OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés"

Transcription

1 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition des termes utilisés Explication des calculs permettant l obtention de ses valeurs physiques Acoustique bâtiment Principe de l isolation acoustique et de la réverbération acoustique Fonctionnement général des isolants acoustiques Réglementations en vigueur Présentation des solutions d amélioration Technologies et techniques d isolation des parois Il s agira de présenter des applications concrètes de matériaux et de matériels utilisés dans le but d améliorer l acoustique. Présentation d échantillons. Importance de l étanchéité à l air Etudes de cas Mise en évidence de défauts d isolation acoustique et leurs conséquences Réflexion sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Mise en œuvre d isolants et de systèmes acoustiques Travaux pratiques de mise en œuvre de matériaux acoustiques Etudes et réalisations des points techniques Mesures, exploitation et analyse Mesures d isolation acoustique sur site Mesures de temps de réverbération sur site Prise en compte du respect de l environnement Pour chaque thème, les solutions permettant de respecter au mieux l environnement seront mises en évidence constructif bois, les aménagements, les finitions, l électricité et la plomberie chauffagiste

2 2. HYGROMETRIE ET ETANCHEITE A L AIR Acquérir des compétences spécifiques sur la performance hygrométrique et la gestion de la condensation des parois La thermique, phénomène physique et thermique appliquée Définition et explication des termes de classification des isolants L hygrométrie, phénomène physique et hygrométrie appliquée Définition et explication des termes de classification des membranes Fonctionnement hygrométrique des parois Importance de l étanchéité à l air Performance des isolants et de la ventilation Qualité de l air intérieur Choix d une méthode de pose adaptée suivant les conditions d utilisation Neuf et/ou rénovation Type d isolations (ITI, ITE, MOB, autres techniques) Technologies et techniques d étanchéité des parois Il s agira de présenter des applications concrètes de matériaux et de matériels utilisés, dans le but de faciliter ou même de réaliser la mise en œuvre parfaite des parois. Présentation d échantillons. Pose traditionnelle par panneaux, flocage, insufflation Etudes de cas Mise en évidence de défauts d isolation et d étanchéité et leurs conséquences Réflexion sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Mise en œuvre d isolants et de systèmes d étanchéité Travaux pratiques de mise en œuvre de matériaux d étanchéité Etudes et réalisations des points techniques constructif bois, les aménagements, les finitions, l électricité et la plomberie chauffagiste

3 3. NOUVELLES REGLEMENTATIONS RT 2012 Acquérir des compétences sur la compréhension et l utilisation de la réglementation thermique 2012 Présentation de la réglementation et des labels Evolution des réglementations thermiques, RT 2012 Les autres réglementations européennes RT 2012 Les principes de la RT 2012 Prise en compte des équipements (ECS, éclairage ) Comprendre les principes généraux du bio-climatisme, principes de calculs du Bbio Comprendre les principes de la réglementation et du bio-climatisme Les objectifs de résultats et de moyens La thermique, phénomène physique et thermique appliquée Définition et explication des termes de classification des isolants Principe de l isolation thermique, fonctionnement général, inertie, déphasage Thermique appliquée, ITI, ITE, ITR, confort d hiver et d été, ponts thermiques Choix d un isolant adapté suivant les conditions d utilisation Neuf et/ou rénovation Type de parois (murs) Positionnement (ITI, ITE, ITR) Calcul de la conformité d un bâtiment Etude de cas et utilisation du logiciel ClimatWin, puis calcul de la conformité d un bâtiment Recherche des solutions permettant d améliorer la performance générale du bâtiment

4 4. MISE EN ŒUVRE Acquérir des compétences sur la mise en œuvre de produits d isolation, d étanchéité ou de structure isolante Ce module complémentaire est décomposé suivant le type de produit choisi : Isolation intérieure et étanchéité Isolation thermique par l extérieur Gros-œuvre (dallage, plancher et structure) Parois ossatures bois Présentation des produits manipulés Evolution des réglementations thermiques, RT 2012 Les objectifs de résultats et de moyens Travaux pratiques, mise en œuvre Présentation de la Plate-Forme Technique et des objectifs de la journée Mise en œuvre, manipulation des matériaux et accessoires avec l appui du formateur Restitutions Tour de table Conclusion de la journée, constats et améliorations

5 Module de base REALISER UNE ENVELOPPE DE BATIMENT PERFORMANTE Acquérir des compétences globales sur la performance énergétique : conception, choix des matériaux et mise en œuvre adaptés, objectifs de résultats Contexte climatique et économique Enjeux environnementaux et financiers Contexte réglementaire RT 2012 Principe du bio-climatisme Identifier les parois performantes et les ponts thermiques Comprendre les principes de calculs de la réglementation Mise en évidence de défauts d isolation et d étanchéité et leurs conséquences Réflexion sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Choix d un isolant adapté suivant les conditions d utilisation Type de parois (plafond, mur, sol) Positionnement (ITI, ITE, ITR) La certification, isolants et vitrage Les parois vitrées, performances thermiques et techniques de pose La thermique, phénomène physique et thermique appliquée L hygrométrie, phénomène physique et hygrométrie appliquée Travaux pratiques, mise en œuvre d isolants et de systèmes d étanchéité Travaux pratiques, mise en œuvre de matériaux d isolation et d étanchéité dans une paroi ossature bois Etude et réalisation des points techniques Importance de l étanchéité à l air Performance des isolants et de la ventilation Traiter l étanchéité, matériaux et leurs mises en œuvre Mesures, exploitation et analyse, porte soufflante, thermographie, recherche de fuites Infiltrométrie Thermographie 3 jours, soit 21 heures

6 OFFRE DE FORMATIONS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES PAROIS OPAQUES Module de base Réaliser une enveloppe de bâtiment performante Modules complémentaires 1. Traitement de l acoustique dans le bâtiment 2. Hygrométrie et étanchéité à l air 3. Réglementations. RT Mise en œuvre : Isolation intérieure et étanchéité Isolation thermique par l extérieur Gros-œuvre (dallage, plancher et structure) Parois ossatures bois Module de base Ventilation VENTILATION Modules complémentaires 1. La qualité de l air intérieur 2. Améliorer l acoustique des réseaux de ventilation 3. Améliorer les performances en rénovation 4. Mise en œuvre UN RESEAU D ETABLISSEMENTS SPECIALISES A VOTRE SERVICE Actions de formations spécialisées Vous avez un besoin particulier, sur une technique, un produit, un chantier, la Plate-Forme PRAXIBAT et la Plate- FormeTechnologique PFT Bâtiment Réhabilitation Limousin met à disposition ses moyens techniques et humains dans les domaines du bâtiment. Les Plates-Formes permettent de favoriser le développement technologique des PME locales grâce aux échanges entre les établissements d enseignement et la profession dans le gros-œuvre, la finition, la taille de pierre, l enveloppe du bâtiment, le chauffage, la climatisation et l automatisme de l habitat. Principaux domaines de compétences : Les matériaux : technologie, essais, développement Les matériels : fabrication, laboratoire, Les méthodes : organisation, planification, gestion La prévention des risques professionnels, La réglementation, L informatique professionnelle La gestion de l énergie La gestion technique de bâtiment (GTB) La problématique radon dans l habitat PLATE-FORME TECHNOLOGIQUE BATIMENT REHABILITATION Lycée des Métiers du Bâtiment Route d Aubusson FELLETIN Tél Fax

7 1. LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR Acquérir des compétences spécifiques sur la qualité de l air intérieur, choix de matériaux et de systèmes permettant de limiter les polluants intérieurs Les polluants intérieurs Le radon Les autres polluants Les sources de ces polluants intérieurs Importance de l étanchéité à l air Modes de pénétration des polluants Performance de l étanchéité et de la ventilation Influences sur la qualité de l air intérieur Le radon, phénomène physique Origine de la formation du radon Mécanismes de formation et de migration dans le sol, exhalation puis dispersion dans l atmosphère, accumulation et réduction des concentrations dans les bâtiments Retour d expérience du Programme radon en Limousin Etudes de cas Mise en évidence de défauts d étanchéité, de ventilation et leurs conséquences Réflexions sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Principe de dépistage et de diagnostic Mesures, exploitation et analyse Prise de mesures directe à l aide de matériels Etude des méthodologies des prises de mesures et de leurs interprétations Suivant un cas concret, repérer les polluants intérieurs et leurs provenances Réflexion sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Technologies et techniques adaptées Il s agira de présenter des applications concrètes de matériaux et de systèmes utilisés, dans le but d améliorer la qualité de l air intérieur. Présentation d échantillons.

8 2. AMELIORER L ACOUSTIQUE DES RESEAUX DE VENTILATION Acquérir des compétences permettant l amélioration acoustique du réseau aéraulique de ventilation Conception d un réseau de ventilation Permettant une bonne circulation d air et permettant d optimiser les déperditions thermiques par ventilation En prenant en compte les contraintes de la rénovation Etude de la réglementation acoustique dans l habitat Choix d un système de ventilation adapté suivant les conditions d utilisation Neuf et /ou rénovation Habitat permanent ou tertiaire Performance énergétique globale du bâtiment Technologies et techniques d isolation des réseaux Il s agira de présenter des applications concrètes de matériaux et de systèmes utilisés, dans le but d améliorer l acoustique. Présentation d échantillons. Principaux mécanismes de génération de bruit des ventilateurs et principaux moyens de réduction Etudes de cas Mise en évidence de défauts d isolation acoustique et leurs conséquences Réflexions sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Travaux pratiques, mise en œuvre de systèmes acoustiques Travaux pratiques de mise en œuvre de matériaux et de systèmes de ventilation adaptés sur réseaux existants et banc d essai Mesures, exploitation et analyse Mesures d isolation acoustique sur site Tous ceux liés au secteur du bâtiment, mais plus particulièrement la conception, la plomberie, le chauffage et l électricité

9 3. AMELIORER LES PERFORMANCES EN RENOVATION Acquérir des compétences permettant d améliorer la performance d un réseau et /ou d un système de ventilation en rénovation Importance de l étanchéité à l air Modes de pénétration des polluants Performance de l étanchéité et de la ventilation Influences sur la qualité de l air intérieur Les polluants intérieurs Le radon Les autres polluants Les sources de ces polluants intérieurs Etudes de cas Mise en évidence de défauts et de difficultés de ventilation pour la rénovation selon des cas réels Réflexions sur les solutions à apporter pour remédier aux problèmes Travaux pratiques Travaux pratiques de mise en œuvre de matériaux et de systèmes de ventilation adaptés Tous ceux liés au secteur du bâtiment, mais plus particulièrement la conception, la plomberie, le chauffagiste et l électricité

10 4. MISE EN ŒUVRE Acquérir des compétences sur la mise en œuvre des systèmes de ventilation simple et double flux Rappel de la réglementation Présentation des matériels manipulés Système simple flux, autoréglable, hygroréglable Système double flux, autoréglable, hygroréglable, réseau rigide et souple Travaux pratiques, mise en œuvre Présentation de la Plate-Forme Technique et des objectifs de la journée Mise en œuvre, manipulation du matériel réseaux, bloc-moteur, échangeur avec l appui du formateur Restitutions Tour de table Conclusion de la journée, constats et améliorations

11 Module de base VENTILATION Acquérir des compétences globales sur la ventilation : conception, choix des matériaux et mise en œuvre adaptés, objectifs de résultats Les polluants intérieurs, la qualité de l air intérieur Réglementation sur la ventilation des logements Les différents systèmes de ventilation Composants d une VMC simple flux Composants d une VMC double flux et Bypass, principes de mise en œuvre, entretien Ventilation naturelle Choix d un système de ventilation adapté suivant les conditions d utilisation Neuf et/ou rénovation Performance énergétique globale du bâtiment Conception d un réseau de ventilation Permettant une bonne circulation d air, équilibrage de réseaux Permettant d optimiser les déperditions thermiques par ventilation Mise en œuvre de matériels de ventilation Montage et démontage d un système simple flux, réalisation d un réseau Exercice de positionnement d un réseau double flux en maison individuelle Montage et démontage d un système double flux (bouches, entrées d air, équilibrage des éléments de régulation, système Bypass ) Mesures, exploitation et analyse Réalisation d un test d étanchéité et l utilisation d un fumigène Mesures des débits Principaux enjeux de la ventilation double flux Performance de l étanchéité à l air du bâtiment et du réseau de la ventilation 3 jours, soit 21 heures

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Passeport bâtiment durable (RGE)

Passeport bâtiment durable (RGE) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 04/02/2016. Fiche formation Rénovation énergétique - Formations FEE Bat - Devenir Responsable technique en rénovation énergétique - N

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 Pour une conservation dynamique du patrimoine Réhabiliter c est préserver un patrimoine,

Plus en détail

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES

SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES SOMMAIRE CONSTRUCTIONS NEUVES Parcours A Vous vous lancez dans un projet de construction neuve 1. Faire le point avec les conseillers habitats 2. Choisir son terrain Cette deuxième étape présente les critères

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7

ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS. Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7 ARMAND DUTREIX BIOCLIMATISME ET PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES DES BÂTIMENTS Groupe Eyrolles, 2010, ISBN : 978-2-212-12702-7 Sommaire Préface... 12 avant-propos... 14 Première Partie Le bioclimatisme De nos

Plus en détail

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 Projets et réalisations BEPOS Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 PRÉSENTATION DE 3 OPÉRATIONS NEUF NEUF RENO - Maisons individuelles VILLAVENIR (6 maisons) - Immeuble collectif LE GRAND CARCOUET ( 30

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

Passeport bâtiment durable (RGE)

Passeport bâtiment durable (RGE) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 04/02/2016. Fiche formation RGE - Praxibat ventilation - N : 9733 - Mise à jour : 07/01/2016 Passeport bâtiment durable (RGE) RGE - Praxibat

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio

Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables. Portfolio Pic Energie Bureau d études thermiques & Energies renouvelables Portfolio Présentation du Bureau d Etudes Pic Energie Raison sociale : Pic Energie (branche de la SCOP Ekidina) Forme juridique : SCOP SARL

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 APPLIQUABLE POUR LES PERMIS DE CONSTRUIRE DEPOSES A PARTIR DU 1 er JANVIER 2013. A compter du 1 er janvier 2013, seules les maisons répondant à la Réglementation Thermique

Plus en détail

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises.

Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises. Levée des freins à l usage du bois dans la construction Panorama des avancées et travaux en cours Impacts pour les entreprises. Serge LE NEVE Adjoint à la Direction du Pôle Industrie Bois Construction

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

Esthétisme et confort assurés

Esthétisme et confort assurés Esthétisme et confort assurés Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) L Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) vous assure une protection thermique parfaite (jusqu à 30 % d économie de frais de chauffage),

Plus en détail

MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012

MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012 MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012 29 mai 2013 - PROGRAMME Objectifs de la formation Optimiser sa plus value professionnelle Maitriser les interactions et les risques d'un travail en équipe 0rganiser

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

Les règles de l isolation

Les règles de l isolation 3 Les règles de l isolation Étape 1 : assurer une excellente isolation thermique des parois vitrées et opaques. En plus de jouer un rôle de barrière contre les déperditions thermiques, l isolation des

Plus en détail

Le traitement des interactions et des interfaces entre lots

Le traitement des interactions et des interfaces entre lots Le traitement des interactions et des interfaces entre lots Martin GUER, Chef de projet Dispositif REX Bâtiments performants Gilles THIRIET, Chef de projet Programme «Je Rénove BBC» 1 Dispositif REX Bâtiments

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS»)

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») ILOT 1 : REGLEMENTATION THERMIQUE La réglementation thermique 2005 vise à maîtriser les consommations d énergie et à limiter l émission de gaz à effet de serre.

Plus en détail

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS OBJECTIFS GENERAUX DANS UN CONTEXTE D OFFRE GLOBALE

Plus en détail

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES

PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES PRESENTATION OFFRE RGE ETUDES DEROULE DE LA PRESENTATION 1 Qui sommes nous? 2 Notre offre de formation pour «RGE Etudes» 3 Nos outils logiciels 4 Nos outils matériel : les caméras thermiques 1 QUI SOMMES-NOUS

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

Système de ventilation :

Système de ventilation : Système de ventilation : QAI et acoustique, retours terrain Emmanuelle Briere, Anne-Marie Bernard, ALLIE AIR Jean Courtois Emmanuelle Brière, Uniclima Colloque CIDB Novembre 2008 Sommaire Présentation

Plus en détail

12 novembre 2013. Performance Energétique Sensibilisation des professionnels

12 novembre 2013. Performance Energétique Sensibilisation des professionnels 12 novembre 2013 Performance Energétique Sensibilisation des professionnels L avenir du BTP Personne ne peut imaginer l'avenir sans agglomération, ville, village, urbanisme. Impossible de s endormir Vous

Plus en détail

Programme ECO-Designer / Technicien ENR

Programme ECO-Designer / Technicien ENR Programme ECO-Designer / Technicien ENR ENERGIES RENOUVELABLES Enjeux - Objectifs - Ressources - Valorisation energétiques - Solaire thermique/photovoltaïque - CESI -SSC - Equipements - Exploitation -

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications La demande de labels en France

Plus en détail

L application de la réglementation thermique RT 2012

L application de la réglementation thermique RT 2012 L application de la réglementation thermique RT 2012 Présentation du 30 mai 2013 à l ASDER Alain GUILLOT Service Habitat et Construction de la DDT Savoie 1 La réglementation RT 2012 à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie. FORMATION 2015-2016 ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.com Tél: 02.51.31.42.66 Fax: 09.89.58.41.27 SIRET : 52099347800020

Plus en détail

Résultat de la recherche des formations

Résultat de la recherche des formations Résultat de la recherche des formations Impression à partir du site https://formationbatimentdurable.picardie.fr le 26/01/2016.Accéder aux résultats de la recherche Résultat de votre recherche de formations

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

Règlementation Thermique 2012

Règlementation Thermique 2012 Mme COSSET M. TREMELET M. OLAGNIER Règlementation Thermique 2012 Connaître ses limites pour mieux l appliquer RT 2012 : pour quels bâtiments? Application pratique difficile pour l instant! Cas des restructurations

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault

1 000 maisons bois économes en énergie. P. Barritault 1 - La note de calcul RT 2005, un document pour l instruction 2 Le diagnostic de performance énergétique dans le neuf : Qui, Quoi, Comment? 3 Information sur la solution technique ST 2007-002 relative

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87

La Réglementation Thermique 2012. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 La Réglementation Thermique 2012 Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Introduction Depuis le 1 er janvier 2013, une nouvelle réglementation thermique s applique à

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud

DERBI 2008 Perpignan. Hervé GILLI. Responsable du Pôle Habitat Grand Sud DERBI 2008 Perpignan Hervé GILLI Responsable du Pôle Habitat Grand Sud Premières conclusions du Grenelle de l Environnement (COMOP 1) : Dès 2010 : niveau d exigence du label «Très Haute Performance Énergétique»

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB)

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 1 LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS (PEB) 2 INTRODUCTION 3 1. FORMATIONS POUR LES DEMANDEURS D EMPLOI 6 Formation Maçon 6 Formation Couvreur 7 Formation

Plus en détail

Votre assistant en. maîtrise de l énergie

Votre assistant en. maîtrise de l énergie Votre assistant en maîtrise de l énergie Pour nous contacter Siège Social : 40 rue du Général de Gaulle - 53800 Renazé 02 43 06 38 55 Agence Laval : Bd de la Communication 53950 Louverné 02 43 49 81 52

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

VENTILATION ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION 102 ) 01 46 83 60 80 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Guide de choix

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Sommaire Contexte t - Introduction ti Etat des lieux Exemple

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique

Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012. Réglementation thermique Le guide de la construction écologique : Tout savoir sur votre maison RT 2012 Tout savoir sur votre maison RT2012 Réglementation thermique Avec Maison DTT Avec Maisons CTVL www.maison-dtt.fr La réglementation

Plus en détail

Les formations pour le bâtiment en Picardie

Les formations pour le bâtiment en Picardie 2nd semestre 2014 Les formations pour le bâtiment en Picardie ECONOMIE D ENERGIE NOUVELLES ENERGIES CONSTRUIRE DURABLEMENT DIRECTION D ENTREPRISE Partenaire de : IFRB PICARDIE 33, Mail Albert 1er - CS

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005

TELECHARGEMENT. Comprendre la Réglementation Thermique 2005 TELECHARGEMENT Comprendre la Réglementation Thermique 2005 SOMMAIRE DE LA RT 2000 A LA RT 2005...3 LES VALEURS DE REFERENCE ET GARDE-FOUS...3 VALIDATIOND UN PROJET...4 LEXIQUE...5 TEXTES DE REFERENCE...6

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

Daikin Altherma haute température

Daikin Altherma haute température Daikin Altherma haute température LA SOLUTION IDÉALE POUR LA RÉNOVATION DE CHAUDIÈRE FIOUL CHAUFFAGE Haute performance Installation facile Économies EAU CHAUDE SANITAIRE 26 Facile à installer Idéale pour

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT»

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» Parce que l immobilier est affaire de professionnels, notre réseau de proximité est à votre service pour la réalisation de l ensemble des contrôles et diagnostics

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire

Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire Le Bbio RT 2012 pour le permis de construire I LES 4 ÉTAPES POUR OBTENIR LA RT 2012 1 Connaître sa zone 2 Profiter au maximum de l énergie gratuite (Biomax) Un des points pris en compte est le BIOmax.

Plus en détail

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11

Réussir le dimensionnement et la vente d une installation VMC pavillonnaire (Distributeurs) (2 jours) VNT 1-11 VENTILATION VENTILATION CLIMATISATION ET VENTILATION Sommaire VOUS SOUHAITEZ DIMENSIONNER ET VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser et vendre les systèmes haute performance en VMC pavillonnaire (1 jour)

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

Atelier Evolution de la réglementation thermique

Atelier Evolution de la réglementation thermique 1 JEP 2012 Solutions architecturales et techniques pour les projet ts RT 2012 Hicham LAHMIDI, Représentant du GIP (Bureauu Veritas) 2 Cho oisir une forme compacte Un bâtiment compact est un bâtiment qui

Plus en détail