Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite"

Transcription

1 Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition une nouvelle option thérapeutique pour la restauration du secteur antérieur. Nous présentons le cas d un patient de 11 ans, atteint d une amélogenèse imparfaite préjudiciable d un point de vue esthétique. Les étapes de la réalisation de facettes composites préformées sur l ensemble des incisives maxillaires et mandibulaires sont détaillées. LL amélogenèse imparfaite héréditaire est une anomalie de structure qui touche l émail. Elle présente une grande diversité dans son expression clinique. Différentes formes sont décrites : hypoplasiques, hypomatures et hypominéralisées [1-3]. Les répercussions de cette pathologie sont multiples : esthétiques, fonctionnelles et psychologiques. La prise en charge des enfants atteints d amélogenèse imparfaite doit être précoce. Pour la restauration des dents antérieures, différentes solutions thérapeutiques sont à notre disposition en fonction du cas clinique. Chez l enfant, on utilise le plus souvent des restaurations composites, facilement réalisables et réadaptables [4-8]. Des facettes composites préformées ont récemment été mises au point. Elles constituent une nouvelle option thérapeutique. Présentation du cas Le patient est un garçon de 11 ans, suivi dans le Service d odontologie conservatrice et pédiatrique du Centre de soins et de traitements dentaires du CHU de Nantes. Le motif de consultation est à la fois l établissement d un diagnostic et une prise en charge adaptée. L interrogatoire révèle que l enfant est en bonne santé générale et qu il ne présente aucun antécédent médical. Aucun membre de sa famille ne présente une anomalie dentaire. Les examens cliniques et radiologiques montrent qu il présente une amélogenèse imparfaite, de type hypoplasique géné ralisé (type IG selon la classification de Witkop) [1-3]. Les dents ont une teinte jaune ; l émail est très fin, voire inexistant (fig. 1). Le patient présente un mauvais contrôle de plaque et une inflammation Serena LOPEZ-CAZAUX MCU-PH en odontologie pédiatrique Faculté de chirurgie dentaire et CHU de Nantes Kylan BARONI Étudiant en 6 e année de chirurgie dentaire à Nantes Brigitte ALLIOT-LICHT PU-PH en sciences biologiques Faculté de chirurgie dentaire et CHU de Nantes Élisabeth ROY MCU-PH en odontologie pédiatrique Faculté de chirurgie dentaire et CHU de Nantes Sylvie DAJEAN-TRUTAUD MCU-PH en odontologie pédiatrique Faculté de chirurgie dentaire et CHU de Nantes 1 place Alexis-Ricordeau BP Nantes cedex 1 gingivale récurrente, liés à l état de surface de ces dents. Il présente une classe II squelettique et d Angle ainsi qu une endoalvéolie maxillaire, une béance antérieure et latérale et un surplomb augmenté. La problématique est à 397

2 Situation initiale : patient de 11 ans présentant une amélogenèse imparfaite de type hypoplasique. la fois esthétique et fonctionnelle. Un traitement global est nécessaire. Dans cet article, nous aborderons uniquement la restauration du secteur antérieur. Protocole de réalisation de la restauration antérieure La restauration antérieure s est faite en deux séances (une par arcade). Des facettes composites préformées Componeer (Coltène Whaledent) (fig. 2) ont été utilisées en suivant le protocole préconisé par le fabricant Coffret de facettes composites préformées Componeer (Coltène Whaledent). 3 à 6 Restauration des incisives maxillaires : choix et réglage des facettes. Choix de la taille de la facette à l aide des gabarits (fig. 3). Adaptation de la facette à la situation clinique par meulage (fig. 4). Essayage des facettes (fig. 5). Validation du bon positionnement des facettes (fig. 6). 398

3 La restauration des incisives maxillaires a été réalisée en suivant différentes étapes : pour le choix des facettes, les gabarits proposés sont utilisés (fig. 3). Leur positionnement sur les dents à restaurer permet de sélectionner la facette qui est la plus adaptée, parmi les trois tailles dont on dispose. Dans le cas présent, la taille medium et la teinte enamel white opalescent sont choisies ; une fois sélectionnées, les facettes sont essayées en bouche et adaptées à la situation clinique. Des retouches sont possibles à l aide d un disque monté sur contre-angle (fig. 4) ou d une fraise diamantée sur turbine ; les facettes sont ensuite positionnées en bouche à l aide d un petit plot de composite non photopoly - mérisé servant de moyen de rétention. Cela permet de valider la situation (rendu esthétique et parallélisme avec la ligne bipupillaire) (fig. 5 et 6) ; un fil rétracteur est inséré dans le sulcus des dents à restaurer afin de dégager le rebord cervical et d avoir un meilleur accès aux limites de la restauration ; le protocole classique de collage est réalisé : - etching à l acide orthophosphorique des surfaces dentaires (fig. 7) puis rinçage et séchage, - mise en place de l adhésif One Coat Bond, fourni par le fabricant (fig. 8), en couche fine étalée à l aide d un pinceau, puis léger séchage, - photopolymérisation (fig. 9), - application d une couche fine d adhésif également sur l intrados des facettes sans photopolymérisation (fig. 10) ; à 10 Restauration des incisives maxillaires : préparation au collage. Etching à l acide orthophosphorique des surfaces dentaires (fig. 7). Mise en place de l adhésif (fig. 8). Photopolymérisation de l adhésif (fig. 9). Mise en place de l adhésif sur l intrados des facettes (fig. 10)

4 à 14 Restauration des incisives maxillaires : mise en place des facettes sur 11 et 21. Mise en place du composite sur les faces vestibulaires (fig. 11). Positionnement des facettes (fig. 12). Vérification du bon positionnement des facettes (fig. 13). Photopolymérisation (fig. 14) à 18 Restauration des incisives maxillaires : mise en place des facettes sur 12 et 22 et finitions. Mise en place du composite sur les faces vestibulaires (fig. 15). Positionnement des facettes et retrait des excès de composite (fig. 16). Photopolymérisation (fig. 17). Finition et polissage des restaurations (fig. 18). 400

5 une couche de composite, Synergy D6 teinte dentine A2/B2, est ensuite appliquée sur la face vestibulaire de 11 et 21 (fig. 11) et dans l intrados des facet - tes. Celles-ci sont ensuite positionnées à l aide de l instrument fourni par le fabriquant en exerçant une légère pression (fig. 12). Les excès de composite sont retirés ; le bon positionnement de la facette est contrôlé : rebord cervical, axe de la facette, parallélisme par rapport à la ligne bipupillaire (fig. 13) ; les facettes sont ensuite photopolymérisées en commençant, de manière indirecte, par la face palatine, puis en vestibulaire (fig. 14). La présence de diastèmes entre 11 et 21 dispense du positionnement d une matrice en celluloïd entre les incisives lors de cette étape ; le même protocole est réalisé pour la restauration de 12 et 22 (fig. 15 et 16). Des bandes de matrice en celluloïd sont positionnées entre 12/11 et 22/21, puis la photopolymérisation est réalisée (fig. 17) ; une finition et un polissage soigneux sont réalisés à l aide de fraises diamantées, de faible granulométrie, montées sur turbine, de strips abrasifs et de disques montés sur un mandrin et utilisés avec un contreangle (fig. 18) à 21 Restauration des incisives mandibulaires. Essayage de la facette sur 42 (fig. 19). Vue des facettes mandibulaires après adaptation à la situation clinique (fig. 20). Résultat, bouche entrouverte, après la pose des 4 facettes mandibulaires (fig. 21) et 23 Résultat au bout de 1 semaine. Vue vestibulaire (fig. 22). Sourire du patient (fig. 23)

6 402 La restauration des incisives mandibulaires est effec tuée lors d une seconde séance en suivant le même protocole (fig. 19 à 21). Le résultat esthétique à la fin de cette séance (fig. 21) et au bout de 1 semaine est satisfaisant (fig. 22 et 23). Discussion Dans ce cas clinique, la restauration du secteur anté - rieur s inscrit dans une prise en charge globale et pluridisciplinaire. À son arrivée, le patient présente un déficit esthétique évident mais également une problématique fonctionnelle majeure qui nécessite une prise en charge orthodontique. Même s il va très rapidement être appareillé, il nous semble impor tant de restaurer l esthétique antérieure avant le début du traitement orthodontique. En effet, le patient entre dans l adolescence et le préjudice esthétique commence à avoir des répercussions psychologiques. L utilisation de facettes composites a déjà été décrite chez l adulte [9]. Il est décidé de restaurer les incisives maxillaires et mandibulaires de ce patient en utilisant des facettes composites préformées Componeer (Coltène Whaledent). Pour restaurer les dents antérieures de ce jeune patient, il a fallu faire certains compromis indépendants de la technique choisie mais liés à la situation clinique. La mise en place d un champ opératoire (digue) est préconisée dans toute restauration au composite. Cependant, dans le cas présent, les dents sont de dépouille et ont une faible hauteur occlusale. Les molaires temporaires supérieures sont mobiles et les canines permanentes mandibulaires n ont pas encore fait leur éruption. Le travail a donc été effectué à quatre mains en positionnant un écarteur, des cotons salivaires et une aspiration efficace. La deuxième particularité de ce cas est la teinte initiale, très jaune, des dents à restaurer. Afin d obtenir un résultat esthétique satisfaisant, des facettes de teinte enamel white opalescent ont été utilisées. Pour leur collage, du composite Synergy D6 teinte dentine A2/B2 a été employé. Il sert en quelque sorte d «opaqueur». Cela permet d obtenir un aspect final satisfaisant au niveau de la teinte. Le troisième élément à considérer est la maturation parodontale qui est inachevée sur l ensemble des dents mais surtout au niveau des incisives mandibulaires. En effet, après la fin de l éruption dentaire parallèlement à la croissance alvéolo-dentaire, on observe des mouvements dentaires postéruptifs avec une migration apicale du parodonte cervical [10]. Le traitement orthodontique aura également une incidence sur le positionnement des tissus mous. Il a quand même été décidé de restaurer l ensemble des incisives à l aide des facettes composites préformées afin d avoir un rendu esthétique homogène. Dans un second temps, une adjonction de composite en cervical sera toujours possible, si nécessaire, au cours ou après le traitement orthodontique, avant d envisager la réfection des facettes. L utilisation de facettes composites préformées présente plusieurs avantages : il est possible de restaurer plusieurs dents par séance. Le résultat est homogène en ce qui concerne la taille, la forme et la teinte des dents. L état de surface est également supérieur à celui obtenu avec une restauration composite en technique directe. La mise en place de facettes composites préformées nécessite la réalisation d une préparation amélaire le plus souvent sous anesthésie locale. Dans le cas présenté ici, il n a pas été nécessaire de réaliser une anesthésie ni une préparation initiale à la fraise des surfaces dentaires. L émail, pratiquement inexistant, et la présence de diastèmes ont permis de positionner les facettes. Les axes dentaires n ont pas été modifiés car le traitement orthodontique permettra de les rectifier. La mise en place des facettes a également permis une amélioration du contrôle de plaque et une dimi - nution de la gingivite, observable dès la seconde séance de soins. Conclusion L utilisation de facettes composites préformées pour la restauration des dents antérieures d enfants et d adolescents présentant des anomalies de structure (notamment une amélogenèse imparfaite) semble une option thérapeutique intéressante. Le coût de cette technique de restauration du secteur antérieur est à considérer car il est plus élevé que des techniques plus conventionnelles (restauration au composite en technique directe par exemple). La mise en œuvre est simple mais nécessite une bonne coopération du patient. Le résultat esthétique à court terme est très satisfaisant ; celui à long terme reste encore à évaluer. Les facettes composites préformées constituent donc une bonne solution transitoire en attendant la fin de la croissance de nos patients.

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire

Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire 10 - CAS DE TRANSPOSITION DENTAIRE DDr Étienne LABASSY Depuis le début de l utilisation des appareils fixés, l ancrage dentaire a toujours été crucial. Classiquement on évoque les principes d ancrage différentiel

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit

Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit XX cas complexes en implantologie 11 Remplacement d une incisive latérale supérieure dans un espace réduit Philippe Russe, Patrick Missika 84 1. Vue initiale Présentation La patiente est une jeune fille

Plus en détail

Agénésie et prothèse implanto-portée

Agénésie et prothèse implanto-portée Agénésie et prothèse implanto-portée Dr Thierry ROUACH Lʼagénésie dentaire est une pathologie plus ou moins handicapante en fonction du nombre et de la position des dents absentes. Certaines agénésie sont

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un ARTICLE SPÉCIALISÉ : ELLE N A PLUS PEUR DE RIRE MARIA Saga Zirkonia - Des histoires du monde de «Zirkonzahn» 1 Luca Nelli Fig. 1 : Elle n a plus peur de rire Maria La première fois qu elle est venue au

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

DENTURE ET DENTITIONS.

DENTURE ET DENTITIONS. DENTURE ET DENTITIONS. Deux termes souvent confondus. 1. Définitions a. Dentition Terme dynamique Ensemble des phénotypes de développement des arcades (origine, minéralisation, croissance, éruption ) Développement

Plus en détail

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH)

Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) NEWSLETTER N 3 LE PÉDIATRE AU CŒUR DE L ENVIRONNEMENT BUCCO-DENTAIRE Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) ÉDITO Les Hypominéralisations des Molaires et des Incisives (MIH) sont des défauts

Plus en détail

Nous avions décrit dans le précédent

Nous avions décrit dans le précédent Richelme Ivoclar 28/05/08 17:41 Page 327 Apport de la nouvelle céramique IPS e.max dans les plans de traitement esthétiques 2è partie J. RICHELME Chirurgien-dentiste JP. CASU Prothésiste dentaire Comment

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Bizarre, vous avez dit bizarre?

Bizarre, vous avez dit bizarre? GABA_InvitationSFOP_nuancier_13.qxd:Mise en page 1 29/01/09 15:19 Page 1 ANOMALIES DE STRUCTURE DES DENTS TEMPORAIRES Bizarre, vous avez dit bizarre? Docteur Dominique DESPREZ-DROZ Université Henri Poincaré,

Plus en détail

Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique

Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique formation Orthodontie Agénésie des latérales et canines incluses Mise en place chirurgico-orthodontique Alireza Seyed Movaghar, Benoît Brochery, Réza Movaghar L inclusion et l agénésie de dents permanentes

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique 2 Sommaire Dans ce livret d information à destination des patients, vous pourrez trouver les réponses aux questions que vous vous posez à propos

Plus en détail

La fiabilité à long terme des techniques

La fiabilité à long terme des techniques Traitement implantaire : proposition de prothèse fixée transitoire ADRIEN MARINETTI FRANÇOIS ALCOUFFE (FRANCE) Fixe, démontable, sans mutilation des dents adjacentes : une solution de temporisation esthétique

Plus en détail

Extraction-implantation-mise en fonction immédiate

Extraction-implantation-mise en fonction immédiate Extraction-implantation-mise en fonction immédiate Le Concept RPG : Régénération Prothétique Guidée Introduction L implantologie moderne ne peut dissocier le geste chirurgical de la réflexion prothétique.

Plus en détail

Le point sur la nomenclature en 2008

Le point sur la nomenclature en 2008 .. Modification de la nomenclature : Le point sur la nomenclature en 2008 Curetage péri-apical avec ou sans résection apicale : Par décision du 13 décembre 2007 de l UNCAM relative à la liste des actes

Plus en détail

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Auteurs_ Pr. Irina K. Lutskaya, Dr Natalia V. Novak & Valery P. Kavetsky, République de Biélorussie Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Revêtements

Plus en détail

Techniques de chirurgie parodontale

Techniques de chirurgie parodontale CHAPITRE 4 Techniques de chirurgie parodontale PLAN DU CHAPITRE GINGIVECTOMIE DISTAL WEDGE LAMBEAU DE WIDMAN MODIFIÉ LAMBEAU ESTHÉTIQUE D ACCÈS ALLONGEMENT CORONAIRE ET LAMBEAU POSITIONNÉ APICALEMENT FRÉNECTOMIES

Plus en détail

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés

Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Correction de l occlusion pour réduire les sourires gingivaux : deux cas rapportés Auteur_ Dr David S. Frey, États-Unis Fig. 1a Fig. 1b _La méthode traditionnelle pour corriger un sourire gingival avec

Plus en détail

Centre desoins Dentaires 1/5

Centre desoins Dentaires 1/5 2.1.3. PRESTATIONS CENTRE DE SOINS DENTAIRES 2.1.3.1. PRESTATIONS ODONTOLOGIQUES (decision 02/05/12) - tarif 2013 *à chaque fois qu'il y aura métal précieux et/ou usinage, cela sera facturé en supplément

Plus en détail

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Spécial l CFAO La CFAO indirecte Maxime Hollender Attaché hospitalier Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Jean Richelme

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR

ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR ATTACHEMENT IMPLANTAIRE LOCATOR IMPORTANT : Ce document contient les instructions d utilisation du produit. Merci de bien vouloir lire les instructions avant de l employer. Les diverses parties à commander

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

La prothèse maxillaire présente des crochets fracturés

La prothèse maxillaire présente des crochets fracturés Apport de la conométrie et des couronnes coniques dans la réalisation d une prothèse maxillaire Y. PROBST, prothésiste dentaire J. PAGLIANO, chirurgien-dentiste Lors de sa première consultation, Monsieur

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC c/o hsp Hodler, Santschi und Partner AG Belpstrasse 41 3007 Berne Tel. 031 381 64 50 Fax 031 381 64 56 info@vzls.ch www.vzls.ch / www.alpds.ch Directives pour la procédure de qualification (examen partiel

Plus en détail

Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique. France LAMBERT. Eric ROMPEN

Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique. France LAMBERT. Eric ROMPEN Prise en charge pluridisciplinaire d une parodontite juvénile : Traitement paro-orthoprothétique Introduction : Les parodontites juvéniles ont une certaine prévalence dans la population française et belge.

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

Morphologie Comparée des Dents Humaines

Morphologie Comparée des Dents Humaines ACADEMIE d AIX-MARSEILLE Université de la Méditerranée Morphologie Comparée des Dents Humaines POLYCOPIE P2 Faculté d Odontologie de MARSEILLE Sébastien BRUN, Sylva RAFFO, Jean-pierre PROUST Morphologie

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016

Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Université Saint Joseph Faculté de Médecine Dentaire Epreuves de sélection CES/Master Spécialisation Année universitaire 2015-2016 Orthodontie Ma. 07/07/2015 Je. 09/07/2015 Ve. 10/07/2015 Sa. 11/07/2015

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet.

- Les 2 parties sont délimitées par une zone rétrécie formant autour de la dent une ligne sinueuse, le collet. ANATOMIE DENTAIRE LES DENTS PERMANENTES Caractères généraux Chaque dent est constituée de 2 parties principales. - Une partie visible, au niveau de la cavité buccale, plus ou moins massive, la couronne

Plus en détail

Lésions d usure dentaire : caractérisation et relation avec les parafonctions

Lésions d usure dentaire : caractérisation et relation avec les parafonctions Lésions d usure dentaire : caractérisation et relation avec les parafonctions CNO Section Aquitaine Jeudi 19 septembre 2013 Dr. Emmanuel d INCAU MCU - PH Objectifs de cette présentation 1. Définir les

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV

Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME. Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Journée e de Prévention du Risque Infectieux en FAM, MAS, IME Bron Jeudi 2 octobre 2014 Dr Eric-Nicolas BORY CH Le Vinatier - SOHDEV Les principales pathologies orales liées à la présence de la plaque

Plus en détail

Diplôme d Université Orthodontie

Diplôme d Université Orthodontie Diplôme d Université Orthodontie MODALITES DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES ANNEE 2014 2015 Vu le code de l éducation, notamment les articles L613-2 et D613-12 ; Vu le décret 2002-529 du 16 avril 2002 relatif

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

Dossier Administratif du Patient

Dossier Administratif du Patient Handident Franche-Comté CHBM - service ORL (Docteur LEGER) Cadre réservé Handident FC N adhérent au réseau Handident FC 2, rue du Docteur Flamand 25209 MONTBELIARD Cedex Dossier Administratif du Patient

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA 12 - DENTOSCOPE N 106-27/11/2012 Cette technique permettrait de remplacer immédiatement la ou les dents condamnées. Elle tente aujourd hui de

Plus en détail

traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire

traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire ODONTOLOGIE : PROTHÈSE 335 traitement par prothèse complète unimaxillaire d un cas d échec implantaire Rémi ESCLASSAN Maître de Conférences des Universités, Praticien Hospitalier, Ancien interne en Odontologie,

Plus en détail

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr

Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes. www.colgate.fr Service Consommateurs Colgate 92270 Bois Colombes www.colgate.fr Mon carnet de santé dentaire Prendre soin de ses dents, c est préserver son capital dentaire le plus longtemps possible : nos dents sont

Plus en détail

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne)

Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Séance de bibliographie du 03/12/2012 Emmanuel MERCELAT ( Interne) Rappel Nomination commune des dents: 32 dents au total chez l adulte Depuis la ligne médiane: 2 incisives 1canine 2 prémolaires 3 molaires

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. Polycopie de Parodontologie

UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE. Polycopie de Parodontologie UNIVERSITE BADJI MOKHTAR - ANNABA FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE CHIRURGIE DENTAIRE SERVICE DE PARODONTOLOGIE Polycopie de Parodontologie LA CONTENTION Dr M.ZAGHEZ 1. INTRODUCTION 2. TERMINOLOGIE 3.

Plus en détail

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims

Traumatismes alvéolo-dentaires. Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Traumatismes alvéolo-dentaires Dr Annie BERTHET Faculté d odontologie, Reims Parodonte = - ligament alvéolo-dentaire (LAD) - os alvéolaire - gencive Pulpe Dentine cément Email Odonte (dent) 2 Dent immature

Plus en détail

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux.

Les gencives et la santé générale. Qu est-ce qu une maladie des gencives? d autres types de problèmes de santé ou en causer de nouveaux. Les gencives et la santé générale Nous savons tous que la prévention est l une des clés du maintien de la santé générale. Nous faisons de l exercice et nous surveillons notre alimentation pour nous aider

Plus en détail

Service évaluation des actes professionnels

Service évaluation des actes professionnels TRAITEMENT DES AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES AUX DYSPLASIES ECTODERMIQUES OU À D'AUTRES MALADIES RARES, CHEZ L ENFANT ATTEINT D OLIGODONTIE, AVEC POSE DE 2 IMPLANTS (VOIRE 4 MAXIMUM) UNIQUEMENT DANS

Plus en détail

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans

Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Mise en fonction immédiate après extraction : stabilité esthétique et fonctionnelle après 13 ans Bruno Fissore* L extraction, implantation immédiate avec couronne provisoire immédiate présente de nombreux

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se

L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se L odontogénèse débute dès la fin du 1 er poursuit jusqu à l adolescence. mois de vie Intra Utérine et se Elle comprend plusieurs phases: 1/ la phase d initiation : au cours de cette phase sont déterminées

Plus en détail

Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique

Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique Optimalisation des techniques prothétiques de réhabilitation orale grâce à l orthodontie : analyse d un cas clinique C. Lies (1), S. Fernandez (2), M. Limme (3), A. Vanheusden (4) RÉSUMÉ : Ce cas clinique

Plus en détail

Classe II sévère. de mini-vis en une séance. extractions et implantation ODF R&S

Classe II sévère. de mini-vis en une séance. extractions et implantation ODF R&S ODF R&S Classe II sévère extractions et implantation de mini-vis en une séance Les mini-vis sont utilisées couramment comme renfort d ancrage au cours des traitements d orthodontie chez l adulte. Elles

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT

LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT CHEF DE FILE EN BROSSESÀ DENTS CHEF DE FILE EN BROSSETTES INTERDENTAIRES CHEF DE FILE EN ÉDUCATION LA BONNE PROPHYLAXIE DES DENTS SAINES, UNE VIE DURANT Un savoir qui motive Un savoir-faire qui assure

Plus en détail

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire FR L oxyde de zirconium au cabinet dentaire Effet naturel maximal, esthétique et compatibilité Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oral Design Bodensee Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oxyde de zirconium La

Plus en détail

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la

divergence IL objectif principal de toute réhabilitation est le Du bon usage de la Du bon usage de la divergence de la dent unitaire à la prothèse implanto-portée à l aide d implant à connectique cône morse sans vissage Jean-Claude MONIN* Antoine MONIN** Introduction IL objectif principal

Plus en détail

Décrite dès les années 1970, à ce jour, Les hypominéralisations molaires-incisives. Diagnostic et prise en charge adaptée. Odontologie pédiatrique

Décrite dès les années 1970, à ce jour, Les hypominéralisations molaires-incisives. Diagnostic et prise en charge adaptée. Odontologie pédiatrique Odontologie pédiatrique hypominéralisations formation Les hypominéralisations molaires-incisives Diagnostic et prise en charge adaptée Patrick Rouas, MCU/PH en Odontologie pédiatrique, Université de Bordeaux,

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE

DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE UNIVERSITAT DE LES VALLS FACULTÉ DE MÉDECINE DENTAIRE PRINCIPAUTÉ D'ANDORRE DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE DENTISTERIE ESTHÉTIQUE Les diplômes de l Universitat de les Valls sont reconnus par l Union Européenne

Plus en détail

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie

Utilisation de la diode laser (810 nm) en orthodontie Utilisation de la diode (810 nm) en orthodontie Auteurs_Dr Deepak Rai & Dr Gurkeerat Singh, Inde CAS 1 Fig. 1_Patient présentant un large diastème médian avec un frein épais. Fig. 2_Traitement orthodontique

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

Aesthetic Digital Smile Design ADSD : dentisterie esthétique assistée par ordinateur Partie II

Aesthetic Digital Smile Design ADSD : dentisterie esthétique assistée par ordinateur Partie II I cosmetic _ conception esthétique numérique du sourire Aesthetic Digital Smile Design ADSD : dentisterie esthétique assistée par ordinateur Partie II Auteur_Dr Valerio Bini, Italie Fig. 18a_Orientation

Plus en détail

Lecture critique de l OPT. Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr

Lecture critique de l OPT. Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr Lecture critique de l OPT Hervé Moizan Odontologiste des Hôpitaux-Praticien Hospitalier herve.moizan@chu-rouen.fr 1 «Le chant des sirènes» L image ne saurait remplacer la démarche clinique, essence même

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES

TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES TRAITEMENTS MEDICO-DENTAIRES LES PRESTATIONS POUR SOINS DE MEDECINE DENTAIRE Dispositions communes 1. L intervention de la CMCM se limite aux prestations pour soins de médecine dentaire prévues aux tarifs

Plus en détail

Tableau des prestations Vita Santé 2015

Tableau des prestations Vita Santé 2015 pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Vita Santé 2015 AGENTS DE Vita Santé, la formule active la formule active Hospitalisation, Court séjour, Maternité, Psychiatrie, Soins de Suite et

Plus en détail

ZENOTEC Instructions de préparation

ZENOTEC Instructions de préparation ZENOTEC Instructions de préparation Matériau et indication Esthétique exceptionnelle grâce à l oxyde de zirconium de WIELAND L oxyde de zirconium a fait ses preuves depuis plus de dix ans comme matériau

Plus en détail

RESTAURATION CATALOG

RESTAURATION CATALOG RESTAURATION ENTAL O CATALOG 2014/15 COLTENE Restauration DES INNOVATIONS EN DENTISTERIE RESTAURATRICE Depuis plus de 30 ans, COLTENE est un fournisseur renommé pour la dentiserie restauratrice avec des

Plus en détail

Monsieur L., âgé de 20 ans, consulte en urgence pour

Monsieur L., âgé de 20 ans, consulte en urgence pour Cabinet Laboratoire R e s t a u r a t i o n p ro t h é t i q u e d une canine maxillaire fracturée G. FOUGERAIS, chirurgien-dentiste J. LE PAN, prothésiste dentaire Comment évalue-t-on les conséquences

Plus en détail

Ossfit Ossfit Ossfit Opter pour le système Ossfit c est gagner du temps pour vous et vos patients.

Ossfit Ossfit Ossfit Opter pour le système Ossfit c est gagner du temps pour vous et vos patients. D E N T A L C A R E B Y N A T U R E IMPLANT OSSFIT L implant Ossfit est spécifiquement conçu pour la chirurgie en un seul temps. Cette technique parfaitement validée aujourd hui signifie moins de traumatisme

Plus en détail

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016)

D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) D.E.SU. «Parodontologie en Pratique Clinique» (2015-2016) 1 er Séminaire : UE 1 : Les maladies parodontales : étiopathogénie, diagnostic et plan de traitement. UE 2 : La phase étiologique de la thérapeutique

Plus en détail

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE

DENTS ET SINUS MAXILLAIRE DENTS ET SINUS MAXILLAIRE Introduction Il existe des pathologies sinusiennes d'origine dentaire et inversement. Les sinus n'existent pas chez l'enfant, ils ne se pneumatisent qu à partir du moment où les

Plus en détail

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO étude de cas _ L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO Auteur_ Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 1_État initial. Fig. 2_Bridge Maryland prêt à la pose. Fig. 3_Extraction. Fig.

Plus en détail

Blanchiment des dents

Blanchiment des dents Blanchiment des dents Des dents blanches qui composent un sourire éclatant est un signe de beauté, de santé et de jeunesse. Le blanchiment dentaire est un procédé sécuritaire qui éclaircit les colorations

Plus en détail

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE CHIRURGIE MUCO-GINGIVALE : 41 vidéos» CCL347 La régénération parodontale» CCL333 Pose d'un implant en 14 en un temps chirugical avec greffe de conjonctif

Plus en détail

de bonnes dents pour bébé

de bonnes dents pour bébé l atelier santé ville présente avec le soutien de de bonnes dents pour bébé Conseils bucco-dentaires aux parents de jeunes enfants www.la-crea.fr l apparition des premières dents Les dents permettent la

Plus en détail

n 3 La Recherche en Odontologie Basée sur la Pratique De nos jours, les études de recherche clinique en odontologie sont majoritairement

n 3 La Recherche en Odontologie Basée sur la Pratique De nos jours, les études de recherche clinique en odontologie sont majoritairement éditorial n 3 La Recherche en Odontologie Basée sur la Pratique De nos jours, les études de recherche clinique en odontologie sont majoritairement conduites dans les institutions hospitalo-universitaires,

Plus en détail

Intégration de la CFAO globale au quotidien :

Intégration de la CFAO globale au quotidien : Intégration de la CFAO globale au quotidien : implantologie guidée par CEREC Guide et couronne usinée sur TiBase Auteur_Dr Amandine Para, France Fig. 1a Fig. 1b Figs. 1a & b_situation initiale de l édentement

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE SANTÉ FSSS-FP (CSN)

RÉGIME D ASSURANCE SANTÉ FSSS-FP (CSN) Cette version électronique de l assurance soins dentaires est tirée du Régime d assurance collective à l intention des personnes salariées du secteur de la Santé et des Services sociaux FSSS-FP (CSN).

Plus en détail

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique

pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations Multi Santé 2015 AGENTS DE LA DÉFENSE Multi Santé, la formule classique pour vous aujourd hui et demain Tableau des prestations 2015 AGENTS DE, la formule classique la formule classique Les pourcentages sont communiqués en référence au tarif opposable de la Hospitalisation,

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE REFERENTIEL D AUTO EVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Dépistage orthodontique en denture temporaire et/ou en denture mixte, des anomalies fonctionnelles dentaires et occlusales Décembre 2004 I. PROMOTEURS

Plus en détail

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace.

Un mainteneur d espace est traditionnellement. Du maintien à la gestion de l espace. Odontologie pédiatrique. gestion de l espace. Odontologie pédiatrique gestion de l espace formation Du maintien à la gestion de l espace Amir CHAFAIE Un mainteneur d espace est un dispositif, souvent prothétique, permettant la conservation de l espace

Plus en détail

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30

1) Indemnité horo-kilométrique par km DK1 0,47 2,30 TARIFS DE LA NOMENCLATURE DES ACTES ET SERVICES DES MEDECINS-DENTISTES TENANT COMPTE DE L'ARTICLE 4DES DISPOSITIONS FINANCIERES DE LA LOI DU 17 DECEMBRE 2010, PAR DEROGATION A L'ARTICLE 65 DU CODE DE LA

Plus en détail

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE?

COMMENT UTILISER LE FILS DENTAIRE? QU EST-CE QU UN BROSSAGE MINUTIEUX Un brossage minutieux matin et soir vous protège efficacement contre les caries et les maladies parodontales. Dans tous les cas, c est l action mécanique de la brosse

Plus en détail

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail

LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE

LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE Programme de formation dentaire continue 2011-2012 LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE Dre Stéphane R. Schwartz ou Dr Duy-Dat Vu 1 LA DENTISTERIE PÉDIATRIQUE Introduction Tous les cours en dentisterie pédiatrique

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

Aujourd hui, la prothèse implantaire. Empreinte implantaire et empreinte de prothèse fixée. quelles différe n c e s

Aujourd hui, la prothèse implantaire. Empreinte implantaire et empreinte de prothèse fixée. quelles différe n c e s SP-Degorce 5/06/06 10:47 Page 41 Empreinte implantaire et empreinte de prothèse fixée quelles différe n c e s T. DEGORCE, chirurgien-dentiste Aujourd hui, la prothèse implantaire fait partie de notre arsenal

Plus en détail

La canine et l enfant

La canine et l enfant La canine et l enfant RÉSUMÉ Mathieu A. DERBANNE Ancien AHU, Service d odontologie du Pr Bruno Gogly, Groupe Hospitalier Albert Chenevier - Henri Mondor, AP-HP, Créteil. Marguerite-Marie LANDRU MCU-PH,

Plus en détail

Anthropologie dentaire Médico-légale

Anthropologie dentaire Médico-légale Anthropologie dentaire Médico-légale Dr.Yvonne Desbois Expert en odontologie judiciaire près la Cour d Appel de Chambéry Laboratoire d Anthropologie Anatomique et de Paléopathologie Lyon1 1.INTRODUCTION

Plus en détail

La Classification Commune des Actes Médicaux

La Classification Commune des Actes Médicaux La Classification Commune des Actes Médicaux 1 2 Julie 3.31.0.65 Cher Docteur, Vous trouverez ci-dessous les explications concernant la mise à jour Julie version 3.31.0 (65). Cette version comprend la

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES

DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Frais admissibles DESCRIPTION DE LA GARANTIE D ASSURANCE SOINS DENTAIRES Les frais admissibles sont les frais raisonnablement engagés, recommandés par une ou un dentiste et justifiés par la pratique courante

Plus en détail