TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAITEMENT D AIRD VENTILATION"

Transcription

1 TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH 41 à CH 43 Sous-section section 2 : V.M.C D2 Page 1

2 CH 28 - Installations de ventilation Extraction RESEAU Soufflage Le réseau répond-il à : - Extr. locaux à pollution spécifique + bouches à forte perte de charge > à 80 Pa + débit 200 m 3 /h par local (S.F) ou 100 m 3 /h (D.Flux) + amenée d air dans pièce voisine + sans recyclage OU V.M.C CH 41 à CH 43 Le réseau répond-il à: - Débit 100 m 3 /h par local (D.F) NON Réseau de ventilation de confort CH 29 à CH 40 NON D3 CH 29 - Ventilation de confort Température de l airl Température de l airl T de l air l < 100 C à 1 cm des bouches de soufflage N.B : Les articles CH 30 et CH 31 ont été abrogés par l arrêté du 14 février 2000 D4 Page 2

3 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Toute installation aéraulique a : Réaction au feu Conduit d air d : M0 Conduit textile diffuseur : M0 Conduit souple : M1 (L = 1 m pour terminaux) Reprise d air d possible dans faux-plafond d un d local à risque courant en respectant AM4 et AM8 et surface du local 300m 2 (schéma) Conduit en acier au-dessus d un d écran répondant r à CO13 Ecran non traversé directement par un conduit (voir schémas) D5 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Reprise d air d dans le volume du faux-plafond d un d local à risque courant. AM4 = Plafond M1 (tolérance de 25% en M3) Plafond ajouré à plus de 50% en M2 Suspente M0 AM8 = Isolant M0 ou A2-s2,d0. Surface du local 300m 2 D6 Page 3

4 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Toute installation aéraulique a : Matière combustible interdite dans les conduits Calorifuge intérieur : M0 Calorifuge extérieur : M1 Atténuations pour : accessoires des appareils terminaux dans une pièce matériau M1 ponctuellement pour correction acoustique matériau M1 ponctuellement pour régulation r aérauliquea D7 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Toute installation aéraulique: a Moteurs hors du circuit d air d mais hors d ou dans circuit d air d avec à une hauteur > 2,25 m ou dans local nonaccessible au public air mais hors d atteinte du public air avec ipsotherme sauf pour extracteur sans recyclage placé à l extérieur pas d appareils d de traitement d air d au dessus d un d écran (CO13) pas de moteurs au-dessus d un d écran (CO13) Ipsotherme = dispositif thermique de coupure automatique de l alimentation électrique en cas d échauffement du moteur au-delà de sa classe de température D8 Page 4

5 Présence d un d écran CO13 Bâtiment à simple RCH et conduit dans plénum D9 Présence d un d écran CO13 Bâtiment à simple RCH et conduit dans gaine D10 Page 5

6 Présence d un d écran CO13 Bâtiment à simple RCH et conduit et appareillages dans local D11 Présence d un d écran CO13 Bâtiment de plusieurs niveaux et conduit dans plénum D12 Page 6

7 Présence d un d écran CO13 Bâtiment à plusieurs niveaux conduit et appareillages dans local D13 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Réseaux non commun avec les réseaux r des établissements tiers CF t = CF paroi quelque soit la section (traversée e d un d bâtiment tiers) D14 Page 7

8 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Quelle que soit la section du conduit : Coupe-feu de traversée e exigé au droit des : parois délimitant d les zones de mise en sécurits curité (fonction de compartimentage) parois d isolement d entre niveaux parois d isolement d entre secteurs parois d isolement d entre compartiments parois des locaux à risques importants parois des locaux à sommeil D15 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird 1 - Solution CLAPET CF = CF paroi volume non desservi D16 Page 8

9 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird 1 - Solution CLAPET CF = CF paroi volume desservi D17 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird 2 - Solution Gaine CFt = CF paroi volume non desservi D18 Page 9

10 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird 2 - Solution Gaine CFt = CF paroi volume desservi D19 CH 32 - Ventilation de confort Circuit de distribution et de reprise d aird Clapets CF Clapets CF normalisés NF S autocommandés par déclencheur d thermique à 70 C Si présence d un d S.S.I de catégorie A ou B : De plus, clapets télécommandt commandés au droit des parois délimitant les zones ayant une fonction de compartimentage Clapets télécommandt commandés s depuis le CMSI Mécanisme des clapets CF facilement accessible Trémies réservr servées es et percements rebouchés D20 Page 10

11 CH 33 - Ventilation de confort Prises et rejets d aird Protection des prises d air d neuf contre l introduction de corps étranger mailles du grillage 10 mm ou tout autre dispositif Interdiction du recyclage de l air l extrait des locaux à risques importants D21 CH 34 - Ventilation de confort Dispositifs de sécurits curité Thermostat air à 120 C arrêtant l appareil l ou l échangeur et le ventilateur, sauf si fluide primaire 110 C Thermostat en aval du réchauffeurr En dehors des dispositifs «marche/arrêt» des ventilateurs, prévoir un arrêt d urgence d manuel: Soit depuis le poste de sécurits curité; Soit depuis un emplacement directement et facilement accessible de l extl extérieur du bâtiment (ou du hall d accès) Commande d arrêt d d urgence d clairement identifiée Indépendante de la G.T.C D22 Page 11

12 CH 35 - Ventilation de confort Production, transport et utilisation du froid Utilisation de fluides frigorigènes suivant NF EN-378 (3 groupes) Groupe L1 (R22,( R134A, R404A, ) autorisé dans les locaux recevant du public compresseurs du type hermétique ou semi-herm hermétique accessible capacité de fluides présents dans les équipements : < [volume du local] x [limite de concentration (*)] Groupe L2 (R717( ou ammoniac, ) implantation à l extérieur ou en salle des machines système à échange indirect quantité totale de fluides limitée à 150 kg Groupe L3 (R600A( ou isobutane) INTERDIT (*) limite de concentration du R22 = 0,3 kg/m 3 D23 CH 35 - Ventilation de confort Production, transport et utilisation du froid Pour le groupe L1 : pas de restriction de charge si équipements à l air libre ou dans salle des machines salle des machines, hors chaufferie, classée à risques courants salle ventilée e suivant NF EN-378 Pour le groupe L2 : salle des machines classée e L.R.I salle ventilée e suivant NF EN-378 salle uniquement réservr servée e aux équipements de production de froid D24 Page 12

13 CH 35 - Ventilation de confort Production, transport et utilisation du froid Appareils ou groupement d'appareils de production de froid à combustion installés s dans conditions de CH5 si P u > 70 kw (1) installés s dans conditions de CH6 si 30 < P u 70 kw Sont interdits dans les parties de l ERP l pour le transport et l accumulation l de froid : les liquides inflammables (ou vapeurs) les liquides toxiques ou corrosifs (ou vapeurs) les gaz inflammables ou toxiques Les substances utilisées ne doivent pas avoir un point d éclair < 65 C (1) Puissance utile frigorifique D25 CH 35 - Ventilation de confort Production, transport et utilisation du froid Canalisations des fluides frigorigènes Métalliques Isolation en matériau M1 dans les locaux et dégagements accessibles au public Isolation en matériau M3 dans les autres parties de l él établissement Canalisations des fluides frigoporteurs Dispositions identiques aux fluides caloporteurs suivant CH 25 3 Fluide frigorigène : utilisé pour le transfert de chaleur dans un système de réfrigération qui absorbe la chaleur à basse température et basse pression et rejette de la chaleur à haute température et haute pression impliquant un changement d état de ce fluide. Fluide frigoporteur : (eau glacée, saumure, eau glycolée) pour transmission du froid sans changement d état. D26 Page 13

14 CH 35 - Ventilation de confort Production, transport et utilisation du froid Puissance électrique absorbée P en kw P 50kW 50 kw < P < 500 kw P 500 kw Normes NF EN 378 Installation classée soumise à déclaration Arrêté type 361 Installation classée soumise à autorisation Valable pour les fluides du groupe L1 D27 CH 36 - Ventilation de confort Centrale de Traitement d Air d (CTA) Définition : C.T.A. Equipement qui traite l air l pour assurer le chauffage le rafraîchissement ou le refroidissement l humidification la déshumidificationd la filtration et qui est raccordé à un réseau r de distribution pour la desserte d un d ou plusieurs locaux C.T.A. dans un local à risques particuliers ne dessert que ce local C.T.A. dans un local spécifique est classé «local à risque courant» D28 Page 14

15 CH 36 - Ventilation de confort Centrale de traitement d aird Prescriptions C.T.A. parois intérieures métalliques, maçonn onnées ou en matériaux M0 aucun élément combustible à l intérieur, sauf ponctuellement : joints, produits de fixation, courroies de transmission, amortisseurs et autres éléments similaires matériaux M1 pour l acoustiquel isolation extérieure en matériau M1 batteries électriques voir CH 37 humidificateurs métalliques sauf accessoires M3 ensembles de filtration voir CH 38 et CH 39 interdiction d injecter...: d AVIS de la C.C.S D29 CH 37 - Ventilation de confort Batteries de résistances r électriques Batterie électrique en centrale ou en réseau r : alimentation asservie au fonctionnement du ventilateur thermostat de sécurits curité à réarmement manuel (120 C) Batterie dans caisson M0 parties non M0 protégées du rayonnement Ces prescriptions ne concernent pas les résistances r électriques de préchauffage utilisées pour le dégivraged D30 Page 15

16 CH 38 - Ventilation de confort Filtres Centrale Q > m 3 /h Centrale desservant des locaux à sommeil Ensemble de centrales raccordés à un même réseau ou plusieurs réseaux r communs à ces centrales traitant au total plus de m 3 /h Quelle que soit la réaction r au feu du filtre : Détecteur autonome déclencheurd NF S (1) pour : arrêt du ventilateur fermeture d un d registre métalliquem coupure des batteries électriques D31 CH 38 - Ventilation de confort Filtres F DAD R CTA Q>10000 m3/h Un ou plusieurs locaux CTA Locaux à sommeil CTA Qt > m3/h CTA D32 Page 16

17 CH 38 - Ventilation de confort Filtres Filtres en matériaux M4 ou «non classés» en plus des prescriptions ci-avant : clapet assurant un CFt = 30 mn au lieu du registre ou registre métallique + extinction automatique asservie au D.A.D. Filtres à huile vitesse d air d limitée Caisson en matériau M0,, sauf accessoires Eloignement des matériaux combustibles 0,20 m ou équivalent Prises de pression pour contrôle encrassement Affichage : DANGER D INCENDIED Filtres empoussiérés s inflammables D33 CH 39 - Ventilation de confort Entretien des filtres Entretien des filtres Fixation d une d valeur maximale de la perte de charge Tenue d un d livret d entretiend Visite périodique p au moins une fois par an D34 Page 17

18 CH 40 - Ventilation de confort Unités s de toiture monoblocs (roof-top) D35 CH 40 - Ventilation de confort Unités s de toiture monoblocs (roof-top) Définition : traite l'air pour ventiler, chauffer ou refroidir les locaux Appareil conçu u ou adapté pour fonctionner à l extérieur Appareil avec ou sans combustion si < 10 m P u kw P u kw P u kw Roof-top à combustion Groupement P u kw D36 Page 18

19 CH 40 - Ventilation de confort Unités de toiture monoblocs (roof-top) Installation des appareils P u > 70 kw : Roof-top Lame d air ventilée Plots M0 Toiture Les unités sont implantés suivant les conditions de distance imposées à CH 5 2 ou CH 6 2 suivant leur puissance D37 CH 40 - Ventilation de confort Unités de toiture monoblocs (roof-top) Installation des appareils P u > 70 kw : Roof-top Terrasse 10cm Socle CF1H 10cm Les unités sont implantés suivant les conditions de distance imposées à CH 5 2 ou CH 6 2 suivant leur puissance D38 Page 19

20 CH 40 - Ventilation de confort Unités de toiture monoblocs (roof-top) Installation des appareils P u > 70 kw : Roof-top Ouvertures de ventilation sur 50% Toiture Costière ventilée h 20cm Les unités sont implantés suivant les conditions de distance imposées à CH 5 2 ou CH 6 2 suivant leur puissance D39 CH 40 - Ventilation de confort Unités s de toiture monoblocs (roof-top) Dans certains cas : - pour les unités > m 3 /h et ne desservant pas des locaux de sommeil : registre (CH 38 1) peut être placé à l entrée de l air l recyclé caisson de mélange à l air libre par la prise d air neuf débouché à la même hauteur au moins que les obstacles distants de moins de 8 m D40 Page 20

21 CH 41 - Ventilation mécanique m contrôlée Principes de sécurits curité des installations VMC solution 1 - fi Art. CH 42 : mise en place de CCF VMC solution 2 - fi Art. CH 43 : fonctionnement permanent du ventilateur si VMC - GAZ seulement solution 2 + D.S.C. (1) Exigences communes aux 2 solutions (1) DSC = Dispositif de Sécurité Collective conduit MO, trappes MO conduit collectif vertical + gaines CF t = 60 mn maxi (y compris dévoiements) trappes sur gaine PF1/2 heure toutes trémies et percements rebouchés conduit collectif horizontal ne doit pas traverser les parois des locaux à sommeil D41 CH 41 - Ventilation mécanique m contrôlée Principes de sécurits curité des installations Extraction seulement des locaux à pollution spécifique (voir CH 28) Exigences communes aux 2 solutions Conduits desservant des locaux accessibles au public ne peuvent pas desservir des L.R.I. (réseau séparé) VMC double flux - avec moteur du ventilateur de soufflage dans circuit d'air fi ipsotherme obligatoire Ipsotherme interdit pour les ventilateurs d'extraction de la solution 2 Ipsotherme = dispositif thermique de coupure automatique de l alimentation électrique en cas d échauffement du moteur audelà de sa classe de température D42 Page 21

22 CH 41 - Ventilation mécanique m contrôlée Principes de sécurits curité des installations Exigences communes aux 2 solutions Si écran de protection sous toiture (CO13) - conduit en acier dans plénum - ventilateur en dehors du plénum - pas de traversée de l écran par les conduits VMC inversée - extracteur dans local (CO28 2) L.R.M - ou local à l extérieur du bâtiment VMC double flux - pas de possibilité de mélange au niveau du récupérateur de chaleur en cas d incendie D43 CH 42 - Ventilation mécanique m contrôlée Conduits de VMC horizontaux équipés s de clapets CF1/2 heure : au droit des parois d isolement d : - entre secteurs - entre compartiments au droit des parois délimitant d les zones de mise en sécurité (fonction compartimentage) Dispositifs PF et clapets CF : autocommandés (déclencheur à 70 C) contrôlables et remplaçables ables Clapets CF conformes à la NF S N.B : (Solution 1) Pas de clapets sur conduit collectif en VMC inversée Seuls les dispositifs sur les piquages sont admis D44 Page 22

23 CH 42 - Ventilation mécanique m contrôlée Mise en place de clapets CF (Solution 1) Pour les conduits verticaux : D45 CH 42 - Ventilation mécanique m contrôlée Mise en place de dispositifs d obturation d (Solution 1) Pour les conduits verticaux : D46 Page 23

24 CH 43 - Ventilation mécanique m contrôlée Fonctionnement permanent du ventilateur (Solution 2) Ventilateur maintenu en fonctionnement permanent = une alimentation électrique issue directement du tableau principal de l él établissement ou du bâtiment et sélectivement protégée plus câbles résistants r au feu (CR1( CR1) plus ventilateur «400 C C / 1/2heure» (ventilateur d extraction seul en double flux) Conduits collecteurs horizontaux éventuels ventuels en acier rigide écart au feu de 7 cm / matériaux combustibles D47 CH 43 - Ventilation mécanique m contrôlée Fonctionnement permanent du ventilateur (Solution 2) D48 Page 24

25 CH 41 - Traversée e d éd écran CO13 VMC solution 1 - Bâtiment à simple RCH, conduit dans plénum D49 CH 41 - Traversée e d éd écran CO13 VMC solution 2 - Bâtiment à simple RCH, conduit dans plénum D50 Page 25

26 CH 41 - Traversée e d éd écran CO13 VMC solution 1 - Bâtiment plusieurs niveaux et conduit dans plénum D51 CH 41 - Traversée e d éd écran CO13 VMC solution 2 - Bâtiment plusieurs niveaux et conduit dans plénum D52 Page 26

27 FIN D53 Page 27

La fonction compartimentage

La fonction compartimentage La fonction compartimentage Objectif du compartimentage La résistance au feu d un bâtiment face à un incendie Tous les bâtiments sont conçus en respectant des règles essentielles pour résister à un incendie.

Plus en détail

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES

RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE LIMITER LA PROPAGATION DU FEU LES CONTRAINTES DU DÉSENFUMAGE FACILITER L ÉVACUATION DES PERSONNES RÉGLEMENTATION RAPPEL TECHNIQUE PRINCIPE Les objectifs des règlements contre les risques d incendie sont de préserver la sécurité des biens et des personnes : en limitant les risques de naissance et de

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Mémento. Protection Incendie. Guide des réglementations et solutions aérauliques. Edition 2007

Mémento. Protection Incendie. Guide des réglementations et solutions aérauliques. Edition 2007 Mémento Guide des réglementations et solutions aérauliques Protection Incendie Edition 2007 Mémento protection incendie préface Préface Préface La toute première édition du mémento, en 1990 commençait

Plus en détail

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques

La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques La ventilation des bâtiments tertiaires: problématiques CETE Méditerranée Jean-Alain Bouchet 10 mars 2011 Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Plan de l exposé

Plus en détail

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC

AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION AGMC FABRICANT D AEROTHERMES, ROOF-TOP, GENERATEURS D AIR CHAUD, TUBES RADIANTS N Constructeur : AQP 0027 AEROTHERMES GAZ MODULANTS A CONDENSATION Performances et Rendements Elevés (jusqu à 105%) Pas d émission

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS

Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Jeudi de l ALEC Centrale de traitement d air (CTA) Rénovation du siège de PLURALIS Intervenant : Rémy ROSSILLON Bureau d étude Sixième Sens Ingénierie Sixième sens Ingénierie est membre du GIE ICARE 1/

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

La Lettre du Préventionniste

La Lettre du Préventionniste La Lettre du Préventionniste Chers lecteurs préventionnistes, L année 2015 débute par la création d une antenne d Antérisque dans l Ouest de la France. L objectif est de poursuivre notre mission au plus

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours

9.02 ERP RÈGLES TECHNIQUES. Structures, patios et puits de lumière. Isolement Parc de stationnement. Accès des secours Arrêté du 22 juin 1990 modifié, complétant l arrêté du 25 juin 1980 A R T I C L E S PE 5 À PE 27 ÉTABLISSEMENTS DE 5 e CATÉGORIE F I C H E 9.02 ERP LIVRE III CHAPITRE II SECTIONS I À VIII SECTION I CONSTRUCTION,

Plus en détail

Installations aérauliques

Installations aérauliques Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Installations aérauliques 01.01.2015

Plus en détail

La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel

La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel La ventilation mécanique contrôlée pour l habitat individuel 1. Le renouvellement d air dans la maison Renouveler l air de la maison est une nécessité vitale: pour y apporter un air neuf et pourvoir à

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines?

Le traitement de l air des piscines publiques. Séminaire Facilitateur URE Comment limiter les consommations d énergie des piscines? Le traitement de l air des piscines publiques PLAN Introduction au traitement de l air Le rôle de la centrale de traitement d air (CTA) Les composants d une CTA Le dimensionnement Les procédés de déshumidification

Plus en détail

T.Flow Hygro. Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable

T.Flow Hygro. Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Chauffe-eau thermodynamique & Ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Jusqu à 75% d eau chaude et ventilation ultra-performant POUR MAISON INDIVIDUELLE ET HABITAT COLLECTIF Production d eau

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger

Mémento. Aéraulique de protection incendie. Protéger Mémento Aéraulique de protection incendie. Protéger Préface préface PRÉSENTATION GÉNÉRALE Préface En 1990, Marius Gentaz, Responsable marketing protection incendie, préfaçait ainsi la première édition

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS

Dossier de presse «Neuf» POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS POMPE A CHALEUR : LA SOLUTION OPTIMALE POUR LE CHAUFFAGE ET L EAU CHAUDE SANITAIRE DES BATIMENTS NEUFS La construction d'un bâtiment représente toujours un projet important, d'un point de vue architectural,

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015 Aide-mémoire Résidentiel Édition 2015 Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3 Architectes I Bureaux d études I Bureaux de contrôle I Installateurs I Maîtres d ouvrage

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie. ERP et IGH de Type O Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 31/01/2012 N : 04.12 Le règlement de Sécurité contre les risques d incendie ERP et IGH de Type O L arrêté du 25 octobre 2011 portant

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5

Les NORMES S ÉCURITÉ. dans les Etablissements. Recevant du Public de Type 5 Les NORMES de S ÉCURITÉ dans les Etablissements Recevant du Public de Type 5 SOMMAIRE 1 Rappel et définitions...page 1 2 Vérifications techniques...page 1 3 Structures...Page 2 4 Isolement...Page 2 5 Accès

Plus en détail

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion?

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Yoan Gué Vianney Bucher Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Collectif individualisé Chaufferie gaz condensation Chaufferie fioul condensation

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DOMOTIQUE U32 SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux récupération d énergie > bâtiments tertiaires > guide de choix Guide de choix France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie Trois types d échangeurs : Flux croisés Contre flux À roue Deux

Plus en détail

L article R 123-2 du Code de

L article R 123-2 du Code de ÉTANCHÉITÉ.INFO #40 décembre 2013 TECHNIQUE 29 Réglementation ERP Désenfumage des ERP : des règles générales complétées par des spécificités liées au type d exploitation Selon la taille et la nature de

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

VMC DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT A CONTRE FLUX Série IDEO 325 ECOWATT RD - IDEO 325 ECOWATT FL

VMC DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT A CONTRE FLUX Série IDEO 325 ECOWATT RD - IDEO 325 ECOWATT FL Centrale double flux équipée d un échangeur à contre flux et de moteurs à courant continu. Ces atouts lui permettent d obtenir un rendement jusqu à 92% et une consommation moyenne inférieure à 40W. Sa

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol

Le dernier niveau est à moins de 8 m du sol Page 1 Code du travail (articles R. 235-4) Les bâtiments doivent être conçus et réalisés de manière à permettre, en cas de sinistre : - l'évacuation rapide de la totalité des occupants dans des conditions

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

L eau chaude sanitaire dans l air du temps

L eau chaude sanitaire dans l air du temps Magna Aqua 300 /2 Magna Aqua 300 /2 C Chauffe-eau thermodynamique sur air extérieur ou air ambiant L eau chaude sanitaire dans l air du temps Magna Aqua 300 / 2 une solution ECS pour atteindre les objectifs

Plus en détail

Relevé des avis Rendus lors de la réunion du 2 avril 2009 de la sous-commission permanente de la Commission centrale de sécurité

Relevé des avis Rendus lors de la réunion du 2 avril 2009 de la sous-commission permanente de la Commission centrale de sécurité DIRECTION DE LA SECURITE CIVILE SOUS DIRECTION DE LA GESTION DES RISQUES Bureau de la Réglementation incendie Et des Risques de la Vie courante DSC/SDGR/BRIRVC/PA Affaire suivie par : Lieutenant-colonel

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 Objet : Utilisation des fluides frigorigènes dans les installations de réfrigération A l'attention de(s) : Pour information : Monsieur l'administrateur général de l'administration

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33. Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.41 Phase DCE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DPGF

Plus en détail

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Respecter les conditions de stockage ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012 Le 9 novembre 2012 ARRETE Arrêté du 5 août 1992 pris pour l application des articles R. 235-4-8 et R. 235-4-15 du code du travail et fixant des dispositions pour la prévention des incendies et le désenfumage

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement»

«Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» «Établissements du type R Établissements d éveil, d enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement» (Arr. 4 juin 1982 ; Arr. 13 janv. 2004, art. 2) SECTION I Généralités

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia Le programme 200 appartements SHON estimée à 18000 m² SHAB estimée à 14750 m² 8 Bâtiments R + 6 à 7 Maitrise d œuvre Architectes : Tania CONCKO Fabrice

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf:

Un récupérateur de chaleur est donc un échangeur qui permet de transférer la chaleur et éventuellement l humidité entre l air rejeté et l air neuf: RECUPERATION D'ENERGIE I. PRINCIPE La réglementation sanitaire impose l introduction d un minimum d air neuf dans les locaux ce qui implique le rejet d air se trouvant proche des conditions de l ambiance

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : PLOMBERIE / VENTILATION

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : PLOMBERIE / VENTILATION REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 5 : PLOMBERIE

Plus en détail

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 LC 2/06/2008 Fiche technique AD628144 page 1/6 540 575 1044.5 Fiche technique AD 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence : 6281 44 Notice particulière d utilisation

Plus en détail

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple

aéraulix 2 Aides ventilez * Financières produit conforme rt 2012 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple chauffe-eau thermodynamique sur air extrait : ventilation et eau chaude aéraulix BÉNÉFICES produit conforme rt 0 Des économies d énergie en toutes saisons Un confort optimal Une intégration simple ventilez

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a)

CODE DU TRAVAIL. Nombre de dégagements réglementaires. Nombre total d'unités de passage Moins de 20 personnes 1 1. 1 + 1 dégagement accessoire (a) CODE DU TRAVAIL Art. R. 235-4.- Les dispositions de la présente section s'appliquent aux établissements mentionnés à l'article R. 232-12. Les bâtiments et les locaux régis par la présente section doivent

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire Présentation gamme ISONE applique Clapets circulaire coupe-feu et rectangulaire pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique Description Certifié et conforme

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

BALLON Td / BALLON Td VMC

BALLON Td / BALLON Td VMC BALLON Td / BALLON Td VMC CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE SUR AIR EXTÉRIEUR OU AIR AMBIANT GAMME 0 ET 0 LITRES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE SUR AIR EXTRAIT 0 LITRES solution Solution PMR, db BALLON Td RACCORDEMENTS

Plus en détail

Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps.

Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps. CHAUDIÈRE MURALE MIXTE À MICRO-ACCUMULATION ET POMPE À CHALEUR Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps. Conçue pour limiter la consommation d énergie, la Talia Green Hybrid est

Plus en détail

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse technique de condensation APERÇU CHAPITRE ecovit Chaudières sol à condensation Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) ecovit VKK 6 à 656... page 65 groupes de pompe et séparateur hydraulique...

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Retours d expériences le 14 mars 2012 Côte Rousse : Rénovation

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO

CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO Spécial ventilation des logements Les Produits Assemblage facile et rapide, Facilité d intégration, Qualité d air optimale, Étanchéité du réseau renforcée, Économies d énergie,

Plus en détail

La protection à votre porte

La protection à votre porte www.ge esop.fr I1200 La protection à votre porte Coulissante 1 vantail C112S Montage sur cloison sèche (suivant Procès-verbal) Coupe-feu & Pare-Flamme 2 heures EI / E 120 Gesop 18 rue St Vincent 78100

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale

à la fonction remplie par la pièce. AMP 1200 est un système de ventilation décentralisée d'applications. AMP 1200 est une centrale 68 NOMBREUSES POSSIBILITÉS OFFERTES PAR AMP 1 69 INFORMATION PRODUIT AMP 1 Avec un Airmaster vous ne choisissez pas seulement une solution d'avenir durable - mais PLEINS FEUX SUR LA FONCTIONNALITÉ ET LE

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

Prescriptions générales d installation d un Système de Détection d Incendie

Prescriptions générales d installation d un Système de Détection d Incendie *Des réponses pour les infrastructures et les villes. www.siemens.fr/buildingtechnologies Prescriptions générales d installation d un Système de Détection d Incendie Answers for infrastructure and cities.*

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

Générateurs d air chaud GA30 à GA550 (MM030 à MM550)

Générateurs d air chaud GA30 à GA550 (MM030 à MM550) Générateurs d air chaud GA30 à GA550 (MM030 à MM550) Modèles France NOTICE TECHNIQUE INSTALLATEUR - UTILISATEUR Installation - Entretien - Utilisation Avertissement Lire impérativement ce document avant

Plus en détail

Guide de sécurité incendie

Guide de sécurité incendie Guide de sécurité incendie 1. Préface... p2 2. Petits ERP dont l effectif est 20 personnes a. Classement... p 5 à 6 b. Implantation... p 6 à

Plus en détail