉSUMÉ Mathieu A. DERBANNE Ancien AHU, Service d odontologie du Pr Bruno Gogly, Groupe Hospitalier Albert Chenevier - Henri Mondor, AP-HP, Créteil. Marguerite-Marie LANDRU MCU-PH,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décision du 2 juillet 2015 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative

Plus en détail

Liste des actes dentaires concernés par la majoration de 15 % du montant du remboursement de la mutuelle*

Liste des actes dentaires concernés par la majoration de 15 % du montant du remboursement de la mutuelle* KDENTBONI15-11/15 Année 2016 Liste des actes dentaires concernés par la majoration de 15 % du montant du remboursement de la mutuelle* Dans le réseau des praticiens partenaires agréés Kalivia, la mutuelle

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée)

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) Annexe: Catalogue des matières I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) 1. Diagnostic 2. Schéma de traitement (objectif, déroulement du traitement) 3. Traitement préliminaire 4. Pronostic

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

L ankylose de l articulation temporo-mandibulaire

L ankylose de l articulation temporo-mandibulaire P R A T I Q U E C L I N I Q U E Le traitement de l ankylose temporo-mandibulaire : Étude de cas Bob Rishiraj, BSc, DDS Leland R. McFadden, DDS, MSc, FRCD(C) S o m m a i r e L ankylose osseuse de l articulation

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE THESE 2 UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DE CHIRURGIE DENTAIRE Année 2012 THESE Thèse n 2012 TOU3 3057 POUR LE DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE DENTAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2 Page 3. Sommaire. Présentation.

SOMMAIRE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0. Biotech Dental. Page 2 Page 3. Sommaire. Présentation. BROCHURE LE GROUPE BIOTECH DENTAL, PARTENAIRE DU CABINET DENTAIRE 2.0 Depuis sa création en 1987, Biotech Dental s est engagé à développer une forte relation de confi ance avec les chirurgiens-dentistes

Plus en détail

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l SESSION 2005 I I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l I Code examen : / Sous épreuve U 11 : TECHNOLOGIE l Coefficient : 4 Feuille : 106 Ce sujet comprend 16 pages numérotées de 1 B 16.

Plus en détail

Modalités de tarification spécifiques aux médecins stomatologistes

Modalités de tarification spécifiques aux médecins stomatologistes Modalités de tarification spécifiques aux médecins stomatologistes La CCAM concerne actuellement les actes techniques médicaux réalisés par les médecins libéraux et salariés ( selon CCAM Livre premier

Plus en détail

imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent

imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent SPÉCIAL CHIRURGIE DE L ENFANT 29 imagerie et chirurgie dento-maxillaire chez l enfant et l adolescent G. PASQUET, R. CAVEZIAN, J. BATARD, et al. Cabinet de radiologie dentaire, Échelle Saint-Honoré, 179,

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ Réhabilitation occlusale transvissée maxillaire et mandibulaire sur bases en titane Auteurs_Jürgen Feierabend, Michele Frapporti, Italie & Dr Julie Elpers, États-Unis Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Empreinte de

Plus en détail

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RUBRIQUE STOMATOLOGIE CAS CLINIQUE 305 prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RÉSUMÉ Leva DJAVANMARDI Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale,

Plus en détail

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015

Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Prise en charge d une canine incluse Recommandations de Bonne Pratique Juillet 2015 Promoteurs Société Française de Stomatologie, Chirurgie Maxillo-Faciale et Chirurgie Orale Société Médicale d Orthopédie

Plus en détail

Ordonnance concernant le service dentaire scolaire

Ordonnance concernant le service dentaire scolaire 410.71 Ordonnance concernant le service dentaire scolaire du 7 février 007 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu les articles 4, alinéa, 11, 18, alinéa, 0, alinéa, 1, alinéa, et, alinéa,

Plus en détail

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux

MUSÉE DE VAYRAC. Fragments osseux 1 PUYd ISSOLUD (Fontaine de Loulié) Étude des dents humaines en provenance des fouilles d Antoine LaurentBruzy aux musées de Vayrac et de Martel par JeanClaude VergerPratoucy (*) Ces restes, assez hétéroclites,

Plus en détail

Limitation de l ouverture buccale que faire?

Limitation de l ouverture buccale que faire? 940 PRATIQUE QUOTIDIENNE ET FORMATION COMPLÉMENTAIRE BIBLIOGRAPHIE VOIR TEXTE ALLEMAND, PAGE 939 Andreas Worni 1 Regina Mericske-Stern 1 Tateyuki Iizuka 2 Michael Büttner 3 1 Clinique de prothèse dentaire,

Plus en détail

S.L.O.T SELF LIGATING ORTHODONTIC TECHNIC

S.L.O.T SELF LIGATING ORTHODONTIC TECHNIC SAS : SOCIETE PAR ACTIONS SIMPLIFIES RCS VANNES (56) PROGRAMME DU CYCLE 10 modules de 2 jours Modalités d inscription (voir en annexe bulletin d inscription et convention de formation ) (8000 le cycle

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. au quotidien, quelques exemples La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices au quotidien, quelques exemples Obturation 3 faces sur 46 NGAP Cavité composée, traitement global intéressant trois faces et plus SC 17 CCAM HBMD038

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

La recherche de l excellence en orthodontie de l adulte : entretien avec Bjørn U. Zachrisson

La recherche de l excellence en orthodontie de l adulte : entretien avec Bjørn U. Zachrisson Orthod Fr 2014;85:301 326 c EDP Sciences, SFODF, 2014 DOI: 10.1051/orthodfr/2014027 Disponible en ligne sur : www.orthodfr.org Entretien La recherche de l excellence en orthodontie de l adulte : entretien

Plus en détail

conçu en laboratoire Optimization By Design

conçu en laboratoire Optimization By Design Pilier conçu en laboratoire Optimization By Design Table des matières Instructions pour scanner le pilier conçu en laboratoire... 1 Coulage du modèle et moulage... 1 Mettre le scanner sous tension... 1

Plus en détail

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55.

Laurent Dorey. Introduction à l implantologie. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009. 09h00-09h55. Journée d échange d'information sur l implantologie mardi 23 juin 2009 09h00-09h55 10h00-10h55 11h00-11h55 13h00-13h55 14h00-14h55 15h00-16h00 A) B) Le marché, les acteurs, les tendances produits C) Stratégie

Plus en détail

PROGRAMME OCTOBRE JEUDI 6 VENDREDI 7. UFR ODONTOLOGIE en partenariat avec le CHU de Montpellier et l Association OHU.

PROGRAMME OCTOBRE JEUDI 6 VENDREDI 7. UFR ODONTOLOGIE en partenariat avec le CHU de Montpellier et l Association OHU. PROGRAMME 2016 UFR ODONTOLOGIE en partenariat avec le CHU de Montpellier et l Association OHU. JEUDI 6 VENDREDI 7 OCTOBRE Jeudi 6 octobre OMNIPRATIQUE (Pré-congrés) 9h - 10h30 11h - 12h30 Dr Olivier ETIENNE

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. Codage et facturation

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. Codage et facturation La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices Codage et facturation I cas général I.I Actes diagnostiques Exemple 1 : Au cours de la même séance, réalisation de radiographies rétroalvéolaires

Plus en détail

soins dentaires CCAM Base du remboursement

soins dentaires CCAM Base du remboursement soins dentaires CCAM Base du remboursement Consultation C 23,00 Radiographie panoramique HBQK002 21,28 Détartrage et polissage des dents HBJD001 28,92 Inlay/onlay sur 1 face Inlay/onlay sur 2 faces Inlay/onlay

Plus en détail

4. L'ancrage squeletique " Bollard " : aperçu de la technique de H. De Clerck

4. L'ancrage squeletique  Bollard  : aperçu de la technique de H. De Clerck Sommaire Avant-propos Partie I Les moyens d'ancrage conventionnels 1. Les ancrages conventionnels Le principe de l'ancrage Les ancrages conventionnels Les différents types d'ancrage conventionnels Les

Plus en détail

LES TROUBLES DE L ERUPTION

LES TROUBLES DE L ERUPTION LES TROUBLES DE L ERUPTION On peut distinguer les accidents d éruption (survenant au cours de l éruption physiologique ou pathologique), les éruptions précoces et les retards d éruption. 1. ACCIDENTS D

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail