GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DE CRISE : Le rôle du maire"

Transcription

1 GESTION DE CRISE : Le rôle du maire

2 Introduction : Le risque zéro n existe pas L actualité montre que de nombreux événements soudains et dramatiques peuvent survenir en France (d origine naturelle, technologique, sanitaire). Leurs effets sont amplifiés par le mode de fonctionnement de notre société, très dépendante de l électricité, des réseaux de communication, des approvisionnements en flux tendus. Pour être moins fragile, il faut : Réduire nos vulnérabilités (mesures de prévention) Préparer à l avance une organisation pour répondre dans l urgence à ces événements

3 Sommaire 1) Avant la crise : ORSEC organisation générale de crise, (rôle du DOS, du COS), planification, exercices 2) Lorsque la crise survient : l alerte des maires, l alerte de la population, le fonctionnement de l automate GALA, les centres de gestion de crise 3) Après la crise : le retour d expérience, la capitalisation d informations, le régime des catastrophes naturelles

4 1) Avant la crise : Soyons prêts à faire face ensemble L organisation ORSEC 1952 : création du plan OR.SEC départemental (Organisation des Secours) 1987 : en complément, création des plans ORSEC zonaux et des plans d urgence (PPI, PSS, Plans rouges...) 2004 : Loi de modernisation de la sécurité civile. Le plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile) devient l organisation unique chargée de gérer toutes les situations d urgence. ORSEC implique l ensemble des acteurs sous une autorité unique, il permet de mobiliser de nombreuses ressources grâce à un dispositif opérationnel prenant en compte les risques identifiés. Il s adapte en permanence.

5 La planification ORSEC, C est une sorte de boîte à outils, composée d une série de plans opérationnels appelés «dispositions ORSEC», permettant de répondre à toutes sortes de situations de crise (ex : Nombreuses victimes, risque climatique, risque inondation, PPI d un site nucléaire ou SEVESO seuil haut) En situation de crise, plusieurs dispositions peuvent être mises en œuvre simultanément (ex : SATER + NOVI) ORSEC est mis à jour régulièrement, en lien avec tous les acteurs concernés ORSEC est testé régulièrement (sous la forme d exercices de sécurité civile) et ces exercices donnent lieu à des retours d expérience (RETEX) afin de progresser et d améliorer les procédures

6 L organisation ORSEC

7 L organisation de la gestion de crise sur le terrain : Selon la situation, le Maire ou le Préfet = DOS + Evénement grave Appuyé par le COS Décisions, demandes de renfort, remontées d information, alerte, stratégie, anticipation Actions d urgence validées par le DOS sur conseils du COS

8 Qui est le COS? (Commandant des Opérations de Secours) Le COS est (en principe) un officier sapeur pompier, qui appuie le DOS dans la gestion stratégique de la crise ils échangent régulièrement sur l'évolution de la situation sur le terrain et sur la stratégie de gestion de crise à adopter. Le COS est le conseil du DOS. Il lui apporte les éléments d expertise lui permettant de prendre les décisions adaptées à la crise Le COS, sous l'autorité du DOS, coordonne l'action de l'ensemble des services sur le terrain, pour faire cesser la crise

9 Qui est le DOS? (directeur des opérations de secours) La désignation du DOS dépend du type d événement : Type d'évènement accident routier simple, incendie simple (localisé, de courte durée, avec des conséquences immédiates) Qui dirige les opérations de secours? Le Maire est le Directeur des opérations de secours Quels sont les acteurs en présence? Tous les services de secours (SDIS, SAMU, police ou gend selon les besoins) en intervention courante Quelles structures sont activées? Postes de commandement des services de secours (ex CTA CODIS) et le cas échéant, poste de commandement communal (PCC) accident important avec de nombreuses victimes ou des risques importants, événement dépassant le territoire d'une seule commune, événement grave, susceptible de durer dans le temps, avec des conséquences évolutives Le Préfet est le Directeur des opérations de secours Tous les services de secours d'urgence, ainsi que tous les autres acteurs concernés (ex ARS, DDT, DDCSPP, DDFIP, Associations de secours, Météo France...) Poste de commandement des services de secours, Centre Opérationnel Départemental en préfecture (COD), et le cas échéant Poste de Commandement Opérationnel (PCO) sur le terrain, tenu par un souspréfet

10 Le maire est le premier DOS : Le maire est le premier Directeur des Opérations de Secours (DOS) sur le territoire de sa commune Son rôle : Il dirige et coordonne les actions de tous les intervenants Il assure et coordonne la communication Il informe les niveaux administratifs supérieurs Il anticipe les conséquences de l événement Il mobilise les moyens publics et privés sur son territoire de compétence

11 Le préfet devient DOS : Lorsque l événement dépasse les capacités opérationnelles de la commune Lorsque le maire fait appel au préfet Lorsque l événement concerne plusieurs communes du département Lorsque les dispositions ORSEC sont mises en œuvre Si le maire s est abstenu de prendre les mesures nécessaires, le préfet peut se substituer à lui, après mise en demeure

12 IMPORTANT, à noter : Même si le préfet prend la direction des opérations de secours, le maire a toujours pour mission de mettre en œuvre, sur le territoire de sa commune, les mesures de sauvegarde qui s imposent (art L du Cgct), parmi lesquelles : L alerte des populations L évacuation ou l hébergement de personnes déplacées Le soutien matériel des populations Le maire doit également faire remonter au préfet tout événement particulier survenant sur le territoire de sa commune et nécessitant un traitement particulier.

13 La planification du maire : le PCS Pour ce faire, le maire s appuie sur le PCS qu il a préalablement rédigé (plan communal de sauvegarde). Ce document à vocation très opérationnelle, permet au maire de remplir ses missions en situation d urgence, sans avoir à se poser de questions d organisation. L élaboration d un PCS est obligatoire dans les communes dotées : - d'un PPRN (plan de prévention des risques naturels tels que le risque inondation dans notre département (PPRI) ; - d'un PPRT (plan de prévention des risques technologiques) ; - d'un PPI (plan particulier d'intervention c'est à dire un plan de secours spécifique autour d'une installation nucléaire, d'un établissement classé SEVESO haut ou d'un grand barrage) ; Approuvé depuis plus de 2 ans. (article 13 de la loi de modernisation de la sécurité civile du 13 août 2004).

14 Que doit contenir le PCS? L'inventaire des risques majeurs qui concernent votre commune (les risques majeurs sont identifiés dans le DDRM = dossier départemental des risques majeurs). L'organisation et le mode de transmission de l'alerte aux populations (qui lance l alerte? Comment? Quel est le circuit d alerte?). Un annuaire opérationnel tenu à jour. Les dispositions prises pour soutenir et protéger la population. (lieux de repli, d hébergement, quels sont les moyens disponibles, quelles sont les personnes ressources...)

15 Le PCS doit être complété par le DICRIM Le PCS, par les informations qu il contient, n est pas diffusable à la population. Il est à usage du maire et de son équipe. Il présente l organisation communale de crise. Le Document d'information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM), est destiné à être diffusé à la population. C est une plaquette d information sur les différents risques présents dans la commune, et les conseils de comportement qui s y rapportent et les différents moyens d alerte spécifiques Le DICRIM permet à la population de savoir réagir à vos alertes

16 Pour vous aider : Plusieurs documents ont été mis en ligne sur le site internet de la Préfecture (www.aube.gouv.fr) : le DDRM (qui recense tous les risques dans les communes). un PCS-type plusieurs brochures d information Des ateliers ont été organisés avant les vacances, et des dossiers contenant un PCS et un DICRIM pré-remplis pour chacune de vos communes, ainsi que des cartographies vous ont été remis. N hésitez pas à solliciter le SIDPC pour un appui, un conseil ou 36 82

17 Un appui pour le maire : la réserve communale de sécurité civile Composée de citoyens volontaires, bénévoles, de tous âges et de tous métiers ayant le statut de collaborateur occasionnel de service public (prévoir une délibération du CM pour créer la réserve, un contrat d engagement constatant l accord des 2 parties et s assurer que l assurance communale couvre l action des collaborateurs) Placée sous l autorité du maire, la réserve à vocation à aider le maire et l équipe municipale pour accomplir des missions de sécurité civile (sans interférer avec les missions des secours) : Exemple de missions : surveillance des cours d eau, des digues, orientation des habitants en cas d évacuation, débroussaillement, déneigement, appui à rédaction de PCS, assistance administrative des sinistrés...

18 Les conventions avec des associations agréées de sécurité civile Afin d aider le maire à assurer sa mission d appui aux populations en situation de crise, il est possible de conventionner avec des associations agréées de sécurité civile (voir liste dans le site internet de la préfecture) La convention prévoit notamment les délais d intervention et les modalités de compensations financières Attention : en cas de catastrophe touchant plusieurs communes, une seule association ne peut intervenir partout à la fois. C est alors le DOS (préfet) qui priorise son action. Exemples de missions susceptibles de leur être confiées : appui en cas d hébergement d urgence (fourniture de matériels, voire installation d un centre d hébergement d urgence) ; ravitaillement ; nettoyage de maisons après inondations...

19 Les exercices de sécurité civile S entraîner est indispensable pour tester les plans réalisés et améliorer les procédures Plusieurs exercices de sécurité civile sont organisés chaque année par le préfet. Ils donnent lieu systématiquement à des retours d expérience Les maires peuvent tester les dispositions de leur PCS sous la forme d exercices cadre (sur table) ou d exercices terrain, en y associant la réserve communale et les associations.

20 2) Lorsque survient la crise : L alerte des maires L alerte des élus par la préfecture est assurée, selon le nombre de communes à alerter, soit : Par téléphone Par un automate d appel GALA (4 numéros sont demandés par commune, un mix de n portables et fixes est souhaité. Une mise à jour régulière est réalisée. La liste obtenue n est utilisée que pour l alerte). Une fois la 1ère alerte émise, les informations ultérieures peuvent être transmises par mail, fax ou automate d appel, selon la situation

21 Fonctionnement de GALA L automate appelle successivement les numéros, dans l ordre de la liste transmise par le maire Le premier interlocuteur qui décroche interrompt la chaîne d appels de l automate Il appartient donc à celui qui reçoit l alerte de la répercuter auprès de l équipe municipale et, le cas échéant, d alerter la population concernée par l événement

22 Prévoir les moyens d'alerte de la population dans le PCS Quelle que soit la taille de la commune, l'alerte des populations est prioritaire. A tout moment, le maire doit être en mesure de recevoir et de répercuter dans les plus brefs délais possibles l'alerte à la population et à son équipe. L'alerte doit être fiable et efficace : tous les moyens disponibles sur le territoire de la commune doivent être utilisés (sirènes, cloches, porte-voix, porte à porte...) Toutefois, pour que la population sache réagir à votre alerte, elle doit préalablement avoir reçu une information adaptée. C est le rôle du DICRIM.

23 Les centres de gestion de crise : - Dans les communes : Un poste de commandement communal (PCC) peut être activé par le maire, à la mairie ou dans un espace adapté situé en dehors de la zone de crise (ligne de téléphone nécessaire et si possible internet). - A la préfecture : Le centre opérationnel départemental (COD) est activé. Situé en préfecture, c'est le lieu de gestion de crise et le poste de commandement du préfet. Une cellule de presse et une cellule d information du public peuvent être également activées. Des visites peuvent être organisées sur demande des élus. - Au plus proche de l accident : un Poste de Commandement Opérationnel (PCO) peut être activé en cas de besoin, pour assurer une mission particulière.

24 3) Le post-crise Capitaliser les informations : après la crise, il est important de conserver des photographies, des relevés topographiques de la situation, des témoignages, afin d analyser les causes de l événement et de mieux anticiper toute crise future Les repères de crues : témoins historiques des crues passées, ils contribuent à faire vivre la mémoire des inondations et entretiennent la culture du risque. Le maire procède à l inventaire des repères de crues existants et matérialise, entretient et protège les repères des crues historiques ou nouvelles (art L563-3 et R du Code de l environnement). Organiser des retours d expérience : Les enseignements tirés des événements vécus permettent d améliorer les procédures.

25 Le régime des catastrophes naturelles Certains phénomènes naturels d intensité anormale ne sont pas couverts par les contrats d assurance incendie, dommages aux biens ou perte d exploitation (ex : inondations, coulées de boue, sécheresse, mouvement de terrain...). Pour être indemnisé, un assuré doit : Déclarer le sinistre à son assurance dans les 5 jours Solliciter le maire de sa commune pour qu il transmette au préfet une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle au bénéfice de sa commune Attention : les dégâts causés par le vent, le poids de la neige, la grêle ne peuvent pas faire l objet d une reconnaissance de catastrophe naturelle

26 Rôle du maire dans la constitution du dossier cat nat Dès la catastrophe, le maire doit : Informer ses administrés de la possibilité de demander la reconnaissance de l état de catastrophe naturelle Signaler aux sinistrés qu ils doivent déclarer les dommages à leur assurance sous 5 jours Recenser les dommages subis et constituer un dossier (photos, descriptions des dommages...) Si des sinistrés sollicitent la reconnaissance de l état de catastrophe naturelle, le maire doit transmettre au préfet un simple formulaire de demande disponible sur le site de la préfecture

27 Le préfet sollicite les experts (météo-france, BRGM, SPC...) afin d obtenir les rapports réglementaires et transmet le dossier au Ministère de l Intérieur en vue d un examen par la commission interministérielle qui se réunit mensuellement. Si la commission reconnaît la commune en état de catastrophe naturelle, le préfet informe le maire et fait publier l information dans la presse locale Les sinistrés disposent de 10 jours après publication de l arrêté au JO pour envoyer à leur assurance l état estimatif des dégâts.

28 Catastrophe naturelle et franchise La reconnaissance de l état de catastrophe naturelle entraîne l application d une franchise, selon la nature et l usage du bien (380 bien non professionnel, bien professionnel) code des assurances Dans une commune non dotée d un PPR, la franchise est modulée en fonction du nombre de reconnaissances de cat nat pour un même risque au cours des 5 dernières années : 1ère et 2ème cat nat : franchise simple 3ème cat nat : franchise x 2 4ème cat nat : franchise x 3 5ème cat nat : franchise x 4

29 Merci beaucoup pour votre attention Je reste à votre disposition pour toutes questions :

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE METHODOLOGIE D ELABORATION Reproduction interdite sans autorisation préalable Cette méthodologie d élaboration a été développée par l qui est une Association de Loi 1901 dont

Plus en détail

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014

GESTION DE CRISE. Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 GESTION DE CRISE Réunion d information et d échanges avec les élus - 23 juin 2014 AUTORITES COMPETENTES Le maire sur le territoire de sa commune Le préfet lorsque l'événement dépasse les capacités de la

Plus en détail

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES

Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES Lille, le 2 octobre 2013 Communiqué de presse EXERCICE DE SECURITE CIVILE AU STADE PIERRE MAUROY : TEST DE LA CHAINE DE SECOURS DANS LE CADRE DU PLAN ORSEC NOMBREUSES VICTIMES La préfecture du Nord, en

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE LES ORGANISATIONS Chaîne de commandement et structures de gestion d'événement IV.1 Direction des Opérations de Secours... 2 IV.2 Organisation du commandement, liaison COD/PCO/PCC... 3 à 5 IV.3 COD : Centre

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE LES DONNEES DE BASE Généralités et alerte II.1 Objet du plan... 2 à 3 II.2 Mise en oeuvre du dispositif opérationnel ORSEC... 4 II.3 Dispositions particulières avec les pays frontaliers... 5 à 6 II.4 Schéma

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise

L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise Département de Lot-et-Garonne L organisation du commandement opérationnel et la gestion d une situation de crise Formation à destination des élus du département de Lot-et-Garonne Intervenants : Cdt Xavier

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Port Haut 78 130 LES MUREAUX RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8, le bourg

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Plan d'évacuation du Val de BLOIS

Plan d'évacuation du Val de BLOIS PRÉFET DE LOIR-ET-CHER Plan d'évacuation du Val de BLOIS Phase 0: éléments de méthode Chapitre II. Service Interministériel De Défense et de Protection Civile et Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES

Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Plans de secours NOMBREUSES VICTIMES Dispositions générales ORSEC Dr M.NAHON SAMU75 02/2013 Crises sanitaires, Accidents catastrophiques à effets limités (ACEL), Catastrophes Majeures 2 Crises sanitaires,

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE. 2 ème édition Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile

Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE. 2 ème édition Octobre 2008. Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE 2 ème édition Octobre 2008 Direction de la Sécurité Civile Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. S organiser pour être prêt LA DÉMARCHE

Plus en détail

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Sommaire Sommaire... 2 Le mot du Maire... 3 Glossaire... 4 Pour en savoir plus... 4 Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Les risques naturels... 6 Les inondations... 6 Les phénomènes météorologiques... 7

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

Le Plan Communal de Sauvegarde :

Le Plan Communal de Sauvegarde : Le Plan Communal de Sauvegarde : Pour faire face aux catastrophes et aux sinistres majeurs : tempête, crue, fortes chutes de neige, pluies torrentielles, canicule, accident grave de la circulation routière,

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde

Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde PREFET DU MORBIHAN Direction du cabinet et de la sécurité Service interministériel de défense et de protection civile Guide pour l élaboration d un plan communal de sauvegarde Ce guide a pour seul objectif

Plus en détail

LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE

LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE LE ROLE DU MAIRE DANS LA GESTION DES CRISES...4 LA NÉCESSITE DE NOMMER UN REFERENT SÉCURITÉ CIVILE DANS LA COMMUNE...6 LA RÉSERVE COMMUNALE DE SÉCURITÉ CIVILE...6 ARRÊTÉS TYPES POUR LE FONCTIONNEMENT D

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS)

GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS) PREFECTURE DES HAUTES ALPES GUIDE D ELABORATION ET D APPROPRIATION D UN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (PCS) Version du 01 janvier 2012 PROPOS LIMINAIRES La préfecture des Hautes-Alpes est à l initiative

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale

Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Programme Session corse de sensibilisation à la gestion de crise territoriale Du mercredi 16 au mardi 22 octobre 2013 Organisé par le Haut comité français pour la défense civile, en partenariat avec le

Plus en détail

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme?

FOCUS 2015. Atelier Caen/Alexandria : La Résilience. WS1 : la Résilience comment gérer les risques naturels croissants en matière d urbanisme? FOCUS 2015 Du 5 au 6 mars 2015 Washington DC Ambassade de France Atelier Caen/Alexandria : La Résilience Pour commencer, quelques définitions Qu est-ce que la Résilience? Face aux évolutions (croissance

Plus en détail

La réserve communale de sécurité civile

La réserve communale de sécurité civile Les guides du CEPRI La réserve communale de sécurité civile Les citoyens au côté du maire, face au risque inondation Les collectivités en Europe pour la prévention du risque d inondation Éditorial En

Plus en détail

Exercice de sécurité civile

Exercice de sécurité civile Exercice de sécurité civile Jeudi 26 juin 2014 14h00 Site de Butagaz à Castelsarrasin 05.63.22.82.17 Page - 1 - SOMMAIRE Communiqué de presse 1) Fiche d identité du site 2) Les risques liés au GPL - une

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels WWW.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission

Plus en détail

NOR : DEVP1429994J. (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie,

NOR : DEVP1429994J. (Texte non paru au Journal officiel) La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques Service des risques naturels et hydrauliques Bureau de l action territoriale

Plus en détail

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat

La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Mayenne Services Publics La lettre thématique La gestion des grands rassemblements par les services de l Etat Définition Sont considérées comme étant des «grands rassemblements», toutes les manifestations

Plus en détail

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS

DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS PREFECTURE DE LA MEUSE SERVICE INTERMINISTERIEL DE DEFENSE ET DE PROTECTION CIVILE DOSSIER COMMUNAL D INFORMATIONS A destination des acquéreurs et des locataires de biens immobiliers sur les risques naturels

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 3, rue Paul Bouton 51140 Courcelles-Sapicourt Tél : 03 26 48 59 67 Courriel : mairie-courcelles-sapicourt@wanadoo.fr Site : http:// www.courcelles-sapicourt.fr PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Le présent document

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix

Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix Plan Communal de Sauvegarde de la commune de Gouaix Les noms, prénoms, adresses et numéros de téléphone ont volontairement été effacé. P1 SOMMAIRE Glossaire et abréviations p 4 Arrêté municipal p 6 Organisation

Plus en détail

PCS ASSEVENT 1 er Décembre 2010 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45

PCS ASSEVENT 1 er Décembre 2010 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE 1/45 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE S O M M AIRE PREAMBULE Arrêté municipal d adoption du plan communal de sauvegarde p. 3 Cadre juridique p. 5 Contenu p. 7 Fiche de mise à jour

Plus en détail

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Une enquête de l Institut des Risques Majeurs (IRMa) www.irma-grenoble.com L IRMa souhaite favoriser l émergence des réserves communales de

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive I - QU EST-CE QU UN RISQUE MAJEUR? Le risque majeur est la possibilité d'un événement d'origine naturelle dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE VILLE DE CHENNEVIERES SUR MARNE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE VILLE DE CHENNEVIERES SUR MARNE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE VILLE DE CHENNEVIERES SUR MARNE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE B.C.P. Jacques PIERRE-AUGUSTE Police Municipale de Chennevières Sur Marne Juin 2010 1 PARTIE 1 Article 1 de la loi

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE MARCQ (Yvelines) Mairie Place de la Mairie 78770 01 34 87 41 64 mairiedemarcq@wanadoo.fr Première Edition Septembre 2015 C de Marcq (Yvelines) SOMMAIRE PREAMBULE

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE

PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE PROTOCOLE D ACCORD DE L INDUSTRIE PETROLIERE CONCERNANT LA DEFENSE CONTRE L INCENDIE ET SON ANNEXE TECHNIQUE 4, AVENUE HOCHE 75008 PARIS - 01 40 53 70 00 FAX : 01 40 53 70 49 PROTOCOLE D'ACCORD DE L INDUSTRIE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE GUIDE MÉTHODOLOGIQUE PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE A v ertissement Les plans locaux de gestion de crise sont des outils opérationnels permettant de mieux organiser les actions locales en période de crise.

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE la Seine-Maritime... PLAN COMMUNAL DE Édition 2014 Ce document est un modèle dont l'objectif est d'accompagner les élus dans l'élaboration de leur plan communal de sauvegarde ; il ne s'agit pas de reprendre

Plus en détail

Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde

Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde Guide de réalisation du Plan Communal de Sauvegarde Introduction : Actuellement, les communes sont mal préparées à faire face aux risques majeurs. Il existe une multitude de documents qui existent à ce

Plus en détail

ORSEC MÉTHODE GÉNÉRALE GUIDE DÉPARTEMENTAL TOME G.1 DIRECTION DE LA DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ CIVILES

ORSEC MÉTHODE GÉNÉRALE GUIDE DÉPARTEMENTAL TOME G.1 DIRECTION DE LA DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ CIVILES Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles Sous-direction de la gestion des risques 87/95 quai du Docteur Dervaux 92600 Asnières sur Seine Site Internet : www.interieur.gouv.fr GUIDE ORSEC DÉPARTEMENTAL

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Mémento Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles Sous-direction de la gestion des risques 87/95 quai du docteur Dervaux 92600 Asnières sur Seine Site Internet : www.interieur.gouv.fr

Plus en détail

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine

D I C R I M LE RISQUE INDUSTRIEL. Les établissements à risque industriel à Vitry-sur-Seine. Les établissements SEVESO II à Vitry-sur-Seine LE RISQUE INDUSTRIEL Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, la population, les biens ou

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

dossier départemental les risques majeurs du calvados

dossier départemental les risques majeurs du calvados dossier départemental les risques majeurs du calvados Éditorial introduction La loi de modernisation de la sécurité civile de 2004 a posé un principe fondamental fort : placer le citoyen au cœur des prescriptions

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

Officier Santé au CTA CODIS

Officier Santé au CTA CODIS SERVICE DÉPARTEMENTAL D'INCENDIE et de SECOURS du LOIRET Officier Santé au CTA CODIS Version septembre 2013 PLAN 1. Préambule 2. Champs d application 3. Pré requis 4. Formation 5. Missions 6. Divers 2

Plus en détail

MAIRIE DE LA VERPILLIERE

MAIRIE DE LA VERPILLIERE MAIRIE DE LA VERPILLIERE DOCUMENT A CONSERVER Version 2013 INFORMATION COMMUNALE SUR LES RISQUES MAJEURS c t v w Information préventive des populations Les bons réflexes Sommaire L Édito du Maire La prévention

Plus en détail

«Une heure pour savoir»

«Une heure pour savoir» PLAN CYCLONE. ORGANISATION DÉPARTEMENTALE ET ZONALE DE LA GESTION DE CRISE «Une heure pour savoir» LE 8 JUILLET 2011 E.FONTANILLE/ J. VINCENT Les CYCLONES aux ANTILLES Depuis 1986 le Cyclone (en Grec Dieu

Plus en détail

2 ÈME PARTIE : L ORGANISATION OPERATIONNELLE

2 ÈME PARTIE : L ORGANISATION OPERATIONNELLE 2 ÈME PARTIE : L ORGANISATION OPERATIONNELLE LE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL D ALERTE LES FICHES ACTIONS DES SERVICES Plan départemental Neige et verglas approuvé le : 1 er juillet 2013 page 26/77 Schéma départemental

Plus en détail

Le dispositif de crise du du Loiret

Le dispositif de crise du du Loiret ANCCLI Groupe permanent post-accident 15 mai 2014 - Paris Le dispositif de crise du Conseil général g du Loiret Sous l angle l NRBC Roland Lerouxel, chargés de mission risques majeurs Conseil Général du

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES

PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES PRE ÉTAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT DU SCOT DU PAYS DE GATINE RISQUES TECHNOLOGIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL VERSION 1.4 I. POSITIONNEMENT DE LA THEMATIQUE PAR RAPPORT AU SCOT 1. LES RISQUES TECHNOLOGIQUES

Plus en détail

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique

Dossier de presse. Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent à la saison cyclonique Cabinet du Préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 12 juin 2013 Dossier de presse Exercice cyclone : «ZANNO 2014» Les services de l État et leurs partenaires se préparent

Plus en détail

S o m m a i r e - - -

S o m m a i r e - - - 1 S o m m a i r e - - - DESCRIPTION GENERALE DE LA COMMUNE... 4 CADRE JURIDIQUE... 5 Cadre juridique (suite)... 6 SUIVI DU DOCUMENT... 7 MODALITES DE DECLENCHEMENT DU PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE... 8 I/

Plus en détail

ANNEXE SPECIFIQUE ORSEC

ANNEXE SPECIFIQUE ORSEC PRÉFET DU CANTAL ------- Service Interministériel de Défense et de la Protection Civile ANNEXE SPECIFIQUE ORSEC SECOURS EN MONTAGNE Edition décembre 2012 1/ 31 PREFET DU CANTAL CABINET SIDPC Arrêté n 2012-1630

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation

Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Introduction à la gestion de crise en cas d inondation Ir Paul DEWIL, Directeur-Coordinateur Charles REGNIER, attaché Centre Régional de Crise de Wallonie (CRC-W) http://environnement.wallonie.be/inondations

Plus en détail

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs DIRECTION GÉNÉRALE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration

Plus en détail

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données

1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données PLAN 1. Le contexte et les objectifs 2. Le périmètre de la base de données 3. La composition de la base de données 4. Les utilisations de la base de donnée 5. L exploitation et les évolutions à venir 1.

Plus en détail

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION. Barrage de Serre-Ponçon

PLAN PARTICULIER D INTERVENTION. Barrage de Serre-Ponçon PREFECTURE DES HAUTES-ALPES PREFECTURE DES ALPES DE HAUTE PROVENCE Service interministériel de défense et de protection civiles PLAN PARTICULIER D INTERVENTION Barrage de Serre-Ponçon Fiche d action communale

Plus en détail

Mesures de Sauvegarde

Mesures de Sauvegarde Risque de rupture de poche d eau sousglaciaire dans le glacier de Tête Rousse massif du Mont-Blanc Commune de Saint-Gervais Mesures de Sauvegarde Lieutenant-colonel Philippe CHAPPET Grenoble le 20 avril

Plus en détail

Catalogue des Formations 2014

Catalogue des Formations 2014 Catalogue des Formations 2014 LES STAGES 1. Formation initiale (4 modules) A. CCFF/CCPR/RCSC Organisation et Partenaires. B. Connaissance et utilisation des moyens radios. C. Connaissance et utilisation

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE BRIGNAC PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE Basé sur le modèle 2010 de PCS pour les communes de moins de 3 000 habitants Service Interministériel de Défense et de Protection

Plus en détail

n w Document d information communal sur les risques majeurs

n w Document d information communal sur les risques majeurs D I C R I M b n w c i Document d information communal sur les risques majeurs ÉDITO Madame, Monsieur, Notre Ville peut être, un jour, concernée par un risque majeur comme un phénomène météorologique, un

Plus en détail

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries

Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries Procédure de suspension des transports départementaux routiers de personnes non urbains en cas d intempéries La procédure suivante précise les dispositions à prendre lorsque les conditions climatiques

Plus en détail

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel?

LE RISQUE INDUSTRIEL. Comment se manifeste le risque industriel? LE RISQUE INDUSTRIEL Comment se manifeste le risque industriel? Ce risque majeur est un événement accidentel survenant sur un site industriel. Deux grandes branches industrielles sont concernées, avec

Plus en détail

Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur

Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur GESTION DE CRISE / RISQUES URBAINS Présentation du PC Mobile de la Métropole Nice Côte d Azur Par Christian Estrosi, Député, Maire de Nice, Président de Nice Côte d Azur, aux Maires des communes Lundi

Plus en détail

Plan ORSEC. du département du Finistère

Plan ORSEC. du département du Finistère PRÉFET DU FINISTÈRE Préfecture du Finistère Cabinet du préfet Service interministériel de défense et de protection civiles Plan ORSEC «secours à nombreuses victimes» du département du Finistère Plan ORSEC

Plus en détail

Partenariat SDIS de l'aisne - IGN

Partenariat SDIS de l'aisne - IGN Service Départemental d Incendie et de Secours de l Aisne Quand le terrain alimente le Référentiel à Grande Échelle Partenariat SDIS de l'aisne - IGN Aurélie FONTEYNE Service prévision Bureau SIG dessin

Plus en détail

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Inondation, tempête, canicule, feu de forêt, mouvement de terrain, épidémie la loi oblige désormais le maire à prévenir ses administrés du danger. EXTRAIT

Plus en détail

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr L information des acquéreurs et des Locataires sur Les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration de sinistre Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5 Sommaire Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)....3 La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4 Le risque inondation...5 Directeur des opérations de secours (D.O.S.)... 5 Cellule Coordination... 7 Cellule

Plus en détail

Risques majeurs, les devoirs d une commune. 1) La prévention. 1.1 L identification générale des risques

Risques majeurs, les devoirs d une commune. 1) La prévention. 1.1 L identification générale des risques Décembre 2009 Risques majeurs, les devoirs d une commune En matière de risques majeurs, le maire a un rôle de prévention, d information et de protection envers ses concitoyens. A Meylan, ces trois éléments

Plus en détail

Département du GERS. Commune de MAUVEZIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (P.C.S.)

Département du GERS. Commune de MAUVEZIN PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE (P.C.S.) Département du GERS Commune de PLAN COMMUNAL DE (P.C.S.) Edition Janvier 2014 1 Département du GERS CHAPITRE 1 : INFORMATIONS GENERALES I. INFORMATIONS GENERALES...4 II. TEXTES DE REFERENCES...5 III. LE

Plus en détail

M²IRAGE. Management des Mesures dans le cadre d'interventions Radiologiques Assistées Géographiquement dans l'environnement

M²IRAGE. Management des Mesures dans le cadre d'interventions Radiologiques Assistées Géographiquement dans l'environnement M²IRAGE Management des Mesures dans le cadre d'interventions Radiologiques Assistées Géographiquement dans l'environnement En partenariat avec : Yann KACENELEN Chef du service Cartographie & Information

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION

STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION Contribution CCI de région PACA STRATEGIE NATIONALE GESTION DU RISQUE INONDATION L évaluation préliminaire nationale a montré l'impact économique majeur des inondations, sachant que les zones potentiellement

Plus en détail

Plan de prévention du risque inondation

Plan de prévention du risque inondation préambule Plan de prévention du risque inondation de la Seine dans le département de la Seine-Saint-Denis APPROUVÉ PAR ARRÊTÉ PRÉFECTORAL DU 21 JUIN 2007 Vallée de la Seine Communes de : Epinay-sur-Seine,

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1. Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations

P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1. Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations P.C.S. de CHINON SUPPORTS FS 1 Main courante ACTEUR : Date : Heure Origine de l information Information Suite donnée et observations P.C.S. de CHINON SUPPORT FS 2 Organigramme communal de gestion de crise

Plus en détail

Organisation de la journée. 19 juin 2014

Organisation de la journée. 19 juin 2014 Les PPRT : Quelles contraintes? Quelles dynamiques pour les territoires impactés? Organisation de la journée 19 juin 2014 F.Zoulalian /DDTM 13/Service Urbanisme/Pôle aménagement Programme - Introduction

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation

CONFERENCE D EXPERTS. SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation CONFERENCE D EXPERTS SAMU de France Société Française d Anesthésie et de Réanimation Avec le concours de la Société Française de Médecine d Urgence et de la Société de Réanimation de Langue Française «Réception

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DU PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS (PPRN) ET RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR...5

SOMMAIRE 1. OBJET DU PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS (PPRN) ET RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR...5 SOMMAIRE 1. OBJET DU PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS (PPRN) ET RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR...5 1.1 LA RÉGLEMENTATION DES PPR ET PROCÉDURE RÉGLEMENTAIRE D ÉLABORATION...5 1.2 ASSURANCES ET CATASTROPHES

Plus en détail

DICRIM. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs. Ayons les bons réflexes.. ...

DICRIM. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs. Ayons les bons réflexes.. ... DICRIM Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs Ayons les bons réflexes..... Les Risques majeurs sur notre commune : Ayons les bons réflexes... Depuis plusieurs années, la Commune de Bassens

Plus en détail

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s Catastrophes naturelles Prévention et assurance 420 communes inondées en 2 jours dans le sud-est en septembre 2002. 3 milliards d euros : coût des inondations de septembre 2002 et décembre 2003. 130 000

Plus en détail

SDIS25 RÈGLEMENT OPÉRATIONNEL DES SERVICES D INCENDIE ET DE SECOURS DU DOUBS. SAPEURS-POMPIERS DU DOUBS www.sdis25.fr

SDIS25 RÈGLEMENT OPÉRATIONNEL DES SERVICES D INCENDIE ET DE SECOURS DU DOUBS. SAPEURS-POMPIERS DU DOUBS www.sdis25.fr SDIS25 Service départemental d incendie et de secours du Doubs RÈGLEMENT OPÉRATIONNEL DES SERVICES D INCENDIE ET DE SECOURS DU DOUBS SAPEURS-POMPIERS DU DOUBS www.sdis25.fr SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE :

Plus en détail

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LE CADRE DU REGIME D ASSURANCE DES RISQUES DE CATASTROPHES NATURELLES EN FRANCE. Casablanca - 13 novembre 2006 1

PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LE CADRE DU REGIME D ASSURANCE DES RISQUES DE CATASTROPHES NATURELLES EN FRANCE. Casablanca - 13 novembre 2006 1 PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE DANS LE CADRE DU REGIME D ASSURANCE DES RISQUES DE CATASTROPHES NATURELLES EN FRANCE Casablanca - 13 novembre 2006 1 Rappel des principes du régime d indemnistation des victimes

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS SEVESO SEUIL HAUT GUIDE TOME S.1.2

ÉTABLISSEMENTS SEVESO SEUIL HAUT GUIDE TOME S.1.2 ORSEC DÉPARTEMENTAL Disposition Spécifique Plan Particulier d Intervention P.P.I. ÉTABLISSEMENTS SEVESO SEUIL HAUT GUIDE TOME S.1.2 Octobre 2010 DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE 1 Remerciements La Direction

Plus en détail