EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV)"

Transcription

1 EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS L APPROVISIONNEMENT DES ANTIRETROVIRAUX (ARV) PAR DOCTEUR NGOKO MARIE LOUISE épse TCHOUANTE RESPONSABLE DE LA GESTION DES ARV CENAME_CAMEROUN MEMBRE DU RESEAU DES RESOURCES TECHNIQUES OMS/AFRO/RPA 1

2 I- LA CENAME DANS LE SYSTEME DE PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE DES PVVS II- APPROVISIONNEMENT DES ARV A- SELECTION B- QUANTIFICATION DES BESOINS C- ACQUISITION D- STOCKAGE E- CIRCUIT DE DISTRIBUTION DES ARV F- EVOLUTION DES COUTS DE TRAITEMENT G- FINANCEMENT DES ARV H- QUELQUES STATISTIQUES DE CONSOMMATION III- LES MEDICAMENTS DES IO ET LES PRESERVATIFS IV- ASSURANCE QUALITE V- CONTRAINTES / PROBLEMES 2

3 I- LA CENAME DANS LE SYSTEME DE PRISE EN CHARGE MEDICAMENTEUSE MSP (CNLS, DPM, DLM) CAPP CENAME 3

4 A LA CENAME, LA GESTION DES ARV EST ENTIEREMENT ASSUREE PAR LES PHARMACIENS 4

5 II APPROVISIONNEMENT DES ARV Avant que la CENAME ne dispose des ARV en novembre 2000, certains projets étaient déjà opérationnels et utilisaient les ARV provenant soit des stocks des grossistes répartiteurs privés soit de l importation directe. 5

6 A.SELECTION - Première liste des ARV: définie par consensus entre MSP, CENAME, CNLS, MSF, Représentants des projets déjà opérationnels en matière de prise en charge des PVVS et les Prescripteurs du secteur privé et publique. - D où liste de 11 produits arrêtée permettant de composer les différentes combinaisons trithérapies nécessaires à l époque. 6

7 -Liste régulièrement révisée en fonction de l évolution des protocoles nationaux. -Actuellement, gamme ARV constituée de 24 produits dont 71% cp/gélules et 29% sous forme solution orale/poudre pour solution buvable pour enfants. 7

8 B-QUANTIFICATION DES BESOINS -Estimation des premiers besoins fait sur la base: - des objectifs en terme de nouveaux malades à prendre en charge - du nombre de malades déjà sous traitement dans les projets susmentionnés. 8

9 Par la suite, l estimation des besoins découle: - des données historiques de consommation - des informations tels que apport de fonds dans le système d approvisionnement - du taux de recrutement de nouveaux cas dans les Centres de traitement 9

10 C- ACQUISITION 1- Sources Laboratoires fabricants de spécialités/initiative Access: -BMS -MSD Autres fabricants de spécialités: -Roche -Boehringer Fabricants de génériques: -Aurobindo -CIPLA -RANBAXY 10

11 2- Procédures achats - Marchés à bons de commande (marchés cadres) - Consultations restreintes auprès des génériqueurs et comparaison des offres mieux disantes avec les spécialités de l Initiative access - Les importations se font essentiellement par voie aérienne - Perspective à court terme: AO orienté vers les fabricants préqualifiés OMS 11

12 D- STOCKAGE - Dès le départ, Stocks des ARV séparés des autres produits. - Le volume des activités des ARV augmentant, un magasin plus grand a été construit et est déjà opérationnel - La gestion est informatisée (logiciel Sage Sari ligne 100, puis Intégrale ligne 500) et manuelle (fiches de stock manuelles). 12

13 D- CIRCUIT DE DISTRIBUTION DES ARV Le circuit de distribution des ARV a été pendant longtemps différent de celui des autres produits pharmaceutiques et a évolué depuis la mise en place des ARV à la CENAME en novembre

14 - (jusqu au 30 septembre 2004) : CENAME 18 CENTRES DE TRAITEMENT AGREES 14

15 -Nouveau circuit de distribution des ARV (depuis le 1er octobre 2004) CENAME CAPP 18 CTA 3 CTAff 60 UPEC Ce circuit correspond à la mise en œuvre de l une des stratégies du passage à l échelle de la prise en charge des PVVS au Cameroun. CAPP = gérés par Pharmaciens 15

16 E- EVOLUTION DES COUTS DE TRAITEMENTS AU MALADE Les coûts moyens de traitements mensuels ont beaucoup évolué depuis la commercialisation de ces produits par la CENAME -Avant la CENAME: Fcfa (1200$) - De nov au 21 mars 2001: Fcfa (600$) 16

17 - 22 mars 2001: 1ère baisse d où coûts < Fcfa (140$) par mois quelque soit le protocole. (Initiative Access et conventions signées avec certains laboratoires). La névirapine = gratuite pour PTME (Dons Cipla et Boehringer) 31 juillet 2002: 2ème baisse d où coûts mensuel = Fcfa (30$) à Fcfa (56$) en fonction du protocole (Subvention Gouvernement camerounais). 17

18 - 1er octobre 2004: 3ème baisse d où coûts mensuels = 3000 Fcfa (6$) et 7000 Fcfa (14$) en fonction des protocoles (Subvention Gouvernement et Fonds Mondial) Les formes pédiatriques sont cédées gratuitement. Les ARV ayant été toujours cédés aux malades au prix coûtant sorti CENAME, une marge est appliquée dans cette dernière baisse des prix à chaque niveau du système de distribution 18

19 G- FINANCEMENT DES ARV - Fonds propres CENAME - Fonds propres CTA - Le Gouvernement Camerounais à travers subventions -MSF - IDA (Banque mondiale) - Le Fonds Mondial - Ménages : à travers le recouvrement des coûts 19

20 H- Quelques statistiques de consommation 20

21 NOMBRE DE TRITHERAPIE ARV EVOLUTION NBRE DE TTT SORTIS DES STOCKS CENAME 2001 à ANNEE ANNEE ANNEE 2003 PERIODE ANNEE

22 Ces nombres de traitements ne tiennent pas compte les formes pédiatriques distribuées pendant la même période. Il est à noter que le nombre de trithérapies ci-dessus correspond aux sorties des stocks de la CENAME. 22

23 -En décembre 2003 le nombre de malades sous traitement était estimé à Actuellement, le nombre de PPVS sous traitement est estimé à L objectif de FIN 2005 avec le «3 by 5» est des patients sous traitement ARV sachant qu il ya 60 UPEC àopérationaliser 23

24 Nombre de TTT sorties mois par mois: comparaison sur 4 quatre années 24 mars- 01/02/03/04 avr- 01/02/03/04 mai 01/02/03/04 juin 01/02/03/04 juil- 01/02/03/04 sept- 01/02/03/04 oct- 01/02/03/04 nov- 01/02/03/04 PERIODE janv- 01/02/03/04 NOMBRE DE TTT

25 REMARQUE: MISE EN PLACE PAR LE MSP D UN OBSERVATOIRE NATIONAL DES PRIX DES ANTIRETROVIRAUX 25

26 IV- LES MÉDICAMENTS DES IO ET LES PRÉSERVATIFS Des dispositions particulières prises au niveau de la CENAME: - Renforcement stocks produits comme le cotrimoxazole et les antituberculeux. Le gouvernement a décidé de la dispensation gratuite de ces derniers - Renforcement gamme par ajout de produits tel que fluconazole - Renforcement des stocks de préservatifs. - Renforcement des stocks de préservatifs. 26

27 III- ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité des produits distribués est une composante très importante dans les activités de la Centrale. Le produit doit pouvoir maintenir sa qualité durant toute la durée de sa vie fixée par le fabricant. 27

28 Des dispositions sont prises au niveau de la Centrale notamment: - Achat d ARV homologués au Cameroun - Toutes les livraisons fournisseurs sont accompagnées de certificats d analyse - La Centrale dispose d informations suffisantes sur les différents fournisseurs - Contrôle de qualité des ARV auprès du LANACOME - Acquisition des produits des sites préqualifiés par l OMS - MAGASIN ARV climatisé - Contrôle de conformité de tous les lots de préservatifs à la réception et contrôle de qualité tous les six mois de stockage. 28

29 -Suivi post marketing - Approbation préalable du Ministère de la Santé Publique/DPM de toute importation - La gestion par lots assure une bonne traçabilité de ces produits - Tous les ARV rentrant dans les protocoles nationaux font partie de la liste nationale des médicaments et dispositifs médicaux essentiels. 29

30 V- CONTRAINTES - Nombre limité des laboratoires effectuant le contrôle de qualité de toutes les molécules d ARV. - Le délai de péremption relativement court des ARV - La Pré qualification des sites de fabrication des ARV n est pas acquise définitivement 30

31 - Problèmes liés aux financements des ARV au niveau intermédiaire et périphérique de la chaîne de distribution. - formation du personnel dans la gestion des stocks au niveau périphérique - Coûts SGS (0.95% du prix FOB) 31

32 ABREVIATIONS ARV: Antirétroviraux CAPP: Centres d Approvisionnement Pharmaceutiques Provinciaux CENAME: Centrale Nationale d Approvisionnement en Médicaments et Consommables Médicaux Essentiels CNLS: Comité National de Lutte contre le Sida CTA: Centres de traitement Agréés CTAff: Centres de Traitement Affiliés DPM: Direction de la Pharmacie et du Médicament DLM: Direction de la Lutte contre la Maladie LANACOME: Laboratoire National de Contrôle de Qualité des Médicaments et d Expertise du Cameroun MSF: Médecins sans Frontière MSP: Ministère de la Santé Publique PVVS: Personnes Vivant avec le VIH/SIDA UPEC: Unités de Prise en Charge 32

33 MERCI 33

EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS LA QUANTIFICATION/ESTIMATION DES BESOINS EN ARV: SUCCES, DIFFICULTES ET SOLUTIONS PROPOSEES

EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS LA QUANTIFICATION/ESTIMATION DES BESOINS EN ARV: SUCCES, DIFFICULTES ET SOLUTIONS PROPOSEES EXPERIENCE DU CAMEROUN DANS LA QUANTIFICATION/ESTIMATION DES BESOINS EN ARV: SUCCES, DIFFICULTES ET SOLUTIONS PROPOSEES PAR DOCTEUR NGOKO MARIE LOUISE épse TCHOUANTE RESPONSABLE DE LA GESTION DES ARV CENAME_CAMEROUN

Plus en détail

Outils de Planification des Approvisionnements

Outils de Planification des Approvisionnements Outils de Planification des Approvisionnements Séminaire Technique de Préparation des Consultants pour les Programmes VIH, TB et Paludisme Dakar 6-9 Mars 2006 Aoua Diarra Moyens de Prévention des Ruptures

Plus en détail

MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA MISSIONS ET APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA ATELIER CAMEBU/PARTENAIRES 26-27 Janvier 2011 Albert NTIRINGANIZA Expert Pharmacien SEP/CNLS Projet VIH/GF PLAN Missions du SEP/CNLS

Plus en détail

EVALUATIONS DE LA CENTRALE PROJET BAILLEUR BUREAU ETUDE DATE RESULTAT SI OUI TYPE D'ACTIVITE PRISE EN CHARGE. Achat, Stockage, Distribution

EVALUATIONS DE LA CENTRALE PROJET BAILLEUR BUREAU ETUDE DATE RESULTAT SI OUI TYPE D'ACTIVITE PRISE EN CHARGE. Achat, Stockage, Distribution NOM DE LA CENTRALE PAYS CENAME CAMEROUN EVALUATIONS DE LA CENTRALE PROJET BAILLEUR BUREAU ETUDE DATE RESULTAT RAISON PPALE La situation actuelle de votre Centrale par rapport à l'approvisionnement des

Plus en détail

EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO. Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk

EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO. Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk EXEMPLE DE LA CAMEG BURKINA FASO Microsoft Office Excel 2007 (2).lnk AEDES - 1 Présentation de la CAMEG Conclusions de l étude de faisabilité (année 2000) sur l approvisionnement en MEG des pharmacies

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO

LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO The 10 th Meeting of PSM, the Procurement & Supply Management Working Group (PSM-10) BREAK OUT SESSIONS LMIS TOOLS / Sage Saari Expérience de la CAMEG-TOGO P L A N 1. Présentation de la CAMEG-TOGO 2. Mécanisme

Plus en détail

des outils et une méthode m pédagogiquep les activités s pharmaceutiques des Carinne Bruneton

des outils et une méthode m pédagogiquep les activités s pharmaceutiques des Carinne Bruneton ien développer d les activités s pharmaceutiques des centres de santé et des hôpitaux h : des outils et une méthode m pédagogiquep Séminaire pour les Consultants Francophones dans la Gestion des Achats

Plus en détail

«Evaluation de la gestion des produits pharmaceutiques dans la région du Moyen Chari au Tchad»

«Evaluation de la gestion des produits pharmaceutiques dans la région du Moyen Chari au Tchad» «Evaluation de la gestion des produits pharmaceutiques dans la région du Moyen Chari au Tchad» MBAIBAREM D, DOUMDE G., LAHAYE FM, RAPP C. Département santé, spécialité santé internationale Université Senghor,

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des matières 1- Fiche matière première... 3 a) Création d un produit type... 3 b) Caractéristiques générales de la matière première... 4 c) Affectation de conditions par fournisseur... 4 d) Documentation

Plus en détail

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Le tableau de bord : où je suis, où je vais? Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Sommaire I Qu est-ce qu un tableau de bord? II Notions d indicateurs III Comment se construit-il? Qu est-ce

Plus en détail

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA

La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA La Banque mondiale et la lutte contre le VIH/SIDA Troisième réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA de l APF Jean Delion Lomé, Togo, 7-87 8 Octobre Personnes atteintes du virus du SIDA

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI122 I. Informations générales Intitulé de la mission Renforcement des capacités de la Pharmacie Nationale d Approvisionnement dans le suivi des appels d offres internationaux

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

Outils MSH/RPM Plus. Emmanuel Y. Nfor Dakar, Mars 2006

Outils MSH/RPM Plus. Emmanuel Y. Nfor Dakar, Mars 2006 Outils MSH/RPM Plus Emmanuel Y. Nfor Dakar, Mars 2006 3 Outils RPM Plus Quantimed ORION@MSH Outil de distribution des antirétroviraux (ARV) Outil de suivi du stock des ARV Indicateur de Prix Internationaux

Plus en détail

Bonjour HERA HEALTH RESEARCH FOR ACTION.

Bonjour HERA HEALTH RESEARCH FOR ACTION. Bonjour 1 ATELIER SUR LA GESTION RATIONNELLE DES MEDICAMENTS Bujumbura, du 26 au 27 Janvier2011 2 Les enjeux de l approvisionnement en médicaments. Ph. Séverin KAMBAYEKO Pharmacien Consultant Chef de mission

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

SOMMAIRE. lgros plan sur le projet ESTHERAID. pages 2 et 3. pages 4 et 5. pages 6 et 7. pages 8 et 9. pages 10 et 11.

SOMMAIRE. lgros plan sur le projet ESTHERAID. pages 2 et 3. pages 4 et 5. pages 6 et 7. pages 8 et 9. pages 10 et 11. LA LETTRE N 44 62, Boulevard Garibaldi 75015 Paris 01 53 17 52 02/09 www.esther.fr ESTHERAID, une exigence de qualité au service de tous, ESTHERAID = ESTHER + UNITAID C est l idée qu il faut faire plus,

Plus en détail

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public

Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Politique d Approvisionnement et Distribution des Médicaments aux districts sanitaires dans le secteur public Présenté par Dr AKE Awoh Pierre Pharmacien Gestionnaire des Grands Comptes Régionaux Zone Commerciale

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des Matières 1- Fiche matière première...3 a) Caractéristiques générales de la matière première... 3 b) Affectation de conditions par fournisseur... 3 c) Documentation technique liée au produit

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr VIH-SIDA Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-16 12h04 16h56 - - 1h54 57 14h05 52 8h48 21h10 0h42 5h29 13h02 17h32 2h43 47 14h56 43 9h32 21h57 1h45 6h18 13h48 18h22 3h48 40 16h08 37 10h28 22h58 2h44 7h24 15h07 19h36 5h04 37 17h27 38 11h38

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel :

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 01-janv-17 9h13 14h42 21h43 3h04* 11h26 82 23h50 81 6h18 18h37 9h52 15h19 22h24 3h43* 12h05 79 --:-- --- 6h55 19h15 10h35 15h58 23h09 4h26* 0h30 77 12h46 74 7h34 19h55 11h22 16h41 23h59 5h13* 1h14 71 13h32

Plus en détail

SESSION PARTAGE 2 Dialyse. SHARING SESSION 2 Dialysis. Modérateur / Moderator : Jean-Yves SAGBO

SESSION PARTAGE 2 Dialyse. SHARING SESSION 2 Dialysis. Modérateur / Moderator : Jean-Yves SAGBO 19 & 20 Nov 2013 SESSION PARTAGE 2 Dialyse SHARING SESSION 2 Dialysis Modérateur / Moderator : Jean-Yves SAGBO Intervenants / Speakers : Jean-Pierre GARCIA PEREZ Serge GALLIOU Vincent NGALEU TOKO Jaeho

Plus en détail

Etude de cas : Madagascar

Etude de cas : Madagascar Etude de cas : Madagascar Enquête menée e au sein du service d oncologie d de l hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA) Juin-Juillet Juillet 2007 Laurine LAVERGNE Atelier ReMeD : Le cancer en Afrique

Plus en détail

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale

Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Cameroun Congo Gabon Guinée République Tchad Equatoriale Centrafricaine Annexe au Règlement Cadre N 02/13-UEAC-OCEAC-CM-SE-2 LIGNES DIRECTRICES

Plus en détail

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Introduction 1. Historique de la base de données 2. Types de données collectées 3. Le système de collecte des données

Plus en détail

Suivre l évolution d un stock

Suivre l évolution d un stock Vous avez appris à effectuer les entrées, les sorties et les inventaires qui sont les mouvements physiques des articles en stock. Vous avez appris à décrire à l aide d une fiche de stock manuelle ou informatisée

Plus en détail

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs

Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Expérience de l utilisation du logiciel SAARI au Togo pour la dispensation, la gestion des stocks et l approvisionnement des ARVs Dr BABALEY Magali, Pharmacien Assistant technique PNUD/Togo Dakar, 6-9

Plus en détail

fft*1.. INRODUCTION f1 ;suicn CSTq ËÊâ.u ffruc\* c u\,q*

fft*1.. INRODUCTION f1 ;suicn CSTq ËÊâ.u ffruc\* c u\,q* f1 ;suicn CSTq ËÊâ.u rrrcv k-,rnb re- 4 cl" c-"o.\o;rotc'"cly fft*1.. ffruc\* c u\,q* INRODUCTION Concemant le volet pharmacie, la mission ESTHER avait pour objectif de mettre en place un travail autour

Plus en détail

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC. (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014)

POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC. (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014) POLITIQUE D ASSURANCE QUALITÉ DU FONDS MONDIAL POUR LES PRODUITS DE DIAGNOSTIC (publiée le 14 décembre 2010, amendée le 5 février 2014) PRINCIPES FONDAMENTAUX 1. Les crédits de subventions octroyés par

Plus en détail

Chapitre 2 Gestion de l approvisionnement

Chapitre 2 Gestion de l approvisionnement Chapitre Gestion de l approvisionnement Plan du chapitre Section 1 : La gestion comptable des stocks Section : L analyse de l évolution des stocks Section 3 : La gestion prévisionnelle des stocks ÿ ÿ I.

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n Burundi / Assistance technique pour l appui au renforcement du système de gestion des achats et des approvisionnements Demandeur : Secrétariat Exécutif Permanent du Conseil

Plus en détail

Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage

Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage Manuel de bonnes pratiques Gestion du cycle de vie des produits pour le secteur du Bricolage 1 Décembre 2015 Introduction Les processus logistiques en place chez les industriels et distributeurs du secteur

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS.

Observatoire des prix et des marges. Filière Porc Jambon SOURCES DES DONNÉES, MÉTHODES DE TRAITEMENT, LIMITES DES RÉSULTATS. Sommaire Définitions Les circuits Les données de prix utilisées Retraitements Limites 1 Prix au stade production Définitions - prix perçu par le producteur agricole, s applique au kg de carcasse ; - acheteur

Plus en détail

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI

Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Pratiques dans la Distribution pharmaceutique en Côte d Ivoire Cas de UBIPHARM-CI Présentateur: Dr ALLANI HUGUES Directeur Agence centrale UBIPHARM-CI Cadre réglementaire des Bonnes pratiques Notre référentiel

Plus en détail

Assurance Qualité pour les produits de santé

Assurance Qualité pour les produits de santé Assurance Qualité pour les produits de santé Atelier sur la résolution des goulots d étranglement dans la gestion des approvisionnements et des stocks pour les intrants médicaux dans la lutte contre la

Plus en détail

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise.

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise. Chapitre 1 L ANALYSE FINANCIÈRE DÉFINITION L analyse financière à terme regroupe l ensemble des techniques destinées à étudier la gestion à terme de l entreprise pour prévoir, et pallier les besoins de

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT

MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL - + - + - + - + - + - DIRECTION DE LA PHARMACIE ET DU MEDICAMENT REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie - + - + - + - + - RENFORCEMENT DU SYSTEME

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX

MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX MIEUX CONNAITRE LA GESTION DE PRODUCTION INITIATION A LA GESTION DE PRODUCTION LES ENJEUX 1 En Économie de Production, le prix de vente est fixé par l entreprise : PRIX DE VENTE = ( COUT DE REVIENT ) +

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Lancement d une plate-forme de distribution des produits locaux en 2011 Demande en produits locaux pour la RHD L Ariège s

Plus en détail

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur.

- 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen, Gestion des stocks en quantité et en valeur. - 04 - LA GESTION DES APPROVISIONNEMENTS ET DES STOCKS Objectif(s) : o o Pré requis : o o Cadence d'approvisionnement, Optimisation de la gestion des stocks. Principes d'évaluation des stocks : coût moyen,

Plus en détail

MANUEL ASSURANCE QUALITE

MANUEL ASSURANCE QUALITE Page 1 sur 9 TABLE DES MATIERES 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION... 2 1.1. PRESENTATION... 2 1.2. DOMAINE D APPLICATION... 2 2. PERSONNES DE REFERENCE... 2 3. GRILLE DE DIFFUSION... 2 4. REFERENCE NORMATIVE...

Plus en détail

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014 Gaz Audit Tarifs Réglementés de Vente : La Commission de régulation de l énergie a effectué un audit des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement servant de base au calcul de l évolution des

Plus en détail

Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie

Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie Cadre légal régissant les hydrocarbures en Algérie Journée de communication portant sur le cadre légal et contractuel régissant les hydrocarbures en Algérie. Alger, 25 novembre 2015 1 Dispositif règlementaire

Plus en détail

SI OUI TYPE D'ACTIVITE PRISE EN CHARGE. AGENCE désignée (si NON) Conseil National de Lutte Contre le SIDA (CNLS)

SI OUI TYPE D'ACTIVITE PRISE EN CHARGE. AGENCE désignée (si NON) Conseil National de Lutte Contre le SIDA (CNLS) NOM DE LA CENTRALE PAYS CAMEBU BURUNDI EVALUATIONS DE LA CENTRALE PROJET BAILLEUR BUREAU ETUDE DATE RESULTAT RAISON PPALE La situation actuelle de votre Centrale par rapport à l'approvisionnement des médicaments

Plus en détail

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N

C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Lamine LAKHOUA Lic. ès Sciences Commerciales et Industrielles C O M P T A B I L I T E A N A L Y T I Q U E D E X P L O I T A T I O N Maturité Suisse I M P O R T A N T Ce document est un support de cours.

Plus en détail

VIH/SIDA. Affordable healthcare. IDA HIV/AIDS Group

VIH/SIDA. Affordable healthcare. IDA HIV/AIDS Group Affordable healthcare VIH/SIDA IDA HIV/AIDS Group Slochterweg 35 1027 AA Amsterdam P.O. Box 37348 1030 AH Amsterdam Les Pays-Bas Bureau de Services téléphone : +31 20 4037178 fax : +31 20 4037179 e-mail

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Convention AFG : Bilan du marché français du gaz

Convention AFG : Bilan du marché français du gaz Convention AFG : Bilan du marché français du gaz Dominique JAMME CRE Directeur des réseaux Paris, 18 mars 2015 Bilan et perspectives du marché français en 2015 Bilan La concurrence sur le marché de détail

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT

RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RUPTURE D APPROVISIONNEMENT RACHID LAMRINI Président du Nador, le 27 décembre 2014 1 RUPTURES D APPROVISIONNEMENT Reconnues comme un problème mondial par l OMS L ampleur prise ces dernières années en

Plus en détail

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT

LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT LES ENTREPRISES D ENTRAÎNEMENT GUIDE D APPLICATION DU CONCEPT DE L ENTREPRISE D ENTRAÎNEMENT Des conditions matérielles adéquates Des locaux identifiés ayant une surface suffisante; Des ressources humaines

Plus en détail

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public

L ACTIVITE. Evolution de l'activité industrielle secteur privé. Evolution de l'activité industrielle secteur public N 729 ENQUETE SUR LA SITUATION ET LES PERSPECTIVES DANS L INDUSTRIE AU - TROISIEME TRIMESTRE 215 - L enquête d opinion auprès des chefs d entreprise industrielle, initiée par les services de l ONS couvre

Plus en détail

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier

Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP. Concepts et applications. Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Gestion de la chaine logistique avec SAP ERP Concepts et applications Incluant 31 vidéos 5 heures de démonstration Michel Cloutier Sommaire du contenu PRÉFACE 1 LA GESTION DE LA LOGISTIQUE ET LES PROGICIELS

Plus en détail

II. Description de la mission d expertise

II. Description de la mission d expertise Termes de références Mission n 12INI136 TCHAD / Mission de diagnostic en vue de renforcer le système d approvisionnement et des stocks d ARV du niveau périphérique vers le niveau central. Demandeur : CNLS

Plus en détail

Nombre de supervision/formatio n pratique en PF/CS Approvisionner les CS en produits contraceptifs District Stock out 0

Nombre de supervision/formatio n pratique en PF/CS Approvisionner les CS en produits contraceptifs District Stock out 0 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L'EST DISTRICT DE NYAGATARE HOPITAL DE NYAGATARE Pop: 346726 PLAN OPERATIONNEL DE L'HOPITAL DE NYAGATARE DE JUILLET 2010 A JUIN 2011 Objectifs Résultats atendus Activités

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage

Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4. Propriété & Usage Gespx (Logiciel de gestion commerciale) Version 4 Propriété & Usage Tout usage, représentation ou reproduction intégral ou partiel, fait sans le consentement de Im@gin Micro est illicite (Loi du 11 Mars

Plus en détail

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC

Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-127 du 23 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Comtrade par le groupe DCC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique

Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement. Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Médicaments: Ruptures de Stocks Rupture d Approvisionnement Complexité de la chaine d approvisionnement pharmaceutique Supply Chain une activité très réglementée Dossier enregistrement Fabricants de Principes

Plus en détail

Groupement public : expérience du RESAH Ile-de-France

Groupement public : expérience du RESAH Ile-de-France Article Groupement public : expérience du RESAH Ile-de-France J.-M. Descoutures Service de Pharmacologie, Centre hospitalier Victor Duppouy, 69, rue du Lieutenant Colonel Prudhon 95107 Argenteuil, France.

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

I. Contexte. Termes de références Mission n 12INI135 TCHAD / MISSION D EXPERTISE TECHNIQUE DANS LE DOMAINE FIDUCIAIRE Demandeur : HCNC

I. Contexte. Termes de références Mission n 12INI135 TCHAD / MISSION D EXPERTISE TECHNIQUE DANS LE DOMAINE FIDUCIAIRE Demandeur : HCNC Termes de références Mission n 12INI135 TCHAD / MISSION D EXPERTISE TECHNIQUE DANS LE DOMAINE FIDUCIAIRE Demandeur : HCNC I. Contexte Le Tchad a bénéficié de quatre subventions sous la Série 8 du Fonds

Plus en détail

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité.

LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Découverte de la méthode des coûts par activité. LA COMPTABILITE A BASE D'ACTIVITES Méthode Activity Based Costing (ABC) Objectif(s) : o Pré requis : o Découverte de la méthode des coûts par activité. Connaissance des processus d'organisations des activités.

Plus en détail

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion

Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation. Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Méthodes des coûts complets : La comptabilité analytique d Exploitation Préparé par : Mr Larbi TAMNINE, professeur agrégé d Economie et Gestion Important : Chers lectures, n hésitez pas à m envoyer vos

Plus en détail

Séance 8 4-530-03. La gestion des stocks. Gestion des opérations

Séance 8 4-530-03. La gestion des stocks. Gestion des opérations Gestion des opérations Séance 8 4-530-03 La gestion des stocks Plan de la présentation Les types de stocks Les types de demandes (indépendante vs dépendante) Les fonctions des stocks Les enjeux de la gestion

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

un document pour séduire et convaincre

un document pour séduire et convaincre Le business plan un document pour séduire et convaincre Fiche d identité du projet Le marché Caractéristiques, répartition Acteurs, concurrence Se situer dans la démarche Clients, Choix stratégiques, positionnement,segmentation

Plus en détail

Expérience du Lesotho

Expérience du Lesotho Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique Subsaharienne Expérience du Lesotho Dr. Appolinaire TIAM, MBChB, DipHIVMan, M(fam)Med Directeur Technique: Elizabeth

Plus en détail

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité

HUG-CHUV / PLEXUS. Gestion logistique et traçabilité Plateforme logistique HUG-CHUV / PLEXUS Gestion logistique et traçabilité CAIB / RA / 29.04.2016 Ordre du jour 1. Les contraintes des deux hôpitaux 2. Historique 3. Gains attendus 4. Organisation du projet

Plus en détail

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105

Liège, le 7 juillet 2015. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2015/105 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 7 juillet 2015

Plus en détail

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT

POLITIQUE D ACHATS DE L EPS Roger PREVOT Rédigé par : C. DENIS Validé par : G. DJAGUIDI Date : 19 03 14 Mise à jour : VALIDATION G. Développement Durable : 25 03 14 COPIL Qualité : 28 03 14 Réf : L 11 Version : 1 Modifications apportées : V2

Plus en détail

GESTION DE PRODUCTION GENERALITES

GESTION DE PRODUCTION GENERALITES L ENTREPRISE ET L ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Chaque société possède des fournisseurs, des clients et apporte une valeur ajoutée à un produit. Achat Production de Valeur Ajouté Vente La valeur ajoutée est

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI118 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Subventions FM concernées Appui au démarrage des activités de distribution

Plus en détail

Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar

Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar Contrôle de qualité des médicaments : une procédure de sélection adaptée aux ressources disponibles le cas des anti-infectieux à Madagascar K.Chevreul 1, F.Ballereau 2 1. Department of Social Policy, London

Plus en détail

Plan de gestion des achats et des stocks

Plan de gestion des achats et des stocks Plan de gestion des achats et des stocks Table des matières : Tableau 1 : Résumé des coûts de gestion des achats et de gestion pharmaceutique Tableau 2 : Sélection conformément aux normes Tableau 3 : Conformité

Plus en détail

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe.

La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. INRODUCION Activité (Activité de démarrage) La société «MEUBLENA» est spécialisée dans la fabrication et la vente de chaises de luxe. Cette entreprise artisanale est implantée depuis quelques années en

Plus en détail

«SureMeds» Concept Paper Journées Thématiques Médicament AEDES

«SureMeds» Concept Paper Journées Thématiques Médicament AEDES «SureMeds» Concept Paper Journées Thématiques Médicament AEDES Projet pour créer une spirale vertueuse dans la lutte contre les malfaçons et contrefaçons Jean-Michel LICHTENBERGER S ure M eds I nternational

Plus en détail

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities

Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities REPUBLIC OF SOUTH AFRICA Regional Seminar for Certain African Countries on the Implementation and Use of Several Patent-Related Flexibilities Topic 9: The Use of Compulsory Licenses Durban, South Africa

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Adoptée par le Conseil de la Ville de Trois-Rivières le 14 décembre 2015 au moyen de la résolution n C-2015-1357 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 1. Projets et secteurs

Plus en détail

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER REACTO-VIGILANCE gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER PLAN 1-Qu est-ce que la réacto-vigilance? Enquête Définitions Missions 2-Normes ISO NF 15189 : Historique

Plus en détail

FORMATION PLASTIQUE A TEMPS COMPLET

FORMATION PLASTIQUE A TEMPS COMPLET HISTORIQUE DE L ECOLE DES BEAUX ARTS DE VERSAILLES L origine de l Ecole des Beaux Arts de Versailles remonte à la fin du dix-huitième siècle (1795). D abord privé puis public dès 1798, l établissement

Plus en détail

La gestion des stocks & approvisionnements

La gestion des stocks & approvisionnements Page : 1 Coût d achat Il y a un coût d achat par matière 1e ou fourniture achetée. Il est composé de : prix d achat, y compris les frais annexes coût indirect d approvisionnement Page : 2 Page : 3 Prix

Plus en détail

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques Convention Logistique Pour la fourniture de fixations mécaniques 1/ Objet La présente Convention Logistique est le contrat d adhésion qui définit, à défaut d accords particuliers ou dérogatoires entre

Plus en détail

Le Projet de Gestion de la Chaine d Approvisionnement

Le Projet de Gestion de la Chaine d Approvisionnement Le Projet de Gestion de la Chaine d Approvisionnement Le Partenariat pour la Gestion de la Chaîne d Approvisionnement Seminaire Technique des Consultants OMS/AMDS Dakar Mars 2006 Plan d urgence du président

Plus en détail

Notice expliquant le paramétrage de la nouvelle modulation de la contribution d assurance chômage pour les CDD signés à partir du 1er juillet 2013

Notice expliquant le paramétrage de la nouvelle modulation de la contribution d assurance chômage pour les CDD signés à partir du 1er juillet 2013 Notice expliquant le paramétrage de la nouvelle modulation de la contribution d assurance chômage pour les CDD signés à partir du 1er juillet 2013 08/07/2013 DANPHIL Conseils 1. Cadre légal Majoration

Plus en détail