Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document de synthèse. Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum"

Transcription

1 Document de synthèse Optimisation des conditions d éclairage Les défis d un éclairage minimum

2 Table des matières 1. Introduction 3 2. Sensibilité à la lumière : une mesure complexe 3 3. Ne vous faites pas avoir! 5 4. Faites le bon choix 6

3 1. Introduction L éclairage est un facteur essentiel à la qualité d une image. D une manière générale, plus la lumière est importante, plus les images sont belles, sauf en cas de surexposition. Si la quantité de lumière est insuffisante, l image contient des parasites ou est sous exposée. La quantité de lumière nécessaire pour produire une image de bonne qualité dépend de la caméra et de sa sensibilité à la lumière. En d autres termes, plus la scène est sombre, plus la sensibilité de la caméra à la lumière doit être élevée. La sensibilité à la lumière (ou éclairage minimum) désigne la quantité minimale de lumière nécessaire pour que la caméra produise une image de qualité suffisante. L éclairage minimum est exprimé en lux (lx), une unité de mesure de l éclairage qui est souvent confondue avec l intensité de la lumière. Ainsi, certains peuvent penser que plus la valeur en lux indiquée par le fournisseur d une caméra est faible, plus celle-ci est sensible. Ce n est pourtant pas aussi simple. L éclairage minimum fait l objet d un paradoxe. La sensibilité à la lumière est un facteur clé qui est souvent pris en compte lors du choix des produits et des fournisseurs, mais il s agit également d un aspect complexe de la technologie des caméras, l un des plus difficiles à expliquer. L objectif de ce document est de nuancer le débat sur la sensibilité à la lumière. Il s agit de mettre en évidence les pièges, et d expliquer la raison pour laquelle les tests sur le terrain sont préférables aux fiches techniques comparatives et sont nécessaires pour prendre une décision d achat avisée. 2. Sensibilité à la lumière : une mesure complexe La mesure de la sensibilité à la lumière est un processus complexe et peu probant. Il existe plusieurs raisons à cela. Première raison : l éclairage est mesuré à l aide d un luxmètre. Bien que la méthode de mesure en ellemême soit précise, les mesures de luminosité (en lux) ne sont pas exactes en ce qui concerne la sensibilité de la caméra à la lumière. En effet, les luxmètres et les caméras ne recueillent pas les mêmes informations lumineuses. Ainsi, lorsque nous parlons de l éclairage ou de la luminosité (en lux), nous faisons référence à la façon dont la scène est éclairée et non à la façon dont la caméra capte la lumière. Tandis qu un luxmètre enregistre la quantité de lumière visible qui frappe ou éclaire un endroit donné (lumière incidente), une caméra enregistre la quantité de lumière réfléchie par les objets dans la zone considérée (lumière réfléchie). Par conséquent, si deux personnes habillées respectivement en blanc et en noir se trouvent au même endroit, leurs mesures de luminosité (en lux) seront identiques. En revanche, la quantité de lumière captée par une caméra couvrant la même scène peut être plus faible ou plus élevée, en partie parce que la personne habillée en noir réfléchit moins de lumière que celle habillée en blanc. De plus, les objets brillants réfléchissent plus de lumière que les objets mats, et les conditions météorologiques ont également un impact sur l éclairage et la réflexion. Tandis que la neige intensifie la lumière réfléchie, la pluie absorbe une grande partie de cette lumière. Figure 1. Différence entre la lumière incidente mesurée à l aide d un luxmètre et la lumière réfléchie capturée par une caméra. 3

4 Deuxième raison : de nombreuses scènes naturelles présentent un éclairage assez complexe (contrejours, ombres et zones éclairées) qui a une influence sur la façon dont la caméra interprète la scène. Par exemple, les contre-jours mettent l objet dans l ombre, ce qui rend plus difficile son identification formelle. En surveillance extérieure, la lumière du soleil change en termes d intensité et de direction au cours de la journée. Il convient donc de noter qu une mesure de luminosité (en lux) n indique pas la condition d éclairage d une scène globale ni la direction de la lumière. Figure 2. À gauche : photo illustrant une luminosité de 5 lux ; au milieu : photo illustrant une luminosité de 80 lux ; à droite : photo illustrant une luminosité de lux. Retenez que lorsqu une valeur en lux est mesurée dans une scène, elle représente uniquement l éclairage au niveau de l objet ciblé. Par exemple, dans les images ci-dessus, la valeur en lux représente l éclairage au niveau de l arbre ou devant le bâtiment. La luminosité du ciel et le faible éclairage du sol ne sont pas pris en compte. Troisième raison : certains facteurs ont un impact sur la sensibilité de la caméra à la lumière. Ces facteurs incluent la durée d exposition, l ouverture de l objectif (chiffre f), la taille et la qualité du capteur, la qualité de l objectif et la température des couleurs. Bien qu il s agisse d une valeur analogique qui persiste dans le domaine de l interprétation numérique et qui n est pas applicable, le niveau IRE est également pris en compte. Bon nombre de ces facteurs peuvent être manipulés de façon à ce que la caméra capte plus de lumière. En réalité, certains fournisseurs n hésitent pas à manipuler ces valeurs pour que leurs produits paraissent meilleurs. Ainsi, si la durée d exposition est prolongée (ce qui implique un ralentissement de la vitesse d obturation), le capteur capte plus de lumière. Cette méthode est pratique pour améliorer la qualité de l image et générer des valeurs intéressantes avec les images fixes. Cependant, s il y a des mouvements dans la scène, l image vidéo est floue et l objet non identifiable. Cela n empêche pas les fournisseurs d user de cette astuce lorsqu ils génèrent des images et des données de test. N oubliez jamais que certains fournisseurs présentent des images fixes pour prouver les performances vidéo en mouvement de leur caméra dans des conditions de faible éclairage. Le gain n a pas d impact sur la sensibilité de la caméra à la lumière, mais il amplifie le signal vidéo. L augmentation du niveau de gain augmente le signal vidéo et éclaircit l image. En revanche, le niveau de bruit de l image augmente en parallèle. Cela est comparable à ce qui se produit lorsque vous augmentez le volume d un poste radio à faible réception : la musique est plus forte, mais les interférences et les parasites sont également plus nombreux. Figure 3. À gauche : scène capturée à 500 lux avec un faible niveau de gain. À droite : scène identique capturée à 500 lux avec un niveau de gain élevé. Ces images montrent que l augmentation du niveau de gain amplifie le signal vidéo et éclaircit l image, mais augmente, en contrepartie, le niveau de bruit. 4

5 Dernière raison (mais probablement la plus importante) : à l heure actuelle, il n existe sur le marché aucune norme internationale pour mesurer l éclairage minimal. Les leaders du marché eux-mêmes n ont donc pas recours à la même méthode. Par conséquent, les fournisseurs ont du mal à atteindre des résultats satisfaisants et les clients hésitent à leur faire confiance. 3. Ne vous faites pas avoir! En raison des difficultés décrites ci-dessus, la comparaison des valeurs en lux, des chiffres f ou des tailles des capteurs associés aux produits de différents fournisseurs est toujours erronée. Si vous vous basez sur ce type d analyse erronée pour acheter une caméra, vous ferez forcément un mauvais achat. Dans des conditions de faible éclairage, une caméra F10 avec un niveau d éclairage minimum indiqué de 5 lux, peut fournir les mêmes performances qu une caméra F1.0 ayant un niveau d éclairage minimum de 0,05 lux. Les mêmes propriétés peuvent être exprimées de différentes manières et différents fournisseurs peuvent utiliser des références distinctes. Il est donc beaucoup plus difficile d évaluer les produits de fournisseurs concurrents que de comparer leurs données techniques. Afin d optimiser les performances de leurs produits lors des tests, certains fournisseurs vont même jusqu à utiliser des objectifs en option ou des objectifs haut de gamme coûteux que le client moyen n envisagerait pas d acheter. N oubliez pas de comparer le niveau d éclairage minimum et le chiffre f indiqués, avec le chiffre f réel de l objectif standard, si un objectif est livré avec la caméra. Les caméras proposées par Axis sont des systèmes complets. Elles sont toujours fournies avec un objectif et elles sont testées de manière uniforme avec l objectif standard et les paramètres par défaut. Nous avons réalisé une expérience : nous avons utilisé la méthode 1 d Axis pour évaluer l éclairage minimum, afin de comparer certains de nos produits avec des produits similaires proposés par d autres fournisseurs. Toutes les images présentées ci-dessous ont été prises avec une caméra réglée sur les paramètres par défaut. Les différences entre les valeurs en lux indiquées dans les fiches techniques des produits et les résultats des tests parlent d eux-mêmes. Caméras réseau fixes Caméra réseau AXIS P1346 Produit d un concurrent 1 Produit d un concurrent 2 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 0,5 lux 0,6 lux (couleur) 0,5 lux 0,3 lux (couleur) 0,1 lux 0,2 lux (couleur) Caméra réseau AXIS M1031-W Produit d un concurrent 1 Produit d un concurrent 2 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 1 lux 1 lux (couleur) 1 lux 1 lux (couleur) 1 lux 0,5 lux (couleur) 1 Note technique sur l évaluation de l éclairage minimum (MMI) La méthode Axis est disponible sur le site 2 Éclairage durant les tests 3 Éclairage minimum indiqué dans la fiche technique du produit 5

6 Caméras réseau à dôme fixe Caméra réseau AXIS M3114-R Produit d un concurrent 1 Produit d un concurrent 2 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 Image test 2 Fiche technique 3 0,5 lux 1 lux (couleur) 0,5 lux 0,5 lux (couleur) 0,5 lux 0,4 lux (couleur) Si les conditions requises pour l installation sont telles que l éclairage minimum est un facteur clé, vous devez prendre le temps de tester les caméras au lieu de croire que la valeur présentée est exacte. 4. Faites le bon choix En guise de conclusion, deux méthodes vous permettent de choisir efficacement la caméra qui vous convient. La meilleure méthode consiste à comparer les caméras sur le terrain, en utilisant des objets animés. En effet, il s agit de la seule façon d évaluer réellement les caméras par rapport aux exigences de l application. Si vous ne pouvez pas effectuer une comparaison sur le terrain, choisissez un fournisseur qui utilise un processus reproductible et consigné pour vous assurer que : > les produits proposés par le fournisseur en question sont comparables entre eux ; > les chiffres ne sont pas manipulés afin de mieux vendre un produit particulier. 6

7 Durée d exposition La durée d exposition est la durée pendant laquelle le capteur d images est exposé à la lumière. Plus la durée d exposition est élevée, plus un capteur d images reçoit de lumière. L augmentation de la durée d exposition améliore la qualité d image dans des conditions de faible éclairage. Cependant, cela peut accroître le flou de mouvement et diminuer la fréquence d images totale puisqu il faut davantage de temps pour exposer chaque image. Chiffre f Le chiffre f, ou encore l ouverture de dia-phragme, est un indicateur de la capacité des objectifs à capter la lumière. Il s agit du rapport entre la distance focale (distance entre le centre de l objectif et son point focal) et le diamètre de l ouverture (ouverture du diaphragme permettant à la lumière de traverser l objectif et d atteindre le capteur). Distance focale Grande ouverture Petite ouverture Plus le chiffre f est faible, plus grande est la capacité de l objectif à capter la lumière. Les chiffres f sont souvent écrits sous la forme Fx ou f/x (distance focale/ouverture). Lorsqu un chiffre f est écrit sous la forme F4, cela signifie que le diamètre de diaphragme est égal à la distance focale divisée par 4. Si une caméra possède un objectif de 8 mm, la lumière doit passer à travers un diaphragme dont le diamètre est au moins égal à 2 mm. Qualité de l objectif La qualité de l objectif et la conception du bloc objectif ont une influence sur le type de résolution qu un objectif peut fournir. Aucun objectif n est parfait. Par ailleurs, tous les objectifs produisent un certain degré d aberration ou de défauts en raison des limitations. Les objectifs sont fabriqués pour correspondre au capteur et il convient de sélectionner un objectif adapté à la caméra. Qualité du capteur La lumière qui traverse l objectif est concentrée sur le capteur d image de la caméra réseau. Les pixels du capteur enregistrent la quantité de lumière à laquelle il est exposé et la convertissent en un nombre correspondant d électrons ou de signaux électriques. Plus la lumière est forte, plus le nombre d électrons est élevé. En règle générale, un grand capteur capte plus de lumière qu un petit capteur et la capacité de stockage d électrons de chaque pixel augmente avec sa taille. À l heure actuelle, cependant, il existe des technologies et des conceptions qui améliorent et concentrent la lumière, et qui augmentent la sensibilité d un capteur. Par conséquent, les petits capteurs et pixels peuvent se révéler meilleurs que les grands capteurs. Pour en avoir la certitude, ne tenez pas compte de la taille du pixel et testez le capteur. 7

8 Température de couleur La température de couleur se mesure en Kelvin (K). L échelle est basée sur le fait que tous les objets chauffés émettent de la chaleur. La première lumière visible émise par un objet chauffé est rouge et à mesure que la température de cet objet chauffé augmente, la couleur vire au bleu. Tout comme la température de couleur de la lumière du jour augmente au cours de la journée, la lumière intérieure peut avoir différentes températures de couleur. L œil humain compense les différences entre les couleurs produites par diverses sources de lumière, voilà pourquoi les objets semblent maintenir leurs couleurs. Les caméras, en revanche, doivent être réglées pour l éclairage local. En général, elles sont dotées d un mode automatique, où l équilibrage des blancs est calculé automatiquement au lieu de se référer manuellement à une surface neutre, comme une charte de gris. Les paramètres de la caméra permettent également d optimiser la représentation des couleurs. 8

9 /FR/R1/1101 A propos d Axis Communications Axis est une société informatique qui fournit des solutions de vidéo sur IP pour les installations professionnelles. Leader mondial de la vidéo sur IP, la société mène la transition de la vidéosurveillance analogique vers le numérique. Les produits et solutions Axis, principalement destinés à la vidéosurveillance et au contrôle distant, reposent sur une plate-forme technologique ouverte et innovante. Axis est une société suédoise, disposant de filiales dans plus de 20 pays et travaillant en partenariat avec des sociétés dans plus de 70 pays. Fondée en 1984, Axis est cotée à la NASDAQ OMX Stockholm, sous le code AXIS. Des informations complémentaires sur la société sont disponibles sur Axis Communications AB. AXIS COMMUNICATIONS, AXIS, ETRAX, ARTPEC and VAPIX sont des marques déposées d Axis AB ou en cours de dépôt par Axis AB dans différentes juridictions. Tous les autres noms, produits ou services sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Document sujet à modification sans préavis.

LIVRE BLANC. Pourquoi choisir la qualité d image Sony?

LIVRE BLANC. Pourquoi choisir la qualité d image Sony? LIVRE BLANC Pourquoi choisir la qualité d image Sony? Introduction Pourquoi choisir la qualité d image Sony? L avenir de la surveillance IP sera en Full HD. De nombreuses entreprises ne cessent de parler

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine 3. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les différents type d appareil photo 2. Description d un appareil photo 3. Les différents

Plus en détail

Réglages de base en photo numérique

Réglages de base en photo numérique Réglages de base en photo numérique Régler la Sensibilité ISO (du film) Appareil photo En photo numérique, vous pouvez choisir une sensibilité ISO automatique ou faire ce réglage manuellement. Plus vous

Plus en détail

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie

Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Leçon N 7 PICASA 4 ème Partie Dans cette leçon vous continuez les traitements de vos photos avec PICASA 3 3 Luminosité et contraste 3.1 La luminosité L exposition est une notion fondamentale en photographie

Plus en détail

Aussi coriace que vos exigences. RESULTAT DES TESTS

Aussi coriace que vos exigences. RESULTAT DES TESTS Aussi coriace que vos exigences. RESULTAT DES TESTS Caméra Dôme Fixe Réseau AXIS 225FD Résistance aux conditions extrêmes Question résistance, l AXIS 225FD est absolument sans pareil : son système intégré

Plus en détail

Les bases de la photo : 1ère partie. 1ère partie Leçon 1.2. l'exposition

Les bases de la photo : 1ère partie. 1ère partie Leçon 1.2. l'exposition 1ère partie Leçon 1.2 Les bases de la photo : 1ère partie l'exposition Les trois facteurs de base L'exposition d'une photographie résulte de la combinaison de trois facteurs : le flux lumineux qui traverse

Plus en détail

Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard).

Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard). Utilisez le flash et une vitesse lente pour créer un effet de mouvement tel que celui obtenu ici «à main levée» ( Haley Pritchard). 7 Zone de création La zone de création est destinée au photographe qui

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux PHOTOGRAPHIE Fondamentaux Août 2009 ETYMOLOGIE Le terme photographie vient du grec photo signifiant lumière, clarté et de graphie, peindre, dessiner, écrire. Ainsi, au sens littéral, la photographie est

Plus en détail

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine

recommandations de Gestion des ProdUits de santé soumis À La chaîne du Froid entre +2 c et +8 c À L officine RECOMMANDATIONS recommandations de GESTION DES PRODUITS DE SANTÉ SOUMIS À LA CHAÎNE DU FROID ENTRE +2 C ET +8 C À L OFFICINE édition de décembre 2009 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Respect des engagements

Plus en détail

Encodeurs vidéo Axis Faire entrer les systèmes de surveillance analogique dans l ère de la vidéo sur IP.

Encodeurs vidéo Axis Faire entrer les systèmes de surveillance analogique dans l ère de la vidéo sur IP. Encodeurs vidéo Axis Faire entrer les systèmes de surveillance analogique dans l ère de la vidéo sur IP. Faciliter le passage à la vidéo sur IP Le secteur de la vidéosurveillance est en pleine évolution

Plus en détail

Le piqué selon la taille du tirage

Le piqué selon la taille du tirage 62 - Sony NEX-7 Le piqué selon la taille du tirage Toutes nos mesures de piqué sont calculées pour la définition très élevée du capteur du NEX-7 qui est, selon le système 254 dpi, satisfaisante pour le

Plus en détail

LA VITESSE D OBTURATION

LA VITESSE D OBTURATION La Focale Formation 18.09.2015 Préparée et présentée par Jean-Philippe Jenny LA VITESSE D OBTURATION SOMMAIRE 0. INTRODUCTION 1. A QUOI CORRESPONDENT LA VITESSE ET LE DIAPHRAGME? 2. NOTION D IL : INDICE

Plus en détail

ALICE SANTINI Collection dirigée par VINCENT LUC. Découvrir. le Nikon. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 978-2-212-67309-8

ALICE SANTINI Collection dirigée par VINCENT LUC. Découvrir. le Nikon. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 978-2-212-67309-8 ALICE SANTINI Collection dirigée par VINCENT LUC Découvrir le Nikon D60 Groupe Eyrolles, 2009, ISBN : 978-2-212-67309-8 Découvrir le Nikon D60 La balance des blancs La balance des blancs est l outil qui

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google!

Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! Obtenez jusqu à 1 000 visiteurs ciblés par jour, en provenance de Google! En seulement 2 étapes faciles! Imprimez ce document 1 Mention Légale Tous les efforts ont été déployés afin de représenter avec

Plus en détail

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose

le temps durant lequel on laisse le verre sous le robinet -> temps de pose Elearning > Séduisez vos visiteurs avec vos produits PACK SHOT ET PHOTO D'AMBIANCE Maintenant que le matériel est prêt à fonctionner il est temps de passer au côté pratique pour obtenir de belles photographies

Plus en détail

CONSIGNES D UTILISATION D EPLAN D ELDON VERSION 1.0 - JANVIER 2013

CONSIGNES D UTILISATION D EPLAN D ELDON VERSION 1.0 - JANVIER 2013 CONSIGNES D UTILISTION D EPLN D ELDON VERSION 1.0 - JNVIER 2013 SOMMIRE 1. INTRODUCTION UX CONSIGNES D UTILISTION D EPLN D ELDON 3 2. IMPORTER DES MCROS ELDON DNS EPLN P8 4 Étape 1 : Télécharger et décompresser

Plus en détail

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI Document de présentation technique d Allstream Table des matières Introduction 3 Architecture de réseau SIP 4 Avantages

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR Leaders mondiaux dans les systèmes de formation aux incidents NRBC/Matières Dangereuses ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES FORMER PRÉPARER AGIR INTRODUCTION

Plus en détail

Réussir ses photos. avec le Nikon D5200. MATHIEU FERRIER ET CHUNG-LENG TRAN Collection dirigée par VINCENT LUC

Réussir ses photos. avec le Nikon D5200. MATHIEU FERRIER ET CHUNG-LENG TRAN Collection dirigée par VINCENT LUC MATHIEU FERRIER ET CHUNG-LENG TRAN Collection dirigée par VINCENT LUC Réussir ses photos avec le Nikon D5200 Groupe Eyrolles, 2013, ISBN : 978-2-212-13712-5 Exposition et flash Quoi que l on en dise,

Plus en détail

API08 : Evaluation ergonomique d une IHM

API08 : Evaluation ergonomique d une IHM API08 : Evaluation d une IHM Résumé Twitter : les aspects positifs et négatifs de l interface Web par Ewan C. BURNS L objectif de ce document est de proposer une évaluation de l IHM web proposée par Twitter.

Plus en détail

ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO

ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO ARTILLERIE ET PHYSIQUE DANS UN JEU VIDÉO Stranger, Niavok 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 2 Un peu de contexte 7 3 L artillerie antiaérienne à l époque des guerres mondiales 9 4 16.7ms

Plus en détail

LA CORRECTION RAPIDE AVEC CAPTURE ONE

LA CORRECTION RAPIDE AVEC CAPTURE ONE LA CORRECTION RAPIDE AVEC CAPTURE ONE Capture One est la version grand public de Capture One Pro, un convertisseur Raw de très haut niveau. La version allégée est cependant très riche en fonctionnalités,

Plus en détail

LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION?

LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION? Action : PERFORMANCE TECHNOLOGIQUE PLASTURGIE Document Technique N 2 Novembre 2010 LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES LE THERMOFORMAGE DE PIECES TECHNIQUES SERAIT-IL UN PROCEDE ALTERNATIF A L INJECTION?

Plus en détail

Les Fichiers Autodesk Inventor

Les Fichiers Autodesk Inventor Les Fichiers Autodesk Inventor Pour gérer les composants d un projet, il est essentiel de comprendre comment Autodesk Inventor enregistre les données. Au niveau du fichier, chaque pièce et assemblage sont

Plus en détail

Influence des réglages d un appareil photographique

Influence des réglages d un appareil photographique Influence des réglages d un appareil photographique Ce document présente les résultats concernant l influence de différents réglages sur une image lors d une prise de vue par un appareil photographique.

Plus en détail

Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits?

Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits? FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION Solutions Project & Portfolio Management pour l innovation de vos produits Pouvez-vous assurer davantage d innovation dans tout votre portefeuille de produits? you

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

CONTENU DE LA BOÎTE. 9 jetons «Site archéologique» 5 jetons «Construction la plus haute»

CONTENU DE LA BOÎTE. 9 jetons «Site archéologique» 5 jetons «Construction la plus haute» Un jeu de Sébastien Pauchon - Illustrations de Mathieu Leyssenne - Design de Cyril Demaegd FAQ et forum : http://www.ystari.com - Merci à Fritz Lang pour sa somptueuse vision de la ville du futur! Un JEU,

Plus en détail

Livre blanc : Essai comparatif interlaboratoires, flux inscrit et fibre optique

Livre blanc : Essai comparatif interlaboratoires, flux inscrit et fibre optique Livre blanc : Essai comparatif interlaboratoires, flux inscrit et fibre optique Ce livre blanc examine les résultats de 19 mois d'essai comparatif interlaboratoires entrepris pour vérifier l'état actuel

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

Photo de portrait aux flashs

Photo de portrait aux flashs Photo de portrait aux flashs Souvent, on est déçu par les photos prises au flash. On ne comprend pas très bien comment ça marche, le flash produit une image peu flatteuse à cause de la lumière dure qu

Plus en détail

IMAGIXEL http://www.imagixel.pro. Les bases de la photographie numérique. Cours 1 : l appareil photo l exposition

IMAGIXEL http://www.imagixel.pro. Les bases de la photographie numérique. Cours 1 : l appareil photo l exposition IMAGIXEL http://www.imagixel.pro Les bases de la photographie numérique Cours 1 : l appareil photo l exposition GU 26/11/2013 2 - Technologie du capteur (2012) 1 l'appareil photo numérique C'est un boitier,

Plus en détail

L optique, point incontournable de la sécurité es caméras actuelles sont. Sécurité. Deuxième édition

L optique, point incontournable de la sécurité es caméras actuelles sont. Sécurité. Deuxième édition Sécurité Deuxième édition EXPLOITATION Facilite le travail des agents de sécurité BUREAU D ÉTUDE ET CONCEPTION Certitude du résultat INSTALLATION ET MAINTENANCE Pose et règlages plus faciles L optique,

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

Ecologique par conviction

Ecologique par conviction Une publication de la FEA 10 2013 Ecologique par conviction Certificat de performance et objectifs de la branche de l électroménager Design Qualité Ecologie Fonctionnalité Fonctionnalité, écologie, qualité

Plus en détail

Le premier tirage noir et blanc

Le premier tirage noir et blanc 14 Le premier tirage noir et blanc Il est temps de passer à l étape du tirage noir et blanc, qui est l agrandissement de nos négatifs sur papier positif. Premières manipulations Nous allons maintenant

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

EDITER UNE IMAGE. L'imprimante. Deux technologies se partagent le marché éducatif

EDITER UNE IMAGE. L'imprimante. Deux technologies se partagent le marché éducatif EDITER UNE IMAGE L'imprimante Deux technologies se partagent le marché éducatif - les imprimantes à jet d'encre qui fonctionnent par projection de micro gouttes d'encre. Elles sont soit monochromes, soit

Plus en détail

Projet Bibliographique. Caméra linéaire TDI

Projet Bibliographique. Caméra linéaire TDI Projet Bibliographique Caméra linéaire TDI License professionnelle gestion de la production industrielle Spécialité Vision industrielle 1 Sommaire Introduction 3 a)définition d un capteur 4 I] Caméra linéaire

Plus en détail

- PROBLEME D OPTIQUE 1 -

- PROBLEME D OPTIQUE 1 - - 1 - ENONCE : «Appareil photographique» I. OBJECTIF STANAR On assimile l objectif d un appareil photographique à une lentille mince convergente () de centre O et de distance focale image f. a distance

Plus en détail

AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU CHAUFFAGE PAR LE SOL

AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU CHAUFFAGE PAR LE SOL AMÉLIOREZ VOTRE CONFORT GRÂCE AU Radson Vogelsancklaan 250 B-3520 Zonhoven T +32 (0)11 81 31 41 info@radson.be www.radson.com Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document

Plus en détail

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique

Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Droits de propriété intellectuelle et résultats des entreprises en Europe Une analyse économique Rapport d analyse au niveau des entreprises, Juin 2015 RESUME Droits de propriété intellectuelle et résultats

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Dorure à froid numérique K600i

Dorure à froid numérique K600i Dorure à froid numérique K600i Une solution unique en matière de protection des marques, d authenticité et d ennoblissement des produits Pour plus d informations sur la dorure à froid numérique, flashez

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

L hyperfocale Définition

L hyperfocale Définition L hyperfocale Définition : La distance hyperfocale (dans le langage courant l hyperfocale) est la distance minimum au-delà de laquelle les sujets sont perçus comme nets lorsque la mise au point est à l

Plus en détail

Investir sans souci. Guide pour un portefeuille de placements personnalisé. La vie est plus radieuse sous le soleil. Cinq étapes faciles

Investir sans souci. Guide pour un portefeuille de placements personnalisé. La vie est plus radieuse sous le soleil. Cinq étapes faciles Investir sans souci Guide pour un portefeuille de placements personnalisé Le rapport entre le risque et le rendement est simple : plus le risque est grand, plus le rendement potentiel est élevé. Les résultats

Plus en détail

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS

- CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS CHAPITRE 20 - CENTRES D APPELS - MAXIMISER LE CENTRE DE DÉVELOPPEMENT BUSINESS Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Les points de référence de performance 4 étapes pour transformer les enquêtes

Plus en détail

L annexe 6: mode d emploi

L annexe 6: mode d emploi Les Normes de Base constituent une série d arrêtés royaux successifs qui définissent les exigences en matière de sécurité incendie applicables aux bâtiments nouveaux et aux extensions de bâtiments existants.

Plus en détail

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1

Club photos + 50 Dison. Quel mode de prise de vue choisir. P, S, A, M, auto : Nikon. P, TV, AV, M, auto : Canon. Paquo Patrick Page 1 Quel mode de prise de vue choisir P, S, A, M, auto : P, TV, AV, M, auto : Nikon Canon Paquo Patrick Page 1 Les différences des modes AV-A, TV-S, M, Auto La plupart des boîtiers photo reflex (et hybrides)

Plus en détail

Paramétrer sa caméra pour l'image (1)

Paramétrer sa caméra pour l'image (1) Paramétrer sa caméra pour l'image (1) La lumière La lumière est un phénomène physique, un transport d'énergie sans transport de matière. La lumière solaire est un rayonnement électromagnétique dont le

Plus en détail

Traitement efficace du courrier

Traitement efficace du courrier Traitement efficace du courrier Pour chaque taille d entreprise une solution adaptée Plier des lettres Mettre des lettres sous pli Ouvrir des lettres Détruire des documents Frama Postbearbeitungssysteme

Plus en détail

Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011

Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011 Licence Pro Vision Industrielle - année 2010-2011 - 2011 Callewaert Axel et Picard Thomas Sommaire Introduction... 3 1. Cahier des charges... 4 2. Solutions mises en place... 6 2.1 Présentation du système

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace

Livre blanc. L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Livre blanc L apprentissage mixte produit une formation plus efficace Dans l environnement concurrentiel d aujourd hui, les entreprises qui réussissent étudient comment renforcer leurs avantages concurrentiels

Plus en détail

PLIEUSES PROFESSIONNELLES

PLIEUSES PROFESSIONNELLES PLIEUSES PROFESSIONNELLES FR CRÉER UNE IMPRESSION DURABLE PREMIÈRES IMPRESSIONS Dans un monde où l information pullule, créer une impression positive durable qui capte l attention, fait réfléchir et vous

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Les Appareils Photos Numériques (APN)

Les Appareils Photos Numériques (APN) Les Appareils Photos Numériques (APN) Très courants aujourd hui, ces appareils demandent quelques manipulations des photos qu ils produisent. En effet, là où on prenait 4 ou 5 photos avec un appareil argentique,

Plus en détail

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux

Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux Recrutement Professionnels Solutions RH Services en entreprise Entraîner votre équipe à atteindre des résultats optimaux L époque du travail individuel

Plus en détail

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23

Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Jurançon, le 8 avril 2013 Alarmes visuelles respectant la norme EN54-23 Histoire Les avertisseurs sonores sont depuis longtemps des appareils de sécurité nécessaires dans les systèmes d alarmes incendie

Plus en détail

La Photographie Numérique. Par Ann Julie Desmeules (www.commeuneimage.qc.ca) Janvier 2005. Atelier 1. (le fonctionnement de son appareil numérique)

La Photographie Numérique. Par Ann Julie Desmeules (www.commeuneimage.qc.ca) Janvier 2005. Atelier 1. (le fonctionnement de son appareil numérique) La Photographie Numérique Par Ann Julie Desmeules (www.commeuneimage.qc.ca) Janvier 2005 Atelier 1 (le fonctionnement de son appareil numérique) 1.0 Présentation 2.0 La photographie, les appareils et les

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007 L ALAMBIC Diagnostic Développement Durable MFQ Franche-Comté - 2006/2007 1 Le Développement Durable, un outil de management global, une démarche de progrès «Certains sentent la pluie à l avance d autres

Plus en détail

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique

Le sens du détail. Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Veillez à la santé de vos yeux dans un monde numérique Le sens du détail Vie numérique Longue vie à l ère numérique! Grâce à des appareils tels que smartphones, tablettes, ordinateurs

Plus en détail

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé

Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé LUCIBEL Notre lumière LED, Efficacité et Bien-être au service de la Santé Crédits photos : Gilles Framinet - Shutterstock Photos 1 ère

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Mettre en œuvre le Six Sigma

Mettre en œuvre le Six Sigma Caroline Fréchet Mettre en œuvre le Six Sigma CD-Rom de démonstration MINITAB offert QUALITÉ Comment utiliser le Six Sigma avec facilité > Définir et positionner le projet > Mesurer la situation existante

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Association Nationale des guides COnférenciers

Association Nationale des guides COnférenciers Association Nationale des guides COnférenciers des Villes et pays d'art et d'histoire PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ Texte et commentaires PROJET DE LOI POUR LA CROISSANCE ET L ACTIVITÉ

Plus en détail

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination

Acteurs de la fonction RH et salariés : une perception différente des facteurs de discrimination Issy-les-Moulineaux, le 20 juillet 2007 2 e édition de l enquête Cegos sur la diversité et la discrimination en entreprise Comment favoriser la diversité en entreprise? Réponses croisées des responsables

Plus en détail

OPTIMISATION DE L'IMAGE

OPTIMISATION DE L'IMAGE 116 Effets Optimiser des photos Le premier point de l'onglet EFFETS, OPTIMISATION DE L'IMAGE, est consacré aux erreurs classiques qui surviennent lors de la prise de la photo ; cependant, il vous permet

Plus en détail

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie.

Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. SOMMAIRES EN LANGAGE SIMPLE Acquisition et perte de compétences en littératie au cours de la vie. Sommaire par T. Scott Murray Quel est le sujet de cette étude? Ce rapport, préparé par Doug Willms de l

Plus en détail

ENSEMBLE DE DIRECTIVES PARTICULIÈRES

ENSEMBLE DE DIRECTIVES PARTICULIÈRES ENSEMBLE DE DIRECTIVES PARTICULIÈRES Le présent document sert de guide concernant les éléments à prendre en considération et les engagements particuliers pour votre tentative potentielle de record du monde

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Dynamisez vos formations! Boostez votre productivité Fonctionnement de la formation SMART Les solutions

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière Octobre 28 DOSSIER : Gestion d entreprise 36 Le contenu du reporting mensuel de l entreprise Olivier AVRIL Gérant Associé d Acting-finances oavril@acting-finances.com 6 25 78 11 44 35, rue Arthème Genteur

Plus en détail

Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr

Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr Guide de création de Pages Produits pour Amazon.fr Chaussures & Accessoires Les informations que vous référencerez sur notre site seront visibles par nos clients sur la page détaillée de chaque produit.

Plus en détail

Test de sélection du 4 juin 2013

Test de sélection du 4 juin 2013 Test de sélection du 4 juin 2013 Vous étiez 270 candidat-e-s à ce test de sélection, et 62 d entre vous (23%) participeront au stage olympique de Montpellier, du 19 au 29 août 2013, dont 12 filles : la

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques».

Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Bienvenue dans le module de formation en ligne du Fonds mondial, «Comprendre le tableau relatif aux lacunes programmatiques». Cliquez sur «Suivant» pour continuer. 1 Cette formation vous permet de : comprendre

Plus en détail

La Grille, moyen fondamental de l analyse

La Grille, moyen fondamental de l analyse Fiche méthodologie #1 La Grille, moyen fondamental de l analyse Cette rubrique présente des notes et documents publiés par Philippe Latour, enseignant au Master Géomarketing et stratégies territoriales

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

Régulation précédente de la puissance des installations

Régulation précédente de la puissance des installations Régulation par vitesse variable de la puissance de compresseurs à vis d installations frigorifiques ABB Refrigeration AB a développé un nouvel entraînement pour installations frigorifiques. Il s agit d

Plus en détail

Le réglage des ISO est en général disponible dans les modes créatifs, c est-àdire P, Tv (ou S), Av (ou A) et M.

Le réglage des ISO est en général disponible dans les modes créatifs, c est-àdire P, Tv (ou S), Av (ou A) et M. La sensibilité ISO Il ne reste plus qu un dernier aspect technique à aborder pour en terminer avec l exposition, et si vous maîtrisez l ouverture et la vitesse d obturation, c est le plus simple: la sensibilité

Plus en détail

les avirons de la performance

les avirons de la performance les avirons de la performance Fournisseur officiel de l équipe de France d aviron Palette La forme de la palette est la partie de l aviron où l essentiel des gains d efficacité peut se faire. C est donc

Plus en détail

Utilisation des filtres en photographie.

Utilisation des filtres en photographie. Utilisation des filtres en photographie. Le filtre de protection neutre, ou filtre UV C est le filtre le plus connu, dont vous avez peut-être déjà entendu parler. Il n a aucun effet sur l image, et ne

Plus en détail

Les principes de base de la photographie

Les principes de base de la photographie Les principes de base de la photographie Nom de l'élève : École St-Pierre et Des Sentiers Caroline Cliche 1. L'EXPOSITION C'est la base même de la photographie. Pour qu'une photo soit bien exposée, il

Plus en détail

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières L importance des lignes groupées SIP 1 La question

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays Joseph Bradley Jeff Loucks Andy Noronha James Macaulay Lauren Buckalew

Plus en détail