> 1923 > 2007 > ans

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "> 1923 > 2007 > 2008. 85 ans"

Transcription

1 > 1923 > 2007 > ans

2

3 H I S T O R I Q U E Le Bureau Exécutif De g. à d. : M. Pol HEYSE (Directeur financier), M. Claude HUBIN (Directeur technique), M. Pierre STASSART (Administrateur, Echevin), M. Claude PARMENTIER (Vice-Président, Bourgmestre), Mme Carine HOUGARDY (Directeur général adjoint), M. André GILLES (Président, 1 er Député provincial), Mme Denise LAURENT (Administrateur, Bourgmestre), M. Stéphane MOREAU (Directeur général, Bourgmestre), M. Roger SOBRY (Administrateur-délégué, Echevin), M. Dominique DRION (Administrateur, Conseiller provincial). Liste des membres du Conseil d administration Représentants de la Province de Liège : Monsieur André GILLES Monsieur Roger SOBRY Madame Ann CHEVALIER Monsieur Alain DEFAYS Monsieur Jean-Marie DUBOIS Monsieur Dominique DRION Madame A.-C. FLAGOTHIER Monsieur Marc FOCCROULLE Monsieur André GERARD Monsieur Johann HAAS Monsieur Jean-Claude JADOT Madame Denise LAURENT Monsieur Julien MESTREZ Madame Josette MICHAUX Madame Claudine RUIZ CHARLIER Monsieur André STEIN Représentants des Communes : Monsieur Claude PARMENTIER Madame Chantal BAJOMEE Monsieur Thierry de BOURNONVILLE Monsieur Jean-Pierre GRAFE Monsieur Luc GUSTIN Madame Catherine MAAS Madame Thi Hong Trang NGUYEN Monsieur Daniel PARENT Monsieur Pierre STASSART Représentants du personnel : Monsieur Eric JEHIN Monsieur Emmanuel MARIEN Monsieur Jean-Claude WALHEER Monsieur Gilbert LIEBEN Direction générale : Monsieur Stéphane MOREAU Madame Carine HOUGARDY Monsieur Claude HUBIN Monsieur Pol HEYSE Liste des Communes associées Amay Andenne Ans Anthisnes Awans Aywaille Bassenge Berloz Beyne-Heusay Blegny Braives Burdinne Chaudfontaine Comblain-au-pont Crisnée Dison Donceel Engis Esneux Faimes Fexhe-Le-Haut-Clocher Flémalle Fléron Geer Grâce-Hollogne Hannut Héron Herstal Huy Jalhay Juprelle Liège Marchin Modave Nandrin Neupré Olne Oreye Oupeye Pepinster Remicourt Saint-Georges S/M Saint-Nicolas Seraing Soumagne Sprimont Stavelot Trooz Verlaine Villers-Le-Bouillet Visé Wanze Waremme Wasseiges Wavre Welkenraedt Province de Liège

4 l a s o c i é t é Une grande entreprise publique au service du public et des communes L Association Liégeoise d Electricité fêterait ses 85 ans si elle n était devenue, depuis moins d un an, TECTEO Group. Fière de son histoire, de ses valeurs et de ses combats pour un service universel au meilleur coût assuré par une grande entreprise publique au service du public et des communes, la désormais plus grande intercommunale de Wallonie ne manque pas d ambition. Le point avec André Gilles, Président du Conseil d administration, et Stéphane Moreau, Directeur général. concurrence importante, qui allait changer la donne pour notre groupe mais aussi pour ses actionnaires publics et ses clients. C est dans ce tout nouveau cadre concurrentiel que Tecteo Group a décidé de se développer, afin de continuer à assurer le meilleur service aux citoyens et aux communes, avec encore plus d efficacité, de proximité, de professionnalisme. Q : L ALE et les communes, c est une vieille histoire. André GILLES : En effet : société intercommunale, l Association Liégeoise d Electricité, devenue Tecteo Group le 22 juin 2007, a été fondée le 30 mars 1923, il y a tout juste 85 ans, par 8 communes et la Province de Liège. La Députation permanente s intéressait en effet à la problématique de la distribution d électricité au plus grand nombre, tout spécialement dans les villages. Q : Le changement de nom que vous évoquiez d emblée, c est une coquetterie? Stéphane MOREAU : Absolument pas : ce changement est une conséquence directe de la libéralisation du marché de l énergie imposée par la Commission européenne aux Etats membres à partir du 1 er janvier A partir de cette date, il ne pouvait plus être possible à une seule et même société d assurer la production, le transport, la distribution et la fourniture d électricité, comme c était partiellement le cas de l ALE. Résultat : l introduction d une Claude PARMENTIER Bourgmestre de Wanze, Vice-Président de TECTEO Group «TECTEO, c est une entreprise publique qui doit être un exemple pour montrer que le secteur public peut être aussi performant que le secteur privé tout en gardant cette notion de service au public, notamment en assurant le service universel.» > PAGE

5

6 l a s o c i é t é André GILLES : Anciennement active, en tant qu ALE, sur l ensemble de la province de Liège (pour la distribution d électricité) et nombre de ses communes (pour la télédistribution), Tecteo élargit aujourd hui son territoire, puisque, en synergie avec Brutélé, elle est aujourd hui aussi active, via la marque VOO, dans les périmètres de Charleroi et de Bruxelles avant de l être également, après le rachat des activités de câblodistributeur de 8 autres intercommunales, sur l ensemble de la Région wallonne. Vous comprendrez donc, que, vu son évolution technologique et géographique, l Association Liégeoise d Electricité portait désormais une dénomination pour le moins principautaire. Un nouveau nom s imposait donc : ce fut Tecteo. Rien de possible sans les communes Ce sont d ailleurs cette force et cette performance qui vont permettre à Tecteo Group d être plus que jamais armé pour continuer à assurer aux communes des dividendes importants. Dividendes dont les communes ont, plus que jamais, besoin pour équilibrer leur budget et ainsi continuer à assurer le mieux-vivre de leurs concitoyens, et ce alors que leurs charges ne cessent d augmenter et que les réformes financières attendues tardent à devenir réalité Q : Derrière ce changement de nom, de grands bouleversements pour les clients? Stéphane MOREAU : En fait, pour les clients, rien ne change, sauf pour ce qui concerne la vente d électricité, désormais confiée à des prestataires extérieurs, parmi lesquels Luminus., marque commerciale de SPE pour la vente de gaz et d électricité, dont TECTEO est un des actionnaires belges de référence. Pour les actionnaires, par contre, nous leur proposons de relever le challenge de la mutation de notre société dans un grand groupe public plus que jamais au service du public et des communes. André GILLES : Sans les communes, nous tenons à le souligner, rien n aurait été possible : c est grâce à la confiance qu ils ont accordée à notre Conseil d administration que, ensemble, nous avons pu rassembler en une seule grande intercommunale (la plus grande en Belgique) une dizaine d intercommunales. Aujourd hui, grâce à leur soutien de tous les instants, grâce aussi au caractère sainement ambitieux et assez visionnaire de leurs représentants, Tecteo Group constitue un outil wallon unique, fort et performant. Stéphane MOREAU : Dominique DRION Conseiller provincial, Membre du Bureau Exécutif de TECTEO Group «Nous n avons pas que des produits et des services. Nous avons surtout une technologie aux mains d hommes et de femmes passionnés par le service public.» > PAGE 3

7

8 l a s o c i é t é Une des plus grandes opérations industrielles de ces dernières années Q : Tecteo devient donc un puissant groupe public wallon. André GILLES : Et comment! Pour réaliser nos projets, nous avons dû procéder à des opérations financières extrêmement importantes. Je pense ainsi à l absorption totale de l intercommunale de production d électricité Socolie, effective depuis Du côté du câble, nous avons décidé de développer VOO, notre offre triple play (TV-internet haut débit-téléphonie fixe) tout à fait originale puisqu indépendante de la ligne classique. Cette nouvelle marque est en fait commune à l ancienne ALE-Télédis et à Brutélé, active sur Charleroi et Bruxelles. Dans les prochains mois, nous assisterons d ailleurs à la fusion par absorption de Brutélé dans Tecteo, un ensemble qui représentera ménages en Wallonie et à Bruxelles. Stéphane MOREAU : Et nous ne comptions pas nous arrêter là mais bien faire profiter de nos services l ensemble de la Wallonie et une bonne partie de Bruxelles, plus de 90% des ménages francophones en fait. C est dans ce cadre qu il faut resituer le rachat des autres câbloopérateurs wallons, en fait 8 intercommunales (7 mixtes et 1 pure) regroupées provisoirement (pour ce qui est de leurs activités câble ) dans une nouvelle intercommunale : NewICo, forte quant à elle de clients wallons pour la télédistribution. Foyers câblés en télédistribution VOO Ex-ALE + Brutélé Câblos NewICo TOTAL Denise LAURENT Bourgmestre de Trooz, Membre du Bureau Exécutif de TECTEO Group «Avec un nouveau nom et une nouvelle dynamique, TECTEO est en train de réussir le défi d une mutation difficile. C est une société en croissance, dont tous les acteurs de la réussite doivent être fiers de leur action» Pierre STASSART Echevin de la Ville de Liège, Membre du Bureau Exécutif de TECTEO Group «TECTEO, c est avant tout une entreprise publique, qui prouve chaque jour qu il est possible de rendre au public un service de qualité, meilleur que clui du privé, avec un statut respectueux du personnel, et tout en rémunérant le citoyen, via l actionnariat communal et provincial.» > PAGE 5

9

10 l a s o c i é t é Q : Tout cela exige des mises de fonds importantes André GILLES : Effectivement, mais la société avait, par sa gestion particulièrement prévoyante, accumulé un bas de laine dont elle savait qu elle aurait bien besoin un jour. La constitution de ce capital a toujours reçu l aval des mandataires communaux, je tiens à les féliciter à les remercier de leur sagesse. Ils auraient pu réclamer des dividendes supplémentaires en ces temps difficiles pour les finances communales : ils ont préféré permettre à l ALE puis à Tecteo de se donner les moyens de ses ambitions. Aujourd hui, la valeur de l entreprise Tecteo est de 1,7 milliard, et demain, après fusion avec Brutélé et intégration de NewICo (deux opérations imminentes), de 2,5 milliards. Un résultat financier dont peuvent se montrer légitimement fiers nos actionnaires publics Stéphane MOREAU : Incontestablement, l ALE, en devenant Tecteo, a opéré l une des plus grandes opérations industrielles de ces dernières années en Wallonie. Une opération ambitieuse certes, mais qui faisait l objet d un large consensus, de la part des communes et de la Province bien sûr, mais aussi des institutions financières puisqu un consortium bancaire piloté par Dexia (avec Fortis et ING pour partenaires) a cautionné les différentes opérations de consolidation par l octroi d un prêt de 530 millions. André GILLES : Autre soutien essentiel que celui du Gouvernement wallon, et tout particulièrement celui de son Ministre de l Economie, Jean-Claude Marcourt, très actif dans l aboutissement de ce dossier. Public et liégeois : une vraie dynamique de l emploi au bout du chemin Q : En changeant de nom, en élargissant fortement son territoire, Tecteo en a-t-il perdu pour autant son âme liégeoise? Stéphane MOREAU : Au contraire! L une de nos plus grandes fiertés a certainement été de conserver à Liège, siège historique et finalement naturel de la société, le centre de décision de toutes nos activités. Les combats que nous avons pu mener face à des concurrents privés (pour Roger SOBRY Premier Echevin de Chaudfontaine, Administrateur-délégué de TECTEO Group «L enjeu était de taille. Il fallait digérer la libéralisation du marché de l électricité qui nous confinait dans un rôle modeste et peu rentable de Gestionnaire de Réseaux de Distribution et assurer, à la fois, le maintien de dividendes corrects à nos actionnaires (Province et communes) comme la viabilité de nos activités de télédistribution.» > PAGE 7

11

12 l a s o c i é t é qui seul le profit est essentiel) et extérieurs à la Wallonie l ont été afin de maintenir chez nous une entreprise publique forte, pour qui le service universel au meilleur coût est l ambition ultime. André GILLES : Demeurer wallon, demeurer liégeois, c était aussi une garantie pour l emploi. Dans toutes ces opérations, l emploi a toujours constitué une priorité : nous avons d ailleurs réussi à le maintenir en conservant les postes initiaux (les 946 temps-plein de l ancienne ALE) mais aussi à le consolider, avec les 162 emplois de NewICo et les 287 autres de Brutélé, soit temps-plein, auxquels il faut ajouter nos sous-traitants directs. En tout, Tecteo pèsera, à la rentrée de septembre au plus tard, quelques emplois directs et indirects Nous avons de plus absolument tenu à répondre à une préoccupation, totalement légitime, de notre personnel : nous reprenons tous les collaborateurs déjà actifs avec ce que j appelle leur sac à dos, soit leur statut et barème respectifs. Stéphane MOREAU : Je pense qu il faut aussi souligner que les syndicats ont totalement joué le jeu dans l évolution de notre société, qui est passée d un monopole de fait au jeu de la concurrence. Plus que jamais fidèle à ses valeurs Q : Concrètement, quelle est aujourd hui la structure de Tecteo Group? Stéphane MOREAU : Désormais, notre groupe est composé de quatre branches : un GRD (Gestionnaire de Réseaux de Distribution) nommé RESA, la marque de télécommunication VOO (développée en partenariat avec Brutélé), Tecteo Invest et Tecteo Energy. André GILLES : Derrière cette structure, il faut surtout voir l émergence d une grande entreprise qui n aura de cesse de rester fidèle aux valeurs qui, depuis 85 ans, sont les siennes : solidarité intercommunale et interpersonnelle, recherche permanente d un service universel au meilleur coût, performance et innovation technologiques, implication sociale forte au service de l emploi et du mieux-vivre de ses collaborateurs, partenariat permanent et confiance partagée avec ses actionnaires publics, qu il s agisse de la Province de Liège ou des communes Jean-Marie Breban Directeur Public Finance Wallonie - Dexia Banque «Le succès que connaît aujourd hui la concrétisation de ce superbe défi, TECTEO le doit à ses ambitions et à tous les moyens mis en œuvre pour y parvenir, c est-à-dire l obstination au sens noble du terme et l abnégation sans limite de toutes les personnes compétentes qui ont porté ce projet.» > PAGE 9

13

14 H I S T O R I Q U E Et la lumière fut A la fin du XIXe siècle, l éclairage est un article de luxe et l électrification des villages un phénomène marginal. En province de Liège, comme ailleurs en Belgique, la distribution de l électricité est alors aux mains de sociétés privées qui visent essentiellement la rentabilité, ne touchent que certains privilégiés et des zones à forte densité de population. C est ainsi que, au début du XXe siècle, 2 foyers liégeois sur 3 s éclairent encore à la chandelle ou à la lampe à pétrole. La Députation provinciale à la manœuvre Fondamentalement sociale, cette problématique devient pour la Députation permanente du Conseil de la Province de Liège un sujet d étude et de réflexion. Objectif poursuivi : étendre l usage de l électricité en province de Liège et rendre possible l accès de cette énergie aux zones rurales. Examinant le problème avec grande attention et extrêmement soucieux de promouvoir concrètement la grande idée de la solidarité et, déjà, du service public, le Conseil provincial en conclut que l action des pouvoirs publics est essentielle. Pour sauvegarder l intérêt général, la constitution d une intercommunale se révèle indispensable. Il ne manque alors plus qu une loi autorisant l association de communes, d autant plus que de nombreux autres projets d intercommunalisation se font jour à travers tout le pays. Cette loi sera votée le 1er mars Plus rien ne peut dès lors arrêter la création de l intercommunale liégeoise. La Province de Liège et 8 communes associées (Awans, Bierset, Cerexhe-Heuseux, Chênée, Grivegnée, Embourg, Hermée et Mélen) constituent, le 30 mars 1923, une société coopérative intercommunale : l Association Liégeoise d Electricité. Une société d utilité foncièrement publique L objet de cette société coopérative est : «l étude, l établissement et l exploitation du service public de distribution d énergie électrique c est-à-dire la production, l achat, la fourniture et la distribution par tous moyens quelconques soit aux particuliers soit aux administrations publiques de l énergie électrique destinée à l éclairage, au chauffage, à la force motrice, et généralement toutes applications ou usage quelconque actuellement connu ou inconnu.» Grâce à l ALE, l électricité joue désormais un rôle d utilité publique en province de Liège. Centres Entretien et Maintenance Unités situées au cœur de l activité de TECTEO, les Centres Entretien et Maintenance (CEM) sont au nombre de trois : le Centre Antoine Moureau à Herstal, le Centre Zénobe Gramme à Vinalmont et le Centre Herman Lohest à Sprimont. Aux trois centres, il faut ajouter l antenne technique située à Dison, aux Plenesses. En sus des contacts divers qu ils peuvent entretenir avec la clientèle, les agents des trois CEM assurent la gestion, la maintenance, la réparation et l extension des réseaux Haute Tension, Basse Tension et Eclairage public existants. > PAGE 11

15

16 H I S T O R I Q U E DES AVANCéES TECHNIQUES MAJEURES Depuis 1923, l ALE s est imposée comme l une des plus importantes intercommunales dans notre pays. Au fil du temps, elle a été rejointe par des dizaines d autres communes de la province. Aujourd hui au nombre de 56, elles ont pu bénéficier des services essentiels rendus par l intercommunale pure et des avancées techniques majeures que l ALE n a jamais manqué d appliquer au bénéfice de ses associés. La télédistribution pour le plus grand nombre Dès la fin des années 60, l ALE prend l initiative d utiliser la technique du câble en vue d apporter un nouveau service à sa clientèle : la télédistribution. Le 11 juin 1970, le service Télédis est créé dans le but de démocratiser l accès à la télévision. En effet, à l instar de la situation en matière d électricité au début du siècle, la télédistribution est alors réservée à quelques privilégiés. Vivant avec son temps, l ALE renforce son réseau en même temps qu est lancée la première émission en couleurs de la télévision belge et qu est développée la première expérience de télévision locale. Télédis et Energie en parallèle En 1974, une coopération active s engage, au sein de l ALE, entre le service Télédis et le service Energie. De cette synergie, naît une révolution technologique qui contribue fortement à l amélioration de la gestion du réseau électrique. En effet, le réseau de télédistribution double désormais le réseau électrique sur l ensemble du territoire des communes affiliées. Il est dès lors possible de transmettre du poste de conduite Energie comme du poste de surveillance Télédis les informations utiles au fonctionnement tant du réseau de distribution d énergie électrique que de celui de télédistribution. Service raccordements Le service Raccordements gère, outre la modification des réseaux existants, deux activités : 1. l étude, la remise d une offre de prix et le suivi du dossier lors de la réalisation portant sur le raccordement au réseau électrique : d un client résidentiel en basse tension ; d un client professionnel ou industriel en Haute ou en Basse Tension ; d un immeuble à appartements ; d un lotissement à caractère résidentiel, commercial ou industriel (zoning) ; d un raccordement spécial : chantiers, patinoires, armoires fixes pour Administration communale,... ; d un site de production d électricité : panneaux photovoltaïques, cogénération, parc éolien, le placement du comptage ou la modification de l existant chez les utilisateurs du réseau de distribution raccordés en basse tension. > PAGE 13

17

18 H I S T O R I Q U E Surfez, maintenant! Dans les années 80, l ALE se montre une nouvelle fois particulièrement innovante en adoptant la technologie des fibres optiques, alors encore fort peu répandue. Majeur, cet apport permet d améliorer la transmission des programmes télédistribués, d accroître le volume des informations transmissibles et la qualité des images tout en améliorant la gestion du réseau électrique. Ce progrès technologique annonce la création, en avril 1999, de TELEDISnet, l Internet à grande vitesse par le câble. Un nouveau produit, lui aussi, rendu accessible au plus grand nombre sans distinction géographique ou sociale. La révolution numérique Les années 2000 sont, dans la foulée du lancement de TELEDISnet, marquées par l avènement du numérique. Télédis s inscrira d ailleurs dans cette actualité avec, en matière de programmes, le lancement en 2004 d un bouquet numérique appelé Palette Evasion. Cette période sera également placée sous le sceau d un investissement, en association avec d autres câblo-opérateurs wallons et bruxellois, dans la société Canal+ Belgique, ingénieusement rebaptisée BeTV. VOO : le triple play Mais s il est bien un événement qui a profondément marqué le secteur Télédistribution de l ALE, c est l apparition de VOO. En novembre 2005, l ALE et Brutélé, société de télédistribution active sur Bruxelles et Charleroi, décident de créer un groupement d intérêt économique (GIE) qui a pour objectif de préparer la commercialisation d une offre triple play combinant TV analogique et numérique, Internet à haut débit et téléphonie fixe. Et dès octobre 2006, quelques mois seulement après la création du GIE, VOO secoue le monde belge des télécommunications en proposant les produits du triple play à la clientèle de l ALE et de Brutélé. Dès son lancement, VOO connaît un engouement considérable, tant pour la téléphonie que pour l Internet. Un remarquable succès qui ne cesse de croître au fil des mois, pour un (triple) produit jeune développé avec intelligence et dynamisme. La section Autorisations et Permis La section Autorisations et Permis se charge d obtenir toutes les autorisations administratives nécessaires à l accomplissement des travaux d investissements : permis d urbanisme, permis d environnement, pose de câbles et autres installations en domaines public et privé. Elle gère également le patrimoine de la société : achats, ventes, conventions, Le service RACCORDEMENTS VOO Depuis sa création en 1970, la mission première du service Raccordements est la réalisation du branchement à la télédistribution pour les nouvelles installations ainsi que les connexions des anciennes. Ces dernières années, son développement s est considérablement accru avec l explosion des nouvelles technologies et la fourniture de nouveaux services. Aujourd hui, ce ne sont pas moins de 120 connexions Internet et téléphonie et une quarantaine de branchements TV qui sont réalisés quotidiennement avec l aide non négligeable de la sous-traitance, encadrée pas les techniciens de VOO. > PAGE 15

19

20 H I S T O R I Q U E TECTEO : l avènement d un grand groupe public Face aux multiples enjeux futurs, l ALE se doit alors de se positionner avec force. raison pour laquelle elle se dote d une nouvelle identité graphique et d un nouveau nom : TECTEO Group. Comptant désormais en son sein VOO en tant que marque du groupe dans le domaine des télécommunications, TECTEO Group développe en parallèle trois nouvelles structures de référence : TECTEO Invest, qui rassemble désormais les participations financières de la société, TECTEO Energy (ex-socolie), active dans les partenariats dans le secteur énergétique, et RESA, qui s occupera exclusivement de la gestion des réseaux de distribution. La nécessaire adaptation à la libéralisation Dans les années 90, l Europe décide de fait de libéraliser tous les secteurs de l électricité. La directive européenne 96/92 relative à l organisation du marché intérieur de l électricité est transposée chez nous dans l arrêté royal du 29 avril 1999 et en décret wallon le 12 avril Effective depuis le 1er janvier 2007, cette libéralisation de la clientèle se révèle particulièrement contraignante pour les acteurs du secteur, tout spécialement publics. Elle contraint ainsi l intercommunale à effectuer une restructuration de son personnel, qui passe par le départ à la pension sur base volontaire d un quart des effectifs de la société. Face aux nouvelles exigences imposées par cette décision européenne, le groupe public liégeois va à nouveau faire preuve de son volontarisme, de sa créativité et de sa volonté de continuer à offrir un service public universel et de grande qualité, tout en garantissant à ses associées les communes des dividendes importants. Pour ce faire, l intercommunale dispose d atouts non négligeables. En effet, en sa qualité de nouveau gestionnaire de réseaux de distribution, TECTEO dispose en province de Liège de trois centres d exploitation (le centre Zénobe Gramme à Vinalmont, le centre Herman Lohest à Sprimont le centre Antoine Moureau à Herstal), d une antenne technique à Dison mais aussi du centre de Seraing qui est exclusivement dévolu aux raccordements Basse Tension, sans oublier plusieurs services essentiels répartis sur le site d Ans. Réactifs et compétents, ces différents services techniques travaillent en synergie. De la planification d un projet jusqu à sa réalisation, les différentes étapes du travail sont scrupuleusement respectées afin que celui-ci soit effectué avec sérieux et application. Aujourd hui, grâce à ses associés, grâce à son personnel, grâce à un Conseil d administration et un management particulièrement proactifs, TECTEO est une intercommunale forte et saine qui aborde les prochaines années avec la même détermination et la même volonté qui ont toujours été les siennes et qui ont permis sa remarquable évolution. Le Poste de Conduite Energie (PCE) Le Poste de Conduite Energie, plus communément appelé PCE, constitue le dispatching central du service Exploitation Energie de TECTEO Group. Il permet d avoir une vue d ensemble de tout le réseau Energie et d assurer ainsi une surveillance, un contrôle et une assistance 24h/24. Véritable tour de contrôle du groupe, le PCE est localisé sur le site d Ans. Le Centre de Formation de Flémalle Au sein de TECTEO, l efficacité mais aussi et surtout la sécurité des agents constituent des priorités essentielles. C est dans cet esprit qu a été inauguré, en mai 1999, un centre de formation basé à Flémalle. Son objectif : améliorer le savoirfaire et la formation continue des agents tout en les sensibilisant aux mesures de sécurité à respecter. > PAGE 17

21

22 H I S T O R I Q U E TECTEO GROUP, PLUS QUE JAMAIS AU SERVICE DU PUBLIC ET DES POUVOIRS PUBLICS Aujourd hui, TECTEO Group, c est bien entendu un Gestionnaire de Réseaux de Distribution (GRD), mais aussi et surtout une société résolument tournée vers de multiples développements, tant technologiques que financiers. SOCOLIE et SOCOFE Dans ce cadre, le 1er décembre 2006, la société liégeoise procède à la fusion par absorption de la SOCOLIE (Société coopérative liégeoise d électricité), acteur historique dans le bassin sidérurgique liégeois. Par cette opération, elle procède à une restructuration majeure du pôle énergétique et financier liégeois et devient ainsi un des acteurs de référence de la SPE et de Luminus dans les secteurs de la production et de la vente d électricité au niveau national. En outre, elle devient le principal actionnaire du holding wallon SOCOFE, actif dans des dossiers économiques et financiers d intérêt collectif et stratégique. L environnement et les déchets, la gestion du cycle de l eau et les technologies de l information constituent d autres secteurs où évolue la SOCOFE. Les câblos wallons Mais le défi majeur démarre avec l annonce de la mise en vente des réseaux de télédistribution des intercommunales wallonnes actives dans ce domaine : sept mixtes et une pure. TECTEO Group se lance dès lors avec sa consœur Brutélé dans le projet crucial pour l avenir du câble wallon et de la conservation de ce patrimoine technologique au sein du secteur public : le rachat des réseaux des autres câblo-opérateurs wallons, qui représentent abonnés à la télédistribution et à Internet. Le Garage et le charroi Une société comme TECTEO exige, pour l exercice de ses missions de service public, un charroi important, entretenu au sein de la société. Au total, ce sont ainsi plus de 400 véhicules (dont 100 poids lourds) qui sont utilisés par les agents de TECTEO et entretenus par une équipe de mécaniciens expérimentés. Les Brigades de construction En synergie avec le garage et son charroi, les brigades de construction réalisent les implantations de poteaux, l installation de luminaires ou l enlèvement des supports Haute Tension et Basse Tension inutilisés. Ces brigades s occupent également des tirages de lignes aériennes, de fibres optiques ainsi que de la réalisation d une partie des raccordements souterrains Basse Tension. > PAGE 19

23

24 H I S T O R I Q U E TECTEO Group dépose alors une offre liante de rachat des réseaux de télédistribution de ces intercommunales. La société se présente comme le seul acteur à même de réaliser l unification de l ensemble des réseaux câble de Wallonie pour offrir à tous les citoyens des produits et des services dans des conditions identiques. Depuis lors, après d âpres négociations, TECTEO Group, sous l impulsion de la Région wallonne, très active dans ce dossier, a officiellement procédé en décembre 2007 au rachat des réseaux des câblos wallons, des sociétés techniquement regroupées, en attendant la finalisation totale du dossier, dans une nouvelle intercommunale, baptisée NewICo. Par cette opération industrielle l une des plus importantes de ces dernières années en Wallonie, VOO va desservir près de foyers wallons et bruxellois et s impose désormais comme un acteur incontournable dans le domaine des télécommunications. Dépannage «VOO» Par sa diversité, le service Dépannage de VOO permet de toucher à tous les aspects du métier de la télédistribution, de la station d antenne jusqu à l installation du client. L une des complexités qu il rencontre au quotidien a trait aux interventions les plus rapides possibles qui lui sont demandées, et ce en fonction de facteurs internes (appareillages, câblages, etc.) et externes ( grands vents, accidents, etc.) très divers. Les dépanneurs travaillent en deux pauses afin d être sur le terrain de 8 à 22h. Depuis peu, et grâce au nouvel outil informatique, les dépannages s opèrent avec rendez-vous pour encore mieux répondre à notre clientèle dans des délais de plus en plus courts. En complément de ce service, le service contrôle qualité permet, par un réglage systématique, de maintenir le réseau en parfait état et donc de réduire les interventions du service Dépannage. Dépannage «Energie» Les dépanneurs Energie jouent un rôle primordial dans le suivi de la qualité des services que TECTEO offre quotidiennement à sa clientèle. Ces agents représentent aussi et avant tout, aux yeux des citoyens, les garants de la rapidité et de l efficacité de la mission de service aux citoyens que rend la société pour le confort et la sécurité de tous. Sur le pont 24h sur 24, 365 jours par an, la mission du service Dépannage Energie consiste, lors d une panne, à rétablir l électricité dans les plus brefs délais. Tout en respectant les règles de sécurité de rigueur, ses agents doivent s adapter aux circonstances de terrain afin que la clientèle puisse bénéficier à nouveau de la fourniture d électricité. Il n est pas rare, en cas de sinistres ou d accidents de la route, que les dépanneurs procèdent aussi aux interventions nécessaires à la mise hors danger des réseaux Basse Tension et d éclairage public et en assurent la pérennité. Les coupures de courant gardent toujours la priorité sur tout autre type d intervention. Au-delà des coupures de courant traditionnelles, les sinistres auxquels le service est confronté sont de multiple nature : de l entrepreneur qui accroche une de nos lignes jusqu aux lignes rompues suite à un élagage mal effectué par un particulier, en passant par les incendies, le client qui fore malencontreusement dans sa colonne d alimentation ou encore l automobiliste qui a percuté avec son véhicule un poteau RESA ou une cabine Haute Tension > PAGE 21

Rapport Annuel 2009. Tecteo Group Société coopérative intercommunale rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique

Rapport Annuel 2009. Tecteo Group Société coopérative intercommunale rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique Rapport Annuel 2009 Tecteo Group Société coopérative intercommunale rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique TECTEO - Rapport ANNUEL 2009 08 22 50 74 84 88 92 95 98 104 106 108 04 06 10 12 14 16 24 30 40 46

Plus en détail

Notre énergie à votre service

Notre énergie à votre service Notre énergie à votre service Stéphane Moreau CEO TECTEO Group André Gilles Président du Conseil d administration L Association Liégeoise d Électricité (ALE) a vécu et est devenue Tecteo Group suite à

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. TECTEO S.C.I.R.L. Rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique RPM Liège - 0204.245.277

RAPPORT ANNUEL 2013. TECTEO S.C.I.R.L. Rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique RPM Liège - 0204.245.277 RAPPORT ANNUEL 2013 2013 RAPPORT ANNUEL 2013 TECTEO S.C.I.R.L. Rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique RPM Liège - 0204.245.277 Nethys S.A. Rue Louvrex, 95 4000 Liège Belgique RPM Liège - 0465.607.720 www.tecteo.be

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie

Maintenance des installations d éclairage public. Rapport annuel consolidé 2013. sur 163 communes. Syndicat Départemental d Energie Maintenance des installations d éclairage public Rapport annuel consolidé 2013 sur 163 communes Syndicat Départemental d Energie Sommaire Sommaire... 1 I Préambule... 2 L entretien préventif annuel...

Plus en détail

10,3% 5,0% 5,7% 1,5% 0,4% 2,3% <0,40 0,41-0,80 0,81-1,20 1,21-1,60 1,61-2,00 2,01-2,40 2,41-2,80 >2,80

10,3% 5,0% 5,7% 1,5% 0,4% 2,3% <0,40 0,41-0,80 0,81-1,20 1,21-1,60 1,61-2,00 2,01-2,40 2,41-2,80 >2,80 Fréquence relative des communes Indicateur 1 : Nombre d accidents de la route par km de voirie Définition Rapport entre le nombre d accidents de la route ayant eu lieu durant une période de trois ans et

Plus en détail

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP

Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Rénovation de l alimentation électrique des pompes du Jet d eau de Genève Michel Giannoni, ing. EPFL, Dr ès sc., journaliste RP Les Services Industriels de Genève sont à la fois propriétaires et exploitants

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique

Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique Mardi 30 juin 2015 Le nouveau logo d ERDF réaffirme ses valeurs et son engagement en faveur de la transition énergétique «Transition énergétique, développement des énergies renouvelables (EnR), essor du

Plus en détail

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Depuis 2004, PROENERGIE.be est actif dans le domaine de la guidance énergétique au bénéfice des ménages et collectivités en se basant sur une expertise

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE

CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE 1 CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE ENTRE Le/La (dénomination de l emprunteur) représenté(e) par

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TELECOMMUNICATIONS DE L INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT CABINET DU MINISTRE DISCOURS DE LA MINISTRE DES TELECOMMUNICATIONS, DE L

Plus en détail

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC

ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC ERDF au service de la Transition Energétique en NPDC Organisation territoriale Eléments clés du réseau de distribution du Nord-Pas de Calais (31/12/2012) Calais Saint Martin Boulogne Boulogne-sur-Mer Saint

Plus en détail

A R R E T ------------- En cause : les questions préjudicielles posées par la Cour de cassation par arrêts du 19 janvier 1989 en cause de

A R R E T ------------- En cause : les questions préjudicielles posées par la Cour de cassation par arrêts du 19 janvier 1989 en cause de Numéros du rôle : 90 à 110 Arrêt n 19/89 du 5 juillet 1989 A R R E T ------------- En cause : les questions préjudicielles posées par la Cour de cassation par arrêts du 19 janvier 1989 en cause de 898-

Plus en détail

Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM

Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM Inauguration du Centre d archivage de la société ARCHIV SYSTEM Luigny, 22 Mars 2013 Inauguration du Centre d ARCHIV SYSTEM à Luigny 22 Mars 2013 Page 2 Discours d Alain TAIEB, Président du Groupe Mobilitas

Plus en détail

Win IP Voice : notre solution de téléphonie fixe innovante

Win IP Voice : notre solution de téléphonie fixe innovante Newsletter 2009/4 Editorial Cap sur 2010 L année 2009 se termine à peine que, déjà, Win et l ensemble de ses collaborateurs sont tournés vers le futur. Notre objectif pour 2010? Innover, encore et toujours,

Plus en détail

ALEGrO : une interconnexion électrique entre la Belgique et l Allemagne au bénéfice de la collectivité

ALEGrO : une interconnexion électrique entre la Belgique et l Allemagne au bénéfice de la collectivité ALEGrO : une interconnexion électrique entre la Belgique et l Allemagne au bénéfice de la collectivité 02 ELIA GROUP Projet ALEGrO L Europe a fixé des objectifs ambitieux à l horizon 2020, connus sous

Plus en détail

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles

La STIB. Sur les rails du développement durable. www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles La STIB Sur les rails du développement durable www.stib.be Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles Le développement durable occupe une place prépondérante dans le domaine des transports publics.

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE

ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE ERDF À VOTRE SERVICE BRETAGNE SOMMAIRE Qui est ERDF? 3 ERDF au service des clients 4 Les éléments qui composent votre installation 5 Vous souhaitez être dépanné 6 Vous emménagez dans un nouveau logement

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Tout savoir sur le marché de l énergie

Tout savoir sur le marché de l énergie Tout savoir sur le marché de l énergie Sommaire Fiche 1 Que signifie l ouverture du marché de l énergie pour vous? Les acteurs du marché Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Le marché de l énergie, les réponses à toutes

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire)

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) A Madame le Président de la 14 ème chambre du Tribunal du travail de et à Liège Saisie(s) mobilière(s) ou immobilière(s) qui doit/doivent

Plus en détail

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur

Les engagements d'electricité de France, en tant que producteur et distributeur MINISTÈRE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L ENVIRONNEMENT MINISTERE DELEGUE A L INDUSTRIE, AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, AU COMMERCE, A L ARTISANAT ET A LA CONSOMMATION CONTRAT DE SERVICE PUBLIC

Plus en détail

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC

La gestion déléguée. l expérience de la LYDEC NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Partenariat Public-Privé Privé pour le développement du secteur énergétique en Afrique Vendredi 30 avril 2004 - Marrakech La gestion déléguée de la distribution de l'électricité

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

ENTRE. la REGION WALLONNE, représentée par les Ministres-Membres du Gouvernement wallon :

ENTRE. la REGION WALLONNE, représentée par les Ministres-Membres du Gouvernement wallon : 1 CONVENTION RELATIVE A L OCTROI D UNE LIGNE DE PRETS D INVESTISSEMENTS CONCLU DANS LE CADRE DU FONCTIONNEMENT DU «C.R.A.C. INFRASTRUCTURES MEDICO-SOCIALES» ENTRE Le/La représenté(e) par et par dénommé(e)

Plus en détail

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

Myflexy P ark. dossier de presse. 30 janvier 2015. Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Myflexy P ark dossier de presse 30 janvier 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL 10 à 15% du trafic automobile serait dû au manque endémique de parkings dans les centres urbains

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse.

I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. I. Accord obtenu sur un certain nombre de principes de base = note de synthèse. 1) Le citoyen a droit à l aide adéquate la plus rapide (tant en ce qui conceme le service d incendie qu en ce qui conceme

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS

L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS Économie L ÉQUIPEMENT EN FIBRE OPTIQUE TRÈS HAUT DÉBIT DES BÂTIMENTS PROFESSIONNELS ASNIÉROIS SYNTHÈSE DE L ÉTUDE L installation de la fibre optique très haut débit 100 Mégabits/s dans les principaux immeubles

Plus en détail

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance

POISSY et ANDRESY. Syndic de Copropriétés. Vente Location - Gestion ESTION MMOBILIERE ODERNE. Notre savoir-faire. Votre confiance POISSY et ANDRESY G I M ESTION MMOBILIERE ODERNE 17 rue de la Gare 78300 POISSY Tél. : 01 30 65 96 00 unia@gim-immo.fr Notre savoir-faire + Votre confiance = 39 rue du Maréchal Foch 78570 ANDRESY Tél.

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities

Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Intervention Emmanuel Autier Partner Utilities BearingPoint De l innovation à la révolution du secteur des Utilities Confidentiel. 2011 BearingPoint France SAS 1 La révolution du secteur des Utilities

Plus en détail

Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015).

Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015). ! Le ministre wallon de l Energie travaille sur la manière dont le vert doit trouver sa place en Wallonie. Entretien (Le Soir mis en ligne 5 mars 2015). «L éolien offshore est un non-sens» Dans son tour

Plus en détail

Fibre optique, copropriété et opérateurs

Fibre optique, copropriété et opérateurs ARC, Actualité /12 12 07/ Fibre optique, copropriété et opérateurs Tous les jours nos adhérents nous interrogent : «Nous recevons une proposition d installation gratuite de la fibre optique, de X, Y ou

Plus en détail

Mieux informés Mieux protégés

Mieux informés Mieux protégés - Mars 1 2009 - Mieux informés Mieux protégés EDITO La libéralisation des marchés de l énergie, effective depuis le 1er janvier 2007 en Wallonie, a atteint une dynamique de marché inédite au niveau belge

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Tous vos clubs saison 2015-2016

Tous vos clubs saison 2015-2016 Sportivez-vous la vie! NEWSLETTER n 2015-09 N hésitez pas à nous envoyer des informations pour alimenter la newsletter à l adresse suivante : animation@waremmesport.be Si vous avez des remarques, des observations

Plus en détail

Vers la création d un service d appui aux consommateurs en Wallonie

Vers la création d un service d appui aux consommateurs en Wallonie Question de point de vue Rue de Gembloux, 48-5002 Saint-Servais Tél : 081/73.40.86 - Fax : 081/74.28.33 secretariat@equipespopulaires.be Vers la création d un service d appui aux consommateurs en Wallonie

Plus en détail

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ

AU CŒUR DE LA SOCIÉTÉ VADE-MECUM DE L UTILITÉ DE L INVESTISSEMENT EN INFRASTRUCTURES 02 LE CERCLE VERTUEUX DES INFRASTRUCTURES FINANCEMENT MOBILITÉ EAU ÉNERGIE EMPLOI CROISSANCE RÉSEAUX DU FUTUR PROTECTION CONTRE LES ALÉAS

Plus en détail

Multirisque Construction

Multirisque Construction Multirisque Construction Pour vous protéger en toutes circonstances, faites confiance à Aréas Diriger, c est vous investir au quotidien, faire des choix, prendre des décisions importantes. Mais c est aussi

Plus en détail

Prenez la vie du bon côté... propriétaires ceci va vous intéresser!

Prenez la vie du bon côté... propriétaires ceci va vous intéresser! Prenez la vie du bon côté... propriétaires ceci va vous intéresser! Location & GESTION IMMOBILIERE La gestion d un patrimoine immobilier peut s avérer plus complexe qu il n y paraît. La rentabilité d un

Plus en détail

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique!

Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! 0 Avec Bourgogne haut débit, la Région réduit au maximum la fracture numérique! L objectif régional est simple et ambitieux : se rapprocher au plus vite de 100 % de Bourguignons connectés, quel que soit

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

2004 : Accélération de la croissance

2004 : Accélération de la croissance N 14 Octobre 2004 2004 : Accélération de la croissance EN 2004 Vers une maîtrise renforcée de la chaîne de valeur CHIFFRES CLES Une performance économique pérenne EN BOURSE + 47,1 % depuis le 22/09/2003

Plus en détail

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique

PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Communiqué de presse du lundi 12 mars 2012 PHOENIX Pharma France affirme sa position de challenger sur le marché français de la distribution pharmaceutique Créteil, lundi 12 mars 2012 - A l heure des profonds

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC

Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Développement du numérique PROJET DE «FEUILLE DE ROUTE POUR UNE STRATEGIE NATIONALE DE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT» OBSERVATIONS DE LA FIEEC Février 2013 Les infrastructures de réseaux très haut débit

Plus en détail

Charte d utilisation du site bluefactory

Charte d utilisation du site bluefactory Charte d utilisation du site bluefactory Version 1.5 Date : 17.05.2013 1 Sommaire 1 Contexte... 3 2 Principes d utilisation du site... 3 2.1 Principes de Création, d Innovation et d Excellence... 3 2.2

Plus en détail

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune»

Jambes, le 12 novembre 2003. Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» Jambes, le 12 novembre 2003 Au Collège des Bourgmestre et Echevins Administration communale «Adresse» «CP» «Commune» N/Réf. : E-THL/val/2003/13317/PAL (à rappeler dans toute correspondance) Annexes : 2

Plus en détail

Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens?

Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens? Zoom On Précarité Energétique Combattre la précarité énergétique Oui, mais par quels moyens? Zoom On Précarite Energétique La précarité énergétique est un mal qui a été reconnu des pouvoirs publics en

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Liste des services organisant du répit en faveur des aidants proches et des personnes handicapées.

Liste des services organisant du répit en faveur des aidants proches et des personnes handicapées. Liste des services organisant du répit en faveur des aidants proches et des personnes handicapées. Le Volenbulle BRABANT WALLON Nom du service organisant du répit en faveur des aidants proches et des personnes

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE.

INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE. INTRODUCTION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES MANDATAIRES COMMUNAUX EN REGION WALLONE. Séminaire PV assurances à Villers la Ville : 26 juin 2015 Me Johan Vanden Eynde Avocat Bruxelles Charleroi

Plus en détail

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire

Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives. Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Diagnostic Immobilier : bilan et perspectives Etude préliminaire Avril 2011 1 1. RESUME Consciente de la nécessité de capitaliser sur le retour d expérience des 15 dernières années, la Fneci a engagé avec

Plus en détail

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation

La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation La supervision des banques et des assurances par l Autorité de contrôle prudentiel : Défis et opportunités dans un environnement en mutation Danièle NOUY, Secrétaire général de l Autorité de contrôle prudentiel

Plus en détail

Distribution d électricité et réseaux souterrains

Distribution d électricité et réseaux souterrains Distribution d électricité et réseaux souterrains Cabos 09-2 - 3 octobre 2009 Maceió, Alagoas, Brésil Les réseaux de distribution : un enjeu essentiel Les réseaux de distribution constituent une infrastructure

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Le Limousin à Très Haut Débit DOSSIER DE PRESSE. Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE

Le Limousin à Très Haut Débit DOSSIER DE PRESSE. Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Le Limousin à Très Haut Débit Lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE 1 Communiqué de synthèse - Lundi 14 avril 2014 Le Limousin accueille la Mission France Très Haut Débit Le lundi 14

Plus en détail

Le Conseil communal s est réuni ce mardi 22 juin 2010 à 20H.

Le Conseil communal s est réuni ce mardi 22 juin 2010 à 20H. Province de LIEGE Arrondissement de WAREMME COMMUNE DE FEXHE-LE-HAUT-CLOCHER CONSEIL COMMUNAL DU 22 JUIN 2010. Le Conseil communal s est réuni ce mardi 22 juin 2010 à 20H. Etaient présents : Henri CHRISTOPHE,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE -2014

DOSSIER DE PRESSE -2014 RESEAU DE CONSEILLERS EN IMMOBILIER INDEPENDANTS Compétences des conseillers - Sécurité absolue des transactions DOSSIER DE PRESSE -2014 Pour en savoir plus : www.optimhome.com Contact presse Agence Shan

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

Charte du Pass Bibliothèques

Charte du Pass Bibliothèques Charte du Pass Bibliothèques Réseau de la Lecture publique en province de Liège Contexte Après le lancement de la carte unique en 2008 dans le réseau local liégeois, cette carte évolue et devient en septembre

Plus en détail

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE

COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE COMPÉTENCE ÉLECTRIFICATION RÈGLEMENT TECHNIQUE ET FINANCIER SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 2 1.1. REFERENCES JURIDIQUES... 2 1.2. PERIMETRE DES REGIMES D ELECTRIFICATION DANS LE CHER... 2 1.3. VALORISATION DE

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP

Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP Jean-Christophe NGUYEN VAN SANG FIRIP R.I.P 3.O La Convergence Energie/Télécoms Smart City, Smart Grid Jean Christophe NGUYEN VAN SANG Délégué Général de la Fédération des Réseaux d initiative Publique

Plus en détail

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr

Africa Smart Grid Forum Session B2. Le Projet de compteurs Linky en France. Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Africa Smart Grid Forum Session B2 Le Projet de compteurs Linky en France Marc Delandre marc.delandre@erdf.fr Chiffres clés d ERDF Production & trading Transport Distribution Commercialisation 35 millions

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux

Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Veolia Transdev Pour une mobilité innovante, sûre et durable et des territoires plus harmonieux Engagés, à vos côtés, pour créer des solutions de mobilité sur mesure, inventives et performantes Le groupe

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable

Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable Investissez dans la 1 ère SCPI qui conjugue immobilier d entreprise et développement durable ASSET MANAGEMENT PFO 2 : Un dispositif d épargne au service de vos objectifs patrimoniaux Avec PFO 2, vous investissez

Plus en détail

RENOVATION ENERGETIQUE

RENOVATION ENERGETIQUE RENOVATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS DU TERTIAIRE : IL FAUT AGIR! Par le pôle Ecologie de Terra Nova Le 25 octobre 2013 La rénovation énergétique des bâtiments est une condition sine qua non de la réussite

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel

DOSSIER DE PRESSE. confidentiel confidentiel SOMMAIRE Présentation WiN MS et genèse du projet Les domaines d activités Interview : 3 questions à Arnaud Peltier et Marc Olivas Contact presse PRESENTATION WiN MS ET GENESE DU PROJET WiN

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Position de la FCCQ dans le cadre de la consultation publique tenue par l Autorité des marchés financiers 29 juin 2011 555,

Plus en détail

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP).

Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). 2014-25 Séance du 17 septembre 2014 AVIS Sur la stratégie immobilière de la chambre de commerce et d industrie de Marseille Provence (CCIMP). Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail