Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire"

Transcription

1 Construction d un Modèle Numérique de Terrain par stéréoscopie aérienne ou satellitaire UMR TETIS Cemagref-CIRAD-ENGREF PLAN 1. IMAGES AERIENNES ET SATELLLITALES a) Images sources pour les MNT b) Modes d acquisition 2. Photogrammétrie a) Présentation b) Stéréoscopie c) Perception du relief d) Equations fondamentales 3. Construction du MNT a) Acquisition des images b) Géométrie c) Restitution du relief 4. Leica Photogrammetric Suite a) Présentation b) Processus photogrammétriques U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 2/ 36

2 MNT - DEFINITIONS Représentation directe ou dérivée de la variable altitude DEM : Digital Elevation Model (modèle numérique de surfaceou MNS) DTM : Digital Terrain Model (sol - MNT) Dimension 2 (ne représente pas les volumes) Altitude : mesure de la distance d'un point de la surface par rapport au géoïde selon la verticale locale Géoïde : surface équipotentielle de gravité Géoïde : altitude Ellipsoïde : hauteur U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 3/ 36 UTILISATION DES MNT Produits cartographiques courbes de niveau, d'isopente, lignes d'écoulement, éclairements, bassins versants, visibilités Produits techniques profils, plans d'aménagement, Produits de communication (paysages, études d impact, jeux) blocs diagrammes, simulation de vol (VRML) reconstruction 3D (archéologie), vision stéréo Produits numériques (simulation et analyse) hydrologie, météorologie télédétection (calcul d ortho-images, corrections radiométriques), intervisibilité (propagation d ondes) U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 4/ 36

3 Produits cartographiques Courbes de niveau Cartes d ensoleillement Source : U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 5/ 36 Produit technique Cote de l eau des casiers de la plaine inondée N 5m 100m Casier immergé Sol U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 6/ 36

4 Produits de communication Bloc diagramme Drapage d images U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 7/ 36 Produits numériques Orthorectification Intervisibilité U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 8/ 36

5 Format des MNT Dans les SIG deux principaux formats sont utilisés: image vs «tracé» raster vs vecteur MNT : Courbes TIN Mailles U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 9/ 36 FORMAT CLASSIQUE D'UN MNT N (orientation) étendue en Y ou lignes dx Taille de la maille (résolution) dy Altitude de la maille Structure de type «raster» étendue en X ou colonnes Origine (X,Y) U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 10/ 36

6 VISUALISATION DU MNT MAILLE ECHELLE DE GRIS CLASSES DE COULEUR U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 11/ 36 Exemple MNT Classes d'altitude exprimées en mètre Echelle 2 km N U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 12/ 36

7 PENTES Classes de pente exprimées en degrés Echelle 2 km N U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 13/ 36 DIRECTIONS DE PENTES (AZIMUT) N Echelle 2 km CHARTE DES COULEURS D'AZIMUT U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 14/ 36

8 1. Images sources pour les MNT Images optiques Images radar Images lidar Aéroporté, satellitaire Photogrammétrie Clinométrie Radargrammétrie Interférométrie Radarclinométrie Altimétrie U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 15/ IMAGES Modes d acquisition Différence entre capteur matriciel & capteur à défilement Capteur matriciel un point focal par image acquisition instantanée de l image trace Capteur «pushbroom» succession de perspectives planes acquisition ligne à ligne de l image U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 16/ 36

9 2. Photogrammétrie : Présentation Technique qui permet l'étude et la définition précise des formes, dimensions et orientation dans l'espace d'un objet, en utilisant les mesures sur une ou plusieurs photos de l'objet. Sources photos aériennes images satellitaires Orthorectification stéréoscopie Restitution MNT orthophoto U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 17/ Photogrammétrie Stéréoscopie Vision stéréoscopique : 2 perspectives de 2 points de vue différents stéréoscope : 1 œil pour 1 photo anaglyphe : 1 image sur 2 canaux + lunettes numérique : succession images sur ordinateur + lunettes Source : Vision et mesures stéréoscopiques Otto Kölbl Analogique Numérique U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 18/ 36

10 2. Photogrammétrie Stéréoscopie Cas photos aériennes : recouvrement Direction de vol 30% 60% Zone commune à 3 clichés Zone commune à 6 clichés U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 19/ Photogrammétrie : Stéréoscopie Cas du satellite : Stéréoscopie avant/arrière Stéréoscopie latérale multi passe Quasi-simultanéité d acquisition (exemple SPOT 5) Flexibilité par réglage angles de visée MAIS images diachroniques (changements conditions atmosphériques + terrain) U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 20/ 36

11 2. Photogrammétrie : Stéréoscopie Stéréoscopie aérienne Stéréoscopie latérale type SPOT B Passage au jour J+4 Passage au jour J f S 1 S 2 H Sens du déplacement h H : altitude de prise de vue f : focale de l appareil élévation parallaxe Surface de référence pour la mesure des parallaxes U.M.R. TETIS B : base de prise de vue Constitution de MNT par stéréoscopie 21/ Photogrammétrie : Stéréoscopie Cas de SPOT 1 à 4 : orbite polaire, circulaire (830 km), cycle de 26 jours, dépointage latéral de -27 à +27 Passages au jour J+10 J+5 J J-5 Trace au sol U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 22/ 36

12 2. Photogrammétrie : Stéréoscopie Stéréoscopie avant-arrière / longitudinale (SPOT 5) Quasi-simultanéité d acquisition 2 techniques : même instrument de visée qui pivote (délai car temps de stabilisation) plusieurs appareils pointant à des angles différents U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 23/ Photogrammétrie : Perception du relief S1 S2 Axe de vol B A C Cliché 2 a2 b2 b1 c1 Cliché 1 c2 a1 Couple stéréoscopique Points homologues U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 24/ 36

13 2. Photogrammétrie : Perception du relief S1 S2 Axe de vol B A C Orthophoto a2 b2 c1 b1 Cliché 2 c2 a1 Cliché 1 U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 25/ 36 a b c Définitions cliché S sommet de prise de vue Verticale Axe optique (oblique) Photo verticale Focale f S échelle = f / H Hauteur de vol H Nadir O S 1 S 2 B terrain Axe de vol N = O I N 1 N 2 N 3 N 4 Base de prise de vues Interbase de prise de vues U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 26/ 36

14 2. Photogrammétrie : Perception du relief Perception du relief dépend de la différence d angle d incidence Caractérisation configuration stéréoscopique : B/H = tan(α g ) + tan(α d ) H hauteur du capteur, B base de prise de vue B/H donne la parallaxe pour une hauteur de 1m : B/H augmente ampleur du relief perçu augmente B H Choix B/H en fonction du terrain B H B/H optimum pour restitution stéréoscopique : B/H = 1 Spot (choix angles prises de vues) : 0 < B/H < 1,2 Aérien : B/H ~ 0,6 U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 27/ Photogrammétrie : Equations fondamentales Condition de colinéarité : au moment de la prise de vue, le point M et son image m sont situés sur une droite passant par S sommet de prise de vue. S Sm = k. SM y Relation entre coordonnées terrain et coordonnées cliché m cliché x Z Y M Terrain X U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 28/ 36

15 2. Photogrammétrie : Equations fondamentales Condition de coplanéité : si m 1 est l image de M sur le cliché 1 et m 2 l image de M sur le cliché 2, les rayons S 1 m 1 et S 2 m 2 se coupent en M. S 1 S 2 m 1 m 2 cliché 1 cliché 2 Z M Y M Terrain X M M det ( S S, S m, S m ) = Relation entre coordonnées points homologues U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 29/ Construction du MNT Acquisition images Photos aériennes à numériser Images satellitaires numériques Géométrie Orientation interne ( chambre métrique ) Orientation externe ( par rapport au terrain ) Restitution relief Saisie manuelle ou Corrélation automatique MNT Orthophoto U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 30/ 36

16 3. Construction du MNT : Acquisition images Acquisition images Géométrie Photos aériennes à scanner Images satellitaires numériques Scannage : résolution ex : 300dpi = 84µm Limite de l émulsion : grain sur papier ~ 10µm Etalonnage scanner Choix prises de vues : B/H, météo, dates. Pixel image résolution minimale MNT ( ~ 2 pixels ) Restitution ex : photos au 1/17 000, relief pixel de 1.428m à 300dpi, résolution > 3m. U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 31/ Construction du MNT : Géométrie Acquisition images Positionnement de S par rapport au cliché Marques fiduciaires Orientation interne Géométrie Orientation externe Relative (rayons homologues se coupent) Points de liaison Coplanéité Absolue Points Restitution (mise à l échelle terrain relief et orientation) Colinéarité U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 32/ 36

17 Orientation externe x Image orientée par rapport au référentiel terrain 0 z Z Y Y0 Z0 X0 U.M.R. TETIS X Constitution de MNT par stéréoscopie 33/ Construction du MNT : Géométrie Stéréopréparation : opération de terrain fournissant données points terrain repérables sur les photographies Aérotriangulation : calcul de l orientation du capteur pour chaque image en X, Y, Z et en rotation (lambda, phi, kappa) Cette triangulation peut être calculée par «bloc» de plusieurs images point de contrôle connu en X,Y,Z point de liaison U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 34/ 36

18 3. Construction du MNT : Géométrie Sélection points de liaison (tie points) Sélection points de contrôle (GCP Ground Control Point) point de contrôle connu en X,Y,Z point de contrôle connu en Z point de contrôle connu en X,Y Primordial : identification, distribution & densité des points d amer U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 35/ Construction du MNT : Géométrie Triangulation : fondée sur conditions de colinéarité & coplanéité Meilleur ajustement points d amer par méthode des moindres carrés erreur résiduelle pour chaque point? Amélioration : redéfinition points d amer & précisions paramètres en entrée U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 36/ 36

19 3. Construction du MNT : Restitution du relief Acquisition images Géométrie Saisie manuelle Stéréorestituteur : opérateur suit les courbes de niveau avec un ballonnet Restitution relief Corrélation automatique : mise en correspondance points homologues Basée sur ressemblance radiométrique entre 2 images Rapidité processus : sur-échantillonnage images + travail en géométrie épipolaire U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 37/ Construction du MNT : c) Restitution du relief Géométrie épipolaire S1 S 2 Tout point d'un rayon perpespectif m 1 M a son homologue sur l'image de ce rayon sur l'autre vue, p 2 m 2 q 2 cliché 1 m 1 p 2 m 2 q 2 cliché 2 P (z max) Pour clichés aériens, lignes épipolaires = droites. U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie Q (z min) 38/ 36 M

20 Corrélation automatique le long de la ligne épipolaire : Fenêtre 2 2 processus possibles Fenêtre 1 Image 1 ou Image 2 Rectification Image 2 épipolaire Fenêtre 2 U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 39/ 36 Image 1 Image 2 épipolaire Points homologues Maximum de corrélation appariement pixels Fonction de corrélation traduit ressemblance radiométrique entre les 2 fenêtres Comparaison des radiométries fenêtres : OK? nécessite variabilité radiométrique U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 40/ 36

21 4. LPS : Présentation Acquisition images Photos aériennes scannées importées Processus photogrammétriques Géométrie : système de référence chambre de prise de vue points d amer Triangulation Corrélation automatique Restitution visualisation MNT Orthophoto U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 41/ LPS : Orientation interne Système géodésique & représentation cartographique : ellipsoïde & représentation plane associée Chambre de prise de vues : focale, loi de distorsion radiale lentille ( K0, K1 et K2 ), coordonnées Point Principal de Symétrie ( X0 et Y0 ), coordonnées repères de fond de chambre PPS Coordonnées image : marques fiduciaires, points de contrôle & points de liaison Précision < 0.5 pixel U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 42/ 36

22 4. LPS : orientation externe Coordonnées points de contrôle & points de liaison Image 1 Image 2 Zoom image 1 Zoom image 2 Point de contrôle Coordonnées terrain Coordonnées image U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 43/ LPS : Corrélation automatique Corrélation automatique : processus itératif 1 différents niveaux de résolution géométrie épipolaire 2 3 Restitution MNT puis orthophoto Création orthophoto nécessite connaissance de : orientation chambre de prise de vues (mise en place géométrique ) relief zone photographiée (MNT) U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 44/ 36

23 4. LPS : ORTHORECTIFICATION U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 45/ MNT + Orthoimage : vue en 3D U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 46/ 36

24 Résultats Qualité MNT dépend de : terrain et images : pixel, B/H (pente), dates acquisition, nuages, ombres, neige... points d amer : précision coordonnées terrain & coordonnées image GPS : 10m digitalisation carte 1/ : 5m GPS Différentiel : 1m à 1cm mesures topométriques : quelques cm Corrélation automatique : appariement perturbée par réalité terrain changeante (dates prises de vues différentes ) & météo absence de variabilité radiométrique (surfaces d eau, ombres portées, neige) prise en compte sursol, faces verticales : couvert végétal, infrastructures MNT avec pics et trous locaux à améliorer avec des données terrain U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 47/ 36 Conclusion Essor télédétection nombreux MNT construits à partir de couples stéréoscopiques Intérêt : automatique mais problèmes de qualité Agilité d un satellite multi-instruments Amélioration par intervention de l'opérateur : AVANT : choix images, données terrain & précision paramètres adaptés aux objectifs APRES : définition caractères morphologiques, choix résolution & méthode d'échantillonnage optimales pour utilisation ultérieure du MNT U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 48/ 36

25 CALCUL DE RÉSEAU HYDROGRAPHIQUE ET BASSIN VERSANT U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 49/ 36 CALCULS HYDROLOGIQUES Définition d une fonction simplifiée pente et azimut Première étape : élimination des «trous» Calcul de surfaces de directions et d accumulation U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 50/ 36

26 Algorithme «Bouche trous» - itératif Principe U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 51/ CALCUL DES SURFACES DRAINEES MNT (Altitudes) 2. Directions d'écoulement Codes d'écoulement Surfaces cumulées 17 Exemple de réseau : tout pixel dont la surface drainée >5 U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 52/

27 Extraction du réseau hydrologique U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 53/ 36 Du MNT au réseau hydrographique potentiel U.M.R. TETIS Constitution de MNT par stéréoscopie 54/ 36

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB

Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement _ Laboratoire GEOLAB Franck Vautier ingénieur en géomatique _ Laboratoire GEOLAB La photogrammétrie stéréoscopique appliquée à la mesure de la hauteur de la végétation en zone alluviale : exemple de la réserve naturelle du Val-d Allier (03) Laure Fafournoux étudiante en Master2 géoenvironnement

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

La photogrammétrie à l IGN

La photogrammétrie à l IGN La photogrammétrie à l IGN 1. Introduction La photogrammétrie est une technique qui permet de faire des mesures à partir de photos aériennes ou - selon les méthodes les plus récentes telles que le radar

Plus en détail

2 - La télédétection optique

2 - La télédétection optique Introduction à la télédétection 2 - La télédétection optique OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Principes d'acquisition des images 5 A. Acquisition d'une image...5 1. 2. 3. 4. Le scanner...6 Le

Plus en détail

Formation en Télédétection spatiale et SIG. CRTS, 18-21 janvier 2016

Formation en Télédétection spatiale et SIG. CRTS, 18-21 janvier 2016 Formation en Télédétection spatiale et SIG CRTS CRTS, 18-21 janvier 2016 Génération du Modèle Numérique de Terrain et des Produits Dérivés Laila Rasmy, CRTS, rasmy@crts.gov.ma PLAN DU COURS Définitions

Plus en détail

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux

Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Innovation dans l évaluation de la ressource : nouvelles techniques de caractérisation Regefor 2015 INRA Champenoux Alexandre Piboule, Anne Jolly ONF - Département Recherche, Développement et Innovation

Plus en détail

Copyright InterAtlas 2007 10 av Réaumur Clamart 92140 Tél. : 33 1 46 30 63 63 Fax : 33 1 46 30 23 80 www.interatlas.fr www.shockymap.

Copyright InterAtlas 2007 10 av Réaumur Clamart 92140 Tél. : 33 1 46 30 63 63 Fax : 33 1 46 30 23 80 www.interatlas.fr www.shockymap. 1 Prise de Vue 2 Workflow 2 Prise de Vue InterAtlas dispose de 2 avions Un Piper Navajo PA31 avec 2 trappes - 8 places Un Piper Sececa Pa34 avec 1 trappe - 6 places 2 Prise de Vue InterAtlas possède la

Plus en détail

Version du 14 novembre 2008. Introduction. Les systèmes LIDAR

Version du 14 novembre 2008. Introduction. Les systèmes LIDAR Version du 14 novembre 2008 Introduction Une représentation précise du relief est indispensable pour de très nombreuses applications de gestion du territoire. Les modèles numériques de terrain (MNT) et

Plus en détail

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine 1 16:47 Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine Etat d avancement sur l acquisition et perspectives de valorisation Nicolas Bacq GIP Seine-Aval 2 16:47

Plus en détail

Influence des réglages d un appareil photographique

Influence des réglages d un appareil photographique Influence des réglages d un appareil photographique Ce document présente les résultats concernant l influence de différents réglages sur une image lors d une prise de vue par un appareil photographique.

Plus en détail

CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES

CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES CO-193 CARTOGRAPHIE A PARTIR D'IMAGES SPATIALES DE LA GAMME PLEIADES CANTOU J.P. IGN, RAMONVILLE STE-AGNE, FRANCE CONTEXTE ET OBJECTIFS Contexte Le système d Observation de la Terre Pléiades conçu par

Plus en détail

DOCUMENT DE CONTROLE DES LIVRABLES DE LA CARTOGRAPHIE DE BASE NUMERIQUE DU BENIN VALIDATION NATIONALE PORTO-NOVO, DECEMBRE 2014

DOCUMENT DE CONTROLE DES LIVRABLES DE LA CARTOGRAPHIE DE BASE NUMERIQUE DU BENIN VALIDATION NATIONALE PORTO-NOVO, DECEMBRE 2014 DOCUMENT DE CONTROLE DES LIVRABLES DE LA CARTOGRAPHIE DE BASE NUMERIQUE DU BENIN VALIDATION NATIONALE PORTO-NOVO, DECEMBRE 201 1 1 PHOTOGRAPHIES AERIENNES au bureau et un contrôle de qualité sur le terrain

Plus en détail

Formation d image RSO

Formation d image RSO Formation d image RSO Ressources naturelles Canada Natural Resources Canada Formation d image RSO -Aperçu- Principes et géométrie RSO Équation radar Antennes, polarisation, gain d antenne, origines de

Plus en détail

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Kenza IKOUOUBEL Encadrants: Dr. Raphaël Passas, Dr. Pierre Dumont En collaboration avec Dr. Manuel Mikczinski (OFFIS)

Plus en détail

La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale

La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale La télédétection urbaine à l'aube de la très haute résolution spatiale J.-P. Donnay, C. Collet & C. Weber Réseau Télédétection de l'auf - Lausanne - novembre 1999 1. Émergence : Phase 0 Photographie aérienne

Plus en détail

Fringes projection technique. measurements. Sommaire: -Concept - Technique - Solutions -Méthodes - Résultats - Autres applications - Conclusions

Fringes projection technique. measurements. Sommaire: -Concept - Technique - Solutions -Méthodes - Résultats - Autres applications - Conclusions firmness Sommaire: -Concept - Technique - Solutions -Méthodes - Résultats - Autres applications - Conclusions firmness Qui sommes nous? Mesure sans contact: Spécialisés dans la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Les multiples campagnes de photograhies

Les multiples campagnes de photograhies Comment valoriser les photos aériennes dans les SIG? Julien Muraz, Sylvie Durrieu, Sylvain Labbé, Vazken Andréassian, Mamoutou Tangara Ingénieries EAT N 20 décembre 1999 p 39 à 58 Les multiples campagnes

Plus en détail

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014

Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti. Boby Piard 01 October 2014 Cartographie et gestion de l information territoriale en Haïti Boby Piard 01 October 2014 Plan de la présentation I. Présentation du CNIGS Processus de Création Mandat, Mission, Services disponibles II.

Plus en détail

Relevés à l aide d une station totale

Relevés à l aide d une station totale Relevés à l aide d une station totale 1. INTRODUCTION Une station totale aussi appelé tachéomètre électronique est un théodolite électronique qui mesure les angles et les distances en utilisant un faisceau

Plus en détail

KAL-Haïti : la base de données & le site internet

KAL-Haïti : la base de données & le site internet KAL-Haïti KAL-Haïti : la base de données & le site internet Delphine Fontannaz - CNES Atelier KAL-Haïti, Port-au-Prince - 26-27 septembre 2013 SOMMAIRE La base de données Les objectifs Typologie des données

Plus en détail

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6

Table des matières. Partie 1: Préambule...4. Partie 2: Inventaire des données...6 Table des matières Livrable A - V0.1 / Résultats du modèle Partie 1: Préambule...4 Partie 2: Inventaire des données...6 1 Données contextuelles...7 2 Données hydrologiques...9 3 Données hydrauliques...12

Plus en détail

Master SIG. de Terrain

Master SIG. de Terrain Master SIG Modèles Numériques de Terrain version 1.6 1.5 Modèles Numériques Cours MNTde Terrain page 1 Table des matières Définition et représentation des MNTs Génération des MNTs Données altimétriques

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE HYDROGRAPHIE RÉSEAU ROUTIER

MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE HYDROGRAPHIE RÉSEAU ROUTIER MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE Description : Courbes de niveau de Montréal Fichier original : Hypso_l (en 2 feuillets) Fichier final : Courbes_niveau_Montreal_zone_étude Commentaire : Couche utilisée pour créer

Plus en détail

Les principes physiques

Les principes physiques Géométrie des images spatiales Les principes physiques OLIVIER DE JOINVILLE 1e partie Table des matières I - Principes 5 II - Généralités sur la localisation directe 7 A. Généralités sur la localisation

Plus en détail

La problématique de la. Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti

La problématique de la. Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti Réalisation d une maquette géospatiale urbaine 3D pour la gestion du vieux bâti Le cas du quartier El Amir, ville d Oran (Algérie) Madina Asmaa Missoumi, Ingénieur d État en aménagement du territoire Département

Plus en détail

VISIO NERF. PRINCIPE de la TRIANGULATION Laser

VISIO NERF. PRINCIPE de la TRIANGULATION Laser VISIO NERF PRINCIPE de la TRIANGULATION Laser Page 1 sur 5 28/03/2009 1. Introduction à la Le présent document consiste en une présentation succincte du principe de la triangulation basée sur la mise en

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS

UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS UTILISATION D UN SIG POUR LA MODELISATION HYDROLOGIQUE DES BASSINS VERSANTS URBAINS Résumé Une connaissance géographique et physique détaillée de la ville est un atout pour la modélisation hydrologique

Plus en détail

Cartographie 3D d intérieur et d extérieur

Cartographie 3D d intérieur et d extérieur Cartographie 3D d intérieur et d extérieur Séminaire MINES ParisTech PSA Peugeot Citroën Maillages et modèles 3D Pascal LEFEBVRE-ALBARET TECHNODIGIT Version Date: 24.08.13 Sommaire 01 02 03 04 05 L entreprise

Plus en détail

Topographie opérationnelle

Topographie opérationnelle Michel Brabant avec le concours de Béatrice Patizel, Armelle Piègle et Hélène Müller Topographie opérationnelle Mesures - Calculs - Dessins - Implantations Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-12847-5

Plus en détail

Des données pour le littoral : la base de données Kalidéos. Arnaud Sellé LES APPLICATIONS SATELLITAIRES AU SERVICE DE LA MER ET DU LITTORAL

Des données pour le littoral : la base de données Kalidéos. Arnaud Sellé LES APPLICATIONS SATELLITAIRES AU SERVICE DE LA MER ET DU LITTORAL LES APPLICATIONS SATELLITAIRES AU SERVICE DE LA MER ET DU LITTORAL Des données pour le littoral : la base de données Kalidéos Arnaud Sellé 29 mai 2012 Pessac La base de données Kalidéos A. Sellé CNES 29

Plus en détail

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux

PHOTOGRAPHIE Fondamentaux PHOTOGRAPHIE Fondamentaux Août 2009 ETYMOLOGIE Le terme photographie vient du grec photo signifiant lumière, clarté et de graphie, peindre, dessiner, écrire. Ainsi, au sens littéral, la photographie est

Plus en détail

Développement du secteur de la géomatique au Burundi :

Développement du secteur de la géomatique au Burundi : Développement du secteur de la géomatique au Burundi : Avec le support de l, le Gouvernement du Burundi se dote d une couverture nationale en ortho photographies aériennes de très haute résolution CONTEXTE

Plus en détail

Cadastre solaire SITG Genève

Cadastre solaire SITG Genève Cadastre solaire SITG Genève A) Proposition de classes de couleur et notice d explication pour le grand public Le cadastre solaire en quelques mots Le cadastre solaire du Canton de Genève a été élaboré

Plus en détail

Introduction à la Vision 3D

Introduction à la Vision 3D à la Vision 3D David Fofi Le2i UMR CNRS 6306 IUT Le Creusot Les applications présentées sont le fruit d une collaboration entre le Le2i et le laboratoire VICOROB de l Université de Gérone (Espagne). Les

Plus en détail

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014

Extranet zonal d appui. à la gestion de crise météorologique. Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 Extranet zonal d appui à la gestion de crise météorologique Journées Professionnelles de l ENSOSP, le 13 février 2014 1 La vigilance météorologique 4 couleurs (V, J, O, R) qualifiant le niveau d événement

Plus en détail

D un projet 3D spécifique haute définition Vers Un socle 3D mutualisé de l agglomération

D un projet 3D spécifique haute définition Vers Un socle 3D mutualisé de l agglomération D un projet 3D spécifique haute définition Vers Un socle 3D mutualisé de l agglomération Plan de l intervention -Une maquette 3D haute définition du Cœur d agglomération, une opportunité -Une prise de

Plus en détail

Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites

Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites Projet GIZ-CRTS Formation en Télédétection spatiale et SIG CRTS, 18-21 janvier 2016 Aperçugénéral des principales méthodes d Extraction d informations thématiques à partir des images satellites Abderrahman

Plus en détail

Les bases de la photo : 1ère partie. 1ère partie Leçon 1.2. l'exposition

Les bases de la photo : 1ère partie. 1ère partie Leçon 1.2. l'exposition 1ère partie Leçon 1.2 Les bases de la photo : 1ère partie l'exposition Les trois facteurs de base L'exposition d'une photographie résulte de la combinaison de trois facteurs : le flux lumineux qui traverse

Plus en détail

Initialisation automatique du recalage 2D/3D pour la réalité virtuelle et augmentée

Initialisation automatique du recalage 2D/3D pour la réalité virtuelle et augmentée Initialisation automatique du recalage 2D/3D pour la réalité virtuelle et augmentée IRISA - Equipe TEMICS 6 Fevrier 2008 1/18 Problématique : Recalage vidéo 2D et modèle 3D Problématique Avec : Le modèle

Plus en détail

Le guidage électronique des finisseurs

Le guidage électronique des finisseurs Le guidage électronique des finisseurs Le guidage électronique des finisseurs Le guidage altimétrique Le nivellement d une couche d enrobé peut-être réalisée de deux manières : Mode dit «vis-calées» :

Plus en détail

Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie

Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie 1/24 Etat de l art sur l acquisition de données 3D par photogrammétrie Gilles Rabatel UMR ITAP IRSTEA Montpellier Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr La 3D en Agriculture

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Télé-épidémiologie et cartographie de l aléa entomologique du paludisme An. darlingi à St Georges de l Oyapock (Guyane)

Télé-épidémiologie et cartographie de l aléa entomologique du paludisme An. darlingi à St Georges de l Oyapock (Guyane) Télé-épidémiologie et cartographie de l aléa entomologique du paludisme An. darlingi à St Georges de l Oyapock (Guyane) Antoine ADDE 1, Samuel B. VEZENEGHO 1, Romuald CARINCI 1, Jean ISSALY 1, Pascal GABORIT

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STD ARTS APPLIQUÉS SESSION 2015 ÉPREUVE : PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté

Plus en détail

Giacintec T.C.E. Mesure, Télémesure, Equipement Télémesure, Capteurs, Electronique

Giacintec T.C.E. Mesure, Télémesure, Equipement Télémesure, Capteurs, Electronique Produits et caractéristiques des moyens à balises GMG Page 1 : Sommaire et introduction Page 2 : TRS 2 Page 3 : TRS 2 ( suite ) Page 4 : TRS 2 et Data Logger Page 5 : TW, TTW, TRS 3D Page 6 : TRS GPS et

Plus en détail

PRESENTATION DE LA SOCIETE

PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION DE LA SOCIETE PRESENTATION GENERALE TTI Production est un bureau d experts en Télédétection, SIG et Cartographie crée en 1994. Nous sommes aussi revendeur d images satellites (optiques et

Plus en détail

Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone

Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone Détection de l érosion dans un bassin versant agricole par comparaison d images multidates acquises par drone journée d études sur l apport des drones pour l environnement Lisein Jonathan, Nathalie Pineux,

Plus en détail

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi

PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1. Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi PROGETTO ALCOTRA MASSA VOLET 1 ATTIVITA 1 Confronto di metodi speditivi per la valutazione della pericolosità da caduta massi - La méthode "rapide" d évaluation de l aléa chutes de blocs ou éboulements

Plus en détail

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS Une approche par la télédétection de précision par Marie-Thérèse Besse et Paul Rouet Atelier parisien d urbanisme Banque de données urbaines 9,

Plus en détail

Cours d optique O14-Quelques instruments

Cours d optique O14-Quelques instruments Cours d optique O14-Quelques instruments 1 Introduction L idée de ce cours est de présenter quelques instruments d optiques classiques : on commencer par parler de l œil puis de la loupe avant d expliquer

Plus en détail

Les outils de représentations paysagères

Les outils de représentations paysagères Les outils de représentations paysagères Les outils de représentation paysagère sont dans un entre-deux : entre l observateur du paysagère qui, par l outil graphique, donne corps à sa compréhension subjective

Plus en détail

Laboratoire recherche UMR CNRS

Laboratoire recherche UMR CNRS Laboratoire recherche UMR CNRS Initiation au traitement des images Détection automatique Mesure de la surface des zones urbaines des images satellitaires Cet atelier propose de mesurer l'emprise urbaine

Plus en détail

FOCOMETRIE - Lentilles minces -

FOCOMETRIE - Lentilles minces - Objectifs du TP FOCOMETRIE - Lentilles minces - - Expérimenter et comparer différentes méthodes de détermination de la distance focale (focométrie) d une lentille mince (convergente ou divergente). - Connaître

Plus en détail

Le relevé par scannage 3D du temple d Opet à Karnak, Egypte

Le relevé par scannage 3D du temple d Opet à Karnak, Egypte Le relevé par scannage 3D du temple d Opet à Karnak, Egypte Bertrand CHAZALY - Emmanuel LAROZE L essor de la topographie dans le domaine de l archéologie est récent. Sur le terrain, l usage quotidien du

Plus en détail

Techniques de pulvérisation. Phytofar 2012-2013

Techniques de pulvérisation. Phytofar 2012-2013 Techniques de pulvérisation Phytofar 2012-2013 Objectif de la pulvérisation Atteindre une (ou plusieurs) cible(s) avec un (ou plusieurs) produit(s) Insecte Adventice Plante ou partie de la plante cultivée

Plus en détail

CAD-PRO 3D. PROJECTEURS LASER pour surfaces convexes, bombées. projection de haute précision

CAD-PRO 3D. PROJECTEURS LASER pour surfaces convexes, bombées. projection de haute précision CAD-PRO 3D PROJECTEURS LASER pour surfaces convexes, bombées projection de haute précision PROJECTEURS LASER CAD-PRO 3D. AVANTAGES. Projection multicolore (vert, rouge, jaune) Systèmes à projecteurs multiples

Plus en détail

" Classification des technologies de numérisation 3D" Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan

 Classification des technologies de numérisation 3D Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan " Classification des technologies de numérisation 3D" Pierre Bourdet Professeur Émérite à l ENS de Cachan 1 Systèmes de Numérisation 3D Très grande diversité de systèmes de mesure par coordonnées Les critères

Plus en détail

SYNAPSE INFORMATIQUE

SYNAPSE INFORMATIQUE OTOPCAD SYNAPSE INFORMATIQUE Présente Logiciel sous environnement Autocad Logiciel pour études de : Topographie - Topométrie Partage de surfaces Modélisation 3D de terrain Routes et autoroutes Assainissement

Plus en détail

ETUDES DE TRAVAUX D ARMOR

ETUDES DE TRAVAUX D ARMOR PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le géoradar est un système utilisant la réflexion d ondes électromagnétiques dans le sol pour y détecter la présence d obstacles ponctuels ou linéaires. Chaussée Ondes Emises

Plus en détail

Travaux dirigés d analyse d image

Travaux dirigés d analyse d image Travaux dirigés d analyse d image A partir du cours de Claude Kergomard, ENS Paris. http://www.geographie.ens.fr/img/file/kergomard/teledetection/cteledetection.pdf Partie A. Etude d une image NOASS 14-AVHRR

Plus en détail

Plans de dérasement des fortifications Strasbourg, 1919 1920 numérisation et interprétation graphique

Plans de dérasement des fortifications Strasbourg, 1919 1920 numérisation et interprétation graphique Emil Haedler, Thierry Hatt Membres associés de l équipe Arche 3400, UdS Janvier 2014 Projet franco allemand Metacult de Karlsruhe, Mayence et Strasbourg Transferts culturels dans l architecture et l urbanisme.

Plus en détail

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE

PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE Check-List du Carnet de Voyages Chris2neuX PRÉPARATION D UNE RANDONNÉE PÉDESTRE I. Appréciation des possibilités humaines II. Etude du terrain III. Etude prévisions météorologiques IV. Etude du terrain

Plus en détail

zforest Plateforme web de co-visualisation

zforest Plateforme web de co-visualisation FORESEE : Colloque de restitution 14 novembre 2014 FCBA Paris zforest Plateforme web de co-visualisation David Vandergucht, MATIS,IGN Différentes échelles 14/11/2014 FORESEE : Colloque de restitution /

Plus en détail

Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen

Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen Technique de l image, finalité photographie, première et deuxième année Optique photo : questions d examen Les questions sont présentées par chapitre et en deux colonnes. La première colonne est relative

Plus en détail

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Procédé de fusion des deux sources indépendantes de données Diminution des incertitudes sur les mesures de pluie Réduction du coût des campagnes

Plus en détail

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain

fig 1 - télescope Schmitt-Cassegrain OPTIQUE GEOMETRIQUE 1 Pour former l'image de la réalité, on utilise un système optique, généralement constitué d'un objectif (système réfractant). Le système optique complet est plus complexe pour certaines

Plus en détail

Matériel et fourniture pour machines code à barre -Machines de pose - Production d étiquettes adhésives - Pinces à étiqueter USINES REUNIES NANTES ZI

Matériel et fourniture pour machines code à barre -Machines de pose - Production d étiquettes adhésives - Pinces à étiqueter USINES REUNIES NANTES ZI PRESENTATION DE L IMPRIMANTE CAB A3 Nous allons détailler toutes les parties de l imprimante qui peuvent aujourd hui poser un problème d utilisation. PRESENTATION DE L IMPRIMANTE L imprimante CAB A3 possède

Plus en détail

swissalti 3D Info Septembre 2014 swissalti 3D Le modèle de terrain à haute résolution de la Suisse

swissalti 3D Info Septembre 2014 swissalti 3D Le modèle de terrain à haute résolution de la Suisse Info Septembre 2014 Le modèle de terrain à haute résolution de la Suisse Table des matières 1... 3 1.1 Description succincte... 3 1.2 Contenu et modèle de données... 3 1.3 Périmètre... 3 1.4 Qualité et

Plus en détail

Les données LIDAR pour la cartographie fine des inondations fluviales : quelles informations et pour quoi faire?

Les données LIDAR pour la cartographie fine des inondations fluviales : quelles informations et pour quoi faire? Journée Technique : Les données LIDAR, utilisation pour la prévention des risques d'inondation Aix en Provence, 16 décembre 2014 Les données LIDAR pour la cartographie fine des inondations fluviales :

Plus en détail

LA SUISSE RECOUVERTE D ORTHOPHOTOS AVEC LE PROJET SWISSPHOTO

LA SUISSE RECOUVERTE D ORTHOPHOTOS AVEC LE PROJET SWISSPHOTO LA SUISSE RECOUVERTE D ORTHOPHOTOS AVEC LE PROJET SWISSPHOTO Thomas Kersten, Nathalie Chuat Swissphoto Vermessung AG Dorfstr. 53, CH - 8105 Regensdorf-Watt, Suisse Tél. : +41 1 871 22 22, Fax +41 1 871

Plus en détail

Système dʼacquisition Dynamique Terrestre Levé de détail par Laser Mobile et vidéogrammétrie

Système dʼacquisition Dynamique Terrestre Levé de détail par Laser Mobile et vidéogrammétrie Système dʼacquisition Dynamique Terrestre Levé de détail par Laser Mobile et vidéogrammétrie 3D SCAN SERVICES: Technologie de pointe et innovation Filiale à 100% du Groupe ECARTIP, 3D SCAN SERVICES a développé

Plus en détail

BRGM/RP RP- 54 787 - FR

BRGM/RP RP- 54 787 - FR Aide à la mise au point d une méthodologie de traitement de la couverture territoriale SPOT 5 pour le calcul des superficies dégradées par l ancienne activité minière en Nouvelle-Calédonie Rapport final

Plus en détail

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux

Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG outils d aide à la décision et de suivi des masses d eaux Les SIG comme outils d aide à la décision Présentation succincte du bassin versant Historique de la mise en place de l observatoire Cas

Plus en détail

Sujet CCP MP 2011 Physique II

Sujet CCP MP 2011 Physique II Sujet CCP MP 2011 Physique II A Optique : Propriétés et applications de l appareil photographique. A I Etude de deux composants essentiels, l objectif et le pentaprisme. Note : Le pentaprisme ne fait l

Plus en détail

Observation du trait de côte par imagerie spatiale

Observation du trait de côte par imagerie spatiale Observation du trait de côte par imagerie spatiale Laure CHANDELIER, Christelle BOSC, Pierre LAINE PCI Applications Satellitaires - Observation du trait de côte Analyse du milieu Choix d'indicateurs Observation

Plus en détail

Fusion multimodale pour la cartographie sous-marine

Fusion multimodale pour la cartographie sous-marine Fusion multimodale pour la cartographie sous-marine JOURNÉE ARCHÉOLOGIE SOUS MARINE ET ROBOTIQUE GT2 14 MAI 2013, DRASSM, MARSEILLE Jean Triboulet - Arnaud Méline - Bruno Jouvencel Université Montpellier

Plus en détail

L imagerie géospatiale et ses applications

L imagerie géospatiale et ses applications SIG 2008 L imagerie géospatiale et ses applications De l image à l information géographique Copyright 2008 ITT Visual Information Solutions Tous droits réservés Plan Les images et leur diversité Le traitement

Plus en détail

Application des techniques de photogrammétrie avec un drone à la caractérisation de la ressource forestière

Application des techniques de photogrammétrie avec un drone à la caractérisation de la ressource forestière Application des techniques de photogrammétrie avec un drone à la caractérisation de la ressource forestière Journées de la recherche de l IGN, édition 2015 Lisein Jonathan, Lejeune Philippe et Pierrot

Plus en détail

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection

Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Inventaire des zones humides Vosges alsaciennes & Jura alsacien - Télédétection Présentation // Généralités Objectifs>> Etudier les apports possibles des techniques de télédétection dans la cartographie

Plus en détail

Segmentation de maillages 3D à l aide de méthodes basées sur la ligne de partage des eaux

Segmentation de maillages 3D à l aide de méthodes basées sur la ligne de partage des eaux Segmentation de maillages 3D à l aide de méthodes basées sur la ligne de partage des eaux Sébastien Delest Thèse dirigée par Hubert Cardot et Romuald Boné Université François Rabelais de Tours 26 novembre

Plus en détail

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques : Université de Cergy-Pontoise 2015-2016 Complément d optique géométrique et de mécanique S2-CUPGE-MP/PC TD n o 3 : Lentilles minces sphériques Relations de conjugaison des lentilles minces sphériques :

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

LABORATOIRE 4 : PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES ET CARTES TOPOGRAPHIQUES

LABORATOIRE 4 : PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES ET CARTES TOPOGRAPHIQUES GEO1542 A-2015 LABORATOIRE 4 : PHOTOGRAPHIES AÉRIENNES ET CARTES TOPOGRAPHIQUES OBJECTIFS Initiation à l observation stéréoscopique d images; Caractéristiques des clichés photographiques; Stimuli visuels

Plus en détail

Expérimentation de procédés d acquisition innovants pour plus de données géographiques à très grande échelle

Expérimentation de procédés d acquisition innovants pour plus de données géographiques à très grande échelle Expérimentation de procédés d acquisition innovants pour plus de données géographiques à très grande échelle Lever dynamique terrestre et prise de vues par drone 2 Vue d ensemble Deux volets I. Lever du

Plus en détail

1) Sources de lumières

1) Sources de lumières TP COURS OPTIQUE GEOMETRIQUE Lycée F.BUISSON PTSI CONNAISSANCE DE BASES EN OPTIQUE GEOMETRIQUE 1) Sources de lumières 1-1) Sources à spectre de raies ou spectre discontinu Ces sources émettent un spectre

Plus en détail

Chapitre 1. Introduction aux systèmes d information géographiques. «80 % des données existantes ont une composante géographique» Introduction aux SIG

Chapitre 1. Introduction aux systèmes d information géographiques. «80 % des données existantes ont une composante géographique» Introduction aux SIG Chapitre 1 Introduction aux systèmes d information géographiques «80 % des données existantes ont une composante géographique» Introduction aux SIG 1.1 Modélisation des objets géographiques 1.2 Acquisition

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

Caméra thermique. Nous mesurons. testo 890 Pour les professionnels. www.testo.com. Taille du détecteur 640 x 480 pixels

Caméra thermique. Nous mesurons. testo 890 Pour les professionnels. www.testo.com. Taille du détecteur 640 x 480 pixels Nous mesurons. Caméra thermique testo 890 Pour les professionnels Taille du détecteur 640 x 480 pixels Technologie SuperResolution jusqu à 1280 x 960 pixels Sensibilité thermique < 40 mk Flexibilité grâce

Plus en détail

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg R.Colbach Service géologique du Luxembourg Introduction Documents / données cartographiques disponibles Banques de données /SIG

Plus en détail

CASE STUDY. TAPEnADe. Vieille Charité. Tools and Acquisition Protocols for Enchancing Artefacts Documentation. www.tapenade.gamsau.archi.

CASE STUDY. TAPEnADe. Vieille Charité. Tools and Acquisition Protocols for Enchancing Artefacts Documentation. www.tapenade.gamsau.archi. www.tapenade.gamsau.archi.fr Tools and Acquisition Protocols for Enchancing Artefacts Documentation Institut Géographique National - Laboratoire MAP-GAMSAU (CNRS/MCC) CASE STUDY Vieille Charité Cette campagne

Plus en détail

Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES

Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES Atelier DROIT et ESPACE Processus d élaboration des images des satellites d observation de la Terre Philippe LIER CNES Droit et Espace 22 septembre 2010 1 Cahier des charges Le produit image : Résolution,

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

Quelle philosophie pour une détection efficace?

Quelle philosophie pour une détection efficace? PREAMBULE D un nouveau métier, du Savoir Faire, et du développement commercial Quelle philosophie pour une détection efficace? Enjeux : La règlementation (DT/DICT, NFS70-003, Certification 2017) La sécurité

Plus en détail

Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin

Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle. Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin Analyse du bocage par imagerie de télédétection : Comparaison à l analyse manuelle Dr Ludovic Journaux En collaboration avec David Michelin Comité de pilotage du Réseau Bocages de Bourgogne du 4/12/2015

Plus en détail

MODELES NUMERIQUES DE TERRAIN : LE LOGICIEL BABEL. (Marc SOURIS & Dominique REMY. 1. LA CREATION DU MODELE

MODELES NUMERIQUES DE TERRAIN : LE LOGICIEL BABEL. (Marc SOURIS & Dominique REMY. 1. LA CREATION DU MODELE 135 MODELES NUMERIQUES DE TERRAIN : LE LOGICIEL BABEL (Marc SOURIS & Dominique REMY. RESUME - Le calcul et la représentation du relief en trois dimensions est un outil important dansbeaucoupdedomaines,comme

Plus en détail

Tomographie de la vapeur d eau atmosphérique à partir du GPS Application à Tahiti

Tomographie de la vapeur d eau atmosphérique à partir du GPS Application à Tahiti Tomographie de la vapeur d eau atmosphérique à partir du GPS Application à Tahiti Lydie Sichoix, Jean-Pierre Barriot, Abdelali Fadil, Pascal Ortéga UPF GEPASUD - OGT Novembre 2009 1 Imagerie 3-D de la

Plus en détail

Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone

Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone DRONES ET HYDRAULIQUE Paris - Cachan, 8 et 9 avril 2015 Caractérisation des méso-habitats fluviaux par drone Jerôme Lejot, Vincent Wawrzyniak, Herve Piégay Kristell Michel Faciès thermiques/écoulements

Plus en détail