OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF"

Transcription

1 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

2 LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* % % % % % % % % % % % % PC % % % % % % % % % NS % % % % % GC % % % IDF % % % * évol entre périos mars - mars 2014 / mars - mars Prix moyen au m² ** évo./an Taux d'écoul. Ventes/prog/ mois 75-7% 4,54% 0, ,9% 5,60% 1, % 6,05% 1, % 5,92% 1,25 PC -1% 5,85% 1, % 4,93% 1, ,4% 5,46% 1, % 4,98% 1, % 5,34% 1,45 GC -0,4% 5,15% 1,31 IDF -4% 5,45% 1,29 ** s prix moyens sont tous en TVA 20% et s'entennt parking inclus LE MARCHE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE AU 2nd SEMESTRE appts PARIS HAUTS-DE-SEINE SEINE-SAINT-DENIS VAL DE MARNE SEINE-ET-MARNE YVELINES ESSONNE VAL D'OISE ventes stock 1

3 LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE IMPACT DE LA TVA REDUITE Après la fin du dispositif Pass Foncier fin, la TVA réduite n'a plus été accessible que dans le cadre s opérations rénovation urbaine ANRU, et son taux a augmenté 5,5% à 7% en janvier. Depuis Janvier 2014, la zone d'égibilité à la TVA réduite est passée 500 à 300 m autour la zone ANRU. s programmes situés dans une zone ANRU ou à moins 300 m sont désormais éligibles à la TVA 5,5%. s opérations dont le permis a été déposé avant le 31 décembre, et localisées entre 300 et 500 m meurent éligibles à la TVA 7%. programmes (soit 24%) étaient éligibles à la TVA réduite sous conditions ressources. Ces programmes représentent 26 % s ventes totales du semestre en Ile--France (soit cinq points plus par rapport qu'au premier semestre, et 7 points par rappport à fin ). s ventes en TVA réduite ont ainsi atteint leur plus haut niveau puis la mise en place du dispositif. Près 40 % s ventes du semestre se concentrent en Seine-Saint-Denis. Cette hausse significative s ventes s'explique par le passage à la TVA 5,5% en janvier 2014, qui a bénéficié plus spécifiquement à ce département. Cette dynamique reste toujours favorable à Aubervilliers, Drancy et Romainville, où 80% s ventes du semestre ont été réalisées en TVA réduite. tableau ci-ssous liste les communes ayant concentré le plus ventes dans s programmes proposant la TVA réduite. ILE Avec précé rapport stock commer recul institutio effet et En l'on s'avèrent A mais manifeste opération programm second En "abordab sur Dans disposit en 5 explique Source : Observatoire Immobilier l'habitat du Grecam IMPACT DES POLITIQUES DE PRIX "MAITRISES" De plus en plus communes Première Couronne mettent en oeuvre s stratégies visant à "maîtriser" les prix vente au profit leurs résints, et parfois s salariés travaillant dans la commune, à l'instar Villejuif, qui impose ux mois précommercialisation au prix plafond /m² PI, ou Carrières-sous- Poissy, dans la ZAC la Centralité (une partie s lots en prix maîtrisés). s ventes en prix maîtrisés représentent 8 % s ventes totales du second semestre en Ile-- France. Celles-ci se concentrent principalement dans les villes "tradionnellement" actives en matière prix maîtrisés (Nanterre, Ivry-sur-Seine etc., à s prix moyens allant /m² PI à Ivry jusqu'à /m² PI à Nanterre**). Au cours du second semestre, les ventes en prix maitisés se sont concentrées particulierement à Saint- Ouen, Ivry-sur-Seine, Nanterre et Montreuil qui représentent 60% s ventes. Cela s'explique par le lancement réussi s opérations localisées dans la ZAC Seine Arche à Nanterre, mais aussi par les bons résultats enregistrés dans la ZAC Ivry-Confluences à Ivry-sur-Seine, et dans la ZAC s Docks à Saint-Ouen, (au sein d'opérations lancées en ). ** Ces prix «moyens surfaces annexes. Cela explique que les prix vente réels s programmes soient, pour la plupart, 2 malgré Cette urbaine sensiblem Romainv an) ( Roi, livraison En départem Mais Sénart et Si le Par programm Chessy,

4 LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE ILE-DE-FRANCE Avec ventes d'appartements, le second semestre, aura connu un recul 15% par rapport au semestre précént ( ventes). Sur l'ensemble l'année, près ventes ont été réalisées, en hausse par rapport à ( ventes), mais en retrait comparé à et. Toutefois ce niveau ventes a permis au stock se stabiliser, à un niveau élevé, autour appartements, soit près 12 mois commercialisation au rythme actuel. taux moyen s programmes se dégra et le prix moyen est, pour la première fois, en net recul (-4% en un an). fléchissement s ventes a été amoindri par le recours aux ventes «en bloc» aux institutionnels et bailleurs sociaux par beaucoup promoteurs, inquiets s perspectives du marché. Celui-ci en effet a été particulièrement affecté par la baisse s achats liée à la disparition du Scellier (entre et ), et au démarrage laborieux du Duflot en (moins incitatif). En moyenne, le prix moyen l'offre francilienne atteint /m² PI, contre /m² PI fin. Néanmoins, l'on reste à un niveau prix moyen élevé, comparé à fin, autour /m² PI. Toutefois, les ecarts s'avèrent importants d'un secteur à l'autre. A Paris, où avait fortement été relancée en et, les ventes avaient certes progressé mi-, mais elles ne cessent se tasser puis lors. prix moyen était passé /m² HP en mars à /m² HP en mars, dissuadant ainsi une gran partie la clientèle, quand la surcote était manifeste. Aussi, le renouvellement -il fortement ralenti, en raison report du lancement plusieurs opérations, comme dans la ZAC Clichy-Batignolles. Par ailleurs, les difficultés beaucoup programmes ont conduit leurs promoteurs à réajuster leurs prix. En moyenne, les prix à Paris ont reculé 7% au second semestre. En Petite Couronne, l'essentiel du marché s'est tourné vers la primo-accession, quand les prix meurent "abordables" (entre et /m²pi ). s 10 villes qui présentent les meilleurs résultats du semestre, et sur l'ensemble l'année, proposent une offre inférieure à /m² PI. Dans les Hauts--Seine, où le rebond avait été spectaculaire en 2009 et, notamment grâce au succès du dispositif Scellier, les ventes avaient tout aussi fortement reculé en. Si elles se sont légèrement redressées en, notamment grâce à la dynamique marchés où se pratiquent s prix «maîtrisés» (inférieurs à /m² HP) comme Bagneux, Colombes, Nanterre (ville la plus active d'ile--france), et Gennevilliers. Ceci explique que le prix moyen du Département ait reculé 7% en un an. marché la Seine-Saint-Denis continue maintenir une forte progression s ventes (+15% sur un an), malgré la baisse s mises en vente (-27% sur un an). Cette évolution s'explique notamment par le changement TVA puis le 1er janvier 2014 (lequel est passé 7% à 5,5%), pour l'achat d'un logement neuf situé dans et autour (300 m) quartiers faisant l'objet rénovation urbaine ANRU. Ce dispositif a permis resolvabiliser les ménages primo-accédants et d'augmenter ainsi sensiblement le nombre ventes au sein s communes d'aulnay-sous-bois, Aubervilliers, Drancy, La Courneuve, Romainville. renouvellement l'offre d'appartements s'étant ralenti, le stock a cessé se gonfler fin (-8% sur un an). s appartements qui composent ce stock se répartissent au sein 215 programmes, soit 10 mois commercialisation au rythme actuel. marché du Val--Marne est le seul Petite Couronne à connaître une baisse s ventes au cours du semestre (-3% par rapport au estre ). Ces mauvais résultats sont directement liés à un renouvellement insuffisant l'offre (-26% sur un an). s mises en vente et les ventes se sont principalement concentrées à Cachan, Choisy-le- Roi, Ivry-sur-Seine et Perreux-sur-Marne. stock est certes en diminution (-9% sur un an), mais 21% s logements sont soit livrés, soit en cours livraison. En Gran Couronne, l'on observe une hausse s ventes par rapport à (+11%) sur l'ensemble s départements, à l'exception du Val d'oise. Mais c'est surtout la Seine-et-Marne, dont l'offre continue progresser, qui permet aux ventes Gran Couronne se maintenir à un bon niveau. Jusqu'alors, l'essentiel s ventes se concentrait au sein s Villes Nouvelles Sénart et Marne-la-Vallée ; elles se sont reployées vers les micro-marchés Chelles, Mée-sur-Seine, Meaux et Thorigny-sur-Marne; dans une gamme prix entre /m² PI à /m²pi. Si le stock la Gran Couronne ne cesse s'alourdir (+12% sur un an), l'offre à venir en 2014 vrait rééquilibrer le marché, en se situant dans s localisations plus attractives (à proximité s lignes RER). Par ailleurs, l'année 2014, sera marquée par d'importants appels d'offres dans une perspective lancement programmes en (comme dans la ZAC du Moulon à Gif-sur-Yvette, la ZAC s Studios et s Congrès à Chessy, la ZAC Ecocité-Canal à Bobigny...). 3

5 LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE / ILE-DE-FRANCE Analyse du marché par types logements Studios 2 Pièces 3 Pièces 4 Pièces 5 Pièces et + Total Mises en vente évo. sur six mois -22% -28% -28% -16% -23% -25% Ventes évo. sur six mois -23% -20% -14% -5% -6% -15% Stock évo. sur six mois -0% -5% -6% +0% -11% -4% Nb mois écoulement évo. sur six mois -24% +5% +0% -13% +2% -3% Prix unitaire moyen évo. sur six mois -4% -1% 1% -6% -6% -3% Studios 2 Pièces 3 Pièces 4 Pièces 5 Pièces et + Mises en vente Ventes Stock Analyse l'âge du stock logements stock livré puis stock à livrer dans Total Mises en + 6 mois - 6 mois - 6 mois + 6 mois Stock Vente mars mars Nb mois écoulement évo. sur un an (en mois) prix/m² habitable (*) évo. sur un an +2% -5% +4% -4% -4% -8% (*) s prix moyens s'entennt parking inclus Situation en 1% 2% 6% Situation en Mars 1% 3% Analyse l'âge du stock logements livré puis plus 6 mois livré puis moins 6 mois 91% 95% à livrer dans moins 6 mois à livrer dans plus 6 mois 4

6 LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE ILE-DE-FRANCE Evolution du Marché Logements. évo./sem. évo./an.* Mises en vente % -13% Ventes % +12% Stock fin pério ** % +2% * évol entre périos mars - mars 2014 / mars - mars ** stock mars 2014 / stock mars 'Oise Appts * L'activité s différents départements les plus actifs du estre mises en vente ventes stock * échelle différente selon les départements Evolution s écoulements et s prix VENTES % IDF Seine-Saint-Denis ,8% Hauts--Seine ,3% Seine-et-Marne ,9% Val--Marne ,3% Essonne ,9% Val-d'Oise ,2% Yvelines ,7% Paris 361 3,8% 'Oise mars-13 sept-13 mars-14 rtante Nbre programmes s différents départements Taille programme concentrant l'offre la plus importante Ventes/prog/mois 1,29 1,55 1,29 Prix moyen au m² (*) STOCK % IDF Taux d'écoulement 5,03% 5,90% 5,45% Seine-Saint-Denis ,8% Hauts--Seine ,6% (*) s prix moyens s'entennt parking inclus Seine-et-Marne ,9% Prix en /m² TE 12% 11% 10% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% Essonne ,6% Val-d'Oise ,5% Val--Marne ,9% Yvelines ,7% Paris 964 5,0% Prix moyen au m² (parking inclus)""" Taux d'écoulement *Prix donné en TVA à 20% 5

OBSERVATOIRE IMMOBILIER

OBSERVATOIRE IMMOBILIER GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF 12, RUE HAMELIN 75116 PARIS - TEL 01.47.55.99.00 FAX 01.47.55.65.09 www.grecam.com

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Le marché du logement neuf en IledeFrance

Le marché du logement neuf en IledeFrance Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR Le marché

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE

GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE 12, RUE HAMELIN 75116 PARIS - TEL 1.47.55.99. FAX 1.47.55.65.9

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Rencontre Conjoncture ORF

Rencontre Conjoncture ORF Rencontre Conjoncture ORF Maître Jérôme CAURO, Chambre des Notaires Paris Ile-de-France Juin 2013 SOMMAIRE 1- Point conjoncture Logement Ile-de-France 2- Le foncier en Ile-de-France LOGEMENTS : VOLUME

Plus en détail

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014

Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 Le marché foncier des Côtes d Armor Observatoire des terrains à bâtir en lotissement en 2014 OBSERVATOIRE DE L ACCESSION SOCIALE Sommaire La production de lotissements en 2014 p.2 Les lots vendus en 2014

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

Le logement neuf en 2013

Le logement neuf en 2013 OBSERVATOIRE DE L AIRE URBAINE DE RENNES Le logement neuf en 2013 AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE Mai 2014 numéro 45 S O M M A I R E SYNTHESE 5 La construction

Plus en détail

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN)

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) Etude réalisée par André Massot Assistance informatique : Nicolas Camus Division

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION

NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION NOTE DE SYNTHESE L INVESTISSEMENT LOCATIF PRIVE EN ILE-DE- FRANCE : ESSAI D EVALUATION Mai 2008 Hélène Fouquet ADIL 75 Etude réalisée par l ADIL 75 pour la DRE. Mieux connaître l investissement locatif

Plus en détail

Contexte socio-démographique

Contexte socio-démographique Santé des mères et des enfants de Paris 1 Contexte socio-démographique 1.. Population 11 1.2. Fécondité et natalité 21 1.3. Mortalité 27 1.4. Composition des ménages et des familles, modes de garde des

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011 Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 211 1 Une production de logements en baisse pour la dernière décennie 37 logements

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2012 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Mai 2013 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE

GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE 1 GROUPE DE RECHERCHE SUR L ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF NOTE DE CONJONCTURE 82, AVENUE MARCEAU - 75008 PARIS - TEL 01.47.55.99.00 FAX

Plus en détail

grecam OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L'HABITAT COLLECTIF N 69 Septembre 2015 ILE-DE-FRANCE

grecam OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L'HABITAT COLLECTIF N 69 Septembre 2015 ILE-DE-FRANCE grecam BASES DE DONNÉES OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L'HABITAT COLLECTIF ILE-DE-FRANCE N 69 Septembre 2015 Conjoncture du estre 2015 page 3 GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT

Plus en détail

Données sur l évolution des loyers

Données sur l évolution des loyers Données sur l évolution des loyers rrapport sur la situation du logement en France Données sur l évolution des loyers 2010 OLAP «évolution des loyers du secteur privé dans l agglomération parisienne» rrapport

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Observatoire des effectifs scolaires du 1 er et 2 nd degrés 10 e édition

Observatoire des effectifs scolaires du 1 er et 2 nd degrés 10 e édition Agglomération de la Région de Compiègne Observatoire des effectifs scolaires du 1 er et 2 nd degrés 10 e édition Années scolaires 1992 à 2012 Mars 2013 Agence d urbanisme et de développement Oise-la-Vallée

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

DAT: 4 ème trimestre 2012. Lieu dit l Eglise. 77230 MOUSSY LE NEUF (Zone B1) Le Clos de Moussy

DAT: 4 ème trimestre 2012. Lieu dit l Eglise. 77230 MOUSSY LE NEUF (Zone B1) Le Clos de Moussy DAT: 4 ème trimestre 2012 Lieu dit l Eglise 77230 MOUSSY LE NEUF (Zone B1) Le Clos de Moussy Sommaire Les intervenants La ville L étude de marché La gestion La réservation Les annexes - Contrat de réservation

Plus en détail

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e

O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e OLOMA O b serv atoire d u logem en t d e la M étropole A tlan tiq u e Activité de la Promotion immobilière et de l individuel aménagé depuis le 1 er janvier 2011 Club immobilier ADDRN Bertrand Mours, président

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en %

Logement. Variation annuelle des loyers dans le canton de Genève et taux hypothécaire, en % Logement Pour ceux qui observent depuis longtemps déjà le domaine et s'inquiètent, ce n'est certainement pas un scoop. Tous les indicateurs le disent : le logement est un problème majeur de la région transfrontalière.

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN ILE-DE-FRANCE MISE À JOUR 2007-2009

LE FINANCEMENT DES LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN ILE-DE-FRANCE MISE À JOUR 2007-2009 . LE FINANCEMENT DES LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX EN ILE-DE-FRANCE MISE À JOUR 2007-2009 Le financement des logements locatifs sociaux en Ile-de-France : Mise à jour 2007-2009 Cette étude a été réalisée

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI fiscale, éligible au dispositif Scellier label BBC Réduction d impôt à 22 %* sur 9 ans Immobilier résidentiel neuf SCPI fiscale,

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE Paris, le 12 septembre 2013 I. Introduction Les marchés immobiliers sont par essence hétérogènes et deux biens ne sont jamais strictement

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France 2013 Octobre 2014 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40 55 10

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 4 trimestre 2011 23 février 2012 Ouverture des travaux Christian LEFEBVRE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 03/02/2015 Rives de l Orne Hémicycle Programme Local de l Habitat 2010-2015 «Note de suivi et d actualisation - 2013» PARTIE I : Bilan annuel des objectif de production

Plus en détail

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée

Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Emerainville, Lognes, Noisiel, Torcy Lettre de l Observatoire de l Habitat Programme Local de l Habitat du Val Maubuée L édito En 2011, l observatoire de l habitat

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Observatoire des marchés de l habitat. Seine-Saint-Denis

Observatoire des marchés de l habitat. Seine-Saint-Denis Assemblée générale 13 Mai 2011 Observatoire des marchés de l habitat en Seine-Saint-Denis Accession aidée- Accession socialeen Seine-Saint-Denis Présentation des dispositifs et expériences locales L accession

Plus en détail

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX Au sein de la construction neuve, la création de issus d'un changement de destination de locaux a progressé régulièrement entre 199 et 25

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003 DOSSIER DE PRESSE Redonner de l air au logement locatif Conférence de presse 3 avril 2003 Contacts presse : Guénola du COUËDIC 01 40 81 31 59 Emmanuelle DORMOND 01 40 81 33 85 2 Sommaire 1. Communiqué

Plus en détail

Le marché locatif privé en Mayenne 2011

Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Le marché locatif privé en Mayenne 2011 Adil 53 01-07-2012 SOMMAIRE 1 - Introduction P 4 2 - Zoom sur le Département P 5 3 - Le fichier locatif en Mayenne P 6 4 - Le marché locatif sur Laval Agglomération

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole?

Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Portes ouvertes AGURAM pour ses partenaires techniques 18 février 2014 Quelles tendances pour le marché local de l habitat de Metz Métropole? Marie-Charlotte DEVIN et Emmanuelle BIANCHINI Agence d Urbanisme

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE

L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Étude de l ADIL 75 mars 2016 L ACCESSION A LA PROPRIETE À PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE Bilan et Perspectives du Prêt à Taux Zéro (PTZ) Étude de l ADIL 75 4 6 b i s b o u l e v a r d E d g a r Q u i n e t

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, 11 2013 R EPÈRES SE LOGER «L'investissement dans le parc locatif privé depuis 1996 : la place des dispositifs fiscaux» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS OLAP AUTEURS GENEVIÈVE

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE PROFESSIONS IMMOBILIÈRES ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2012 Durée : 3 heures BTS Banque : Coefficient 2 BTS Professions Immobilières : Coefficient

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

02 l 03 l 04 OCTOBRE LA ROCHELLE

02 l 03 l 04 OCTOBRE LA ROCHELLE 02 l 03 l 04 OCTOBRE LA ROCHELLE DOSSIER DE PRESSE Septembre 2015 [ En Charente-Maritime, la courbe de répartition entre primo-accédants et investisseurs s'est totalement inversée. Singulièrement, dans

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse

Inauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse nauguration de la résidence Villa Romaine ZAC Niel à Toulouse Une opération au service de la mise en œuvre des politiques locales de l habitat Toulouse, le 21 février 2013 nauguration de la résidence Villa

Plus en détail

LE DISPOSITIF DUFLOT

LE DISPOSITIF DUFLOT LE DISPOSITIF DUFLOT La loi de finances pour 2013 créé un nouveau dispositif d investissement locatif dit «Duflot». Applicable à des opérations réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016,

Plus en détail

Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU

Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU Page 1 1 Le Groupe Valophis est composé de :. Valophis Habitat,office public de l habitat du Val

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004

L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004 1 OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES Mars 2005 17 ème rapport annuel L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004 2 ème partie : Les évolutions intervenues entre décembre 1989 et novembre 2004 Pr Michel

Plus en détail

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE 1/6 Convention relative aux logements destinés à la classe moyenne Établie dans le cadre des articles:

Plus en détail

Programme Local de l Habitat 2015-2020. Une politique ambitieuse dans un contexte difficile

Programme Local de l Habitat 2015-2020. Une politique ambitieuse dans un contexte difficile Programme Local de l Habitat 2015-2020 Une politique ambitieuse dans un contexte difficile 1 Qu est ce qu un P.L.H.? Le Programme Local de l Habitat (P.L.H.) est un document d orientation et de planification

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2013 en Midi- Construction La construction de logements ne redémarre pas Sokorn Marigot (Dreal) Résumé En 2013, le nombre de logements autorisés à la construction en Midi- progresse

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Méthodologie. Observatoire de l Habitat. Le marché privé du logement du Pays de Châlons-en-Champagne AUDC, décembre 2008. Immobilier et Lamy.

Méthodologie. Observatoire de l Habitat. Le marché privé du logement du Pays de Châlons-en-Champagne AUDC, décembre 2008. Immobilier et Lamy. 2 Méthodologie Cet état des lieux du marché privé du logement a été réalisé à partir d entretiens avec un certain nombre d agents immobiliers de Châlons-en-Champagne de septembre à décembre 2008 1. Des

Plus en détail

«L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains. Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011

«L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains. Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011 «L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011 Motivation Transparence de l information nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

Enjeux et logiques d'acteurs

Enjeux et logiques d'acteurs Direction territoriale Ouest Enjeux et logiques d'acteurs Journée Programmation urbaine Juliette MAITRE Les acteurs et leurs logiques 2 Utilisation Détention et gestion du bien Réalisation du projet Commercialisation

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail