Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment."

Transcription

1 Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies seront suivies d applications pratiques et d études de cas. La formation sera suivie d une courte évaluation. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Après ces 2 jours de formation, les participants seront capables de réaliser un test d étanchéité à l air intermédiaire simple et sans rapport, d un bâtiment particulier, selon les normes en vigueur. - Court rappel sur l isolation et l'importance de l étanchéité à l air. - Quand et comment mesurer l étanchéité à l air? - Concepts importants : volume protégé, valeur n50- et v50. - Principe général du test d étanchéité, qualitatif & quantitatif. - Sortes d appareils et accessoires (thermographie, tubes) et comment les utiliser. - Déroulement du test d étanchéité étape par étape. - Cadre légal: NBN EN 13829, la norme pour l exécution d un test d étanchéité. - Quels problèmes peut-on rencontrer et comment les résoudre (y compris évaluation des problèmes)? - Installation et pratique. - Courte évaluation finale/test.

2 Constructeur Passif Gérez votre chantier passif sans difficultés! Chefs d entreprise et gestionnaires, chefs de chantier, directeurs des achats, métreurs, gestionnaires de projet, délégués commerciaux, etc. Lors de cette formation de 3 jours, vous vous familiariserez avec les points principaux qu un chantier de construction passive implique. Règlements et obligations seront passés en revue ainsi que finitions de détail et résolutions de problèmes de conception. Les installations techniques et le confort des résidents seront également abordés. Enfin, vous travaillerez avec le logiciel PHP. Cette formation n est pas seulement théorique, plans et maquettes grandeur nature vous permettront de passer de la théorie à la pratique. Vous apprendrez, par exemple, à vérifier si un pare-vapeur est correctement installé. Jour 1 : Performance énergétique et environnementale d'un bâtiment / Cadre réglementaire et visions futures / Rappels élémentaires et définitions / Les autres paramètres que l'énergie / Risques et obligations du passif / Le discours au maître de l'ouvrage. Jour 2 : Passif en détail / Exemples de détails / Travaux de groupe avec les architectes en formation «Concepteur passif» pour solutionner des détails difficiles à gérer sur papier (via Condetti) et sur des maquettes 3D. Jour 3 : Initiation à l'outil PHPP et aux possibilités d'utilisation par l'entrepreneur / Le confort / Les systèmes : chauffage, refroidissement, ventilation.

3 Constructeur Passif + Gérez votre chantier passif sans difficultés! Tous les participants ayant suivi la formation "constructeur passif". Complétez votre connaissance constructeur passif en suivant les 4 modules Constructeur passif + Module 1: Risques et pathologies : La construction de bâtiments peu énergivores nécessite l adoption de mesures de précautions, notamment dans le cas des rénovations. Cette demi-journée a pour objectif de rappeler les grands principes de diffusion à la vapeur et condensation, les nouvelles pathologies potentielles induites par les fortes isolations et l étanchéité à l air. L apprentissage se fera au travers de concepts théoriques et d expériences relatées par des architectes et des bureaux d études. Module 2: Rénovation, patrimoine et énergie : Bruxelles présente un potentiel important de bâtiments à rénover. Cette demi-journée a pour objectif de faire le point sur les particularités de ce type de chantiers et sur les difficultés parfois rencontrées pour atteindre un standard précis. L aspect patrimoine sera également mis en évidence ainsi que les solutions énergétiques à envisager sur base d exemples concrets. Module 3: Les grands ensembles : Des professionnels du secteur font le point sur les contraintes liées aux grands ensembles : présentation des critères passifs pour le tertiaire, démystification du passif pour les grands ensembles au travers d une étude et exemples concrets. Module 4: Gestion administrative des (grands) chantiers passifs : Cette demi-journée présentera les grands changements d un point de vue administratif engendrés par le passif : la pertinence d intégrer une stratégie de Softlanding, les points d attention pour un cahier des charges de chantier passif, l échange de l information,

4 Enduits d'argile: applications intérieures Grâce à ses propriétés hygro-régulatrices, l'argile procure une sensation de confort de plus en plus demandée par les maîtres d'ouvrage, également séduits par l'esthétisme naturel de la matière. Cette formation s'adresse à toute entreprise qui est responsable de travaux de plafonnage (plafonneurs ou entreprises générales) et souhaite se distinguer de ses concurrents en proposant à sa clientèle, des enduits à l'argile. Lors de cette formation, le participant apprendra les différences engendrées par l argile dans la gestion de son chantier et comment les intégrer dans ses devis. Il pourra conseiller ses clients dans le choix des parois à enduire à l argile et les finitions appropriées. 2 jours de pratique lui permettront également de se familiariser avec les différentes techniques de plafonnage à l argile sur support individuel. - Le mélange en pratique et en théorie: avantages à la mise en œuvre, composition, types d'enduit, succession des étapes, préparation d'un mélange; - Avantages: régulation hygrométrique, aspects écologiques, aspects sanitaires, confort thermique; - Découverte de différents enduits/produits existants; - Démonstration des différents types de finition; - Utilisation des outils, machines et équipements appropriés pour la préparation des supports, la pose et le travail de finition de la surface; - Réalisation de la pose successive des différentes couches d'un enduit tout en respectant les temps de séchage appropriés et la planéité désirée: pose du renformis, pose d'un corps d'enduit armé et d'une couche de finition/décorative - Principes de mise en œuvre et de durcissement des couches successives; - Réalisation des difficultés: raccords de châssis, arêtes et retours; - Réalisation de différents aspects de finition en terre; - Diagnostique des problématiques et réparations: diagnostiques, réparations de fissures, de décrochages, de reprise de surface, sur base du travail réalisé; - Gestion de chantier et options de mise en œuvre: supports et adaptation, planification, consommations, produits; - Devis: conseils et exercices pratiques

5 En collaboration avec :

6 Isolation & Etanchéité à l'air Aujourd hui, toutes les nouvelles constructions, ainsi que les rénovations, doivent répondre à de fortes exigences énergétiques et environnementales: passif, basse énergie, bio climatique, etc. Les trois piliers principaux de la performance énergétique sont l isolation, l étanchéité à l air et la ventilation. Déjà bien présents sur nos chantiers, ils sont la norme de demain et concernent l ensemble de votre équipe: employés et ouvriers. Cette formation est composée de 2 modules. Un premier module de 2 jours présente les principes élémentaires et les gestes techniques, basés sur des exemples concrets et sur un "blower door" test avec utilisation d'une caméra thermique. Lors du second module de 3 jours, les participants «Haut du bâtiment» poseront eux-mêmes l isolation et testeront l étanchéité à l air sur la maquette du CDR tandis que ceux du «Gros œuvre» s entraîneront sur des maquettes 3D de nœuds constructifs. Module 1: Principes de base & gestes techniques Public cible: Tout professionnel de la construction souhaitant améliorer ses pratiques en matière d isolation et d étanchéité à l air : patron PME, conducteurs de chantier, chefs d équipe et ouvriers exécutants. Programme: - Principes de base de la thermique des bâtiments; - Principes d isolation; - Principes d étanchéité à l air; - Présentation des matériaux spécifiques; - Nœuds constructifs et pathologies. Module 2 : Pratique & rénovation Public cible: Patrons PME, employés, conducteurs de chantiers, chefs d équipes et ouvriers des métiers de finition, généraliste rénovation.

7 Programme: Mise en œuvre de l'isolation et l'étanchéité à l air dans un module en bois comprenant toutes les difficultés qui existent sur un chantier en rénovation de combles sous toiture : fenêtres de toit, passage de conduits, différents types de charpentes, doublage des chevrons, pieds de murs, installation électrique...

8 Thermographie Durant cette formation de 2 jours, les participants apprendront comment utiliser correctement une caméra thermique sur un chantier. Les explications théoriques approfondies seront illustrées par des applications pratiques et des études de cas Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Une bonne connaissance de l'isolation et de l'étanchéité à l'air du bâtiment dans son ensemble est nécessaire. Toutefois, la Plateforme Formation recommande d'avoir suivi le module 1: Principes de bases et gestes techniques de la formation «Isolation et étanchéité à l'air». Après ces 2 jours de formation, les participants seront capables d utiliser correctement une caméra thermique ainsi que d en analyser le résultat. - Comprendre les principes de base de la mesure du rayonnement infrarouge; - Etude de cas; - Approche pratique sur l enveloppe du bâtiment; - Préparer et contrôler sa caméra; - Prise en main du matériel; - Travaux pratiques; - Synthèse.

9 Ventilation mécanique, double flux en résidentiel La ventilation mécanique: de l'installation à la mise en service d'un système résidentiel. Tout professionnel qui installe la ventilation en résidentiel ou qui doit pouvoir contrôler la qualité du placement : entreprises générales et PME, installateurs, chefs de chantier, etc... Mais aussi, conseillers en rénovation, architectes, maisons de l énergie, guichets de l énergie Attention cette formation n aborde pas la conception et le dimensionnement. Sur base d exercices pratiques et de démonstrations, les participants apprendront les principes de base, la pose et les points d attention de la ventilation mécanique d un système résidentiel de l installation à la mise en service. Attention cette formation n aborde pas la conception et le dimensionnement. - Les différents composants : approche théorique et exercices pratiques; - Mise en service : tests et réglages de débit; - Tests acoustiques et améliorations; - Points d attention : choix d un devis, suivi du chantier et de la mise en service; - Pathologies : entretien, autres systèmes connexes.

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014. pmp

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014. pmp Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014 pmp Vers l excellence! Vous êtes une entreprise, une commune, une école, un groupe de particuliers... n hésitez pas à nous contacter, nous créerons pour

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2012-2013. pmp

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2012-2013. pmp Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2012-2013 pmp Vers l excellence! Vous êtes une entreprise, une commune, une école, un groupe de particuliers... n hésitez pas à nous contacter, nous créerons pour

Plus en détail

Programme ECO-Designer / Technicien ENR

Programme ECO-Designer / Technicien ENR Programme ECO-Designer / Technicien ENR ENERGIES RENOUVELABLES Enjeux - Objectifs - Ressources - Valorisation energétiques - Solaire thermique/photovoltaïque - CESI -SSC - Equipements - Exploitation -

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (Responsable Energie) Bruxelles Environnement Diagnostic de l étanchéité à l air Pierre Demesmaeker ICEDD Objectif(s) de la présentation Attirer l attention

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 2 INTRODUCTION 3 1. FORMATIONS POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI 6 Formation Maçon 6 Formation Couvreur 7 Formation

Plus en détail

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01

Manuel d utilisation des vidéos Conclips. statut 08.04.2015, révision 01 Manuel d utilisation des vidéos Conclips statut 08.04.2015, révision 01 Table des matières : 1. Introduction 3 1.1. Concernant le nom 3 1.2. Le projet 3 1.3. Avantages 4 1.4. Éléments innovant 5 2. Pédagogie

Plus en détail

Services d accompagnement vers la construction durable. Services offerts par la CCB-C. Jeudi 26 janvier 2012 25/01/2012

Services d accompagnement vers la construction durable. Services offerts par la CCB-C. Jeudi 26 janvier 2012 25/01/2012 Services offerts par la CCB-C Jeudi 26 janvier 2012 Charline Boyer - Céline De Schryver - Cellule Energie-Environnement Ces services sont offerts grâce au soutien financier de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Passeport bâtiment durable (RGE)

Passeport bâtiment durable (RGE) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 04/02/2016. Fiche formation RGE - Praxibat ventilation - N : 9733 - Mise à jour : 07/01/2016 Passeport bâtiment durable (RGE) RGE - Praxibat

Plus en détail

Formations en Eco-construction

Formations en Eco-construction Formations en Eco-construction 2014-2015 Programme de formations à destination des professeurs et formateurs du secteur de la construction à Bruxelles Contenu Formations programmées régulièrement... 3

Plus en détail

Formation CCBC Etanchéité à l air des bâtiments

Formation CCBC Etanchéité à l air des bâtiments Formation CCBC Etanchéité à l air des bâtiments Session: Rénovation Clarisse Mees, Ir. Arch. CSTC - Division Energie et Bâtiment Clarisse.mees@bbri.be 1 er février 2012 1 Préambule: Qu est-ce que l étanchéité

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be Archives 28 Rénovation d une maison unifamiliale Une maison passive en ville? Logique Raphaël Tilman architecte maître de l ouvrage Low-a.be Implantation Situation existante Choix énergétiques isolation

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue de Dison N : 95/97 Boîte : 1er étage CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : CP : 4800 Localité : Verviers Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : pas de référence Construction :

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION PROJETS BIOFIB ISOLATION Mars 2016 FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION CONSTRUCTION 100% CHANVRE / béton de chanvre Construction d une maison particulière en béton de chanvre. La marque française, Biofib Isolation,

Plus en détail

Présentation de ce document :

Présentation de ce document : Préconisations et propositions Présentation de ce document : La mise en place du nouvel enseignement STI2D en spécialité présente plusieurs difficultés : - Un référentiel de formation modifié contenant

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.1 Introduction PRINTEMPS 2015 Muriel Brandt écorce sprl team@ecorce.be - www.ecorce.be 2 TABLE DES MATIERES LA FORMATION «BATIMENT

Plus en détail

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE

Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE Bâtiments basse énergie l exemple suisse du programme MINERGIE AJENA, qui sommes nous? L AJENA, Energie et Environnement en Franche-Comté association loi de 1901 à but non lucratif plus de 400 adhérents

Plus en détail

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Rue Jean Haust N : 122 Boîte : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : CP : 4000 Localité : Liège(4000) Type de bâtiment : Maison unifamiliale Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : Numéro de référence du permis : Construction : avant 1971 ou inconnu Version du protocole:

Plus en détail

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière Guide à destination des acteurs de la construction Juin 2012 3 Introduction En 2011, ARCENE initiait une dynamique

Plus en détail

Manuel pour les systèmes de rénovation de façade préfabriqués

Manuel pour les systèmes de rénovation de façade préfabriqués AIM-ES Manuel pour les systèmes de rénovation de façade préfabriqués Introduction Systèmes préfabriqués pour la rénovation de l enveloppe Bilan Européen Dans le cadre de AIM-ES Guidelines Collecte d information

Plus en détail

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels

PRAXIBAT. L'apprentissage par le geste. l outil de formation des professionnels PRAXIBAT l outil de formation des professionnels à la maîtrise du geste pour des bâtiments sobres, efficaces énergétiquement,et durables L'apprentissage par le geste PRAXIBAT l outil de formation des

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge Table du contenu La thermographie infrarouge...1/4 Concrètement...1/4 Qu'est-ce que la thermographie infrarouge? Et pourquoi y avoir recours?...1/4 Comment procéder?...2/4 Sources, références...4/4 Crédits...4/4

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

12 novembre 2013. Performance Energétique Sensibilisation des professionnels

12 novembre 2013. Performance Energétique Sensibilisation des professionnels 12 novembre 2013 Performance Energétique Sensibilisation des professionnels L avenir du BTP Personne ne peut imaginer l'avenir sans agglomération, ville, village, urbanisme. Impossible de s endormir Vous

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques)

LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) Contacts : www.physer.eu toufike.henni-chebra@cnam.fr annie.chappelet@cnam.fr tél. 06 73 66 00 67 LICENCE Génie civil (construction bois architecture et urbanisme bioclimatiques) 1. GÉNIE CIVIL (FONDAMENTAUX)

Plus en détail

Certification bâtiment passif

Certification bâtiment passif Certification bâtiment passif 1. La procédure La certification "bâtiment passif" peut être demandée une fois que le bâtiment est terminé. Cependant les finitions (revêtement de sol, portes intérieures,

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Eléments de structure et détails de construction

Eléments de structure et détails de construction Eléments de structure et détails de construction Partie 2: Toitures plates et toitures inclinées O. Vandooren CSTC Isolation thermique Etanchéité à l air 1 Contenu Isolation thermique 1. Evolution réglementaire

Plus en détail

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment

Les bonnes pratiques. de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Les bonnes pratiques de l Efficacité Énergétique dans le bâtiment Pour une application optimale du Règlement Thermique de Construction au Maroc, l ADEREE a développé ce guide de bonnes pratiques de l efficacité

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Calculs et bilan des déperditions thermiques

Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculer les déperditions thermiques c'est déterminer la quantité de chaleur à fournir pour le chauffage d'une pièce à température donnée. Cette chaleur fournie

Plus en détail

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

le Centre Hospitalier d'alès

le Centre Hospitalier d'alès Un exemple d actions en faveur de l environnement : le Centre Hospitalier d'alès Le Centre Hospitalier d'alès s est engagé dans le cadre de la construction de son Nouvel Hôpital dans une démarche de Haute

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Un concentré de formation sur la construction bois

Un concentré de formation sur la construction bois Un concentré de formation sur la construction bois 28 et 29 Novembre - Campus Fibre - Epinal 1 Préambule Efficacité énergétique du bâtiment, éco-construction et construction durable font l objet aujourd

Plus en détail

Passeport bâtiment durable (RGE)

Passeport bâtiment durable (RGE) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 04/02/2016. Fiche formation Rénovation énergétique - Formations FEE Bat - Devenir Responsable technique en rénovation énergétique - N

Plus en détail

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité

Etanchéité à l air. Conséquences d une mauvaise étanchéité Etanchéité à l air La transposition de la directive européenne PEB dans le droit belge a donné lieu à de nouvelles réglementations. Un des principaux volets est l obligation, dès 2020, que tous les nouveaux

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

FORMATIONS 2015 TRAINING CENTER RAISONS DE CROIRE EN L AVENIR

FORMATIONS 2015 TRAINING CENTER RAISONS DE CROIRE EN L AVENIR FORMATIONS 2015 TRAINING RAISONS DE CROIRE EN L AVENIR RAISONS DE CROIRE EN L AVENIR Fort de 350 ans d expérience, Saint-Gobain est aujourd hui leader mondial de l habitat durable. C est un groupe international,

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 Pour une conservation dynamique du patrimoine Réhabiliter c est préserver un patrimoine,

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations Entreprises de travaux Publics Maîtres d'ouvrage et gestionnaires de réseaux Réforme anti-endommagement Détection de réseaux Entreprises de détections de réseaux Géomètres topographes

Plus en détail

5èmes. Rencontres Energivie

5èmes. Rencontres Energivie 5èmes Rencontres Energivie 1 Atelier 4 L offre de formation initiale et continue pour la mise en œuvre de la basse consommation en Alsace : Etat des lieux Besoins et pistes 2 Présentation de la démarche

Plus en détail

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues?

Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Comment intégrer pour l avenir les techniques BBC dans les formations initiales et continues longues? Intervenant : Bernard DEFAYE Ingénieur de formation du Département Sectoriel BTP de Toulouse AFPA Ingénierie

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.1 Systèmes : Introduction Piotr Wierusz-Kowalski PRINTEMPS 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble?

Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble? LES 1ères ASSISES NATIONALES DE L'AMÉNAGEMENT ET DE L'ECONOMIE DURABLES EN MONTAGNE Interaction entre métiers lors de la mise en œuvre et influence de la saisonnalité Comment travailler ensemble? Bruno

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments

Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Qualité de l enveloppe l thermique des bâtiments Bertrand DENIS Défi nergie 66200 ELNE Diagnostic de Performance Energétique Audit & optimisation énergétique Etude d ensoleillement - Thermographie infrarouge

Plus en détail

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

27/03/2012. Services d accompagnement vers la construction durable. Cellule Energie-Environnement. Energie-Environnement

27/03/2012. Services d accompagnement vers la construction durable. Cellule Energie-Environnement. Energie-Environnement Services d accompagnement vers la construction durable Services offerts par la CCB-C Mercredi 28 mars 2012 Cellule Energie- Environnement Point d information pour la construction durable Construction Durable

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT 3.3.4. CARRELEUR / CARRELEUSE PROFIL DE

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE OBJECTIFS Réaliser un diagnostic de déperdition énergétique des bâtiments de la zone pilote permettant d extrapoler un diagnostic pour l ensemble de Schaerbeek Informer et sensibiliser les habitants et

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement.

Cette fiche vous fournit les éléments essentiels qui vous permettront de mieux comprendre les enjeux du chauffage dans votre logement. Si vous voulez construire une nouvelle maison ou entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du bien-être

Plus en détail

En partenariat avec La Maison Passive France :

En partenariat avec La Maison Passive France : Offre de formation Concepteur Européen Maison Passive (CEPH) Certified European Passive House Designer En partenariat avec La Maison Passive France : 10 jours (9, 10, 22, 23 juin, 5 et 6 juillet, 13,14,

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

NOUVEAU GUIDE ISOLATION. Sortie : Octobre 2011

NOUVEAU GUIDE ISOLATION. Sortie : Octobre 2011 NOUVEAU GUIDE ISOLATION Sortie : Octobre 2011 CONTEXTE DU GUIDE La Règlementation Thermique 2012 Applicable dés 2011: Pour les bâtiments publics, janvier 2013 pour tous les bâtiments de logement. Une obligation

Plus en détail

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures Oreha Rénovation Energétique de votre Habitat Faites réaliser votre projet Énergies renouvelables Aménagements intérieurs de rénovation Menuiseries extérieures Isolation des combles Chauffage et ventilation

Plus en détail

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température

L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température PRESENTATION DU PROJET L objectif du projet est la mise en oeuvre d une chaudière à granulés bois et d un plancher chauffant à basse température 1 - ETENDUE DE LA PRESTATION Les travaux concernent la conception

Plus en détail

HUMIDITE DANS LES PAROIS : éviter les pathologies 6 février 2014 - PROGRAMME

HUMIDITE DANS LES PAROIS : éviter les pathologies 6 février 2014 - PROGRAMME HUMIDITE DANS LES PAROIS : éviter les pathologies 6 février 201 - PROGRAMME "Ce label est décerné par la Branche architecture. Les conditions de prise en charge de cette action de formation labellisée

Plus en détail

VENTILATION. Maison individuelle OBJET REGLEMENTATIONS. (toutes époques de construction)

VENTILATION. Maison individuelle OBJET REGLEMENTATIONS. (toutes époques de construction) VENTILATION Maison individuelle (toutes époques de construction) OBJET Lors de travaux de rénovation énergétique ambitieux, visant le niveau Bâtiment Basse Consommation, une attention particulière doit

Plus en détail

RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide

RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide 3 ème Rencontres Bois Construction en Limousin 14 Novembre 2013 ONILLON Arnaud Institut Technologique FCBA Contexte

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier.

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Réhabilitation et développement durable Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Les grandes lignes Grenelle 1 Le Grenelle Environnement a été annoncé le 18 mai 2007 à la suite du Pacte écologique proposé

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

CONCOURS PASSIF DURABLE 2013-2015. Accompagnement des écoles techniques et professionnelles vers la construction durable

CONCOURS PASSIF DURABLE 2013-2015. Accompagnement des écoles techniques et professionnelles vers la construction durable CONCOURS PASSIF DURABLE 2013-2015 Accompagnement des écoles techniques et professionnelles vers la construction durable Introduction Le Centre de Référence professionnelle bruxellois pour le secteur de

Plus en détail

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004)

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004) Label de Qualité Environnementale La station incite à la norme HQE (Haute Qualité Environnementale) ou plus (Efinergie, bâtiments passifs) pour la construction ou la réhabilitation de ses bâtiments. 21%

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Rénovation énergétique d un pavillon

Rénovation énergétique d un pavillon Rénovation énergétique d un pavillon Centre d intérêt visé: Réduction des consommations énergétiques Objectif pédagogique : Identifier des solutions permettant de réduire la consommation énergétique d

Plus en détail

Plateformes de formation á la performance énergétique et à la qualité environnementale des bâtiments

Plateformes de formation á la performance énergétique et à la qualité environnementale des bâtiments Page 1 sur 7 Plateformes de formation á la performance énergétique et à la qualité environnementale des bâtiments Inauguration par Jean-Paul BACHY, Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne Jeudi

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

10 kwh/m².a 0.5. Vol/h Un bâtiment. passivehouse standard. passif l IPFC de Nivelles

10 kwh/m².a 0.5. Vol/h Un bâtiment. passivehouse standard. passif l IPFC de Nivelles passivehouse standard PH www.a2m.be 27 09 07 10 10 kwh/m².a 0.5 Vol/h Un bâtiment passif pour l IPFC de Nivelles Le premier bâtiment scolaire passif en Région wallonne Un projet du bureau d architectes

Plus en détail

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives , expert en énergie solaire Un Industriel Français de renommée internationale Il y a plus de 30 ans, bien avant les préoccupations actuelles

Plus en détail

Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air

Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air Sommaire 1. Éléments de contexte Contexte énergétique des bâtiments Vers des bâtiments à énergie positive Conception et efficacité énergétique Historique de la perméabilité à l air 2. Perméabilité à l'air?

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

LuxBuild2020. Rapport sur la réunion de travail du 18/04/2013

LuxBuild2020. Rapport sur la réunion de travail du 18/04/2013 LuxBuild2020 Rapport sur la réunion de travail du 18/04/2013 Thème de la réunion : «Les installations techniques et les énergies renouvelables dans le cadre de la qualification des artisans» Auteurs :

Plus en détail

Le standard passif résidentiel et tertiaire

Le standard passif résidentiel et tertiaire Le standard passif résidentiel et tertiaire Mouscron 30 septembre 2011 Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive Plan de l exposé 1. Le standard passif 2. Aspects techniques 3. Idées fausses 4. Exemples

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail