Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable"

Transcription

1 Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France se sont engagées à poursuivre leurs efforts en Europe et à l échelle mondiale pour mettre en place les politiques et instruments requis en vue de limiter le réchauffement global à 2 C par rapport à l ère pré-industrielle. L Allemagne et la France tiennent à souligner leur désir commun de contribuer à l adoption d un accord universel sur le climat qui engage véritablement les parties, lors de la 21ème conférence des Nations Unies sur le changement climatique qui se tiendra à Paris en décembre Les deux États sont convaincus du rôle majeur que l Union Européenne est appelée à jouer dans le cadre des négociations internationales, à travers la présentation d une contribution européenne à l accord de 2015 qui révélera un ambitieux modèle de transition énergétique et l émergence d opportunités sociales et économiques découlant des différents efforts visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l adaptation au changement climatique. Dans ce contexte, la France et l Allemagne travaillent en étroite collaboration, permettant ainsi à l Union Européenne de démontrer ses ambitions dans la lutte contre le changement climatique. Les mesures à adopter au niveau européen ou national doivent permettre de s assurer que la transition énergétique s accompagne d une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

2 Les deux pays se sont engagés à faire figurer la lutte contre le changement climatique au plus haut niveau de leurs priorités politiques et à travailler ensemble lors de différents forums internationaux, en particulier du G8, du G20 et du Sommet organisé par le Secrétaire général des Nations Unies qui se tiendra à New York en septembre 2014, afin de soutenir un processus qui doit mener à l'adoption d'un ambitieux accord en Dans le même ordre d idées, la France et l Allemagne soutiennent l idée de promouvoir une action immédiate pour le climat et de présenter des solutions déjà mises en œuvre, dans le cadre de «l agenda des solutions». Ensemble, la France et l Allemagne appellent leurs partenaires européens à travailler à l élaboration et à l adoption d un ambitieux Cadre Énergie Climat pour Ce cadre est fondamental pour engager pleinement la transition énergétique européenne, en stimulant la compétitivité et l innovation. En ce qui concerne le cadre pour 2030, l Allemagne et la France aimeraient parvenir à un consensus sur le paquet Énergie-Climat lors de la rencontre du Conseil européen de mars Les détails de ce cadre pourraient être précisés ultérieurement. Les ambitions climatiques de l Europe devront être fondées sur l objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l Union Européenne d au moins 40% d ici 2030, par rapport aux niveaux de Cet objectif est indispensable pour servir de point d ancrage à l ambition européenne à long terme, qui consiste à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95% d ici Ce signal politique sera déterminant pour permettre des investissements dans les secteurs à faibles émissions de carbone, créer des emplois et soutenir la croissance, tout en renforçant l'économie européenne.

3 La structure Système d échanges de quotas européen doit être renforcée pour maintenir une forme d incitation adaptée, en faveur d investissements dans les technologies à faible intensité de carbone. Dans cette perspective, l'allemagne et la France considèrent qu il y a lieu d envisager un mécanisme qui permettrait des adaptations dans l allocation des quotas en fonction des fluctuations de la demande. Un tel mécanisme devra apporter clarté et fiabilité à tous les participants du marché afin d envoyer les signaux d investissement nécessaires pour la réduction à long terme des émissions. La réserve de stabilité du marché, telle que proposée par la Commission européenne, constitue une base intéressante pour un tel mécanisme. De ce point de vue, l Allemagne et la France accueillent favorablement la proposition de la Commission concernant cette réserve afin d éviter que des volumes excessifs de quotas excédentaires ne circulent sur les marchés. La compétitivité industrielle est à la fois une priorité et un facteur de réussite pour la transition énergétique, tout particulièrement pour les industries intensives en énergie. Elle implique un cadre européen flexible, qui permette aux États membres de déterminer les mesures nécessaires (par exemple, exemptions permettant de financer les énergies renouvelables, contrats à long terme), tout en garantissant l absence de distorsions entre Européens. Ceci présuppose également que l'objectif européen de réduction des émissions de 40% d'ici 2030 soit accompagné de systèmes crédibles permettant d éviter les fuites de carbone, en particulier dans les secteurs les plus exposés. La France et l'allemagne entendent maintenir la liste actuelle des secteurs exposés à la concurrence internationale jusqu'en 2020, de façon à fournir aux secteurs concernés la visibilité nécessaire pour planifier leurs investissements. Les deux États suggèrent également une révision de la réduction programmée de la protection des secteurs exposés au-delà de 2020, sur la base de l'accord international de 2015 concernant la réduction des émissions de GES.

4 Pour 2030, l Europe devra avoir une véritable stratégie énergétique qui prendra en compte la compétitivité, la sécurité de l approvisionnement et les impacts environnementaux. Cette stratégie devra respecter la liberté de choix des États membres quant à leurs mix énergétiques respectifs. La France et l Allemagne demandent à ce que l Union adopte une politique industrielle et commerciale de recherche, susceptible de contribuer à atteindre les objectifs fixés en matière de lutte contre le changement climatique et à améliorer la compétitivité de l Union Européenne et de son secteur énergétique. Ceci implique de doter l Union Européenne d une véritable politique européenne en matière de sources d énergies renouvelables et d efficacité énergétique. Énergie renouvelable et efficacité énergétique sont des aspects déterminants si nous voulons transformer avec succès nos systèmes énergétiques. La France et l Allemagne s accordent à reconnaître le rôle important qu elles auront à jouer dans la décarbonisation des bouquets énergétiques et des politiques énergétiques des États membres. L étude d impact effectuée par la Commission indique l effet majeur que pourrait avoir un accroissement des énergies renouvelables et une augmentation de l efficacité énergétique en termes de réduction de la dépendance européenne vis à vis des importations d énergie, de réduction du prix de l'énergie et d'amélioration du bienêtre à travers la création d'emplois et le soutien de la croissance. En outre, l Union Européenne conclut qu une augmentation de la part de l énergie renouvelable et un accroissement de l efficacité énergétique sont nécessaires dans toute l Europe si nous voulons atteindre nos objectifs à long terme, afin d en faire des options sans regret. Par conséquent, nous nous trouverons tous confrontés à des défis équivalents.

5 Seule une approche coordonnée et prévisible nous permettra de faire face à ces défis, étape par étape. La France et l Allemagne accueillent ainsi favorablement la proposition de la Commission consistant à définir un objectif européen contraignant les parties en matière d énergie renouvelable, tout en préservant une flexibilité permettant aux États membres de fixer leurs objectifs nationaux. La France et l Allemagne travailleront de concert pour faire de cette proposition une approche fiable et crédible. Nous estimons donc nécessaire de définir un objectif européen ambitieux et concret en matière d'énergies renouvelables afin de rester crédibles, en particulier dans un contexte de coûts technologiques fortement réduits et en vue de l étude d impact de la Commission. Les gouvernements respectifs doivent s assurer que chaque État membre contribue à l objectif européen de façon équitable et fiable. En outre, nous avons besoin d un cadre solide qui permette aux États membres de concevoir leurs mécanismes de soutien, afin d assurer le déploiement le plus efficace de l énergie renouvelable, au meilleur rapport qualité/prix, tout en tenant compte des préférences et potentiels nationaux. Dans le même temps, les mécanismes de soutien des sources d énergie renouvelable sont appelés à évoluer. Les grands principes de soutien devront graduellement être alignés au niveau européen, dans le but de garantir un chemin d'accès fiable, augmentant la réactivité du marché des énergies renouvelables, tout en en réduisant continuellement les coûts. Nous devrons également améliorer les mesures d incitation afin de mettre en œuvre des projets de coopération transfrontaliers. La France et l Allemagne pensent que les mécanismes de coopération constituent une approche équilibrée, permettant d explorer conjointement les potentiels présentant le meilleur rapport qualité/prix, dans la situation gagnant-gagnant qui accompagnera le déploiement national de l'énergie renouvelable. Les transitions devront être progressives et concertées et elles ne devront pas remettre en question les contrats signés dans le cadre des mécanismes existants.

6 Nous pensons également nécessaire d adopter un cadre de politiques à l échelle européenne, incluant la possibilité de fixer un nouvel objectif et un ensemble d instruments pour l efficacité énergétique. Nous accueillons favorablement l annonce de la Commission concernant la présentation de propositions plus concrètes concernant l efficacité énergétique suite à la révision de la directive relative à l'efficacité énergétique. La France et l Allemagne accueillent favorablement la proposition de la Commission concernant la mobilisation de fonds européens tels que les fonds structurels et les institutions telles que la BEI ; les deux pays appellent une rapide mise en œuvre de ce financement, en particulier pour les activités et les mesures devant intervenir dans les domaines de la rénovation énergétiques des bâtiments, du transport, de l agriculture ou de l amélioration des procédés du secteur industriel. Confrontés à des défis comparables dans un contexte d'intégration croissante de leur marché énergétique interne, la France et l'allemagne vont travailler au renforcement de leurs coopérations scientifiques, technologiques et industrielles dans les domaines de l énergie et de la transition climatique. Elles suggèrent de renforcer la recherche européenne en matière de stockage de l énergie et d autres options de flexibilité, appelées à jouer un rôle déterminant dans la transition énergétique à long terme de l'europe. Les deux gouvernements reconnaissent l ampleur des travaux accomplis par l Office franco-allemand pour les énergies renouvelables et entendent intensifier leurs efforts pour établir des liens entre les institutions régionales et nationales et entre les entreprises et les instituts de recherche des deux pays, afin de faciliter les investissements des deux États dans l énergie renouvelable.

7 La France et l Allemagne entendent renforcer leurs liens en mettant en place des groupes de haut niveau sur l énergie et le climat. Le groupe de haut niveau sur l énergie définira une feuille de route, permettant de couvrir tous les défis énergétiques appelés par la transition énergétique, qu ils se rapportent à la production, aux réseaux, au stockage, à la consommation ou à l'efficacité énergétiques. Dans un premier temps, ses priorités seront les suivantes : - Echanger des idées visant à améliorer la compréhension des défis liés à la transition énergétique dans les deux pays et des réformes législatives en cours pour l accompagner au mieux. - Réfléchir ensemble au changement portant sur l architecture des marchés de l électricité et, en particulier, à l'évolution des mécanismes de soutien relatifs aux énergies renouvelables afin d'assurer une meilleure intégration au marché et aux systèmes électriques. - Développer une vision et un niveau communs de sécurité de l approvisionnement pour les pays du marché énergétique de l Europe centrale et de l Europe de l Ouest, en développant les critères du REGRT-E permettant de mesurer la sécurité de l approvisionnement. - Réfléchir ensemble aux rôles actuel et futur des énergies renouvelables et à la réponse à la demande par rapport à la sécurité de l approvisionnement. - Discuter de la sécurité à long terme des approvisionnements et, en particulier, des mécanismes garantissant la sécurité, tout en étant compatibles avec le développement et l intégration ultérieurs du marché européen de l énergie ; garantir un niveau suffisant de capacités pendant les périodes pertinentes, permettre le déploiement de réseaux intelligents et le renforcement de la coopération entre les gestionnaires de réseau.

8 - Développer un concept pour la mise en œuvre d un paquet 2030 sur lequel les États membres pourront parvenir à un accord. - Développer une position conjointe sur les nouvelles réglementations concernant les aides de l État. Les priorités du groupe de haut niveau sur le climat seront les suivantes : - Les questions climatiques liées au paquet L examen des propositions visant à renforcer durablement le système d échange de quotas européen, y compris la réserve de stabilité du marché proposée par la Commission. - Les négociations concernant un accord mondial sur le climat devant être conclu à Paris en ADEME/DENA : ces deux agences vont renforcer leur coopération et travailler sur des initiatives conjointes liées à l efficacité énergétique. Les premières propositions devraient être soumises d ici la fin de l année. La mise en œuvre de la coopération pourrait inclure des problèmes stratégiques. Les projets concrets doivent contribuer au développement économique. L Allemagne et la France considèrent que la transition écologique, force motrice du développement durable de nos sociétés, doit être accélérée. Les deux pays se sont engagés à développer une coopération encore plus étroite en Europe, aux plans multilatéral et bilatéral.

9 - Au niveau multilatéral, selon les principes de leur étroite collaboration au sein du groupe de travail ouvert des Nations Unies sur les objectifs du développement durable. - Au niveau de l Union Européenne, pour que les autorités européennes gèrent le développement durable à travers des politiques publiques et dans le cadre du «semestre européen». Nos deux pays travailleront ensemble à la révision de la stratégie de développement durable de l Union Européenne (EU SDS) en conformité avec la résolution adoptée par le Conseil Environnement le 25 octobre Au niveau bilatéral, à travers la poursuite de leur coordination en termes de développement durable et la promotion d une «semaine européenne du développement durable», par exemple.

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Sommet de Paris sur le changement climatique: Les communes et régions comme catalyseurs de succès. Septembre 2015

Sommet de Paris sur le changement climatique: Les communes et régions comme catalyseurs de succès. Septembre 2015 Sommet de Paris sur le changement climatique: Les communes et régions comme catalyseurs de succès Septembre 2015 Conseil des Communes et Régions d'europe. Inscrit au registre des représentants d'intérêt

Plus en détail

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1

Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre. Cinq scénarios envisagés 1 FEUILLE DE ROUTE CEE POUR L ENERGIE 2050 PRESENTATION Un objectif majeur : la réduction des gaz à effet de serre L'Union Européenne s'est fixé comme objectif d'ici à 2050 de réduire les émissions de gaz

Plus en détail

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable Forum sur la Coopération pour le Développement 2012 Symposium préparatoire de haut niveau «Construire un avenir durable Partenaires dans la Coopération au Développement» Brisbane, Australie, 14-15 Mai

Plus en détail

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin

COMMUNIQUE. Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Berlin, le 31 mars 2015 COMMUNIQUE Réunion du Conseil des ministres franco-allemand à Berlin La Chancelière fédérale Angela Merkel, le Président de la République

Plus en détail

L Accord de Paris et les enjeux financiers

L Accord de Paris et les enjeux financiers DOSSIER DE PRESSE L Accord de Paris et les enjeux financiers RÉUNION DU 9 OCTOBRE 2015, LIMA L Accord de Paris et les enjeux financiers. En décembre 2015 aura lieu la COP21 à Paris, l objectif est d avoir

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Renforcer la compétitivité et créer davantage d emplois en Europe. Appel du BDI et du MEDEF au Conseil européen - 20-21 Mars 2014

Renforcer la compétitivité et créer davantage d emplois en Europe. Appel du BDI et du MEDEF au Conseil européen - 20-21 Mars 2014 Renforcer la compétitivité et créer davantage d emplois en Europe Appel du BDI et du MEDEF au Conseil européen - 20-21 Mars 2014 Nos priorités pour le futur L Europe demeure le plus grand acteur économique

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

RELEVE DE DECISIONS CONSEIL DES MINISTRES FRANCO-ALLEMAND DU 19 FEVRIER 2014

RELEVE DE DECISIONS CONSEIL DES MINISTRES FRANCO-ALLEMAND DU 19 FEVRIER 2014 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse RELEVE DE DECISIONS CONSEIL DES MINISTRES FRANCO-ALLEMAND DU 19 FEVRIER 2014 La France et l Allemagne ont pris et continueront à prendre toutes leurs responsabilités

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement

S engager à agir pour le développement durable dans une période de changement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais E/ECE/1471/Rev.1 Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève, 14-16 avril 2015

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire?

Coopération au développement pour les populations et la planète : Que faut-il faire? Nations unies Département des Affaires économiques et sociales Préparation du Forum 2016 pour la coopération en matière de développement Coopération au développement pour les populations et la planète

Plus en détail

ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20

ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20 Atelier préparatoire Enjeux et perspectives de la CdP20 30 novembre 2014 Business Tower Hotel, Lima, Pérou ATELIER PREPARATOIRE DE LA FRANCOPHONIE: ENJEUX ET PERSPECTIVES POUR LA CDP-20 Par Tosi MPANU

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)] Nations Unies A/RES/60/188 Assemblée générale Distr. générale 17 février 2006 Soixantième session Point 51 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport de la Deuxième

Plus en détail

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014

FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 FEBEG Memorandum en vue des élections de 2014 Un certain nombre de contradictions importantes dans la politique menée actuellement influencent significativement les marchés de l électricité et du gaz.

Plus en détail

Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques

Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques EC188/EN/6 COMITÉ EXÉCUTIF Bruxelles, 1-2 juin 2010 Point 6 de l'ordre du jour Prise de position sur le financement et la gestion des politiques climatiques Le Comité exécutif est invité à approuver la

Plus en détail

Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE

Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 30 mai 2013 LA FRANCE ET L ALLEMAGNE ENSEMBLE POUR RENFORCER L EUROPE DE LA STABILITE ET DE LA CROISSANCE La France et l Allemagne s accordent pour

Plus en détail

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales

Un Pacte pour l Energie. Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Un Pacte pour l Energie Améliorer la gouvernance européenne et la coordination des politiques énergétiques nationales Une contribution de la Fondation Concorde à l Union de l énergie Rapporteurs : Elodie

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

LA DÉCLARATION DE PARIS

LA DÉCLARATION DE PARIS Sommet Mondial des Régions pour le Climat La «Route de Paris 2015» Paris, le 11 Octobre 2014 LA DÉCLARATION DE PARIS EXPOSÉ DES FAITS Compte tenu de la Conférence des Parties (CdP) de Durban de 2011 et

Plus en détail

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne

Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne ganisation ons Unies éducation, la culture Agir sur les changements climatiques : vers un dialogue élargi à la société civile canadienne Un recueil de textes en réponse à Agir sur les changements climatiques

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015

Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Speech by Mr. Fathallah Sijilmassi UfM Secretary-General Private Sector Meeting Barcelona, 13-14 April 2015 Monsieur le Commissaire européen, Monsieur le Premier ministre Jomaa, Mesdames, Messieurs, Chers

Plus en détail

DÉCLARATION DE PARIS DES LEADERS PROGRESSISTES POUR LA COP21 21 PROPOSITION PROGRESSISTES POUR LA COP21

DÉCLARATION DE PARIS DES LEADERS PROGRESSISTES POUR LA COP21 21 PROPOSITION PROGRESSISTES POUR LA COP21 DÉCLARATION DE PARIS DES LEADERS PROGRESSISTES POUR LA COP21 21 PROPOSITION PROGRESSISTES POUR LA COP21 Approuvée par la Présidence du PSE le 9 octobre Pour adoption par les Leaders du PSE le 21 octobre

Plus en détail

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Déclaration commune Les ministres allemand et français de l économie sont convenus de mettre

Plus en détail

Le temps presse : cessons de remettre à plus tard les décisions urgentes!

Le temps presse : cessons de remettre à plus tard les décisions urgentes! AVIS concernant la proposition de Directive de la Commission Européenne relative à l efficacité énergétique (DEE) : COM (2011) 370 final Octobre 2011 Le temps presse : cessons de remettre à plus tard les

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs. Session du Conseil Compétitivité. Bruxelles, le 5 décembre 2014

Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs. Session du Conseil Compétitivité. Bruxelles, le 5 décembre 2014 Conseil de l'union Européenne PRESSE FR CONCLUSIONS DU CONSEIL Bruxelles, le 5 décembre 2014 Soutenir la renaissance de l'espace européen: orientations et défis futurs Session du Conseil Compétitivité

Plus en détail

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux Comprendre les négociations internationales sur le climat Contexte, historique et enjeux Chapitre 1 LE CONTEXTE: L URGENCE CLIMATIQUE La planète s est déjà réchauffée de +0,8 C Les impacts Les impacts

Plus en détail

Bruxelles, le 22 janvier 2007 CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE

Bruxelles, le 22 janvier 2007 CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22 janvier 2007 VISITE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL ENVIRONNEMENT, MONSIEUR SIGMAR GABRIEL, À LA COMMISSION DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ÉNERGIE DU PARLEMENT

Plus en détail

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Introduction Le présent document d analyse met en exergue quelques éléments clés du suivi et de l

Plus en détail

Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable :

Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable : Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable : Commentaires d IIDD sur les nouveaux Principes pour un investissement responsable dans l agriculture et

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007

Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 Communiqué de Londres 18 mai 2007 Communiqué de la Conférence des Ministres européens chargés de l Enseignement Supérieur, Londres, 17-18 Mai 2007 VERS L ESPACE EUROPEEN DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : REPONDRE

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2013-2015 Le mandat de l élaboration et de la mise en œuvre du plan d action 2012-2013 a été confié au Secrétariat général du ministère du Tourisme. Les

Plus en détail

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal

Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Note d orientation Deuxième Forum d apprentissage du programme ACCA, 25-29 octobre 2010, Dakar, Sénégal Évaluer comment l adaptation aux changements climatiques contribue à la réduction de la pauvreté

Plus en détail

Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+

Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+ Le mécanisme d incitation du FEM en faveur des forêts Un nouveau programme de financement multilatéral au titre de REDD+ Gestion durable des forêts et programme d investissement dans l initiative REDD+

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale

Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Termes de Référence de l Université d été d Afrique centrale Titre : Economie verte et changements climatiques Date : 12 au 19 avril 2015 Lieu : Bujumbura-Burundi Langues : Français et Anglais. 1. Contexte

Plus en détail

QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS?

QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS? QUELS INDICATEURS POUR MESURER LA PERFORMANCE ESG DES INVESTISSEMENTS? Synthèse de l étude réalisée par Dominique Blanc, Aela Cozic et Aurélie de Barochez, Centre de recherche ISR - Janvier 2013 Mesurer

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE

COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES MARITIMES ET DE LA PECHE FORUM ATLANTIQUE 1. VISION L'énorme potentiel économique de nos mers et océans reste largement inexploité. Les énergies marines,

Plus en détail

RESOLUTION D'URGENCE:

RESOLUTION D'URGENCE: ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE EURO-LATINO AMÉRICAINE RESOLUTION D'URGENCE: sur "la position de l'europe et de l'amérique latine sur les questions relatives au climat et au changement climatique dans l'optique

Plus en détail

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique

Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Regards croisés des dirigeants d entreprise français et allemands sur la transition énergétique Les mondes économiques français et allemand portent-ils le même regard sur les objectifs de la transition

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE Contexte et historique L évaluation du Centre de recherche Innocenti (IRC) a été effectuée d octobre 2004 à janvier 2005 à la demande du

Plus en détail

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE

CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE CONFERENCE PARLEMENTAIRE SUR LA CRISE ECONOMIQUE MONDIALE Organisée par l Union interparlementaire Genève, 7 et 8 mai 2009 Point 1b) CRS/2009/1b)-Doc.inf.1 24 avril 2009 G20 - SOMMET DE LONDRES DÉCLARATION

Plus en détail

ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS

ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS ENGAGEMENT DES ENTREPRISES DANS LE CADRE DE LA COP21 ET DE L AGENDA DES SOLUTIONS Septembre 2015 INTRODUCTION La contribution du secteur privé est décisive pour le succès des négociations de Paris sur

Plus en détail

Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif

Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif Le nouveau paysage du financement du développement : le point de vue des pays en développement Résumé Exécutif Des changements majeurs dans le paysage international de financement du développement ont

Plus en détail

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global

Le contexte : l'agenda post-2015 sur le développement global Les Nations Unies et leurs partenaires se sont associés pour rédiger et diffuser un sondage innovant et global, sous le nom de MY WORLD, pour que les citoyens puissent participer au processus d'après -2015,

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Chiffres & statistiques

Chiffres & statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Chiffres & statistiques n 547 Août 2014 Objectifs énergétiques Europe 2020 : la doit poursuivre ses efforts pour les énergies renouvelables observation et

Plus en détail

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement

Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement DOCUMENT DE TRAVAIL Création d'un espace de dialogue pour les Organisations de la société civile et les Autorités locales: Le Forum politique pour le développement Le présent document propose la mise en

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011

Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011 Recommandations pour les conseils sur la mesure, le rapport et la vérification du carbone forestier dans REDD+ Mai 2011 Les cadres émergents de mesure, de rapport et de vérification du carbone forestier

Plus en détail

Annexe II POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE. Résolution n o 258

Annexe II POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE. Résolution n o 258 page 29 [Original: ANGLAIS, FRANÇAIS et RUSSE] POURSUITE DE LA PROMOTION DES TRANSPORTS PAR VOIE NAVIGABLE Résolution n o 258 adoptée par le Comité des transports intérieurs le 8 février 2007 Le Comité

Plus en détail

Décision 27/12 : Gestion des produits chimiques et des déchets

Décision 27/12 : Gestion des produits chimiques et des déchets VIII Biodiversité et services écosystémiques 1. Prend note des efforts consentis par les Parties à la Convention sur la diversité biologique, comme souligné par la Conférence des Parties à la Convention

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 :

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 : 6 avril 2011 Contribution des Secrétariats du Conseil central de l'economie et du Conseil national du Travail a l'attention du Premier Ministre, en vue de l'élaboration du plan national de réformes de

Plus en détail

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat 1 INTRODUCTION Par la loi du 13 juillet 2005, la France s est dotée d une nouvelle stratégie énergétique. Dès 2010, 10% de ses besoins devront être couverts par des sources renouvelables, contre 7% aujourd

Plus en détail

Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre

Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre Assurer l intégrité environnementale du système québécois de plafonnement et d échange pour les émissions de gaz à effet de serre Document soumis au gouvernement du Québec à propos de son projet de règlement

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS Pour conjuguer rendement et environnement COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2014 1. Introduction La présente vise à renouveler l engagement de National Écocrédit envers les dix principes établis dans le Pacte

Plus en détail

Annexe. «L industrie française acteur et moteur de la transition énergétique»

Annexe. «L industrie française acteur et moteur de la transition énergétique» Annexe Avis du Conseil National de l Industrie sur la transition énergétique 1 juillet 2013 «L industrie française acteur et moteur de la transition énergétique» L industrie française ne vit pas la transition

Plus en détail

Présentation des différents programmes de Coopération territoriale européenne. Alain COLARD Europe du Nord-Ouest, URBACT, Luxembourg

Présentation des différents programmes de Coopération territoriale européenne. Alain COLARD Europe du Nord-Ouest, URBACT, Luxembourg 1 Présentation des différents programmes de Coopération territoriale européenne Alain COLARD Europe du Nord-Ouest, URBACT, Luxembourg 2 Stratégie 2020 Politique UE de Cohésion territoriale Intégration

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD

DIRECTIVES OPERATIONNELLES DE LA BOAD RISQUES NATURELS 1. D importantes régions dans le monde sont exposées à des risques naturels. Les pays l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ne sont pas exempts des ces risques naturels.

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA

DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- LE CONSEIL DES MINISTRES DECISION N 10/2006/CM/UEMOA PORTANT ADOPTION DU PROGRAMME DE TRANSITION FISCALE AU SEIN DE L UEMOA LE CONSEIL DES MINISTRES

Plus en détail

(Texte non paru au Journal officiel)

(Texte non paru au Journal officiel) Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Direction générale de la prévention des risques RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Plus en détail

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES

CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/19 1 er novembre 2015 Original anglais Point 4.5 de l ordre du jour provisoire CONCLUSIONS DU FORUM DES JEUNES Du 26 au 28 octobre 2015, environ 500 jeunes femmes et

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Soixante-troisième

Plus en détail

E/ESCAP/PTA/IISG(1)/WP.1

E/ESCAP/PTA/IISG(1)/WP.1 DOCUMENT DE TRAVAIL E/ESCAP/PTA/IISG(1)/WP.1 Réservé aux Participants 19 janvier 2015 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Première réunion du Groupe

Plus en détail

Plate-forme pour une industrie verte

Plate-forme pour une industrie verte Plate-forme pour une industrie verte Déclaration de soutien 1) En tant que dirigeants d organisations gouvernementales, d entreprises et de sociétés civiles du monde entier, nous avons l honneur de déclarer

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt

Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt Hausse des prix des céréales Plan d action du ministère de l agriculture, de l agroalimentaire et de la forêt La hausse des prix des céréales et des oléagineux constatée sur les marchés mondiaux ces derniers

Plus en détail

ANNEXE. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES RÉGIONS

ANNEXE. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES RÉGIONS COMMISSION EUROPÉENNE Strasbourg, le 27.10.2015 COM(2015) 610 final ANNEX 1 ANNEXE à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN, AU CONSEIL, AU COMITÉ ÉCONOMIQUE ET SOCIAL ET AU COMITÉ DES

Plus en détail

Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020.

Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020. Etat des lieux des negociaions : Focus sur la plate forme de Durban Plateforme de Durban 1 er secteur d activités: Négociation d un accord international pour 2015, applicable dès 2020. 2 Groupe de travail

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques

Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques Investir dans la capacité humaine et l apprentissage pour un développement vert et résilient face aux changements climatiques «Les changements climatiques se constatent jour après jour partout dans le

Plus en détail

Questionnaire relatif aux Objectifs du Développement Durable Introduction

Questionnaire relatif aux Objectifs du Développement Durable Introduction Questionnaire relatif aux Objectifs du Développement Durable Recueillir les réflexions des Gouvernement nationaux en préparation de la contribution du Secrétaire Général au groupe de travail ouvert sur

Plus en détail

Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide et réactions

Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide et réactions Septième Forum pour le développement de l Afrique Agir face aux changements climatiques pour promouvoir un développement durable en Afrique Gestion des risques climatiques: suivi, évaluation, alerte rapide

Plus en détail

«Paquet climat / énergie»

«Paquet climat / énergie» «Paquet climat / énergie» Atelier de travail du Ministère de l Environnement 28 février 2008 Contexte Conclusions du Conseil européen de mars 2007 Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d

Plus en détail

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique

Prise de position du CCRE sur la proposition de directive relative à l efficacité énergétique COUNCIL OF EUROPEAN MUNICIPALITIES AND REGIONS CONSEIL DES COMMUNES ET REGIONS D EUROPE Inscrit au registre des représentants d intérêts de la Commission européenne. Numéro d inscription : 81142561702-61

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Feuille de route du Caire "Les TIC et la durabilité de l'environnement"

Feuille de route du Caire Les TIC et la durabilité de l'environnement Ministère d'etat pour les affaires environnementales Ministère des communications et des technologies de l'information Cinquième colloque de l'uit "Les TIC, l'environnement et les changements climatiques"

Plus en détail

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Vincent Kitio Chef, Unité Énergie Urbaine Département des Services Urbains de Base ONU-Habitat Sommaire de la présentation Le Mandat d'onu-habitat;

Plus en détail

ACTIVITÉS ET SERVICES PRÊTS POUR L AVENIR. Plan d action 2014-2016 de WSP au Canada pour le développement durable

ACTIVITÉS ET SERVICES PRÊTS POUR L AVENIR. Plan d action 2014-2016 de WSP au Canada pour le développement durable ACTIVITÉS ET SERVICES PRÊTS POUR L AVENIR Plan d action 2014-2016 de WSP au Canada pour le développement durable Nous avons le grand honneur de présenter le Plan d action 2014-2016 de WSP au Canada pour

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail