Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact :"

Transcription

1 MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tel: Fax: Survivre en fuite Un camp de réfugiés à visiter Contact : Anthony Jacopucci Tel:

2 Introduction Médecins Sans Frontières Médecins Sans Frontières (MSF) a été créée en 1971 et est aujourd'hui la plus grande organisation privée de secours médical d'urgence au monde. Basée sur le volontariat, l'association intervient dans le domaine de la santé, partout dans le monde où surviennent des guerres, des catastrophes, des désastres d'origine naturelle ou humaine. Depuis 1986, MSF Section Luxembourg envoie des médecins, des infirmiers, des logisticiens au cœur des catastrophes et des conflits qui déchirent le monde, avec un seul objectif: porter secours aux victimes, sans se soucier ni des clivages ni des frontières. Depuis trente ans, nous considérons que la sensibilisation fait partie intégrante de la mission de Médecins Sans Frontières. Pour cela, nous réalisons des expositions à vocation pédagogique et informative. Ces manifestations publiques, installées au cœur des villes, dans des lieux publics ou au sein des établissements scolaires sont un moyen de faire découvrir, de manière originale, l action humanitaire et de sensibiliser le public aux situations des populations les plus démunies. Le succès des précédentes expositions itinérantes de Médecins Sans Frontières organisées au Luxembourg («Acteurs d'urgence», «Enfants des rues», «Une fuite, une histoire,») a montré l intérêt du public pour cette forme de sensibilisation, vécue par les visiteurs comme un moment d émotion et de prise de conscience. Réfugiés et déplacés D après les estimations des Nations Unies, il existe près 40 millions de personnes forcées à prendre la fuite à travers le monde. Près de 14 millions de réfugiés et 25 millions de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays vivent dans des abris provisoires. Bien que certains rentrent finalement chez eux ou fuient vers un autre pays, ces nombres ne cessent d'augmenter. Les exodes de populations sont liés à la guerre, à la répression massive d'une catégorie d'individus, à des catastrophes naturelles ou encore à la famine. Les

3 réfugiés fuient vers les pays voisins puis sont regroupés dans des camps établis à proximité ou non de leurs frontières. Ces camps de réfugiés sont organisés sous la responsabilité du pays d'accueil, en collaboration avec le HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies). Les personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays sont parfois regroupées dans des camps de déplacés. Le travail auprès de ces réfugiés ou déplacés constitue une activité importante de Médecins Sans Frontières. Outre l'aide médicale et sanitaire, l'association a souvent témoigné de la situation des réfugiés, leur protection devenant, au fil des années, de plus en plus aléatoire et le refoulement des personnes dans leur pays d'origine plus systématique. L'intervention dans les camps consiste d'abord à assurer les besoins vitaux des populations. Elle porte sur l'approvisionnement en eau potable, nourriture et abris. Une fois les besoins vitaux assurés, l'association met en place des programmes médicaux (préventifs et curatifs), ainsi que des programmes nutritionnels et sanitaires. L'assistance médicale curative porte sur la mise en place de dispensaires et des centres d'isolement lors d'épidémies, et des consultations pour adultes et enfants. Des actions de préventions permettent, après le recueil de données épidémiologiques, de vacciner contre les maladies infectieuses. Priorité est donnée aux quatre grandes causes de mortalité infantile : rougeole, maladies diarrhéiques, infections respiratoires aiguës et paludisme. L'assistance nutritionnelle varie selon le degré de malnutrition. L'association met en place des programmes de récupération nutritionnelle en cas de malnutrition sévère, ou de supplémentation nutritionnelle sous forme de compléments alimentaires pour les cas moins graves. L'assistance sanitaire consiste en l'approvisionnement, le stockage et la distribution d'eau potable, mais également le drainage et l'évacuation des eaux usées ainsi que l'installation de latrines.

4 Survivre en fuite : Un camp de réfugiés à visiter Parce qu'une guerre éclate, que le canon tonne, que la violence se déchaîne, des milliers de personnes, de familles, quittent leur maison, leur terre, pour se mettre en sécurité ailleurs. Ainsi commence l'exode. Si les histoires sont toujours singulières, l'exode est toujours un drame : en mars 1991, des centaines de milliers de Kurdes ont quitté leur maison en pleine nuit, les pieds dans la neige, fuyant les bombardements des hélicoptères de Saddam Hussein, le plus loin possible, dans les hautes montagnes. Des centaines de milliers d'angolais ont, eux, erré pendant quatre ans - de 1998 à dans les "zones grises". En mai 2003, les habitants de Bunya, au Congo, pourtant habitués aux attaques, décident de quitter la ville pour échapper aux massacres, et marchent 15 jours dans la brousse épaisse, régulièrement inquiétés dans leur fuite par des miliciens avides et violents. Quitter sa maison et sa terre, abandonner ses biens pour n'emporter que l'essentiel, partir vers un avenir incertain et parfois vers des terres hostiles, est toujours un déchirement, une décision difficile à prendre. Souvent, les plus âgés renoncent à partir, préférant mourir chez eux que ne pas savoir s'ils reverront un jour leur maison. Mais, si l'on veut survivre à la guerre ou aux violences d'un régime oppresseur, partir n'est plus vraiment un choix. Souvent la route est semée d'embûches et de dangers; heureusement aussi, les exilés bénéficient de la solidarité d'habitants croisés en chemin, pour s'abriter pour une halte, manger, boire... Lorsque nous pouvons anticiper l'exode et que la sécurité nous permet d'emprunter la route que prennent les exilés, nous envoyons des équipes mobiles qui soignent les malades et blessés et fournissent de l'eau et des vivres. Plus fragiles, ils arrivent sur un lieu plus ou moins hospitalier où ils poseront leurs bagages. Il ne leur reste en général plus grand chose : ils ont consommé les vivres qu'ils ont pu emporter quand ils n'ont pas été pillés avant ou après leur départ. Il leur faut alors trouver le minimum pour vivre.

5 "Survivre en fuite" est une reconstitution d un camp de réfugiés sur 700 à 1000m2. Animé et géré par 10 expatriés et logisticiens MSF (personnels ayant été sur le terrain avec MSF et en attente de nouveau départ), ce camp de réfugiés reconstitué permet aux visiteurs de découvrir la vie à l intérieur d un tel camp. MSF s investit en effet depuis des années au profit des populations qu elles soient en fuites, déplacées ou réfugiées en rappelant qu il s agit de plus de 40 millions d hommes, de femmes et d enfants qui ont fuit et fuient encore pour sauver leurs vies. Cette exposition s inscrit dans un cadre pédagogique dont l objectif essentiel est d humaniser la condition des réfugiés et des personnes déplacées, grâce à la visualisation concrète de leur quotidien. Les visiteurs du camp circuleront dans 3 parties distinctes. SURVIVRE - les abris. - zone de distribution de nourriture. - les latrines. - le point d eau. SOIGNER - clinique. - centre de traitement choléra. - zone de vaccination. - zone de nutrition. - stand mines antipersonnel.

6 EXPOSITION ET CONFERENCES - L espace photos (exposition réalisée par les volontaires du terrain). - L espace rencontre où le public pourra discuter avec les volontaires MSF, parcourir des revues, regarder des vidéos. Déroulement des visites Des visites guidées seront proposées aux personnes intéressées. L'exposition peut aussi être visitée sans guide (expatrié MSF de retour de mission), les différentes parties étant expliquées par des panneaux informatifs. Vue aérienne de l' exposition

7 Fiche technique de l exposition Surface au sol : Alimentation électrique : Eau, tank à eau : 700 à m2 220 volts / 30 ampères litres Tentes / constructions : 4 tentes de 27,5 m2 avec une capacité de 20 personnes Village de réfugiés avec 6 petites tentes, latrines, zone de distribution de nourriture, point d'eau Barrières : Fixation au sol : Longueur totale de 160 mètres/linéaire en barrières pour délimiter les différentes parties du camp L'exposition est auto portée. Pas de percement au sol. Assurances : Divers : Fonctionnement : Le camp est sous l'entière responsabilité de Médecins Sans Frontières. Une assurance spécifique, couvrant le public et le matériel sera prise pour chaque événement. 10/15 chaises 2 ou 3 tables sur tréteaux pour exposition d'objets Ecrans et lecteurs pour diffusion de films Pas de vente alimentaire. Pas de quête et sollicitation directe. Entrée gratuite

8 L'exposition en photos Zürich / Suisse 2006

9 Genoa / Italie 2006

Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation

Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation Que fait MSF? La malnutrition Lorsqu une population se trouve confrontée à une crise alimentaire ou à une famine¹, il est primordial pour les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) d agir vite et bien.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LES 30 ANS DE MSF LOGISTIQUE

DOSSIER DE PRESSE LES 30 ANS DE MSF LOGISTIQUE DOSSIER DE PRESSE LES 30 ANS DE MSF LOGISTIQUE AVRIL 2016 INTRODUCTION E n 2016, MSF Logistique fête ses 30 ans : créé en 1986 à Narbonne dans l Aude, le centre est basé depuis 23 ans à Mérignac, en Gironde

Plus en détail

Médecins Sans Frontières. février 2009. Photo de couverture : Dirk Jan Visser

Médecins Sans Frontières. février 2009. Photo de couverture : Dirk Jan Visser Médecins Sans Frontières février 2009 Photo de couverture : Dirk Jan Visser Chaque jour, des Zimbabwéens traversent la rivière Limpopo pour rejoindre l Afrique du Sud, risquant leur vie pour fuir leur

Plus en détail

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES

Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Programme d'aide au développement Jura - Cameroun SOINS DE SANTE PRIMAIRES Cadre des projets L'action du Service de la coopération fonde sa légitimité dans la Constitution jurassienne à travers ses articles

Plus en détail

lemondeenclasse.unicef.ca

lemondeenclasse.unicef.ca Journée mondiale des réfugiés 20 juin Titre Mon nouveau chez-moi Thème général Réfugiés Durée Cycles visés 2 e et 3 e cycles Domaine général de formation Vivre-ensemble et citoyenneté Domaine d apprentissage,

Plus en détail

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache

Plus en détail

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix 1999 pédiatrie

Plus en détail

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant

Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant Jeu de piste Partage Un avenir pour chaque enfant www.partage.org Faire grandir dignement les enfants du monde Mars 2009 1 Association humanitaire française au service des enfants du monde depuis plus

Plus en détail

Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence

Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence Introduction Il est important lors des urgences de contrôler l impact de la promotion de l hygiène, notamment les changements

Plus en détail

Nourrir les plus pauvres Janvier 2007

Nourrir les plus pauvres Janvier 2007 CENTRE DE SECOURS AUX ORPHELINS Nourrir les plus pauvres Janvier 2007 Avril 2010 Topographie Le Burkina Faso en bref 274 200 km 2. Aucun accès à la mer. Climat présaharien au nord et soudanais au centre

Plus en détail

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Note d information Introduction Le conflit en République arabe

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX Type de projet : Coopération technique Type de projet secondaire : Renforcement des capacités en matière de gestion des migrations

Plus en détail

Journée mondiale de l eau

Journée mondiale de l eau Groupe des Eaux de Marseille Journée mondiale de l eau Un parcours atypique autour de l eau et l énergie 19 mars 2014 - Centre de production d eau potable de Sainte Marthe Une journée sous le signe de

Plus en détail

La prévention des incendies

La prévention des incendies INFORMATION DESTINEE AUX ELEVES DE 7 EME ANNEE DU CANTON DE NEUCHÂTEL La prévention des incendies OBJECTIFS SENSIBILISER LES ELEVES DE 7 E INHERENTS AU FEU. ANNEE AUX RISQUES ILLUSTRER LES NOTIONS APPRISES

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies»

BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies» BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies» Projet pour l emploi et pour l autonomie des femmes survivantes à l exploitation sexuelle au Bangladesh Au cours des années 2007 à 2009, le CWCS (Center

Plus en détail

Ce totem est le point de départ du jeu.

Ce totem est le point de départ du jeu. Ce totem est le point de départ du jeu. Demande ton livret de jeu au stand de l Unicef puis pars à la découverte de 5 enfants du monde. Comme toi, ils ont des droits, mais ces derniers ne sont pas toujours

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER. John Moore/Getty Images. Médecins Sans Frontières Rue de l Arbre Bénit, 46 1050 Bruxelles www.msf.be BE73 0000 0000 6060

RAPPORT FINANCIER. John Moore/Getty Images. Médecins Sans Frontières Rue de l Arbre Bénit, 46 1050 Bruxelles www.msf.be BE73 0000 0000 6060 RAPPORT FINANCIER 2014 John Moore/Getty Images Médecins Sans Frontières Rue de l Arbre Bénit, 46 1050 Bruxelles www.msf.be BE73 0000 0000 6060 PRÉFACE 2014 A ÉTÉ UNE ANNÉE EXCEPTIONNELLE! Alex Yallop Exceptionnelle

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

Directive pour l'évaluation de la compatibilité entre le droit interne et les obligations découlant des traités du droit international humanitaire

Directive pour l'évaluation de la compatibilité entre le droit interne et les obligations découlant des traités du droit international humanitaire SERVICES CONSULTATIFS EN DROIT INTERNATIONAL HUMANITAIRE Directive pour l'évaluation de la compatibilité entre le droit interne et les obligations découlant des traités du droit international humanitaire

Plus en détail

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Convention sur l interdiction des mines antipersonnel Convention sur l interdiction de l emploi,

Plus en détail

Le programme de médecine mobile

Le programme de médecine mobile Le programme de médecine mobile UN ENGAGEMENT DU CLUB SANTE AFRIQUE AUPRES DU LEGENDAIRE PROGRAMME DES FLYING DOCTORS OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6 et 8 1 CFAO : membre actif du

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

Projet Humanitaire été 2012 Construction de maisons dans le sud de l Inde

Projet Humanitaire été 2012 Construction de maisons dans le sud de l Inde Projet Humanitaire été 2012 Construction de maisons dans le sud de l Inde L Inde Population 1,241,491,960 habitants Superficie 3 287 000 km² Densité 350.4 habitants / km² Capitale Delhi Monnaie Roupie

Plus en détail

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org

AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR. jeunessecanadamonde.org AVEC LES JEUNES POUR UN BRILLANT AVENIR jeunessecanadamonde.org Jeunesse Canada Monde a pour MISSION d accroître la capacité des gens, et plus particulièrement des jeunes, à intervenir de façon dynamique

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

SEMAINE MONDIALE D ACTION CONTRE LES ARMES LEGERES POINT DES ACTIVITES EN COTE D IVOIRE

SEMAINE MONDIALE D ACTION CONTRE LES ARMES LEGERES POINT DES ACTIVITES EN COTE D IVOIRE SEMAINE MONDIALE D ACTION CONTRE LES ARMES LEGERES POINT DES ACTIVITES EN COTE D IVOIRE 1-Conférence publique au Lycée Moderne d Adzopé le 24 Mai 2006 Amnesty international section Côte d Ivoire a animé

Plus en détail

Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les. réfugiés. 86 Rapport global 2013 du HCR

Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les. réfugiés. 86 Rapport global 2013 du HCR Le camp de réfugiés de Za atri, en Jordanie. Accueillir les réfugiés 86 Rapport global 2013 du HCR HCR / J. KOHLER Le fait d offrir sûreté et sécurité à des populations déracinées engendre à la fois des

Plus en détail

Asseoir une confiance durable

Asseoir une confiance durable Asseoir une confiance durable Une forte culture de la qualité et satisfaction... 2 L écoute client... 2 Les standards de service... 3 Le contrôle des standards... 3 La formation des équipes... 3 L améliorer

Plus en détail

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015

/ EXPOSITION DU 10 AVRIL 2015 au 29 NOVEMBRE 2015 Document à l attention des enseignants LES DÉFIS UNE EXPOSITION TEMPORAIRE DE 800 M 2 PRÉSENTÉE DU 10 AVRIL AU 29 NOVEMBRE 2015 Vers 2050, la population mondiale pourrait atteindre 9 milliards d Hommes

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 CONSOLIDATED RESULTS REPORT Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 1. Key Results Expected (restate, 1.1 Réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 71 à 40 pour 1 000 (conformément

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day

The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day The Art of Hospitality, vendredi 20 juin 2014 World Refugee Day M. le représentant du HCR, Mme la représentante de l OIM, M. Le représentant du PAM Chers collègues, Chers amis, Mesdames et Messieurs, Je

Plus en détail

Total 4 744 050 4 744 050

Total 4 744 050 4 744 050 Pour parer à la situation d urgence humanitaire, le HCR a fourni plus de 416 000 colis familiaux contenant des articles non alimentaires et quelque 88 000 tentes, au profit de 3 millions de personnes.

Plus en détail

VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME

VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME VOTRE DON CONTINUE DE FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE HAÏTI CINQ ANS APRÈS LE SÉISME FAITS SAILLANTS Plus de 5 millions de survivants du séisme ont reçu de l aide. Plus de 1 million d articles de secours ont

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA GUERRE EN AFRIQUE ET EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA GUERRE EN AFRIQUE ET EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA GUERRE EN AFRIQUE ET EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences disciplinaires Compétences transversales Scénario pédagogique

Plus en détail

QUATRIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011)

QUATRIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) Le Bureau du Procureur The Office of the Prosecutor QUATRIÈME RAPPORT DU PROCUREUR DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE AU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L ONU EN APPLICATION DE LA RÉSOLUTION 1970 (2011) INTRODUCTION

Plus en détail

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence 1 Qu est-ce que le programme SafePet? Un aperçu du programme SafePet à l intention des maisons d hébergement

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RECAPITULATIF DISTRIBUTION DE NFI 16 mai 26 juin 2015 Préf. S. Préfec Ouham Nana- Bakassa village Type de ménage Date Nb ménages bénef

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Une campagne RSE avec Médecins Sans Frontières

Une campagne RSE avec Médecins Sans Frontières Une campagne RSE avec Médecins Sans Frontières JULIE RÉMY Comment développer une campagne RSE rapidement et de manière impactante? Médecins Sans Frontières vous propose les 3 étapes suivantes:! CHOISIR

Plus en détail

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN Beaucoup d animaux déménagent pendant leur vie En mer, dans les airs, sur terre, ils parcourent de grandes distances pour trouver à manger, pour pondre leurs œufs, pour

Plus en détail

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique

le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique le cicr -150 ans d action humanitaire Document d accompagnement pédagogique «Ce qui importe, ce n est pas seulement le bien que le CICR apporte, mais le mal qu il permet d éviter.» Nelson Mandela Crédits

Plus en détail

Présentation Entreprises 2011

Présentation Entreprises 2011 Présentation Entreprises 2011 Sommaire L Unicef en quelques mots L initiative «Entreprise Amie de l Unicef» Participez au financement de la campagne «Des écoles pour l Afrique» Devenez «Entreprise Amie

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité

CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité CONSERVER LA CULTURE Promouvoir la diversité Qu est-ce que l ICCROM? L ICCROM est la seule institution du genre dont le mandat est de promouvoir la conservation du patrimoine culturel sous toutes ses formes

Plus en détail

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr VIH-SIDA Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de

Plus en détail

Fortnation à la gestion des banques céréalières

Fortnation à la gestion des banques céréalières Fortnation à la gestion des banques céréalières Approvisionnement, stockage et cession des céréales PROGRAMME tj@o~tjœj Appui associatif et coopératif aux initiatives de développement à la base Bureau

Plus en détail

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Formation «Alzheimer et Éthique» Ordre de Malte France, une force au service du plus faible L Ordre de Malte France Organisation caritative alliant programmes dans la durée et missions d urgence en France

Plus en détail

PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT

PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT PROJET DE SECOURS D URGENCE ET DE DEVELOPPEMENT REGION D UTTARAKHAND, INDE MENE PAR Le Fonds de Dotation Embracing the World France Ferme du Plessis 28190 Pontgouin ci-après désigné «ETW France» EN COLLABORATION

Plus en détail

Situation des mouvements de populations en RCA - Août 2015

Situation des mouvements de populations en RCA - Août 2015 Situation des mouvements de populations en RCA - Août 2015 Introduction Le nombre total de personnes déplacées en République centrafricaine a augmenté au cours du mois d Août avec 8935 personnes déplacées

Plus en détail

MSF, partenaire humanitaire de l ING NIght MARATHON 2013 RELEVEZ LE DEFI SOLIDAIRE MSF

MSF, partenaire humanitaire de l ING NIght MARATHON 2013 RELEVEZ LE DEFI SOLIDAIRE MSF MSF, partenaire humanitaire de l ING NIght MARATHON 2013 RELEVEZ LE DEFI SOLIDAIRE MSF LE DEFI SOLIDAIRE MSF > Informations essentielles > Le défi solidaire MSF > Comment agir? > Boîte à outils INFORMATION

Plus en détail

LMS World Water Treatment Communication sur le Progrès 2012

LMS World Water Treatment Communication sur le Progrès 2012 LMS World Water Treatment Communication sur le Progrès 2012 LMS World Water Treatment est une PME française de 10 personnes, spécialisée dans la fabrication de systèmes autonomes de traitement de l'eau,

Plus en détail

1 888 234-8533 devp.org

1 888 234-8533 devp.org 1 888 234-8533 devp.org À l occasion du carême, nous sommes appelés à semer la solidarité avec nos sœurs et nos frères des pays du Sud. Pour ce faire, il ne suffit pas de partager nos biens matériels avec

Plus en détail

LE CHANGEMENT DE PARADIGME

LE CHANGEMENT DE PARADIGME Le Plan Mondial pour Éliminer la Tuberculose LE CHANGEMENT DE PARADIGME 2016-2020 RÉSUMÉ EXÉCUTIF un partenariat hébergé par l Organisation des Nations Unies à Les Objectifs de développement durable des

Plus en détail

Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO AUX PERSONNES AGEES CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO AUX PERSONNES AGEES CONTEXTE ET JUSTIFICATION Sœurs de Saint François d Assise BP 8051 Tokoin LOME/TOGO Titre du projet : ASSISTANCE ALIMENTAIRE AUX PERSONNES AGEES Durée : 1 an Pays : TOGO Localités : TOKOIN et TSEVIE Budget : 7.000.000 CFA Responsable

Plus en détail

URGENCE HUMANITAIRE LES 10 COMMANDEMENTS

URGENCE HUMANITAIRE LES 10 COMMANDEMENTS 1. EVALUATION 2. VACCINATION ROUGEOLE 3. EAU & SANITATION 4. ALIMENTATION & NUTRITION 5. ABRIS & CAMPS 6. SOINS DE SANTE 7. MALADIES TRANSMISSIBLES 8. SANTE PUBLIQUE 9. RESSOURCES HUMAINES 10. COORDINATION

Plus en détail

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser

Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser Objectifs Etre sensibilisé à l importance de l eau et à la nécessité de l économiser 1 Séance 1 - Recueil des conceptions / connaissances des enfants 1ère phase: Ecoute d une histoire comme introduction

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Voyage itinérant en Afrique du nord et de l ouest PRÉSENTATION DE PROJET

Voyage itinérant en Afrique du nord et de l ouest PRÉSENTATION DE PROJET Voyage itinérant en Afrique du nord et de l ouest PRÉSENTATION DE PROJET Début février 2011 aura lieu le prochain Forum Social Mondial (FSM) à Dakar, Sénégal. Des militants du monde entier vont se rassembler

Plus en détail

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Rapport sur la SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE DANS LE MONDE 1998 1999 Résumé Etabli à partir de la Base de Données mondiale sur la Sécurité transfusionnelle World Health Organization Blood Transfusion Safety

Plus en détail

Architecture et fonctionnement de la coopération au développement Document pour l enseignant-e

Architecture et fonctionnement de la coopération au développement Document pour l enseignant-e Architecture et fonctionnement de la coopération au développement Document pour l enseignant-e Auteur: Patrick Gilliard (Avec la collaboration Lucy Clavel Raemy) 1 «Si vous donnez un poisson à un pauvre,

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

Colloque. Mémoires et Migrations : Les réfugiés du Sud-Est. asiatique à Alençon

Colloque. Mémoires et Migrations : Les réfugiés du Sud-Est. asiatique à Alençon Colloque Mémoires et Migrations : Les réfugiés du Sud-Est asiatique à Alençon 1 Présentation du projet Définition succincte : Ce projet consiste en l organisation d un colloque sur l immigration asiatique

Plus en détail

Quelques mots sur la Convention relative aux droits de l'enfant

Quelques mots sur la Convention relative aux droits de l'enfant Quelques mots sur la Convention relative aux droits de l'enfant Pourquoi les pays signent-ils des conventions internationales? Imagine un t-shirt cousu en Chine avec du tissu fabriqué en Inde, transporté

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les femmes et les hommes ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

L évaluation de l exposition alimentaire de la population antillaise est également actualisée sur la base des nouvelles données disponibles :

L évaluation de l exposition alimentaire de la population antillaise est également actualisée sur la base des nouvelles données disponibles : Résumé exécutif Actualisation de l exposition alimentaire au chlordécone de la population antillaise Evaluation de l impact de mesures de maîtrise des risques Le chlordécone est une molécule organochlorée,

Plus en détail

Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS

Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS DOSSIER DE PRESENTATION Centre Médico-Chirurgical Pédiatrique PERSIS www.bilifou.ch Centre Hospitalier Régional (CHR) Ouahigouya, Burkina Faso Introduction Depuis près de quatorze ans, l Association «Bilifou

Plus en détail

IRAQ Crisis Update Octobre 2015. Restriction de l aide face à une population de plus en plus démunie.

IRAQ Crisis Update Octobre 2015. Restriction de l aide face à une population de plus en plus démunie. IRAQ Crisis Update Octobre 2015 Restriction de l aide face à une population de plus en plus démunie. L'Irak fait face à la pire crise humanitaire que le pays ait connue depuis des décennies. L'intensification

Plus en détail

HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains NATIONS UNIES HSP HSP/GC/25/5/Add.1 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains Distr. générale 2 avril 2015 Français Original : anglais Vingt-cinquième session

Plus en détail

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock

Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Analyse du projet de travail de rue : «Comète Atouts Jeunes» sur la zone quartier Decock Atouts Jeunes AMO, Comète AMO, 26, avenue du Karreveld 9, rue de Soignies 1080 Molenbeek 1000 Bruxelles 02/410.93.84

Plus en détail

Haïti 2015. Handicap International - Information Fédérale Fiche pays Haïti 2015 08 FR

Haïti 2015. Handicap International - Information Fédérale Fiche pays Haïti 2015 08 FR Haïti 2015 MANDAT Présente en Haïti avant le séisme de janvier 2010, Handicap International est intervenue dès le lendemain du tremblement de terre et de déployer des moyens considérables afin de venir

Plus en détail

IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015

IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015 Pratique du lavage des mains par un élève IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015 Préparé par Léon

Plus en détail

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013 EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna Informations générales : Date à laquelle le rapport d évaluation rapide est rédigé. Noms (en entier) et désignation du responsable

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

Olivier Vallerand. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Olivier Vallerand. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Olivier Vallerand Montréal Olivier

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par :

CODE DU TRAVAIL. Art. R. 231-61.- Au sens de la présente section, on entend par : CODE DU TRAVAIL Art. R. 231-60.- La présente section fixe les règles particulières de prévention et de protection des travailleurs contre les risques résultant d'une exposition à des agents biologiques.

Plus en détail

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009 COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. RESTREINTE EC/60/SC/CRP.13 29 mai 2009 COMITE PERMANENT FRANCAIS 45 e réunion Original : ANGLAIS QUESTIONS RELATIVES A LA SURETE ET A LA SECURITE

Plus en détail

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire

Recommandations. pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire Recommandations pour améliorer le dispositif national de veille sanitaire La loi relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l homme

Plus en détail

ESTHÉTICIENNE- COSMÉTICIENNE

ESTHÉTICIENNE- COSMÉTICIENNE LES VIDÉOS LESMÉTIERS.NET : SANTÉ - SOCIAL - SOINS ESTHÉTIQUES ESTHÉTICIENNE- COSMÉTICIENNE Production exécutive : Prod interactive GIP CARIF Île-de-France, 2006 Durée : 02 min 44 s L'enseignement de découverte

Plus en détail

Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg. Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange.

Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg. Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange. Petit déjeuner de presse : Jeudi 21 avril à 9h00 au Jardin du Luxembourg Contact presse: Michel Aublanc Tel 06.08.719.795 michel.aublanc@orange.fr Un événement pour interpeller et informer Une installation

Plus en détail

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012.

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012. Faits et chiffres Tremblement de terre en Haïti 3 ans après 20 décembre 2012 Réponse Croix-Rouge Croissant-Rouge Le présent document résume la performance collective de la Croix-Rouge Croissant-Rouge lors

Plus en détail

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes

Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Mémorandum revendicatif et propositions à propos du projet de loi cadre contre la violence à l'encontre des femmes Introduction Le Secrétariat National de la Ligue Démocratique des Droits des Femmes (LDDF)

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

Fenêtre sur Histoire L Histoire à ma fenêtre

Fenêtre sur Histoire L Histoire à ma fenêtre Le Centre européen du résistant déporté & L association Thémis présentent Fenêtre sur Histoire L Histoire à ma fenêtre une étape de l Odyssée citoyenne sur le site de l ancien camp de concentration du

Plus en détail

Délégués de la Croix-Rouge suisse. Coopération internationale

Délégués de la Croix-Rouge suisse. Coopération internationale Délégués de la Croix-Rouge suisse Coopération internationale Délégués de la Croix-Rouge suisse Informations générales La Croix-Rouge suisse (CRS) fournit une aide humanitaire dans des pays touchés par

Plus en détail

Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien»

Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien» 10 décembre 2005 Forum : «Calais ou l inhumanitaire au quotidien» Actes du forum du 10 décembre 2005 Médecins du Monde 2006 1 Sommaire : 1.1 Historique de la mission:... 3 1.2 Le forum :... 3 2 Les associations

Plus en détail

Commerce équitable : Le travail des enfants? Certainement pas! Activités pour les classes de la 4ème à la et 6ème primaire

Commerce équitable : Le travail des enfants? Certainement pas! Activités pour les classes de la 4ème à la et 6ème primaire Commerce équitable : Le travail des enfants? Certainement pas! Activités pour les classes de la 4ème à la et 6ème primaire Introduction Dans cette fiche vous trouverez des pistes d activités pour parler

Plus en détail

HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2)

HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2) HAÏTI (Liste de surveillance de Catégorie 2) Haïti est un pays d origine, de transit et de destination pour les hommes, les femmes et les enfants victimes de la traite des personnes à des fins de travail

Plus en détail

INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO. ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009

INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO. ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009 INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009 Origine du projet Le projet repose sur la volonté d un groupe de 8 élèves de réaliser leur

Plus en détail

OCTOBRE 2008. Informent leurs adhérents et sympathisants. 3ème Trimestre 2008

OCTOBRE 2008. Informent leurs adhérents et sympathisants. 3ème Trimestre 2008 Informent leurs adhérents et sympathisants 3ème Trimestre 2008 OCTOBRE 2008 Sommaire : - Edito - La mise en valeur des activités des Amoureux du Désert en région nantaise - La vie continue au village de

Plus en détail