De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion"

Transcription

1 Auflage: Gewicht: Ouverture de la page de couverture/ des pages 29. Januar 2014 Zurück zum Inhaltsverzeichnis PAGE 45 De Martigny à Sierre, nous serons tous opérés à Sion Santé Les remèdes du Conseil d'etat pour moderniser nos établissements: un seul hôpital hautvalaisan, Sierre et Martigny sans salle d'opération. Très attendue, la conférence de presse d'esther WaeberKalbermatten sur la modernisation des structures hospitalières du canton devait répondre mardi à plusieurs questions. Fautil construire de nouveaux hôpitaux ou adapter les structures actuelles? Le HautValais conserveratil deux établissements à Viège et Brigue? Que va devenir l'hôpital de Sierre? Et celui de Martigny? Le couperet est tombé Les réponses sont tombées comme un couperet. Compte tenu des résultats des expertises et de la capacité financière du canton, notre gouvernement privilégie l'adaptation des infrastructures actuelles. Dit sans fioriture: le Valais renonce à la construction d'hôpitaux neufs. La spécialisation toujours plus poussée des soins et la révision de la LAMal sur la planification et le financement hospitaliers engendrent une pression vers la concentration des prestations médicales sur un nombre limité d'établissements. Etre attractif 1 / 5

2 Comme l'a expliqué la cheffe de département Esther WaeberKalbermatten hier à Sion, «depuis l'introduction de la rémunération à forfait, qui comprend aussi les investissements, et le libre choix des hôpitaux pour le patient, chaque canton et chaque hôpital cherche à être attractif. Cette concurrence a été voulue par la LAMal.» Centralisation Dans le Valais central, notre exécutif a choisi la centralisation de toutes les activités opératoires à l'hôpital de Sion. Les sites de Sierre et de Martigny se borneront à prendre en charge les suites de traitement, ainsi que la médecine de la personne âgée et la réadaptation. Dans le HautValais, le Conseil d'etat opte pour le regroupement de toute l'activité hospitalière sur un des deux sites actuels (Viège ou Brigue). 400 millions, pas 1 franc de plus Une enveloppe financière maximale de 400 millions de francs a été fixée pour l'ensemble de ces investissements. Le RSV doit maintenant dire ce qu'il peut faire avec cette somme. Un projet de cautionnement passera devant le Grand Conseil à la fin de cette année 2014 déjà. Ce montant correspond au montant que le RSV pourra encaisser dans le cadre des tarifs hospitaliers pour les nouveaux investissements. Cette somme est répartie à raison de 100 millions pour le Centre hospitalier du HautValais (SZO) et 300 millions pour le Centre hospitalier du Valais romand (CHVR, y compris l'hôpital de Malévoz). Cette répartition tient compte de la population de chaque région du canton, ainsi que de l'activité et des missions respectives des deux centres hospitaliers. Le Chablais pas concerné Quant au Chablais, il n'est pas concerné, l'organisation hospitalière du BasValais ayant déjà été arrêtée dans le cadre du nouvel Hôpital RivieraChablais VaudValais qui sera construit à Rennaz. Pour la ministre de la santé Esther WaeberKalbermatten, «cette concentration doit permettre d'atteindre, dans chaque domaine d'activité, la masse critique de patients permettant de garantir la qualité et l'économicité des prestations.» Selon la HautValaisanne, «comme les autres hôpitaux de Suisse, le RSV doit adapter ses structures pour répondre aux exigences croissantes de qualité et d'économicité, mais aussi pour renforcer son attractivité auprès des patients et des professionnels de la santé, dans un contexte de concurrence croissante.» Longue réflexion C'est suite aux recommandations de l'audit de la Fédération hospitalière de France en 2011 et à un postulat parlementaire, que le Département cantonal en charge de la santé avait mandaté Willy Oggier, économiste de la santé, afin d'analyser diverses variantes d'organisation hospitalière. C'est lui qui a proposé, parmi plusieurs scénarios, celui annoncé hier. Gilles Berreau Pas de nouveaux hôpitaux 2 / 5

3 Facture trop lourde Un nouvel hôpital hautvalaisan aurait coûté 250 millions de francs pour 310 lits). Plus 400 millions pour un nouvel établissement sédunois (385 lits aigus). Total: 650 millions. Or la capacité d'investissement du RSV ne dépasse que péniblement les 400 millions. D'où une insuffisance de financement estimée entre 225 et 300 millions de francs. En effet, la capacité d'investissement annuelle du RSV ne dépasse pas 40 millions de francs. Et une partie de ce montant sert à payer des équipements médicaux, l'entretien des bâtiments et le service de la dette. Ne reste finalement que 15 millions de francs par an pour de nouveaux projets, indique Victor Fournier, chef du Service cantonal de la santé publique. GB L'opératoire à Sion, le postopératoire à Martigny et Sierre Après analyse des divers scénarios, l'économiste Willy Oggier est arrivé aux conclusions suivantes. Pour le Valais central : regroupement des soins aigus sur le site de Sion avec suites de traitement; médecine de la personne âgée et réadaptation sur Sierre et Martigny représenterait la solution optimale. Il ne serait pas nécessaire de construire une nouvelle tour à Sion. Ce modèle d'organisation hospitalière est celui qui a été retenu pour l'hôpital RivieraChablais VaudValais. Le Conseil d'etat a aussi décidé la rénovation de l'hôpital psychiatrique de Malévoz. L'expert Willy Oggier a aussi souligné la nécessité de rénover, dans les meilleurs délais, les salles d'opérations particulièrement vétustes, de l'hôpital de Sion. «Cela signifie dans les toutes prochaines années. On ne pourra pas attendre cinq ou dix ans», a précisé Victor Fournier, chef du Service de la santé publique. GB Politique salariale A l'hôpital, 4000 francs, c'est déjà un minimum Le salaire le plus bas est augmenté de près de 4% pour atteindre 4000 francs par mois (x 13). C'est la conséquence du protocole d'accord signé lundi par le RSV et ses partenaires syndicaux. Cet accord prévoit une augmentation de la masse salariale pour l'ensemble du personnel soumis à la CCT par le biais des parts d'expérience. Il porte aussi sur les cotisations à la fondation de retraite anticipée du secteur valaisan de la santé (RETASV) qui augmentent de 0,1%, à la charge de l'employeur en En outre, le RSV reconduit le protocole d'accord avec la CroixRouge des cantons du Valais et de Vaud pour la garde d'enfants malades et/ou accidenté du personnel, à hauteur de 30 heures de garde par enfant et par an. Cet accord sur la politique salariale et sociale 2014 est intervenu dans le cadre de la Convention collective de travail en vigueur jusqu'à fin Il a été signé par la direction du RSV, et par les Syndicats chrétiens interprofessionnels du Valais (SCIV), le Syndicat suisse des services publics (SSP) et le Syndicat interprofessionnel SYNA. Les syndicats impliqués 3 / 5

4 dans cette négociation et le RSV «se félicitent de l'état d'esprit et du climat constructif qui ont régné lors de ces échanges, malgré les importantes contraintes budgétaires». Le RSV compte 5022 salariés, tous contrats confondus. Les 80% d'entre eux sont affiliés à la CCT. GB Comment en eston arrivé là? 1996 Centralisation de certaines disciplines à Sion Décision de créer l'hôpital du Chablais Création du RSV Cas complexes à Sion et Viège. Cas légers à Brigue, Sierre, Martigny Gériatrie à Sierre, Martigny, SaintAmé, Brigue HAUT VALAIS Et Brigue de trembler Pour le HautValais, l'organisation hospitalière optimale suppose le regroupement des soins aigus, voire idéalement de toute l'activité hospitalière, sur un seul site. La construction d'un nouvel hôpital dépend d'une décision politique. «En effet, sachant qu'une nouvelle construction coûterait environ 250 millions de francs, elle ne pourra pas être financée par les seuls tarifs hospitaliers et nécessiterait un subventionnement complémentaire cantonal de l'ordre de 100 à 150 millions de francs.» Compte tenu de la capacité financière du canton et des autres projets d'investissement engagés, le gouvernement a donc tranché. Il renonce à la construction d'un nouvel hôpital au profit de la transformation et de la rénovation d'un des deux sites existants. GB 4 / 5

5 Le Nouvelliste 5 / 5

Planification hospitalière 2015 lits d attente

Planification hospitalière 2015 lits d attente Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Service de la santé publique Departement für Gesundheit, Soziales und Kultur Dienststelle für Gesundheitswesen Planification hospitalière

Plus en détail

Rapport concernant l exercice 2014 de l Hôpital du Valais (RSV)

Rapport concernant l exercice 2014 de l Hôpital du Valais (RSV) Rapport concernant l exercice 2014 de l Hôpital du Valais (RSV) Le Conseil d Etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, La présentation au Grand

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Valorisez vos compétences à l Hôpital du Valais!

Valorisez vos compétences à l Hôpital du Valais! Valorisez vos compétences à l Hôpital du Valais! www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch Impressum Edition: Brochure «Valorisez vos compétences à l Hôpital du Valais!» Ressources Humaines Concept: Hôpital du

Plus en détail

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale

Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question de Marie-Thérèse Weber-Gobet QA 3075.07 Futur financement hospitalier et conséquences sur la planification hospitalière cantonale Question L actuelle révision de la loi fédérale sur l assurance

Plus en détail

En date du 28 mars 1996, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une motion/pétition qui a la teneur suivante :

En date du 28 mars 1996, le Grand Conseil a renvoyé au Conseil d Etat une motion/pétition qui a la teneur suivante : Secrétariat du Grand Conseil M 984-B Date de dépôt: 15 juin 2006 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M me Claire Torracinta-Pache et M. Pierre-Alain Champod concernant

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es

VEILLE. Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es VEILLE Financement hospitalier: ce qui changera dès janvier prochain pour les assuré-es Par Sandra Spagnol, juriste à l ARTIAS Août 2011 ARTIAS - Rue des Pêcheurs 8-1400 Yverdon-les-Bains - Tél. 024 557

Plus en détail

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007

Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 Convention intercantonale d'hospitalisation hors canton du 1 er janvier 2007 du 1 er janvier 2007 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2007) Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Parties Les parties à

Plus en détail

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013)

regards d experts Faisons le tour de la question Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Janvier 2015 regards d experts Généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (ANI du 11 janvier 2013) Faisons le tour de la question D ICI LE 1 ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES,

Plus en détail

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement Peter Eberhard, 21 avril 2009 Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Plus en détail

CCT pour la formation professionnelle et l'application des Conventions nationale et cantonale du Bâtiment 2008 TABLE DES MATIERES I...

CCT pour la formation professionnelle et l'application des Conventions nationale et cantonale du Bâtiment 2008 TABLE DES MATIERES I... CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL (CCT) POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET L'APPLICATION DES CONVENTIONS NATIONALE ET CANTONALE DU BÂTIMENT 008 TABLE DES MATIERES I...4 DISPOSITIONS GENERALES...4 Article

Plus en détail

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Patron indépendant (gros œuvre) Contenu 1. Bulletin d affiliation aux institutions sociales de la FVE Vous voudrez bien nous retourner ce document

Plus en détail

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais

Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Rapport concernant l exercice 2007 du Réseau Santé Valais Le Conseil d Etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, La présentation au Grand Conseil

Plus en détail

Analyse de l impact des fonds en faveur de la formation professionnelle déclarés de force obligatoire

Analyse de l impact des fonds en faveur de la formation professionnelle déclarés de force obligatoire Analyse de l impact des fonds en faveur de la formation professionnelle déclarés de force obligatoire Mandat Depuis 2004, les fonds en faveur de la formation professionnelle propres à chaque branche peuvent,

Plus en détail

Le nouveau système de rémunération. Une étape décisive pour la réforme de la gestion des ressources humaines au sein de l'etat

Le nouveau système de rémunération. Une étape décisive pour la réforme de la gestion des ressources humaines au sein de l'etat Présentation du 14 avril 2008 Le nouveau système de rémunération Une étape décisive pour la réforme de la gestion des ressources humaines au sein de l'etat 14.04.2008 - Page 1 Une réforme globale indispensable

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

Présentation du nouvel avantage fiscal tel qu'il résulte de la loi du 21 août 2007. Proposition du Gouvernement de majorer ce nouvel avantage

Présentation du nouvel avantage fiscal tel qu'il résulte de la loi du 21 août 2007. Proposition du Gouvernement de majorer ce nouvel avantage Majoration du taux du crédit d impôt sur le revenu au titre des intérêts des prêts souscrits pour l acquisition ou la construction de l habitation principale Actuellement, 56 % des ménages français sont

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Caisse de Pension Avenir de la caisse: Proposition du GT Fin Plan de la présentation Contexte Objectif Processus Démarches réalisées Solutions proposées Conclusion 2 1 Contexte Nouvelles exigences fédérales

Plus en détail

Les directeurs de la santé veulent supprimer les primes pour enfants et améliorer ainsi la solidarité entre générations

Les directeurs de la santé veulent supprimer les primes pour enfants et améliorer ainsi la solidarité entre générations Les directeurs de la santé veulent supprimer les pour enfants et améliorer ainsi la solidarité entre générations Une contribution au débat du Conseiller d État Markus Dürr, Lucerne, président de la Conférence

Plus en détail

Economicité et qualité : une contradiction?

Economicité et qualité : une contradiction? Economicité et qualité : une contradiction? Bâle, 10 novembre 2011 Dr Pierre-François Cuénoud Membre du Comité Central de la FMH Responsable du domaine SwissDRG Membre du Conseil d'administration de SwissDRG

Plus en détail

Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement d application du 19 décembre 2011 (RLEM),

Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement d application du 19 décembre 2011 (RLEM), DIRECTIVE FIXANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANT-E-S DES CONSERVATOIRES ET ÉCOLES DE MUSIQUE RECONNUS PÉRIODE 2013 / 2014 Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement

Plus en détail

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014

Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Loi de Financement de la sécurité sociale pour 2014 Eléments de contexte : Compte tenu d une croissance du PIB de 0,9% et de la masse salariale privée de 2,2% attendues en 2014, le déficit de la sécurité

Plus en détail

La FMH en faveur du tiers garant papier de position

La FMH en faveur du tiers garant papier de position 1 En bref La FMH soutient la règle en vigueur conformément à l art. 42 al. 1 LAMal, selon laquelle c est le système du tiers garant qui prédomine dans le secteur ambulatoire, pour autant qu aucune autre

Plus en détail

Textes Juridiques. Décret n 82-298 du 4 septembre 1982 relatif à l'organisation et au financement de la formation professionnelle en entreprise.

Textes Juridiques. Décret n 82-298 du 4 septembre 1982 relatif à l'organisation et au financement de la formation professionnelle en entreprise. Textes Juridiques Décret n 82-298 du 4 septembre 1982 relatif à l'organisation et au financement de la formation professionnelle en entreprise. Le Président de la République, Sur le rapport du ministre

Plus en détail

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile

Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Bulletin URIOPSS n 12 Veille juridique et actualités régionales aide à domicile Août 2008 (Rédigé le 29 août 2008) Bonjour à toutes et à tous. La loi 2002-2 a prévu que tous les établissements sociaux

Plus en détail

Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement d application du 19 décembre 2011 (RLEM),

Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement d application du 19 décembre 2011 (RLEM), DIRECTIVE FIXANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES ENSEIGNANT-E-S DES CONSERVATOIRES ET ÉCOLES DE MUSIQUE RECONNUS PÉRIODE 2015 / 2016 Vu la Loi sur les écoles de musique du 3 mai 2011 (LEM) et son règlement

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile entreprises ÉPARGNE SALARIALE Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007 Secrétariat du Grand Conseil RD 529 Date de dépôt: 28 avril 2004 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007 Mesdames et Messieurs

Plus en détail

ROF 2011_122. Loi. concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. Le Grand Conseil du canton de Fribourg.

ROF 2011_122. Loi. concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance. Le Grand Conseil du canton de Fribourg. Loi du 4 novembre 2011 Entrée en vigueur :... concernant le financement des hôpitaux et des maisons de naissance Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 21 décembre 2007 de la loi

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Salaires des professionnels des soins

Salaires des professionnels des soins Kanton Bern Canton de Berne Parlamentarische Vorstösse Interventions parlementaires Numéro de l intervention: 309-2011 Type d intervention: Interpellation Déposée le: 23.11.2011 Déposée par: Marti Anliker

Plus en détail

Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique

Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique CONFEDERATION FRANÇAISE DU COMMERCE DE GROS ET DU COMMERCE I NTERNATION AL Loi portant relance de la négociation collective en matière de licenciement économique Licenciement économique p.1 Harcèlement

Plus en détail

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE Présentation pour : Ordre des Experts Comptables mardi 11 mai 2010 Intervenant(s) : Caroline DUJEUX et Thierry BINETRUY AG2R LA MONDIALE Sommaire Présentation du groupe

Plus en détail

e ntretien professionnel côté sa l A rié

e ntretien professionnel côté sa l A rié e ntretien professionnel côté sa l A rié se prendre au je de son avenir professionnel Collection entreprise EntrE tie n profe ssionne l l opportunité de jouer le j e moment d échange avec votre employeur,

Plus en détail

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite

Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Forfaits par cas SwissDRG Le traitement d'abord, le forfait ensuite Dr Pierre-François Cuénoud Médecin-chef, département de chirurgie Centre Hospitalier du Centre du Valais, Sion Financement hospitalier

Plus en détail

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009 123456 Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation Règlement de prévoyance Valable à partir du 1.1.2009 TABLE DES MATIÈRES Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation...

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports.

Art. 3.- L'établissement est placé sous la tutelle du ministre des transports. Décret exécutif n 91-149 du 18 mai 1991 portant réaménagement des statuts de l'entreprise nationale d'exploitation et de sécurité aéronautiques (ENESA) et dénomination nouvelle: Etablissement national

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL à l'interpellation Jean-Michel Dolivo - Sous-traitances et privatisations au CHUV : quelles conséquences

RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL à l'interpellation Jean-Michel Dolivo - Sous-traitances et privatisations au CHUV : quelles conséquences RÉPONSE DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL à l'interpellation Jean-Michel Dolivo - Sous-traitances et privatisations au CHUV : quelles conséquences pour les conditions de travail du personnel et pour la

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES

CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT CONSOLIDER ET GARANTIR LES PENSIONS COMPLÉMENTAIRES CINQ PROPOSITIONS POUR FAIRE FACE AUX CONSÉQUENCES DU VIEILLISSEMENT DÉMOGRAPHIQUE Le vieillissement de la population place les autorités publiques devant un immense défi. Celui-ci consiste, dans le cadre

Plus en détail

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER

PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER UCANSS PROTOCOLE D'ACCORD RELATIF AU PERSONNEL DES ORGANISMES DE SECURITE SOCIALE DES DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER Entre, d une part, - l Union des caisses nationales de sécurité sociale, représentée par son

Plus en détail

RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC)

RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC) Adopté le 21.01.2009, entrée en vigueur le 01.01.2009 - Etat au 01.06.2010 (en vigueur) RÈGLEMENT 172.62.1 relatif à l informatique cantonale (RIC) du 21 janvier 2009 LE CONSEIL D ÉTAT DU CANTON DE VAUD

Plus en détail

Travail du second œuvre Suisse romande CCT du 01.01.2007

Travail du second œuvre Suisse romande CCT du 01.01.2007 Travail du second œuvre Suisse romande CCT du 01.01.2007 Dispositions contractuelles générales Durée du contrat: 01.01 2007 jusqu'au 31.12.2011. Sauf dénonciation 3 mois avant l'échéance, le contrat est

Plus en détail

L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté

L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté Pascal Broulis, conseiller d Etat, chef du Département des finances et des relations extérieures Béatrice Métraux, conseillère d Etat,

Plus en détail

ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application de gestion des emplois de solidarité

ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application de gestion des emplois de solidarité Secrétariat du Grand Conseil PL 10539 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 2 septembre 2009 Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 409 000 F pour la réalisation d'une application

Plus en détail

L ACTE SOUS SIGNATURE JURIDIQUE. Les domaines d application en matière de droit social

L ACTE SOUS SIGNATURE JURIDIQUE. Les domaines d application en matière de droit social L ACTE SOUS SIGNATURE JURIDIQUE Les domaines d application en matière de droit social Dans le domaine du droit social l acte juridique occupe une place prépondérante. La négociation est en effet un mode

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 Rejeté PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT présenté par M. Le Fur, M. Wauquiez et Mme Dalloz ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 2, insérer l'article suivant:

Plus en détail

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015

Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Le portage salarial a enfin un cadre légal 9 avril 2015 Une ordonnance vient de fixer les conditions de recours au portage salarial en précisant les principes applicables au salarié porté, à l'entreprise

Plus en détail

CTF/TFC.15/5 16 avril 2015. Réunion du comité du CTF Washington Mardi 12 mai 2015. Point 5 de l'ordre du jour

CTF/TFC.15/5 16 avril 2015. Réunion du comité du CTF Washington Mardi 12 mai 2015. Point 5 de l'ordre du jour Réunion du comité du CTF Washington Mardi 12 mai 2015 CTF/TFC.15/5 16 avril 2015 Point 5 de l'ordre du jour PROPOSITION DE POLITIQUES DE TARIFICATION DU FONDS FIDUCIAIRE (RÉSUMÉ) DÉCISION PROPOSÉE Ayant

Plus en détail

Atelier LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DES CE : ANTICIPER LES RÉFORMES Transparence financière et nouvelles prérogatives économiques

Atelier LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DES CE : ANTICIPER LES RÉFORMES Transparence financière et nouvelles prérogatives économiques Atelier LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT DES CE : ANTICIPER LES RÉFORMES Transparence financière et nouvelles prérogatives économiques 4 FÉVRIER 2014 AGORA DES CE STRASBOURG PAVILLON JOSEPHINE Sommaire de l

Plus en détail

La Nouvelle gestion publique : l exemplel

La Nouvelle gestion publique : l exemplel La Nouvelle gestion publique : l exemplel du Valais Claude Roch Président du Conseil d Etat valaisan et chef du Département de l éducation, de la 1. Le Valais en bref 2. Nouvelle gestion publique (NGP)

Plus en détail

Présentation de la session d automne des Chambres fédérales

Présentation de la session d automne des Chambres fédérales Présentation de la session d automne des Chambres fédérales Nouvelle révision de la LAMal, actifs et bénéfices de la Banque nationale 13 septembre 2004 Numéro34/2 Session d automne du 20 septembre au

Plus en détail

Hôtel Patients Un concept innovant Réalisé pour la première fois en Suisse

Hôtel Patients Un concept innovant Réalisé pour la première fois en Suisse Hôtel Patients Un concept innovant Réalisé pour la première fois en Suisse Swiss Hospitality Investment Forum 27 novembre 2014, hôtel Bellevue Berne Reliva Patientenhotel SA Christoph Glutz, fondateur

Plus en détail

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes :

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes : Mars 2013 POSITION DE LA CGPME SUR LE PROJET DE LOI RELATIF A LA SÉCURISATION DE L EMPLOI DEPOSÉ SUR LE BUREAU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE, NOTAMMENT SOUS L ANGLE DE LA CORRESPONDANCE AVEC L ACCORD NATIONAL

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11480 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 11 juin 2014 Projet de loi de bouclement de la loi 10715 ouvrant un crédit d'investissement de 800 000 F pour

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 28 SEPTEMBRE 2012 RELATIF AU FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure épargne 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

Juridique, questions à Gilles Devers, avocat : congés, responsabilités, décès, prescription...

Juridique, questions à Gilles Devers, avocat : congés, responsabilités, décès, prescription... Juridique, questions à Gilles Devers, avocat : congés, responsabilités, décès, prescription... Soumis par Gilles Devers 02-04-2012 Dernière mise à jour : 10-05-2012 Coordination Nationale Infirmière -

Plus en détail

FICHE GAMME Renfort hospitalisation. 1. Dispositions générales

FICHE GAMME Renfort hospitalisation. 1. Dispositions générales La présente fiche gamme de souscription à distance a été rédigée en conformité avec la réglementation suivante : La loi 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l économie numérique transposant

Plus en détail

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts

09.053 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Session d'automne 009 e-parl.09.009 :0 - - 09.05 ns LAMal. Mesures pour endiguer l évolution des coûts Projet du du 9 mai 009 Décision du du 9 septembre 009 Adhésion au projet, sauf observation contraire

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ

MUT INTÉRIM SANTÉ. La complémentaire santé de tous les intérimaires. à partir de 16,54. par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ à partir de 16,54 par mois* MUT INTÉRIM SANTÉ La complémentaire santé de tous les intérimaires * pour la formule 1 pour les 18-29 ans - Province MUT INTÉRIM SANTÉ 1 PRENEZ SOIN DE VOTRE SANTÉ Une complémentaire

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie

Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie Assurance épargne liée à des fonds de placement avec garantie Sécurité pour la famille, formation, acquisition d un logement, retraite: les objectifs d épargne peuvent être très divers. Cette solution

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 257 Séance 22 octobre 1996, Grand Hôtel des Endroits, La Chaux-de-Fonds, à 17 h 30 Présents : 19 Thème : LOIS SUR L ACCESSION

Plus en détail

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés 30.30.023/00 06/15 VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

CONTRAT DE VRP. Article 1 - Durée du contrat. Article 2 - Objet de la représentation. Entre les soussignés :

CONTRAT DE VRP. Article 1 - Durée du contrat. Article 2 - Objet de la représentation. Entre les soussignés : Entre les soussignés : CONTRAT DE VRP - La société SARL DESIGN PRODUCTIONS, au capital de 8 000 Euros, Parc Canteranne, Avenue Canteranne Bât 2 Rdc, 33600 PESSAC, RCS de Bordeaux n B 435 365 416, APE 7311Z,

Plus en détail

MARS 2009 164 2 CONTEXTE DE LA DEMANDE

MARS 2009 164 2 CONTEXTE DE LA DEMANDE MARS 2009 64 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant au Conseil d Etat un crédit additionnel de CHF 2'600'000.- au crédit d investissement alloué par décret du 0 janvier 2006 pour réaliser les

Plus en détail

BUREAU DE LA PETITE ENFANCE (BUPE) Crèche et Espaces de Vie Enfantine (EVE)

BUREAU DE LA PETITE ENFANCE (BUPE) Crèche et Espaces de Vie Enfantine (EVE) BUREAU DE LA PETITE ENFANCE (BUPE) Le Bureau de la Petite Enfance (BuPE) continue de rencontrer un vif succès. Les permanences des lundi midi ou mercredi matin et après-midi sont très fréquentées par les

Plus en détail

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN COMMUNIQUÉ DE PRESSE DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN LA PROTECTRICE DU CITOYEN INVITE LES SERVICES PUBLICS À FAIRE PREUVE DE RIGUEUR TOUT EN ÉVITANT LA RIGIDITÉ ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action»

Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» Congrès de l ASSASD 2010 «Aide & Soins à Domicile au cœur de l action» 9 septembre 2010, Bienne Exposé initial: Positionnement de l aide et des soins à domicile du point de vue des cantons. Pierre-Yves

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

4 Description des chiffres-clés répertoriés

4 Description des chiffres-clés répertoriés 4 Description des chiffres-clés répertoriés La partie tableaux donne, pour chaque hôpital de Suisse, une sélection de chiffres-clés. Les établissements sont répertoriés dans l ordre alphabétique par canton,

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9671) sur le réseau communautaire d'informatique médicale (e-toile) (K 3 07) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Objet

Plus en détail

Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants!

Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants! Staatsrat SR Réponse du Conseil d Etat à un instrument parlementaire Question Pierre-André Page QA 3087.12 Contradiction fribourgeoise : pénurie d enseignants et numerus clausus pour les étudiants! I.

Plus en détail

Le droit social est un terme qui regroupe l'ensemble des règles applicables en matière de droit du travail et de droit de la Sécurité sociale.

Le droit social est un terme qui regroupe l'ensemble des règles applicables en matière de droit du travail et de droit de la Sécurité sociale. Les sources du droit social FICHE 1 1 LES CARACTÈRES DU DROIT SOCIAL Le droit social est un terme qui regroupe l'ensemble des règles applicables en matière de droit du travail et de droit de la Sécurité

Plus en détail

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ

INTRODUCTION PARTIE 1 RÉSUMÉ CADRE DE LA RÉFORME DU RÉGIME DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA PRÉSENTÉ AU CONSEIL DES GOUVERNEURS PAR LE COMITÉ D ADMINISTRATION ET LE COMITÉ DU RÉGIME DE RETRAITE Juillet 2000 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Indications et outils à l intention des comités d audit

Indications et outils à l intention des comités d audit Indications et outils à l intention des comités d audit L organisation des Comptables professionnels agréés (CPA Canada) a publié de nouveaux documents en vue d aider les comités d audit à mieux surveiller

Plus en détail

Relations collectives Février 2014. La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise

Relations collectives Février 2014. La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise La couverture complémentaire des frais de santé en entreprise La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, qui a retranscrit l ANI du 11 janvier 2013, a prévu une généralisation de la

Plus en détail

Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales

Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales Autonomisation des institutions psychiatriques cantonales Fin de la première phase 18 décembre 2015 SPJBB SPU CPM PZM 1 Sommaire A. Contexte et objectifs B. Etat actuel C. Résultats de la première phase

Plus en détail

Durée de travail. Une convention collective peut cependant fixer des limites inférieures à ces seuils.

Durée de travail. Une convention collective peut cependant fixer des limites inférieures à ces seuils. Durée de travail 1. Base légale Code du travail : Livre II - Titre I - Durée de travail 2. Durée de travail légale 2.1. Définition La durée du travail est le temps pendant lequel le salarié est à la disposition

Plus en détail

Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins

Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins Le complément de main-d œuvre formé pour vos besoins Nom Prénom :... Raison sociale de l exploitation :... Adresse complète :... Code Postal :... Commune :... Tél :... Fax :... Portable :... Mail : L ensemble

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL relatif à l'appui d une demande de crédit-cadre de Fr. 500'000., destiné à la transformation progressive de 16 studios en 8 appartements de 2 ½ pièces,

Plus en détail

Avenant 332 du 4 mars 2015

Avenant 332 du 4 mars 2015 Avenant 332 du 4 mars 2015 RÉGIME DE PRÉVOYANCE COLLECTIF CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE TRAVAIL DES ETABLISSEMENTS ET SERVICES POUR PERSONNES INADAPTEES ET HANDICAPEES DU 15 MARS 1966 ENTRE FÉDÉRATION

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT AVENANT N 1 du 1 er octobre 2015 A L ACCORD DU 24 MAI 2011 INSTAURANT UNE OBLIGATION CONVENTIONNELLE DE

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO. Résumé

SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-onzième session 191 EX/27 PARIS, le 25 mars 2013 Original anglais Point 27 de l'ordre du jour provisoire SUIVI DE L AUDIT DU FONDS DE ROULEMENT DE L UNESCO Résumé Conformément

Plus en détail

Caisses de pensions Novartis. Information pour les collaborateurs Novartis en Suisse

Caisses de pensions Novartis. Information pour les collaborateurs Novartis en Suisse Caisses de pensions Novartis Information pour les collaborateurs Novartis en Suisse Présentation 1. Les trois piliers de la prévoyance sociale suisse 2. Les Caisses de Pensions Novartis 3. Informations

Plus en détail

relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF)

relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF) Rapport du Conseil communal relatif au nouveau règlement communal sur les finances (RCF) (du 5 novembre 2015) au Conseil général de la Ville de La Chaux-de-Fonds Madame la présidente, Mesdames les conseillères

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 11/3.09 DEMANDE D'UN CREDIT DE CHF 70'000.00 POUR LE RENOUVELLEMENT DU SYSTEME DE GESTION INFORMATIQUE DE L'ACCUEIL ET RESTAURATION POUR ENFANTS EN MILIEU

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 FONDEMENT Le présent plan complète et applique dans le milieu l'article 7-10.00 de l'entente intervenue avec la Fédération des professionnelles

Plus en détail