B) La problématique à court et moyen terme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B) La problématique à court et moyen terme"

Transcription

1 Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables et quelques réflexions... Par : François Dupuis Chef économiste adjoint et stratège financier Mouvement Desjardins «Lutter contre cette idée que le marché fera tout bien, en toutes circonstances» James Tobin, 1 Plan de présentation A) Les tendances lourdes Multiplication des crises financières Importances croissantes des marchés financiers La marginalisation du Canada Les développements récents Quelques conséquences probables B) La problématique à court et moyen terme Certains aspects de la conjoncture actuelle Quelques enjeux pour les agents économiques Quelques défis pour les autorités gouvernementales 1-

2 A) Les crises financières sont de plus en plus nombreuses serait-ce les effets de la globalisation? Mars 1 Deuxième panique boursière Septembre 13 Première panique boursière Octobre 1 Krach boursier Indice Dow-Jones (échelle logarithmique) Août 1 Première crise du crédit Août 1 «Défaut» du Mexique Mai 1 Trosième crise du crédit et faillite de la banque Franklin National Octobre 1 Krach boursier Janvier 1 Crise financière brésilienne Janvier Crise argentine Mars Dégonflement de la bulle des «technos» Août 1 Crise politicofinancière russe Juillet 1 Crise financière asiatique Décembre 1 Peso mexicain Janvier 1 Dégonflement de la bulle spéculative sur l'or et l'argent Juin 1 Deuxième crise du crédit et faillite de la Penn Central Source : Dossier sur les crises financières,, Mouvement Desjardins Les entrées de capitaux nets ont chuté pour les économies émergentes... mais les investissements de portefeuilles augmentent de nouveau (En G $US) Flux de capitaux privés, 1, 1,3,, 3, dont: Investissements directs Investissements de portefeuilles Autres flux de capitaux* 1, 3, 1, 11, 11, 11, -,, 1,,,3 1,3,, -3,, -, -1, (*) : Incluant les prêts des banques à charte. Source : FMI 3-

3 Malgré l'éclatement de la bulle spéculative, la capitalisation boursière demeure très importante nominal 1 1 Capitalisation boursière États-Unis Canada Monde nominal Sources : Datastream, FMI et, Mouvement Desjardins Chaque jour l'équivalent de 1, trillion de dollars américains sont transigés dans le monde Volume quotidien des opérations mondiales de change (G $US) Au comptant 31 3 Swaps de change 1 3 Autres opérations TOTAL mondial* % 1 1 % 1 1 % 1 1 % (*) : Pour 3 jours ouvrables par année. Source : Banque des règlements internationaux -

4 Le dollar canadien contribue pour % des transactions mondiales de change Utilisation des monnaies en % du volume des opérations mondiales de change Dollar américain 1, 3,, Euro (1 pays),,3 1, Yen japonais 11, 1,1 11, Livre sterling,,, Dollar canadien 1, 1,,3 Autres devises 11, 1, 1, 1 % 1 % 1 % Source : Banque des règlements internationaux Le Canada ne compte que pour % de la capitalisation boursière du monde Capitalisation boursière à la fin de en $US Autres pays 1,% Suisse,% Canada,% Royaume-Uni,% France,% Allemagne,% Japon 11,% États-Unis,% Monde = G $US États-Unis Japon Allemagne France Royaume-Uni Canada Suisse Autres pays Source : Goldman Sachs -

5 Répartition géographique des émissions nationales sur le marché obligataire mondial en En % Obligations d'état Obligations de sociétés Ensemble du marché États-Unis,,,1 Zone Euro 1, 1, 1, Japon, 1, 1, Royaume-Uni,, 3, Canada, 1,3 1, Australie, 1,, Autres pays, 1,1, 1 % 1 % 1 % Sources : Merrill Lynch et Banque du Canada Le Canada, bientôt la 1 ième économie de la planète? Rang Pays PIB en G $US de (selon la PPA*) Part du monde (en %) 1 États-Unis 13 3, Chine 1 1,1 3 Japon 3 3, Inde 3, Allemagne, France 1 3, Royaume-Uni 1 3, Italie ,3 Brésil 1 3,1 1 Russie 1 1, 11 Mexique,1 1 Canada,1 13 Corée du Sud, 1 Espagne 1, 1 Indonésie 1, (*) : Parité des pouvoirs d'achat. Sources : FMI et, Mouvement Desjardins -1

6 Le Canada est un pays de plus en plus ouvert vers l'extérieur, en particulier vers les États-Unis Part des exportations canadiennes dirigées vers les États-Unis, %, %, % Part des exportations totales dans le PIB 1, %, % 3,1 % Source : Datastream Le vieillissement de la population canadienne devrait s'accentuer au cours des prochaines années Répartition de la population canadienne par tranches d'âge En % Tranche d'âge (en années) En % Source : Statistique Canada 11-1

7 La règle du % est respectée... (1) Mais pour combien de temps encore? Croissance démographique (accroissement par rapport au vieillissement) Nouvelles technologies bourse virtuelle plate-forme électronique internet Dérèglementation et fragmentation des marchés Concentration financière par continent par pays par entreprise ou institution financière Comparativement aux secteurs publics, le secteur privé prend une part de plus importante au sein du marché obligataire Nouvelles émissions nettes d'obligations par les canadiens En G$ En G$ Fédéral Provinces Municipalités Sociétés 1 () Moyennes mobiles sur trimestres () Sources : Datastream, FMI et, Mouvement Desjardins 13-1

8 La règle du % est respectée... () Du «Crowding out» au «Crowding in» Quel titre jouera à l'avenir le rôle d'instrument de référence et de couverture? Faible liquidité du marché des obligations des sociétés au pays Déplacement vers le marché américain (émissions et négociations) Autres considérations Début de la «dollarisation» Instabilité ou stabilité du dollar canadien? Difficultée éventuelle pour obtenir du capital de risque? B) L'euphorie des «technos» a provoqué une importante surcapacité de production Indice 1=1 1 La bulle se dégonfle... S&P S&P - Industries des technologies de l'information Indice 1= Source : Datastream 1-1

9 L'indice Nasdaq a été fortement secoué par les difficultés du secteur technologique, dont les titres «internet» Nasdaq Nasdaq (gauche) Goldman Sachs Internet Index (droite) 3 1 GS Internet Source : Datastream La croissance des investissements américains a été forte mais elle a freiné depuis le 3ième trimestre de Investissement des Investissement en entreprises équipements et logiciels Source : US Bureau of Economic Analysis

10 Le bond des investissements a été plus modeste au Canada Investissement des entreprises en machines et équipements Canada États-Unis Source : Datastream Après son niveau record durant la bulle des technos, le Q de Tobin est en retrait Ratio, 1, Le Q de Tobin est le ratio de la valeur du marché boursier et de la valeur de remplacement du capital Q de Tobin Ratio, 1, 1, 1,,,, Estimation du prof. Olivier Blanchard, MIT Sources : Réserve fédérale américaine et MIT, 1-

11 Le marché boursier américain demeure à un niveau supérieur à celui correspondant à l'évolution des revenus Indice 1=1 Indice S&P Indice 1=1 1 Revenu personnel disponible Source : Datastream L'économie américaine suivra une trajectoire de croissance plus faible Taux de croissance du potentiel Croissance qui devrait apparaître 3 e phase après absorption de la surcapacité en -1 (3, % à, %) e phase 1 ère phase Croissance avec la correction à la baisse du choc technologique (, % à, %) 1 Croissance avec le choc technologique (3, % à, %) 1 1 Croissance avant le choc technologique (, % à 3, %) Temps Source : Dossier sur les crises financières,, Mouvement Desjardins 1-

12 La surcapacité de production est importante aux États-Unis En % 1 Taux d'utilisation des capacités de production En % 1 Secteur des hautes-technologies Secteur manufacturier excluant la haute-techonologie Source : Réserve fédérale américaine Les américains de plus en plus dépendants de l'investissement étranger Actifs financiers étrangers investis aux États-Unis Source : US Bureau of Economic Analysis

13 Le dollar américain rejoint un niveau difficilement soutenable Indice 1 Taux de change effectif réel Indice Accord du Plaza Source : Réserve fédérale américaine Les américains doivent maintenant faire face à un double déficit Balance du compte courant 1 1 Balance budgétaire (1) () (1) () () () (3) (3) () () () () () () () () () () Source : US Bureau of Economic Analysis Sources : US Treasury et BEA -

14 La productivité américaine a connu une bonne performance dans les dernières années Var. ann. en % Productivité du travail (secteur non agricole) Var. ann. en % () () Moyenne historique Périodes de récession () () Sources : US Bureau of Economic Analysis et NBER L'écart de productivité entre le Canada et les États-Unis s'élargit encore 1 = = Productivité États-Unis Productivité Canada Sources : Statistique Canada et US Bureau of Labor Statistics -

15 Conclusion et réflexions La globalisation amène efficacité et prospérité mais également des risques (internationaux, continentaux et domestiques) L'effet de la marginalisation sur la capacité à gérer l'économie Le Canada condamné à la rigueur monétaire budgétaire supervision et réglementation financière Réduire l'écart de productivité et augmenter les investissement productifs Élargissement de la zone euro (Royaume-Uni, Suède et autres pays européens) Le marché du détail en changement culture actions internet impact sur le hors bilan des institutions financières -3

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Lévis 4 novembre 2015 Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Joëlle Noreau Économiste principale Mouvement Desjardins 1. Quel

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Revue des marchés Rendements des indices année 2013 $145 $135 $125 Évolution de la valeur de 100 $ S&P 500 + 41,27 % MSCI + 26,93 % $115 TSX +

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE er juillet N 78 L anticipation de l action des Banques Centrales l emporte sur les mécanismes normaux de l économie L exemple présent du Royaume-Uni montre à nouveau le rôle

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

L avenir incertain de l économie chinoise Un modèle de développement qui a atteint ses limites

L avenir incertain de l économie chinoise Un modèle de développement qui a atteint ses limites novembre 1 L avenir incertain de l économie chinoise Un modèle de développement qui a atteint ses limites L époque où l économie chinoise progressait de plus de 1 % par année semble bel et bien révolue.

Plus en détail

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années.

Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : alors cette sortie n aura pas lieu avant de nombreuses années. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N Espérons que la BCE comprend qu il ne faut pas sortir trop tard du Quantitative Easing Si la BCE attend pour sortir du Quantitative Easing : soit que les réformes structurelles

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des

2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Service du développement des affaires et des 2010 Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Analyse conjoncturelle de l économie et de l industrie de la construction résidentielle Prévisions économiques

Plus en détail

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk

SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI. L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk SORTIR DE LA CRISE SANS LE FMI L exemple de l Asie au cours de deux crises récentes Jean Sanouk INTRODUCTION Les pays d Asie ont traversé deux crises d ampleur inégale: La crise dite «asiatique» de 1997-1999.

Plus en détail

Monnaie, finance et économie réelle

Monnaie, finance et économie réelle Monnaie, finance et économie réelle Anton Brender, Florence Pisani et Émile Gagna Paris, 5 juin 15 TABLE DES MATIÈRES 1. La contrainte monétaire. Impulsion monétaire et réponse de l économie 3. Information

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché?

Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? avril 7 - N Le marché des actions de la zone euro est-il vraiment bon marché? Si on regarde le PER actions dans la zone euro, ou la prime de risque actions, on conclut sans hésiter que les actions de la

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter?

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? 5 févrierr 2015 Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? Les marges bénéficiaires des entreprises ont enregistré une forte croissance

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

En quête d'indices...

En quête d'indices... En quête d'indices... La sous-traitance en chiffres Sommaire Production industrielle monde : Zone euro (19 pays) - p.2 Etats-Unis - p.2 Mexique - p.3 Chine - p.3 Japon - p.4 Corée du Sud - p.4 Principaux

Plus en détail

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance Journées de l économie Lyon 10 novembre 011 La soutenabilité de la croissance Quel business plan pour la politique économique de la France? 1 La France en 00 suivant les tendances actuelles Le business

Plus en détail

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES

UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH ECOLE NATIONALE DE COMMERCE ET DE GESTION FES II- Les échanges internationaux- Evolution et instruments de mesure 2-1 Les principales évolutions du commerce international

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

ASSURANCE VIE. CapitalValeur INFO. Revue des comptes indiciels SÉRIE V. Volume 1 / Numéro 1 / Troisième trimestre

ASSURANCE VIE. CapitalValeur INFO. Revue des comptes indiciels SÉRIE V. Volume 1 / Numéro 1 / Troisième trimestre ASSURANCE VIE CapitalValeur INFO Revue des comptes indiciels SÉRIE V Volume / Numéro / Troisième trimestre 3 septembre 25 CapitalValeur INFO ASSURANCE VIE Table des matières Revenu Obligations... 3 Actions

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années mondiales de services commerciaux 1995 1 179 milliards 2005 2 516 milliards 2014 4 872 milliards mondiales de marchandises Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations

Plus en détail

Intervention économique 20 novembre 2013

Intervention économique 20 novembre 2013 20 novembre 2013 Au troisième trimestre le PIB a reculé de 0,1% après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. Pour l année 2013, la croissance est estimée à 0,1 %, soit la deuxième année consécutive

Plus en détail

CONJONCTURE INTERNATIONALE

CONJONCTURE INTERNATIONALE CONJONCTURE INTERNATIONALE Chute des cours des matières premières Le marché boursier chinois a plongé de façon spectaculaire ces dernières semaines. Cette correction fait suite à plusieurs trimestres d

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Stefan Avdjiev Christian Upper stefan.avdjiev@bis.org christian.upper@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération avec des banques centrales et autorités

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

La stagnation japonaise

La stagnation japonaise La stagnation japonaise La chute des prix n en est que le symptôme 28 février 2011 Compte tenu des dernières augmentations des prix des matières premières, les investisseurs peuvent se poser des questions

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011

Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 2011 "Un retour sur les causes profondes de la crise de la zone euro". Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Forum Financier de Belgique Liège - 31 janvier 11 Emploi manufacturier

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Naohiko Baba Blaise Gadanecz Patrick McGuire naohiko.baba@bis.org blaise.gadanecz@bis.org patrick.mcguire@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération

Plus en détail

La promotion de la prospérité économique et financière du Canada

La promotion de la prospérité économique et financière du Canada La promotion de la prospérité économique et financière du Canada Exposé présenté devant la Chambre de commerce de Lévis Lévis (Québec) Le 8 février 2010 Pierre Duguay Sous-gouverneur Mandat Aux termes

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers

Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers DANS CE NUMÉRO: États-Unis 2 Canada 3 Europe 4 Asie et Amérique du Sud 4 Pétrole et gaz 5 Taux d intérêt

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Fonds de court terme et de revenu Fonds d'obligations mondiales tactique $ US Banque Nationale Pour la période terminée le 2015 Le présent

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 N 1 L écart entre la croissance et la croissance potentielle dans la période récente comme mesure de l efficacité des politiques économiques stimulantes Nous regardons

Plus en détail

Les marchés émergents: leur effet transformateur sur le contexte des placements

Les marchés émergents: leur effet transformateur sur le contexte des placements Les marchés émergents: leur effet transformateur sur le contexte des placements Les arguments en faveur d'une participation accrue aux marchés émergents Excel Investment Counsel Inc. Juin 2015 Les marchés

Plus en détail

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines Octobre 2014 Points saillants Titres à revenu fixe canadiens et américains Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C

49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C 49 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT 75008 PARIS TÉL : 01 55 34 97 00 FAX : 01 55 34 97 01 S.A. AU CAPITAL DE 2 026 213..68-384 115 887 PARIS 671C -SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE AGRÉMENT N GP95012 TVA

Plus en détail

Renseignements additionnels

Renseignements additionnels Gérer pour l avenir Renseignements additionnels au Rapport annuel 2005 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2005 I. Tableau des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

1. La crise, le risque et les réactions de l épargnant : quelle grille d interprétation?

1. La crise, le risque et les réactions de l épargnant : quelle grille d interprétation? 1. La crise, le risque et les réactions de l épargnant : quelle grille d interprétation? En France, la crise n a fait qu accentuer une tendance récente, suscitée par les débats sur l avenir de l État-providence,

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-40F Le 4 juin 2004 Pendant la majeure partie du XX e siècle,

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008

REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES RAPPORT SUR LA DETTE PUBLIQUE ANNEE 2008 D.G.G.D.C.F Juin 2009 Table des matières 1- Environnement International et National 1.1 Environnement International

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire

Volume 2, numéro 7 29 mars 2005. La Chine. Deuxième partie : l ouverture au commerce international. Sommaire ISSN 1708-9158 Volume 2, numéro 7 29 mars 2005 La Chine Deuxième partie : l ouverture au commerce international Sommaire 1. Avec la mise en œuvre de réformes en 1978 et 1992, la Chine a donné une nouvelle

Plus en détail

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Revue des marchés Rendement des indices en 2013 Rendement (base 100) 114 110 +12,85 % +9,67 % 106 102 98 Janv. Fevr. Mars +3,34 % +0,69 % TSX S&P 500

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Martin Coiteux, Conférence donnée pour l ASDEQ Au Hilton Québec, le jeudi 25 octobre 2007

Martin Coiteux, Conférence donnée pour l ASDEQ Au Hilton Québec, le jeudi 25 octobre 2007 Martin Coiteux, Conférence donnée pour l ASDEQ Au Hilton Québec, le jeudi 25 octobre 2007 Martin Coiteux 2007 Cent ans après Stefan Zweig Martin Coiteux 2007 Ein Land der Zukunft and a BRIC member En 1941,

Plus en détail

Variation des actifs détenus par les banques centrales par rapport au PIB de leurs pays respectifs

Variation des actifs détenus par les banques centrales par rapport au PIB de leurs pays respectifs Graphique 1 Certaines banques centrales se sont engagées à procéder à un nouvel assouplissement monétaire substantiel en recourant à des mesures non traditionnelles Variation des actifs détenus par les

Plus en détail