Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2

3

4

5

6 6 CR ANNEXES A LA DELIBERATION

7 7 CR Annexe 1

8 8 CR Règlement d intervention régional relatif aux Bus Régionaux des Entrepreneurs I/ Contexte et objectif Les technologies de l information et des télécommunications (TIC) permettent aux collectivités publiques de faciliter et de rendre plus massif l accès aux services publics, l appropriation de ces technologies par le grand public rendant possibles le déploiement, à des conditions de qualité optimisée et de coûts budgétaires maîtrisés, de réseaux destinés à l information, la formation et l orientation, notamment dans le domaine de l entrepreneuriat et de la création d entreprise. Toutefois, certains publics en situation de faiblesse économique, de handicap culturel, isolés ou subissant des rythmes professionnels peu compatibles avec le suivi d une formation n ont pas accès à ces nouveaux outils ou aux usages professionnels spécifiques qu ils permettent. Il convient donc, pour cette catégorie de personnes, de mettre en place un soutien individuel à l entrepreneuriat présentiel et itinérant, venant à leur rencontre, à proximité de leurs domiciles ou de leurs lieux de travail. C est l objet du présent règlement qui définit les conditions du soutien régional aux Bus régionaux des entrepreneurs. II/ Bénéficiaires du soutien Est éligible au soutien régional au titre des Bus régionaux des entrepreneurs toute association à but non lucratif ayant son siège social en Ile-de-France, accueillant gratuitement à bord de véhicules aménagés en bureaux des publics désireux d acquérir de l information et de la formation sur la création/reprise d entreprise. III/ Assiette et montant maximal de la subvention régionale L aide régionale prend la forme d une subvention assise sur les dépenses suivantes : - frais d entretien, d assurance et de stationnement des véhicules ; - frais d approvisionnement des véhicules en fournitures de bureau et petits mobiliers divers ; - frais de communication (impression et distribution de tracts, annonces presse, décoration des véhicules ) directement liés à l activité de soutien à l entrepreneuriat ; - frais d animation liés à la rémunération/indemnisation des personnels travaillant à bord des véhicules La subvention régionale est soumise au taux maximum de 50% des dépenses éligibles, sous un plafond de par an. IV/ Fixation du plan de route des véhicules et démarches auprès des communes visitées Le plan de route des véhicules est défini trimestriellement d un commun accord entre la Région et l association bénéficiaire du soutien régional. L association bénéficiaire fait son affaire de l obtention de toutes les autorisations administratives nécessaires auprès des communes à visiter et de l organisation matérielle de toute manifestation qui pourrait être décidée avec ces dernières à l occasion de ces visites. V/ Evaluation des résultats et des impacts du soutien régional A chaque date anniversaire de la signature de la présente convention, l association bénéficiaire communiquera à la Région un rapport indiquant le nombre de personnes accueillies durant les 12 derniers mois et la nature des informations fournies, ainsi que les résultats d une enquête de satisfaction menée auprès des usagers du service, à partir d un questionnaire réalisé par l association.

9 9 CR Annexe 2

10 10 CR Convention-type Bus Régionaux des Entrepreneurs Entre La Région Ile de France, dont le siège est situé au 33, rue Barbet de Jouy, Paris, représentée par son Président, [Monsieur Jean-Paul HUCHON], En vertu de la délibération N [ du [ ci-après dénommée «la Région» et d une part, L organisme dénommé : dont le statut juridique est :... dont le n SIRET sont : :... dont le siège social est situé au : : ayant pour représentant : ci-après dénommé «le bénéficiaire» d autre part, PREAMBULE : Le bénéficiaire a sollicité la Région afin d obtenir son soutien financier au titre du dispositif régional Les Bus Régionaux des Entrepreneurs adopté par délibération de l Assemblée délibérante n CR du L attribution par la Région d une subvention et son versement se font dans le respect des conditions suivantes. ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION Par délibération N [CP d attribution XXXXX] du [date CP d attribution XXXXX], la Région Ile-de-France a décidé de soutenir (nom du bénéficiaire) pour la réalisation de l opération suivante dont le descriptif complet figure dans l annexe dénommée «fiche projet» de la présente convention : (objet du dossier) Dans cet objectif, elle accorde au bénéficiaire une subvention correspondant à NN % de la dépense subventionnable dont le montant prévisionnel s élève à NNNN, soit un montant maximum de subvention de Le plan de financement prévisionnel de l opération, précisant les montants HT et TTC est détaillé dans l annexe dénommée «fiche projet» de la présente convention. ARTICLE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE ARTICLE 2.1 : OBLIGATIONS RELATIVES AU PROJET SUBVENTIONNE

11 11 CR Le bénéficiaire s engage à réaliser, à son initiative et sous sa responsabilité, le projet dont le contenu est précisé dans l annexe dénommée «fiche projet». ARTICLE 2.2 : OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES ET COMPTABLES Le bénéficiaire s engage à : Informer la Région dans les deux mois de la survenance de l évènement par écrit et documents à l appui de toute modification survenue dans son organisation : changements de personnes chargées d une part des instances de décision et d autre part de l'administration, nouveaux établissements fondés, changement d adresse du siège social, nom et coordonnées de la ou des personnes chargées de certifier les comptes, changement de domiciliation bancaire. Informer la Région des autres participations financières attribuées en cours d'exécution de la présente convention et relatives à l objet de cette dernière. Informer la Région par écrit, documents à l appui, de toutes difficultés liées à sa situation juridique ou financière susceptible de perturber la bonne exécution de ses engagements dans la présente convention. Conserver pendant dix ans les documents comptables et les pièces justificatives. Faciliter tout contrôle par la Région, ou par toute personne habilitée à cet effet, sur pièces ou sur place, de la réalisation des actions et de l'emploi des fonds notamment par l'accès aux documents administratifs et comptables ainsi qu'à toutes pièces justificatives. Tenir une comptabilité analytique relative au projet subventionné. ARTICLE 2.3 : OBLIGATIONS EN MATIERE DE COMMUNICATION Afin de participer à la notoriété et à la lisibilité de l action de la Région Ile-de-France, le bénéficiaire s engage à faire apparaître la contribution régionale pour toutes les actions de communication liées à l objet de la présente convention. L information relative à ce soutien prend la forme de la mention «action financée par la Région Ile-de- France» et de l apposition du logo régional conformément à la charte graphique régionale. Le bénéficiaire autorise à titre gracieux la Région à utiliser les résultats du projet subventionné (publications y compris photographiques, communication à des tiers ) à des fins de communication relative à l action régionale. La Région ne revendique aucun droit de propriété intellectuelle sur le projet. Toute utilisation ou exploitation commerciale du projet par la Région est interdite. Le bénéficiaire doit faire apparaître la participation financière de la Région dans toutes ses actions, produits et affichages induits par la subvention et apposer le logo de la Région conformément à la charte graphique régionale. Il doit également faire participer des représentants de la Région aux actions publiques concernées. En cas de non respect de ces obligations, la Région se réserve le droit de demander le reversement de la subvention concernée selon les modalités prévues à l article 6. La présence du logotype de la Région est obligatoire, en 1 ère de couverture ou en page de garde, sur tous les supports de promotion, d information, de publicité et de communication. Les correspondances avec les destinataires de l action soutenue par la Région indiquent explicitement que cette action bénéficie du soutien de la Région Ile de France. Concernant les sites web, la mention et le logotype sont positionnés en page d accueil et font l objet d un lien avec le site institutionnel de la Région Ile-de-France. Tous les événements de relations publiques ou opérations de médiatisation liés à l exécution de la présente convention font expressément référence à l implication de la Région selon les règles définies ci-dessus. De même, le bénéficiaire s engage à coopérer à la bonne réalisation de toutes les actions de communication, liées à l exécution de la présente convention, décidées par l institution régionale.

12 12 CR Les services concernés de la Région sont chargés de contrôler la bonne réalisation des obligations cidessus et de conseiller le bénéficiaire dans sa démarche. ARTICLE 3 : DISPOSITIONS FINANCIERES Art 3.1 : Caducité - Si à l expiration d un délai d un an à compter de la date d attribution de la subvention par l assemblée délibérante, le bénéficiaire n a pas transmis à l administration régionale de demande de versement, la subvention devient caduque et est annulée. Ce délai peut être exceptionnellement prolongé d un an par décision du Président, si le bénéficiaire établit, avant l expiration du délai d un an mentionné ci avant, que les retards dans le démarrage de l opération ne lui sont pas imputables. - A compter de la date de première demande de versement, le bénéficiaire dispose d un délai maximum de trois années pour présenter le solde de l opération. A défaut, le reliquat de la subvention non versé est caduc. Dans le cas où la demande de premier acompte constitue la demande du solde de l opération, les dates de caducité qui s appliquent sont celles du premier acompte. Art 3.2 : Modalités de versement Le versement de la subvention régionale est effectué dans le respect des dispositions suivantes : Chaque versement de subvention est effectué sur demande du bénéficiaire. La demande précise notamment les références, dates et montants des factures, marchés ou actes payés au titre de l opération, le nom du fournisseur et la nature exacte des prestations réalisées. La demande de versement de subvention est remplie et signée par le bénéficiaire qui certifie la réalité de la dépense et son affectation à l action subventionnée. Art : Versement d avances Le bénéficiaire peut bénéficier d avances à valoir sur les paiements prévus, en proportion du taux de la subvention, s il justifie ne pas disposer de trésorerie. Le besoin de trésorerie doit être démontré par la présentation d un plan de trésorerie et d un prévisionnel de dépenses couvrant une période de deux mois à compter de chaque demande d avance. Toutefois les paiements prévus ne peuvent être pris en compte que dans la limite de 30% du montant de la subvention. Art : Versement d acomptes Le bénéficiaire peut demander le versement d acomptes à valoir sur les paiements déjà effectués, en proportion du taux de la subvention. Chaque versement est effectué sur demande du bénéficiaire. La demande précise, notamment, les références, dates et montants des factures ou actes payés au titre de l action, le nom du fournisseur et la nature exacte des prestations réalisées. Elle est signée par le représentant habilité du bénéficiaire qui certifie la réalité de la dépense et son affectation à l action subventionnée. Le premier appel de fonds doit intervenir au plus tard un an à compter de la date de la délibération accordant la subvention régionale. Le cumul des avances et acomptes ne peut excéder 80% du montant prévisionnel de la subvention. Art : Versement du solde La subvention ne peut être versée en totalité qu après justification par le bénéficiaire de l achèvement et du paiement complet de l action subventionnée.

13 13 CR Le versement du solde est subordonné à la production du compte rendu financier de l action spécifique subventionnée. Ce document comporte la signature du représentant du bénéficiaire ainsi que celle de l expert comptable ou du commissaire aux comptes (si l organisme en est doté après vérification par le service instructeur). Pour les personnes morales de droit public : Le versement du solde est conditionné à la production d un état récapitulatif des dépenses signé par le représentant légal du bénéficiaire et par le comptable qui certifie la prise en charge dans sa comptabilité ainsi que leur règlement Le bénéficiaire dispose de trois ans à compter du premier appel de fonds pour effectuer une demande de versement du solde. Le comptable assignataire est le Receveur Général des Finances de Paris, Trésorier-Payeur-Général pour la Région Ile-de-France. Art 3.3 : Révision du montant subventionné Dans le cas où la dépense réelle engagée par le bénéficiaire s avère inférieure au montant total initialement prévu, la subvention régionale attribuée peut être révisée en proportion du niveau d exécution constaté, par application du taux indiqué à l article 1 de la présente convention. Elle fait l objet d un versement au prorata de la dépense réalisée, effectivement justifiée, voire d un reversement à la Région en cas de trop perçu. La part définitive de la Région dans le financement du projet ne peut excéder le taux plafond de 50%. Avant toute demande de révision du montant de la subvention, le bénéficiaire est invité à présenter ses observations écrites sur les conditions d exécution du projet subventionné et le cas échéant, sur sa demande, ses observations orales dans un délai de quinze jours. Prévoir une condition si avance prévue sur le dossier: Les avances perçues par le bénéficiaire et pour lesquelles ce dernier n a pas produit les pièces justificatives mentionnées au 3.2.X (versement du solde) dans le délai de 3 années indiqué à l article 3.1 de la présente convention donnent lieu à l émission d un titre de recettes par la Région. Art 3.4 : Eligibilité des dépenses subventionnables Les dépenses subventionnables sont prises en compte à compter du <par défaut date de la Commission permanente, sauf mention contraire prévues par la délibération ou le règlement d intervention du dispositif concerné>et jusqu à la date de la demande de versement du solde ou jusqu à la date d application des règles de caducité de la subvention figurant à l article 3.1 de la présente convention» ARTICLE 4 : DATE D EFFET ET DUREE DE LA CONVENTION La présente convention prend effet à compter de la date d attribution par l assemblée régionale de la subvention au bénéficiaire, à savoir le (date de la CP d attribution). Elle prend fin lors du versement du solde de la subvention régionale ou à défaut en cas d application des règles de caducité de la subvention figurant à l article 3.1 de la présente convention. ARTICLE 5 : RESILIATION DE LA CONVENTION La Région peut prononcer la résiliation de la présente convention pour motif d intérêt général. Cette résiliation prend effet au terme du délai, qui ne peut être inférieur à quinze jours, indiqué par la décision notifiée par courrier envoyé en recommandé avec demande d avis de réception postal par la Région. La Région peut en outre prononcer la résiliation en cas d inexécution d une ou plusieurs de ses obligations par le bénéficiaire de l aide régionale. Dans ce cas, la Région adresse au bénéficiaire une mise en demeure

14 14 CR de remplir les obligations inexécutées dans un délai fixé. Si, au terme de ce délai, les obligations mentionnées dans la mise en demeure restent en tout ou partie inexécutées, la Région adresse au bénéficiaire la décision de résiliation. Cette décision prend effet à la date de réception de la lettre recommandée avec avis de réception notifiant la décision, sauf s il en est disposé autrement par cette décision. Dans tous les cas, les parties sont tenues d exécuter les obligations résultant de la présente convention jusqu à la date de prise d effet de la résiliation. La résiliation prononcée en application du présent article n ouvre droit à aucune indemnisation du bénéficiaire par la Région. La résiliation de la convention implique la réalisation d un arrêté définitif des comptes, et la restitution de tout ou partie de la subvention versée par la Région. ARTICLE 6 : RESTITUTION DE LA SUBVENTION La Région se réserve le droit d exiger la restitution de tout ou partie de la subvention versée au regard de la qualité des actions réalisées. La Région se réserve le droit d exiger la restitution de l intégralité de la subvention versée en cas d absence de production par le bénéficiaire du compte rendu financier de l action subventionnée. Avant toute demande de restitution de tout ou partie de la subvention, le bénéficiaire est invité à présenter ses observations écrites sur les conditions d exécution du projet subventionné et le cas échéant, sur sa demande, ses observations orales dans un délai de quinze jours. Tous les frais engagés par la Région pour recouvrer les sommes dues par le bénéficiaire sont à la charge de ce dernier. ARTICLE 7 : MODIFICATION DE LA CONVENTION Toute modification de la convention fait l objet d'un avenant dont la signature est autorisée par l assemblée délibérante régionale. ARTICLE 8 : PIECES CONTRACTUELLES Les pièces contractuelles comprennent la convention proprement dite et l annexe dénommée «fiche projet» adoptée par délibération N [CP d attribution XXXXX] du [date CP d attribution XXXXX] et [autres si besoin]. Fait à Paris en 2 (selon nb de signataires convention) exemplaires originaux Le... L organisme (nom, qualité du signataire et cachet du bénéficiaire) Le... Le Président du Conseil Régional d'ile de France

15 15 CR Annexe 3

16 16 CR Charte régionale pour la mise en oeuvre d une offre de services consolidée, qualifiée et accessible aux entrepreneurs franciliens Charte signée entre : L Etat, représenté par le Préfet de Région La Région Ile-de-France représenté par son Président La Caisse des Dépôts et Consignation Ile de France, représentée par son Président OSEO Ile de France, représenté par son Directeur La Chambre Régionale de Commerce et d Industrie Paris - Ile de France, représentée par son Président La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat d Ile-de-France, représentée par son Président Préambule : Les signataires prennent acte : - de la «complexité et de la multiplicité des acteurs et dispositifs d aide et d accompagnement aux PME» (soulignées lors des Etats Généraux de l Industrie), qui, si une politique publique concertée de gestion de l information n est pas mise en place, peuvent être sources d inefficacité et d insatisfactions, - de la nécessité croissante, pour les porteurs de projets et entrepreneurs, d accéder rapidement à des dispositifs d appui renforcés et réactifs, - de l obligation commune, impérieuse, de gérer au mieux des ressources publiques plus contraintes et dont le prélèvement pèse sur l ensemble des acteurs économiques, donc de rationaliser les interventions publiques, Ils conviennent ensemble : Article 1 : de poursuivre, dans le prolongement de la charte régionale pour la création- reprise d entreprises, signée en 2009, le développement d une dynamique à même de permettre, dans le respect et l autonomie de chacune des institutions, une meilleure efficience du système francilien d appui aux entreprises, donc d élaborer puis d actualiser une offre de services consolidée, qualifiée et accessible aux entrepreneurs franciliens, Article 2 : de prendre en compte et de consolider, au cours de ce processus d élaboration, l ensemble des démarches entamées ou en cours, notamment : - Les sites thématiques franciliens déjà existants : le site d information la plateforme de mise en relation première étape d un réseau social francilien d appui aux entreprises à fort potentiel, - les travaux en prolongement des Etats Généraux de l Industrie, - la mission de guichet unique, au sens de la directive européenne du 12 décembre 2006 (mission d information et d enregistrement), assurée par les Centres de Formalités des Entreprises( CFE) des CCI, - le site-portail à l international de la CRCI Paris-Ile-de-France ( financé en partie par l Etat et les fonds européens.

17 17 CR Article 3 : d associer à cette élaboration les autres parties prenantes : collectivités locales infrarégionales, réseaux d opérateurs, réseaux d acteurs privés (banques, grandes entreprises, experts et conseils, etc.), Article 4 : de constituer un comité de pilotage du présent programme en charge de la définition des méthodes et du calendrier des thèmes à traiter, Article 5 : de travailler à la construction d un dispositif d information consolidé à même de rendre compte de l activité et de l impact des dispositifs d aide aux entreprises, dispositif comportant : - un système commun de remontée et de traitement de l information afin de mesurer globalement l activité réalisée par l ensemble de nos dispositifs de soutien et de connaître les aides reçues par entreprise, - une liste commune d indicateurs à suivre (par exemple nombre d entreprises soutenues, au total, par territoire, par filières, nombre d emplois induits, etc.). Fait à.. Le Signatures et cachets des organisations

18 18 CR Annexe 4

19 19 CR Règlement d intervention régional relatif au Passe entreprise Contexte et objectif du dispositif Le dispositif Passe entreprise a pour objet de favoriser l insertion professionnelle durable des salariés en insertion dans les entreprises de l économie dite «classique», à l issue de leur contrat d insertion. Il contribue à rapprocher entreprises «classiques» et structures d insertion par l Activité Economique (SIAE), en soutenant des actions qui contribuent à organiser cette collaboration dans ses différentes formes, et à modifier l image et les représentations négatives et erronées à l égard des SIAE, de leurs salariés et de leur activité. Il accompagne les SIAE dans le développement de leur activité tant économique que dans leur mission d accompagnement des salariés vers un emploi durable au sein de l économie «classique». Présentation des actions Passe entreprise Les actions ouvrant droit à un soutien régional dans le cadre du dispositif «Passe entreprise» sont de trois types : - Actions favorisant l accès des salariés en fin de contrat d insertion à un emploi durable au sein d entreprises «classiques» qui recrutent. Ces actions organisent le rapprochement entre SIAE et entreprises autour des questions de recrutement, d évaluation et de développement des compétences et des immersions en entreprise ; (Passe entreprise médiation) - Actions de soutien à des organismes facilitateurs (PLIE, Maisons de l emploi ) appuyant les SIAE pour leur permettre d accéder à la commande publique dans le cadre des clauses d insertion ; (Passe entreprise commande publique) - Actions favorisant et organisant la collaboration économique entre SIAE et entreprises classiques, notamment à travers l achat responsable de prestations ou des sous-traitances. (Passe entreprise coopération) Pour cela, la Région soutient des actions concrètes de rapprochement entre SIAE et entreprises nécessairement inscrites dans un partenariat diversifié, actif et opérationnel entre acteurs de l insertion par l Activité Economique, de l emploi, collectivités, et acteurs de l économie dite «classique». Les actions sont mises en œuvre à l échelle régionale ou locale. Dans le cas d actions locales, les territoires porteurs d une démarche de Pacte pour l emploi, la formation et le développement économique, signé ou en cours, sont prioritaires. Public visé par l action Sont visés par les actions Passe entreprise les salarié-e-s en fin de parcours en structure d insertion, les SIAE et les entreprises franciliennes «classiques». Structures éligibles Sont éligibles au dispositif régional : - les structures d insertion par l activité économique au sens de l article L du code du travail : entreprises d insertion, entreprises temporaires de travail d insertion, associations intermédiaires, ateliers et chantiers d insertion, groupes économiques solidaires,

20 20 CR Les réseaux de l insertion par l activité économique, - les structures locales qui ont démontré leur capacité et leur légitimité à animer une telle démarche : GEIQ, PLIE, maisons de l emploi, - les acteurs économiques locaux : chambres consulaires, réseaux et clubs d entreprises, syndicats professionnels. Ne sont pas éligibles au dispositif régional : - les collectivités territoriales et les groupements de collectivités territoriales. Modalités de l intervention régionale L intervention régionale consiste en l attribution de subventions spécifiques de fonctionnement. Elle peut prendre la forme d appels à projets. Les subventions sont attribuées par la commission permanente et font l objet d un conventionnement entre la Région et le bénéficiaire. L attribution de l aide régionale est conditionnée par les éléments suivants : - L accès à des contrats de travail durables (contrats à durée indéterminée ou de plus de 6 mois et, de plus de 110 heures par mois) ; - La qualité des conditions de travail et d intégration des nouveaux salariés ; - Des rencontres directes entre SIAE et entreprises classiques. La Région peut également prendre l initiative d interventions par le biais de marchés publics. Coût admissibles Les coûts admissibles sont constitués de toutes les dépenses engagées par la structure dès lors qu elles peuvent être justifiées pour l accomplissement de l action. La facturation des coûts internes, et particulièrement de personnel permanent, doit être clairement identifiée, proratisée et justifiée, notamment en termes d engagement de dépenses. Ne sont toutefois pas admissibles : - Les dépenses de rémunération des salarié(e)s en insertion pendant toute la durée de l opération (périodes d immersion en entreprise «classique» et périodes de formation) - Les dépenses liées à la protection sociale des salarié(e)s en période d immersion en entreprise «classique» Modalités de financement La subvention régionale ne peut dépasser 70% des coûts admissibles hors taxes et est plafonnée à par bénéficiaire tout type de projet confondus. Modalités de suivi et de mise en œuvre des actions Les actions soutenues font systématiquement l objet d un suivi de terrain par les services de la Région qui participent aux comités de pilotage organisés par les porteurs de projet. Ces rencontres, nécessairement multi partenariales, permettent notamment de vérifier le respect des orientations régionales, la bonne mise en œuvre des opérations, ainsi que l implication des différents acteurs.

21 21 CR Une restitution et une analyse des résultats et des conditions de mise en œuvre sont également systématiquement demandées aux porteurs de projets, à travers l élaboration d un document de bilan présentant des données tant qualitatives que quantitatives. Résultats attendus et indicateurs Les résultats et indicateurs varient d un projet à l autre en fonction des objectifs, mais peuvent à titre d exemple être cités : Des indicateurs de résultats et de suivi : Le nombre de salarié-e-s en insertion bénéficiaires, Le nombre de structures d insertion par l activité économique concernées, et leurs caractéristiques, Le nombre d entreprises «classiques» partenaires, leurs caractéristiques, Le taux de retour à l emploi, et en particulier le taux de retour à l emploi durable (CDD d au moins 6 mois, CDI, contrats en alternance) des bénéficiaires, en fin de parcours en SIAE et 3 mois après, Nombre de contacts directs entre entreprises classiques et SIAE, Nombre de contrats signés entre les entreprises classique et des SIAE (achat responsable, sous-traitance, ). Des éléments de bilan : Les partenaires mobilisés et l articulation éventuelle avec des dispositifs non régionaux, L impact de l action sur le développement des relations entre entreprises classiques et SIAE sur un territoire donné, L impact des actions sur les démarches engagées par les entreprises classiques partenaires en termes d intégration des salariés, d accompagnement des salariés au cours des périodes d immersion en entreprise (tutorat professionnel notamment), Facteurs de réussite et freins, Territoires de mise en œuvre et leurs spécificités, leur impact sur le déroulement des actions et les relations entre acteurs locaux autour de ces problématiques.

22 22 CR Annexe 5

23 23 CR Convention-type de participation financière de la Région dans le cadre du Passe entreprise CONVENTION Entre La Région Ile de France dont le siège est situé au 33, rue Barbet de Jouy, Paris, représentée par son Président, [Monsieur Jean-Paul HUCHON], En vertu de la délibération N [ du [ ci-après dénommée «la Région» d une part, et L organisme dénommé : dont le statut juridique est :... dont le n SIRET sont : :... dont le siège social est situé au : : ayant pour représentant : ci-après dénommé «le bénéficiaire» d autre part, PREAMBULE : Le bénéficiaire a sollicité la Région afin d obtenir son soutien financier au titre du dispositif régional [nom dispositif] adopté par délibération de l Assemblée délibérante n [n délib cadre] du [date délib cadre] L attribution par la Région d une subvention et son versement se font dans le respect des conditions suivantes. ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION Par délibération N [CP d attribution XXXXX] du [date CP d attribution XXXXX], la Région Ilede-France a décidé de soutenir (nom du bénéficiaire) pour la réalisation de l opération suivante dont le descriptif complet figure dans l annexe dénommée «fiche projet» de la présente convention : (objet du dossier) Dans cet objectif, elle accorde au bénéficiaire une subvention correspondant à NN % de la dépense subventionnable dont le montant prévisionnel s élève à NNNN, soit un montant maximum de subvention de NNN. Le plan de financement prévisionnel de l opération, précisant les montants HT et TTC est détaillé dans l annexe dénommée «fiche projet» de la présente convention.

24 24 CR ARTICLE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE ARTICLE 2.1 : OBLIGATIONS RELATIVES AU PROJET SUBVENTIONNE Le bénéficiaire s engage à réaliser, à son initiative et sous sa responsabilité, le projet dont le contenu est précisé dans l annexe dénommée «fiche projet». ARTICLE 2.2 : OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES ET COMPTABLES Le bénéficiaire s engage à : Informer la Région dans les deux mois de la survenance de l évènement par écrit et documents à l appui de toute modification survenue dans son organisation : changements de personnes chargées d une part des instances de décision et d autre part de l'administration, nouveaux établissements fondés, changement d adresse du siège social, nom et coordonnées de la ou des personnes chargées de certifier les comptes, changement de domiciliation bancaire. Informer la Région des autres participations financières attribuées en cours d'exécution de la présente convention et relatives à l objet de cette dernière. Informer la Région par écrit, documents à l appui, de toutes difficultés liées à sa situation juridique ou financière susceptible de perturber la bonne exécution de ses engagements dans la présente convention. Conserver pendant dix ans les documents comptables et les pièces justificatives. Faciliter tout contrôle par la Région, ou par toute personne habilitée à cet effet, sur pièces ou sur place, de la réalisation des actions et de l'emploi des fonds notamment par l'accès aux documents administratifs et comptables ainsi qu'à toutes pièces justificatives. Tenir une comptabilité analytique relative au projet subventionné. ARTICLE 2.3 : OBLIGATIONS EN MATIERE DE COMMUNICATION Afin d assurer la visibilité du soutien financier de la Région Ile-de-France l organisme s engage à faire clairement apparaître la contribution régionale pour toutes les actions de communication liées à l objet de la présente convention ainsi que pour toutes opérations connexes. L information relative à ce soutien se concrétise, en première de couverture ou en page de garde de tout support de communication, par la mention «action financée par la Région Ile-de-France, par l apposition du logotype régional conformément à sa charte graphique et par la référence à la plate-forme téléphonique N AZUR Concernant les sites Web, la mention et le logotype sont positionnés en page d accueil et font l objet d un lien avec le site institutionnel de la Région Ile-de-France. Les correspondances des bénéficiaires, ayant trait à l objet de la convention, doivent indiquer explicitement l implication de la Région. Les évènements de relations publiques ou opérations de médiatisation liées à l exécution de la présente convention font expressément référence à l implication de la Région selon les règles définies ci-dessus. En cas d inauguration, le projet de carton d invitation devra être soumis, en temps utile, à la Mission information promotion de l Unité Développement. Il en est de même, avant leur édition, pour tous les documents de communication. L organisme s engage à inviter des représentants de la Région lors de la manifestation en leur faisant parvenir une invitation au minimum un mois avant celle-ci. D autre part, il s engage à

25 25 CR coopérer à la bonne réalisation de toutes les actions de communication, liées à l exécution de la présente convention, que la Région souhaiterait développer. L organisme s engage à respecter la parité hommes femmes sur les différents supports de communication. La Région se réserve le droit d utilisation des résultats relatifs à l exécution de la présente convention, de leur publication et de leur communication à des tiers. Les photos pourront aussi être librement utilisées par la Région. La Mission Information Promotion de l Unité Développement est chargée de contrôler la bonne réalisation des obligations ci-dessus et de conseiller l organisme dans sa démarche. ARTICLE 2.4 : OBLIGATIONS EN MATIERE DE SUIVI DE L OPERATION L organisme bénéficiaire organise la tenue de comités de pilotage de l opération auxquels est convié l ensemble des partenaires financeurs et techniques. Ce comité de pilotage doit se réunir au moins trois fois durant l opération, a minima au démarrage de l action, en cours d action pour un bilan intermédiaire de l action et en fin d action pour le bilan final. Chaque réunion fait l objet d un compte-rendu rédigé par l organisme bénéficiaire et adressé à l ensemble des membres du comité, faisant état de l état d avancement de l opération et des éventuelles difficultés rencontrées. Par ailleurs, un bilan final présentant une analyse globale de l opération, à la fois sur des éléments quantitatifs et qualitatifs, est transmis à la Région. Ce document doit notamment s appuyer sur les indicateurs d évaluation précisés dans l annexe à la présente convention. ARTICLE 3 : DISPOSITIONS FINANCIERES Art 3.1 : Caducité - Si à l expiration d un délai d un an à compter de la date d attribution de la subvention par l assemblée délibérante, le bénéficiaire n a pas transmis à l administration régionale de demande de versement, la subvention devient caduque et est annulée. Ce délai peut être exceptionnellement prolongé d un an par décision du Président, si le bénéficiaire établit, avant l expiration du délai d un an mentionné ci avant, que les retards dans le démarrage de l opération ne lui sont pas imputables. - A compter de la date de première demande de versement, le bénéficiaire dispose d un délai maximum de trois années pour présenter le solde de l opération. A défaut, le reliquat de la subvention non versé est caduc. Dans le cas où la demande de premier acompte constitue la demande du solde de l opération, les dates de caducité qui s appliquent sont celles du premier acompte. Art 3.2 : Modalités de versement Le versement de la subvention régionale est effectué dans le respect des dispositions suivantes : Chaque versement de subvention est effectué sur demande du bénéficiaire. La demande précise notamment les références, dates et montants des factures, marchés ou actes payés au titre de l opération, le nom du fournisseur et la nature exacte des prestations réalisées. La demande de versement de subvention est remplie et signée par le bénéficiaire qui certifie la réalité de la dépense et son affectation à l action subventionnée.

26 26 CR Art : Versement d avances Le bénéficiaire peut bénéficier d une avance à valoir sur les paiements prévus, en proportion du taux de la subvention, s il justifie ne pas disposer de trésorerie. Le besoin de trésorerie doit être démontré par la présentation d un plan de trésorerie. Les paiements prévus ne peuvent être pris en compte que dans la limite de 30% du montant de la subvention. Toutefois, le besoin de trésorerie doit être démontré par la présentation d un plan de trésorerie. La demande d avance fait l objet d un appel de fonds, accompagné d une attestation d insuffisance de trésorerie signée par le représentant habilité de l organisme bénéficiaire et d une liste des dépenses à engager sur lesquelles porte le calcul de l avance demandée. Celle liste de dépenses est réalisée sur la même base de présentation que le budget prévisionnel. Le bénéficiaire peut effectuer cet appel de fonds dès la notification de la présente convention et au plus tard dans les 30 jours qui suivent cette notification. Art : Versement d acomptes Le versement d acomptes est à l initiative du bénéficiaire, qui en fait la demande. Le versement d acomptes est à valoir sur les paiements déjà effectués, en proportion du taux de la subvention. La demande de versement doit être accompagné d un document récapitulatif des dépenses précisant les références, dates et montants des factures payées au titre de l action, le nom du fournisseur et la nature exacte des prestations réalisées ; Le cumul des avances et acomptes ne peut excéder 80% du montant prévisionnel de la subvention. Art : Versement du solde La subvention ne peut être versée en totalité qu après justification par le bénéficiaire de l achèvement et du paiement complet de l action subventionnée. Le versement du solde est subordonné à la production du compte rendu financier de l action spécifique subventionnée. Ce document comporte la signature du représentant du bénéficiaire ainsi que celle de l expert comptable ou du commissaire aux comptes (si l organisme en est doté après vérification par le service instructeur). Pour les personnes morales de droit public : Le versement du solde est conditionné à la production d un état récapitulatif des dépenses signé par le représentant légal du bénéficiaire et par le comptable qui certifie la prise en charge dans sa comptabilité ainsi que leur règlement Le comptable assignataire est le Receveur Général des Finances de Paris, Trésorier-Payeur- Général pour la Région Ile-de-France, 94 rue Réaumur, Paris cedex 02. Art 3.3 : Révision du montant subventionné Dans le cas où la dépense réelle engagée par le bénéficiaire s avère inférieure au montant total initialement prévu, la subvention régionale attribuée peut être révisée en proportion du niveau d exécution constaté, par application du taux indiqué à l article 1 de la présente convention. Elle fait l objet d un versement au prorata de la dépense réalisée, effectivement justifiée, voire d un reversement à la Région en cas de trop perçu.

27 27 CR La part définitive de la Région dans le financement du projet ne peut excéder le taux plafond de (taux plafond prévu par le dispositif cadre au jour de l attribution de la subvention). Avant toute demande de révision du montant de la subvention, le bénéficiaire est invité à présenter ses observations écrites sur les conditions d exécution du projet subventionné et le cas échéant, sur sa demande, ses observations orales dans un délai de quinze jours. Les avances perçues par le bénéficiaire et pour lesquelles ce dernier n a pas produit les pièces justificatives mentionnées au 3.2.X (versement du solde) dans le délai de 3 années indiqué à l article 3.1 de la présente convention donnent lieu à l émission d un titre de recettes par la Région. Art 3.4 : Eligibilité des dépenses subventionnables Les dépenses subventionnables sont prises en compte à compter du <par défaut date de la Commission permanente, sauf mention contraire prévues par la délibération ou le règlement d intervention du dispositif concerné>et jusqu à la date de la demande de versement du solde ou jusqu à la date d application des règles de caducité de la subvention figurant à l article 3.1 de la présente convention» ARTICLE 4 : DATE D EFFET ET DUREE DE LA CONVENTION La présente convention prend effet à compter de la date d attribution par l assemblée régionale de la subvention au bénéficiaire, à savoir le (date de la CP d attribution). Elle prend fin lors du versement du solde de la subvention régionale ou à défaut en cas d application des règles de caducité de la subvention figurant à l article 3.1 de la présente convention. ARTICLE 5 : RESILIATION DE LA CONVENTION La Région peut prononcer la résiliation de la présente convention pour motif d intérêt général. Cette résiliation prend effet au terme du délai, qui ne peut être inférieur à quinze jours, indiqué par la décision notifiée par courrier envoyé en recommandé avec demande d avis de réception postal par la Région. La Région peut en outre prononcer la résiliation en cas d inexécution d une ou plusieurs de ses obligations par le bénéficiaire de l aide régionale. Dans ce cas, la Région adresse au bénéficiaire une mise en demeure de remplir les obligations inexécutées dans un délai fixé. Si, au terme de ce délai, les obligations mentionnées dans la mise en demeure restent en tout ou partie inexécutées, la Région adresse au bénéficiaire la décision de résiliation. Cette décision prend effet à la date de réception de la lettre recommandée avec avis de réception notifiant la décision, sauf s il en est disposé autrement par cette décision. Dans tous les cas, les parties sont tenues d exécuter les obligations résultant de la présente convention jusqu à la date de prise d effet de la résiliation. La résiliation prononcée en application du présent article n ouvre droit à aucune indemnisation du bénéficiaire par la Région. La résiliation de la convention implique la réalisation d un arrêté définitif des comptes, et la restitution de tout ou partie de la subvention versée par la Région.

28 28 CR ARTICLE 6 : RESTITUTION DE LA SUBVENTION La Région se réserve le droit d exiger la restitution de tout ou partie de la subvention versée au regard de la qualité des actions réalisées ou de non respect de ses obligations par le bénéficiaire. La Région se réserve le droit d exiger la restitution de l intégralité de la subvention versée en cas d absence de production par le bénéficiaire du compte rendu financier de l action subventionnée, ou dans le cas d utilisation des fonds non conforme à leur objet. Avant toute demande de restitution de tout ou partie de la subvention, le bénéficiaire est invité à présenter ses observations écrites sur les conditions d exécution du projet subventionné et le cas échéant, sur sa demande, ses observations orales dans un délai de quinze jours. Tous les frais engagés par la Région pour recouvrer les sommes dues par le bénéficiaire sont à la charge de ce dernier. ARTICLE 7 : MODIFICATION DE LA CONVENTION Toute modification de la convention fait l objet d'un avenant dont la signature est autorisée par l assemblée délibérante régionale. ARTICLE 8 : PIECES CONTRACTUELLES Les pièces contractuelles comprennent la convention proprement dite et l annexe dénommée «fiche projet» adoptée par délibération N [CP d attribution XXXXX] du [date CP d attribution XXXXX]. Fait à Paris en 2 (selon nb de signataires convention) exemplaires originaux Le... L organisme (nom, qualité du signataire et cachet du bénéficiaire) Le... Le Président du Conseil Régional d'ile de France

29 29 CR Annexe 6

30 30 CR / Fondements juridiques FCPR Régional dédié au financement des jeunes entreprises innovantes Règlement d intervention National : Article L du Code Général des Collectivités Territoriales. Communautaire : Dispositif d aide pris en application du régime d aides sous forme de capital investissement n X59/2008, pris sur la base du règlement général d exemption par catégorie n 800/2008 adopté par la Commission européenne le du 6 août 2008 et publié au JOUE le 9 août / Objectifs Prolonger l action régionale en faveur du financement des jeunes entreprises à très forte intensité technologique au travers d un FCPR régional dédié à l amorçage. Celui-ci sera doté par la Région avec des contreparties privées, afin d atteindre les objectifs suivants : - Disposer de ressources suffisantes pour aider et accompagner les entreprises innovantes franciliennes les plus consommatrices de fonds propres, - Soutenir les efforts des PME pour développer des technologies complémentaires et renforcer leurs moyens humains, en particulier dans une conjoncture où les investisseurs capables de prendre le relais de son intervention ne se manifestent pas spontanément ; - Adjoindre à ces PME innovantes un actionnaire capable de défendre leurs intérêts face aux comportements «prédateurs» - toujours possibles - de nouveaux actionnaires ; - Favoriser notamment le développement des «CleanTechs», en leur donnant accès à des moyens humains dédiés ; - Accélérer le développement et la croissance des sociétés qui verront leur potentiel se confirmer, - Contribuer à la conversion écologique et sociale de l économie francilienne. 3/ Entreprises bénéficiaires Les PME suivantes seront adressées par le FCPR : - Entreprise qui doit être principalement en phase d amorçage, mais également de création ou de premier développement (sur ce dernier point, spécifiquement dans le cadre de réinvestissements et dans le respect des dispositions communautaires, c est-à-dire petites entreprises de moins de 50 personnes ou des PME situées dans une zone à Finalité Régionale) ; - Localisation en Ile-de-France, avec une attention particulière pour les projets issus des laboratoires et centres de recherche franciliens ; - Entreprises dans tous les domaines de l innovation technologique, de la Santé aux secteurs du Logiciel et des Télécoms, avec une attention particulière pour l Energie et l Environnement («CleanTech»). - Entreprises qui développent un modèle économique à fort potentiel de croissance et reposant sur des avantages concurrentiels et technologiques. 4/ Modalités d intervention Le FCPR sera en mesure d intervenir en fonds propres et quasi fonds propres pour des montants ne dépassant pas 1,500 M par entreprise cible par période de 12 mois. L intervention pourra être renouvelée jusqu à un plafond de 3,000 M. En fonction de la taille effective du fonds, ce plafond d intervention pourra faire l objet d ajustements. Sa gestion sera confiée à une société de gestion indépendante, répondant aux critères suivants :

31 31 CR Connaissance de l écosystème francilien ; - Agrément l Autorité des Marchés Financiers (AMF) ; - Pratiques conformes aux normes du marché, aux normes professionnelles et à la déontologie : Autorité des Marchés Financiers (AMF) et Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC) ; - Qualité de l historique («track record») ; - Expérience dans le métier, et dans l amorçage plus spécifiquement.

32 32 CR Annexe 7

33 33 CR / Fondements juridiques Fonds régional de co-investissement Règlement d intervention National : Article L du Code Général des Collectivités Territoriales. Communautaire : Régime cadre notifié N629/2007 d'interventions publiques en capitalinvestissement régional 1er volet, co-investissement. 2/ Objectifs Le fonds régional de co-investissement est abondé en totalité par des fonds publics (Région, Feder et tous les autres acteurs qui y sont autorisés). Il intervient uniquement en coinvestissement, c est-à-dire en contrepartie d initiatives privées, selon une logique «pari passu» : un euro public est investi en contrepartie d un euro issu du privé, dans les mêmes conditions, aussi bien au niveau juridique que financier. Le fonds régional de co-investissement projeté répond à 3 objectifs : - Soutenir l intervention des business angels sur les premiers financements de l innovation, secteur d intervention qui nécessite une capacité d investissement qui dépasse leurs ressources. En effet, la syndication de personnes physiques n est pas à la hauteur des besoins en levée de fonds des projets innovants ; - Professionnaliser leurs investissements (aspects juridiques liés aux pactes d actionnaires et respect des normes déontologiques) ; - Financer une large cible de jeunes entreprises innovantes ; - Contribuer à la conversion écologique et sociale de l économie francilienne. Conformément aux dispositions communautaires, et dans un contexte de raréfaction des ressources pour l amorçage, le fonds de co-investissement pourra également intervenir auprès de l ensemble des investisseurs existants tant que leur actionnariat privé est supérieur à 50% (obligation communautaire). 3/ Entreprises bénéficiaires Les PME ciblées par les interventions du fonds régional de co-investissement seront des sociétés indépendantes et répondant à la définition communautaire de la PME. Elles seront innovantes et à la recherche de financements essentiellement dans les phases d amorçage, de création et de premiers développements. Seront privilégiés les secteurs d activité suivants : - Eco-industries (secteur prioritaire) ; - Logiciels & systèmes complexes ; - Sciences de la vie ; - Industries de la création (y compris activités liées au design et aux jeux vidéo par exemple) ; - Automobile ; - Aéronautique. Sont exclues du périmètre d intervention du futur fonds les filiales de groupes ne répondant pas à la définition communautaire de la PME ainsi que les entreprises en difficulté. 4/ Modalités d intervention L organisation du flux des opportunités et la prospection seront à la charge des co-investisseurs privés. Le fonds aura donc un comportement «passif», avec cependant une «non automaticité»

CONVENTION N. Entre ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION

CONVENTION N. Entre ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION 3 CP 11-430 CONVENTION N Entre La Région Ile de France dont le siège est situé au 33, rue Barbet de Jouy, 75007 Paris, représentée par son Président, Monsieur Jean-Paul HUCHON, En vertu de la délibération

Plus en détail

Université Paris Ouest Nanterre la Défense Construction d une maison de l étudiant. Financement du premier équipement

Université Paris Ouest Nanterre la Défense Construction d une maison de l étudiant. Financement du premier équipement CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-326 Université Paris Ouest Nanterre la Défense Construction d une maison de l étudiant Financement du premier équipement Chapitre budgétaire : 902 «Enseignement»

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 CP 11-378 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 CP 11-378 État récapitulatif 5 CP 11-378 6 CP 11-378 Fiches projets 7 CP 11-378 FICHE PROJET DU DOSSIER N 11006721 Commission Permanente du 19 mai 2011 Objet : FESTIVAL

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SUBVENTIONS EN FAVEUR : - de l Association

Plus en détail

ANNEXES À LA DÉLIBÉRATION

ANNEXES À LA DÉLIBÉRATION CONSEIL RÉGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 11-379 ANNEXES À LA DÉLIBÉRATION Annexe 1 : - État récapitulatif - Fiche projet Iris n 11005514 «Tournée du spectacle - Les naufragés du fol espoir -» Annexe 2 : Projet

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 12-382 ANNEXE A LA DELIBERATION - CONVENTION relative au soutien de la Région Ile-de-France à l AMIF - État récapitulatif des subventions proposées au vote @BCL@20043A05.doc

Plus en détail

ANNEXE I A LA DELIBERATION

ANNEXE I A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-533 3 ANNEXE I A LA DELIBERATION 4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-533 5 ANNEXE II A LA DELIBERATION 6 FICHE PROJET DU DOSSIER N 10011413 Commission Permanente

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1 Convention

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1 Convention 3 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1 Convention 4 CONVENTION RELATIVE A LA PARTICIPATION AU FINANCEMENT D UNE ETUDE RELATIVE A L AMENAGEMENT NUMERIQUE Entre LA REGION D'ILE-DE-FRANCE et LE DEPARTEMENT DU VAL-DE-MARNE

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-730 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION Convention de financement du premier équipement @BCL@6C0D839C 08/09/10 15:09:00 4 Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines

Plus en détail

DELIBERATION N CR 72-14

DELIBERATION N CR 72-14 1 CR 72-14 DELIBERATION N CR 72-14 FORMATIONS SANITAIRES ET SOCIALES DISPOSITIF-CADRE POUR LE SOUTIEN REGIONAL - A L INVESTISSEMENT IMMOBILIER ET A L EQUIPEMENT DANS LES CENTRES DE FORMATION EN TRAVAIL

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-214

DELIBERATION N CP 14-214 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 DELIBERATION N Du 10 AVRIL 2014 Contrat de Projets Etat Région 2007-2013 Construction d un bâtiment des Sciences Humaines et Sociales pour l Université Paris- Ouest la

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 11-326 Affecte une autorisation d engagement de 100 000 prélevée sur le Chapitre 939 «Action économique» code fonctionnel 91 «Interventions économiques transversales»

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 2 ANNEXES A LA DELIBERATION 3 1. Etat récapitulatif des subventions 4 5 2. Fiche projet «Fonds Mondial pour le Développement des Villes» 6 Objet : FMDV SUBVENTION 2012 Libellé base subventionnable FICHE

Plus en détail

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV /

LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE CONVENTION SOCIETE AGC PLV / LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE Vu le Code Général des Collectivités Territoriales notamment ses articles L 1511-2 et suivants ; Vu la

Plus en détail

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012

B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de Développement Economique de Bordeaux et de la Gironde CONVENTION FINANCIERE 2012 POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION DES ENTREPRISES ET DE L ATTRACTIVITE Service des stratégies et partenariats économiques B.G.I Bordeaux Gironde Investissement Agence de

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2014 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE METIERS

Plus en détail

CONVENTION 2015 L ATELIER REMUMENAGE

CONVENTION 2015 L ATELIER REMUMENAGE POLE DEVELOPPEMENT DURABLE ET RAYONNEMENT METROPOLITAIN DIRECTION ENTREPRISES ET ATTRACTIVITE SERVICE EMPLOI, ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET ANIMATION TERRITORIALE CONVENTION 2015 L ATELIER REMUMENAGE

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION Etat récapitulatif

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION Etat récapitulatif CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-973 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION Etat récapitulatif @BCL@580CD6A2 29/10/10 11:10:00 4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 CP 10-973 ANNEXE 2 A LA DELIBERATION Fiche

Plus en détail

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention

PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention PICARDIE EN FÊTE Règlement d intervention Le dispositif «Picardie en fête» vise à soutenir, depuis de nombreuses années, les initiatives socio-culturelles, culturelles et d animation locale dans leur diversité

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP 11-152 CONVENTION RELATIVE A LA PARTICIPATION DE LA REGION AU FINANCEMENT

Plus en détail

PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES. CONVENTION CADRE CORDEE TPE COMMERCE ARTISANAT - SERVICE du Pays des Vals de Gartempe et Creuse

PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES. CONVENTION CADRE CORDEE TPE COMMERCE ARTISANAT - SERVICE du Pays des Vals de Gartempe et Creuse PREFET DE LA REGION POITOU-CHARENTES CONVENTION CADRE CORDEE TPE COMMERCE ARTISANAT - SERVICE du Pays des Vals de Gartempe et Creuse ENTRE La Région Poitou-Charentes, représentée par la Présidente du Conseil

Plus en détail

CONVENTION N 2015-329-0002 du 25 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER AU TITRE DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013

CONVENTION N 2015-329-0002 du 25 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER AU TITRE DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 PREFET DE LA REGION GUYANE SECRETARIAT GENERAL POUR LES AFFAIRES REGIONALES Département Europe CONVENTION N 2015-329-0002 du 25 novembre 2015 ATTRIBUANT UN CONCOURS FINANCIER DU FONDS FEDER AU TITRE DU

Plus en détail

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch

Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans. et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Aide à l Investissement des Commerçants, Artisans et Très Petites Entreprises du Val de Fensch Règlement d attribution des aides directes en complément du dispositif de la Région Lorraine Le présent règlement

Plus en détail

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Logo de l Entreprise PROTOCOLE RELATIF AUX ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Page 1/8 SOMMAIRE Article 1. Objet du protocole 4 Article 2. Durée 4 Article 3. Engagements généraux 4 3.1. De NANTES

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2013 DELIBERATION N CR-13/11.458 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE Stratégie régionale de structuration des investissements touristiques

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 6 février 2007 N 01.04 EXTENSION DES SUPERSTRUCTURES DU CHANTIER DE TRANSPORT COMBINÉ DE PERPIGNAN/SAINT-CHARLES Vu le Code Général

Plus en détail

CONVENTION 2014 RESEAU ENTREPRENDRE AQUITAINE

CONVENTION 2014 RESEAU ENTREPRENDRE AQUITAINE Pôle Développement Durable Et Rayonnement Métropolitain Direction des Entreprises et de l Attractivité Service Economie présentielle, partenariats et veille Entre : CONVENTION 2014 RESEAU ENTREPRENDRE

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE. Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal

CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE. Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal CONVENTION DE TRANSFERT DE MAITRISE D'OUVRAGE Pour la réalisation de l'opération d'aménagement d'un Pôle d échanges multimodal sur le site de la porte de Paris Entre les soussignés: D'une part, La commune

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

DELIBERATION N CP 14-185

DELIBERATION N CP 14-185 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 14-185 DELIBERATION N CP 14-185 DU 10 AVRIL 2014 POLITIQUE DE SOUTIEN A LA RECHERCHE ET A L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS POUR L ACCUEIL DES CHERCHEURS

Plus en détail

Annexe à la délibération n 3/01

Annexe à la délibération n 3/01 Annexe à la délibération n 3/01 Convention de financement relative aux études de transports à réaliser sur le secteur 4 de Marne-la-Vallée dans le cadre de l avenant n 8 à la convention de 1987 portant

Plus en détail

MESURE 3.1 AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES

MESURE 3.1 AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES OBJET MESURE 3.1 AIDE AUX ESPACES PUBLICS NUMERIQUES Le Conseil Général des Yvelines a élaboré un programme de développement des Nouvelles Technologies de I'Information et de la Communication (NTIC) sur

Plus en détail

Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde. Convention financière 2013

Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde. Convention financière 2013 Accompagnement Point Info Energie de l'union départementale Consommation Logement et Cadre de Vie Gironde Convention financière 2013 ENTRE : L ASSOCIATION UNION DEPARTEMENTALE CONSOMMATION LOGEMENT CADRE

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique»

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Subvention de fonctionnement Subvention exceptionnelle pour «action spécifique» Dossier à retourner avant : Le 30 Novembre 2014 (Cachet de la poste faisant foi) Veuillez

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION à déposer ou à retourner à l adresse suivante Maison des Associations 79 ter, rue de Paris - 93800 Epinay-sur-Seine Tel : 01 49 98 13 84 pour le 20 février 2015 au plus

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement

CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement CONVENTION DE PARTENARIAT Conseil Général de la Sarthe Le Mans Métropole OSEO Financement POUR LA PARTICIPATION DE LE MANS METROPOLE AU FINANCEMENT DES PRÊTS PARTICIPATIFS DE DÉVELOPPEMENT ENTRE : Le Département

Plus en détail

DOCUMENT DE PRESENTATION DU DISPOSITIF PASSERELLES ENTREPRISES 2015

DOCUMENT DE PRESENTATION DU DISPOSITIF PASSERELLES ENTREPRISES 2015 Direction de l Apprentissage et de l Emploi Accès à l Alternance et à l Emploi DOCUMENT DE PRESENTATION DU DISPOSITIF PASSERELLES ENTREPRISES 2015 Téléchargeable sur le site http://www.iledefrance.fr,

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU TRAVAIL DIRECTION GENERALE UNITE RESSOURCES HUMAINES 253, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT PROJET CONVENTION DE PARTENARIAT APPEL A PROJET POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE STRUCTURE MULTI SERVICES DEDIEE A LA MOBILITE DURABLE SUR L AGGLOMERATION BORDELAISE Entre : - La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN,

SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN, SOUTIEN A LA RESTAURATION TRADITIONNELLE CONVENTION DE FINANCEMENT ENTRE LE DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN, ET LA SARL SOCIETE D EXPLOITATION DE L HOTEL HESTAURANT COLLIN Nom et adresse du bénéficiaire de la

Plus en détail

ANNEXE 3 CONVENTION 2012 Au titre du Programme Local de l Habitat Entre : La Communauté Urbaine de Bordeaux et L ADIL 33 de la Gironde ENTRE LES SOUSSIGNES : Monsieur le Président de la Communauté Urbaine

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION

CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N CP 11-152 ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N CP 11-152 CONVENTION RELATIVE A LA PARTICIPATION DE LA REGION AU FINANCEMENT

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE DE SOUTIEN A LA RECHERCHE ET A L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles R èglement Intérieur La Bourse à projet est un dispositif local d aide aux projets de jeunes individuels ou collectifs qui s investissent dans la vie de la cité. Date limite de dépôt des dossiers : mi-mai

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011

Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france APPUI A L ANIMATION RÉGIONALE EN DIRECTION DES ACTEURS FRANCILIENS

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Centre social animation globale et coordination Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention du centre social

Plus en détail

Article 4 Durée du marché

Article 4 Durée du marché Article 1 - Objet du Marché Le présent MAPA a pour objet : la fourniture et la fabrication de mobilier ci-après désigné "matériel" l exécution des prestations associées : - de livraison, - de déchargement,

Plus en détail

PROJET ANNEXE A LA DELIBERATION DU 26 JUIN 2009

PROJET ANNEXE A LA DELIBERATION DU 26 JUIN 2009 PROJET ANNEXE A LA DELIBERATION DU 26 JUIN 2009 CONVENTION D OBJECTIFS PASSEE ENTRE LILLE METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE ET L ASSOCIATION RESEAU POUR LE DEVELOPPEMENT ET LA PERENNISATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : Première demande Vous trouverez dans

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée

Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Appels à projets 2015: Le Conseil Régional de Lorraine fait son Cinéma Fiche 7 : Aide à la production d œuvres cinématographiques de longue durée Objectifs Ce fonds de soutien est mis en place : - Pour

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE

CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE CONVENTION RELATIVE AU VERSEMENT D UNE SUBVENTION D INVESTISSEMENT A LA SCI (SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE) LE MOUCHEROTTE ENTRE - le Département de l Isère, représenté par Monsieur André Vallini, Président

Plus en détail

Présentation Programmation emploi insertion 2016 7 Janvier 2016

Présentation Programmation emploi insertion 2016 7 Janvier 2016 Présentation Programmation emploi insertion 2016 7 Janvier 2016 Les Contrôles de Service Fait 2014 La clôture de fin de gestion pour la période de crédits 2007 2013. Finalisation des CSF avec phase contradictoire

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan pluriannuel d investissement pour la création de crèche Janvier 2014 1/9 2/9 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE

ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ALYCCE AGIR AU LYCEE POUR LA CULTURE ET LA CITOYENNETE DES ELEVES REGLEMENT DU PROGRAMME ANNEE 2016/2017 1/7 Le programme «Agir au Lycée pour la Culture et la Citoyenneté des Elèves» («ALYCCE») a pour

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CULTUREL Aide à la réécriture de scénarios de long métrage ou d œuvre audiovisuelle de longue durée ENTRE : La ville de Nice, représentée par son Maire, monsieur Christian

Plus en détail

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire

POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire POLE ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises Service Economie Sociale et Solidaire SOUTIEN AUX ENTREPRISES DE L ESS Nature du dispositif : instruction avec comité de sélection

Plus en détail

LE STAGIAIRE NOM ET PRENOM du Stagiaire :... Ci-après désigné «le stagiaire».

LE STAGIAIRE NOM ET PRENOM du Stagiaire :... Ci-après désigné «le stagiaire». CONVENTION DE STAGE DANS LES ORGANISMES PUBLICS (Etablissements publics ne présentant pas un caractère industriel et commercial) ENTRE Vu le décret n 2009-885 du 21 juillet 2009 Vu la circulaire NOR BCFF091

Plus en détail

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les PDE sont des démarches liées à l'établissement : accessibilité et attitudes de mobilité. Vous devez au préalable vérifier

Plus en détail

Ci-après désignée «la SVEP», d autre part. Vu le régime cadre exempté de notification N X68/2008, relatif aux aides à finalité régionale (AFR) ;

Ci-après désignée «la SVEP», d autre part. Vu le régime cadre exempté de notification N X68/2008, relatif aux aides à finalité régionale (AFR) ; ENTRE PROJET ANNEXE 8 CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES ET LA SOCIETE DES VIANDES DES ELEVEURS DE PARTHENAY (SVEP) POUR LA CONSTRUCTION D'UNE PLATE-FORME DE DECOUPE POUR LES

Plus en détail

Appel à projets Initiatives durables REGLEMENT 2016

Appel à projets Initiatives durables REGLEMENT 2016 Appel à projets Initiatives durables REGLEMENT 2016 1. Cadre 2. Appel à projets Article 1 Objectifs Article 2 Profil des candidats Article 3 Apport financier Article 4 Dépenses autorisées Article 5 Conditions

Plus en détail

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention

Modalités de versement de la subvention communautaire. Convention Association Arbres et Paysages en Gironde (AP33) Programme d'actions 2014 - Valorisation du patrimoine arboré des haies sur le territoire de la Communauté urbaine de Bordeaux Modalités de versement de

Plus en détail

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00 MISE EN ŒUVRE D UN DISPOSITIF REGIONAL D AIDE AU PORTAGE FONCIER ET IMMOBILIER DESTINÉ À DES OPERATIONS DE LOGEMENT SOCIAL EN POITOU-CHARENTES CONVENTION AVEC LE BÉNÉFICIAIRE CONVENTION N 08/RPC-LG-PF-00

Plus en détail

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Réunion d information Paris, le 16 avril 2013 Le guide des bonnes pratiques et l éligibilité des dépenses Présentation générale du guide Objectif général

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE»

APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» APPEL A PROJETS 2015 : FONDS SOCIAL EUROPEEN ACCOMPAGNEMENT VERS ET DANS L EMPLOI DES PERSONNES RECONNUES «TRAVAILLEUR HANDICAPE» Public visé par l opération - Bénéficiaires du rsa soumis aux obligations

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE FOURNITURE ET LIVRAISON DE CHEQUES CADEAUX CULTURELS POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE FOURNITURE ET LIVRAISON DE CHEQUES CADEAUX CULTURELS POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME MARCHE PUBLIC DE FOURNITURE FOURNITURE ET LIVRAISON DE CHEQUES CADEAUX CULTURELS POUR LE DEPARTEMENT DE LA SOMME Représentant du pouvoir adjudicateur : Monsieur le Président du Conseil général Comptable

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 12-785 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF Rapport Festival CinéRail 06/11/12 11:11:00 4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 CP 12-785 ANNEXE 2 A LA DELIBERATION

Plus en détail

Cahier des Clauses Administratives Particulières

Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de Communes du Pays Granvillais - Service des Marchés publics 197 Avenue des Vendéens BP 231 50402 Granville Cedex Tél: 02 33 91 38 60 FOURNITURE

Plus en détail

Modèle de convention de stage

Modèle de convention de stage Version du 07/06/2012 Modèle de convention de stage Délégation Service des Ressources Humaines CONVENTION DE STAGE VU le décret n 2009-885 du 21 juillet 2009 relatif aux modalités d accueil des étudiants

Plus en détail

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE

RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES RESEAU DE FORMATION INITIALE MARIE CURIE [BÉNÉFICIAIRE UNIQUE] III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants :

Pour être éligible à l aide du Département, le projet de maison de santé pluridisciplinaire doit répondre aux critères cumulatifs suivants : PROGRAMME D AIDE A LA CREATION DE MAISONS DE SANTE PLURIDISCIPLINAIRES REGLEMENT D INTERVENTION a) Objectif Assurer le maintien des services médicaux nécessaires à la satisfaction des besoins de soins

Plus en détail

Conditions générales de l Afdas

Conditions générales de l Afdas Conditions générales de l Afdas Version du 30 juillet 2015 Les présentes conditions s appliquent à l ensemble des acteurs : entreprises adhérentes à l Afdas, organismes de formation ou prestataires, bénéficiaires

Plus en détail

CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES

CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES CONVENTION DE SUBVENTIONNEMENT DES ACTIONS MENEES EN FAVEUR DE L ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES FAMILLES ENTRE Le Département de l Isère, 7, rue Fantin Latour - BP 1096 38022 Grenoble cedex 1, représenté par

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Décret n o 2013-269 du 29 mars 2013 relatif à la lutte contre les retards de paiement dans les contrats de la commande

Plus en détail

CONTRAT D AMENAGEMENT DE GARE GARE DE CHABONS. Travaux de requalification des abords de la gare

CONTRAT D AMENAGEMENT DE GARE GARE DE CHABONS. Travaux de requalification des abords de la gare CONTRAT D AMENAGEMENT DE GARE GARE DE CHABONS Travaux de requalification des abords de la gare Vu l article L.3211-1 du code général des collectivités territoriales, Vu la loi n 85-704 du 12 juillet 1985

Plus en détail

LE STAGIAIRE NOM ET PRENOM du Stagiaire :...

LE STAGIAIRE NOM ET PRENOM du Stagiaire :... Directeur, Gilles HALBOUT Dossier suivi par : Marie-Josèphe Albet 04.67.14.49.13 Fax 04.67.14.49.46 E-mail : albet@univ-montp2.fr CONVENTION DE STAGE DANS LES ORGANISMES PUBLICS (Etablissements publics

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 23/07/12 AR n : A078-227806460-20120713-63615-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES 2012-CG-4-3633.1

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude»

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CONTEXTE ET ENJEUX La labellisation Empl itude représente un levier de valorisation économique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015005- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Aide méthodologique à la décision, la définition d

Plus en détail

Le règlement général des subventions départementales

Le règlement général des subventions départementales Le règlement général des subventions départementales Les règles d ordre général Article 39. Le cadre général des subventions 39-1 - Définitions Une subvention se définit de la façon suivante : - Un concours

Plus en détail

PROMOTION DES ACTIVITES TOURISTIQUES

PROMOTION DES ACTIVITES TOURISTIQUES PROMOTION DES ACTIVITES TOURISTIQUES CONVENTION n 2014 - C - DGAD - DTPS - Entre : Le Département de la Vienne Place Aristide Briand BP 319 86008 POITIERS CEDEX, représenté par le Président du Conseil

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières (CCP)

Cahier des Clauses Particulières (CCP) Cahier des Clauses Particulières (CCP) Réalisation de supports de Communication Deux Lots : Lot 1 : Création et suivi de fabrication de supports de Communication Lot 2 : Impression et livraison de supports

Plus en détail

CONVENTION ATTRIBUTIVE DE SUBVENTION

CONVENTION ATTRIBUTIVE DE SUBVENTION CONVENTION ATTRIBUTIVE DE SUBVENTION ENTRE : - la Communauté Urbaine de Bordeaux, représentée par son Président, Monsieur Vincent Feltesse autorisé aux présentes par délibération n 2011/ du 25 mars 2011

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACTION DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN FAVEUR DES PUBLICS DETENUS RELEVANT DE LA MAISON D ARRET DE RIOM «RENOVATION DECORATION»

APPEL A PROJETS ACTION DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN FAVEUR DES PUBLICS DETENUS RELEVANT DE LA MAISON D ARRET DE RIOM «RENOVATION DECORATION» Direction Générale Adjointe Formation, Qualité de la Vie, Education Pôle Formation Professionnelle Continue APPEL A PROJETS ACTION DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN FAVEUR DES PUBLICS DETENUS RELEVANT DE

Plus en détail

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat

Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005. relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat Convention n 2015-C-DGAS-DHV-0005 relative à l attribution d une subvention du Département à l association Progecat ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF. Direction Générale de la Compétitivité de l Industrie et des Services APPEL À PROJETS.

MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF. Direction Générale de la Compétitivité de l Industrie et des Services APPEL À PROJETS. MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF Direction Générale de la Compétitivité de l Industrie et des Services APPEL À PROJETS Fab labs 2013 AIDE AU DEVELOPPEMENT DES ATELIERS DE FABRICATION NUMERIQUE (FAB

Plus en détail

CONVENTION FINANCIERE

CONVENTION FINANCIERE CONVENTION FINANCIERE Mairie d Artigues-près-Bordeaux Création de la maison éco citoyenne ENTRE : LA COMMUNE D ARTIGUES-PRES-BORDEAUX Représentée par son Maire, Monsieur Jean-Jacques BERGOUGNOUX, dûment

Plus en détail

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4).

1 GENERALITES. Le dossier de subvention comprend des renseignements généraux (paragraphe 3) et des pièces administratives (paragraphe 4). 1 GENERALITES Cette note concerne les aides attribuées par l Agence de l Eau Rhône méditerranée et Corse pour la réhabilitation des assainissements non collectif dans le cadre de son IXième programme d

Plus en détail

CP 12-304 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE. Article 1 :

CP 12-304 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE. Article 1 : CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 2 CP 12-304 Article 1 : Décide de participer financièrement au fonctionnement des missions d animation et de développement des pôles touristiques régionaux suivants pour

Plus en détail

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES

Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Quality Assurance of Development Assistance GUIDE GÉNÉRAL DE COMPTABILISATION ET D AUDIT DES SUBVENTIONS TRANSMISES PAR LE BIAIS D ONG NATIONALES Août 2007 Sommaire 1. Introduction... 3 2. La subvention

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION FONDS DE COOPERATION REGIONALE MARTINIQUE Cadre réservé à l'administration DEMANDE DE SUBVENTION DEPOSÉE LE / / A la Préfecture de Région :..... Autre service de l Etat

Plus en détail

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012

photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 Fonds d aide à la photographie documentaire contemporaine 2012 photographie «Aide à la création photographique documentaire contemporaine» Qui peut déposer une demande? L aide à la création photographique

Plus en détail