TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations"

Transcription

1 TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations Applications de cours Thermodynamique Application 1 : échelles de température Le physicien allemand D.G. Fahrenheit établit en 1724 son échelle de température, encore utilisée aujourd'hui, notamment aux États-Unis. Cette échelle se base sur : - une température basse : t = 0 F ; la température la plus basse mesurée à Dantzig (et qu'il parvient ensuite à reproduire par un mélange réfrigérant NH 4 Cl/eau), - une température haute : t = 100 F ; la température du sang de cheval. Quelques modifications eurent ensuite lieu. En 1742, le Suédois A. Celsius établit son échelle de température, se basant elle sur les températures de changement de l'eau. 1. A l'aide du thermomètre ci-contre, établir la formule de conversion entre température en degrés Fahrenheit t( F) et température en degrés Celsius (θ( C)) sous la forme : t ( F )= A.θ( C)+B. (A est une fraction simple et B un entier) 2. Le roman de science-fiction Fahrenheit 451 (Ray Bradbury, 1953) fait référence à la température d'auto-inflammation du papier. En utilisant la formule précédente, déterminer cette température en degrés Celsius puis en Kelvin. 3. Un corps passe de T 1 = 289 K à T 2 = 81 C. Convertir T 1 en C et T 2 en K, puis calculer la variation de température en degrés Celsius et en Kelvin. Application 2 : la pression 1. Une presse à diamant synthétique est un dispositif exerçant une force équivalente à m = 60 g sur un carré de côté a = 10 µm. Déterminer la pression équivalente. 2. Estimer la surface de contact entre une voiture et le sol, par le biais de ses pneus. Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 1/6

2 Application 3 : quantité de matière et nombre d'entités Il y a N = 84 milliards de milliards d'atomes de cuivre dans un volume V = 1,0 mm 3 cuivre. Déterminer la quantité de matière n correspondante. du métal Application 4 : utiliser l'équation d'état des gaz parfaits Un pneu de voiture est gonflé à la température de 20,0 C sous la pression de 2,10 bar indiquée par un manomètre différentiel. Son volume intérieur, supposé constant, est de 30 L. 1. Quelle quantité de matière d'air contient-il? 2. Après avoir roulé un certain temps, une vérification de la pression est effectuée : la pression est alors de 2,30 bar. Quelle est alors la température de l'air enfermé dans le pneu? Exprimer le résultat dans l'échelle de température usuelle. Le diagramme ci-contre PV = f(p) (ou diagramme d'amagat) est celui du gaz diazote (réel) pour différentes températures. 1. A température fixée, quelle serait l'allure de la courbe PV=f(P) pour un gaz parfait? Application 5 : limites du modèle du gaz parfait 2. Entourer la zone du diagramme pour laquelle le diazote respecte le modèle du gaz parfait, commenter. Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 2/6

3 Application 6 : mélange idéal de gaz parfaits Un litre de dioxygène (M(O 2 )= 32,0 g.mol -1 ) à 20 C et sous P 1 = 3,00 atm, et trois litres de dioxyde de carbone (M(CO 2 ) = 44,0 g.mol -1 ) à 50 C et sous P 2 = 2,00 atm, sont mélangés dans un récipient de volume V = 5,00 L. La température du mélange idéal obtenu est 40 C. 1. Calculer la pression du mélange idéal obtenu. 2. Calculer les pressions partielles en dioxygène p O2 et en dioxyde de carbone p CO2. Application 7 : représentation d'un cycle en diagramme de Clapeyron Le piston d'un moteur à explosion effectue des allers-retours. Le cycle d'un moteur 4 temps classique (essence ou diesel) peut être modélisé par une succession de transformations simples subies par un même gaz parfait, que l'on supposera toutes mécaniquement réversibles : - ADMISSION isobare 0 1 (sous l'effet de la dépression crée par la descente du piston) - COMPRESSION isotherme 1 2 (le piston remonte) - EXPLOSION : allumage isochore 2 3 puis détente isotherme ECHAPPEMENT : détente isochore 3 4 (la soupape s'ouvre) puis isobare 1 0 Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 3/6

4 Tracer le cycle en diagramme de Clapeyron. Exercices de TD 0 Salle hermétique Combien de temps pourrions-nous survivre, dans notre salle de cours devenue subitement hermétique? 00 Nombre d'avogadro On étale une mole de grains de sable sur toute la surface de la France. Quelle serait la hauteur de sable de l'étalement? 000 Masse de l'atmosphère En considérant la pression atmosphérique, estimer la masse totale de l'atmosphère. 1 Un récipient contient un gaz dont la pression est de 1, Pa et la température de 50 C. Le gaz est refroidi à volume constant jusqu à la température de 10 C. 1. Quelle est alors la pression du gaz? 2. Quelle est la quantité de matière du gaz si son volume est V = 1,0 L? 2 En plongée Le volume d'une bouteille d'air utilisée pour la plongée sous-marine est égal à V 0 = 15,0 L. La pression de l'air qu'elle contient est égale à p 0 = 200 bars. Le volume des poumons est supposé invariable. On considère que, lors d'une plongée, un homme inhale 1,00 L d'air à chaque inspiration, à raison de 17 inspirations par minute. La pression de l'air dans les poumons est égale à 2,00 bars à une profondeur de 10 m et à 4,00 bars à une profondeur de 30 m. La bouteille est munie d'un détendeur, qui permet d'abaisser la pression de l'air à l'intérieur de la bouteille jusqu'à celle des poumons du plongeur. Calculer l'autonomie en air du plongeur à une profondeur de 10 m, puis à 30 m. 3 Aérosol Une bombe aérosol contient 50 ml de gaz (considéré parfait) à une pression de 1, Pa et à une température de 20 C. 1. Calculer la quantité de matière de ce gaz. 2. En déduire son volume molaire dans ces conditions. 3. Calculer le volume de gaz que cette bombe est susceptible de dégager dans l air à 20 C et à la pression atmosphérique. Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 4/6

5 4 Mélange entre deux compartiments Deux récipients sont reliés par un tube de volume négligeable muni d un robinet. Les 2 récipients contiennent un gaz parfait. La température de 27 C ne varie pas pendant l expérience. La pression P 1 et le volume V 1 (récipient 1) sont respectivement : 2, Pa et 2,0 L. La pression P 2 et le volume V 2 (récipient 2) sont respectivement : 1, Pa et 5,0 L. 1. Calculer les quantités de matière n 1 et n 2 de gaz dans chaque récipient. 2. On ouvre le robinet. En déduire le volume total V t occupé par le gaz. 3. Déterminer P t, la pression du gaz lorsque le robinet est ouvert. 5 Bouteille emplie d'air Une bouteille en verre, de contenance égale à 1,50 L, contient de l'air à t = 20 C et à la pression atmosphérique P = 1, Pa. On considérera que l'air est un gaz parfait composé de 80% de diazote et 20% dioxygène en volume. 1. Calculer la quantité de matière n d'air contenu dans la bouteille. 2. Calculer les quantités de matière de diazote et de dioxygène contenues dans la bouteille. En déduire les masses de diazote et de dioxygène correspondantes. 3. On chauffe à t' = 100 C l'air contenu dans la bouteille fermée. Quelle grandeur physique se trouve également changée? Calculer sa nouvelle valeur. 4. On renouvelle l'expérience, cette fois avec la bouteille ouverte. Calculer la quantité de matière de gaz n' dans la bouteille. Quelles sont alors les masses de diazote et de dioxygène contenues dans la bouteille? 6 Gonflage 1. Un pneu sans chambre (de volume supposé constant) est gonflé à froid (θ i = 20 C) sous une pression de 2,0 atm. Après avoir roulé un certain temps, le pneu affiche désormais une pression de 2,2 atm. Déterminer la température finale. 2. Une bouteille d acier munie d un détendeur contient dans un volume V i = 60 L, de l air comprimé sous P i = 15 atm. En ouvrant le détendeur à la pression atmosphérique, quel volume d air peut-on extraire à température constante? 3. Un pneu de volume V 1 = 50 L est gonflé au moyen d air comprimé contenu dans une bouteille de volume V 0 = 80 L sous P 0 = 15 atm. Si la pression initiale dans le pneu est nulle et la pression finale P 1 = 2,6 atm est donnée, déterminer la pression P dans la bouteille à la fin du gonflage d un pneu, puis le nombre de pneus que l on peut ainsi gonfler, l opération se passant à température constante. 7 Dissociation du dibrome Le dibrome Br 2 est, à température ambiante, un gaz supposé parfait (M(Br) = 80,0 g.mol -1 ). 1. Calculer en litre le volume V 0 théoriquement occupé par une masse m = 1,00 g de dibrome à la température t 0 = 1600 C et sous la pression atmosphérique P 0 = 1,00 atm. La mesure expérimentale de ce volume est V 0 = 1,195L. La différence entre cette mesure et la valeur théorique est due a la dissociation d une partie des molécules de dibrome, suivant l équation de réaction Br 2(g) =2 Br (g). 2. Expliquer en quoi cette réaction est la cause de la différence constatée. 3. Déterminer l expression puis la valeur du coefficient de dissociation α, défini comme le rapport entre la quantité de dibrome dissociée et la quantité initiale de dibrome. 8 Coefficients thermoélastiques Les corps peu compressibles et peu dilatables peuvent être décrits par une équation d'état de la forme : V =V 0 (1+α(T T 0 ) χ T (P P 0 )), où (P 0, V 0, T 0 ) correspond à un état de référence connu et (P,V,T ) à un état quelconque. Les coefficients α et χ T sont respectivement le coefficient de dilatation isobare et le coefficient de compressibilité isotherme du corps, qu'on peut considérer constants dans un certain domaine de pression et de température. 1. Surpression dans un thermomètre à alcool : Un thermomètre à alcool est à une température telle que son réservoir et sa hauteur sont complètement remplis de liquide. Connaissant les coefficients thermoélastiques α = 11, K 1 et χ T = 3, atm 1, montrer qu une simple variation de température de 0,5 C suffit à créer une surpression considérable. Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 5/6

6 2. Compressibilité d un solide : Un morceau de métal est considéré à 20 C sous une pression de 1 atmosphère. Déterminer la pression qu il faut exercer sur ce morceau de métal pour que son volume reste constant lorsque sa température passe à la valeur 30 C. On donne α = K 1 et χ T = Pa Compressibilité de l'eau : une masse m = 1,00 kg d'eau liquide est caractérisée dans un domaine de température et de pression autour de l'état 0 où P 0 = 1,00 bar, T 0 = 293 K et V 0 = 1,00 L, par un coefficient de dilatation isobare α = K -1 et par un coefficient de compressibilité isotherme χ T = Pa -1 constants. a. Calculer, en considérant que l'équation d'état est valable, son volume massique sous P = bars à T = 277 K, commenter. b. Un kilogramme d'eau liquide prise à l'état 0 est enfermée dans une bouteille métallique de volume V constant (parois indéformables) ; la bouteille métallique ne contenant que de l'eau liquide et étant fermée hermétiquement. La température passe de T 0 = 293 K à T = 586 K. Calculer la nouvelle pression de l'eau liquide et commenter. c. Quelle serait la pression finale si le récipient était rempli d'un gaz parfait, les conditions initiales étant celles de l'état 0? 9 Le problème du piston Un cylindre vertical fermé aux deux bouts est séparé en deux compartiments égaux par un piston étanche de forme cylindrique dont la masse par unité de surface est σ = 136 g.cm -2. Les deux compartiments, de hauteur h = 0,50 m, contiennent un gaz parfait à T = 273 K. La pression qui règne dans le compartiment inférieur est P = 1,5 bar. On chauffe le système à T' = 100 C. Quel est le déplacement d du piston? Sciences physiques TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations 6/6

Thermodynamique des gaz parfaits

Thermodynamique des gaz parfaits Chapitre 24 Sciences Physiques - BTS Thermodynamique des gaz parfaits 1 Le modèle du gaz parfait 1.1 Définition On appelle gaz parfait un ensemble de molécules sans interaction entre elles en dehors des

Plus en détail

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques

1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques 1. Gaz parfait et transformations thermodynamiques Pour l'air : r = R / M = 0,871 kj / (kg.k), avec M masse molaire c p =1,005 kj/kg K, c v = 0,718 kj/kg K = 1.93 kg / m 3 à 0 C et à 1013 mbars Pour un

Plus en détail

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2

F p. Par définition : S. F p = P x S avec F p en Newton (N) P en Pascal (P) et S en m 2 Physique : 2 nde Exercices d application : Les gaz CORRECTION I. Force pressante et pression : Exercice 1 : 1. a) Calculer la valeur F p de la force pressante exercée par l air atmosphérique sur une vitre

Plus en détail

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT.

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. TD 1 1: On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. 1) Etablir l'expression du travail reçu par le gaz, au cours d'une compression isotherme réversible

Plus en détail

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 Contrôle Continu du 03/11/2010. Durée: 2h00mn Exercice 1 : On suppose que l atmosphère est un gaz réel en équilibre dans le champ de pesanteur. L équation d état de

Plus en détail

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE mini INTERROS de Prépas & Deug MPSI-PCSI-PTSI SUP-SPÉ Thermodynamique MP-MP*-PC-PC*-PT-PT* Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE pages 1. Introduction à la thermodynamique.......................

Plus en détail

Phys. N 11 La Pression. Exercices.

Phys. N 11 La Pression. Exercices. Phys. N 11 La Pression. Exercices. Moteur de Recherche sur le site Rechercher Recherche personnalisée Mode d'emploi Recherche générale Entrez les termes que vous recherchez. Envoyer un formulaire de recherche

Plus en détail

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 12 On s est principalement limité jusqu à présent à l étude des substances pures. Or, bon nombre de problèmes thermodynamiques font intervenir des

Plus en détail

Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques

Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 Thermodynamique Chapitre 6 : Les machines thermiques Nous arrivons à ce qui a véritablement motivé la fondation de la thermodynamique : l étude des machines

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail

Les machines thermiques

Les machines thermiques Les machines thermiques II. Les machines thermiques Une machine thermique permet une conversion d'énergie. Pour fonctionner en régime permanent, elles effectuent des cycles. Très souvent, un fluide est

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal)

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal) PRESSION 1 1. GENERALITES 1.1. Définition : pression exercée par une force r F agissant uniformément et perpendiculairement à une surface de grandeur S UNITE SI : le Pascal [ Pa ] ou [ N.m -2 ] p = F S

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

Thermodynamique BTS 1984-2004 Gaz parfaits

Thermodynamique BTS 1984-2004 Gaz parfaits Thermodynamique BTS 1984-2004 Gaz parfaits Gaz parfaits...3 BTS Fluides énergie environnement épreuve de physique 2001...3 BTS Travaux publics 1990...3 BTS Bâtiment 1994...3 BTS Esthétique et Cosmétique

Plus en détail

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure

Chapitre C 02. L'air qui nous entoure Chapitre C 02. L'air qui nous entoure I. L'air est-il un corps pur? Un corps est dit ''corps pur'' s'il est constitué d'un seul type de molécules. S'il y a plusieurs types de molécules, il s'agît d'un

Plus en détail

Expérience 1 : Compression d une canette

Expérience 1 : Compression d une canette Expériences visant à montrer les effets de la pression : Expérience 1 : Compression d une canette Objectifs de l expérience: - Présenter le phénomène des pressions. - Ses implications. Matériel Requis

Plus en détail

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits.

cours n 4 : Chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. 1 er cycle universitaire. BS. C. Haouy, professeur de hysique Appliquée Cours de hermodynamique n 4 : chaleur, travail et énergie interne des gaz parfaits. Mise à jour du 21-02-07. Colonne de gauche =

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques S3 PMCP 2015/2016 D de thermodynamique n 5 Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques 1 Cycle avec une seule source de chaleur. Soit un système pouvant, pendant un

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Travaux dirigés de thermodynamique

Travaux dirigés de thermodynamique Travaux dirigés de thermodynamique IUT - GTE - Marseille 2012-13 1 Chapitre 2 : le gaz parfait Exercice 1 Combien y a t-il de molécules dans un volume de 1 cm 3 d un gaz parfait pris dans les conditions

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT Chimie - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT I) Modèle du gaz parfait : 1) L'état gazeux : Dans l'état gazeux, les atomes sont généralement associés en molécules déformables, très

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse III PRODUCION DE FROID, POMPE A CHALEUR Un cycle frigorifique est un système thermodynamique qui permet de transférer de la chaleur d un milieu vers un autre à température plus élevée. D après le second

Plus en détail

I. BUT DE LA MANIPULATION II. INTRODUCTION ET PHENOMENOLOGIE T 2 T 1

I. BUT DE LA MANIPULATION II. INTRODUCTION ET PHENOMENOLOGIE T 2 T 1 C. Cycle de Stirling. BUT DE LA MANPULATON Etude du cycle thermodynamique de Stirling, relevés des cycles. Mesure du rendement d'un moteur à air chaud pour différents régimes de rotation. Etude des rendements

Plus en détail

Le modèle du gaz parfait

Le modèle du gaz parfait Table des matières 1 : énergie interne, équation d état 1.1 Hypothèses........................................... 1. Énergie interne d un GPM................................... 1.3 Équation d état du GPM....................................

Plus en détail

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles)

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles) INTRODUCTION 1 Éléments de physique & rappels 2 Compressibilité des gaz : principe et applications à la plongée 3 Influence de la température : principe et application à la plongée 4 Exercices complémentaires

Plus en détail

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique Cours CH4 Description d un système physico-chimique Transformation chimique David Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Description d un système

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air?

Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Chapitre 2 : Quelles sont les propriétés de l air? Plan : 1. Peut-on comprimer l air? 2. Qu est ce qu une pression? 3. Comment mesure t on une pression? 4. Comment exprime t on une pression? 5. L air possède

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Problème d'hydrodynamique.

Problème d'hydrodynamique. Problème d'hydrodynamique. On s'intéresse au réseau hydraulique d'un système de plancher chauffant de bâtiment. Ce système se compose de plusieurs éléments (de haut en bas, voir Figure 1) : -Un réservoir

Plus en détail

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC)

Chapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PAC) Objectifs Lahrouni, A. hap 4 Thermo 2 FSSM hapitre 4 : Les machines dynamothermiques (MF et PA) La connaissance du principe de fonctionnement des machines frigorifiques à compression et l application des

Plus en détail

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau

Chimie cinquième - 2015/2016 Chapitre chimie 5.2 : L eau Chapitre Chimie 5.2 : L eau 1. Quels sont les états physiques de la matière? 2. Sous quel état est l eau des nuages? 3. A quoi ressemble la vapeur d eau? 4. Avec quoi mesure-t-on la température? 5. Quelle

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures ***

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures *** SESSION 003 PCP1006 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures L'utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants Une feuille de papier millimétré devra

Plus en détail

Introduction au thème des machines à intégrer

Introduction au thème des machines à intégrer Introduction au thème des machines à intégrer Qu est ce qu intégrer? En termes mathématiques, intégrer revient par exemple à calculer l aire d une surface. Ressortons de nos vieux souvenirs un repère à

Plus en détail

L HYDRAULIQUE. 1) Formules de notions de base. Différence de température départ/retour en K

L HYDRAULIQUE. 1) Formules de notions de base. Différence de température départ/retour en K L HYDRAULIQUE 1) Formules de notions de base Puissance nécessaire pour élever une certaine quantité d eau d un différentiel de température Puissance (W) = 1.163 x Volume (l) x T ( C) Débit nécessaire en

Plus en détail

Air humide : corrigé

Air humide : corrigé Air humide : corrigé 1 Prise en mains du diagramme Notations : w = humidité absolue, ψ = humidité relative, P w = pression partielle de vapeur d eau, P s w = pression de saturation de l eau Placer le point

Plus en détail

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz Chapitre 11 Le comportement des gaz 1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz 2. La pression et le volume des gaz 3. Les gaz et les variations de température 4. Les calculs mettant en

Plus en détail

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015

1 Chambre froide : CORRECTION G.I.M. 2. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 2015 IUT de Saint Denis Module THERM3 CORRECTION G.I.M. Contrôle de thermodynamique du vendredi 30 janvier 015 1 Chambre froide : 1. Les pressions d'évaporation et de condensation sont données par la table

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Thermochimie - TD 2 Corrigé

Thermochimie - TD 2 Corrigé Thermochimie - TD Corrigé Licence 1 «Groupes Concours & Polytech» - 007 / 008 Exercice 1 : combustion La combustion dans une bombe calorimétrique (volume constant) d une pastille de 3,76 g d acide benzoïque

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques Introduction à la description des systèmes thermodynamiques 1. Définitions et généralités : La Thermodynamique est l étude des échanges d énergie ou de matière. La thermodynamique ne délimite a priori

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air.

L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air. L «AIR HUMIDE» Requiert la lecture préalable des fiches : L'atmosphère : pression, température, structure verticale, composition de l'air Les nuages I L air humide et la notion de pression partielle de

Plus en détail

Physique Fiche3 3eme. Intesité de la tension du 3.5 3 2.5 2 1.5 1 0.5. ressort (N) 0 1 2 3 4 5 6 7 Allongement (cm)

Physique Fiche3 3eme. Intesité de la tension du 3.5 3 2.5 2 1.5 1 0.5. ressort (N) 0 1 2 3 4 5 6 7 Allongement (cm) Physique Fiche3 3eme Exercice 1 On dispose d'un ressort de longueur à vide 8 cm. Une boule en fer de masse 500 g, est accrochée à ce ressort. L'ensemble est posé sur un plan lisse et incliné. l'équilibre,

Plus en détail

Thermodynamique de l atmosphère

Thermodynamique de l atmosphère Thermodynamique de l atmosphère 1 Introduction Notion de parcelle d air L atmosphère est composée d un ensemble de molécules. Pour la description de la plupart des phénomènes étudiés, le suivi des comportements

Plus en détail

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température.

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température. COURS DE THERMODYNAMIQUE de Mme F. Lemmini, Professeur STU-SVI CHAPITRE I : TEMPERATURE ET CHALEUR I.1 Température I.1.1 Notion de température La température est liée à la sensation physiologique du chaud

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE. STI Génie Civil STI Génie Énergétique 9PYCEAGl SESSION 2009 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE STI Génie Civil STI Génie Énergétique Temps alloué: 2 heures Coefficient: 5 La calculatrice (conforme à la circulaire

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail

Étude d une pompe à chaleur

Étude d une pompe à chaleur TP N 15 Étude d une pompe à chaleur - page 89 - - T.P. N 14 - ÉTUDE D'UNE POMPE A CHALEUR 1. FONCTIONNEMENT THÉORIQUE Une pompe à chaleur est une machine thermique dans laquelle le fluide qui subit une

Plus en détail

1 ) Métropole STLB 2015

1 ) Métropole STLB 2015 1 ) Métropole STLB 2015 Partie A : détermination de la vitesse du véhicule Procès-verbal des enquêteurs : L accident s est produit sur une portion de route départementale goudronnée dont la vitesse est

Plus en détail

Problème 1 : masse volumique de la glace.

Problème 1 : masse volumique de la glace. Problème 1 : masse volumique de la glace. Quelques résolutions de problèmes en seconde. Schéma 1 Schéma 2 Schéma 3 n place de l'eau dans une éprouvette (schéma 1). n y plonge ensuite un glaçon (schéma

Plus en détail

Loi de Boyle et Mariotte

Loi de Boyle et Mariotte Loi de Boyle et Mariotte Deux plongeurs ont réalisé une expérience: ils ont utilisé une seringue fermée à une extrémité (le bout a été fondu). Dans la seringue il y a, sous pression atmosphérique (environ

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT

MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT MAINTENANCE D UNE CHAÎNE DE BAINS DE TRAITEMENT Une entreprise est spécialisée dans le traitement de surface par trempage de pièces métalliques de tailles diverses. Un pont roulant permet de faire progresser

Plus en détail

C4. La pompe à chaleur

C4. La pompe à chaleur C4. La pompe à chaleur I. BUT DE LA MANIPULATION Se familiariser avec le fonctionnement d'une pompe à chaleur et en déterminer le coefficient de performance sous différentes conditions d'utilisation. II.

Plus en détail

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :.

Concours d entrée - mai 2012. A remplir par le candidat : Nom :.. Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. A remplir par le candidat : Nom : Prénom :.. Centre de passage de l examen : N de place :. Note : Concours filière Technicien Supérieur et er cycle filière Ingénieur Concours nd cycle filière Ingénieur

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites.

Les calculatrices sont interdites. Les calculatrices sont interdites. NB. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS 1 CHAPIRE 10 LES GAZ PARFAIS I PROPRIEES HERMODYNAMIQUES DES GAZ PARFAIS 1 Définition Dans un gaz parfait il n'y a aucune interaction entre les molécules. 2 Equation d'état L'équation d'état permet d'écrire

Plus en détail

Energétique et exergétique de la combustion. D après Borel, Favrat Thermodynamique et énergétique PPUR chap 11

Energétique et exergétique de la combustion. D après Borel, Favrat Thermodynamique et énergétique PPUR chap 11 Energétique et exergétique de la combustion D après Borel, avrat Thermodynamique et énergétique PPUR chap 11 1 Notations Nous utilisons les règles de notation suivantes : toute quantité de substance exprimée

Plus en détail

Chapitre 1 : L air qui nous entoure

Chapitre 1 : L air qui nous entoure Version élèves Chapitre 1 : L air qui nous entoure. L atmosphère terrestre Document A p14 Réponses aux questions en cours, sauf la numéro 5 : 1/ Qu est ce que l atmosphère terrestre? Où se situe t-elle?

Plus en détail

C(x) = 5 9. et h = 160

C(x) = 5 9. et h = 160 Chapitre Fonctions affines. Définition Définition. La fonction définie par f : R R = m+h où m et h sont des nombres réels, est appelée fonction affine. Eemple La fonction C() qui permet de convertir des

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

PHYSIQUE Durée : 3 heures

PHYSIQUE Durée : 3 heures SESSION 2010 CONCOUS G2E PHYSIQUE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit.

Plus en détail

Epreuve de Physique B - Thermodynamique. Durée 2 h. L usage de calculatrices est interdit.

Epreuve de Physique B - Thermodynamique. Durée 2 h. L usage de calculatrices est interdit. 135 Epreuve de Physique B - Thermodynamique Durée 2 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Chez Mr Y Chez Mr Z Chez Mr T Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Schémas vus chez les installateurs : Doc 2 Schémas vus chez les installateurs : Doc 3 1. Présentation générale 2. Présentation de

Plus en détail

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES Cette note complète la présentation pédagogique allégée de la pompe à chaleur, en traitant du cas où le fluide thermodynamique est un mélange de vapeurs. C est notamment

Plus en détail

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien

Perfectionnement depannezvous.com. Électricien r Richard Roy Perfectionnement depannezvous.com Électricien Mécanicien Vous présente Électrotechnicien Électromécanicien r Richard Roy Technique du vide r Richard Roy Pression La pression est une force

Plus en détail

G.P. DS 07 6 février 2008

G.P. DS 07 6 février 2008 DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Modulateur optique... 2 I.Interférence à deux ondes...2 II.Étude d une séparatrice...2 III.Interférométre de Mach-Zehnder...

Plus en détail

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE

RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE RAYONNEMENT THERMIQUE DU CORPS NOIR PARTIE THEORIQUE 1 Définitions Considérons un corps porté à une température T. Ce corps émet de l'énergie par sa surface sous forme de rayonnement thermique, c estàdire

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2011 BACCALAUREAT TECHNLGIQUE SERIE : ST2S SCIENCES ET TECHNLGIES DE LA SANTE ET DU SCIAL EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de la

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne?

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne? Turbo est un escargot qui n a qu un seul rêve en tête : être incroyablement rapide! Son obsession pour la vitesse l a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur.

Plus en détail

Expansion des circuits fermés :

Expansion des circuits fermés : Expansion des circuits fermés : I. Rôle : Tous les circuits hydrauliques (chauffage, eau glacée ou autres ) sont soumis à des fluctuations de température plus ou moins importantes. Une des caractéristiques

Plus en détail

U22 - SCIENCES PHYSIQUES

U22 - SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MOTEURS À COMBUSTION INTERNE SESSION 2014 U22 - SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures - Coefficient : 2 SUJET Dès que le sujet vous est remis, assurez-vous qu il soit complet.

Plus en détail

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S THERMODYNAMIQUE Lycée F.BUISSON PTSI D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S Ce chapitre pourrait s appeler du monde moléculaire

Plus en détail

comportement thermique d'un plancher chauffant

comportement thermique d'un plancher chauffant comportement thermique d'un plancher chauffant Dans le plancher d'un local de surface S= 16 m² on a incorporé un système de chauffage maintenant la température ambiante à T a =20 C. Le système de chauffage

Plus en détail

Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés)

Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés) UNIVERSITE DE BOURGOGNE Année : 2009-2010 U.F.R. Sciences et Techniques Date : 11 juin 2010 Licence de Chimie 3 ème année EPREUVE Physico-Chimie des Matériaux (UE5a) Durée : 2 h 00 (Documents non autorisés)

Plus en détail

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur

Exercices MathSpé PC 2012-2013. Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Chapitre T.6 : Les diagrammes binaires liquide-vapeur Exercice 1 : Le diagramme binaire isobare du mélange binaire formé par le propan-2-ol (noté 2) et du 2-méthylpropan-2-ol (noté 1) est donné ci-dessous.

Plus en détail

Étude des gaz. La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro

Étude des gaz. La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro La loi de Boyle-Mariotte La loi de Charles La loi d Avogadro Adaptation d extraits tirés du guide d apprentissage Étude des gaz, SOFAD, janvier 1999. La loi de Boyle-Mariotte Lorsqu on comprime un gaz,

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE

LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE PSI Brizeux Ch. T1 : Les deux principes de la thermodynamique 1 C H A P I T R E 1 LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE APPLICATIONS 1. LES FONDEMENTS DE LA THERMODYNAMIQUE 1.1. La variable température

Plus en détail

Δ f H 0 (H 2 O) = -285,3 kj. mol -1

Δ f H 0 (H 2 O) = -285,3 kj. mol -1 ANNEXE : RAPPELS DE THERMODYNAMIQUE DEFINITION DE LA NOTION D ENTHALPIE Le terme enthalpie vient des mots grecs signifiant «chaleur interne». L enthalpie exprime la quantité de chaleur et le travail mécanique

Plus en détail

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être :

X X X. Verre. Remarque : Les interactions à distance peuvent être : Physique : 2 nde Chapitre.7 : Forces et mouvements I. Modèles et interactions 1. Interactions entre deux objets : L énoncé suivant s applique à des objets au repos ou en mouvement. Quand un objet agit

Plus en détail