EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV)"

Transcription

1 EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) PAR DOCTEUR NGOKO MARIE LOUISE épse TCHOUANTE RESPONSABLE DE LA GESTION DES ARV CENAME_CAMEROUN MEMBRE DU RESEAU DES RESOURCES TECHNIQUES OMS/AFRO/RPA 1

2 I- LA CENAME DANS LE SYSTEME DE PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE DES PVVS II- APPROVISIONNEMENT DES ARV A- SELECTION B- QUANTIFICATION DES BESOINS C- ACQUISITION D- STOCKAGE E- CIRCUIT DE DISTRIBUTION DES ARV F- EVOLUTION DES COUTS DE TRAITEMENT G- FINANCEMENT DES ARV H- QUELQUES STATISTIQUES DE CONSOMMATION III- LES MEDICAMENTS DES IO ET LES PRESERVATIFS IV- ASSURANCE QUALITE V- CONTRAINTES / PROBLEMES 2

3 I- LA CENAME DANS LE SYSTEME DE PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE MSP (CNLS, DPM, DLM) CAPP CENAME 3

4 A LA CENAME, LA GESTION DES ARV EST ENTIEREMENT ASSUREE PAR LES PHARMACIENS 4

5 II APPROVISIONNEMENT DES ARV Avant que la CENAME ne dispose des ARV en novembre 2000, certains projets étaient déjà opérationnels et utilisaient les ARV provenant soit des stocks des grossistes répartiteurs privés soit de l importation directe. 5

6 A.SELECTION - Première liste des ARV: définie par consensus entre MSP, CENAME, CNLS, MSF, Représentants des projets déjà opérationnels en matière de prise en charge des PVVS et les Prescripteurs du secteur privé et publique. - D où liste de 11 produits arrêtée permettant de composer les différentes combinaisons trithérapies nécessaires à l époque. 6

7 -Liste régulièrement révisée en fonction de l évolution des protocoles nationaux. -Actuellement, gamme ARV constituée de 24 produits dont 71% cp/gélules et 29% sous forme solution orale/poudre pour solution buvable pour enfants. 7

8 B-QUANTIFICATION DES BESOINS -Estimation des premiers besoins fait sur la base: - des objectifs en terme de nouveaux malades à prendre en charge - du nombre de malades déjà sous traitement dans les projets susmentionnés. 8

9 Par la suite, l estimation des besoins découle: - des données historiques de consommation - des informations tels que apport de fonds dans le système d approvisionnement - du taux de recrutement de nouveaux cas dans les Centres de traitement 9

10 C- ACQUISITION 1- Sources Laboratoires fabricants de spécialités/initiative Access: -BMS -MSD Autres fabricants de spécialités: -Roche -Boehringer Fabricants de génériques: -Aurobindo -CIPLA -RANBAXY 10

11 2- Procédures achats - Marchés à bons de commande (marchés cadres) - Consultations restreintes auprès des génériqueurs et comparaison des offres mieux disantes avec les spécialités de l Initiative access - Les importations se font essentiellement par voie aérienne - Perspective à court terme: AO orienté vers les fabricants préqualifiés OMS 11

12 D- STOCKAGE - Dès le départ, Stocks des ARV séparés des autres produits. - Le volume des activités des ARV augmentant, un magasin plus grand a été construit et est déjà opérationnel - La gestion est informatisée (logiciel Sage Sari ligne 100, puis Intégrale ligne 500) et manuelle (fiches de stock manuelles). 12

13 D- CIRCUIT DE DISTRIBUTION DES ARV Le circuit de distribution des ARV a été pendant longtemps différent de celui des autres produits pharmaceutiques et a évolué depuis la mise en place des ARV à la CENAME en novembre

14 - (jusqu au 30 septembre 2004) : CENAME 18 CENTRES DE TRAITEMENT AGREES 14

15 -Nouveau circuit de distribution des ARV (depuis le 1er octobre 2004) CENAME CAPP 18 CTA 3 CTAff 60 UPEC Ce circuit correspond à la mise en œuvre de l une des stratégies du passage à l échelle de la prise en charge des PVVS au Cameroun. CAPP = gérés par Pharmaciens 15

16 E- EVOLUTION DES COUTS DE TRAITEMENTS AU MALADE Les coûts moyens de traitements mensuels ont beaucoup évolué depuis la commercialisation de ces produits par la CENAME -Avant la CENAME: Fcfa (1200$) - De nov au 21 mars 2001: Fcfa (600$) 16

17 - 22 mars 2001: 1ère baisse d où coûts < Fcfa (140$) par mois quelque soit le protocole. (Initiative Access et conventions signées avec certains laboratoires). La névirapine = gratuite pour PTME (Dons Cipla et Boehringer) 31 juillet 2002: 2ème baisse d où coûts mensuel = Fcfa (30$) à Fcfa (56$) en fonction du protocole (Subvention Gouvernement camerounais). 17

18 - 1er octobre 2004: 3ème baisse d où coûts mensuels = 3000 Fcfa (6$) et 7000 Fcfa (14$) en fonction des protocoles (Subvention Gouvernement et Fonds Mondial) Les formes pédiatriques sont cédées gratuitement. Les ARV ayant été toujours cédés aux malades au prix coûtant sorti CENAME, une marge est appliquée dans cette dernière baisse des prix à chaque niveau du système de distribution 18

19 G- FINANCEMENT DES ARV - Fonds propres CENAME - Fonds propres CTA - Le Gouvernement Camerounais à travers subventions -MSF - IDA (Banque mondiale) - Le Fonds Mondial - Ménages : à travers le recouvrement des coûts 19

20 H- Quelques statistiques de consommation 20

21 NOMBRE DE TRITHERAPIE ARV EVOLUTION NBRE DE TTT SORTIS DES STOCKS CENAME 2001 à ANNEE ANNEE ANNEE 2003 PERIODE ANNEE

22 Ces nombres de traitements ne tiennent pas compte les formes pédiatriques distribuées pendant la même période. Il est à noter que le nombre de trithérapies ci-dessus correspond aux sorties des stocks de la CENAME. 22

23 -En décembre 2003 le nombre de malades sous traitement était estimé à Actuellement, le nombre de PPVS sous traitement est estimé à L objectif de FIN 2005 avec le «3 by 5» est des patients sous traitement ARV sachant qu il ya 60 UPEC àopérationaliser 23

24 Nombre de TTT sorties mois par mois: comparaison sur 4 quatre années 24 mars- 01/02/03/04 avr- 01/02/03/04 mai 01/02/03/04 juin 01/02/03/04 juil- 01/02/03/04 sept- 01/02/03/04 oct- 01/02/03/04 nov- 01/02/03/04 PERIODE janv- 01/02/03/04 NOMBRE DE TTT

25 REMARQUE: MISE EN PLACE PAR LE MSP D UN OBSERVATOIRE NATIONAL DES PRIX DES ANTIRETROVIRAUX 25

26 IV- LES MÉDICAMENTS DES IO ET LES PRÉSERVATIFS Des dispositions particulières prises au niveau de la CENAME: - Renforcement stocks produits comme le cotrimoxazole et les antituberculeux. Le gouvernement a décidé de la dispensation gratuite de ces derniers - Renforcement gamme par ajout de produits tel que fluconazole - Renforcement des stocks de préservatifs. - Renforcement des stocks de préservatifs. 26

27 III- ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité des produits distribués est une composante très importante dans les activités de la Centrale. Le produit doit pouvoir maintenir sa qualité durant toute la durée de sa vie fixée par le fabricant. 27

28 Des dispositions sont prises au niveau de la Centrale notamment: - Achat d ARV homologués au Cameroun - Toutes les livraisons fournisseurs sont accompagnées de certificats d analyse - La Centrale dispose d informations suffisantes sur les différents fournisseurs - Contrôle de qualité des ARV auprès du LANACOME - Acquisition des produits des sites préqualifiés par l OMS - MAGASIN ARV climatisé - Contrôle de conformité de tous les lots de préservatifs à la réception et contrôle de qualité tous les six mois de stockage. 28

29 -Suivi post marketing - Approbation préalable du Ministère de la Santé Publique/DPM de toute importation - La gestion par lots assure une bonne traçabilité de ces produits - Tous les ARV rentrant dans les protocoles nationaux font partie de la liste nationale des médicaments et dispositifs médicaux essentiels. 29

30 V- CONTRAINTES - Nombre limité des laboratoires effectuant le contrôle de qualité de toutes les molécules d ARV. - Le délai de péremption relativement court des ARV - La Pré qualification des sites de fabrication des ARV n est pas acquise définitivement 30

31 - Problèmes liés aux financements des ARV au niveau intermédiaire et périphérique de la chaîne de distribution. - formation du personnel dans la gestion des stocks au niveau périphérique - Coûts SGS (0.95% du prix FOB) 31

32 ABREVIATIONS ARV: Antirétroviraux CAPP: Centres d Approvisionnement Pharmaceutiques Provinciaux CENAME: Centrale Nationale d Approvisionnement en Médicaments et Consommables Médicaux Essentiels CNLS: Comité National de Lutte contre le Sida CTA: Centres de traitement Agréés CTAff: Centres de Traitement Affiliés DPM: Direction de la Pharmacie et du Médicament DLM: Direction de la Lutte contre la Maladie LANACOME: Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d Expertise du Cameroun MSF: Médecins sans Frontière MSP: Ministère de la Santé Publique PVVS: Personnes Vivant avec le VIH/SIDA UPEC: Unités de Prise en Charge 32

33 MERCI 33

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie - + - + - + - + - RENFORCEMENT DU SYSTEME

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

II. Description de la mission d expertise

II. Description de la mission d expertise Termes de références Mission n 12INI136 TCHAD / Mission de diagnostic en vue de renforcer le système d approvisionnement et des stocks d ARV du niveau périphérique vers le niveau central. Demandeur : CNLS

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n Burundi / Assistance technique pour l appui au renforcement du système de gestion des achats et des approvisionnements Demandeur : Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil

Plus en détail

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO The 10 th Meeting of PSM, the Procurement & Supply Management Working Group (PSM-10) BREAK OUT SESSIONS LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO P L A N 1. Présentation de la CAMEG-TOGO 2. Mécanisme

Plus en détail

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Présenté par Dr AKE Awoh Pierre Pharmacien Gestionnaire des Grands Comptes Régionaux Zone Commerciale

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005

Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA. Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative des Médicaments pour la Prise en Charge du VIH/SIDA Sophie Logez, OMS/PSM Addis Abeba, Ethiopie, Février 2005 Sélection et Évaluation Quantitative Références Sélection

Plus en détail

TABLE DES MATIERES PREFACE. CHAPITRE PREMIER : PROTECTION GENERALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE

TABLE DES MATIERES PREFACE. CHAPITRE PREMIER : PROTECTION GENERALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE TABLE DES MATIERES PREFACE. CHAPITRE PREMIER : PROTECTION GENERALE DE LA SANTÉ PUBLIQUE Loi n 89/27 du 29 Décembre 1989 portant sur les déchets toxiques et dangereux.. Loi n 95/08 du 30 Janvier 1995 portant

Plus en détail

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement

MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE. Etablissement MANUEL QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE Etablissement Rédacteurs Manuel qualité de la prise en charge médicamenteuse Référence : Validation du contenu Approbation de la forme Autorisation de

Plus en détail

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS)

Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN. Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) Eléments fondamentaux à considérer dans un PSN Gestion des Approvisionnements et des Stock (GAS) 13 Mars 2014 Julien Deschamps, PharmD OMS IST/AC GDF-RSO Présentation 1-Activités GAS fondamentales 2-Accès

Plus en détail

Conférence Internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Paris 16 &17 Novembre 2011 Caroline DAMOUR

Conférence Internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Paris 16 &17 Novembre 2011 Caroline DAMOUR Accès aux médicaments : stratégie nationale d achat, de stockage et de distribution des ARV Conférence nternationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre Paris 16 &17 Novembre 2011 Caroline DAMOUR Extension

Plus en détail

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS MISSION «EVALUATION REGLEMENTAIRE ET JURIDIQUE DES PRATIQUES D INVESTIGATION CLINIQUE» FINANCEE PAR LE FONDS D ACTIONS CIBLEES 2011 GIP CENGEPS FICHES PRATIQUES : LOT 5 CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

Plus en détail

Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge par l'assurance maladie au Grand Duché de Luxembourg 1

Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge par l'assurance maladie au Grand Duché de Luxembourg 1 UNION DES CAISSES DE MALADIE Grand-Duché de Luxembourg Adresse Postale: Boîte Postale 1023 L - 1010 LUXEMBOURG Demande d inscription d un médicament sur la liste positive des médicaments pris en charge

Plus en détail

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament

Assurance Qualité Fournisseur. Achats. Formations. Expertises. Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Achats Assurance Qualité Fournisseur Formations Expertises Cabinet de conseil pour les industriels du médicament Qui sommes-nous? SH Consulting, premier cabinet dédié à l industrie pharmaceutique pour

Plus en détail

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Dr BABALEY Magali, Pharmacien Assistant technique PNUD/Togo Dakar, 6-9

Plus en détail

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3 Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques Maurice Cassier CNRS CERMES3 Production de génériques dans les PVD et accessibilité

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL

DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL DISPOSITIONS RELATIVES AUX ETABLISSEMENTS PHARMACEUTIQUES DE FABRICATION ET DE DISTRIBUTION DE GAZ MEDICINAL Ces dispositions s appliquent spécifiquement aux établissements fabriquant ou distribuant des

Plus en détail

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR

ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR ROLES DU PHARMACIEN HOSPITALO-UNIVERSITAIRE: VISION D AVENIR Dr. Pascal BONNABRY, PD Pharmacie des HUG Genève PRESSIONS D EVOLUTION Externes Situation économique Besoin de rentabilité Concurrence Législation

Plus en détail

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE)

ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) ANNEXE 3 QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION ET D INFORMATION SUR LES FOURNISSEURS DE PRODUITS MÉDICAUX (MODÈLE) NOTE EXPLICATIVE Le présent questionnaire est destiné à l identification des candidats, à l information

Plus en détail

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME

Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Restitution de l 'atelier 1 Protocoles thérapeutiques et aspects médicaux de la PTME Modérateur : Dr Didier Koumavi Ekouevi INSERM U-897, Université Bordeaux Segalen, PACCI, Abidjan et Université de Lomé

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées Appui au démarrage des activités de distribution

Plus en détail

L es partenariats public-privé ( P PP ) peuvent constituer un

L es partenariats public-privé ( P PP ) peuvent constituer un RESEAU MEDICAMENTS & DEVELOPPEMENT N 37 Juillet 2008 EDITORIAL DOSSIER "La santé n'a pas de prix mais elle a un coût?" C et adage n'a jamais été autant d'actualité pour tous les pays avec des degrés et

Plus en détail

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs

15. 16. Le droit de la santé au Canada. Répartition constitutionnelle des pouvoirs Le droit de la santé au Canada Les soins de santé au Canada représentent un sujet complexe. En effet, certains services de soins de santé sont publics alors que d autres sont privés et un certain nombre

Plus en détail

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes

Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients. Retour d expérience CHU de Nîmes Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse (PECM) des patients Retour d expérience CHU de Nîmes CAREMEAU - MCO 853 lits - SSR 182 lits - Psy 110 lits SERRE CAVALIER - SLD, EHPAD 500 lits 1845 lits

Plus en détail

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015

OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES. Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 OUTILS DE SECURISATION DU CIRCUIT DES CHIMIOTHERAPIES Dr Sara BALAGNY 11 février 2015 1 Le circuit du médicament en HAD ORDONNANCE De l ordonnance à l administration à domicile Med. traitant Med. hospitalier

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa

Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006. Dr Joël Keravec MSH/RPM Plus - Brésil et représentant le Globa éminaire pour les onsultants Francophones - estion des Approvisionments et des Stocks pour VIH, la TB et le Paludisme Assurance Qualité des Médicament s Dakar, Sénégal 5-9 Mars 2006 Dr Joël Keravec MSH/RPM

Plus en détail

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC

AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC AFSSAPS Direction des Laboratoires et des Contrôles Mise en application de la Norme ISO 17025 : exemple de la DLC Pierre-Antoine BONNET Directeur du site de Vendargues pierre-antoine.bonnet@afssaps.sante.fr

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau

Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau PARTENARIAT ESTHER en Hygiène Hospitalière Coopération entre le CHU de Rennes et 2 hôpitaux de Bujumbura, Burundi Hôpital Prince Régent Charles Centre Hospitalo-Universitaire Kamenge L. SAUNDERS, F. NIYONKURU

Plus en détail

Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida

Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida Notes Gestion de la pharmacie et dispensation des médicaments du VIH/sida Module 6 Contexte L avènement du traitement ARV a permis de diminuer considérablement la morbidité et la mortalité de l infection

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers. 11 septembre 2007

Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers. 11 septembre 2007 Nouvelles offres commerciales de Gaz de France à l ouverture du marché des particuliers 11 septembre 2007 Bilan à date de l ouverture 2004 Ventes gaz et électricité entre 2004 et 2006 Depuis 2004, plus

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN

GUIDE D UTILISATION DU TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES MUTUELLES DE SANTE AU CAMEROUN PROGRAMME GERMANO CAMEROUNAIS DE SANTE / SIDA (PGCSS) VOLET MICRO ASSURANCE ET MUTUELLES DE SANTE (MAMS) B.P. 7814 / YAOUNDE / CAMEROUN / TEL. ( 00237 ) 2221 18 17 / 221 91 18 / FAX ( 00237 ) 2221 91 18

Plus en détail

Table Ronde du Réseau des Médicaments et Développement (REMED) Paris : 05 Novembre 10 Novembre 2009. Activités d Assurance Qualité de l ACAME

Table Ronde du Réseau des Médicaments et Développement (REMED) Paris : 05 Novembre 10 Novembre 2009. Activités d Assurance Qualité de l ACAME Table Ronde du Réseau des Médicaments et Développement (REMED) Paris : 05 Novembre 10 Novembre 2009 Activités d Assurance Qualité de l ACAME Dr. Sambo Mariama Directrice Générale de l Office National des

Plus en détail

et le générique Syndicat des Pharmaciens d Officine de Mohamadia Le 25 avril 2009

et le générique Syndicat des Pharmaciens d Officine de Mohamadia Le 25 avril 2009 Lescaissesd assurance assurance maladie et le générique Syndicat des Pharmaciens d Officine de Mohamadia Le 25 avril 29 1 Plan L Assurance maladie Obligatoire Le médicament générique et contexte Dispositions

Plus en détail

ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE GUIDE DES PROCEDURES DE GESTION DU STOCK DE SECURITE REGIONAL EN MEDICAMENTS ANTIRETROVIRAUX

ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE GUIDE DES PROCEDURES DE GESTION DU STOCK DE SECURITE REGIONAL EN MEDICAMENTS ANTIRETROVIRAUX Page 1 sur 56 ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE GUIDE DES PROCEDURES DE GESTION DU STOCK DE SECURITE REGIONAL EN MEDICAMENTS ANTIRETROVIRAUX Destinataires : (OOAS), Centrales Publiques d Achats

Plus en détail

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments

Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Assurance-qualité: de la certification à la sécurité d administration des médicaments Place de l assurance-qualité Objectifs Illustrer l importance de l assurance-qualité dans l organisation de la pharmacie

Plus en détail

LES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE. Exemple de l évaluation de deux programmes de. donation de médicaments par les entreprises

LES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE. Exemple de l évaluation de deux programmes de. donation de médicaments par les entreprises LES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Exemple de l évaluation de deux programmes de donation de médicaments par les entreprises pharmaceutiques dans le cadre de la prise en charge thérapeutique

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise?

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise? NORMAN COHEN Comment faire 20% de croissance en période de crise? 10 Décembre 2012 S U C C E S Sommaire 1982 Création du Concept MGC ouverture du 1 er magasin Passage de l industrie, 75010 1983-1 er magasin

Plus en détail

Mission réalisée pour le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme Sur financement du MAE

Mission réalisée pour le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme Sur financement du MAE Missions d Etudes sur le Fonctionnement des Instances de Coordination Pays (CCM) CAMEROUN Mission réalisée pour le Fonds Mondial de Lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme Sur financement

Plus en détail

Observatoire des statines Octobre 2007

Observatoire des statines Octobre 2007 Observatoire des statines Octobre 2007 Le groupe CODAGE Le groupe CODAGE est un groupe national de travail sur le codage des actes et des prestations de la caisse nationale du RSI. Créé en 1999, il a pour

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. Dossiers de candidature

OFFRE D EMPLOI. Dossiers de candidature OFFRE D EMPLOI Dans le cadre de la mise en œuvre des projets de santé, l Agence Nationale pour l Emploi (ANPE), veut recruter pour une structure partenaire du personnel immédiatement disponible, compétent,

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

PHARMACIE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 PHARMACIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PHARMACIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PHARMACIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PHARMACIE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PHARMACIE... 11 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 13

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI127 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées NA (mission régionale) Appui à l élaboration d

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE INFRABEL S.A. SPECIFICATION TECHNIQUE A - 52 QP EXIGENCES REQUISES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN PLAN DE CONTRÔLE ET DE QUALITÉ À INFRABEL EDITION : 10/2006 Table des matières. Table des matières...2 1. Objet...3

Plus en détail

Etude de coûts du programme VIH pour les entreprises forestières membres du GFBC Cameroun PPP GFBC-GIZ

Etude de coûts du programme VIH pour les entreprises forestières membres du GFBC Cameroun PPP GFBC-GIZ Etude de coûts du programme VIH pour les entreprises forestières membres du GFBC Cameroun PPP GFBC-GIZ décembre 2011 Anne Claire HAYE Mérimé Tchakouté Nathalie Nkoué 1 SOMMAIRE ACRONYMES... 4 Objectif

Plus en détail

manuel qualité Camfil Farr Manuel Qualité Camfil Farr - clean air solutions

manuel qualité Camfil Farr Manuel Qualité Camfil Farr - clean air solutions manuel qualité Camfil Farr Manuel Qualité Camfil Farr - clean air solutions Manuel qualité Camfil Farr 4. SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ (S.M.Q.) Direction M.Q Organisation Numérotation selon ISO

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

COMITE DES ETATS ETRANGERS DE L AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE DU MOZAMBIQUE

COMITE DES ETATS ETRANGERS DE L AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE DU MOZAMBIQUE Décembre 2004 COMITE DES ETATS ETRANGERS DE L AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE DU MOZAMBIQUE Concours sollicité : Subvention de 7 millions d'euros sur ressources PPTE/C2D pour une contribution

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète

Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète Dossier de presse septembre 2013 Contacts relations presse Service communication Astera gwenaellelhostis@astera.coop 02.35.52.70.38 Pauline THOMASSON

Plus en détail

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES Annexe 1 POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS PHARMACEUTIQUES Principe de base 1. Les fonds des subventions du Fonds mondial ne peuvent être utilisés que pour acheter des produits

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010

Risques et dispositifs médicaux. «Responsabilités encourues» Isabelle Lucas-Baloup. 12, 13 et 14 octobre 2010 Risques et dispositifs médicaux «Responsabilités encourues» 1 Le circuit du dispositif médical Responsabilité D.M. approche systématique approche du produit implique analyse des missions et responsabilités

Plus en détail

Session 3: Problèmes courants d Assurance Qualité

Session 3: Problèmes courants d Assurance Qualité Session 3: Problèmes courants d Assurance Qualité Photo: PATH Défauts physiques Photo: FDA Produit contrefait Active Ingredients 5 Photo: PATH Photo: PATH Autres ingrédients Stockage et Manutention Photo:

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE.

STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. STATUT JURIDIQUE DES MEDICAMENTS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE. I) Définition du médicament. «On entend par médicament toute substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

GUIDE POUR LA PRESELECTION DES FOURNISSEURS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

GUIDE POUR LA PRESELECTION DES FOURNISSEURS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES GUIDE POUR LA PRESELECTION DES FOURNISSEURS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES A L USAGE DES RESPONSABLES ASSURANCE QUALITE DES CENTRALES D ACHATS PRSAO Novembre 2008 Page 1 sur 82 LISTE DES SIGLES & ACRONYMES

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS. Point presse MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Point presse Suppression de la vignette pharmaceutique au 1 er juillet 2014 Mardi 20 mai DOSSIER DE PRESSE -----------------------------------------------

Plus en détail

Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine. Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du

Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine. Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du Rencontre sur le développement de la carte bancaire maghrébine le 08 Février 2007 Acceptation, ti relations contractuelles t avec les commerçants et élargissement du réseau des accepteurs au Maroc Plan

Plus en détail

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention

Plus en détail

CIRCUIT DU MEDICAMENT

CIRCUIT DU MEDICAMENT CIRCUIT DU MEDICAMENT A L EHPAD LA ROSERAIE 9 Allée de la Roseraie 85 140 CHAUCHE CONTEXTE ET MODALITÉS DE RÉALISATION POURQUOI? QUI? QUAND? COMMENT? Temps de travail infirmier très important : Environ

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

Les principales similitudes. Les principales différences

Les principales similitudes. Les principales différences BTS technico- rénové versus BTS technico- actuel Les principales similitudes Les principales différences Rénovation du BTS Technico- Les principales similitudes Cycle d études de 2 ans Heures hebdomadaires

Plus en détail

POLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE

POLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA PREVENTION MEDICALE DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DES LABORATOIRES POLITIQUE PHARMACEUTIQUE NATIONALE Août 2006 1 Table des

Plus en détail

Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches qualité?

Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches qualité? Journées Thématiques Médicament AEDES Thème 2 : Mécanismes d évaluation et de sélection des sources internationales de MEG Les centrales d approvisionnement internationales ont-elle les mêmes approches

Plus en détail

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2 Bachelor KEDGE - Euromed Bachelor Campus Marseille et Toulon Sept 14. Oct Nov Dec Janv 15 Févr Mars Avril Mai Juin juil. Août. 1e année 2 mois minimum 2e année Obligatoire 4 à 6 mois à partir janvier Stage

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

Programme OMS de Bonne Gouvernance dans le secteur pharmaceutique

Programme OMS de Bonne Gouvernance dans le secteur pharmaceutique TABLE RONDE ReMeD 2009 Le rôle du pharmacien pour améliorer la qualité et la disponibilité des médicaments essentiels Paris, le 9 novembre 2009 FIAP Jean Monnet Programme OMS de Bonne Gouvernance dans

Plus en détail

LES PRIX DES MEDICAMENTS AU TCHAD

LES PRIX DES MEDICAMENTS AU TCHAD LES PRIX DES MEDICAMENTS AU TCHAD MESURER LES PRIX DES MEDICAMENTS Un tiers de la population mondiale ne dispose pas d'un accès régulier aux médicaments dont elle a besoin et la plus part des patients

Plus en détail

Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar

Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar K.Chevreul 1, F.Ballereau 2 1. Department of Social Policy, London

Plus en détail

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Retour d expérience des expertises demandées par les CHSCT François COCHET - SECAFI François COCHET Directeur des activités Santé au Travail - SECAFI 04.78.63.60.63

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Remboursement des médicaments

Remboursement des médicaments REMBOURSEMENT DES MÉDICAMENTS / 5 Remboursement des médicaments En 2011, l État a affecté 2,77 milliards d euros au remboursement des médicaments délivrés en pharmacie. Les dépenses concernaient 111,4

Plus en détail

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique

Pharmacien Responsable. Rôle et Attributions. Seul le Code de la Santé Publique s applique Pharmacien Responsable Rôle et Attributions Version approuvée ( médicaments à usage humain ) en novembre 2010 Seul le Code de la Santé Publique s applique Plus qu une personne qualifiée En France, le Pharmacien

Plus en détail

CERTIFICAT DE QUALIFICATION EXPERTISE EN PROTECTION SOCIALE

CERTIFICAT DE QUALIFICATION EXPERTISE EN PROTECTION SOCIALE CERTIFICAT DE QUALIFICATION EXPERTISE EN PROTECTION SOCIALE RÉPONDRE aux BESOINs de vos clients POURQUOI FORMER UN SPÉCIALISTE DANS VOTRE CABINET? Les régimes sociaux évoluant sans cesse, vos clients sont

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES SYSTEMES D APPROVISIONNEMENT ET DE DISTRIBUTION DES MEDICAMENTS ESSENTIELS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE AU BURUNDI

CARTOGRAPHIE DES SYSTEMES D APPROVISIONNEMENT ET DE DISTRIBUTION DES MEDICAMENTS ESSENTIELS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE AU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTÈRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE CARTOGRAPHIE DES SYSTEMES D APPROVISIONNEMENT ET DE DISTRIBUTION DES MEDICAMENTS ESSENTIELS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE AU BURUNDI Octobre 2007 1 Remerciements

Plus en détail

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI

DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA. Par Dr Colette LOSSO. PF Advisor PROSANI DRC-IHP: Plans de communication, positionnement et de marquage LA PLANIFICATION FAMILIALE DANS LE PMA Par Dr Colette LOSSO PF Advisor PROSANI 1 PLAN DE LA PRESENTATION 1. LE PROJET PROSANI ET LES DOMAINES

Plus en détail

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO

FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO FORMATION EN PHARMACIE DANS L ESPACE CEDEAO PRESENTATION DU CURRICULUM HARMONISE PAR DR LAOPAN JEAN PARE PRESIDENT DE L ONPBF PRESIDENT DE L IOPA Plan de Présentation Contexte et justification I. CEDEAO

Plus en détail

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED

Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale. Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED République du Mali Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale Programme d appui au secteur de la santé- 8 ÈME FED Mars 2006 Elaboration d un guide concernant les grossistes sur

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

Assurance de qualité dans l officine

Assurance de qualité dans l officine Assurance de qualité dans l officine Nous aborderons ici les points essentiels de l assurance de la qualité qui concernent la fabrication d une préparation magistrale depuis la réception des matières premières

Plus en détail

Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks

Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks Guide d'élaboration d'un plan de gestion des achats et des stocks Atelier de formation sur la gestion des achats et des stocks Addis Abbeba, 21-25 février 2005 Fonds Mondial pour la Lutte contre le SIDA,

Plus en détail

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr

www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr www. www.pharmacie.univ-mrs.fr/ pharmacie.univ-mrs.fr Pharmacie c est quoi? Une formation multidisciplinaire Des études professionnalisantes De très nombreux métiers UNE FORMATION PLURIDISCIPLINAIRE Des

Plus en détail

Logipharma. Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie. UF Logipharma

Logipharma. Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie. UF Logipharma Logipharma Approvisionnement des services de soins du CHU Produits Généraux / Pharmacie Logipharma Localisation Quelques dates Ouverture LGP: Démarrage Activité PG Démarrage Médicaments Purpan Démarrage

Plus en détail

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse

Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Intégration de la dispensation automatisée dans la prise en charge des patients Du circuit du médicament à la prise en charge médicamenteuse Etienne COUSEIN Centre Hospitalier de Valenciennes Pharmacien

Plus en détail